Vous êtes sur la page 1sur 24

DANS UN MESSAGE DE FÉLICITATIONS ADRESSÉ À SON HOMOLOGUE TUNISIEN BÉJI CAÏD ESSEBSI À L'OCCASION DE LA FÊTE DE L'INDÉPENDANCE DE SON PAYS

Le Président Bouteflika réitère la volonté de l'Algérie d'approfondir sa coopération avec la Tunisie

d'approfondir sa coopération avec la Tunisie Le président de la République Abdelaziz Bouteflika a

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika a réaffirmé dans un message de félicitations adressé à son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays, la volonté de l'Algérie d'approfondir les relations de concertation et de coopération entre les deux pays et de les promouvoir au rang d'un partenariat stratégique dans divers domaines, dans le cadre des aspirations des deux peuples.

P. 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 21° : ALGER 28° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
21°
: ALGER
28° : TAMANRASSET
p. 2

Mardi 21 mars 2017 - 22 Djumada Al-thani 1438 - N° 1561 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-CICR

M. Lamamra

reçoit la nouvelle cheffe de la délégation du CICR en Algérie

P. 24

ALGÉRIE/ALLEMAGNE

La coopération bilatérale dans le domaine judiciaire au menu de discussions entre M. Louh et l'ambassadeur allemand en Algérie

P. 24

ALGÉRIE-PORTUGAL

M.Hamel : «Nécessité de renforcer la coopération en matière de formation entre les polices algérienne et portugaise»

P. 24

ALGÉRIE-OTAN

Une délégation parlementaire algérienne à la réunion conjointe de l'OTAN consacrée à la région Ouest des Balkans

P. 24

COMMERCE EXTÉRIEUR Forte réduction du déficit commercial sur les 2 premiers mois de 2017 Le
COMMERCE EXTÉRIEUR
Forte réduction
du déficit
commercial sur
les 2 premiers
mois de 2017
Le déficit commercial de l`Algérie a atteint 1,69 milliard de
dollars (USD) sur les deux premiers mois de 2017, contre un
déficit de 3,72 milliards USD sur la même période de 2016, soit
une baisse de l`ordre de 2,03 milliards USD correspondant à
un recul de 55% du déficit entre les deux périodes de compa-
raison, a appris hier l’APS auprès des Douanes.
P. 6

LÉGISLATIVES 2017 :

Le délai des recours relatifs aux candidatures

 

FINANCES

 

SELON UN COMMUNIQUÉ DU MINISTÈRE DU COMMERCE

L'importation de tous les produits destinés à la revente en l'état désormais soumise aux licences

Lancement de la numérisation du registre foncier et des activités des conservations foncières

P. 3

P. 7

P. 6

s'est achevé

SANTÉ
SANTÉ

TAMANRASSET :

22 artistes

au 3 e Salon de la calligraphie et l’architecture en Algérie P. 16

de la calligraphie et l’architecture en Algérie P. 16 AVC L'exercice physique régulier réduit le risque
AVC L'exercice physique régulier réduit le risque P.p 12-13
AVC
L'exercice
physique
régulier
réduit
le risque
P.p 12-13
F TBALL AGE DE LA FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DE FOOTBALL : Kheireddine Zetchi élu nouveau président
F
TBALL
AGE DE LA FÉDÉRATION
ALGÉRIENNE DE FOOTBALL :
Kheireddine
Zetchi
élu nouveau
président
de la FAF
P. 22
MDN
MDN

4

4

4 casemates détruites à Béjaia et sept éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés

à Boumerdès

et Sid Bel-Abbès

Le terroriste dénommé H. Osman capturé

à Timiaouine

P. 4

terroristes appréhendés à Boumerdès et Sid Bel-Abbès Le terroriste dénommé H. Osman capturé à Timiaouine P.

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Mardi 21 mars 2017 D’ EIL L'expert en questions sécuritaires et

2

DK NEWS

Mardi 21 mars 2017

D’ EIL

L'expert en questions sécuritaires et straté- giques, M. Ahmed Mizab, sera l’invité ce matin à 10h30, du Forum de DK News. L’hôte de notre pu- blication traitera de ques- tions d’actualité liées à la lutte contre le terrorisme

et les déterminants de la réussite de la stratégie de l’armée nationale popu- laire et de l’ensemble des forces de sécurité. La ren- contre aura lieu au siège du journal sis 3, rue du Djurdjura, Ben Aknoun, Alger.

Horaires des prières

Mardi 22 djumada-al-thani

Mardi 22 djumada-al-thani
Mardi 22 djumada-al-thani
Fajr 05:15 Dohr 12:55 Asr 16:23 Maghreb 19:05 Isha 20:26
Fajr
05:15
Dohr
12:55
Asr
16:23
Maghreb
19:05
Isha
20:26

CE MATIN À 10H30 AU FORUM DE DK NEWS

Conférence de M. Ahmed Mizab, Expert en questions sécuritaires et stratégiques

Mizab, Expert en questions sécuritaires et stratégiques 4 LE 29 MARS À L’INESG Conférence sur «Les

4

LE 29 MARS À L’INESG Conférence sur «Les enjeux politiques et stratégiques de l’Amérique latine aujourd’hui»

et stratégiques de l’Amérique latine aujourd’hui» Dans le cadre de son cycle de rencontres «Confluences

Dans le cadre de son cycle de rencontres «Confluences internationales», l’Institut national d’études de stratégie globale (INESG), organise mercredi 29 mars à partir de 14h, une conférence-débat animée par le Pr Bernard Labatut, enseignant à l’université de Toulouse, et expert en matière de Défense, relations internationales et cybersécurité, sur le thème : «Enjeux politiques et stratégiques de l’Amérique latine aujourd’hui».

et stratégiques de l’Amérique latine aujourd’hui». MÉDÉA 8 e atelier national de calligraphie arabe La

MÉDÉA 8 e atelier national de calligraphie arabe

La maison de la culture Has- san-El-Hassani de Médéa, abrite jusqu'au 23 mars, la 8e édi- tion de l'atelier national de calli- graphie arabe.

tion de l'atelier national de calli- graphie arabe. CET APRÈS-MIDI À LA LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR Rencontre

CET APRÈS-MIDI À LA LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR

Rencontre littéraire

Les éditions ANEP, organisent cet après-midi à partir de 15h à la librairie Chaïb Dzaïr sise 1, avenue Pasteur Alger-Centre, une ren- contre littéraire intitulée «Balade amoureuse, littéraire et histo- rique d’Alger, sous le regard de Sa- lah Guemriche» coup de cœur présenté par Sid Ali Sekheri.

Guemriche» coup de cœur présenté par Sid Ali Sekheri. DEMAIN À L’HÔTEL SHERATON Conférence de Hendrik

DEMAIN À L’HÔTEL SHERATON

Conférence de Hendrik Kasteel DG de Ooredoo Algérie

Conférence de Hendrik Kasteel DG de Ooredoo Algérie A l’occasion du lancement officiel d’une nouveauté,

A l’occasion du lancement officiel d’une nouveauté, Oore- doo Algérie organise une confé- rence de presse qui sera ani- mée par le Directeur général M. Hendrik Kasteel, demain mer- credi 22 mars à 10h, à l’audito- rium de l’hôtel Sheraton, Club des Pins, Alger.

CULTURE

Mihoubi à Oran

Sheraton, Club des Pins, Alger. CULTURE Mihoubi à Oran Le ministre de la Culture, M. Azzedine

Le ministre de la Culture, M. Azzedine Mihoubi, effectuera au- jourd’hui, une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Mostaganem et Oran. Le ministre procédera entre autres, à l’inaugu- ration du musée d'art moderne et contemporain.

AFFAIRES RELIGIEUSES ET WAKFS

Mohamed Aïssa à Relizane

Le ministre des Affaires reli- gieuses et des Wakfs, M. Mohamed Aïssa, poursuit aujourd’hui, sa vi- site de travail entamée hier dans la wilaya de Relizane.

site de travail entamée hier dans la wilaya de Relizane. LE 25 MARS AU THÉÂTRE DES

LE 25 MARS AU THÉÂTRE DES SABELETTES

Massi en concert

L’Etablisse-

ment Arts et Cul- ture de la wilaya d’Alger, organise samedi 25 mars à partir de 17h30 au théâtre en plein air des Sablettes, un concert animé par l’artiste Massi.

air des Sablettes, un concert animé par l’artiste Massi. CAARAMA ASSURANCE Lancement du paiement électronique des

CAARAMA ASSURANCE Lancement du paiement électronique des contrats d’assurance de personnes

CAARAMA Assurance procédera en partenariat avec le Crédit populaire d’Al- gérie au lancement de la souscription en ligne des produits d’assurance de per- sonnes désirant payer par cartes CIB émises par le CPA. Suite à l’obtention de l’agrément de la Banque d’Algérie en qua- lité de web marchand, CAARAMA Assurance permettra à l’ensem- ble des détenteurs de cartes interbancaires (CIB) de prendre ses produits d’assurance depuis chez eux. Ce service qui est ouvert essentiellement aux assurances de voyages, permettra d’établir

aux assurances de voyages, permettra d’établir des devis en ligne, de souscrire des contrats et les

des devis en ligne, de souscrire des contrats et les payer par carte, de disposer d’un espace client et de pouvoir également modifier son contrat d’assurance suivant sa convenance personnelle. Ce service ouvert par CAARAMA Assurance, s’inscrit en droite ligne de ses valeurs d’entreprise parmi lesquelles figure la proximité client ainsi que l’innovation. L’offre de CAARAMA As- surance, permet de disposer d’un espace commercial complet permettant d’exécuter diverses opérations liées à la gestion des contrats d’assurance. CAARAMA Assurance est également pré- sente à travers ses représentations réparties sur tout le territoire

national,notammentàAlger,Oran,Annaba,Constantine,Tlem-

cen, Chlef et Hassi Messaoud. En plus de ses propres structures, CAARAMA Assurance est également présente dans près de 200 points de vente, via le réseau de ses partenaires stratégiques qui sont la Compagnie Algérienne d’Assurance et de Réassurance (CAAR), ainsi que le Crédit Populaire d’Algérie (CPA) et Bank ABC.

que le Crédit Populaire d’Algérie (CPA) et Bank ABC. CE MATIN À LA PROMENADE DES SABLETTES
CE MATIN À LA PROMENADE DES SABLETTES Célébration de la Journée mondiale de l’eau Le
CE MATIN À LA PROMENADE
DES SABLETTES
Célébration de
la Journée mondiale
de l’eau
Le ministre des Res-
sources en Eau et de
l’Environnement, M.
Abdelkader Ouali, pré-
sidera ce matin à partir
de 10h à la promenade
des Sablettes, la céré-
monie de célébration
de la Journée mondiale
de l’eau, placé sous le
thème «Eaux usées».
Des journées portes ou-
vertes et des activités de
sensibilisation seront
organisées à cette occa-
sion.
Météo
Max
Min
Alger
21°
11°
Oran
20°
11°
Annaba
18°
09°
Béjaïa
20°
10°
Tamanrasset
26°
13°
DEMAIN À BISKRA
Regroupement
des directeurs de
la Protection civile du
Centre, Est et Sud-est
4
4
Dans le cadre de la préparation de la sai-
son estivale 2017, la Direction générale de
la protection civile, organise demain mer-
credi 22 mars à partir de 09h, à la direction
de la Protection civile de la wilaya de Bis-
kra, le premier regroupement régional
relatif à la préparation de campagne de pré-
vention et de lutte contre les incendies de
forêts , palmeraies, ainsi que le dispositif
de surveillance des plages et baignades,au
profit des directeurs de la Protection civile
des wilayas du Centre, Est et Sud-est.
Mardi 21 mars 2017 Législatives 2017:
Mardi 21 mars 2017
Législatives 2017:

DK NEWS

3

ACTUALITÉ

Le ministère des Affaires religieuses est déterminé à conserver les écoles coraniques

Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs est déterminé à conserver les écoles cora- niques, a affirmé dimanche à Oran l'inspecteur du ministère, Bezzaz Lakhmissi. Dans une déclaration à la presse en marge d'une rencontre sur le rôle des centres culturels islamiques face aux défis intellectuels de l'heure, Bezzaz Lakh- missi a assuré que les écoles coraniques demeure- ront sous la tutelle du ministère des Affaires reli- gieuses et des Wakfs, mettant un terme à des ru- meurs selon lesquelles son département ministé- riel «compterait céder ces établissements d'ensei- gnement à un secteur autre». L'information faisant état de «désengagement» du ministère vis-à-vis des écoles coraniques est «fausse», a-t-il déclaré, expliquant que la coopéra-

tion entre le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs et différents ministères et services de wilayas pour la réussite d'opérations dont celles de collecte du sang, de nettoiement et protection de l'environ- nement ne doit nullement signifier une quel- conque expropriation.

A titre illustratif, il a cité des actions de coopéra-

tion avec le ministère de l'Education nationale dans le domaine de l'enseignement dont celle du «pe- tit apprenant» destinée aux enfants du pré-scolaire, déclarant qu'«aucun être sensé ne peut concevoir une telle entreprise comme un désengagement, ces-

sion ou tentative de casser l'enseignement cora- nique». La rencontre nationale sur le rôle des centres cul- turels islamiques face aux défis intellectuels de

l'heure, coïncidant avec la célébration de la fête de

la victoire, est organisée par le Centre culturel isla-

mique d’Alger en collaboration avec la direction des Affaires religieuses d’Oran, sous le patronage du mi- nistère des Affaires religieuses et des wakfs.

Le programme de cette rencontre a comporté des communications abordant la référence religieuse

nationale face aux risques la menaçant, le rôle des médias face aux défis intellectuels et celui réseaux sociaux, entre autres. Deux ateliers ont été constitués autour des voies et moyens de construire une société d'information

et d'électronique «immunisée» à travers des tribunes

et des institutions religieuses nationales et des méthodes de gérer une activité culturelle reli- gieuse réussie et efficace au service de la référence religieuse nationale.

Abdelmoumen Ould Kaddour nommé nouveau P-DG de Sonatrach

Le ministre de l’Energie, M. Noureddine Boutarfa,

a réuni hier le Conseil d’Administration de Sonatrach et a procédé à l’installation de M. Abdelmoumen Ould Kaddour en qualité de P-DG de Sonatrach en remplacement de M. Amine Mazouzi, a indiqué le ministère de l'Energie dans un communiqué.

A cette occasion, le ministre de l’Energie a appelé

le nouveau P-DG de Sonatrach «à agir en toute

responsabilité et en toute confiance en vue de mette en œuvre les changements qualitatifs permet- tant à Sonatrach d'évoluer et de prospérer dans un climat d’entreprise serein propice à la prise d’ini- tiative et de décision», indique la même source.

Il a également invité le P-DG et les hauts respon-

sables de Sonatrach «à faire preuve d'un engagement sans faille pour préserver les intérêts de Sona- trach et à faire évoluer les pratiques managériales

et productives pour rendre la compagnie capable de

s’adapter aux changements de son environne- ment». Le ministre de l’Energie «a également témoi- gné de son soutien, le soutien des plus hautes au- torités du pays et à leur tête son excellence le Pré- sident de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, qui souhaite que Sonatrach renoue avec la sérénité, la cohésion et l’exemplarité», poursuit le communi- qué. M. Abdelmoumen Ould Kaddour est un poly- technicien diplômé du Massachusetts Institute of technologie (Etats-Unis).

APS

Le délai des recours relatifs

aux candidatures s'est achevé hier

Le délai imparti pour que les tribunaux administratifs tranchent sur les recours introduits par les partis politiques et les indépendants, à propos des candidatures aux élections législatives du 4 mai prochain ayant fait l'objet d'une décision de rejet, s'est achevé hier.

d'une décision de rejet, s'est achevé hier. voie de recours». L'article 99 dispose que «dans le

voie de recours». L'article 99 dispose que «dans le cas de rejet de candidatures au titre d'une liste, de nou- velles candidatures peu- vent être formulées dans un délai n'excédant pas le mois précédant la date du scru- tin». Selon les chiffres fournis par le ministère de l'Inté- rieur et des Collectivités locales, le nombre de listes de candidats aux élections législatives est de 1.088, ré- parties comme suit: 797 listes présentées par 63 par- tis, 163 listes d'indépen-

dants et 128 listes issues d'alliances. Le nombre de candidats s'élève à 12.591, soit 8.646 hommes (68,67%) et 3.945 femmes (31,33%). L'âge de la majorité des candidats (64,21 %) se si- tuent entre 31 et 50 ans et 55,91 % ont un niveau uni- versitaire. Le parti du Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND) et Tajamou Amal El Jazair (TAJ) sont les seules formations politiques à avoir présenté des listes

dans les 48 wilayas du pays et les 4 circonscriptions électorales à l`étranger. Le corps électoral s'élève à 23.276.550 électeurs, dont 956.534 électrices et élec- teurs issus de la commu- nauté nationale à l'étranger. Il devait être «définitive- ment arrêté» après la pé- riode de recours, qui s'est achevée le 19 mars . La cam- pagne électorale se dérou- lera du 9 au 30 avril. 4.734 espaces publics ont été ré- servés à l'animation des meetings.

Aux termes de la loi or- ganique relative au régime électoral du 25 août 2016, le rejet d'une candidature ou d'une liste de candidats «doit être dûment motivé, selon le cas, par décision du wali, ou du chef de la repré- sentation diplomatique ou consulaire». L'article 98 de cette loi stipule à son troisième ali- néa que «la décision de re- jet peut faire l'objet d'un re- cours auprès du tribunal administratif territoriale- ment compétent dans un délai de trois (3) jours francs, à partir de la date de sa notification». Ce délai est de 5 jours pour les candidats des cir- conscriptions électorales à l'étranger et doit être intro- duit auprès du tribunal ad- ministratif d'Alger. Selon le même article, «le tribunal administratif statue dans un délai de cinq (5) jours francs, à compter de la date d'enregistrement du recours» et «le jugement rendu est notifié immédia- tement, par tous les moyens légaux, aux parties concer- nées, selon le cas, au wali ou au chef de la représentation diplomatique ou consu- laire, pour exécution», sa- chant que «le jugement n'est susceptible d'aucune

RND: consolider la sécurité et la stabilité du pays, ainsi que de l'unité de la nation

Le programme électoral du Ras- semblement national démocratique (RND) pour les élections législatives du 4 mai prochain, portera sur de multiples volets, à leur tête, «la conso- lidation de la sécurité et de la stabilité du pays, ainsi que de l'unité de la na- tion». Dans son programme électoral, le RND assure qu'il concourra au «développement national avec la concrétisation de ses propres pro- positions, au niveau du gouverne- ment et du Parlement», assurant que c'est «avec le même esprit que le Ras- semblement soumet ce programme aux électeurs avec l'engagement de le concrétiser demain». Ainsi, le RND précise que son pro- gramme «véhicule une démarche de consolidation, de continuité, ainsi que d'adaptation du processus de dé- veloppement multiforme, qui mobi- lise l'Algérie depuis sa sortie de la tra- gédie nationale». «C'est aussi une démarche de conti- nuité, notamment à travers la péren- nisation de la justice sociale et de la so- lidarité nationale», souligne le parti. Le programme, porte, dans le même cadre, sur une démarche d'«adaptation à la conjoncture finan- cière, aux exigences d'une gouver- nance plus efficace, aux impératifs de diversification et de compétitivité de l'économie, ainsi qu'aux attentes so- ciales d'une population croissante et jeune». Le RND s'engage à travers ce

croissante et jeune». Le RND s'engage à travers ce programme à «perpétuer la défense des valeurs

programme à «perpétuer la défense des valeurs de Novembre 1954 comme socle de l'unité de la Nation et de la sta- bilité de la Patrie» et à «défendre la Constitution et les Lois de la Répu- blique, qui sont l'assise de l'Etat». La parti réaffirme son engage- ment à poursuivre son «soutien au Président de la République, qui in- carne l'unité de la Nation et qui est le garant de la Constitution», à «militer pour la vulgarisation de l'Histoire nationale dans sa profondeur millé- naire», et à «continuer à appuyer le choix de la Réconciliation nationale». Le RND réitère aussi son soutien aux «efforts de l'Armée nationale po- pulaire et des Forces de sécurité pour la destruction des résidus du terro-

risme», en s'opposant «à tout projet vi- sant à porter atteinte à l'unité de la Na- tion ou à la stabilité du pays et de ses institutions». Il a, en outre, fait part, de son en- gagement à «oeuvrer à la préservation de notre religion l'Islam des cou- rants étrangers à nos traditions, et ren- forcer la place et le rôle des zaouias, facteur de stabilité de notre société», comme il a appelé à «agir pour une ra- pide concrétisation du statut de tama- zight langue nationale et officielle, et de la promotion de tamazight comme ciment additionnel à l'unité de notre peuple», et «valoriser la culture natio- nale pour l'affirmation de l'identité de notre peuple et pour sa contribution à la culture universelle».

