Vous êtes sur la page 1sur 24

Législatives
2017

Ph : Archives

DK NEWS

QUOTIDIEN

NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 20° : ALGER 27° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
20°
: ALGER
27° : TAMANRASSET
p. 2

Mercredi 8 mars 2017 - 9 Djumada Al-thani 1438 - N° 1550 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-GHANA

Le président de l'APN reçu à Accra par le président de la République du Ghana

ALGÉRIE-FRANCE

ALGÉRIE-ESPAGNE

LA 147 E SESSION DU CONSEIL MINISTÉRIEL DE LA LIGUE ARABE A DÉBUTÉ HIER, AU CAIRE, SOUS LA PRÉSIDENCE DE L'ALGÉRIE

Sellal reçoit

 

Le ministre

P. 7

 

le ministre

 

espagnol

Messahel : «L'Algérie plaidera pour

français de

des AE en

la réforme de la Ligue arabe et le

 

l'Intérieur

visite de

règlement pacifique des crises»

 

4Le

Roux plaide pour

la

travail en

P. 7

continuité d'une coopération

«porteuse d'amitié»

P. 7

Algérie

4 Le règlement pacifique des conflits à travers le dialogue inclusif

un principe constant pour l'Algérie

P. 6

LE PRÉSIDENT DE LA HAUTE INSTANCE INDÉPENDANTE DE SURVEILLANCE DES ÉLECTIONS, M. DERBAL L’A ASSURÉ :

Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a assuré hier depuis Ghardaïa que cette instance veil- lera, dans la transparence, à garan- tir la protection du choix démocra- tique des électeurs. S’exprimant en marge d’une visite de la perma- nence de la HIISE dans cette wilaya, il a présenté la HIISE comme «un partenaire du proces- sus électoral», ajoutant que tous (partis politiques, candidats et administration) sont tenus de res- pecter la loi et de garantir des élec- tions «propres et honnêtes». Ayant la charge de veiller au respect de la loi et du bon fonctionnement du choix démocratique, M.Derbal a invité tous les acteurs (partis poli- tiques, candidats, administration et électeurs) à «faire preuve de maturité et faire prévaloir le sens de responsabilité, dans le souci de servir l’Algérie». L’Administration est appelée, pour sa part, à remplir le devoir qui lui incombe de garan- tir l’intégrité et la transparence du processus électoral, a souligné le président de la HIISE en visitant les structures administratives locales concernées par les élec- tions, notamment la direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya, le service informatique ainsi que le siège de la commune de Bounoura.

P. 3

La HIISE veillera,

dans la transparence, à garantir la protection du choix démocratique des électeurs

garantir la protection du choix démocratique des électeurs 4 SIGNATURE D'UN ACCORD ENTRE L'ALGÉRIE LE SG

4SIGNATURE D'UN ACCORD ENTRE L'ALGÉRIE LE SG DE LA LIGUE ARABE SUR LA MISSION DES OBSERVATEURS

DÉVELOPPEMENT

La tripartite soutient une relance économique vigoureuse sans toucher aux acquis sociaux

P. 5

DANS UN MESSAGE DE FÉLICITATIONS ADRESSÉ AUX FONCTIONNAIRES MILITAIRES ET CIVILS ASSIMILÉS DE L'ANP

Le Général de corps d'Armée Gaïd Salah salue la contribution de la femme dans le développement et la modernisation de l'ANP

P. 4

NOUVEAU CODE DU TRAVAIL

Les droits de la femme travailleuse

renforcés

P. 5

AIR ALGÉRIE :

Annulation

SANTÉ
SANTÉ
renforcés P. 5 AIR ALGÉRIE : Annulation SANTÉ MALADIE RÉNALE Un diagnostic souvent trop tardif P.p
MALADIE RÉNALE Un diagnostic souvent trop tardif P.p 12-13
MALADIE
RÉNALE
Un diagnostic
souvent trop
tardif
P.p 12-13

aujourd’hui de vols sur Paris

Des vols de la compagnie Air Algérie sur Paris seront annulés aujourd’hui 8 mars en raison de la grève des contrô- leurs aériens en France, a indiqué hier la compagnie aérienne publique dans un communiqué.

P. 2

F TBALL FINALE DE LA COUPE DE LA LIGUE FÉMININ SENIOR MOBILIS, CET APRÈS-MIDI ENTRE
F
TBALL
FINALE DE LA COUPE DE LA
LIGUE FÉMININ SENIOR MOBILIS,
CET APRÈS-MIDI ENTRE
L’ASE ALGER-CENTRE ET
L’AS SÛRETÉ NATIONALE
PLACE AU
SPECTACLE
P. 21
MDN 4 Identification des 4 terroristes mis hors d'état de nuire à Boumerdès 4 10
MDN
4 Identification
des 4 terroristes
mis hors d'état de
nuire à Boumerdès
4 10 qx de produits
chimiques destinés
à la fabrication
d'explosifs
découverts
à Boumerdès
et Tizi Ouzou
P. 4

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Mercredi 8 mars 2017 D’ EIL Horaires des prières Mercredi 9

2

DK NEWS

Mercredi 8 mars 2017

D’ EIL

Horaires des prières

Mercredi 9 djumada-al-thani

Mercredi 9 djumada-al-thani
Mercredi 9 djumada-al-thani
Fajr 05:35 Dohr 12:59 Asr 16:18 Maghreb 18:53 Isha 20:13
Fajr
05:35
Dohr
12:59
Asr
16:18
Maghreb
18:53
Isha
20:13

Mobilis partenaire officiel de la finale de la Coupe de la ligue féminine de football

Premier partenaire du sport en Algérie, Mobilis se distingue cette année, par l’accompagnement de la fi- nale de la coupe de la ligue de féminine de football Mobi- lis, comptant pour la saison sportive 2016/2017. Organisé par la Ligue de Football Fémi- nine, partenaire officiel de Mobilis, cette compétition, mettra en confrontation les fi- nalistes de la saison l’ASE El

Amir Abdelkader Alger cen- tre contre l’AS Sureté natio- nale, cet après-midi à 16h, au stade «Ahmed Zabana» à d'Oran. Cet accompagne- ment, démontre encore une fois, l’engagement de Mobilis à contribuer au développe- ment du sport en Algérie et à la promotion du sport fémi- nin. Bonne chance aux deux équipes et heureuse fête à toutes les Algériennes !

équipes et heureuse fête à toutes les Algériennes ! CE MATIN AU FORUM D' EL DJAZAÏR

CE MATIN AU FORUM D'EL DJAZAÏR

Conférence de M me Naïma Salhi

D' EL DJAZAÏR Conférence de M m e Naïma Salhi TAJ DU 22 AU 25 AVRIL

TAJ

EL DJAZAÏR Conférence de M m e Naïma Salhi TAJ DU 22 AU 25 AVRIL À
DU 22 AU 25 AVRIL À ORAN ET TLEMCEN 3 e Salon "Khotwa" Environ 80
DU 22 AU 25 AVRIL
À ORAN ET TLEMCEN
3 e Salon "Khotwa"
Environ 80 exposants
et 149 organismes profes-
sionnelsserontprésents
à la troisième édition du
Salon de l'étudiant et des
nouvelles perspectives
"Khotwa", qui se tiendra
cette année du 22 au 25
avril 2017 à Oran et Tlem-
cen. Organisé par
l'agence de communi-
cation "Win Advents
agency", ce salon verra la
participationégalement
de plusieurs écoles et
der" du complexe "Abdel-
hamidIbnBadis"d'Oran
et le 25 du même mois au
académiesquivontpro-
poser 120 formations. Il
aura lieu du 22 au 23 avril
2017 à la salle des confé-
rences "Emir Abdelka-
Palais de la Culture "Ab-
delkrim Dali" de Tlem-
cen. "Une journée à
Tlemcen eu égard au
nombre important de
visiteurs venus de cette
villelorsdesdeuxprécé-
dentes éditions".
Météo
Max
Min
Alger
19°
08°
Oran
23°
08°
Annaba
16°
12°
Béjaïa
17°
09°
Tamanrasset
28°
11°
AIR ALGÉRIE
Annulation de 5 vols
sur Paris aujourd'hui
4
Des vols de la com-
pagnie Air Algérie sur
Paris seront annulés
aujourd'hui en raison
de la grève des contrô-
leurs aériens en
France, a indiqué hier
la compagnie aérienne
publique dans un com-
muniqué. Il s'agit des
vols vers l'aéroport de
4
Paris-Charles-de-
Gaulle AH 1002, AH 1003, AH 1214, AH 1215, et de
ceux vers l'aéroport de Paris-Orly AH 1010 et AH
1011, précise la même source. Des perturbations
seront également observées sur le programme des
vols vers l'Europe en raison de leur survol du ter-
ritoire français, ajoute le communiqué. "Air Al-
gérie est à pied d'oeuvre afin de gérer cette situa-
tion", rassure la compagnie qui met à la disposi-
tion de sa clientèle le numéro de son centre
d'appels pour plus d'informations (021-98-63-63).
Depuis samedi dernier, la compagnie aérienne
prévient des perturbations survenant sur le tra-
fic aérien vers la France en raison du mouvement
de grève des contrôleurs aériens français, préci-
sant que le programme des vols sur Paris sera ré-
duit de 30%.

LES 18 ET 19 MARS À LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE

Journées Suisse-Algérie

Sous l'égide du ministère de la Culture, l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel et l'association Divers Cités, en partenariat avec l'ambassade de Suisse en Algérie, organisent les 18 et 19 mars à la Bi- bliothèque nationale d’El Hamma, les Journées Suisse-Algérie.

nationale d’El Hamma, les Journées Suisse-Algérie. DU 09 AU 11 AVRIL AU SHERATON Forum d’investissement et

DU 09 AU 11 AVRIL AU SHERATON

Forum d’investissement et de commerce

Le Centre arabo africain d’investissement et de déve- loppement (CAAID), organise du 9 au 11 avril 2017 à l’hô- tel Sheraton d’Alger, un Forum d’investissement et de com- merce sous le thème «Ouverture et diversification écono- mique».

le thème «Ouverture et diversification écono- mique». SALLE IBN-ZAYDOUN Concert de Samir Toumi L'artiste Sa-

SALLE IBN-ZAYDOUN

Concert de Samir Toumi

L'artiste Sa- mir Toumi, donnera un concert cet après-midi à partir de 14h à la salle Ibn Zay- doun (Office Riadh El Feth).

de 14h à la salle Ibn Zay- doun (Office Riadh El Feth). COMPLEXE CULTUREL CHENOUA Café

COMPLEXE CULTUREL CHENOUA

Café philosophique

A l'occasion de la journée internationale de la femme le Complexe culturel de l'artiste Abdelwahab-Salim de Che- noua (wilaya de Tipasa) orga- nise cet après-midi à partir de 14h30, un café philoso- phique ayant pour thème «L’amour et la philosophie».

MÉDÉA

ayant pour thème «L’amour et la philosophie». MÉDÉA Portes ouvertes sur la protection des consommateurs A

Portes ouvertes sur la protection des consommateurs

MÉDÉA Portes ouvertes sur la protection des consommateurs A l’occasion de la journée internationale du consom-

A l’occasion de la journée internationale du consom- mateur, la Direction du com- merce de la wilaya de Médéa, organise aujourd’hui à la maison de la culture Hassan El Hassani, une journée portes-ouvertes sur la pro- tection des consommateurs.

Le forum du quotidien El Djazaïr, reçoit ce matin à partir de 10h, la prési- dente du Parti de l'équité et de la procla- mation (PEP) Mme Naima Salhi, dans le cadre d'une conférence-débat sur "Les prochaines élections législatives et la place de la femme dans la vie politique".

Rencontre des militantes du parti

A l’occasion de la Journée interna- tionale de la femme, le parti TAJ, or- ganise cet après-midi à partir de 13h30 à la salle des conférences de la com- mune des Eucalyptus, une rencontre, présidée par le Dr Amar Ghoul, qui re- groupera les militantes du parti.

CENTRE CULTUREL ABANE-RAMDANE

Exposition d’Amina Zebda

CENTRE CULTUREL ABANE-RAMDANE Exposition d’Amina Zebda L’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Al-

L’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Al- ger, organise à partir d’au- jourd’hui et jusqu’au 22 avril 2017, à l’espace des ac- tivités culturelles Abane- Ramdane une exposition de l’artiste peintre autodi- dacte Amina Zebda.

de l’artiste peintre autodi- dacte Amina Zebda. 4 ALGÉRIE TELECOM Des perturbations sur le réseau

4 ALGÉRIE TELECOM

Des perturbations sur le réseau internet seront ressenties à partir d'aujourd'hui

Algérie Telecom informe dans un communiqué rendu public hier, que des perturbations sur le réseau internet pourraient être ressenties ponctuellement à par- tir d'aujourd'hui et jusqu'au 20 mars, uniquement entre 20h30 et 23h30. Ces perturbations résulte- ront des opérations périodiques de maintenance du câble sous-marin) à fibre optique atterrissant à Annaba, du consortium SMW4. Ces opé- rations de maintenance qui concernent le remplace- ment d'équipements (routeurs), toucheront les 17 pays membres du consortium SMW4, et permettront d'op- timiser le trafic et améliorer ainsi la qualité de la bande passante. Dans ce cadre, Algérie Telecom mettra en place une équipe qui veillera à l'optimisa- tion de la gestion du trafic afin de minimiser l'impact de ces opérations, qui devraient être quasi-transpa- rente pour les clients. Algérie Telecom s'excuse pour tout désagrément indépendant de sa volonté.

quasi-transpa- rente pour les clients. Algérie Telecom s'excuse pour tout désagrément indépendant de sa volonté.
Mercredi 8 mars 2017 Législatives 2017:
Mercredi 8 mars 2017
Législatives 2017:

DK NEWS

3

ACTUALITÉ

SELON LE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

Le dépôt des dossiers s'est déroulé dans de bonnes conditions

des dossiers s'est déroulé dans de bonnes conditions L'opération de dépôt des dossiers de candidature en

L'opération de dépôt des dossiers de candidature en prévi- sion des élections législatives du 4 mai prochain, qui a pris fin dimanche à minuit, s'est déroulée «dans de bonnes conditions» et dans «un climat de collaboration» avec les représentants de la classe politique, ont affirmé lundi deux responsables du mi-

nistère de l'Intérieur. L'opération du dépôt de dossiers de candidature, en prévi- sion des prochaines législatives, qui a débuté le 4 février et pris fin dimanche à minuit s'est déroulée dans de bonnes conditions et dans un climat de collaboration avec les représentants de la classe politique», a indiqué l'inspecteur général du ministère de l'intérieur, Abderrahmane Sadni lors d'un point de presse. Il a expliqué que les 1.088 listes déposées au niveau natio- nal dont 65 listes dans les représentations diplomatiques algé- riennes à l'étranger, représentent des chiffres provisoires en attendant l'examen de leur conformité à la loi électorale, et ce dans un délai de 10 jours suivant la loi. Dans le même contexte, le directeur général par intérim des libertés et des affaires juridiques au ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, Amara Lakhdar a indiqué qu'aucun problème n'avait été enregistré concernant le dépôt des dos- siers de candidature tant au niveau des wilayas qu'à l'étranger, ajoutant que le dépôt des dossiers de candidature a donné lieu à la remise de récépissés en présence d'un huissier de justice.

M. Amara a précisé que 2.387 dossiers de candidature

avaient été retiré depuis le 4 février et que le nombre de listes

déposées au niveau national et dans les représentations diplo- matiques algériennes à l'étranger s'élève à 1.088.

Il a ajouté que 1.023 listes ont été déposées au niveau natio- nal et 65 listes dans les représentations diplomatiques algé- riennes à l'étranger.

M. Amara a relevé, dans ce sillage, que 796 listes déposées

ont été faites au titre de partis et 128 autres au titre d'alliances politiques, précisant que les alliances concernent la fusion MSP - Front du changement, l'alliance dite «Union pour la justice, le développement et l'édification» et Feth qui regroupe cinq for- mations politiques. Répondant à une question sur les alliances politiques for- mées en prévision de la prochaine échéance, M. Amara a pré- cisé qu'elles étaient normales puisqu'il s'agit d'alliances natio- nales (au niveau de chaque wilaya) formées entre responsables des partis. S'agissant du refus de listes ou de personnes y figurant, le même responsable a fait savoir que le plus important pour le ministère de l'Intérieur est qu'aucun dépôt de liste n'a été re- fusé. «Nous ne pouvons parler de refus de listes qu'après 10 jours, délais après lequel seront connus les listes et candidats refusés conformément à la loi organique relative aux élections «, a-t-il expliqué.

M. Amara a indiqué que le parti du Front de Libération na-

tionale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND) et Tajamou Amel El Djazair (TAJ) ont présenté des listes dans 52 circonscriptions électorales contre 49 listes pour l'Al- liance de l'Union pour la Justice, le développement et l'édifica- tion et 53 listes pour le Front des Forces socialistes (FFS)». La parti AHD 54 a présenté, pour sa part, 17 listes contre 16 listes pour le Front des Démocrates indépendants (FDI), 11 pour le parti El Karama, 13 pour le parti du Rassemblement pour la Culture et la démocratie, tandis qu'un parti a préféré se présen- ter avec 6 listes. Par ailleurs, il a fait savoir qu'après le révision annuelle des listes effectuée du 1er au 30 octobre dernier et une révision ex- ceptionnelle durant la période du 8 au 22 février, le corps élec- toral s'élève à 23.276.550 inscrits, dont 956.534 électeurs pour la communauté nationale établie à l'étranger, soit une augmen- tation de plus de 193.000 électeurs. Lors de cette révision, «722771 nouveaux électeurs ont été en- registrés et 528958 autres radiés», a-t-il encore indiqué, sou- lignant que le corps électoral n'était pas «définitivement arrêté» et il le sera le 19 mars.

APS

La HIISE veillera, dans

la transparence, à garantir la protection du choix démocratique des électeurs (Derbal)

Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a assuré hier depuis Ghardaïa que cette instance veillera, dans la transparence, à garantir la protection du choix démocratique des électeurs.

S’exprimant en marge d’une visite de la perma- nence de la HIISE dans cette wilaya, il a présenté la HIISE comme «un parte- naire du processus électo- ral», ajoutant que tous (partis politiques, candi- dats et administration) sont tenus de respecter la loi et de garantir des élec- tions «propres et hon- nêtes». Ayant la charge de veil- ler au respect de la loi et du bon fonctionnement du choix démocratique, M.Derbal a invité tous les acteurs (partis politiques, candidats, administration et électeurs) à «faire preuve de maturité et faire prévaloir le sens de res- ponsabilité, dans le souci de servir l’Algérie». L’Administration est appelée, pour sa part, à remplir le devoir qui lui in- combe de garantir l’inté- grité et la transparence du processus électoral, a sou- ligné le président de la HIISE en visitant les struc- tures administratives lo- cales concernées par les élections, notamment la direction de la réglemen- tation et des affaires géné- rales (DRAG) de la wilaya, le service informatique ainsi que le siège de la commune de Bounoura.

informatique ainsi que le siège de la commune de Bounoura. Sur site, il a affiché une

Sur site, il a affiché une satisfaction «totale» quant aux préparatifs et disposi- tions prises par les ser- vices de la wilaya et liés à l’élection législative du 4 mai prochain. Le prési- dent de la HIISE a exhorté l’ensemble de l’encadre- ment des élections à la neutralité et au respect strict de la loi, avant d’in- diquer que «si certaines irrégularités venaient à se produire, comme c’est le cas dans toutes les élec- tions, elles devraient être

traitées, conformément à la loi, par les autorités ju- diciaires compétentes». M.Derbal a également in- sisté sur la formation spé- cialisée de l’encadrement pour toute échéance élec- torale, avant d’appeler les médias à sensibiliser les électeurs sur l’importance des échéances électorales en gardant à l’esprit que «la jouissance des droits va de pair avec l’accomplisse- ment des devoirs». «Nous sommes en droit d’être fiers des acquis engran-

gés en matière de démo- cratie en Algérie», a-t-il déclaré avant d’entamer une visite dans la com- mune de Métlili (45 km au sud de Ghardaïa). Le président de la HIISE de- vra tenir dans la soirée une réunion à huis clos avec les membres de la permanence de la HIISE de la wilaya de Ghardaia. Le corps électoral de la wilaya de Ghardaïa est es- timé à 212.971 électeurs et électrices, selon les ser- vices de la DRAG.

