Vous êtes sur la page 1sur 16
LE DERBY J-1 ÀGUICHETS“OUVERTS”? DZIRI :
LE
DERBY
J-1
ÀGUICHETS“OUVERTS”?
DZIRI :
«Barakat des 0 à 0»
«Barakat
des
0 à 0»

22 000 sur 50 000 billets seulement écoulés

DOB :
DOB :
«Lire les journaux me transcendait»
«Lire les
journaux me
transcendait»

www.competition.dz VENDREDI 3 MARS 2017 30 DA N°4926 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT La plus faible défense contre la plus faible attaque 16h Le
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
La plus faible défense contre la plus faible attaque
16h
Le vainqueur poussera le vaincu en L2 Mobilis
CE N’EST PAS UNE FÊTE
Ce sont des funérailles
Salhi : «Le déclic,
c’est pour
aujourd’hui»
16h
16h
El-Hamri : une victoire
pour un nouveau départ
Sétif veut prendre le large
Guebli : «Le leader ne nous fait pas peur»
www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017 2 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE SALHI LES SUPPORTERS

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

2

LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE

Vendredi 3 mars 2017 2 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE SALHI LES SUPPORTERS RETIENNENT LEUR

SALHI

LES SUPPORTERS RETIENNENT LEUR SOUFFLE 16H Les supporters mobistes sont de plus en plus inquiets
LES SUPPORTERS
RETIENNENT LEUR
SOUFFLE
16H
Les supporters mobistes sont de plus en plus inquiets à cause
des mauvais résultats enregistrés cette saison ; des résultats
qui ne reflètent pas du tout les ambitions du club, surtout
quand on sait que l’équipe en question est vice-championne
d’Afrique. Les milliers de fans mobistes qui, à l’approche de
cette rencontre, retiennent leur souffle.
BOULEMDAIS
MESSADIA
YAYA
Un derby sans
supporters est
un derby amer
ATHMANI
BOUCHERIT
BOUCHEMA
SALHI
KHADIR
C’est aujourd’hui que se
déroulera le 6 e derby
kabyle où s’affronteront le
MO Béjaia et son voisin
de Tizi-Ouzou, à savoir
la JS Kabylie.
BENMELOUKA
LAKHDARI
RAHMANI
ÉQUIPE PROBALBE

Un derby au goût amer que s’apprêtent à disputer les deux clubs phare de la Kabylie, car en plus de la situation délicate que vivent les deux groupes qui sont tous les deux menacés de reléga- tion en squattant les deux der- nières places au classement géné- ral de la Ligue 1 Mobilis, cette rencontre censée être une fête kabyle se disputera sans la pré- sence des supporters, ce qui sera sans doute le facteur principal de l’amertume de ce grand rendez- vous.

Les Crabes joueront toutes leurs cartes Les poulains de Boussaâda tente- ront un coup dans le match d’au- jourd’hui. Une occasion en or de revenir par la grande porte, mal- gré les conditions difficiles dans lesquelles patauge le club. Le groupe jouera ce match pour renaître de ses cendres, car un résultat honorable lors du derby d’aujourd’hui redonnera de l’es- poir aux camarades de Yaya, tou- jours affectés par le mauvais visa- ge de l’équipe. Par amour au club, les supporters promettent d’enva- hir les alentours du stade et d’at- tendre leurs protégés à l’entrée de l’Unité maghrébine afin de leur prouver leur solidarité et de leur remonter une fois de plus le moral dans le but de provoquer le déclic psychologique qui sera nécessaire avant le début de la rencontre.

L’importance d’un bon schéma offensif

Boussaâda, quant à lui, essaiera la meilleure combine possible pour arracher son deuxième succès avec le MO Béjaïa après celui du CA Batna et éviter un troisième faux pas depuis qu’il est à la tête du groupe. Pour ce faire, il devrait booster ses éléments à montrer de quoi ils sont capables, notamment sur le plan tactique. Certainement qu’il optera pour un schéma offensif en se basant sur la posses- sion de la balle et fera tout pour pousser ses joueurs à produire du beau jeu afin d’étouffer les Canaris et persister devant les buts. Ainsi, quelques change- ments seront opérés en attaque avec l’incorporation d’autres élé- ments, au moment où le milieu du terrain sera maintenu.

B. B.

«Le déclic, c’est pour aujourd’hui»

«On ne doit pas rater cette occasion.» « Je peux vous assurer que toute l’équipe a bien travaillé afin de gagner cette rencontre. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend, et tous les joueurs sont moti- vés pour faire un grand match. De toute façon, que ce soit la JS Kabylie ou une autre équipe, nous jouerons pour gagner. Si l’équipe retrouve sa solidité sur le terrain et son envie de gagner, rien ne nous privera d’un exploit. Mais il faut avoir une volonté collective pour le faire. Les joueurs sont prêts à provoquer le déclic lors de ce derby.»

Hassissen souhaite l’union sacrée

Le président Hassissen Farid souhaite que les joueurs, les salariés et les supporters rééditent « l’union sacrée » de la saison dernière. Il a ren- contré les joueurs hier à l’hôtel les Hammadides lors de la mise au vert des Crabes et a expliqué qu’il entendait leur redonner confiance. L’électrochoc a-t-il eu lieu ? Aura-t-il réussi en quelques minutes là où il a déjà échoué ?

Et promet 20 millions en cas de succès

En revanche, ce qui est sûr, il a promis des primes de match, histoire de motiver les joueurs, à savoir 20 millions pour chacun. De la sorte, la balle est désormais dans leur camp. Ces derniers défendront lors de ce match leur réputation, surtout que beaucoup d’entre eux connaissent parfaitement l’équipe de la JS Kabylie. Un résultat probant dans cette confrontation est synonyme de beaucoup de choses pour les Béjaouis, lesquels croisent les doigts pour se relever, en attendant la suite de la compétition.

Boussaâda a

motivé ses

poulains

Après le discours du boss mouloudéen, le coach a jugé nécessaire de remotiver une dernière fois les joueurs en les stimulant pour remporter cette partie. A présent, la balle est dans le camp des joueurs. D’ailleurs, le dri- ver mobiste est persuadé que ce groupe recèle d’énormes potentialités et qu’il est capable d’ar- racher une victoire à l’extérieur, et devant n’importe quel adversai- re.

L’HEURE DE VÉRITÉ

a sonné pour les Béjaouis

re. L’HEURE DE VÉRITÉ a sonné pour les Béjaouis De notre correspondant B. BADIS Les joueurs,

De notre correspondant

B. BADIS

Les joueurs, eux, conscients de la lourde tâche qui les attend ont promis de faire tout pour arracher une victoire lors de ce derby. Les coéquipiers de Lakhdari semblent être très optimistes après le discours des supporters ainsi que celui de l’Association des anciens joueurs lors de la seconde séance d’entraînement et sont prêts à mettre tout ce qu’il faudra sur le terrain. La tâche s’annonce un peu difficile devant un adversaire qui ne viendra pas en victime, mais le staff, qui connaît bien la valeur de son équipe et celle de l’équipe adverse, a tenu un dis- cours franc avec ses capés afin de les sen- sibiliser et les mettre devant leurs res- ponsabilités. C’est l’avenir de tout un club qui est en jeu, les joueurs du MOB n’ont donc vraiment pas le droit de déce- voir cette fois-ci.

Benmelouka-Lakhdari dans l’axe Le retour de Adel Lakhdari, après avoir fait l’impasse lors de la dernière ren- contre des Crabes pour cause de blessu- re, semble avoir fait énormément de bien au driver mobiste, qui compte aligner une équipe des plus performantes lors de la rencontre d’aujourd’hui. Cette der- nière apparaîtra donc avec une charniè- re centrale constituée de Adel Lakhdari et Amar Benmelouka. Ce duo jouera donc en couverture derrière. Ainsi, tous les espoirs du MOB reposent sur eux ; ils feront le maximum afin de défendre

la forteresse mobiste pour n’encaisser aucun but.

Bouchema-Boucherit dans la récupération Le coach mobiste a, en effet, choisi de mettre à l’épreuve les deux nouvelles recrues de ce mercato hivernal en essayant d’associer les deux joueurs Bouchema et Boucherit en leur confiant la récupération du ballon au milieu du terrain et la relance de l’équipe afin de trouver les meilleurs canaux de liaison entre les différents compartiments de l’équipe lors de cette grande affiche.

Salhi remplacera Benali Boussaâda sera donc dans l’obligation d’aligner le jeune Yacine Salhi pour ser- vir de remplaçant à Salim Benali, qui ratera le derby de cet après-midi pour cause de contestation de décision de l’ar- bitre qui lui a valu un match de suspen- sion. Salhi sera donc attendu d’entrée au poste d’arrière-gauche, lui qui effectue en ce moment son retour en force au sein du groupe en jouant comme titulaire lors des deux dernières rencontres du MOB.

Khadir tentera de se racheter Comme d’habitude, le flanc droit ne verra aucun changement et ceci malgré la dernière rencontre ratée du défenseur du couloir droit Sofiane Khadir qui a commis une faute impardonnable lors de la dernière sortie des Vert et Noir à Relizane. D’un autre point de vue, beau- coup de connaisseurs se montrent com-

préhensifs avec Khadir en pensant qu’aucun joueur ne peut éviter un passa- ge à vide, mais il doit surmonter cette mauvaise passe. Sofiane Khadir tentera donc de se racheter lors du derby d’au- jourd’hui afin de passer l’éponge et d’oublier la dernière rencontre face au RC Relizane.

Yaya et Athmani au milieu Le même milieu de terrain ayant dispu- té la dernière rencontre face au RC Relizane sera apparemment reconduit avec les deux joueurs Yaya et Athmani qui se chargeront de mener le jeu des Vert et Noir durant la rencontre de cet après-midi. On s’attend donc à voir un beau jeu créé au milieu du terrain béjaoui.

Boulemdais et Messaadia condamnés à marquer Au vu des nombreuses occasions ratées par les deux attaquants lors des der- nières journées, Hamza Boulemdais et Ahmed Messaadia sont appelés cette fois-ci à n’en rater aucune en sautant sur les premières opportunités pour ouvrir le score en faveur du MOB. Chose qui permettra à l’équipe de bien gérer la suite de la rencontre. Les deux atta- quants auront, en effet, l’occasion de s’illustrer cet après-midi en mettant leur large expérience au profit du club en aidant ainsi le MOB dans sa mission de maintien. A noter que Messaadia et Boulemdias ont tous les deux porté, par

le passé, le maillot de la JSK, ce qui don- nera à ce match une mention spéciale à

leurs yeux.

B. B.

16H BOULAOUIDAT AÏBOUD BENALDJIA YETTOU DJERRAR RAIAH FERHANI GUEMROUD BERCHICHE REDOUANI ASSELAH ÉQUIPE
16H
BOULAOUIDAT
AÏBOUD
BENALDJIA
YETTOU
DJERRAR
RAIAH
FERHANI
GUEMROUD
BERCHICHE
REDOUANI
ASSELAH
ÉQUIPE PROBALBE

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

22 e JOURNÉEN LIGUE 1 MOBILIS

3

Vendredi 3 mars 2017 22 e JOURNÉEN LIGUE 1 MOBILIS 3 Même s'il a fait le

Même s'il a fait le déplacement à Béjaïa

RIAL

ne devrait

pas jouer

Blessé lors du dernier match contre la JS Saoura, le capitaine Ali Rial est plus qu'incertain pour le match de ce soir contre le MOB.

L'ancien international algérien s'est contenté de séances de soins depuis la dernière contre- performance concédée à domicile. Le staff médical a essayé tant bien que mal de le récupérer vu son poids dans l'équipe mais, finalement, il a eu du mal à se débarrasser de l'hématome qui le fait souffrir. Malgré ça, il a été inscrit dans la liste des 20 joueurs convoqués pour le match du MOB ; il a effectué le déplacement hier après-midi avec le groupe mais c'est Redouani qui devrait composer la charnière centrale avec Berchiche. Ainsi, c'est une charnière centrale inédite Berchiche-Rial qui sera alignée ce soir. Les deux joueurs, faut-il le rappeler, ont eu un accrochage lors du dernier déplacement africain, ce qui les a mis dans de sales draps ; ils ont dû se réconcilier pour éviter de lourdes sanctions. D'ailleurs, on garde tous l'image, contre le Monrovia CB, lorsque les deux hommes ont fêté le but de l'enfant d'Ath Haggoune face à la caméra, une façon d'annoncer la fin de la polémique. Heureusement d'ailleurs, puisque quelques semaines plus tard, les voici contraints de composer la charnière centrale dans un match très compliqué et à un poste très sensible où on a plus besoin d'une bonne communication pour s'entendre. On se demande comment ils auraient fait si l'incident n'avait pas été clos. Cette association va même être une des attractions du match ; un bon match et les deux hommes risquent de se retrouver plus souvent dans l'axe. Cela dépendra aussi et bien sûr de la prestation de celui qui jouera à droite de la défense. On parle de Guemroud, mais vu le black-out imposé par le staff technique, rien n'est encore sûr. Si ce dispositif est retenu et s'illustre dans cette rencontre, il est fort possible qu'on le retrouve durant les 11 dernières rencontres de championnat.

S. M. A.

Elles se sont affrontées cinq fois

Egalité entre les deux équipes

Depuis l'accession historique du MO Béjaïa en Ligue 1 Mobilis au terme de la saison 2013-2014, les derbys entre la JSK et le MOB font l'actualité du football national. Les deux protagonistes se sont rencontrés à cinq reprises dans le cadre du championnat. Chaque

club compte une victoire contre trois nuls. Soit une égalité parfaite même si les Crabes comp- tent un meilleur goal-average de 6 buts mar- qués contre 5 encaissés (+1). Ce qui donne pour les Canaris un solde de 5 buts marqués contre 6 encaissés (-1). La première fois que la JSK et le MOB se sont rencontrés en match officiel, c'était le 21 novembre 2014 à Béjaïa. Les Crabes avaient littérale-

ment dominé la JSK (3-1) avant que cette dernière ne prenne sa revanche

au match retour sur le score étriqué de 2 buts à 1 (25 avril 2015). Les autres matches avaient été sanctionnés par des scores de parité de 1 but partout (23 janvier et 15 octobre 2016) contre un 0-0 le 22 août 2015 au stade de l'Unité maghrébine de Béjaïa. Le duel de cet après-midi serait " une belle " entre les deux teams. A noter que le MOB et la JSK ne se sont jamais rencontrés dans le cadre de la Coupe d'Algérie. A. N.

Rahmouni et Moussouni jouent la carte de la discrétion

Une défense solidifiée et un milieu renforcé

POUR BATTRE LE MOB

solidifiée et un milieu renforcé POUR BATTRE LE MOB PAR SMAÏL M. A. La JSK se

PAR SMAÏL M. A.

La JSK se retrouve dos au mur ; elle est plus qu'obligée de rentrer à Tizi ce soir avec les 3 points de la victoire de son derby contre le MOB ; une obligation car si elle veut sauver sa peau dans l'aisance, mieux vaut le faire le plus tôt possible, car plus les matches passent plus la mis- sion sera difficile. Lorsque le duo Moussouni-Rahmouni a pris en mais l'équipe, il avait promis une révolution. Ils venaient de suivre le match contre l'ESS qui les a carré- ment choqués. La partie gagnée contre les Libériens (4-0) devait jouer le rôle d'électrochoc, mais, finalement, ça n'a pas été le cas, puisque les joueurs sont retombés dans leurs travers. Cela a trompé quelque peu le staff technique qui a reporté sa révolution, puisqu'il n y a pas eu beaucoup de changements contre la JSS et le résultat était enco- re une fois décevant.

Onze de départ, que d'incertitudes ! Rahmouni et Moussouni se sont retrouvés obligés de réagir à la veille d'un derby de la Kabylie qui s'an- nonce palpitant. Ils sont obligés de retoucher une énième fois leur onze. Rahmouni et son adjoint ont choisi cette fois-ci de tout faire dans la dis- crétion la plus totale ; ils ont caché leurs plans car ils ont programmé beaucoup de changements vu les

imperfections retenues. Dans la cage, Boultif n'a certes pas encaissé de buts lors des 2 matchs qu'il a débutés, mais il n'a pas non plus été rassurant ; il a laissé paraître quelques signes d'hésitation. Est-ce suffisant pour le déloger ? Pas sûr, car les erreurs d'Asselah à Monrovia sont encore en tête. Il ne faut pas oublier aussi que le stade de Béjaïa ne lui a pas souvent porté chance ; il devrait donc continuer à chauffer le banc, lui qu'on annonce déjà partant l'été prochain.

Ferhani reconduit, Guemroud à droite ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, la défense de la JSK est la 2e meilleure défense de la Ligue 1 Mobilis, mais, malgré ça, elle est cri- tiquée, car elle était meilleure en début de saison avant de fléchir der- nièrement. Il faut dire que l'ineffica- cité en attaque a fait ressortir le côté négatif de l'arrière-garde, qui doit absolument être retouchée lors de ce match à cause d'une défection de taille, celle du capitaine Ali Rial. Il est blessé et c'est Redouani, qui était jusqu'ici latéral droit, qui le rempla- cera dans l'axe. Cela laissera un vide énorme à droite. Guemroud, appelé en renfort, devrait le remplacer, mais Rahmouni pourrait avoir un autre avis, d'autant plus qu'il n'a pas beaucoup joué cette année avec les A. Comme il n'y a pas beaucoup de choix, il tient pour le moment la corde. De l'autre côté, Ferhani,

copieusement critiqué après son match pale contre la JSS, ne risque- rait finalement rien ; sa convocation en sélection A' devrait le booster. Medjkane devra encore prendre son mal en patience.

Redouani-Berchiche et si c'était le duo tant recherché ? En défense, l'axe est incontestable- ment le maillon faible. Le constat est fait depuis bien longtemps ; tous les coachs étaient tentés de mettre le holà mais à chaque fois ils ont trou- vé du mal à déloger Rial ou Berchiche. Comme le capitaine s'est blessé face à Saoura, il sera donc out. C'est donc l'excellent Saâdi Redouani qui va avoir sa chance dans son poste de prédilection, car, faut-il le rappeler, c'est dans l'axe qu'il a été lancé lors de ses débuts à l'ESS. Testé une seule fois en amical avec Berchiche, le match derby sera son premier match officiel avec la JSK dans l'axe. Les regards seront braqués vers lui, car s'il brille et vu l'envie de changement qui plane au niveau du staff, il n'est pas à écarter qu'il éloigne Rial du onze.

