Vous êtes sur la page 1sur 12

Au service des enfants et des jeunes du canton de Vaud

1. Appui pédagogique
2. Aide à l’insertion socioprofessionnelle
3. Participation et citoyenneté
c ti v i té
4. Accueil de l’enfance
p o r t d ’a
5. Information et prévention R a p 7 - 2 0 0 8
2 0 0
1. Appui pédagogique
Service d’appuis scolaires

2441 appuis ont été organisés au


cours de l’année scolaire 2007- D urant l’année scolaire 2007-2008, le CVAJ a traité 2441 dossiers d’appuis scolaires, soit 227 de plus que
l’année précédente: plus d’un quart de ces appuis a été organisé pour des élèves du cycle de transition,
45% pour des élèves de la voie secondaire, 10% pour des gymnasien-ne-s.
2008 pour des écolier-ère-s et des gymnasien-
ne-s (1287 filles, 1154 garçons): 1504 nouvel- La personne qui téléphone au SAS fait généralement partie de l’entourage de l’élève (87% des demandes).
les demandes et 937 appuis qui se poursui- Assistant-e-s sociaux-ales, éducateur-trice-s et enseignant-e-s font également appel au SAS. L’appui individualisé
vaient. ne dépasse que rarement une (près de 75% des appuis) à deux heures (25 %) hebdomadaires.

1105
Dans tous le canton de Vaud, le Service d’appuis scolaires du CVAJ collabore avec
personnes faisaient partie du un réseau de plus de 1100 répétiteur-trice-s ayant des formations et des expérien-
réseau de répétiteur-trice-s à ces diverses, principalement des étudiant-e-s qui ont besoin d’un petit job
mi-mai 2008. (gymnasien-ne-s: 34% / étudiant-e-s, diplômé-e-s: 60% / enseignant-e-s: 6%).
Les personnes intéressées à fonctionner comme répétiteur-trice doivent s’inscrire et
Le fonctionnement du Service d’appuis scolaires (SAS) est participer à une séance d’information au cours de laquelle leur sont précisées les
rendu possible grâce au soutien financier de l’Etat de Vaud, de attentes et recommandations du CVAJ. En 2007-2008, le CVAJ a organisé 38 séan-
la commune de Lausanne et de quelques autres communes
vaudoises.
ces d’information à Lausanne, auxquelles se sont ajoutées 7 rencontres décentrali-
sées à La Tour-de-Peilz, Morges (2), Nyon (2), Gland et Yverdon.

337 appuis ont été organisés pour les


jeunes en formation profession- E n 2007-2008, le CVAJ a traité 337 demandes d’appuis scolaires pour les jeunes en formation professionnelle:
les apprenti-e-s qui suivent une formation commerciale sont les principaux-pales demandeur-euse-s d’appuis
(près de 60%), dont plus de deux tiers de filles. Des appuis ont été mis en place pour des apprenti-e-s dans 42
nelle (169 filles et 168 garçons).
professions des métiers de l’artisanat. Ces cours d’appuis individualisés sont suivis en majorité par des jeunes
âgé-e-s de 17 à 21 ans.

S’ajoutant à l’offre d’appuis individualisés du CVAJ, la prestation App-App (Appuis Apprenti-e-s) a permis, en
Service d’appuis scolaires 2007-2008, l’organisation et le financement de 25 modules d’appuis pour des apprenti-e-s du Nord vaudois. Cela
Responsable: Mme I. Thièry a offert une solution à 156 apprenti-e-s en difficulté. Chaque module est mis en place pour des groupes compre-
avec l’équipe du Service d’appuis scolaires:
Mmes C. Ellenberger, E. Gourdet, K. Mrazek, I. Privet nant quatre apprenti-e-s au maximum et dans différentes branches: mathématiques, économie-comptabilité,
sas@cvaj.ch anglais, français, allemand, électrotechnique, etc. La prestation App-App qui a démarré en automne 2005 est le
 021 613 40 40 fruit d’une collaboration entre l’Association de développement du Nord vaudois (ADNV), TEM et le CVAJ. Depuis
Ont participé à l’activité du SAS durant l’année scolaire 2007-
septembre 2008, une collaboration avec la COREB permet de proposer également des modules App-App dans la
2008: Mlles U. Zweifel et J. Buégelin (stagiaires). Broye.
2. Aide à l’insertion socioprofessionnelle

Tremplin vers la vie active

200 interventions d’une demi-


journée (3 périodes) ont eu lieu
dans 12 écoles professionnelles du canton.
T remplin vers la vie active est un cours en trois
modules centré sur la recherche d’un premier
emploi: 1. Le bilan et projet professionnel / 2. L’offre

2650
d’emploi / 3. L’entretien d’embauche. Le module le
apprenti-e-s environ ont
plus demandé est celui de l’entretien d’embauche,
bénéficié des prestations des
particulièrement apprécié pour son approche
formateurs du CVAJ.
«patrons»: 108 interventions (54%).