Le MPA participe avec 49 listes (Benyounès)

Le Mouvement populaire algérien (MPA) participe avec 49 listes aux élections législatives du 4 mai pro- chain, a indiqué hier à Alger son pré- sident, Amara Benyounes. «Le MPA est présent dans 49 cir- conscriptions électorales. Nous avons déposé un recours dans la wilaya de Souk Ahras et nous atteindrons, probablement, 50 listes», a déclaré M. Benyounes dans une conférence de presse, précisant que son parti n'a pas présenté de listes au niveau des wilayas de Laghouat et d'El Oued. Evoquant la campagne électo- rale pour laquelle le MPA a choisi comme slogan «Pour une démocra- tie sereine», le même responsable a

indiqué que le dis- cours de son parti sera axé sur les ques- tions politiques, éco- nomiques, sociales et culturelles et fera des «propositions» en ce sens. Au sujet d'éven- tuelles alliances avec d'autres formations politiques, M. Be- nyounes a fait remar- quer que cette «alter- native» sera possible après les élec- tions législatives. Par ailleurs, il a estimé que les partis politiques engagés dans cette

il a estimé que les partis politiques engagés dans cette compétition électorale ont la lourde responsabilité

compétition électorale ont la lourde responsabilité de convaincre les ci- toyens à voter en force lors du scru- tin du 4 mai prochain.

Signature d'un accord entre l'Algérie le SG de la Ligue arabe sur la mission des observateurs

le SG de la Ligue arabe sur la mission des observateurs L'Algérie et la Ligue arabe

L'Algérie et la Ligue arabe ont signé hier au siège du secrétariat géné- ral de la Ligue arabe au Caire, un accord portant

sur la mission des observa- teurs de la Ligue arabe lors des élections législa- tives prévues en mai pro- chain.

L'accord a été signé du côté algérien, par le minis- tre des Affaires maghré- bines, de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, et le secrétaire général de l'organisation panarabe, Ahmed Abou El Gheit. L'accord du Gou- vernement algérien conclu avec la Ligue arabe définit le cadre juridique de la mission des observateurs arabes lors des prochaines élections législatives. D'autre part, M. Abou el Gheit a affirmé au terme de la signature du docu-

ment, que «la Ligue arabe contribuera avec un nom- bre important d'observa- teurs du secrétariat géné- ral de l'organisation pour assurer une surveillance juridique de l'opération électorale» prévue en mai prochain. Il a salué à cette occa- sion, les réformes consti- tutionnelles initiées par le président de la Répu- blique, Abdelaziz Boute- flika. La cérémonie de si- gnature de l'accord a été précédée par une réunion entre MM. Messahel et Abou el Gheit.

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Mercredi 8 mars 2017

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Près de 10 quintaux de produits chimiques destinés à la fabrication d'explosifs découverts à Boumerdès et Tizi Ouzou (MDN)

Près de 10 quintaux de produits chimiques servant dans la fabri- cation d'explosifs ont été décou- verts lundi par des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP) dans les wilayas de Boumer- dès et Tizi Ouzou, a indiqué hierle ministère de la Défense natio- nale dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte anti- terroriste et suite à l'opération de qualité, menée hier 6 mars 2017, par les forces de l'ANP, dans la ville de Dellys, wilaya de Bou- merdès (1ère Région militaire), des détachements de l'ANP ont dé- couvert neuf (9) quintaux et qua- tre-vingt-dix (90) kilogrammes de produits chimiques servant dans la fabrication d'explosifs, enfouis dans des fûts en plastique à Chaâ- bet El-Ameur, wilaya de Boumer- dès, et à Tizi Ouzou (1ère Région militaire)», précise la même source.

(1ère Région militaire)», précise la même source. Par ailleurs, des détachements de l'ANP ont

Par ailleurs, des détachements de l'ANP ont intercepté, à Taman- rasset (6ème Région militaire), «19 contrebandiers, 2 véhicules tout- terrain, 6 motos et 3 marteaux piqueurs», ajoute le communiqué. Dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine, des détachements de l'ANP et des élé- ments de la Gendarmerie natio- nale «ont arrêté 14 immigrants clandestins de différentes natio- nalités à Adrar (3ème Région mi- litaire) et Tlemcen (2ème Région militaire)», conclut le MDN.

Identification des quatre terroristes mis hors d'état de nuire à Boumerdès (MDN)

Les quatre terroristes mis hors d'état de nuire lors d'une opéra- tion menée lundi par les forces de l'Armée nationale populaire dans la ville de Dellys (Boumerdès), ont été identifiés, a indiqué hier le ministère de la Défense natio- nale (MDN) dans un communi- qué. «Dans le cadre de la lutte an- titerroriste et suite à l'opération de qualité menée par des forces de l'Armée nationale populaire dans la ville de Dellys, wilaya de Bou- merdès (1ère Région militaire), ayant permis, le 6 mars 2017, de mettre hors d'état de nuire quatre (4) terroristes dont 2 abattus et 2 capturés, et de récupérer 4 armes à feux et une quantité de muni-

tions, il a été procédé à l’identifi- cation de ces criminels», note le MDN. Il s'agit de «L. Sid Ali alias +Youcef Abou Abdessamed+ ayant rallié les groupes terroristes en 2001, K. Karim +alias Kaakaa+ ayant rejoint les groupes terro- ristes en 2008, R. Abdeslam +alias Abdelkader+ ayant rejoint les groupes terroristes en 2011 et T. Mustapha», précise la même source. «Cette opération de qualité vient consolider davantage la dy- namique des résultats décisifs réalisés par nos forces et dénote leur ferme volonté à venir à bout des résidus du terrorisme dans notre pays», ajoute le communi- qué.

Le Général de corps d'Armée Gaïd Salah salue la contribution de la femme dans le développement et la modernisation de l'ANP

Le vice-ministre de la Défense nationale, le Général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, Chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a salué hier la contribution de la femme algérienne dans le développement et la modernisation de l'APN.

Dans un message de félicitations adressé aux fonctionnaires mili- taires et civiles assimi- lées de l'ANP, et à travers elles toutes les femmes algériennes, à l'occasion de Journée internatio-

algériennes, à l'occasion de Journée internatio- nale de la femme célé- brée le 8 mars de

nale de la femme célé- brée le 8 mars de chaque année, le Général de corps d'Armée Gaïd Sa- lah a salué la contribu- tion de la femme algé- rienne dans la lutte contre le colonialisme et la modernisation de l'ANP. La femme «contri- bue aujourd'hui au pro- cessus de développe- ment et de modernisa-

tion de l'ANP et fournit des efforts considéra- bles dans les différents secteurs, corps de l'Ar- mée, la gendarmerie, la garde républicaine, la santé militaire, la logis- tique, la gestion des res- sources humaines et au- tres spécialités, ce qui lui a permis d'occuper de hauts postes au sein de notre institution sécu- laire», a affirmé le chef

d'état-major dans son message. «Les efforts et les sa- crifices consentis par la femme ont été récom- pensés par le Haut com- mandement de l'ANP, en témoigne l'ouverture des écoles des cadets de la Nation aux filles de l'Algérie désirant pour- suivre leurs études au sein de cet établisse- ment». Rappelant le rôle de la femme dans la lutte contre le colonialisme français, Gaïd Salah a souhaité que la célébra- tion de la journée in- ternationale de la femme «puisse encoura- ger cette dernière à consentir davantage d'efforts et à persévérer suivant l'exemple de leurs aînées au sein de l'ANP».

OUARGLA

Le dépôt régional d’armement de la 4 e RM baptisé du Chahid Djouahi Ahmed

Le dépôt d’armement à la 4e Région militaire (4e RM) à Ouargla, a été baptisé hier du nom du Chahid Djouahi Ahmed, lors d’une cérémonie présidée par le général-major Abderazzak Cherif, commandant de cette région militaire. Cette opération de baptisation, qui s’est dérou- lée en présence d’officiers et cadres de la 4e RM et de membres de la famille du Chahid, s’inscrit dans le cadre de la commémoration de l’anniversaire du lancement du second round des négociations d’Evian (7 mars 1962) ayant conduit à l’organisa- tion d’un référendum d’autodétermination et au cessez-le-feu. Natif en 1924 près d’El-Alia, daïra d’El-Hedjira (wilaya d’Ouargla), au sein d’une famille conser- vatrice, le Chahid a appris le Coran et a travaillé dans le commerce dans sa jeunesse, avant de re- joindre les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) en 1958 et fut membre de la cellule révolu- tionnaire d’El-Alia sous la conduite du Chahid Ah- med Abidli. Djouahi Ahmed s’est rendu par la suite dans la région d’Oued Righ pour prendre part à des batailles contre les forces coloniales, à l’instar de la bataille d’El-Ksour à Mégarine (1961) et l’accro-

la bataille d’El-Ksour à Mégarine (1961) et l’accro- chage de la zone d’El-Akilla Touidjine à El-Alia,

chage de la zone d’El-Akilla Touidjine à El-Alia, avant de tomber au champ d’honneur le 8 décem- bre 1961. Cette baptisation des structures de la 4e RM aux noms de Chouhada intervient en application des instructions du haut commandement de l’Armée nationale populaire (ANP) appelant à baptiser les structures et installations de l’ANP aux noms de Chouhada de la glorieuse Guerre de libération, en vue de se remémorer les sacrifices des valeureux martyrs pour que vive l’Algérie dans la liberté et la dignité.

ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ADMINISTRATION MILITAIRE D’ORAN

Lancement prochain de la formation de troisième cycle LMD

L’Ecole supérieure de l’administration militaire ESAM «moudjahid Hadj Moussa Akhamokh» d’Oran s'attelle à lan- cer la formation de troisième cycle licence-master-docto- rat (LMD) de la filière management à l’année 2017-2018, a- t-on appris lundi de son commandant. Lors d’une visite guidée à l’ESAM au profit des médias, le général Meftah Hamid a annoncé que l’école lancera une formation de doctorat en management ou gestion des af- faires, à savoir le troisième cycle du système LMD adopté par l’ESAM depuis 2009. Il a souligné que l’adoption du LMD s'inscrit dans le ca- dre du développement du système de formation de cette école pour s’adapter aux exigences de l’Armée nationale populaire (ANP), se félicitant de la grande évolution du système LMD dans cet établissement sous tutelle des ministères de la Dé- fense nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Re- cherche scientifique. La qualité de la formation, reposant sur les technologies de l’information et de la communication (TIC), constitue une principale priorité de l’ESAM qui a doté ses classes de nouvelles applications technologiques d'enseignement, a souligné le même responsable rappelant que l’école compte parmi ses partenaires plusieurs universités du pays. Le directeur général de l’enseignement à l’ESAM, le co- lonel Benamara Mohamed a annoncé, pour sa part, la sor- tie en fin d'année universitaire 2016-2017 de la première pro- motion d'officiers en deuxième cycle LMD (master) en filière gestion des affaires, tout en estimant que la formation qualitative des officiers en gestion administrative et militaire

des officiers en gestion administrative et militaire permet une professionnalisation, qui est l’objectif de

permet une professionnalisation, qui est l’objectif de l’école surtout avec la disponibilité des moyens humains et maté- riels. Tous les moyens sont réunis pour permettre à l’élève of- ficier de suivre ses études dans les meilleures conditions dont de nouvelles applications pour des cours via intranet, a-t- on indiqué. Une importante bibliothèque comportant des centaines d’ouvrages et une nouvelle application sont réservés aux étu- diants pour communiquer avec d’autres universitaires d’Oran et de louer des livres à distance, a-t-on ajouté. Le directeur chargé des affaires pédagogiques, Bouzidi Houari a abordé la coopération scientifique et pédagogique avec les universités traduite par la signature de plusieurs conventions avec les universités d’Oran 2, notamment les

facultés des droits, des sciences économiques, sciences de gestion et sciences commerciales et avec les universités de Mostaganem et d'Alger 2, qualifiant ce partenariat de «fructueux» pour toutes les parties. Il a signalé également, dans ce cadre, la signature d’une convention en début d’année courante avec l’université «Mus- tapha Stambouli» de Mascara et une autre prochainement avec les universités «Djillali Liabès» de Sidi Bel-Abbès et «Abou Bekr Belkaid» de Tlemcen pour renforcer la coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur. Les journalistes ont pris connaissance, lors de cette vi- site guidée, des conditions exigées aux bacheliers pour ac- céder à l’ESAM, de même que des structures de l'école dont une salle tactico-logistique, un laboratoire de langues, une bibliothèque, un service de santé et un musée conser- vant des photos et d'anciens matériels. L’étudiant accède à l’Ecole supérieure de l’administra- tion militaire après une formation militaire de base à l’Académie militaire inter-armes de Cherchel d'une année. Il suit ensuite des études de trois ans et obtient une licence de gestion et sciences économiques, gestion et sciences com- merciales avant d'être promu au grade de lieutenant et sui- vre une année d'étude en administration militaire. Une moyenne de 12/20 au examens du baccalauréat mathématiques, sciences expérimentales, gestion et écono- mie est exigé pour accéder à l’ESAM. Le postulant doit être âgé entre 18 et 21 ans, disposant d'un baccalauréat de l’an- née en cours et jouissant d'une bonne condition physique. APS

Mercredi 8 mars 2017

ACTUALITE

DK NEWS 5

20 E TRIPARTITE

La tripartite soutient une relance économique vigoureuse sans toucher aux acquis sociaux

Les participants à la 20e rencontre tripartite

(Gouvernement-UGTA-

patronat), tenue lundi à Annaba, ont réaffirmé leur soutien à la politique des pouvoirs publics visant une relance économique vigoureuse et porteuse de croissance mais sans toucher au modèle social de l'Etat algérien.

Ainsi, le Premier ministre Abdel- malek Sellal a affirmé lors de son al- locution que l’encouragement de l’investissement et de la création d’activité seront confortés, tout en continuant la politique sociale de l’Etat à travers les transferts sociaux. Il s'agit donc de «pérenniser le modèle social fondé sur la solidarité entre les générations et les catégories sociales et la poursuite des pro- grammes publics», a soutenu le Pre- mier ministre. Le gouvernement est parvenu, en effet, «à stabiliser le cadre macroé- conomique sans pratiquer une po- litique d'austérité, et a privilégié la re- cherche constante de la croissance et de la création de richesses à la ges- tion comptable froide et cynique», souligne M. Sellal. Toutefois, les éléments de conjoncture commandent de rester «vigilants» sur le plan budgétaire afin de soutenir la gestion de la vie socio- économique du pays, affirme-t-il, lors des travaux de cette réunion. L'Etat doit donc «concrétiser l'im- pératif de justice sociale», poursuit M. Sellal qui a appelé par ailleurs à faire face aux «tentatives de déstabi- lisation» de l'Algérie qui commence à enregistrer les premiers résultats de sa démarche de renouveau éco- nomique et social. Insistant encore une fois sur le ca- ractère social de l'Etat algérien, le Pre- mier ministre a déclaré à la clôture de la rencontre que la préservation du pouvoir d'achat des citoyens était une «ligne rouge à ne pas franchir». Il a plaidé aussi pour une réhabi- litation de la «valeur du travail», tout en renforçant les partenariats public-privé, susceptible, selon lui, d'«accroître le volume de la pro- duction nationale». Le Premier ministre tout en sou- lignant que le tripartite est un «ac- quis» de la démocratie algérienne, a rappelé que cette rencontre avait permis de faire le point sur l'évolu- tion des principaux indicateurs de

point sur l'évolu- tion des principaux indicateurs de l'économie nationale après la mise en oeuvre du

l'économie nationale après la mise en oeuvre du nouveau modèle pour la croissance et pour explorer des «voies nouvelles et innovantes» pour soutenir et promouvoir la production nationale. Présidée par le Premier ministre, cette réunion s'inscrit dans le cadre des orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans son message à l'occasion de la célébration du 61e anniversaire de la création de l'UGTA et du 46e anniver- saire de la nationalisation des hydro- carbures. Précisément, dans ce message, le président Bouteflika avait exhorté les partenaires à mettre l'Algérie à l'abri de la crise financière, à travers «une relance solide et multidimension- nelle aux fins de remettre sur rail le processus de construction de l'éco- nomie nationale, une économie li- bérée de l'hégémonie des hydro- carbures et diversifiée à l'image de la diversification des capacités agri- coles, touristiques, minières, indus- trielles et autres de notre pays». De son côté, le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi- Saïd a estimé que cette réunion tri- partite constitue une «démarche ci- vilisationnelle» qui demeure im- portante pour la stabilité sociale. Selon M. Sidi-Saïd, la conjoncture économique actuelle impose un renforcement de la confiance en l’entreprise, publique ou privée, pour l’asseoir définitivement en tant qu’acteur du développement. «Le moment était venu pour fa- voriser l’éclosion d’une dynamique d’investisseurs innovants et de por- teurs de projets ambitieux pour fa- ciliter la ré-industrialisation de l’Al- gérie», note-t-il. Les présidents des organisations patronales ont rappelé de leur côté leur soutien aux mesures prises par le gouvernement pour faire face à la crisedesprixdeshydrocarbures,tout en louant les «avancées considéra- bles» réalisées dans le cadre de la po- litique économique qui encourage

l’investissement productif et l’ex- portation hors hydrocarbures. Ils ont réitéré leurs propositions se rapportant à la réforme de l’admi- nistration, au financement de l’inves- tissement, au foncier industriel rap- pelant la nécessité de mettre en £uvre la nouvelle vision économique pour assurer les meilleures condi- tions de développement pour l’entre- prise. La tripartite a été également l'oc- casion d'annoncer l'institution d'un comité de veille chargé du suivi et du développement des investissements. Placé sous l'autorité du Premier ministre, ce comité de veille a pour mission de suivre les actions d'inves- tissement, de proposer l'ensemble des voies et moyens devant concou- rir au développement de l'acte d'in- vestir en Algérie. Cette nouvelle structure sera chargée également d'anticiper sur toutes les difficultés pouvant surgir et freiner la politique nationale d'in- vestissement et d'être interactif pour proposer des actions et solutions de facilitation. A l'issue des travaux et des débats de cette réunion, les participants ont convenu «de renforcer et d'en- courager les instruments alternatifs et innovants de financement de l'économie, à l'instar du marché fi- nancier et du partenariat, qui consti- tuent un levier important dans le do- maine de l'investissement». En matière de création d'activités, ils ont recommandé d'éviter le re- cours à la duplication d'activités si- milaires et le phénomène de satura- tion enregistré dans certaines fi- lières. Dans ce sens, ils ont préconisé de s'orienter vers des segments de pro- duction et de services insuffisam- ment exploités tels que l'agricul- ture et l'agroalimentaire, les énergies renouvelables, le fret, l'ingénierie et les études, les TIC, le tourisme do- mestique et d'autres domaines qui contribuent considérablement à la démarche de diversification de l'éco- nomie nationale.

COMMUNICATION

M.Grine : « Les journalistes jouissent en Algérie d'une liberté d’expression ‘absolue’ à préserver par la formation »

Les journalistes jouissent d'une «liberté d’expression absolue» qui doit être préservée par la formation, a af- firmé lundi à Relizane le ministre de la Communication, Hamid Grine. Dans une allocution à l’ouverture de la 15e conférence de formation nationale sur «la connaissance des moyens d’information et le droit du citoyen à une information vérifiée», organisée par le ministère de la Communica- tion, M. Grine a souligné que la formation des journalistes est susceptible de garantir une «liberté d’expression ab- solue» mettant fin à la diffamation, l'invective et toutes autres choses négatives. Le ministre a mis l'accent sur l'importance des conférences nationales organisées par son départe- ment depuis décembre 2014 en vue d'assurer une forma- tion idoine aux normes professionnelles permettant aux journalistes de donner une information sûre et vérifiée au citoyen. «Nous avons relevé que certains journaux ne donnent pas une information verifiée (diffamation et invective) et dans la plupart du temps des citoyens croient à cette information qui conduit à la rumeur et sème la fitna dans

la société», a-t-il déclaré. Dans sa comunication intitu- lée «les mass médias face à l’extrémisme: la radio du Co- ran comme modèle», le directeur de cette chîne radio- phonique, Aissa Hamdi, a affirmé la capacité de différents médias à servir les affaires du pays, à immuniser le ci- toyen et à faire face à l’extrémisme et au terrorisme avec efficacité. Le conférencier a mis en garde contre l'utili- sation, par plusieurs organisations extrêmistes et terro- ristes, de chaînes sur Youtube diffusant des milliers de vidéos qui affectent l'esprit des internautes et altèrent leur personnalité, dans le but de recruter des jeunes. Il a appelé à présenter des spots publicitaires sur la référence religieuse en Algérie, à investir dans le legs re- ligieux, culturel et intellectuel, les manuscrits et les zaouias à travers la réalisation de grandes £uvres visant à attacher les générations à leur identité et à leur religion modérée. Le ministre de la Communication, accompagné des directeurs généraux de l'APS, de l'ENTV, de l'ENRS et de TDA, respectivement Abdelhamid Kacha, Toufik Khel- ladi, Chaabane Lounakel et Chawki Sahnine, a été l'in- vité d'une émission en direct sur les ondes de la Radio régionale de Relizane.

