Vous êtes sur la page 1sur 80

REMERCIEMENT

Je m’appelle ANN Vibol, je suis étudiant dingénieur en 5 ème année du département Génie Civil. Je voudrais remercier particulièrement à tous les personnes qui ont aidé pour ce mémoire de fin d’étude suivant:

D’abord, j’adresse mes plus sincères remerciements à mes parents pour leur contribution, leur soutien, leur conseils, leur encouragé, leur supporté, leur patience pour mes études.

Je tiens à remercier sincèrement Dr. OM Romny, directeur de l’Institut de Technologie du Cambodge qui a mis en place un système d'enseignement, de communication avec d'autres sociétés et de coopération avec des partenaires internationaux pour promouvoir une éducation de qualité pour tous les étudiants.

Je tiens à exprimer mes sincères remerciements M. CHHOUK Chhay Horng, chef du département de Génie Civil de l’ITC pour m’avoir donné bon conseils tout au long de mes études dans le département

Je tiens à exprimer mes sincères remerciements Dr. MEAS Sokhom est mon tuteur de stage, qui, en tant que directeur de mémoire, s’est toujours montré à l’écoute et très disponible tout au long de la réalisation de ce mémoire. Seulement il a fourni bonnes explications, précieux répons,

l’inspiration, l’aide et le temps qu’il a bien voulu me consacrer et sans qui ce mémoire n’aurait

jamais vu le jour.

Je voudrai remercier M. YOUS Sameth, Chef d’ingénieur et mon maître de stage qui m’a aidé pour mon stage démarcher facilement surtout pour ses conseils et ses expériences concernant la technologie du chantier.

Je n’oublie pas remercier a tous les professeurs de l’ITC qui me ont enseigné et qui par leurs compétences j’ai soutenu dans la poursuite de mes études. Surtout les professeurs du département de Génie Civil, ils ont fourni connaissance qui vraiment nécessaire pour ma vie professionnelle.

Je remercie à tous les employés de l’entreprise pour ses bonnes coopérations, ses coordinations et ses consultations pendant mon stage.

Enfin, Je tiens également à remercier tous mes proches, mes amis et toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de ce travail. Particulièrement les personnes m’ont aidé pendant mes études universitaires et aussi durant mon stage de fin d’étude

RESUME

Ce mémoire de fin d’étude est très important et nécessaire pour tous les étudiants avant d’obtenir leur diplôme. En effet, il prouve la capacité réelle d’étudiants et collecte les

connaissances scientifiques acquis pendant les années où ils étaient étudiants. Étant étudiant en

  • 5 ème année à l’Institut de Technologie du Cambodge, j’ai obligatoirement rédigé un mémoire pour

soutenance de fin d’étude devant d’obtenir mon diplôme

Pendant trois mois, j’ai fait mon stage à l’entreprise « HENG Eng Kong ›› sur le projet « Bâtiment de Commercial Développement››

Ce mémoire de fin d’étude porte sur la conception

et les démarches de calcul

les

structures en béton armé comme la dalle, les poutres et le poteau. Les étapes de calcul et les conditions à vérifier sont base sur la norme française B.A.E.L. 91. Pour la partie de dimensionnement, on a utilisé le logiciel Excel et Robot pour aider au calcul de cette structure en

béton armé. Enfin, la technologie du chantier est expose et la conclusion sur le résultat obtenue.

SUMMARY

Thesis is extremely important and necessary for all students before obtaining their diploma. As the matter of fact, it proves the capacity of student and collects their scientific knowledge acquired from many years since they were student. Being a year 5 students at Institute of Technology of Cambodia, I am obliged to do a thesis for sustenance of final of study before getting my diploma.

During three month, I did my training at enterprise « HENG Eng Kong ›› on the project « Commercial Building Development ››

The final year report carries the conception and steps of design reinforced concrete structure such as slab, beam and column. The step of calculations and the conditions is verified to base on French code B.A.E.L.91. For the part of design, we used programs Excel and Robot for facilitate and help the calculation of this reinforced concrete structure.

Finally, the site technology are presented and the conclusion of the result.

TABLE DES MATIERES

REMERCIEMENTS RESUME TABLE DES MATIERES LISTE DES ILLUSTRATIONS LISTE DES TABLEAUX

i ii iii ................................................................................ v vii

......................................................................................................

...........................................................................................................................

..........................................................................................

..........................................................................................

I. INTRODUCTION ET PRESENTATION

01

 
  • 1. Généralité

01

  • 2. Présentation ....................................................................................................................

01

  • 2.1. Présentation du stage

01

  • 2.2. Présentation de l’entreprise

02

  • 3. Présentation du projet ...................................................................................................

02

II. CONCEPTION DU CALCUL

03

  • 1. Généralité de la norme utilise

03

  • 2. Conception général du calcul

03

  • 3. Caractéristiques des matériaux utilisés

.......................................................................

03

  • 3.1. Béton .............................................................................................................................

03

Acier

  • 3.2. .............................................................................................................................

04

4.

Action et sollicitation

04

Action

  • 4.1. ..........................................................................................................................

04

Sollicitation

  • 4.2. ...................................................................................................................

05

5.

Béton arme aux états-limites principes

........................................................................

06

  • 5.1. ultimes (ELU) ..........................................................................................

Etats-limites

06

  • 5.2. service (ELS) ...........................................................................................

Etats-limites

06

III. CALCUL DES STRUCTURES DU BATIMENT

07

  • 1. Élément étudies

07

  • 2. Démarche du calcul

08

  • 3. Charge permanent et surcharge

08

  • 4. Caractéristique des matériaux utilisés .........................................................................

08

  • 5. Calcul de la dalle

............................................................................................................

09

  • 5.1. Géométrie de la dalle

....................................................................................................

09

  • 5.2. Caractéristiques des matériaux à létat limite ...............................................................

10

 
  • 5.3. Charges sur la

10

5.4 Moment de flexion

........................................................................................................

10

  • 5.5. Dimensionnement des armatures

12

 
  • 5.5.1. Hypothèse

de calcul ...................................................................................................

12

  • 5.5.2. Calcul des sections des armatures à lELU

13

  • 5.5.3. Vérification à lELS

..................................................................................................

14

  • 5.5.4. Redimensionnement à lELS

14

  • 5.5.5. Section des armatures finales ....................................................................................

15

  • 5.5.6. Vérification des contraintes tangentes

15

 

5.6.

Vérification de la déformation de la dalle

15

  • 5.6.1. Fleche admissible de la dalle

.....................................................................................

16

  • 5.6.2. Détermination des courbures par la méthode de linertie fissure

16

  • 5.7. Choix des armatures

 

18

  • 5.8. Plan de ferraillage

20

6.

Calcul de la poutre

.........................................................................................................

21

  • 6.1. Géométrie de la poutre

 

21

  • 6.2. Caractéristique des matériaux .......................................................................................

