Vous êtes sur la page 1sur 25

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

 

L'APPROCHE PSYCHODYNAMIQUE

 

CONCEPTS THÉORIQUES DIVERSITÉ ET POINTS COMMUNS LA POSITION FREUDIENNE «CLASSIQUE» DIFFÉRENCES ENTRE LES APPROCHES PSYCHODYNAMIQUE ET PSYCHOMÉTRIQUE PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES Origine Nature

 

1

1

2

3

3

3

3

 

3 principes fondamentaux Organisation de la personnalité: Métapsychologie Dynamique de la personnalité DÉVELOPPEMENT DE LA PERSONNALITÉ TROUBLES DE LA CONDUITE ET DE LA PERSONNALITÉ CONCEPTION FREUDIENNE DE L'ADAPTATION ET DE LA NORMALITÉ QUELQUES AUTRES THÉORIES PSYCHODYNAMIQUES La psychologie individuelle d'Alfred Adler La psychologie analytique de Carl Jung Les non freudiens et les néofreudiens

 

3

5

8

10

16

18

19

19

20

21

L'ÉVALUATION ET L'INTERVENTION PSYCHODYNAMIQUE CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES TYPIQUES D'ÉVALUATION Entrevue en profondeur Méthodes projectives PSYCHOTHÉRAPIE FREUDIENNE

 

22

22

22

22

22

24

   

24

 

Buts Processus thérapeutique

24

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 1

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

CONCEPTS THÉORIQUES

2

3

4

5

6

7

DIVERSITÉ ET POINTS COMMUNS Il existe diverses théories psychodynamiques. On les regroupe sous la même étiquette "psychodynamique" à

cause de l'existence de POINTS COMMUNS, théoriques et pratiques.

Théoriques:

Importance des pulsions dans le comportement, les affects et la pensée et insistance sur une ou

quelques pulsions de base

Importance du développement et des expériences infantiles, avec les parents surtout, (déterminisme génétique) dans l'explication de la conduite adulte normale et anormale Importance des facteurs et déterminismes inconscients

Importance du symbolisme et de la signification cachée, parce que refoulée, des actes et des pensées Importance de l'interprétation et de la reconstruction symbolique comme méthode diagnostique et

thérapeutique Filiation et influence de la théorie freudienne (par rapport à d'autres sources, comme Pierre Janet, Morton Prince, etc., aujourd'hui oubliées) Pratiques:

Articulation à une pratique clinique plutôt qu'à la recherche "scientifique" de la psychologie universitaire Importance de l'étude de cas

Importance du jugement du clinicien

Mais il existe aussi des DIFFÉRENCES importantes entre les approches psychodynamiques. Ces différences portent, entre autres, sur les 5 points suivants:

Le type et le nombre de pulsions considérées comme importantes ou fondamentales

La nature, les étapes et la finalité du développement Le rôle de la société et de la culture dans le développement et la pathologie

L'importance des facteurs biologiques et instinctifs

La nature du processus et des techniques thérapeutiques

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 2

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

LA POSITION FREUDIENNE «CLASSIQUE» La présentation qui suit est centrée sur la théorie freudienne, celle qu'on qualifie de psychanalyse orthodoxe

ou classique et qu'un certain nombre de psychanalystes considèrent comme dépassée par les développements ultérieurs ou comme reposant sur une interprétation erronée du texte de Freud. Pourquoi ce choix? Parce que la théorie classique est la source des autres approches psychodynamiques.

C'est à partir d'elle, en opposition à elle ou en essayant de la renouveler, prolonger ou réinterpréter «correctement» que se sont définis les autres approches psychodynamiques. Mais quelle est cette psychanalyse orthodoxe? Chez ceux qui se réclament de Freud et affirment leur fidélité

à son oeuvre, il existe diverses interprétations contradictoires de la théorie, chacune se présentant comme l'Interprétation fidèle, juste et vraie. La version que nous allons présenter s'inspire surtout de la synthèse de

Fenichel, La théorie psychanalytique des névroses. / H, 205 / Quand on essaie d'exposer la théorie psychanalytique de façon formelle et abstraite, elle apparaît souvent incohérente, contradictoire et absurde. Cela s'explique de trois façons. D'abord la théorie n'a jamais atteint sa

forme finie: Freud l'a corrigée sans cesse jusqu'à sa mort; elle n'est donc pas un système achevé. Ensuite la nature même de l'approche psychanalytique semble réfractaire à une formalisation abstraite / H, 205-206 /.

Certains psychanalystes considèrent que la compréhension de l'analyse exige plus qu'une interprétation purement logique ou intellectuelle: elle supposerait une herméneutique. Finalement, et c'est très important pour les psy- chanalystes, nous ne pouvons accepter l'image que la théorie donne de nous, nous faisons de la résistance parce

qu'accepter la théorie c'est accepter l'existence de ces pulsions inconscientes que nous refoulons. Ne pas com- prendre la théorie, la trouver absurde, la refuser constituent une défense, un déni que la théorie prédit chez le non-analysé.

