Vous êtes sur la page 1sur 12

Rapport

annuel
d’activité
2009

Croix-Rouge suisse
Section vaudoise
Rue Beau-Séjour 9-13, CP 5683 – CH-1002 Lausanne
Tél. 021 340 00 70 – Fax 021 320 66 73
http://www.croixrougevaudoise.ch
e-mail: info@croixrougevaudoise.ch
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

MESSAGE DU PRÉSIDENT

Comptes équilibrés
L’exercice écoulé s’est avéré mouvementé pour la Croix-Rouge vaudoise (CRV). Le processus initié en 2008
déjà a permis de boucler l’année par un résultat financier équilibré. Cette réussite a été rendue possible en par-
ticulier grâce à la convergence de trois éléments :
la réorganisation des Services internes ;
la reconnaissance des prestations de la CRV par les pouvoirs publics ;
le maintien du volume des dons.
Les rapports d’activité des Secteurs reproduits ci-après décrivent les mesures prises et les efforts consentis par
les Collaboratrices et Collaborateurs, avec l’appui des Bénévoles : les moyens mis en œuvre doivent conduire à
une efficience optimale en faveur des bénéficiaires.
Les prestations des Associations cantonales et celles de la CRV à l’évidence répondent à des attentes et à des
besoins avérés de la population suisse : par exemple, le soutien aux familles, l’aide aux personnes âgées isolées
ou en mauvaise santé, les formations de personnel de santé, etc. Par leurs subventions, les Pouvoirs publics
permettent à la CRV d’offrir ces prestations à des prix supportables pour les familles et les personnes à revenus
modestes.
Malgré une conjoncture économique difficile, les Donateurs de la CRV sont restés d’une fidélité exemplaire et
ont grandement contribué à la réussite de l’exercice 2009. Ils permettent aussi d’offrir des prestations à des
coûts abordables.

Activité du Comité
En 2009, le Comité a tenu 8 séances in corpore. Son Bureau s’est, quant à lui, réuni à 7 reprises. Les objets trai-
tés ont été notamment ceux afférents à l’atteinte des objectifs 2009.
L’excellence des relations entre le Comité, son Bureau et la Direction de la CRV, y compris les Responsables de
Secteurs, a permis de partager les soucis et les satisfactions et d’atteindre l’essentiel des objectifs visés de
manière optimale.

2
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

Objectifs 2009
Le Comité avait fixé pour la CRV trois objectifs étroitement complémentaires qui ont été, pour l’essentiel, atteints :
la réorganisation des Secteurs, en priorité celle du Secteur Social et Bénévolat (SOB), conduit et conduira à
une meilleure efficience ; le souci doit rester la qualité des prestations et la faisabilité par le personnel et les
Bénévoles ;
les adaptations des subventions, surtout de la part du Canton et de la FAJE (Fondation pour l’Accueil de jour
des Enfants), et les dons affectés à des prestations déterminées (en particulier le don de la Fondation
CETRASA) ont permis l’atteinte partielle de la tarification supportable desprestations, objectif qu’il faudra
poursuivre et renforcer avec détermination ;
la concrétisation des deux objectifs ci-avant a contribué à la maîtrise budgétaire visée et atteinte.

Conclusions
Il y a légitimité à éprouver une certaine satisfaction à l’examen de l’exercice 2009. Le Président chargé de ce
rapport sait qu’il la doit au Comité et à la qualité de l’engagement de tous ses Membres. Le Comité sait qu’il la
doit aux partenaires de la CRV, en particulier aux Autorités cantonales et communales et à leurs Services, à la
FAJE, aux Membres et aux Donateurs de la CRV. Le Comité remercie aussi toutes les personnes actives au sein
de la CRV pour leur engagement exemplaire : la Direction, les Responsables de Secteurs, tout le personnel et
toutes et tous les Bénévoles, grâce à qui de très nombreuses personnes reçoivent une aide ou un appui qui
contribue à donner un sens à l’existence.