Djerrar, Yettou et Raïah ensemble ? L'un des changements attendu au milieu, c'est le retour de Djerrar. C'est la seule certitude dans ce sec- teur de jeu que Rahmouni va sûre- ment renforcer pour essayer d'em- pêcher son ancienne équipe de

développer son jeu. Dans le cadre d'un 4-3-2-1, le staff technique pour- rait faire appel à 3 milieux défensifs. Donc, il y aurait des places pour Raïah et Yettou. Du beau monde pour assoir une domination tant recherchée, mais il faudra un sou- tien qu'ils auront avec un duo d'ani- mation qui se chargerait de tourner autour de Boulaouidet. Benaldjia a le profil qu'il faut mais qui va jouer de l'autre côté pour tenter d''equili- brer les offensives ? Aïboud ? L'enfant de Tizi n'a presque rien montré contre la JSS et il est même très loin de sa forme. Un Medjekane censé remplacer Ferhani pourrait faire l'affaire, d'autant plus qu'il est assez actif et pourrait couvrir de tant à autre d'éventuelles montées de l'ancien internationale olympique.

Boulaouidet encore lui Critiqué une énième fois contre la JSS à cause de ses hésitations et son jeu un peu trop lent et latéral, Boulaouidet reste le seul élément capable de jouer seul en avant- centre dans l'effectif actuel. Zerguine et Izerghouf affirment qu'ils ont aussi le profil pour le faire ; il est peu probable qu'ils détrônent El-Hadi, mais ils gardent toutes leurs chances de jouer derrière lui. Tant qu'il y a des hésitations, ça ne ferait que renforcer les chances de l'équipe de marquer à la plus mau- vaise défense du championnat, le MOB ayant encaissé jusqu'ici 29 buts en 19 matches. S. M. A.

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

4

LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE

Vendredi 3 mars 2017 4 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE 16H S'affrontant dans un contexte
Vendredi 3 mars 2017 4 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE 16H S'affrontant dans un contexte
Vendredi 3 mars 2017 4 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE 16H S'affrontant dans un contexte

16H

S'affrontant dans un contexte difficile

La JSK pour l'espoir,

les Crabes pour éviter la mort

PAR AMINE NAOUFEL

La Kabylie vibrera en sourdine lors de son grand derby entre la JS Kabylie et le Mouloudia de Béjaïa. Le match comptant pour la 22e journée de la Ligue 1 Mobilis se jouera à huis clos au stade de l'Unité maghrébine. Un match intervenant dans un contexte particulier pour les deux clubs qui sont menacés de purgatoire. Même si le Mouloudia de Béjaïa l'est encore plus, la JSK est, elle aussi, plus que jamais menacée d'enregistrer, au grand désar- roi de ses supporters, sa première relé- gation depuis son accession parmi l'éli- te. Un malheur qui frappe le football de la Kabylie. Les Vert et Noir de Yemma Gouraya n'ont pas droit à l'erreur. Derniers au classement général avec 13 points seulement, ils accusent cinq points de retard sur leur adversaire du jour, qui est avant-dernier. En d'autres termes, le MOB est condamné à l'em- porter sous risque de signer précoce- ment son " acte de décès " en Ligue 1 Mobilis. Privés de leur public après la

" en Ligue 1 Mobilis. Privés de leur public après la suspension du huis clos infligé

suspension du huis clos infligé par la commission de discipline, les Crabes doivent trouver les ressources mentales nécessaires afin de " chasser " les Canaris. Le staff technique et les joueurs de Béjaïa ne cachent pas leurs engagements pour ne pas décevoir leurs supporters qui seront à l'écoute

de leurs transistors. Les déclarations des uns et des autres tendent toutes vers le même objectif : mettre trois pré- cieuses unités dans leur maigre escar- celle. Des points qui pourraient relan- cer l'espoir de prolonger au moins pour une saison supplémentaire le séjour en Ligue 1 Mobilis. Les gars de Tizi-

Ouzou, de leur côté, ne viendront en victime annoncée. Soulagés par leur qualification en Coupe d'Afrique puis refroidis par le nul concédé à domicile en championnat contre la JS Saoura, les Canaris n'ont d'autres buts que la vic- toire. Le staff technique a préparé l'équipe sur le plan psychologique pour que les joueurs puissent suppor- ter la pression de l'adversaire et celle de l'enjeu du match. Mebarki et consorts savent pertinemment que l'erreur n'est pas permise, ce qui explique leur ambi- tion de jouer les trouble-fêtes face aux Crabes.

Loin des yeux Une véritable bataille de survie ou de mort entre les frères kabyles. Mobistes et Canaris se livrent donc une bataille acharnée loin des yeux des supporters, le match étant programmé à huis clos. Une pression supplémentaire pour les amoureux des deux clubs, car la télévi- sion n'est pas autorisée à transmettre les matches frappés du huis clos. Le stress jusqu'au bout. A. N.

frappés du huis clos. Le stress jusqu'au bout. A. N. Rahal, Messaâdia, Boulemdaïs et Benmelouka Est-ce
frappés du huis clos. Le stress jusqu'au bout. A. N. Rahal, Messaâdia, Boulemdaïs et Benmelouka Est-ce
frappés du huis clos. Le stress jusqu'au bout. A. N. Rahal, Messaâdia, Boulemdaïs et Benmelouka Est-ce

Rahal, Messaâdia, Boulemdaïs et Benmelouka

bout. A. N. Rahal, Messaâdia, Boulemdaïs et Benmelouka Est-ce l'occasion pour eux de mettre à genoux

Est-ce l'occasion pour eux de mettre à genoux un adversaire qui les a sortis par la petite porte ? Rahal, Benmelouka, Messaâdia et Boulemdais, puisque c'est d'eux dont il s'agit, n'ont pas eu l'aventu- re plaisante du côté du Djurdjura. Leur expérience n'a pas été couron- née de succès. Ils furent obligés d'al- ler monnayer leur talent sous d'autres cieux. Actuellement, le quatuor en question se côtoie sous le ciel de la vallée de la Soummam. Annoncé en grande pompe à la JSK, Rahal n'a pas pu s'imposer, préférant quitter le club après une expérience d'une toute petite saison. Messaâdia et Boulemdais ne feront pas mieux en rebroussant rapidement chemin. Benmelouka a été invité à s'en aller au terme de la préparation d'intersai-

Ces ex-Kabyles qui veulent leur revanche

son suite à un incident aux retombées psychologiques énormes. Quittant la JSK en mauvais termes avec la direc- tion du club, l'attaquant Rahal se pré- sente comme une arme importante sur l'échiquier mobiste pour battre les Jaune et Vert. Les autres attaquants Messaâdia et Boulemdais seront ani- més d'une forte volonté de prendre leur revanche sur une JSK où ils n'ont pu s'imposer. Ils ne rateront pas cer- tainement la moindre occasion pour davantage compliquer le séjour des Lions du Djurdjura. Le défenseur

Benmelouka ne sera pas en reste. Forcé de quitter la JSK pour insuffi- sances techniques au terme de la pré- paration estivale, le joueur en ques- tion est allé rebondir chez les autres Kabyles du MOB. Le match d'aujour- d'hui est une épreuve importante pour lui afin de montrer à ses anciens dirigeants qu'ils ont eu tort de ne pas lui accorder le temps nécessaire pour montrer ses qualités. Un quatuor à mettre sous la loupe cet après-midi. A. N.

Lakhdari-

Boulaouidet, match dans un match

Les duels constitueront une clé importante de ces retrouvailles kabylo-kabyles. L'équipe qui remporte le plus de duels aura plus de chance de l'emporter au coup sifflet final de l'arbitre. Les deux staffs tech- niques le savent bien, voire parfaitement. L'attaquant de la JSK El-Hadi Boulaouidet sera la gâchette sur laquelle appuiera le coach Rahmouni pour " sacrifier " les Béjaouis. Ces derniers ne les entendront pas de cette oreille. L'antidote est dispo- nible pour faire de Boualouidet un quel- conque virus sans danger ; il a pour nom Adel Lakhdari. Le défenseur axial en ques- tion sera chargé de mission, celle d'anéan- tir Boulouidet. Un match dans un match qui s'annonce grandement palpitant au même titre que le derby. L'attaquant kabyle a les moyens requis de mettre le feu dans la défense mobiste. Celle-ci compte sur son rugueux Lakhdari pour l'éteindre. Qui aura le dernier mot ? A. N.

Il recevait à l'hôtel Ittourar les ressortissants français de Tizi

Le consul de France a salué les joueurs avant le départ vers Béjaïa

Avant de prendre la route vers Béjaïa, les joueurs de la JSDJ ont déjeuné à l'hôtel Ittourar.Leur présence dans cet établissement hôtelier a coïnci- dé avec celle du consul général de France en Algérie, M. Jean Wiet, qui venait de recevoir les ressortissants français de la circonscription de Tizi Ouzou dans le cadre de la préparation des présidentielles et législatives de 2017 en France. Ce a poussé ce dernier à rendre visite aux joueurs en présence du président Hannachi. Jean Wiet a encouragé les joueurs et leur a rappelé l'importance et le poids de défendre les couleurs d'une région comme la Kabylie, en leur souhaitant au passage bonne chance pour le derby et surtout pour la suite du parcours et la grande bataille attendue autour du maintien. S. M. A.

et la grande bataille attendue autour du maintien. S. M. A. Ancien gardien des Canaris Abdenour

Ancien gardien des Canaris

Abdenour Berkani honoré

Qui se rappelle Abdenour Berkani ? Les supporters de la nouvelle génération n'en connaissent pas grand-chose. Les plus âgés gardent son nom dans leur mémoire collective puisqu'il a grandement partici- pé à l'histoire glorieuse de la JSK des années 1960 et 1970. Il s'agit, en effet, de l'ancien gardien des Canaris Abdenour Berkani (70 ans). Peu médiatisé, le por- tier en question a été désormais dépous- siéré médiatiquement. Il vient d'ailleurs d'être honoré par l'association Kabylie sport et culture dans une cérémonie émouvante qui lui a fait rappeler ses belles années passées au club phare de Tizi-Ouzou. Plusieurs personnalités emblématiques de la JSK y ont pris part, à l'instar des anciens joueurs Djezzar, Ramdane, Koufi, Adghigh, Meddane et Hamenad, ainsi que d'anciennes dirigeants comme Boukhari et Ouaked. L'ancien gardien kabyle s'est vu décer- ner un diplôme d'honneur et des cadeaux. Abdenour Berkani, qui a participé à l'accession his- torique de la JSK en 1965 et au premier titre du championnat en 1971, s'est dit " ému et tou- ché par un geste qui me va droit au cœur ".

titre du championnat en 1971, s'est dit " ému et tou- ché par un geste qui

A. N.

www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017 LE MATCH DE LA SAISON 5 J-1
www.competition.dz
Vendredi 3 mars 2017
LE MATCH
DE LA SAISON
5
J-1
I. Z.
I. Z.
y à
y
à

Deux anciens chouchous de l'USMA et du MCA parlent du match

DOB - DZIRI,

le face-à-face

PAR ISLAM Z.

Chaque derby a ses petits trucs qui font la différence. Cela va de la préparation à l'état d'esprit, chaque détail compte. Qui de mieux que deux anciens joueurs des deux voisins pour nous en

parler. J-1 avant The Derby. Il y a le Old Firm, il

a le clasico, mais il y a aussi USMA - MCA.

Une rencontre qui déchaîne les passions entre deux équipes à l'histoire étroitement liée. Deux grandes formations avec une vitrine bien garnie et encore une histoire à écrire en lettres d'or. Après avoir donné la parole aux entraîneurs durant les derniers jours, place à ceux qui étaient acteurs sur le terrain. Deux joueurs qui ont bien connu ce match et l'ont disputé des années durant. Passant de moments de joie

de moments de peine, Dziri et Dob ont vécu ce derby de très près et nous en ont parlé.

Préparation, motivation, astuces, tout est bon à prendre

Ce qu'il y a lieu de noter, c'est que les deux anciens chouchous des galeries usmite et mouloudéenne n'ont rien laissé au hasard et nous ont même révélé leur "rituel" de préparation pour une rencontre face au voisin et rival. Fodil Dob se motivait en lisant les journaux pour se motiver. Dziri préférait mettre de l'ambiance pour décompresser et évacuer la pression. Pour samedi, les deux s'accordent sur la difficulté de la rencontre mais exigent, dans le même temps, un spectacle digne de la grandeur des deux équipes. Deux entretiens et un face-à-face

entre ceux qui ont laissé une trace au sein de

leurs deux équipes respectives.

FODIL DOB :

«C'est en lisant les journaux que je me motivais»

«Hachoud fera la différence pour le MCA»

L'ancien avant-centre du Mouloudia va, comme tout le monde, suivre le déroulement de la rencontre. Il pense que ce sera un match serré entre les deux équipes. Pour lui, le seul joueur capable de faire la différence sera Hachoud. Il espère que tout se passera bien et lance un message aux 22 joueurs.

Samedi se jouera le grand derby de la capitale, comment se présente-t-il ? Je pense que c'est avant tout l'un des plus grands matchs du championnat, voire du football algérien. Je m'attends à un match très serré entre le Mouloudia et l'USMA. Le contexte fait que les deux équipes sont pratiquement à la même enseigne. Cela va donner encore plus de piment à la rencontre. C'est le genre de rendez-vous qu'on ne veut pas rater. Ce qu'il faut savoir, c'est que le derby entre le MCA et l'USMA ce n'est pas comme un autre match de championnat. Il y a la pression, il y a la passion et, surtout, il y a le fait de voir deux grands rivaux.

Les deux équipes traversent des phases différentes en championnat… Effectivement, j'ai vu que l'USMA revenait très bien au cours des dernières rencontres notamment après sa victoire à Médéa. De l'autre côté, on a une équipe du Mouloudia qui est sous pression après la rencontre perdue face à l'ESS. Le fait que les deux équipes traversent des périodes différentes va faire en sorte de nous offrir un beau match. Du moins, c'est ce que je pense.

Donc, c'est l'USMA qui part avec un avantage, non ? Non, je n'ai pas dit ça. Un derby, ça représente bien plus qu'une simple rencontre. L'USMA est dans une bonne phase et semble être en confiance mais il faudra faire gaffe à un excès de confiance pour cette rencontre. Il ne faut pas que les joueurs rentrent comme s'ils avaient déjà gagné le match. De son côté, le Doyen sait qu'il doit absolument retrouver le chemin des victoires et recoller à la course au titre. On parle de la stature du club, d'un maillot et des fans qui seront derrière cette équipe.

Vous étiez joueur et vous avez disputé des

derbys, comment vous prépariez-vous dans le temps ? Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que cette rencontre se jouait déjà dans les journaux. Je lisais les journaux et je voyais que la rencontre s'est déjà jouée. Après, c'est facile pour se motiver pour une rencontre comme celle-ci. On a cette rage de vaincre, ce sentiment de devoir tout faire pour aller chercher la victoire. Autant d'éléments qui font que ce match est très particulier par rapport à un match classique de championnat.

A votre avis, qui pourrait faire la différence sur ce match ? Je pense que les 22 joueurs pourraient faire la différence dans un match comme celui-là. On est tous motivés à tout donner pour aider notre équipe à aller chercher la victoire. Toutefois, pour le Mouloudia, je vois en Hachoud le détonateur de la rencontre. Il a les qualités, le leadership mais aussi l'expérience des grands rendez-vous. Il n'a jamais raté un gros match et c'est pour cette raison qu'il peut débloquer ce match. Je sais que les deux équipes ont des joueurs de qualité mais, pour moi, Hachoud sera une arme pour le MCA.

Quel serait votre pronostic ? Sincèrement, il m'est très difficile de donner un pronostic pour ce match qui me semble indécis et qui sera très serré entre les deux voisins.

En tant qu'ancien du MCA, quel message auriez-vous à passer pour les joueurs du Doyen ? J'aurais plutôt un message à passer aux 22 acteurs. Donnez-nous du plaisir, faites un gros match et montrez ce que c'est un vrai derby de la capitale. Je sais qu'on aura 22 fils de bonne famille et que le fair-play va régner. Il faudra donner du spectacle pour donner la meilleure image des deux équipes.

Vous allez tout de même supporter le Mouloudia… Bien entendu, je suis un ancien de la maison et je vais supporter mon club de cœur.

I. Z.

DZIRI : «On veut voir

des buts, il y en a marre des 0-0»

L'ancienne star de l'USMA est bien placée pour parler du grand derby de la capitale. Pour lui, la rencontre sera serrée et se jouera sur un petit détail. Il s'attend à une très grande affluence et espère comme tout Usmiste voir les Rouge et Noir l'emporter. Entretien.

Samedi se joue le grand derby de la capitale entre le MCA et l'USMA, comment se présente-t-il ?

Je pense que cette rencontre sera très difficile pour les deux équipes. Les circonstances font que, pour la première fois depuis longtemps, les deux teams se retrouvent à la même position au classement avec le même nombre de points et des matchs en retard à disputer. Je crois que ceci va donner du piment pour la suite du parcours. Après, je sais que cela va être un beau match entre deux voisins qui se connaissent très bien et qui vont s'affronter pour essayer de prendre les trois points mis en jeu. La rencontre débute très tôt dans les journaux car elle suscite l'intérêt et l'engouement chez tout le monde.

L'USMA est plutôt bien tandis que le MCA est en difficulté sur les derniers matchs. Les Rouge et Noir sont-ils favoris ?

Pour que je me fasse bien comprendre, l'USMA reste sur une victoire en déplacement à Médéa alors que le Mouloudia reste sur une défaite à domicile. A partir de cette lecture, on peut penser que les Usmistes partent avec un avantage. Cependant, ce ne sera pas le cas puisque, dans un match comme celui-là, on oublie tout, on ne pense qu'à la rencontre et au moyen de la remporter. Je sais que cela va être le cas ce samedi. Généralement, ce genre de match se joue sur un détail. Donc, je pense que cela ne va pas changer sur le match qui arrive.

