Vous êtes sur la page 1sur 130
Les types ade CALCULS NALETINUES Rappels de cours, explications et exemples Marseille, PC2EM Jean Pierre Chomard Avertissement. Les "calculs nautiques types" ont disparu des 6preuves d'examens de la filidre menant au brevet de "Capitaine de 1ére classe de la Navigation Maritime". Ils dis- paraitront probablement des 6preuves d'examens de la filiare menant au Brevet de ‘apitaine de 2éme classe". Ces types demeurent. toutefois un support commode pour T'éléve, et ce pour deux raisons essentielles: 1°) Durant I'enseignement dans les 6coles pour I'entrafnement au calcul, la mémo- risation des formules les plus utilisées et a titre d'exemples de résolution des problémes les plus couramment rencontrés dans la vie professionnelle. 2) & bord, of I'éléve pourra efficacement l'utiliser comme "Aide-Mémoire”, ce qui lui évitera de s'encombrer de documents plus détaillés et mains faciles a consulter. Ce recueil lui permettra de rejoindre la passerelle avec sérénité, assuré quien cas d"oubli" malencontreux, il pourra rapidement. y recourir et faire face aux résolutions des calculs les plus fréquents. Chacun d'eux est illustré par un exemple de résolution. Les extraits de documents nécessaires figurent en annexes. Par commodité pédagogique le calcul n°14 est traité avant le calcul n°13. D'aucuns s'étonneront que les calculs n°16 et surtout 18 figurent encore, mais j'esti- me pour ma part que ces calculs conserveront encore longtemps une utilité pratique encore qu'épisodique. Ne pas oublier qu'il s'agit de calculs de navigation; si les angles sont la plupart du temps exprimés en ° et 3 décimales, il conviendra, en transcrivant les résultats expressément demandés par le texte, de les noter en unités sexagésimales. Dans le méme esprit il faut respecter les approximations demandées. la résolution des "types de calculs nautiques" est, plus que la traduction pratique des connaissances acauises, un exercice de rigueur intellectuelle propre a conforter Ja sécurité de la navigation. Marseille, Septembre 1992 hexodromie paralléle Dc Ya, Gay Figure 1 cy1,61) dépalage da au_courant méridien figure 2 Ga Cote Calcul n°1. Point estimé I. Rappels théoriques (figure 1) Sur la sphére terrestre, un navire parcourt une loxodromie lorsqu'il conserve sa route fond Rf. Sur une carte marine, la loxodromie a la particularité d'étre représentée par une droite Le sens positif conventionnel choisi est vers le Nord et vers l'Ouest. Rf est compté de 0° a 360°. Les formules de 1'estime sont: pour le changement en latitude 1 (ou chemin Nord-Sud): T= mcosRf] (1 est exprimé en ') pour le chemin Est-Ouest e: le = -msinr¢| (e est exprimé en ') - pour le changement en longitude g, on emploie la formule approchée a condition que m < 300 milles (ce qui est dans l'esprit de ce calcul): g = e/cos Ym isinRF/cos m| 11. But du calcul n°1 (figure 2) Il s'agit d'un calcul d'estime of le navire suit une route mais oa le courant n'est pas nul et fait subir un dépalage au batiment. Pour connaitre le point d'arrivée A ( Ye, Ge), il suffit de détermi- ner la distance parcourue m pendant le temps t sans tenir compte de courant (Rf=Rs)) d'od Yi et G1. On tient compte ensuite du courant subi pendant ce méme temps t pour trouver Ye et Ge. Cela revient A considérer que le navire parcourt 2 trajets sur le fond pendant le méme temps t: ler: le sien propre. 2e.: celui dQ au courant. III. Pratique du calcul (planche 1) @® Formules utilisées: 1 = mcosR/60 g = -msinR/60cos Pm Remarques: @ R désigne: 1°) la route surface Rs } comptés de 0° 8 360° 2%) la direction du courant @ en divisant la formule théorique par 60 on obtient un résultat exprimé en ° et décimales(3décimales suffisent pour la précision exigée). termination de Rs co+d cn cm + D = cv Cv + der - Rs 4. (Durée 15 minutes). — Point estimé. et Von fait route On part du point de coordonnées @, = BY eee du compas magnétique. _. noeuds pendant vo ct Ia déviation est donnée par la courbe ou la table. Un vent soufflant dit--o-eusununeer donne Une d6tive de..enn-ann~ degrés. Un courant de. neeuds @ Formules utilisées + Voir courbe ou +—@=.... table (annexes eee Ca Précision: 0,5° +D c Tain aero | Lads meee | Udnds. decent * co aide teams) eg (6 tae) @ dca) Point estimé 9, * sexagésimal (au 1/10’) Planche 1 der = dérive due au vent: une dérive babord est négative - une dérive tribord est positive vent § @ Calcul des distances m: - ml = distance surface parcourue par le navire: ml = V1.t, od V1 = vitesse en noeuds du navire. vitesse en noeuds + m2 = dépalage da au courant: m2 = V2.t od v2 du courant. ® 11 = mlcosRs/60 Ye = Ya +11 +12 12 = m2cos{Direction du couranty60 @ m~ latitude moyenne entre Ye et Ya - (fa + Pey/2 algébriquement © g1 = -misinRs/60cos ''m 92 = -m2sinPirection du courant/60cos Pm @ ce = ca+ gi + g2 Algébriquement Remarque: Tous les calculs se font en ° et 3 décimales. Seul le résultat, Ye et Ge apparait en sexagésimales au 1/10' prs. On part du paint de courdaondes 9, = 4:9°.09,F.N., G.= .003".A0,5.W et Ton fait route ALAN, nade pant Sh BG nin a8 BFE de compe mg ta cinon magus et D = =... etl dation et ont ar curb oleae Ui nt sult dn MLE donne dia de det Un oi ey de pote te ABO" Determiner len coordonnéee du pint eid Document annexe I Formule utes: t= sey . 003,195 n.- 30r-|_. 