FEMME-JOURNÉE-CÉLÉBRATION-

TRAVAIL-LEGISLATION

Les droits de la femme travailleuse renforcés dans le nouveau Code du travail

Les droits de la femme travail- leuse ont été renforcés dans le projet de loi portant Code du travail soumis, récemment par le ministère du Tra- vail, de l'Emploi et de la Sécurité so- ciale, aux différentes organisations syndicales concernées pour enri- chissement dans le cadre du renfor- cement du dialogue social. Ainsi dans son article 31, le nou- veau texte stipule que la discrimina- tion dans l'emploi et les professions est incompatible avec les disposi- tions de la présente loi. Selon le même article, toute dispo- sition prévue au titre d'une conven- tion ou accords collectifs ou d'un contrat de travail de nature à établir une discrimination quelconque, de nature directe ou indirecte entre tra- vailleurs, en matière d'emploi, de rémunération, de conditions de tra- vail fondées sur l'âge, le sexe, la natio- nalité, l'ascendance nationale, ou l'origine sociale, la situation matrimo- niale, les liens familiaux, les convic- tions politiques et religieuses, l’affi- liation ou non à une organisation syndicale est nulle et de nul effet. Il est entendu par discrimination toute distinction, exclusion ou préfé- rence qui a pour effet, de détruire ou d'altérer l'égalité de chance ou de traitement en matière d’emploi ou de profession, précise encore l'article 31. L'article 245 stipule que tout contrevenant aux dispositions de l'article 31 relatif à la discrimination entre travailleurs est puni d'une amende de 100.000 à 200.000 DA. En cas de récidive l'amende est portée au double. Dans le chapitre III du projet de loi relatif aux conditions du travail, une section a été réservée au harcèle- ment sexuel sur les lieux du travail. Ainsi, l'article 56 du nouveau texte explique que le harcèlement sexuel est le fait d'exercer sur une personne à l'occasion du travail ou sur le lieu de travail, des pressions, violences ver- bales ou physiques ou morales en vue de l'obtention d'une faveur sexuelle personnelle ou au profit d'un tiers ainsi que tout comportement phy- sique, verbal ou non verbal à conno- tation sexuelle subi par une per-

sonne ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à la dignité de cette personne en particulier de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant. Dans le même contexte, l'article 57 stipule qu'aucun travailleur des deux sexes ne peut faire l'objet de la part de son employeur, d'une quelconque mesure discriminatoire de quelque nature que ce soit, d'un licencie- ment, d'une mutation ou d'une sanc- tion disciplinaire, pour avoir refusé de céder aux agissements de harcè- lement sexuel. Dans son article 96, le nouveau Code du travail souligne que le licen- ciement à caractère disciplinaire in- tervient dans les cas de fautes graves commises par le travailleur entre autres l'incitation à la débauche et le harcèlement sexuel. Concernant la santé maternelle, le projet de loi stipule, dans son article 86, que durant les périodes pré et post- natales, les femmes travailleuses bé- néficient du congé de maternité conformément à la législation en vi- gueur. Elles peuvent bénéficier égale- ment de facilités liées à la période d'al- laitement dans les conditions fixées par le règlement intérieur de l'orga- nisme employeur. Le nouveau Code du travail compte 669 articles dont 40% sont nouveaux pour adapter cet important texte aux développements socio-éco- nomiques survenus dans le pays ces dernières années. Selon les dernières données de l'Officenationaldesstatistiques(ONS), près de deux millions (1.912.000) de femmes travaillent et sont donc concernées par les nouvelles dispo- sitions du nouveau Code du travail. L'élaboration du projet de loi por- tant Code du travail est intervenue après la révision de la Constitution qui stipule, dans son article 36, que l'Etat œuvre à promouvoir la parité entre les hommes et les femmes sur le marché de l'emploi et encourage la promotion de la femme aux responsabilités dans les institutions et administrations publiques ainsi qu'au niveau des en- treprises.

Femmes d'affaires : les secteurs d'activités les plus exercés

L'Algérie compte actuellement 143.010 femmes d'affaires composées de 132.566 commerçantes-personnes physiques et de 10.444 gérantes d'en- treprises. Voici leur répartition sur la base des activités les plus exercées (Source: Centre national du registre de commerce):

1- Personnes physiques:

 

+Activités+

Taux

-

Commerce de détail de l'alimentation

18,6%

Commerce de détail d'habillement, de bijouterie et des produits de beauté

-

10,5%

- Services liés aux transports

7,6%

- Commerce de détail d'articles et de fournitures pour

6,8%

activités sportives, loisirs, équip. de bureaux et pour

activités artistiques

- Services liés à l'hébergement et à la restauration

6,6%

- Services liés à la diffusion du courrier, à la presse

5,2%

 

et à la télécommunication

2- Personnes morales +Activités+

Taux

-

Activités de production ou de transformation

8,5%

liées aux matériaux de construction et au BTP

 

- Entreprises d'études, de conseils et d'assistance

7,2%

- Services culturels et récréatifs

5,5%

 

(y compris information et publicité)

- Importation des matériels et produits divers

4,9%

- Services liés au transport

4,8%

- Importation de pièces détachées et accessoires de la mécanique, électrique et électronique.

4,6%

APS

6 DK NEWS

COOPÉRATION

Mercredi 8 mars 2017

ALGÉRIE - FRANCE

Sellal reçoit le ministre français de l'Intérieur

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu hier à Alger le ministre français de l'Intérieur, Bruno Le Roux, qui effectue une visite de travail en Algérie dans le cadre des rencontres périodiques de concertation, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.

L'entretien entre M. Sellal et M. Le Roux, "a donné lieu à l'examen de l'état d'évolution des relations bilatérales notamment la coo- pération sécuritaire, la lutte contre la crimi- nalité transfrontalière et la circulation des biens et des personnes", a précisé la même

des biens et des personnes", a précisé la même M. Bedoui s'entretient avec son homologue français

M. Bedoui s'entretient avec son homologue français

Le ministre de l'Intérieur et des Collec- tivités locales, Noureddine Bedoui, s'est en- tretenu avec son homologue français, Bruno Le Roux, qui a entamé hier une vi- site de travail en Algérie dans le cadre du renforcement de la coopération bilaté- rale. L'entretien a eu lieu au salon d'honneur

de l'aéroport international Houari-Boume- diene, peu après l'arrivée de M. Le Roux à

Alger, en présence du directeur général de

la Sûreté nationale, le général-major Ab-

delghani Hamel. La visite du ministre français de l'Inté- rieur devrait permettre aux deux parties de faire le point sur l'état de la coopération al-

géro-française et les moyens de la dévelop- per davantage, notamment dans le do- maine de la protection civile.

Cette visite sera marquée par le lance- ment d'un projet de jumelage (P3A) d'ap- pui au renforcement des capacités de la protection civile algérienne, en collabora- tion avec la France et l'Espagne.

Le Roux plaide pour la continuité d'une coopération «porteuse d'amitié»

Le ministre français de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a plaidé, hier à Alger, pour la «continuité» d'une coopération bilatérale «por- teuse d'amitié» et d'une «vision sur l'avenir» entre l'Algérie et la

France.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de son entre-

tien avec le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nou- reddine Bedoui, M. Le Roux, qui effectue sa première visite en Algérie en tant que ministre de l'Intérieur, a indiqué que les dis-

cussions ont permis de «faire le point sur le travail qui a été fait» dans le cadre de la coopération bilatérale, plaidant pour la «continuité» d'une coopération «porteuse d'amitié et d'une vision sur l'avenir». La visite du ministre français sera marquée par le lancement d'un projet de jumelage (P3A) d'appui au renforcement des capacités de la protection civile algérienne, en collaboration avec la France et l'Espagne.

ALGÉRIE - ESPAGNE

Le ministre espagnol des Affaires étrangères en visite de travail en Algérie à partir d’aujourd’hui

Le ministre espagnol des Affaires étran- gères et de la Coopération, Alfonso Dastis Quecedo, effectuera une visite de travail en Algérie aujourd’hui et demain, dans le ca- dre des "consultations politiques régu- lières" entre l'Espagne et l'Algérie, a indi- qué hier un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Cette visite, à l’invitation du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, s’inscrit dans le cadre "des consultations politiques régulières" entre

l’Algérie et l’Espagne, consacrées par le

Traité d’Amitié, de bon voisinage et de coo- pération signé le 8 octobre 2012, a précisé

la même source. Les entretiens prévus à

cette occasion entre les deux parties leur

permettront "d’approfondir" leur dialogue politique sur les questions régionales et in- ternationales d’intérêt commun et de pro- céder à une "évaluation" des relations bi- latérales dans la perspective de la tenue à Alger au cours de l’année 2017 de la 7ème réunion de haut niveau algéro-espagnole,

a ajouté la même source.

de haut niveau algéro-espagnole, a ajouté la même source. source. Les deux parties ont, par ailleurs,

source. Les deux parties ont, par ailleurs, procédé à un échange de vues sur les ques- tions régionales et internationales d'intérêt commun et celles ayant trait à l'évolution de la situation politique, sécuritaire et huma- nitaire dans l'ensemble de la sous-région, a ajouté la même source. A cet égard, les dé- veloppements intervenus dans la gestion des conflits en cours dans les pays partageant des frontières avec l'Algérie ont été au centre de l'intérêt des deux responsables, a souligné la même source. L'accent a été mis sur la "né- cessité pour la communauté internatio- nale, d'accompagner les efforts des parties concernées oeuvrant à aboutir à un règle- ment rapide et pacifique des conflits par la consolidation des voies du dialogue et de la concertation politique". L'audience s'est déroulée en présence du ministre de l'Intérieur et des Collectivités lo- cales, Nouredine Bedoui.

ALGÉRIE - GHANA Le président de l'APN reçu à Accra par le président de la République du Ghana

reçu à Accra par le président de la République du Ghana Le président de l'Assemblée populaire

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN) Mohamed Larbi Ould Khe- lifa a été reçu lundi à Accra par le président de la République du Ghana, M. Nana Akufo- Addo, qui a «salué les bonnes relations exis- tant entre les deux pays», indique un commu- niqué de l'APN. L'audience a eu lieu à l'occasion de la participation du président de l'APN, représen- tant le président de la République Abdelaziz Bouteflika, aux festivités marquant le 60ème anniversaire de l'indépendance du Ghana, ajoute le communiqué. Le chef de l'Etat ghanéen a salué «les bonnes relations exis- tant entre les deux pays», exprimant sa volonté «de consolider la coopération entre l'Algérie et son pays dans divers domaines et d'appro- fondir la concertation politique avec le pré- sident de la République, Abdelaziz Bouteflika.

ALGÉRIE - FRANCE - ESPAGNE :

Jumelage institutionnel pour renforcer les capacités de la Protection civile

Le jumelage institutionnel Algérie- France-Espagne portant sur le renforcement des capacités des services de la Protection ci- vile algérienne, a été lancé hier à Alger en présence du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui et de son homologue français Bruno le Roux. La cérémonie de jumelage portant «Ap- pui au renforcement des capacités des ser- vices de la Protection civile algérienne» s'est déroulée à l'Unité nationale d'instruc- tion et d'intervention de la Protection civile à Dar El Beida en présence aussi du secré- taire d'Etat du ministère de l'Intérieur espa- gnol Luis Aguilera Ruiz et du chef de la dé- légation de l'UE en Algérie, John O'Rourke. Ce jumelage s'inscrit dans le cadre du pro- gramme d’Appui à la mise en œuvre de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A). Financé par l’UE à hauteur de 1,5 million d' euros et géré par le ministère du Com- merce à travers l’Unité de gestion du pro- gramme P3A (UGP3A), ce jumelage participe au processus de renforcement et de moder- nisation de la Protection civile, service essen- tiel engagé par le ministère de l’Intérieur, a- t-on expliqué lors de la présentation de ce jumelage. Il est mis en œuvre par la DG de

la Protection civile algérienne et un consor- tium européen, constitué de la Direction gé- nérale de la Sécurité civile et de la Gestion des crises française, en qualité de leader et pour la partie espagnole, de la direction gé- nérale de la Protection civile et des ur- gences. Lancé pour une durée de 24 mois, il de- vra permettre de favoriser d’une part, la réa- lisation d’un objectif spécifique portant sur le renforcement des capacités de la Protection civile dans sa mission de sauve- garde des personnes, des biens et de l’envi- ronnement et d’autre part, la réalisation d’un objectif général portant sur le renforce- ment de la sécurité des populations par l’amélioration qualitative des prestations de la Protection civile. La mise en œuvre de ce jumelage permet- tra d’améliorer la prévention des risques et développer la culture du retour d’expé- rience dans le cycle de gestion des crises, ren- forcer les capacités opérationnelles des équipes de la Protection civile et améliorer par une formation adaptée la compétence et la cohésion des équipes de la Protection ci- vile, a-t-on encore expliqué. Ce jumelage permettra aussi de renfor- cer les compétences logistiques dans tous les

domaines en tenant compte des aspects environnementaux. Dans le cadre de ce ju- melage, il est prévu outre des audits et exper- tises guidés, des cycles de formation de haut niveau au profit des cadres supérieurs, l’acquisition de savoir-faire de techniques spécifiques. Intervenant à l'occasion de la cérémonie de présentation de ce jumelage, M. Bedoui

a indiqué que ce projet s'inscrit dans le sil-

lage de la dynamique visant le renforcement des capacités de la Protection civile et l'amé- lioration de ses interventions par rapport aux normes et standards internationaux.

«Grâce à ce haut niveau de coopération,

la Protection civile algérienne a confirmé, par

son professionnalisme et son savoir-faire,

toute sa notoriété tant au plan national qu'international», a-t-il souligné, réaffirmant «l'engagement» de l'Algérie de poursuivre le développement de sa coopération bilatérale

et multilatérale dans le domaine de la Pro-

tection civile avec ses partenaires de l'UE. De

son côté, M. Le Roux a mis l'accent sur «l'ex- cellence» du partenariat entre l'Algérie et la France. «Depuis cinq ans, sous l'impulsion de nos deux chefs d'Etat, nous avons hissé nos re- lations à un niveau jamais atteint précédem-

ment», a-t-il dans son allocution, souli- gnant que l'Algérie demeure une «priorité

pour l'Europe». Il a ainsi rappelé la solidarité de la France lors des inondations de Bab El Oued en 2001 et du séisme de Boumerdès en 2003, de même que l'intervention des sapeurs-pom- piers algériens pendant le mois d'août 2003 lors des opérations d'extinction des feux de

forêt dans le Sud de la France.

M. Le Roux a également indiqué que l'Al-

gérie est le premier pays du Maghreb à être associé au mécanisme européens de Protec- tion civile, ce qui permettra, a-t-il dit, de «dé- velopper les échanges d'experts et de bonnes

pratiques». Il a estimé que, «compte tenu de ses ef- forts, la Protection civile algérienne peut être reconnue aujourd’hui comme l'une des plus performantes dans la Méditerranée et dans le monde».

Pour sa part, le directeur général de la Protection civile, M. Mustapha Lahbiri a es- timé que ce jumelage permettra un accès au mécanisme européen de la Protection civile et exprime aussi la «volonté commune d'une coopération pérenne».

APS

Mercredi 8 mars 2017

COOPÉRATION

DK NEWS 7

LIGUE

ARABE

La 147 e session du conseil ministériel de la Ligue arabe a débuté sous la présidence de l'Algérie

Les travaux de la 147e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont débuté hier au siège du secrétariat général de l'organisation au Caire (Egypte), sous la présidence de l'Algérie.

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, conduira les travaux de la session du Conseil ministériel de la Ligue arabe consacrée à l'examen de l'action arabe commune notamment dans les domaines politique, sécuritaire et économique. A l'or- dre du jour de cette session figurent 28 points traitant de questions de l'heure à sa- voir les derniers développements en Libye, en Syrie et au Yémen, la question palesti- nienne et les moyens de lutte contre le ter- rorisme et le crime organisé transfronta- lier. L'évolution des relations arabes avec les organisations internationales et régio- nales et l'élaboration du projet d'ordre du jour du sommet arabe prévu du 23 au 29 mars prochain en Jordanie seront éga- lement au menu. Lors de ce mandat de six mois, l'Algé- rie a inscrit parmi ses priorités la réforme et le développement de la Ligue arabe pour lui assurer une adaptation aux chan- gements régionaux et internationaux et renforcer sa capacité de répondre aux exigences politique, sécuritaire, écono- mique et sociale et réaliser, par conséquent, les aspirations des peuples arabes. Elle s'emploiera également à trouver un règlement pacifique et consensuel, aux conflits que connait le monde arabe à travers l'impulsion du processus poli-

le monde arabe à travers l'impulsion du processus poli- tique et de réconciliation nationale afin de

tique et de réconciliation nationale afin de préserver la sécurité et la stabilité de ces pays, leur entité, leur souveraineté et l'unité de leurs peuples. Par ailleurs, M. Messahel avait souligné lundi au Caire, l'importance d'initier une réforme radicale de la Ligue des Etats arabes en vue de permettre la relance de l'action arabe commune au service des peu- ples arabes. Il a souhaité à ce propos, voir se concré- tiser la réforme de l'organisation panarabe

aux fins de l'imposer en tant que partenaire

à l'échelle internationale et au niveau de

l'Organisation des Nations unies (ONU) tout

à fait en mesure de défendre ses causes et

ses intérêts. Un partenaire qui exprimera l'aspiration des peuples de la région au dé- veloppement et au respect de leurs choix, a-t-il encore dit avant de réitérer la dispo- sition de l'Algérie à partager son expérience en matière de lutte contre le terrorisme, de réconciliation nationale et de dialogue entre toutes les parties concernées par le rétablissement de la sécurité, de la paix et de la stabilité. Dimanche et lundi dernier, le secréta- riat général de la Ligue arabe avait abrité les travaux de la 147e session du Conseil de

l'organisation au niveau des délégués per- manents en prévision de l'actuelle session.

MESSAHEL :

L'Algérie plaidera pour la réforme de la Ligue arabe et le règlement pacifique des crises

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union afri- caine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Mes- sahel a affirmé, fier au Caire, que l'Algérie plaidera, durant

contre le terrorisme par tous les moyens légaux et sécuri- taires possibles". Il a précisé que "les crises profondes que traverse la ré- gion arabe ont démontré l'in-

sans occulter la rationalisa- tion de la gestion financière de ses structures et instances dans un contexte économique difficile qui en appelle à la dé- finition des priorités".

épreuves et la rancoeur afin de réaliser la paix et la stabilité dans leur pays" a soutenu M. Messahel. Il a ajouté, dans ce sens, que "l'Algérie s'atèle dans sa dé-

sa présidence de la 147e session du Conseil ministériel arabe,

capacité de la Ligue arabe à traiter et régler les conflits

Le règlement pacifique des

marche à l'égard des pays voi- sins à rapprocher les positions

pour la réforme de la Ligue

voir, gérer des crises sans pré-

conflits à travers le dialogue

des parties libyennes et à en-

arabe et le règlement paci-

cédent dans l'histoire de la ré-

inclusif

un principe

courager le dialogue inclusif

fique des crises arabes à travers le dialogue inclusif, la relance du processus politique et la

gion désormais menacées d'in- gérence étrangère". "Aujourd'hui nous sommes

constant pour l'Algérie L'Algérie avait plaidé, dés le début des crises arabes, en fa-

loin de toute intervention étrangère dans le cadre du processus de règlement par-

réconciliation nationale.

à

une croisée de chemins où

veur d'un règlement pacifique

rainé par l'ONU".