Pensez-vous qu'un joueur pourrait faire la différence sur cette partie ?

Ce que j'ai pu constater, c'est que l'USMA est plutôt bonne sur coups de pied arrêtés avec un tireur comme Benmoussa. Cela fait partie des détails que j'évoquais. De l'autre côté, on a aussi un excellent tireur de coups francs en la personne de Hachoud. C'est

difficile de dire que tel ou tel fera la différence mais les deux joueurs que j'ai cités peuvent le faire.

A votre avis, l'USMA va-t-elle réussir

à l'emporter ?

Je suis un ancien de l'USMA, j'y ai passé 20 ans, 15 en tant que joueur et 5 en tant que membre du staff technique et dans l'administration. J'espère que l'USMA gagnera. Sinon, je ne peux pas trop me prononcer pour cette partie qui sera ouverte sur toutes les probabilités.

Pensez-vous qu'il y aura du spectacle ?

Je veux faire passer un message que ce soit pour moi ou pour tout passionné de football. On veut un derby prolifique avec des buts. On ne veut plus de match nul zéro à zéro. Pour le spectacle, il y en aura, notamment dans les gradins. J'ai hâte de voir les deux tifos.

Le perdant de la rencontre sera-t-il exclu de la course au titre ?

Non, je ne le pense pas. Il sera peut- être distancé mais pas exclu. Puis, il ne faut tout de même pas négliger l'ESS qui est première au classement et qui fait un

bon parcours. Pour revenir à la question,

le plus important ce sera de bien gérer la

semaine d'après le derby car il faudra un gros travail sur le plan psychologique pour se relancer immédiatement.

Comment se motivait Dziri à la veille d'un derby ?

Je pense que chaque joueur a sa propre manière de le faire. Cela commence dès la mise au vert. Il y a des joueurs qui parlent, qui décompressent.

D'autres qui préfèrent garder le silence. Pour ma part, je discutais, je chambrais

et j'étais décontracté. J'aimais bien

mettre de l'ambiance. Après, quand vient l'heure de se concentrer, je le faisais.

Un dernier message à passer…

J'espère qu'on aura un grand match entre deux équipes qui forment la même

famille. Je sais et je suis convaincu qu'il

y aura du spectacle en tribunes. Je veux

voir du spectacle sur le terrain. Tout est réuni pour un grand match.

I. Z.

www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017 6 LE MATCH J-1 DE LA SAISON
www.competition.dz
Vendredi 3 mars 2017
6 LE MATCH
J-1
DE LA SAISON

Accès

autorisé aux

abonnés…

La direction de l'USM Alger a annoncé hier, dans un communiqué rendu public sur son site officiel, que les supporters, titulaires d'une carte d'abonnement du stade de Bologhine, pourront l'utiliser demain au 5- Juillet. " La direction de l'USMA porte à la connaissances des supporters abonnés qu'ils pourront accéder au stade par toutes les portes. L'opération de vente des billets se poursuivra jusqu'à aujourd'hui ", indique le communiqué. Les portes du stade seront ouvertes à 14h30, note-t-on.

…Le prix

du billet

contesté

à 14h30, note-t-on.  …Le prix du billet contesté Les supporters de l'USMA, que nous avons

Les supporters de l'USMA, que nous avons rencontrés hier devant les portes de l'enceinte olympique du 5-Juillet, ont exprimé leur colère à propos du prix du ticket fixé par les organisateurs à 500 DA /unité. Ils affirment que le prix est excessivement cher pour les petites bourses.

Entraînement

hier à

Sidi Moussa

Les joueurs de l'USM Alger se sont entraînés hier sur le terrain naturel du Centre technique national de Sidi Moussa. La séance d'entraînement a débuté à 17h30 ; elle a été consacrée à l'aspect tactique. Les coéquipiers de Zemmamouche se sont entraînés sur du gazon naturel afin de s'habituer à ce type de pelouse.

Mise au vert à Aïn Benian

L'entraîneur de l'USMA Paul Put a invité ses joueurs à la mise au vert depuis hier à l'Ecole de restauration et d'hôtellerie d'Aïn Benian (Alger). Les Rouge et Noir s'y mettront au vert pendant 48 heures, soit jusqu'après le derby.

LES SUPPORTERS USMISTES AUX JOUEURS :

«Battez le Mouloudia,

LE TITRE APRÈS»

Après avoir enchaîné deux beaux succès contre le CR Belouizdad (2-1) au stade du 5-Juillet et contre l'Olympique de Médéa (1-3) dans l'enceinte Imam-Lyès, les Rouge et Noir de l'USMA retrouveront demain l'enceinte olympique pour disputer un nouveau derby contre le traditionnel frère rival du Mouloudia d'Alger.

PAR RAFIK KHALED

Un match plein d'enjeux pour deux équipes à la recherche de la vic- toire, histoire de préserver les chances entières de jouer la carte du titre. C'est ainsi que l'USMA foulera la belle pelouse du 5-Juillet avec la nette déter- mination de l'emporter. Un succès est d'autant plus important que le cham- pion en titre veut conserver son sacre. Les supporters de l'USMA accordent une importance particulière pour ce rendez-vous phare de la capitale, non seulement pour se relancer de plus

phare de la capitale, non seulement pour se relancer de plus belle dans la course au

belle dans la course au titre, mais aussi afin de préserver l'orgueil usmiste. Les duels algérois revêtent une considéra- tion plutôt morale dans la mesure où le vainqueur se permet de bomber le torse devant sa victime. Même si l'af- fluence n'était pas vraiment importan- te hier matin du côté du stade du 5- Juillet au moment du début de la vente des billets, des supporters usmistes affichaient une mine joyeuse. Sans minimiser de la valeur de l'adversaire mouloudéen, quelque peu affecté par la dernière défaite à domicile contre le leader sétifien, les supporters usmistes

se veulent optimistes. " Pour un match difficile, ce sera certainement le cas ", s'accordent à dire de jeunes supporters des Rouge et Noir rencontrés au stade du 5-juillet exprimant toutefois leur conviction en les capacités de leurs joueurs de rééditer l'exploit réalisé contre le CRB. " Il est évident que nous avons une bonne équipe. Malgré le passage à vide connu à la fin de la phase aller et au début de la deuxième moitié de la saison, les choses semblent se remettre sur les bons rails. L'équipe a réussi deux victoires face au CRB et l'OM. L'absence de certains titulaires

n'a pas gêné l'équipe, celle-ci revient très en force. Nos joueurs sont tenus de confirmer leur réveil. Le match du MCA est tombé à point nommé. Nous invitons nos joueurs à mettre tout en œuvre pour rééditer l'exploit en battant le Mouloudia. Il faut penser seulement aux trois points. C'est la victoire qui nous intéresse, le reste viendra après dont la course pour le titre ", estiment unanimement les supporters du club phare de Bab J'did soulignant, au pas- sage, leur confiance en les joueurs. " Nos joueurs sont jeunes et ont surtout plein de talents. Une victoire les met- trait en position favorable de pour- suivre le chemin dans les meilleures conditions possibles ", estiment-ils encore en scandant des chants et bran- dissant des drapeaux glorifiant leur équipe favorite.

Show dans les gradins Les supporters, de leur côté, s'engagent à remplir pleinement leur mission dans les tribunes. Ils affirment qu'ils vont faire le show dans les gradins. Il va fal- loir s'attendre à un spectacle haut en couleur de la part des Usmistes, spécia- listes par excellence de la belle anima- tion à chaque match de leur équipe. La fête plein les yeux. R. K.

ZEGHDOUD : «Attention,

l'USMA revient très fort !»

L'ancien défenseur de charme et ex-capitaine de l'USM Alger Mounir Zeghdoud s'exprime sur le derby de ce samedi contre le Mouloudia d'Alger. Tout en évitant d'émettre le moindre pronostic, l'actuel entraîneur de l'US Biskra estime que le duel sera serré. Le dernier mot reviendra à l'équipe qui s'affichera moins pressée et plus sereine sur la surface de jeu. Il met en garde également le Doyen contre l'équipe de l'USMA qui revient très en force ces dernières semaines.

Compte tenu de votre expérience dans les derbys, quelle lecture faites-vous de la rencontre de demain ?

Ce seront des retrouvailles difficiles entre deux équipes qui se connaissent parfaitement. Plusieurs paramètres font que le bras de fer sera très serré. Le hasard a voulu que le match intervienne dans des circonstances particulières :

l'USMA revient très en force après un passage difficile, le MCA sort d'une défaite amère et les deux équipes partagent le même classement (3e place) avec le même nombre de points (34 unités). C'est dire toute la

complexité du rendez-vous. Je souhaite toutefois que le match tienne ses promesses en matière de spectacle et de fair-play. Que le meilleur gagne ! Dans les gradins, je suis certain qu'il y aura un grand spectacle. C'est désormais une tradition à laquelle nous ont habitués les deux galeries.

D'après vous, quelles seront les clés du match ?

Je pense que l'équipe la moins stressée sur le terrain saura mieux gérer la partie. Autant dire toute l'importance de l'aspect psychologique dans ce genre de rencontres. Une chose est sûre, le match devra se jouer sur des détails.

Comment voyez-vous les intentions tactiques de l'USMA ?

Difficile de répondre du moment que c'est l'affaire du staff technique de l'USMA. J'estime néanmoins que l'équipe usmiste a les moyens de bouleverser son adversaire. C'est un groupe jeune, composé de joueurs de talent et puissants. Il y a de la qualité. Il suffit de tenir compte du retour en force de l'USMA dans un contexte empreint de difficultés pour s'en apercevoir. Après avoir

de difficultés pour s'en apercevoir. Après avoir traversé des moments laborieux, l'USMA revient en force

traversé des moments laborieux, l'USMA revient en force signant deux succès de rang devant des adversaires redoutables. Le MCA a également ses propres atouts.

Quel sera le langage prôné par Paul Put dans le vestiaire avant le match ?

Le discours d'avant-match

diffère d'un technicien à un autre. Je pense que le coach va faire en sorte d'inviter ses protégés à être sereins et lucides sur la surface de jeu. Il leur demandera de rester concentrés quel que soit le cours du match.

Ne pensez-vous pas qu'une victoire mettrait votre ancienne équipe en bonne situation de jouer le titre ?

C'est clair, l'USMA a gagné de précieuses places dans le classement général à la faveur de ses deux victoires de suite contre le CRB et Médéa. Un autre succès contre le MCA devrait libérer une bonne fois pour toutes les joueurs, consolidant de même leurs chances de conserver leur titre. Ils en sont conscients, c'est sûr.

Vous serez certainement supporter des Rouge et Noir…

L'USMA, c'est une famille pour moi. J'y ai vécu des

moments formidables. J'ai gagné des titres, je garde des souvenirs. Le plus important pour moi est le déroulement du match dans un climat fair-play et fraternel. Le football doit être le plus

grand vainqueur.

R. K.

Quel visage de l'attaque ?

En marquant 5 buts dans les six dernières rencontres, après avoir été totalement muet contre le DRB Tadjenant (0-0), le MO Bejaia (0-0) et le CS Constantine (1-0), le compartiment d'attaque usmiste s'est réveillé admirablement contre le CRB (2-1) et l'O. Médéa (1-3). Une belle réaction qui laisse croire à une prestation remarquable contre le Mouloudia d'Alger. Dans la mesure où les Rouge et Noir sont tenus de l'emporter pour espérer garder le contact avec la tête du classement, l'entraîneur Paul Put va mettre en place un plan de jeu à même de permettre aux attaquants d'être grandement rentables. Si Andria est pressenti pour conserver son rôle d'animateur de jeu offensif, la ligne d'attaque sera occupée, tout comme lors du dernier match remporté contre l'Olympique de Médéa, par Benkablia, Meziane et Guessan.

www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017 LE MATCH J-1 DE LA SAISON 7
www.competition.dz
Vendredi 3 mars 2017
LE MATCH
J-1
DE LA SAISON
7

Les supporters mouloudéens et usmistes n'étaient pas nombreux à avoir fait le déplacement hier au stade du 5-Juillet afin d'acquérir le précieux sésame qui leur donnera accès au stade du 5-Juillet-1962 pour le derby de demain.

PAR M. KABI

L'affluence était timide pour le pre- mier jour de vente des billets pour ce derby. Seulement 22.000 billets sur les 50.000 mis en vente ont été écoulés. Pourtant, ce match est capital vu le clas- sement et l'enjeu pour les deux voisins rivaux. D'habitude, dans ce genre de cas, on assiste à un rush de supporters sur de nombreux guichets ouverts en présence d'un grand nombre des agents chargés de la sécurité. Ce n'était pas le cas hier, on aurait dit un match ordinaire sans enjeux entre deux équipes quelconques. Le seul point positif, Usmistes et Mouloudéens ont acheté les billets ensemble dans une ambiance bon enfant. L'opération s'est déroulée sans le moindre problème.

Bonne organisation Il faut signaler la bonne organisation assurée par la direction de l'OPW. Au cours de la journée d'hier, 26.000 billets ont été mis en vente. Une fois le premier quota épuisé, on a prévu un deuxième de

22.000 billets seulement écoulés hier

Le derby à guichets

«OUVERTS» ?

seulement écoulés hier Le derby à guichets «OUVERTS» ? 24.000 qui devait être mis en vente.

24.000 qui devait être mis en vente. Le directeur du complexe olympique a déclaré, hier, que 50.000 tickets allaient être mis à la disposition des supporters des deux galeries. Dans le cas où tout serait épuisé, un autre quota de 10.000 tickets serait mis en vente au niveau des guichets. Ainsi, tout a été fait afin que l'opération se déroule dans les meilleures conditions. Les premiers supporters

 Entraînement hier matin 7.000 autres ont été vendus dans l'après- midi. Parce que tout
Entraînement
hier matin
7.000 autres ont été vendus dans l'après-
midi. Parce que tout le monde s'attendait
à une forte affluence au niveau des gui-
chets que beaucoup pensent qu''il y aura
plus de monde aujourd'hui vu que c'est
le week-end. Ce derby est le rendez-vous
le plus attendu du championnat de Ligue
1 Mobilis ; les fans des deux équipes, et
même d'autres clubs, ne veulent pas le
rater pour rien au monde.
Les Rouge et Vert se
sont entraînés hier
matin au Centre
technique national de
Sidi Moussa. Ils ont
débuté la séance à
10h30 et ont travaillé
pendant deux heures.
L'entraînement s'est
déroulé dans une bonne
ambiance et tout le
monde s'est donné à
fond afin d'être au top
pour le derby de demain.
Dernière
séance
aujourd'hui
serait-ce la peur ?
mouloudéens sont arrivés tôt le matin
afin d'être sûrs d'avoir leur laissez-passer
pour le derby de demain.
15.000 tickets écoulés
avant midi
L'opération de vente des tickets a démar-
ré à 8h. Quatre heures plus tard, 15.000
tickets ont été achetés par les fans du
Mouloudia et ceux de l'USM Alger et
Nous avons rapporté dans notre précé-
dente édition que la rencontre de demain
pourrait se jouer à guichets fermés, ce qui
pourrait être juste si l'on prend en consi-
dération "le week-end". Les supporters
devraient être encore plus nombreux à se
manifester aujourd'hui. Certains que
nous avons abordés confient que les
Chnaoua sont en colère contre leur équi-
pe et pessimistes suite aux derniers faux
pas à domicile, notamment face à l'ESS.
D'autres estiment, en revanche, qu'ils
sont même convaincus que le stade sera
plein à craquer. Wait and see. M. K.
La dernière séance
d'entraînement avant le
derby de demain est
prévue aujourd'hui. Le
premier responsable de
la barre technique
mouloudéenne a voulu
que cette séance se
déroule au Centre
technique national de
Sidi Moussa. Kamel
Mouassa préfère
préparer son équipe
dans le calme et surtout
sur un terrain en gazon
naturel afin de
s'habituer à la pelouse
du stade du 5-Juillet-
1962. La séance est
prévue pour ce matin et
le coach devrait en
profiter afin d'apporter
les derniers réglages à
sa formation avant le
match face à l'USMA.

Azzi absent
Le défenseur des Vert et
Rouge était absent lors
de la séance
d'entraînement d'hier
matin. Ayoub Azzi, qui
souffre toujours de sa
blessure, ne pourra pas
prendre part à la
rencontre de demain. Il a
ainsi raté la séance
d'entraînement d'hier
matin ; il se soigne afin
d'être sur pied le plus
tôt possible.

suite de la compétition. Se
retrouvant à la 4e quatrième
place, le Mouloudia d'Alger veut
récupérer son fauteuil de leader
et compte sur les trois points mis
en jeu face à l'USMA afin d'y
arriver. Abderrahmane Hachoud
et ses coéquipiers semblent avoir
bien reçu le message de leur
coach. Ils sont motivés afin de
gagner ce rendez-vous tant
attendu afin de séduire les
supporters et se relancer dans la
course au titre. Kamel Mouassa
apporte de son côté les derniers
réglages et choisira son meilleur
onze lors de la séance
d'entraînement de ce matin. Le
moral est au beau fixe, les joueurs
Aouedj en
tenue de ville
sont en pleine forme et tout est en
ordre au sein du Mouloudia
d'Alger, l'objectif étant
maintenant d'arracher une
victoire face à l'USMA dans le
derby le plus attendu du
L'attaquant mouloudéen
était présent à la séance
d'entraînement d'hier
matin mais en tenue de
ville. Sid Ahmed Aouedj
souffre du dos et n'a pas
pu prendre part au
travail avec le reste de
l'équipe. Cependant, il
sera apte pour le derby.
championnat.
M. K.

JSK-USMA et MCA-MOB officiellement reportés

Comme annoncé par nos soins, il y a quelques jours, les matches de ce milieu de semaine ont été reportés. Prévus initialement les 6 et 7 mars prochains, les matches JSK-USMA et MCA-MOB seront officiellement programmés ultérieurement. La décision a été prise il y a presque une semaine, mais la LFP ne l'a publiée sur son site qu'hier en début de soirée.

