Vous êtes sur la page 1sur 24
GHRIB REMOBILISE LES TROUPES Rien n'est perdu, “ le titre est à notre portée” «JE
GHRIB REMOBILISE
LES TROUPES
Rien n'est perdu,
le titre est à notre portée”
«JE VEUX UNE LARGE VICTOIRE FACE À LA RENAISSANCE»
«MOUASSA PAS»
NE
Demou : «Je serai
à l'entraînement
demain»
Blessés au genou
BOUGERA
Bouguèche et Seguer
décidés à jouer ce vendredi
www.competition.dz LUNDI 6 MARS 2017 30 DA N° 4929 ISSN 1111 QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
www.competition.dz LUNDI 6 MARS 2017 30 DA N° 4929 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

SAÂDI

VICTIME

DE PROPOS

RACISTES

NATIONAL 100% FOOT SAÂDI VICTIME DE PROPOS RACISTES «On m'a traité de sale Arabe et de

«On m'a traité de sale Arabe et de terroriste»

HIDOUSSI RÉPOND

AU DUO RAHMOUNI-MOUSSOUNI

“

Des entraîneurs de Ligue 2 ne peuvent pas me juger”

«J'ai laissé la JSK à la 12 e place avec 2 matches en retard»

«J'ai gagné des titres alors que leurs CV sont vierges»

Doudène : «Comme Karouf et moi,

Rahmouni et Moussouni doivent assumer»

Karouf et moi, Rahmouni et Moussouni doivent assumer» Zemma : «On a perdu 2 points» ARBITRE
Karouf et moi, Rahmouni et Moussouni doivent assumer» Zemma : «On a perdu 2 points» ARBITRE
Karouf et moi, Rahmouni et Moussouni doivent assumer» Zemma : «On a perdu 2 points» ARBITRE

Zemma : «On a perdu 2 points»

ARBITRE DE USMA-MCA :

QUI A REMPLACÉ GHORBAL PAR ACHOURI ?

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

2 À LA UNE  Il l’a aligné à la place de Mahrez à 7
2
À LA UNE
Il l’a aligné à la place de Mahrez à 7 minutes de la fin
Nouvelle défaite
de Schalke 04
Bentaleb n’a
pas échappé
SHAKESPEARE
aux critiques
La lourde défaite 4-2 de
Schalke 04 en championnat
samedi face au Borussia
Monchengladbach n’a pas
été du goût du coach
Weinzierl. En effet, le coach
de Schalke 04 a déclaré à la
presse en fin de match que
ses joueurs étaient complè-
tement responsables de la
déroute, pointant du doigt
un par un ses poulains
parmi eux Bentaleb désigné
coupable sur certaines
actions. D’ailleurs ce match
imparfait de Nabil peut
s’expliquer par les
consignes du coach Hecking
qui a ordonné à ses joueurs
d’empêcher le cuir de parve-
nir à l’Algérien, et finale-
ment, et malgré le but mar-
qué sur penalty par l’ancien
joueur de Tottenham, son
rendement a été juste
moyen, pour ce 3e match du
joueur après la signature de
son nouveau contrat de 4
ans en Allemagne.
ne croirait pas
en Slimani
On ne change pas une équipe qui gagne,
Shakespeare est en train de suivre à la
lettre le fameux dicton.
PAR SMAÏL M. A.
Zéro but en 6 ans
Guedioura,
la guigne le
poursuit en
Premier League
depuis 2011
Le coach de Leicester qui a suc-
cédé à Ranieri a enchaîné une 2e vic-
toire de suite en championnat et
semble bien parti pour garder son
poste au moins jusqu’en fin de saison.
Le déclic tant espéré a eu lieu et
Leicester est en train de sortir peu à
peu la tête de l’eau avec même un
retour progressif de Mahrez à sa
forme, lui qui a retrouvé le chemin
des filets face à Hull City après plus
de 4 mois de disette. L’un des faits
marquants du match aussi, c’est la
mise à l’écart d’Islam Slimani du onze
de départ, l’ancien attaquant du
Sporting n’est rentré en jeu qu’à la 83’,
soit à 7 minutes de la fin et à la place
de… Riyad Mahrez, un choix tactique
certes, mais ça se pourrait qu’il reflète
une certaine intention du coach intéri-
maire qui ne compte peut-être plus
aligner le duo ensemble, pourtant
Ranieri en recrutant le longiligne atta-
quant l’été dernier, c’était son idée de
base, il voulait profiter de la complici-
té des deux hommes acquise en sélec-
tion pour former l’un des plus perfor-
mants duo de la Premier League,
mais pour plusieurs raisons ça n’a pas
pu se faire, ajoutons à cela les nom-
breuses blessures de l’Algérien, l’arri-
vée de Shakespeare à un moment dif-
ficile et la recette magique trouvée ne
fera que très mal à Slimani qui risque
de se retrouver en dehors des calculs,
ou de se contenter d’une simple place
de remplaçant. Certes, le joueur a
coûté cher au club, avec les 30 mil-
lions de livres dépensées pour l’avoir,
mais la situation du club au bas du
tableau a tout chamboulé. Slimani,
qui s’est débarrassé de sa blessure
aux adducteurs, va sûrement avoir
du temps de jeu, mais pas sûr qu’il
détrône Vardy, voire même Okazaki,
qui semble avoir raflé la mise. Islam
a-t-il donc définitivement perdu sa
place de titulaire ? S. M. A.
Belfodil : «On tentera d’aller
chercher le ticket européen»
Middlesbrough s’est incli-
née samedi après-midi à
Stoke sur le score de 2-0, un
match auquel Guedioura a
pris part en tant que rem-
plaçant, puisqu’il a été ali-
gné à la 75’ avec le but
d’apporter un plus en
attaque et éventuellement
marquer, mais il n’a rien pu
apporter de ce côté-là, ce
qui prolonge un triste
record qui est en train de
durer. En effet, l’internatio-
nal algérien n’a pas inscrit
de buts dans le champion-
nat anglais de Premier
League depuis le 8 mai
2011, date de sa dernière
réalisation à
Wolverhampton. Depuis ce
jour, c’est-à-dire depuis 6
ans déjà, le joueur court
derrière ce nouveau but.
A une journée de la fin
de la phase classique du
championnat belge et à l’ap-
proche des play-offs, Ishak
Belfodil et le Standard de
Liège ont subi une nouvelle
défaite. 9e au classement de la
Jupiler League, les Liégeois
ont subi un nouveau revers 1-
0 à Mouscron. Le Standard a
encore déçu cette saison. Les
joueurs étaient pratiquement
absents en première période
et n’ont absolument pas pu
revenir totalement dans la
rencontre, l’occasion pour
Belfodil fidèle à ses sorties
médiatiques de critiquer ses
équipiers, cette fois il remet
en cause une ambiance de
vestiaires pas au top :
«L’ambiance dans le vestiaire
n’est pas bonne. En première
période, Mouscron en avait
plus envie que nous. On a
réagi mais ça n’a pas suffi. Je
ne comprends pas pourquoi
on est entrés endormis dans
ce match», a-t-il souligné au
micro de la RTBF. Le
Standard avec son classement
moyen n’a pas réussi à
atteindre les PO1. Pour l’atta-
quant algérien, c’est une
déception, il reconnaît qu’il
est en train de traverser un
passage à vide comme chaque
saison en février, mais promet
de tout faire pour arracher un
billet européen : «Je ne sais
pas si ça s’explique par le
coup sur la tête suite à la non-
qualification pour les PO1. On
voulait bien faire aujourd’hui
mais la tête fait avancer le
corps… Personnellement,
depuis 4-5 ans, j’ai toujours
un coup de mou personnel
vers le mois de février. Mais
situation, certains ont haussé
le ton, on a tout essayé. Les
supporters sont encore là :
c’est du mécontentement
et plus vraiment des
encouragements, mais
on va assumer comme
le
Standard ne peut pas s’ap-
puyer sur 2 ou 3 joueurs… Il
des grands garçons. Les
leaders doivent vite se
y
a beaucoup de qualités,
avec un groupe très jeune,
mais, dès que quelques
joueurs manquent ou jouent
moins bien, ça ne va plus.»
Belfodil, un des leaders du
vestiaire liégeois, était lucide
et a tenté de rester optimiste :
«Le staff fait du bon boulot et
nous prépare bien pour les
matches. On a fait des
réunions, on a parlé de la
remettre dedans pour
essayer d’être
contents en fin de
saison. Même en
PO2, il faut assu-
mer jusqu’au bout
et tenter d’aller
chercher le ticket
européen», a
conclu l’attaquant
des Verts.
S. M. A.

Voici la nouvelle composante de désignation des arbitres

Comme le stipule la règle- mentation qui empêche tout membre élu de pour- suivre sa mission une fois l’AG ordinaire de fin de mandat tenue, le prési- dent de la CFA, Khelil Hammoum n’a plus le droit d’assurer les dési- gnations des arbitres jus- qu’à la tenue de la pro- chaine AG élective de la FAF ; de surcroit, une com- mission provisoire s’occu- pe de la désignation des arbitres de L1 et 2 Mobilis et de la DNA depuis le week-end passé. Cette commission est composée de l’ex-arbitre internatio- nal, Tewfik Mazari, de l’ex- DTWA, Saïd Boubred et du SG de la FAF, Sid Ali Yahiaoui. Elle va gérer les désignations jusqu’à l’AG élective de la FAF.

K. H.

Pour avoir faussé le match NAHD-USMH

Halalchi sanctionné pour

3 MOIS

Nous avons appris que la CFA a infligé une sanction de 3 mois à l’en- contre de l’arbitre directeur, Merzak Halalchi, pour ses erreurs qui ont influé sur le résultat du match NAHD-USMH, disputé le 16 février passé, au stade du 5- Juillet. Cette rencontre s’est achevée en faveur des Sang et Or par 3-0. Les évalua- teurs, qui ont visionné le match plusieurs fois, ont jugé sur pièces que la responsa- bilité de l’arbitre fédéral Halalchi est entièrement engagée, et de ce fait, une sanction de 3 mois s’impose, conformé- ment aux dispositions qui régissent ce cas d’espèce. Convoqué par la CFA, l’arbitre Halalchi a reconnu les faits, tout en préci- sant qu’il n’était pas dans son jour. Il y a lieu de rappeler que Halachi a été exem- plaire depuis le début de saison, mais le derby NAHD-USMH l’a freiné dans son élan.

mais le derby NAHD-USMH l’a freiné dans son élan. Zouaoui de retour dans 2 semaines Suspendu

Zouaoui de retour dans 2 semaines Suspendu par 3 mois par la CFA pour avoir faussé le match DRBT-MCA de la phase aller, l’arbitre fédéral Zouaoui devrait effectuer son retour sur le terrains la semaine prochaine. Il sera désigné

dans un premier lieu en division amateur avant de réintégrer la L2 et la L1 Mobilis. De son côté, l’arbitre fédéral Necib, qui a repris en division amateur, attend avec impatience qu’il soit désigné en L2 ou en L1 Mobilis.

K. H.

Un arbitre international pour USMAn-ASAM

Un match capital pour la montée en L2 Mobilis aura lieu vendredi prochain au stade du 19-Mai-1956 d’Annaba entre l’USMAn et l’ASAM, deux équipes qui partagent actuellement la première place du groupe Est avec 45 points. Compte tenu de l’enjeu de cette empoignade qui focalise l’attention des supporters des deux équipes, la CFA compte désigner un arbitre international pour diriger cette rencontre classée à hauts risques par les services de sécurité. K. H.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

À LA UNE

3

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 À LA UNE 3 SAÂDI VICTIME DE PROPOS RACISTES À CHARLEROI

SAÂDI VICTIME

DE PROPOS RACISTES

À CHARLEROI

On m'a traité

de terroriste”

À CHARLEROI On m'a traité “ de terroriste” de sale Arabe et Idriss Saâdi, l'attaquant algérien

de sale Arabe et

Idriss Saâdi, l'attaquant algérien de Courtrai, a été victime d'actes inqualifiables, samedi en championnat contre Charleroi.

PAR SMAÏL M. A.

Son équipe a été rejointe au score en fin de match, après avoir long- temps mené grâce à ce même Saâdi, sur un service de l'autre Algérien de Courtrai Idir Ouali. Cela n'a apparem- ment pas plu aux fans locaux, du moins à l'un d'entre eux, qui n'a pas épargné le futur attaquant des Verts, le traitant de sale Arabe et de terroriste : "Ce supporter m'a traité de sale Arabe et de terroriste, explique le Courtraisien. C'est quelque chose que je ne peux pas accepter. Une insulte comme 'sale Arabe', j'aurais pu encore, à la très grande rigueur, accepter, car elle ne vise que moi. Mais, 'sale terro- riste', c'est quelque chose que je ne peux pas accepter. Surtout en ces moments. C'est une manière de stig- matiser toute une communauté. J'ai vu clairement le visage de cette personne.

Un nul

pour

Bennacer

à Ajaccio

de cette personne.  Un nul pour Bennacer à Ajaccio Le FC Tours, qui lutte pour

Le FC Tours, qui lutte pour évi- ter le purgatoi- re, a imposé le nul au Gazelec d'Ajaccio dans une rencontre de la 28e jour- née de L2. Cette empoignade s'est terminée sur un score de parité de 2-2. L'international algérien, Ismaïl Bennacer, a joué l'intégralité de cette rencontre. Pour rappel, Bennacer a été prêté cet hiver par Arsenal au FC Tours. K. H.

J'espère qu'elle pourra être identifiée et sanctionnée. Bien sûr, ce n'était qu'un supporter isolé. On sait que l'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt

qui pousse

",

a déclaré Idriss à l'issue

du match.

«C'est honteux qu'on entende de tels mots et même des cris de singe» Saâdi ne croyait sans doute pas que le but qu'il venait de mettre allait se retourner son contre lui et faire de sa soirée un vrai cauchemar. D'ailleurs, il a perdu ses nerfs en quittant le terrain, voulant aller jusqu'à la tribune pour s'expliquer avec le supporter, qui l'a visé, dans une rage folle, il a dû être calmé par plusieurs personnes autour de lui, notamment par l'arbitre et le directeur général de Charleroi, Mehdi Bayat : "On a le droit de supporter son équipe mais il y a des mots qu'on ne

doit pas dire et des cris de singe qu'on ne doit pas faire dans un stade. On me dit 'sale Arabe et sale terroriste… Je trouve ça honteux. C'est très grave, c'est inadmissible ! On est là pour faire la fête, même s'il y a de l'enjeu et de la frustration."

Belfodil est passé par là Cet incident a fait couler beaucoup d'encre en Belgique, hier ça ne parlait que de ça, il faut dire que ce phénomè- ne est en train de gagner du terrain dans un championnat censé évoluer, mais ce qui s'est passé ce samedi soir risque de le freiner, quelques hommes influents du football belge ont pourtant décidé de prendre des mesures. Alain Courtois, élu adjoint des sports de la ville de Bruxelles, avait transmis un rapport à la

Fédération belge de football visant à endiguer le racisme en octobre der- nier. Pour l'heure, les progrès ne sont pas encore visibles. En octobre, Ishak Belfodil évoluant au Standard de Liège avait lui aussi été la cible de tels propos, Mac Delire, commentateur pour RTL Sport Belgique avait tenu des propos qui avaient suscité un tollé médiatique : "Belfodil, pour un Franco-Algérien, il reste relativement calme. Vous voyez ce que je veux dire", avait-il lancé, Idris Saâdi ne fait donc pas office de cas isolé. A noter que Saâdi a tenu à calmer un peu les ardeurs hier via twitter, il a tenu à relativiser et surtout de ne pas incrimi- ner tous les fans Carolos : "Merci aux nombreux supporters Carolos qui comprennent et me soutiennent dans ma démarche, je ne mets pas tout le monde dans le même sac. La preuve est que seul un individu a tenu ces propos, tout le reste des supporters a été très correct, fair-play et respec- tueux", a-t-il posté sur le réseau social. S. M. A.

14 e

but en

championnat

Même si le fait mar- quant du match nul arraché par Courtrai sur la pelouse de Charleleroi auront été les propos racistes proférés à l'encontre de Saâdi, il n'en demeure pas moins que le joueur a réussi dans ce match à marquer son 14 e but de la saison en championnat se rap- prochant du 2 e meilleur buteur du championnat, à savoir Vossen de Bruges avec 15 réali- sations, loin derrière les coéquipiers de Hanni à Anderlecht Teodorczyk avec 19 buts.

coéquipiers de Hanni à Anderlecht Teodorczyk avec 19 buts.  Mauvaise opération pour Abeïd Après un

Mauvaise

opération

pour Abeïd

Après un match difficile contre des Dijonnais très accro- cheurs, Nice s'impose grâce à un but de Cyprien. Les Aiglons ont fait la diffé- rence en deuxième période, grâce, notam- ment, à un très bon Eysseric. Nice revient sur le PSG et l'ASM, en tête de la L1. L'international algérien, Mehdi Abeïd, auteur d'une prestation moyenne, a joué l'intégralité de cette rencontre comptant pour la 28e journée du championnat de France de L1. Il a écopé d'un carton jaune à la 24' après un tacle dangereux. Après cette défaite, Dijon retombe à la 18e place et se trouvé menacée par le spectre de la relégation.

Après le nul concédé face à Guingamp

Pour ses 24 ans

Ferhat

et Le Havre se relancent pour la montée

ses 24 ans Ferhat et Le Havre se relancent pour la montée Le Havre a réalisé

Le Havre a réalisé une excellente opération en L2 en allant s'imposer par 1-0 à Sochaux, grâce à un but de Gimbert, juste avant la mi-temps. L'international algérien, Zineddine Ferhat, absent la semaine passée pour maladie, a retrouvé une place de titu-

laire au milieu du terrain de son équi- pe. Le HAC, qui a évolué dans un sys- tème en 4-2-3-1, a pris de l'ascendant sur son adversaire avec un jeu porté vers l'avant. Les Havrais, bien disposés tactiquement, vont réaliser l'essentiel en décrochant une précieuse victoire. Au classement, les Ciel et Marine sont toujours à sept points du podium, mais remontent à la 8 e place. Vendredi, ce sera Clermont qui se présentera au stade océane. A noter que Ferhat a fêté

mercredi dernier ses 24 ans.

K. H.

Boudebouz

IL FAUT ÊTRE UN PEU PLUS TUEUR”

PAR KAMEL HASSANI

Actuellement sur une bonne dynamique avec 3 victoires sur leurs 5 derniers matchs, les joueurs de Montpellier avaient à cœur de poursuivre cette belle série face à Guingamp, samedi soir, à La Mosson. Face à des Bretons, qui leur ont donné beaucoup de fil à retordre, les Montpelliérains ont longtemps pensé tenir leur victoire, mais Jimmy Briand a douché le public héraultais en fin de match. Finalement, la rencontre s'est ache- vée sur un score de parité de 1-1. Par ce nul, le MSHC occupe la 12e place avec 33 points. Le meneur de jeu du MSHC, Ryad Boudebouz, n'a pas réalisé une grosse presta- tion, mais il était présent sur les actions les plus dangereuses de son équipe. Il a montré sa belle forme

actuelle où il reste incontestable- ment le catalyseur de son équipe. A l'issue du match, l'international algérien s'est exprimé sur MSHC TV : "Je pense que le nul est équi- table. On a fait une première mi- temps timide, mais on s'est bien rat- trapés en seconde période. On a affronté une bonne équipe de Guingamp qui joue bien au ballon. On aurait voulu l'emporter, mais il faut dire que l'adversaire s'est bien défendu. Malgré ce nul, on avance bien, on a un bon groupe jeune, qui vit bien, on a le sentiment qu'on progresse. On doit être un peu plus tueur dans les matches pour assurer la victoire. Ceci dit, on doit gratter un maximum de points dans les prochaines rencontres pour assurer le maintien définitivement", a indi- qué l'ex-milieu de terrain de Bastia. K. H.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

4 LIGUE 1 MOBILIS Faisant machine arrière concernant le renforcement du staff technique HANNACHI à
4
LIGUE 1 MOBILIS
Faisant machine arrière concernant
le renforcement du staff technique
HANNACHI
à la recherche
d'un manager
général
PAR
MOHAMED A.
Ne sachant plus
quoi faire pour
sauver l'équipe de la
relégation, le
président Hannachi
décide contre toute
attente de recruter
un manager général
à 11 matches de la
fin du championnat.
Cela va
paraître
invraisemblable
pour tous les
amoureux des Jaune et
Vert, mais le président
Hannachi, qui refuse
toujours de voir la
réalité en face, pense
que le sauvetage de la
JSK passe par le
recrutement d'un
manager général. Après
avoir évoqué
l'éventualité de renforcer
la staff technique, il fait
subitement machine
arrière. Pour des raisons
qu'on ignore, il joue
avec l'avenir d'un club
qui représente toute une
région sans se rendre
compte que la JSK se
dirige tout droit en
Ligue 2 Mobilis.
Coordination
Après avoir viré Brahim
Zafour sous prétexte
qu'il ne s'était pas
impliqué dans le
recrutement, le président
Hannachi, après une
"hibernation" de plus de
deux mois, constate que
le poste de manager
général est important
dans une équipe.
D'après une source
proche de la direction, le
futur manager général
sera la courroie de
transmission entre les
joueurs, le staff
technique et les
dirigeants. C'est un
moyen pour le président
Hannachi de contrôler le
travail du staff
technique dont il n'est
pas satisfait pour le
moment de son travail.
Il ne le dira pas
ouvertement du moins
pour l'instant de peur
d'aggraver les choses.
M. A.

La reprise des entraînements aujourd'hui à Sidi Moussa

Lorsque la JSK

fuit ses propres supporters

PAR MOHAMED A.

En programmant la reprise des entraînements prévue aujourd'hui à Sidi Moussa, les dirigeants ne font que fuir leurs supporters après l'humiliante défaite concédée devant le MOB. Et dire qu'ils leur lançaient des appels pour qu'ils apportent leur soutien à l'équipe depuis l'entame de la phase retour et maintenant ils les fuient pour qu'ils ne s'expliquent pas sur leurs échecs à répétition. Cela ne va pas régler le problème surtout que l'équipe a besoin d'eux pour s'extirper de la zone rouge. Au lieu de se refugier à Alger, ils auraient pu les affronter afin de leur expliquer ce qui ne va pas dans l'équipe. Les supporters aiment leur club et lorsqu'ils mettent la pression sur les joueurs, cela peut servir d'électrochoc pour ces

derniers dont certains ne connaissent pas la valeur du maillot de la JSK.