Intervenant à l'ouverture des travaux du conseil des mi- nistres présidé par l'Algérie jusqu'en septembre 2017, il a déclaré que "le monde arabe qui traverse une période diffi- cile marquée par de grands enjeux et de multiple dangers guettant sa stabilité, reflète ainsi une image sombre avec la persistance des crises en Syrie, en Libye et au Yémen, sans parler de la souffrance du peu- ple palestinien et le blocage de toute perspective de solution

s'impose la nécessité de com- bler avec courage et responsa- bilité les lacunes enregistrées ou bien continuer sur cette voie inadaptée aux dévelop- pements de l'heure et à leurs exigences aux plans straté- gique, sécuritaire, politique, économique et social", a-t-il in- diqué. "Pour cela, l'accélération d'une réforme radicale et glo- bale s'impose en opérant des changements pertinents sur l'action arabe commune afin de concrétiser la solidarité et

à travers le dialogue inclusif dans le processus politique et la réconciliation nationale. A cet égard, le ministre a af- firmé que "L'Algérie, fidèle à ses constantes et principes, s'attache à faire montre d'ob- jectivité et de responsabilité face aux crises que connaissent certains pays frères, en rejetant toute forme d'ingérence étran- gère et en privilégiant le dia- logue et la solution politique, seule voie à même de mettre fin aux conflits et de rétablir la

Pour ce qui est de la crise sy- rienne, le ministre a affirmé "le temps est venu pour réaliser un consensus inter-syriens et le lancement d'un dialogue inclusif impliquant tous les belligérants syriens en vue d'aboutir à une solution poli- tique garantissant à ce pays l'unité de son peuple et l'inté- grité de son territoire". Concernant le Yémen, M. Messahel a appelé à "déployer les efforts pour la reprise de l'opération politique au Yé-

pour le recouvrement de son

l'entraide dans le but d'avancer,

sécurité et la stabilité".

men pour garantir son unité,

indépendance et de ses droits

à

pas sûrs, vers une intégration

Il a ajouté que cette position

sa souveraineté et sa sécurité

nationaux légitimes". "Cette situation explosive prévalant dans la région a en- gendré de nombreux défis no- tamment le terrorisme, l'extré- misme violent et la recrudes- cence inquiétante d'organisa- tions criminelles au point de menacer nos pays", a-t-il ajouté, soulignant l'impératif "d'unifier et de conjuguer les efforts afin d'y faire face à tra- vers une stratégie globale de lutte contre l'extrémisme par toutes les voies notamment la pensée, le dialogue et la lutte

économique susceptible de permettre aux peuples arabes d'atteindre leurs objectifs en matière de développement, de progrès et de prospérité", a poursuivi M. Messahel. Il a précisé dans ce sens que "l'Algérie accordera, du- rant son mandat à la tête du conseil ministériel de la Ligue arabe, tout l'intérêt au suivi du processus de réforme de la Ligue et au développement de ses mécanismes de manière à conférer à l'action arabe com- mune davantage d'efficacité

procède de "son souci de voir préserver l'unité des peuples des pays arabes en crise et leur cohésion sociale ainsi que le respect de leur volonté et la sauvegarde de leur souverai- neté et intégrité territoriale". "L'Algérie continuera à faire prévaloir son expérience de réconciliation nationale en tant que modèle réel et efficace prenant en compte tous les aspects sécuritaire, politique, économique, sociale et cultu- rel, partant de sa foi en la capa- cité des peuples à dépasser les

et réaliser les aspirations de ce peuple frère à une vie digne". Par ailleurs, il a réitéré le soutien indéfectible de l'Algé- rie au peuple palestinien dans sa lutte pour l'édification de son Etat sur la base des fron- tières de 1967 avec El Qods pour capitale. Il est à rappeler que les tra- vaux de la 147e session du Conseil ministériel de la Ligue arabe se poursuivent sous la présidence de l'Algérie.

Messahel s'entretient au Caire avec le ministre irakien

des Affaires

étrangères

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, s'est entretenu hier au siège du Secrétariat général de la Ligue arabe au Caire avec le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim Al-Jaafari. Au terme de son entretien avec M. Messa- hel, en marge des travaux de la 147ème session du Conseil des ministres des Affaires étran- gères des Etats membres de la Ligue arabe,

sous la présidence de l'Algérie, M. Al-Jaafari

a déclaré qu'«en dépit de leur éloignement géo-

graphique, les deux pays convergent en termes de coordination, de coopération, de fraternité et de confiance mutuelle». En ce qui concerne la Ligue des Etats arabes, le chef de la diplomatie irakienne a mis l'accent sur la nécessité à ce que la Ligue « re- groupe l'ensemble des pays arabes». A cet égard, M. Al-Jaafari a appelé à «uni- fier les positions et les intérêts» et à « être à l'écoute des préoccupations arabes et à inter- peller les organisations mondiales au nom de la Nation arabe».

MESSAHEL :

L'Algérie poursuit ses efforts pour le règlement de la crise en Libye

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, a indiqué hier au Caire que l'Algérie poursuivait ses efforts pour trouver une issue

à la crise en Libye, mettant en avant l'expé-

rience algérienne en matière de réconciliation

nationale. Intervenant à l'ouverture des travaux de la 147e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, M. Mes- sahel s'est dit "convaincu de la capacité des

peuples à transcender les épreuves et à dépas- ser les rancoeurs pour réaliser la paix et la sta- bilité dans leurs pays", précisant que l'Algérie "veille dans sa démarche avec les Etats voisins

à rapprocher les points de vue des parties li-

byennes et à encourager le dialogue inclusif dans le cadre du processus de règlement sous l'égide de l'ONU loin des ingérences étrangères". Le ministre a, à cet égard, rappelé que l'Al- gérie "abritera en avril prochain la 11e réunion des pays voisins de la Libye pour tenter de trou- ver une issue politique à la crise par le dialogue inclusif et la réconciliation nationale". Pour M. Messahel, l'ONU doit assumer ses responsabilités dans la mise en oeuvre des ré- solutions pertinentes du Conseil de sécurité, notamment la résolution 2259, en vue de pré-

server l'unité, la souveraineté et la stabilité de la Libye et la cohésion de son peuple. Le ministre a, par ailleurs, appelé réformer

la Ligue arabe de manière "profonde et globale"

pour remédier aux lacunes enregistrées et s'adapter aux mutations et exigences en décou- lant. "Les crises profondes que traverse la région arabe ont démontré l'incapacité de la Ligue arabe à régler les conflits et à gérer des crises sans précédent dans l'histoire de la région qui

est désormais menacée d'ingérence étran- gère", a affirmé M. Messahel.Il a indiqué que cette situation "a influé négativement sur la performance du système de la Ligue arabe qui s'est traduit par un recul de son rôle et de son influence dans les fora internationaux et les cercles décisionnels".

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Mercredi 8 mars 2017

AIN TÉMOUCHENT

26 projets touristiques en cours de réalisation pour accroître les capacités d’accueil

Au total 26 projets touristiques sont en cours de réalisation dans la wilaya d'Ain Témou- chent afin d'accroitre les capacités d’accueil hô- telier, a-t-on appris de la direction du tourisme et de l'artisanat. Ils permettront, une fois concrétisés, d’aug- menter les capacités d’accueil de 3.594 lits et de rattraper le déficit dans ce domaine, notam- ment à Béni Saf qui enregistre une tension sur- tout lors de la saison estivale, a-t-on souligné, ajoutant que ces structures contribueront aussi à la création de 632 emplois perma- nents. En perspective de la prochaine saison esti- vale, le parc hôtelier d'Ain Témouchent sera renforcé par trois nouveaux établissements au chef-lieu de wilaya, à Béni Saf et à Hammam Bouhadjar, soit une capacité d’accueil de 148 lits. La wilaya d'Ain Témouchent dispose actuel- lement de 17 hôtels d’une capacité globale de 2.038 lits, outre deux hôtels non classés et 9 cam- pings familiaux relevant des £uvres sociales des entreprises, situés dans cinq communes cô- tières notamment à Béni Saf, Terga et Sidi Djel- loul. Cet ensemble de campings offre 2.460 lits constituant un support d’accueil surtout en sai- son estivale qui enregistre un flux estimé à de millions d’estivants sur les huit plages de la wi- laya d'Ain Témouchent.

MASCARA:

Enlèvement de 4,2 millions de mètres cubes de vase du barrage de Bouhanifia

millions de mètres cubes de vase du barrage de Bouhanifia Pas moins de 4,2 millions de

Pas moins de 4,2 millions de mètres cubes de vase ont été dégagés du barrage de Bouhanifia (Mascara) sur un objectif de 6 millions de m3 pro- grammés, a-t-on appris lundi à la direction des ressources en eau de la wilaya . Le chef de ser- vice irrigation agricole à la DRE de Mascara, Aouali Ould Yarou a indiqué qu’il était prévu l’en- lèvement de 6 millions m3 de vase du barrage en question à la fin du semestre courant, pour permettre l’augmentation des capacités de stockage des eaux de cet ouvrage estimées à 40 millions m3 dont la majorité se destine à l’irri- gation des périmètres agricoles et ce, après l’achèvement du projet d’adduction en eau de mer dessalée pour approvisionner les habi- tants de plusieurs communes . Ce projet ayant nécessité une enveloppe de 1,2 milliard DA, a connu un retard dans les délais contractuels en raison d’aléas techniques, selon la même source qui a expliqué que les travaux qui ont démarré en 2013 et devraient être achevés en 2015, ont bé- néficié d’une rallonge pour être livrés à la fin du semestre en cours . Cette opération de désenva- sement qui englobe l’aménagement d'accès pour installer les engins de dragage et d’enlève- ment de millions de mètres cubes de vase, touche 9 barrages et ce, pour assurer l’irrigation de périmètres agricoles de 6 wilayas, notamment celui de Habra pour la production des agrumes dans la région de Mohammadia.

APS

MASCARA

Raccordement de plus de 4.600 foyers au réseau de gaz naturel en deux mois

Pas moins de 4.640 foyers ont été raccordés au réseau de gaz naturel dans plusieurs communes de la wilaya de Mascara aux mois de janvier et février derniers, a-t-on appris lundi du directeur de l’énergie et des mines. Sur ce total, 3.000 foyers ont été raccordés dans la commune de Hachem, 607 à Makda, 545 à Sidi Bousaid et 488 à Nesmoth, a indiqué Ali Lamamri.

Le nombre de communes de la wi- laya raccordées au réseau du gaz natu- rel a atteint, jusqu’à fin février dernier, 33 sur les 47 collectivités que compte la wilaya, soit 11 communes de plus qu’en 2013, a-t-il ajouté annonçant que toutes les communes de la wilaya seront rac- cordées d’ici la fin d e l’année en cours. Quelque 13.000 foyers ont bénéficié du raccordement au réseau du gaz na- turel dans les quatre dernières an- nées au titre des projets financés sur les budgets de l’Etat (11.417 foyers) et de la wilaya (1.248). Les travaux sont en cours pour le raccordement de 11.054 autres foyers dans 15 agglomérations. Il seront récep- tionnés progressivement avant la fin de l’année en cours. A noter que 9,836 milliards DA ont été débloqués pour ces opérations du budget de l’Etat au titre du programme

TISSEMSILT

Plus de 260 foyers à Larbaâ raccordés au réseau de gaz de ville

260 foyers à Larbaâ raccordés au réseau de gaz de ville quinquennal et 89 millions DA

quinquennal et 89 millions DA de ce- lui de la wilaya. Le taux de raccordement au réseau de gaz de ville dans la wilaya s’élèvera

de 53,17 pour cent actuellement à 75 pc après l’achèvement des opérations en cours.

Un réseau d’approvi- sionnement en gaz de ville au profit de 263 foyers a été mis en service, lundi, dans la commune de Larbâa (Tissemsilt), a-t-on constaté. Cette opération, qui en- tre dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014, a permis la réalisation de plus de 18 kilomètres de réseau de transport et de distribution de gaz natu- rel, dotée d'une enveloppe budgétaire de plus de 296 millions de dinars. La commune de Lar- bâa est la seconde collec-

tivité de la wilaya à avoir bénéficié de l’opération de raccordement au gaz de ville, dans le cadre du plan en question, a-t-on indiqué. La commune de Sidi Slimane et le village d’Aïn Ferradja (commune de Khemisti) bénéficieront, prochainement à leur tour, de raccordement au réseau de gaz de ville, a in- diqué le directeur de l’énergie et des mines de la wilaya, soulignant que ces deux opérations connais- sent un taux d’avancement des travaux appréciable.

Des travaux sont égale- ment en cours pour la réa- lisation de deux réseaux de distribution de gaz de ville dans 06 communes (1.288 logements) et trois agglomérations rurales éloignées (452 logements). Ces travaux avancent à un rythme "acceptable", se- lon la même source. De son côté, le wali de Tissemsilt, Abdelkader Benmessaoud a indiqué, lors d’un point de presse en marge de la cérémonie de mise en service du ré- seau de distribution de gaz de ville à Larbâa,

qu'avec la concrétisation du programme de raccor- dement des communes et des groupements urbains en gaz de ville, un taux de 80% de couverture en cette énergie est atteint. La wilaya de Tissem- silt a bénéficié, dans le ca- dre du plan quinquennal précédent, d’une enve- loppe de 07,130 milliards DA pour le financement des travaux de raccorde- ment de 5.800 logements au réseau de gaz naturel au niveau de 10 com- munes et 12 groupements ruraux secondaires.

ANSEJ :

Financement de 100 projets initiés par des femmes en 2016 à Oran

Cent (100) projets d’inves- tissement initiés par des femmes portant création de micros entre- prises dans dif- férents do- maines écono- miques et de services à Oran ont été financés en 2016 par l'Agence nationale de soutien à l’Em- ploi de jeunes (ANSEJ), a-t-on appris lundi auprès de ce dispositif. Les micro entreprises créées par des femmes représentent 18% d’un to- tal de 557, a indiqué un cadre de la communication à l’agence ANSEJ d’Oran. Parmi ces micro entreprises, 48 ont été créées dans le secteur des services, 20 dans l’industrie, 17 dans l’artisanat, 11 dans les fonctions libé- rales (architecture, médecine et cabi- nets d’avocats), trois dans le domaine de la construction, des travaux publics et de l’irrigation et un (01) dans le sec- teur agricole, a précisé Bessam Bra-

un (01) dans le sec- teur agricole, a précisé Bessam Bra- him. Ces entre- prises ont

him. Ces entre- prises ont contribué à la création de 157

postes d’emploi

indirects, selon

la même

source.

L’entrepre-

nariat féminin à Oran connaît un développe- ment constant avec la création par des femmes de quelque 2.640 micro entreprises sur un total de 15.792 entreprises financées par l’ANSEJ à Oran de 1997 au 31 dé- cembre 2016. Afin d’encourager les femmes à investir le monde de l’entreprena- riat, l’ANSEJ a organisé, dernière- ment, une caravane sur l’entreprena- riat féminin qui a sillonné les com- munes d’Aïn El-Turck, Misserghine et Arzew pour expliquer les facilités of- fertes par cet organisme dans le do- maine de la création d’entreprises. Cette caravane a connu un grand engouement chez les femmes, a fait savoir la même source.

ANEM

SOUK AHRAS :

42 % des demandeurs d’emploi en 2016 sont des universitaires

Les universitaires repré- sentent 42 % du total de de- mandeurs d’emploi enregis- trés, en 2016, à l’Agence de wi- laya d’emploi (ANEM) de Souk Ahras, a indiqué lundi le directeur de l’agence, Abdera- zak Mazouz. Un total de 3.939 diplômés universitaires est inscrit à l’ANEM parmi les- quels 3.042 jeunes filles, selon le même cadre quå assure que 589 de ces diplômés ont des emplois mais recherchent de nouveaux postes mieux rémunérés. La même source a ajouté que la gent féminine constitue le plus grand nom- bre des participants aux pro- grammes de formation initiés par l’ANEM pour l’améliora- tion de l’employabilité.

Mercredi 8 mars 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

AIR ALGÉRIE

Le Syndicat des pilotes prône le dialogue social

Le Syndicat des pilotes de ligne algériens (SPLA) a relevé lundi à Alger l’importance du dialogue social au sein d’Air Algérie, et s’est dit prêt à contribuer à dépasser les difficultés qu’elle traverse.

Nous sommes conscients de la si- tuation actuelle de la compagnie. L’entreprise souffre de lacunes mana- gériales, de ce fait, on plaide pour l’application des textes et lancer un dialogue franc et transparent, et asso- cier le SPLA dans le processus de dé- veloppement de l’entreprise», a indi- qué le président du syndicat, Karim Seghouane, en marge d’une assemblée générale. Tout en plaidant pour une charte nationale des pilotes à même de pro- mouvoir le métier et préserver les ac- quis des pilotes, l’intervenant a fait part de la disposition du SPLA à coo- pérer avec la nouvelle direction d’Air Algérie afin, dit-il, de contribuer à dé- passer la situation difficile actuelle et rentabiliser davantage les activités de l’entreprise.

et rentabiliser davantage les activités de l’entreprise. Parmi les problèmes auxquels fait face la compagnie

Parmi les problèmes auxquels fait face la compagnie aérienne publique, figure, selon M. Seghouane, la concur- rence rude à l’échelle internationale et le départ de nombreux pilotes vers d’autres compagnies étrangères, sou- lignant l’urgence de mettre en place une ½ politique de gestion rigoureuse et de méthodes managériales strictes» au sein de la compagnie. Selon les données du syndicat, Air Algérie compte actuellement 450 pi- lotes, 200 autres sont en phases de for- mation, parmi eux 80 nouveaux pilotes ont rejoint la compagnie graduelle- ment depuis 4 ans. De son côté, le pré- sident du Syndicat national des tech- niciens de la maintenance aérienne (SNTMA) Boutoumi Ahmed a déploré le fait que l’activité maintenance d’Air Algérie ½ reste inexploitée » bien

qu’elle peut constituer une impor- tante source de rentrée de devises pour l’Etat. Le département maintenance a ob- tenu une accréditation délivrée par la Commission européenne de l’avia- tion civile et qui nous permet d’assu- rer les travaux de maintenance des ap- pareils pour différentes compagnies aériennes, mais à ce jour ce label n’est pas exploité à cause des lacunes de réglementation et l’absence de vo- lonté pour concrétiser ces services localement », a-t-il expliqué. Pour sa part M. Charef Mohamed, représentant du DG par intérim d’Air Algérie a affirmé que des mesures se- ront prises dans un future proche et qui auront, a-t-il promis, un impact positif sur le processus de développe- ment de la compagnie

ALGER

Sit-in des étudiants en pharmacie au CHU Mustapha-Pacha

Sit-in des étudiants en pharmacie au CHU Mustapha-Pacha Des étudiants en phar- macie, en grève depuis

Des étudiants en phar- macie, en grève depuis plus de trois mois, ont observé lundi un sit-in dans l'en- ceinte du Centre Hospi- talo-universitaire Musta- pha-Pacha (Alger), en appui

à leurs revendications so- cio-professionnelles et la création de nouvelles spé- cialités. Le sit-in des étu- diants en pharmacie, prévu initialement à la place du 1er mai, s'est transformé

en un rassemblement à l'in- térieur du CHU Mustapha Pacha. Ces étudiants re- vendiquent, depuis le mois de novembre dernier, la ré- vision de la réforme des études en pharmacie, la

création de nouvelles spé- cialités telles que la phar- macie industrielle et la pharmacie clinique. Ils revendiquent égale- ment la régulation du flux (diminution du nombre de places pédagogiques), la création du statut de phar- macien assistant et l'obliga- tion, pour les pharmacies de recruter les diplômés. Figure aussi dans la plate forme de revendications, le passage du 13ème au 16ème échelon dans la grille des salaires de la fonc- tion publique. Lors d'une rencontre, tenue début février der- nier, avec les délégués des étudiants en pharmacie, le Premier ministre Abdel- malek Sellal avait promis de prendre en charge toutes leurs revendications.

Plus de 1000 abonnés à Beni Messous privés d'électricité suite à une panne sur le réseau électrique

Une coupure du courant électrique a été enregistrée lundi après-midi dans la commune de Beni Messous (wilaya d'Al- ger) suite à une panne sur le réseau de moyenne tension au niveau du quartier de la "Chenille", ce qui a privé plus de 1000 abonnés de courant électrique, a indiqué la société de distribution de l'électricité et du gaz (SDA) de Bologhine. Une panne survenue à 15h 02 sur le ré-

seau terrestre de moyenne tension (10 KW) dans la commune de Béni Messous a privé plus de 1000 abonnés de courant électrique, soulignent les mêmes ser- vices expliquant que cette avarie a été oc- casionnée par les travaux effectués par une société dans cette localité sans tenir compte des câbles terrestres mis en place dans ce périmètre. De telles agressions oc- casionnent des pertes pour la SDA d'au-

tant plus que ces actes, récurrents ont pris des proportions alarmantes par rapport aux années précédentes, regrette la même source. Les équipes techniques sont in- tervenues pour réparer le réseau affecté afin que le courant électrique soit rétabli le plus tôt. Le numéro 33-03 est mis à la disposi- tion des abonnés pour s'enquérir de l'évo- lution de la maintenance.