AVIS DE DÉCÈS

La famille LONGAR, parents et alliés, dont Kamel Longar, actionnaire à la SSPA /MCA, ont l'immense douleur de faire part du décès de leur cher et regretté LONGAR MOHAMED, âgé de 96 ans. Décédé hier, 02 mars 2017 en France, le défunt sera inhumé lundi ou mardi à Dellys. Que Dieu le Tout-Puissant lui accorde Sa sainte miséricorde et l'accueille dans Son vaste paradis.

MOUASSA AUX JOUEURS :

«Surtout, restez concentrés !»

Le premier responsable de la barre technique mouloudéenne a insisté auprès de ses poulains sur la concentration lors du derby et sur l'importance de repartir avec les trois points.

C'est un match compliqué qui s'annonce pour le Mouloudia d'Alger ce samedi face à l'USMA. Les Vert et Rouge, qui ne sont plus en tête du classement de la Ligue 1 Mobilis, veulent absolument la retrouver, et pour cela, ils ne pourront compter que sur une victoire lors du derby. Un match difficile que l'entraîneur Kamel Mouassa veut absolument gagner afin de relancer son équipe. Ce dernier a d'ailleurs, comme à son habitude, tenu un discours à ses poulains en leur faisant comprendre l'importance

de cette rencontre, tout en tentant de ne pas leur mettre de pression qui pourrait être négative sur leur rendement. Le coach leur a aussi demandé d'être mieux concentrés et de ne pas faire les mêmes erreurs que lors du dernier match face à Sétif. Il faut dire que contre l'ESS, on voyait bien que les joueurs manquaient de concentration. Ils ont perdu une rencontre où ils avaient l'avantage en jouant à 11 contre 10. Pour Kamel Mouassa, ce scénario ne doit en aucun cas se reproduire et la victoire est primordiale pour la

Aouedj : «On ne fera pas de cadeau à l'USMA»

«La victoire pour nous relancer»

Comment est l'ambiance au sein du groupe ? Elle est bonne, le moral est au beau fixe et tout le monde se sent bien avant cette rencontre. On s'est préparés et on continue à le faire afin d'être au top pour ce derby.

Avez-vous fait une préparation spécifique pour ce derby ? Non, pas vraiment, on le pré- pare comme tous les matchs, même si l'on sait qu'il sera par- ticulier. C'est un rendez-vous que tout le monde attend et on tentera d'être les meilleurs sur le terrain.

Que pensez-vous de cette rencontre ? Ce sera un match difficile.

Notre adversaire veut confir- mer sa bonne forme et conti- nuer sur sa lancée et nous on veut renouer avec la victoire et surtout nous relancer dans la course au titre. En tout cas, on ne fera pas de cadeau à l'USMA et sur le terrain on se donnera à fond pour gagner le match.

Ressentez-vous du stress avant cette rencontre ? Pas vraiment, même si on sait que c'est un match à gros enjeux. On tente de gérer notre stress et on n'est concentrés que sur notre préparation.

Vous souffriez de votre dos, comment allez-vous ? Il est vrai que je ressentais de vives douleurs au dos qui ne m'ont pas permis de prendre

vives douleurs au dos qui ne m'ont pas permis de prendre part aux dernières séances d'en-

part aux dernières séances d'en- traînement, mais maintenant je vais beaucoup mieux. Je serai apte pour la rencontre et je ferai tout pour aider mes coéqui- piers à remporter une victoire.

D'après vous, le titre est-il toujours jouable ?

Bien sûr ! Il est vrai qu'on a perdu des points lors de nos derniers matchs, mais on peut encore se rattraper. Il ne faut pas oublier que l'on a deux matchs en retard et on peut ainsi reprendre la première place. Cependant, il faudra res- ter concentrés et surtout ne plus perdre aucun point.

Les supporters promettent de venir en grand nombre… On s'attend à ce que le stade soit plein comme pour chaque derby. Nos supporters ont tou- jours été au rendez-vous et ce sera à nous de leur offrir la vic- toire. En tout cas, ils pourront compter sur nous comme nous comptons sur eux. On se don- nera à fond sur le terrain. M. K.

www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017 INTERNATIONALE

8

 Vendredi 3 mars 2017 INTERNATIONALE 8 LUIS ENRIQUE NE MANQUERA PAS À MESSI Si l'annonce

LUIS ENRIQUE NE MANQUERA PAS À MESSI

Si l'annonce du départ de Luis Enrique fait couler beaucoup d'encre depuis mercredi soir, il y en a un qui peut avoir le sourire au FC Barcelone

P our Lionel Messi, il ne s'agit pas d'une mauvaise nouvelle, puisque les deux hommes entretiennent une relation

glaciale. A force de faire durer le suspense, Luis Enrique avait déjà informé certains que son aventure au FC Barcelone allait se ter- miner à l'issue de son contrat en juin pro- chain. Chose officialisée mercredi soir par le principal intéressé, après une victoire contre le Sporting Gijon (6-1). Si le coach espagnol a justifié son départ en expliquant avoir besoin de repos après trois années intenses en Catalogne, ce n'est sans doute pas l'unique raison. Sa relation avec Lionel

Messi n'est peut-être pas étrangère à cette décision.

Messi froissé en 2015

En effet, les deux hommes entretiennent une relation glaciale. Et cela depuis une série d'accrochages début 2015. A l'époque,

l'entraîneur barcelonais avait froissé sa star en lui refusant un but à l'entraînement. Un épisode a priori anodin, mais qui avait pro- voqué la colère de l'Argentin, absent le len- demain. Quelques jours plus tard, Luis

Enrique laissera Messi en compagnie

de

Neymar sur le banc contre la Real Sociedad, alors que le club leur avait accordé
Neymar sur le banc contre la Real Sociedad,
alors que le club leur avait accordé des
congés prolongés pendant les fêtes de fin
d'année. Un choix peu judicieux qui fera
jaser, surtout que le Barça s'était incliné 1-0.
Critiqué pour sa décision, le coach blaugra-
na s'offrira en plus un nouvel accrochage
qui scellera la fin d'une possible entente.
Quand on sait que le coach du FC Séville est
aujourd'hui le favori pour succéder à Luis
Enrique, cela en dit long sur l'influence de
Messi, visiblement désormais capable de
défaire et nommer les entraîneurs. Alors
qu'il négocie une prolongation de son
contrat avec sa direction, le natif de Rosario
n'a jamais semblé autant en position de
force qu'aujourd'hui.
Luis Enrique quittera le Barça en fin de saison (officiel) Enrique et Messi ne se
Luis Enrique
quittera le Barça
en fin de saison
(officiel)
Enrique et Messi ne se parlent plus
"Je quitte le FC
Barcelone en fin
de saison, je vais
prendre du repos
". Ce sont les
mots prononcés
par Luis Enrique
en conférence de
presse, juste après la
victoire contre le Sporting
Gijon, ce mercredi, au Camp Nou (6-1). Le
technicien asturien avait, par ailleurs, déjà
annoncé son départ aux joueurs avant le
début du match et a officialisé la nouvelle
jute après. "Je suis très reconnaissant
envers le club pour toute la confiance qu'il
ma témoignée. J'ai vécu trois années
incroyables", a déclaré le coach.
Dès lors, les deux hommes ne se parleront
plus. "Ils échangent à travers d'autres
personnes du staff. Leurs rapports sont
strictement professionnels. Ils se
saluent, rien de plus", confie un obser-
vateur privilégié dans les colonnes de
L'Equipe. Au Barça, il est difficile de
durer si l'on se met à dos la superstar
argentine. Récemment, El Confidencial
révélait d'ailleurs que la Pulga faisait déjà le
forcing auprès de Jorge Sampaoli pour
rejoindre le club catalan l'été prochain.
Barça : Enrique,
l'hommage de Guardiola
Mercredi, le coach du FC Barcelone, Luis Enrique, a fait savoir qu'il quittera son poste au
terme de la saison (voir ici). Une annonce qui a attristé Pep Guardiola, l'un de ses prédéces-
seurs sur le banc catalan de 2008 à 2012. "En tant que fan, je suis très triste. Au vu de sa
personnalité et de son caractère, nous perdons l'entraîneur parfait, a regretté l'actuel coach
de Manchester City devant la presse mercredi à l'issue du succès contre Huddersfield Town
(5-1). Luis Enrique est un champion, son équipe joue mieux que personne, ce sont les
meilleurs du monde." Sur cette saison, on peut ne pas partager l'avis du Catalan, mais Luis
Enrique ne devrait pas oublier cet hommage de sitôt !
Les vérités de Paulo Dybala sur son avenir !
Ernesto Valverde pour
lui succéder ?
Le technicien du FC Barcelone, Luis
Enrique, a confirmé mercredi soir en confé-
rence de presse son départ du club catalan
en fin de saison, après trois années de
bons et loyaux services.
Pour lui succéder, la direction blaugrana a
quelques pistes, dont le nom d'Ernesto
Valverde, qui est le grand favori. L'actuel
entraîneur de l'Athletic Bilbao sera libre en
fin de saison et pourrait être le successeur
de Luis Enrique, qui ne renouvellera pas
son contrat. De plus, c'est un ancien de la
"maison", puisqu'il y a évolué quelques
années plus tôt en tant que joueur du
Barça, en compagnie de l'actuel directeur
sportif, Robert Fernandez. D'autres noms
sont également cités dans la presse espa-
gnole, tels que ceux de Sampaoli, Koeman,
Blanc, Óscar García, Eusebio, Frank de
Boer ou Pochettino.
Même si il n'a toujours pas signé son nouveau bail, Paulo Dybala semble persua-
der qu'il prolongera prochainement son contrat le liant à la Juventus Turin.
Arrivé à l'été 2015, Paulo Dybala rayonne depuis sous le maillot de la Juventus
Turin. En effet, le joueur de
23 ans a déjà inscrit 26 buts en 53 matchs disputés dans le championnat italien.
Après le départ de Paul Pogba, l'international argentin a endossé le rôle de leader
technique de cette formation turinoise. Ses performances ne sont pas passées
inaperçues. Ainsi, les plus grands clubs européens, dont le Real Madrid, songeraient
à le recruter. Tandis que les dernières rumeurs faisaient état d'une prochaine
prolongation du jeune prodige pour 7M€/an, Paulo Dybala s'est exprimé sur
sa situation contractuelle.
"Cette prolongation sera signée"
"Mon agent a dû retourner en Argentine pour la naissance de son
fils. Cela signifie que nous devrons attendre un peu plus long-
temps, mais je reste optimiste, cette prolongation sera
signée. Cela dépend de moi, mais aussi des exigences de
la Juventus, que nous devons écouter", a-t-il déclaré
dans des propos rapportés par Goal.

www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017

INTERNATIONALE

9

 Vendredi 3 mars 2017 INTERNATIONALE 9 Real : une embrouille a éclaté dans le tunnel

Real : une embrouille a éclaté dans le tunnel

Zinédine Zidane envoie un message à Barcelone ! Malgré le match nul contre Las Palmas
Zinédine Zidane
envoie un message
à Barcelone !
Malgré le match nul contre Las Palmas (3-3), Zinédine
Zidane continue à croire au titre face au FC Barcelone.
Le Real Madrid est en difficulté. Battus à Valence (1-2)
il y a un peu plus d'une semaine, les Madrilènes ont
arraché la victoire sur la pelouse de Villarreal (3-2)
avant de concéder un match nul inquiétant à domicile
contre Las Palmas (3-3) mercredi soir. Les Merengue
étaient même menés 3 buts à 1, à quelques minutes de
la fin de la rencontre. Toutefois, ce résultat permet au
FC Barcelone de reprendre la tête de la Liga avec une
rencontre en plus. Mais Zinédine Zidane ne lâchera rien.
"Nous n'allons pas baisser
les bras pour le titre"
"Il faut trouver les solutions pour changer les choses.
Nous allons nous battre. Cela sera difficile jusqu'à la fin
de la saison. Je le disais avant et je le confirme aujour-
d'hui. Nous ne sommes plus leaders, mais la Liga reste
ouverte. Nous n'al-
lons pas baisser les
bras. Au contraire,
nous allons conti-
nuer à tout donner,
car cette compéti-
tion se remporte
sur la fin, pas main-
tenant. Il faut gar-
der en tête le posi-
tif", confie l'entraî-
neur du Real Madrid
en conférence de
presse.
Sergio Ramos
tacle Gérard Piqué
devant la presse
Le capitaine du Real Madrid, Sergio Ramos, s'est expri-
mé devant les médias après le match nul concédé en
Liga, mercredi soir, contre Las Palmas (3-3), à Santiago
Bernabéu. Le défenseur central espagnol a envoyé un
nouveau tacle à son compatriote et rival du FC
Barcelone, Gérard Piqué : "Les arbitres font un travail
assez difficile. Cela m'aurait forcément étonné si c'était
Messi qui l'avait publié, mais Piqué, franchement…non.
Nous ne parlons pas des arbitres, ni même dans des
tweets", a déclaré le joueur madrilène, en référence au
dernier tweet publié par le défenseur catalan quelques
jours plus tôt. La guerre est déclarée
RABIOTDISPOSÉ
À VENIR DANS LE
CLUBMERENGUE
Adrien Rabiot, le milieu de terrain du
Paris Saint-Germain, est l'un des
joueurs qui surprend le plus cette sai-
son. Sous les ordres d'Unai Emery,
l'international français, qui réalise
sa meilleure année au PSG, inté-
resserait de nombreux clubs
européens. Selon Marca,
Rabiot a admis qu'il
devra prendre
une décision
si une offre écono-
mique et sportive le satisferait, puisque le
milieu de terrain aimerait progresser en tant
que footballeur. "S'il y a une offre d'un grand
club, évidemment que je l'étudierai. Les clubs,
tels que le Real Madrid, sont de grandes
équipes mais le plus important est le présent et
je suis centré sur ce que je fais aujourd'hui", a-t-
il déclaré au Daily Mirror. Le club merengue
pourrait être la prochaine destination du joueur,
si Isco tenait à s'en aller la saison prochaine.
si Isco tenait à s'en aller la saison prochaine. L'arbitre de la rencontre Real Madrid -

L'arbitre de la rencontre Real Madrid - Las Palmas, David José Fernandez Borbalan, a révélé dans son rap- port après le match (3-3), qu'il y a eu des embrouilles dans le tunnel après le match nul à Bernabéu.

S elon ce dernier, une bagar- re aurait éclaté dans les

vestiaires, mais il n'a pas été capable de déterminer qui était impliqué et le nombre de personnes présentes. "Quand nous sommes retour- nés au vestiaire à la fin du

match, nous avons entendu des voix qui provenaient du tunnel", a expliqué l'arbitre. "Alertés par ça, nous avons quitté le vestiaire et vu plu- sieurs joueurs et coachs qui s'embrouillaient. Nous n'avons pas pu déterminer

qui était impliqué et ce n'est qu'une fois après avoir été conscients de notre présence qu'ils se sont séparés et sont rentrés dans leurs vestiaires respectifs sans autres consé- quences". Interrogé en zone mixte à ce propos, Sergio Ramos a reconnu qu'il y avait bien eu un incident mais sans conséquences "Il ne s'est rien passé d'important. Les voix provenaient de commentaires entre des joueurs, c'est un moment assez chaud pour nous tous", a-t-il expliqué.

un moment assez chaud pour nous tous", a-t-il expliqué. Quand Ronaldo "terrifiait" Fabio Cannavaro De tous

Quand Ronaldo "terrifiait" Fabio Cannavaro

De tous les joueurs qu'il a croisés dans sa riche carrière, Fabio Cannavaro n'oubliera jamais le Brésilien Ronaldo, qui a longtemps hanté ses nuits. Sans doute Fabio Cannavaro aurait-il espéré naître plus tôt, ou plus tard. Ainsi le défenseur italien (43 ans), Ballon d'Or en 2006, aurait-il évité de croiser Ronaldo, lequel "réveillait toujours, toujours la peur" en lui. "Il était le joueur de notre génération. Le phé- nomène. Le Ronaldo,

raconte l'actuel entraîneur de Tianjin dans le Player's Tribune. La première fois que j'ai joué contre lui, c'était lors d'un match amical entre le Brésil et l'Italie, en France, avant la Coupe du monde 1998. Et le simple fait de pénétrer sur la même pelouse que lui me terri- fiait". En affrontant la légende brésilien- ne, Cannavaro raconte avoir appris à "maîtriser [s]a peur sur le terrain", bien qu'elle n'ait jamais vraiment

disparu. "Plus que de défendre, vous espériez plutôt le limiter et le conte- nir du mieux que vous le pouviez. Car si Ronaldo voulait marquer, il mar- quait, poursuit l'an- cien défenseur du Real Madrid. Il était rapide, puissant, incroyable. Un joueur comme lui n'a pas besoin de vous provoquer, et il n'y avait aucun intérêt à essayer d'entrer dans sa tête. Il était déjà dans la vôtre avant même que l'arbitre n'ait sifflé le début du match. "

LE COUP DE SANG DE GARETH BALE POURRAIT COÛTER CHER AU REAL MADRID

F ace à Las Palmas, Gareth Bale a perdu son sang- froid. Le Gallois s'est fait expulser dès la 47e minute

et laissé ses coéquipiers en infériorité numérique. La Liga a un nouveau leader. Après le match nul (3-3) concédé par le Real Madrid face à Las Palmas, et la vic- toire écrasante du Barça face au Sporting Gijon (6-1), les Blaugrana ont pris la tête du championnat espa- gnol. Mais si les Madrilènes ont toujours un joker (un match en moins face au Celta), la 25e journée de Liga pourrait bien être un tournant dans la course au titre. Et au lendemain du match nul du Real Madrid, un joueur est pointé du doigt par les aficionados madri- lènes : Gareth Bale. Le Gallois est passé totalement à côté de son match. Après une première mi-temps inexistante, le numéro 11 madrilène a perdu les pédales au retour des vestiaires. Il a d'abord commis une faute grossière sur Jonathan Viera, avant de s'em- porter et de le jeter à terre comme un sac à patates juste devant l'arbitre, qui a logiquement sorti un carton rouge et exclu le Gallois. Un geste d'humeur, qui a lais- sé ses coéquipiers dans une situation délicate. Les Madrilènes étaient déjà dominés dans le jeu par Las Palmas et l'exclusion du Gallois a précipité la chute du Real Madrid. Quelques minutes après ce carton rouge, Jonathan Viera (56e) a donné l'avantage à Las Palmas avant que Boateng ne creuse l'écart dans la foulée (59e). Heureusement pour le Gallois, ses coéquipiers ont du caractère et ont finalement arraché le match nul dans les dernières minutes de la rencontre grâce à un doublé de Cristiano Ronaldo. Mais ces deux points perdus pourraient coûter très cher au moment de faire les comptes à la fin de la saison. Après le coup de sif- flet final, Zinedine Zidane a abordé cet épisode en conférence de presse et assuré que le Gallois avait présenté ses excuses à ses coéquipiers : "Bale s'est excusé pour l'expulsion. Il n'était pas content de lui, mais bon voilà, c'est comme ça et c'est certain que c'est mieux d'évoluer à 11, mais c'est un fait du match que nous ne pouvons pas changer. " Un match nul face à une équipe a priori abordable, un coup de sang de Gareth Bale qui précipite la chute du Real, le Barça qui prend la tête du championnat, sale soirée pour les Madrilènes.