83 % de taux de satisfaction exprimé


lors des évaluations réalisées à l’issue
du cours.
Les prestations de formation du Centre vaudois d’aide à la jeunesse sont certifiées eduQua. Dans ce cadre,
nous avons étoffé notre évaluation de critères de satisfaction et mis sur pied un indice de progression qui nous
permet d’analyser, tout au long de l’année, la qualité et la pertinence de notre travail. L’analyse de cette année
a mis en évidence le fait que les jeunes que nous avons rencontrés lors de nos interventions estiment avoir
Ont participé à l’animation des cours augmenté leur confiance en eux/elles et progressé (amélioré leurs compétences) dans leurs connaissances:
Tremplin vers la vie active en 2007-2008: • des techniques de recherche d’emploi;
Mmes Marie Rampazzo et Fabienne Rigolet, ainsi que
MM. Michel Anderegg, Christophe Annaheim, Philippe Comte, • du marché du travail.
Pierre Nendaz, Pascal Turrian et Nicolas Wüthrich.

15 brochures thématiques Tremplin vers


la vie active News.
Autres services: le site internet tremplin-news.ch destiné aux apprenti-e-s et les brochures Tremplin vers
la vie active News (à ce jour 15 numéros qui offrent des informations, des trucs et astuces pour une recherche
d’emploi efficace).

Tremplin vers la vie active, c’est également un service individuel après le cours, gratuit et confidentiel pour
tous les jeunes qui le souhaitent. Les formateur-trice-s du cours répondent par téléphone ou sur internet aux
questions des jeunes concernant l’insertion professionnelle: au cours de l’année scolaire 2007-2008, 92 jeunes
ont utilisé cette possibilité de coaching individuel.
Le Service Tremplin vers la vie active de même que les
Si les interventions dans les écoles permettent d’informer les apprenti-e-s sur les techniques actuelles en matière
cours d’appuis individualisés aux apprentis sont des mandats
confiés au CVAJ par la Direction générale de la formation de recherche d’emploi, le suivi individuel est sollicité par les jeunes afin de rendre ces outils concrets et de dé-
postobligatoire (DGEP) boucher sur un dossier de candidature pertinent, et de préparer le ou les entretiens qui y sont associés.
Itinéraire vers l’emploi

353 jeunes (187 filles et 166 gar-


çons) ont bénéficié de la mesure
Itinéraire vers l’emploi depuis son lancement
D epuis septembre 2003, le CVAJ développe la presta-
tion Itinéraire vers l’emploi destinée aux jeunes
primo-demandeur-euse-s d’emploi qualifié-e-s ou semi-
en septembre 2003 et jusqu’à fin juin 2008. qualifié-e-s.
Age moyen des bénéficiaires: 20,4 ans. La La particularité de la mesure Itinéraire vers l’emploi est
mesure a été utilisée par les conseiller-ère-s son adaptation à la situation de chaque participant. Le
de 13 offices régionaux de placement (ORP). programme de formation personnalisé est défini lors du
premier entretien individuel. Un «itinéraire» est choisi et
sert alors de fil rouge pendant les sept semaines que
dure le suivi, à raison de deux demi-journées par se-
maine.
A partir de la trame classique «Bilan et projet profession-
nel – Offres et CV – Entretien d’embauche», Itinéraire
vers l’emploi développe plusieurs autres aspects: confir-
mation de l’orientation, travail sur la motivation et l’image
Le CVAJ a obtenu en 2004 le Certificat suisse de de soi, amélioration de l’organisation personnelle, prépa-
qualité pour les institutions de formation continue ration ou analyse de démarches concrètes de recherche
eduQua pour ses deux prestations Tremplin vers la d’emploi, etc.
vie active et Itinéraire vers l’emploi.
Comme pour le service Tremplin vers la vie active, les
formateur-trice-s sont cadres ou responsables d’entre-
prise, ce qui leur assure une excellente connaissance des
besoins actuels du marché du travail.

