Vous êtes sur la page 1sur 48

Page 1

Rentabilité financière d’un projet : éléments de calcul des coûts d’investissement et de revient
Rentabilité financière d’un projet :
éléments de calcul
des coûts d’investissement et de revient

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Place de l’analyse financière dans la phase d’avant-projet
Place de l’analyse financière
dans la phase d’avant-projet
Analyse des besoins Besoins à traiter, identifiés
Analyse des
besoins
Besoins à traiter, identifiés
Analyse des besoins Besoins à traiter, identifiés : Étape de validation / décision Analyse des

: Étape de validation / décision

Analyse des opportunités Scénario 1 Scénario 2 Scénario i
Analyse des
opportunités
Scénario 1
Scénario 2
Scénario i
Eude de préfaisabilité Scénario x
Eude de
préfaisabilité
Scénario x

Page 2

Eude de Eude de Grandes options Données d’ingénierie CdC(F) Eude d’avant- projet simplifiée faisabilité
Eude de
Eude de
Grandes options
Données
d’ingénierie
CdC(F)
Eude d’avant-
projet simplifiée
faisabilité
technico-
économiques
simplifiée
simplifiée
APS
(Avant projet simplifié)
Aspects
commerciaux
Eude
Dossier technique
Eude de
techniques
Données
d’ingénierie
détaillé (plan, fiches
Eude d’avant-
projet détaillée
faisabilité
financiers
techniques
)
organisationnels
détaillée
détaillée
règlementaires
risques
APD
(Avant projet détaillé)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 3

Les étapes de l’analyse financière

Coûts

d’investissement

Coûts de fonctionnement

Prévisions de vente

Coûts de fonctionnement Prévisions de vente Calcul des coûts du projet Calcul des recettes
Calcul des coûts du projet Calcul des recettes générées par le projet Elaboration du plan
Calcul des coûts
du projet
Calcul des recettes
générées par le projet
Elaboration
du plan
de financement
Bilan

d’exploitation

prévisionnelle

Analyse de la rentabilité financière
Analyse de la
rentabilité
financière

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 4

Les différents coûts d’un projet industriel

Coûts

Page 4 Les différents coûts d’un projet industriel Coûts Coût des investissements initiaux Coût de fonctionnement

Coût des investissements initiaux

Coût de fonctionnement ou de production

initiaux Coût de fonctionnement ou de production Coût de revient D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL -

Coût de revient

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 5

Coûts répercutés au client en fonction du type de livrable fourni
Coûts répercutés au client en fonction du type de livrable fourni
 

Projet « ouvrage unique» (livrable unique, considéré pour lui-même) Ex. : unité de méthanisation

Projet « produit manufacturé » (livrable : produit en séries)

Ex. : emballages fromage

Coût initial facturé au client

Coût de revient (conception + réalisation) de l’ouvrage réalisé

Coût de conception du prototype

Coût d’usage facturé par la suite au client

Coût entretien (intervention pour suivi ou maintenance) ou mise à niveau

Coût de production des unités livrées

Coût non facturé au client mais à la charge de celui-ci

Coût de fonctionnement

Coût des prestations / équipements annexes nécessités par l’utilisation et le stockage sur site des produits livrés

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 6

Du coût au prix de vente : marge sur coût partiel ou sur coût total
Du coût au prix de vente :
marge sur coût partiel ou sur coût total

Prix de vente

: marge sur coût partiel ou sur coût total Prix de vente Prix de vente Coût
: marge sur coût partiel ou sur coût total Prix de vente Prix de vente Coût

Prix de vente

Coût direct ou coût marginal (imputable directement au produit)

• Frais de personnels (pour conception et pour utilisation) • Dépenses de fonctionnement • Dépenses
• Frais de personnels (pour conception et
pour utilisation)
• Dépenses de fonctionnement
• Dépenses d’investissement
de fonctionnement • Dépenses d’investissement - Coût de revient partiel Coût indirect (non imputable

-

Coût de revient partiel

Coût indirect (non imputable directement au produit)

• Frais de structure
• Frais de structure
imputable directement au produit) • Frais de structure Prix de vente Marge sur coût partiel -
imputable directement au produit) • Frais de structure Prix de vente Marge sur coût partiel -
imputable directement au produit) • Frais de structure Prix de vente Marge sur coût partiel -

Prix de vente

Marge sur coût partiel

• Frais de structure Prix de vente Marge sur coût partiel - Coût de revient total
• Frais de structure Prix de vente Marge sur coût partiel - Coût de revient total

-

Coût de revient total

Page 7

Prix fixe ou prix réactualisable

Prix

Page 7 Prix fixe ou prix réactualisable Prix Prix fixe Prix variable réactualisable par formule Formule
Page 7 Prix fixe ou prix réactualisable Prix Prix fixe Prix variable réactualisable par formule Formule

Prix fixe

Prix variable réactualisable par formule

Prix Prix fixe Prix variable réactualisable par formule Formule de réactualisation du prix indice c 

Formule de réactualisation du prix

indice c   y  k  indice a indice b indice n 
indice c
y  k
indice a
indice b
indice n  
P
P
 x
%
k
%
k
%
  k
%
0
a
b
c
n
indice a
indice b
indice c
indice n
0
0
0
0
avec x
:
y
1
et k
%
k
%
k
%
1
a
b
n

où :

