Vous êtes sur la page 1sur 3

Le petit mémo du chercheur spirituel

Le cours hypnotique et parfois embrumant de la vie quotidienne, peut faire oublier


certaines choses au chercheur spirituel. Notamment l'importance fondamentale de la
quête spirituelle, ainsi que le caractère transitoire des aléas de la vie physique.
Trop souvent, la personnalité prend le dessus sur la conscience spirituelle, et dirige
la marche de l'incarnation. Mais c'est la conscience spirituelle, c'est-à-dire la
conscience du cœur, qui devrait éclairer l'existence.

Afin d'aider le chercheur spirituel à demeurer centré dans la conscience du cœur, et


à ne pas se laisser écraser inconsidérément par sa personnalité, nous proposons un
petit mémo à lire et à relire, et surtout à méditer et à assimiler.
C'est un petit tableau présentant cinq vérités spirituelles de base, et la méditation
régulière de chacune de ces vérités, devrait permettre à chacun d'atténuer un peu
les effets de l'hypnose et du brouillard induits par l'existence dans la densité.

1 : Nous sommes une âme immortelle

En nous souvenant toujours que nous sommes essentiellement une âme immortelle,
nous sommes en mesure de parcourir la vie avec un plus grand calme. Comment
pourrons-nous conserver un véritable calme face à la vie, si nous croyons que nous
sommes cette personnalité transitoire, vulnérable et mortelle ? Celui qui se sait "âme
immortelle " n'a aucune raison de s'alourdir la conscience avec des angoisses et des
peurs qui ne peuvent appartenir qu'à la "personnalité transitoire".

2 : Notre véritable but est l'éveil de notre divinité intérieure

Au fond de nous-mêmes, nous aspirons au bonheur inconditionnel. Pourquoi ? Parce


que le bonheur inconditionnel représente l'idéal de plénitude de notre existence (et il
faut naturellement inclure dans le bonheur inconditionnel l'idée de liberté
transcendante).

Le bonheur inconditionnel est une fin en soi, qui n'appelle pas d'autre justification en
dehors de lui-même. Or, si nous comprenions correctement ce que cela signifie, nous
comprendrions qu'il s'agit, ni plus ni moins, que de l'éveil de notre divinité intérieure.
L'éveil de la divinité intérieure est le véritable objet de l'aspiration de notre cœur,
mais en général nous ne savons pas le formuler ainsi, par manque de
compréhension. En acquérant une bonne compréhension de ces choses, nous savons
alors que l'éveil de la divinité intérieure est le but le plus important que nous
pouvons poursuivre dans la vie. Rien d'autre ne saurait être aussi important, et
encore moins plus important. Alors, dans la vie, nous ne devons pas oublier notre
priorité absolue : la quête de l'éveil de la divinité intérieure. Tout le reste vient
après, et doit s'organiser en fonction de la nécessité de nous libérer du temps, de
l'espace et de l'énergie pour nous adonner à notre quête spirituelle. Lorsque nous
escamotons aisément notre quête spirituelle, au profit des désirs secondaires qui ne
sont même pas des besoins vitaux de la personnalité, alors nous devons nous
ressaisir et nous recentrer.
3 : Seul l'amour-volonté a le pouvoir de nous faire avancer sur le chemin de
l'éveil de la divinité intérieure

C'est l'évidence même : l'amour-volonté est l'énergie motrice de notre


développement spirituel. Rien d'autre ! Et l'amour-volonté est un effort d'amour
exercé avec le cœur. Si notre quête repose surtout sur l'amour-réaction, alors nous
n'irons nulle part ! Et nous irons encore moins loin si nous fondons notre démarche
sur différentes énergies émotionnelles et mentales. L'amour-volonté, c'est-à-dire la
volonté de lumière et de joie, du cœur ! Par corollaire, les émotions et les sentiments
négatifs nous freinent et parfois nous font régresser. A moins que nous ne voulions
nous freiner nous-mêmes, et à moins que nous voulions saboter notre propre
aptitude à la paix et à la joie, nous serions bien mal inspiré de justifier nos émotions
et nos sentiments négatifs. Dire par exemple : "Je ne cesserai pas de lui en vouloir,
sauf s'il faisait acte de réparation", signifie, du point de vue énergétique : "Je
m'empêche de progresser intérieurement ; personne ne m'oblige à stagner ou à
régresser, c'est moi-même qui m'impose cette stagnation, ou cette régression".
Seule la volonté d'aimer doit nous animer dans notre relation au monde, car c'est la
seule dynamique qui nous fait avancer vers le Divin. Et dans la volonté d'aimer, sont
inclus le pardon, la compassion, la bienveillance, la sollicitude, etc.

4 : Les anges sont toujours disposés à répondre à nos demandes d'aide, si


ces demandes viennent du cœur

Et pourquoi ne pas demander l'aide des anges ? Souvent, savoir dire de tout son
cœur : "Chers anges, veuillez m'apporter votre aide pour résoudre tel problème, ou
pour atteindre tel objectif", cela peut permettre à de nombreux nœuds de se
dénouer, et à de nombreuses impasses de trouver une issue. Certes, les anges ne
feront pas tout. Certes encore, les anges n'agiront pas nécessairement selon ce à
quoi nous nous attendons précisément. Par exemple, il est peu probable que les
anges nous aident si notre demande consiste à provoquer un sinistre pour nuire à
une personne que nous n'aimons pas pour diverses raisons… Mais en général, si la
demande vient du cœur, les anges feront assurément un geste pour nous aider.
Peut-être que nous aurions aimé gagner au loto, mais les anges nous aideraient
peut-être, à la place, à obtenir une augmentation ou à signer un bon contrat. Peut-
être que nous aurions aimé qu'un proche guérisse d'une maladie en phase terminale,
mais les anges l'aideraient peut-être, à la place, à accueillir paisiblement
l'événement de la désincarnation

5 : La volonté et l'intelligence, mises ensemble, permettent de mieux


résoudre les problèmes, et de mieux atteindre les buts

La volonté sans intelligence, générera encore plus de problèmes. C'est ce qui arrive à
une personne qui s'obstine, sans savoir que sa manière de s'y prendre est mauvaise.
L'intelligence sans volonté, ne mène à rien. Il existe beaucoup de gens très
intelligents, mais qui n'ont jamais pu réaliser le moindre de leur rêve, ou le moindre
de leur désir, par manque de volonté. Quand un problème ou un but dépasse nos
connaissances, nous devons avoir l'humilité de rechercher les conseils de ceux qui
s'y connaissent mieux que nous. Quand un problème ou un but dépasse nos forces,
nous devons avoir la présence d'esprit de rechercher de l'aide. Mais d'une manière
générale, nous devons prendre soin d'aiguiser notre volonté et d'affiner notre
intelligence, car cela fait partie de notre développement personnel. Négliger un tel
travail, c'est s'exposer à l'impuissance et à la mauvaise interprétation quand
surviendront les problèmes. Et devant un problème ou un but, nous avons
essentiellement besoin de l'intelligence et de la volonté. Nous n'avons aucun besoin
des émotions et des sentiments négatifs, et ceux-ci nous empêcheront même de
résoudre correctement le problème et d'atteindre correctement le but. Nous devons
donc œuvrer intérieurement pour demeurer dans un bon état de sérénité, car c'est
seulement dans cette ambiance intérieure que la volonté et l'intelligence peuvent
donner leur vraie mesure.

Voilà. Nous espérons que vous vous souviendrez aussi souvent que possible de tout
ceci.