La baisse du nombre de demandeur-euse-s d’emploi s’est fait sentir sur la participation au cours durant le prin-
temps 2007. Pendant quelques mois, nos participant-e-s ont trouvé plus rapidement un emploi. Avec l’arrivée
des jeunes ayant terminé leur formation, la fréquentation a repris, dès la fin de l’été, à un niveau moins élevé.
Tremplin vers la vie active Depuis, les inscriptions sont régulières. Notre formation répond toujours au besoin de savoir se présenter cor-
et Itinéraire vers l’emploi: rectement pour être embauché. Les entreprises ne peuvent engager les bonnes personnes que sur la base d’une
Responsables des services: présentation adéquate des compétences et qualités personnelles. Les services des ressources humaines embau-
Mme C. Dettwiler  079 276 01 23 chent aujourd’hui davantage, mais sur la base d’un recrutement minutieux et d’examens approfondis. Il est
et M. N. Wüthrich  079 212 52 54 nécessaire de former les jeunes à offrir leurs services efficacement et professionnellement. Les deux parties sont
tva@cvaj.ch
finalement gagnantes: les demandeur-euse-s d’emploi décrochent plus rapidement des postes de travail qui leur
La mesure «Itinéraire vers l’emploi» fait l’objet d’un accord conviennent, ainsi leur embauche est durable et l’entreprise fait des économies, car le recrutement est plus
de prestations entre le Service de l’emploi (SDE) et le CVAJ. souvent réussi sur le long terme.
TEM

268 jeunes ont été suivis par les


maître-sse-s socioprofessionnel-
Conseiller-ère-s aux apprenti-e-s (CApp) / Maître-sse-s socioprofesionnel-le-s (MSP)

E
le-s depuis le démarrage de la mesure en mars
n réponse aux constats établis depuis plusieurs années
1999 jusqu’en juillet 2007. Sur 158 jeunes (ruptures, redoublements, échecs en fin de formation),
ayant quitté la mesure, 102 ont réussi leur la mesure TEM offre une double prestation aux apprenti-e-s
CFC (65%), dont 91 sans effectuer d’année du canton de Vaud:
supplémentaire.  Une intervention rapide et un accompagnement adapté

3548
en cas de risque de rupture ou de rupture. Les conseiller-
suivis ont été proposés par les
ère-s aux apprenti-e-s (CApp) proposent ces prises en
conseiller-ère-s aux apprenti-
charge courtes. Les CApp interviennent principalement sur
e-s entre mai 2001 et août 2008.
signalement du réseau des écoles professionnelles (doyen-
La situation de 7 jeunes sur 10 est résolue
ne-s, médiateur-trice-s, infirmier-ère-s, enseignant-e-s),
après l’intervention des conseiller-ère-s aux
mais également à la demande des apprenti-e-s ou de leurs
apprenti-e-s. parents. Les maître-sse-s d’apprentissage et les commissai-
res professionnel-le-s font aussi appel à eux/elles.
Association TEM  Un appui sociopédagogique individualisé ou en groupe, adapté à la progression du/de la jeune (en durée et
MM. P. Monney et P. Recrosio (porteurs) en intensité) et une aide si des difficultés surgissent en entreprise. Des maître-sse-s socioprofessionnel-le-s
S. Lehmann (coordinateur) (MSP) proposent cet appui sur la durée de la formation professionnelle aux apprenti-e-s en voie CFC.
 Av. de Sévelin 4b, 1007 Lausanne
Le dispositif TEM est formé actuellement de 5 conseiller-ère-s aux apprenti-e-s (CApp) qui interviennent dans
info@t-e-m.ch ̶ www.t-e-m.ch
16 écoles professionnelles et de 6 maître-sse-s socioprofessionnel-le-s (MSP) réparti-e-s dans 4 antennes:
Créée en septembre 2003, l’association TEM Yverdon, Lausanne, Montreux et Morges.
En partenariat
est formée du Centre vaudois d’aide à la
jeunesse (CVAJ) et de Jet Service (secteur Pour la gestion de la prestation Conseiller-ère-s aux apprenti-e-s et maître-sse-s socioprofessionnel-le-s, l’association TEM a reçu
Jeunes et travail du CSP Vaud). un mandat de la Direction générale de l’enseignement postobligatoire du canton de Vaud (DGEP).

Intervenant-e-s ACCENT

231 jeunes ont composé les deux


premières volées de jeunes
suivi-e-s par ACCENT dans le cadre du pro-
M andatée par le DSAS, l’association TEM, s’appuyant sur les compétences acquises dans le domaine de
l’appui aux apprenti-e-s en difficulté en entreprise et/ou aux cours professionnels, propose depuis le
1er novembre 2006 un ACCompagnement en ENTreprise destiné et adapté aux jeunes mis-e-s au bénéfice du
gramme FORJAD. programme FORJAD.