21

  • 6.3. Charge applique sur la poutre

 

22

  • 6.4. Combinaison des charges

23

  • 6.5. Sollicitation

25

  • 6.6. Dimensionnement de la poutre

26

  • 6.7. Déterminer les armatures longitudinales de la poutre à lELU

26

  • 6.7.1. Calcul les armatures aux appuis

 

26

  • 6.7.2. Calcul les armatures en travée

30

  • 6.8. Calcul les armatures transversale

.................................................................................

34

  • 6.9. Vérification de la déformation de la poutre

36

7.

Arrêt de larmature longitudinale

40

7.1.

Plan de ferraillage

41

8.

Calcul du poteau

43

  • 8.1. Géométrie

 

43

  • 8.2. Hypothèse de calcul ......................................................................................................

43

 

8.2.1.

Action du vent

43

  • 8.3. Caractéristiques des matériaux

 

47

  • 8.4. Sollicitation

47

  • 8.5. Calcul des sections darmature longitudinales à lELU

49

  • 8.5.1. Calcul des sections des armatures longitudinales à la grande surface de la section

50

  • 8.5.2. Calcul des sections des armatures longitudinales à la petite surface de la section

51

  • 8.6. Vérification à

 

52

  • 8.7. Calcul des armatures transversales

54

  • 8.8. Disposition constructive

55

  • 8.9. Plan de ferraillage

56

IV. TECHNOLOGIE DU CHANTIER

57

1.

Préparation

du chantier ................................................................................................

57

2.

Technologie de construction

57

2.1.

Travail sur les poteaux

..................................................................................................

57

2.2.

Travail

sur

poutre et dalle .............................................................................................

59

V.

CONCLUSION

62

REFERENCES

 

63

ANNEXES

 

A.

DOCUMENT DES BASES DES CALCUL

65

B.

DOCUMENT DES BASES DES CALCUL ACTION DU VENT

66

C.

PLANS DACHITECTURE

67

iv

LISTE DES ILLUSTRATIONS

Figure 01 : Logo de lentreprise

..........................................................................................

02

Figure 02 : Vue perspective de bâtiment de commercial

....................................................

02

Figure 03 : Plan darchitecture de deuxième

étage..............................................................

07

Figure 04 : Plan de la dalle étudier Figure 05 Figure 06 : Diagramme du moment du panneau isostatique et panneau étudié

...................................................................................... : Géométrie du panneau étudié ............................................................................

..................

07

09

11

Figure 07 : Section transversale de la dalle Figure 08 : Courbure de moment à lELS

.........................................................................

........................................................................... Figure 09 : Arrêt des armatures de la dalle

..........................................................................

12

17

19

Figure 10 : Armature inférieur et supérieur de la dalle

.......................................................

20

Figure 11 : Poutre étudier à deuxième étage Figure 12 : Charges applique sur la poutre

.......................................................................

.......................................................................... Figure 13 : La charge appliquée sur la poutre

..................................................................... Figure 14 : Cas 1 et 2 pour combinaison en variant les charges exploitations

....................

21

22

23

24

Figure 15: Diagramme moment fléchissant à

lELU...........................................................

25

Figure 16: Diagramme effort tranchant à lELU

.................................................................

25

Figure 17: Diagramme moment fléchissant à lELS Figure 18: Diagramme effort tranchant à lELS .................................................................. Figure 19: Section rectangulaire de la poutre Figure 20: La section de poutre en T Figure 21: Plan de ferraillage pour poutre

...........................................................

......................................................................

...................................................................................

...........................................................................

25

25

26

30

42

Figure 22 : Poteau étudier

....................................................................................................

43

Figure 23 : Diagramme de leffort normale et moment à

lELU.........................................

47

Figure 24 : Diagramme de leffort normale et moment à lELS

.........................................

48

Figure 25 : Diagramme de leffort normale et moment à

lELU.........................................

48

Figure 26 : Diagramme de leffort normale et moment à lELS

.........................................

49

Figure 27 : Longueur de flambement

.................................................................................. Figure 28 : Plan de ferraillage de calcul

..............................................................................

49

56

Figure 29 : Plan de ferraillage réel

......................................................................................

56

Figure 30 : Installer des armatures du poteau

......................................................................

58

Figure 31 : Installer le coffrage du poteau

Figure 32

........................................................................... : Bétonnage du poteau .........................................................................................

58

58

Figure 33 : Cure du béton

....................................................................................................

58

Figure 34 : Mettre de laxe de la poutre Figure 35 : Mettre de niveau de poutre Figure 36 : Installer coffrage de la poutre

..............................................................................

...............................................................................

...........................................................................

59

59

59

Figure 37 : Installer coffrage de la dalle

..............................................................................

59

Figure 38 : Les armatures de la poutre

................................................................................

60

Figure 39 : Les armatures de la dalle

...................................................................................

60

Figure 40 : Bétonnage de la dalle

........................................................................................

61

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 01

Tableau 02

Tableau 03

Tableau 04

Tableau 05

Tableau 06

Tableau 07

Tableau 08

Tableau 09

Tableau 10

Tableau 11

Tableau 12

Tableau 13

Tableau 14

Tableau 15

Tableau 16

Tableau 17

Tableau 18

Tableau 19

Tableau 20

Tableau 21

: Les valeurs de coefficient

, ............................................................... : Moment du panneau étudié à lELU et lELS

x

y

........................................... : Résultat des sections darmature de la dalle à lELU

................................

 

10

12

13

: Section darmatures à lELS

...................................................................... : Section des armatures finales

.....................................................................

15

15

: Vérifier des flèches de la dalle par méthode linertie fissure : Espacement maximale

....................

............................................................................... : Choix des armatures dans la section de la dalle

.........................................

17

18

18

  • l / ................................................................................... : Charges applique sur la poutre

: Les valeurs de

s

...................................................................

19

23

: Diagramme moment et Effort tranchant a lELU et lELS : Le résultat de vérifier à : Résultat de calcul des armatures final de lappui : Le résultat de vérifier à : Le résultat final de calcul des armatures

........................

lELS....................................................................

......................................

lELS....................................................................

....................................................

26

29

30

33

34

: Pourcentage darmature transversale : Calcul la flèche par méthode général

.........................................................

36

.........................................................

38

: Calcul la flèche par méthode dinertie fissure : Catégories et paramètre de terrain : Résume des résultats de calcul action du vent : Sollicitation du poteau

...........................................

.............................................................

...........................................

...............................................................................

39

44

47

49

I. INTRODUCTION ET PRESENTATION

  • 1. Généralité

L’Institut de Technologie du Cambodge est un institut public plus connaître dans domaine d’ingénierie. Chaque année, il fournit plusieurs ingénieurs et techniciens supérieur pour développement du pays dans domaine l’infrastructure. Alors, avant obtenir leur diplôme d’ingénieur, tous les étudiants du cycle d’ingénieur en 5 ème année et technicien dans la deuxième du semestre de chaque année doivent faire obligatoirement le stage dans une entreprise pour rédiger un mémoire de fin d’étude concernant du travail qu’ils ont fait pendant leurs stages et faire soutenance. Il est très important à tous les étudiants pour comparer de théorie avec pratique.