Samitel En raison du regroupement de l'équipe nationale A' à Sidi Moussa, les dirigeants étaient contraints de réserver à l'hôtel Samitel. Les Canaris seront hébergés dans cet établissement, mais les joueurs s'entraîneront à Sidi Moussa où les supporters ne seront pas autorisés à assister aux entraînements. S'il n'y avait pas la mise au vert de l'EN A', les équipiers de Rial n'auraient quitté le Centre Technique National de Sidi Moussa qu'à leur départ au Congo. Leur regroupement à l'hôtel Samitel durera 2 jours avant de s'envoler pour le Congo ce mercredi en prévision de leur match de ce samedi face à l'Etoile du Congo comptant pour les 1/16 de finale de la coupe de la CAF.

M. A.

Biquotidien aujourd'hui

Comme nous l'avons rapporté dans notre dernière édition, les Canaris s'entraîneront à Sidi Moussa jusqu'à leur départ au Congo. Pour la journée d'aujourd'hui, le staff technique a programmé deux séances. Le premier entraînement sera axé sur le volet physique et le second sur le plan technico-tactique.

DJERAR : «Notre destin est entre nos mains»

Titulaire lors du derby face au MOB, Adel Djerar avoue que la défaite de vendredi dernier a fait beaucoup de mal au groupe. Il affirme qu'il comprend l'inquiétude des supporters kabyles, mais il précise que la JSK a toujours son destin entre les mains.

La dernière défaite concédée devant le MOB vous a fait très mal, n'est-ce pas ? Absolument, on comptait beaucoup sur le derby face au MOB pour mettre fin à la série de nos mauvais résultats, malheureusement on est passés à côté. Si on avait réussi un bon résultat face au MOB, on aurait évité toute cette pression.

Toutefois, je crois qu'on a besoin d'un déclic pour faire sortir l'équipe de la zone rouge. Si on enchaîne avec deux bons résultats, tout le groupe sera libéré. On ne doit pas céder au fatalisme, car rien n'est encore perdu pour l'instant.

car rien n'est encore perdu pour l'instant. Les supporters commencent à perdre espoir de voir leur

Les supporters commencent à perdre espoir de voir leur équipe en Ligue 1 Mobilis la saison prochaine, qu'avez-vous à leur dire ? C'est tout à fait normal que les supporters soient inquiets, car on occupe l'avant- dernière place au clas- sement général à 11 matches du baisser de rideau. Toutefois, on leur promet qu'on fera tout pour sauver la JSK de la relégation. Il reste 33 points en jeu et notre destin est toujours entre nos mains. Si on par- vient à enchaîner avec une série de bons résultats, on atteindra notre objec- tif. On demande à nos supporters de rester derrière l'équipe et de croire en nous. Nous, les joueurs, on souffre beaucoup de cette situation. On va mul- tiplier les efforts pour assurer notre main- tien en Ligue 1 Mobilis. N. B.

Vous avez grillé un autre joker dans votre course au maintien, les choses se compliquent davantage pour vous… On sait que notre situation est très critique, mais on ne doit pas baisser les bras. Les matches seront beaucoup plus com- pliqués, mais si on tire tous dans le même sens, on va sauver l'équipe de la relégation. Je crois que la JSK a besoin de sérénité pour surmonter cette épreuve dif- ficile. Rien n'est encore perdu, mais on doit travailler comme des forcenés pour remonter la pente.

A votre avis,

pourquoi la JSK

n'arrive toujours pas

à s'extirper de la

zone rouge ? Je ne peux vous expliquer pourquoi l'équipe se retrouve dans cette situation.

pourquoi l'équipe se retrouve dans cette situation. Voilà pourquoi le président accompagnera l'équipe au
pourquoi l'équipe se retrouve dans cette situation. Voilà pourquoi le président accompagnera l'équipe au

Voilà pourquoi le président accompagnera l'équipe au Congo

La décision du président Hannachi de se déplacer avec l'équi- pe au Congo a laissé plus d'un pan- tois en raison de la situation critique dans laquelle se trouve l'équipe en championnat. Mais le concerné que nous avons interrogé sur le sujet a expliqué les raisons de son voyage en réaffirmant que la coupe de la CAF n'est pas un objectif pour la JSK. Il veut profiter de ce déplace- ment au Congo pour tenter de com- prendre ce qui ne va pas dans l'équi- pe et pourquoi les joueurs déçoivent d'un match à l'autre. Il sait qu'il n'a pas beaucoup de temps devant lui et pour que la JSK s'extirpe de la zone rouge, il lui faudra multiplier les réunions avec les membres de son staff technique et les joueurs durant son séjour au Congo. Si l'équipe avait gagné devant le MOB, il aurait renoncé à ce long voyage.

Réunions avec Rahmouni et Moussouni Pour éviter la relégation de son équipe en Ligue 2 Mobilis, le prési- dent Hannachi profitera de son voyage au Congo pour tenir des réunions quotidiennes avec l'entraî- neur Mourad Rahmouni et son adjoint Fawzi Moussouni. Il leur demandera ce qui ne va pas dans l'équipe et les solutions qu'ils préco- nisent pour la faire sortir de la zone rouge. Il tentera sûrement de leur donner des conseils pour bien gérer cette période très critique. Le faux pas est interdit désormais et pour que la JSK redonne espoir à ses fans, elle devra renouer avec la victoire dès le prochain match en champion- nat.

Renions individuelles avec les joueurs Le président Hannachi ne se conten- tera pas seulement de demander des explications au staff technique sur la situation critique dans laquelle se trouve l'équipe, mais il se réunira aussi avec ses joueurs pour voir ce qui ne leur a pas permis de jouer sur leur vraie valeur. Il tiendra avec eux des réunions collectives et indivi- duelles pour les mettre à l'aise. Il insistera auprès d'eux sur les raisons de ces résultats catastrophiques. Il faut dire que malgré tout ce qui se dit sur la qualité de l'effectif de cette saison, la JSK ne mérite pas le classe- ment actuel. La coupe de la CAF n'est pas l'objectif du club et pour bien motiver ses joueurs pour les matches restants, il tentera d'user de son sens de la persuasion pour les gonfler à bloc. Le président Hannachi garde toujours l'espoir de voir son équipe rester en Ligue 1 Mobilis la saison prochaine. Bien qu'il soit abattu par l'humiliante défaite concédée devant le MOB vendredi dernier, il ne compte pas rester les bras croisés pour sauver son équipe.

A. H.

Les joueurs qui feront le voyage seront connus aujourd'hui

Jusqu'à hier après-midi, la direction n'a pas arrêté la liste des joueurs qui seront du voyage au Congo. Le président Hannachi préfère se concerter avec l'entraîneur Mourad Rahmouni et son adjoint Fawzi Moussouni avant d'arrêter la liste des joueurs convoqués pour le match face à l'Etoile du Congo.

PAR SOFIANE M.
PAR SOFIANE M.

Même si le staff médical est optimiste

Boulaouidet très incertain face à l'Etoile du Congo

Les chances de Boulaouidet de jouer le match de samedi prochain face à l'Etoile du Congo sont presque nulles. Victime d'une élongation au mollet, l'enfant de Constantine a été libéré hier par le staff médical de l'équipe nationale A'. Examiné avant cela par le staff médical de la JSK, ce dernier s'est montré pourtant très optimiste quant à la participation du joueur au match des seizièmes de finale de la coupe de la CAF face au club congolais, l'Etoile du Congo.

du joueur au match des seizièmes de finale de la coupe de la CAF face au

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

JSK

5

du Congo. www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 JSK 5 HIDOUSSI RÉPOND À RAHMOUNI ET MOUSSOUNI «Des

HIDOUSSI RÉPOND

À RAHMOUNI ET MOUSSOUNI

«Des entraîneurs de Ligue 2 ne peuvent pas me juger»

de Ligue 2 ne peuvent pas m e j u g e r » «J'ai laissé

«J'ai laissé l'équipe

à la 12 e place avec

2 matches en retard,

aujourd'hui elle est

à l'avant-dernière place»

Affecté par tout ce qui a été dit sur lui sur la situation dans laquelle se trouve l'équipe, Hidoussi s'en lave les mains. "J'ai laissé l'équipe à la 12e place avec deux matches en retard, mais elle est actuellement à la 15e et avant- dernière place du classement général. Il y avait certes des lacunes, mais l'équipe jouait mieux avec moi. J'espère que Rahmouni et Moussouni relèveront le défi", rappelle le coach tunisien.

«Rahmouni et Moussouni doivent trouver des solutions au lieu de chercher des échappatoires» Tout en répondant à Rahmouni et à Moussouni, Hidoussi leur recommande de se concentrer sur leur mission afin de trouver les solutions capables de permettre à l'équipe de décoller. "Rahmouni et Moussouni doivent cherchert des solutions au lieu de chercher des échappatoires après chaque échec. Je leur souhaite de réussir

leur mission en sauvant l'équipe

de la relégation. Ça fait mal de voir la JSK là où elle est en ce moment. C'est un grand club et

elle ne doit pas descendre en Ligue 2 Mobilis."

«J'ai annulé ma conférence de presse dans l'intérêt de la JSK» Pour ne pas rajouter des problèmes à l'équipe qui se dirige tout droit en Ligue 2, l'entraîneur Hidoussi a décidé d'annuler sa conférence de presse prévue pour cette semaine à Alger. "Je ne tiendrai pas une conférence de presse, car je ne veux en rajouter des problèmes à la JSK. J'ai beaucoup de considération pour ce club et j'espère qu'il se maintiendra en Ligue 1 Mobilis. La JSK a besoin de sérénité et ce n'est pas le moment de créer d'autres problèmes. Rahmouni et Moussouni m'ont critiqué, mais je leur souhaite de réussir dans leur mission. Je leur conseille seulement de se concentrer sur leur travail et de ne plus s'attaquer à moi", a conclu Hidoussi. S. M.

L'entraîneur Sofiane Hidoussi tient une certaine rancune pour l'entraîneur Mourad Rahmouni et son adjoint Fawzi Moussouni.

doit être meilleur que toi. Moi, j'ai 24 ans d'expérience et j'ai remporté plusieurs titres durant ma carrière. J'ai aussi une grande expérience sur le plan africain, alors que les CV de Rahmouni et Moussouni sont vierges en tant qu'entraîneurs", poursuit Hidoussi.

«Un entraîneur qui se respecte ne s'attaque jamais à un collègue» Si l'entraîneur Hidoussi n'a toujours pas réagi aux critiques du président Hannachi, il n'est pas allé de main morte pour répondre à Rahmouni et Moussouni. "Lorsque j'ai pris l'équipe en main, je n'avais jamais critiqué le travail de Kamel Mouassa. Je m'attaquais aux joueurs, car j'avais beaucoup de respect pour mon prédécesseur. Un entraîneur qui se respecte ne s'attaque jamais à un collègue. Ils m'ont attaqué après mon départ et celui qui leur succédera s'attaquera à son tour à eux. Ce n'est pas bien de fuir ses responsabilités."

«Face à l'USMH, on avait bien joué, mais l'équipe a sombré par la suite» Bien qu'il ait quitté l'équipe depuis plusieurs jours, Hidoussi suit avec un grand intérêt les résultats de la JSK. "Les entraîneurs actuels parlent de la méforme physique, mais ils ont oublié de parler de la belle prestation face à l'USMH. On avait dominé notre adversaire en 2 e mi-temps et on avait raté un penalty à la dernière minute de la partie, or depuis l'équipe a sombré en championnat. On avait fait une bonne préparation lors de la trêve hivernale et mes anciens assistants peuvent en témoigner."

Enervé par les critiques dont il a fait l'objet de la part de ces deux entraîneurs après son départ, le coach tunisien n'a pas été tendre avec eux. Il affirme que les attaques de l'actuel staff l'ont surpris. "Je ne m'attendais pas à ce que Rahmouni et Moussouni me critiquent après leur prise en main de l'équipe. Comment osent-ils me critiquer, alors qu'ils ont toujours exercé en Ligue 2 Mobilis ? Au lieu de s'atteler à trouver des solutions susceptibles de permettre à l'équipe de décoller, eux rejettent la responsabilité de leurs échecs sur moi", dénonce le coach tunisien.

«Pourquoi n'ont-ils pas parlé de manque de préparation face au Monrovia CB ?» Tenu responsable par ses successeurs de la méforme des joueurs sur le plan physique, Hidoussi rétorque que ce n'est qu'une échappatoire pour justifier leurs échecs. "Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi ils n'ont pas parlé du manque de préparation après la large victoire face au Monrovia CB en coupe de la CAF. Ils n'ont évoqué la méforme physique qu'après les échecs face à la JSS et le MOB pour justifier leurs échecs. Ce n'est pas bien de rejeter la responsabilité sur les autres", affirme Hidoussi.

«Moi, j'ai remporté plusieurs titres, alors qu'eux leurs CV sont vierges en tant qu'entraîneurs» Traité comme un moins que rien après son départ de la JSK, Hidoussi s'en prend à Rahmouni et Moussouni qui ont remis en cause son travail. "Pour que quelqu'un te juge, il

Le logo de Tassili Airlines sur les maillots de l'équipe dès ce samedi

Selon une source autorisée, Tassili Airlines, la compagnie à bord de laquelle les Canaris rallieront le Congo, est le nouveau sponsor de la JSK. En effet, les maillots des Canaris seront floqués du logo de Tassili Airlines à partir de la rencontre de ce samedi face à l'Etoile du Congo. La venue de la TAL ne fera que du bien à l'équipe qui

d'ailleurs se déplacera à bord d'un vol spécial pour ce match aller des 1/16 de finale de la coupe de la CAF.

2 e filiale

Comme nous l'avons rapporté dans nos précédentes éditions, deux filiales de la compagnie pétrolière Sonatrach sponsoriseront la JSK avant la fin de

l'exercice actuel. La première n'est que Tassili Airlines et la seconde n'est pas encore connue. En dépit de la situation très critique dans laquelle se trouve l'équipe, le président Hannachi tente tant bien que mal de trouver les ressources financières pour mettre son club à l'abri du besoin.

CHERCHE

VENDEUR EN

PHARMACIE

CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
CHERCHE VENDEUR EN PHARMACIE FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT

FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT
FIN DE JOURNÉE WEEK-END GARDE DE NUIT
OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

Envoyer CV et photo à mirapharmacie@gmail.com

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

6

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 6 LIGUE 1 MOBILIS Il a quitté l'hôpital DEMOU va mieux
www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 6 LIGUE 1 MOBILIS Il a quitté l'hôpital DEMOU va mieux

Il a quitté l'hôpital

DEMOU

va mieux

PAR AMINA Z.

Tout le monde a eu peur pour lui, surtout qu'il avait avalé sa langue sur le terrain et Chaouchi l'a secouru avant d'être évacué à Aïssat-Idir pour rester en observation. Il a quit- té l'hôpital et il est rentré chez lui. Il sera norma- lement présent à la reprise demain pour atta- quer la préparation du rendez-vous congolais. Le défenseur axial du Mouloudia d'Alger Demou, qui est mal tombé lors du derby, a perdu connaissance sur le terrain. Chaouchi l'a secouru en remettant sa langue à sa place puis- qu'il l'avait avalée. Le joueur a été, comme on l'avait rapporté sur ces mêmes colonnes, éva- cué en urgence à l'hôpital Aissat-Idir. Demou

tombait à chaque fois dans les pommes et pour éviter tout risque, il a été décidé de le garder en observation. L'état du joueur s'est stabilisé et tout est rentré dans l'ordre. D'ailleurs, le joueur a quitté l'hôpital en mar- chant sur ses pieds. Ce qui a rassuré les Mouloudéens. Seulement, pour le décrassage, Demou était absent ; il vient de passer presque toute une nuit à l'hôpital, et donc, il était clair qu'il fallait qu'il se repose. Seulement, une sour- ce proche, nous a assuré que Demou sera pré- sent à la reprise pour attaquer la préparation de la rencontre contre la Renaissance du Congo, prévue le 10 mars. Les Mouloudéens sont ras- surés de voir Demou s'en sortir sans casse. A. Z.

«Dieu merci, je vais bien»

Victime d'un choc violent, Abdelghani Demou a été transféré en urgence à l'hôpital. Il a été libéré à 4h du matin. Hier, en milieu de journée, l'enfant de Barigou semblait beaucoup mieux. Afin de prendre de ses nouvelles, on l'a appelé au téléphone l'espace de quelques secondes. Toujours sonné, il nous dira : "Je vais mieux, beau- coup mieux. Je ne me souviens pas de l'ac- tion vu que j'avais perdu connaissance, mais j'ai revu l'ac- tion sur internet. Je remercie le person- nel médical qui ne m'a pas lâché une seconde, les hommes de la Protection civile, le méde- cin de l'équipe, mes coéqui- piers qui m'ont soutenu ainsi que tous ceux qui se sont inquiétés pour moi. Je vais profi- ter de ces deux jours de repos pour oublier cette histoire, je serai à l'entraînement à la reprise pour pré- parer le match de la coupe de la CAF face à Renaissance", nous dira-t-il.

Décrassage hier à Aïn Benian

Le staff technique du MCA a programmé une séance de décrassage hier, après les efforts fournis lors du derby contre l'USMA, et aussi entamé la préparation pour le match aller de la coupe de la CAF, prévu ce vendredi au stade du 5-Juillet face au FC Renaissance.

HACHOUD

«
«

ration

Face à l'USMA, on méritait mieux»

Le capitaine des Vert et Rouge Abderrahmane Hachoud revient sur le nul enregistré contre les Usmistes. Pour lui, le Doyen méritait bien mieux. Il assure que désormais, il faut se concentrer sur le match aller de la coupe de la CAF afin d'assurer la qualification au 5- Juillet le 10 mars prochain.

Que diriez-vous du derby algérois qui s'est soldé sur un score de deux partout ?

On était bien dedans dès l'entame du match où on a pu marquer deux buts. On voulait vraiment remporter le derby, mais l'adversaire a su reve- nir. Quant aux deux buts de l'USMA, le premier était hors jeu, car Andria revenait d'une position de hors-jeu. Sincèrement, on méritait mieux que ce score de parité, on était bien meilleurs que l'adversaire.

Le maillon faible du MCA est sa défense qui broie du noir en cette phase retour, alors qu'elle était plus forte lors de la première partie du championnat. Comment expliquez-vous cette défaillance défensive ?

Je crois que c'est suite à l'instabilité qu'a connue ce compartiment. A chaque fois, on constate des changements en défense à cause de blessures ou de suspen- sions. Par contre, lors de la phase aller, il y avait une certaine stabilité en défense. Prenons par exemple l'axe central. Demou n'a pas joué depuis

le mois de décembre, Azzi est bles- sé.

Boudebouda revient de blessure, alors que Bouhenna n'avait pas joué en phase aller. Tout cela pèse beaucoup, c'est pour cela que la défense n'est pas au top. Ceci dit, on va bosser ce côté pour retrouver la sérénité afin d'être plus costauds derrière.

On a vu un Mouloudia d'Alger

On croit toujours au titre. On n'a pas dit notre dernier mot

et séance

de récupé-

qui a reculé et joué avec beaucoup de prudence face aux Usmistes, qu'en dites- vous ?

C'était le match qu'il ne fallait pas perdre. On ne pouvait pas s'aventurer. Ceci dit, si on revient sur le derby, on constate que même les Usmistes ont reculé. Les deux équipes ont joué la prudence. Mais, je le dis et je le redis, on méritait bien mieux.

Les Vert et Rouge ont eu après le décrassage une séance de récupération où ils ont décompressé dans la piscine, le sauna et le bassin avant de déjeuner ensemble et de rentrer chez eux, se donnant rendez-vous demain pour reprendre le travail.

CEO absent

Le jeune milieu de ter- rain, Hichem Chérif El-Ouazzani, était absent hier à l'entraî- nement pour des raisons purement personnelles. Selon les diri- geants du MCA, l'absence de CEO est autorisée par la direction du club.

Gourmi aussi

Il n'a pas été convoqué par Mouassa pour le derby, et cela l'a beaucoup affecté, surtout qu'il s'est donné à fond tout au long de la semaine qui a précédé le match. Khaled Gourmi était absent hier. Le joueur est certainement très affecté au point de rater la séance.

Reprise mardi

Le staff technique du MCA a programmé la reprise des entraînements mardi pour commencer la préparation du match de Coupe de la CAF contre le FC Renaissance du RDC. La séance se déroulera au complexe sportif d'Aïn Benian.

Un nul qui n'arrange pas vos affaires surtout que l'ESS est en avance maintenant de six points…

Il reste dix matches avant le tomber de rideau, rien n'est encore perdu. Tout reste possible. Ceci dit, on va tout faire pour remonter la pente. On croit toujours au titre et on va tout faire pour réussir le pari. On n'a pas encore dit notre dernier mot et tant que le championnat n'est pas fini, rien n'est encore acquis.

Le MCA va mettre de côté le championnat pour se concentrer sur la Coupe d'Afrique. Que diriez-vous de ce fameux rendez-vous MCA-Renaissance du Congo ?

On sait qu'on doit gagner le match aller avec un score lourd pour aller en RDC tran- quille. Ce ne sera pas facile, mais on ne doit pas commettre les erreurs du passé. On doit faire le nécessaire pour gagner avec plus de trois buts pour croire à une qualification. On fera tout pour réussir le pari et retrou- ver le chemin de la victoire vaille que vaille. Cela doit commencer ce 10 mars.

A. Z.

Blessés au genou Seguer et Bouguèche décidés à jouer la Renaissance

Après les moult efforts fournis lors du derby, Mohamed Seguer et Hadj Bouguèche ont contracté des blessures au genou. Il s'agit d'un hématome contracté suite à l'engagement sur le terrain samedi. Seulement, les deux joueurs sont bien déci- dés à répondre présent le 10 mars contre la Renaissance. En plus de Demou, qui a contracté une blessure lors du derby, l'in- firmerie mouloudéenne a accueilli deux autres joueurs, Mohamed Seguer et l'Hadj Bouguèche. Un mal au genou qui a empêché les deux joueurs de faire leur décrassage, se contentant de soins. Le staff technique a demandé au staff médical de tout faire afin que les hématomes de Seguer et de Bouguèche disparaissent une fois pour toutes avant la prochai- ne rencontre officielle. Les deux joueurs ont fait savoir à leur coach qu'ils feront tout pour retrouver leurs sensations, car l'idée de rater le match aller contre la Renaissance du Congo n'est pas tolérable. Donc, les deux concernés auront un traite- ment spécifique qui les remettra sur pied très vite afin de per- mettre au MCA de se présenter vendredi prochain au 5-Juillet, face aux Congolais, avec toutes leurs armes surtout que Seguer et Bouguèche ont été très bons joueurs samedi contre les Usmistes lors du derby algérois, étant donné qu'ils ont été les buteurs du derby pour le MCA. A. Z.