La mesure d’insertion sociale (MIS) ACCENT fait l’objet d’une convention de collaboration entre le Service de prévoyance et d’aide
sociales (SPAS) et l’association TEM.
Mobilet’
L'association Mobilet’ développe trois mesures destinées aux jeunes de la région lausannoise:

Semestre de motivation

369 jeunes ont participé à la mesure


SeMo de septembre 2007 à fin
août 2008: 200 garçons et 169 filles pour une
L e Semestre de motivation (SeMo) est une des mesures actives prévues par la loi sur l’assurance-chômage.
Elle est destinée en priorité aux jeunes sans solution professionnelle à la fin de leur scolarité obligatoire. Le
but est de dégager un projet professionnel réaliste et réalisable, trouver un débouché ̶ augmenter ses compé-
moyenne d’âge de 17 ans et 7 mois. tences professionnelles par la pratique (d’ateliers, de stages en entreprise, de participation à des chantiers

70
d’utilité publique) ̶ s’exercer aux réalités du monde professionnel, se préparer à en affronter les exigences
% des jeunes sorti-e-s de la mesure (aptitudes et attitudes professionnelles).
ont trouvé une solution (formation
professionnelle, études, travail, centre spécia- Le Semestre de motivation de la région lausannoise se déroule à Renens sur deux sites: le premier est destiné à
lisé, etc.). la prise en charge individuelle et au coaching des jeunes suivis par des référent-e-s, conseiller-ère-s socio-
professionnel-le-s; le second est dédié aux ateliers et aux modules qui assurent la formation préprofessionnelle.

La mesure SeMo de la région lausannoise fait l’objet d’un accord de prestations entre le Service de l’emploi (SDE) et l’association
Mobilet’.

BIO OL+

L 'expérience de Mobilet’ en matière de coaching a été utilisée pour proposer aux jeunes de l’Ouest lausannois
une formule d’accompagnement, sur 20 à 30 demi-journées, qui permette à des jeunes «désocialisés» de
rejoindre une mesure de transition ou directement une formation professionnelle. Les deux axes principaux de ce
programme sont l’établissement d’un bilan complet de la situation du jeune et la mise sur pied d’un projet profes-
sionnel.
Mobilet’
Le programme BIO OL+ est soutenue financièrement par 5 communes: Renens, Bussigny, Chavannes-près-Renens, Ecublens et
Directeur de l’association: M. M. Reymond Prilly.
 Ch. du Chêne 7 et 18, 1020 Renens
 021 623 63 73 ̶ Fax 021 623 63 74
www.mobilet.ch ̶ info@mobilet.ch
BIP Jeunes

L
Responsable du BIO OL+: M. F. Courvoisier
Responsable du BIP Jeunes: M. F. Proccaci a mesure BIP Jeunes (Bâtir l’Intégration Professionnelle) s’inscrit dans le programme FORJAD. Elle se
décline en trois phases: la construction du projet ̶ la confrontation avec la réalité (stages) ̶ la mise en
pratique (préparation à l’entrée en formation ou en emploi). La mesure peut accueillir entre 12 et 15 jeunes. Elle
L’association Mobilet’ – formée de la Maison
En partenariat a été mise en place depuis août 2007.
des jeunes, de Jet Service et du CVAJ – a
mis en place dès mars 1998 le Semestre de
motivation de la région lausannoise. La mesure BIP Jeunes fait l’objet d’un accord de prestations entre le Service de prévoyance et d’aide sociale (SPAS) et l’associa-
tion Mobilet’.
3. Participation et citoyenneté

Groupe d’intérêt jeunesse


430 projets soutenus par le Groupe
d’intérêt jeunesse depuis le début
de son activité en septembre 2000 (365 pré-
U n peu partout dans le canton, des jeunes prennent l’initiative de projets qu’il vaut la peine de promouvoir.
Depuis septembre 2000, le Groupe d’intérêt jeunesse soutient les initiatives de ces jeunes, mais appuie
également, à la demande, les communes qui veulent développer des actions dans le domaine des activités ex-
sentés par des jeunes et 65 interventions à la trascolaires. Un duo de promoteurs sillonne le canton à la rencontre des jeunes qui ont besoin d’un soutien mé-
demande de communes); 169 projets ont thodologique ou financier pour réaliser leur projet, conseille les communes désireuses de développer des actions
bénéficié d’un soutien financier. dans le domaine des activités extrascolaires.