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Mardi 21 mars 2017

CONVENTION SONATRACH-DGF :

Plus de 4000 plants d’arbres mis en terre à Constantine

: Plus de 4000 plants d’arbres mis en terre à Constantine La conservation des forêts de

La conservation des forêts de la wilaya de Constantine a procédé depuis fin février dernier

à ce jour, à la mise en terre de plus de 4000 plants

d’arbres dans le cadre de la convention signée entre le groupe Sonatrach et la Direction géné- rale des forêts (DGF), a-t-on appris, hier du res- ponsable de la protection de la faune et la flore. Ayant bénéficié d’un total de 27 000 plants fi- nancés par cette compagnie pétrolière, au même titre que 19 autres wilayas du pays, Constantine a débuté cette campagne de reboi- sement par la plantation de 470 plants d’arbres au niveau de la forêt de Chettaba (commune de Ain Smara), le 25 février 2017, avec la participa-

tion des travailleurs de la société de distribution d’électricité et du gaz (SDE), a affirmé à l’APS,

M. Kheireddine Saighi.

Une seconde opération menée au sein de cette même forêt le 4 mars en cours, avec la partici-

pation de la fédération des chasseurs, s’est sol- dée par la mise en terre de 350 plants d’arbres, suivie par une initiative semblable dans la com- mune de Benbadis au lieudit El Hambli, où des étudiants de l’université Constantine 2 Ab- delhamid Mehri ont apporté leur contribution

à la plantation de 350 plants d’arbres, a indiqué cette même source. Faisant état de la plantation de 400 autres ar-

bustes à la nouvelle ville Ali Mendjeli dans le ca- dre de l’opération ‘‘jardin des anges’’ initiée par la radio nationale, ce même responsable a éga- lement précisé qu’une opération d’envergure se traduisant par la mise en terre de 1100 plants d’arbres a ciblé, dernièrement, le talus situé der- rière les immeubles du Ciloc de Constantine. Précédée d’une opération de nettoyage, cette campagne organisée en collaboration avec l’agence nationale des déchets (AND) vise, ou- tre la plantation d’arbustes, la ‘‘sensibilisation des ménages au tri sélectif des détritus’’, selon

M. Saighi qui a fait savoir que ce lieu sera pro-

chainement équipé en mobilier urbain pour faire office d’espace de détente. Au cours de la même journée, une autre opération de reboisement de 1500 plants d’ar- bres a également été effectuée dans la forêt de Chettaba avec la participation des services de la direction des Douanes, dont les employés ainsi que leurs familles ont concouru à la mise en terre de 1 500 plants d’arbres, a-t-il encore détaillé. Selon le responsable de la protection de la faune et la flore à la conservation des forêts de Constantine, une autre opération similaire est également programmée d’ici la fin du mois de mars avec l’aide des services de la Protection ci-

vile, et ce toujours dans la cadre de l’application de la convention signée entre Sonatrach et la

DGF.

Le groupe Sonatrach finance l’achat de 530 000 arbres pour un montant de 32 millions de dinars destinés à une vaste opération de reboi- sement avec la participation du mouvement as- sociatif à travers 20 wilayas du paysqui s’étalera jusqu’à la fin du mois de mars en cours.

LUTTE CONTRE LE TERRORISME Quatre casemates détruites à Béjaïa et sept éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Boumerdès et Sid Bel-Abbès (MDN)

Quatre (4) casemates pour terroristes ont été détruites dimanche à Béjaia par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP), alors que sept éléments de soutien aux groupes terroristes ont été appréhendés à Boumerdès et Sid Bel-Abbès, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

«Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détache- ment de l'Armée nationale

populaire a détruit, le 19

mars 2017 à Bejaia (5e Ré- gion militaire), quatre (4) casemates pour terroristes, tandis que d'autres déta- chements et des éléments de la Gendarmerie natio- nale, en coordination avec les services de Sureté natio- nale ont appréhendé sept

les services de Sureté natio- nale ont appréhendé sept (7) éléments de soutien aux groupes terroristes

(7) éléments de soutien aux groupes terroristes à Bou- merdès (1e RM) et Sidi Bel Abbés (2e RM)», précise le communiqué. Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la

chement de l'ANP a saisi deux (2) camions chargés de 45 quintaux de tabac à Biskra (4e RM).» En outre, à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar (6e RM), des détachements de

D'autre part, des unités de Garde-côtes «ont mis en échec, à Annaba (5e RM), des tentatives d'émigration clandestine de 14 personnes à bord d'embarcations de

contrebande et la crimi- nalité organisée, des élé- ments de la Gendarmerie nationale «ont intercepté à Sidi Bel Abbés (2e RM),

l'ANP «ont arrêté neuf (9) contrebandiers et saisi un camion, neuf (9) véhicules tout-terrain , 16,7 tonnes de denrées alimentaires,

construction artisanale au Nord-est de Ras El Hamra, alors que 12 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appré-

deux (2) narcotrafiquants et

12.450

litres de carburant et

hendés à Ain Témouchent,

saisi 7,7 kilogrammes de

3.000

litres d'huile de ta-

Adrar, Bechar et Tamanras-

kif traité, alors qu'un déta-

ble».

set».

Le terroriste dénommé H. Osman capturé

à Timiaouine (MDN)

Le terroriste dénommé H. Osman

a été capturé hier par un détache-

ment de l'Armée nationale populaire (ANP) qui a saisi un pistolet-mitrailleur

de type kalachnikov et une quantité de

munitions à Timiaouine, près des frontières Sud du pays, indique un

communiqué du ministère de la Dé-

fense nationale (MDN) «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l'exploitation efficiente de renseigne-

ments, un détachement de l'ANP rele- vant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire) a

capturé, ce matin le terroriste dé- nommé H. Osman et saisi un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et une quantité de munitions, suite à une patrouille de reconnaissance à Timiaouine près des frontières Sud du pays», précise la même source.

LUTTE CONTRE LE CRIMINALITÉ

Les services de la Sûreté nationale ont élucidé 15 affaires criminelles en février dernier

Les services de police judiciaire appuyés par les équipes de la police scientifique et technique ont élucidé en février dernier quinze affaires cri-

minelles à travers le territoire natio- nal, a indiqué hier un communiqué de

la Direction générale de la Sûreté na-

tionale (DGSN). Parmi ces affaires, dix sont liées aux

crimes d'homicide volontaire et cinq aux coups et blessures entraînant la mort, ajoute la même source précisant que 31 individus impliqués ont été arrêtés et différés devant les juridic- tions compétentes. Les services de police judicaire «ont réussi grâce aux

moyens et techniques scientifiques modernes en matière de recherche et d'analyse criminalistique à élucider ces affaires avec un taux d'efficacité de 100%», relève la même source. Concernant les homicides volon-

taires, les équipes de la police judi- ciaire ont élucidé, durant la même pé- riode, «10 affaires ayant donné lieu à l'arrestation de 15 individus impli- qués dont 10 auteurs principaux et 5 acolytes». Pour ce qui est des crimes de coups et blessures entraînant la mort, «cinq affaires ont été traitées et 16 individus impliqués dont 5 auteurs principaux

et 11 acolytes ont été arrêtés ». Selon le communiqué, les querelles et les provocations figurent parmi les prin- cipales causes de ces crimes (40 %) sui- vis des crimes commis sous l'emprise de l'alcool et des stupéfiants (20%), puis les litiges familiaux et financiers (13,34%) et enfin les affaires liées aux troubles mentaux et aux vols (6,66%). La DGSN a appelé les citoyens à «consentir davantage d'efforts et à coopérer avec les services de la police pour lutter contre la criminalité à travers leur participation dans le tra- vail de proximité et de sensibilisa- tion».

ORAN :

15 candidats à l’émigration clandestine interceptés au large de Cap Falcon

Quinze (15) candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés tôt hier à 4 miles au large de Cap Falcon ( Aïn El Turck) par les unités des garde-côtes d’Oran, a- t-on appris de ce corps de sécurité. Ces harraga dont six Algériens et neuf ressortissants africains avaient pris le départ d'Ain Turck à bord d’une embarcation en Polyester avec moteur hors bord pour regagner les côtes espagnoles, a indiqué la même source. Parmi les ressortissants africains de nationalités, fi- guraient trois femmes et deux fillettes de 5 mois et 7 ans, a-t-on précisé. Les harraga interceptés ont été tous re- mis à la Gendarmerie nationale après les formalités d’usage.

Les harraga interceptés ont été tous re- mis à la Gendarmerie nationale après les formalités d’usage.

APS

Mardi 21 mars 2017

COOPÉRATION

DK NEWS 5

L'Algérie participe à Maurice à la réunion de la plateforme économique africaine

La réunion de la plateforme économique africaine se tient depuis hier à Maurice avec la participation du ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, a indiqué dimanche un communiqué du ministère.

Cette rencontre de trois (3) jours organisée à l'initiative de l'Union afri- caine (UA) va instituer un nouvel espace annuel pour les dirigeants africains afin d'établir «une avenue de dialogue entre des dirigeants politiques afri- cains, des chefs d'entreprises, des uni-

versités et des intellectuels», a-t-on ex- pliqué. Plusieurs chefs d'Etats et de Gouvernements, dont ceux de la Guinée, de la Zambie, du Zimbabwe, de Malawi, de Kenya, de Madagascar, des Comores, de la Tanzanie, de la Namibie, du Swa- ziland et de l’Ethiopie, sont attendus à cette Conférence. Des sessions plénières sont prévues

et devront s'axer sur l'habilitation des

jeunes par rapport à l'emploi, l'innovation et l'entrepreneuriat, la compétitivité dans le secteur privé en Afrique et la suppression des barrières qui entravent la communication et la cir- culation des biens, des personnes et des

et la cir- culation des biens, des personnes et des services. L'initiative permettra d'ex- plorer des

services. L'initiative permettra d'ex- plorer des opportunités et options réa- listes pour le continent et le monde. Elle «s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l'Agenda 2063 de l'UA et d'autres décisions et programmes progressistes visant à promouvoir l'in-

tégration et le développement de l'Afrique», précise le ministère. La Plateforme permettra aussi aux parties concernées de travailler avec les dirigeants africains pour éliminer les obstacles politiques qui entravent les af- faires en Afrique, accroître l'attractivité

des investissements du continent, met- tre en œuvre des stratégies de diversi- fication et d'industrialisation écono- miques et mobiliser les ressources en- dogènes et autres. Il s'agira aussi «d'exploiter le po- tentiel de la diaspora africaine en faveur de l'intégration et du développement du continent ainsi qu'encourager les efforts de mobilisation des ressources natio- nales par l'UA, en vue de soutenir les ac- tions prioritaires comme établies par la Plateforme sous les auspices de l'Agenda 2063», note le communiqué.

L’Algérie a un immense potentiel de croissance

L’Algérie présente un im- mense potentiel de crois-

Banque Mondiale. Et d’ajou- ter, «l'Algérie a un immense potentiel et elle s’emploie

actuellement à se doter d’une vision stratégique pour l’ex- ploiter pleinement». Au cours de sa visite de trois jours en Algérie, M. Ghanem rencontrera plu- sieurs membres du gouver- nement ainsi que le gouver- neur de la Banque d’Algérie,

précisé le communiqué de

la BM. Il s’entretiendra des

a

nement ainsi que le gouver- neur de la Banque d’Algérie, précisé le communiqué de la BM.

sance et de développement,

a

indiqué la Banque mon-

diale dans un communiqué en relevant la réussite signi- ficative en matière de réduc- tion du taux de pauvreté du- rant les 15 dernières années. L’Algérie est parvenue, au cours des quinze der-

nières années, à faire baisser

le

taux de pauvreté de 20 à

 

7%, ce qui constitue une réussite significative, sou-

ligne le vice-président de la BM pour la région Mena, M. Hafez Ghanem, qui est ac- tuellement en une visite en Algérie. «Il lui faut à présent capi- taliser sur ces avancées pour instaurer une société plus productive et innovante. Alors que nous avons ac- compagné les programmes de réforme de pays aussi di- vers que la Pologne, le Ka- zakhstan et le Viet Nam, nous aspirons à mobiliser cette

progrès accomplis jusqu’ici au regard des priorités du

pays et du soutien supplé- mentaire que la Banque, forte de son expertise mon- diale, pourrait fournir à l’Al- gérie pour l’aider à atteindre ses objectifs. Les discussions porteront sur les domaines dans les- quels la Banque a apporté un appui technique à l’Algérie,

àsavoirnotammentl’amélio-

ration des systèmes de pro- tection sociale et l’objectif de long terme visant à ré-

duire la dépendance du pays

aux hydrocarbures et à diver- sifier son économie pour sti- muler la croissance et la création d’emplois, a indiqué

même source. Au cours de

sa visite, M. Ghanem ren-

la

contrera également le wali d’Alger, avec lequel il abor- dera les enjeux liés à l’essor rapide des villes algériennes et les mesures prises pour y faire face. Il se rendra, à cette occa- sion, dans la ville nouvelle in- telligente de Sidi Abdallah et dialoguera également avec de jeunes entrepreneurs afin de mieux appréhender les perspectives de développe- ment du secteur privé. Le portefeuille du Groupe de la Banque mondiale en Al- gérie comprend 10 projets d’Assistance technique rem- boursable (ATR) portant sur

des secteurs divers : l’amélio- ration du climat des affaires,

développement de l’agricul- ture, renforcement des capa- cités statistiques pour ac- croître l’efficacité des sys- tèmes de sécurité sociale. L’ATR est un instrument par lequel des pays non em- prunteurs comme l’Algérie et les pays du Golfe enga- gent une coopération avec la Banque internationale pour la reconstruction (BIRD) et la Société financière internatio- nale (SFI), deux institutions spécialisées du groupe de la Banque mondiale. SFI a investi dans trois fonds de participation privés régionaux qui financent des

PME en Algérie, selon les précisions de la BM.

expertisemondialepoursou-

tenir les objectifs poursuivis

par l’Algérie en vue de poser les bases d’une croissance fu- ture durable», a ajouté M. Ghanem, cité dans le com- muniqué du Groupe de la

Le Parlement algérien participe

à Louxor à la 3 e session de formation sur l'autonomisation des jeunes dans le monde arabe

Le Parlement algérien prend part à la 3e session de for- mation sur «L'autonomisation des jeunes dans le monde arabe», organisée par la Ligue arabe les 21 et 22 mars cou- rant à Louxor (Egypte), a indiqué hier un communiqué du Conseil de la nation. L'atelier s'articule autour du «renforcement de la connaissance des parlementaires et du débat de leur rôle dans l'autonomisation des jeunes», outre «l'échange de vues pour éclaircir les visions et concepts divers autour des questions d'autonomisation des jeunes dans les pays arabes en vue d'une intégration dans les programmes de

développement à travers les expériences internationales, régionales et nationales pionnières». La rencontre vise également à «relancer le rôle du Fo- rum des parlementaires arabes pour la population et le développement en tant qu'axe fondamental dans la ges- tion des débats autour des études et recherches sur l'amé- lioration de la réalité des jeunes». Le parlement algérien sera représenté à cette session par un membre du Conseil de nation et vice-président du Forum des parlementaires arabes pour la population et le développement, Abdelmadjid Teguiche.

Une quarantaine de pays à la conférence internationale NAPEC 2017 aujourd’hui à Oran

Des professionnels et experts dans les différents do-

maines de l’énergie de 38 pays prendront part aujourd’hui

à Oran à la 7e conférence-salon internationale sur l’indus-

trie pétrolière et gazière dans le région de l’Afrique du nord (NAPEC 2017), ont annoncé hier les organisateurs. Cette manifestation, qui se tiendra du 21 au 24 mars au Centre des conventions d’Oran (CCO), verra la présence de participants des quatre continents, à savoir l’Afrique, l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Ce rendez-vous énergétique, le premier événement afri- cain qui intègre toutes les branches de l’industrie de l’énergie, a pour objectif de créer un climat propice pour le contact entre opérateurs et éventuels partenaires et des opportunités d’affaires. Il vise également à mettre en relief les échanges d'expé- riences et de savoir-faire dans les domaines de l’énergie et de la prospection, a-t-on souligné. Durant les quatre jours de l’événement, des conférences et des débats seront ani- més par un panel d’experts et de dirigeants de groupes pé- troliers et gaziers, qui aborderont de nouvelles solutions technologiques opérationnelles dans différents créneaux de l’industrie et des marchés des hydrocarbures. Avec 500 exposants et une prévision de 20.000 visiteurs, le salon international qui se tiendra au même lieu et en marge de la conférence, sera également une opportunité pour présenter les nouveautés de l’industrie pétrolière et gazière dans la région nord-africaine. Comprenant des représentants des compagnies et de grandes firmes pétrolières et parapétrolières, des fabricants d’équipements, de cadres de l’ingénierie, de la prestation de service, de la maintenance, de la distribution, ce salon mettra en exergue des innovations proposant des solutions technologiques dans tous les segments du secteur, selon les organisateurs qui ajoutent que cette manifestation se veut être une opportunité offrant des réponses adaptées à tous les besoins liés à la production, la transformation et

à la distribution des hydrocarbures.