Nekkache, Mansouri et Chita depuis hier avec les A'

Comme tout le monde le sait, trois joueurs du MCA ont rejoint les Verts des A' hier ; il s'agit de Nekkache, Mansouri et Chita. Les trois joueurs reviendront à temps pour attaquer la préparation du match aller contre les Congolais prévu le 10 mars prochain.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

MCA

7

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 MCA 7 Le FC Renaissance demain à Alger En prévision du

Le FC Renaissance demain à Alger

En prévision du match de la coupe de la CAF contre le MCA, la délé- gation congolaise du FC Renaissance arrive- ra demain, vers 15h30, à l'aéroport internatio- nal d'Alger. Les Congolais feront un long périple avant d'ar- river à Alger puisqu'ils vont passer par la Turquie.

Le MCA

le 15 mars

à Kinshasa

En prévision du match retour de la coupe de la CAF contre le FC Renaissance, la direc- tion du vieux club algé- rois n'a rien laissé au hasard pour ce voyage africain. L'équipe de Kamel Mouassa se ren- dra à Kinshasa le 15 mars prochain sur un vol spécial de la com- pagnie Air Algérie pour permettre à l'équipe de bien négocier le match afin de revenir avec la qualif' pour le prochain tour.

Il descendra à

l'hôtel Pullman

à Kinshasa

Pour le match retour contre le FC Renaissance, la direc- tion du Mouloudia a assuré, d'ores et déjà, son hébergement dans la capitale congolaise ; les camarades de Hachoud seront dans un hôtel luxueux, à savoir l'hôtel Pullman.

Ce qu’il a dit aux joueurs

«Place à la Coupe d'Afrique»

PAR AMINA Z.

Dans la matinée d'hier, les Vert et Rouge se sont retrouvés à Aïn Benian pour une séance

de décrassage suivie par une autre de récupéra- tion. Omar Ghrib était présent et a tenu un dis- cours devant les joueurs afin de les sensibiliser, surtout qu'il veut le tro- phée de la Coupe d'Afrique ; mais pour l'avoir, il faudra prendre très au sérieux le RDV contre la Renaissance. Raison pour laquelle il a dit à ses joueurs :

"Oubliez le championnat pour l'instant et place à la Coupe d'Afrique maintenant ! On a un

rendez-vous important à bien négocier vendredi et il va falloir se montrer plus forts, plus solides et plus solidaires pour réussir ce tour. Il faut gagner ce match contre le Congo et il faut vrai- ment un score lourd. On doit assurer la qualifica- tion ici à Alger. Alors, concentrons-nous seule- ment sur les Congolais et rien d'autre !" Conscient que la ren- contre de vendredi est très importante à gagner avec un score lourd, Ghrib a insisté sur ce point auprès de ses joueurs qui sont restés très attentifs à son dis- cours.

A. Z.

Un fan du MCA décède

après le derby

Il habitait du côté de Chéraga. Il n'était pas au

stade, mais a tenu à aller à la rencontre de ses potes

qui sortaient du 5-Juillet. Le jeune Abdenour, âgé de 20 ans, ne savait pas qu'il allait vivre ses der- niers moments. Il a été victime d'un accident de la

circulation, Abdenour a été inhumé hier au cimetiè- re de Chéraga. En cette triste circonstance, tous les Mouloudéens présentent à la famille du défunt leurs sincères condoléances et prient Dieu de l'ac- cueillir en Son vaste paradis.

A Dieu nous appartenons et à Lui nous retour-

nons.

A Dieu nous appartenons et à Lui nous retour- nons. GHRIB «MON OBJECTIF ne changera pas»

GHRIB

«MON OBJECTIF

ne changera pas»

aux joueurs de rendre la monnaie sur le terrain en réalisant de bons résultats." "Celui qui croit que USMA-MCA était arrangé est un fou."

«Je veux un score lourd face au FC Renaissance» Ce vendredi, le Mouloudia d'Alger renouera avec la coupe de la CAF après avoir arraché la qualif' lors du premier tour face au club ghanéen du Bechem United. L'adversaire du Mouloudia ce vendredi est le FC Renaissance du RDC. Une équipe qui reste l'une des meilleures du championnat du RCD et qui possède de bonnes individualités. Omar Ghrib veut voir son équipe marquer le maxi- mum de buts avant le match retour à Kinshasa : "Maintenant, on doit oublier le championnat et se pencher sur la coupe de la CAF. C'est une compétition où l'on vise aller le plus loin possible. Donc, je veux un score lourd ce vendredi ; au moins 3-0 pour aller au Congo avec un bon moral."

«Je veux 50 000 supporters ce vendredi» Avant de conclure notre conver- sation téléphonique avec Omar Ghrib, ce dernier a tenu à lancer un appel aux supporters pour venir nombreux ce vendredi face au club congolais du FC Renaissance pour aider les cama- rades de Seguer à réaliser un bon résultat : "Je profite de cette occa- sion pour lancer un appel aux supporters afin de venir nom- breux au stade ce vendredi. Je veux 50.000 supporters dans le stade. Chnaoua, on a besoin de vous pour aider l'équipe ce ven- dredi", dira le DG de la SSPA/MCA. M. Z.

M. Z.
M. Z.

MOUASSA AUX JOUEURS

«Je ne veux plus revoir ces erreurs de débutants»

L'entraîneur du MCA, Kamel Mouassa, s'est réuni hier avec ses joueurs pour la séance après le derby contre l'USMA qui s'est joué avant-hier au stade du 5-Juillet et qui s'est soldé par 2 buts partout. Le coach du MCA a fait savoir à ses poulains qu'il est satis- fait du rendement par rapport aux pré- cédents matchs : "Contrairement au match contre l'ESS, nous étions plus organisés et bien en place sur le terrain. Je veux vous voir comme ça lors des prochains matchs, que ce soit en cham-

pionnat ou en Coupe d'Algérie ou même en Coupe de la CA", dira Mouassa à ses joueurs. Après les félicitations, Mouassa a reproché à ses défenseurs le manque de concentration, surtout dans les deux buts encaissés alors que l'équipe menait au score par 2 buts à 0. "Ce n'est pas normal qu'on encaisse des buts de la sorte. Ce

sont des erreurs de débutants. Donc, je ne veux plus les revoir à l''avenir",

conclura-t-il.

«On veut le titre de champion et une participation en C1»

PAR M. ZERROUKI

Le DG de la SSPA/MCA était très en colère à la fin du derby face

à l'USMA, après que son équipe a

raté une victoire qui était à sa por- tée. Omar Ghrib a encore une fois

fustigé les assistants de l'arbitre Achouri lors de ce derby face à l'USMA, comme c'était le cas face

à l'ESS. Malgré ce semi-échec, il

reste optimiste pour gagner le titre de champion. Le DG de la SSPA/MCA croit dur comme fer que son équipe a toutes ses chances pour gagner le titre de champion cette saison, et cela bien que l'équipe n'ait pas réussi un bon début de phase retour : "Dans ce derby, on a raté la victoire et tout le monde a vu que nous étions meilleurs que l'USMA. Mais l'arbitrage nous a sabotés en accordant un but qui n'était pas valable pour notre adversaire. C'est vrai qu'on voulait gagner le match, mais ce point est impor- tant pour la suite de la compéti- tion. Il reste dix matchs et le titre est encore jouable. En tout cas, je maintiens ce que j'ai dit, mon objectif ne changera pas : le titre et jouer la C1. On verra qui sera champion au mois de mai !"

«Les assistants nous ont cassés face à l'ESS et l'USMA» Omar Ghrib n'a pas raté l'occasion pour fustiger le trio arbitral et sur- tout les deux assistants de l'arbitre Achouri dans ce derby face aux Usmistes. Il dira à cet effet : "Les assistants ont encore une fois saboté le MCA après ceux du match contre l'ESS. Les images de la télévision sont très claires et Andréa était en position de hors jeu lors du premier but qu'a mar- qué l'USMA. Tout le monde l'a vu sauf le juge assistant. Il a influé sur le résultat final de la partie et a permis à l'USMA de revenir dans

le match en marquant son pre- mier but. Je ne vais pas me taire et on va encore rédiger un rapport sur les assistants ; le prochain

match, si on est encore saboté, on va prendre des décisions. Si on ne veut pas que le MCA prenne le titre, qu'il nous le dise !"

«Il reste 10 matchs,

le titre est toujours jouable» Malgré ce semi-échec, Omar reste optimiste pour la suite du par- cours de son équipe, surtout que l'écart avec le leader est de six points : "Nous avons deux matchs en retard et l'ESS a un seul face au CRB qui lutte pour son maintien. Ils ont des matchs difficiles lors de prochaines journées ; donc, le titre n'est pas encore acquis. Nous, il nous reste dix matchs et on ne va pas baisser les bras, on jouera à fond le titre. Je peux que le cham- pion sera connu lors de l'ultime journée."

«Mouassa a toute ma confiance» Depuis quelques journées, les choix de Kamel Mouassa son contestés. Certaines personnes sont même allées dire que la direction du club doit changer le staff technique, mais Omar Ghrib ne semble pas près de céder à la pression et veut continuer avec son entraîneur jusqu'au bout, sur- tout que ce dernier a remis l'équi- pe sur les bons rails depuis qu'il l'a prise en main à la phase aller :

"Ceux qui parlent du changement d'entraîneur sont des fous. Mouassa a toute ma confiance et il restera jusqu'à la fin de la saison. Je suis persuadé qu'on terminera avec lui la saison en beauté. Il faut savoir que Ghrib a donné tous les moyens aux joueurs et Mouassa prépare comme il se doit l'équipe, mais ce n'est ni Ghrib ni Mouassa qui marque des buts. Donc, c'est

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017 LIGUE 1 MOBILIS

8

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 LIGUE 1 MOBILIS 8 Arbitre du derby algérois Qui a enlevé
www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 LIGUE 1 MOBILIS 8 Arbitre du derby algérois Qui a enlevé
www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 LIGUE 1 MOBILIS 8 Arbitre du derby algérois Qui a enlevé

Arbitre du derby algérois

Qui a enlevé Ghorbal pour mettre Achouri ?

PAR ISLAM Z.

Le derby de la capitale s’est joué entre

les deux frères rivaux. Cependant, un acteur

a retenu l’attention au cours de ce match.

C’est l’arbitre Achouri. Tout le monde était surpris de le voir au cours de cette rencontre. Avant-hier, c’était un match à grands enjeux entre les deux voisins de la capitale. Une ren-

contre qui allait nous en dire plus sur celui qui se lancera à la chasse à l’ESS pour le reste de la saison. Toutefois, ce qui a le plus retenu l’attention au cours de cette rencontre, c’est l’arbitre du match. Il s’agit bien sûr de M. Achouri. Un arbitre fédéral qui a été désigné pour diriger les débats. Il faut dire que tout le monde était surpris de voir l’arbitre en question et pour cause. Durant les jours qui ont précédé la rencontre, le nom de Ghorbal

a été annoncé à plusieurs reprises que ce soit

par des sources dignes de foi ou encore par la presse qui a relayé l’information. Ceci a eu pour effet de rassurer les dirigeants des deux camps mais le jour du match, quand ils ont

Les rumeurs autour du match ont fait rage

Pas de combine, l’USMA et le MCA jouent le titre !

Dès que la rencontre entre les deux voisins a pris fin, les rumeurs de combine du match ont commencé à fuser. Toutefois, des rumeurs sans fondements au vu de l’importance du match pour les deux équipes et un nul qui n’arrange personne. A chaque fois qu’un derby entre l’USMA et le Mouloudia se joue, il y a toujours certains qui par- lent de combine du match comme si c’était une évidence. Sur cette rencontre, les rumeurs ont également fait rage. D’ailleurs, ça parle toujours de combine de la rencontre après le match nul entre les deux voisins. Cependant, la question mérite d’être posée. A qui profiterait la combine de la rencontre ? Bien entendu, ce sont des bêtises qui sont sorties de nulle part. Tout le monde sait que les deux équipes, à égalité de points au classement, jouent le titre cette saison et chacune des deux for- mations veut amasser le plus de points possibles pour se rappro- cher du leader sétifien. Le match nul d’avant-hier n’arrange per- sonne, ni le MCA ni l’USMA dans la mesure où ça permet à l’ESS de s’éloigner au classement général du championnat. Donc, ces rumeurs n’ont aucun intérêt d’être suivies. Quand deux grands clubs jouent le titre, ils se battent et c’est ce qui s’est passé hier au temple olympique avec un derby qui a été généra- lement bien noté pour la qualité de son jeu. Les rumeurs ne ces- seront pas mais sur ce match, force est de constater que c’est plutôt la peur qui a pondu le match nul puisque les deux entraîneurs n’ont pas osé et que les joueurs avaient peur de com- mettre une faute qui aurait pu coûter cher.

I. Z.

vu Achouri, ils ont tiqué et n’ont rien com- pris. Il faut dire que Ghorbal faisait l’unani- mité car c’est un international, de la Ligue d’Oran, et qui n’a pas de précédent avec les deux camps. Les questions qui se posent sont les suivantes : qui a autant de pouvoir pour changer un arbitre de derby la veille du match ? Comment la commission mise en place après l’AGO de la FAF pour la dési- gnation des arbitres a-t-elle pu laisser faire ?

Suspendu depuis le match USMH–JSK Même si les Mouloudéens n’ont rien dit au début de la rencontre, le discours a changé en fin de match après le but sur hors-jeu de l’USMA. Toutefois, même les Usmsites ont enragé contre l’arbitre qui les a lésés, selon eux. Ils étaient presque certains que ce serait Ghorbal qui officierait la rencontre mais fina- lement, ils n’ont rien compris en voyant Achouri. Ce der-

nier était au frigo depuis un bon moment déjà, notamment après ses grossières erreurs commises lors du match USMH-JSK. Depuis, il a été sanctionné et suspendu pour sa pres- tation très en deçà des attentes. Les deux équipes se sont plaintes de lui en faisant savoir qu’il a influencé le déroulement de la partie, notamment Omar Ghrib qui l’a fustigé.

Les Usmistes vont rédiger un rapport contre lui Selon une source digne de foi au sein de la maison usmiste, on apprend que les diri- geants ne vont pas se taire et vont rédiger un rapport accablant contre Achouri. Pour le moment on ne sait pas encore quels griefs sont retenus contre lui du moment qu’il n’a pris aucune décision qui défavoriserait l’USMA. Toutefois, que ce soit Paul Put ou Omar Ghrib, les deux hommes ont fait le nécessaire pour remettre en cause les décisions arbi- trales au cours de cette

rencontre, notamment pour le MCA qui a encaissé un but non valable et qui aurait dû finir la rencontre en supériorité numérique suite à l’agression de Meftah contre Boudebouda.

Bien noté Il est utile de préciser qu’Achouri a dirigé son derby le plus normalement du monde. Selon certaines de nos sources, il aurait été bien noté pour sa prestation. Cependant, on tente de comprendre ce qui s’est passé durant cette rencontre et pourquoi ce chan- gement est intervenu. Notre but est d’éluci- der cette histoire qui ne tient pas la route.

A qui profite tout ça ? Une autre question qui mérite d’être posée, c’est le fait de savoir à qui profite ce change- ment de l’arbitre à la toute dernière minute de la rencontre entre les deux voisins. En effet, on aimerait comprendre ce qui se passe et à qui ce jeu profite car ça laisse poser

beaucoup de questions.

I. Z.

profite car ça laisse poser beaucoup de questions. I. Z. PUT ET MOUASSA n’ont pas osé

PUT ET MOUASSA

n’ont pas osé

Si le derby a tenu toutes ses promesses durant les 25 premières minutes et le premier half en général, on n’a pu que déplorer une seconde mi-temps bien terne de la part des deux adversaires. Cela est dû avant tout aux choix des entraîneurs. Un début de derby dont tout le monde rêve. 4 buts en 25 minutes de jeu. Une première mi-temps d’une très grande intensité qui a séduit tout le monde du moment qu’on vu de l’impact, du beau jeu et du spectacle et bien sûr beaucoup de buts. Cependant, contraire- ment à ce qui s’est passé en pre- mière période, les choses ont beaucoup changé durant la seconde mi-temps lorsque les deux équipes ont reculé d’une manière inexplicable et se sont contentées de défendre et de «gérer» ce match nul. C’est là que le rôle de l’entraîneur aurait dû être plus présent. Que ce soit pour Put ou pour Mouassa, on peut leur repro- cher le fait d’être de petits

joueurs sur ce match et pour cause. Les deux hommes n’ont pas osé en adoptant une straté- gie prudente qui, au final, a fait oublier la première mi-temps et laissé le public presque sur sa faim.

Des changements trop tardifs On dit toujours que la première mi-temps appartient aux joueurs et la seconde aux entraî- neurs. Sur le derby, le second couplet a été abandonné ou jeté à la rue. En effet, le premier changement de l’USMA est intervenu à la 84e minute ! Que dire alors du premier change- ment mouloudéen qui est lui aussi intervenu à la 86e minute. Des décisions qu’on ne com- prend vraiment pas de la part de deux entraîneurs qui aspi- rent à disputer la course au titre et qui, au final, ont offert l’occa- sion à Sétif de prendre le large et de faire un pas important vers le sacre national.

La peur au ventre Ce qui en ressort sur la seconde période de la rencontre, c’est que les deux entraîneurs ont eu la peur au ventre. Ils savaient très bien ce que pouvait signi- fier une défaite dans un derby. C’est pour cette raison que durant la pause, ils ont adopté une stratégie trop prudente. Par la suite, on a pu également voir que le jeu s’est concentré exclu- sivement au centre du terrain. De plus, on peut imaginer que les deux entraîneurs ont eu un message direct pour leurs joueurs en leur demandant d’être calmes et prudents au cours de la seconde période de la rencontre. Au final, c’est le fait de ne pas avoir osé qui a eu pour effet de tuer le charme de la rencontre et de faire en sorte que l’intensité ait grandement baissé pour, au final, offrir un match nul qui aurait pu tourner autrement si jamais Put et Mouassa avaient pris des risques et avaient fait le néces- saire pour gagner. I. Z.

MANSOURI ET GUESSAN

la déception du derby

Des joueurs étaient attendus au cours de cette rencontre. Mansouri et Guessan étaient parmi les joueurs qui auraient pu faire la différen- ce. Cependant, ils sont passés complètement à côté. On attendait beaucoup de la part de certains joueurs des deux camps. En effet, les chevronnés, les jeunes, on attendait beaucoup de certains joueurs. Si certains comme Meftah et Seguer ont confirmé, d’autres se sont carrément plantés. Ils sont passés à côté de leur derby et n’ont eu aucune influence sur le déroulement de la rencontre. D’ailleurs, on se demande même pourquoi ils sont restés autant de temps sur la pelouse avant de céder leurs places respectives. On a pris pour exemple un joueur de chaque camp. Que ce soit côté usmiste ou côté mouloudéen, certains joueurs ont déçu plus que les autres et n’ont pas su être à la hauteur de l’évènement avant-hier.

Guessan L’attaquant de l’USMA était attendu pour faire tourner la balance du côté des Rouge et Noir sur- tout qu’il avait beaucoup de choses à prouver. Malheureusement pour lui, il est passé tel un fan- tôme durant cette partie. Contrairement à Andréa qui a été excellent, le Franco-Ivoirien de Soustara n’a pas du tout pesé et a été mis dans la poche que ce soit par Bouhenna ou par Demou. Incapable de créer le moindre décalage ou de se mettre dans une bonne position, il n’a à aucun moment consti- tué un danger pour la défense du Mouloudia. Pour exemple, Meftah a été bien plus dangereux que lui alors que c’est un latéral. L’ancien du RCA est clairement en difficulté actuellement puisqu’il n’arrive pas à retrouver son efficacité devant le but et cela l’empêche de jouer libéré.

Mansouri La jeune pépite du Mouloudia a, elle aussi, raté son derby. Alors qu’elle a été flamboyante durant la rencontre face à l’ESS avec un but à la Robben, le numéro 20 algérois n’a pas pu rééditer la même performance. Dès l’entame du match, on a vu qu’il allait être en difficulté avec plusieurs passes ratées et des tentatives stoppées par les défenseurs adverses. Lui aussi n’a pas pesé sur le jeu et a été pris à défaut par l’expérience de Koudri qui pre- nait à chaque fois le dessus sur lui. Certes, c’était le tout premier derby de sa carrière mais le jeune prodige formé au PAC a raté son match. Que ce soit Guessan ou Mansouri, ce sont les deux énormes déceptions du match de la saison.

I. Z.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

USMA

9

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 USMA 9 Sur le point de réussir un virage important de

Sur le point de réussir un virage important de la saison

LE TITRE

LES USMISTES

y croient toujours !

PAR ANIS S.

Face au Mouloudia, les Rouge et Noir de l’USMA pouvaient espérer mieux. Mais compte tenu des absences à la pelle que connaît l’équipe, où plusieurs pièces maî- tresses ont déclaré forfait pour diverses raisons, ainsi que les deux buts inscrits par l’adversaire, qui a failli les prendre à froid, lors des dix premières minutes du match, le nul demeure un résultat probant pour eux. Ainsi donc, les Usmistes continuent à bien gérer le tournant le plus important de la saison en arrachant huit points lors des quatre derniers matchs, dont quatre points en déplace- ment et quatre lors des deux der- bys face au CRB et au MCA. Actuellement, le club algérois est à la troisième place au tableau avec 37 unités et à cinq longueurs de l’actuel leader, l’ESS, en l’occur- rence. Dans l’entourage usmiste, on entretient toujours l’espoir pour remporter le titre du cham- pionnat car son équipe semble avoir tous les moyens pour conserver sa couronne conquise la

saison dernière. Seulement, les joueurs doivent garder les pieds sur terre en allant doucement mais sûrement afin de rattraper l’écart qui les sépare des Sétifiens.