6
Par son action cantonale, ses contacts avec les jeunes, les autorités communales, les professionnel-le-s de l’ani-
guides pratiques édités par le Groupe
mation, le Groupe d’intérêt jeunesse prend le pouls des besoins et rassemble les questions du terrain. Pour ap-
d’intérêt jeunesse.
porter des réponses concrètes, il produit des guides pratiques gratuits sur des sujets liés à la mise en œuvre de
projets: 1. Un skatepark dans sa commune, pourquoi pas? / 2. Association ou fondation, quelles différences? /
3. La recherche de fonds, mission impossible? / 4. Créer et gérer une association… Pourquoi, comment? /
5. Médiatiser son projet, comment faire? / 6. Budget et compta, un casse-tête?
A paraître début 2009: un guide «hors série» destiné aux jeunes et intitulé: Fô k’sa bouge! Un guide pratique
pour réaliser un projet de A à Z. Le Groupe d’intérêt jeunesse a par ailleurs publié, en septembre 2006, un guide
à l’usage des communes Des jeunes et des projets.
En pa rtenaria t
Le Groupe d’intérêt jeunesse est formé de
l’association AVEC, de pro juventute et du
CVAJ.

Une convention de collaboration lie le Groupe d’intérêt


jeunesse au Service de protection de la jeunesse (SPJ).

Groupe d’intérêt jeunesse


Promoteurs «projets jeunesse»:
MM. C. Cioffi et P. Corajoud
 Ch. de Pré-Fleuri 6, 1006 Lausanne
 021 624 30 43
www.groupeinteretjeunesse.ch
4. Accueil de l’enfance

Vallée de la Jeunesse
L a Vallée de la Jeunesse à Lausanne est un site unique en Suisse grâce à la
diversité et à l’originalité de son offre d’accueil et d’animation. Le programme
proposé par le CVAJ est composé de plusieurs prestations destinées aux enfants et
à leur famille:

21526 passages d’enfants et


d’adultes les accompa-
gnant ont été enregistrés à l’Accueil parents-
L’Accueil parents-enfants est un lieu de jeux
et de rencontres pour les enfants de la naissance
à 5 ans et leurs parents ou accompagnants, ainsi

289
enfants de mars 2001 à fin décembre 2007. que pour les futurs parents. Ces échanges ont
enfants ont été accueillis à lieu dans une ambiance plurilinguistique! Une
l’Espace-bébés durant la même brochure d’information concernant l’Accueil pa-
période. rents-enfants a été traduite en anglais, allemand, albanais, italien, portugais,
espagnol, serbo-croate-bosniaque, somalien, turc, arabe et tamoul!
Accueil parents-enfants + Espace-bébés: L’Espace-bébés est un lieu d’accueil ponctuel pour les enfants de 8 semaines à
Mmes V. Junod Lo Russo, I. de Muralt, I. Costa Mouny, 2 ans et demi. Il offre un relais, une écoute, un soutien à des familles vivant des
C. Gauthier, A. Jaunin réalités diverses.

Le CVAJ a mis en place, dès le mois de septembre 2006, une

286
nouvelle formule d’accueil: les Ateliers de la Maison de
enfants ont bénéficié de la nou- l’Enfance destinés aux enfants de 2 ans et demi à 4 ans et
velle formule d’ateliers à thèmes demi ainsi qu’aux écolier-ère-s en école enfantine (le mercre-
d’août 2006 à mai 2008. di). Ces ateliers proposent des modules sur plusieurs semai-
nes avec des thèmes variés. En 2007-2008: 1001 fleurs, Les
halte-jeux

techniques de peinture, Rond-Flocon, Musiques et instruments du monde, A la


découverte des couleurs.
Un thème annuel sert de fil rouge pour la décoration des lieux ainsi que pour les
fêtes. En 2007-2008: Mise en boîte.
Ateliers de la Maison de l’enfance: Des Ateliers familles, organisés le samedi après-midi, ont été lancés à la fin du
Mme J. Aloise (responsable pédagogique) + Mmes C. Castro,
printemps 2007 sur le thème de La trace, en exploitant les espaces extérieurs du
C. Humbert Froidevaux, I. Ortiz-Dufour, M. Pereira,
site de la Vallée de la Jeunesse. En 2008, 6 ateliers ont été proposés sur le thème
N. Winistörfer (éducatrices de l’enfance), M. Cadinot
(apprentie ASE) du conte Il était une fois…
Le Centre aéré propose, aux vacances d’été et d’automne, des semaines à thème destinées
aux enfants de 5 à 11 ans: Tourni’coton (été 2007), Jette-toi à l’eau! (été 2008), à la Vallée
de la Jeunesse et à Sauvabelin; Ainsi font, font, font… (automne 2007), à la Vallée de la
Jeunesse; Un monde en couleurs (été 2007), La Magie du son (automne 2007), Copain des
peintres (été 2008), à Rovéréaz.