P : prix de la prestation après révision

P 0 : prix initial de la prestaion, à la date du devis

x : partie non révisable du prix (x peut = 0 si l’intégralité d prix est susceptible d’être réajusté)

y : partie révisable du prix

k i % : coefficient de pondération pour la prise en compte du facteur de révision i indice i o : indice de prix du facteur i, à la date du devis indice i : indice de prix du facteur i, à la date de la révision (en général ramenée à la date moins 3 mois)

• Exemple d’indices pris en compte : indice des prix tous travaux de Génie Civil, indice des prix du bâtiment, indice du prix des matériaux, indice du prix du pétrole ou de l’électricité, indice de prix à la consommation, indices PSD (produits et services divers), indice des salaires…

• Valeurs des indices régulièrement mis à jour disponibles dans annuaires professionnels :

Ex. : http://www.indices-pro.com/ , http://www.actuprix.fr/

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 8

Investissements initiaux :

ordre d’idée du coût d’une analyse de coûts

(d’après Pikulik et Diaz, 1977)

Type d’estimation

Marge d’erreur

Coût du calcul (en $)

Simple ordre de grandeur

± 30 %

3

000

Pré-étude

± 30 %

5

000

Estimation préliminaire

± 20 %

20

000

Estimation définitive

± 10 %

50

000

Calculs de détail

± 5 %

200 000

(données pour un projet d’investissement < 2 millions $)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 99

Charges directes/indirectes, variables/fixes
Charges directes/indirectes, variables/fixes
 

Charges directes (directement imputables à la production d’un bien ou service)

Charges indirectes ou frais généraux (non directement imputables à la production d’un bien ou service ; calculés en quote-part des charges communes p/r quantités produites) Ex. : coût photocopies

Ex. : dépenses énergétiques sur ligne

Charges variables ou coûts opérationnels (directement proportionnels à l’activité ou aux quantités produites) Ex. : coût matières premières

Charges opérationnelles Ex. : consommation énergétique sur ligne

Charges variables non spécifiques Ex. : coût photocopies (papier, toner)

Charges fixes ou de structure (indépendants de l’activité ou des quantités produites) Ex. : achat ou loyers locaux

Charges fixes spécifiques Ex. : équipements électriques sur ligne, consommation hors lignes (bureaux)

Charges de structures Ex. : coût achat et entretien photocopieuse ou frais administratifs (contrat location)

Dans la pratique :

• coûts directs et variables sont souvent confondus, de même que coûts indirects et coûts fixes

• les coûts variables sont rarement exclusivement proportionnels au volume de production (ex. prix de gros)

• la distinction entre coûts directs et coûts indirects n’est pas toujours nette

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 1010 Décomposition du coût global de construction au cours du cycle de vie :

PagePage 1010

Décomposition du coût global de construction au cours du cycle de vie : coûts directs,
Décomposition du coût global de construction
au cours du cycle de vie :
coûts directs, coûts indirects
coûts fixes, coûts variables
coûts uniques, coûts répétitifs
(d’après ISO 15686-5 et Colombard et Catarina, 2004)
Grosses réparations Gros entretien Réhabilitation Aménagement Acquisition Déconstruction Coûts Externalités
Grosses réparations
Gros entretien
Réhabilitation
Aménagement
Acquisition
Déconstruction
Coûts
Externalités
Taxes et
assurances
Exploitation
Services
Maintenance
indirects
communs
courante
(Coûts induits

ex. : impact environnemental)

Coût analytique et réactualisé

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Principe de calcul d’un coût d’investissement (d’après azaquar.com)
Principe de calcul d’un coût d’investissement
(d’après azaquar.com)

Coût d’investissement = montant global nécessaire pour réaliser le projet = investissement physique + besoin en fond de roulement

= investissement physique + besoin en fond de roulement Montant nécessaire pour l’acquisition : • des
= investissement physique + besoin en fond de roulement Montant nécessaire pour l’acquisition : • des
= investissement physique + besoin en fond de roulement Montant nécessaire pour l’acquisition : • des
= investissement physique + besoin en fond de roulement Montant nécessaire pour l’acquisition : • des
Montant nécessaire pour l’acquisition : • des immobilisations incorporelles* (frais d'établissement, de
Montant nécessaire pour l’acquisition :
• des immobilisations incorporelles* (frais
d'établissement, de recherche, brevets, droit
au bail, fonds commercial )
= actifs intangibles
• des immobilisations corporelles* (terrains,
constructions, installations techniques,
matériel et outillage industriel, matériel de
bureau, de transport )
= actifs tangibles
Dépenses qu’il faut engager pour assurer le démarrage et le fonctionnement de l’activité de production
Dépenses qu’il faut engager pour assurer le
démarrage et le fonctionnement de l’activité de
production de l’entreprise (achat matière
première, frais du personnel, eau, carburant,
etc.) pendant une période donnée ; celle-ci
correspond à la durée nécessaire pour que
l’entreprise puisse commencer à encaisser ses
ventes (ou prestations)

*immobilisations : cf. p. 34

ses ventes (ou prestations) *immobilisations : cf. p. 34 Élaboration d’un plan de financement • apports