Le titre passe par une victoire à Tizi Ouzou et à Relizane La bande à Paul Put lui reste enco- re deux déplacements pour en finir avec ce tournant le plus important du championnat, à Tizi Ouzou pour affronter la JSK et à Relizane pour aller défier le RCR. Dans le cas où elle réussirait à arracher les six points, elle franchi- rait certainement un grand pas vers le sacre puisque le reste du calendrier semble très favorable pour le club algérois qui jouera six matchs (Le CAB, l’USMH, le MCO, le NAHD, l’USMBA et la JSS) à Alger contre un seul dépla- cement à Sétif face à la formation locale de l’ESS. Une grande opportunité que les coéquipiers du capitaine Zemmamouche doi- vent bien saisir s’ils veulent atteindre leur principal objectif en fin de saison, mais ils doivent tout

d’abord réussir les deux dépla- cements à Tizi Ouzou et à Relizane pour ne pas compro- mettre leurs chances pour la conquête du titre.

Avec le retour des blessés, l’équipe sera plus forte Il n’est un secret pour personne que la cascade des blessures a beaucoup influé sur le rendement de l’équipe depuis l’entame de la phase retour. L’entraîneur Paul Put avait souvent composé son onze avec un effectif amoindri et avec un banc de touche limité, il n’avait absolument pas les solu- tions idéales pour faire un bon coaching dans chaque match. Mais avec le retour de tous les blessés, l’équipe sera plus forte. Les Benkhemassa, Hammar, Beldjilali ou encore Benkablia sont considérés comme des valeurs sûres au sein de la formation de Soustara et leur retour ne pourra être que bénéfique pour l’équipe pour poursuivre son bonhomme de chemin en championnat. A. S.

poursuivre son bonhomme de chemin en championnat. A. S. Haddad remercie les supporters «La direction de

Haddad remercie les supporters

«La direction de l’USMA à sa tête le président Haddad tient à féliciter les merveilleux supporters qui ont une fois de plus confirmé leur statut de meilleure galerie. L’ambiance créée par le public usmiste et les tifos confectionnés durant le derby sont des scènes qu’on voit rarement à travers le monde. L’Usmiste est unique, et il l’a toujours montré. Une tradition typiquement usmiste, une culture tout simplement, ancrée depuis des décen- nies, perpétuée encore grâce à des jeunes qui se donnent corps et âme pour notre chère USMA, des efforts, une classe et des idées 100% usmistes. La mobilisation de la famille usmiste pousse la direction, le staff technique et les joueurs à redoubler d’efforts et travailler plus pour rendre heureux son merveilleux public. Unis nous sommes, unis nous resterons.»

USMA-RC Kadiogo, samedi à 20h30

Pour rappel, le match aller du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions africaine qui opposera l’USMA au club burkinabé, le RC Kadiogo, aura lieu same- di au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Le coup d’envoi de cette confrontation est fixé dans la soirée à partir de 20h30.

Trio d’arbitres tunisien pour officier le match

La Confédération africaine de football a désigné un trio d’arbitres tunisien pour diriger ladite confrontation. L’arbitre principal sera Youssef Essaryari et sera assisté de ses com- patriotes Anouar Hmila et Hassen Abdelali.

Le match retour le 18 mars à 15h30

Quant au match retour, il aura lieu le 18 mars prochain au stade 4-Août de Ouagadougou. Le coup d’envoi est fixé dans l’après-midi à partir de 15h30. Pour cette rencontre, la CAF a désigné un trio d’arbitres malien. L’arbitre principal sera Mahamadou Keita et sera assisté de ses compatriotes Adama Sidiki Kone et Baba Youmboliba.

Le RC Kadiogo, leader du championnat burkinabé

Le RC Kadiogo carbure bien en champion- nat burkinabé et le moins que on puisse dire est qu’il en train d’enchaîner les belles performances. Samedi dernier, il s’est imposé brillamment face au FC Yenenga sur un score sans appel de quatre buts à zéro. Ce qui lui a permis de consolider sa place de leader avec 30 points au compteur. Les Rouge et Noir sont donc prévenus puisqu’ils auront en face un adversaire coriace. Ils doivent le prendre très au sérieux pour valider le billet qualificatif pour la prochain tour de la prestigieuse compétition continentale.

Zemma : «On a perdu 2 points»

compétition continentale. Zemma : «On a perdu 2 points» Rencontré à l’issue du derby ayant opposé

Rencontré à l’issue du derby ayant opposé son équipe au Mouloudia, Mohamed-Lamine Zemmamouche regrette qu’ils aient raté la victoire qui aurait permis à son équipe de se rapprocher beaucoup plus du leader du championnat, l’ESS en l’occurrence. Le portier usmiste nous parle également du match de samedi qui mettra aux prises l’USMA avec le RC Kadiogo en affirmant que lui et ses coéquipiers tâcheront de commencer leur aventure en Ligue des champions africaine sur une bonne note.

On s’est contentés du point du nul, on doit se racheter lors des prochains matchs afin de rester toujours en course pour le titre de champion.

Justement, comment voyez- vous vos chances en championnat ?

Personnellement, je suis optimiste quant à la suite du parcours. On est à six points de l’actuel leader, l’ESS en l’occurrence, je crois qu’on est capables de rattraper cet écart si on gère convenablement la suite du parcours, d’autant plus qu’on accuse un match retard face au RC Relizane. Autrement dit, le titre est encore jouable et tous les moyens sont réunis pour qu’on remporte le titre de champion, notre principal objectif cette saison.

Désormais, vous devrez vous concentrer sur le match de la LDC qui vous opposera au RC Kadiogo, n’est-ce pas ?

Oui, bien sûr. C’est un important rendez-vous qu’on ne doit surtout pas rater. On veut entamer notre aventure

en Ligue des champions afri- caine sur une bonne note. On est dans l’obligation de gagner sur un score rassurant afin de jouer le match retour à l’aise et avec moins de pression.

Malgré les deux buts encaissés, vous vous êtes une fois de plus distingué par de bons arrêts, êtes- vous satisfait de votre prestation ?

Dans chaque match que je joue, j’essaye de donner le meilleur de moi-même. Je crois que je n’ai fait que mon boulot face au Mouloudia et je ne vous cache pas que je suis amplement satisfait de ma prestation.

A. S.

On doit se racheter lors des prochains matchs afin de rester en course

Le grand derby algérois qui vous a opposés au MCA s’est soldé par un score de parité de deux buts partout, quel commentaire faites- vous ?

Franchement, on regrette d’avoir laissé échapper la victoire. Je crois qu’on a perdu deux points qui nous auraient permis de nous hisser à la place du dauphin au classement général du championnat. Maintenant, on doit mettre le derby aux oubliettes et se concentrer sur les prochains importants ren- dez-vous.

Croyez-vous que les deux buts que vous avez encaissés dans les premières 10 minutes du match vous ont perturbés ?

Oui, c’est clair. Et j’avoue que ce n’est pas évident de revenir au score face à une très bonne équipe du Mouloudia. Dieu merci, mais coéquipiers étaient détermi- nés et sont parvenus à remettre les pendules à l’heure au bon moment.

Hier, repos

Les joueurs usmistes ont béné- ficié hier d’une journée de repos que leur a accordée le staff technique du club. Ce qui leur a permis de reprendre leur souffle après avoir consenti d’énormes efforts lors du derby face au Mouloudia.

Reprise cet

après-midi C’est cet après- midi que les coéquipiers du capitaine Zemmamouche reprendront le che- min des entraîne- ments pour enta- mer la préparation en prévision du match qui les oppo- sera au RC Kadiogo. La reprise du servi- ce aura lieu dans l’après-midi à par- tir de 15h au stade Omar-Hamadi.

Bellahcène

purge

Réda Bellahcène a purgé sa suspen- sion lors du derby face au MCA. Il sera de retour à l’occa- sion du prochain match du cham- pionnat qui oppose- ra son équipe au CAB.

Le titre

s’éloigne

pour la

réserve

En concédant une défaite amère face au MCA sur le score de trois buts à un, l’équipe réserve a sérieusement com- promis ses chances pour la course au titre de champion. La bande à Mustapha Aksouh est à onze lon- gueurs du leader, l’ESS. Il lui sera cer- tainement difficile de rattraper cet écart à huit jour- nées du baisser de rideau sur l’actuel exercice.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

10

CRB

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 10 CRB  Reprise ce matin Le staff technique a prévu

Reprise ce matin

Le staff technique a prévu la reprise des entraînements pour cette matinée à partir de 10h30 au stade du 20-Août. Le Chabab de Belouizdad se préparera dès aujourd'hui pour sa prochaine rencontre qui aura lieu samedi prochain à Sidi Bel-Abbes contre la formation de l'USMBA.

Lamhène quitte le terrain blessé

Le milieu de terrain Lamhene, qui a été remplacé face au CSC au milieu de la seconde période, a quitté le terrain avec des douleurs à la cuisse. Ce joueur pourrait être donc exempté de l'entraînement ce matin et pourrait même rater le prochain match.

Les choix de Badou Zaki

CRITIQUÉS

début de la phase aller, ce qui suscite plusieurs interrogations sur les raisons qui ont poussé le coach à ne plus compter sur lui, alors qu'il a été un élément des plus performants du groupe lors de la phase aller. Supporters ou autres observateurs voient en Lakroum l'élément stabilisateur au sein de cette équipe, mais également l'attaquant capable de révolutionner le jeu de ses coéquipiers. Il l'a fait contre le CSC et c'est même grâce à sa passe lumineuse que Belaïli a pu servir Hamia sur l'action du but. Les avis sont unanimes, Lakroum est le joueur qui doit bénéficier de plus de temps de jeu.

Le CRB à nouveau en danger Après la nouvelle défaite enregistrée face au CSC, le CRB se retrouve de nouveau dans la zone de turbulence. Au lieu d'accroître ses chances de se maintenir lors de ce déplacement à Constantine, le club est désormais sur la liste des équipes qui risquent la relégation, surtout que la prochaine rencontre se jouera à l'extérieur et contre un

adversaire qui a revu en hausse ses ambitions pour cette saison, à savoir l'USMBA qui cherche coûte que coûte à jouer les premiers rôles et tenir tête aux costauds de la Ligue 1 Mobilis. Le CRB doit absolument réaliser un bon résultat la semaine prochaine, sinon la suite de la phase retour risque de se compliquer

davantage.

S. B.

de la phase retour risque de se compliquer davantage. S. B. l'équipe fanion du Chabab actuellement

l'équipe fanion du Chabab actuellement n'est nullement lié aux compétences du coach.

Lakroum bien parti pour retrouver le onze Après avoir fait, une nouvelle fois, une entrée très réussie face au CSC, Lakroum serait sur le point de retrouver sa place parmi les onze titulaires de Badou Zaki. Le joueur

n'a plus été titularisé depuis le

Suite à la défaite d'avant-hier contre le CSC, des voix s'élèvent et critiquent les choix
Suite à la défaite
d'avant-hier contre
le CSC, des voix
s'élèvent et
critiquent
les choix de
Badou Zaki.
PAR SOFIANE
BOULAOUCHE
Ces voix
représentent
principalement
celles des
supporters qui
donnent leur
point de vue à
propos des choix
de Badou Zaki à
travers les réseaux
sociaux, et
représentent également celles de

quelques dirigeants du club qui ne sont pas entièrement satisfaits de ce qu'a fait le technicien marocain pendant la phase aller. Même si les avis sont divergents, il n'en demeure pas moins que l'entraîneur en chef du CRB est exposé à des critiques. On lui reproche d'abord le fait de ne pas donner une nouvelle chance au jeune gardien de but Soufi, mais également le fait d'avoir critiqué Salhi à la fin de rencontre avant- hier. Ils pensent qu'il n'aurait même pas dû le choisir. Il y a également son choix de débuter le match contre le CSC avec cinq défenseurs, dont l'un n'a que très peu d'expérience pour ce genre de rendez-vous, à savoir Saïla. Les critiques concernent principalement ses choix au niveau

de la défense, mais également la

Cherfaoui ne reviendra pas de sitôt

Face à l'USMBA samedi prochain, le staff technique du Chabab de Belouizdad devra composer sans un de ses meilleurs éléments, à savoir le défenseur axial Tarek Cherfaoui, qui ne s'est pas encore remis de sa blessure aux adducteurs. Le joueur en question a au moins pour une semaine de convalescence de plus avant de pouvoir reprendre du service.

manière avec laquelle il a voulu aborder la précédente rencontre, ce

qui lui coûté cher au coup de sifflet final. Il faut noter également que malgré cette nouvelle défaite et le niveau tout juste moyen qu'a pu montrer le CRB contre le CSC, Badou Zaki jouit encore d'une grande popularité et de beaucoup de respect de la plupart des amoureux

du club, qui pensent que ce que vit

BENSMAÏN : «Les absences nous ont pénalisés»

que vit BENSMAÏN : «Les absences nous ont pénalisés» Au coup de sifflet final de la

Au coup de sifflet final de la rencontre d'avant-hier, de nombreux supporters du Chabab y sont allés de leurs explications sur cette défaite et surtout le rendement moyen de l'équipe. Nous avons donc joint au téléphone, au cours de la journée d'hier, le bras droit de Badou Zaki, à savoir Saber Bensmaïn qui, à travers cette interview qu'il nous a accordée, nous donne sa propre lecture. Entretien.

-On aimerait commencer par parler du choix du gardien de but. Pourquoi vous avez choisi Salhi et non pas Soufi ? Qu'on le veuille ou non, Salhi est notre gardien n°1. Il faut que les gens sachent que la titularisation de Soufi, la dernière fois, était d'abord pour secouer Salhi qui était en baisse de régime, et donc de le pousser à redoubler d'effort et ensuite pour donner une chance à ce jeune portier. Après le DRBT, Badou Zaki a vu que Salhi travaillait encore plus, c'est ce qui l'a amené à le titulariser à nou- veau. Pourquoi, selon vous, il n'est pas au top de son niveau ? On n'arrive pas à comprendre pourquoi. Mais on est certains qu'il finira par retrouver confiance. C'est uniquement cela qui lui fait défaut ; sinon techniquement, il est une valeur sûre pour le CRB.

pas été le cas. Voici donc pourquoi nous avons perdu face au CSC. Ça n'a rien avoir avec la prestation de Salhi. C'est toute l'équipe qui était mal concentrée. Il faut dire égale- ment que l'absence de joueurs comme Cherfaoui et Feham n'a pas été à notre avantage. Ce sont des joueurs qui apportent un plus très précieux aux joueurs sur le terrain. Leur absence nous a pénalisés, il faut le recon- naître.

Est-ce qu'on peut vraiment lui reprocher à lui seul la défaite face au CSC ? Non, absolument pas ! Ce n'est nullement à cause de lui. Certes, il a commis une faute, mais cela ne veut pas dire qu'on va le clouer au pilori. De mon point de vue, la défaite contre le CSC, c'est la défaite de toute l'équipe, parce que nous avons mal géré le début de la ren- contre. Lors de la première demi- heure, il fallait qu'on commette le moins d'erreurs et tenir bon. A partir de là mettre notre machine à plein régime. Mais ça n'a

Les supporters reprochent au staff technique la marginalisation de Lakroum. Pourquoi ne lui avez-vous pas donné assez de temps de jeu ? Je reconnais que Lakroum nous apporte un plus à chaque fois qu'on l'incorpore, mais le faire jouer d'entrée est lié à plusieurs détails dont les propres appréciations de l'entraîneur en chef. Le dernier mot revient à lui seul,

mais je pense qu'après la nouvelle bonne entrée qu'il a faite contre le CSC, il se pourrait que Badou Zaki le fasse jouer d'entrée lors du prochain match.

On dit que vous avez été privé d'un penalty valable ; quel est votre avis ? Oui, en effet, il y avait penalty en notre faveur à la fin de la rencontre que l'arbitre n'a pas sifflé. C'est vrai- ment dommage que des arbitres commettent de telles erreurs sur des actions qui peuvent bel et bien être cruciales et changer complètement la donne. Malheureusement, ce n'est pas la première fois que ça nous arri- ve cette saison, et que cela nous a pri- vés de rentrer à Alger avec un résul- tat meilleur.

Comment voyez-vous votre prochaine rencontre face à l'USMBA ? Nous pensons que ça sera un match difficile, mais vu plusieurs paramètres, il est difficile de se pro- noncer et de donner un avis clair sur ce match. Nos matchs ne se ressem- blent pas, donc après cette défaite contre le CSC, nous n'avons d'autres choix que d'aller jouer pour gagner. C'est primordial pour notre club. S. B.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

USMH

11

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 USMH 11 LA CRISE POINTE LE NEZ À EL-HARRACH Les supporters
LA CRISE POINTE LE NEZ À EL-HARRACH
LA CRISE POINTE
LE NEZ À EL-HARRACH

Les supporters et les dirigeants des Jaune et Noir angoissent suite à cette situation et la crise des résultats qui pointe le nez à l'USMH. Après la 22 e journée, l'USMH est sous la menace de la relégation, alors qu'il n'y a pas si longtemps, elle visait le podium.

PAR MASSINISSA HACHOUR

Les choses ont mal tour- né et les camarades de Dehar cumulent les contre-perfor- mances en occupant la 9e place au classement général avec 27 points, soit à 7 unités seulement du premier relé- gable. Même si les amoureux d'Essefra avouent que leur équipe est victime à plusieurs reprises des erreurs d'arbitra-

ge, ils estiment que les pou- lains de Charef manquent de réalisme et d'efficacité devant les buts depuis plusieurs jour- nées. On ne parle que de cela à El-Harrach et on essaie de comprendre et surtout d'espé- rer que le club conserve sa place parmi l'élite à 8 journées seulement du lever de rideau du championnat. Après la défaite concédée à Tadjenanet sur un score d'un but à zéro,

le doute s'est complètement installé dans le camp d'El- Harrach où Madani et consorts ont enchaîné avec un quatrième échec d'affilée et continuent à manger leur pain noir. Pour ce qui est de l'ave- nir immédiat, il s'agira de gagner le match face à la JSS afin de provoquer le déclic et faire un grand pas pour le maintien. Il est certain que les poulains de Charef ont envie

de se battre pour chasser la poisse des mauvais résultats au stade de Lavigerie.

Gagner 4 matchs sur les 8 restants Pour assurer le maintien parmi l'élite, l'USMH doit remporter 4 des 8 matchs qu'il lui reste à jouer en cette deuxième phase du championnat. Les capés de Boualem Charef, qui sont plus que jamais menacés par la relé-

gation, sont appelés à relever le défi lors des prochaines échéances et assurer tous les matchs à domicile pour assurer définitivement leur survie en Ligue 1 Mobilis. Avec 27 points

en 22 matchs joués, Essefra doit encore empocher pas moins de 11 autres unités, soit trois vic- toires et deux matchs nuls pour s'éloigner définitivement de la zone rouge et se maintenir

parmi l'élite.

M. H.

LA PRIME DE LA JSK PERÇUE

Les joueurs de l'USMH ont perçu avant leur déplace- ment à Tadjenanet une prime de 5 millions pour chacun en guise de récompense après leur victoi- re remportée le mois précédent face à la JS Kabylie, a-t-on appris d'une sour- ce proche de la direction du club. Ce geste de la direction n'a pas pour autant réjoui les poulains de Boualem Charef, qui n'ont pas encore perçu pas moins de six mois de salaire. En effet, les joueurs harrachis réclament la prime du derby remporté face au MCA ; les coéquipiers de Marouane Bennamra ont réussi un exploit en battant la forma- tion du MCA au stade du 5- Juillet. Ce jour-là, les diri- geants leur ont promis une prime de 10 millions en guise de victoire. Ainsi, les joueurs avouent que les 5 millions qu'ils ont perçus la semaine passée ne représen- tent que la somme promise par la direction après le suc- cès à domicile face à la JSK ; ils veulent que les dirigeants prennent en considération la prime face au MCA et leurs salaires qu'ils n'ont pas encore perçus depuis plu- sieurs mois.

M. H.
M. H.

BELARBI

C'est toute l'équipe qui est passée à côté»

travailler pour mettre fin à cette série de mauvais résultats.

Vous avez encaissé un but dès l'entame du match, ne pensez- vous pas que les défenseurs ont manqué de concentration ?

Sincèrement, à aucun moment on a pensé encaisser à la 3e minu- te de jeu et sur une erreur de marquage ; l'adversaire nous a surpris. Mais on aurait pu revenir dans le score si on avait réussi à concrétiser les occasions procu- rées. Il est vrai que nous étions un peu dominés au début du match, mais je pense qu'il y avait vraiment moyen de revenir au moins avec un point.

Ne pensez-vous pas que les joueurs sont préoccupés par leur situation financière ?

Certes, nous ne sommes pas encore régularisés et tous les joueurs sont inquiets pour leur salaire, mais pas au point de lâcher. Nous travaillons très dur à l'entraînement pour être au top les jours de match. On a besoin d'une victoire pour se libérer et provoquer le déclic. Il nous faut surtout rester concentrés sur la prochaine confrontation pour évi- ter toute mauvaise surprise.

Vous aurez à rencontrer la JSS lors du prochain match ; la victoire sera impérative, n'est- ce pas ?

Nous aborderons ce match avec la volonté de renouer avec le succès et mettre fin à cette crise de résultat. Ce sera très difficile face à un adversaire qui reste sur une large victoire à domicile et qui négocie bien ses matchs en déplacement. Mais cela ne nous décourage pas du tout. Seulement, on doit se remettre au travail et oublier ce dernier échec. Comme vous le dites, la victoire est impérative et on n'aura aucun droit d'enchaîner avec un faux pas et décevoir nos supporters.

On vous laisse le soin de conclure…

Je profite de cette occasion pour demander pardon à nos supporters, notamment à ceux qui ont effectué le déplacement à Tadjenanet. Je leur demande de rester derrière nous durant ces moments difficiles et de conti- nuer à soutenir l'équipe. Nous allons tout donner pour leur redonner le sourire en commen- çant par le prochain rendez-vous qui nous attend face à la JSS. M. H.

«

Le jeune milieu de ter- rain récupérateur Kamel Mohammed-Sghir Belarbi, que nous avons joint hier au télé- phone pour nous donner ses impressions sur l'amère défaite concédée à Tadjenanet, estime que c'est toute l'équipe qui est passée à côté de son sujet. Le jeune de 19 ans pense que le reste du parcours ne s'annonce pas facile et tous les matchs restants seront décisifs pour la formation harrachie, qui n'a pas encore assuré son maintien parmi l'élite.

Vous n'avez pas pu éviter la défaite à Tadjenanet en enchaînant un autre échec, un commentaire ?