Pendant ce stage de trois mois, je suis participé avec l’ingénieur pour contrôler la technologie pratique au chantier pour comparer avec la théorie que j’ai étude à l’ITC. Particulièrement j’obtiens les conceptions et expériences beaucoup par tous les ingénieurs pour la vie professionnelle quand la future.

Donc, le stage est vraiment important pour tous les étudiants dans tous départements parce qu’il peut compléter la point manquant pendant mon stage, les problèmes, les solutions en voir au chantier et bien s’intégration dans la vie professionnel

  • 2. Présentation

2.1. Présentation du stage

Étant étudiant de 5 ème année, comme les autres à la fin de l’année académique 2013-2014, j’ai fait un stage dans l’entreprise HENG Eng Kong construction Co., Ltd pendant trois mois charge au chantier pour contrôle les techniques de construction avec le plan et fait le rapport journalier pour la compagnie.

Titre de stage Durée du stage Entreprise Maître de stage Tuteur de stage

: Étude d’un bâtiment commercial de 9 étages : 17 février 2014 au 23 mai 2014 : HENG Eng Kong construction Co., Ltd : Dr. MEAS Sokhom : M. YOUS Sameth

2.2.

Présentation de l’entreprise

Nom de l’entreprise

: HENG Eng Kong construction Co., Ltd

2.2. Présentation de l’entreprise Nom de l’entreprise : HENG Eng Kong construction Co., Ltd Figure 01

Figure 01 : Logo de l’entreprise

L’entreprise HENG Eng Kong est une grande entreprise dans le pays qui spécialiser de construction du bâtiment. L’adresse de l’entreprise : #22F, Rue. 598, Boeung Kak II, Toul Kork, Phnom Penh

  • 3. Présentation du projet

Ce projet est une construction du bâtiment de 9 étages avec sous-sol 2 étages Nom du projet : Bâtiment de commercial Location de chantier : Rue Mao Séton après bâtiment de Mondial Constructeur : HENG Eng Kong construction Co., Ltd

2.2. Présentation de l’entreprise Nom de l’entreprise : HENG Eng Kong construction Co., Ltd Figure 01

Figure 02 : Vue perspective de bâtiment de commercial

II. CONCEPTION DU CALCUL

  • 1. Généralité de la norme utilise

Actuellement les structures en béton armé, on peut calculer par méthode et norme divers. Mais dans ce mémoire, tous les éléments de la structure sont calculés par la règle française B.A.E.L 9 associés avec DTU.

  • 2. Conception général du calcul

Dimensionnement : à l’aide des plans d’architecture, on peut savoir vraiment la

position des structures ainsi les poteaux, les poutres, les dalles et la porte, la hauteur de bâtiment, alors on peut pré dimension les éléments de la structure Combinaison des charges : en sachant l’utilisation la type de ce bâtiment, on peut

définir la valeur de charge pour appliquer sur la structure Calculer la sollicitation correspondante (le moment de flexion M, effort tranchant V,

effort normal N) Dimensionner la section des éléments correspondant aux efforts et déterminer la

section d’armature à l’Etat limite Ultime (ELU) Vérification à l’Etat Limite Service (ELS)

Disposition règlementaire et constructive

  • 3. Caractéristiques des matériaux utilisés

3.1.

Béton

[Réf.1, p75]

Le béton est pierre artificielle utilisée comme matériau de construction qui est composée par des substances granuleuses et pâteuses (les sables, pierre ou gravier et le ciment) avec une proportion bien déterminée

  • Résistances du béton

Pour l'établissement des projets, dans les cas courants, un béton est défini par la valeur de sa résistance à la compression à l'âge de 28 jours dite valeur caractéristique requise notée fc28.

Lorsque des sollicitations s’exercent sur un béton dont l’âge de j jours est inférieur à 28 jours, La

résistance caractéristique est exprimée ci-dessous :

f

cj

=

4.76 + j 0.83j

f

c28

f

cj

=

1.40 + j 0.95j

f

c28

Pour f c28 ≤ 40 MPa

Pour f c28 > 40 MPa

[Réf.1, p75]

f c28 : Résistance caractéristique à la compression du béton a l’âge 28 jours

La

résistance

caractéristique

à

la

traction

du

béton

à

j

jours,

conventionnellement définie par la relation :

f

tj

0.6

0.06

f

cj

(unité : MPa)

notée

f tj ,

est

  • Résistance de calcul du béton

[Réf.1, p80-81]

l’ELU :

0.85 f

c 28

f

bu

 

.

b

Avec :

b

b

1.15 pour la combinaison accidentelles

1.5 pour autre cas

1 pour t

24 heures

 

0.9 pour 1heure

 

t

0.85 pour t

1heure

24 heures

l’ELS :

bc

  • 0.6 f

c 28

[Réf.1, p85]

  • Déformations longitudinales du béton A l’âge de j jours le module de déformation longitudinale instantanée vaut :

E

ij

f cj
f
cj
  • 11000.3 (MPa)

[Réf.1, p77]

Le module de déformation longitudinale différée vaut :

E

vj

cj
cj
  • 3700.3 f E

ij

/ 3

(MPa)

  • 3.2. Acier

[Réf.1, p78]

  • Les aciers pour le béton armé sont constitués par des aciers qui se distinguent par leur nuance et leur état de surface :

-

-

-

-

Des ronds Lisses (RL)

Fe E 215

: f e = 215 MPa

Fe E 235

: f e = 235 MPa

Des barres à haute adhérence (HA) :

Fe E 400

: f e = 400 MPa

Fe E 500

: f e = 500 MPa

  • Les résistances du calcul des aciers:

[Réf.1, p82]

l’ELU :

f

su

f

e

s

l’ELS :

  • - Cas la fissuration non ou peu préjudiciable :

s

f

e

s

Avec

s

1

pour les combinaisons accidentelles,

s

1.15

[Réf.1, p86-88]

autre cas

  • - Cas la fissuration préjudiciable :

-

 2      min  f Max f ; 0.5 ;110 
2
 min
f Max f
;
0.5
;110
 f
s
3
e
e
bt
Cas fissuration très préjudiciable :
 2
0.8
min
f Max f
;
0.5
;110
 f
s
 3
e
e
bt
 1 pourlesrond lisses
Avec
1.3
pourles HA
6
mm
1.6
pourles HA
6
mm
 

4. Action et sollicitation 4.1 Action

[Réf.1, p15-16]

Les actions sont l’ensemble des charges (force, couple, etc., permanente, climatiques et d’exploitation) appliquées à la structure. En général, il a trois types de l’action appliqué sur la structure

  • Actions permanentes (G)

Elles sont appliquées pratiquement avec la même intensité pendant toute la durée de vie de l’ouvrage et comportent :

Le poids propre de la structure

 

Les charges de superstructure

Actions variables (Q)

Ces sont

des actions dont l’intensité est

plus ou moins constante, mais

qui sont

appliquées pendant en temps court par rapport aux actions permanentes :

Les actions d’exploitation

Les actions climatiques

Les actions dues à la température

Les actions appliquées en cours d’exécution

Actions accidentelles (F A )

Les séismes

Action du feu

Choc de véhicules

  • 4.2. Sollicitation

[Réf.1, p16]

Les sollicitations sont les effets provoques, en chaque point et sur chaque section de la structure, par les actions qui s’exercent sur elle, ce sont :

Moment flexion M

Effort tranchant V

Effort normal N

Etc.,

Le règlement impose que ces sollicitations de calcul soient calculées a partir des actions

appliquées à la structure effectuées de coefficients particuliers, selon le type de l’action et selon le type de justification que l’on effectue.