Pour bien accepter et comprendre la théorie, il faut la voir en action, idéalement sur soi-même, dans sa propre analyse, ou tout au moins dans des histoires de cas. A cause des limites de temps et d'espace de ce cours, nous ne pouvons faire de telles histoires de cas; il vous faudra donc, dans vos moments libres, lire de telles histoires de cas,

de préférence dans l'oeuvre même de Freud (par exemple, dans Cinq psychanalyses, Presses Universitaires de France).

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 3

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

TABLEAU 30 DIFFÉRENCES ENTRE LES APPROCHES PSYCHODYNAMIQUE ET PSYCHOMÉTRIQUE

TRAIT

PSYCHODYNAMIQUE

Méthodologie

Mesures objectives

Intuition et jugement clinique

Quantification

Analyse qualitative

Grand échantillon de sujets Normaux et anormaux Représentatifs de diverses classes sociales

Étude intensive de peu d'individus Névrosés de classes moyenne et supérieure YAVIS 1

Objet d'étude

Dimensions relativement stables

Évolution et développement

Contenu relativement conscient

Contenu inconscient

PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES Mais, pour l'instant, voici la fiche signalétique de la théorie freudienne de la personnalité.

ORIGINE

Pratique thérapeutique et observation clinique de patients adultes névrosés reçus dans le bureau de Freud

à Vienne Auto-analyse de Freud

NATURE / H, 151 /

Méthode d'investigation et d'étude de la vie psychique Théorie de la personnalité normale et anormale

Théorie et méthode thérapeutique

3 PRINCIPES FONDAMENTAUX

Déterminisme / H, 151 / Tout acte, pensée, rêve, oubli ou erreur est déterminé, a une cause ou plus exactement une multitude

de causes, c'est-à-dire de pulsions et conflits, (sur-déterminisme) agissant simultanément pour

produire cet acte, pensée, rêve, erreur ou oubli. Il y a donc plusieurs sortes de déterminismes:

1

1 Young, Attractive Verbal, Intelligent, and Successful.

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 4

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

 

Déterminisme psychique

 
 

Les causes immédiates et principales du comportement, des pensées et sentiments sont

 
 

internes et psychiques Déterminisme pulsionnel (motivation) / H, 148 /

 
 

Ces causes résident d'abord dans la pulsion qu'éprouve l'individu

 
 

Déterminisme sémantique (ou symbolique) Tout acte, pensée, rêve, oubli ou erreurs a un but, une signification en fonction des pulsions

qui sont à sa source Déterminisme génétique ou développemental Les premières expériences de l'enfant sont déterminantes et influencent le développement

 

ultérieur de sa personnalité et ses comportements, pensées et affects même à l'âge adulte (L’enfant est le père de l’homme) Déterminisme thérapeutique

 

Les pathologies sont compréhensibles et curables seulement en tenant compte des quatre

 
 

déterminismes précédents

 
 

Toute intervention qui n'agit pas sur ces déterminismes est dès lors inefficace ou ne produit qu'une substitution de symptômes Inconscient / H, 151 /

Ces déterminismes et leur mécanisme sont inconscients. Analyse

 
 

Toute compréhension des actes, pensées et affects et de leurs causes psychiques doit reposer

 

simultanément sur des analyses topographique, structurale, dynamique et génétique de la personnalité.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 5

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

ORGANISATION DE LA PERSONNALITÉ: MÉTAPSYCHOLOGIE

 
 

1 e topique (analyse topographique) / H, 152-153 /

 
 

La vie mentale d'un individu est répartie en trois lieux ou systèmes. L'Inconscient:

 
 

Tout ce qui n'a jamais été conscient ou qui, ayant déjà été conscient, a été réprimé, refoulé.

 

L'inconscient est dynamique; il influence constamment la pensée, les actes et les affects; il cherche aussi une expression consciente. Caractéristiques:

 

Il est formé d'une multitude de pulsions et de désirs venant du Ça (Id), Ces désirs sont variés, existant côte à côte de façon indépendante,

 

Il opère selon les processus primaires:

 
 

Au sens strict, les processus primaires consistent dans le déplacement, la condensation

 

et le symbolisme qui caractérisent dans le psychisme la transformation des

 
 

énergies pulsionnelles, / H, 153 / Les effets de ces processus primaires se manifestent et s'observent dans et par les

 

rêves, la pensée irrationnelle et hallucinatoire et la créativité. Ces processus primaires ont un rôle de "wish fulfillment" ou de satisfaction des désirs.

 

Ces processus ne sont pas régis par la réalité externe et ils obéissent au principe de plaisir

qui vise à la satisfaction immédiate des pulsions, Les processus primaires ne sont pas influencés par le passage du temps et n'ont pas de

 

séquence temporelle réaliste,

 
 

Ils ne sont pas soumis aux règles logiques ou épistémologiques de négation, de contradiction, de doute ou de degré de certitude, Phénomènes montrant l'existence de l'Inconscient / H, 153 /

 
 

Suggestion hypnotique Analyse des rêves

 

Interprétation des actes manqués, des lapsus, des faux souvenirs, des oublis et des actes

irraisonnés (Psychopathologie de la vie quotidienne) Mécanismes de défense et symptômes névrotiques

 
 

Le but de la thérapie est de rendre conscient ce qui était inconscient ou refoulé.