Cette défaite est amère. Pour moi, c'est toute l'équipe qui est passée à côté de son sujet, et non pas seulement les attaquants. Dans cette rencontre, nous avons raté quelques occasions de reve- nir dans le score. Si on avait réus- si à concrétiser nos occasions pro- curées en seconde période, le match aurait pris une autre tour- nure. Mais bon, nous n'allons pas en rester là car d'autres échéances plus importantes nous attendent. Nous devons donc tirer les enseignements et continuer à

Reprise

aujourd'hui

à 11h

Après le match perdu en déplace- ment samedi face au DRBT, le staff tech- nique des Jaune et Noir a accordé une seule journée de repos aux joueurs. A cet effet, les cama- rades du capitaine Sofiane Younès reprendront aujour- d'hui le chemin des entraînements. La reprise est fixée pour ce matin à par- tir de 11h au stade de Lavigerie. Boualem Charef et ses collaborateurs auront cinq jours devant eux pour remobiliser le grou- pe et préparer le prochain match face à la JS Saoura, qui s'annonce d'ores et déjà difficile.

Zeghba et Madani depuis hier à Sidi-Moussa

Le gardien Mustapha Zeghba et le défen- seur Mohammed- Amine Madani rate- ront le début de la préparation pour le match face à la JSS. Retenus en équipe nationale des joueurs locaux, Zeghba et Madani se trouvent depuis hier au Centre technique national de Sidi Moussa pour un stage de trois jours. Les deux éléments seront attendus mardi au stade de Lavigerie pour enta- mer la préparation avec le reste du groupe, qui sera déjà dans le bain.

Boulakhoua d'attaque face à la JSS

dans le bain.  Boulakhoua d'attaque face à la JSS Absent face au DRBT samedi dernier

Absent face au DRBT samedi dernier à cause d'une blessure au genou, l'arrière- gauche de l'USMH Zinelabidine Boulakhoua devra reprendre aujour- d'hui le chemin des entraînements. Selon une source proche du staff médical, le défenseur harrachi ne ressent plus de douleurs et sera d'attaque pour le prochain match en championnat face à la JS Saoura.

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 12 MOB
www.competition.dz
Lundi 6 mars 2017
12
MOB
www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 12 MOB De notre correspondant BADIS BESSAÏ Si la route du

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Si la route du maintien est encore longue pour les Vert et Noir, ces derniers ont malgré tout réussi l'es- sentiel vendredi, en remportant le derby kabyle, ce qui leur permet de rester en course pour le maintien. Au coup de sifflet final de l'arbitre, les protégés de Boussaâda ont affiché un large sourire, apparemment débarras- sés du lourd poids de la pression, sur- tout qu'ils n'ont gagné que trois matchs cette saison face au CRB, au CAB et la JSK, tous les trois à domicile. Il faut préciser que la victoire des Vert et Noir a mis du temps à se dessiner. En effet, il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour voir Belkacemi et ses camarades inscrire trois buts qui ont permis au MOB de prendre largement le dessus sur cette équipe de Tizi Ouzou. Et même que ce n'est pas très cher payé, si l'on prend en compte la physionomie de cette deuxième pério- de. Toujours est-il qu'après ce bon résultat, la balance des chiffres va connaître un petit changement et le MOB a rattrapé une partie de son retard au tableau général.

Boussaâda

mise sur un

7/10

Afin d'assurer le maintien sans attendre de cadeau de personne, les Vert et Noir sont dans l'obligation de récolter pas moins de 21 points durant les prochains rendez-vous. Autrement dit, ils sont contraints de gagner la majorité de leurs matches restants, même à l'extérieur. Avec les 16 unités au compteur du club, ce dernier aura au total 37 points. Un chiffre qui lui permettra de se maintenir parmi l'élite. Il est certain que la mission ne sera pas facile, mais pour atteindre cet objectif, il ne faudra cracher sur aucun point en jeu, à domicile et à l'exté- rieur. Le MO Béjaïa n'a pas son sort entre les mains, mais tout dépendra donc de ses résultats et de ceux des autres clubs. Le driver mobiste bien conscient de la situation insiste donc sur le fait de jouer le tout pour le tout durant cette fin de saison en vou- lant ainsi arriver à son objectif de rem- porter sept des dix prochaines ren- contres pour être sûr de se maintenir et éviter tout calcul

B. B.

de rem- porter sept des dix prochaines ren- contres pour être sûr de se maintenir et

inutile.

LE MOB CROIT EN SA BONNE

ÉTOILE

Le MOB a retrouvé le goût du succès après son écrasante victoire trois buts à zéro face à la JSK.

Le maintien est encore loin et le coach exige plus de sacrifices Les équipiers d'Adel Lakhdari ne veulent en aucun cas prendre la gros- se tête après cette troisième victoire à domicile, vu que l'équipe se trouve toujours à la dernière place et que le maintien est loin d'être acquis, sauf si les Béjaouis enchaînent une série de résultats positifs, avec un sans-faute à domicile et quelques unités glanées à l'extérieur, lors de ces dernières jour- nées de la compétition, ce qui va per- mettre à coup sûr aux Vert et Noir de continuer à évoluer dans la cour des grands la saison prochaine. Ainsi, le coach béjaoui a exigé plus d'efforts et de sacrifices de ses joueurs car, comme il nous l'a déjà dit, cette sai- son est celle des sacrifices en plus d'être celle de l'espoir.

Les supporters veulent un sans-faute Les supporters du MOB attendent beaucoup des joueurs puisque le reste du parcours ne sera pas facile et les points seront très chers. Les Béjaoui ont réalisé l'essentiel, à savoir les trois points de la victoire lors du

derby face à la JS Kabylie sur le score sans appel de trois buts à zéro. Ce succès obtenu est venu au bon moment pour permettre à l'équipe de créer le déclic qui sera une des princi- pales clés du maintien, si ce n'est la seule. L'espoir revient ainsi dans la maison du club phare de la Soummam avec des supporteurs plus optimistes que jamais qui comptent maintenant sur leurs joueurs pour confirmer lors des prochaines jour- nées pour empocher le maximum de points et par la même occasion, jouer à fond la carte du maintien surtout face à la rude concurrence en bas du tableau qui marquera cette fin de sai- son où plusieurs clubs sont toujours dans la course au maintien.

La sérénité retrouvée et le plus dur est à venir La dernière victoire face à la JSK a fait beaucoup de bien au club phare de la Soummam. On a senti un opti- misme béat chez les joueurs, diri- geants et supporters. Tous croient en un avenir meilleur. Après les der- nières contre-performances, les choses ne s'annonçaient pas bien. La performance réalisée vendredi der-

nier a quelque peu calmé les esprits et donné de l'espoir à tous. Désormais, c'est un climat de sérénité qui règne à Béjaïa, et le staff tech- nique aura un peu de temps devant lui, pour réorganiser son effectif et, surtout, combler les lacunes décelées lors des précédentes journées. Le staff béjaoui a donc annoncé la couleur et veut vraiment revoir certaines choses, car il ne veut pas tomber dans les mêmes erreurs des rencontres précé- dentes.

L'équipe pense déjà au prochain rendez-vous Après avoir bénéficié d'une journée de repos bien méritée, les Vert et Noir de Béjaïa se sont donné rendez- vous pour se remettre au travail et entamer les choses sérieuses en prévi- sion de la prochaine journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, qui reste jusqu'à présent pas encore pro- grammée. La bande à Boussaâda sou- haite reprendre la compétition au plus vite afin de rester sur cette dyna- mique et continuer à croire au main- tien qui est, rappelons-le, toujours jouable pour le MOB. B. B.

Reprise hier

après-midi

Alors qu'ils avaient l'habitude de bénéfi- cier de deux journées de repos après les différents matchs, les coéquipiers de Bentayeb ont été conviés à une légère séance d'entraîne- ment hier après-midi vers 16h. Les poulains de Boussaâda ont donc effectué une séance de décrassage au sein du stade de l'Unité Maghrébine.

Beaucoup

de joueurs

absents

En plus de Ferhat qui

a subi une interven- tion chirurgicale la semaine dernière à

Tunis, ils étaient pas moins de dix éléments

à faire l'impasse sur la première séance d'entraînement de la semaine effectuée hier en fin d'après- midi au stade de l'Unité Maghrébine à Béjaïa.

2 e séance cet après-midi

Si le calendrier des matchs en retard n'a toujours pas été fixé par la Ligue de foot- ball professionnel (LFP), la bande à Boussaâda continue à se préparer et effec- tuera sa deuxième séance d'entraîne- ment cette après-midi à 16h au stade de l'Unité Maghrébine.

BENTAYEB : «ON FERA TOUT POUR SAUVER L'ÉQUIPE»

Comment s'est passé le match contre la JSK ?

Très bien, comme vous l'avez constaté sans doute. On a fourni une bonne prestation surtout en deuxième période, au bout, une victoire importante pour la suite de la compéti- tion. Nous avons bien suivi les consignes de notre coach et ça nous a réussi. Maintenant, on doit des- cendre de notre petit nuage et continuer parce que le chemin est encore long.

Donc, c'est le succès de l'espoir…

Exactement, la victoire était impérative pour nous même si nous avons joué sous une grande pression, car n'importe quel autre résultat que la victoire était synonyme de relégation quasi assurée, mais le fait de prendre les trois points nous a permis de garder l'espoir de nous maintenir. Je pense aussi que cette vic-

toire est une belle réponse à ceux qui nous ont enter- rés trop vite.

Pour votre titularisation, vous étiez excellent, quel est votre sentiment ?

Je ne sais pas quoi vous dire, je suis content de jouer déjà d'entrée de jeu. Le fait aussi que certains ont apprécié ma prestation m'encourage à travailler davantage et m'aide à être au plus haut de ma forme. Cela dit, toute l'équipe a été excellente et c'est la victoire d'un groupe.

Désormais, vous devriez mettre ce succès de côté pour vous focaliser sur la suite du championnat

La pression va encore monter d'un cran surtout avec la succession des matchs restants. S'agissant de la prochaine rencontre qui n'est pas encore pro- grammée, je dirais qu'on n'a vraiment pas le choix.

On doit gagner pour enco- re espérer gratter quelques points qui nous permet- tront de grimper au classe- ment afin de pouvoir quit- ter cette zone rouge. Ce sera certainement difficile devant des adversaires coriaces qui joueront soit leur survie, soit les pre- miers rôles en champion- nat, mais on fera de notre mieux pour s'offrir le maxi- mum de points possibles.

Comment se déroule la préparation pour le prochain match ?

Dans de bonnes condi- tions. Nous travaillons dans la sérénité et le coach n'est pas tendre avec nous mais il maîtrise bien le sujet et il sait ce qu'il fait. Je peux vous assurer qu'on travaille dur pour être toujours prêts. Il y a une bonne ambiance qui règne pen- dant les entraînements et cela nous aide énormément à travailler dur et à se pré-

senter au match avec un bon état d'esprit.

On vous laisse le soin de conclure…

J'espère être à la hauteur de la confiance placée en moi par le coach. Je vou- drais aussi contribuer à faire plaisir à nos supporters qui ont toujours répondu présents à nos côtés et j'espère qu'ils seront aussi

jours avec nous pour nous soutenir, chose dont je ne doute absolument pas. Nous ferons le maximum pour gagner le maximum de rencontres pour arra-

cher le maintien en fin de

saison.

B. B.

Nous ferons le maximum pour gagner le maximum de rencontres pour arra- cher le maintien en

tou-

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez Atlas Pneus intègre

AUTOMOBILE

13

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez Atlas Pneus intègre

Page coordonnée par Brahim Aziez

Atlas Pneus

intègre BFGoodrich et Riken à sa gamme Michelin

Atlas Pneus intègre BFGoodrich et Riken à sa gamme Michelin Le nouveau distributeur de Michelin en

Le nouveau distributeur de Michelin en Algérie, Atlas Pneus, a profité de la tenue du 11 e Equip Auto Algérie pour présenter les nouvelles marques du manufacturier français, BFGoodrich et Riken, qui viennent élargir son offre sur notre marché. Si les pneumatiques BFGoodrich sont connus à travers le monde, la marque japonaise Riken l'est moins, d'où cette participation au 11 e Equip Auto Algérie. L'occasion pour Dominique Bleu, directeur commercial et de marketing chez Atlas Pneus, détaché par le groupe Michelin pour l'Algérie, de mettre en avant la gamme du manufacturier français, mais aussi de l'offre complémentaire traduite par BFGoodrich et Riken, deux marques de pneumatiques du grou- pe Michelin, d'origine américaine et japonaise, qui viennent cibler une nouvelle catégorie de consommateurs de pneumatiques. Une gamme reconnue mondialement pour sa haute technolo- gie et ses différentes innovations, offrant des performances, une sécurité et des gains en matière d'tilisation que peu d'autres marques peuvent proposer. BFGoodrich dispose d'une gamme de pneus poids lourd bien plus abor- dable que celle proposée par Michelin, alors que Riken s'adresse aux propriétaires de véhicules légers. Ces enveloppes sont destinées à divers types d'automobiles (véhicules particuliers, véhicules utilitaires, camions et bus, véhicules industriels, engins de travaux publics et manu- tention…).

SEAT LÈVE LE VOILE

SUR SA NOUVELLE IBIZA

Le constructeur ibérique Seat présentera, dès aujourd'hui à Genève, sa nouvelle Ibiza. Cette citadine, qui cumule 33 ans d'existence et 4 générations, continue de s'adapter aux goûts du jour avec des formes et des équipements d'actualité. De plus, elle sera assemblée, dès juin prochain, sur le site de Sovac Production à Relizane.

Si cette nouvelle et cinquième génération évolue peu esthétiquement, elle chan- ge en profondeur grâce à la plate-forme modulaire MQB A0 du groupe Volkswagen qu'elle est la première à utili- ser. Le dynamisme est mis en avant par les évolutions du design. Le style est très proche de celui des Ateca et Leon. Les angles sont marqués. Les lignes du bouclier avant for- ment une pointe de laquelle partent les nervures du capot, tandis que les portières reçoi- vent des reliefs conséquents. A l'arrière, l'Ibiza FR bénéficie d'un diffuseur factice dans lequel sont insérées deux sor- ties d'échappement. Contrairement à sa devan-

sor- ties d'échappement. Contrairement à sa devan- cière, elle ne sera lancée qu'en cinq portes. Longueur

cière, elle ne sera lancée qu'en cinq portes. Longueur (4,06 m) et hauteur (1,44 m) demeurent inchangées, à quelques milli- mètres près, alors que la lar- geur gagne 8,7 cm pour s'éta-

blir à 1,78 m. Idem pour l'em-

pattement qui s'allonge de 9,5

cm pour atteindre 2,56 m.

De même, l'Ibiza dispose

d'une garde au toit en hausse

de 2,4 cm à l'avant et 1,7 cm à

l'arrière, un espace aux jambes

en augmentation de 3,5 cm à

l'arrière et un coffre au seuil

de chargement rabaissé qui

gagne 63 litres en volume (355 litres), soit 63 L de mieux qu'auparavant. Outre une meilleure rigidité, Seat annonce un poids en bais- se grâce à la nouvelle plate- forme.

A l'intérieur, la console cen- trale adopte une ambiance biton pour égayer la présenta- tion, alors qu'un système d'in- fo-divertissement à écran tacti- le de 8 pouces, compatibilité Apple CarPlay et Android Auto ou encore chargeur sans fil pour téléphone (avec ampli- ficateur de signal GSM) sont annoncés, tout comme le régu- lateur de vitesse adaptatif et même l'assistant de conduite en embouteillage. Sous le capot, un trois- cylindres TSI de 1 litre décliné en deux niveaux de puissance (95 ch ou 115 ch) vient s'ajou- ter au quatre-cylindres 1,5 TSI de 150 ch en essence. En die- sel, le 1,6 TDI est disponible en trois niveaux de puissance (80 ch, 95 ch ou 110 ch), alors que

l'offre est élargie à un bloc de 1.0 litre TSI de 90 ch qui carbu- re au gaz naturel compressé (GNC). Selon les motorisa- tions et les versions, Seat pro- posera une boîte manuelle à cinq ou six rapports, ainsi que la transmission DSG7 à double embrayage. Les clients optant pour le haut de gamme auront le choix entre la version FR dotée d'une suspension " sport " et le modèle Xcellence se voulant plus confortable. Chacune de ces déclinaisons proposera deux modes d'amortissement. Encore une fois, on rappelle que cette nouvelle Seat Ibiza, qui sera présentée demain au Salon de Genève 2017, sera aussi produite par Sovac Production en Algérie.

L'Asteroïd Parrot sera assemblé en Algérie

Distributeur exclusif des équipements et appareillages Parrot depuis une décennie, Confect Algérie vient d'entamer un virage décisif pour la survie de l'entreprise en cette période de crise. En effet, l'entreprise algérienne a commencé l'assem- blage de certains éléments des tablettes tactiles, avec l'intégra- tion des supports de fixation et autres composants qui sont fabri- qués localement. Son premier responsable Yacine Hadj Saïd, que nous avons rencontré en marge du Salon Equip Auto 2017, nous annoncera même avoir décroché un important contrat avec Tahkout Manufacturing Company (TMC), de manière à monter les tablettes Parrot directement sur les véhi- cules Hyundai assemblés à Batna, à savoir la i10, l'Accent, l'Elantra, la Sonata, le Tucson, le Creta et le Santa Fe. Certains de ces véhicules ont déjà été équipés de cette Smart Asteroïd vedette. Celle-ci inclut les nouvelles tech- nologies du fournisseur français,

dont le GPS, l'aide à la conduite, l'info-divertissement et les fonc- tionnalités vocales, sans oublier les commandes au volant, l'inter- net à travers la compatibilité avec l'Android et l'IOS, le Bluetooth (conduite mains libres) et autres avantages qu'offre cette tablette de 7 pouces. Pour l'équipement des véhi- cules Hyundai montés en Algérie, Yacine Hadj Saïd préci- sera que même les transforma- tions sur les tableaux de bord seront effectuées en Algérie en partenariat avec des sous-trai- tants locaux, une manière de valoriser le processus d'intégra- tion. Des pourparlers seraient même engagés avec les autres constructeurs qui s'installent en Algérie, d'où cette touche d'opti- misme décelée chez notre interlo- cuteur qui entend élargir l'inté- gration locale à travers la fabrica- tion, localement, de nouveaux composants pour la Smart Asteroïd Parrot.

Le 1 er Club Argus Algérie au Salon Equip Auto 2017

Le premier Club Argus Algérie, tant attendu, a finalement vu le jour. Sa première édition s'est tenue le 28 février dernier au Salon Equip-Auto Algérie, en partenariat avec l'Association des constructeurs et conces- sionnaires automobiles (ACC2A). Le grand monde de l'automobile en Algérie était réuni pour la circons- tance. Selon l'initiateur du club, Mourad Saâdi, direc- teur du mensuel Automobile et d'un site web dédié à la cotation automobile en Algérie, "cette première édition du Club Argus Algérie se veut une plateforme d'échange entre l'ensemble des acteurs agissant dans le domaine automobile, comme les constructeurs, les concessionnaires, les assureurs, les loueurs et experts, mais aussi les ins- titutions de l'État, comme les ministères de l'Industrie, du Commerce et des Finances". Selon lui, la démarche consiste à apporter de nouveaux

Selon lui, la démarche consiste à apporter de nouveaux outils comme la cote argus, ainsi que

outils comme la cote argus, ainsi que des logi- ciels de chiffrage à même de permettre à l'ensemble des professionnels de mieux appréhender le mar- ché du véhicule d'occasion d'une part et, d'autre part, aux institutions concer- nées de réguler ce marché encore en attente d'un cadre juridique qui permet- trait sa structuration. Et d'ajouter : "Cette structu- ration tant attendue garan- tira également une meilleure sécurité pour le consommateur à la faveur

d'une traçabilité sur l'his- torique du véhicule qui dis- posera, bien évidemment, d'un contrat de garantie, sans oublier le Trésor public qui verra ses reve- nus s'accroître grâce à un spectre de taxes adaptées et applicables sur l'en- semble des transactions, sachant qu'en général, le volume du marché de l'oc- casion est trois fois plus important que celui du véhicule neuf". En effet, le marché des véhicules d'oc- casion reste totalement déstructuré et livré à la

spéculation, malgré le fait qu'il représente une niche évaluée entre 800.000 et 1,5 million de véhicules. Après un travail de longue haleine, Mourad Saâdi a réussi à mettre au point un Club Argus Algérie pour participer à l'assainisse- ment de ce marché aux côtés des opérateurs et des institutions de l'État. De son côté, l'argus n'a pas cessé de s'élargir depuis sa fondation en 1927, et de se diversifier pour propo- ser des produits et ser- vices innovants. D'abord constitué autour d'un jour- nal hebdomadaire dédié à l'automobile et comprenant sa fameuse cote à destina- tion des particuliers et professionnels, le groupe est aujourd'hui présent dans de nombreux domaines. La gestion et la valorisation de parc VO (véhicule d'occasion), la gestion et diffusion de petites annonces, l'aide au recrutement des collabora- teurs ou encore la réalisa- tion de sites web en sont quelques exemples.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

14

ESS

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 14 ESS On prépare le CAB L'incident de Kenniche étant définitivement

On prépare le CAB

L'incident de Kenniche étant définitivement clos, les Sétifiens se sont tournés maintenant vers le match de vendredi face au CAB.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Une confrontation que les partenaires de Miloud Rebiaï ont commencée à préparer depuis hier à l'occasion de la reprise des entraîne- ments qui a eu pour cadre le stade du 8-Mai-1945 de Sétif, en présence de presque l'ensemble de l'effectif. Tout auréolé, en effet, de la série de bons résultats dont un dernier succès devant le RCR, les Ententistes auront à cœur d'abord d'enchaîner avec une bonne performance et consolider un peu plus leur classement à l'occasion du derby face au CAB. Un match qui aura lieu malheureusement sans la présence des supporters suite au huis clos infligé au club des Aurès au lendemain de la dernière confronta- tion at home face au NAHD. Une situation qui ne sera pas forcément à l'avantage des Sétifiens qui seront certes épargnés par la grosse pres-

Sétifiens qui seront certes épargnés par la grosse pres- sion que font subir les supporters locaux

sion que font subir les supporters locaux dans leur fief de Seffouhi aux adversaires de leur équipe. Toutefois, ils doivent également faire face à une équipe batnéenne qui reste sur un bon match nul à Oran face au

MCO, passant même tout près de réussir le hold-up parfait en ratant un penalty. Une bonne performance qui a du reste fait beaucoup de bien à Griche et ses partenaires, lesquels ne voudront pas se laisser faire de nou-

veau à domicile après la défaite face au MCA, puis le nul contre le NAHD. Non loin de la zone des relé- gables, en effet, la bande entraînée par le coach Ali Mechiche, qui a su donner à cette équipe cabiste une cer- taine personnalité, notamment hors de ses bases, n'aura pas d'autres alternatives que de s'imposer pour d'abord renouer avec le succès et entrevoir la suite du parcours sous de bons auspices.