  • 5. Béton armé aux états - limites principes Etat limite :

[Réf.1, p14-15]

Une construction implique des fonctions : résister, porter, transmettre

Les fonctions nécessitent des conditions : stabilité, durabilité, déformation minimales

L’état limite est celui qui satisfait strictement ces conditions par l’effet des actions prévues sur la construction ou l’un de ses éléments

  • 5.1. Etats-limites ultimes (ELU)

Les états Limite Ultime : le dépassement équivaut à la ruine de la structure On distingue ainsi :

L’état limite ultime d’équilibre statique : concerne la stabilité de l’ouvrage

L’état limite ultime de résistance : concerne le non rupture de l’ouvrage

L’état limite ultime de stabilité de forme : concerne les pièces élances soumise, entre autres, a un effort de compression axiale qui doivent résister au risque de flambement.

  • 5.1. Etats-limites de service (ELS)

L’état limite de service vis-à-vis de la compression du béton : des désordres graves

être respects

peuvent apparaitre dans les éléments L’état limite de service d’ouverture des fissures : la corrosion des armatures,

insuffisamment protégé, compromet la durabilité de l’ouvrage, des fonctions d’étanchéité ou des critères esthétiques d’aspect extérieur peuvent également ne pas

L’état limite de service de déformation

III. CALCUL DES STRUCTURES DU BATIMENT

  • 1. Éléments étudies

On choisit de dimensionner des structures en béton armé du bureau de deuxième étage comme :

  • La dalle indique

  • Les poutres entre l’axe A, B, C, D à ligne 2

  • Le poteau de l’axe 2 et C

III. CALCUL DES STRUCTURES DU BATIMENT 1. Éléments étudies On choisit de dimensionner des structures en

Figure 03 : Plan d’architecture de deuxième étage

III. CALCUL DES STRUCTURES DU BATIMENT 1. Éléments étudies On choisit de dimensionner des structures en

Figure 04 : Plan de la dalle étudier

2.

Démarche du calcul Pour démarche du calcul, on travaille à l’étape suivant :

  • La combinaison des charges appliquées

  • Le calcul des sollicitations M, N, T

  • Le calcul et la vérification des sections d’élément correspondant aux efforts trouvés et des sections d’armature résistant à ces efforts

  • Les dispositions constructives et règlementaires

  • 3. Charge permanent et surcharge

    • Action permanentes dans le bâtiment :

[Réf.1, p21]

Matériaux

Poids volumique (kN/m 3 )

Béton armé

25

Chape en mortier de ciment

18

Enduit de mortier

18

Carrelage céramique

18

Brique pleins

19

Brique creuses

9

  • Charges d’exploitation dans le bâtiment du bureau

Parc de stationnement

  • 2.5 kN/m 2

Sur charge d’étage

  • 2.5 kN/m 2

Charpente et terrasse

  • 1.5 kN/m 2

  • 4. Caractéristique des matériaux utilisés

    • La résistance à la compression du béton à 28 jours : f c28 = 30Mpa

      • Résistance de calcul du béton :

      • Contrainte limite en service : ̅

      • Résistance à la traction :

  • La résistance à la traction des aciers :

  • =

    = 17Mpa

    On utilise les barres de HA Fe E 400 : fe = 400Mpa

    • Résistance de calcul de l’acier :

    =

    = 347.826Mpa

    On prend le cas où la fissuration est considéré comme préjudiciable Où η =1.6 pour HA de ϕ > 6mm

    • Contrainte limite en service : ̅ = =

    {

    (

    {

    (

    )} =

    {

    )}

    }

    • ̅

    5. Calcul de la dalle

    • 5.1. Géométrie de la dalle

    5. Calcul de la dalle 5.1. Géométrie de la dalle Figure 05 : Géométrie du panneau

    Figure 05 : Géométrie du panneau étudié

    • Élancement du panneau

    = 0.794

    = Donc, la dalle étudiée est travaillé en deux directions

    =

    • Epaisseur utile de la dalle

    [Réf.1, p63]

    Pour les dalles portant dans un seul sens (

    )

    :

    {

    Pour les dalles portant dans les deux sens (

    ) : {

    Alors

    =

    =

    = 0.13m, pour les dalle portant deux sens et continue

    Dans notre cas, on prend :

    = 15cm

    5.2.

    Caractéristiques des matériaux à l’état limite

     Béton :  Acier :
    Béton :
    Acier :

    f c28 = 30Mpa = 17Mpa = 18Mpa

    ̅

     

    = 2.4Mpa

    fe = 400Mpa = 347.826Mpa

    ̅

    = 215.555Mpa

    • 5.3. Charges sur la dalle

      • Charges permanent (G)

        • - Poids propre de la dalle =

    = 0.15

    25 = 3.75kN/m 2

    • - Chape et revêtement = mortier + carrelage + plafond

    Chape et revêtement = 18

    0.04 + 18

    Donc G = 3.75 + 1.3 = 5.05kN/m 2

    0.01 + 0.4 = 1.3kN/m 2

    Charge d’exploitation (Q)

     

    [Réf.1, p21]

    -

    Surcharge du bureau proprement dit Q = 2.5 ** kN/m 2

     

    Trouver le coefficient

    défini comme suivant :

    S

    15m 2 :

     

    15m 2

    = 1 50m 2 :

    = (190-S)/175

     
     

    S

    S 50m 2 :

    = 0.8

    Pour notre dalle : S = 5.2 = (190-S)/175 = 0.891

    6.55 = 34.06m 2

     

    Donc Q = 2.5

    0.891 = 2.23kN/m 2

     

    Combinaison des charges

     
    • - Etat Limite Ultime (ELU) : P u = 1.35G + 1.5Q

     
     

    P u = 1.35

    5.05 + 1.5

    2.23 = 10.16kN/m 2

    • - Etat Limite Service (ELS) : P s = G + Q P s = 5.05 + 2.23 = 7.28kN/m 2

    • 5.4. Moment de flexion

     

    [Réf.1, p66]