Élaboration d’un plan de financement

apports personnels (fonds propres)

prêts bancaires

autres sources de financement (primes, aides, etc.)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Décomposition du coût d’investissement (Zugarramurdi et Parrin, FAO, 1999 )
Décomposition du coût d’investissement
(Zugarramurdi et Parrin, FAO, 1999 )
Coûts d’investissement
Coûts d’investissement
Capitaux fixes ou actifs immobilisés Coûts indirects (12) Ingénierie et direction (13) Frais liés à
Capitaux fixes
ou actifs immobilisés
Coûts indirects
(12) Ingénierie et direction
(13) Frais liés à la construction
(14) Honoraires d'entrepreneurs
(15) Imprévus
Fonds de roulement (16) Stock de matière première (17) Produits en cours de fabrication (18)
Fonds de roulement
(16) Stock de matière première
(17) Produits en cours de fabrication
(18) Produits semi-finis ou en attente
de résultats de contrôle
(19) Produits finis
(20) Stocks de pièces de rechange et
matériaux de fabrication
(21) Trésorerie
(22) Factures à recouvrer ou crédits
acheteurs
(23) Crédit fournisseurs
recouvrer ou crédits acheteurs (23) Crédit fournisseurs Coûts directs (1) Etude d'avant-projet et coûts
Coûts directs (1) Etude d'avant-projet et coûts d'analyses (2) Principaux équipements (3) Coûts de montage
Coûts directs
(1) Etude d'avant-projet et coûts
d'analyses
(2) Principaux équipements
(3) Coûts de montage et d'installation
(4) Réseaux et conduites
(5) Equipements et instruments de
contrôle
(6) Installation électrique
(7) Bâtiments (y compris les annexes)
(8) Services auxiliaires
(9) Terrain et aménagements
(10) Frais de démarrage
(11) Intérêts pendant la période de
construction

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Décomposition des charges d’investissement (d’après IFP, 2001)
Décomposition des charges d’investissement
(d’après IFP, 2001)

PagePage 1313

Investissements en limites des unités de production I 1 (battery limits investments ou on site
Investissements en limites
des unités de production I 1
(battery limits investments
ou on site ou on plot)
Investissements
relatifs aux unités
(unit investments)
Services généraux et
stockages I 2
(off sites ou off plot)
Capital fixe CF
(fixed capital)
Capital
amortissable CA
Frais d’études et
d’ingénierie I 3
(engineering fees)
(depreciable
capital)
Investissements
totaux ou capital
d’exploitation
(operating capital)
Charges initiales I 6
(initial loads)
Stocks de pièces de
rechange I 4
(spare parts)
Frais de contracteurs
Intérêts intercalaires I 7
(interests on
construction loan)
I 5
(contractor’s ou
licensor’s fees)
Frais de démarrage I 8
(start up costs)
Fonds de
roulement FR
(working capital)
Matières premières (raw materials) En-cours (intermediates) Stocks produits finis (Finished products inventories)
Matières premières
(raw materials)
En-cours
(intermediates)
Stocks produits finis
(Finished products
inventories)
Actif à court terme
(current assets)
Stocks pièces de
rechanges, emballages
- stocks
+
- comptes créditeurs
-
Frais pour arrêt inopiné
Couverture factures en
attente de paiement
Passif à court terme
(current liabilities)
-comptes débiteurs

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Investissements totaux sur site vierge (grass-roots investments) Frais d’achat du terrain (land costs)
Investissements totaux
sur site vierge
(grass-roots
investments)
Frais d’achat du
terrain
(land costs)

Dépenses de viabilisation du site (yard improvements)

Décomposition des charges d’investissement (d’après IFP, 2001) FR Fonds de roulement (working captal) (En
Décomposition des charges d’investissement
(d’après IFP, 2001)
FR
Fonds de roulement (working captal)
(En général FR = 30 % des ventes annuelles ou 15 % de I 1 )
I Frais de démarrage (start up costs)
8
Intérêts intercalaires
I (interests on construction loans)
7
I Charges initiales (initial loads)
6
Frais de contracteurs
I (contractor’s ou licensor’s fees)
5
I Stocks de pièces de rechange (spare parts)
4
I Ingénierie (engineering fees)
3
I Services généraux et stockages
(off sites ou off plots)
2
Investissements en limite des
I unités de production
(battery limits investments)
1
Investissements unités
(unit investments)
Capital fixe CF
(fixed capital)
Capital amortissable CA
(depreciable capital)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 1414

Page 15 Components ot the total depreciable capital cost (capital amortissable) (d’après Silla, 2003) D.

Page 15

Components ot the total depreciable capital cost (capital amortissable) (d’après Silla, 2003)
Components ot the total
depreciable capital cost
(capital amortissable)
(d’après Silla, 2003)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 1616

Du prix FOB au prix monté
Du prix FOB au prix monté

Investissements en limites des unités de production I

1

= achat des équipements + préparation + installation + imprévus

des équipements + préparation + installation + imprévus Coût équipements FOB (Free On Board) + coût

Coût équipements FOB (Free On Board) + coût livraison (= 5 à 10 % prix FOB)

(Free On Board) + coût livraison (= 5 à 10 % prix FOB) • Équipements et

• Équipements et leur installation

• Tuyauterie, instrumentation et systèmes de contrôle

• Bâtiments et infrastructure

• Installations auxiliaires (par exemple utilités)

• Travaux de génie civil

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Structure moyenne des coûts montés d’installation (d’après IFP, 2001)
Structure moyenne des coûts montés d’installation
(d’après IFP, 2001)

Coûts

montés d’installation (d’après IFP, 2001) Coûts 100 % 3 0 8 0 70 7 0 100
montés d’installation (d’après IFP, 2001) Coûts 100 % 3 0 8 0 70 7 0 100

100 %

30

80

70

70

100

Imprévus

Frais indirects de chantier

Montage

Matériel

secondaire

Matériel

principal

•Frais exceptionnels, révisions de prix •Modifications de dernière minute

•Matériels de levage •Bâtiments provisoires •Taxes, assurances, charges diverses de chantier •Transport des équipements jusqu’au site