BILAN ANNUEL DE LA GENDARMERIE NATIONALE DE SÉTIF:

Forte régression des accidents de la route, mais hausse dans le nombre des affaires traitées

Azzedine Tiouri.

Lors d’un point de presse organisé au siège du commandement du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Sétif, le colonel Hocine Aouiz, en pré- sence du chef d’état-major, le lieutenant- colonel Assas Hocine et des chefs des dif- férentes brigades, où il a présenté le bilan annuel de 2016, s’est déclaré très satisfait de la baisse sensible des accidents de la route enregistrés au cours de l’année pré- cédente où dans le classement, la wilaya est passée de la seconde à la 12e place au ni- veau national et ce, dira-t-il, grâce aux ef- forts de tout un chacun et du dispositif tant humain que matériel déployés sur le ter- rain’’. C’est ainsi que ce bilan fait ressortir que 172.324 affaires ont été traitées au cours de l’année passée entre les services de la po- lice judiciaire, administrative et routière. Pour ce qui est du premier corps, 1.893 af- faires ont été traitées, dont 936 contre des personnes, 743 contre des biens et 90 pour falsifications, impliquant 2.031 per-

sonnes avec 225 arrestations. Ces der- nières l’ont été pour crimes et délits divers, dont pour coups et blessures volontaires, violence, altercations, vols qualifiés etc. Dans le volet routier, il a été enregistré

389 accidents de la route, dont 110 mortels,

causant 129 décès et blessant 641 per- sonnes. L’année 2016 a été marquée par une baisse sensible de sinistres de 31,23 %, atteignant les objectifs tracé par le haut commandement, dira, le premier res-

ponsable de ce corps de sécurité au niveau de la wilaya de Sétif. Plus de 126.015 contra- ventions pour divers délits ont été dressées et 97.344 retraits de permis de conduire s’étalant sur différentes périodes ont été signalés. Dans le domaine du crime orga- nisé et la lutte contre la contrebande, les gendarmes ont eu à saisir durant cette même période près de 5 millions de pé- tards, 10 voitures, 1.173 lasers, 16.200 cou- teaux à cran d’arrêt, 908 gyrophares et

1.497 téléphones portables pour un mon-

tant estimé à 108 milliards de centimes.

Dans le chapitre des stupéfiants, pas moins de 6 importants réseaux de drogue

ont été démantelés avec le traitement de

155 affaires avec l’aboutissement de 242 ar-

restations. Plus de 319 kg de kif traité, 14.526

comprimés de psychotropes et 6 véhi- cules ont été saisis dans les différentes opé- rations. Le tout estimé à plus de 13,7 mil- liards de centimes. Dans le domaine du tra-

fic d’armes à feu, 32 affaires ont été traitées avec l’arrestation de 45 personnes, la sai- sie de 10 pistolets, 28 fusils de chasse,

1.224 cartouches, 260 kg de poudre et 803

capsules. Pour ce qui est du numéro vert, 169.495 appels ont été reçus pour divers motifs, ac- cidents de la route, appel au secours, etc. Le colonel Hocine Aouiz ne manquera pas de souligner que la wialya de Sétif a une couverture sécuritaire de 100 % et que to- tutes les 60 communes sont dotées d’au moins une brigade de gendarmerie. Il informera de la création d’un second pe- loton de l’autoroute du coté Est et d’une section d’intervention à El Eulma. Quant aux perspectives d’avenir, il sera beaucoup question de numérisation dans les domaines et secteurs de ce corps im- portant de sécurité.

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mercredi 8 mars 2017

ALLEMAGNE:

Huit membres d'un groupuscule jugé pour «terrorisme» anti-réfugiés

groupuscule jugé pour «terrorisme» anti-réfugiés Huit membres d'un groupus- cule d'extrême droite

Huit membres d'un groupus- cule d'extrême droite allemand

L'acte d'accusation, lu mardi matin, leur attribue cinq attaques

qualifié de «terroriste» compa- raissent mardi pour une série d'attaques menées en 2015 contre des réfugiés et des adversaires po-

à l'explosif menées entre juillet et novembre 2015 à Freital, dans la banlieue de Dresde (est), contre des foyers de demandeurs d'asile

litiques, ont rapporté des mé-

et

des cibles de la gauche locale.

dias. Ces sept hommes ainsi

Elles ont fait deux blessés.

qu'une femme sont jugés au

«Par ce biais, ils ont voulu

moins jusqu'en septembre à Dresde (est) pour «constitution

créer un climat de peur et de ré- pression», affirmait en novembre

d'une entreprise terroriste», «ten-

le

parquet fédéral, seul compé-

tative de meurtre» et «blessures corporelles», parmi d'autres chefs, selon ces médias.

tent en matière de terrorisme, en renvoyant le «groupe de Freital» devant le tribunal de Dresde.

Démission du patron du futur aéroport international de Berlin

Le patron du futur aéroport international de Berlin a démis- sionné de ses fonctions, ont annoncé lundi les autorités. Karsten Mühlenfeld a jeté l'éponge lors d'une réunion du conseil de surveillance de l'aéroport de Berlin-Brandebourg (BER), a in- diqué l'Etat régional (Land) du Brandebourg (est), qui finance la structure avec le Land de Berlin et l'Etat fédéral allemand. Le départ de M. Mühlenfeld, sous le feu des critiques en rai- son de nouveaux retards dans la livraison du BER, a été décidé «à l'amiable» et de façon «constructive», a précisé Michael Müller, maire de Berlin et patron du conseil de surveillance. Il va être rem- placé par Lütke Daldrup, membre de l'équipe de M. Müller. Le BER, dont les travaux ont débuté en 2006, devait être inau- guré le 3 juin 2012 mais le rendez-vous avait été ajourné au der- nier moment en raison de graves dysfonctionnements tech- niques, liés notamment à la protection anti-incendie, avant que des soupçons de pots-de-vin ne se fassent jour.

POUR FAUTES ET NÉGLIGENCES

Un zoo britannique perd sa licence

FAUTES ET NÉGLIGENCES Un zoo britannique perd sa licence Un zoo britannique où de multiples fautes

Un zoo britannique où de multiples fautes et négli- gences ont contribué à la mort de 486 animaux et d'une em- ployée en quatre ans, s'est vu refuser lundi le renouvelle- ment de sa licence d'exploita- tion. Situé à Dalton-in-Furness (nord-ouest de l'Angleterre), le «South Lakes Safari Zoo» a

perdu entre janvier 2013 et septembre 2016 486 animaux, selon un rapport rédigé par des enquêteurs mandatés par

le

gouvernement britannique

et

rendu public mercredi der-

nier. L'enquête a aussi souli- gné les manquements du pro- priétaire concernant le per- sonnel, alors qu'une employée

a été tuée en 2013 par un tigre

de Sumatra. Le zoo avait été condamné en 2016 au verse- ment d'une amende de 255.000 livres (299.500 eu- ros). Lundi, le comité local de réglementation des li- cences a voté «à l'unanimité» contre le renouvellement de l'autorisation de fonctionner du zoo. Le propriétaire a dés- ormais 28 jours pour faire ap- pel du refus du renouvelle- ment de la licence sans quoi l'établissement devra fermer. En 2016, le zoo comptait quelque 1.600 animaux. APS

BELGIQUE:

Hommage aux 193 victimes du naufrage du ferry Herald en 1987

La Belgique a rendu hommage lundi aux 193 personnes mortes il y a 30 ans dans le naufrage du ferry Herald of Free Entreprise. Le ferry devait relier le port anglais de Douvres mais avait chaviré peu après son départ de Zeebrugge (nord) le 6 mars 1987.

«Voici trente ans que s'est écrit

ici un récit de peine, de douleur et d'épreuves. Je voudrais m'incli- ner ici devant ceux pour qui le temps s'est arrêté à cet endroit», a déclaré le gouverneur de la pro- vince de Flandre orientale, Carl De- caluwé, à bord d'un patrouilleur de

la marine belge sur les lieux même

de l'accident, à environ un kilomè-

tre des côtes belges.

Le gouverneur, qui représentait l'Etat belge, et l'ambassadeur de Grande-Bretagne, Alisson Rose, ont ensuite jeté chacun une cou-

ronne de fleurs à la mer, tandis que

la corne de brume résonnait après

une minute de silence. La flottille belge était composée d'autres navires, à bords desquels

était composée d'autres navires, à bords desquels se trouvaient d'anciens secou- ristes, tandis que des

se trouvaient d'anciens secou- ristes, tandis que des survivants et des proches de victimes ont parti- cipé à une cérémonie du souvenir au pied d'un mémorial érigé à Zeebrugge. Le vendredi 6 mars 1987, le He- rald of Free Entreprise, propriété

de la compagnie Townsend Tho- rensen, avait quitté le port de Zee- brugge dans la soirée, avec 80 membres d'équipage, 459 passa- gers, 81 voitures, 3 bus et 47 ca- mions à son bord. Alors que le navire s'éloignait du port, les portes du garage laissées

grandes ouvertes par erreur, des tonnes d'eau ont envahi le pont central, provoquant son naufrage en une minute à peine.

Reconnu responsable du nau- frage du navire, le capitaine David

Lewry s'était vu retirer sa licence, tandis que la compagnie Townsend Thoresen a changé de nom pour devenir «P&O European Ferries». Le naufrage du Herald of Free Enterprise compte parmi les plus meurtriers de ces dernières décen- nies en Europe. En 2012, l'acci- dent du Concordia au large de la Toscane a fait 32 morts, tandis que celui du Boulgaria en 2011 sur la Volga (Russie) a causé la mort de

122 morts. La pire catastrophe ma-

ritime civile en Europe en temps de

paix reste le naufrage, le 27 septem- bre 1994, du ferry «Estonia» reliant Tallinn à Stockholm, qui avait fait

852 morts.

KENYA

Un des derniers éléphants aux défenses géantes tué

Un des plus vieux et plus grands éléphants d'Afrique a été tué par des braconniers dans un parc du sud du Kenya, a annoncé lundi une or-

ganisation de protection de la faune sauvage, sou- lignant qu'il ne reste dés- ormais plus que 25 pa- chydermes aux défenses géantes dans le monde. Satao II, nommé d'après un autre éléphant géant tué en 2014, a été retrouvé mort lundi dans

le parc national de Tsavo,

a indiqué Richard Moller,

de l'organisation Tsavo Trust. M. Moller suspecte que l'animal a été tué par une flèche empoison- née, technique appré- ciée des braconniers car silencieuse. «Heureuse- ment, grâce au travail que nous réalisons en

«Heureuse- ment, grâce au travail que nous réalisons en collaboration avec le Ser- vice kényan de

collaboration avec le Ser-

vice kényan de la faune sauvage (KWS), nous avons trouvé la carcasse avant que les bracon- niers ne puissent lui ar- racher son ivoire», a-t-il précisé, ajoutant que deux braconniers pré- sumés avaient été arrêtés dans cette affaire.

Agé d'environ 50 ans,

Satao II était doté de deux défenses pesant plus de 50 kilos chacune, et qui étaient tellement longues qu'elles tou- chaient pratiquement le sol. «Il avait survécu à de nombreuses sécheresses et probablement à d'au- tres tentatives de bra-

connage», a regretté M. Moller. La mort de Satao II si- gnifie qu'il ne reste plus que 25 éléphants dotés de telles défenses à tra- vers le monde, dont 15 au Kenya, a-t-il ajouté. «Ce sont des icônes, de véri- tables ambassadeurs des éléphants». Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la po- pulation des éléphants d'Afrique vient d'enre- gistrer sa plus impor- tante chute depuis 25 ans: le continent compte environ 415.000 élé- phants, soit 111.000 de moins que lors de la der- nière décennie. Et le massacre continue au rythme vertigineux d'en- viron 30.000 éléphants par an.

MADAGASCAR:

Les côtes du nord frappées

par le cyclone Enawo

Le cyclone tropical Enawo a at- teint hier à la mi-journée les côtes du nord-est de l'île de Madagascar avec des vents d'une extrême vio- lence atteignant plus de 290 km/h en rafales, ont indiqué les ser- vices météorologiques malgaches.

«Mardi 7 mars 2017 à 12h00 (9h00 GMT), Enawo a atterri et frappe Antalaha avec des vents terribles de 210 km/h et des rafales

à 290km/h», a indiqué la directrice

générale de ces services, Samueline Rahariveloarimiza.

Les autorités malgaches ont décrété «l'alerte rouge» aux vents et aux inondations «pour tout le

nord du pays», a précisé Mme Ra- hariveloarimiza. Selon le dernier bulletin de Mé- téo Madagascar émis à 10h00 GMT, Enawo se déplace vers l'ouest et menace la capitale Antananarivo, qu'il devrait atteindre dans la jour- née de mercredi. Le Bureau national de gestion des risques et catastrophes avait conseillé dès lundi aux habitants

des zones susceptibles d'être tra- versées par Enawo de «quitter les bas quartiers, d'aller se réfugier en hauteur et de faire des stocks d'eau et de nourriture». Des équipes de secouristes ont

été prépositionnées sur la côte pour venir en aide aux popula- tions. Régulièrement, les cyclones tropicaux font des dizaines de vic- times et de nombreux sinistrés à Madagascar. En 2012, le cyclone Giovanna et la tempête tropicale Irina y avaient provoqué la mort de

112 personnes et fait 90.000 sinis-

trés. Le cyclone Enawo frappe Ma- dagascar alors que l'île souffre déjà d'une intense sécheresse qui a entraîné une hausse du prix du riz, l'aliment de base des popula- tions, et de graves pénuries alimen- taires, notamment dans le sud.

Mercredi 8 mars 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 11

ROUMANIE:

Procès en vue dans un scandale d'infections nosocomiales

en vue dans un scandale d'infections nosocomiales Une société pharmaceutique roumaine accusée d'avoir

Une société pharmaceutique roumaine accusée d'avoir livré à des hôpitaux des désinfectants fortement dilués a été renvoyée lundi devant la justice, ont an- noncé les procureurs. La compagnie Hexi Pharma, sa directrice Flori Dinu et son chi- miste Mihai Leva sont accusés d'avoir «entravé le combat contre les maladies contagieuses» dans plusieurs centaines d'établisse- ments de santé en Roumanie, se- lon un communiqué des enquê- teurs. La société est également accu- sée d'«usage de faux» et ses respon- sables de «faux». L'affaire avait été révélée par une enquête de presse et, d'après les experts, elle expli- querait le grand nombre d'infec- tions, souvent fatales, contractées par les malades hospitalisés, géné- ralement passées sous silence dans les statistiques officielles. Sur 41 produits vendus par Hexi Pharma pendant six ans, du 1er juin 2010 au 16 mai 2016, 39 ont ré- vélé une «concentration de subs- tances actives et une efficacité bio-

cide» non conformes, estiment les procureurs. Ils ont été livrés à 340 unités sanitaires roumaines. L'enquête donne deux exemples de produits non conformes : un qui «ne contient pas les substances actives déclarées» et un autre qui dispose d'une concentration de désinfectant égale à près de la moitié de celle inscrite sur le pros- pectus. Au cours d'un contrôle ef- fectué début mai 2016, les autori- tés sanitaires avaient découvert des désinfectants non conformes dans une cinquantaine d'hôpi- taux, dont neuf des plus grands éta- blissements hospitaliers de Bu- carest. L'éclatement de ce scandale avait poussé à la démission le mi- nistre de la Santé de l'époque Pa- triciu Achimas Cadariu, qui avait tenté de relativiser la portée des in- fractions découvertes par les auto- rités sanitaires. Le patron de la société, Dan Condrea, s'est tué en mai 2016 à bord d'une voiture qui a heurté de plein fouet un arbre, selon une en- quête des procureurs qui ont conclu à un suicide.

NIGERIA

Un ancien gouverneur condamné à 5 ans de prison pour corruption

gouverneur condamné à 5 ans de prison pour corruption Un ancien gouverneur nigé- rian a été

Un ancien gouverneur nigé- rian a été condamné lundi à cinq ans de prison pour «corruption», selon des médias. James Bala Ngi- lari a été jugé coupable de violation des procédures régulières d'attri- bution de contrats pour l'achat de 25 voitures d'un montant total de 167,8 millions de nairas (497.000 euros), selon un communiqué cité par les médias. Il a été le gouver- neur de l'Etat d'Adamawa (nord- est) d'octobre 2014 à mai 2015. Au départ vice-gouverneur, il avait remplacé à la tête de l'Etat Murtala Nyako, limogé suite à des accusations de corruption - les poursuites sont toujours en cours, selon la même source. Le tribunal a jugé M. Ngilari coupable de 18 chefs d'accusation

- sur 19 - portés contre lui par l'agence anticorruption du Nigeria, la Commission des crimes éco- nomiques et financiers (EFCC), et n'a pas eu la possibilité de payer une amende. «J'espère que sa condamnation et sa peine serviront à dissuader les gouverneurs actuels» d'éventuels détournements d'argent public, a affirmé le juge Nathan Musa cité par l'AFP. L'avocat de la défense, Samuel Toni, avait plaidé la clémence en raison de la «contribution inesti- mable de son client quand il était le gouverneur de l'état pendant la période difficile (de l'insurrection de Boko Haram)». Le groupe extrémiste armé a mené de nombreuses attaques dans l'Etat de l'Adamawa au cours de l'année 2014, alors qu'il s'empa- rait de larges portions de terri- toire dans tout le nord-est du Ni- geria. Avant d'être emprisonné, l'an- cien gouverneur a affirmé aux journalistes que le jugement était «biaisé» et qu'il ferait appel. Le président nigérian Muham- madu Buhari a été élu il y a deux ans lors d'une alternance démocra- tique sur la promesse de lutter contre la corruption endémique et le pillage des fonds publics par les politiciens et les fonctionnaires.

TEMPÊTE EN FRANCE:

Deux morts, 600.000 foyers sans électricité

EN FRANCE: Deux morts, 600.000 foyers sans électricité Une violente tempête baptisée Zeus a balayé lundi

Une violente tempête baptisée Zeus a balayé lundi la France, fai- sant deux morts et privant 600.000

foyers d'électricité, ont annoncé les secours et les autorités. Le chauffeur d'un camion qui transportait des bouteilles de gaz

a été tué par la chute d'une grosse

branche sur son véhicule dans les Alpes du sud, ont indiqué les pom- piers. Un automobiliste a par ail- leurs été tué par la chute d'un ar- bre de 20 mètres dans le sud-

ouest. La tempête Zeus a soufflé

sur la façade ouest de la France avant de se déplacer en fin d'après- midi vers le centre du pays et le sud-est. Météo-France a relevé des «valeurs exceptionnelles» sur

ITALIE:

Le taux de natalité revu à la baisse en 2016

les côtes occidentales allant jusqu'à

193 km/h. Trois adolescents ont été

grièvement blessés dans l'ouest alors qu'ils se rendaient en cours, et quatre enfants légèrement bles- sés à Brive (sud-ouest) après l'ef- fondrement de la toiture d'une

école, a indiqué le Premier minis- tre Bernard Cazeneuve dans un communiqué, cité par l'AFP. A 16H00 GMT, 600.000 foyers étaient privés d'électricité à travers le pays, selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité. De fortes pluies ont par ailleurs entraîné la fermeture de l'accès à l'une des autoroutes qui dessert la capitale, a précisé Bernard Caze- neuve.

Les naissancse sont de plus en plus revues à la baisse en Italie avec un taux de natalité ayant atteint en 2016 son mini- mum historique et une population chaque année plus

bre de naissances en baisse, la population italienne ne cesse de vieillir: près d'un Ita- lien sur quatre (22,3%) a plus de 65 ans, selon ce rapport de l'Istat. L'âge moyen des Italiens a

plus difficiles pour les familles d'élever un enfant», selon son président Carlo Rienzi cité par l'AFP, qui évalue à quelque 10.000 euros le «coût» annuel d'un enfant en bas âge.