52,2. eas ase] 56 jue = 0p ose po a O00 len 4 MSs, SE. lon 00225. be 2I Ee Cc coutastsw { Metso (ou 10) figure 3 2, (Durée 10 minutes). — Cap an compas et distance entre deux points rapprochés (Distance inférieure & 300 miles). On part du point de coordonnées 9, =. -nuscnm Pour aller au point de coor- données 9, = ves Cy een La déclinaison magnétique est D nuove €t la déviation est donnée par la courbe ou la table. Un vent soufflant duu . donne une dérive de... dogs. Le courant est nul. Déterminer le cap & prendre au compas magnétique et la distance & parcourir. @ Formules utilisées : Ry=- : 1 — = ALLO. Mh, = R,=-2.et.3 décimales _p— @xu =n, = dér, 2.0,5° pres —_ BESS. G= -d Remarque Calcul n°2. Cap au compas et distance a parcourir entre deux points rapprochés (Distance inférieure 4 300 milles) I. Rappels théoriques (figure 3) Il faut trouver le Cc et la distance m a parcourir pour aller, en suivant une loxodromie, du point D ( Yd, Gd) au point A (fa, Ga). Cette distance étant inférieure a 300 milles, on utilise, outre les formules exactes de l'estime: 1 + mcosrf ; 7 ee eee | d'oa tanRf - e/L la formule approchée: @- gcosPmjod Ym- Ya + 1/2 = Cha + Yay/2 La route fond Rf étant calculée par sa tangente il existe une ambi- guité sur le signe. D'od la nécessité de recourir a la détermination de la route fond "par quadrant" c'est a dire comptée de 0° a 90°, désignée par Rfq; on obtient: Rfq - tan cos ¢ m/1| Connaissant les signes de g et 1, on passe de Rfa(compté de 0° a 90°) & Rf (compté de 0° A 360°), en donnant a Rfa les noms N ou S et E ou W respectivement de 1 et g; exemple: si l est S et g est W ---» Rfq - S 042° W ----» Rf = 212° Tout naturellement, on emploiera, pour le calcul de m, la valeur de Rfq, en exprimant dés lors 1 (ou g suivant la formule utilisée) en valeur absolue. Il. Etapes du_calcul (planche 2) @ _Formules utilisées Rfq ~ tan“*|acos #nv1} m= 60]1]/cosRfq ou 60a] cos Ym/sinRfq Remarque: si Rfq > 89° employer la formule en sinkfq @ l= Ya- wa m~Yd + 1/2 = (Ya + Qay/2 en ° et 3 décimales g- Ga - Gd @ calculer d'abord Rfq, ensuite m (au 1/10 de mille), car la valeur de Rfq pour le calcul d e mest a utiliser avec ses 3 décimales. @ Rs = Rf puisque le courant est nul. (RE est déduit de Rfq en fonction des signes de g et 1). @® der - dérive due au vent (+ si Td; - si Ba). cv = Rs - der cm cv -D Cc = Cm - da Remarque: Ja déviation d est a déduire de la table ou de la courbe donnée en annexe, @ partir du Cap magnétique trouve Em. Pas de probléme si le document. im? on, 1 Poem os 018 on % on © on oF ors 08 oa °° os oe ow [noon oa 70 03 Inows oss et ave 9 oss es ova o on of ox oe < a mG aa. aui B bh 09 oe = oe ol rs 25 o 4 ol os ee ext oo ae | oe : oo 208 06 4 tot « 300 ae a a 38 08 08 on e fe son or o & & « a o o 54 o 01 28 ° pe vole % ° i posé est la table. Par contre la courbe ne donne d quien fonction du Cc, valeur précisément cherchée. Pour l'obtenir on peut: . soit procéder par approximations successives: ire lecture: Cm-Ce, d'od dapp puis Ccapp = Cm - dapp 2me lecture: avec Ccapp lire d sur la courbe (approximation suffisante) . soit procéder sur la courbe a la construction d'une droite de pente -(v/x) avec : v unité sur I'axe des déviations (ardonnées) x = unité sur I'axe des Cc (abscisses) et passant par le point d'abscisse Cm. On considére ensuite le point d'intersection de la courbe avec la droite pour lire son ordonnée qui donne d cherché. (voir figure 4) Exemple (pour la déviation voir document annexe 11) 2. (Durée 10 minutes). — Cap au compas et distance entre deux points rapprochés (Distance inférieure 4 300 milles). On part du point de coordonnées 9, = 4:0°.05,2.K, G, = 005°2:6/3.E pour aller au point de coor- données 9, = .382KIj8.N., G, = 0.08°.0255.E. La déclinaison magnétique est D = a BE. . et la déviation est donnée par la-ceurbe-ou la table. Un vent soufflant du ..09.W..m donne une dérive de ecu Bonne egress Le courant est nul. Déterminer le cap A prendre au compas magnétique et la distance & parcourir. Formules utilisées : a ek Zz eos Rg . AS. 250. m= ABB RIM C= in ARTES Pa ec BOS de, Ry = SPS IME, -D= +.3° = ° . — a= US,.6.02 ALIS (= Ada s t.2. -d= C= inno ELE. — ~ Figure 5 3. (Durée 10 minutes). — Angle de route et distance loxodromiques entre deux points éloignés, pour aller par loxodromie au On part du point de coordonnées @, =~. Point de coordonnées 9 = ccmnnnmnnaney Gy Déterminer I'angle de route & prendre et la distance & parcourir. Formules utilisées : BE wenn an A, ee @4 ° et 3 décimales d R,, = -4.3..décimales @« = R, 8.0,5°_ pras au mille prés @! m= i Planche 3 eve Calcul _n°3: Angle de route et distance loxodromique entre deux points éloignés. I. Rappels théoriques (figure 5) Equation de la loxodromie: Ga - Ga = -[(180°/r)1ntan(45*+ fa/2) - (180%) Intan(45°+ Ya/2: | tanre Si nous appelons: g = Ga - Ga Aa = (180/r)Intan(45°+ Ya/2) Ad = (180/7)Intan(45°+ Ya/2) A= Aa - Aa cette équation n'est autre que la formule exacte de l'estime: g = -Atanre Tout comme pour le calcul n*2, nous connaissons les points de départ et d'arrivée D et A. Cependant la distance loxodromique m qui les sépare est cette fois- ci supérieure a 300 milles. De ce fait le calcul de l'angle de route loxodromique Rf s'effectue en utilisant la formule exacte de 1'estime. Toutefois, du fait de l'ambiguité sur le signe de la tangente on utilise g et Aen valeur absolue. On obtient Rfq d'od RF. II. Etapes du calcul (planche 3) @ Formules utilisées: A - latitude croissante = (180°/m)Intan(45°+ ¥/2) Rfq = tan™|g/Al m= 60 lVcosRfq ou 60 Igl cos Ym/sinRfq @ k- aifgérence en latitude croissante - Aa - Aa avec: dla = (180° Ar) Intan(45%+ Ya/2) Std - (180° /r)Intan(45°+ Yd/2) j exprimés en ° et 3 décimales @ g = Ga - Gd exprimé en ° et 3 décimales Remarque: si g > 180° ---> g = 360° - (Ga - Gd) et changer de signe. 