•Génie civil : préparation du site, fondations •Mise en place équipements •Raccordements, branchements •Voirie

•Bâtiments et structure, isolation, peinture •Electricité •Instrumentation et contrôle

•Équipements de production et de stockage (prix FOB + coût acheminement)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 1717

Les principaux contrats de transport Incoterms© 2010 (International Commercial Terms)
Les principaux contrats de transport
Incoterms© 2010 (International Commercial Terms)
http://www.douane.gouv.fr/page.asp?id=3625
Terms) http://www.douane.gouv.fr/page.asp?id=3625 EXW : EX Works ( FCA : Free CArier ( FOB : Free On

EXW : EX Works (

FCA : Free CArier ( FOB : Free On Board (

FAS : Free Alongside Ship (

CFR : Cost and FReight (

CIF : Cost, Insurance, Freight (

CPT : Cariage Paid To (

CIP : Cariage and Insurance Paid To ( convenu)

DDP : Delivered Duty Paid ( DAP : Delivered At Place ( DAT : Delivered At Terminal (

named place) - en usine (

lieu convenu)

named place) - franco transporteur (

lieu convenu)

named port of shipment) - franco a bord (

port d'embarquement convenu)

named port of shipment) - franco le long du navire (

port d'embarquement convenu)

named port of destination) - coût et fret (

port de destination convenu)

named port of destination) - coût, assurance et fret (

port de destination convenu)

named place of destination) - port payé jusqu'à (

lieu de destination convenu)

named place of destination) - port, assurance payés jusqu'à (

lieu de destination

named place of destination) - rendu droits acquittés (

lieu de destination convenu) lieu de destination convenu)

named place of destination) -rendu au lieu de destination (

named place) - rendu au terminal (

lieu convenu )

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 1919

Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs Méthode globale (facteur fixe de Lang)
Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs
Méthode globale (facteur fixe de Lang)

C f = f L C e

où :

C f : dépense de capital fixe f L : facteur de Lang C e : coût total de fourniture des principaux équipements

Types de

procédés

Procédés

traitant des

solides

Procédés

traitant des

liquides

Procédés

mixtes

solides-

liquides

Valeur de

f L

3,1

4,7

3,6

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 2020

Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs Méthode détaillée (facteurs variables)
Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs
Méthode détaillée (facteurs variables)
C f = f T Σ C e,i i où f T = Σ f
C f = f T
Σ C e,i
i
où f T = Σ f j
j
Tableau de
décomposition
de f T
(d’après IFP, 2001
et Smith, 2005)
 

Valeurs f j selon type de procédés

Solides

Liquides

Mixtes

   

Equipement principal livré sur place Montage équipement principal Instrumentation et contrôles Tuyauterie Installation électrique Bâtiments Préparation site Services généraux fourniture utilités Achat terrain (si nécessaire) Sous-total

1

1

1

0,45

0,47

0,39

0,09

0,18

0,13

0,16

0,66

0,31

Coûts

directs

0,1

0,11

0,1

0,25

0,18

0,29

0,13

0,1

0,1

0,4

0,7

0,55

Capital fixe

0,06

0,06

0,06

 

2,64

 

3,46

 

2,93

 

Ingénierie et supervision Frais de construction Frais d’entrepreneur Imprévus

     

0,4

Coûts

0,45

indirects

0,09

0,41

 

Sous-total

 

1,35

Total

 

4,28

Fonds de

   

roulement

15 % de capital fixe

 

0,64

Investissement total : f T

   

4,92

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 21

Eléments de calcul du coût individuel d’un équipement (d’après Smith, 2005)
Eléments de calcul du coût individuel d’un équipement
(d’après Smith, 2005)
M   Q  C  C f f f e Q , B
M
  Q 
C
C
f
f
f
e Q
,
B
 
m
T
P
Q
B 
C f f f e Q , B    m T P Q 
Facteur correctif de pression Facteur correctif de température
Facteur
correctif
de pression
Facteur
correctif de
température
correctif de pression Facteur correctif de température Facteur correctif de taille Permet de calculer le coût

Facteur correctif de taille Permet de calculer le coût C e,Q de l’équipement étudié (fonctionnant avec une capacité Q) en l’extrapolant à partir du coût C B d’une version de base de cet équipement (fonctionnant avec une capacité Q B ) Q B et M : voir tableau page suivante

Facteur correctif de matériau

voir tableau page suivante Facteur correctif de matériau D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Calcul du facteur correctif de taille (d’après Smith, 2005)
Calcul du facteur correctif de taille
(d’après Smith, 2005)

Page 22

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire
D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire
Approche générale de décomposition d’un prix de vente
Approche générale de décomposition d’un prix de vente

PagePage 2323

de décomposition d’un prix de vente PagePage 2323 Exemple : coûts de distribution D. Bounie,

Exemple : coûts de distribution

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 24 Components ot the total production cost (coûts opératoires) (d’après Silla, 2003) Fonds de

Page 24

Components ot the total production cost (coûts opératoires) (d’après Silla, 2003)
Components ot the
total production cost
(coûts opératoires)
(d’après Silla, 2003)

Fonds de roulement

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Méthode de calcul analytique des coûts de revient (d’après Jacquot et Milkoff, 2007)
Méthode de calcul analytique des coûts de revient
(d’après Jacquot et Milkoff, 2007)