 
 

Le Préconscient Il est formé des activités mentales ou idées qui, sans être à un moment donné conscientes,

 
 

peuvent devenir conscientes, sans susciter d'anxiété ou sans être refoulés, par un effort de volonté ou d'attention, une association d'idées ou une question.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 6

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

 

Le Conscient:

 
 

Il est formé des activités mentales ou des représentations (pensées, perceptions et images

 

mentales, souvenirs) et affects dont l'individu est conscient et qu'il peut verbaliser. Il comprend les perceptions, les souvenirs, les symboles.

Le contenu de la conscience est constamment changeant, passant du Préconscient au Conscient

et vice versa. Certaines idées inconscientes apparaissent à la conscience de façon détournée, camouflée dans

 

les rêves ou les symboles. ATTENTION: Inconscient, Préconscient et Conscient ne correspondent pas aux Ça (Id), Moi (Ego) et Surmoi (Super Ego). 2 e topique (analyse structurale)

 

Structurellement la personnalité se divise en trois instances: le Ça, le Moi et le Surmoi.

 

ÇA (Id) / H, 153 /

 
 

C'est le système héréditaire, originel de la personnalité: de lui dérive le Moi (Ego) et le Surmoi

 

(Super Ego). Le Ça est lié aux processus biologiques mais n'y est pas identique.

 

C'est le fond pulsionnel de la personnalité, source et réservoir des énergies instinctuelles (pulsions)

Ces énergies du Ça sont initialement libres, très mobiles et plastiques et ne sont pas liées aux structures du Moi et du Surmoi, Il obéit au Principe de plaisir (recherche immédiate de plaisir et évitement de déplaisir).

 

Le moyen d'atteindre le plaisir est de satisfaire les pulsions.

 
 

Dans une version de la théorie, le plaisir est une réduction de la quantité de tension,

 

exercée par les pulsions non satisfaites, dans une activité, une hallucination ou un fantasme. Dans une version ultérieure, cette tendance à garder minimal le niveau de tension est appelée Principe de Nirvana et diffère de l'ancien principe de plaisir en ce

que des diminutions de tensions peuvent être déplaisantes et des augmentations de tensions peuvent être plaisantes. Le Principe de Nirvana est une manifestation de

 

l'Instinct de mort, Thanatos. Dans le principe de plaisir, le Ça ne peut tolérer de délai de satisfaction: la satisfaction doit être immédiate, qu'un objet externe adéquat soit présent ou non et quelles que soient les

 

conséquences sociales de la satisfaction. Le Ça comprend deux catégories de processus:

 
 

les réflexes, v.g. sucer,

 

les processus primaires,

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 7

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

 

MOI (Ego) / H, 154, 162 /

 
 

Il vient du Ça et s'en différencie par le contact avec la réalité externe, physique et surtout sociale / H, 162 / Comme les processus primaires ignorent la réalité physique et sociale de l'individu, une partie

des énergies du Ça sera, au cours du développement de l'individu, immobilisée et neutralisée pour former une structure nouvelle, le Moi. Il sert d'intermédiaire ou de médiateur entre le Ça, la réalité extérieure et le Surmoi afin de

 
 

Permettre la satisfaction des pulsions du Ça En accord avec la réalité en

 
 

Différenciant entre, d'une part, les hallucinations et fantasmes et, d'autre part, les

 

objets externes adéquats à la satisfaction des pulsions, Trouvant des façons, socialement acceptables et conformes aux normes du Surmoi,

 

de satisfaire ces pulsions. Il obéit au Principe de réalité qui permet

 
 

Le "reality testing" (épreuve de la réalité: discrimination entre, d'une part, les rêves, désirs,

 

hallucinations et fantasmes et, d'autre part, la réalité externe),

 
 

Le délai de satisfaction jusqu'au moment où un moyen acceptable et adéquat de satisfaire la pulsion est trouvé. Il fonctionne selon les processus secondaires (pensée logique et rationnelle).

Il est en grande partie inconscient.

 
 

SURMOI (Super Ego) / H, 154 /

 
 

Il dérive du Moi par intériorisation des normes (interdictions et exigences) parentales et sociales que l'enfant rencontre au cours de son développement et surtout au moment de la solution du Complexe d'Oedipe.

Il est l'agent interne de moralité, conscience du bien et du mal, cause de nos sentiments d'infériorité et de culpabilité. Son rôle est triple:

 
 

Inhiber les pulsions "inacceptables" du Ça, Persuader le Moi de suivre ses normes morales,

 

Rechercher la perfection et l'idéal.

 
 

Il est aussi en bonne partie inconscient.

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 8

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

DYNAMIQUE DE LA PERSONNALITÉ

 
 

Le coeur de la théorie psychanalytique se situe dans la transformation des pulsions à la recherche de leur

 

satisfaction. Cette satisfaction n'est pas facile et est souvent source de conflit entre les trois instances entre elles et avec la réalité externe. Cette recherche incessante de satisfaction est la cause

 

du développement et des caractéristiques spécifiques de la personnalité d'un individu ainsi que la source de ses angoisses, mécanismes de défense et symptômes névrotiques ou psychotiques. Les pulsions / H, 156 /

 
 

Elles ont quatre caractéristiques:

 
 

Source: biologique, invariante d'un individu à l'autre, sauf génétiquement. But: diminution de tension ou satisfaction

 

Objet: toute chose, personne ou condition, réelle ou imaginaire, qui va satisfaire la pulsion et

 
 

diminuer la tension. Cet objet est variable et changeant (déplacement et plasticité).