    Le moment de flexion de la dalle vaut : M i =

    et M i =

    • Coefficient forfaitaire selon le tableau Tableau 01 : Les valeurs de coefficient

     

    ELU,

    = 0

    ELS,

    = 0.2

           

    0.8

    0.0561

    0.5959

    0.0628

    0.7111

    0.794

    0.0568

    0.5853

    0.0635

    0.7030

    0.79

    0.0573

    0.5786

    0.0639

    0.6978

    Coefficient

    selon la formule

    Sollicitation à l’ELU :

    [Réf.2, p385]

     

    [

    ]

    [

    ]

    Déformation à l’ELS :

     
     

    [

    ]

    [

    ]

    Comme le résultat presque le même donc on choisit la valeur

    selon le tableau

    • Moment de la dalle isostatique et la dalle continue Panneau isostatique

     Coefficient selon la formule Sollicitation à l’ELU : [Réf.2, p385] [ ] [ ] Déformation

    Panneau continue

     Coefficient selon la formule Sollicitation à l’ELU : [Réf.2, p385] [ ] [ ] Déformation

    Figure 06 : Diagramme du moment du panneau isostatique et le panneau étudié

    • Les moments sur le panneau isostatique :

    À l’ELU

    :

    ,

    On obtient :

     

    kNm/m

     

    9.138kNm/m

    À l’ELS

    :

    ,

    On obtient :

     

    kNm/m

    8.781kNm/m

    • Les moments sur le panneau étudié sont :

    À l’ELU

    Moment en travée :

    ,

    On obtient :

    kNm/m

    kNm/m

    Moment sur appuis :

    On obtient :

    kNm/m

    À l’ELS

    Moment en travée :

    ,

    On obtient :

    kNm/m

    Moment sur appuis :

    kNm/m

    kNm/m

    Tableau 02 : Moment du panneau étudié à l’ELU et l’ELS

       

    ELU

     

    ELS

    Panneau

     

    Moments

    (kNm/m)

    (kNm/m)

    Isostatique

     

    M ox

    15.612

     

    12.491

    M oy

    9.138

     

    8.781

     

    M ax = M ay = -0.5M ox

    -7.806

     

    -6.245

    Panneau étudié

    M tx = 0.75M ox

     

    11.709

     

    9.368

    M ty = 0.75M oy

     

    6.854

     

    6.585

    Hypothèse de calcul

     

    On suppose

    que les

    bars utilises

    sont

    les bars hauts

    adhérents

     
    • 5.5. Dimensionnement des armatures

    5.5.1.

    diamètres 10 mm

    l’enrobage c = 2.5cm.

    et

    Donc on a

     Les moments sur le panneau étudié sont : À l’ELU Moment en travée : ,

    Figure 07 : Section transversale de la dalle

    • Condition non fragilité et section minimale d’armature [Réf.1, p211-212] Pour les dalles dont l’épaisseur est comprise entre 12cm et 30cm, on appliquera les règles suivantes : Les taux des armatures dans chaque direction doit être au moins égal à :

      • 1.2%o s’il s’agit de rond lisses (Fe E215 ou Fe E235)

      • 0.8%o s’il s’agit de barres où de fils à haute adhérence des classes Fe E400 où treillis soudes à fils lisses de diamètre supérieur à 6 mm

      • 0.6%o s’il s’agit de barres où de fils à haute adhérence des classes Fe E500 ou de treillis soudes à fils lisses de diamètre au plus égal à 6 mm Donc notre cas : HA 10 Fe E400

  • Les sections des armatures minimales dans les deux directions x et y b = 100cm, h p = 15cm Sens x :

  • Sens y :

    = 1.2cm 2

    1.32cm 2

    • 5.5.2. Calcul des sections des armatures a l’ELU

      • La section la plus flèche supporte : M tx,u =11.709kNm/m

        • - Moment réduit : = Comme le moment réduit est très faible On peut utiliser la formule approche donne :

    0.0478

    =

    Par : d x = 12cm, d y = 11cm, f su = 347.826Mpa

    =

    3.002cm 2

    =

    =

    =

    = 1.917cm 2

    Tableau 03 : Résultat des sections d’armature de la dalle à l’ELU

    Sens

    Moment

    A s min (cm 2 /m)

    A s calculé (cm 2 /m)

    A s finale (cm 2 /m)

    Petit portée x

    M ax = -0.5M ox

    1.32

    • 2.001 2.001

     

    M tx = 0.75M ox

    1.32

     
    • 3.002 3.002

    Grand portée y

    M ay = -0.5M ox

    1.2

    • 2.183 2.183

     

    M ty = 0.75M oy

    1.2

     
    • 1.917 1.917

    5.5.3.

    Vérification à l’ELS La section la plus fléchie supporte : M tx = 9.368kNm/m

    Il faut que vérifier que les contraintes : {

     La contrainte du béton : =  La contrainte d’acier :  Centre de gravité
    La contrainte du béton :
    =
    La contrainte d’acier :
    Centre de gravité
    y =
    [√
    ]
    Comme :
    = 3.002cm 2 /m,
    = 0, d = 12cm, d
    = 3cm
    [√
    ]
    2.868cm
    Inertie
    I =
    [
    ]
    [
    ]
    cm 4
    Contraintes
    =
    5.91Mpa <
    = 18Mpa
    vérifier
    = 282.58Mpa >
    = 215.555
    non!

    Donc on doit redimensionner les sections aciers à l’ELS

    • 5.5.4. Redimensionnement à l’ELS On a: M ser, max = 9.368kNm/m

    u =

    5.5.3. Vérification à l’ELS La section la plus fléchie supporte : M = 9.368kNm/m Il faut

    u =

    = 0.09 < 0.1

    Comme u = 0.09 < 0.1, on peut utiliser la formule suivante :

    u (

    )

    Avec : u x =

    • et u y =

    5.5.3. Vérification à l’ELS La section la plus fléchie supporte : M = 9.368kNm/m Il faut

    On a : b = 100cm, d x = 12cm, d y = 11cm, on obtient les résultats comme suivant:

    Tableau 04 : Section d’armatures à l’ELS

    Sens M ser (kNm/m) u A s calcul (cm 2 /m) M ax = -0.5M ox
    Sens
    M ser (kNm/m)
    u
    A s calcul
    (cm 2 /m)
    M ax =
    -0.5M ox = -6.245
    0.060
    2.612
    Petit portée x
    M tx = 0.75M ox = 9.368
    0.090
    3.985
    M ay =
    -0.5M ox = -6.245
    0.072
    3.130
    Grand portée y
    M ty = 0.75M oy = 6.585
    0.075
    3.308
    5.5.5.
    Section des armatures finales
    Tableau 05 : Section des armatures finales
    Sens
    Moment
    A s min
    (cm 2 /m)
    ELU : A s
    (cm 2 /m)
    ELS : A s
    (cm 2 /m)
    A s finale
    (cm 2 /m)
    Choix des
    armatures
    A s Choisit
    (cm 2 /m)
    X
    M ax = -0.5M ox
    M tx = 0.75M ox
    1.32
    2.001
    2.612
    2.612 4 HA10
    3.14
    1.32
    3.002
    3.985
    3.985 6 HA 10
    4.71
    M ay = -0.5M ox 1.2
    2.183
    3.130
    3.130 4 HA10
    3.14
    Y
    M ty = 0.75M oy
    1.2
    1.917
    3.308
    3.308 6 HA 10
    4.71
    5.5.6.
    Vérification des contraintes tangentes
    L’effort tranchant ultime maximal est obtenu par déviation :
    [Réf.1, p51]
    A droite :
    =
    Abscisse de l’appui droit : b =
    =
    b =
    =
    = 2.6m
    =
    =
    = 15.011kN/m
    Avec: d = 0.12m et b = 1m
    =
    =
    = 0.125Mpa
    [Réf.1, p202]
    Comme
    = 0.125Mpa, en se référant au diagramme de vérification des dalles en
    =

    fissuration préjudiciable, on constate que l’épaisseur de la dalle h = 15cm avec

    0.125Mpa, on trouve dans la zone indiquant qu’il y a pas besoin d’armature transversales dans

    cette dalle.

    5.6. Vérification de la déformation de la dalle

    [Réf.3, p257]

    La vérification vis-à-vis de l’ELS de déformation de la dalle n’est pas indispensable dans la condition suivant :

    {

    { M t : Moment maximale en travée sens x pour la dalle

    [

    ]

    {

    Comme l’un des deux conditions n’est pas vérifier, donc il est nécessaire vérifier la déformation de la dalle.

    • 5.6.1. Flèche admissible de la dalle Flèche admissible : f ad

    = {

    Comme : L = l x = 5.2 m Donc

    =

    = 1.02 cm

    [Réf.1, p155]

    • 5.6.2. Détermination des courbures par la méthode de l’inertie fissure Soit I o le moment d’inertie de la section totale homogène (avec n = 15)

    • 15 [

    (

    )

    (

    )

    ]

    • (

    )

    avec

    =

    • , sinon

    si

    avec

    • La position de l’axe neutre : y =

     

    [

     

    ]

    • Le moment d’inertie : I =

     

    [

    ]

    • L’inertie fissurée vaut :

    =

    • Les courbures valent :

     

    avec

     Calcul par intégration : = ∑  Calcul global : =
    Calcul par intégration :
    =
    Calcul global :
    =

    Figure 08: Courbure de moment à l’ELS

    Tableau 06: Vérifier des flèches de la dalle par méthode l’inertie fissurée

    Section

    1 et 5

    2 et 4

    3

    A s (cm 2 /m)

    4.71

    4.71

    4.71

    A s (cm 2 /m)

    3.14

    3.14

    0

     

    d (cm)

    12

    12

    12

    ’’

         

    d

    (cm)

    3

    3

    3

         

    d

    (cm)

    3

    3

    3

    M ser (kNm/m)

    -6.245

    5.45

    9.368

     

    I o (m 4 )

    3.051.10

    -4

    3.051.10

    -4

    2.955.10

    -4

     

    3.925.10

    -3

    3.925.10

    -3

    3.925.10

    -3

     

    6.114

    6.114

    6.114

     

    Y (cm)

    3.423

    3.423

    3.471

     

    I (m 4 )

    6.541.10

    -5

    6.541.10

    -5

    6.533.10

    -5

     

    (MPa)

    122.833

    107.196

    183.452

     

    0.029

    0.000

    0.204

     

    I fi (m 4 )

    2.85.10

    -4

    • 3.356.10 -4

    -4

    1.446.10

    1/r (m -1 )

    -6.41.10 -4

    • 4.751.10 -3

    -4

    1.895.10

    La flèche au centre de la travée (section 3) vaut :

    [ Le calcul ‘‘global’’ donne :

    =

    =

    =

    ]

    m = 0.5125cm

    0.329cm

    • Estimation des flèches

      • La charge permanente finale présente 69% de la charge de service finale.

      • La charge permanente au moment de la mise en place des cloisons représente la moitié de la charge permanente finale, soit 20% de la charge de service finale

      • Que les flèches sont approximativement proportionnelles aux charges appliquées

    On en déduit, en appelant f ser la flèche sous charge de service calculée précédemment, la

    valeur des flèches suivant :

    • Flèche instantanée due à l’ensemble des charges permanentes: f gi = 5.05/7.28 = 0.69f ser

    • Flèche différée due à l’ensemble des charges permanentes: f gv = 2f gi = 1.38f ser

    • Flèche instantanée due aux charges permanentes appliquée au moment de la mise en œuvre des cloisons: f ji = 0.2f ser

    • Flèche instantanée due à l’ensemble des charges permanentes et d’exploitation: f pi = f ser La part de la flèche totale à comparer aux valeurs admissible vaut :

    Alors :

    =

    = 1.49f ser

    Calcul global :

    vérifier !

    Calcul par intégration :

    vérifier !

    5.7. Choix des armatures

    [Réf.1, p212]

    • Espacement maximale L’écartement des armatures d’une même nappe ne doit pas dépasse les valeurs du tableau suivant ou h représente l’épaisseur totale de la dalle Tableau 07 : Espacement maximale

    Direction

    Charge reparties

    Charge concentrées

    La plus sollicitée

    e = min (3h, 33cm) = 33cm

    e = min (2h, 22cm) = 22cm

    La moins sollicitée

    e = min (4h, 45cm) = 45cm

    e = min (3h, 33cm) = 33cm

    • Cas ou la fissuration est préjudiciable

    {

    Comme :

    • Choix d’armature

    Tableau 08 : Choix des armatures dans la section de la dalle

     

    Sens

    Choix des armatures

    Espacement

    (mm)

     

    M ax = -0.5M ox

    • 4 HA10

    250

    x

    M tx = 0.75M ox

    • 6 HA 10

    160

     

    M ay = -0.5M ox

    • 4 HA10

    250

    y

    M ty = 0.75M oy

    • 6 HA 10

    160

    • Arrêt des armatures

      • Armature inférieur (sur travée)

      • Armature supérieur

    : Longueur d’ancrage en scellement droit Tableau 09 : Les valeurs de

    [Réf.1, p218]

    Béton : f c28 (MPa)

    16

    18

    20

    25

    30

    40

    50

    60

     

    59.4

    55.1

    51.4

    44.1

    38.6

    30.9

    25.7

    22

    On a : M a : moment sur appuis et M x moment en travée dans le sens x

    Pour HA10

    Donc

    Parmi ces conditions, on choit = 1.3m, = 0.65m
    Parmi ces conditions, on choit
    = 1.3m,
    = 0.65m

    Figure 09 : Arrêt des armatures de la dalle

    5.8. Plan de ferraillage

    5.8. Plan de ferraillage Figure 10 : Armature inférieur et supérieur de la dalle 20
    5.8. Plan de ferraillage Figure 10 : Armature inférieur et supérieur de la dalle 20

    Figure 10 : Armature inférieur et supérieur de la dalle

    6. Calcul de la poutre

    • 6.1. Géométrie de la poutre

    6. Calcul de la poutre 6.1. Géométrie de la poutre Figure 11 : Poutre étudier à

    Figure 11 : Poutre étudier à deuxième étage

    • 6.2. Caractéristique des matériaux D’après le calcul précédent on a :

     Béton : f c28 = 30Mpa = 17Mpa = 18Mpa = 2.4Mpa ̅  Acier
    Béton :
    f c28 = 30Mpa
    = 17Mpa
    = 18Mpa
    = 2.4Mpa
    ̅
    Acier :
    fe = 400Mpa
    = 347.826Mpa
    ̅ = 215.555Mpa

    6.3.