Laâbani : «C'est une équipe à prendre très au sérieux» "Effectivement, c'est un match qu'on doit bien préparer. Nous allons jouer une équipe du CAB qui cherche des points pressée de quitter la zone dan- gereuse. Cela va compliquer un peu plus notre tâche. On a eu déjà à véri- fier cela lors du match contre le RCR. Il va falloir se concentrer vite sur notre sujet afin de préparer au mieux cette sortie ", nous a déclaré à ce pro- pos le préparateur physique Adel Laâbani, dont le travail qu'il est en train de faire au niveau de l'équipe sétifienne, depuis sa venue en décembre dernier, a porté ses fruits au cours des dernières sorties où tout le monde aura remarqué la bonne réaction du onze sétifien dans les deuxièmes mi-temps au cours des- quelles il a réussi à faire la différence grâce notamment à une bonne fraî- cheur physique. "Je ne fais que mon boulot", a-t-il commenté. S. H.

Il ne manquait que les 5 joueurs retenus en EN A'

Reprise dans la bonne humeur La reprise des entraînements, effectuée hier au stade du 8-Mai- 1945 de Sétif, s'est déroulée en présence de l'ensemble des joueurs, mis à part les cinq éléments retenus en équipe nationale A' pour un stage qui a débuté hier au Centre technique national de Sidi Moussa. On a également constaté la présence du staff technique au complet, à savoir Madoui, Zorgane, Berarama et Laâbani. Une reprise qui a été en outre caractérisée par une très bonne ambiance entre les joueurs décidés à continuer sur la dynamique des bons résultats.

Djabou s'est entraîné normalement

Bien qu'il ait difficilement terminé le match contre le RCR, Abdelmoumen Djabou a répondu à l'appel hier en reprenant les entraînements avec le reste du groupe le plus normalement du monde. Un retour qui a soulagé son coach Kheïreddine Madoui.

Amada a repris, mais…

Sorti sur blessure, Ibrahim Amada qui a effectué des contrôles médiaux dans la soirée de vendredi était présent hier à la reprise des entraînements. Le milieu relayeur malgache a d'abord pris des soins que lui a prodigués le kiné de l'équipe avant qu'il n'ait commencé à courir. Du coup, sa présence lors du prochain match face au CAB dépendra de l'évolution de l'état de sa blessure à la cheville.

Il a tenu une réunion avec ses joueurs

Hamar :

«Maintenant, il faut aller gagner à Batna»

Hier, à l'occasion de la reprise, le président Hassen Hamar était présent au stade du 8-Mai-1945 de Sétif.

A ses côtés, il y avait aussi le directeur financier du club, Hassen Senssaoui ainsi que le manager général, Farès Fellahi. Profitant de sa présence, il s'est réuni avec ses joueurs durant quelques minutes avant le début des entraînements. Au cours de son speech, il a d'abord félicité ses joueurs de la

récente victoire face au RCR tout en insistant sur la nécessité de rester solidaire, notam- ment après ce qui s'est passé la veille du match de vendredi et la fameuse mauvaise réaction de Keniche concernant le non-paie- ment des primes de matches. Sans pour autant qu'il s'attarde sur cette affaire "défini- tivement close pour lui". Il a appelé ses joueurs à continuer sur la dynamique des bons résultats et tenter de bien négocier leur prochaine sortie face au CAB au stade Seffouhi de Batna vendredi prochain. Concernant le cas de Keniche, ce dernier qui avait présenté ses excuses à ses partenaires, au staff technique, aux dirigeants et suppor- ters juste après la fin du match de vendredi face au RCR, passera devant le conseil de dis- cipline du club après son retour du stage de l'équipe nationale A', selon les propos du

boss ententiste.

S. H.

Mellouli : «On doit garder les pieds sur terre»

Après avoir joué quelques minutes face au MCA, l'ex-libero du CSC a été titularisé contre le RCR vendredi. Selon lui, rien n'est fait encore pour son équipe concernant la course au titre de champion d'Algérie, malgré les cinq points d'avance sur le premier poursuivant au classement.

Vous avez sué avant de l'emporter vendredi face au RCR ; un commentaire sur cette victoire ?

Il est vrai que nous avons éprouvé quelques soucis durant le premier half. Il y a eu ce but que nous avons encaissé au début qui nous a quelque peu perturbés. Cela dit, on n'a pas bais- sé les bras. On avait confiance en nos moyens puisqu'en seconde mi- temps, on est revenus en force, ce qui nous a per- mis de dominer puis de faire la différence. C'est de toutes les manières une victoire que nous avons largement méri- tée.

Avec les résultats des matches d'avant- hier de l'USMBA à Bechar et entre l'USMA et le MCA, vous avez maintenant une certaine avance sur vos poursuivants. Peut-on dire que votre équipe est bien

vos poursuivants. Peut-on dire que votre équipe est bien partie pour finir championne ? Certes, on

partie pour finir championne ?

Certes, on est bien pla- cés maintenant en tête du classement. Toutefois, j'estime que nous devons rester bien concentrés et essayer d'enchaîner avec d'autres bons résultats. On doit garder les pieds sur terre. Il reste encore d'autres matches et des points en jeu. Tout ce que je peux vous dire, c'est que nous comptons faire tout ce qui est en notre possible pour gar- der cette première place jusqu'au bout. Certes, ça sera délicat, mais on croit fermement en nos atouts.

Ce vendredi, vous allez jouer le CAB au stade Sefouhi à huis clos. Comment se présente pour vous cette confrontation ?

C'est une rencontre qui s'annonce difficile d'autant plus que nous allons affronter une équi- pe du CAB qui n'est pas facile à gérer dans son

stade et ce, malgré l'ab- sence de ses supporters à cause du huis clos. On va essayer en tout cas de faire tout ce qui est en notre possible pour négocier au mieux ce derby et revenir avec un résultat positif.

Sur le plan individuel, vous avez effectué votre première apparition en tant que titulaire vendredi face au RCR ; un commentaire sur votre prestation ?

Tout d'abord, j'étais très content d'apprendre que j'allais débuter le match. J'attendais cela depuis que je suis revenu en décembre. C'est moti- vant d'être sur le terrain d'autant plus qu'on jouait devant nos sup- porters. Hamdoulillah, j'es- time avoir donné le meilleur

de moi-même et accompli la tâche qui m'a été confiée. Il reste que je dois continuer à travailler afin d'être prêt lorsqu'on aura besoin de

moi.

S. H.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

MCO

15

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 MCO 15 Il prendra ses fonctions aujourd'hui HENKOUCHE «Heureux de revenir

Il prendra ses fonctions aujourd'hui

HENKOUCHE

«Heureux de revenir au MCO»

Le revenant entraîneur était heureux de revenir au un club où il connut, durant ses nombreux passages sur le banc, des fortunes diverses : "Je suis content de reprendre du service au MCO, un club avec lequel j'ai des attaches." Selon les échos qui nous sont parvenus, après la rencontre entre Henkouche et Baba, les deux hommes se sont entendus sur l'objectif de finir à la 4e place, avec 10 matches à jouer ; c'est un objectif que le MCO pourrait atteindre. On reviendra avec plus de détails sur la nouvelle collaboration entre Henkouche et le MCO dans notre prochaine édition.

pour finir la saison

La direction n'a pas tardé à recruter un entraîneur pour succéder à Omar Belatoui qui a jeté l'éponge après le semi- échec à domicile face au CAB, en sollicitant les services de Mohamed Henkouche, un coach chevronné qui connait bien la maison pour avoir effectué plusieurs passages au MCO ; le dernier en date, c'était en 2012.

PAR M. STITOU

Hier à midi, le revenant entraî- neur a scellé son retour au club après une rencontre avec Ahmed Belhadj, lequel, rappelons- le, hésitait entre Cavalli et Henkouche. Mais après mûre réflexion, il opta pour la solu- tion du coach local, et comme Henkouche était libre, le président du MCO a tranché sur ce choix. "Franchement, je suis satisfait de ce choix, car Henkouche est un entraî- neur qui a remporté des titres avec plusieurs clubs, notamment le MCO, certes cela remonte à longtemps, mais son profil est intéressant. Je suis convaincu qu'on a fait un bon choix", nous a déclaré Baba, hier, quelques instants après avoir rencontré Henkouche. Le président aura, tou- tefois, une pensée pour son prédé-

cesseur. "Belatoui a décidé de son plein gré de partir, on ne l'a pas limo- gé, même si l'on sentait que le contrô- le du groupe lui avait échappé. Mais nous l'avons soutenu jusqu'à ce qu'il décide lui-même de démissionner", expliquera-t-il.

«On exige une discipline rigoureuse» Parmi les points discutés entre le pré- sident et Henkouche hier, les deux hommes ont évoqués surtout le volet disciplinaire. En effet, pour Baba, la direction sera impitoyable avec les "indisciplinés", comme a tenu à nous le dire le président : "Dorénavant, tout joueur qui se distinguera par un écart disciplinaire le payer chère- ment. D'ailleurs, Henkouche aura les pleins pouvoirs pour une application rigoureuse de la discipline ; fini le temps où un joueur qui n'est pas ali- gné fasse la tête, refuse de s'échauffer ou claque la porte du vestiaire pour montrer son mécontentement. Les éléments fautifs seront sanctionnés sévèrement. L'entraîneur peut leur interdire de s'entraîner en les mettant à la disposition de la direction", pré- vient le président. A noter, enfin, que Mohamed Henkouche signera un contrat jusqu'à la fin de la saison. S'il réussit son passage cette fois, la direction promet de le prolonger, croit-on savoir. M. S.

la direction promet de le prolonger, croit-on savoir. M. S.  Sa qualification ne pose pas

Sa qualification ne pose pas problème

Dès que la rumeur du retour au MCO de Mohamed Henkouche a circulé avant-hier, certains se demandaient s'il sera qualifié par la LFP étant donné qu'il a déjà drivé deux équipes cette saison, à savoir l'ASMO, ensuite le MOB. Mais en se renseignant, on a appris que la loi qui interdisait aux entraîneurs de prendre plus de deux clubs dans une même saison n'est plus applicable.

Mecheri maintenu

Alors que la direction hésitait sur le maintien de Bachir Mecheri dans le staff technique, elle a tranché en le maintenant. En revanche, comme annoncé au préalable, Sefraoui Nassim n'est pas retenu dans le staff.

Belatoui évite de faire des déclarations

Depuis qu'il a démissionné de son poste d'entraîneur, Omar Belatoui n'a pas fait la moindre déclaration à la presse, préférant, sans doute, régler à l'amiable son départ du club, sans faire de bruit. D'après les informations qui sont en notre possession, Belatoui souhaiterait que la direction lui verse le salaire du mois de février avant de résilier son contrat avec le club.



Hadj Merine

reprend

les U21

Djamel Bekadja, qui entraînait l'équipe réserve du club, vient de réintégrer le staff de l'équipe première. Afin de combler ce poste, la direction a fait appel à Hadj Merine. L'ancien technicien de l'ASMO avait, rappelons-le, commencé la préparation avec les U21 du MCO, un club qu'il avait quitté pendant la préparation estivale.



Changement du lieu de la reprise

Initialement la reprise devait se dérouler à l'hippodrome d'Es- Senia. En fin de compte, elle a été délocalisée. L'équipe s'est entraînée ce dimanche sur le terrain de Zabana.

Boudoumi : «L'équipe a plus que jamais besoin de ses supporters»

Omar Boudoumi, qui a été l'une des rares satisfactions de son équipe, lors de sa dernière sortie, tire la sonnette d'alarme : "On doit sortir l'équipe de cette crise avant que ce ne soit trop tard." Tel est l'appel que l'ancien milieu de terrain de l'ASMO a lancé, à l'issue de la dernière contre- performance de son équipe.

sions, notamment en première période, on ne pouvait espérer mieux, malheureusement.

Heureusement que Babouche a raté son penalty…. (Il nous coupe.) Sinon, on aurait perdu le match, car avec une défense bien organisée, le CAB était solide derrière. Certes, avec les péripéties de la rencontre, on peut dire que ce point du nul est mieux que rien, même si nous sommes convaincus que ce nul est une… défaite pour notre équipe.

que ce nul est une… défaite pour notre équipe. Encore une autre contreperformance pour le MCO…

Encore une autre contreperformance pour le MCO… Hélas, on enregistre un autre échec à domicile, les temps sont vrai- ment durs, alors qu'on avait beaucoup d'espoirs sur ce match pour renouer avec le succès, on est passé tota- lement à côté. On a tenté toutes les solutions pos- sibles ; franchement, on ne sait pas ce qui nous arrive

Désormais, il faut se contenter du maintien, comme objectif, non ? Justement, la réaction négative de nos sup- porters est due aux espoirs qu'ils fondaient sur l'équipe pour finir sur le podium, voire remporter le titre, alors que raison- nablement, on est moins armés que les autres concurrents pour ces objectifs. Cela dit, on n'a pas apprécié que les supporters, au bout d'une demi- heure de jeu, nous tournent le dos en nous insultant, alors que le score était vierge et qu'on avait la possibili- té de marquer. Cette attitude de nos supporters est incompréhensible.

Les joueurs n'ont pas été ménagés par les supporters qui les accusent de ne pas mouiller suffisamment le maillot, votre réaction ? C'est facile d'accuser les joueurs, alors que pendant la semaine, on s'entraîne sérieusement. Je ne sais pas si tous les joueurs restent sérieux en dehors des terrains, pour cela, à chacun sa conscience. Il faut tirer la sonnette d'alarme avant que ce ne soit trop tard.

Tout de même, ils ne pouvaient applaudir une équipe qui n'a rien montré de bon dans ce match… Le rôle du supporter est d'aider son équipe dans les moments difficiles et non pas l'insulter, alors que la partie était loin d'être finie.

Du coup, ils réclament la levée du huis clos, car ils soupçonnent certains joueurs de ne pas travailler assez à l'entraînement… Faux ! Tous les joueurs font preuve d'un grand sérieux à l'entraînement. Franchement, je ne vois pas l'utilité de lever le huis clos, les raisons du déclin que connait l'équipe sont ailleurs. M. S.

Dire qu'après le nul d'El Harrach, on s'attendait à voir un autre visage de l'équipe… Comme je l'ai dit, on nourrissait beaucoup d'espoirs avant ce match pour s'assurer notre première victoire, mais quand on rate des occa-

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. ESS

41

21

12

05

04

30

17

+13

2. USMBA

36

22

11

03

08

26

23

+03

3. USMA

35

21

10

05

06

30

19

+11

4. MCA

35

20

10

05

05

22

16

+06

5. NAHD

32

21

09

05

07

26

20

+06

6. JSS

31

21

08

07

06

22

20

+02

7. MCO

31

21

07

10

04

18

16

+02

8. OM

29

21

08

05

08

25

26

-01

9. USMH

27

22

06

09

07

12

17

-05

10. CRB

26

21

07

05

09

20

19

+01

11. CSC

24

22

06

06

10

24

26

-02

12. DRBT

23

21

06

05

10

22

26

-04

13. CAB

22

21

05

07

09

16

23

-07

14. RCR

20

20

07

05

08

20

25

-05

15. JSK

18

19

03

09

07

10

18

-08

16. MOB

16

20

03

07

10

17

29

-12

23 e JOURNÉE

24 e JOURNÉE

MCA-MOB

MCO-JSK

USMH-JSS

DRBT-USMBA

CAB-ESS

CSC-OM

NAHD-MCO

CRB-RCR

USMBA-CRB

ESS-NAHD

RCR-CSC

USMA-CAB

OM-DRBT

MOB-USMH

JSK-USMA

JSS-MCA

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017 OM

16

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 OM 16 Après sa 4 e défaite durant cette phase retour

Après sa 4 e défaite durant cette phase retour

Médéa dans le dur

Cette seconde moitié de la compétition avance et l'Olympique de Médéa donne l'impression qu'il perd les pédales.

Entretien réalisé par

M. GRINI

Après seulement six matches disputés de cette phase retour, les gars du Titteri enregistrent, malheu- reusement, quatre défaites dont une à domicile face à l'USM Alger. Celle de samedi dernier est de trop pour une formation qui a comme objec- tif cette saison le maintien. Franchement, depuis le départ de la triplette Hamia- Lemhane-Heriat, les Médéens piétinent malgré le renforce- ment de l'équipe, lors du der- nier mercato d'hiver, par d'autres nouveaux joueurs. Et

mercato d'hiver, par d'autres nouveaux joueurs. Et jusqu'à maintenant, l'équipe de l'OM

jusqu'à maintenant, l'équipe de l'OM n'arrive pas à avoir cette culture de préserver jalousement le score ; un nul ou un avantage dans les der- niers moments de la ren- contre lorsqu'elle évolue loin de ses bases. Une tare sur laquelle ne semble pas encore se pencher le staff technique du club phare du Titteri. Les choses perdurent sur un tel rythme que l'OM risque de payer gros lors du décompte final de la compétition. Notamment quans on lâche des points à domicile. Après

une victoire contre le MCO, un nul devant la JSS et une défaite contre le club de Soustara, on se doit de les récupérer à l'extérieur. Chose que les Médéens n'arrivent pas à le faire. Donc, ils sont condamnés à ne laisser filer, désormais, aucune unité sur leur ground du stade Imam- Lyès et, parallèlement, d'es- sayer de ne pas perdre assez facilement ou naïvement sur le ground des autres. Surtout quand on n'est pas loin de la zone des relégables. M. G.

Gasmi était-il vraiment dans une position de hors-jeu ?

Selon les séquences diffusées par les chaînes de télévision, le joueur nahdiste était plus exactement à la limité de la position de hors-jeu. Sur l'action, les défenseurs médéens, au lieu de tenter de chiper le ballon au goleador des Sang et Or et de ne pas le laisser faire, sont restés statiques en levant les bras en signe de contestation que le joueur Gasmi était en position de hors-jeu. L'arbitre a bel et bien validé le but et le club d'Hussein-Dey sort vainqueur de cette confrontation.

L'inusable

Ousserir

reprend

sa place

A l'occasion de cette empoignade devant le club husseindéen, l'inusable et expérimenté gardien Nassim Ousserir a retrouvé sa place dans la cage de l'OM. Suite à la faute de marquage que ses défenseurs ont commise, il n'a pas pu se montrer décisif quant aux deux buts marqués par le numéro 10 du Nasria. Malgré le revers que son équipe vient de concéder, Nassim est à créditer quand même d'une belle prestation.

Slimani : «On se rattrapera contre Tadjenanet»

Entretien réalisé par

ASSIA GHRIB

Malgré votre belle prestation, vous perdez face au NAHD, vous êtes sûrement déçu…

Oui, déçu, c'est normal. Je pense qu'on avait l'opportunité de revenir au moins avec un point à Médéa. Le nul aurait été plus équitable.

Des regrets ?

Non ! Les joueurs ont donné tout ce qu'ils avaient dans le ventre. Le match a été difficile pour les deux équipes, ça s'est joué sur des détails. On a réussi à égaliser, puis Gasmi, grâce à son expérience, nous a crucifiés. Dommage pour nous et félicita- tion pour eux. Je remercie le public présent qui a bien tenu son rôle.

La semaine prochaine vous allez affronter DRB Tadjenanet, ce sera un choc ?

Un choc, non ! Mais c'est un match important pour les deux équipes. Le DRBT joue la reléga- tion et l'OM n'est pas sortie de l'auberge, on souffre un peu en cette phase retour, mais on va revenir. J'espère que le déclic sera face au DRBT devant nos supporters, on leur doit bien ça.

Un mot sur l'arbitrage ?

L'arbitre Bouzerrar est l'un des meilleurs arbitres en Algérie. Je

est l'un des meilleurs arbitres en Algérie. Je n'ai pas de commentaire sur l'ar- bitrage

n'ai pas de commentaire sur l'ar- bitrage d'aujourd'hui.

Ce n'est pas le départ de Hamia et Lamhene qui a causé votre chute dans le classement ?

C'était des joueurs importants, certes, mais si la direction les a vendus, c'est pour pouvoir payer les autres joueurs. C'est une sage décision. C'était ça ou l'implosion, et puis, ceux qui les ont remplacés ne sont pas mau- vais. On a une équipe jeune qui n'a pas beaucoup d'expérience. Ce sera difficile pour nous de mon- ter sur le podium. Mais on va continuer à se battre jusqu'à la dernière journée pour se classer le plus haut possible. A. G.

RCR

Meddahi : «On est désolés pour nos fans»

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Tout d'abord, parlez-nous de votre blessure…

J'ai reçu un coup à la cheville, lors d'un duel avec un adversaire qui m'a empêché de poser mon pied par terre. Alors j'ai préféré quitter le terrain et laisser ma place à un autre joueur.

Contrairement à votre poste de prédilection, vous avez évolué dans le couloir gauche de la défense ; un commentaire ?

Après la suspension de Mekkaoui, le coach m'a demandé si je pouvais jouer comme arrière-gauche ; j'ai accepté parce que je ne pouvais pas dire non à mon équipe qui avait besoin de mes services. Je pense que j'ai fait ce qu'on attendait de moi lors des minutes que j'ai jouées.

Quelle est votre explication à propos de cette défaite contre l'Entente ?

Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'on a commis pas mal d'erreurs et l'adversaire en a profité.

Beaucoup pensent qu'en plus du manque d'efficacité devant les buts, la défense a montré certaines faiblesses…

Si nous avons perdu, c'est notre faute à nous tous, ce n'est ni aux atta- quants ni aux défenseurs. Toutefois, je reconnais que nous avons commis pas mal d'erreurs, ce qui nous a été fatal. Je reste tout de même convaincu qu'on

aurait pu faire mieux dans ce match.

Que vous a-t-il manqué ?

Je pense que nous avons manqué d'efficacité devant les buts et aussi de concentration. On s'est créé quelques occasions pour doubler la marque et nous n'avons pas su les concrétiser. Cela nous aurait certainement facilité la tâche. A la pause, on savait qu'il fal- lait préserver notre avance, mais mal- heureusement, on s'est fait rattraper cinq minutes après le coup d'envoi. C'est ce qui nous a conduits à com- mettre certaines erreurs et a permis à l'Entente d'ajouter deux autres buts.