1 = Ya- Ya exprimé en ° et 3 décimales ee Calculer d'abord Rfq (4 3 décimales) puis m (voir calcul 2) De Rfq on tire Rf. Précision requise + mau mille prés Rf. a 0,5° prés. Exemple ~12- 3. (Durée 10 minutes). — Angle de route et distance loxodromiques entre deux points éloignés, 002°.56/E.. pour aller par loxodromie au On part du point de coordonnées 9, = 05° 40! N..., G, point de coordonnées p, = ..AS°.32/5.. G, = 038 2.US Ww Déterminer l'angle de route a prendre et la distance a parcourir. Formules utilisées : A= 482 Sy tam (les ¥).. 5 Rpg = tam’! |# jm=....69 1 La * 4 es REg Fd TS BAM, £52645. A= FAM MBD nen ) R, $.62554-9.W. B= ntl, BIQ. Ry rl BSS. m= UFGG.. cori Mea, Niveau de 1'eau 4 l'heure de 1'énoncé Profondeur | Hauteur Figure 6 -13- Calculs n°4 et 4bis I. Principe de réduction d'une sonde (Figure 6) Sonde = Profondeur - Hauteur (Algébriquement) Pour "réduire" une sonde il faut connattre: 1) la profondeur, donnée par 1'énoncé. 2) la hauteur (Hr) de l'eau pour l'heure de 1'énoncé. Ces calculs consistent donc essentiellement a calculer la hauteur d'eau (Hr). Le principe de ce calcul varie sensiblement suivant. que l'on se trouve dans un port dit "principal" (calcul n°4 proprement. dit), ou dans un port dit "rattaché" (calcul n°4bis). TT. Calcul n°4: Réduction d'une sonde (Ports principaux a 1'excep- tion du HAVRE et de SAINT-MALO) Etapes du calcul. et explications (planche 4) @ imscrire dans l'ordre chronologique, 1 de BM qui encadrent l'heure Tep + ih de 1 heures de PM et nce. @ Marnage: m: = HePM (ou BM) - HrBM (ou PM) @ t+ intervalle de temps entre l'heure PM ou BM la plus proche de l'heure de 1'énoncé et I'heure de 1'énoncé: t = Hre PM (ou BM) - Hre “Top + 1h" @ Ddétermina on du facteur f (figure 7) a) Choix de la courbe type de marée Tl y a 4 courbes par port principal de référence. Le choix se fait en deux temps: 1°) Choisir les courbes de vive-eau (VE) ou de mort: eau (ME) suivant que l'on se trouve dans l'une ou l'autre période. Pour cela, le plus simple est de comparer la valeur du marnage calculé en @ a celui indiqué pour les VE et les ME moyennes. Remarque: oa peut aussi choisir les courbesVE s!le coefficient c du jour est > 70 ot les courbes ME si c est <70 (une table des coefficients de marée existe aux premidres.de, Vannuaire). BAS 2°) Choisir entre 2 courbes: . l'une tracée avec pour instant origine i'heure de PM. l'autre tracée avec pour instant origine 1'heure de BM. Prendre celle dont i'instant origine est le plus proche de l'heure Tep + 1h. b) Détermination proprement dite de f f exprime le rapport de la variation de hauteur sur le marnage: -14- 4. (Durée 10 minutes). — Réduetion d'une sonde (Ports principaux & l'exception du HAVRE et de SAINT-MALO.) Levrnnnnnnie & Teg $A Bn + dans les environs du port de = + on a sondé et trouvé comme profondeur ....... -ew-nonne Quelle sonde faut-il chercher sur la carte? Heute. Mes Ye cee | Hse M HM = i Heure =o Ve enna | HE M AH, _ a Sem prés © ma= Houteur = Profondeur = © Sonde = ...A.10cm.prés. planche 4 ay Tah -3h =k sty OM sth 2h ahah 08 facteur f factour # facteur f y 4 » — retour f oa figure 7 Le dS Aout A992 aT. -+-41b ~15- f= Alr/ma Par conséquent: 095 ou £45), soit par le calcul, soit graphiquement en utilisant une grille d'interpolation (annexe ) incluse en fin de 1'annu- aire. @ ourée (du) du montant ou du perdant du port rattaché: du = Hre PM (ou BM) - Hre BM (ou PM) @ Intervalle t = Hre PM (ou BM) - Hre "Tcp + Ih". Remarque: Prendre de préférence I'Hre PM (ou BM) la plus proche de Tcp + 1h © Marnage ma = Hr PM (ou BM) - Hr BM (ou PM) du port rattaché. @ correction 4Hr La détermination de cette correction, qui n'est autre que -18- GGRAPIQUE SERVANT A OBTENIR LA HAUTEUR OE LA MAREE A UN INSTANT QUSLCONQUE Figure 9 Exemple: 4 bis, (Durée 45 minutes). — Réduction dune sonde (Ports rattachés.) Le A Sept. 94. aT. +1h=AL00..., dans les environs du port de PaucQba......, on a sondé et trouvé comme profondeur ..... he 00am... Quelle sonde faut-il chercher sur la carte? Caleul de A He — le graphique de Vannusire des marées, — une calculatrice (Formule utilisée A Hi =...t.a..s4.> age ). utiliser au choix : Heure....2.....M = Ohhh te A... H......B.. M (Port Pal) Correction Correction Heure....B..M du ma AH eure... 2M. BPM T,+4h t Hauteur Profondeur La sonde & chercher est = ......0.32 Documents annexes IV, V et éventuellement VI et VIL -19- la variation du niveau de l'eau 4 partir de la PM ou de la BM la plus proche de l'heure Tcp + 1h, peut se faire: soit A l'aide d'une abaque (annexe . et figure 9), figurant en fin d'annuaire et congue a cet effet. soit directement par la résolution numérique de la formule ci-aprés: a) Emploi de la formule: 6Hr = ma _sin“(9 t/du) résolue facilement 4 l'aide de la calculatrice. b) Emploi de 1'abaque (figure 9) La formule précédente a 6té traduite sous forme d'un graphique a 4 entrées: t, du, ma et AHr. Procéder dans l'ordre @ @ © . @ ur - Hr PM - AH ou Hr = Hr BM + Or La hauteur de référence PM ou BM est celle de l'heure la plus proche de l'heure "Top+ih" donc la hauteur correspondant a l'heure PM ou BM inscrite en @. Sonde = Profondeur - Hauteur, algébriquement (une sonde néga- tive est soulignée: s) @® _Précision des calculs n°4 et 4bis . Heures : la minute. Hauteurs: 5cm pour les hauteurs PM, BM, Hr et ma. 10cm pour