 

Sur lui se fixe, par investissement, une certaine quantité d'énergie et il devient alors un objet

 

de désir parce qu'il a accompagné la satisfaction de la pulsion.

 
 

Force: variable

 
 

Il y a plusieurs types de pulsions / H, 158 /

 
 

Pulsions du Ça

 
 

Éros ou libido: instinct de vie et désir sexuel Thanatos: instinct de mort et d'agression

 
 

Pulsions du Moi

 
 

Dérivées de celles du Ça par neutralisation Visant la compétence, l'action efficace et l'autoconservation.

 
 

A tout moment, dans tout acte ou pensée, il y a une multitude de pulsions diverses.

 
 

Si elles portent sur un même objet, Il peut y avoir ambivalence et conflit quand elles s'opposent,

 
 

Il peut y avoir fusion quand elles vont dans le même sens.

 
 

Si elles portent sur des objets différents, il peut y avoir ambivalence et conflit. Investissement (cathexis) et Contre-investissement

 
 

Quand un objet a été associé à la satisfaction d'un besoin ou à une pulsion, la représentation mentale

(image, souvenirs) de cet objet est investie, c'est à dire chargée d'une certaine quantité d'énergie qui lui donne une valeur affective et peut en faire un objet de désir. Cet objet et sa représentation doivent être refoulés, gardés inconscients malgré la force de l'énergie

pulsionnelle qui les pousse vers la conscience. Aussi, le Moi va, dans un mécanisme de défense, investir sa propre énergie dans un aspect de cet

 
 

objet ou sa représentation (rejeton) ou dans d'autres objets, représentations, situations ou actes de façon à ce que cette énergie contre-investie du Moi s'oppose à l'énergie de la pulsion pour

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 9

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

 

empêcher la satisfaction immédiate de la pulsion et la prise de conscience (insight) de son existence et de sa nature. / H, 160 /

 
 

Donc, à l'investissement du Ça s'oppose le contre-investissement du Moi. La quantité totale d'énergie dont dispose un organisme est fixe.

 

Cette quantité se partage entre les diverses instances et se fixe ou s'investit ou contre-investit sur

 
 

divers objets ou représentations. Quoique mobile, dans le cas de la pulsion, elle n'est plus tout à fait libre (surtout dans le cas du contre-investissement) et donc ne peut plus être employée à

 

d'autres rôles. / H, 177-178 / Ces notions ont des implications importantes pour le développement de la personnalité (la fixation à un stade est fonction de l'investissement à ce stade) et la pathologie. / H, 178-180 / Désirs / H, 156 /

 

Nature: représentation affective, cognitive et motrice qui renvoie à un objet imaginaire et s'exprime par l'hallucination. Origine: Quand une pulsion apparaît, les représentations investies qui sont liées à cette pulsion, à la

 

satisfaction du besoin, sont réactivées et tendent à réapparaître de façon hallucinatoire, d'où

 
 

satisfaction partielle. Fantasmes

 
 

Séquence organisée et plus ou moins consciente d'événements imaginaires (scénario mental) mettant

en scène l'individu et où le désir s'accomplit d'une façon plus ou moins déformée par les défenses. Exemple: le sketch de Frederico Fellini, La tentation du docteur Antonio (Le tentazioni del

 
 

dottore Antonio) dans le film Boccace (Boccaccio) 70, avec Anita Ekberg (dans le rôle de la

tentation) et Peppino del Filippo (dans le rôle du prude docteur). Dans un terrain vague en face de l’appartement du docteur qui est un refoulé et de sa soeur, une

bigote, un énorme panneau publicitaire est érigé pour faire la publicité du lait. L’affiche montre

 

Anita Ekberg allongée sur le coté dans une robe très décolletée, mettant ses seins en valeur. Le docteur va fantasmer jusqu’au délire sur ces seins. Conflit / H, 158 /

Types ou lieux Anxiété ou angoisse / H, 159 /

 
 

3

types

 

Névrotique

 

Morale

 

Réaliste

 

2

théories / H, 159 / Stimulation excessive

 
 

Signal de danger

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 10

1

2

3

Mécanismes de défense

6

9

4

5

7

8

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Face à l'anxiété ou à l'angoisse, le Moi déclenche des mécanismes de défense. Ils sont de plusieurs

sortes. Négation ou déni / H, 160 /

Refoulement (repression) / H, 159 /

Lié au contre-investissement, Créateur de l'inconscient

Projection / H, 160 /

Formation réactionnelle / H, 160 / Isolation / H, 160 /

Rationalisation et intellectualisation / H, 160 /

Annulation rétroactive / H, 160 / Sublimation / H, 161 /

DÉVELOPPEMENT DE LA PERSONNALITÉ

Notion de stades de développement / H, 161-163 / Processus caractéristiques

Fixation / H, 163, 178 /

Régression / H, 163, 179 / Identification / H, 165 /

Types

Description des stades et de leurs caractéristiques / H, 163-167 / Voir tableau 31 ci-joint

Complexe d'Œdipe / H, 164-165 /

1

Voir tableau 32 ci-joint

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 11

Tableau 31. Stades de développement psychodynamique

1

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

 