PagePage 2525

Charges de la comptabilité générale

Charges non incorporables

Charges

incorporables

Charges

supplétives

Pour chaque IP matières / équipements  produit Achat de  SI Sorties matières et
Pour chaque
IP matières / équipements
produit
Achat de
 SI
Sorties
matières et
Coûts
Entrées
SF
équipements
d’achat
IP produits
Coûts
 SI
Sorties
de
Entrées
SF
production
Charges directes Charges indirectes
Charges
directes
Charges
indirectes
SF production Charges directes Charges indirectes  Répartition  Coûts Chiffre de d’affaires
SF production Charges directes Charges indirectes  Répartition  Coûts Chiffre de d’affaires
 Répartition
Répartition
 Coûts Chiffre de d’affaires revient - +  Résultats analytiques
Coûts
Chiffre
de
d’affaires
revient
-
+
Résultats analytiques
 Résultats de la comptabilité générale Vérification concordance
Résultats de la
comptabilité générale
Vérification concordance

IP : inventaire permanent ; SI : stock initial ; SF : stock final Charges incorporables : toute charge qui se rapporte aux conditions normales d’exploitation

Charges non incorporables : charges exceptionnelles n’intervenant pas dans le calcul des coûts (ex. dotations prévisionnelles ou antérieures) Charges supplétives : charges fictives que l’entreprise aurait dû intégrer si les conditions d’exploitation avaient été différentes (ex. rémunération de l’exploitant en SARL ou de sa famille, rémunération théorique des capitaux propres)

Chiffre d'affaires : total des ventes de biens et de services réalisées par une entreprise sur un exercice comptable

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Coût

investissement

initial

PagePage 2626

- Fonds propres

- Subventions / dons

initial PagePage 2626 - Fonds propres - Subventions / dons - Emprunts financement - Etudes de

- Emprunts

financement

- Etudes de conception

- Bâtiments et infrastructure

- Equipements

- Stock initial

- Matières premières

- Variation stocks et encours

- Packaging

- Utilités de production

- Sous-traitance

- Main d’œuvre

- Impôt sur bénéfice

- Eau et autres fluides

- Energie : fuel, gaz, électricité

Eau et autres fluides - Energie : fuel, gaz, électricité Coûts directs Coûts de production -

Coûts directs

Coûts de production

- Locations

- Assurances

- Documentation

- Fournitures diverses

- Activités connexes communes (HQSE, R&D, marketing, …)

- Conseil juridique et consultances

- Communication (tél, courriers, …)

- Publicité

- Transport et déplacements

- Maintenance bâtiments

- Maintenance équipements

- Divers, dont dépréciation

- Eau et autres fluides

- Energie

- Fournitures administratives et pour maintenance

- Consommables

Coûts indirects

Coût de revient
Coût de
revient

Amortissements

Coûts financiers

Coûts de distribution

Coûts externalités

Taxes diverses, hors impôt sur bénéfices

Remboursements + intérêts emprunts

Pénalités nuisances

Décomposition analytique selon la méthode des coûts complets
Décomposition analytique selon
la méthode des coûts complets

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 27

Page 27 Ordre de grandeur de différents coûts (d’après Silla, 2003) D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL -
Ordre de grandeur de différents coûts (d’après Silla, 2003)
Ordre de grandeur
de différents coûts
(d’après Silla, 2003)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 28 Base de calcul du coût de différentes utilités (d’après Silla, 2003) 1 gal

Page 28

Base de calcul du coût de différentes utilités (d’après Silla, 2003)
Base de calcul
du coût
de différentes utilités
(d’après Silla, 2003)

1 gal = 3,7854 10 -3 m 3

1 lb = 0,453 Kg

1 ft 3 = 2,8317 10 -2 m 3

°F = (( 9 x °C ) / 5 ) + 32

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 29

Main-d’œuvre : démarche de calcul du nombre d’heures de production (pour procédés chimiques) (d’après
Main-d’œuvre : démarche de calcul du nombre d’heures de production
(pour procédés chimiques)
(d’après Cevidalli et Zaidman, 1980)
K N L    n b 1  p  m
K
N
L 
n
b
1  p
m

où :

L

: nombre d’heures pour fabriquer un kg de produit

K

: facteur de productivité du procédé

N

: nombre d’opérations unitaires (hors pompage,

échange de chaleur, séparation gravitaire et stockage)

p

: taux d’augmentation annuelle de productivité

n

: nombre d’années depuis 1952, année de référence

m

: capacité de production (kg/h)

b

: facteur dépendant de la capacité de production

   

b

 

K

Facteur capacité- dépendant

Facteur de productivité procédé

Type de procédé

< 5670

> 5670

b = 0,76

b = 0,84

kg/h

kg/h

Batch

0, 76

0,84

0,401

 

0,536

Continu (normalement automatisé

0,76

084

0,296

0,396

Continu (fortement automatisé)

0,76

0,84

0,174

0,233

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 30

Approximation du coût de maintenance

(d’après Silla, 2003)

Coût annuel de maintenance = 3 à 6 % (4,35 %) du coût du capital
Coût annuel de maintenance = 3 à 6 % (4,35 %) du coût du capital fixe

(correspond à un coût affecté à 60 % pour la main d’œuvre et 40 % pour les pièces)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 3131

Autres méthodes de calcul de coûts analytiques

• Direct costing (coût variable)