la sonde. Calculs n°5 et 5bis I. Principe du passage sur_un point de sonde connue(Figure 10) Connaissant le tirant d'eau du navire, il s'agit de savoir a partir de quelle heure on pourra ou non passer sur un point de sonde connue dans les environs d'un port donné, soit un port. de référence (calcul n°5), soit un port rattaché (calcul n°5bis). Il faut donc calculer 1'intervalle de temps t nécessaire pour que le niveau de l'eau varie de maniére a ce que la hauteur d'eau nécessaire (Hauteur = Profondeur - sonde, or ici la profon- deur est égale au tirant d'eau d'od Hauteur - Tirant d'eau - sonde) soit suffisante (ou non) pour passer (ou ne pas passer). Exemple (figure 11): ---4 quelle heure pourra-t-il passer? Niveau d'eau permettant ou non de passer Hauteur d{eau lProfondeur ~ (Firant d'eau nécessaire Zéro des cartes Figure 10 Niveau_nécessaire Niveau de l'eau a Top variation de hauteur nécessaire a partir de la BM Tirant d'dau zero des: Sonde > 0 cartes Figure 11 5, (Durée 10 minutes). — Passage sur un point de sonde connue (Ports principaux a Pexception du HAVRE et de SAINT-MALO.) nS a ee . un navire qui cae miétres (pied de pilote compris) se trouve dans les environs du port de A partir de quelle heure T,, +h ae sur un fond marqué ox miétres sur la carte ? | plus passer le Tirant d'eau = | Heure_.M= Venn Sonde @.|t a) Hauteur Heure | feral “omandée — D1 Mamage ma =. aa Facteur f = ....Q) planche 6 -21- Remarqu On calcule le temps nécessaire a la variation de la hauteur a partir d'une heure de référence donnée. Ici I'heure de référence est I'heure de la 6M, ce qui est logique puisque l'on se situe en période de montant €tant. donné qu'il s'agit de savoir a partir de quelle heure pourra- II. Calcul n°5: Passage sur un point de sonde connue aux environs d'un port de référence (sauf Le Havre et St Malo) Etapes du calcul et explications (planche 6) @® a) Pourra-t-il passer?: Prendre en compte une période de montant, donc noter chronologi- quement l'heure de BM puis l'heure de PM qui suit, ces heures étant les plus proches de l'heure "Tcp+lh". b) Ne _pourra-t-il plus passer?: Inscrire le perdant le plus proche de "Tcp+lh", donc 1'Heure de PM d'abord, ensuite l'heure de BM qui suit. Remarque: L'heure PM (ou BM) qui suit la 1ére inscrite doit nécessairement étre postérieure a I'heure "Tcp+1h" de 1'énoncé. @ inscrire tes hauteurs correspondantes aux heures précédentes et calculer le le marnage ma. @ wauteur (nécessaire) - Tirant d'eau - sonde @ correction AHr (algébriquement) Hauteur (nécessaire) - Hr BM indication 5 ), on soustrait toujours la Hr 8M a la hauteur nécessaire Pour avoir la correction. Remarque: Pour les raisons exposées précédemment (voir calcul n% page 15 @ Determination de £ (2 chiffres significatifs aprés la virgule): f= AHr/ma © bétermination de _1'intervalle t A partir des courbes - types de marée (Figure 12) a) Choix des courbes VE et ME: voir calcul n°4 page 13 b) Choix de la courbe PM ou BM: Choisir celle dont l'origine est relative: - 4 l'heure de BM si f 40,5 (on est plus prés de la BM) - 4 l'heure de PM si f 0,5 (on est plus prés de la PM) Remarque: si f 0,5 on est a mi-mar6e, choisir indifférement l'une ou l'autre. ©) Choix du signe de lintervalle de temps (+t ou -t): - au_montan: *t si l'heure de référence est celle de la BM -t si l'heure de référence est celle de la PM 5 bis. (Durée 15 minutes). — Passage sur un point de sonde connue (Ports rattachés.) Le WaT, $th= ~-+ un navire qui cale compris) se trouve dans les environs du port de .. {_ pourra-til passer sur un fond margué | ne pourra-til plus passer D Calcul de Vintervalle de temps t: utiliser, au choix : — le graphique de V'annusire des marées; — une caleulatrice (formule utilisée Heure.......M (Port P¥) ale M(PortP*) oO Correction = sem Correction =... Heure......M M = Heure......M (Port P*) © Correction | pe Heure......M M Durée du montant Marnage ma =..@) ou du perdant du planche 7 - midtres (pied de pilote A pattir de quelle heure T,, + 1h mitres sur la carte? ) Tirant d'eau Sonde Hauteur H. M Correction ‘AH’ Intervalle t M= Heure Heure demandée = le -23- au_perdant: *t si l'heure de référence est celle de la PM -t si l'heure de référence est celle de la BM Remarque: Si le marnage ma = 0,5 (marnage VE + marnage ME), cas d'un coeffi- cient c = 70, déterminer ti relatif a la courbe VE, t2 relatif a la courbe ME et faire la moyenne. @ eure _demandée: En période de montant (pourra-t-il passer): Heure demandée = Hre BM + t ou Heure demandée = Hre PM-t En période de perdant (ne pourra-t-il plus passer): Heure demandée = Hre PM + t Fxemple: ou Heure demandée - Hre BM - t Le APG /1992e..8T., + 1b compris) se trouve dans les environs du port de .Becde.aux.. A partir de quelle heure T., + 1h | potsse-bilpasser ne pourra-tsil plus passer ZIM F0.g un navire qui cale ood. mitres (pied de pilote sur un fond marqué .......2252...... metres sur la carte ? k Heure P.M =.4204122..1e..4F Tirant d’eau 3. Heure 2 M= 2.2.12, Heure.B.M=.05°#6.1e..12 +.95....|t = +A"5o i 4d, 3,.5.....| Heure h HB M =..25. 0,25,.