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE

10

Vendredi 3 mars 2017 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE 10 ENTRE MÉFIANCE ET CONFIANCE ESS

ENTRE MÉFIANCE ET CONFIANCE

ESS

16h

RCR

Restant sur un précieux succès face au MCA, qui leur a permis de prendre seuls les commandes du championnat de Ligue 1 Mobilis, les Sétifiens auront l'occasion de consolider leur classement en accueillant cet après- midi à 16h00, le Rapid de Relizane.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Une confrontation que les partenaires de Miloud Rebiai ont bien préparée durant la semaine, avec un mental au beau fixe né des récentes performances, dont la der- nière en date fut la victoire au stade du 5 Juillet face à un concurrent direct à la course au podium en l'oc- currence le MCA. Un succès qui a ouvert l'appétit aux gars du club de Aïn El Fouara, qui commencent véritablement à croire en leurs apti- tudes d'aller encore de l'avant, et pourquoi pas, aller chercher le titre de champion d'Algérie de cette sai- son. Un objectif qui reste jouable, il est vrai, néanmoins, dans le camp sétifien, on ne veut pas précipiter les événements, du moment qu'on esti- me qu'il reste encore des matches et des points en jeu, notamment chez leurs concurrents directs, tels les Mouloudéens, qui ont encore deux matches en retard, ou encore les

qui ont encore deux matches en retard, ou encore les Usmistes et les Bélabessiens, qui n'ont

Usmistes et les Bélabessiens, qui n'ont pas encore dit leur dernier mot dans cette course. Autant de données qui ont contraint le coach, Kheïrredine Madoui, à déclarer à maintes fois qu'il est encore trop tôt pour parler du titre, "il faut attendre quatre ou cinq journées pour être fixé sur nos chances", a-t-il dit, entre autres. Une déclaration qui ren- seigne, le moins qu'on puisse dire, sur les difficultés que va rencontrer son team lors des prochaines semaines, à commencer par celle de cet après-midi face au RCR. Un ren- dez-vous qui s'annonce presque comme un match piège devant un adversaire qui joue sa survie en Ligue 1 Mobilis et qui va peut-être livrer le match de la saison avec l'es- poir de tenter de piéger le leader

actuel de la compétition, ce qui va sans doute leur permettre de voir le bout du tunnel.

Madoui : «On doit jouer comme on l'a fait contre le MCA» Un objectif que cherche d'ailleurs à atteindre le driver du Rapid, Mouaz Bouakaz, qui n'a pas caché ses intentions en vue de ce rendez- vous, lui qui sait qu'un tel match pourrait provoquer automatique- ment une source de motivation sup- plémentaire chez ses poulains, déjà revigorés par leur dernier succès face au MOB, qui leur a permis de quitter momentanément la zone des relégables, étiquette qui leur a collé depuis l'entame du championnat de cette saison. "C'est un match qui

sera aussi difficile pour nous que ceux que nous avons joués ces der- nières semaines. Bien qu'on joue une équipe qui lutte pour le main- tien, on doit impérativement prendre aux sérieux ce club du RCR, qui ne viendra pas pour limi- ter les dégâts. Nous avons tout au long de la semaine averti nos joueurs contre tout excès de confiance. Il faudra qu'on joue comme nous l'avons fait contre l'USMBA et le MCA", nous a d'ailleurs déclaré à propos de ce rendez-vous Madoui. S. H.

Equipe probable :

Khedaïria, Ziti, Boutebba (Lamri), Bedrane, Keniche, Tem Bang, Aït Ouameur, Djahnit, Djabou, Bougueroua, Nadji.

Il a été préféré à Bakir

Vers la titularisation de Bougueroua

C'est finalement Adel Bougueroua qui devait suppléer la défection de Haddouche, suspendu. C'est la première fois que le transfuge du CRB est titula- risé dans un match officiel depuis sa venue au mercato d'hiver. Il a été préfé- ré à Bakir, qui sera sur le banc de touche. N'ayant fait jusque-là que de rares apparitions, l'ex- Belouizdadi se voit ainsi s'offrir une chance pour ten- ter de se distinguer et convaincre, pourquoi pas, davantage le coach Kheïrredine Madoui. D'ailleurs, Haddouche n'a pas caché ses craintes que son absence des deux prochaines sorties de son équipe pourrait lui coû- ter cher si jamais l'un de ses concur- rents venait à sortir de bonnes copies.

Saâdi convoqué

Amputé des services de ses deux atta- quants, Amokrane et Haddouche, le staff technique ententiste a décidé de convoquer le jeune attaquant Saâdi. Une juste récompense pour le meilleur buteur de l'équipe réserve de l'ESS, qui ne va sûrement pas rater son occasion si jamais elle venait à se présenter dans ce match face au RCR. Il faut juste rappeler que cet attaquant, dont on dit beaucoup de bien sur ses qualités de chasseur de buts, avait été titularisé lors du premier match du onze de l'Aigle de cette saison, dirigé à cette époque par Abdelkader Amrani. C'était lors du fameux match de la phase des poules de la LDC face au FC Mamelodi Sundowns, qui s'est joué au stade du 8 Mai 1945 de Sétif.

AMADA :

«Le RCR, une équipe à prendre très au sérieux»

Le milieu malgache n'a pas dérogé à la règle, puisqu'il affirme, comme c'est le cas pour le staff technique et ses équipiers, qu'il faudra prendre au sérieux cette équipe du RCR. Pour lui, une victoire s'impose afin de garder la pole position du classement du championnat.

de garder la pole position du classement du championnat. Cet après-midi, votre équipe affrontera le RCR.

Cet après-midi, votre équipe affrontera le RCR. Comment voyez-vous ce rendez-vous ?

C'est un match que nous comptons aborder avec la ferme intention de l'emporter et glaner les trois points. On reste sur une série de bons résultats et on veut coûte que coûte que cela continue. Certes, on s'attend à des difficultés face à une équipe qui est à la recherche de points pour sauver sa peau de la relégation. Cependant, avec la détermination qui anime le groupe, je suis persuadé que nous avons les moyens pour nous imposer et consolider du coup notre pole position au classement.

Le staff technique a tout au long de la semaine insisté pour que vous jouiez comme si c'était contre une équipe qui joue le haut du tableau…

Effectivement. Ce n'est pas parce qu'on craint cette équipe, mais c'est plutôt pour se donner à fond par rapport à la position de notre adversaire au classement. On doit rester vigilants et nous concentrer durant tout le match. Et puis, j'estime que ça ne sert à rien d'aller gagner à l'extérieur et se faire piéger ensuite at home. On veut enchaîner avec un nouveau succès et on compte bien saisir cette opportunité.

Un dernier mot aux supporters qui seront à coup sûr nombreux à venir aujourd'hui au stade pour vous soutenir ?

On ne doute pas de leur fidélité. Certes, on les avait quelque peu déçus durant la première partie du championnat. Toutefois, depuis quelques rencontres, ils sont de plus en plus nombreux à se déplacer pour nous encourager, comme ce fut le cas vendredi dernier au stade du 5 Juillet face au MCA. Tout ce que je peux vous dire, c'est que nous comptons faire tout ce qui est dans notre possible pour les satisfaire.

S. H.

Il était accompagné par Madoui et Zorgane

Hamar au chevet de Saoudi et Nouioua

La veille du match, c'est-à-dire hier matin, le président Hassen Hamar, accompagné du trésorier Senssaoui et ses deux entraîneurs, Madoui et Zorgane, se sont rendus au CHU Saâdna Abdenour de Sétif, pour voir les malades. L'occasion fut en outre pour la famille de l'ESS de s'enquérir de l'état de santé de l'ancien joueur des années 1980, Saoudi, dit El-Hou, et l'ex- administrateur, Nouioua, hospitalisés depuis quelques jours. Un geste qui a mis du baume au cœur des concernés et les autres malades.

Le RCR s'est entraîné hier au stade du

8-Mai-1945

Alors qu'il été prévu qu'ils s'entraînent à l'ENSO d'El Bez, l'équipe de Relizane a effectué une dernière séance, hier au stade du 8 Mai 1945 de Sétif, à partir de 14h30, soit avant le début de l'ultime séance d'entraînement des partenaires de Djabou prévue à 16h00. Pour rappel, les récentes séances d'entraînement des Sétifiens se sont déroulées durant la semaine le matin.

Mellouli : «Prêt à jouer si le coach me fait signe» Convoqué depuis trois matches

Mellouli : «Prêt à jouer si le coach me fait signe»

Convoqué depuis trois matches

déjà, Farid Mellouli a effectué, vendredi passé, son grand retour

à l'ESS, en participant aux der-

nières minutes du match face au MCA. Bien qu'il n'ait pas trop joué, il reste cependant que ce come-back lui a fait énormément

plaisir, lui qui n'a plus porté les couleurs des Noir et Blanc depuis son départ, à l'été 2015, en Arabie Saoudite, où il avait évolué sous les couleurs du club d'Al-Qadissia durant six mois, avant de poursuivre la saison chez le CSC. Des passages qui ont été certes concluants dans l'ensemble, mais le joueur, formé

à l'USMS, a préféré finalement

revenir en décembre dernier en étant la dernière recrue du mer- cato d'hiver. "J'étais sincèrement content de rejouer avec l'ESS, d'autant plus que c'était à l'occa- sion d'une grosse affiche face au MCA. C'est vrai que je n'ai joué que quelques minutes, cepen- dant, cela fait énormément plai- sir puisqu'au bout il y a eu aussi une belle victoire. Cela dit, je ne m'inquiète pas trop sur ma situation. Je travaille d'arrache- pied afin d'être fin prêt lorsqu'on aura besoin de moi", nous a-t-il dit à l'issue de la séance d'en-

traînement de jeudi. S. H.

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

22 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

11

Vendredi 3 mars 2017 22 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 11 ESS 16h RCR Un seul

ESS

16h

RCR

Un seul mot d’ordre,

BATTRE LE LEADER

C’est cet après-midi vers 16h00 que la formation phare de Mina croisera le fer avec son adversaire du jour, en l’occurrence l’ESS, pour une confrontation ô combien importante pour les deux équipes.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Les Lions de la Mina refouleront la pelouse de stade du 8 Mai 1945, avec la défection de quatre joueurs pour différentes raisons, il s’agit de Zinedine Mekkaoui, Mourad Benayad, Merouane Annane et Abdelkader Meziane. Toutefois, selon les connaisseurs du football dans la ville de Relizane, cette empoignade entre les deux formations s’avère des plus compliquées au vu du calibre de l’adversaire du jour qui est tout simplement le leader du championnat.

Bouakez :

«Les fans seront nombreux derrière nous, allons-y les gars !» Le coach tunisien des Lions de la Mina, Moez Bouakez, a adressé un message à ses joueurs pour les motiver à revenir à Relizane avec les trois points de la rencontre, en mettant l’accent sur les supporters, qui vont accompagner leur club préféré jusqu’à Sétif malgré la longue distance qui sépare les deux villes :

«Il faut qu’on gagne à nouveau pour nos supporters qui seront très nombreux à faire ce long voyage jusqu’à Sétif pour nous soutenir. En plus, on a un accord avec la direction pour sauver le club de cette situation, il faut leur rendre le sourire,

le club de cette situation, il faut leur rendre le sourire, donc allons-y les gars!», conclut

donc allons-y les gars!», conclut Bouakez.

Faire attention aux balles arrêtées et à l’alignement Parmi les points qui ont marqué la formation relizanaise et que les fans du club redoutent, c’est incontestablement les balles arrêtées qui sont l’un des points faibles de la défense du Rapid. Ainsi, le coach relizanais a programmé des exercices dans ce sens, en mettant l’accent sur le marquage et la concentration. Bien que le Rapid affiche un autre visage actuellement, il est primordial de faire très attention aux balles arrêtées. Le staff technique du Rapid a rappelé à chaque fois aux joueurs les fautes commises et leur demande de faire très attention à l’alignement.

Meddahi ou Aggoun à la place de Mekkaoui Contraint de rater le match de cet après-midi contre l’Entente, le défenseur latéral Zinedine Mekkaoui, sera remplacé ou bien par le nouveau joueur prêté par la JS Saura lors du dernier mercato, en l’occurrence Farés Aggoun, ou bien par le défenseur Karim Meddahi. Cependant, le couloir droit de la défense relizanaise sera occupé par Belkacem Remache, qui sera complété par Zidane Mohamed Amine, Guebli Ishak assurera le marquage de l’attaquant adverse le plus avancé.

Tout ce beau monde aura à être très vigilant et surtout ne pas commettre des erreurs qui peuvent mettre à l’eau les efforts de toute l’équipe.

Hellal, Allag, Belmokhtar et Harrouche dans le milieu L’entraîneur tunisien des Lions de la Mina, va remanier son échiquier avec lequel il affrontera cet après-midi l’ESS. Cela veut dire qu’il va faire quelques changement par rapport au week-end dernier au milieu de terrain, les mêmes joueurs vont être alignés, Belmokhtar et Harrouche seront chargé de l’animation du jeu offensif et portera assistance aux attaquants, tandis que le seul changement sera dans la milieu défensif où Oualid Hellal prendra la place de Merouane Annane qui s’est blessé au cours de la semaine dernière. L’ancien du MCO sera épaulé par le talentueux Fouad Allag.

Nemdil et Derrag en attaque Après la suspension de Mourad Benayad, l’occasion sera en or pour l’ancien de l’Entente, Zohir Nemdil, de refouler le terrain du stade 8 Mai 1945 pour affronter son ex-club, cependant Nemdil va bénéficier de la bonne forme de Mohamed Derrag après qu’il s’est bien illustré lors des derniers matchs en championnat. Ils auront à être constamment en

mouvement et à multiplier les appels pour espérer déséquilibrer la solide ligne arrière de l’Entente. Cette équipe de Relizane est dans l’obligation de porter le danger et aussi d’éviter de se faire piéger sur les contres. On espère, du côté de Rapid, une victoire, ou au moins un nul, car une autre déconvenue n’arrangera pas les affaires du club. C’est connu, la formation de Sétif est l’une des plus difficiles à jouer du championnat et la confrontation de cet après- midi s’annonce palpitante. B. B.

1000

supporteurs attendus à Sétif

Malgré la longue distance qui sépare les deux villes, plus de 1600 km aller- retour, cela ne va pas décourager les Mina Boys pour aller soutenir les camarades de Zidane. Plus de 1000 fans du club ont préparé leur déplacement en masse à Sétif puisque plusieurs minibus ont pris l’autoroute, destination la ville des Hauts-Plateaux pour encourager les coéquipiers de Boussider dans leur match contre une équipe qui se trouve dans la meilleure situation possible, c’est-à-dire, en première place du classe- ment, alors les Mina Boys veulent faire entendre leur voix au stade du 8 Mai 1945 pour aider leurs favoris à revenir avec les trois points de la victoire.

GUEBLI

«Sétif ne nous fait pas peur»

Pour le défenseur axial des Lions de la Mina, Ishak Guebli, son équipe est condamnée à remporter ce match. Malgré la difficulté de la tâche, l’ancien sociétaire du NAHD affirme haut et fort que lui et ses coéqui- piers ont les moyens de venir à bout des Aigles noirs.

Comment avez-vous préparé le match de cet après-midi qui opposera votre équipe à l’ESS ?

Nous avons profité de cette semaine pour bien travailler et corriger nos lacunes. D’une manière générale, j’estime que nous avons préparé ce match dans de bonnes conditions. Le staff technique de l’équipe n’a rien laissé au hasard, on a bien bossé lors de ces derniers jours. Désormais, nous sommes prêts pour ce match qui sera très important pour notre équipe.

L’ambiance est-elle bonne au sein de votre groupe ?

Dieu merci, l’ambiance est bon enfant au sein de notre groupe. Comme je viens de vous le dire, nous avons tourné la page de Béjaïa. Nous savons que ce match est d’une grande importance pour notre équipe et on va tout donner pour essayer de nous ’imposer, incha Allah.

Mais la tâche s’annonce difficile pour vous, n’est-ce- pas ?

match s’annonce décisif pour nous. Donc, on doit rester concentrés tout au long de la rencontre et éviter de commettre la moindre erreur pour faire la différence. Personnellement, je suis très optimiste et convaincu même qu’on a les moyens de surpasser cette équipe de l’ESS. Une chose est sûre, nous allons tout faire pour gagner et sortir le club de cette situation, incha Allah.

Votre équipe sera amoindrie de trois joueurs titulaires, cela ne vous fait pas peur ?

Le Rapid, cette saison, possè- de un groupe de joueurs capables de rivaliser avec les grandes équipes du champion- nat. Certes, Mekkaoui, Annane, Benayad et Meziane sont des élé- ments importants dans l’équipe, mais je suis certain que ceux qui vont les remplacer se donneront à fond sur le terrain.