Ne craigniez-vous pas que cette défaite influe négativement sur le moral du groupe ?

Il est vrai que ça peut paraître très inquiétant, surtout qu'on n'a pas récolté le moindre point. En plus de cela, après la victoire de Tadjnanet, nous sommes redevenus relégables. Franchement, je suis très inquiet, mais nous sommes des professionnels et nous devons trouver les solutions pour rebondir contre le CSC la semaine prochaine. Il faut oublier cette contre-performance face à Sétif et penser à la suite du championnat.

Dans quelles conditions allez-vous préparer votre prochain match face au CSC ?

Comme je vous l'ai dit, nous n'avons pas d'autre choix que de nous remettre au tra- vail. On va voir avec le staff ce qui n'a pas vraiment marché ce jour-là avant de se concentrer de nouveau sur le CSC. Ce

match nous tient à cœur et nous tenons tous à réagir pour le bien du Rapid.

Le maintien, vous y croyez toujours ?

Oui, on y croit, même si la mission paraît difficile et compliquée. On sait qu'on doit tout faire pour rester parmi l'élite, il ne faut pas se décourager.

Vos fans ont fait plus de 1.000 km pour vous soutenir et sont revenus déçus…

Voir nos supporteurs dans les tri- bunes de tous les stades là où on a joué n'est pas étrange ; les Mina Boys sont notre capital dans ce championnat. On voulait vraiment les ravir, mais, mal- heureusement, on est vraiment désolés pour eux. A l'occasion, je leur promets de nous racheter au prochain match contre le CSC.

Selon certains présents sur le terrain et qui ont suivi le match à la télévision, vous étiez le meilleur joueur de la formation relizanaise…

Dieu merci, cela fait toujours plaisir. Bien que j'aie 34 ans, j'essaye de me donner à fond aux entraînements ainsi que dans les matchs officiels afin d'être à la hauteur des espérances de mon

afin d'être à la hauteur des espérances de mon entraîneur ainsi que le public. J'espère que

entraîneur ainsi que le public. J'espère que cela va durer jusqu'à la fin du championnat et que je pourrai contri- buer au maintien du Rapid. B. B.

Reprise aujourd'hui

Après avoir bénéficié de 48 heures de repos, et ce, afin de bien récupérer des efforts fournis ces derniers jours et le long trajet de Sétif par route, les camarades de Messaoudi reprendront le chemin du travail aujourd'hui lundi dans l'après-midi. Une séance qui devrait permettre au coach relizanais Moez Bouakez d'axer son travail sur la préparation psychologique et les remettre du dernier échec et aussi préparer le prochain match important contre le CSC.

Les Mina Boys fustigent Bouakez et les joueurs

Les centaines de supporters qui ont fait le déplacement à Sétif ont manifesté, depuis les tribunes du stade du 8- Mai-1945, leur mécontentement vis-à- vis du staff technique, à sa tête Bouakez qui est, selon eux, le responsable de cet échec devant l'Entente. Les changements apportés par le du coach et aussi le déficit physique des joueurs, qui n'arrivent pas à terminer la rencontre, ont été critiqués par les supporters. Les joueurs, eux aussi, ont une grosse part de responsabilité dans la défaite puisque c'est eux qui jouent sur le terrain, à l'image du gardien Boussider qui a reçu des buts bêtes et aussi Guebli, Allag et les autres… Du pain sur la planche pour le coach Face au rendement fourni par les joueurs sur le terrain contre le leader du championnat avant- hier, le manque que l'équipe accuse sur le plan concrétisation des occasions et la préservation du score, le coach Moez Bouakez aura du pain sur la planche pour rendre l'équipe plus compétitive et réussir à réaliser les résultats escomptés. B. B.

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 NAHD 17
www.competition.dz
Lundi 6 mars 2017
NAHD
17

Et une autre victoire pour le Nasria

LES SANG ET OR

s'accrochent au bon wagon

Restant sur une belle série de trois matchs sans défaite, les Sang et Or ont réussi à enchaîner avec un quatrième match de suite sans subir de revers, et ce, en s'imposant difficilement face à une accrocheuse formation de l'Olympique de Médéa sur le score de deux buts à un.

PAR MOHAMED ADRAR

Un succès qui a été long

à se dessiner pour les coéqui- piers d'Azzeddine Doukha,

qui ont certes longtemps mené

à la marque, avant de se faire

rejoindre au tableau d'afficha- ge juste avant le dernier quart d'heure. Mais grâce à une force de caractère qui a souvent mar- qué cette équipe du Nasria, les poulains d'Alain Michel ont trouvé les ressources néces- saires pour aller s'imposer dans les dernières minutes du match, signant un brillant suc- cès face à une formation médéenne qui n'a certes pas démérité, mais qui a dû subir la loi des Hussein-Déens. Une victoire qui a permis aux Sang et Or de s'emparer de la 5e place au classement avec 32 points au compteur, bien loin des tracasseries de la reléga- tion.

Mais que ce fut dur Pour revenir au contenu de la partie, on ne peut clairement pas dire que le Nasria a pu signer un succès facile, d'au- tant plus que c'est dans la dou- leur que cette victoire s'est des- sinée au bout d'un scénario qui n'a pas été simple à se façon- ner. La première période nah- diste aura été d'un niveau plu- tôt correct, car sans véritable- ment briller, non sans avoir à

car sans véritable- ment briller, non sans avoir à se créer de nombreuses occa- sions de

se créer de nombreuses occa- sions de scorer, les Sang et Or ont réussi à boucler le premier half avec un avantage au score assez mérité, face à une équipe médéenne entreprenante dans le jeu, mais très peu dangereu- se dans les 30 derniers mètres. La seconde période sera plus laborieuse pour les Sang et Or qui géreront admirablement le premier quart d'heure, avant de sombrer dans un jeu décou- su et sans profondeur ni punch, chose qui a permis aux visiteurs de prendre confiance, en allant réussir une égalisa- tion qu'ils n'auront clairement pas volée. Il aura fallu un sur- saut d'orgueil hussein-déen et une entrée en jeu des plus fra-

cassantes de la part de Daouadji pour voir le Nasria réussir son coup au meilleur des moments, en s'imposant grâce à un but tout en opportu- nisme d'Ahmed Gasmi.

Le Nasria a inversé le scénario du match aller Ce qui a marqué cette ren- contre entre le Nasria et l'Olympique de Médéa, c'est tout simplement le scénario quasi identique du match aller, qui s'est tout simplement inversé en faveur des Nahdistes. En effet, la seule et unique différence entre les deux matchs, c'est que le Nasria a pris l'avantage au

score en première mi-temps à la 34e minute de jeu, alors que l'OM avait marqué son pre- mier but à l'aller à la 47e minu- te de jeu. La suite ne sera qu'une copie conforme de la manche aller, puisque le but égalisateur de Khiat au match aller et celui de Gherbi lors de cette manche retour ont été inscrits à la même minute, à savoir la 73e. Le but libérateur nahdiste a été l'œuvre d'Ahmed Gasmi à la 87e minute de jeu, soit exacte- ment à la même minute lors de laquelle Gherbi avait ins- crit le but victorieux de l'OM lors de la manche aller. C'est dire que le scénario de ce match retour était tout sim-

plement celui du match aller, mais seulement inversé en faveur du NAHD.

Battre le MCO pour jouer les trouble-fête Avec 32 points au compteur et une confortable 5e place, les Sang et Or ont clairement un très bon coup à jouer en cette dernière ligne droite du championnat. Les Sang et Or auront d'ailleurs l'occasion d'enchaîner lors de la prochai- ne journée de championnat, avec une autre rencontre à domicile, cette fois-ci ça sera face au Mouloudia d'Oran au stade du 20-Août-1955 de Ruisseau. Une aubaine pour les Sang et Or qui auront l'oc- casion de rejoindre au classe- ment l'USM Alger et le Mouloudia d'Alger qui ne joueront pas leur rencontre le week-end prochain. Un suc- cès permettra au Nasria de jouer les trouble-fête en cette fin de saison, et pourquoi pas aller chercher une place sur le podium, ce qui permettrait au Nasria de se qualifier à une compétition internationale la saison prochaine. On n'en est pas encore là, mais le NAHD a le moyen de faire pression sur ses adversaires directs ce samedi en accueillant une équipe du MCO en nette perte de vitesse.

M. A.

Le duo a, encore une fois, frappé

Gasmi-Abid, la force de frappe du Nasria

une fois, frappé Gasmi-Abid, la force de frappe du Nasria Sans être brillants ni trop percutants,

Sans être brillants ni trop percutants, les Sang et Or ont encore réussi à tirer leur épingle du jeu, en s'imposant certes difficilement face à une très bonne équipe de Médéa, qui a eu du mal à résister à la foudre de l'attaque nahdiste.

Il est vrai que la foudre nahdiste n'a pas été très pesante, mais elle a bien frappé par deux fois durant cette ren- contre, mettant les Médéens K.-O. Le danger nahdiste lors de cette rencontre n'est pas venu des attaques rapides, encore moins des coups de pied arrêtés, mais plutôt de son duo Gasmi-Abid qui a pesé lourdement sur la défense médéen- ne. Le duo d'attaquants nahdiste a été très présent lors de cette partie, notamment sur le plan physique. C'est d'ailleurs Gasmi qui a réussi à mettre K.-O. cette équipe de l'OM, sans compter sur un Abid qui a énormément gêné les poulains de Slimani, qui ont dû rompre par deux fois devant le duo Abid-Gasmi.

L'un travaille pour l'autre Ce qu'il y a de bien dans ce duo Gasmi-

Abid c'est que chacun travaille pour l'autre, sans rechigner sur l'effort, sachant pertinemment que c'est son coéquipier qui pourra tirer profit de sa propre débauche d'énergie. Samedi dernier face à l'OM, Gasmi a profité sur l'action du premier but de la présence athlétique d'Abid, qui a retenu à lui seul les deux centraux de l'OM qui ont lais- sé Gasmi tout seul au second poteau, pour inscrire le premier but de son équipe. Sur l'action du second but, c'est cette fois-ci une très belle déviation décisive d'Abid qui servira Gasmi sur un plateau pour le but victorieux du Nasria. C'est dire que même s'il n'a pas marqué lors de cette partie, Abid a été impliqué dans les deux buts de son équipe, alors que Gasmi a eu la force et la précision de bien finir le travail.

Michel : «Leur association a été la clé du match»

Très content de la victoire bien méri- tée de son équipe, le coach Alain Michel a tenu à mettre en avant le travail de sape de ses deux atta- quants Gasmi et Abid qui ont réussi

à déstabiliser la défense adverse. "Il y

a lieu de reconnaître que nous avons

clairement nos forces, mais aussi nos faiblesses, que nous connaissons par- faitement d'ailleurs. Nous sommes loin de prétendre d'être les meilleurs, mais nous avons une nouvelle fois prouvé que nous sommes loin d'être mauvais. Beaucoup d'équipes nous envient d'ailleurs notre position au

classement, certains gros bras du championnat rêvent aujourd'hui d'être à notre place, alors apprécions

ce moment et faisant en sorte de poursuivre sur cette bonne dyna- mique. Aujourd'hui, encore une fois, nous n'avons pas été très brillants, mais on a su user de nos forces pour gagner cette rencontre. Après l'égali- sation, on a pris la décision de jouer

avec deux pointes, avec Gasmi et

Abid, une association qui a été la clé du match, puisque le second a remis pour le premier, qui a marqué le but victorieux. Les deux joueurs sont complémentaires, et je ne peux que me réjouir de les avoir les deux simultanément. Je ne suis pas là pour distribuer les bons et les mauvais points, mais il est clair qu'Abid et Gasmi forment un duo plus qu'inté- ressant."

M. A.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

18

JSS

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 18 JSS KHOUDA : «Il faut se projeter Serrar encense encore

KHOUDA :

«Il faut se projeter

Serrar encense encore la JSS et Khouda

Abdelhakim Serrar n'a pas raté l'occasion de louer les mérites de la formation des Aiglons et de son entraîneur Karim Khouda. Avant- hier sur le plateau du ''Dawri el mouhtarifine'' de l'ENTV, l'ancien boss de l'ES Sétif s'est ainsi laissé exprimer. "Je crois qu'il est inutile de parler des mérites de l'équipe de la Saoura. Elle pratique du beau football. Moi je dirais qu'avec au moins trois bonnes recrues la saison prochaine, elle aura un autre

langage", a-t-il indiqué avant de parler du responsable de la barre technique :

"C'est un entraîneur à qui on n'a pas accordé son droit dans les médias. On ne parle pas beaucoup de lui, alors qu'il est en train de faire un gros travail."

Reprise

aujourd'hui

Après la belle victoire obtenue aux dépens de l'USM Bel-Abbes (3-0), l'entraîneur Karim Khouda a accordé un jour de repos aux joueurs. Selon lui, la reprise des entraînements est prévue aujourd'hui. Ces derniers ont rendez-vous avec la première séance de la semaine précédant le match contre l'USM Harrach en déplacement à partir de 17h.

contre l'USM Harrach en déplacement à partir de 17h. sur un total de 40 points» L'entraîneur

sur un total de 40 points»

L'entraîneur Karim Khouda parle de la victoire de son équipe contre El- Khadra, de la manière avec laquelle elle a gagné ce match et de ce qu'il attend de ses joueurs qu'il félicite comme le montre l'issue de cet entretien réalisé avec lui hier au téléphone.

Entretien réalisé par

L. M. AZZI

Le match charnière, votre équipe l'a gagné haut la main…

Ce match était très important pour nous. Je dirai qu'il fallait obtenir un bon résultat chez nous afin de basculer dans la bonne moitié du championnat. Les joueurs ont fait un grand match, ils ont montré de belles choses, on a maîtrisé le jeu, on a marqué des buts, alors un grand bravo aux joueurs ! Ce match nous permet de basculer dans le bon wagon du championnat.

Et par la même occasion, votre équipe n'a pas fait dans le détail face à l'USM Bel- Abbès…

Tout

le

mérite

revient

aux

joueurs, ça il faut le souligner. Cela dit, ils ont entamé le match avec la grosse détermination de l'emporter. Je ne vous le cache pas, on avait quelques inquiétudes avec des défections en défense vu l'absence, notamment de Tobal blessé et Bekakchi suspendu. Donc, les joueurs ont fait leur bou- lot. Les éléments alignés ont apporté du sang neuf comme Messala (ndlr : Merbah), qui est à créditer d'une bonne prestation. Je tiens à féliciter tous les joueurs.

Ce qui ouvre la voie à une concurrence loyale…

Je dirais saine ! Les joueurs se donnent à fond. Ils ont pris conscience de la qualité des atouts dont dispose l'équipe. Chacun veut se montrer utile pour l'équi- pe. Et ça, c'est important pour nous et pour le club.

Battre un sérieux client par un tel score reste une grosse performance…

Ah oui, c'est une très belle per- formance ! Il faut dire que les joueurs l'ont déjà montré face à la JSK la semaine passée et dans leur parcours dans la Ligue des cham- pions malgré l'élimination. Comme je viens de le dire, ils ont pris conscience du potentiel de l'équipe. Les joueurs alignés contre l'équipe de Bel-Abbes l'ont bien montré. En clair, nous avons un bon groupe.

C'est intéressant dans l'optique de viser le podium…

Disons qu'il est difficile de se projeter dans la deuxième, la troi- sième ou la quatrième place du tableau. Mais ce qui est important, c'est de viser un total de 40 points pour pouvoir jouer avec un esprit

tranquille. Aujourd'hui, on compte 31 points. Il ne nous reste pas beaucoup pour l'atteindre. Après, on pourra passer à autre chose, mais il faut rester lucide. L'essentiel, il ne faut pas s'enflam- mer. On a un match compliqué face à l'équipe d'El-Harrach. Ils ne sont pas bien ces derniers temps, donc ça ne va pas être facile.

Maintenant, il faut confirmer…

Exactement ! Les garçons sont conscients qu'il va falloir rester dans la continuité de notre travail. Avec cette victoire, on doit confir- mer. On doit bonifier cette victoire et tout ce que nous avons fait dans ce match. L. M. A.

USMBA

Malgré la défaite

El-Khadra garde sa place de dauphin

Il est vrai qu'en donnant la réplique à une formation bécharie pleine d'ambition, l'USMBA ne partait pas avec les faveurs des pronostics.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

El-Khadra n'a pas fait hon- neur à son statut de prétendant à une place au podium. Bien pire, elle a essuyé une cuisante défaite, au grand dam de ses milliers de fans et dont les plus défaitistes ne prédisaient aucunement une telle dérive. Cela s'est vérifié à travers

la physionomie de la rencontre. Pourtant, le mot était lâché et les joueurs eux-mêmes promettaient un bon résultat aux supporters à Béchar. En plus du désir de confir- mer leur statut après le succès face au CSC, du côté de l'USMBA, tous semblaient résolus à enchaîner une autre performance. Cependant, l'équipe a fait naufra- ge. A l'opposé, les Sudistes, sporti-

vement revanchards, amorcèrent les hostilités avec autorité, en imprimant un rythme d'enfer au match, notamment en première période où tout a basculé en défa- veur de CEO et ses hommes. Certes, tout en résistant à la domi- nation de la JS Saoura, les Bel- Abbésiens tentèrent de montrer de bonnes dispositions en créant quelques opportunités en seconde

mi-temps, mais ils regagnèrent les vestiaires avec un troisième but, encaissé en toute fin de partie.En somme, en dépit de cette large défai- te, El-Khadra a conservé son rang de dauphin, et ce, à la faveur du match nul ayant sanctionné le derby dispu- té par ses deux poursuivants immé- diats, en l'occurrence l'USMA face au Mouloudia d'Alger sur le score de deux partout. M. B.

Ils étaient 600 à faire le déplacement, ils n'ont reçu que 50 tickets

La mésaventure des Scorpions

Les Scorpions, qui ont tenu à accompagner leur chère équipe El-Khadra à Béchar, étaient au nombre de six cents à effectuer ce long déplacement de 700 kms. Toutefois, leur peine ne va s'arrêter là, une fois au stade du 20-Août-55 de Béchar, ils furent surpris par le maigre nombre de places qui leur était réservé. Sur

décision du président du club hôte, la JS Soura, Zerouati, le nombre de billets ne dépassait pas la cinquantaine. Ainsi, ceux qui ont eu la chance de se présenter au stade samedi matin ont eu leurs billets, alors que les autres, dont la majorité, est restée dehors faute de billets, à cinq minutes du coup d'envoi de la rencontre. Les

Scorpions ont dû faire appel aux responsables de leur équipe pour trouver une issue à ce problème. Finalement, ils eurent droit aux billets, après l'intervention des dirigeants d'El-Khadra et les Scorpions ont pu accéder au stade avec quelques minutes de retard dans la mesure où la

partie avait déjà débuté.

M. B.

Seconde défaite… de cette phase retour

En essuyant un net 3-0 face à la JS Saoura, El- Khadra a encaissé sa seconde défaite à l'extérieur, après celle consommée face à l'ES Sétif. C'est donc la seconde défaite de l'équipe lors de cette phase retour et la huitième depuis l'entame du présent exercice.

… Et seconde expulsion

Redouane Chérifi, l'arrière latéral gauche de l'équipe, a été expulsé avant la pause par l'arbitre de la rencontre, M. Brahmi. C'est la seconde expulsion de suite à l'extérieur, après celle enregistrée par le capitaine Ilyès Sid Houm, lors de la dernière sortie de l'équipe face à l'ESS. Chérifi va être certainement sanctionné au moins pour deux matchs.

Bengorine revient à la compétition

L'arrière gauche, l'ex-capitaine de l'équipe, Sofiane Bengorine, absent depuis un bon moment en raison d'une blessure qui l'avait éloigné des terrains durant plusieurs semaines, a fait sa réapparition à l'occasion de ce match face à la JS Saoura en tout début de la seconde période après l'expulsion de Chérifi, le titulaire sur le côté gauche de la défense.

L'attaque toujours muette

Rien ne va plus chez les attaquants de l'USMBA. Ni Balegh, ni Bouguelmouna, encore moins Koribaâ et Zouari, n'ont réussi à marquer le moindre but durant ces trois derniers matchs disputés, respectivement, face à l'ES Sétif, le CSC et la JS Saoura. L'attaque est restée muette durant les 270 minutes. Ce qui explique que le coach en chef, CEO, est appelé à revoir ses cartes offensives et secouer de nouveau ses attaquants en prévision des prochaines échéances s'il souhaite voir son équipe aller de l'avant, car à ce rythme, elle ne pourra pas à aspirer à mieux.

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

JSMB

19

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 JSMB 19 Les Vert et Rouge contrariés Les hommes d'Ifticen n'ont

Les Vert et Rouge contrariés

Les hommes d'Ifticen n'ont pas réussi à prendre les trois points face à une formation de l'ASO qui a joué sur les points faibles de l'équipe locale.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Alors qu'on s'attendait à une conti- nuité dans les efforts, les camarades du capitaine Merbah n'ont pas eu la tâche facile. On a vu une formation béjaouie incapable d'élever son niveau dans un match à grand enjeu. Une situation qui a beaucoup inquiété les amoureux du club, qui se posent la question sur la raison de ce coup de mou des joueurs. Ces derniers, qui ont beaucoup déçu leurs supporters, devront oublier ce semi-échec à domicile et se reprendre le plus vite possible. Ayant perdu deux précieux points, les capés d'Ifticen seront dans l'obligation de se reprendre en déplacement.

Khezzar a déjoué les plans d'Ifticen L'ancien entraîneur de la JSM Béjaia et actuel entraineur de Chlef a réussi à déjouer les plans de l'entraîneur Younes Ifticen. Ce dernier, qui savait qu'il allait être très attendu face à son ancien club, n'a pas réussi à remporter la bataille tactique. Son homologue de

réussi à remporter la bataille tactique. Son homologue de Chlef a réussi à mettre en difficulté

Chlef a réussi à mettre en difficulté l'équipe locale, qui avait d'ailleurs perdu ses repères en première mi- temps, surtout que cette dernière avait concédé plusieurs occasions. Par ailleurs, le coach de la JSMB, après avoir fait la lecture de la façon de pro- céder de son adversaire, a réussi en seconde période à remobiliser ses hommes et à jouer sur les points faibles de la formation de Chlef, obligeant ces derniers à reculer d'un cran et à défendre.