| demandée = 00" 021e... 4B Mamnage ma—-f,50.. AH 3,45...) @oc.annoxes Ill et Iv) Facteur f =......O,F2. III. Calcul n°5bi: Passage sur un point de sonde connue (Ports rattachés) Etapes du calcul et explications (planche 7) @ &tablir chronologiquement, selon que l'on se situe en période de montant (pourra-t-il passer) ou de perdant (ne pourra- t-il plus passer) l'heure de la BM (ou PM) puis l'heure de la PM (ou BM) qui_suit du port rattaché, en corrigeant (cf calcul n°4bis page 17) les heures PM et BM du port principal. @ kn déduire du = Hre BM (ou PM) -‘Hre PM (ou BM) (Barrer la la mention montant ouperdant inutile). @® determiner les hauteurs correspondantes au port rattaché aprés correction (cf calcul 4bis) des hauteurs du port princi- pal, puis calculer ma. @ Hauteur (nécessaire) - Tirant d'eau - sonde (algébriquement) Noter la hauteur PM ou BM du port rattaché la plus proche de la hauteur calculée précédente. @© correction Air -|Hauteur - Hr PM (ou BM)| -24- iz ——_Gravtiave senvanr A OBTENIR LA HAUTEUR OF LA MAREE A UN INSTANT QUELCONOUE a * Doc.annexes IV, Vv, évt Vi at VIL 5 bis. (Durée 15 minutes). — Passage sur un point de sonde connue (Ports rattachés.) Le Af Qf IMA Ty $A Bm DAN. 60.. un navize qui eale 6. compris) se trouve dans les environs du port de .Pawidfec.. A partir de quelle heure T,,-+ 1h til | Crane sor un fond marqué Qin. mndtres sur Ja carte? ne-pousetilpluspasser Calcul de tervalle de temps t : utiliser, au choix : — le graphique de ’annuaire des marées; — une calculatrice (formule utilisge t= das. Aon [oe ) Heure.B..M (Port P*) = A’34 te Ao. | Hr B.M(PortP*)=..0y25] Tirant d'eau = bj Correction =~ M58. Correction =+4,65| — Sonde =... Heure-B..M = 0336.10.09. H..B.M = ..0)90 Hauteur = 4. Heure. P.M (Port P*) = G20. le do. | Ht...@ M(PortP* Ago wi2PM Gao Correction =AU6 Correction =: +0)30] Correction AH A, Ao. Heure..P.M = .d-thle Ao. | u.2.M =.5,A0| — Intervalle t Woe Durée du montant Marnage ma =..A,g20| Heure Bom a oS 0. ou du perdant du = 528 Heure demandée =... O3*Ad. _. matres (pied de pilote 5- @ détermination de _1'intervalle de temps t a) Par la formule: t - (4u/90°)sin 4! Vatir/ma b) Par le graphique: Figure 13 . Procéder dans l'ordre @ @ @ soit: .@- Entrée AHr jusqu'a la droite de pente ma (au besoin tracer la droite intermédiaire car le pas de tracé est de 50 cm seulement) @ - de la droite ma rejoindre horizontalement la courbe sin 2 (90°t/du) tracée jusqu'a 45° seulement (t/du = 0,5). - @ = du point de la courbe descendre verticalement. jusqu'a t cherché. @® Heure demandée: voir calcul n°5 page 23. IV. Précis: n_de_ces calcul Heures: la minute de temps Hauteurs: 5cm oul n°? Réglage d'un chronométre par signal horaire I. Principe et_rappels Régler un chronométre mécanique consiste: 1°/ a calculer son etat absolu, Tcp-A, c'est-a-dire la différence entre l'heure Tcp du méridien de Greenwich, heure qui est donnée réguliérement par le top d'un signal horaire transmis par ondes hertziennes et l'heure A du chronométre au_méme instant. 2°/ @ déterminer sa_marche diurne_a, c'est-a-dire la quantité dont varie 1'état absolu Tcp-A en 24h de temps civil. Donc sion calcule les états absolus (Tcp-A)' et (Tcp-A)" en deux instants Tcp' et Tcp" séparés par un intervalle de temps donné I (lequel est compté en Jours et centiémes de jour ), on a: a ~[¢Tep-a)"-(Tep-a)] / 1 II. _Pratique du calcul (planche 8) @ Effectuer : Tep' - A' = (Tep-A)' Top"-A" = (Tcp-A)" Remarque: Un chronomatre ne donne l'heure A qu’a 12h prés, par conséquent: -26- 6. (Durée 10 minutes). — Réglage d'un chronomitre par signal horaire. Le , heure d'un premier top, on note au chronométre A’= De eee -» houre dun second top, on note A" . rrr precede Dresser Ie registre chronométrique pour ce jour et les deux jours suivants. 1A 2 onsenvarion REGISTRE CHRONOMETRIQUE ates Sars a 075s © : prés planche 8 6 (Dente 10 minutes). — Réglage d’an chronomitre par signal horaire. =. A4" SS, heure d’un premier top, on note au chronométre A’= 06" 060d O9* AS, heure d’un second top, on note A” =.09" 47." 594, Calculer 1a marche diurne du chronométre et son état absolu a 0*TU qui soit, la 2° observation. Dresser le registre chronométrique pour ce jour et les deux jours suivants. v= dtheonm Te ohasmeo4 ¢r.,—ayr= Mbnoog4 - A= 06) 06M 0a4 = 09 t5"9R4 (ray = AAnaa'sa* Ay = hya584 (7, A=: M4024 Variation tA on 3, 6b jens tAGA. Brar a 0%, qui ....@tAtd..u. LA 2° OBSERVATION REGISTRE CHRONOMETRIQUE (TA) = AAP HI 0% AY... ” ap pares feats « Wat (T.—A)y’ = AH" oft aorrUle...AL.... At te] Ad. 49" 9245). AA ASite.|1d"49"034 z doit... Ad agro! -27- - ajouter 12h 4 Tep' et (ou) Tcp" si la soustraction est arithmétique- ment. impossible, pour que les 6tats absolus soit toujours positifs. inversement retrancher 12h aux 6tats absolus si ceux-ci sont. supérieurs @ 12h , car ils doivent toujours étre compris entre Oh et. 12h. @ Faire la différence algébrique: (Tep-A)" - (Tep-A)', pour obtenir la variation des états absolus entre l'heure Tep' d'un jour donné et l'heure Tcp" quelques jours aprés. @ déterminer en jours et centiémes de jour, 1l'intervalle de temps I entre deux observations du top. @ calcul de : a » Variation/I a est exprimé 4 0,1s et a le signe de la variation. Remarque: si a>0, le chronométre retarde puisque son état absolu s'est accru au cours de lintervalle I. © a) Etat absolu a OhTU qui suit la 2éme observation pp = a.