Michel Surbeck
Président

3
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

MESSAGE DU DIRECTEUR
Avant d’entreprendre la rédaction du présent message, mes yeux se sont posés sur l’ensemble des rapports
rédigés tout au long des années précédentes, témoins silencieux du passé de la Croix-Rouge vaudoise. Toutes
les expériences, les constats et autres résultats qu’ils contiennent recensent fidèlement ce qui a été emmaga-
siné pour consolider peu à peu les murs de la « Maison Croix-Rouge ». Cependant et malgré tout le savoir accu-
mulé, nous ne sommes pas pour autant à l’abri des erreurs et des vicissitudes. Le passé n’est pas un bouclier, il
n’offre aucune protection mais il revêt pourtant une extrême importance puisqu’il nous montre que toute épreuve
a de bons côtés, pour autant, bien entendu, qu’on les cherche assez longtemps. Et encore, c’est vite dit, car ces
épreuves, il faut les traverser avant de pouvoir en tirer les bons enseignements.
2009 restera à ce titre une année particulièrement difficile. Il a fallu se battre sur tous les fronts afin de trouver les
ressources financières devant nous permettre d’assurer le maintien de nos prestations. Nous avons dû égale-
ment modifier des pratiques et des modes de faire, ce qui nous a démontré, une fois de plus, que rien ne
demeure figé à tout jamais et que nous devons sans cesse nous adapter.
Toutefois, je ne peux m’empêcher d’éprouver quelques regrets sur une lointaine époque où le métier d’« inven-
teur social » primait sur celui de gestionnaire ou de vendeur.
De bâtisseurs, nous sommes devenus des planificateurs, des stratèges, des managers et des comptables. Il n’y
a rien de péjoratif dans ces termes et nous n’avons pas à en avoir honte, ce d’autant plus qu’ils sont devenus
incontournables de par la complexité de l’environnement médico-social dans lequel nous évoluons. D’ailleurs,
sans ces adaptations, nous ne pourrions pas regarder l’avenir avec beaucoup de sérénité. Elles ont donc été
nécessaires, pour ne pas dire indispensables, et si nous les appliquons, c’est uniquement pour pouvoir poursui-
vre la route qui est la nôtre. Quoique, en réalité, nous ne sommes pas seuls sur cette route puisque cette der-
nière est empruntée quotidiennement par celles et ceux que nous cherchons à aider, former et soutenir, car ils
sont notre unique raison d’exister !
Mais seuls nous n’arriverions pas à grand-chose, sans la présence de nos fidèles Membres et Donateurs, que je
remercie très sincèrement pour tout le soutien qu’ils nous accordent avec force et constance.
Un merci immense également à l’ensemble de nos Bénévoles, sur les épaules desquels reposent tant de res-
ponsabilités et de tâches qu’ils accomplissent dans l’ombre. Mais je tiens à leur dire qu’ils sont notre lumière et
surtout celle de tous ceux qui les attendent dans la lourde solitude de leur logement.
Merci également à tous nos Collaborateurs et Assistantes Croix-Rouge, aux tâches aussi diverses que nom-
breuses, et qui font en sorte que notre Institution soit reconnue pour la fiabilité de toutes ses prestations.
Diriger la Croix-Rouge vaudoise, croyez-moi, c’est un véritable honneur et même si, parfois, dans ma « cabine de
pilotage », je me sens quelque peu seul, je sens vibrer toutes ces forces qui m’aident à accomplir notre mission
vieille de 150 ans.
Et puisque je parle de mission, je ne peux m’empêcher de constater que si aujourd’hui l’Homme est capable
d’atteindre la Lune et d’en revenir, il lui est beaucoup plus difficile de traverser sa propre rue pour rencontrer ses
voisins. Et c’est précisément sur la base de ce constat que je lutte de toutes mes forces, afin de préserver une
Croix-Rouge qui doit rester conforme à ses racines, qui ne perd pas de vue la raison même de son existence.
Tout est finalement une question d’équilibre entre passé, présent et devenir. Aussi vouloir multiplier nos acquis
et notre savoir-faire est sans doute vital pour notre existence, mais nous ne devons pas pour autant et paradoxa-
lement diminuer ou, pire encore, perdre de vue nos valeurs. Sans elles, sans l’esprit qui les anime, nous nous
fondrons dans une masse rassurante certes, mais ô combien dénuée de sens.