• Imputation rationnelle

• Méthode GP

• Méthode des coûts standards

• Méthode ABC
• …

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 3232 Frais généraux et de siège (overheads) Taxes et assurances (taxes and insurances) Entretien
PagePage 3232
Frais généraux et de siège
(overheads)
Taxes et assurances
(taxes and insurances)
Entretien
Décomposition du coût de
production selon les charges
fixes et variables
Frais financiers
(interests)
(d’après IFP)
Provision pour
amortissements
(depreciation)
Main d’œuvre (labor)
Frais divers
Utilités (utilities)
(vapeur, électricité, combustible,
eau de refroidissement, de procédé,
air comprimé, gaz neutres …)
Matières premières
Réactifs
consommables
Charge variables ou proportionnelles
(variable charges ou variable costs)
Charges fixes
(fixed charges ou fixed costs)
Frais opératoires

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Exemple de structure des coûts et importance du poste achats (http://c.mainardi.free.fr)
Exemple de structure des coûts et importance du poste achats
(http://c.mainardi.free.fr)

Les achats représentent le plus souvent plus de 50 % du chiffre d’affaire Réduire le coût des achats, c’est augmenter d’autant la marge de l’entreprise

100 % + 50 % 90 % 80 % 70 % + 0 % 60
100 %
+ 50 %
90
%
80
%
70
%
+ 0 %
60
%
50
%
40
%
- 10 %
30
%
20
%
- 10 %
10
%
0 %

Structure des coûts avant intervention du service achats

Structure des coûts avec 10 % d’économie sur les achats

Marge brutedes coûts avec 10 % d’économie sur les achats Frais de structure, impôts et autres charges

Frais de structure, impôts et autres chargescoûts avec 10 % d’économie sur les achats Marge brute Achats de biens et services généraux

Achats de biens et services générauxMarge brute Frais de structure, impôts et autres charges Achats de production D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL

Achats de productionet autres charges Achats de biens et services généraux D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 3434

Evolution des coûts en fonction de l’activité

Coût

Phase de rendement croissant

Coût total de production

Frais variables

Frais fixes

Phase de rendement décroissant

Quantité produite

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 35

Bilan d’exploitation prévisionnelle : calcul du cash-flow (flux de trésorerie)
Bilan d’exploitation prévisionnelle :
calcul du cash-flow (flux de trésorerie)

Cash-flow = (Recettes) – (Dépenses)

de trésorerie) Cash-flow = (Recettes) – (Dépenses) (Bénéfices) + (Amortissements) (Résultat

(Bénéfices) + (Amortissements)

(Recettes) – (Dépenses) (Bénéfices) + (Amortissements) (Résultat d’exploitation) – (Impôts et taxes) (Chiffre

(Résultat d’exploitation) – (Impôts et taxes)

(Résultat d’exploitation) – (Impôts et taxes) (Chiffre d’affaire) – (Achats) – (Charges de

(Chiffre d’affaire) – (Achats) – (Charges de personnel) – (Charges d’exploitation) – (Frais financiers) – (Amortissements)

– (Frais financiers) – (Amortissements) Total des ventes annuelles Matières premières et

Total des ventes annuelles

financiers) – (Amortissements) Total des ventes annuelles Matières premières et intrants Salaires Autres charges

Matières premières et intrants

des ventes annuelles Matières premières et intrants Salaires Autres charges (fluides, maintenance, frais de

Salaires

ventes annuelles Matières premières et intrants Salaires Autres charges (fluides, maintenance, frais de gestion,

Autres charges (fluides, maintenance, frais de gestion, assurances)

(fluides, maintenance, frais de gestion, assurances) Remboursement crédits Dépréciation d’une

Remboursement

crédits

frais de gestion, assurances) Remboursement crédits Dépréciation d’une immobilisation due à l’usure ou

Dépréciation d’une immobilisation due à l’usure ou au temps (cf. infra)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 3636

Durées d’amortissement de différents types d’investissement
Durées d’amortissement de différents types d’investissement

Immobilisation incorporelle (Intangible fixed asset) : actif non monétaire sans substance physique : frais d'établissement, frais de recherche et de développement immobilisés, concessions, brevets et droits similaires, fonds commerciaux et droits au bail, marques et parts de marché, logiciels

Immobilisation corporelle (Tangible fixed asset) : actif physique d'utilisation durable : terrains, constructions, immobilisations techniques, matériels et outillages industriels

Durée usuelle d’amortissement d’un bien d’investissement

Exemples

1an

Petit logiciel Frais d’entrée et licences de redevance (set-up fees)

3

ans

Ordinateur, logiciels plus importants

5

ans

Matériel et outillage Matériel de bureau, mobilier Véhicule Immobilisations incorporelles : frais de R&D, brevet, licence

10

ans

Equipement lourd Installations générales, agencements et aménagements des constructions, installations techniques

20

à 50 ans

Bâtiments lourds, aménagements de terrain

Taux d’amortissement = 100 / durée (ex. pour 5 ans, taux = 20%)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 3737

Bilan d’exploitation prévisionnelle : calcul du seuil de rentabilité Modèle CVB (Coût/Volume/bénéfice)
Bilan d’exploitation prévisionnelle : calcul du seuil de rentabilité
Modèle CVB (Coût/Volume/bénéfice)

Rentabilité (CA – charges) = Cash-flow (flux de trésorerie)

Revenus

ou

Coûts

Chiffre d’affaire

Coûts

de trésorerie) Revenus ou Coûts Chiffre d’affaire Coûts Charges variables Charges fixes Bénéfices Durée (ou

Charges variables

Charges fixes

Bénéfices

Durée (ou volume d’activité)

Pertes

Point mort ou Seuil de rentabilité (Break-even point)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 38