GÉNITAL

 

de la puberté, 12 ans et plus

allo-érotisme

pénis (garçon)

clitoris (fille)

masturbation

et copulation

 

Complexe

d'Œdipe (fille)

     

sublimation

   

Capacité

d'amour

et de

travail

 

Normalité

 

LATENCE

 

de 6 à 12 ans

   
 

PHALLIQUE

 

de 3 à 7 ans

   

pénis (garçon)

clitoris (fille)

masturbation

Complexe de castration, Œdipe, (garçon) Envie du pénis (fille)

SURMOI

 

identification

 

répression

COMPLEXE

D'ŒDIPE

 

vanité-haine de soi orgueil-humilité courage-timidité grégaire-solitaire gaieté-tristesse fanfaron-réservé coloré-terne flirt-chaste

 

hystérie

 

ANAL

Tardive

 

de 12-16 mois à 3-4 ans

 

narcissiques

anal rétentif

sphincter anal

garder

   

entraînement à la propreté

     

formation réactionnelle

annulation rétroactive

ambivalence et bisexualité sadisme et masochisme

 

obstiné,

avare,

méticuleux,

ordonné

 

névroses

obsessionnelle

-compulsive,

de conversion

 

anal expulsif

     

Sources d'anxiété:

abandon maternel principe du Talion

   

Précoce

et

anus, fesses

 

donner,

 

déféquer

 

destructeur,

 

désordonné,

   

conversion

 

INFANTILE

PRÉGÉNITALE

 

auto-érotiques

Plaisirs

 

précurseurs du SURMOI

   

colérique,

expansif

 

paranoïa,

névrose de

                       

Tardive

 

Premières dents à 16-18 mois

oral sadique

dents, gencives

machoire

prendre, mordre et dévorer

 

ambivalence

 

projection, déni, introjection

 

ambivalence

 

pessimiste, agressif,

cynique,

contrariant,

contestataire,

sarcastique,

jaloux

 

troubles

maniaco-

dépressifs

 

ORAL

Précoce

 

Naissance aux

premières dents

 

oral incorporatif

Bouche, langue,

lèvres

Recevoir, sucer et avaler

 

sevrage

début du MOI

ÇA,

 

Narcissisme primaire,

Omnipotence,

pensée magique

   

optimiste,

amical,

généreux,

dépendant,

passif,

crédule

 

certains types de schizophrénie:

v.g. autisme

PÉRIODE

STADE

PHASE

 

AGE

APPROXIMATIF

 

PLAISIR

ZONE

ÉROGÈNE

ACTIVITÉ

SEXUELLE

 

CONFLIT

STRUCTURE

 

FONCTIONNEMENT

 

DÉFENSES

RELATIONS

OBJECTALES

 

TRAITS DE

CARACTÈRE

 

PATHOLOGIES

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 12

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
Tableau 32
DÉVELOPPEMENT ET EFFETS DES COMPLEXES D’ŒDIPE ET DE CASTRATION
Healy, W., Bronner, A.F. (1930). The Structure and Meaning of Psychoanalysis as related to Personality and Behavior.
New York: Alfred A. Knopf.
NARCISM (primary)
Complete self or Ego-love; Primary narcism continues and plays an important rôle in Oedipus and Castration
situations and their developments.
EARLY OBJECT-RELATIONSHIPS
Self-preservative and narcistic object-cathexes; destructive object-cathexes; object-cathexes associated with
primarily autoerotic infantile pleasure-finding; beginnings of identification with father (perhaps also with mother,
since sex differences not perceived as yet).
CASTRATION COMPLEX IN GIRL
(or Masculine Complex)
Two-fold development:
(a)
lack of penis interpreted as punishment may
develop contempt for her own sex and envy of
opposite sex — ("penis envy"), feelings of
inferiority;
(b)
denial of lack of penis, hope of obtaining one;
(c)
castration accepted; gives up masculinity; begins
to substitute compensatory desire for a child.
OEDIPUS COMPLEX
IN BOY
IN GIRL
Masturbatory impulses accompanied by phantasies of
Turns away from mother who is held responsible for
sexual intimacies with mother (or mother-imago);
lack of penis
Boy turns to mother either because of
Girl turns toward father as love-object, desires child,
(a)
anaclitic object-choice or
perhaps as gift, through him.
(b)
through mother's special affection for son (vs.
daughter).
Development of unconscious "incestuous" object-love.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 13

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
Fourfold pattern of Oedipus development possible:
Developmental pattern less complicated and equivocal
! Simple (positive) Oedipus
in girl than in boy.
incestuous mother-love;
development of feelings of rivalry and hostility
towards father, desires to get rid of him
(castration wishes, death wishes),
ambivalence conflict.
! Or complicated with underlying minor elements of
father object love (passive desires) and
mother-hostility and jealousy
ambivalent feelings.
! Simple (negative) Inverted Oedipus
father object-love (passive desires) and
mother-hostility and jealousy
ambivalence.
! Or complicated with underlying minor elements of
father rivalry and hostility, and
mother object-love.
(Many possibilities of complications and variations in
picture due to ambivalence, bisexuality, narcistic
identifications.)
CASTRATION COMPLEX IN BOY
Narcistic over-evaluation of penis
Unconscious fears of being robbed of organ by
father.
Origin of castration fear
(a)
phylogenetic inheritance of primitive
incest-taboo;
(b)
in connection with masturbation actual
punishment threats later (when girl's lack of
penis discovered) interpreted as castration
threats;
(c)
justifiable fear that strong father will revenge self
on rival;
(d)
projection of own aggressive (death) wishes on
to father.
In case of Inverted Oedipus boy fears punishment for
passive (homosexual) wishes toward father.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 14