Claude Gross
4 Directeur
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

LA MARCHE DES SECTEURS


Les principaux objectifs et résultats atteints durant l’exercice 2009 peuvent se résumer de la façon suivante :

I. Secteur administratif et financier (Responsable : Mme Carine Wick, Directrice adjointe)


En fin d’année précédente, nous avons fait état des difficultés financières rencontrées durant le dernier exercice
et du plan d’action validé par le Comité cantonal pour y remédier.
En premier lieu, le Comité a ratifié un plan de restructuration du Secteur Social et Bénévolat (SOB) consistant à
regrouper l’intégralité des prestations dudit Secteur sur le site de Lausanne, tout en conservant néanmoins une
présence régionale hebdomadaire sur ceux d’Aigle, Morges, Nyon et Yverdon-les-Bains. Cette action a permis
de réduire considérablement les frais de structures locatives au niveau régional d’une part et d’uniformiser les
procédures administratives et d’encadrement des Bénévoles sur l’ensemble du Canton d’autre part. L’entrée en
vigueur de cette nouvelle structure a pris plein effet au 1er septembre 2009.
Parallèlement, les activités bénévoles « Présences Croix-Rouge (PCR) » et « Transports Médicalisés (TM) » ont
reçu un soutien financier du Service des Assurances Sociales et de l’Hébergement (SASH) dès 2009. Un projet
de convention de subventionnement devra encore être rédigé courant 2010 en fonction de la finalisation des tra-
vaux du groupe de travail interinstitutionnel en cours sur la thématique du bénévolat.
Les retours des Municipalités sont restés à ce jour encore très anonymes. Seules les Communes de Lausanne
et de Nyon nous apportent leur soutien pour certaines prestations du domaine d’activités SOB. Nous poursui-
vons néanmoins nos efforts pour intégrer nos offres de prestations en faveur de la population dans un subven-
tionnement communal dans le but de garantir la pérennité de celles-ci. Dans le cas contraire, l’abandon de cer-
taines demeure envisageable.
En ce qui concerne les activités du Secteur Santé et Aide aux Familles (SAF), nous avons entamé notre pre-
mière année de collaboration sur la base d’un contrat de subventionnement avec, d’une part, le Service de Pro-
tection de la Jeunesse (SPJ) pour « Parents-Rescousse (PR) » et « Trait d’Union (TU) » et, d’autre part, avec la
Fondation pour l’Accueil de Jour des Enfants (FAJE) pour la « Garde d’Enfants Malades (GEM) ». Nos travaux
communs se poursuivent, notamment en ce qui concerne le coût de ces prestations et l’accessibilité au plus
grand nombre.
La Commune de Lausanne a maintenu son soutien pour les prestations GEM des usagers lausannois.
Suite à l’introduction de la LAJE, les réseaux de Mamans de Jour d’Aigle, Bex et Ollon ont été repris intégrale-
ment par l’ARASAPE (Association Régionale d’Action Sociale pour le district d’Aigle et le Pays-d’Enhaut) et ceci
dès le 1er avril 2009, clôturant ainsi la gestion des derniers réseaux de Mamans de Jour exploités par notre
Association.
Enfin, une analyse des prestations du Secteur de la Formation est prévue dans le courant du premier semestre 2010.
Dans un second temps, notre Comité a validé la vente de l’immeuble du Muveran (Lausanne) ainsi que de celui
de Margencel (Aigle). Le premier a été vendu au mois de mai et le second en décembre 2009. Ces décisions ont
été difficiles à prendre mais ont permis à la Croix-Rouge vaudoise d’aplanir toutes les hypothèques et emprunts
en cours. Par ailleurs, la rente viagère que nous versions au donateur a intégralement été reprise par l’acheteur
de l’immeuble d’Aigle. En outre, une partie de la dette contractée auprès de la Croix-Rouge suisse a pu égale-
ment être remboursée suite à la vente de ces deux immeubles.
Notre Association a également conclu un bail à loyer d’une durée de 15 ans pour sa Garderie sise au chemin du
Muveran, assurant ainsi la pérennité de l’exploitation de cette dernière dans les locaux actuels.