    Charge applique sur la poutre

    • Charge permanent :

      • - Poids propre :

      • - Poids propre de la dalle et chape et revêtement :

        • Charge d’exploitation

          • - Surcharge du bureau proprement dit Q = 2.5 ** kN/m 2 Avec :

    Donc Q = 2.5

    0.891 = 2.23kN/m 2

    6.3. Charge applique sur la poutre  Charge permanent : - Poids propre : - Poids

    Figure 12 : Charges applique sur la poutre

    • Charge applique sur la poutre Tableau 10 : Charges applique sur la poutre

    Travée

    Type

    Valeur

    Longueur(m)

    Charges

    (kN/m 2 )

    (kN/m)

    kN

     

    Dalle + Revêtement (G 1 )

     
    • 5.05 11.741

    2.325

       

    Dalle + Revêtement (G 2 )

     
    • 5.05 14.645

    2.9

       

    Dalle + Revêtement (G 3 )

     
    • 5.05 11.362

    2.25

       

    Surcharge (Q 1 )

     
    • 2.23 5.184

    2.325

       

    1,2

    Surcharge (Q 2 )

     
    • 2.23 6.467

    2.9

       

    Surcharge (Q 3 )

     
    • 2.23 5.017

    2.25

       

    Poids propre de la poutre (G p )

    9.75

     

    Charge ponctuel pour charge permanent

     

    65.045

    Charge ponctuel pour surcharge

     

    18.277

    • 6.4. Combinaison des charges

     Charge applique sur la poutre Tableau 10 : Charges applique sur la poutre Travée Type

    Figure 13 : La charge appliquée sur la poutre

    Pour les charges d’exploitation, ils doivent variés chaque travée de la poutre pour obtenir les résultats enveloppes Supposant que :

    • - G : les charges permanentes

    • - Q : les charges variables à la travée (2)

    • - Q1 : les charges variables à la travée (1)

    • - Q2 : les charges variables à la travée (2)

    • - Q3 : les charges variables à la travée (2)

    Ici les cas combinaison en variant les charges exploitations pour obtenir les résultats enveloppes :

    • - Cas 1 : G + Q + Q1 + Q2 + Q3

    • - Cas 2 : G + Q + Q2

    • - Cas 3 : G + Q + Q1 + Q3

    • - Cas 4 : G + Q + Q2 +

    Q3

    • - Cas 5 : G + Q + Q1 + Q2

    Ici les cas combinaison en variant les charges exploitations pour obtenir les résultats enveloppes : -
    Ici les cas combinaison en variant les charges exploitations pour obtenir les résultats enveloppes : -

    Figure 14 : Cas 1 et 2 pour combinaison en variant les charges exploitations

    6.5. Sollicitation

    En utilise le programme ROBOT pour calculer la sollicitation. On obtient les valeurs de moments fléchissant et efforts tranchants comme suivant :

    6.5. Sollicitation En utilise le programme ROBOT pour calculer la sollicitation. On obtient les valeurs de

    Figure 15 : Diagramme moment fléchissant à l’ELU

    6.5. Sollicitation En utilise le programme ROBOT pour calculer la sollicitation. On obtient les valeurs de

    Figure 16 : Diagramme effort tranchant a l’ELU

    6.5. Sollicitation En utilise le programme ROBOT pour calculer la sollicitation. On obtient les valeurs de

    Figure 17 : Diagramme moment fléchissant à l’ELS

    6.5. Sollicitation En utilise le programme ROBOT pour calculer la sollicitation. On obtient les valeurs de

    Figure 18 : Diagramme effort tranchant à l’ELS

    On a finalement les valeurs enveloppes d’efforts tranchants et de moments fléchissant comme suivant :

    Tableau 11 : Diagramme Moment et Effort tranchant a l’ELU et l’ELS

    Moment (kNm)

    Appui1

    Travée 1

    Appuis2

    Travée 2

    Appui 3

    ELU

    -252.8

     
    • 46.77 -531.85

     
    • 276.08 -417.84

    ELS

    -181.71

     
    • 33.24 -384.56

     
    • 199.54 -302.20

    Effort tranchant

    (kN)

    Appui1

    Appuis2

    Appui2

    Appui 3

    gauche

    droit

    ELU

     
    • 174.14 -18.16

    -297.68

    246.82

    ELS

     
    • 125.49 -13.76

    -215.11

    178.7

    • 6.6. Dimensionnement de la section de la poutre

    M u  b  1.5 On a formula 3 f c 28 531.85  10
    M
    u
    b  1.5
    On a formula 3
    f
    c 28
    531.85
    10
     3
    3
    30
    h  2.5b M u 3 et f c 28 531.85  10  3 
    h  2.5b
    M
    u
    3
    et
    f
    c 28
    531.85
    10
     3
     b  1.5
    3
    30

    0.26m

    0.39m et 0.65m

    0.98m

    [Réf.1, p124]

    Alors la section de la poutre étudier est : b = 35cm et h = 80cm

    • 6.7 Déterminer les armatures longitudinales de la poutre a l’ELU 6.7.1 Calcul les armatures aux appuis

      • Cas l’appui de rive (appui1) Pour les sections de la poutre à l’appui, on étude section rectangulaire

    On a finalement les valeurs enveloppes d’efforts tranchants et de moments fléchissant comme suivant : Tableau

    Figure 19 : Section rectangulaire de la poutre

    Les dimensions de la poutre :

    • - Section de la poutre : A = b x h = 35 cm x 80 cm

    • - Le moment sur appuis à l’ELU :

    M   kNm

    au

    252.8

    • - L’enrobage de la poutre est : d’ = 3cm

    -

    Fe E400, alors on a :

    lim ite

    0.668

    ,

    lim ite

    0.391

    Le moment réduit :

    bu

    M

    au

    2

    bd f

    bu

    On a b = 35cm, h = 80cm

    bu

    • M 252.8

    au

    10

    3

    2

    bd f

    bu

    0.35

    0.77

    2

    17

    0.071

    0.1

    On peut utiliser la formule rapide approchée :