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
DISSOLUTION OF OEDIPUS COMPLEX
IN BOY
IN GIRL
! Heterosexual normal solution — because of
Takes place slowly and gradually, due largely to
castration and Super-ego fears,
disappointment at non-fulfillment of wish for a child.
part of incestuous mother-love sublimated;
Heterosexual normal solution
part renounced or repressed;
Intensified identification with mother, consolidating
intensified identification (primary) with father,
of femininity.
dropping out of hostility, extension to him of
Relinquishing of part of "incestuous" desires
sublimated love.
towards father. Development of sublimated love
Boy's masculinity consolidated.
for him.
! Homosexual solution
Overstrong identification (secondary) with mother;
seeking love objects resembling the self.
If Inverted Oedipus is present in marked degree,
intensified identification (primary) with mother,
and seeking of male love-objects.
! Neurotic solution
inadequate sublimation;
strong fixation on incestuous desires toward
mother, (or, in Inverted Oedipus, toward
father),
strong repression.
All future object-finding subject to inhibitions and
conflicts.
LATER OBJECT-CHOICE
Normally revival at adolescence of Oedipus complex.
Emancipation from parents; Exogamous
object-seeking.
Neurotic development — parental fixations
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 15

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
SUPER-EGO FORMATION
IN BOY
IN GIRL
Dropping out of Castration Complex; castration fear
Genesis of Super-ego formation in girl not so clear as
internalized through identifications (primary and
in case of boy.
secondary) with prohibiting parents.
Fears of loss of love may take place of castration fears
Super-ego built up preponderantly on one or the other
which boy has.
parent, according to boys' sexual disposition.
Normal development — if incestuous urge not
over-strong or if Ego strong enough to make
adequate sublimation of a strong urge, temperate
Super-ego will be set up, that is, many symbolical
and substitutive outlets will be permissible. Some
sense of guilt, but limited to desires for unmodified
expression.
Neurotic Super-ego formation
Weak Ego, unable to sublimate will bring to its aid
strong relentless Super-ego.
Intolerant critical Super-ego induces
undue sense of guilt in Ego, and
desires to placate by accepting punishment,
thus need for punishment develops.
LATER SUPER-EGO ALTERATION
Normally Ego should become stronger, and Super-ego
should be modified, less arbitrary, less dominating.
Neurotic development:
persistence of overexacting Super-ego,
sense of guilt, and
need for punishment.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 16

1

TROUBLES DE LA CONDUITE ET DE LA PERSONNALITÉ / H, 168 /

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

TYPES DE PATHOLOGIE / H, 183 /

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Perversion (dominance du Ça sur le Moi et assouvissement libre des pulsions) Névrose (Insuffisance du Moi à satisfaire le pulsion du Ça tout en répondant aux exigences de la réalité et

du Surmoi, d'où utilisation de mécanismes de défenses) Psychose (défenses trop fortes, faiblesse du Moi et perte de contact avec la réalité)

faiblesse du Moi et perte de contact avec la réalité) F ACTEURS RÉGISSANT L ' APPARITION
faiblesse du Moi et perte de contact avec la réalité) F ACTEURS RÉGISSANT L ' APPARITION

FACTEURS RÉGISSANT L'APPARITION DES NÉVROSES CHEZ L'ADULTE

Prédisposants / H, 168 / Héréditaires ou congénitaux

Acquis / H, 171 /

Transitoires / H, 172 / Précipitants

Conception traumatique / H, 173 /

Définition d'un traumatisme 2 sortes de réactions au trauma

Abréaction (catharsis) et associations correctives

Représentation et réaction pathogènes hystériques Conception conflictuelle / H, 175-183 /

Historique / H, 175 /

Développement de la névrose / H, 177 / Présence de pulsions insatisfaites à cause

D'un objet inadéquat

D'une interdiction du Moi ou du Surmoi Plasticité limitée des pulsions et capacité limitée à supporter la privation, d'où

Accumulation d'énergie, ce qui est contraire au principe de plaisir, et anxiété,

Un Moi fort trouve des moyens lui permettant, si les énergies des pulsions ne sont pas plus fortes que celles qu'il contre-investit, de faire face de façon relativement adéquate aux