(24h-Top")/24 pp représente la partie proportionnelle de la marche diurne entre l'heure Tcp" et 24h du méme jour (ou Oh du jour suivant), done: (Tep-A), = (Tep-A)" + pp Etat absolu 4 OhTU qui précéde la 2éme observation PP = a.Top"/24 Pp représente la partie proportionnelle de la marche diurne entre OhTU et l'heure Tcp" de ce jour, donc: (Tep-A), = (Top-A)" = pp Remarque: Les pp se calculent a 0,15 pras. @ Registre chronométrique Le ler état absolu est celui calculé (Tcp-A), a la date choisie par 1'énoncé. Les 2 suivants s'obtiennent en effectuant successivement une correction algébrique de valeur a a l'état absolu précédent. Précision: 0,5s. ~28- Péle Nord Horizon Equateur Figure 14 -29- Calcul n°7: Réglage du compas au lever ou coucher (vrai ou appa- rent) du soleil. I. Rappels (figure 14) Dans le triangle de position Pni fondamentale et les éléments: eS, on considére la formule - We: donné par 1'énoncé. - Do: donné par les éphémérides nautiques. Hve : a connaitre. Aze: angle au zénith a calculer. On a: Cos(90°-De) ~Cai0° et: fe)Cos(90°-Hve) +Sin(90°- fe)Sin(90°-Hve)CosAze. SinDe - SinYeSinlve +CosifeCosHveCosAze atoa: CosAze - (SinDe-Sinfesintive) /Cos feCostive ler_ca : lever vrai ou coucher vrai Il s'agit de calculer l'angle au zénith au moment du passage du centre du soleil a l'horizon. Pour un observateur 4 12 métres au dessus du niveau de l'eau la hauteur du bord inférieur lui apparait au dessus de l'horizon a une hauteur observée = 2/3 du diamétre horizontal D ou 3/4 y du diamétre vertical D' Dans ce cas Hvo = 0° et la formule se réduit 4 1'expression: CosAze - SinDo/Cos Ye 2eme_cas: lever ou coucher apparent: du bord inférieur Pour un observateur a 12 métres au dessus du niveau de l'eau, le soleil a son centre a une hauteur de 25' sous 1'horizon lorsque le bord inférieur est tangent a l'hori- zon, d'od: Hve - -25' = -0,5° 3éme_cas: lever ou coucher apparent du bord supérieur Dans ce cas, toujours pour un obser- vateur a 12 métres au dessus du niveau de l'eau, lorsque celui- ci apercoit le bord supérieur tangent a l'horizon, en réalité le centre se trouve a 55' sous 1'horizon, d'ou: Hve = -55' = Dans les 2éme et 3éme cas appliquer directement la formule fonda- mentale en adoptant les valeurs algébriques pour Do, Ye et Hve, avec Hve = -0,5° ou suivant le bord observé. -30- 7. (Durée 10 minutes). — Réglage du compas au lever ou coucher (vrai ou apparent) du Soleil. | ----y Te point estimé ayant pour coordonnées | - ona relevé le Soleil au compas att MOMERE AU eeconnoennnennen et obtenu Dy eneennn cons Caleuer Ia variation. Calcul de 2,222, Formule utilisée D avue — @. e Valeur approchéedeH,O = © en ° et 3 décimales a 0,5°pres planche 9 Example: 7. (Durée 10 minutes). — Réglage du compas au lever ou coucher (vrai ou apparent) du Soleil. a , Je point estimé ayant pour eoordonnées Oo 7 AS Ae 4! W. ona relevé le Soleil tu compas au moment du Coluchen...a,pparent..che.berel dec petuesr.. et obtenu (7 eee gee . Calculer la variation. Calcul de 2,22, Formule utilisée : Ag S082, * . D ave 4AS) OBL. % Hs Ae Valeur approchbe de HO: = reroute an Tk h iz ‘ hop 2 Ubyo teAL Teg AZ" 33 lep = 48 Oe are asree}4 of Document. annexe: VIL bis ~31- II. Etapes du calcul et explications (planche 9) @® Formule utilisée:[Aze ~ Cos ![(SinD-SinfeSintive) /Cos¥ecosiive] @® de a we Prendre la valeur de Do pour l'heure Tep correspondant a l'instant de 1'observation: Top - Teg + Ge ( GeOuest >0, GeEst <0). Teg est lu (interpoler a vue) pour la latitude Ye, dans les éphémérides nautiques colonne "Lever" ou "coucher" du soleil. (Attention au changement possible de date). Remarque: Si on observe un coucher (ou lever) et que les E.N. donnent le lever (ou coucher), prendre les heures du jour précédent et du jour-suivant: puis faire la moyenne. @ Valeur approchée de Hve Lever et coucher vrai ---» live - 0° . Lever et coucher apparent: . du bord supérieur: Hve = -1° : du bord inférieur: Hve - -0,5° @ calcul de aze : par la formule fondamentale, avec les signes + ou - a De et Ye s'ils sont Nord ou Sud, et les valeurs ci-dessus de Hve. - Aze est toujours compté du Nord. I] est donc compté de 0° & 180° (0 ¢Aze <180° . vers l'Est s'il s'agit d'un lever. . vers l'Ouest s'il s'agit d'un coucher. @ A partir de l'angle au zénith estimé obtenu Aze, on détermine l'az. je compté de 0° a 360°: - au lever: Ze = Aze + au coucher Ze = 360°-Aze. Remarque: La précision exigée 6tant du 0,5°, on se contente, dans la réalité de confondre l'azimut estimé Ze (obtenu a partir de la position estimée) et Iazimut vrai Zu: ---> Ze = Zu © Variation du compas: W = Zv - Ze (algébriquement) (Ze est donné par le texte) = Pole élevé Figure 15 — Azimut et variation par Mheure du lieu, astre queleonque. . le point estimé ayant pour coordonnées 9, CALCUL DE Z, Formule utilisée = A, En ° et 3 décimales a 0,5° prés planche 10 -33- Calcul _n°8: Azimut et variation par l'heure du lieu, astres quelconques. I. Rappels: (figure 15) Il s'agit de résoudre le triangle de position PZA ou : - Ye est donné par le texte. - D est donné par les E.N. - Pe est déterminé grace a la connaissance di 1°) L'heure d'observation : Tcf -----® Tep = Tef + f£ 2°) Ltangle horaire de l'astre observé, od l'on distingue deux cas: a) Astres_errants: AHap est donné dans les E.N. pour I"heure Tcp. b) Etoiles: Les E.N. donnent la valeur de 1'angle horaire sidéral AHsp pour l'heure Tcp. On a ensuite: AHap = AHsp + AVa avec Ava = Ascension verse donnée par les E.N. 11 convient ensuite de déterminer 1'angle horaire local de 1'astre, errant ou fixe, par: AHage - AHap - Ge On a enfin langle au péle Pe pai Pe = AHage si l'astre est dans 1'Ouest (AHage < 180°) Pe = 360°-AHage si l'astre est dans 1'Est (AHage > 180°) Pour le calcul de l'angle au zénith estimé Aze, on emploie la formule des cotangentes (ou des 4 éléments consécutifs): Cot(90°-D)Sin(90°-fe) - CotAzeSinPe - Cos(90°-fe)CosPe , soit: TanDCos¥e - CotAzeSinPe = Sin\feCosPe, et: CotAze = (TanDCosfe - Sin¥eCosPe)/sinPe IT. Etapes du calcul et explications (planche 10) @ ‘Tep - Tef + f od f = n°international du fuseau (notation algébrique). Voir Table XVII des E.N. Remarque: f = entier de |(Ge+7,5°/15"| ; + si G est Quest, - si G est Est. @® détermination de Pe a) Cas des astres errants (0,4, planétes) Supposons que l'on ait observé la lune (¢): -34- 8. (Durée 10 minutes). — Azimut et variation par Vheure du lieu, astre queleonque. Le AF AGE. IL. Tey = BM WO, le point estimé ayant pour coordonnées 9, = .40.