5
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

Par ailleurs, nous tenons à remercier également la Fondation CETRASA pour son précieux soutien durant cette
année charnière.
La situation financière de la Croix-Rouge vaudoise s’est ainsi améliorée et va lui permettre de poursuivre son
action auprès des défavorisés.
Enfin, suite à la résiliation du bail à loyer par le propriétaire des surfaces exploitées par le Vestiaire, à Aigle, des
recherches de locaux ont été entreprises durant le dernier trimestre de l’année. Une surface correspondant aux
besoins locaux a été trouvée. Des travaux sont actuellement en cours pour une date d’exploitation au 1er mars
2010. Notre boutique de seconde main fait ainsi peau neuve dans la région du Chablais afin de poursuivre sa
mission auprès des plus démunis.
Les démarches entreprises et finalisées durant l’exercice 2009 ont permis d’entrevoir un exercice 2010 sous un
aspect plus positif et sur une base stratégique plus stable pour l’avenir de l’Institution.
Un grand merci à tous les acteurs qui y ont contribué.

II. Secteur Santé et Aide aux Familles (Responsable : Mme Lelia Trezzini)
Le Secteur Santé et Aide aux Familles (SAF) demeure orienté sur la prise en charge des enfants. Les heures
réalisées en 2009 pour la Garde d’Enfants Malades totalisent un nombre de 5’270.25 pour 525 enfants. Les
heures de Parents-Rescousse (y compris Trait d’Union) s’élèvent à 4’999.25 pour 300 enfants gardés. La Gar-
derie « Les Koalas » a accueilli 79 enfants pour un total de 38’693 heures annuelles.
Les familles interrogées sur nos prestations expriment une entière satisfaction quant à la qualité de nos interven-
tions. Mais elles relèvent aussi la question de l’accès tarifaire, qui demeure une préoccupation. Ainsi, le SAF a
poursuivi les négociations auprès de la Fondation pour l’Accueil de Jour des Enfants (FAJE) et du Service de
Protection de la Jeunesse (SPJ) pour l’octroi de subventions et a maintenu ses démarches de recherche de
fonds.
Au cours de l’année 2009, les déterminants économiques ont amené quelques changements dans la vie du SAF.
Tout d’abord, le bilan des activités nous a malheureusement contraints à fermer le Service des Appuis Scolaires
au 30 juin 2009.
Puis l’été s’est déroulé sous l’égide des cartons, avec un déménagement intérieur. L’Institution a procédé à une
répartition différente des locaux pour que chaque Service puisse travailler dans un espace en fonction de ses
besoins. Le SAF a ainsi réduit ses coûts locatifs internes.
Enfin, le Service de Baby-Sitting a été centralisé à l’automne, suite à une restructuration du Secteur Social et
Bénévolat. Cette prestation est à présent entièrement administrée par le Service de Planification du SAF. Les
procédures de fonctionnement ont été uniformisées et une réflexion a été entamée concernant l’encadrement de
la Baby-Sitter rattachée au SAF. Cette étude se poursuivra encore durant l’année 2010.
Mais les facteurs pécuniaires ne nous font pas oublier l’essentiel de notre dessein : l’aide aux familles, bien sûr,
mais aussi la préservation de la santé.
Dans ce cadre-là, le SAF a élaboré les directives institutionnelles H1N1 et pris les mesures ad hoc en termes de
prévention pour les Assistantes Croix-Rouge, notamment.
J’aimerais conclure ce petit tour d’horizon sur une note de chaleureux remerciements. Le SAF, c’est avant tout
une équipe. Une équipe pour accueillir, une équipe pour accompagner, une équipe pour soutenir, une équipe
pour guider, une équipe pour partager. Alors un grand merci à chaque personne pour la qualité du travail accom-
pli et l’engagement fidèle.