BANQUE MONDIALE-AFRIQUE

Près de 60 milliards USD de financement pour l'Afrique

Près de 60 milliards USD de financement pour l'Afrique Cinquante sept milliards de dollars d'investissements

Cinquante sept milliards de dollars d'investissements sur les trois prochaines années vont être mobilisés pour l'Afrique sub-saharienne, a annoncé dimanche la Banque mondiale. L'essentiel de ce financement (45 milliards de dollars) va provenir de l'Association Internationale de Développement (AID), l'agence de la Banque mondiale qui accorde des dons et des crédits à taux zéro aux pays les plus pauvres. Quelque 8 milliards proviendront de financements privés par le biais de la Société financière internationale (IFC), une autre antenne de la Banque mondiale, et 4 mil- liards de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), la filiale de la Banque dédiée aux pays à revenu intermédiaire, a précisé le président de la BM Jim Yong Kim, cité dans un communiqué. L'Alle- magne, qui a accueilli vendredi et samedi une réunion des ministres des Finances du G20 à Baden-Baden, a fait du par- tenariat avec l'Afrique (appelé «Compact with Africa») une priorité de sa présidence en 2017. De tous les pays afri- cains, seule l'Afrique du sud fait partie de ce cénacle inter- national. «Cela représente une occasion unique de modi- fier la trajectoire du développement en Afrique sub-saha- rienne. Avec ces engagements, nous allons pouvoir travail- ler avec nos clients pour significativement développer les programmes en faveur de l'éducation, des services de santé de base, de la propreté de l'eau et de son traitement, de l'agriculture, du climat des affaires, des infrastruc- tures et des réformes institutionnelles», a-t-il ajouté. Le pré- sident de la BM doit se rendre dès dimanche en Rwanda et en Tanzanie pour mettre en exergue le soutien de son ins- titution à la région. L'augmentation des financements de l'AID va notamment profiter à quelques 448 projets déjà en cours en Afrique sub-saharienne, région qui représente à elle seule plus de la moitié des pays éligibles aux finance- ments de cette institution, souligne le communiqué.

APS

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Mardi 21 mars 2017

FINANCES

Lancement de la numérisation du registre foncier et des activités des conservations foncières

L'opération de numérisation du registre foncier et des activités des conservations foncières relevant de la Direction Générale du Domaine national (DGDN), a été lancée hier avec comme première étape la numérisation des données et documents à même d'offrir un service public empreint de cé- lérité, de précision et de transparence, et de mieux préserver les documents fonciers. Le Directeur général de la DGDN, Mohamed Hi- mour a précisé que le processus de numérisation des documents fonciers et activités des conserva- tions foncières, était scindé en deux étapes, chacune s'étalant sur une année. La 1ére étape porte sur la numérisation de l'en- semble des données relatives à l'identité de tous les propriétaire de droits réels disposant d'actes nota- riés délivrés par les conservations foncières où des opérations au stade expérimental, ont été lancées au niveau de la Direction de Conservation foncière de la wilaya de Saida et au niveau de deux (02) agences foncières de Sidi M'Hamed (Alger) et de Boufarik (Blida). Cette opération pilote a permis de réaliser un saut qualitatif en matière d'amélioration du service public et a encouragé l'élaboration de cahiers de charges pour l'acquisition d'équipements néces- saires à sa généralisation sur l'ensemble des struc- tures, soit 193 conservations foncières et 48 direc- tions de wilaya. La première étape comprend également la constitution d'une base de données foncières et des droits réels, d'autant que l'ensemble des informa- tions relatives aux références des droits publiées et aux données foncières y sera saisi. En outre, cette première opération portera sur l'introduction d'amendements nécessaires aux dispositions législatives et réglementaires et la formation du personnel, l'amélioration de la ges- tion des ressources humaines et la réorganisa- tion des services, ainsi que le soutien aux structures en termes d'infrastructures et gestion. La 2éme étape dont le lancement devra interve- nir en 2018, connaitra la mise en place d'un système informatique centralisé en vue de créer le Centre national de traitement des informations et docu- ments fonciers. Cet important projet à caractère na- tional se veut, selon M. Himour, un système inté- gré, vu qu'il permettra dès l'entame de la généra- lisation de l'ensemble de ses services, de passer du travail manuel au travail numérique moderne, à même de fournir un service public caractérisé empreint de célérité, de précision et de transpa- rence, outre la conservation des registres fonciers. L'opération de numérisation a été lancée en pré- sence du ministre des finances Hadji Baba Ammi, du ministre délégué en charge de l'économie nu- mérique et de la modernisation des systèmes finan- ciers, Mouatassem Boudiaf. Dans son allocution, le ministre des Finances a indiqué que ce projet visait la réhabilitation du rôle économique des concepts de domaine national et de foncier, ainsi que l'assurance d'une gestion au- tomatique et sécurisée de l'ensemble des procédures foncières. Il s'agit, a-t-il ajouté, d'arriver à la sécurité juri- dique renforçant les transactions foncières et de ré- duire les délais de traitement des actes, objet de pu- blication, et une communication rapide des infor- mations sûres au profit des opérateurs avec la conservation foncière. Le ministre des Finances a également invité le Directeur général de la DGDN, l'ensemble des res- ponsables et le personnel administratif des do- maines nationaux et de la conservation foncière à fournir tous les efforts nécessaires en vue de garan- tir un succès total dans la mise en £uvre de ce pro- gramme de modernisation. Pour sa part, M. Boudiaf a indiqué que "l'admi- nistration du domaine national, avec toute sa dimen- sion liée au cadastre, à la conservation foncière et au domaine national, doit se hisser à un niveau plus élevé de modernisation pour qu'elle puisse suivre les derniers développements technologiques et économiques, et ce, en accord avec le programme gouvernemental et le nouveau modèle de crois- sance".

COMMERCE EXTÉRIEUR

Forte réduction du déficit commercial sur les deux premiers mois de 2017

Le déficit commercial de l’Algérie a atteint 1,69 milliard de dollars (usd) sur les deux premiers mois de 2017, contre un déficit de 3,72 milliards usd sur la même période de 2016, soit une baisse de l’ordre de 2,03 milliards usd correspondant à un recul de 55% du déficit entre les deux périodes de comparaison, a appris hier l’APS auprès des Douanes.

Les exportations ont augmenté à 6,05 milliards usd entre janvier et fin fé- vrier de l’année en cours contre 3,99 milliards usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 51,67% correspondant à une augmentation de 2,06 milliards usd, précise le Centre national de l’infor- matique et des statistiques des Douanes (Cnis). Pour les importations, elles se sont stabilisées en s’établissant à 7,75 milliards usd en janvier-février 2017 contre 7,71 milliards usd en janvier-février de l’an-

née écoulée, soit une légère hausse de

0,51%.

Les exportations ont assuré la cou- verture des importations à hauteur de 78% contre 52%. Grâce au redressement des cours pétroliers qui ont souvent dépassé les

54 dollars en janvier-février, les expor-

tations des hydrocarbures, ayant repré-

senté 92,4% du total des exportations, ont atteint 5,6 milliards usd contre 3,76 milliards usd à la même période de 2016, en hausse de 1,84 milliard usd

(+48,87%).

Quant aux exportations hors hydro- carbures (7,6% du montant global des exportations), elles ont augmenté à 460 millions usd contre 234 millions usd

(+96,6%).

Les exportations hors hydrocar- bures sont composées des demi-pro- duits avec 395 millions usd (contre 174 millions usd), des biens alimen- taires avec 42 millions usd (contre 43 millions usd), des produits bruts avec

13 millions usd (contre 8 millions

usd), des biens d’équipements indus- triels avec 8 millions usd (contre 6 mil- lions usd) et des biens de consomma- tion non alimentaires avec 2 millions usd (contre 3 millions usd). Pour ce qui est des importations, sur les sept (7) groupes des produits impor- tés, trois (3) ont enregistré une baisse : les groupes énergie et lubrifiants, biens de consommation non alimen- taires et demi-produits. Les importations des produits ali- mentaires ont augmenté à 1,51 milliard usd (contre 1,24 milliard usd), les biens d’équipement industriels à 3 milliards usd (contre 2,67 milliards usd), les biens d’équipement agri- coles à 106 millions usd (contre 79 mil-

agri- coles à 106 millions usd (contre 79 mil- lions usd) et les produits bruts à

lions usd) et les produits bruts à 299 millions usd (contre 280 millions usd) . Par contre, les importations ont chuté dans les groupes Energie et lu- brifiants à 151 millions usd (contre 225 millions usd), dans les demi-pro- duits à 1,61 milliard usd (contre 1,92

milliard usd) et dans les biens de consommation non alimentaires à 1,06 milliard usd (contre 1,29 milliard usd). Sur les 7,75 milliards usd d’impor- tations enregistrées, des montants de 4,63 milliards usd ont été payés par cash (59,7% des importations), soit une hausse de près de 3% des règle- ments par cash par rapport à la même période de 2016. Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 37% pour un montant de 2,86 milliards usd (baisse de 0,2%), tandis que les comptes en de- vises propres n’ont financé aucune importation. Le reste des importations a été fi-

nancé par le recours à d’autres moyens de paiements à hauteur de 261 millions usd (en baisse de 25,4%). L’Italie et la Chine préservent leur statut de premiers partenaires Les cinq premiers clients de l’Algé- rie, au cours de janvier-février 2017, ont été l’Italie avec 1,07 milliard usd d’ex- portations algériennes (17,73% des ex- portations globales algériennes), sui- vie de l’Espagne avec 917 millions usd (15,14%), de la France avec 765 millions usd (12,63%), des Etats-Unis avec 462 millions usd (7,63%), et de la Turquie avec 433 millions usd (7,15%). Quant aux principaux fournisseurs de l’Algérie, la Chine est restée en tête avec 1,56 milliard usd d’importations algériennes (20,21% des importations

globales algériennes), suivie de la France avec 633 millions usd (8,17%), de l’Italie avec 533 millions usd (6,9%), de l’Allemagne avec 519 mil- lions usd (6,7%) et de l’Espagne avec 454 millions usd (5,8%). Les principaux fournisseurs de l’Algérie sur les deux premiers mois de 2017 Voici la liste des principaux pays fournisseurs de l’Algérie durant les deux premiers mois de 2017. Source: Centre national de l’infor- matique et des statistiques des Douanes (Cnis). Pays Valeur Evolution (Millions de dollars) (par rapport à la même période 2016)

-Chine

1.567

+9,73%

-France

633

-28,23%

-Italie

533

-27,5%

-Allemagne

519

+14,6%

-Espagne

454

-13,52%

-Corée du sud

448

-

-Turquie

314

-6,3%

-Brésil

311

+57,9%

-Argentine

270

+73,1%

-Russie

266

-

-Etats-Unis

263

-30,24%

-Nouv-Zélande

168

-

-Canada

157

+40,2%

-Inde

157

+5,4%

-Japon

107

+30,5%

Sous/Total

6.167

TOTAL

7.752

Les principaux clients de l’Algérie sur les deux premiers mois de 2017 AL-

GER, 20 mars 2017 (APS)- Voici la liste des principaux pays clients de l’Algé- rie entre janvier et fin février 2017. Source: Centre national de l’infor-

matique

Douanes (Cnis).

Pays Valeur Evolution (Mil-

des

et

des

statistiques

lions de dollars)

(par rapport à la

même période 2016)

 

-Italie

1.074

-3,16%

-Espagne

917

+44,2%

-France

765

+27,3%

-Etats-Unis

462

+52%

-Turquie

433

+77,46

-Pays-Bas

409

-

-Brésil

310

+38,4%

-Canada

243

+89,84%

-Cuba

194

-

-Belgique

172

+70,3%

-Portugal

134

-29,1%

-Gde-Bretagne

133

+51,14%

-Grèce

123

-

-Inde

108

-

-Indonésie

87

+97,73%

-Sous/Total

5.564

-TOTAL

6.056.

SELON UN COMMUNIQUÉ DU MINISTÈRE DU COMMERCE

L'importation de tous les produits destinés à la revente en l'état désormais soumise aux licences

L'importation de tous les produits destinés à la re- vente en l'état est désor- mais soumise au régime des licences, a annoncé hier le ministère du Com- merce dans un communi- qué. "Le ministère du Com- merce (Direction générale du commerce extérieur) informe l'ensemble des opérateurs activant dans le domaine de l'importa- tion des produits destinés à la revente en l'état, que tous les produits destinés à la

désormais soumis au ré- gime des licences d'impor- tation", précise le minis- tère. A ce titre, "tout opérateur économique, remplissant les conditions exigées par la législation et la réglemen- tation en vigueur, peut in- troduire une demande de licence d'importation du produit ciblé, en déposant auprès de la Direction du Commerce de wilaya terri- torialement compétente, sa demande dans un délai de 20 jours à compter de la

tion de cet avis par voie de presse écrite, en langues nationales et française et sur le site Internet du mi- nistère du Commerce (www.commerce.gov.dz)", selon la même source. Cette demande, ajoute le communiqué, doit être accompagnée des docu- ments suivants: Une copie du registre du commerce, justifier une expérience dans l'importation du pro- duit qu'il propose d'impor- ter, une facture proforma indiquant le produit, la

gine du produit, un extrait de rôle apuré, une attesta- tion de mise à jour avec la Cnas et/ou la Casnos, une (1) copie de la carte d'iden- tification fiscale, un ques- tionnaire d'identification de l'opérateur économique à renseigner (téléchargea- ble sur le site web sus indi- qué), les bilans fiscaux des trois années, ainsi que les documents justifiant les capacités financières et des moyens de stockage sous forme de titres de propriété ou de location.

consommation finale, sont

date de la première paru-

quantité, la valeur et l'ori-

APS

Mardi 21 mars 2017

ÉCONOMIE

DK NEWS 7

ENTREPRENEURIAT

Appel à l'élaboration d'un cahier des charges de la micro-entreprise

Le président de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs, Kheireddine Hamel, a suggéré dimanche soir à Alger, l'élaboration d'un cahier des charges de la micro-entre- prise pour lui permettre de participer à la concrétisation des différents projets et aux appels d'offre qui, souvent, reviennent aux grandes entreprises.

La Fédération nationale des jeunes entrepreneurs soumettra aux autorités publiques une série de propositions afin de d'élaborer un cahier des charges qui réservera un «traitement spécial», à la micro-entreprise dans tous secteurs économiques concernés par la réalisa-

tion des projets et les appels d'offre en vue de redynamiser le rôle de la micro- entreprise et d'encourager sa contribu- tion dans la dynamique économique,

a indiqué M. Hamel en marge des ate-

liers organisés à l'occasion des assises nationales sur la micro-entreprise. Il a précisé à ce propos, que «la mouture finale du cahier des charges de la micro-entreprise qui apportera des solutions aux divers problèmes que celle-ci rencontre, sera finalisée en collaboration avec des experts tout en tenant compte des préoccupations ma- jeures des chefs d'entreprises afin de leur permettre d'améliorer leurs acti- vités et d'assurer leur pérennité». D'autre part, les conditions d'ob- tention des marchés par la micro-en- treprise et du foncier tout en bénéficiant des mesures administratives qui de- meurent cependant «complexes» ont été au centre des préoccupations des entrepreneurs présents aux ateliers consacrés aux domaines des travaux publics et du bâtiment, de l'agriculture, de la pêche, de l'industrie, de la main- tenance, des technologies de l'informa-

de la main- tenance, des technologies de l'informa- tion et de la communication, des trans- actions

tion et de la communication, des trans- actions publiques, du tourisme et de l'artisanat». Plusieurs intervenants ont estimé à cet effet, que les conditions requises pour la réalisation de certains projets par une micro-entreprise étaient «ré- dhibitoires» dans le sens où elles ne lui permettent pas d'accéder au projet. Ils ont abordé outre le problème de commercialisation, celui de la non homologation des produits innovés et le manque de matière première ce qui influe négativement sur leurs activités. Toujours selon le président de la Fé- dération nationale des jeunes entrepre- neurs, ces assises tendant à concrétiser

un rapprochement, à établir un parte- nariat entre les jeunes entrepreneurs et les grands investisseurs et à renfor- cer enfin, l'interaction dans le cadre de la promotion du produit local. Par ailleurs, des jeunes investis- seurs ont demandé également de «réac- tiver l'article 87 bis de la loi sur marchés publics qui consacre à la micro-entre- prise un taux de 20% des projets rete- nus à la réalisation». Ces assises nationales sur la micro- entreprise qui ont vu la participation de plus de 1000 jeunes entrepreneurs ve- nus des différents régions du pays se- ront sanctionnées lundi par l'adop- tion de plusieurs recommandations.

Les jeunes entrepreneurs expriment leurs préoccupations relatives à la gestion administrative de leurs entreprises

Les jeunes entrepreneurs participant aux assises natio- nales sur la micro-entre- prise ont exprimé hier à Al- ger leurs préoccupations ayant trait à la gestion admi- nistrative de leurs activités ainsi que l'octroi d'agrément pour leur extension. Dans ce contexte, M. Ben- salah Mohamed, gérant d'un atelier de construction de chalutiers de pêche à Aïn Témouchent a exprime sa préoccupation relative à la facilitation des procédures

ayant trait à la construction de ces chalutiers. Il a indiqué que son ate- lier, qui emploie près de 20 ouvriers et pouvant em- ployer jusqu'à 20, travaille avec un rythme «très lent» en raison de l'obligation d'obte- nir plusieurs autorisations de différents organismes ad- ministratifs. La construc- tion d'un seul chalutier né- cessite l'obtention d'une au- torisation de la direction de la pêche maritime, du port et d'autres institutions admi-

nistratives, ce qui prend beaucoup de temps, a-t-il ajouté. Pour sa part, Mme. Ibtissam Harkat, direc- trice d'une école privée d'en- seignement de langues étrangères à Tamanrasset, a mis en avant la nécessité de faciliter er les procédures administratives en matière d'octroi de nouveaux agré- ments en cas d'extension du projet. Elle a indiqué dans ce sens que son aspiration à élargir son activité à des for- mations spécialisées dans

le domaine du tourisme (guide touristique) reste tri- butaire de l'obtention d'un nouvel agrément. Guettaf Sid Ali, proprié- taire d'un atelier de menui- serie aluminium, a évoqué à son tour les entraves admi- nistratives qu'il rencontre notamment en matière d'ob- tention de marchés publics, citant par la même occasion certaines difficultés enre- gistrées lors de l'élaboration des cahiers de charges rela- tifs à ces marchés.

CHANGE

Cotation hebdomadaire des billets de banque et des chèques de voyage

des billets de banque et des chèques de voyage Voici les cotations hebdomadaires des billets de

Voici les cotations hebdomadaires des billets de banque et des chèques de voyage, valables à compter du 19 mars 2017, communiquées par la Banque d’Algérie. La valeur du DOLLAR est fixée à 107,86 DA à l’achat et à 114,45 DA à la vente. La valeur de l’EURO est de 116,04 DA à l’achat et de 123,14 DA à la vente. A rappeler que pour la semaine allant du 12

au 18 mars 2017, la valeur du DOLLAR était fixée

à 108,56 DA à l’achat et à 115,18 DA à la vente

alors que la valeur de l’EURO était de 115,07 DA

à l’achat et de 122,13 DA à la vente. Il y a un mois (cotation hebdomadaire du 19 au 25 février 2017), la valeur du DOLLAR était fixée à 108,24 DA à l’achat et à 114,85 DA à la vente. La valeur de l’EURO était de 115,25 DA à l’achat et de 122,31 DA à la vente. =Cotations hebdomadaires des billets de banque et des chèques de voyage, valables à compter du 19 mars 2017=:

Billets de banque

Achat

Vente

1 USD

107,88

114,45

1 EUR

116,04

123,14

1 CAD

80,86

85,81

1 GBP

133,13

141,26

100

JPY

95,12

100,96

1 SAR

28,75

30,53

1 KWD

353,42

375,49

1 AED

29,37

31,16

100

CHF

10.823,6 11.487,47

100

SEK

1.223,98

1.299,15

100

DKK

1.560,87

1.656,41

100

NOK

1.271,15

1.349,40

Chèques de voyage

Achat

Vente

1 USD

108,96

114,45

1 EUR

117,22

123,14

1 CAD

81,67

85,81

1 GBP

134,48

141,26

100

JPY

96,08

100,96

100

CHF

10.933,4 11.487,47

100

SEK

1.236,41

1.299,16.