âgées, a indiqué lundi l'Institut natio- nal de la statistique (Istat). En 2016, le nombre de nais- sances en Italie a at-

atteint 44,9 ans soit deux mois de plus qu'en 2016. Cette nouvelle baisse de la natalité est le résultat des «difficultés et de

Devant ces coûts en hausse, le pouvoir d'achat des familles est en baisse, «ren- dant impossibles pour une grande par-

teint 474.000, soit

l'incertitude écono-

tie de la population

près de 12.000 de

miques dans les-

les dépenses liées à la

moins par rapport à l'année précédente (- 2,4%). Le taux de fé- condité est en baisse

quelles se trouvent les familles ita- liennes», a com- menté la Codacons,

naissance d'un en- fant», a encore es- timé M. Rienzi. L'Ita- lie est avec l'Espagne

à

1,34 pour la sixième

principale associa-

et l'Allemagne l'un

année consécutive, selon la même source. Avec un nom-

tion de consomma- teurs en Italie. Celles- ci rendent «toujours

des pays européens où la natalité est la moins élevée.

SÉNÉGAL

18 morts dans une collision entre un car et un camion-citerne

Dix-huit personnes ont été tuées dimanche soir dans une collision entre un car de passagers et un ca- mion-citerne au Sénégal, ont rap-

porté lundi soir les médias. L'acci- dent s'est produit sur une route na- tionale près de la ville de Saint- Louis (nord), faisant sur le coup 15 morts tandis que huit blessés ont

été évacués par les secouristes aux urgences, ont indiqué la télévi- sion publique RTS et l'Agence de presse sénégalaise (APS). Trois des blessés sont décédés lundi, portant le bilan à 18 morts, selon les mêmes sources. Selon une source officielle citée par la RTS, la collision a été provoquée,

d'après les premières informa- tions, par «l'éclatement du pneu

avant du car» qui, dans le choc, «a pris feu». Cet accident survient moins de

48 heures après une catastrophe si-

milaire dans la région de Kaolack (centre), qui a fait douze morts, d'après une source hospitalière et des témoins cités par l'Agence sé-

négalaise. Vendredi soir, une collision en- tre un bus et un minibus a fait dix tués sur le coup et une cinquan- taine de blessés. Un des blessés est décédé durant son évacuation, un autre a succombé à ses blessures à l'hôpital.

12 DK NEWS

SAN

Mercredi 8

MALADIE RÉNALE :

UN DIAGNOSTIC SOUVENT TROP TARDIF

La maladie rénale est une affection sans symptôme, elle s'installe et se développe si le dépistage n'est pas fait à temps. En France, 30% des personnes atteintes par une maladie rénale ont été diagnostiqués trop tard selon la Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux (FNAIR).

La maladie rénale touche 500 millions d'individus dans le monde et 3 millions de personnes en France. Chaque année en France, près de 10 000 personnes sont infor- mées qu'elles souffrent d'une insuffisance rénale chronique (IRC). Mais pour plus d'un tiers d'entre elles, le diagnostic est posé au dernier moment. Elles doivent alors être dialysées en urgence. « Un dépistage pré- coce aurait pourtant permis de retarder et de préparer cette mise en dialyse, voire de l'éviter, notamment par un traitement de la maladie rénale, ou en cas d'IRC au stade ul- time, en proposant une greffe préemptive» explique Jean-Pierre Lacroix, président de la Fédération Nationale d'Aide aux Insuffi- sants Rénaux (FNAIR). «10% des insuffisances rénales chro- niques pourraient être évitées et 30% pour- raient être retardées de nombreuses années si on les dépistaient plus tôt et donc que les prises en charge étaient plus adaptées» in- siste-t-il. En France, 39 600 personnes sont dialysées, 31 100 individus sont porteurs d'un greffon rénal et 9 030 patients sont en attente d'une greffe de rein.

Dépistage par test d'urine

Pourtant le simple test d'urine par bande- lette permet déjà de dépister une protéinu- rie (la présence de protéines qui peut être symptomatique d'une atteinte rénale), une hématurie (présence de sang dans les urines) ou une glycosurie (présence de su-

cres dans les urines, caractéristique d'un diabète sucré). La Semaine Nationale du Rein (du 8 au 15 mars) organisée par la FNAIR sera l'occasion pour la population la plus large de se faire dépister de manière anonyme et gratuite par bandelette urinaire et d'obtenir des renseignements sur l'insuf- fisance rénale et les bonnes habitudes pour protéger ces organes précieux à notre santé.

Ralentir le vieillissement des reins

La FNAIR rappelle que chaque individu peut facilement ralentir le vieillissement de ses reins et insiste sur certaines recomman- dations alimentaires. Il est essentiel de boire au minimum 1 litre d'eau par jour pour faci- liter le travail des reins, de manger de ma- nière équilibrée en limitant l'apport en sel et en graisses animales et d'éviter les régimes hyperprotéinés qui «usent» les reins en les faisant beaucoup travailler. Elle insiste aussi sur l'importance de pratiquer quotidienne- ment et au moins 30 minutes une activité physique. Elle souligne qu'il est primordial de faire attention à l'automédication excessive. «Certains médicaments apparemment ano- dins (comme les anti-inflammatoires, y com- pris l'aspirine, ou les laxatifs) peuvent s'avérer toxiques pour vos reins à fortes doses et sur une longue durée. Il faut également éviter de consommer des produits dont la composition est mal connue (comme certaines herbes chi- noises).»

est mal connue (comme certaines herbes chi- noises).» REIN : UNE SOLUTION POUR RÉSOUDRE L’INSUFFISANCE RÉNALE

REIN : UNE SOLUTION POUR RÉSOUDRE L’INSUFFISANCE RÉNALE ?

Des chercheurs sont parvenus à implanter un bio-rein sur des rats sans aucun rejet, saignement ni caillot. C'est une pre- mière dans le domaine de la médecine régénérative et une avancée de taille dans la lutte contre l'insuffisance rénale. Ce prototype de rein recréé en laboratoire donne de l’espoir aux personnes souffrant d’insuffisance rénale . Des scienti- fiques du Massachusetts General Hospital de Boston ont réussi à fabriquer un rein et à l’implanter sur des rats. Cette expé- rience ouvre la voie à la réalisation d’autres organes tels les

poumons, le foie ou le cœur. Concrètement, les chercheurs ont vidé le rein d’un rat avec une solution détergente. Cette enve- loppe de collagène a ensuite été remplie par des cellules endo- théliales humaines et des cellules rénales de rats de nouveau-nés. Une fois rempli, le bio-rein a été transplanté sur des rats dont un rein avait été enlevé. L’organe artificiel a filtré le sang et a commencé à produire de l’urine sans aucun saigne- ment, rejet ni caillot, explique la revue Nature Medicine, où l’étude a été publiée. La route est encore longue avant de passer

aux tests sur les humains, préviennent les scientifiques. Tou- tefois, l’objectif de cette expérience est d’aider les personnes souffrant d’insuffisance rénale dont le quotidien est rythmé par les dialyses, explique Harald Ott, du centre hospitalier du Mas- sachusetts. Si les recherches sur cette technologie avancent, les patients en attente d’une greffe de rein pourraient recevoir de nouveaux organes dérivés de leurs propres cellules afin de li- miter les risques de rejet, affirme le spécialiste de la médecine régénérative.

COMMENT DÉPISTER L'INSUFFISANCE RÉNALE

Souvent diagnostiquée tardivement, l'insuffisance rénale fait généralement peu de bruit, jusqu'au moment où les reins menacent de lâcher. Des dépistages sont organisés pour la Jour- née mondiale du rein. Un adulte sur dix souffre d'une affection rénale selon la Fon- dation du Rein , pourtant beaucoup l'ignorent. En cause, le re- tard de diagnostic face à ces maladies silencieuses, qui donnent peu ou pas de signes visibles pendant une longue période. Et quand les signes se déclarent, il est urgent d'agir : de nombreux malades meurent prématurément des conséquences de l'insuf- fisance rénale ou d'autres pathologies des reins. Pour y remédier et prendre en charge les patients le plus tôt possible, la Fondation Internationale des Fondations du Rein coordonne des actions à travers le monde à l'occasion de la Journée mondiale du rein, organisée le 9mars prochain.

En France, la FNAIR (Fédération Nationale d'Aide aux Insuf- fisants Rénaux) prévoit toute la semaine de nombreuses actions sur tout le territoire, avec en premier lieu des événements pour sensibiliser le grand public, et des dépistages gratuits et ano- nymes de l' insuffisance rénale . Cette pathologie prise à temps peut être ralentie voire stoppée grâce à des médicaments et des mesures hygiéniques spécifiques. Cette année, l'accent est mis sur le lien entre obésité et trou- bles de la fonction des reins, avec comme leitmotiv « Une vie saine pour des reins sains ». Un colloque ouvert au grand public aura lieu à l'Académie Nationale de Médecine à Paris ce 9 mars. Il réunira de nombreuses sociétés savantes et associations pour tenter d'enrayer la progression des malades rénales chro- niques, qui devraient augmenter de 17% en dix ans selon l'Or- ganisation mondiale de la santé.

rénales chro- niques, qui devraient augmenter de 17% en dix ans selon l'Or- ganisation mondiale de

NTÉ

In topsanté.fr

8 mars 2017

DK NEWS 13

 

Antibiotiques :

2 ans pour diminuer leur consommation de 25%

d

d
 

La résistance des

bactéries aux traitements antibiotiques est la cause de 12 500 décès chaque année en France. Pour faire face à cette antibiorésistance, le gouvernement a rédigé une "feuille de route" afin de diminuer la consommation d'antibiotiques de 25% d'ici 2018. Avec près de 100 millions de boîtes d'antibiotiques remboursées chaque année par l'Assurance maladie, la France est l'un des pays européens qui consomme le plus ce type de médicaments, juste derrière la Grèce. Notre consommation est en moyenne 30% plus élevée que celle des autres pays d'Europe et trois fois plus élevée que les pays les plus vertueux. Or, entre 30 et 50% de ces traitements sont prescrits inutilement car inadaptés aux maladies pour lesquelles ils ont été prescrits. C'est pourquoi un Comité

intergouvernemental vient d'élaborer une feuille de route contre l'antibiorésistance . Une feuille de route qui peut se résumer en quatre axes, comme le souligne la ministre des Affaires sociales et de la Santé

u-

Marisol Touraine :

es

mieux sensibiliser le public, mieux utiliser les

antibiotiques, davantage

soutenir la recherche et l'innovation et enfin,

renforcer la

ar

s-

es

de

li-

 

surveillance.

ne

Chaque année, 160

000

infections résistent

aux antibiotiques Selon un rapport de l'Institut national de

veille sanitaire, près de

160

000 personnes sont

atteintes d'une infection à germe résistant aux antibiotiques. Et 12 500 patients en décèdent. Afin de contenir ce phénomène, le Comité interministériel veut inciter à réduire la consommation d'antibiotiques de 25% d'ici 2018. "Mon objectif, c'est que dans 3 ans, le nombre de décès associés à l'antibiorésistance soit passé sous la barre de 10 000" insiste la ministre de la Santé.

GREFFE DE REIN : DÉCOUVERTE D'UNE DES CAUSES DE REJET

Une greffe de rein sur deux est rejetée par le système immunitaire dans les dix ans qui suivent la greffe. Des chercheurs américains viennent de découvrir une des causes de ces rejets.

En cas d'insuffisance rénale chronique grave, le rein n'assure plus ses fonctions et le malade a besoin d'un traitement de sup- pléance : la dialyse ou une greffe de rein . A ce jour en France 42 500

personnes sont dialysées et 33 700 ont reçu une greffe. Mais même après une opéra- tion réussie, il arrive que le sys- tème immunitaire du patient finisse par rejeter le rein greffé. Il existe deux types de rejet :

aigu et chronique. Le rejet aigu se produit rapidement et l'organe est rejeté en un an. Le rejet chronique prend plus de temps et se déve- loppe lentement au fil des ans, pour se terminer par un échec dans les 3 à 10 ans qui suivent la greffe : le système immunitaire de l'hôte reconnaît le nouveau rein comme "étranger" et monte une réponse immunitaire contre lui, le détruisant lentement. Ainsi après 3 ans, 17% des greffes de rein échouent. Les chercheurs de l'Institut de recherche La Jolla de Californie

de l'Institut de recherche La Jolla de Californie (Etats-Unis), dirigés par le profes- seur Daniel Salomon,

(Etats-Unis), dirigés par le profes- seur Daniel Salomon, ont utilisé une expression des gènes pour

étudier l'activité de rejet aigu et chronique et vérifier s'il y a des si- militudes entre les patients dont

l'organisme a rejeté la greffe. Pour cette étude, publiée dans l'American Journal of Transplan- tation, l'équipe a analysé 324 biop- sies rénales. Ils ont constaté que 80% des gènes exprimés dans le rejet aigu étaient partagés dans les tissus des reins ayant souffert de rejet chronique. "Il s'agit de la même maladie. Que le rejet arrive dans le mois qui suit la greffe ou 5 ans après ne change rien : la réponse immuni- taire est la même d'un point de vue moléculaire" explique le Pr Salo- mon. Cette étude apporte un espoir dans le traitement anti-rejet de la greffe chronique car cela signifie que les médicaments immuno- suppresseurs utilisés pour le rejet aigu pourraient également être utilisés pour le rejet chronique. En outre, le Professeur Salomon es- time que ces résultats seront pro- bablement valables pour les transplantations hépatiques, car- diaques et pulmonaires.

PREMIÈRE ABLATION D’UN CANCER DU REIN PAR LE NOMBRIL

Un patient de 46 ans a été soi- gné d'un cancer du rein via une simple opération réalisée avec un robot chirurgical. C'est une première mondiale :

l’équipe d’urologie et de chirur- gie de la transplantation de l’Hô- pital Edouard Herriot a réalisé l'ablation d'un cancer du rein à travers le nombril, indiquent les Hospices civils de Lyon (HCL) dans un communiqué le 29 avril. L'intervention, réalisée sur un patient de 46 ans à l'aide d'un robot chirurgical est une nou- veauté car seule la partie cancé- reuse a été retirée, contrairement

aux autres interventions du même genre où l'organe entier

avait été extrait. Cette néphrecto-

mie partielle a permis de préser- ver la fonction rénale du patient ,

qui est sorti de l'hôpital avec un

simple pansement sur le nom- bril. "Cette nouvelle approche chi- rurgicale robotique à travers l’ombilic présente plusieurs avantages pour le patient", ex- plique le Dr Sébastien Crouzet, l’urologue qui a réalisé l'opéra- tion, dans le communiqué. "Un avantage esthétique évident : une fois refermée, la cicatrice est lar- gement enfouie dans le nombril offrant une chirurgie quasiment sans cicatrice visible. Elle semble également diminuer les douleurs post opératoires et accélérer la convalescence, du fait de la petite

taille de la cicatrice et de l’ab- sence de lésion des muscles de la paroi abdominale." Concrètement, une gaine plas- tique a été insérée au niveau du nombril, après avoir effectué une

insérée au niveau du nombril, après avoir effectué une incision d'environ 3 cm. C'est par cette

incision d'environ 3 cm. C'est par cette gaine que le système robo- tique a été inséré. Le chirurgien a ensuite dirigé les mouvements du robot à l'intérieur du patient

grâce à une console de contrôle. La partie cancéreuse du rein a donc été coupée et placée dans un sac d'extraction, pour être enfin retirée par le nombril.

Du sang dans les urines : quand consulter ?

Du sang dans les urines : quand consulter ?

Du sang dans les urines : quand consulter ?

Découvrir du sang dans ses urines est

toujours inquiétant. Pourtant, les

hématuries sont le plus souvent signe d'une infection bénigne qu'un traitement permet de guérir. Le point avec l'Association française d’urologie. La présence de sang dans les urines (appelée hématuries en langage médical) est un signe qui alarme souvent les personnes qui découvrent que leur urine a soudainement changé de couleur . "Les hématuries macroscopiques (c'est-à-dire que l'on voit à l'œil nu) sont en effet un motif fréquent de consultation aux urgences, explique le Pr Morgan Rouprêt du comité cancérologie de l'Association française d'urologie. Les patients pensent d'emblée à un cancer alors qu'il y a de nombreuses autres

causes possibles." Les hématuries

sont un symptôme, qui doit faire

rechercher une cause précise. Les calculs dans les voies urinaires (responsables de coliques néphrétiques ), une infection au niveau de la prostate ou du rein ( pyélonéphrite ), ou encore une infection urinaire sont les plus fréquentes. La présence de sang dans les urines peut également être due à une hémorragie anatomique de voisinage (lésion de l'urètre, traumatisme lors d'un rapport sexuel "Il faut, quoiqu'il en soit, consulter le médecin car, même s'il s'agit d'une pathologie bénigne, tout retard de diagnostic peut être préjudiciable" insiste le Pr Rouprêt.

Le premier interrogatoire du médecin permet de vérifier que le saignement est bien urinaire et qu'il ne s'agit pas de saignements vaginaux ou de sang dans le sperme. Et d'éliminer les éventuelles causes alimentaires car certains végétaux comme le chou rouge, la betterave ou encore la rhubarbe peuvent colorer les urines. Le médecin va également chercher les signes associés : fièvre, douleur dans un rein, envie fréquente d'uriner. L'examen cyto-bactériologique des urines (ECBU) est incontournable. Cet examen vise à confirmer et quantifier le sang dans les urines et à chercher la présence de germes pathogènes susceptibles d'expliquer sa présence. Un dosage sanguin va permettre aussi d'évaluer la fonction rénale.

susceptibles d'expliquer sa présence. Un dosage sanguin va permettre aussi d'évaluer la fonction rénale.
susceptibles d'expliquer sa présence. Un dosage sanguin va permettre aussi d'évaluer la fonction rénale.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Mercredi 8 mars 2017

AFFAIRE GDEIM IZIK :

Les avocats des prisonniers sahraouis dénoncent «un simulacre» de procès

Les avocats des prisonniers politiques sahraouis, condamnés par un tribunal militaire marocain, ont dénoncé hier à l’Assemblée française un simulacre» de procès qui doit reprendre lundi prochain à Rabat dans une juridiction civile. Organisée par trois députés français, Noël Mamère, Jacqueline Frayse, François Asensi, et l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), la conférence de presse des avocats des 24 militants sahraouis s’est voulue un moment d’expli- cation et de sensibilisation sur les conditions très difficiles» dont ils sont confrontés pendant la défense des prisonniers. Le député de la Gironde (sud-ouest de la France), Noël Mamère, a d’emblée déclaré que nous sommes confrontés à un procès inéquitable», appelant la France à jouer un rôle et dire son indignation face à ce procès +caricature+». Nous ne pouvons accepter que ce procès se tien- nent dans ces conditions et la France doit dire son mot», a-t-il dit devant quelques journalistes fran- çais, faisant remarquer que le Maroc a beaucoup d’amis dans cette maison (Assemblée française) et dans la presse française». Pour sa part, la députée des Hauts-de-Seine (Ile de France), Jacqueline Fraysse, a affirmé qu’au nom des droits de l’homme, notre devoir est de soutenir les prisonniers sahraouis pour un procès équitable». Les avocats, ainsi que les journalistes, doivent tra- vailler dans des conditions normales», a-t-elle réclamé, relevant que le roi du Maroc tente de mon- trer une façade démocratique». Pour leur part, les avocats français des militants sahraouis ont énuméré toutes les difficultés aux- quelles ils son confrontés durant, notamment les précédentes séances du procès, soulignant que les autorités marocaines refusent catégoriquement» de respecter le droit. Maître Joseph Breham a indiqué, dans son inter- vention, que le dossier incriminant les militants sahraouis est vide». Il n’y a pas, dans le dossier, les noms des 11 victimes marocaines», a-t-il dit, souli- gnant que pendant les procès les autorités maro- caines ont imposé pour que les plaidoiries se fassent en langue arabe, alors que pour juger les terroristes de Marrakech, elles ont été faites en français», a-t-il fait remarquer. Il a également indiqué que les avocats n’ont pas le droit de prononcer le mot torture» ou territoire occupé», en réactions de la salle ils étaient chahutés et recevaient des insultes, précisant que le président de l’audience n’écoutent même pas les avocats» et a décidé de ne pas appliquer» le droit international. Une autre membre du collectif de défense des détenus politiques sahraouis a annoncé qu’ils vont au Maroc pour parler du droit international huma- nitaire et pour son respect par les autorités maro- caines». Elle a rappelé que la Convention de Genève dans ses articles 64 et 66 stipule que le procès doit avoir lieu dans le territoire occupé et qu’il est interdit de transférer des prisonniers d’un territoire occupé vers un autre territoire non occupé (articles 49 et

72).