Evolution du modèle CVB au démarrage et en fonctionnement (d’après Helmus, 2008)
Evolution du modèle CVB au démarrage et en fonctionnement
(d’après Helmus, 2008)
démarrage et en fonctionnement (d’après Helmus, 2008) D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 3939

Evolution des revenus en fonction du phasage du projet

(d’après Smith, 2005)

H

Revenus cumulés (cumulative cash-flow)

Infléchissement dû à surenchérissement coûts de production (maintenance), diminution prix de vente, perte de
Infléchissement dû à surenchérissement coûts
de production (maintenance), diminution prix
de vente, perte de marché, …
G
A
F
B
Durée
Point mort ou
Seuil de rentabilité
(Break-even point)
E
C D
Production en
conditions nominales
Achats pour
démarrage
Démarrage usine

Arrêt définitif

Courbe à taux d’actualisation = 0

Courbe à taux d’actualisation = t

0

Conception

Achat bâtiments

et équipements

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 4040

Analyse de la rentabilité financière :

divers critères de rentabilité économique (1/2)

Délai de récupération (ou temps de retour) :

(Payback time) Durée jusqu’au seuil de rentabilité = date à partir de laquelle le cash-flow cumulé est égal à l’investissement initial

AF

Le projet le plus rentable est celui dont le délai de récupération est le plus faible

Retour sur investissement (Return on investment ROI) Ratio du gain annuel moyen pendant la durée productive du projet sur l’investissement initial total

ROI KH KD100 LD% par an

Plus le ROI d’un projet est élevé, plus ce projet est rentable

Taux de rotation du capital

(Turnover ratio) Montant des ventes par rapport au capital investi (capitaux propres + endettements)

Plus le taux de rotation du capital d’un projet est élevé plus ce projet est rentable

Sensibilité par rapport au chiffre d’affaire (SCT%) SCT% = (Chiffre d’affaire – Charges totales) x 100 / (Chiffre d’affaire) Indique le % de baisse du chiffre d’affaire que peut subir le projet avant que celui- ci ne soit déficitaire

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 41

Analyse de la rentabilité financière :

divers critères de rentabilité économique (2/2)

Valeurs actuelles nettes ou Valeur actualisée nette (VAN) (Net present value - NPV) Somme des flux économiques (cash flow) actualisés = différence entre le coût initial de l'investissement, et la valeur actuelle des flux de trésorerie dégagés par cet investissement. Flux de trésorerie représentant l’enrichissement supplémentaire d’un investissement par rapport au minimum exigé par les apporteurs de capitaux

rapport au minimum exigé par les apporteurs de capitaux - CF f l u x d

- CF flux de trésorerie : EBE (Excédent brut d’exploitation) corrigé de la variation du BFR (besoins en fonds de roulement) d'exploitation et de l'impôt d'exploitation

- t : taux d'actualisation ou le coût moyen pondéré du capital

- p : numéro de l'annuité,

- N : nombre total d'annuités,

- I : capital investi,

- VR : valeur résiduelle

un projet est accepté si sa VAN est > O, ou > à celle d’un autre projet

Taux de rentabilité interne (TRI) : mesure le taux de rendement que le projet apporte à l’entreprise (Internal rate of return ou Discounted cash flow rate of return - DCFROR) Taux d'actualisation qui annule la VAN

un projet est accepté si son TRI est supérieur au taux d’intérêt appliqué par les banques

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 42

VAN

Projet A Projet B TRI A TRI B
Projet A
Projet B
TRI A
TRI B

Taux d’amortissement

Le projet B est le plus rentable

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

PagePage 4343

Calcul du coût global actualisé

(Colombard et Catarina, 2004)

du coût global actualisé (Colombard et Catarina, 2004) D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Le bilan financier de l’entreprise

(http://c.mainardi.free.fr/finance.htm)

Actif/Emplois (Assets)

Passif/Ressources (Liabilities)

Immobilisations (Fixed assets)

Capitaux Propres/Fonds propres (Equity)

– Incorporelles

– Capital social

– Corporelles

– Réserves

– Financières

– Résultat de l’exercice

Stocks/Inventaires (Stocks)

Emprunts bancaires

– Marchandises

– Matières

Autres Endettements (Financial debts)

– En-cours

– Dettes financières (c/c, etc.)

– Produits finis

– Personnel

– Organismes sociaux

Comptes Clients/Créances clients (Debtors)

Disponibilité (Cash)

Comptes Fournisseurs (Creditors) •Avances/Acomptes clients (Advances)

– Banque

– Caisse

Besoins en Fonds de Roulement (BFR) = Stocks + Comptes clients – Comptes fournisseurs

Règle comptable : Actif = Passif
Règle comptable : Actif = Passif

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Le compte de résultat d’une entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm)
Le compte de résultat d’une entreprise
(http://c.mainardi.free.fr/finance.htm)

Correspond au bilan des entrées et sorties d'argent de l’entreprise sur une certaine période

d'arge nt de l’entreprise sur une certaine période D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

EBIT(DA): Earnings before interest, taxes, (depreciation, and amortization)

Incitateurs financiers utilisés pour évaluer la bonne santé d’une entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm)
Incitateurs financiers utilisés pour évaluer la bonne santé
d’une entreprise
(http://c.mainardi.free.fr/finance.htm)

1.Capitaux propres / Total Bilan : montre l’autonomie financière de l’entreprise propres / Total Bilan : montre l’autonomie financière de l’entreprise