SELON LE DG DE L'ANSEJ, MOURAD ZEMALI

Réunion prochaine entre l'ANSEJ et l’ABEF pour identifier les problèmes de financement des entreprises

Le directeur général de l'Agence natio-

nale de soutien à l'Emploi de Jeunes (AN- SEJ), Mourad Zemali, a affirmé dimanche

à Alger, qu'une réunion entre l'ANSEJ et

l'Association professionnelle des banques

et des établissements financiers (ABEF) se

tiendra la semaine prochaine en vue d'identifier les problèmes de financement des entreprises créées dans le cadre de ce

dispositif. Lors d'une assise consacrée aux préoc-

cupations des jeunes entrepreneurs dans

le cadre des travaux des assises nationales

sur la micro-entreprise, M. Zemali a pré- cisé que différents problèmes relatifs aux crédits bancaires et aux modes de paiement en vue de garantir la viabilité des entre- prises créées grâce au soutien public seront évoqués durant cette rencontre prévue avec les représentants des banques. Plusieurs jeunes entrepreneurs relevant du dispositif ANSEJ ont soulevé le problème lié à la saisie des équipements en situation de retard de paiement et la non-application

de la déduction sur les bénéfices ban- caires d'une manière intégrale ainsi que le mode d'application du rééchelonnement

du paiement des crédits. M. Zemali a mis en avant l'élaboration d'une liste des entre-

prises d'approvisionnement auxquelles les jeunes entrepreneurs peuvent y re- courir à l'effet de l'acquisition de matériel et de matières premières. Cette liste qui sera lancée début mai prochain a pour but de mettre fin à l'escroquerie de certains fournisseurs, a souligné le directeur géné-

ral qui a précisé que la liste comportera uni- quement les entreprises qui respectent le cahier de charge établi par l'ANSEJ. D'autre part, le responsable a indiqué qu'une plateforme informatique sera lan- cée prochainement et inclura différentes entreprises créées via le dispositif ANSEJ. L’agence vise, à travers cette plateforme créée grâce au projet de coopération avec le programme de l’ONU pour le dévelop- pement (PNUD), à mettre en place un ré- seau à travers lequel les entrepreneurs

pourraient renforcer les relations entre eux, créer des chances de complémentarité et commercialiser leurs produits. En ce qui concerne l’immobilier in- dustriel, M. Zemali a affirmé qu’une idée est en phase d’être généralisée pour consa- crer des petites zones industrielles exclu- sivement aux micro-entreprises. Par ailleurs, l’ANSEJ examine la possi- bilité d’organiser des sessions de formation en faveur des jeunes entrepreneurs portant sur la gestion des micro-entreprises et la relation avec les différentes instances, no- tamment la direction des impôts, les caisses des assurances sociales et les agences d'emploi en coordination avec la Fédéra- tion nationale des jeunes entrepreneurs (FNJE). Des textes juridiques sont en cours d'élaboration pour le renforcement de la représentation des jeunes entrepreneurs au niveau des différentes instances activant dans la promotion de l'entrepreneuriat chez les jeunes, a indiqué le responsable.

Il a ajouté dans ce sens que le conseil d’orientation de ANSEJ sera renforcé par un représentant de la fédération au même titre que le Fonds de garantie des crédits aux petites et moyennes entreprises (FGAR) qui sera également doté de représentants de la fédération. Conformément aux recommandations de la tripartite, des espaces publics vacants sont en cours de recensement au niveau de plusieurs wilayas en vue de les transférer au profit des jeunes entrepreneurs, a-t-il expliqué au sujet du problème des locaux. Des jeunes entrepreneurs ont présenté, lors de la séance d’audition, un aperçu sur les difficultés rencontrées, soulignant la né- cessité de mettre en place un mécanisme permettant aux petites entreprises de bé- néficier d’un quota de 20% des marchés pu- blics. Il est à noter que plus de 1000 jeunes de différentes wilayas ont pris part aux assises de deux jours organisées par la FNJE. APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Mardi 21 mars 2017

COMPLEXE SIDER EL HADJAR DE ANNABA :

Sortie de la première coulée du haut- fourneau n° 2

La sortie de la première coulée du haut fourneau n° 2 du complexe sidérurgique Sider El Hadjar a eu lieu dimanche, et ce après remise en service de cette installation stratégique et névralgique durant la pre- mière semaine du mois de mars en cours, a-t-on ap- pris de la cellule de communication de ce complexe. Effectuée au niveau du plancher du fourneau n°2, l’opération a suscité un grand engouement et une ambiance festive des employés (fondeurs, opéra- teurs PC, encadrement et prestataires), relevant ainsi un «défi stratégique» à travers le redémarrage réussi du haut fourneau n° 2 sur lequel repose le pro- cessus de production du métal du complexe Sider El Hadjar, selon cette source. L’opération de l’ouverture du trou de coulée, avec l’actionnement de la perforatrice s’est déroulée vers 10H00, ajoute cette même source, soulignant que l’exploitation sécurisée du haut fourneau n° 2 ainsi que toutes les autres unités du complexe sera effec- tive après la normalisation de la charge et la pro- duction de la fonte pour alimenter les deux aciéries à oxygène qui attendent la mise en rotation de leurs convertisseurs et machines à coulée. Le haut fourneau n° 2 a fait l’objet d’opérations de maintenance, de réhabilitation et de moderni- sation inscrits dans le cadre du programme d’in- vestissement dont a bénéficié le complexe pour un montant de 750 millions de dollars pour augmen- ter ses capacités productives à plus de deux (2) mil- lions de tonnes d’acier liquide à l’horizon 2018-2019.

SÉTIF

Raccordement de près 450 foyers de la commune d’Ouled Saber au réseau du gaz naturel

Au total, 448 foyers de la commune d’Ouled Saber, située à l’Est de Sétif, ont été raccordés au réseau de distribution de gaz naturel dans une ambiance festive, a-t-on constaté. Inscrite dans de cadre de la célébra- tion du 55e anniversaire de la fête de la Victoire, l’opération de raccordement de ces foyers entre dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014 s’est effectuée dans une cérémonie à laquelle ont pris part les auto- rités locales. Les travaux de réalisation de ce projet ont nécessité une enveloppe financière de l’ordre de 245 millions de dinars, a-t-on expliqué, précisant qu’avec cette opération pour laquelle un réseau de distribu- tion de 60 km a été installé, la couverture de la com- mune d’Ouled Saber en gaz naturel atteindra 94,47 % et celle la daïra de Guidjel dont relève administrative- ment Ouled Saber à 90%.

OUM EL BOUAGHI:

Réinhumation des restes des corps de 10 martyrs au cimetière des Chouhada

Les restes des corps de dix (10) martyrs de la guerre de Libération nationale exhumés, il y a plus de deux mois, d’une grotte sur le mont d’El Taref, au sud d’Oum El Bouaghi ont été réinhumés, au cimetière des Chouhada de cette wilaya, a-t-on constaté. La cérémo- nie de réinhumation des restes des corps de ces Chouhada a eu lieu à l’occasion de la célébration du 55e anniversaire de la fête de la Victoire en présence des autorités locales, des moudjahidine et des citoyens. Le directeur de wilaya des moudjahiddine, Djilali Ben- torkia, a souligné que les ossements exhumés en jan- vier dernier ont été transférés au laboratoire national d’analyses criminalistique et criminologie de Bou- chaoui (Alger) pour des analyses médicales, indiquant que les résultats ont démontré que ces restes appar- tenaient à des martyrs âgés entre 22 et 45 décédés in- toxiqués par des gaz toxiques. Selon les témoignages recueillis auprès de moudjahiddine de la région, ces martyrs étaient tombés au champ d’honneur, en juin 1957, pilonnés de bombes incendiaires par l’armée coloniale qui était dans l'incapacité de les forcer à se rendre.

APS

BÉCHAR :

Inscription prochaine du projet d’un nouveau barrage

Un nouveau barrage d’une capacité de retenue de plus de deux millions de mètres- cubes des eaux de l’oued Labiad, au nord de Béchar et à proximité de la commune frontalière de Béni-Ounif (100 km de Béchar), sera inscrit au profit de la région en 2018, a-t-on appris des services de la wilaya.

Une étude d’avant-projet détaillée pour la concrétisation de cet impor- tant projet du secteur des ressources en eau est actuellement en réalisation par un bureau d’études spécialisé, dans le ca- dre de la stratégie nationale de mobili- sation des potentialités hydriques super- ficielles et souterraines locales, a-t-on précisé. La réalisation de ce projet a aussi pour objectif la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable (AEP) des populations des collectivités de Bechar et Kenadza, alimentées à ce jour par les eaux traitées et épurées du barrage de Djorf-Ettorba, a-t-on fait sa- voir. Toujours dans le cadre de la stratégie de mobilisation des ressources hy- driques superficielles et souterraines, des études pour la réalisation de six (6) retenues collinaires dans les régions agricoles et pastorales de Jdida, Ben-Zi- reg, Hmida Belghanami et Menounat, viennent d’être finalisées pour être pro- posées à l’inscription puis à la réalisation au cours de 2018, a-t-on ajouté. Douze autres études similaires pour la réalisation d’autant d’ouvrages si- milaires à travers les communes de Béni-Ounif, Igli, Mrija, Kerzaz et Tam- tert, n’ont pas pu être lancées, malgré le choix des bureaux d’études et ce, pour insuffisance pour l’instant de moyens de financement de ces études techniques, selon la même source.

de ces études techniques, selon la même source. Deux retenues collinaires sont actuel- lement en voie

Deux retenues collinaires sont actuel- lement en voie de réalisation à travers la commune de Bechar, sur les lits de l’un des oueds de la région de Ben-Zireg et de Taghaline, a-t-on indiqué. Ces deux retenues d’une capacités de stockage de plus de 50.000 m3 des eaux de crues de ces oueds seront renforcées prochaine- ment par le lancement des travaux de concrétisation de trois autres ouvrages similaires à travers la wilaya, selon les services de la wilaya. Outre ces projets, il sera procédé prochainement aux tra- vaux de dragage et de maintenance de cinq (5) retenues collinaires, à savoir celles de la zone de mise en valeur des

terres sahariennes de Nif R’ha et Ouakda sur le territoire de la commune de Be- char et de celles de Mougheul, Sfissifa et Messouar, situées respectivement dans les communes de Mougheul, Lahmar et Kenadza. Le secteur des ressources en eau a aussi proposé à l’inscription trois barrages souterrains, dans le cadre des projets du programme quinquennal 2015-2019, mais qui n’ont pas été retenus pour l’exercice 2017. Il s’agit du barrage des ksour du nord de la région de la basse Saoura et de la vallée de la Saoura, respectivement au nord et au sud du territoire de la wi- laya.

CONSTANTINE:

Inauguration d’un espace dédié à l’exposition des produits artisanaux et des œuvres d’art à El Khroub

Un espace dédié à l’expo- sition des produits artisa- naux et des œuvres d’art a été inauguré, dimanche dans la commune d’El Khroub (Constantine) dans le cadre des festivités mar- quant la célébration de la fête de la Victoire, a-t-on constaté. Situé à proximité du siège de l’Assemblée populaire communale (APC), cet es- pace implanté dans une grande placette centrale aménagée, baptisée ‘‘19 mars 1962’’ £uvrera à en-

MILA

Remise des clés de 182 logements publics locatifs à leurs bénéficiaires à Tadjenanet

Un total de 182 clés de logements publics locatifs (LPL) ont été remises dimanche à leurs bénéficiaires, dans la commune de Tadjenanet (Sud de Mila), dans une ambiance festive, a-t- on constaté. L’opération de distribution de ces nouvelles habitations implantées à la sortie Ouest de cette commune, a été effectuée au cours d’une cérémonie présidée par le chef de l’exécutif local, Mohamed -Djamel Khenfar, à l’occa- sion de la célébration de la fête de la Victoire, prévue pour le 19 mars de chaque année. Les familles bénéficiaires de ces lo- gements ont exprimé leur satisfac- tion quant à cette initiative, organisée dans le cadre de la célébration de cette fête marquant la fin de la coloni-

courager les créations ar- tistiques notamment celles des associations et des jeunes talents de la com- mune d’El Khroub, a précisé la directrice de l’Office de sport, de la culture, du loisir et du tourisme (OSCULT). Elle a, à ce propos, ajouté que cet espace sera ouvert tout au long de l’année et proposera au public diverses activités et expositions dans l’art culinaire, les habits tra- ditionnels, et les produits de la ruche notamment. La célébration de la fête

de la Victoire à Constantine a été marquée par l’organi- sation d’une d’exposition de photos et un fond docu- mentaire la Révolution de novembre 1954, au centre culturel Mohamed El Yazid, où un hommage a été rendu aux moudjahidine dans une cérémonie présidée par le chef de l’exécutif local, Ka- mel Abbas. Les lauréats des tournois sportifs, entre autres de foot- ball, de Karaté et de jeux d’échecs, ainsi que des concours scientifiques, lan-

cés la semaine précédente, ont été également honorés. La fête de la Victoire a été également l’occasion à Constantine pour baptiser l’Ecole nationale supérieure (ENS) de l’université Constantine 3 au nom de l’écrivaine Assia Djebar, et le Centre de recherche en bio- technologie (CRBT) de l’uni- versité Constantine 2 au nom du Chahid Toufik Khaznadar.

sation de plus de 130 ans. L’attribution de ces logements dont la liste des bénéficiaires a été annon- cée en 2014, a été retardée suite aux lenteurs qu’avait connu le chantier d’aménagement extérieur, selon des informations fournies sur place. Un autre quota de logement de la même formule sera distribué dans la com- mune de Tadjnanet au cours de cette année, selon un élu de l’Assemblée po- pulaire communale (APC). Dans la wilaya de Mila, la célébra- tion de la fête de la Victoire a été mar- quée par l’inauguration d’une mos- quée, la baptisation d’une avenue de la ville de Mila au nom d’un martyr de la région, en plus de l’organisation d’activités culturelles à la maison de jeunes locale.

au nom d’un martyr de la région, en plus de l’organisation d’activités culturelles à la maison

Mardi 21 mars 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

ROUTE

La loi relative à l`organisation et la sécurité routière publiée au Journal officiel

La loi relative à l`organisation, la sécurité et la police de la circulation routière, qui introduit notamment le permis de conduire à points et prévoit un durcissement des sanctions liées aux infractions et délits a été publiée au Journal officiel n° 12. Modifiant et complétant la loi 01-14 de 2001, la loi vise principalement à endiguer le phénomène des accidents de la route qui a atteint un seuil alarmant ces dernières années.

La nouvelle loi prévoit notamment l`in- troduction du permis de conduire à points et le durcissement des sanctions liées aux in- fractions et délits. Le système du permis à points sera géré par le ministère de l`Inté- rieur à travers un fichier national des per- mis de conduire devant recenser toutes les infractions de la route au niveau national. Dans ce système, le permis de conduire est doté d`un capital de 24 points qui sera ré- duit à chaque infraction commise par le ti- tulaire du permis. Le contrevenant sera également soumis à une amende forfai- taire et à des sanctions pénales selon les cas. Durant la période probatoire de deux ans, le permis de conduire est affecté d`un capi- tal de douze (12) points seulement, précise le texte qui note que lors de cette période, l`infraction commise entraîne l`annulation du permis de conduire. Le retrait des points se fait selon un ba- rème qui distingue quatre degrés de contra- ventions qui nécessitent un retrait de 1 à 6 points selon leur nature, mais dix (10) points seront retirés en cas de délits. Après le retrait de tous les points, le permis de conduire devient invalide et son titulaire est tenu à le remettre aux services habilités du ministère de l`Intérieur. Dans ce cas, l`in- téressé ne peut postuler à l`obtention d`un nouveau permis de conduire, qui sera sou- mis à la période probatoire, qu`après six (6) mois de la date de remise de son permis. «Ce délai est porté à un (1) an dans le cas où son permis a fait l`objet de deux (2) invalidations sur une période de cinq (5) ans», précise le texte. Le permis de conduire peut également faire l`objet de suspension dans des cas de délits, et ce, en plus des sanctions pénales et des amendes, sachant que la durée de sus- pension du permis varie selon la nature de ces délits.

Durcissement des sanctions et révision à la hausse des amendes Le texte prévoit aussi un durcissement

des sanctions contre les contrevenants aux règles de la circulation routière. Ainsi, les amendes forfaitaires pour chaque degré de contravention ont été revues à la hausse. Pour les contraventions de 1er degré, qui concernent notamment la présenta- tion de documents et l`usage d`un équipe- ment de véhicule non conforme, cette amende est fixée à 2.000 DA. Les contraventions du 2ème degré (em- piètement d`une ligne continue, arrêt et sta-

sont punies d`une

tionnement abusifs

)

arrêt et sta- sont punies d`une tionnement abusifs ) amende forfaitaire de 2.500 DA. Est puni

amende forfaitaire de 2.500 DA. Est puni d`un emprisonnement de six mois à deux ans et d`une amende de 20.000 DA à 50.000 DA tout conducteur d`un véhi- cule de transport de marchandises dont le poids total autorisé en charge, ou le poids to- tal roulant autorisé est supérieur à 3.500 kg, ou d`un véhicule de transport de personnes de plus de 9 places, qui serait, suite au non respect des prescriptions légales du temps de conduite et du temps de repos, à l`origine d`un accident de la circulation routière ayant entraîné un homicide involontaire. Par ailleurs, est puni d`une amende allant en- tre 10.000 DA et 50.000 DA tout conducteur de véhicule qui a dépassé la vitesse limite au- torisée de 30% et plus. Le non respect du port de la ceinture de sécurité, de l`obligation du casque pour les conducteurs et passagers des cyclomoteurs et motocyclettes, la défectuosité des dispo- sitifs d`éclairage et de signalisation des véhicules automobiles, le transport des en- fants de moins de dix (10) ans aux places avant ainsi que l`arrêt et le stationnement dangereux sont classés comme contraven- tions du 3ème degré et soumises à une amende forfaitaire de 3.000 DA. Concernant les contraventions du 4ème degré, punies d`une amende de 5.000 DA, elles portent sur l`usage manuel du télé- phone portable ou l`écoute par le casque d`écoute radiophonique durant la conduite et de la mise en marche à l`avant du véhi- cule d`appareils audiovisuels durant la conduite. Le non respect de la distance lé-

gale entre les véhicules en mouvement et la priorité de passage dans les intersections, les man£uvres interdites sur les autoroutes et les routes express, l`emprunt de certains tronçons interdits à la circulation et l`état et la conformité des pneumatique des véhi- cules à moteur aux normes sont également soumis à cette même amende. Dans le cas de non paiement de l`amende forfaitaire, relevant des contraventions, après un délai de 45 jours à partir de la date de la constatation de l`infraction, un procès- verbal de non paiement est transmis au procureur de la République. Comme consé- quence, l`amende sera majorée à 3.000 DA pour les contraventions du 1er degré, à 4.000 DA pour les contraventions du 2ème degré, à 6.000 DA pour les contraventions du 3ème degré et à 7.000 DA pour les contraven- tions de 4ème degré. En outre, un retrait de deux (2) points complémentaires du permis à points est effectué systématiquement dans ce cas. Le nouveau texte oblige les conduc- teurs des véhicules de transport de marchan- dises (plus de 3.500 kg) et les véhicules de transport de personnes de plus de neuf (9) places d`équiper leur véhicule d`un chrono tachygraphe qui enregistre le temps de conduite, la vitesse et la distance parcourue. Il sera aussi mis en place d`un Conseil in- tersectoriel auprès du Premier ministre, qui sera chargé de la définition de la politique et de la stratégie nationale de prévention et de sécurité routière et de la coordination ins- titutionnelle entre l`ensemble des acteurs concernés.