°3.2.N., B02.M2-W.; ona relevé ..., Le... diane. a0 03K... du compas. Déterminer la variation. Aor ng dm wb T5Me D>... AO T55. SN. Astres: oy ° errants AL, = SO745,3P, = 54.233.) X¥, Broiles Mygg = ong ovn Pg vernon CALCUL DE Z,%2Z, Formule utilisée A,, =.cob.7~, HmDoasife ~ cas atthe Baa Pe, 1105533... | t.AOS BUS. Ay = NBYISE. $48 237.6. | Exemple Decument annexe VIII bis Nota: pour les calculs de 4AH, ppd et ppv : interpoler directement (pas de T.LG en annexe). P35e AHagp = AHgo + OAH, avec: - AHgo = E.N. pour l'heure ronde Tco précédent Top. - AH = PP (Partie Principale) + ppv ( partie proportion- nelle pour v). - PP: pages jaunes des E.N. pour le nombre de minutes et secondes de Tcp ---> colonne € dans cet exemple. - PPy: v, est donné tous les jours dans les E.N. pour le lune et les planétes. La pp pour v (v_est une variation horaire) est donnée dans les pages jaunes pour le nombre de minutes de Tep. Remarque: Attention au signe de vg (v de Vénus) qui est parfois <0 au moment de la rétrogradation de V6nus (plandte inférieure). On peut aussi déterminer 4AH par interpolation directe (commode avec une calculatrice) sans avoir recours aux pages Jaunes d'interpolation des E.N. On a enfin: AHgge - AHep - Ge (algébriquement). b) Cas des étoiles AHsp = AHso + MAH avec: ; AHso lu dans les E.N. pour Tco (heure ronde précédent Top), colonne “point vernal". - AAH: interpoler pour les minutes et secondes de Tep, soit directement soit dans les pages jaunes (colonne "point vernal"). Puis AHsge - AHsp - Ge (Algébriquemtst) et: Allage = AHsge + AVa avec: AVa : lu dans les E.N. dans la table.. des coor- donnée polaires des étoiles. c) _Pe = AHage si AHage <180° et on donne a Pe le nom W Pe = 360°-AHage si AHage >180° et on donne a Pe le nom E @ bétermination de_la Déclinaison D D = Do + AD (algébriquement), avec: - AD = variation de la déclinaison (uniquement pour les astres errants) entre Tco et Tcp --> Entrer dans les tables jaunes des E.N. , colonne d, et pour le nombre de minutes de Tcp (d- variation horaire de D donnée tous les jours dans les E.N.), ou interpoler directement. @ Formule utilisée: aze = cot“ |ctanpcosfe - cosPeSinie)/sinPe] + =90°SAze £90° Appliquer a D et fe les signes + ou - suivant leurs nomsN ou S P36 Cercle diurne de la Polaire ‘axe du monde Position de la Polaire a Tef fa Polaire Direction du Nord Figure 16 ~37- . Entrer Pe en valeur absolue - Si Aze est positif ou négatif lui donner les noms respectifs Nou S, et les noms E ou W de Pe. ® A partir de aze on tire Zv (compté de 0° a 360°) puis la variation W = Zv -Zc. Calcul n°9: Latitude et variation par la Polaire 1. Rappels (Figure 16) 1°) Hauteur et latitude On voit aisément sur la figure que: Hy -A he cc Z i r fe mere TT 7 Doc.a xe WIE oc.annexe 7 (da che au ALM... du compas, Déviations demandées 4. 3° au ...A Sade. magnétique. -4 On trace ensuite les segments de droite AB et BC représentant les variations de Zv en f(Tcf) pour les intervalles t1 et t2. Les valeurs de Zv pour chaque heure Tcf de 1'énoncé sont facilement déduites du graphique précédent.. @ w- w - 2c; d = W- D; Om = Co + a (CF calcul n°10) @) Btablir 1a courbe de déviation d - (Cc). Pour les résultats voir calcul n°10. 44. (Durée 45 minutes). — Régulation du compas par Je Soleil. Le tt felt. 1994, le point estimé ayant pour coordonnées @ = A9%4"H|....0.00°...)...049%s..|.. 0640 6m C= .05220316...., on a fait, en eflectuant un tour Whorizon, les obser-| gigs? | athe |. Le vations ci-contre; la déclinaison magnétique est D GENE. 40° ae rc 2 4° Caleuler les relévements vrais du Soleil aux T,, initial, final et milieu. * ° 2° Construire la courbe des relévements vrais du Soleil pendant la durée| — ne °, a du tour Phorizon. AD fo BABS nl 3° Dresser Je tableau des déviations du compas et construire la courbel~-@25°.-).n0B45S..|.....3.9 des déviations en fonction du cap au compas. 40° Oat. Aa 49 En déduire les déviations au LBH2. . du compas et au).....345°. 09075. So. AB Yoo. magnétique. Caleul des Z,2Z, Formule utilisée : Aj, = ab. on. conf = dos esinife Tonite SMB Teas = i Tera = Tepes =~ OBE At, L238. 59H D, AB. £8 pb. + AA AP. 304.0 +AD Dhl, Adz! 2040... MM, = Lk 5929) D RE MBN AW, = 2362.28) b. -G, = +545 03)0 -G, A5K°.0.3) 0 Mogg = FILS oe Mi, = 05.2238). Py reas = 8854 60.E. St = TRIBE. Zio = AS 60. Zz = 08K. Lis MBELS. a = AAS. Construction de la courbe des Z, du Soleil (Cette consiruction pourra ére effectuée sur feuille intercalaire quadrillée) ea 1 ao 1 “Het Lert { t UI aE Ce ‘ake a | eT (Wel st ae fai 4 Ise -48- Greenwich Greenwich Figure 18 Figure 19 Greenwich ~ », A ~ Loxadromic 7A cercle diurne ~49- Calcul n°12: Heure Tcf au moment du passage d'un astre au méridien estimé supérieur et latitude 4 cet instant. I. Principes généraux et rappels Considérons une sphére locale de méme rayon que la sphére terres- tre, et ot se déplacent: 1°) Le navire n 2°) La projection a de l'astre A sur la sphére terrestre. 