Un milieu de terrain dépassé Le maillon faible durant cette rencontre ayant opposé la JSM Béjaia à l'ASO Chlef était sans doute le milieu de ter- rain du club de Yemma Gouraya. Ce dernier était complètement à côté de la plaque lors de cette confrontation. L'énorme désillusion durant cette ren- contre a été le duo de récupération qui est Hadjidj et Rait. Si le premier a été plutôt actif surtout en seconde période, le second a été complètement dépassé. En plus de cette défaillance, Ounnas,

qui était complètement isolé, n'a pas eu les ressources nécessaires pour faire valoir son talent face à une formation qui avait bien étudié la façon de faire de son adversaire.

L'agressivité des Chélifiens a surpris les Béjaouis Il est important de signaler que la moti- vation a été du côté des capés de Khezzar. Ces derniers, qui ont fait un match à la hauteur, étaient très motivés et sont souvent tombés dans l'agressivi- té. La JSMB, qui a abordé cette ren- contre prudemment, l'a d'ailleurs apprise à ses dépens. Le staff médical de la JSMB aura néanmoins du boulot durant cette semaine, et cela en raison des blessures de Drifel et Ounnas. Les deux joueurs qui ont été agressés sous l'œil de l'arbitre ont été contraints de céder leur place.

Les Kabyles pointent du doigt le mauvais arbitrage En dépit du résultat réalisé face à une formation de Chlef plus entreprenante, le coach de la formation des Vert et Rouge a pointé du doigt le mauvais arbitrage de M. Bekouassa Lyes. Ce dernier, qui a été trop laxiste selon les propos du coach de la JSMB, n'a pas sorti les cartons au moment opportun, surtout au vu de l'agressivité des joueurs de la formation de Chlef.

Ifticen, qui avait d'ailleurs regretté le manque de rigueur de l'arbitre, n'a tou- tefois pas impliqué ce mauvais résultat à la seule prestation de l'arbitre, puis- qu'il a aussi rappelé que ses joueurs n'ont pas eu le courage et la volonté nécessaire pour empocher les trois

points.

B. E. Z.

La JSMB reprend sa 2 e place

Les Vert et Rouge de la JSMB, qui ont été contraints de céder 2 points à domicile, reprennent néanmoins leur deuxième place au classement géné- ral. Une deuxième place qu'ils ont quittée l'espace de 24 heures en faveur de l'USM Blida, qui avait rem- porté 3 précieux points face à un autre prétendant à l'accession. La formation kabyle, qui joue le tout pour le tout dans ce championnat, dispose de moyens afin d'atteindre l'objectif qui a été tracé en début de saison. Si ce match nul ralentit l'élan des gars de Yemma Gouraya, cela n'entame en rien la détermination du staff admi- nistratif, technique et les joueurs qui veulent à tout prix offrir la joie de l'ac- cession à toute une région. La JSMB, qui reste sur une série de 5 matchs sans défaite, entamera un dernier virage lors des deux prochaines ren- contres qui se joueront en déplace- ment. Cette contre-performance ne doit aucunement affecter le moral des troupes, qui seront d'ailleurs appelées à réagir et montrer que ce match nul face à une équipe qui était plus que jamais motivée n'est qu'un accident de parcours, et que la suite du cham- pionnat réserva sans aucun doute encore quelques surprises dans la mesure où l'accession se jouera jus- qu'à la dernière journée. B. E. Z.

Les supporters ont quitté le stade déçus

Nombreux et très bruyants durant toute la partie, les amoureux des Vert et Rouge souhaitaient que leur équipe empoche les trois points de la victoire.

On s'attendait certai- nement à une forte résis- tance de la part des hommes de Khezzar, sur- tout que ces derniers affrontaient leur ancien coach. Les fans de la JSMB, qui étaient d'ailleurs venus de plusieurs localités de la wilaya, ainsi des quatre coins de la ville, ont quitté le stade déçus par la pres- tation dans un premier temps des joueurs et aussi du résultat réalisé à domicile.

Ils remettent en cause le niveau d'implication de certains joueurs Alors qu'ils avaient l'op- portunité de prendre une

avance confortable avant de se déplacer deux fois de suite lors des deux pro- chaines journées, les cama- rades de Yacine Djebarat n'ont pas affiché une gran- de détermination lors de cette rencontre qui consti- tuait un véritable tournant dans cette dernière ligne droite. Certains suppor- ters, qui étaient naturelle- ment déçus de la presta- tion offerte par les joueurs et surtout leur degré d'im- plication dans cette ren- contre, ont accusé ces der- niers et sont montés au créneau à la fin du match impliquant ce faux pas à domicile aux joueurs. B. E. Z.

Gouraya United a fait le show dans les tribunes

Le groupe des ultras de la formation kabyle de la JSMB Gouraya United a fait le show dans les tribunes à l'occasion de la rencontre qui avait opposé la JSMB à l'ASO. La tribune couverte, qui est d'ailleurs connue pour ses encouragements aux joueurs durant toute la rencontre, a été garnie par un grand tif déployé à l'entrée des joueurs. Ce dernier, qui représentait un fan de la JSMB qui s'injecte une dose d'amour avec un message qui dit :

"Une dose, et c'est pour la vie", renseigne sur l'amour que portent les supporters du doyen des clubs kabyles à leur équipe.

Hommage à Oullami Massinissa

En marge de la rencontre de la 23e journée du championnat de Ligue 2 Mobilis, qui avait opposé la JSMB à l'équipe de Chlef, les supporters de la JSMB ont rendu un hommage à un supporter du club décédé tragiquement la veille de cette rencontre suite à un accident de la circulation. En plus des messages de soutien aux familles et aux proches de la victime, qui était un supporter inconditionnel du club issu d'un quartier populaire de la ville, les joueurs et tous les présents ont aussi observé une minute de silence à sa mémoire avant le coup d'envoi de la rencontre.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

01. PAC

50

22

15

05

02

33

13

+20

02. JSMB

37

23

10

07

06

25

19

+06

03. USMB

37

23

10

07

06

19

14

+05

04. JSMS

34

23

10

04

09

22

17

+05

05. USB

34

23

10

04

09

22

20

+02

06. ABS

30

23

07

09

07

25

25

00

07. CABBA

30

23

07

09

07

18

18

00

08. MCS

30

23

08

06

09

18

22

-04

09. ASO

29

23

07

08

08

25

24

+01

10. GCM

28

23

07

07

09

17

23

-06

11. ASMO

27

23

05

12

06

22

23

-01

12. CRBAF

26

23

05

11

07

19

24

-05

13. WAB

25

23

05

10

08

17

25

-08

14. MCEE

23

22

06

08

08

18

22

-04

15. ASK

23

23

05

08

10

19

25

-06

16. RCA

18

23

04

09

10

17

22

-05

24 e JOURNÉE

25 e JOURNÉE

ABS-MCEE

MCEE-ASK

ASK-CRBAF

CRBAF-ASO

ASO-JSMS

JSMS-CABBA

CABBA-JSMB

MCS-JSMB

GCM-MCS

PAC-ABS

ASMO-PAC

USMB-ASMO

WAB-USMB

RCA-WAB

USB-RCA

GCM-USB

20 www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

PUBLICITÉ

Compétition / PUB ANEP 506 113 du 06/03/2017
Compétition / PUB
ANEP 506 113 du 06/03/2017
Compétition / PUB ANEP 506 094 du 06/03/2017
Compétition / PUB
ANEP 506 094 du 06/03/2017

USMB

Compétition / PUB ANEP 506 094 du 06/03/2017 USMB ZANE : «On a officiellement assuré le

ZANE : «On a

officiellement

assuré le maintien»

USMB ZANE : «On a officiellement assuré le maintien» Le premier responsable du volet technique de

Le premier responsable du volet technique de la formation de la ville des Roses Kamel Zane nous a fait savoir que son équipe a officiellement assuré son maintien, après la victoire engrangée lors du dernier match face à l'US Biskra.

De notre correspondant

AMINE DJAAFAR

«La victoire amplement méritée qu'on a engrangée face à l'USB a permis à notre équipe d'assurer son maintien. Maintenant, après avoir assuré notre premier objectif, on va pouvoir parler de l'accession ; on va mettre la main dans la main pour pouvoir arriver à cet objectif qui sera difficile à atteindre. Mais avec l'aide de tout le monde, on parviendra."

«Les joueurs ont relevé le défi» L'entraîneur blidéen est revenu sur le dernier match contre l'USB. Il nous a fait savoir que ses joueurs ont su relever le défi et ce, en engrangeant les trois points face aux gars des Zibans malgré la domiciliation du match au stade Tchaker :

"Mes joueurs sont à féliciter, car ils ont pu relever le défi et n'ont pas été affectés par le changement de domiciliation. C'est vrai qu'on s'est entraîné tout au long de la semaine sur une pelouse en synthétique et on croyait qu'on allait jouer le match sur la pelouse du stade Brakni. Mais le match a été domicilié à Tchaker. Malgré ce changement, les joueurs ont

fait un match d'hommes et ont montré leur savoir-faire ; avec leur volonté, on pourra faire mieux à l'avenir."

«Le derby s'annonce difficile» L'entraîneur de l'USMB nous a aussi fait savoir que le prochain match, c'est-à-dire le derby de la Mitidja contre le WAB. Ce dernier s'annonce difficile et compliqué contre une équipe qui jouera sa survie : "La situation du Widad de Boufarik va nous inciter à être encore plus prudents. De plus, le caractère derby de la rencontre va motiver les joueurs de l'équipe adverse à mettre les bouchées doubles pour nous battre. C'est pour cette raison qu'on va jouer avec prudence pour bien conclure la prochaine rencontre."

«On essayera de gérer match par match» Le premier responsable du volet technique, pour ne pas mettre de la pression à ses joueurs, nous a fait savoir qu'il va essayer de gérer match par match les prochaines rencontres pour pouvoir engranger le maximum de points : "Les prochaines rencontres ne seront pas faciles, et c'est pour cette raison qu'on va gérer match par match pour atteindre notre objectif. Je sais que le derby sera la clé de notre accession en Ligue 1 Mobilis. Ainsi donc, on va axer notre concentration sur ce match avant de songer au match de l'ASMO", nous a déclaré Kamel Zane. A. Dj.

18 millions

pour battre

le WAB

et l'ASMO

La direction du club phare de la ville des Roses table sur la motivation pour pousser les joueurs à atteindre l'objectif principal qui est l'accession. Les dirigeants blidéens ont fixé une prime de 18 millions pour chaque joueur en cas de victoire engrangée face au WAB et l'ASMO à la fois. Donc, les coéquipiers du portier Meziane doivent profiter de la situation pour s'offrir une prime conséquente.

Le salaire de février avant le derby

La direction de l'USMB veut mettre la balle dans le camp des joueurs avant le derby de la Mitidja face au WAB. En effet, le président Boumaza et ses collaborateurs vont virer un mois de salaire à chaque joueur avant jeudi prochain. Cette démarche va mettre les joueurs devant le fait accompli et les pousser à battre le WAB, ce club qui plonge dans une crise financière.

Calin nouvel

entraîneur

du CS

Balotesti

L'ancien entraîneur de l'USMB, le Roumain Augustin Calin, est désormais l'entraîneur d'une équipe de deuxième division du championnat roumain. Calin a opté pour le club du CS Balotesti et a engrangé une victoire amplement méritée avant-hier.

roumain. Calin a opté pour le club du CS Balotesti et a engrangé une victoire amplement
roumain. Calin a opté pour le club du CS Balotesti et a engrangé une victoire amplement

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

ASO

21

www.competition.dz Lundi 6 mars 2017 ASO 21 Un bon point de pris Il faut dire que

Un bon point de pris

Lundi 6 mars 2017 ASO 21 Un bon point de pris Il faut dire que le

Il faut dire que le point ramené de Béjaïa a été précieux dans la mesure où l'équipe chère à Medouar a réussi une prestation de premier ordre, où elle a même raté la victoire, selon les observateurs et les présents au stade de l'Unité maghrébine.

De notre correspondant

ADAM BENABDELKADER

Vu les occasions ratées par les poulains de Khezzar, on peut dire que l'ASO a laissé filer deux points, là où beaucoup de ses semblables n'ont pu tenir à réaliser une bonne affaire en évitant de perdre. Le staff technique chélifien semble satisfait non pas seulement du résultat de cette partie,

mais surtout de la prestation des joueurs dont la détermination et la nouvelle donne de réussir le reste du parcours sont le mot d'ordre qui prévaut au sein du groupe. Il est vrai que la formation chélifienne a évolué sans plusieurs de ses titulaires dont Mahsas et Mâamar Youcef, mais ceux qui étaient alignés ont montré de belles choses sur

le terrain.

A. B.



Chaouchi

revient

dans le

onze

Face à la JSMB, Chaouchi est revenu dans l'équipe-type après le forfait de Larbi-Aissa. C'était d'ailleurs le seul changement opéré par Khezzar par rapport à l'équipe ayant fait face au CABBA.



Mâamar Youcef laissé à la maison

Le défenseur central Youcef Mâamar a été écarté à la dernière minute par le staff technique qui a préféré le ménager pour l'avoir plus frais au prochain match.

YEDROUDJ : «On aurait pu réussir un meilleur résultat»

Le métronome de la formation chélifienne Yedroudj affirme que l'ASO a réussi une bonne affaire et aurait pu aspirer à mieux face à la JSMB.

Un mot sur ce match face au dauphin… Je pense que nous n'avons pas démérité en ayant été déterminés dès le départ à ne pas revenir bredouilles. Le point du nul est mérité à plus d'un titre car on méri- tait plus du moment que nous nous sommes créé des occasions de but en fin de match, qui auraient pu nous permettre de revenir avec les trois points. Il faut dire aussi que le match était diffi- cile pour les deux équipes tenues à l'obligation de résultat. La pression était énorme, mais on a raté le coche en n'ayant pas su en profiter.

mais on a raté le coche en n'ayant pas su en profiter. échec est encourageant pour

échec est encourageant pour la suite.

L'équipe a encore une fois joué la prudence, un mot ? L'essentiel est que nous n'avons pas été mauvais. C'est une tactique qui nous favorise hors de nos bases. Jouer la prudence en étant bien en place tout en usant des contres, c'est quand même génial et c'est courant dans le football actuel.

Le prochain math sera face à la JSMS, un avis ? La JSMS n'est pas à pré- senter d'autant plus qu'elle joue le podium. Le terrain est le seul qui donnera rai- son à l'un ou à l'autre des deux protagonistes. Nous allons préparer comme il faut ce match, surtout que nous récupérerons plusieurs de nos camarades blessés pour jouer la victoire dont on a besoin. A. B.

Ce résultat vous satisfait, n'est-ce pas ? Il est encourageant mais ne nous satisfait pas. Même si on a eu l'intention de revenir avec les trois points, il ne faut quand même pas cracher sur ce point du nul qui pèsera lourd dans le décompte final. La JSMB est quand même le dauphin et ne nous a pas fait de cadeau. Le fait de l'avoir tenue en

ASMO

7 finales à bien

négocier

C'est déjà relevé, la situation de l'équipe de M'dina J'dida au classement n'est pas rassurante.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Cette équipe si fragile pen- dant l'ensemble de la saison en cours n'est donc pas à l'abri. Le calendrier restant au programme paraît bien évidemment colosse sachant que le calendrier lui pro- pose sept rendez-vous assez déli- cats, tant à domicile qu'à l'exté- rieur de ses bases. En effet, El- Djamîya aura sur sa route trois clients concernés par l'accession :

le Paradou AC, l'USM Blida et l'US Biskra en l'occurrence et les autres logés tout près de la zone de relégation, à savoir le GC Mascara, le MC Saida, le WA Boufarik et le RC Arba. Autrement dit, des matches cou- peret pour la bande à Djamel Benchadli dont la mission est de bien se comporter pour négocier ces matches avec un meilleur résultat possible. Des matches qui ressemblent beaucoup à des finales d'une compétition consi- dérée comme une coupe avec pour nom maintien. En clair, l'équipe des Vert et Blanc a sept finales de cette coupe à disputer et

Vert et Blanc a sept finales de cette coupe à disputer et dans laquelle elle devra

dans laquelle elle devra se tirer d'affaires. Le tout dans le but de prendre de l'avance sur la zone rouge. Berradja et ses coéquipiers sont appelés à prendre conscience de la situation de ce resserrement au classement général. Un resser- rement qui peut jouer un mauvais tour à leur équipe si elle persiste dans la voie négative en matière de résultats. C'est pourquoi un sursaut d'orgueil est réclamé par les amoureux de ce club réputé. Ainsi, la balle est dans le camp des joueurs qui sont les seuls à pou- voir réagir pour pousser leur équipe à prendre le chemin des victoires et se mettre à l'abri avant de s'engouffrer dans des calculs inutiles ou presque. L. M. A.

Reprise

aujourd'hui

Le staff technique a accordé deux jours de repos aux joueurs en raison de la difficulté du trajet effectué entre El-Eulma et Oran. Le responsable technique a donc fixé la reprise à ce lundi. Ses joueurs ont rendez-vous dans la matinée au stade Habib-Bouakeul dans le but d'entamer la préparation de la réception de l'AC Paradou, l'incontestable leader du championnat.

ASMO-PAC vendredi à 16h

Le match ASM Oran - Paradou AC aura lieu vendredi prochain au stade Habib-Bouakeul. D'après le site officiel de la LFP, ce match comptant pour la 24e journée du championnat sera décalé d'une heure par rapport à l'ensemble des autres rendez- vous. En effet, le coup d'envoi est prévu à 16h. Quant au match des espoirs prévu sur les mêmes lieux, il débutera à 11h.

effet, le coup d'envoi est prévu à 16h. Quant au match des espoirs prévu sur les

www.competition.dz

Lundi 6 mars 2017

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Il a échappé à la mort à 27 reprises
Il a échappé à la mort à 27 reprises : voici l'homme qui refusait de
Il a échappé à la mort à 27 reprises : voici l'homme qui refusait de mourir
Aucun homme
n'a reçu de la
nature le droit
de commander
les autres.
Denis Diderot
Trois accidents, deux électrocutions, deux
tumeurs, une crise cardiaque, un attentat à la
bombe et une explosion au gaz : Ian Francis a
souvent vu la mort de près mais sa bonne
étoile a toujours été à ses côtés. Ce père de 5
enfants, également grand-père à 6 reprises, en
a déjà vu de toutes les couleurs durant son
existence, alors qu'il n'a que 48 ans. Tout a
commencé avec deux électrocutions. "En 1989,
j'ai reçu une décharge d'une télévision que
j'étais en train de réparer", explique-t-il au
Sun. "J'ai volé dans la pièce. 3 ans plus tard,
j'ai été électrocuté à cause d'une prise mal
branchée. J'ai été transporté à l'hôpital pour de
sérieuses brûlures aux mains." L'année 1992
n'a pas été de tout repos, puisque c'est cette
année-là qu'il a perdu la vue. "J'avais déjà des
problèmes aux yeux à la naissance. Mais cela a
empiré. Jusqu'à ce que je ne parvienne plus à
voir", regrette-t-il. Un an plus tard, il a été
renversé par une camionnette volée. Le
conducteur ne s'est même pas arrêté. Même
chose en 2006, où il a été à deux doigts de
perdre la vie après un accident avec délit de
fuite. En 2013, c'est une collision en chaîne sur
l'autoroute qui aurait pu lui ôter la vie. Mais
Ian a aussi connu le pire. En 1998, on lui a
diagnostiqué une tumeur au cerveau. "J'ai dit
au revoir à mes enfants parce que je devais
subir une lourde opération. Mais j'ai survécu."
En 2015, c'est un autre cancer qu'il a dû
combattre quand on a retrouvé dans son corps
une tumeur à un rein. Les médecins ont dû
procéder à une ablation. C'est en 2006 qu'Ian
s'est fait la plus grosse frayeur, après une
crise cardiaque. "J'ai été emmené 17 fois en
ambulance vers l'hôpital", dit-il presque en
souriant. Et parce que sa vie n'était
décidément pas comme les autres, il a aussi
été proche d'y passer lors d'un attentat à la
bombe commis par l'IRA en 1996.
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
rêveries
père de
conduit
fabriquerait
côtier
l’aviation
durillon
panier de
DUDU JOURJOUR
circonstances
nabotes
bugle à fleurs
jaunes
pêcheur
8
La maîtresse d’école demande :
Quel est le futur de "Je bâille" ?
L’élève :
grains de
genre musical
beauté
2
Je dors !
allongées
certainement
étain
SUDOKU
appris
parfois
slave
pronom
ragoût
7
8
2
3
grossier
désagréable
grugé
5
8
6
2
regimber
poèmes
3
6
5
8
9
religieux
6
1
fête
liturgique
personnel
6
7
nickel
pianiste
4
1
6
5
français
démonstratif
recueil de
9
1
bons mots
3
situation
4
9
1
7
8
prince
quote-part
troyen
4
patrie
d’Abraham
oublie
3
9
4
1
de même
saint
article
normand
1
7
4
espagnol
note
petites baies
aurochs
au beau
contracté
compartiment
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
milieu de
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
la nuit
arme d’hast
9
fait tort
8
3
5
9
4
6
2
7
1
préposition
1
9
7
2
5
3
4
6
8
fatiguât
6
4
2
7
1
8
5
3
9
à l’excès
4
7
6
5
9
1
3
8
2
titre abrégé
3
8
9
6
7
2
1
4
5
on y trouve
pénible
hallucinogène
cardinal
5
2
1
8
3
4
7
9
6
un monde fou
2
1
3
4
6
9
8
5
7
9
5
4
1
8
7
6
2
3
futée
5
7
6
8
3
2
5
9
1
4
C
A
C
E
O
N
M
T
D
N
E
G
A
T
E
V
U
A
S
M
LES MELÉS
P
O
L
T
R
O
N
N
E
S
N
A
T
U
R
E
L
L
E
N
O
E
O
E
O
E
F
A
N
F
A
R
O
N
A
N
I
E
R
R
E
E
R
H
A
I
U
L
V
H
L
A
H
C
E
R
A
M
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
A
N
A
T
I
V
E
A
I
D
U
E
E
G
L
A
C
S
R
E
A
C
B
R
O
C
A
R
D
ALLONGE
LAVAGE
S
T
X
E
M
E
R
E
A
L
E
O
T
C
N
R
G
B
T
N
E
E
E
S
O
N
S
E
N
E
ANACONDA
LOGICIEL
A
U
X
T
N
T
M
R
V
L
L
L
R
O
T
O
N
O
T
D
T
ANECDOTE
MARECHAL
U
N
I
C
H
A
T
R
E
BOREAL
MEURTRE
L
O
A