2.Dettes financières / Capitaux propres : permet d’évaluer la capacité d’endettement supplémentaire 3.Croissance du CA : financières / Capitaux propres : permet d’évaluer la capacité d’endettement supplémentaire 3.Croissance du CA : en général, la croissance positive est un bon signe mais si trop importante, alors BFR tend à croitre aussi (plus d’encours, comptes clients à la hausse…) risque de mettre la société en péril de dépôt de bilan 4.CA / nombre d’employées : rendement apparent de la main d’œuvre

5.EBE (EBITDA) : capacité de l’entreprise à générer de l’argent grâce à son activité 6.Endettement / (EBITDA) : capacité de l’entreprise à générer de l’argent grâce à son activité 6.Endettement / EBE 7.Frais financiers / EBE (les frais financiers sont les coûts des emprunts de l’entreprise) 8.Frais financiers / CA 9.BFR : besoins de l’entreprise en marchandises, encours et crédit client pour fonctionner

10.BFR * 365 / CA 11.Capacité d’autofinancement (CAF) = résultat ne t + dotations aux amortissements * 365 / CA 11.Capacité d’autofinancement (CAF) = résultat net + dotations aux amortissements et provisions (Charges non décaissables)

(Les indicateurs sont en général calculés en notant la performance de l’entreprise par rapport à celles ayant la même activité)

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 47

Bibliographie : ouvrages

• D. H. Allen. « Economic evaluation of projects: a guide ». ICE, 2001

• D. Barbusiaux « Décision d'investissement et calcul économique dans l'entreprise » Editions Technip, 1990

• D. Babusiaux et A. Pierru. « Décision d'investissement et création de valeur - Exercices, problèmes et études de cas » Editions Technip, 2003

• S. Bellut « Estimer les coûts d’un projet industriel » AFITEP, AFNOR 1995

• A. Chauvel, G Fournier, C. Raimbault. « Manuel d'évaluation économique des procédés ». IF P, Editions Technip, 2001

• J.R. Couper. « Process Engineering Economics ». Marcel Dekker, 2003

• J.R. Couper, D. W. Hertrz and L. Smith. « Process Economics », in « Perry’s Chemical Engineering Handbook », Ch. 9, McGraw Hill, 8th Edition, 2007

• T. Jacquot et R. Milkoff. « Comptabilité de Gestion – Analyse et Maîtrise des Coûts ». Pearson Education, 2007

• F. P. Helmus. « Process plant Design ». Wiley-VCH, 2008

• R. Houdayer « Évaluation Financière des projets - Ingénierie de projets et décision d’investissement » Economica,

1999

• F.O. Meye « Evaluation de la rentabilité des projets d’investissement » L’Harmattan, 2007

• T. Nguyen-Huu. « Prix de revient et gestion », Techniques de l’Ingénieur, A4570, 1998

• S. Parienté « Analyse financière et évaluation d'entreprise » Pearson Education France, 2009

• W.R. Park, D.E. Jackson. « Cost Engineering Analysis : A Guide to Economic Evaluation of Engineering Projects ». Wiley, 1984

• M. Peters, K. Timmerhaus, R. West. « Plant Design and Economics for Chemical Engineers ». Mc Graw Hill, 2002

• H. Silla. « Chemical Process Engineering Design and Economics ». Marcel Dekker, CRC Press, 2003

• R. Smith. « Chemical Process – Design and Integration », Wiley, 2005, Chap. 2 « Process Economics »

• G. Towler and R K Sinnott. « Chemical Engineering Design: Principles, Practice and Economics of Plant and Process Design », Butterworth-Heinemann, 2007

Guidelines for the Economic Analysis of Projects. Asian Development Bank, 2010

• Lexique en-ligne de termes économiques :

http://www.vernimmen.net/html/glossaire/index.html

http://www.becompta.be/modules/dictionnaire/

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire

Page 48

Bibliographie : outils

Généralités : calculs comptables

• Calculs comptables sous Excel : MBA's Guide to Microsoft Excel

Chapter 1: Introduction Chapter 2: A Quick Primer on Using Excel Chapter 3: A Quick Primer on Charting Chapter 4: Statistical Analysis using Excel Chapter 5: Financial Calculations using Excel Chapter 6: Excel-based Business Modeling Chapter 7: Sharing Excel Workbooks Chapter 8: PivotTables and PivotCharts

Chapter 9: Small Business Financial Manager Chapter 10: Building a Business Planning Workbook Chapter 11: Building a Profit Volume and Break-even Analysis Workbook Chapter 12: Forecasting Sales and Cost of Sales Chapter 13: Building a Capital Budgeting Workbook Chapter 14: Building Amortization Schedules Chapter 15: Building Asset Depreciation Schedules Starter Workbooks zip file

Fichier Excel de calcul prévisionnel de coût

Fichier Excel d’analyse coût/volume/bénéfice et de calcul du seuil de rentabilité

• Benefits Management Tools : http://www.mimesolutions.com/Pages/PBM%20Tools.htm

Calculs appliqués aux procédés

Fichier Excel d’analyse de coûts industriels, tiré du livre « Plant Design and Economics for Chemical Engineers de M. Peters, K. Timmerhaus, R. West

« Cost estimator » pour le calcul du coût des équipements (également tiré du livre précédent)

Equipment sizing calculators, component properties calculators, mixture properties calculators. Processglob

Outils de management de projet

• Project Management Toolkit Tools :http://www.mimesolutions.com/Pages/PM%20Toolkit%20Tools.htm

• Real Project Planning Tools :http://www.mimesolutions.com/Pages/PDP%20Tools.htm

D. Bounie, Polytech'Lille, IAAL - L‘usine agro-alimentaire