6
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

III. Secteur de la Formation (Responsable : M. Stéphane Der Stépanian)


Situation de l’offre en 2009
En matière de créativité, de pédagogie et d’ingénierie de formation, un travail conséquent a été consenti en
2009. Ce travail a été conduit par les Responsables du Centre de Formation, les Répondants de domaines et les
Formateurs. Cela a abouti à de profonds remaniements au niveau de certaines offres de formation (AXS), à la
consolidation (FAP), à l’observation, à l’évaluation de formations récemment créées (PDSB) ainsi qu’au lance-
ment de nouveaux projets (psychogériatrie).
D’une manière générale, le savoir-faire de chacun a permis d’atteindre les objectifs fixés. C’est dans un esprit de
consolidation des acquis et d’affinage des offres de formation que nous envisageons les prochains mois à venir.
Le défi relevé par l’équipe
La période entre le départ du Responsable de Formation d’alors en milieu d’année et la fin de l’année 2009 a
constitué un défi important pour toutes les personnes actives au niveau du Centre de Formation, mais aussi pour
la Direction. Elle a eu un impact considérable sur les activités de chacun. Au cœur du système, les Assistantes
de Formation ont déployé de grands efforts pour que nos clients et apprenants ne ressentent pas les effets de
cette réorganisation. En effectif réduit, surchargées d’appels téléphoniques, elles ont su trouver les ressources
pour relever le défi. Donc, sans surprise, la fin de l’année 2009 a été marquée par des manifestations évidentes
de fatigue.
L’équipe des Formateurs, bien qu’elle fût occupée à l’achèvement des travaux sur l’approche par compétences
pour le cours d’AXS, a également répondu présente.
Il faut relever la magnifique conscience professionnelle et le mérite de toutes ces personnes qui se sont dépen-
sées sans compter pour que les apprenants puissent suivre leurs cours dans d’excellentes conditions. Merci
également à Mme Carine Wick qui, en plus de ses propres tâches, a prêté main-forte au Secteur de la Formation.
Auxiliaire de Santé
Pour répondre encore mieux aux réalités du terrain et aux attentes, à la fois des apprenants mais aussi des pres-
cripteurs, un passage de l’approche par objectifs à une approche par compétences a été mis en chantier dès la
fin 2008 jusqu’à novembre 2009. Cela a représenté un travail considérable. Cette nouvelle approche ne remet
pas en cause les objectifs spécifiques mais elle porte un nouveau regard sur les méthodes employées. Pour cha-
cune des 20 journées de formation, il a fallu revoir les contenus dans leur intégralité, modifier les objectifs péda-
gogiques et les méthodes employées de manière à les adapter à la nouvelle approche. A ce jour, trois formations
peuvent se mener en parallèle.
Simultanément, les Répondants de domaines et les Formateurs ont fait preuve de créativité en menant à bien
d’autres projets de formation.
Merci à toute l’équipe de formation pour son investissement au quotidien.
IV. Secteur Social et Bénévolat (Co-Responsables : Mme Muriel Cuendet Schmidt et M. Stéphane Ballaman)
La Croix-Rouge vaudoise s’est interrogée durant les années 2007 et 2008 sur l’adéquation de la structure et de
l’organisation du Secteur Social et Bénévolat afin d’assurer la pérennité de ses prestations. A la suite de ces
réflexions, le Comité, en collaboration avec la Direction, a décidé de procéder à la réorganisation dudit Secteur
et ceci dès le 1er septembre 2009.
Les buts poursuivis par cette réorganisation sont multiples : l’accent a été mis sur la réduction des coûts maté-