Quelles seront selon vous les clés de cette rencontre ?

Je pense qu’il faudra rester concentrés tout au long de la rencontre. La concentration demeure l’une des clés de ce match. On doit imposer notre jeu et attaquer dès l’entame de la rencontre pour trouver le che- min des filets adverses. On doit tout simplement sortir le grand jeu cet après- midi afin de surpasser l’obstacle de l’Entente et ajouter trois autres points à notre besace, incha’Allah. On fera tout notre possible pour rem- porter ce match.

On fera tout notre possible pour rem- porter ce match. Bien sûr. Tous les matchs sont

Bien sûr. Tous les matchs sont difficiles. On est conscients de la mission qui nous attend et déci- dés aussi à rapporter les trois points de cette rencontre qui sont importants pour nous dans la course pour le maintien. Nous sommes toujours en danger et on n’a pas d’autre choix que de décrocher les trois points de ce match.

Mais l’adversaire, cette fois-ci n’est que le leader du championnat …

Comme je viens de vous le dire, nous mesurons par- faitement la difficulté de cette rencontre. On va affronter une équipe qui a le moral gonflé à bloc vu qu’elle occupe la pre- mière place du classe- ment. En revanche, ce

Un mot pour les supporters…

On espère que les supporters seront nombreux à faire le déplacement à Sétif pour nous encourager. Nous avons besoin de leur soutien et c’est dans ces moments qu’on reconnaît nos vrais fans. L’équipe essaye toujours de s’éloigner de la zone de turbulence et ce n’est qu’avec l’appui des supporters qu’elle pourra atteindre son objectif. B. B.

MCO 16h CAB
MCO 16h CAB

MCO

16h

CAB

MCO 16h CAB

PAR M. BOUCHIBA

Dans le camp des Hamraoua, on estime que la rencontre contre le CAB constitue un autre vrai test pour cette deuxième phase retour du championnat. Pour le Hamraoua, le MCO est appelé à gagner afin de ne pas s'éloi- gner du peloton de tête et garder toujours l'es- poir de décrocher une place sur le podium en fin de saison. Pour ces mêmes supporters, le CAB constitue une occasion en or pour décro- cher les trois points, surtout que l'adversaire n'est pas une équipe insurmontable ; ils ver- ront d'un très mauvais œil un faux pas de leurs représentants dans leur stade. Aussi,

Le CAB à la portée des Hamraoua

pour beaucoup de chauvins, en principe, un bon résultat face aux Cabistes est dans les cordes des Rouge et Blanc qui n'auront pas d'autre choix que de gagner afin de se faire pardonner après la mésaventure vécue lors du match aller et le mépris affiché des dirigeants chaouis. Il est vrai aussi que ce rendez-vous est tombé au bon moment pour l'entraîneur Belatoui afin de tester la valeur et la forme de ses joueurs qui savent ce qui les attend une fois sur le terrain. Cette rencontre opposera

deux équipes aux destins différents, d'où toute l'importance du résultat qui la sanction- nera. Si pour les visiteurs, ils veulent créer la surprise afin de s'éloigner de la zone rouge, les Oranais ont comme objectif de gagner à la maison pour sortir du passage à vide vécu par l'équipe depuis le début de la phase retour. D'ailleurs, la troupe à Belatoui mise énormé- ment sur ce match pour ouvrir une nouvelle page et se racheter vis-à-vis de ses supporters. Un rendez-vous que les Oranais ne veulent en

aucun cas rater même s'il s'annonce a priori à leur portée puisqu'ils auront la faveur du ter- rain et du public. C'est pourquoi la rencontre devrait être prise très au sérieux. C'est le lan- gage de l'entraîneur Belatoui qui n'a pas cessé, au cours des dernières séances d'entraîne- ment, de rappeler à ses joueurs la nécessité d'aborder cette confrontation avec sérieux et éviter de tomber dans la précipitation afin de ne pas rater les occasions. M. B.

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017 USMH

12

www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017 USMH 12 La défaite lui est interdite El-Harrach joue gros À

La défaite lui est interdite

El-Harrach joue gros À TADJENANET

L'USM El-Harrach sombre dans une dangereuse série de résultats négatifs.

PAR ADLENE H.

La dernière contre- performance a été enregistrée à domicile, la journée écoulée, contre le MC Oran en match avancé. Les Algérois se sont contentés d'un petit point du nul compliquant davantage leur séjour en Ligue 1 Mobilis. Les Jaune et Noir pointent à la

9e place avec 27 points, mais les risques de dégringoler davantage au bas du tableau demeurent réels. D'autant que le club de la capitale effectuera un déplacement périlleux à l'Est du pays pour donner la réplique au Difaâ de Tadjenanet, soumis lui aussi à l'obligation de résultat. C'est dire que les deux teams fouleront la pelouse du stade de Tadjenanet dos au mur, n'ayant pas intérêt à enchaîner avec un nouveau faux pas. C'est ainsi que les coéquipiers de Younès Sofiane doivent impérativement faire très

de Younès Sofiane doivent impérativement faire très attention de cette nouvelle sortie en championnat et surtout

attention de cette nouvelle sortie en championnat et surtout éviter de marquer à nouveau le pas. Un match classé à hauts risques pour les Algérois où l'erreur est interdite. Sur le plan tactique, le staff technique de l'USMH, conduit par l'entraîneur Boualem Charef, ne compte pas jouer le "tout-défensif" à Tadjenanet. Il compte opter pour un système de jeu à reconversion rapide en position offensive, histoire de prendre au piège la défense adverse.

A. H.

Abdat : «Tout pour un résultat positif»

Le défenseur Abdat ne semble pas totalement affecté par les derniers faux pas en championnat. Il pense d'ailleurs que ses coéquipiers auraient pu aspirer à de bien meilleures performances si l'arbitrage avaient fait preuve d'impartialité. "Je crois que nous avons tous les moyens de réaliser des résultats à la hauteur des ambitions de nos supporters. Nous

à la hauteur des ambitions de nos supporters. Nous jouons bien, mais les résultats ne suivent

jouons bien, mais les résultats ne suivent pas. Ce n'est pas parce que nous manquons de chance, mais je pense plutôt que les erreurs de l'arbitrage sont pour quelque chose", estime l'ancien défenseur du CRB et de l'USMBA avant d'ouvrir une parenthèse sur le match de demain contre le DRBT. A ce titre, il dira : " Il est clair que ce sera un match d'une extrême difficulté

devant une formation de Tadjenanet qui accuse, tout comme nous, un grand besoin en matière de points pour se mettre à l'abri. Nous n'irons pas chez notre adversaire pour

limiter les dégâts. L'objectif est de réaliser un bon résultat qui permettrait au groupe de retrouver sa sérénité et de poursuivre, par la même occasion, le parcours dans de

bonnes conditions."

A. H.

Travail tactique pour l'ultime séance

Après avoir travaillé sérieusement pendant toute la semaine en vue de préparer convenablement cette nouvelle sortie du championnat à Tadjenanet, les joueurs harrachis ont bouclé hier matin leur préparation en effectuant la dernière séance d'entraînement au stade de Lavigerie. Un entraînement qui aura été consacré au travail tactique où l'entraîneur Boualem Charef a apporté les dernières retouches tactiques avant le jour J.

Chenoufi remplacera Boulekhoua

Le défenseur Boulekhoua ne sera pas de la partie demain contre le DRB Tadjenanet. Blessé lors du dernier match contre le MCO, le joueur en question vient finalement de déclarer forfait. Une absence de taille dans un match où l'expérience défensive de Boulekhoua aurait servi l'équipe. L'entraîneur Boualem Charef semble être porté sur le jeune Chenoufi afin de remplacer Boulekhoua.

EN A' : L'énigme Mellal

La non-convocation de l'attaquant de l'USMH Mellal en équipe nationale A' a été particulièrement commentée par les supporters du club. En dépit des qualités du joueur et de ses belles prestations, l'entraîneur intérimaire de l'EN A', Toufik Kourichi, ne l'a pas retenu dans la liste des 21 joueurs qui devront disputer durant le mois en cours deux matches amicaux contre le Soudan. Les supporters estiment que Mellal méritait une convocation en sélection nationale.

CRB

Ils ciblent au moins le point du nul

Les Rouge et Blanc jurent de mener la vie dure au CSC

PAR LYES S.

Le Chabab de Belouizdad renouera avec ses duels palpitants contre le Chabab de Constantine. Les deux équipes s'affronteront demain sur la belle pelouse du stade Chahid-Hamlaoui de Constantine pour le compte de la 22e journée du championnat pro- fessionnel de Ligue 1 Mobilis. La formation locale n'a d'autres alternatives que la victoire pour espérer s'éloigner un peu plus de la zone dangereuse. L'adversaire du jour, dont le positionnement au classement général est nettement plus favorable, doit tout de même négocier bien la rencontre. Une défaite risque de lui faire perdre

Belaïli : «A Constantine pour confirmer»

" La dernière victoire contre le DRBT nous a fait du bien. L'équipe s'est préparée sereinement pendant toute la semaine avant le déplacement à Constantine. Le retour du coach est un facteur important dans une bonne préparation. Je crois que la mission sera difficile devant le CS Constantine qui est soumis à l'obligation de résultat. Nous en sommes conscients. Cela étant, nous allons jouer le match avec la nette détermination de confirmer notre succès lors du dernier match. Nos supporters auront un grand rôle à jouer, nous souhaitons leur présence en force à Constantine."

quelques échelons. Autant dire que les deux protagonistes sont tenus de réaliser un résultat posi- tif. Pour les Rouge et Blanc de Laâqiba, il est primordial de confirmer le succès de la précé- dente journée contre le DRB Tadjenanet, histoire de franchir un pas supplémentaire vers le main- tien. Les joueurs en sont parfaite- ment conscients. Les coéquipiers de Yahia Cherif jurent d'ailleurs de mener la vie dure aux Sanafir. Leur superbe prestation contre le MCO sur le terrain de ce dernier met en évidence leurs capacités de revenir de la capitale des Ponts suspendus avec un résultat pro- bant. L'autre facteur supplémen- taire, qui joue en faveur des

Algérois, demeure incontestable- ment leur état psychologique favorable. Le retour de l'entraî- neur Badou Zaki du Maroc, la vic- toire contre Tadjenanet et les entreprises menées par la direc- tion pour la régularisation de la situation financière des joueurs ont fait que le moral de ces der- niers soit au beau fixe. Le CRB se rendra, du coup, à Cirta avec la nette ambition de réaliser la meilleure performance confirmant le regain de forme de l'équipe en cette phase retour du champion-

nat. En dépit de la défaite concé- dée contre l'USMA, il faut recon- naître que les gars de Belouizdad réalisent un parcours des plus

intéressants.

L. S.

Il sera sur le banc à Constantine

Badou Zaki cité au…Ghana

Tout ce qui a été rapporté concernant le prétendu coup de gueule de l'entraîneur Badou Zaki retournant chez lui au Maroc pour dénoncer le retard du paiement de ses salaires s'est avéré de la pure spéculation. Et pour cause, l'ancien finaliste mal- heureux de la CAN 2004 avec la sélection marocaine est parti chez lui afin de régler le permis de séjour au niveau du consulat. Voilà tout. Le technicien en ques- tion est, comme prévu, retourné mercredi dernier en Algérie. Il a vite fait de retrousser ses manches pour diriger l'entraîne- ment qui s'est déroulé dans l'après-midi de mercredi au

stade de Bensiam. Le retour du coach a fait beaucoup de bien aux joueurs. Ces derniers l'ont salué avant de travailler sereine- ment sous sa coupe. Celui-ci sera, du coup, sur le banc demain samedi à l'occasion du match contre le CS Constantine. Un véritable test difficile pour Badou Zaki et sa bande. Par ailleurs, la presse marocaine a révélé hier que le patron de la barre technique du CRB serait pressenti pour entraîner la sélec- tion nationale du Ghana. Des informations qualifiées de " rumeurs " par Zaki avant de sou- ligner " son engagement à res- pecter son contrat avec le

Cherfaoui

out, Khoudi

en pole…

Le défenseur central Tarek Cherfaoui sera le grand absent du match de ce samedi contre le CSC. Le joueur en question souffre d'une blessure. Son retour à la compétition ne peut avoir lieu dans un délai de moins de deux semaines. Le staff technique lui aura trouvé un remplaçant à l'occasion du match contre le CSC. C'est le défenseur axial Khoudi qui est en pole position pour tenir sa place dans la charnière centrale aux côtés de Naâmani.

…Izeghouti

de retour

Si Cherfaoui est déclaré forfait, le milieu de terrain Izeghouti sera de retour après avoir fait l'impasse sur le match de Tadjenanet. Totalement rétabli, le joueur en question pourrait retrouver sa place dans le onze de départ.

NAHD

Ouertani : «L'OM d'abord, le MCO après»

Entretien réalisé par

ASSIA GRIB

Vous allez recevoir l'O Médéa ce samedi, êtes- vous prêts pour ce match ?

Bien sûr qu'on l'est. On a bien bossé cette semaine à tous les niveaux, physique, mental et tactique, on est prêts.

Un match en retard, deux rencontres consécutives à domicile, vous avez un bon coup à jouer ?

Oui, c'est une belle opportunité de remonter au classement, mais comme vous le savez bien, on doit prendre match par match. On va déjà tout faire pour gagner la rencontre de demain, ensuite on pensera à la suivante, c'est-à-dire au MCO. Néanmoins, et comme vous le dites, c'est 9 points en jeu, on doit en récolter le maximum.

Vous êtes sur une belle série de bons résultats, on imagine que le nul de Batna vous a mis en confiance…

Oui, évidemment, on est sur une belle série, on doit garder cette bonne dynamique pour engranger le maximum de points, à domicile comme en déplacement. Les joueurs sont conscients de cela, ils sont tous très concentrés sur

sont conscients de cela, ils sont tous très concentrés sur ce match face à l'OM qu'on

ce match face à l'OM qu'on doit absolument remporter.

Vous allez quand même devoir faire sans Hérida, un joueur important…

Malheureusement, oui, mais je pense que nous avons des joueurs capables de le remplacer. On est une équipe et tous les joueurs sont importants.

Vous donnez l'impression d'être sûr de gagner demain au 20 Août

On est sûrs de rien, c'est le football, mais ce que je sais, c'est que ce match, on doit le gagner. C'est un concurrent direct, on est dans la même position avec le même nombre de points, on doit les dépasser.

A. G.

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

23 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS

13

Vendredi 3 mars 2017 23 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS 13 USMB USB Contre les Biskris,

USMB

USMB USB

USB

Contre les Biskris, un match à 6 points

De notre correspondant

AMINE DJAAFAR

La formation de la ville des Roses croisera le fer demain avec l’US Biskra dans un match comptant pour la 23e jour- née du championnat de Ligue 2 Mobilis. Les poulains de l’entraîneur Kamel Zane doivent impérativement battre leur adver- saire du jour pour s’emparer de la troisiè- me place et surtout pour conserver leurs chances dans la course à l’accession. Les joueurs blidéens, qui voulaient recevoir leur adversaire du jour sur la nouvelle pelouse du stade des Frères Brakni, furent déçus par le retard accusé par l’entreprise chargée des travaux de rénovation de la pelouse du stade. Ce qui ne fait que repor- ter le retour des gars à la tunique vert et blanc vers leur petit jardin et inciter la direction à opter pour la domiciliation de la rencontre au stade Tchaker. Meziane et ses coéquipiers doivent se donner à fond cet après-midi afin de conjurer la malchan- ce du stade Tchaker, et ce, en plumant leur adversaire du jour. Kamel Zane, l’ancien entraîneur adjoint reconverti en entraî- neur en chef après le départ du Roumain Calin Augustin, doit montrer à tout le monde, y compris les supporters, qu’il est capable de bien faire les choses si on le met

qu’il est capable de bien faire les choses si on le met dans de bonnes conditions.

dans de bonnes conditions. Ce dernier, rappelons-le, a déjà assuré cette tâche et a disqualifié la JSMB au stade de l’Union maghrébine et a pu revenir avec un point précieux lors de son déplacement à Mascara lors de la précédente journée du championnat de Ligue 2 Mobilis.

Le même onze L’entraîneur blidéen va reconduire le même onze qui a joué contre le Ghali. L’ancien joueur du CRB et de l’USMB optera pour l’incorporation de Meziane dans les bois, surtout après la belle presta-

tion fournie par ce gardien de but qui a conservé ses filets vierges contre le GCM. Zane ne va pas changer une équipe qui engrange de bons résultats, et c’est pour cette raison qu’il va incorporer Hallou sur le flanc droit et optera pour l’incorporation de Belaid sur le flanc gauche. Concernant l’axe central de la défense, Zane va comp- ter sur les services de Mohamedi et de Laïfaoui pour bétonner l’axe défensif. Au niveau de la récupération, l’entraîneur bli- déen va compter sur les services de Houari et de Guenifi. En revanche, Zane va ali- gner Frioui et Brahmi dans l’animation de jeu.

Hamiti et Abed doivent cracher du feu L’entraîneur de l’USMB doit compter cet après-midi sur le savoir-faire de ses deux attaquants, à savoir Hamiti et Abed. Le premier cité est loin de sa forme optimale; il a pris beaucoup de poids, il doit jouer avec son intelligence et sera la force de frappe de l’USMB dans les balles arrêtées. Abed, quant à lui, doit essayer de gagner les duels aériens avec les défenseurs de l’USB. Il doit saisir la première occasion qui lui sera proposée pour la mettre au fond des filets.

A. Dj.

JSMS ASK

JSMS

JSMS ASK

ASK

JSMS ASK

Sayah : «Décidés à sauver notre club»

L’attaquant de l’ASK, Réda Sayah, sollicité par nos soins, hier, pense que sous la direction de son nouvel entraîneur, Abdelkrim Latreche, qui connaît bien son métier, son équipe peut revenir ce soir avec un bon résultat de Skikda, où elle va contrer la JSMS.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Votre équipe n’a réussi à gagner aucune rencontre les cinq dernières journées du championnat de Ligue 2 Mobilis. Avez-vous une explication à cette disette ?