SELON UN COMMUNIQUÉ DE LA DGSN

Arrestation de plus de 40 individus, saisie de près de 4000 comprimés psychotropes et 67.000 cartouches de cigarettes

Plus de 40 individus mis en cause dans des affaires de tra-

fic de psychotropes, de ciga- rettes et de tabac contrefait ont été arrêtés par les élé- ments de la Sûreté nationale à Alger, Constantine et Sétif, qui ont saisi plus de 4000 compri- més psychotropes, 67.000 car- touches de cigarettes et plus de 15.000 sachets de tabac à chi- quer contrefait, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Une grande quantité de comprimés psychotropes (4426 comprimés) et 8 armes blanches ont été saisies par les éléments de sûreté outre l'ar- restation de 45 mis en cause à Alger et Constantine, a précisé

le

communiqué. La première opération qui

a eu lieu à Alger a permis de

saisir 1826 comprimés psy- chotropes et 8 armes blanches outre l'arrestation de 44 indi- vidus, a indiqué la même source qui a ajouté que les éléments de sûreté de Constantine ont arrêté un in-

dividu s'adonnant au trafic de psychotropes dans un vieux quartier populaire et saisi 2600 comprimés psycho- tropes. Dans la wilaya de Sétif, la police a saisi une grande quantité de cartouches de ci- garettes et de tabac contre- fait, au total 67500 cartouches et 15500 sachets de tabac à chiquer contrefait. L'opéra- tion a permis l'arrestation de deux individus d'une tren- taine d'année s'adonnant à cette activité illégale. Deux

autres suspects ont été arrêtés à bord d'un camion chargé d'une grande quantité de ciga- rettes (67500 cartouches) et 15500 sachets de tabac à chi- quer.

Récupération d'un véhicule recherché par Interpol et arrestation de deux individus objet d'un mandat d'arrêt La police des frontières maritimes au port de Bejaia et la police des frontières aé-

CONTREBANDE:

Plus de 25 quintaux de bananes saisis à Tébessa

La Sûreté de la wilaya de Tébessa a procédé récemment, dans deux opérations distinctes, à la saisie de 25 quintaux et 48 kg de ba- nanes, destinées à la contrebande à travers la bande frontalière et

à l'arrestation de 3 individus, a affirmé dimanche un communiqué

de la DGSN. Agissant sur la base d'informations, les éléments de

la

Sûreté de Tebesssa ont interpellé un individu à bord d'un véhi-

cule commerciale chargé de 44 caisses de bananes d'un poids brut de 748 kg. Une opération similaire effectuée par les mêmes éléments,

a donné lieu à la saisie de dix-huit (18) quintaux de bananes et l'ar- restation de deux (02) individus, ajoute le même communiqué.

riennes de l'aéroport inter- national Houari-Boumediene ont réussi récemment à ré- cupérer un véhicule recherché par Interpol et à arrêter deux individus objet d'un mandat d'arrêt, a indiqué dimanche un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Les éléments de la brigade de la police des fron- tières maritimes au port de Bejaia ont récupéré une voi- ture de luxe recherché par In- terpol et arrêté son proprié- taire, ajoute le communiqué. Lors d'une autre opération similaire au niveau de l'aéro- port international Houari- Boumediene, la police des frontières aériennes ont mis la main sur deux individus re- cherchés en vertu d'un man- dat d'arrêt dont l'un délivré par Interpol et l'autre par les juri- dictions algériennes, suite à quoi les deux suspects ont été arrêtés lors d'une fouille au ni- veau de la cellule de traite- ment des voyages dans ledit aé- roport.

OUARGLA :

Plusieurs structures de santé à réceptionner prochainement

Plusieurs nouvelles structures de santé devront être réceptionnées prochai- nement dans la wilaya d’Ouargla, a-t-on appris hier de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW). Parmi ces opérations retenues au ti- tre de différents programmes de dévelop- pement, figure un établissement public

hospitalier de 60 lits en cours de réalisa- tion dans la commune d’El-Hedjira pour un coût de 1,2 milliard DA, selon la com- mission de la santé, de l’hygiène et de la protection de l’environnement de l’APW. Cette structure, pour laquelle a été al- loué un montant de 300 millions DA pour son équipement, sera réceptionnée cette année, a précisé la même source. La même commission fait état aussi d’un projet de service des urgences mé- dico-chirurgicales dans la commune d’Ouargla, d’un cout de 275 millions DA (réalisation et équipement), et d’un cen- tre de transfusion sanguine, d’un cout de 140 millions DA.

Il est signalé, en outre, la réalisation

en cours d’un hôpital de 320 lits à Toug- gourt, d’un financement de 5,2 milliards DA pour sa réalisation et 550 millions DA

pour son équipement. La commune de Témacine a bénéfi- cié, de son côté, d’un hôpital de 60 lits

pour un investissement de plus de 1,3 mil- liard DA (réalisation et équipement), sachant que ce projet accuse un retard d’exécution en raison de l’insuffisance de l’enveloppe consacrée à l’équipement, a-t-on fait remarquer. La wilaya d’Ouargla, qui recense une population de près de 645.000 habi- tants, dispose déjà de quatre établisse- ments publics hospitaliers (EPH) à Ouar- gla, Touggourt, Hassi Messaoud et Tai- bet, en plus de deux établissements spé- cialisés Mère-Enfant à Ouargla et Toug- gourt, et un établissement hospitalier d’ophtalmologie, réalisé au chef lieu de la wilaya dans le cadre de la coopération algéro-cubaine.

A ces structures, viennent s’ajouter un

établissement psychiatrique à Ouargla, cinq établissements publics de santé de proximité à Ouargla, Touggourt, Hassi Messaoud, El-Hedjira et El-Borma. Le secteur compte aussi dans cette wi- laya 36 polycliniques, 87 salles de soins et 45 centres médico-sociaux, selon les données de la direction de la Santé et de la Population de la wilaya.

TLEMCEN:

Saisie de 500 kg de kif traité à Ghazaouet

Les douaniers de Ghazaouet ont opéré, dernièrement, la saisie de 500 ki- logrammes de kif traité, a-t-on appris di- manche auprès de la direction régionale des Douanes de Tlemcen. La fouille d’un camion au lieudit «station de Nedroma» à Ghazaouet a permis de découvrir cette quantité de drogue soigneusement dissimulée, selon un communiqué de cette direction dont une copie a été remise à l’APS. Cette saisie s'est soldée également par l’arrestation du propriétaire du ca- mion qui a été présenté aux instances ju- dicaires, selon la même source. La valeur de la marchandise saisie et du moyen de transport est estimée à 31,5 millions DA et de l’amende à 315 mil- lions DA.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mardi 21 mars 2017

FRANCE

L'agresseur à l'aéroport d'Orly était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants

était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants Les analyses toxicologiques réalisées dimanche à

Les analyses toxicologiques réalisées dimanche à l'issue de l'autopsie de l'agresseur d'une militaire à l'aéroport parisien d'Orly, Ziyed Ben Belgacem, ont mis en évidence «un taux d'alcoo- lémie et la présence de cannabis et de cocaîne», indiquent des sources judiciaires. Ziyed Ben Belgacem, un Fran- çais d'origine tunisienne de 39 ans, condamné à plusieurs re- prises pour des vols et trafic de stupéfiants et signalé comme ra- dicalisé en prison, s'était atta- qué samedi à une militaire mem- bre d'une patrouille déployée à l'aéroport d'Orly, dans la ban-

CHINE:

L'espérance de vie moyenne atteindra 77,8 ans en 2020 au Guangdong

L'espérance de vie moyenne dans la province chinoise du Guangdong (sud) de- vrait atteindre 77,8 ans en 2020, grâce à l'amélioration du système de soins de santé, selon un docu- ment officiel cité par l'agence chine nou- velle. L'espérance de vie moyenne s'est allon- gée pour passer à 77,1 ans en 2015, une aug- mentation d'un an depuis 2010 et 0,8 an

GHANA

Au moins 16 morts dans un accident sur un site touristique

lieue sud de Paris. Aucune com- plicité éventuelle n'a encore été établie à ce stade: les gardes à vue d'un frère et d'un cousin de l'as- saillant, qui s'étaient présentés d'eux-mêmes samedi au com- missariat, ont été levées di- manche soir, quelques heures après celle du père, laissé libre dès samedi soir, selon les mêmes sources. Le pére de l'agresseur a témoigné à la radio privée Europe 1 que son fils n'a jamais été un terroriste, a-t-il regretté. Le do- micile des parents a été perqui- sitionné et aucun élément inté- ressant n'a été retrouvé, d'après une source proche de l'enquête.

plus élevée que l'es- pérance de vie moyenne à l'échelle nationale, selon le 13e Plan quinquen- nal (2016-2020) sur le secteur de la santé de la province qui a été publié récem- ment. Le taux de morta- lité maternelle a di- minué considérable- ment pour s'établir à 11,56 pour 100.000 en 2015, en chute de 12% par rapport à 2010. Le taux de mor-

talité infantile est tombé à 2,64 pour 1.000 en 2015, en baisse de 45,3% par rapport à 2010. Selon le plan, la province améliorera sa capacité de sur- veillance des mala- dies infectieuses, fournira plus d'in- frastructures spor- tives pour ses habi- tants et développera son système d'assu- rance maladie de base afin de couvrir chaque citoyen.

rance maladie de base afin de couvrir chaque citoyen. Au moins 16 personnes ont trouvé la

Au moins 16 personnes ont trouvé la mort dimanche après-midi lorsqu'un énorme arbre est tombé sur des touristes et les fêtards aux Chutes de Kintampo, dans la région de Brong Ahafo, au Ghana, selon la

police locale. Plusieurs personnes blessées ont également étéhospita- liséesàl'hôpitalrégional,aannoncé le commandant de la police divi- sionnaire de Kintampo, Desmond Boampong, aux médias locaux. Il existe différentes versions sur le nombre de victimes. Un autre officier, Desmond OppongBoanu, cité par l'agence Chine nouvelle, a déclaré que le bilan des morts était de 18. Les victimes, qui sont pour la plupart des lycéens, faisaient une excursion et na- geaient sous la chute quand une tempête de pluie accompagnée d'un

fort vent et d'un tonnerre a abattu l'ar-

bre,quiesttombésurleslycéens,se-

lon la police. Le personnel du Service

national des incendies du Ghana et

de la police sont actuellement sur les

lieuxpoursauverlespersonnespié-

gées sous l'arbre tombé.

CHINE:

Des trésors sous-marins découverts au fond d'une rivière

Plus de 10.000 objets en or et en argent qui gisaient au fond d'une rivière dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest) depuis plus de 300 ans ont été découverts, ont déclaré hier des archéologues.

Ces objets comprennent une importante quantité de pièces d'or, d'argent et de bronze, de bijoux ainsi que des armes en fer, telles que des épées, des couteaux et des lances, a indiqué Gao Dalun, direc- teur de l'Institut provincial des reliques culturelles et de la re- cherche archéologique du Sichuan. Les caractères sculptés sur des ustensiles en or et en argent sont encore visibles et les motifs en re- lief sur des bijoux démontrent une technologie avancée de l'arti- sanat, ont révélé les archéologues. Le site où les trésors ont été trouvés, situé à l'intersection de la rivière Minjiang et de son affluent la rivière Jinjiang, est à 50 kilomè- tres au sud de la ville de Chengdu, capitale de la province chinoise du Sichuan. Il est dit qu'en 1646, le diri- geant de la rébellion paysanne Zhang Xianzhong fut vaincu dans cette région par les troupes de la

fut vaincu dans cette région par les troupes de la Dynastie des Ming (1368-1644) en tentant

Dynastie des Ming (1368-1644) en tentant d'envoyer ses trésors vers le sud. Environ un millier de ba- teaux chargés de l'argent et des ob- jets de valeur ont coulé lors de l'escarmouche. "Les objets ont contribué à identifier la région où la bataille a eu lieu et sont la preuve directe de cet événement histo-

rique", a expliqué l'archéologue Wang Wei. Le Sichuan a lancé le projet d'exploration en janvier. Les ar- chéologues ont découvert les re- liques après avoir creusé jusqu'à cinq mètres de profondeur, dé- voilant des centaines de mètres de lit fluvial.

PLUIES DILUVIENNES ET INONDATIONS AU PÉROU :

75 morts

Les pluies diluviennes causées par El Nino qui s'abattent depuis plu- sieurs jours sur le Pérou ont continué dimanche et provoqué inondations, avalanches et coulées de boue, dont le nouveau bilan s'élevait à 75 morts. Selon l'Institut natio- nal de défense civile du Pérou (INDECI), 75 per- sonnes ont été tuées et plus de 625.000 autres affectées par ces intem- péries, dont 70.000 qui ont perdu leur domicile. La Croix-Rouge du Pérou a déployé des équipes de secours d'ur- gence dans les zones les plus touchées pour four-

nir des abris, de l'eau, des équipements sani- taires et de la nourriture, a indiqué la Croix-Rouge internationale dans un communiqué. «Les premières éva- luations de la Croix- Rouge sur le terrain montrent des dégâts ex- trêmement importants. Beaucoup de personnes ont tout perdu. Elles au- ront besoin d'aide pour reconstruire leur vie», a estimé Walter Cotte, di- recteur régional de la Croix-Rouge internatio- nale pour les Amériques, cité par le communiqué. «Le nord du Pérou n'a pas connu une telle situa-

tion depuis la fin des an- nées 1990», a-t-il ajouté. La capitale péru- vienne Lima, dont les dix millions d'habitants su- bissent les effets du phé- nomène météorologique El Nino depuis janvier, a été particulièrement tou- chée, avec des milliers de sinistrés et la pers- pective d'une rupture d'approvisionnement en eau potable. Le gouver- nement a débloqué ven- dredi une aide d'urgence de 760 millions de dollars face à ces fortespluies, provoquées par le ré- chauffement des eaux de l'océan Pacifique au nord du Pérou et l'absence de

vents depuis l'Equateur. Les pluies qui ont frappé ce pays ces der- nières semaines sont si- milaires à celles qu'avaient connues le Pé- rou au cours du drama- tique El Niño de 1998, lors duquel 500 per- sonnes avaient trouvé la mort. Un précédent bilan faisait état d'au moins 65 morts et plus de 72.000 sinistrés. Le pire phéno- mène El Nino au Pérou a été celui de l'hiver 1982- 1983, pendant lequel 9.000 personnes avaient péri, victimes notam- ment des épidémies, avec une chute de 11,6% du PIB.

CUBA

Au moins 55 blessés dans un accident de la route

Au moins 55 personnes ont été blessées dans un accident de la route survenu près de la ville de Bayamo, dans l'est de Cuba. L'accident a eu lieu dimanche matin quand le chauffeur d'un bus a perdu le contrôle de son vé- hicule, qui a percuté plusieurs ar- bres alors qu'il assurait la liaison entre Santiago de Cuba, la deuxième plus grande ville du pays, et Nuevita, dans le nord de l'île. Un grand nombre de passa- gers ont été blessés, dont deux gravement. Les blessés ont été transportés vers l'hôpital provin- cial Carlos Manuel de Céspedes. Cinq personnes âgées et six en- fants, dont un nourrisson de 18

mois, figurent parmi les blessés. APS

ETATSUNIS

La capsule Dragon de SpaceX a amerri dans le Pacifique sans encombre

La capsule non-habitée Dragon de la société américaine SpaceX a ef- fectué un amerrissage sans encom- bre dimanche dans le Pacifique après une mission d'approvisionne- ment de la Station spatiale interna-

tionale (ISS) où elle est restée amar- réeprèsd'unmois,aindiquéSpaceX. Dragon a livré près de 2,2 tonnes de nourriture, eau et matériels d'expé-

riencescientifiqueàl'avant-posteor-

bital le 23 février pour le compte de la Nasa. Après avoir déchargé la car- gaison de Dragon, les membres d'équipage de la Station l'ont en- suite chargée de détritus et matériels usagers ainsi de matériels et échan- tillons d'expériences scientifiques menées en microgravité pour les acheminer dans des laboratoires sur la Terre. La capsule Dragon a été larguée du bras télémanipulateur de la Station après avoir été désamarrée à 9:00 GMT pour commencer son périple de plus de six heures pour re- tourner sur la Terre. Dragon s'est po-

heures pour re- tourner sur la Terre. Dragon s'est po- sée dans le Pacifique au large

sée dans le Pacifique au large des côtes du Mexique à 15h48 GMT, sa descente finale freinée par trois énormes parachutes. «Aujourd'hui on a dit au revoir à Dragon: le vaisseau ramène sur la Terre des échantillons scientifiques importants dont certains provenant de l'équipage lui-même», a indiqué dans un message sur Twitter, l'astro- naute français Thomas Pesquet, un des six membres de l'équipage arrivé à l'ISS en novembre dernier.

Mardi 21 mars 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 11

ILES SALOMON

Un séisme de magnitude 6 secoue l’archipel

1 ILES SALOMON Un séisme de magnitude 6 secoue l’archipel Un séisme de mag- nitude 6

Un séisme de mag- nitude 6 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué les Iles Salo- mon, mais aucune alerte au tsunami n'a été émise, a annoncé dimanche l'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS). Le séisme

s'est produit à 02H43 locales lundi (15H43 GMT dimanche) à une profondeur de 4 km, à quelque 170 km au nord-nord-est de la capitale Honiara, a indiqué l'institut. L'ar- chipel est situé sur «la ceinture de feu» du Pacifique, une zone

de forte activité tecto- nique caractérisée par de fréquents séismes et éruptions volca- niques. En 2007, un tsunami consécutif à un séisme de magni- tude 8 avait fait 53 morts et des milliers de sans abri aux Iles Salomon.