7
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

riels, l’amélioration du fonctionnement organisationnel et la synergie des compétences. Tous les postes de
travail ont donc été regroupés sur le site de Lausanne. L’objectif central n’a cependant pas été perdu de vue :
offrir aux bénéficiaires, Bénévoles et partenaires des prestations de qualité. Pour ce faire, une présence locale a
été maintenue un jour par semaine dans les Antennes d’Aigle, Morges, Nyon et Yverdon-les-Bains, nous per-
mettant de conserver un contact direct avec les Bénévoles.
Le Secteur dispose dorénavant de deux domaines. Le domaine Encadrement est la porte d’entrée du Secteur
pour le public. Celui-ci est en charge des aspects liés à l’encadrement des différents intervenants, à l’orientation
et aux conseils ponctuels et à la promotion du bénévolat. Le domaine Socio-Administratif est, quant à lui, en
charge des différentes planifications des prestations, du traitement de la facturation et du contentieux, des aides
financières, des statistiques et du pilotage des activités ponctuelles. La collaboration entre les deux domaines
est permanente et les Collaborateurs font partie de la même équipe. Deux Co-Responsables supervisent les
deux domaines et sont responsables conjointement du Secteur.
La mise en place organisationnelle fut un travail particulièrement intense pour tous les acteurs impliqués. L’en-
semble des Collaborateurs a fourni une somme de travail conséquente et a su faire preuve d’adaptation face aux
exigences liées aux leurs nouvelles fonctions.
La stabilisation des différents processus sera réalisée d’ici au deuxième trimestre 2010. Ainsi, nous serons prêts
à relever les nouveaux défis et projets de l’année 2010, tels que celui mené par le Service des Assurances
Sociales et de l’Hébergement (SASH) concernant la promotion du bénévolat organisé dans le cadre du maintien
à domicile et de l’intégration sociale des personnes âgées.
L’enjeu majeur pour notre Secteur réside toutefois dans l’obtention de subventions pour nos différentes presta-
tions. Dans cette optique, un accord de collaboration a été signé le 18 décembre 2008 entre ASANTE SANA et
la Croix-Rouge vaudoise pour le transport des personnes à mobilité réduite vivant à domicile dans la région du
Chablais. Ce nouvel accord règle les modalités de subventionnement de notre Service des Transports Croix-
Rouge pour le district d’Aigle. Un projet semblable est actuellement en cours de développement dans la région
de La Côte.
Un des Principes Fondamentaux de la Croix-Rouge est le Volontariat. En effet, le cœur de nos activités ne pour-
rait pas battre sans l’afflux constant des Bénévoles. Durant l’année 2009, nous avons mis l’accent sur deux
grandes activités promotionnelles. La première s’est déroulée durant l’été. Nous avons bénéficié du soutien du
Paléo Festival en tant qu’organisme social invité à l’édition 2009. Notre stand, tenu six jours grâce à l’engage-
ment de 44 Collaborateurs et Bénévoles, a permis à la Croix-Rouge vaudoise de présenter ses différentes acti-
vités et de promouvoir ainsi le bénévolat auprès d’un public nombreux et coloré. La deuxième activité s’est
déroulée en plusieurs étapes. Nous avons participé aux fêtes d’accueil des futurs retraités dans les villes de Lau-
sanne, Nyon, Renens et Yverdon-les-Bains, grâce à l’Association AGORA dont nous sommes membres. Ces
événements sont des occasions d’être présents sur le terrain et d’assurer par conséquent une visibilité à la
Croix-Rouge vaudoise.
Nous conclurons en relevant l’engagement de l’ensemble des Collaborateurs du Secteur durant cette année par-
ticulièrement éprouvante. Ils ont su répondre aux nombreuses sollicitations des bénéficiaires et des Bénévoles,
tout en s’engageant pour la mise en place de la nouvelle structure du Secteur Social et Bénévolat.
Encore merci !

8
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

Bilan au 31.12 2009 2008


ACTIFS CHF CHF
Actifs circulants 3'847'505.05 1'997'469.49
Actifs immobilisés 856’084.49 2'086'685.64
TOTAL ACTIFS 4'703'589.54 4'084'155.13

PASSIFS
Capitaux étrangers à court terme 557'955.10 1'023'094.83
Capitaux étrangers à long terme 43'000.00 1'932'675.00
Capital des fonds 712'763.20 549'800.10
Capital de l’organisation 3'389'871.24 578'585.20
TOTAL PASSIFS 4'703'589.54 4'084'155.13

Compte d’exploitation de l’exercice 2009 2008


PRODUITS D’EXPLOITATION CHF CHF
Produits de dons 1'915'712.36 1'944'930.75
Produits de marchandises 122'540.30 129'602.80
Produits de prestations 1'801'271.04 1'924'637.26
Produits des contributions 2'745'980.75 2'424'340.03
TOTAL DES PRODUITS D’EXPLOITATION 6'585'504.45 6'423'510.84

CHARGES D’EXPLOITATION
Charges du personnel 4'787'285.20 5'197'263.40
Charges marchandises 31'454.90 35'458.10
Charges sur prestations 92'092.13 107'219.85
Ch. membres et campagne de fonds 166'868.55 238'081.30
Charges locatives 622'465.55 625'741.65
Entretien et réparation 16'087.75 5'365.23
Frais de véhicules 12'348.55 13'315.22
Assurances diverses 14'332.40 13'118.30
Frais divers d’exploitation 395'923.75 331'932.50
Frais de publicité et de RP 27'754.30 67'807.35
Frais de contentieux 6'552.85 11'412.10
Attribution/Dissolution Ducroire 8'400.00 -32'400.00
Amortissement immobilisations corp. 127'893.17 216'121.14