    A

    s

    1.07 M

    au

    d

    .

    su

    1.07

    252.8

    10

    3

    0.77

    347.826

    10.1

    2

    cm

    Vérifier la section armature minimal La section d’armatures tendues A s est au moins égale à la valeur minimale fixée par la règle du millième et la condition de non fragilité

    A Max

    s

      bh

    1000

    ;0.23

    bd

    f

    t 28

    f

    e

      

    Max

      35 
      35

    0.8

    1000

    ;0.23

    35

    77

    2.4   

    400

    3.72

    2

    cm

    Donc

    A A

    s

    s,min

    Vérifier

    • Cas l’appui de intermédiaire (appui2) Le moment réduit :

    bu

    M

    au

    2

    bd f

    bu

    On a b = 35cm, h = 80cm

    M  

    au

    • 531.85 kNm

    bu

    M

    au

    531.85

    10

    3

    2

    bd f

    bu

    0.35

    0.77

    2

    17

    0.15

    0.186

    Alors A

    ,

    s

    u

    .

    bd f

    .

    bu

    f

    su

    u

    0.8

     

    u

    1

    1 2 bu
    1
    2
    bu

     

    1

      2 0.15
     
    2
    0.15

    1

    0.163

    A

    s

    0.163

    0.35

    0.77

    17

    347.826

    21.47

    2

    cm

    A A

    s

    s,min

    Vérifier

    • Cas l’appui de rive (appui3) Le moment réduit :

    bu

    M

    au

    2

    bd f

    bu

    On a b = 35cm, h = 80cm

    M  

    au

    417.84

    kNm

    bu

    M

    au

    417.84

    10

    3

    2

    bd f

    bu

    0.35

    0.77

    2

    17

    0.12

    0.186

    Alors A

    ,

    s

    u

    .

    bd f

    .

    bu

    f

    su

      0.8    1 1     2 1 u u
     
    0.8
      
    1
    1
       
    2
    1
    u
    u
    bu
    0.128
    0.35
    0.77
    17
     A
    s
    347.826
     A  A
    s
    s,min
    Vérifier
    1   2 0.12  16.86 cm 2
    1
     
    2
    0.12
     16.86 cm
    2

    0.128

    • Vérifier à l’ELS

         s s Il faut vérifier les contraintes d’acier et du béton
     
    s
    s
    Il faut vérifier les contraintes d’acier et du béton :
     
    bc
    bc
    M
     y
    ser
    La contrainte du béton :
    bc
    I
    M
     d  y
    (
    )
     15
    ser
    La contrainte d’acier :
    s
    I
    15
    A A
    '
    b d A d A
    .
    '.
    '
    y 
    s
    s
    1
    s
    s
    Centre de gravité :
    b
    7.5
    A  A
    '
     2
    s
    s
    15
    10.1
    35
    77
    10.1
     
    y
    1
    1
    21.85
    cm
    35
    7.5
    10.1
    2
    by
    3
    I
     15
    A d  y  A
    2
    '
    y  d
    '
    Le moment d’inertie :
    3
    s
    s
    35
    21.85
    3
     
    I
     15
    10.1 77
    21.85
    2
     
    582493.61
    cm
    4
    3

    1

    2

    [Réf.1, p143-145]

    Tableau 12 : Le résultat de vérifier

    à l’ELS

    appuis

    Moment

    (kNm)

    A s (cm 2 )

    Y (cm)

    I (cm 4 )

    (

    Mpa

    bc

    )

    (

    Mpa

    s

    )

    Appui de rive

    181.71

    10.1

     

    582493.61

    • 21.85 258.06

    6.81

       

    Appui

    intermédiaire

    384.56

    21.47

     

    1026132.9

    • 29.55 267.02

    11.07

       

    Appui de rive

    302.2

    16.86

    26.9

    861874.46

    9.43

    263.5

     

    D’après les résultats obtenus, on constate que pour les toutes sections :

    bc

    bc

    s

    s

    • 215.55 MPa MPa Non

    18

    Vérifier

    Alors on doit redimensionnement les sections d’aciers tendus à l’ELS

    • Cas appui de rive (appui1) On a

    M

    ser

    181.71

    kNm

    0.18171

    MNm

    u

    30

    M

    ser

    2

    bd

    s

    30

    0.18171

    0.35

    0.77

    2

    215.55

    0.12

    1u 10.12 1.12

    1 1 cos     0.84   1.12 1.12   ar cos(0.84)
    1
    1
    cos
    0.84
     
    1.12 1.12
      ar
    cos(0.84)
    32.86 o
     
    1
    2
    cos
    o
    240
     
    1
    2
    cos
    240
    o
    3
     
    0.31
    215.55
    s
     6.456 MPa
    bc
    1
    n
    1
    0.31
    15

    32.86

    o

    3

    0.31

      18 MPa

    bc

    Vérifier

    Alors la section d’armature tendue est :

    A

    s

    bd

    bc

    2

    bd

    2

    s

    30(1

    )

    A

    s

    0.31

    2

    0.35

    0.77

    30(1

    0.31)

    10

    4

    12.51

    2

    cm

    Tableau 13 : Résultat de calcul des armatures final de l’appui

    Moment

     

    Appui de rive

    Appui intermédiaire

    Appui de rive

    (kN.m)

    181.71

    384.56

    302.2

     

    u

    0.12

    0.257

    0.202

     

    1.12

    1.257

    1.202

     

    32.86

    o

    44.8

    40.64

     

    0.31

    0.417

    0.379

    (

    A cm

    s

    2

    )

    12.51

    26.8

    20.778

    • 6.7.2. Calcul les armatures en travée

    [Réf.1, p126-129]

    • Cas la travée 1 Pour les sections de la poutre en travée, on étude section en T

    Tableau 13 : Résultat de calcul des armatures final de l’appui Moment Appui de rive Appui

    Figure 20 : La section de poutre en Té

    Les dimensions de section de la poutre en Té à étudier :

    • - Longueur de la poutre étudier : L = 4.5m

    • - Largeur de la poutre de section rectangulaire : b o = 35cm

    • - Hauteur utile de la poutre étudié : h = 80cm

    • - Epaisseur de la dalle : h o = d alle = 15cm

    • - L’enrobage de la poutre : d’ = 3cm

    -

    Largeur de la table compression :

    L

    4.5

    10

    10

    0.45

    m

    b b

    o

    2.

    L

    10

    0.35

    m

    2.

    4.5

    10

    1.25

    m

    On a le moment en travée à l’ELU :

    M kNm

    tu

    46.77

    Calcul le moment capable de la table :

    2

    M bd f

    t

    o

    bu

    Avec

    o

    h

    o

    d

    15

    77

    0.194

    Comme 0.167

    o

    0.194

    0.259

    o

    1.14

    o

    0.57

    2

    o

    0.07

    0.129

    Alors le moment capable de la table :

    2

    M bd f

    t

    o

    bu

    0.129

    1.25

    0.77

    2