DU 13 AU 26 MARS

La 4 e édition du Salon international «Al Moustechfa» à Alger

édition du Salon international «Al Moustechfa» à Alger Le ministère de la Santé, de la Popula-

Le ministère de la Santé, de la Popula- tion et de la Réforme hospitalière organise, en partenariat avec l’agence El Moustechfa Event, la 4e édition du Salon international des expertises pour le domaine hospitalier «Al Moustechfa» du 13 au 26 mars 2017 au Palais des expositions (SAFEX). Cette édition verra la participation de près de 150 exposants natio- naux et internatio- naux, a précisé lundi à Alger Slim Belkessam, conseiller du minis- tre de la Santé, de la Population et de la Ré- forme hospitalière. Intervenant à l’oc- casion d’une confé- rence de presse, ani- mée conjointement avec la directrice géné- ral de l’agence El Moustechfa Event, La- mia Guellif, le conseil- ler du ministre a pré- cisé que cette mani- festation, première du genre au Maghreb et en Afrique, regrou- pera les acteurs du monde hospitalier, no- tamment les méde- cins, les paramédi- caux, les biologistes, les techniciens, les bio-

médicaux, les gestion- naires et les équipe- mentiers. Elle regrou- pera aussi les direc- tions de la santé des 48 wilayas ainsi que d’au- tres institutions éta- tiques, entre autres les centres hospitalo-uni- versitaires (CHU), les centres anti-cancer (CAC), les services de santé militaire et les services de la Protec- tion civile et de la Sû- reté nationale. «Nous voulons que cette 4e édition serve de plateforme consé- quente pour agir vers une meilleure orga- nisation hospitalière et une gestion de l’in- formation médico- hospitalière efficace à travers, notamment, une procédure de prise en charge plus effective grâce à la contractualisation avec l’émergence des assureurs à la per- sonne en Algérie», a souligné M. Belkes- sam. Il a, en outre, souli- gné que ce salon sera dédié à la contractua- lisation dans la but de «faciliter l’accès aux soins et aux médica- ments par le biais de la couverture sociale ou

d’une assurance- santé». De son côté, Mme Guellif a indi- qué que l’édition de cette année aura comme nouveauté un forum qui servira d’échanges et de ren- contres entre les pro- fessionnels, souli- gnant que le ministère et «Al Moustechfa» £uvrent pour «l’évo- lution et l’innovation dans les domaines hospitalier et médi- cal, mais aussi à la contractualisation et l’information dans le système de santé en Algérie». Il s’agit éga- lement, à l’occasion de ce salon, de «mettre en avant les entre- prises algériennes et leurs différents do- maines d’expertise de prédilection afin d’œuvrer à une meil- leure organisation de prise en charge des patients à travers le renforcement de la contractualisation et du système d’infor- mation». Selon Mme Guellif, plus de 2 800 invitations ont été adressées aux profes- sionnels de la santé, alors que plus de 25 000 visiteurs sont at- tendus à ce salon.

BRÉSIL Le président brésilien tente de rassurer après le scandale de la viande avariée

Le président brésilien Michel Temer a tenté dimanche de défen- dre la production du premier ex-

portateur mondial de viande en in- vitant des ambassadeurs étran- gers à un barbecue, deux jours après le démantèlement d'un vaste réseau de viande avariée dans son pays. «En sortant d'ici, je veux inviter

tous le monde (

pour manger de la viande brési- lienne», a déclaré le chef de l'Etat à l'ouverture d'une réunion d'ur- gence avec les ambassadeurs des principaux marchés de ce secteur- clé au Brésil, qui écoule ses produits dans 150 pays. «Il est important de souligner que, sur 11.000 employés (du sec- teur), seuls 33 sont sous le coup d'une enquête, et que des 4.837 en- trepôts frigorifiques, seuls 21 au- raient commis des irrégularités présumées», a ajouté Michel Te- mer, qui avait rencontré peu avant des représentants de l'agroalimen- taire et les ministres de l'Agricul- ture Blairo Maggi et du Commerce Marcos Pereira. Pour tenter de limiter les consé- quences de ce scandale alimentaire qui touche de plein fouet le premier exportateur mondial de viande

bovine et de volaille, le président du Brésil a annoncé avoir demandé à

«accélérerlescontrôlesdesétablis-

sements visés par l'enquête». Les exportations brésiliennes de viande de poulet ont dépassés en

2016 les 5,9 milliards de dollars. Les

dixprincipauxclientsétaientl'Ara-

bie Saoudite, la Chine, le Japon, les Emirats Arabes Unis, Singapour, la Corée du Sud, le Koweït, l'Egypte et le Venezuela, selon le ministère du Commerce. Les ventes de viande bovine ont atteint la même année 4,3 milliards de dollars et étaient principalement destinées à Hong Kong, la Chine, l'Egypte, la Russie, l'Iran, le Chili, l'Italie, les Pays- Bas, le Venezuela et l'Arabie Saou- dite. Cette affaire intervient alors que le pays est plongé dans la pire crise économique de son histoire, envenimée par les révélations ex- plosives sur la corruption systéma- tique liée aux marché publics de la compagnie pétrolière d'Etat Pe- trobras. Vendredi, au terme de deux ans d'enquête, la police a ré- vélé l'existence d'un réseau de cor- ruption présumé, où des inspec- teurs des services sanitaires rece- vaient des pots-de-vin de la part d'entreprises pour émettre des certificats destinés à des denrées avariées sans réaliser de contrôle. L'opération, décrite comme «la plus importante de l'histoire» par les forces de l'ordre, a mobilisé 1.100 agents pour l'exécution de 309 mandats judiciaires, dont plus d'une trentaine d'interpellations, dans sept Etats du Brésil. Pour l'heure, trois entrepôts frigori- fiques ont été fermés, dont un ap- partenant au géant de l'agroali- mentaire BRF, selon le ministère de l'Agriculture. Plus d'une vingtaine d'établissements sont sous le coup d'une enquête et 33 fonctionnaires impliqués ont été destitués. Parmi les entreprises ciblées par les enquêteurs, figurent des géants de l'agroalimentaire comme JBS ou BRF

APS

à un barbecue,

)

MIGRATIONS Réunion à Rome du groupe de contact sur la Méditerranée pour discuter d'un plan visant à stopper les flux migratoires depuis la Libye

plan visant à stopper les flux migratoires depuis la Libye Les ministres de l'Intérieur du groupe

Les ministres de l'Intérieur du groupe de contact sur la Méditer- ranée centrale se sont réunis hier à Rome pour discuter d'un plan vi- sant à stopper les flux migratoires depuis la Libye, rapportent des médias italiens. Le ministre de l'Intérieur rele- vant du gouvernement d'union nationale libyen (GNA), al Aaref al Khodja, a pris part à cette pre- mière réunion du groupe de contact aux côtés des ministres de Intérieur italien, allemand, au- trichien, slovène, suisse et maltais, et du commissaire européen chargé des Migrations, Dimitris Avramopoulos, selon les mêmes sources. L'objectif est de jeter les bases d'«une gestion toujours plus par-

tagée des flux migratoires», avec «des politiques de développement, d'intervention sociale, de contrôle des frontières et de rapatriement», avait expliqué dimanche à la presse le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti. Dimanche, les garde-côtes italiens ont coordonné le secours de plus de 3.300 per- sonnes au large de la Libye, qui de- vraient porter le nombre d'arrivées en Italie à près de 20.000 depuis le début de l'année, en forte aug- mentation par rapport aux an- nées précédentes, selon les médias. Un an après l'accord conclu avec la Turquie pour stopper les flux vers la Grèce, l'Union euro- péenne cherche toujours à éta- blir un arrangement similaire avec la Libye.

CHINE :

Six disparus après le naufrage d'un bateau de pêche dans l'est

Les sauveteurs recherchent six marins disparus après le naufrage d'un bateau de pêche au large de la province chinoise du Zhejiang (est), ont annoncé les autorités maritimes locales dimanche. Le vais- seau, avec onze personnes à bord, a coulé vers 5h00 (heures locales) près de l'île de Shulanghu, administrée par la ville de Zhoushan, a in- diqué un porte-parole de l'administration de la sécurité maritime de

la ville. Cinq personnes on été sauvées, a ajouté le porte-parole.

GUATEMALA:

2 surveillants tués lors une mutinerie dans une prison pour mineurs

Au moins deux surveillants

ont été tués dimanche soir lors

d'une

son pour mineurs au Guatemala, ont annoncé les autorités. "Il y a deux surveillants morts", a déclaré une source po-

licière citée par l'AFP. Au cours

de cette

taine de membres d'une bande, Barrio 18, quatre fonctionnaires

ont été blessés et

cinq autres re-

tenus en otage, en plus des deux

battus à mort. La mutinerie a débuté pour protester contre des mauvais traitements des surveil-

lants sur des

ner Paredes, le responsable du secteur jeunesse au parquet

chargé des droits de

"Dans ce centre, nous avons constaté des agressions perma-

nentes de la part des surveil-

lants", a

mutinerie dans une pri-

émeute d'une quaran-

détenus, selon Ab-

l'Homme.

déclaré à M. Paredes.

En outre, les jeunes deman- daient le retour de prisonniers

transférés, de meilleures condi-

tions

souplissement du régime des vi- sites. Ce centre de détention

avait déjà été le théâtre en 2005 d'un affrontement entre bandes

fait 14 morts. L'émeute

de dimanche soir a eu lieu dans la prison pour mineurs de San

José Pinula, à quelques

tres à l'est de la capitale, Guate-

mala. Le site est collé au foyer pour mineures Hogar Seguro ("foyer sûr") Virgen de la Asun- cion, où 40 adolescentes ont péri le 8 mars dans un incendie. L'établissement pour adoles-

kilomè-

qui avait

d'alimentation et un as-

centes, ouvert en 2006, avait déjà été dénoncé par le passé pour

des

pensionnaires.

mauvais traitements sur les

12 DK NEWS

SAN

Mardi 21 m

AVC : L'EXERCICE PHYSIQUE RÉGULIER RÉDUIT LE RISQUE

Commencer le cyclisme ou le jogging vers la quarantaine peut vous protéger contre un accident vasculaire cérébral (AVC), selon une nouvelle recherche américaine.

En France, l' accident vasculaire cérébral (AVC) est la première cause de mortalité chez les femmes (18 343 décès en 2013) et la troisième chez les hommes (13 003 décès). Cette pathologie est fréquente, grave et han- dicapante.

Les mécanismes de défense diminuent avec la vieillesse

Au cours d'un AVC, certains dommages du cerveau peuvent être limités grâce au dé- clenchement d'un mécanisme du corps. Un réseau de vaisseaux "collatéraux" permet en

effet de réorienter le flux sanguin lorsque les artères rétrécissent. Toutefois, ils dimi- nuent à mesure que le cerveau vieillit, et va- rient en taille et en nombre d'une personne

à l'autre. Les chercheurs de l'Université de

Caroline du Nord (Etats-Unis) ont constaté que l'exercice physique empêchait cette baisse de vaisseaux collatéraux. Selon eux, la gravité des dommages au cerveau après un AVC et l'efficacité des traitements de récupé- ration dépendent de l'étendue de la circula- tion collatérale, c'est-à-dire de petits vaisseaux sanguins qui courent le long des artères coronaires principales.

Un simple changement de mode de vie pourrait prévenir l'AVC

L'étude des chercheurs américains a montré qu'un simple changement de mode

de vie pourrait améliorer la santé des per- sonnes à risque d'AVC, sans la nécessité de médicaments. Imaginez-vous, à 70 ans avec le cerveau d'un adolescent de 16 ans D'après les scientifiques, ce serait possible en commençant l' exercice physique régu- lier, comme le vélo ou le jogging, à la qua- rantaine. Le sport pourrait aussi diminuer la gravité d'un caillot de sang potentielle- ment mortel à l'avenir.

De l'exercice à 40 ans pour retrouver un cerveau d'adolescent

Les chercheurs ont utilisé des rongeurs de laboratoire pour avancer ces hypothèses.

Résultats : des rats de 25 mois qui ont com-

mencé à s'exercer régulièrement à l'âge de

12 mois retrouvaient la même quantité de

vaisseaux collatéraux que lorsqu'il avaient trois mois. Leurs homologues non actifs de

25 mois avaient quant à eux moins de vais-

seaux collatéraux de plus petit diamètre. Les résultats suggèrent que l'exercice ré- gulier peut protéger la circulation collaté- rale et diminuer la gravité des accidents

vasculaires cérébraux plus tard dans la vie, selon l'auteur de l'étude, Dr James Faber. Et bien entendu, plus vous commencez le sport tôt, moins vous êtes concernés par les

Les résultats ont été présen-

tés à l' American Heart Association de l'In-

ternational Stroke Conférence à Houston.

risques d'AVC

ternational Stroke Conférence à Houston. risques d'AVC AVC : MOINS DE SÉQUELLES AVEC LA THROMBECTOMIE Environ

AVC : MOINS DE SÉQUELLES AVEC LA THROMBECTOMIE

Environ 130 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) surviennent chaque année en France. Ils entraînent 33 000 décès et sont la première cause de handicap acquis. La

thrombectomie mécanique permet de rentrer chez soi sans séquelle dans la semaine qui suit l'affection. Le point avec le Dr Jérôme Berge, neuroradiologue au CHU Pellegrin à Bor- deaux. Pas plus de quatre heures et dix minutes se sont écoulées entre le moment où à Périgueux, Nicole, 80 ans, victime d'une hémiplégie a appelé les secours et l'instant où à Bor- deaux l'équipe du Dr Jérôme Berge a pu déboucher son ar-

Une heure après les premiers signes, elle

était déjà à l'hôpital de Périgueux, où elle passait une IRM. Puis elle recevait un traitement par fibrinolyse qui consiste

à injecter un médicament pour tenter de dissoudre de

caillot, tandis que s'organisait son transfert par hélicoptère

à Bordeaux pour subir une thrombectomie mécanique. Ce 18 juillet 2016, alors que l'intervention se terminait, Ni- cole pouvait d'ores et déjà bouger les mains et les pieds. Les signes de l'hémiplégie s'estompaient. "Trois jours après, elle était chez elle et elle avait totalement récupéré" souligne le Dr Berge, neuroradiologue au CHU Pellegrin de Bordeaux. Une telle aventure ne relève pas du miracle. C'est en train de devenir le quotidien des équipes de neuroradiologie fran- çaises. Depuis le début de l'année 2016 l'équipe du CHU de Bordeaux a opéré ainsi plus de 130 patients. La thrombectomie mécanique consiste à aller récupérer directement un caillot qui obstrue une artère cérébrale. Deux techniques ont été développées, l'une consiste à "pié- ger" le caillot dans un stent (petite épuisette) et à l'extraire en retirant le stent. L'autre est basée sur un système d'aspi- ration qui décolle et récupère le caillot. Les deux techniques sont complémentaires. L'intervention dure de 10 à 50 mn.

tère cérébrale

L'intervention dure de 10 à 50 mn. tère cérébrale Jusqu'à 6 heures après l'AVC Jusqu'à présent

Jusqu'à 6 heures après l'AVC

Jusqu'à présent la fibrinolyse veineuse était la méthode de référence. Elle a sauvé de très nombreuses vies. Mais elle doit être réalisée dans les 4 heures suivant l'accident , elle est contre-indiquée chez les patients à risque hémorragique et elle est insuffisante pour des caillots de taille importante. La thrombectomie mécanique, elle, peut être réalisée jusqu'à 6 heures après l'AVC. Elle comporte peu de contre-

indications si on respecte le délai imparti. Son efficacité est impressionnante : 75 % à 80 % d'artères sont recanalisées ! Dans 35 % des cas les patients ne conserveront aucune sé- quelle fonctionnelle. Dans les autres cas, ils auront certes des séquelles mais ces dernières seront nettement réduites. "Depuis 25 ans que je fais ce métier, je n'ai jamais vu une technique qui métamorphose aussi vite le devenir des pa- tients en post AVC. C'est une révolution", affirme le Dr Jé- rôme Berge.

NTÉ

In topsanté.fr

mars 2017

DK NEWS 13

t

!

-

s

.

-

-

AVC : la thrombectomie par aspiration validée La thrombectomie (mé- thode qui consiste à aller
AVC : la
thrombectomie
par aspiration
validée
La thrombectomie (mé-
thode qui consiste à aller ré-
cupérer directement un
caillot qui obstrue une artère
cérébrale) par aspiration a
montré son efficacité dans le
traitement des accidents vas-
culaires cérébraux isché-
miques par occlusion des
vaisseaux de gros calibre. Les
résultats de l'essai ASTER, le
premier essai indépendant,
randomisé comparant l'utili-
sation de la thrombo-aspira-
tion avec le dispositif
Penumbra avec la thrombec-
tomie avec « stent retriever »
ont été présentés à la Confé-
rence internationale sur les
accidents vasculaires céré-
braux à Houston, au Texas
aux Etats-Unis . Ils apportent
la preuve que cette thérapie
est efficace en première in-
tention pour l' accident vas-
culaire cérébral ischémique
aigu dans le cadre de la tech-
nique ADAPT (A Aspiration
Directe, technique de pre-
mier passage).
Les chercheurs ont réalisé
l'étude ASTER dans 8 centres
français avec 381 patients
pour comparer la thrombec-
tomie avec « stent retriever »
(Solitaire®, Medtronic) ou
par thrombo-aspiration avec
le dispositif Penumbra®. Au-
jourd'hui, la thrombectomie
avec « stent retriever » est ac-
tuellement la méthode de ré-
férence pour les accidents
vasculaires cérébraux (AVC)
ischémiques par occlusion
des artères de gros calibre.
Elle consiste à capturer le
caillot dans un stent (petite
épuisette) et à l'extraire en re-
tirant le stent. La thrombo-
aspiration elle permet de
décoller et récupérer le
caillot.
Le critère primaire d'effi-
cacité était l'obtention d'une
bonne reperméabilisation
des artères à la fin de la pro-
cédure.
Les résultats de l'étude ont
montré que 85,4% des pa-
tients traités par le système
d'aspiration de Penumbra at-
teignent le critère d'évalua-
tion à la fin de la procédure
comparativement à 83,1% des
patients soignés avec des
stents retrievers.
"L'étude ASTER ne montre
aucune différence significa-
tive dans le taux de revascula-
risation et de sécurité en
utilisant soit thrombo-aspi-
ration avec le dispositif Pe-
numbra® ou les stent
retrievers, pour les patients
atteints d'AVC ischémique
aiguë par occlusion des ar-
tères de gros calibre", a
conclu Bertrand Lapergue,
neurologue à l'hôpital Foch
(France) et coordinateur
scientifique de l'étude. "Les
critères généraux d'éligibilité
obtenus dans l'étude ASTER
rendent les résultats généra-
lisables à la majorité de ce
type de patients".

LE CANCER COLORECTAL, UNE MALADIE QUI BOULEVERSE LA VIE

L'association France Côlon vient de publier une nouvelle étude concernant la qualité de vie des personnes touchées par le cancer colorectal. On y remarque notamment des différences hommes-femmes flagrantes.