pulsions du Ça et aux exigences du Surmoi et de la réalité, d'où

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 17

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
Diminution de l'anxiété provoquée par l'accumulation des pulsions et satisfaction des
pulsions
Si le conflit ne peut être résolu "adéquatement" par le Moi, ce dernier fait appel à des
mécanismes de défense pour empêcher les énergies du Ça (Id) de le submerger,
Diminution partielle de l'anxiété et satisfaction partielle
Un Moi faible, qui ne dispose pas d'assez d'énergie de contre-investissement, est en partie
submergé par les pulsions,
Il y a alors une régression incontrôlée aux fixations fantasmatiques antérieures / H, 178 /
Ces fantasmes sont refoulés / H, 180 /
Le Moi peut être alors tellement occupé à contrôler les pulsions qu'il perd
partiellement contact avec la réalité
Il y a formation de symptômes névrotiques,
L'anxiété persiste puisque les défenses sont constamment menacées d'effondrement.
Insuffisance de la «solution» symptomatique du conflit
Satisfaction partielle des pulsions / H, 180 /
Effort psychique
Appauvrissement énergétique de la personne
Types d'avantages ou de bénéfices de la "solution" / H, 181 /
Bénéfices primaires
Internes
Satisfaction partielle de la pulsion
Peu d'engagement du moi
Peu d'anxiété
Externes
Pouvoir sur les proches du malade
Bénéfices secondaires
Pas liés à la formation de la maladie
Exemple: compensation des assurances
5 facteurs de maintien et de persistance des troubles psychonévrotiques / H, 182 /
Les trois bénéfices
Compulsion à la répétition
Inaccessibilité du conflit à la conscience
Le comportement comme symptôme
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 18

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
CONCEPTION FREUDIENNE DE L'ADAPTATION ET DE LA NORMALITÉ
Trois grandes caractéristiques de l’individu “normal”
Fonctionnement harmonieux des instances avec contrôle par le Moi,
Sexualité génitale (stade génital et résolution du Complexe d'Oedipe)
Insight
QUELQUES AUTRES THÉORIES PSYCHODYNAMIQUES / PH, 99 /
LA PSYCHOLOGIE INDIVIDUELLE D'ALFRED ADLER
Points d'opposition à Freud / PH, 100, 110 /
Attention aux dimensions sociales et familiales plutôt que biologiques et sexuelles
Pas d'instinct
Importance et diversité des buts des individus
Pas d'instances structurelles
Pas de division conscient - inconscient
Importance des défenses du moi
Insistance sur les apprentissages, l'environnement et le moi
Infériorité biologique, psychologique et sociale / PH, 100-101 /
Compensation
Complexe d'infériorité / PH, 101 /
Volonté de puissance et recherche de supériorité / PH, 102 /
Intérêt social / PH, 102 /
Style de vie / PH, 102 /
Développement de la personnalité / PH, 103-105 /
Enfant gâté
Enfant rejeté
Enfant unique
Rang familial (aîné, benjamin, etc.)
Personnalité normale et anormale / PH, 105-106 /
3 caractéristiques de la personnalité normale
Personnalité anormale / PH, 105-106 /
Distance
Opposition (protest)
Sortes de problèmes de vie / PH, 106-107 /
Thérapie / PH, 106-110 /
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 19

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
LA PSYCHOLOGIE ANALYTIQUE DE CARL JUNG
Relation à Freud / PH, 110-111 /
Moi / PH, 111 /
Inconscient individuel / PH, 111 /
Inconscient collectif / PH, 111 /
Mémoire héréditaire et inconsciente
Archétypes / PH, 112 /
Soi / PH, 114 /
Symbole / PH, 115 /
Persona / PH, 112-113 /
Ombre (shadow) / PH, 113 /
Animus-anima / PH, 113 /
Expérience
Sensation
Intuition
Sentiment
Pensée logique
Extraversion - introversion / PH, 114 /
Personnalité normale et anormale / PH, 116 /
Test correspondant: Inventaire de Myers-Briggs, (MBTI, Myers-Briggs Type Indicator)
Thérapie / PH, 116 /
But de la thérapie
Étapes
Regroupements et liens web
Les amis de C.G. Jung http://www,amisdecgjung.qc.ca
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 20

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

LES NON FREUDIENS ET LES NÉOFREUDIENS

 
 

K. Horney / PH, 117-118 /

 
 

Position face à Freud (envie du pénis, fatalité biologique) Anxiété primaire

 
 

Réactions à l'anxiété

 
 

Erich Fromm / PH, 118-120 / Orientation sociale

 
 

Besoin d'appartenance sociale (5 réactions à la solitude)

 
 

Besoins nobles: vérité, justice, liberté H.S. Sullivan / PH, 120-121 /

 
 

Orientation interpersonnelle

 
 

Stades de développement La psychologie du Moi (Ego psychology) / PH, 121-122 /

 
 

Importance de l'aspect cognitif, sain et non-conflictuel du fonctionnement psychique

 

Autonomie du Moi

 
 

Erik Erikson / PH, 122-129 / Position face à Freud

 
 

8 stades de développement psychosocial

 
 

Principe épigénétique Crises développementales

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 21

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

L'ÉVALUATION ET L'INTERVENTION PSYCHODYNAMIQUE

CARACTÉRISTIQUES

BUTS

Révéler les pulsions, processus et conflits inconscients,

Analyser les défenses Interpréter la signification symbolique des rêves, conduites, etc.