22 expositions présentées par le pro-


gramme d’éveil de la Vallée de la
Jeunesse de novembre 2000 à fin juin 2008,
Le programme d’éveil culturel propose deux à trois fois par année des expositions pour
petits et plus grands, jusqu’à 11-12 ans. En 2007-2008:
• L’Ile aux machines, du 6 novembre 2007 au 27 janvier 2008, invitait les enfants à se
dont 7 en collaboration avec l’Espace des promener dans une île un peu particulière où se trouvaient de drôles de machines surdi-
inventions. mensionnées!

103
Le Roi sommeil, du 9 février au 20 avril 2008, proposait une visite au royaume du
visiteurs par jours, telle est la

sommeil, dont la durée était celle d’une agréable sieste!
fréquentation moyenne enregis-
Quel artiste ce Matisse! présentait l’univers de l’artiste français Henri Matisse, sa
trées sur les trois expositions présentées en-

façon de peindre pleine de joie, d’énergie et de couleurs!
tre novembre 2007 et fin juin 2008.

Les caisses à outils de Jean Tinguely, première exposition produite par le CVAJ (35 000 entrées sur 20 mois
d’ouverture!), poursuivent leur périple. Elles ont été exposées du 15 septembre au
10 février 2008 dans l’Il Museo in Erba à Bellinzone (TI). Elles seront encore présentées à
Chêne-Bougeries (GE) en novembre 2008 et à Saint-Raphaël (F) en janvier-février 2009.

Le CVAJ a coproduit avec le Musée en herbe de Paris l’ex-


position Les Boîtes à secrets de Niki, qui sera présentée
de janvier à juin 2009 à la Vallée de la Jeunesse. Par le jeu,
elle retracera le parcours de l’artiste à travers la découverte de ses œuvres.

Le CVAJ collabore avec l’Espace des inventions (EdI) pour l’animation du Club des petits inventeurs qui
accueille ses «scientifiques en herbe» autour de différents thèmes.
Une nouveauté cet été 2008: un club organisé en juillet et en août, entre deux périodes de centres aérés. Au
menu: des expériences et des bricolages: une lampe de poche anti-monstre, un zootrope lunaire, une veilleuse
Coordinateur de la Vallée de la Jeunesse et responsable du crépusculaire et un mobile sonore!
secteur animation: La collaboration avec l’EdI se poursuit aussi autour de la conception et de l’animation des Ateliers Sciences.
M. R. Besse + Mlle N. Tharin (animatrice)
Ils ont été organisés de 2004 à 2007 sur le thème de l’eau, dans le cadre des APEMS lausannois. Depuis octobre
Administration: Mme V. Anex
2007, les ateliers ont lieu dans les centres aérés urbains, chaque saison ayant son thème; en automne: la forêt,
Intendance: Mme M. Puentes, M. C. Calcagno
 Vallée de la Jeunesse 1, 1007 Lausanne
le bois; en hiver: l’eau et la glace; au printemps: insectes de la forêt; en été: la rivière.
 021 316 68 88
www.valleedelajeunesse.ch
info@valleedelajeunesse.ch La Vallée de la Jeunesse est un service du CVAJ subventionné par la Ville de Lausanne.
Jardin-Famille
15 ans d’activité du Jardin-Famille mar-
qués en juin 2008 par une exposition
au Forum de l’Hôtel de Ville à Lausanne.
L e Jardin-Famille à Lausanne a mis un terme à son activité à fin septembre 2008. Depuis avril 2003, la
crèche familiale aura vu passer dans ses murs plus de 650 enfants chez 109 assistantes maternelles. Le
modèle d’appui et d’accompagnement du Jardin-Famille aura largement contribué au développement de la
«formation» des accueillantes dans le canton (cours de base, relais-contacts).