Dans sa nouvelle enquête, bapti- sée « Vivre avec le cancer colorectal », l'association France Côlon s'inté- resse à l'aspect social de la maladie : comment est-elle perçue au quoti- dien ? Comment vit-on le diagnos- tic en tant que patient ? Et en tant que femme ? L'enquête a été menée auprès de 255 patients atteints par le cancer colorectal, entre septembre 2014 et septembre 2015. On y apprend d'abord que 18 % des patients ont découvert leur cancer dans le cadre d'une hospitalisation en urgence ; à l'inverse, 50 % des patients ont dé- couvert leur maladie via l'appari- tion de symptômes spécifiques - diarrhée , constipation, crampes abdominales, perte de poids inex- pliquée

40 % des malades «optimistes et prêts à se battre»

Après l'apparition des premiers symptômes, 37 % des patients ont

consulté avant la fin du mois. En re- vanche, 34 % des patients ont at- tendu plus de 6 mois avant de demander une coloscopie de

confirmation à leur médecin

Au

moment du diagnostic, 48 % des pa- tients ont subi un choc et 40 % ont ressenti de l'inquiétude. Et juste après, 41 % des malades se sont sen-

Et juste après, 41 % des malades se sont sen- tis « abattus, dans le déni

tis « abattus, dans le déni » tandis que 40 % se déclaraient « optimistes et prêts à se battre ». En complément de leur traite- ment, 17 % des patients ont choisi de se faire suivre par un psychologue ou par un psychiatre, 9 % ont de- mandé de l'aide à un médecin acu- puncteur et 8 % se sont tournés vers un homéopathe . Dans la vie de tous

les jours, le cancer colorectal est un bouleversement. Ainsi, dans l'en- quête de l'association France Côlon, on apprend que 44 % des patients disent « ne plus avoir la même éner- gie qu'avant », 39 % ont « des diffi- cultés à travailler » et 59 % déclarent que « la fréquence de leurs rapports sexuels a diminué ». Enfin, on re- marque une nette différence entre

les hommes et les femmes - oui, dans ce domaine aussi. Ainsi, 24 % des femmes victimes du cancer co- lorectal ont des difficultés finan- cières (contre 16 % des malades masculins), 11 % ont des difficultés à accéder aux lieux des soins (contre 4,5 % des hommes) et 10 % subissent des longs délais d'attente (contre 5 % des hommes).

CANCER COLORECTAL :

ATTENTION À LA CAROTTE

Selon une récente étude, la consommation de fruits et légumes riches en caroténoïdes protége- raient les non fumeurs du cancer colorectal mais le favoriserait chez les fumeurs ! Les scientifiques ont clairement montré que la consommation de fruits et légumes et l’activité phy- sique pouvait réduire le risque de survenue du cancer du côlon. Ils ont aussi prouvé que l’obésité et la consommation de calories aug- mentaient ce risque. Aujourd’hui, ils démontrent que les fumeurs, par leur consommation de tabac, rédui- sent à néant les bienfaits santé ap- portés par les fruits et légumes. Une étude réalisée en Israël a

tante consommation de fruits et lé- gumes sont entravés par une consommation régulière de tabac. On trouve les caroténoïdes dans les carottes, les courges, les tomates mais aussi le maïs ou encore le pamplemousse. Dans cette expérience, a été étu- dié le lien éventuel entre un apport alimentaire de caroténoïdes en pro- venance d’une consommation de fruits et de légumes et les risques de cancer colorectal chez des per- sonnes fumeuses. 1 817 paires c’est-à-dire des per- sonnes qui ont deux à deux le même sexe, âge, lieu de résidence ont été sollicitées pour cette étude réalisée dans le nord de l’Israël. Les don-

montré que plus on consomme de

nées ont été recueillies à partir de

caroténoïdes, moins les risques de

questionnaires alimentaires régu-

cancer du côlon sont élevés. Cepen-

liers et la prise individuelle de caro-

dant, chez les fumeurs réguliers, on

ténoïdes a alors été calculée à l’aide

observe un effet contraire : les caro-

d’une base de données israélienne

ténoïdes des fruits et légumes favo-

sur les contenus alimentaires. Des

riseraient l’apparition de cancers

modèles de régression logistique

du côlon. Ainsi, les fumeurs de-

ont permis l’estimation du risque

vraient être informés que les effets

de cancer colorectal chez ces per-

potentiels bénéfiques d’une impor-

sonnes.

per- potentiels bénéfiques d’une impor- sonnes. Il a été trouvé qu’il existe une re- lation inverse

Il a été trouvé qu’il existe une re- lation inverse entre la consomma- tion de la plupart des caroténoïdes (carotènes et xanthophylles.) et les risques de cancer colorectal. Ce- pendant, le tabagisme réduit signi- ficativement voire même renverse cet effet à la base protecteur de l’in-

gestion de caroténoïdes sur les risques de cancer colorectal. Ainsi, les fumeurs devraient être informés que les effets potentiels bénéfiques d’une importante consommation de fruits et légumes sont entravés par une consomma- tion régulière de tabac.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Mardi 21 mars 2017

SAHARA OCCIDENTAL-MAROC

La rencontre avec Guterres a permis d’évoquer les développements et les entraves à l'application du plan de règlement du conflit du Sahara occidental

Le Coordinateur sahraoui auprès de la MINURSO, Mhamed Kheddad, a indiqué que la réunion du président sahraoui, Brahim Ghali, avec le nouveau SG des Nations unies, Antonio Guterres, a permis de tenir informé ce dernier des derniers développements de la question sahraouie et des entraves du Maroc aux efforts de l'ONU visant à trouver une solution juste et durable au conflit du Sahara occidental, dernier cas de décolonisation en Afrique. M. Kheddad a souligné dimanche dans une déclaration à l'Agence de presse sahraouie (SPS) que cette réunion sollicitée par le Front Polisario, «a permis de tenir informé le nouveau SG de l'ONU des derniers développements de la question sahraouie et des obstacles du Maroc (la renonce à ses engagements internationaux, expulsion de la composante politique et admi-

nistrative de la MINURSO mandatée par le Conseil de sécurité et sa violation du cessez-le- feu dans la région d’Alguergarat).» «Le Front Polisario, a également exprimé la volonté de la partie sahraouie de coopérer avec

le nouveau SG de l’ONU et son envoyé person-

nel, en vue de mettre en œuvre les décisions de l'Organisation des Nations unies portant autodé-

termination du peuple sahraoui à travers un référendum libre, juste et équitable», a-t-il ajouté.

Le SG du front Polisario doit rencontrer aussi,

le président du Conseil de sécurité, des ambas-

sadeurs des pays membres du Conseil de sécu- rité de l'ONU, en vue d'évoquer le rôle des Nations Unies dans la relance du processus de

paix, à l'arrêt en raison des blocages imposés par

le Maroc qui fait fi à la légitimité internationale,

a souligné la même source. Pour sa part, le

représentant du front Polisario auprès de l’ONU, M. Boukhari Ahmed a qualifié «ces entretiens de francs et constructifs», et selon lui, «ont permis de mettre en lumière les développements actuels et de discuter des perspectives d’une action commune dans la futur pour le parachè- vement de la décolonisation du Sahara occiden- tal», dernière colonie en Afrique, occupé par le Maroc depuis 1975, soutenu par la France. Le président sahraoui et SG du front Polisario, M. Brahim Ghali, a été accompagné à l'occasion de cette visite par une importante délégation comprenant les membres du secréta- riat national du front Polisario, Mhamed Kheddad, Boukhari Ahmed, ainsi le représen- tant sahraoui à Washington, Mouloud Saaid et Abdati Breika conseiller à la présidence de la République sahraouie, selon la même source.

Reprise du procès des prisonniers politiques sahraouis du groupe Gdeim Izik

Le procès en appel des prisonniers politiques sahraouis du groupe Gdeim Izik a repris hier devant la Cour d’Appel de Salé, au Maroc, sur fond d'appels à la libération «immédiate» de tous les prisonniers sahraouis. Ce procès avait repris le 13 mars à Rabat et a été ajourné jeudi dernier. Les observateurs internationaux, qui assistent à ce procès des 24 prisonniers politiques sahraouis, se sont dit préoccupés par l’absence des marques d’un pro- cès équitable, estimant que le procès relève de la persécution politique plutôt que de la justice. «Nous, observateurs internationaux, présents au procès du groupe de Gdeim Izik qui se tient actuellement devant la Cour d’Appel de Salé, au Maroc, sommes préoccupés par l’absence de marques d’un procès équitable», ont-ils affirmé, condamnant l'utilisation de moyens de preuves recueillis sous la torture. «Nous voulons faire savoir que le procès intenté contre le groupe de Gdeim Izik relève de la persécution politique plutôt que de la justice», ont soutenu les huit observateurs venus de France, Portugal, Norvège, Espagne et d’Italie.

LIBYE

Une réunion quadripartite apporte son soutien aux efforts du gouvernement d'union

Des représentants de l'ONU, de l'Union européenne (UE), de la Ligue arabe (LA) et de l'Union africaine (UA), réunis samedi au Caire, ont apporté leur soutien aux efforts du gouvernement d'union libyen (GNA) pour asseoir son autorité à Tripoli.

Cette réunion survient au lendemain de tirs contre des manifestants dans la capitale libyenne, qui pro- testaient contre la présence des milices et appelaient au rétablissement de l'autorité du GNA après plusieurs jours d'affrontements.

BURKINA FASO:

après plusieurs jours d'affrontements. BURKINA FASO: Le GNA, soutenu par l'ONU, a obtenu le rallie- ment

Le GNA, soutenu par l'ONU, a obtenu le rallie- ment de certaines milices depuis son entrée en fonc- tion en mars 2016. La rencontre au siège de la Ligue arabe au Caire a réuni le chef de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit, la chef de la diplomatie de l'UE Frederica Mogherini, l'émissaire de l'ONU pour la

Libye Martin Kobler et Moussa Faki Mahamat, pré- sident de la Commission de l'UA. Dans une conférence de presse, M. Aboul Gheit a affirmé qu'elle avait porté sur les «dangereux dévelop- pements à Tripoli». «Nous avons convenu d'appuyer (le GNA) dans ses efforts pour contrôler la situation sécuritaire dans la

capitale, y compris la mise en application de l'accord de trêve», a-t-il dit. Cet accord a été conclu par le GNA et des groupes armés mercredi mais a été ensuite désavoué par cer- tains de ces groupes. Néanmoins le calme est revenu depuis vendredi à Tripoli et les magasins ont rouvert samedi. Des voi- tures de police ont pris position aux coins de rue pour tenter d'assurer la sécurité. M. Aboul Gheit a ajouté que les participants à la réunion du Caire étaient prêts à «soutenir et faciliter tout mécanisme pour un dialogue entre les parties libyennes». De son côté, M. Kobler a jugé prématuré de lever l'embargo de l'ONU sur les armes en Libye.

Une position des forces armées visée par une attaque à la roquette

Une position des forces armées a été la cible d'une attaque à la roquette hier à Nassoumbou au Burkina Faso, a annoncé le haut-com- missaire de la province du Soum, Mohamed Dah qui a

fait état d'un militaire blessé. "Le camp mixte regrou- pant policiers, militaires et gendarmes de Nassoumbou a été attaqué le matin vers

11h00 par des hommes non

encore identifiés", a déclaré

M. Dah. "Il y a eu trois tirs de roquettes sur le camp qui ont fait un blessé, un mili- taire qui a été évacué sur le centre médical de Djibo (chef-lieu du Soum)

évacué sur le centre médical de Djibo (chef-lieu du Soum) pour une prise en charge", a-t-il

pour une prise en charge", a-t-il indi- qué. Selon M. Dah, des opérations de ratissage ont été lancées à la recherche des assaillants et pour "sécuriser la zone" de Nassoumbou où 12 soldats

burkinabè ont été tués mi- décembre lors d'une attaque terroriste, la plus meurtrière jamais menée contre l'armée burkinabè. Par ailleurs, selon des sources sécuritaires et civiles, un gendarme a été blessé dans une embuscade menée contre une patrouille de la gendar- merie dans la nuit de dimanche à lundi à Pétèga, toujours dans la commune de Nassoumbou. L'information n'a toutefois pas été confirmée par les autorités. Le Nord du Burkina est le théâtre d'attaques terroristes régulières depuis le premier trimestre 2015.

ÉGYPTE :

18 insurgés tués dans des raids aériens dans la province du Nord-Sinaï

dans des raids aériens dans la province du Nord-Sinaï L'armée égyp- tienne a tué 18 insurgés

L'armée égyp- tienne a tué 18 insurgés lors de récents raids aériens dans la province du Nord-Sinaï, a indiqué le porte- parole de l'armée Tamer al-Refaay dans un commu- niqué publié samedi. «Les frappes aériennes au cours des der- niers jours ont tué 18 insurgés dans les villes d'Arish, Rafah et Cheikh Zoweid de la pro- vince du Nord- Sinaï», a déclaré le porte-parole dans le communiqué.

Selon la même source, depuis début mars jusqu'à ce samedi, lors des opéra- tions de sécurité dans le nord du Sinaï, au moins 30 insurgés ont été tués, plus de 128 suspects accusés d'être liés au ter- rorisme ont été arrêtés, et les forces de l'ordre ont effectué des descentes dans les domiciles d'envi- ron 300 suspects accusés de contreban de ou de migration illé- gale, détruit plu- sieurs tunnels utilisés pour la

contrebande, ont fait exploser des dizaines d'engins explosifs, et ont saisi une grande quantité d'armes et de munitions. A la mi-février, au moins trois soldats égyptiens ont été tués sur le mont Halal par une bombe placée en bord de route, qui a explosé au passage de leur véhicule blindé. Les forces de sécurité avaient dans le même temps abattu trois insurgés, et en avaient arrêté trois autres. La plupart des attentats perpé- trés en Egypte ont été revendiqués par un groupe armé basé dans le Sinaï, et ayant prêté allégeance au groupe terro- riste autopro- clamé «Etat isla- mique» (EI/Daech).

TUNISIE:

La présidence de la République va présenter une nouvelle initiative législative sur la réconciliation nationale

initiative législative sur la réconciliation nationale Le président du groupe parlementaire «Al- Horra» du

Le président du groupe parlementaire «Al- Horra» du mouvement tunisien Machrou Tounes, Abderraouf Chérif a indiqué que la présidence de la République va présenter une nouvelle initiative législative sur la réconciliation nationale. En marge d'une conférence sur la réconciliation nationale globale, M. Abderraouf Cherif, cité samedi par l'Agence de presse tunisienne (TAP) a affirmé que «Machrou» a présenté une initiative législative à ce sujet, mais il a choisi d’y renoncer, à la suite de la décision de la présidence de la République de présenter cette nouvelle initiative. «Le parti va appuyer et enrichir cette nouvelle initiative», a t-il affirmé. Et d'ajouter: « La justice transitionnelle en Tunisie s’est transformée en une justice sélective», dans la mesure où plusieurs sym- boles de la corruption demeurent impunis, selon la même source. La justice n’a engagé des poursuites que contre d’anciens responsables de l’Etat, a-t-il expliqué. «En l’absence d’une réconciliation natio- nale globale, nous sommes dans l'incapacité de réa- liser une véritable stabilité politique et écono- mique», a-t-il conclu.

APS

Mardi 21 mars 2017 MONDE DK NEWS 15
Mardi 21 mars 2017
MONDE
DK NEWS
15

PALESTINE

Washington

menace de voter contre toute

résolution de l’ONU sur la situation des droits de l'Homme en Palestine occupée

Les Etats-Unis menacent de voter contre toute résolution du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU si celui-ci ne retire pas un point de son agenda consacré à la situation des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens occupés.

Les Etats-Unis s'oppo- sent fermement et sans équivoque à l'existence du point 7 de l'ordre du jour du Conseil des droits de l'homme de l'ONU portant sur la situation des droits de l'homme en Palestine et dans d'autres territoires arabes occupés, a déclaré hier Mark Toner, le porte parole du département d’Etat. Comme expression de son refus aux critiques du Conseil onusien à l’égard de l’occupant israélien, les Etats-Unis ont précisé qu’ils n’allaient pas assister à la séance du débat général du Conseil consacré à ce point en menaçant de voter contre toute résolution incluant la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, selon

l’homme dans les territoires palestiniens occupés, selon Mark Toner. Il a déclaré que ce point est

Mark Toner. Il a déclaré que ce point est l’une des plus grandes menaces à la crédi- bilité du Conseil. Les propos de Mark Toner font écho à ceux de la représentante permanente des Etats-Unis auprès de l’ONU, Nikki Haley, qui avait

critiqué la semaine dernière la position de ce Conseil à l’égard d’Isarel. La manœuvre améri- caine pour exercer des pres- sions sur le Conseil a été suggérée par le gouverne- ment israélien, selon des médias américains qui ont

affirmé que le Premier ministre israélien, Benjamain Netanyahou, avait évoqué lors de sa visite à Washington le bien-fondé de l’appartenance des Etats- Unis au Conseil de droits de l’homme. Rex Tillerson, le secré- taire d’Etat américain avait adressé une lettre dernière- ment à des groupes de défense des droits de l’homme dans laquelle il avait précisé que son pays allait quitter le Conseil si ce dernier n’engage pas une réforme considérable. Dans une rare prise de position pour un président élu, Trump s’est opposé en décembre dernier à l’adop- tion de la résolution de l’ONU exigeant l’arrêt des activités de la colonisation en Palestine.

ALLEMAGNE-TURQUIE

Merkel menace les responsables turcs d'interdiction de meetings électoraux

La chancelière Angela Merkel a menacé hier d'interdire les responsa- bles turcs de venir participer à des réu- nions électorales en vue du référendum visant à remplacer le système parle- mentaire actuel par un régime prési- dentiel. Le gouvernement allemand «se réserve le droit» de «réexaminer les autorisations» données à ce jour à la participation de responsables poli- tiques turcs à des meetings en Allemagne en vue du référendum du 16 avril, a-t-elle déclaré lors d'une confé- rence de presse à Hanovre (nord), au côté du Premier ministre japonais, Shinzo Abe. La veille, le président turc Recep Tayyip Erdogan a réitéré ses récentes déclarations, assimilant la décision de Berlin d'interdire plusieurs meetings prévus en Allemagne pour promouvoir le oui au référendum à des «pratiques nazies». Angela Merkel a dévoilé devant la presse le contenu d'un document trans- mis récemment par son gouvernement

document trans- mis récemment par son gouvernement aux autorités turques au sujet de la tenue de

aux autorités turques au sujet de la tenue de réunions électorales du parti au pouvoir, l'AKP, qui ont été autorisées sur le sol allemand, où vit la plus grande diaspora turque au monde. Il avertit dans ce texte que «la partici- pation des responsables politiques turcs» à des réunions électorales en Allemagne «n'est possible que dans le

respect des principes de la Loi fonda- mentale» allemande, la Constitution du pays, a-t-elle dit.

le gouverne-

ment allemand se réserve le droit de prendre toutes les mesures nécessaires, y compris un réexamen des autorisa- tions (de meetings) données dans ce document», a ajouté la chancelière. «Je rappelle ceci pour dire claire- ment que ce point est toujours valable», a ajouté Angela Merkel. Les relations entre la Turquie et l'Allemagne traversent une crise aigüe après l'interdiction de plusieurs réu- nions électorales dans le pays. Plusieurs ministres turcs devaient participer à ces rassemblements mais les autorités locales allemandes ont argué de problèmes de sécurité pour justifier leur annulation. Jusqu'à présent, le président turc n'a pas prévu de se déplacer en personne en Allemagne pour promouvoir son réfé- rendum auprès des quelque 3 millions de Turcs ou personnes d'origine turque vivant dans le pays.