De son côté, la représentante de l’ACAT a indiqué que le Maroc a rejeté, il y a deux ou trois semaines, la décision du Comité de l’Onu contre la torture. Ce Comité de l’Onu, rappelle-t-on, a adopté une décision le 12 décembre dernier, dans laquelle il invite instamment le Maroc à indemniser le requé- rant de façon adéquate et équitable, comprenant les moyens nécessaires à sa réadaptation la plus com- plète possible, à initier une enquête impartiale et approfondie» sur les tortures dans le but de poursui- vre en justice les personnes qui pourraient être res- ponsables». La représentante l’ACAT a ajouté qu’en France, il n’y a aucun soutien, il y a un silence total concernant le Sahara occidental». Pour les animateurs de la conférence, l’enjeu du nouveau procès est de taille». Ce n’est pas seulement le procès de 24 accusés, mais c’est aussi celui de l’occupation et de la tor- ture». Au cours de la prochaine séance, les avocats de la défense comptent obtenir la nullité des aveux for- cés des prisonniers politiques sahraouis, sous la tor- ture, demandant la présence d’observateurs inter- nationaux.

FAMINE EN SOMALIE

Guterres veut une mobilisation «massive»

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé hier la communauté internationale à se mobiliser massivement pour «éviter le pire» en Somalie, pays de la Corne de l'Afrique sur lequel plane l'ombre d'une nouvelle famine.

«Il est possible d'éviter le pire, il est possible d'éviter

à la Somalie une situation

similaire à celle de 2011», a déclaré à la presse Antonio Guterres après s'être entre- tenu à Mogadiscio avec le nouveau président soma- lien Mohamed Abdullahi Mohamed, élu le 8 février et plus connu sous son sur- nom de «Farmajo». «Nous avons besoin d'un soutien massif de la part de la communauté internatio- nale pour éviter une répéti- tion des événements tra- giques de 2011», a ajouté M. Guterres, qui devait se ren- dre dans la journée dans un camp de déplacés du sud du pays. Sans cela, «nous ris- quons une tragédie absolu- ment inacceptable que la Somalie ne mérite pas», a soutenu M. Guterres qui avant son arrivée à Mogadiscio,avait souligné que «la combinaison du conflit, de la sécheresse, du changement climatique, des maladies et du choléra est un cauchemar». Le président somalien a noté: «nous faisons face à une sécheresse qui pour- rait devenir une famine si nous n'avons pas de pluie dans les deux prochains mois». Car une énième séche- resse ravage l'Est de l'Afrique et la Somalie est au bord d'un troisième famine en 25 ans.

ONU-LACTCHAD

au bord d'un troisième famine en 25 ans. ONU-LACTCHAD L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que plus de 6,2 millions de Somaliens - soit la moitié de la population - ont besoin d'une aide humani- taire d'urgence, dont près de trois millions qui souf- frent de la faim. Les nouvelles autorités de ce pays rongé par deux décennies de guerre et de

crises humanitaires à répé- tition ont décrété fin février l'état de «catastrophe natio- nale», et les images de corps émaciés commen- cent à émerger dans les médias, faisant ressurgir le spectre de la famine de 2011 qui avait fait 260.000 morts. L'ONU a officiellement déclaré le 20 février la famine au Soudan du Sud en guerre, où elle touche 100.000 personnes. La Somalie est elle, au même titre que le Yémen et le Nigeria, au bord de la famine. Plus de 20 millions de personnes risquent de mourir de faim dans ces quatre pays. Une famine est déclarée dès lors que plus de 20% de

la population d'une région

a un accès très limité à la

nourriture de base, que le taux de mortalité est supé- rieur à deux personnes

pour 10.000 par jour et qu'une malnutrition aiguë touche plus de 30% de la population.

«Il faut agir avant la famine» (ONG)

L'ONG Action contre la Faim a lancé mardi un appel à dons pour faire face à l'«urgence humanitaire» qui affecte la Somalie, pays de la Corne de l'Afrique sur lequel plane l'ombre d'une nouvelle famine. «Tous les indicateurs nous alertent ces derniers mois sur une catastrophe imminente» en Somalie, s'est alarmé Hajir Maalim, directeur régional des opé- rations pour Action contre la Faim, soutenant que «nous pouvons encore évi- ter le pire à ces familles en déployant dès maintenant des programmes à grande échelle». «Le pays se trouve dans une situation alimentaire inquiétante : la population doit faire face tout à la fois une sécheresse sévère et à la violence de groupes armés. Dans les mêmes conditions, la famine de 2011 avait décimé plus de 250 000 personnes, les sys- tèmes d’assistance ayant

tardé à être déployés», a-t-

il indiqué.

3 millions de personnes, soit 25% de la population, note l'ONG, «sont en situa- tion d’insécurité alimen- taire aigue à un niveau de crise ou d’urgence. Les taux de malnutri- tion sont également éle-

vés», indiquant également que «près de la moitié de la population, 6,2 millions de personnes, a besoin d’une assistance humanitaire.» L’Etat central peine à garantir un filet de protec- tion sociale à la population et le nouveau président élu Mohamed Abdullahi Mohamed a décrété la sécheresse «catastrophe nationale». «Une partie de nos pro- grammes sur place se réoriente déjà vers une aide nutritionnelle d’ur- gence et une assistance en eau, hygiène et assainisse- ment notamment via des distributions d’eau», a sou- ligné le directeur régional des opérations pour Action contre la Faim, indiquant que «la priorité demeure le renforcement des pro- grammes de nutrition à destination des enfants de moins de 5 ans ainsi que des femmes enceintes et allaitantes.» «Dans les prochaines semaines, nous voulons intervenir auprès de 30 000 personnes en dépis- tage et traitement de la malnutrition», a-t-il sou- tenu. Action contre la Faim «peut démultiplier ses efforts et couvrir des zones plus larges pour assister les populations vulnéra- bles au plus près de leur lieu de vie et selon les besoins identifiés», a-t-on affirmé, assurant que «l’ONG est prête à assister plus de 200 000 personnes

dans les prochaines

semaines. Cette interven-

tion n’est possible que dans des conditions de sécurité qui doivent être garanties pour les popula- tions et les acteurs huma- nitaires dans un contexte de violence chronique qui aggrave la situation.»

L'ONU appelle à des mesures efficaces pour lutter contre Boko Haram

Les Nations unies ont appelé à des mesures effi- caces pour soutenir la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram, a indiqué un communiqué de l'ONU après une visite des mem- bres du Conseil de sécurité au Nigeria, dernière étape d'une tournée dans la région. «Ce qui est néces- saire, c'est du développe-

ment à long terme», a déclaré à Abuja l'ambassa- deur britannique Matthew Rycroft, dont le pays occupe la présidence du Conseil de sécurité pour le mois de mars. «Ni les opérations mili- taires contre le terrorisme ni les opérations humani- taires à court terme ne résoudront ces crises pro-

longées», a-t-il ajouté, cité dans un communiqué de l'ONU. Selon lui, il y a besoin d'emplois, d'éducation, de droits de l'Homme, de ser- vices pour les personnes déplacées et les réfugiés dans la région, et de solu- tions pour faire face à la sécheresse et à d'autres problèmes environnemen-

taux. Dimanche, la déléga- tion du Conseil de sécurité qui a effectué une tournée dans quatre pays de cette région (Cameroun, Tchad, Niger et Nigeria), a rencon- tré des personnes dépla- cées à Maiduguri, dans l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, a indi- qué le communiqué onu- sien.

SOUDAN-ETATSUNIS

Le Soudan «mécontent» du nouveau décret migratoire de Trump

Le gouvernement soudanais a exprimé hier «son mécontentement» après la signature par le président américain Donald Trump de la nou- velle version du décret interdisant pendant 90 jours l'entrée des Etats- Unis aux ressortissants de six pays, dont le Soudan. Dans un communiqué, le minis-

tère soudanais des Affaires étrangères

a exprimé «ses profonds regrets et son

mécontentement concernant le décret pris par le président améri- cain». «Les citoyens soudanais n'ont jamais été liés à aucun crime ou acte

terroriste commis aux Etats-Unis», précise le texte, en appelant Washington à revenir sur «cette déci- sion sévère» frappant les Soudanais. Le Soudan fait partie des six pays, avec l'Iran, la Syrie, la Libye, la Somalie et le Yémen, à être concernés par le nouveau décret interdisant pendant 90 jours l'entrée des Etats- Unis à leurs ressortissants. Il rem-

place un décret pris le 27 janvier mais rapidement bloqué par la justice fédé- rale. Cette décision intervient quelques semaines après la levée «historique», par l'ex-président Barack Obama, de certaines sanctions

économiques américaines imposées au Soudan. Avant l'allègement de ces sanctions le 13 janvier, le Soudan se trouvait depuis 1997 sous embargo commercial des Etats-Unis qui l'accu- saient alors de soutenir des groupes armés. Le Soudan reste listé par les Etats-Unis comme un pays «soute- nant le terrorisme». Le 29 janvier, le ministère souda- nais des Affaires étrangères avait convoqué le chargé d'affaires améri- cain à Khartoum pour protester contre le premier décret signé par M. Trump.

APS

Mercredi 8 mars 2017 MONDE DK NEWS 15
Mercredi 8 mars 2017
MONDE
DK NEWS
15

SYRIE/IRAK:

Réunion des chefs d'état-major turc, américain et russe

Les chefs d'état-major turc, américain et russe étaient réunis hier dans le sud de la Turquie pour échanger sur la situation en Syrie et en Irak, a annoncé l'armée turque dans un communiqué.

Au cours de cette rencon- tre, qui n'avait pas été préa- lablement annoncée, le Turc Hulusi Akar, l'Américain Joseph Dunford et le Russe Valery Gerasimov échangeaient sur «les ques- tions sécuritaires régionales communes, à commencer par la Syrie et l'Irak», selon le communiqué. Le ministère russe de la Défense a confirmé la tenue de cette réunion, ajoutant que des discussions sur «des questions sécuritaires en Syrie et en Irak sont prévues au cours de cet événement». Les trois pays, qui pour- suivent des agendas diver- gents en Syrie, y combattent toutefois tous les trois le groupe terroriste autopro- clamé «Etat islamique» (EI/Daech).

terroriste autopro- clamé «Etat islamique» (EI/Daech). Cette réunion trilatérale survient après que le Premier

Cette réunion trilatérale survient après que le Premier ministre turc Binali Yildirim a affirmé, lundi soir, que son pays ne pour- rait lancer une opération pour prendre Minbej, dans le nord de la Syrie, «sans une coordination avec la Russie et les Etats-Unis».

Minbej, aux mains des Forces démocratiques syriennes (FDS), une coali- tion arabo-kurde, est dans le viseur de la Turquie qui veut en chasser les milices kurdes YPG qu'elle consi- dère comme «terroristes». Mais la situation autour de cette ville est devenue

particulièrement complexe ces derniers jours, avec le déploiement ostensible de militaires américains pour prévenir tout affrontement, et l'envoi d'un convoi du gouvernement syrien accompagné de véhicules russes. Pour Washington, les FDS représentent les forces combattantes locales les plus efficaces pour affronter au sol l'EI, alors que se pro- file une vaste offensive contre la «capitale» autopro- clamée de l'EI, Raqa. La réunion trilatérale survient également alors que les forces irakiennes soutenues par la coalition internationale antiterro- ristes progressent dans Mossoul, bastion de l'EI dans le nord de l'Irak.

PALESTINE-ISRAËL

Un Palestinien blessé par des tirs israéliens à Gaza, dix autres arrêtés en Cisjordanie

Un Palestinien a été blessé mardi par des tirs de soldats de l'armée d'occupation israélienne dans la bande de Gaza, alors que dix autres ont été blessés en Cisjordanie occupée, selon une source médicale palestinienne. Un Palestinien a été blessé par un tirs d'obus de soldats de l'armée d'occupation israélienne dans le nord de Gaza, a rap- porté le porte-parole du ministère de la Santé, Achraf El- Qodra. En outre, dix Palestiniens ont été arrêtés au cours d'incur- sions de l'armée israélienne dans les villes de BeitLahm, Jenine, et El Khalil. Les forces d'occupation israéliennes mènent quotidienne- ment des campagnes d'arrestation arbitraires à l'encontre de dizaines de Palestiniens en Cisjordanie et à El-Qods occupées.

de Palestiniens en Cisjordanie et à El-Qods occupées. ARGENTINE/ CORRUPTION: La famille Kirchner entendue par

ARGENTINE/

CORRUPTION:

La famille Kirchner entendue par la justice

CORRUPTION: La famille Kirchner entendue par la justice Les deux enfants de l'ex-présidente argen- tine

Les deux enfants de l'ex-présidente argen- tine Cristina Kirchner ont été convoqués lundi à Buenos Aires devant la justice pour s'expli- quer dans le cadre d'une affaire de corruption présumée qui vise toute la famille. Màximo Kirchner, député de 40 ans, et sa soeur Florencia, 26 ans, ont remis un écrit au juge Claudio Bonadio, qui soupçonne les Kirchner d'avoir encaissé des dessous de table en échange de marchés publics par le biais de la société immobilière familiale Los Sauces entre 2003 et 2015. Comme la loi le leur permet, ils ont récusé par écrit les accusations contre eux, sans répondre aux questions du magistrat. Dans le dossier Los Sauces, Cristina Kirchner est attendue au palais de justice de la capitale argentine mardi matin. En retrait de la vie politique depuis la fin de son mandat en décembre 2015, Mme Kirchner nie en bloc et dénonce «une campagne de per- sécution médiatico-judiciaire».

BIRMANIE:

Fuite de milliers de civils après les combats dans le nord

Des milliers de civils ont fui hier la région frontalière de Kokang (Birmanie) vers la Chine, au lendemain de combats très meurtriers entre l'armée bir- mane et des rebelles qui ont poussé Pékin a demandé un ces- sez-le-feu. La journée de lundi a été mar- quée par les affrontements les plus importants depuis 2015 avec au moins 30 personnes tuées. Au lendemain de ces combats, «près de 7.000 habitants ont fui vers la Chine», a précisé une source au sein de l'armée. Dans la foulée, Pékin a appelé les deux camps à «cesser le eu immédiatement et à rétablir l'or- dre dans les zones frontalières dès que possible», a déclaré à la presse Geng Shuang, porte- parole du ministère des Affaires étrangères. En 2015, lors des derniers com- bats, des milliers de civils bir- mans avaient trouvé refuge de l'autre côté de la frontière. Dans un communiqué publié mardi, l'armée a indiqué qu'elle avait employé de l'artillerie lourde pour repousser les rebelles qui étaient entrés dans Laukkai, la capitale de la région, avant l'aube lundi. Les insurgés de l'Armée de l'al- liance démocratique des nationa- lités de Birmanie (MNDAA) ont

démocratique des nationa- lités de Birmanie (MNDAA) ont «échoué» dans leur tentative de prendre Laukkai, a

«échoué» dans leur tentative de prendre Laukkai, a ajouté l'ar-

mée, qui a précisé que des civils et des «officiers de l'armée» étaient morts dans les combats. Depuis son indépendance en 1948, la Birmanie, où vivent plus de 130 ethnies différentes, est confrontée au soulèvement de groupes qui réclament plus d'au- tonomie. Depuis sa victoire historique aux élections de 2015, la diri- geante de facto Aung San Suu Kyi

a fait du processus de paix une de ses priorités. Mais ces derniers mois, le pays

a connu les combats les plus vio-

lents depuis des décennies entre des groupes rebelles et l'armée, qui reste ultra-puissante grâce à une Constitution héritée de l'époque de la junte.

IRAK

Le musée de Mossoul, vandalisé par les terroristes en 2015, est le plus important après celui de Baghdad

Le musée de Mossoul, repris hier par les forces de sécurité irakiennes au groupe ter- roriste autoproclamé Etat islamique (EI/Daech) qui l'avait vandalisé en 2015, est le plus important musée d'Irak après celui de Baghdad. Ce musée, déjà endommagé lors de la guerre contre l'Irak en 2003, abritait des objets inestimables des périodes assy- rienne et hellénistique, datant de plusieurs siècles avant l'ère chrétienne. Des unités de la police fédérale irakienne ont reconquis le musée archéologique", dans le cadre de l'of- fensive pour reprendre la partie ouest de la deuxième ville d'Irak, dernier bastion de l'EI dans le pays, a indiqué le général Raed Chakir Jawdat. Un officier des forces d'inter- vention rapide (FIR) a confirmé la reprise du deuxième plus important musée du pays, après celui de Baghdad, indiquant qu'elle avait eu lieu lundi. L'établissement a été "complètement détruit" par l'EI, qui a aussi "pillé des objets", a indiqué Abdulamir al- Mohammedawi.

Le groupe terroriste s'attaque à la civilisation En février 2015, une vidéo diffusée sur internet montrait l'EI réduire en miettes des statues, frises et autres objets pré-islamiques dans le musée de Mossoul, deuxième ville du pays dont le groupe terroriste s'est emparé au début de son attaque en juin 2014. On y voit les terroristes faire tomber des statues de leur piédestal et détruire au marteau- piqueur un immense taureau ailé assyrien ornant la porte de Nergal, splendeur archéo- logique de la ville. Selon des responsables des antiquités, quelques 90 oeuvres ont été détruites ou endommagées, des originaux pour la plupart. "La collection couvrait toute la gamme de la civilisation dans la région, avec des sculptures remarquables de villes royales comme Nimrod, Ninive, et Hatra", souligne alors le directeur du Metropolitan Museum de New York (Met), Thomas Campbell. Au début des années 1990, le musée exposait plus de 1.000 objets. Mais après la première guerre du Golfe, tous les musées de province dont celui de Mossoul ont été fermés au public et leurs antiquités transportables acheminées vers le musée de Baghdad. Les pièces montrées dans la vidéo étaient trop lourdes pour être déplacées. Ces destructions avaient provo- qué un tollé international, des experts les comparant à la démolition des Bouddhas de Bamiyan par les rebelles talibans en Afghanistan en 2001.

Manuscrits rares Outre le musée, des milliers de livres et des manuscrits rares de la bibliothèque de Mossoul ont été brûlés en février 2014. Le vice-ministre irakien de la Culture a récemment affirmé que, pour la seule région de Mossoul, "au moins 66 sites archéologiques ont été détruits, certains ont été transformés en parkings, des lieux de culte musulmans et chrétiens ont subi des destructions massives, des milliers de manuscrits ont disparu". L'antique cité assy- rienne de Nimrod, vandalisée à coups de bulldozer et d'explosifs, a été détruite à 80%, a-t-il ajouté.

Pillages en 2003 En 2003, des archéologues avaient affirmé que le musée de Mossoul avait subi d'impor- tants dégâts dûs aux bombardements lors de l'invasion de l'Irak. Ses grandes fenêtres avaient été soufflées. Des pilleurs s'étaient emparés de bronzes des portes du palais de Balawat dans la galerie assyrienne, ainsi que de briques assyriennes portant des inscrip- tions cunéiformes. "Les dommages dans les

galeries et salles de stockage du musée sont

considérables", avaient rapporté les experts. Daech responsable d'atrocités et d'atten-

tats notamment en Irak et en Syrie, s'était

emparé de Mossoul en juin 2014 occupant de vastes territoires au nord et à l'ouest de Baghdad dont il a perdu l'essentiel, depuis le début d'une vaste offensive des forces ira- kiennes soutenues par une coalition inter- nationale conduite par les Etats-Unis.

16 DK NEWS CULTURE Mercredi 8 mars 2017
16 DK NEWS
CULTURE
Mercredi 8 mars 2017

SELON M ME AÏCHA TAGABOU

Il faut accompagner la femme sur la voie de l’entrepreneuriat

faut accompagner la femme sur la voie de l’entrepreneuriat La ministre déléguée auprès du ministre de

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Aménagement urbain, du Tourisme et de l’Artisanat chargée de l’Artisanat, Mme Aïcha Tagabou, a insisté lundi à Sétif sur l’obligation pour son département d’accompagner la femme sur la voie de l’entrepreneuriat et d’y promouvoir sa participation. Au terme de sa visite de travail dans cette wilaya coïncidant avec le début de la célébration de la journée mondiale de la femme, Mme Tagabou a affirmé la disponibilité de son département à met- tre en place tout ce qu’il faut en termes de forma- tion, d’accompagnement et de financement des petits projets et a rappelé l’importance accordée à la femme dans le programme du président de la République Abdelaziz Bouteflika. Elle a également exhorté les cadres locaux de son secteur à faciliter aux femmes l’accès aux avantages et crédits accordés par l’Etat à travers des divers dispositifs dont ceux de l’ANGEM et de l’ANSEJ y compris lorsqu’il s’agit d’exercer une activité artisanale à domicile soulignant le rôle qui revient au mouvement associatif dont l’Union nationale des femmes algériennes. Soulignant s’être mis d’accord avec les autorités locales pour récupérer les locaux à usage commer- cial non exploités, Mme Tagabou a exprimé son insatisfaction quant à la proportion des femmes actives en artisanat avec un taux de 11 % pour un total de 16.000 artisans dont l’activité génère 34.000 emplois. La ministre déléguée a visité à l’occasion la mai- son de l’artisanat et une exposition de femmes arti- sanes venues de 8 wilayas. Elle a été également informée des formations dispensées à des femmes dans les domaines de «la modernisation des tenues traditionnelles», «la gestion des entreprises» et «les huiles naturelles et cosmétiques» . Elle a invité les artisanes à coordonner entre elles pour développer leurs activités et à promou- voir «la touche artisanale algérienne». Mme Tagabou a visité un atelier de poterie d’art à la cité Hachemi et une exposition de la créativité féminine organisée à la maison de la culture par l’Union nationale des femmes algériennes.