Je pense que nous n’aurions pas perdu contre l’ABS et que nous aurions pu gagner sans que personne n’ait à redire les matches suivants que nous avons joués contre le MCS, l’ASO, le CABBA et la JSMB, si, comme les autres clubs, nous avions bien préparé la phase retour.

Peut-on savoir pourquoi vous n’avez pas préparé la phase retour lors de la trêve que le championnat de Ligue 2 avait observé le mois de janvier passé ?

Nous n’avons pas fait de pré- paration lors de la trêve hiverna- le, comme toutes les autres équipes, car, l’ancienne direction de notre club avait décidé de démissionner à la fin de l’aller et celle qui lui a succédé ne nous a pas pris en charge et nous n’avons repris les entraînements qu’une semaine avant le premier match de la phase retour, contre le WAB.

La direction de votre club a recruté l’entraîneur Latreche pour remplacer Belachter qui a décidé de jeter l’éponge. Pensez-vous qu’il va apporter un plus à votre équipe ?

Après qu’il nous a fait un dis- cours quand il nous a pris en main et nous a dirigés les deux

dernières séances d’entraîne- ment, je suis convaincu que l’en- traîneur Latreche, qui n’est plus à présenter et qui a assez d’expé- rience, va nous apporter le plus qui va nous pousser à bien négo- cier les matches qu’il nous reste à jouer.

Vous allez jouer le prochain match contre la JSMS. Pensez- vous que votre équipe peut bien négocier cette rencontre qu’elle va disputer contre un team qui vise le podium ?

Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous allons aborder la rencontre que nous allons dispu- ter contre la JSMS pour bien la négocier. Certes, nos adversaires, qui visent le podium, vont tout faire pour nous battre, cela est sûr, mais, vu que nous sommes très décidés à sauver notre club de la relégation, je pense que nous pouvons revenir de Skikda avec au moins, le point du nul. R. G.

Latreche

veut piéger

Gomez

En vieux briscard, le coach Latreche, qui vient de prendre en main les Rouges, est décidé à piéger son adversaire du jour, l’entraîneur de la JSMS, et réussir sa première sortie avec l’ASK ce soir. Cela nous pousse à penser, que, comme il a à sa disposition tout son effectif, Latreche va sûre- ment aligner, contre la JSMS, Benmedour ou Aïssani dans les bois, Rachi, Abbes, Oukal et Bouhakak en défense, Zalami, Akrour, Alioune, Dib au milieu, et Boulaïnine et Sayah en attaque. Cela dit, il pourrait aussi titulariser l’arrière Bendridi, le milieu Slimatni et l’attaquant Bezzaz, qui, tous, sont opérationnels.

 

PROGRAMME DE LA 23 e JOURNÉE

Rencontre

Lieu

Aujourd’hui

MCEE - ASMO

Stade Messaoud ZOUGAR (El Eulma)

CRBAF - ABS

Stade Abd Arrahmane ALLAG (Ain Fakroun)

JSMS - ASK

Stade 20 Août 55 (Skikda)

JSMB - ASO

Stade l'Unité Maghrébine (Bejaia)

MCS - CABBA

Stade 13 avril 1958 (OPOW Saida)

PAC - WAB

Stade Dar El Beida (Alger)

USMB - USB

Stade Brakni (Blida)

RCA - GCM

Stade Smail Makhlouf (Larbaa)

Demain à 15h

JSMB - ASO

Stade l'Unité Maghrébine (Bejaia)

ABED

«Je sens que je vais faire la différence»

L’attaquant de l’USMB Abed nous a fait savoir que le match de l’USB nécessite de vrais guerriers sur le terrain. Le joueur en question nous a indiqué qu’il fera de son mieux pour secouer les filets de leur rival du jour afin d’offrir les trois points à son équipe.

Comment s’est déroulée la préparation pour le compte du match face à l’USB ?

La préparation s’est déroulée dans de très bonnes conditions sous la houlette de l’entraîneur Kamel Zane.

vais faire la différence. Je vais me battre comme un guerrier pour déplumer notre rival. Autrement dit, je serais le bourreau de l’USB.

La domiciliation du match de l’USB au stade Tchaker va-t-elle vous fausser les plans ?

Pas du tout, on a déjà joué à Tchaker et on a déjà gagné sur cette pelouse face à plusieurs rivaux. Cependant, le match de l’USB s’annonce plus diffi- cile et compliqué contre une équipe qui occupe la même place que nous et qui ne viendra pas pour faire du tourisme à Blida. On doit retrousser nos manches pour battre notre concurrent direct.

Un dernier mot ?

Je lance un message à nos supporters pour leur demander de venir en masse nous soutenir et nous aider à battre l’USB. A. Dj.

Justement, comment vous sentez-vous avant ce crucial rendez-vous ?

Certes, il y a un petit peu de pression, mais on est conscients de ce qui nous attend ; contre l’USB, ça sera difficile et ça se jouera sur des détails. C’est pour cette raison qu’on doit faire de notre mieux pour engran- ger la victoire dès le début de la rencontre.

Vous êtes resté muet devant les buts face au Ghali, cela vous incitera- t-il à redoubler d’effort pour secouer les filets de l’USB ?

Le match de l’USB sera certainement serré et diffi- cile, mais je sens que je

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

01. PAC

47

21

14

05

02

30

13

+17

02. JSMB

36

22

10

06

06

24

18

+06

03. USMB

34

22

09

07

06

18

14

+04

04. USB

34

22

10

04

08

22

19

+03

05. JSMS

31

22

09

04

09

20

16

+04

06. ABS

29

22

07

08

07

23

23

00

07. CABBA

29

22

07

08

07

17

17

00

08. MCS

29

22

08

05

09

17

21

-04

09. ASO

28

22

07

07

08

24

23

+01

10. GCM

28

22

07

07

08

17

23

-04

11. ASMO

26

22

05

11

06

22

22

-01

12. CRBAF

25

22

05

10

07

17

22

-05

13. WAB

25

22

05

10

07

17

23

-05

14. ASK

23

22

05

08

09

18

22

-05

15. MCEE

22

22

06

07

08

18

22

-04

16. RCA

15

21

03

09

10

15

22

-07

24 e JOURNÉE

25 e JOURNÉE

ABS-MCEE

MCEE-ASK

ASK-CRBAF

CRBAF-ASO

ASO-JSMS

JSMS-CABBA

CABBA-JSMB

MCS-JSMB

GCM-MCS

PAC-ABS

ASMO-PAC

USMB-ASMO

WAB-USMB

RCA-WAB

USB-RCA

GCM-USB

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

14

LIGUE 2 MOBILIS 23 e JOURNÉE

Vendredi 3 mars 2017 14 LIGUE 2 MOBILIS 23 e JOURNÉE MCS CABBA Surtout ne pas

MCS

MCS CABBA

CABBA

Surtout ne pas décevoir

Les Vert et Rouge renoueront aujourd’hui avec la compétition officielle en recevant l’équipe du CABBA lors d’un match pour le compte de la 23e journée de Ligue 2 Mobilis.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Un match dont les points sont d’une grande importance pour les deux formations, les locaux tenteront donc de s’imposer pour confirmer et aussi amé- liorer leur classement, tandis que les visiteurs auront pour mission de revenir de Bordj Bou –Arréridj avec un résultat positif, une mission qui ne s’annonce

pas du tout facile, surtout lorsqu’on sait qu’un faux pas ne fera que compliquer

la vie des joueurs.

Mesaâdi promet cinq millions

Le président du CSA Mouloudia de Saïda, Mesaâdi, s’est réuni avec les joueurs pour parler de ce match contre

le CABBA. Dans son discours, le prési-

dent saïdi a beaucoup insisté sur la nécessité de gagner ce rendez-vous et d’empocher les trois points, qui permet- tront à l’équipe d’améliorer sa position

au classement général, il a promis aux joueurs une prime de cinq millions en cas de victoire.

Benchouia : «Ce rendez-vous ne sera pas facile» Pour l’entraîneur Benchouia, son équipe est prête à affronter le CABBA. «Ce ren- dez-vous ne sera pas facile parce que l’équipe adverse sera obligée de retour- ner à la maison avec un résultat positif, donc elle ne va pas se laisser faire. C’est pourquoi notre mission risque d’être assez pénible, mais nous nous sommes bien préparés pour tenter de gagner et empocher les points qui nous permet- tront d’améliorer notre position au clas-

nous permet- tront d’améliorer notre position au clas- sement», a-t-il lancé. Hamidi : «Nous ferons de

sement», a-t-il lancé.

Hamidi : «Nous ferons de notre mieux pour gagner» L’attaquant, Hamidi, assure que son équipe a bien préparé cette rencontre contre le CABBA : «Nous sommes prêts pour ce rendez-vous que nous devons gagner. Nous ferons de notre mieux pour passer avec succès cet écueil face aux Bordjis, d’autant plus qu’il nous faut les trois points pour améliorer notre classement».

Kadous : «Consolider notre position au classement» De son côté, le défenseur Kadous mesu- re l’importance de la difficulté de la tâche qui attend son équipe : «Nous sommes prêts à aborder ce match avec la détermination de le remporter.

Néanmoins, on sait ce qui nous attend, car la mission ne s’annonce pas facile. Sauf que nous avons les moyens pour décrocher un bon résultat afin de conso- lider notre position au classement», a-t- il souligné

Benayada : «On a beaucoup de volonté» Le défenseur axial, Benayada, affirme pour sa part que le groupe a bien prépa- ré cette confrontation contre les gars d’El Bordj : «Nous sommes dans l’obli- gation de gagner ce match, nous savons que la tâche ne paraît pas aisée, mais nous allons aborder ce rendez-vous avec la volonté de le négocier par un succès pour nos supporteurs, donc nous sommes conscients de l’importance d’un tel résultat», a indiqué Benayada. K. Dj.

Bessa et Khedara relèvent le défi

C’est en secouristes que Bessa et Khedara ont été choisis par la majorité des membres du conseil d’administration pour espérer maintenir l’équipe en L2 Mobilis.

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Pourtant, c’est cette même équipe, avec le même effectif, qui jouait il y a cinq matchs une acces- sion, pratiquement quasi certaine en L1 Mobilis. Quoi qu’il en soit, le duo de techniciens a entamé sa mission dans une ambiance sinistre, devant une poi- gnée de supporters, curieux de découvrir ce nouveau staff technique. En effet, même Kial, le nouveau coach des por- tiers, a eu du mal à enta- mer son travail dans une ambiance tendue entre deux keepers, Meddah et Alaoui, qui ne s’apprécient point. Malgré tout, les deux techniciens se disent prêts à relever le défi, croyant en leur belle étoile, pourtant tout plaide en faveur de «mauvaises surprises» qui

attendent Bessa et Khedara.

Bouflih et Bencheikh de retour Les deux joueurs ont inté- gré l’effectif des titulaires sous la coupe du nouveau tandem à la barre tech- nique. Est-ce une question de confiance ?

Boulahia et Hafid prêts Si du côté de Boulahia, le latéral droit du CABBA, la situation est très claire, le joueur étant entièrement rétabli bien avant la ren- contre contre l’ASO, mais il n’a pas participé au débat à la suite d’une décision plu- tôt médicale, le joueur a été ménagé pour lui éviter d’éventuelles complica- tions. Hafid, lui, a toujours été prêt, mais il n’a pas non plus participé au duel de son équipe face aux Lions de l’Atlas. Maintenant, les deux joueurs sont opéra- tionnels et prêts à jouer à Saïda face au MCS.

Tedjar remplace Zakaria En raison de sa piètre pres- tation contre l’ASO, le milieu de terrain, Zakaria, sera remplacé par Tedjar, nous communique-t-on, ce qui prédit une stratégie offensive des Jaune et Noir. L. B.

MCEE ASMO

MCEE

MCEE ASMO

ASMO

MCEE ASMO

Faux pas interdit chez Babya

PAR L. M. AZZI

L’inquiétude des supporters asé- mistes prend de l’ampleur maintenant que leur équipe favorite flirte avec la zone de relégation. «On craint une des- cente en Division amateur, s’inquiètent certains fans accostés avant-hier à la sortie du stade Habib-Bouakeul. Leur

crainte est palpable d’autant que l’équi-

pe ne rassure point malgré les change-

ments apportés au niveau de la barre technique, d’autant qu’elle sera en

appel dans les prochains rendez-vous.

A commencer par celui prévu aujour-

d’hui contre le MC El-Eulma sur le ter- rain du stade Messaoud-Zouggar. Soit sur le sol de l’adversaire qui revient fort ces derniers temps. La mission peut paraître compliquée et délicate pour

Barka et ses coéquipiers. Après le drawn at home face au CRB Ain Fakroun (1-1), les gars de M’dina J’dida n’auront pas le droit de se laisser faire dans la cité des Babyas. Un autre faux pas ne garantit aucune remontée au classement général, mais décuplera la crainte des supporters. C’est pourquoi les joueurs doivent prendre conscience

de l’état mental de la majorité des fans

du club asémiste. Aujourd’hui sur les terres eulmies, les joueurs d’El-Djamîya ont intérêt à se rappeler l’importance

d’une réaction positive.

Nechniche : « Il suffit d’un sursaut d’orgueil» Pour l’adjoint de Benchadli, l’équipe a besoin d’un déclic pour se remettre en question. Pour lui, El-Djamîya n’a pas le droit de rester dans cette voie menant aux échecs. « On sait que les joueurs sont conscients qu’il va falloir réagir et vite. La situation est délicate certes, mais elle n’est pas critique. Il faut juste essayer de renouer avec les résultats positifs. C’est la seule préoccupation de

l’heure pour nous et pour le groupe. Il suffit de reprendre à gagner et tout ira pour le mieux afin de pouvoir terminer la saison sur une bonne note. C’est sur ce point que nous avons basé le travail de la semaine pour pousser les joueurs à se donner à fond à El-Eulma afin de pouvoir assurer un meilleur résultat possible », a souligné Mohamed Nechniche, avant-hier soir. Selon lui, la balle reste dans le camp des joueurs s’ils veulent voir l’équipe stopper l’hé- morragie et éviter de s’enfoncer davan- tage au fond du classement. « Ils sont conscients de la mauvaise passe dans laquelle se trouve l’équipe. Ils savent qu’il suffit d’un sursaut d’orgueil pour arrêter cette série et remonter au classe- ment », a-t-il insisté en conclusion. L. M. A.

L’occasion de sortir de l’ombre

De notre correspondant

AMAR T.

Après le bon résultat du week-end dernier face au WAB, l’ensemble des joueurs veulent confirmer cet exploit en le tra- duisant de façon positive sur le terrain contre l’ASMO, cet après- midi. Malgré sa position incon- fortable au classement général, le MCEE mise désormais sur le maintien, il lui reste huit courses pour y arriver. Sa saison sera jugée à la suite de ses résultats. Il le sait et il estime être sous pres- sion car il aura fort à faire pour sortir de la zone rouge. A propos du match d’aujourd’hui, tout le monde craint pour El Eulma, peu à l’aise lorsqu’elle évolue à domicile, de gagner les trois points pour sa survie en L2 Mobilis. Donnant son avis sur cette rencontre, l’entraîneur Abbas, qui disposera de tout son effectif, dira : «Je vais reconduire le même onze aligné face au WAB et chaque joueur doit contribuer au collectif.» Abbas semble optimiste en concluant :

«Le MCEE a besoin de points en ce moment difficile lorsqu’il passe trop de temps dans cette

zone du classement.»

Abbas attend une confirmation de son équipe Maintenant, il connait à peu près tous ses joueurs et il y a une bonne ambiance, de la confiance et de la persévérance dans le groupe ; il sent très bien que l’équipe est sur la bonne voie aujourd’hui où elle donne des garanties de jeu et elle a pris conscience qu’elle veut gagner des matchs. Maintenant, il faut s’accrocher et faire en sorte d’avoir à cœur de bien redémar- rer.

Il veut apporter de la confiance à ses joueurs 15e de la L2 Mobilis en clôture de la 22e journée, avec un match en moins, quel entraîneur aussi audacieux qu’il soit dirigerait une équipe dans cette situation. Abbas a eu le courage de prendre ses destinées pour redresser la situation. Tout s’est bien passé en faisant son boulot avec sérieux et rigueur. Il est venu avec confiance et c’est ce qu’il veut apporter aux joueurs. «Ce qui est important, c’est de

croire en ses capacités ; en la capacité des joueurs surtout pour obtenir une force collective. Et le plus important est que le MCEE reste un grand club, c’est l’objectif», précise Abbas à tout le monde.

Le paiement des salaires la semaine prochaine Les ennuis du paiement des salaires continuent à apporter leur lot de mécontentement au sein du groupe. Le club se trou- ve toujours en difficultés finan- cières et n’a pas respecté l’accord qu’il a passé avec ses employés. De ce fait, les salaires des trois mois promis la semaine passée n’ont toujours pas été payés. La direction aurait dû apporter samedi dernier la preuve de son engagement, mais elle n’a pas pu le faire. Selon le directeur sportif, le club est soumis à des condi- tions financières peu confor- tables, mais il a une semaine pour trouver une solution à ce problème, sinon, il pourra s’at- tendre à une grève de la part des joueurs qui ont décidé de geler le travail s’ils ne sont pas payés. A. T.

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

 

23 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS

 

15

JSMB

16H

 

ASO

 
JSMB 16H   ASO   

TOUS VEULENT

PRENDRE PART à la rencontre

La direction joue la carte de la motivation financière

Alors que la situation financière du club demeure inchangée, la direction du club pourrait, selon quelques indiscrétions, jouer la carte de la motivation financière pour pousser les joueurs à se donner à fond. Nous avons appris de source proche du club que la direction de Tiab Boualem pourrait verser la prime de la victoire face à l'A Boussaâda très prochainement. Une démarche qui vise à mettre les joueurs dans de bonnes conditions avant d'affronter l'ASO Chlef.