«Dans le cas inverse (

)

ROYAUME-UNI

La PM britannique déclenchera le Brexit le 29 mars

La première ministre bri- tannique Theresa May, déclen- chera l’article 50 du traité de Lisbonne qui marquera le début des négociations entre Londres et l’Union européenne (UE) pour la sortie du Royaume-Uni du bloc, le 29 mars, a annoncé le gouverne- ment britannique hier. Theresa May activera l’arti- cle 50 du traité de Lisbonne le 29 mars, pour lancer officielle- ment le retrait britannique de l’UE, a indiqué un communi- qué officiel du ministre du brexit, David Davis, repris par les médias. Le 23 juin 2016, les Britanniques ont voté à 51,9 pour le brexit (retrait britannique). Le parlement a donné plein pou- voir au gouvernement de déclencher le divorce d’avec les par- tenaires européens de Londres. Le ministre a réitéré ce qu’avait déjà précisé Mme May, en

a réitéré ce qu’avait déjà précisé Mme May, en ajoutant que le gouvernement voulait établir avec

ajoutant que le gouvernement voulait établir avec l’UE un accord qui fonctionne pour toutes les nations et régions du Royaume-Uni et pour l’ensem- ble de l’Europe et un nouveau partenariat positif entre le Royaume-Uni et ses alliés au sein de l’Union européenne. Le déclenchement du Brexit ouvrira les négociations de sor- tie britannique de l’UE, qui peuvent durer deux ans. Ce délai peut toutefois être pro- longer avec l’accord des deux parties. Selon les médias, une fois que l’article 50 est activé, les diri- geants des 27 autres Etats membres vont se réunir pour défi- nir les lignes directrices des négociations sur le brexit. Avant la conclusion, ou la non conclusion d’un accord entre les deux parties, Londres demeure membre de l’UE et assistera à toutes ses réunions hormis celles qui la concerne.

SYRIE L'armée reprend le contrôle des zones occupées par des terroristes à Damas

contrôle des zones occupées par des terroristes à Damas L'armée syrienne a repris le contrôle de

L'armée syrienne a repris le contrôle de toutes les zones occupées dimanche par des groupes terroristes lors d'une large offensive à l'est de Damas, a annoncé le haut comman- dement militaire hier dans un communiqué. L'armée syrienne a repris toutes les zones tombées aux mains du groupe terroriste «Al- Nosra» et de groupes associés dans la zone industrielle située à l'entrée du quartier de Jobar, dans la banlieue est de Damas, a pré- cisé le communiqué. Plus tôt, les forces gouvernementales syriennes ont bombardé des positions rebelles dans l'est de Damas après avoir repoussé la veille une attaque d'insurgés sur plusieurs quartiers de la capitale, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des affrontements «violents» opposaient dimanche des groupes armés et forces gou- vernementales dans l'est de la capitale syrienne. Des éléments du «Front Fateh al- Cham», l'ancienne branche du réseau terro- riste Al-Qaïda en Syrie, ont attaqué les forces gouvernementales dans le quartier de Jobar, avançant dans le secteur de la place des Abbassides, selon l'OSDH. La Télévision d'Etat syrienne a indiqué que l'armée était en train de «déjouer une attaque de terroristes» grâce à des tirs d'artil- lerie et avait ordonné aux habitants de rester chez eux.

SELON LE PORTE- PAROLE DU KREMLIN, DMITRI PESKOV Le président russe Vladimir Poutine exerce un contrôle personnel sur la situation en Crimée

Le président russe Vladimir Poutine exerce un contrôle personnel sur la situa- tion en Crimée et, si c'était à refaire, pren- drait les mêmes décisions sur la Crimée, a déclaré dimanche le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. «Il exerce sur la Crimée un contrôle per- sonnel et je suis convaincu qu'il franchirait les mêmes étapes, prendrait les mêmes déci- sions (sur la Crimée) et assumerait les mêmes responsabilités (qu'en 2014),'' a déclaré M. Peskov, cité par le groupe média russe RBK. Selon M. Peskov, M. Poutine est conscient que le processus d'intégration aurait pu être mis en oeuvre d'une façon plus efficace et qu'une part du budget plus conséquente aurait pu être consacrée à l'amélioration des conditions de vie des citoyens. Samedi, la Crimée a célébré le troisième anniversaire de sa réunification avec la Russie. La région a rejoint la Russie en 2014 après un référendum dans le cadre duquel 97 % des résidents se sont prononcés en faveur de la réunification. La journée de la réunification de la Crimée avec la Russie est personnellement importante pour M. Poutine, car ''à de nom- breux égards, c'est lui-même qui a pris les décisions finales,'' a dit M. Peskov.

APS

16 DK NEWS CULTURE Mardi 21 mars 2017
16 DK NEWS
CULTURE
Mardi 21 mars 2017

CONSTANTINE

Inauguration d’un espace dédié à l’exposition des produits artisanaux et des œuvres d’art à El Khroub

Un espace dédié à l’exposition des produits artisanaux et des œuvres d’art a été inauguré, dimanche dans la commune d’El Khroub (Constantine) dans le cadre des festivités mar- quant la célébration de la fête de la Victoire. Situé à proximité du siège de l’Assemblée populaire communale (APC), cet espace implanté dans une grande placette centrale aménagée, baptisée «19 mars 1962’’ œuvrera à encourager les créations artistiques notamment celles des associations et des jeunes talents de la commune d’El khroub, a précisé la directrice de l’Office de sport, de la cul- ture, du loisir et du tourisme (OSCULT). Elle a, à ce propos, ajouté que cet espace sera ouvert tout au long de l’année et proposera au public diverses activités et expositions dans l’art culi- naire, les habits traditionnels, et les produits de la ruche notamment. La célébration de la fête de la Victoire à Constantine a été marquée par l’organisation d’une d’exposition de photos et un fond docu- mentaire la Révolution de novembre 1954, au centre culturel Mohamed El Yazid, où un hom- mage a été rendu aux moudjahidine dans une cérémonie présidée par le chef de l’exécutif local, Kamel Abbas. Les lauréats des tournois sportifs, entre autres de football, de Karaté et de jeux d’échecs, ainsi que des concours scienti- fiques, lancés la semaine précédente, ont été éga- lement honorés. La fête de la Victoire a été égale- ment l’occasion à Constantine pour baptiser l’Ecole nationale supérieure (ENS) de l’univer- sité Constantine 3 au nom de l’écrivaine Assia Djebar, et le Centre de recherche en biotechnolo- gie (CRBT) de l’université Constantine 2 au nom du Chahid Toufik Khaznadar.

TCHAD

Dégradation de peintures rupestres classées par l'Unesco

Des peintures rupestres ont été dégradées au Tchad dans le site d'Archei classé par l'Organisation des Nations unies pour l'éduca- tion, la science et la culture (Unesco), a indiqué dimanche le ministre de la Culture tchadien à des médias. Le cinéaste Mahamat Saleh Haroun, nommé début février par le président Idriss Déby Itno à la tête du ministère de la Culture a déclaré que son département «va porter plainte lundi contre X», après l'envoi d'une mission à Archei». Ces peintures rupestres, sur lesquelles des inscriptions ont été laissées par des visiteurs, se trouvent sur le site d'Archei -classé au patri- moine mondial de l'humanité depuis le 20 juillet 2016-dans la région du massif de l'Ennedi, dans le nord-est du Tchad près du Soudan. Les inscriptions sont «des noms» de visiteurs, et les derniers messages datent du «22 janvier 2017», a ajouté le ministre-cinéaste qui dit avoir consulté des photos. «Sur la surface rocheuses de ses grottes, canyons et abris, des milliers d'images ont été peintes et gravées, constituant l'une des plus grandes collections d'art rupestre du Sahara», lit-on sur le site de l'Unesco. Les peintures et gravures rupestres au Tchad représentant hommes et animaux datent du 4e millénaire avant Jésus-Christ, selon l'Unesco.

LE MINISTRE DE LA CULTURE, AZZEDINE MIHOUBI :

« Les concepts nuisibles, un facteur de l’hégémonie des temps modernes »

L’hégémonie des temps modernes ne repose pas sur le recours aux armes pour assujettir les peuples mais prend appui sur certaines idées nuisibles, a soutenu dimanche à Aïn Defla, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.

Présidant la cérémonie

faveur de la célébration des génération à s’inspirer de

faveur de la célébration des

génération à s’inspirer de

vaux de restauration du

de

baptisation de la biblio-

mausolée de Sidi Ahmed

thèque de lecture publique de la ville du nom du défunt écrivain Hamdane Hadjadji

Benyoucef, le ministre a soutenu qu’à la faveur de sa réfection, cet édifice rayon-

dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya, le ministre a indiqué que le développement fulgurant

nera non seulement sur Miliana mais sur la région tout entière. Il a, à cette occasion, mis

des

moyens de communica-

l’accent sur le fait que les

tion a permis de véhiculer

zaouias ont constitué de

concepts nuisibles sans

grande peine. Une idée d’apparence anodine peut se transformer rapidement en un véritable projet pouvant affecter l’unité de la nation si elle

les

progresse dans un environ- nement qui lui est favorable,

dates se rapportant à la glo- rieuse révolution armée, la jeune génération doit com- prendre que le recouvre-

leurs sacrifices et de s’armer de science et de savoir dans le combat visant l’édifica-

solides remparts dans la préservation de l’identité et des valeurs nationales durant l’ère coloniale, citant dans la foulée des person- nalités qui étaient à l’avant- garde de ce combat. Dans la même ville, M. Mihoubi s’est par la suite

a

dit en substance

ment de l’indépendance n’a

tion du pays. Auparavant, et après

rendu successivement au

M.Mihoubi, signalant que pour contrecarrer les idées malsaines, il est nécessaire de disposer d’un certain nombre d’arguments.

été possible qu’au prix de colossaux sacrifices. D’aucuns soutiennent, non sans se tromper, que l’indépendance a été un

s’être rendu en début de visite au cimetière des mar- tyrs de la ville où une gerbe de fleurs a été posée et la fatiha du livre saint récitée,

musée de l’Emir Abdelkader, la manufacture d’armes ainsi qu’à la place Ali Amar, dit «Ali la pointe». A Khémis Miliana, le

Affirmant que la sécurité intérieure du pays n’est pas

cadeau offert par le coloni- sateur, s’est-il exclamé,

le ministre a procédé à l’inauguration du nouveau

ministre a suivi un exposé sur l’étude visant la réfec-

du

ressort exclusif des ser-

observant que la Révolution

siège de la direction de la

tion du cinéma El Kawakib

vices de sécurité mais de toutes les forces vives de la nation, il a noté que l’envi- ronnement instable caracté- risant les pays frontaliers à l’Algérie impose une plus grande vigilance à tout un chacun. Evoquant le 55ème anni- versaire du cessez-le feu, le ministre a noté qu’à la

algérienne a galvanisé bien des peuples qui s’en sont inspiré pour chasser le colo- nisateur. Il a, dans ce contexte, rap- pelé les centaines de mil- liers de martyrs qui, tel un seul homme, se sont élevés contre la présence de l’indu occupant sur la terre algé- rienne, appelant la jeune

culture de la wilaya. A la maison de culture Emir Abdelkader de la ville, M. Mihoubi a donné le coup d’envoi du festival «Lire en fête», mettant en exergue l’importance de l’acte de lire dans le façonnement de la personnalité des enfants. A Miliana où il s’est enquis de la cadence des tra-

avant de se rendre au projet inhérent à la réalisation d’un théâtre. M.Mihoubi a clos sa visite dans la wilaya de Aïn Defla en se rendant au site archéo- logique Aqualidaye de Hamma Righa s’inscrivant dans le projet d’aménage- ment et d’extension de la station thermale.

LE TAPIS :

Un mode d'expression socioculturel

Depuis la nuit des temps, des mains agiles de femmes ont valsé sur des

M’zab, Tlemcen, les Hauts Plateaux et le Djebel Amour.

cassé et noir). Chaque symbole et couleur que

métiers à tisser pour confectionner des tapis d’une laine légère et douce avec

Du tapis des Nemenchas, à celui de Béni-Isguen en passant par ceux d’Ait

comporte un tapis, témoigne d’une pratique sociale, d’un mode de vie pro-

des

motifs exprimant leur vécu, leur

Hichem, Ksar Chellala, Aflou et

pre à chaque région à une entité cultu-

mode de vie et leur environnement

Laghouat, l’expression artistique pro-

relle inspirée de son quotidien.

sociologique. Chaque tapis est porteur d’une forte symbolique et retrace une tranche de

pre à chaque région se révèle à travers les motifs, les lignes et les trames reproduites magistralement par les

Il arrive à la tisseuse du tapi d’aban- donner les contraintes stylistiques et l’austérité du réalisme pour se consa-

vie

d’une femme artisane, son vécu et

mains habiles des tisseuses.

Une architecture

crer à des œuvres surréalistes où la

son

milieu social, jusqu’à devenir une

Chaque région se reconnait à travers

liberté de la création est plus épanouie.

référence socioculturelle. Les motifs, dessins lignes et autres

trames que renferment chaque tapis, véhiculent l’imaginaire social et la tra- dition orale ancestrale, transmise de génération à génération, selon le milieu sociologique de chaque tisseuse et tisserande. Ainsi, le tapis constitue une archi- tecture mobile, un signe identitaire du savoir-faire, du savoir-être d'une popu- lation, d'une aire géographique pré- cise, et chaque région se targue de ses propres symboles et motifs jalouse- ment préservés et fidèlement transmis

les représentations, les formes et styles géométriques ingénieusement repar- tis, avec des couleurs subtilement mariées et choisies.

et un symbolique propre à chaque région A titre d’illustration, les tapis des régions de Djebel Amour, de Nador en allant vers Sougueur, Aflou, El-Bayadh et Laghouat, se distinguent par des des- sins réalisés avec un mariage exclusif de trois couleurs (rouge, noir et blanc). Le tapis de Ksar Chellala répond lui

Le développement de cet artisanat du Tapis est lié à l’héritage culturel de chaque région qui, dans une large mesure, dépend de l'élevage soit du caprin, du bovin, de l’ovin ou du came- lin, puisque les peaux de ces animaux sont utilisés, outre le tissage du tapis, pour la fabrication d'autres objets tels que les divans et les semelles en cuir pour ne citer que ceux-là. La laine est, cependant, utilisée pour le tissage de tapis, des habits, des tentes des habitants des hauts plateaux et du Sahara. Dans la perspective de valoriser et

par

ces œuvres d’arts ancestrales véhi-

à un style de tissage bien particulier et

promouvoir cet art, le tapis traditionnel

culées par le tapis. Parmi les régions qui excellent dans la symbolique artistique mise en œuvre dans la structure picturale des tapis et reflétant le véritable ancrage identi- taire, figurent la Kabylie, les Aurès, le

comporte une multitude de couleurs et de motifs. Celui de Ghardaia se caractérise par un motif central d’apparence végétal et un motif représenté par une ligne de palmiers avec deux couleurs (blanc

est au cœur des intérêts du secteur de l’artisanat durant toute la période de la 49ème édition de la fête du tapis qui s’est ouverte samedi dans la capitale du M’zab Ghardaïa.

TAMANRASSET :

22 artistes au 3 e Salon de la calligraphie et l’architecture en Algérie

Vingt-deux artistes prennent part à la 3e édition du Salon de la calligraphie et de l’architecture en Algérie, dont le coup d’envoi a été donné dimanche à Tamanrasset. Les participants, représentant les wilayas d’Ouargla, El-Oued, Mostaganem et Chlef, auront, durant les trois jours de ce salon, à mettre en exergue, à travers

des £uvres artistiques, l’importance de la calligraphie, l’architecture et le caractère tifinagh dans le bâti local. Entre autres communications pré- vues lors dans le cadre du salon dédié cette année à «l’harmonie entre la lettre et l’architecture, l’exposé de l’universi- taire hamza Boukhelda Hamza pour qui la calligraphie arabe est un signe de la

culture arabo-maghrébine qu’il s’em- ploie à promouvoir et hisser comme socle à la renaissance arabe et le terri- toire maghrébin. «L’harmonie entre le bâtiment et l’en- vironnement et l’architecture traduit la synergie recherchée par l’architecte dans la conception et la création’’, a estimé M. Boukhelda, dans ce contexte.

L’artiste Abdallah Boutani de Tamanrasset a, de son coté, indiqué à l’APS que tamazight et ses signes en tifi- nagh a également une relation avec l’ar- chitecture, au regard de la symbolique civilisationnelle et culturelle de ses caractères, véhiculée à travers différentes formes géométriques.

APS

Mardi 21 mars 2017

HISTOIRE

DK NEWS 17

GUERRE DE LIBÉRATION:

Témoignages de militants sur la contribution de la Suisse

La contribution de militants anticolonialistes suisses à l'indépendance de l'Algérie a été évoquée dimanche à Alger lors des «rencontres Suisse-Algérie» tenues à l'occasion de la commémoration du 55e anniversaire de la signature des Accords d'Evian le 18 mars 1962.

Organisées par l'association «Divers- Cités», en partena- riat avec l'Agence al- gérienne pour le rayonnement cultu- rel (Aarc), ces ren- contres, inaugurées samedi, ont réuni des historiens, des té- moins et acteurs de cette époque sur le thème «Les Suisses, la Suisse et la guerre d'Algérie». Responsable de la Fédération de France du Front de libéra- tion nationale (FLN), Ali Haroun a indiqué avoir trouvé en Suisse des «militants antico- lonialistes favorables à la cause algérienne» dont Charles-Henri Favrod, et Marie-Made- leine Burmagne et son époux Freddy Buache qui avaient accueilli plusieurs réunions des Délégués à la presse et à l'information (Dpi) du FLN. Marie Madeleine Brumagne, journaliste au bulletin d'information du Comité suisse contre le racisme et le colonialisme, avait à plusieurs reprises accueilli des responsables du FLN et des militants algériens dont Mus- tapha Lachref, Malek Haddad ou encore Ka- teb Yacine, témoigne Ali Haroun. Militant anticolonialiste suisse, Jean Mayerat, condamné à une année de prison, en 1960, pour avoir mis en place un réseau de distribution du journal El Moudjahid, qu'il acheminait lui-même de la Suisse vers la France, a souligné qu'il avait, comme beau- coup, adhéré à cette lutte pour des motiva- tions «purement politiques et sociales». Pour sa part, Dahou Ould Kablia respon- sable au ministère de l'Armement et des liai- sons générales (Malg) a estimé que la Suisse avait servi de refuge et de lieu de rencontre à plusieurs responsables du FLN pendant la préparation du déclenchement de la guerre

FLN pendant la préparation du déclenchement de la guerre de Libération nationale, avant d'accueillir des

de Libération nationale, avant d'accueillir des membres du GPRA (Gouvernement provi-