POSITION SUR LA SPÉCIFICITÉ SITUATIONNELLE DES CONDUITES

/ M, 87-88 /

Si la conduite des individus varie selon les situations, la dynamique interne est constante

CONTEXTE DE L'ÉVALUATION

Importance réduite des facteurs situationnels / M, 88, 89 /

Importance du jugement du clinicien et de sa relation au patient / M, 92 /

CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT DE L'ÉVALUATION / M, 88-91 /

Description globale de la personnalité / C, 28 / M, 102 /

Reconstruction de l'histoire psychologique de l'individu / M, 88 / Conduite comme symptôme

Le cas de Gary W. / M, 88, 106-107 /

TECHNIQUES TYPIQUES D'ÉVALUATION

ENTREVUE EN PROFONDEUR / M, 92, 97 /

Association libre

Analyse des rêves

MÉTHODES PROJECTIVES / M, 93 / WL, 211 /

Tentative de combiner les avantages de l'approche psychométrique avec ceux de l'approche

psychodynamique Historique / C, 28 /

Caractéristiques / C, 28 / M, 95-97 /

Situation déguisée et non menaçante Présentation de stimuli ambigus où le sujet "projette" une interprétation à signification inconsciente

La projection, comme mécanisme de défense, n’est pas le même processus que la projection

comme processus de réponse aux tests projectifs. Réponses libres, ouvertes

Évaluation par rapport à

Un standard de personnalité À l'ensemble des réponses du même individu

Procédures non statistiques de correction (scoring)

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

0

1

2

3

4

5

6

7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 22

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
Exemples
Rorschach / C, 28-31 / M, 93-94 /
Historique
Matériel: 10 taches d'encre / WL, 212 /
Procédure de création des taches
Critères de sélection des taches
Procédure d'administration du test / C, 29-30 /
Instructions données par l'examinateur
Tâches de l'individu examiné
Étape de production des réponses (main stage)
Étape d'explication des réponses (inquiry stage)
Exemples de réponses données par le sujet
Analyse des protocoles de réponses
/ C, 30 /
Place,
Déterminants (couleur, forme, mouvement, etc.)
Contenu
Originalité
T.A.T. / C, 31-35 / M, 94-95 /
Historique
Matériel: 20 cartes (19 scènes de vie ordinaire, 1 carte blanche) / WL, 212 /
Procédure d'administration
2 sessions
Instructions: décrire et interpréter la scène
Exemples de réponses données par le sujet
Procédures d'interprétation des réponses (7 étapes)
Adaptations du T.A.T. / C, 34-35 /
Besoin d'accomplissement (need for achievement, nAch) / M, 102 /
Picture-Frustation Test
Blackie
C.A.T.
Association verbale / C, 35-36 / M, 92 /
Historique
Procédure
Table de fréquence
Phrases à compléter / C, 36 /
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 23

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
Valeur psychométrique des résultats / C, 30-31, 34 / M, 104-105 /
Validité ambiguë
Possibilité de distorsion consciente / WL, 211-213 /
Variété des interprétations et faible accord inter-juges
PSYCHOTHÉRAPIE FREUDIENNE
BUTS
Conscience (insight) et intégration de la personnalité / H, 183 /
Solution adéquate des conflits
Sans substitution de symptômes / H, 316 /
PROCESSUS THÉRAPEUTIQUE
Règle fondamentale du patient / H, 184 /
Dire tout ce qui lui vient à l'esprit
Analyse des
Résistances
Nature / H, 184 /
Types de résistance / H, 185 /
Du Moi (Ego)
Refoulement
Transfert
Bénéfice de la maladie
Du Ça (Id)
Du Surmoi (Super Ego) (conscience de culpabilité et besoin de punition)
Transfert et contre-transfert / H, 188 /
Nature
Importance du thérapeute / H, 189 /
Niveaux de transfert
Transfert normal positif
Nature et fonction thérapeutique
Transfert névrotique / H, 190 /
Nature
Résistance de transfert / H, 191 /
Transfert thérapeutique / H, 191 /
Névrose de transfert / H, 192-193 /
Non satisfaction du transfert / H, 198 /
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal

PSY-4090 - 10

PSYCHOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

DYN - 24

1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
Interprétation
Règle fondamentale du psychothérapeute analytique
Tout ce que le patient dit ou fait ou ne dit pas ou ne fait pas a un sens
Types d'interprétation
Diagnostique ou thérapeutique / H, 186, 196 /
Sémantique ou propositionnelle / H, 187 /
Interprétation thérapeutique / H, 193 /
Interprétation sémantique / H, 194 /
Interprétation clarifiante
Identification et empathie
Contre-transfert
Dénomination et symbolisation / H, 195 /
Interprétation propositionnelle / H, 196 /
Nature / H, 196, 199 /
Espoir et promesse de mieux-être / H, 197-199 /
Augmentation de la capacité d'intégration du Moi / H, 198 /
Manières / H, 198 /
Perlaboration (working through) / H, 186, 200 /
- 0 -
FIN DE LA MATIÈRE DU
1er EXAMEN
Dates des révisions et mises à jour
Références citées dans le guide
92-01-12, 16h59
92-12-24, 16h18
/
C,
94-01-20, 00h10
/
H,
95-11-12, 22h43
/
M,
96-01-10, 23h57
/
PH,
97-01-06, 05h28
/
WL,
98-01-12, 06h43
00-01-05, 18h14
01-01-04, 14h23
02-01-07, 02h08
03-12-12, 05h38
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
3
4
5
6
7

Session: Hiver 2004 Département de Psychologie

Professeur: Jean Bélanger Université du Québec à Montréal