Le groupe, qui compose actuellement l'effectif de la JSM Béjaia, affiche une grande forme.

voulu faire passer le message à tout le monde : " Je compte sur la présence de tout le groupe." Un message à l'intention de cer- tains joueurs qui ont perdu leur place de titulaire à la faveur des autres qui ont

De notre correspondant

donné une grande satisfaction. En affron- tant une équipe dont l'entraîneur connaît parfaitement les faiblesses et les points forts de ce groupe, le coach de la JSMB essaye néanmoins de brouiller les cartes et cela dans le but de créer la surprise. La JSMB, qui retrouve sa solidité à domicile à la faveur de deux victoires sur le même score qui est de 3 buts à 0, devra rééditer ses per- formances lors de la réception de l'ASO Chlef. Néanmoins, les Béjaouis doivent se montrer prudents. Les points de cette ren- contre sont très importants, mais quand l'équipe ne tourne pas bien, cette dernière est capable du pire. Pour cela, il va falloir aborder ce rendez-vous avec la plus grande détermination tout en surveillant leurs arrières. L'excès de confiance peut être une arme à double tranchant dans la mesure où les joueurs ne seront pas patients et vou- dront faire plier leurs adversaires le plus tôt possible.

Ifticen pourrait apporter des changements Lors de la séance de mercredi après-midi, le coach des Vert et Rouge, en l'occurrence

d'application avait pour but de mettre en pratique, pour un laps de temps court, tout le travail effectué durant la semaine. Lors de cette rencontre, le coach avait voulu aussi s'enquérir de l'état de forme de cer- tains joueurs. Dans l'optique de venir à bout de cette équipe accrocheuse de Chlef, Ifticen avait néanmoins apporté quelques changements au niveau de la formation qui avait débuté la rencontre de vendredi der- nier face à l'ASK. Le but étant de modifier le système de jeu tout en essayant de trouver des solutions à certaines situations consta- tées lors de la précédente rencontre.

Il veut booster certains éléments Ayant constaté une certaine baisse de régi- me chez quelques éléments, le coach a entrepris un travail psychologique impor- tant. L'entraîneur de la formation kabyle avait d'ailleurs pris certains joueurs un par un afin de discuter avec eux, tout en essayant de comprendre les raisons du recul de leur niveau. Alors que le club est tout proche d'atteindre son but qui est celui d'accéder en fin de saison, l'entraîneur de la JSMB voudrait pouvoir bénéficier de l'en- semble de son groupe en possession de la

totalité de ses moyens. Afin d'avoir droit à ça, le coach a essayé dans un premier de comprendre les raisons qui ont poussé cer- tains joueurs à afficher un net recul sur le plan technique. Le coach, qui a néanmoins cerné le problème, tentera de relancer ses joueurs lors des prochains matchs pour booster les autres joueurs en les poussant à défendre leur place de titulaire.

«La rencontre face à Chlef sera déterminante pour nous» La rencontre de ce vendredi sera très importante pour la formation phare de la Soummam. Avec 36 points au compteur tout en restant sur une série de 4 matchs sans la moindre défaite, la JSM Béjaia est plus que jamais lancée dans la course à l'ac- cession. Une accession que les fans du club attendent impatiemment, surtout après les saisons qu'on vécues ces derniers. Le coach de la JSMB avait encore une fois rappelé l'importance de ces dernières rencontres : " Je le dis et le répète, ce sont des matchs de coupe. On doit se donner à fond afin d'em- pocher les trois points. " Un message à l'in- tention des joueurs qui devront donner le meilleur d'eux-mêmes sur le terrain ce

ZAOUCHE BADR-EDDINE

Les hommes de Younes Ifticen, après les derniers résultats qu'ils ont enregistrés, ne veulent pas laisser passer l'opportunité de prendre un avantage conséquent au classement général. En plus de défi du club qui est celui d'accéder en fin de saison, les joueurs, de leur côté, veulent s'afficher et offrir du spectacle sur le terrain. Pour cela, nous avons ressenti une envie de bien faire de la part des camarades de Yacine Djebarat. Ces derniers se donnent à fond lors de chaque séance d'entraînement dans l'espoir de taper dans l'œil du coach et ainsi bénéficier des faveurs de ce dernier, surtout lors des rencontres déterminantes.

La guerre des postes relancée A l'approche de la rencontre de ce samedi, nous avons senti une grande motivation chez les joueurs qui veulent tous être pré- sents le jour du match. La mobilisation est générale chez les Vert et Rouge de la JSM Béjaia. Les camarades du capitaine Merbah Abdelmalik affichent une grande détermi- nation depuis le début de la semaine. La rai- son est le discours de l'entraîneur qui a

Younes Ifticen, avait programmé une oppo- sition entre les deux joueurs. Ce petit match

samedi.

B. E. Z.

 

La motivation ne manque pas

Face à la JSMB, l'ASO abordera ce match pour ne rien perdre, étant donné que l'équipe pense beaucoup plus au maintien, qui devient par la force des choses son objectif principal.

De notre correspondant

ADAM BENABDELKADER

Face à une équipe de Béjaïa qui évoluera chez elle et sans aucun problème, les camarades de Meddahi ont promis quand même de ne pas se croiser les bras et de jouer à fond leurs chances, une victoire pouvant les remettre en confiance et les replacer dans la course à

les remettre en confiance et les replacer dans la course à l'accession. A ce titre, les

l'accession. A ce titre, les Asnamis n'auront désormais aucun droit à l'erreur. Khezzar, qui apportera sûrement des changements à l'équipe

dans ce match, devrait opter pour l'arme fatale, à savoir le contre, où les prouesses d'un attaquant de la trempe de Melika seront très utiles. Sachant

que la bataille sera celle du milieu de terrain, ce dernier, sûrement renforcé par le retour de Attafe, ainsi que Youcef, qui renforcera l'axe de la défense, où Mebarki fera la sentinelle afin que la prudence soit au maximum face à une attaque qui ne pardonne pas. Selon des sources proches de la direction du club, les joueurs percevront trois primes de matchs : deux victoires face respectivement à l'ABS et le CABBA, et un nul face à l'ASK. Cela devrait arriver avant le match face à la JSMB. Une manière de motiver les joueurs pour être à la hauteur.

A. B.



Mahsas

sera-t-il de

retour ?

Ayant repris avec ses camarades, Mahsas, qui a chauffé le banc face au CABBA, se sent mieux et se tient prêt à reprendre sa place dans les buts. La question qui se pose est :

le staff technique changera-t-il pour changer ? Refera-t-il confiance au jeune Ouabdi qui a été à la hauteur lors de ses deux sorties respectives face au MCS et au CABBA ?

Mâamar : «On jouera à fond nos chances»

De retour parmi le onze, Maâmar Youcef devrait apporter du sien à la formation asnamie, qui tentera le maximum face à la JSMB.

La victoire face au CABBA a remis le groupe en confiance, n'est-ce-pas ? Ce que je peux dire, c'est que cette victoire nous a remis en selle. Il est vrai que l'adversaire nous a quelque peu bousculés, mais le groupe a su se mettre bien en place après un premier but

inscrit très tôt et qui a fait nos affaires.

Ce succès est pour beaucoup dans l'ambiance actuelle, avouez-le Je ne vous le fais pas dire, car une victoire anime toujours le groupe, alors qu'une défaite laisse des séquelles. Nous avons repris dans une grande sérénité avec à l'esprit de confirmer au prochain match face à la JSMB.

Justement, comment allez-vous aborder ce match ?

Face au dauphin, ce sera très difficile, d'au- tant plus que le match se jouera dans son antre, d'où peu d'équipes sortent indemnes. Ce ne sera pas une partie de plaisir, car l'adversaire jouera sur son terrain fétiche, mais nous devons afficher une grande sérénité pour réussir le meilleur résultat possible. Ce sera difficile, mais avec le retour de certains éléments, tout reste possible. Nous devons puiser dans toutes nos ressources pour ne pas rater cette mission. A. B.

UN DUEL KHEZZAR - IFTICENE

Le match entre Béjaouis et Chélifiens sera très disputé. En effet, la JSMB, qui est l'actuel dauphin, projette de coller au leader via une victoire qui lui permettra de maintenir intactes ses chances à l'accession. La formation chélifienne, qui a repris quelque peu son aura depuis la venue de Khezzar, fera de son mieux pour ne pas perdre, au moins. Même si Ifticene, qui est l'ex-driver de l'ASO, affirme que ce match

n'est pas spécial pour lui, il n'y a pas beaucoup de vrai dans ça puisque les responsables du club asnami, qui ont toujours une dent contre le technicien algérois n'ont pas raté l'occasion de promettre une belle prime de victoire à leurs joueurs. Jouant le maintien, la bande à Khezzar, qui est lui aussi l'ex-driver de la JSMB, entend réussir ce test difficile et arracher un bon résultat pour atteindre l'objectif actuel qui est le maintien dans cette Ligue 2. L'entraîneur chélifien, qui a exercé à Béjaïa, se fera un réel plaisir de prouver aux dirigeants de la JSMB qu'ils ont commis l'erreur de le démettre de ses fonctions. Un match entre deux entraîneurs qui se sont échangé la barre technique et où chacun tentera, via ses armes actuelles de trouver

l'astuce pour prouver sa suprématie.

A. B.

L'adversaire vous a battus à l'aller, il y aura place pour une revanche, un mot

On ne doit pas penser de cette manière, même si nous avons à cœur de gagner ce match, non pour la revanche, mais pour confirmer et surtout maintenir nos chances quant à jouer les premiers rôles, pour ne pas dire autre chose.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Vendredi 3 mars 2017

16

16
www.competition.dz Vendredi 3 mars 2017 16 Recrutement du futur sélectionneur LES PRÉCISIONS DE LA FAF «Nous

Recrutement du futur sélectionneur

LES PRÉCISIONS DE LA FAF

«Nous n’avons contacté

AUCUN ENTRAÎNEUR»

DE LA FAF «Nous n’avons contacté AUCUN ENTRAÎNEUR» «Ranieri et Cuper, de la pure affabulation» «Ça

«Ranieri et Cuper, de la pure affabulation»

«Ça sera la mission des futurs élus»

contacté AUCUN ENTRAÎNEUR» «Ranieri et Cuper, de la pure affabulation» «Ça sera la mission des futurs

En raison des élections du futur président de la Fédération algérienne de football prévues le 20 mars prochain, lors de l’assemblée générale élective au Centre technique national de Sidi Moussa, Mohamed Raouraoua, qui vient d’achever son deuxième mandat consécutif, et le troisième en tant que premier responsable de la Fédération (son premier entre 2001 et 2006), a décidé de faire l’impasse sur le stage des Verts en ce mois de mars, se contentant de regrouper l’équipe nationale des A’ sous la houlette de l’actuel directeur technique national Toufik Korichi.

PAR ASMA H. A.

La raison invoquée par les responsables de la FAF quant à l’annulation du stage des Verts et la rencontre amicale initialement prévue, est due à l’absence d’un entraîneur en place, suite au limogeage de Georges Leekens, après la sortie prématurée de Mahrez et ses coéquipiers lors de la Coupe d’Afrique des nations au Gabon.

Toujours partant, Raouraoua ne veut pas assumer le choix du futur sélectionneur Pour le président sortant, il est tout simplement impossible de faire un stage sans entraîneur en chef et sans un des membres du staff. En effet, et comme tout le monde le sait, même les membres du précédent staff technique national ont été remerciés, à l’image de Nabil Neghiz, Guillaume Marie et Michael Boly. Ainsi donc, Mohamed Raouaroua, qui semble n’avoir toujours pas changé d’avis quant au fait de ne pas briguer un troisième mandat consécutif, estime que ce n’est pas du tout de son ressort de recruter actuellement un entraîneur. Pour le président de

la fédération, le choix du futur entraîneur national sera la mission des futurs élus. Néanmoins, et même si les Verts ne joueront pas de matchs avant le mois du juin prochain (le Togo en prévision des éliminatoires de la CAN-2019), certains médias, et notamment la presse égyptienne, n’ont pas manqué d’évoquer des soi-disant contacts entre la FAF et Hector Cuper, surtout que ce dernier n’a toujours pas prolongé son contrat avec les Pharaons, en dépit de son excellent parcours au Gabon.

Queiroz toujours intéressé mais… De son côté, Carlos Queiroz, qui avait, pour rappel, et comme déjà précisé dans nos colonnes, accepté d’entraîner les Verts en mars 2016, mais qui, en raison de sa clause dans le contrat qui le liait à la Fédération iranienne n’a pu finalement respecter son engagement avec Mohamed Raouraoua, est actuellement au chômage. Pour lui, l’idée d’entraîner les Verts est toujours plausible, sauf que pour l’instant, il n’a toujours pas été relancé, du moment que le président qui l’a contacté a affirmé à ses collaborateurs qu’il ne resterait pas. Aussi, il est encore une fois important de préciser, que même

si Mohamed Raouraoua ne s’est pas encore prononcé de façon officielle quant à son avenir à la tête de la FAF, il n’en demeure pas moins que huit (08) jours avant la fin du délai de dépôt de candidature, personne n’a déposé son dossier au niveau de la fédération, y compris les personnes intéressées par ce poste, à l’image du président de l’USMH Mohamed Laïb. De ce fait, et au vu de tout de ce qui se dit dans les différents médias, qu’ils soient nationaux ou internationaux à propos du recrutement du futur entraîner national, la FAF a tenu à nous affirmer hier : «Les contacts avec Claudio Ranieri et Hector Cuper sont des pures affabulations. Le recrutement du futur sélectionneur national n’est pas du tout à l’ordre du jour en ce moment et cela pour la simple raison que cette mission et cette tâche incombent exclusivement aux futurs élus. Ces derniers sont les seuls à pouvoir décider qui choisir ou recruter comme entraîneur national», a précisé la plus grande instance du football algérien.

La première mission du président élu Mohamed Raouraoua, qui est en voyage dans le cadre de ses

engagements avec l’Union du football arabe, et qui enchaînera ensuite par les élections du bureau fédéral exécutif de la Confédération africaine de football dont il est candidat en compagnie de ses homologues libyen et marocain, le 16 mars prochain à Addis-Abeba, ne veut aucunement assumer la responsabilité du choix du futur entraîneur national. Qu’il réussisse ou non dans sa mission de coacher notre équipe nationale, ça sera au nouveau président et à ses collaborateurs de dénicher le bon profil et d’en assumer les conséquences après. C’est pour dire que pour l’instant, et après l’annulation du stage de ce mois de mars, la priorité n’est pas du tout l’entraîneur national en ce moment. Les futurs responsables qui auront un timing très serré, n’auront donc pas le droit de se tromper dans leur première mission, car dès le 1er juin, les fans de l’EN auront déjà à faire un premier jugement face au Togo. Le Togo qui lui préparera de la meilleure des manières cette confrontation, puisqu’il est prévu qu’il affronte l’Egypte en amical en ce mois de mars. A. H. A.

RAVANELLI À LA TÊTE DES BLACK STARS

L'ancien buteur de la Juventus de Turin, Fabrizio Ravenelli, sera le nouveau sélectionneur du Ghana. Il remplacera l'Israélien Avram Grant, qui a échoué lamen-

tablement à mener les Black Stars vers le sacre africain et est presque éliminé du Mondial 2018 prévu en Russie au détriment de l'Egypte. Ravenelli n'a aucune expérience

de l'Egypte. Ravenelli n'a aucune expérience comme sélectionneur, et son vécu sur le banc d'un club

comme sélectionneur, et son vécu sur le banc d'un club se limite à une petite aventure à Ajaccio et une autre chez la réserve de la Juventus.

A propos de son éventuel départ de la sélection marocaine

RENARD

«Tout est archifaux»

de la sélection marocaine RENARD «Tout est archifaux» Au cours de ces derniers jours, l’actualité

Au cours de ces derniers jours, l’actualité footballistique au Maroc concerne l’avenir du premier respon- sable de la barre technique des Lions de l’Atlas. En effet, il ne se passe pas un jour sans que la presse marocaine annonce Hervé Renard partant pour une sélection africaine : tantôt la Côte d’Ivoire, tantôt le Sénégal et sur d’autres médias on a pu lire le Ghana. Il faut dire que malgré ses bons résultats lors de la CAN et un beau jeu développé par les Lions de l’Atlas, nos confrères marocains ne ratent pas une occasion pour criti- quer le technicien français, allant même parfois jusqu’à lui chercher des noises pour le provoquer. Avant- hier, c’est le directeur technique national (DTN) du Maroc en person- ne, Nasser Larguet, qui a été contraint de démentir tout ce qui s’est dit au cours de ces derniers jours : «J’ai eu Hervé au téléphone le lundi 27 février et absolument rien ne présageait qu’il a l’intention de quitter la sélection nationale du Maroc.»

Mustpah Hadji prend sa défense Hier c’était au tour de son adjoint Moustapha Hadji de réagir. «Je ne vous cache pas que toutes les équipes le veulent. C’est pour cela qu’elles essaient de semer un petit peu la zizanie. Mais Hervé veut faire quelque chose de vraiment positif avec l’équipe nationale. En aucun cas, il n’imagine partir avant de réali- ser quelque chose de grand. Hervé, c’est un gagnant. En un an, il a chan-

gé beaucoup de choses en équipe nationale. Il faut le laisser travailler dans la tranquillité. Depuis qu’il est en équipe nationale, on lui a trop tiré dessus. Quand on a la chance d’avoir un entraîneur de ce calibre, il faut lui donner les atouts pour travailler. Maintenant, si les gens ne veulent pas le bien du football marocain, c’est autre chose. Aujourd’hui qu’on

a un monsieur convoité par la terre

entière, il faut le préserver. Il faut l’aider et lui donner beaucoup plus d’importance. Il ne faut pas oublier qu’avant la coupe d’Afrique tout le monde le critiquait. C’est devenu du grand n’importe quoi», regrette Moustapha Hadji. Voulant avoir l’avis du concerné, nous avons pris attache avec Hervé Renard. Très déçu par tout ce qui se dit au Maroc,

il s’est contenté en quelques mots

d’apporter sa version des faits. «Tout ce qui est en train de se dire est faux et archi faux», nous a-t-il affirmé, évitant pour l’instant de rentrer trop dans les détails. C’est dire que, pour l’instant, la démission d’Hervé Renard de la sélection marocaine n’est pas du tout à l’ordre du jour, du moins pour le concerné.

A. H. A.