L’AMIFA
L’AMIFA est un service de la Plateforme lau-
En partenariat
sannoise pour l’accueil familial de jour, asso-
ciation formée de l’APEF et du CVAJ. Le fonc-
M andatée par la Ville de Lausanne, l’Association pour l’entraide familiale (APEF) et le CVAJ ont regroupé les
activités du Service d’accueil d’enfants et du Jardin-Famille (préavis 2007/57 adopté par le Conseil commu-
nal le 22 avril 2008). Issu de ce regroupement, la Plateforme lausannoise pour l’accueil familial (PLAF)
tionnement de l’AMIFA est subventionné par la Ville de
Lausanne. a lancé son nouveau service, L’AMIFA (L’Accueil en MIlieu FAmilial), localisé à la rue du Valentin 12, à Lau-
sanne. L’AMIFA est l’employeur et gère depuis le 1er octobre 2008 le suivi de quelque 120 mamans de jour et
L’AMIFA assistantes maternelles.
Directrice: Mme C. Guex Sur le même principe que le Jardin-Famille, L’AMIFA organise l’accueil individualisé d’enfants dès l’âge de 3 mois
 Rue du Valentin 12, 1004 Lausanne jusqu’à 12 ans, au domicile d’accueillantes en milieu familial. L’AMIFA offre en plus à ces enfants la participation
 021 312 28 04 régulière à des activités d’éveil. En effet, une fois par quinzaine, les enfants rejoignent le jardin d’enfants avec
leurs accueillantes en milieu familial. Ces dernières participent dans le même temps à des rencontres de forma-

Accueil familial de jour


tion continue.

1115 accueillantes en milieu fami-


lial ont participé aux cours de
base et rencontres de soutien organisés par la
D epuis le 1er janvier 2007, la CIAFJ organise, de manière décentralisée, les éléments de formation des
accueillantes en milieu familial, tels qu’ils sont prévus dans la LAJE. En 2007, 10 cours d’introduction et
58 rencontres de soutien ont été organisés.
CIAFJ en 2007. La nouvelle loi sur l’accueil de jour des enfants (LAJE) prévoit la participation à un cours de base durant la
période où l’accueillante en milieu familial est au bénéficie d’une autorisation provisoire, puis à la participation à
Communauté d’intérêt
une rencontre de soutien chaque année. La CIAFJ a reçu de la Direction générale de l’enseignement posto-
pour l’accueil familial de jour
bligatoire (DGEP) le mandat de produire cette formation (les cours d’introduction en 8 rencontres de 3 heures
Mme M. Wick-Clerc, responsable de formation
Mme M.-C. Ischer, responsable administrative
chacune et les rencontres de soutien, le tout décentralisé dans les régions).
 Ch. de Pré-Fleuri 6, 1006 Lausanne
 021 566 72 00
www.ciafj.ch ̶ info@ciafj.ch

En partenariat La CIAFJ est une association formée du


CVAJ, de l’Entraide familiale vaudoise et de L’activité de la Communauté d’intérêt pour l’accueil familial de jour fait l’objet d’un mandat de la Direction générale de l’ensei-
Pro Jour Vaud. gnement postobligatoire (DGEP) à la demande du Service de protection de la jeunesse (SPJ).
Petite Enfance Pool
10 ans au service des haltes-jeux et jar-
dins d’enfants du canton R éparties sur l’ensemble du canton, les petites structures d’accueil ̶ haltes-jeux et jardins d’enfants ̶ se
sentent souvent isolées et démunies. Elles bénéficient depuis 1998 du soutien apporté par le Service iti-
nérant d’appui pédagogique, un service développé par l’association Petite Enfance Pool (PEP). Deux conseil-
lères pédagogiques de PEP sillonnent le canton afin d’offrir différentes prestations aux professionnelles et ani-
L’association Petite Enfance Pool (PEP) est matrices de ces lieux: conseil pédagogique, entretiens, visites, organisation de rencontres régionales à thème et
En partenariat
formée de l’Entraide familiale vaudoise de conférences. PEP répond aux préoccupations du terrain liées à l’amélioration de la prise en charge des en-
(EFV), de la Fédération des structures
fants, au développement du partenariat éducatif avec les parents ou encore concernant les questions de préven-
d’accueil de l’enfance (FSAE) du canton de
tion et d’intégration (115 visites à la demande et 15 rencontres régionales organisées en 2007).
Vaud et du CVAJ.
Un appui logistique, sous forme de conseils sur les questions de gestion administrative et financière qui se po-
Petite Enfance Pool sent aux structures d’accueil, complète l’appui pédagogique apporté aux structures dites à temps d’ouverture
Mmes F. Guinchard-Hayward et L. Vassalli restreint (TOR).
(conseillères pédagogiques)
M. E. Favre (conseiller logistique) En 2007 et 2008, l’activité de Petite Enfance Pool a été soutenue financièrement par la Fondation pour l’accueil de jour des
 021 617 04 00 enfants (FAJE).