UNIVERSITÉ DE TIZI OUZOU : Attribution prochaine d’un doctorat honoris causa à Lounis Aït Menguellet
UNIVERSITÉ
DE TIZI OUZOU :
Attribution
prochaine d’un
doctorat honoris
causa à Lounis
Aït Menguellet
L'artiste Lounis Aït Menguellet
sera nommé docteur honoris causa
courant du premier semestre
2017, a annoncé lundi le recteur de
l’université Mouloud-Mammeri de
Tizi Ouzou lors du Colloque inter-
national consacré aux 50 ans de
carrière du chanteur.

S’exprimant à l’ouverture des travaux du colloque qui s’étalera sur trois jours, Ahmed Tessa a pré- cisé avoir convoqué le conseil scientifique pour jeudi 15 mars prochain en vue de lui faire part de la proposition du département de langue et culture amazighes de la faculté des lettres et langues consistant à choisir annuellement deux grandes figures de la culture algérienne pour leur décerner ce titre honorifique. «Pour cette année, nous propo- serons pour ce premier semestre Lounis Aït Menguellet, puis, à titre posthume, Lounès Matoub qui

obtiendra la distinction honori- fique durant la deuxième moitié de l’année en cours. Deux hommes qui méritent amplement d’être honorés en signe de reconnaissance à leur £uvres, à leur parcours et leur engagement», a-t-il déclaré. Une date de décernement du doctorat qui fait suite au colloque international consacré au cinquan- tenaire d’Aït Menguellet par le laboratoire d’aménagement et d’enseignement de la langue ama- zighe que préside Nora Tigziri, sera fixée après le conseil scienti- fique qui découlera sur une prépa-

ration effective de la remise du tro- phée qui aura lieu au plus tard au mois de juin prochain, a-t-il affirmé. «Lounis est le symbole d’une kabylité retrouvée. Il a porté la voix de la jeunesse qui se bat pour la liberté et pour les droits. Il est le porte-parole de la femme opprimée et du montagnard pau- vre et digne. Aït Menguellet tout comme Lounès Matoub nourrissent notre culture, notre patrimoine et leurs £uvres sont une source d’inspira- tion pour plusieurs générations», a-t-il déclaré.

Lounis Aït Menguellet «profondément honoré»

Présent au colloque, Lounis Aït Menguellet a déclaré à la presse qu’il est «profondément honoré» par l’intérêt que portent l’élite scientifique et la communauté universi- taire à son œuvre. «Le plus important, ce n’est pas ma personne en tant qu’individu mais plu- tôt le bénéfice qu’en tire notre culture et notre identité qui a besoin de telles initiatives. Que nos élites intellectuelles fas- sent avancer de cette façon notre culture ne peut que nous faire chaud au cœur». Le poète philosophe a estimé que tous les tra-

vaux scientifiques consa- crés à son £uvre artistique constituent un apport de plus pour la langue et la culture amazighe, soute- nant qu’un homme de cul- ture n’est plus le proprié- taire de sa création après l’avoir publié, puisqu’elle devient un héritage com- mun qui contribue au ren- forcement des valeurs sociales. Abordant ses projets, Aït Menguellet a déclaré qu’il est en train de prépa- rer des galas aussi bien à Tizi Ouzou qu’à travers d’autres wilayas sauf que le programme n’est pas encore officiellement arrêté. Sa première ren-

contre avec le public est attendue pour le 24 mars prochain à la coupole d’Alger, une manière, selon le chanteur, «de contrebalancer le gala du zénith de Paris puisque la coupole est pratiquement de la même envergure et de la même importance». L’auteur de «Djamila», «Tejra Illili», «Abrid Temzi», «Chaâlet agh tafat», «Afennan», «Taqbaylit», «Ameddah» et des centaines d’autres titres prépare également un nouvel album dont la sortie est attendu pour le mois d’avril prochain. Les travaux du colloque qui poursuivront jusqu’à

jeudi connaît la participa- tion d’universitaires venus du Maroc, d’Espagne, de France et du Canada ainsi que de plusieurs wilayas du pays, a-t-on fait savoir. Une vingtaine de com- munications sont au pro- gramme de ce rendez- vous scientifique dans lequel les débats porteront sur l’£uvre de Lounis Aït Menguellet dans toutes ses dimensions, notam- ment la thématique, la poésie ou le texte, la musique, la traduction et l’adaptation.

MÉDÉA

Subvention des activités culturelles, une nouvelle formule adoptée

Une nouvelle formule de subven- tion des animation culturelles a été adoptée à Médéa pour une meilleure utilisation des fonds et une qualité des activités culturelles, a-t-on appris auprès du directeur de la Culture. Selon Omar Reghal, les subven- tions octroyées par l’Etat ne seront plus versées directement sur le compte des associations mais desti- nées au financement exclusif des pro- ductions culturelles ou artistiques mises en chantier par ces associa- tions. Il a indiqué que moins d’une dizaine de coopératives théâtrales ont été retenues, cette année, pour béné- ficier de cette formule de finance- ment, précisant que ces coopératives recevront, pour chaque représenta-

que ces coopératives recevront, pour chaque représenta- tion, un «cachet» d’un montant variant entre 25 000

tion, un «cachet» d’un montant variant entre 25 000 et 40 000 DA. Les coopératives théâtrales, qui ont

à leur actif une ou plusieurs pièces théâtrales, dont des spectacles iné- dits, auront droit à une moyenne de

sept à huit représentations durant l’année, a ajouté ce responsable. Le programme des représentations tracé par la direction de la Culture, en collaboration avec les directions de l’Education et de la Jeunesse et des Sports, prévoit trois spectacles pour chacune des 19 daïras que compte la wilaya. Un spectacle pour enfants est pro- grammé, la matinée, dans des établis- sements éducatifs ou les structures culturelles et de jeunesse de la daïra ciblée, alors que les deux spectacles pour adultes auront lieu chaque fin d’après-midi afin de permettre au plus grand nombre de jeunes de ces régions de faire le plein de rire et de se détendre, a-t-il fait savoir.

APS

Mercredi 8 mars 2017

HOMMAGE

DK NEWS 17

Le Président Bouteflika salue la bravoure et la constance du moudjahid Mohamed Bouhafsi

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de condoléances à la famille du moudjahid Mohamed Bouhafsi, décédé lundi matin, dans lequel il a salué la bravoure et la constance du défunt durant la révolution de libération.

«J'ai appris avec tristesse le décès du moudjahid et président de l'association des grands invalides de la Guerre de libé- ration Mohamed Bouhafsi, Puisse Dieu Le Tout puissant lui accorder sa miséricorde et l'accueillir en Son vaste Paradis», a écrit le président de la République dans son message. « C'est une perte cruelle que celle d'un des représentants de la génération de no- vembre qui a voué sa jeunesse pour la sau- vegarde de la souveraineté et de la dignité de la patrie et qui ont lutté avec bravoure et constance contre l'occupant», ajoute le président Bouteflika qui rappelle que le dé- funt avait transcendé sa douleur lorsqu'il perdit un membre (dans l'explosion d'une mine) et ne renonça guère à la lutte pour chasser l'occupant du pays. Le Chef de l'Etat a rappelé le parcours combattant du défunt puis sa contribution à l'édification de l'Etat national au lende- main de l'indépendance. Le défunt qui est resté fidèle à ses prin- cipes s'est attelé à la sauvegarde du legs de nos glorieux martyrs en s'investissant no- tamment dans la défense des droits des grands invalides de notre victorieuse guerre de libération. Le président de la République a enfin as- suré la famille de Mohamed Bouhafsi, ses proches et ses compagnons d'armes de sa compassion fraternelle implorant Dieu de lui accorder sa sainte miséricorde et de l'ac- cueillir en Son vaste Paradis et d'assister les siens en cette douloureuse épreuve.

et d'assister les siens en cette douloureuse épreuve. M. Bensalah rend hommage au défunt Mohamed Bouhafsi

M. Bensalah rend hommage au défunt Mohamed Bouhafsi

Le président du Conseil de la nation Abdelkader Bensalah a rendu hommage au défunt moudjahid Mo- hamed Bouhafsi, président de l'association nationale des grands invalides de la guerre de libération natio- nale, pour tous les sacri- fices qu'il a consentis pour la libération de l'Algérie. Dans un message de condo- léances adressé à la famille du défunt, M. Bensalah s'est incliné à la mémoire du dé-

funt Mohamed Bouhafsi et rappelé les sacrifices que ce dernier a consentis pour la libération de l'Algérie. "En cette douloureuse épreuve qui vous endeuille ainsi que ses compagnons qui se souviendront d'un vaillant combattant et d'un nationaliste fidèle au ser- ment fait aux Chouhadas, je tiens à m'incliner devant les lourds sacrifices qu'ils ont consentis pour que l'Al- gérie recouvre son indé-

pendance et sa liberté et puisse se tourner vers la concrétisation du glorieux message de novembre", a écrit M. Bensalah dans son message. "Tout en vous assurant de ma profonde compas- sion, j'implore Dieu Le Tout puissant d'accueillir le dé- funt en son vaste Paradis et de nous prêter réconfort en cette pénible circons- tance", a ajouté le prési- dent du conseil de la nation.

Le défunt Abderrahmane Hadj Salah continuera à briller comme un astre dans le ciel de l'Algérie

Le président du Conseil de la Nation, Abdelakader Bensalah, a adressé un message de condoléances à la famille du moudjahid Abderrahmane Hadj Salah, décédé dimanche à l'âge de 90 ans, dans lequel il a souligné que le défunt "conti- nuera à briller comme un astre dans le ciel de l'Algérie". Le défunt qui "s'est dévoué à la défense de la langue, de la culture et de la civili- sation arabes continuera à briller comme un astre dans le ciel de l'Algérie qui a en- fanté des savants de la trempe du dé-

funt" a écrit le président de la Chambre Haute du parlement. Et d'ajouter que le défunt "éminent spé- cialiste en linguistique était convaincu de par son expérience scientifique et son ap- port remarquable que la langue et la pen- sée ouvrent les horizons". Le président du Conseil de la Nation a présenté à la famille du défunt "ses condoléances les plus sincères" priant Dieu le Tout puissant de les assister en cette épreuve "et d'accueillir le défunt dans Son vaste Paradis".

Publicité

Décès du président du CNES Mohamed Seghir Babès

Le prési- dent du Conseil natio- nal écono- mique et so- cial, Moha- med Seghir Babès, est dé- cédé mardi à l'hôpital mili- taire Moha- med Seghir Nekkache, d'Ain Naadja (Alger) des suites d'une maladie, a-t- on appris au- près du CNES. Le défunt, né le 10 mars 1943, a eu une longue carrière dans l'administration pu- blique, comme il a eu à occuper des fonctions

pu- blique, comme il a eu à occuper des fonctions gouvernementales en qualité de ministre de

gouvernementales en qualité de ministre de la Santé et de la population. Il a été par la suite conseiller auprès du Pré- sident de la République avant d'être désigné, en

2005, en qualité de prési-

dent du CNES.

rement du défunt aura lieu mercredi après midi au cimetière de Sidi Ya- hia à Alger, a-t-on appris de la même source.

L'enter-

Enterrement

du regretté

moudjahid

Mohamed

Bouhafsi

aujourd’hui

à Oran

Le corps du regretté moudjahid Moha- med Bouhafsi, fondateur et président de l’Association nationale des grands invalides de la Guerre de libération na- tionale, sera inhumé aujourd’hui au ci- metière d'Ain El Beida d’Oran, a-t-on appris hier de ses proches. L'arrivée de la dépouille du moudjahid était prévue hier soir à l’aéroport inter- national "Ahmed Benbella" d’Oran en provenance de Paris. Mohamed Bouhafsi est décédé lundi matin dans un hôpital de la banlieue parisienne (France) à l’âge de 81 ans suite à une longue maladie. Le moudjahid défunt rejoignit les rangs de la guerre de Libération nationale dès son déclenchement. Il participa à plusieurs opérations fi- daies en France, avant d'activer au ni- veaux des frontières algéro-marocaines où il perdit une jambe par une mine et fut blessé par plusieurs balles lors d'une bataille livrée aux forces coloniales françaises. Le moudjahid Bouhafsi a été le fondateur de l’Association natio- nale des grands invalides de la guerre de Libération nationale, avec laquelle il réalisa plusieurs acquis pour cette frange de moudjahidine et contribua à la conservation et la glorification de la mémoire nationale et à l'écriture de l'histoire de la glorieuse Révolution al- gérienne de Novembre 1954. APS

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Note Délai de Montant Lot Fournisseurs NIF technique OBS
RÉPUBLIQUE
ALGÉRIENNE
DÉMOCRATIQUE
ET
POPULAIRE
Note
Délai de
Montant
Lot
Fournisseurs
NIF
technique
OBS
livraison
TTC/DA
/70
Equipements
EURL CHEF
13
Moins
001416096956143
49,33
15
jours
12.286.797,12
de cuisine
PRO
disant
Moins
CPAP
SARL LABEL
17
001615005024690
58
01
jour
2.691.000,00
disant
d’insufflation
MEDICAL
Paillasse de travail
Moins
SARL
18
pour plateau
technique
099805022215688
39,71
21
jours
1.684.800,00
disant
TRIPOD
Equipement
Moins
EURL BURO
19
de la salle
de conférence
000831011018838
56
07
jours
4.752.540.00
disant
PLUS
Acquisition
20
Infructueux
d’ambulance
DK NEWS
Anep : 31001512 du 08/03/2017

Verticalement :

18 DK NEWS

DÉTENTE

Mercredi 8 mars 2017

Programme de la soirée

NEWS DÉTENTE Mercredi 8 mars 2017 Programme de la soirée 20:55 21:00 20:55 21:00 Football /

20:55

DÉTENTE Mercredi 8 mars 2017 Programme de la soirée 20:55 21:00 20:55 21:00 Football / Ligue

DÉTENTE Mercredi 8 mars 2017 Programme de la soirée 20:55 21:00 20:55 21:00 Football / Ligue

21:00

20:55Mercredi 8 mars 2017 Programme de la soirée 20:55 21:00 21:00 Football / Ligue des champions

8 mars 2017 Programme de la soirée 20:55 21:00 20:55 21:00 Football / Ligue des champions
8 mars 2017 Programme de la soirée 20:55 21:00 20:55 21:00 Football / Ligue des champions
8 mars 2017 Programme de la soirée 20:55 21:00 20:55 21:00 Football / Ligue des champions

21:00

Football /

Ligue des

champions

FC BARCELONE (ESP) / PARIS-SG (FRA)

des champions FC B ARC ELONE (E SP ) / PAR I S-SG ( FRA )

Ligue des champions. 8e de fi- nale retour. FC Barcelone (Esp) / Paris-SG (Fra).

21:008e de fi- nale retour. FC Barcelone (Esp) / Paris-SG (Fra). Top chef EPISODE 7 Grey's

fi- nale retour. FC Barcelone (Esp) / Paris-SG (Fra). 21:00 Top chef EPISODE 7 Grey's Anatomy

Top chef

EPISODE 7

Grey's Anatomy

Réalisateur : Chandra Wilson Avec : Ellen Pompeo , Kevin McKidd

: Chandra W ilson Avec : E llen Pompeo , K evin Mc K idd Amelia,

Amelia, Meredith et Maggie sont confrontées aux joies de la cohabitation. Tous les résidents postulent pour la bourse de re- cherche Preminger, espèrant être choisis par Bailey et les ti- tulaires. April et Arizona sont en désaccord au sujet d'une pa- tiente, une adolescente qui re- fuse de dire à sa mère qu'elle est enceinte. Une équipe du Grey- Sloan part prélever des organes à l'hôpital d'Overbrook. Ce voyage en ambulance est l'oc- casion pour Meredith, Owen et Nathan d'en savoir un peu plus les uns sur les autres. Assistée de Blake et d'Edwards, Amelia doit réaliser une opération très délicate sur un musicien atteint d'une sclérose en plaques. La tension monte d'un cran entre April et Jackson. Malgré les mises en garde de Richard, Ca- therine semble prête à tout pour que son fils obtienne la garde exclusive du bébé

Jeux

Muriel Robin et Chanee sur la terre des bonobos

Réalisateur : Guy Beauché

sur la terre des bonobos Réalisateur : Guy B eauché En 2016, France 3 lançait une

En 2016, France 3 lançait une col- lection événementielle dont la vo- cation est de mettre en lumière des hommes et des femmes qui se bat- tent au quotidien pour sauver des espèces vulnérables et leurs habi- tats menacés de destruction. Ces gardiens de la nature ont choisi de rester à leurs côtés pour les sauver et défendre leur droit d'exister dans leur milieu naturel. Etre leur mes- sager est la mission que Chanee, héros de la nature, va confier à une personnalité. En acceptant de par- tager leur quotidien pendant plu- sieurs jours, et en prenant sous son aile un petit orphelin, la personna- lité s'engage dans cette aventure pour la protection et la réhabilita- tion d'une espèce. La comédienne et humoriste Muriel Robin a accepté de suivre Chanee en République dé- mocratique du Congo pour sensibi-

liser le public aux bonobos, une es-

pèce menacée.du Congo pour sensibi- liser le public aux bonobos, une es- Nadia Réalisateur : Léa Fazer

Nadia

Réalisateur : Léa Fazer Avec : Barbara Schulz , Thomas Doret

: Léa Fazer Avec : B arbara Schulz , Thomas D oret Nadia élève seule son

Nadia élève seule son fils Noé en banlieue parisienne. Quand Noé est accepté en seconde dans le prestigieux lycée Henri IV, un sentiment de fierté la submerge. C'est le début d'une nouvelle vie :

elle décide de quitter son appar- tement et de déménager en plein Paris. Nadia tient à offrir à son fils le même train de vie que ses camarades et lui achète ce qui lui manque pour se fondre dans la masse. Elle commence à s'endet- ter. Découvrant alors le plaisir de consommer, elle développe une véritable addiction, au point de ne plus pouvoir s'arrêter. Noé, lui, parvient à trouver sa place dans

sa nouvelle classeNoé, lui, parvient à trouver sa place dans Sept candidats sont toujours en lice pour cette

lui, parvient à trouver sa place dans sa nouvelle classe Sept candidats sont toujours en lice

Sept candidats sont toujours en lice pour cette septième semaine de concours. Dans la première épreuve, Philippe Etchebest af- fronter en cuisine tous les concurrents, avec deux fois moins de temps qu'eux. Il fait face à la fois aux brigades d'Hé- lène Darroze et de Michel Sar- ran, mais ils ignore que ses pro- pres candidats participent à l'épreuve, en cachette. Le deuxième défi est celui du défi photo culinaire de Yannick Al- léno. Le chef triplement étoilé demande aux cuisiniers de réa- liser des plats au visuel incom- parable. Chaque création sera photographiée et le plus beau cliché sera publié dans un célè- bre magazine. En dernière chance, ceux qui n'ont pas réussi à se qualifier lors des deux épreuves précédentes doi-

vent travailler la Saint-Jacques.à se qualifier lors des deux épreuves précédentes doi- “Vivre, c'est se réveiller la nuit dans

précédentes doi- vent travailler la Saint-Jacques. “Vivre, c'est se réveiller la nuit dans

“Vivre, c'est se réveiller la nuit dans l'impatience du jour à venir, c'est s'émerveiller de ce que le miracle quotidien se reproduise pour nous une fois encore, c'est avoir des insomnies de joie.” * Paul-Emile Victor

Citation

Samouraï-Sudoku n°1522

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Mots croisés n°1522 1. Rebelle -

Mots croisés n°1522

1.

Rebelle - Pronomindéfini