TOTAL DES FRAIS D’EXPLOITATION 6'309'459.10 6'830'436.14


RÉSULTAT D’EXPLOITATION 276'045.35 -406'925.30
RÉSULTAT FINANCIER -104'925.56 -222'000.55
AUTRES RÉSULTATS 2'803'129.35 -29'141.16
RÉSULTAT DES FONDS -2'643'672.41 258'740.95
RÉSULTAT DE L’EXERCICE 330'576.73 -399'326.06

ATTRIBUTIONS/PRÉLÈVEMENTS -330'576.73 399'326.06


9
Les Comptes ainsi que le Rapport des vérificateurs peuvent être obtenus sur demande.
Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

COMITÉ
M. Michel Surbeck Président
Mme Marlyse Dormond Béguelin Vice-Présidente
M. Christian Puhr Vice-Président et Trésorier
M. Marcel-Jacques Bacca Membre
Mme Ginette Duvoisin Membre
M. Fabrice Ghelfi Membre
Mme Marie-Louise Hefti Membre
← 22.06.09
Me Boris Heinzer Membre
M. Jean-Louis Mathys Membre
← 22.06.09
Mme Catherine Matter Membre
M. Jean-Jacques Monachon Membre
Me Antoine Perrin Membre
M. Valentin Popesco Membre
Me Cornelia Seeger Tappy Membre

DIRECTION
M. Claude Gross Directeur
Mme Carine Wick Directrice adjointe

PRINCIPAUX DONATEURS
M. et Mme Gilles Concordel M. Robert Pollak
De Rham SA Private Drinks Sàrl
Fondation Dr Alfred Fischer Ricoh (Suisse) SA
Fondation du Denantou M. Peter Schönenberg-Zülli
Fondation Ernest Matthey M. Ardeshir Sem Zahedi
Fondation Game Société Vaudoise d’Utilité Publique
M. Jésus Garcia Soft-IS
Mme Ilona Hammer-Lee Tetra Laval International SA
Huber Transports & Déménagements Sàrl The Herrod Foundation
Kiwanis Club Vevey-Montreux TL-Transports Publics de la Région Lausannoise SA
Kol Trading & Consulting Sàrl UBS SA
KPMG Union Suisse des Professionnels de l’Immobilier (Vaud)
Philip Morris International Management SA Usines Métallurgiques de Vallorbe SA
Mme Marie-Jeanne Picard

Nous remercions également les Pouvoirs publics pour les subventions qu’ils nous accordent
ainsi que les organisateurs du Bal de bienfaisance de la Croix-Rouge suisse pour leur don.
Dans l’impossibilité de publier le nom de tous nos Donateurs,
nous tenons à les remercier chaleureusement.

10 LA COTISATION MINIMALE DES MEMBRES EST FIXÉE À CHF 40.–


Croix-Rouge suisse
Section vaudoise

LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA CROIX-ROUGE

Humanité Né du souci de porter secours sans discrimination aux blessés des champs de
bataille, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge,
sous son aspect international et national, s’efforce de prévenir et
d’alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes. Il tend à proté-
ger la vie et la santé ainsi qu’à faire respecter la personne humaine. Il favorise
la compréhension mutuelle, l’amitié, la coopération et une paix durable entre
tous les peuples.

Impartialité Il ne fait aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition


sociale et d’appartenance politique. Il s’applique seulement à secourir les indi-
vidus à la mesure de leur souffrance et à subvenir par priorité aux détresses
les plus urgentes.

Neutralité Afin de garder la confiance de tous, le Mouvement s’abstient de prendre part


aux hostilités et, en tout temps, aux controverses d’ordre politique, racial,
religieux et idéologique.

Indépendance Le Mouvement est indépendant. Auxiliaires des pouvoirs publics dans leurs
activités humanitaires et soumises aux lois qui régissent leur pays respectif,
les Sociétés nationales doivent pourtant conserver une autonomie qui leur
permette d’agir toujours selon les principes du Mouvement.

Volontariat Il est un mouvement de secours volontaire et désintéressé.

Unité Il ne peut y avoir qu’une seule Société de la Croix-Rouge ou du Croissant-


Rouge dans un même pays. Elle doit être ouverte à tous et étendre son action
humanitaire au territoire entier.

Universalité Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, au sein


duquel toutes les Sociétés ont des droits égaux et le devoir de s’entraider, est
universel.

11