5. Information et prévention
Messages aux parents
646 «nouveaux» parents qui en ont
fait la demande ont reçu gratuite-
ment les 12 premiers mois des Messages aux
D onner aux parents des informations utiles au quotidien concernant chaque étape
du développement de leur enfant et renforcer les compétences parentales sont
deux des objectifs de la diffusion des Messages aux parents.
parents. Grâce à leur système d’abonnement, les Messages aux parents sont conçus pour
épauler les parents au quotidien dans leur tâche éducative, leur apporter des points
de repère.
L’OMSV, la Fédération vaudoise des Ecoles
En partenariat
de parents, la Fédération des sages-femmes, Les messages parviennent aux parents mois après mois pendant la première année de l’enfant, puis tous les
pro juventute et le CVAJ sont associés à deux mois de 2 à 4 ans, enfin à chaque saison quand l’enfant est âgé de 5 ans, puis 6.
cette diffusion dans le cadre de la Communauté vaudoise des Les premiers messages jusqu’à la fin de la 3e année ont été entièrement revisités: amélioration des informations,
messages aux parents (COMEPA).
nouveaux dessins, nouvelle mise en page, nouvelles photos. Grâce à l’appui des districts de pro juventute et du
Service de protection de la jeunesse (SPJ), les parents qui en ont fait la demande reçoivent gratuitement les
Messages aux parents 12 premiers mois des Messages aux parents.
Service romand de diffusion
Service des abonnements: Mme N. Morax Les Messages aux parents font partie du catalogue des prestations de base du Programme cantonal de promotion de la santé et
 021 613 40 50 de prévention primaire enfants (0-6 ans)-parents lancé en mai 2006 par le DSAS et le DFJC.
Le Centre vaudois d’aide à la jeunesse – CVAJ – est une association au service des enfants et des
jeunes du canton de Vaud; sa mission, complémentaire à l’action publique, a pour objectif de
contribuer à promouvoir l’aide à l’enfance et à la jeunesse.

Le CVAJ développe, de sa propre initiative ou sur mandat, des services originaux, dont certains en
collaboration avec d’autres organismes publics ou privés.

Le CVAJ peut compter sur le professionnalisme, les compétences et le dynamisme des collabora-
teur-trice-s de ses différents services.

Rapports d’activité Comité du CVAJ


Le Service d’appuis scolaires, les Services d’appui aux Mme C. Chable Avocate
apprentis, Tremplin vers la vie active, Itinéraire vers
l’emploi font chacun l’objet d’un rapport d’activité annuel M. J.-M. Chevalier Directeur de l’EPSIC
séparé, détaillé et complet. M. G. Dyens Chef du Service des écoles primaires et secondaires. Représentant de la Ville de Lausanne
Ces documents sont à la disposition des personnes qui
souhaitent les recevoir. M. A. Galland Membre de la direction d’AXA Winterthur. Président du CVAJ
Mme M. Gay-Vallotton Enseignante, municipale à Cheseaux, députée au Grand Conseil
M. A. Gilliéron Enseignant, syndic de Prilly
Sur internet M. J.-F. Savary Directeur de l’Ecole de la construction (FVE)
Le CVAJ dispose sur le réseau internet d’un site qui présente
ses services destinés aux enfants et aux jeunes. Il donne une
série d'informations et d’adresses utiles: www.cvaj.ch.

Direction et administration du CVAJ

Comptes M. P. Monney Directeur


Mme M. Rosselet Responsable administrative
La comptabilité et les comptes annuels du CVAJ pour
l’exercice 2007 ont été jugés conformes à la loi suisse et aux Mmes Y. Martins-Rodrigues et N. Morax (collaboratrices), Mlle C. Anteloz (apprentie), M. R. Al Maleki (apprenti)

Rédaction et mise en page: Pascal Monney


statuts par la Fiduciaire J.-C. Mugny, membre de la Chambre
fiduciaire.

Nos plus vifs remerciements aux personnes, sociétés, institutions, fondations, communes, services qui, par leurs contributions,
permettent au CVAJ d’être concrètement au service des enfants, des jeunes et de leurs familles.

Le CVAJ à votre service:


Tél. 021 613 40 40  Fax: 021 613 40 41
Ch. de Pré-Fleuri 6, 1006 Lausanne

Centres d'intérêt liés