1°/ Mouvement de n (figure 18) Considérons le méridien d'un navire n coupant 1'équateur en nl. n se déplace suivant une loxodromie et parcourt en 1 heure de temps civil la courbe An’. — Le méridien PnnPs balaie en 1h l'angle (PnnPs,Pnn'Ps) - g =.ninl' sur 1'équateur. Cet arc finl' esprime donc la vitesse en longitude de n - {n Pour calculer Yn on emploie tout naturellement les formules approchées de l'estime : e = gCosm = -mSinRf (sens + vers l'Ouest). On démontre d'autre part que , si on remplace m par Ye a l'heure initiale Tcp, l'erreur sur le temps t ne dépasse pas 1 minute pour des conditions extrémes (V-30noeuds, ~e-60°, Tcp'-Tep=5h). Et puisque, pour 1h,m = V, on obtient la formule cherchée: Yn = -vsinR£/cosife (V-vitesse de n) 2°/ Mouvement de _a (figure 19) Considérons la méridien de a qui coupe 1'équateur en al. A se déplace sur son cercle diurne d'Est en Quest. Son méridien balaie en 1h de temps civil l'angle horaire AAH = 4lal'. L'arc de grand cercle @lai' situé sur 1'équateur exprime donc la vitesse en longitude de stre a - ¥ On voit bien que si AHao est l'angle hoaraire de l'astre a Tcp et AHao' son angle horaire a Tcp' - Tcp + 1h, on a: Ya = Ata’ - AHao ¥a est la variation en th de langle horaire de Jastre errant (8, ,ou planétes). Pour les Gtoiles Ya est la variation en 1h de l'angle horaire sid6ral: €a = AHso'-AHso = 45'042 Remarqu 3° Calcul de l'intervalle de temps civil t (figure 20) On désigne par t l'intervalle de temps civil écoulé entre l'heure initiale Tcp et l'heure Tcp' de passage de l'astre au méridien supérieur du navire. La position respective de chaque méridien 4 Top est connue, et l'angle qui les sépare n'est autre que l'angle au pdle Pe de l'astre a l'heure Tep (voir figure). -50- 412. (Durée 20 minutes). — Heure T,, au moment du passage d'un astre au méridien estimé supérieur et | Tatitude & cot instant. AT, : B00 min, Lee = oe . sonny Gy _ Le navire fait route au du compas, W MbtiVE = sony Vitesse = Calouler Pheure T;, du prochain passage de... supérieur et la position estimée du navire & cet instant. la hauteur (du bord oe) 46 on eevee, MAtFES. Calculer Ia latitude. 4 le point estimé a pour coordonnées neuds, Le courant est nul. planche 14 -51- Pe = nial, mesuré sur 1'équateur. C'est, en quelque sorte, la la "distance" (ou 1'écart) en longitude qui sépare les 2 méridiens. Nous pouvons alors calculer la vitesse relative en longitude X_de rapprochement du méridien de a par rapport au méridien Ge ny eb on a: %~ Ya - In ot od Va P¥n Les 2 méridiens seront donc confondus au bout d'un intervalle de temps civil t = Pe/*| Remarque: On pourrait écrire cette formule systématiquement: t = G60"-AHagey/¢ puisque dans ce type de calcul, I'astre en question se trouve toujours dans l'Est de-l'observateur. 4°/ Aspect de la question sur_une carte Mercator (figure ci-dessous) a or 70° 75° age ese 90° Positioh a Tep+fh e& |__|} Position de la Y —====€de la lune a Tep fe f Pe | Dg a Top \, Vheriad Equateur Remarques: 1 Pour permettre un schéma clair, la vitesse V de n est évidemment, aberrante. 2 Du fait de la forte variation de la déclinaison de la lune, sa trajec- toire, image sur la carte d'une spirale, n'est donc pas rectiligne, mais peut étre, sur 1h assimilée a une droite: les trajectoires du soleil et des plandtes sont pratiquement confondues avec les paralidles (faible variation de D) - la trajectoire d'une étoile est confondue avec un paralléle de latitude P= Déclinaison D de Tétoile. 3 Dans ce cas de figure la RF est de nom Guest --> %n >0O est ¥=%a-In ‘On voit que si Rf est de nom Est, alors -->¥n 40 et V-tae Yn, la vitesse de rapprochement des’ méridiens est alors plus grande et t plus faible. Il suffira dans tous les cas d'appliquer algébriquement Ja formule : ¥~- Fa - ¥n a5oe Documents annexes VIII, XVII bis 42. (Durée 20 minutes). — Heure Tc au moment du passage d’un astre au méridien estimé supérieur et latitude & cet instant. Ah 00 min, le 42. Asintd9.9.22.., le point estimé a pour coordonnées + EL OM, eet Ge eee ta S20 0..8. Le navire fait route au. 30°. du compas, W= .....2.°. dérive = wavy Vitesse = Ab. ends. Le courant est nul. Calculer Pheure Ti, du prochain 9sage de neler nnd, au méridien estimé supérieur et la position estimée du navire a cet instant. On observe & heure Ti, la hauteur (du bord Ain pBittire ) de Ae, bev. H,= 58° 346... e= 9 Bbvation = ene Gornine metres. Calculer la latitude. Da OAM 00. Ve AB son A, =. LAL AMS +f AGE = 44.25%..00/0 Tey = AFMOO Ne AB cae Astres errants Lg, = .339°..d48 NM, we Btoiles Mygg = oe a= Sin RA Lee tos Pe APN 00.000. Ve dt. AN Bu. AUS 34,8. le AF +8 Formules utilisées Wy pass. = OLA BHE. Ye AL on Position estimée Ne 29) OW. ow AL 52.0006. ae. ee Moo We. ALAS AE. Latitude Ny = 34A§0.N 92 36'0.V SSA ON & TL, = oh 3sbyg. te AR. Ty, pass. =AN%Y te dt... kN D. +AD vf Te= lB 9 Balan (4 = 402) mH wo8S auacli ce es WUE x2 = 206) = 859.4550. Exemple -53- II. Etapes du calcul et explications (planche 14) @ ep = Tef + f @ a) cas des astres errants (0, @ ,planétes observables: 9,d,Z,h AHage - AHao - Ge =; Pe = AHage ou 360°-AHage b) Cas des étoiles AHlage - AHsge + AVa - Aso - Ge + AVa @ Rs - Rf - Co + W+ der (courant nul) @ ona algébriquement : J- Ta - Yn avec: travailler en » Ya = Algo’, 7 Aviao \ et 3 décimales 1 Yn ~ -VSinR/6ncoste © aprés avoir transformé t en h, min. et 1/10 de min., on effectue: Tcp'pass. = Tcp + t @© Tef'pass. = Tep'pass. - f Remarque: attention au changement possible de fuseau entre Linstant Tcf et l'instant Tcf'pass.; ce changement peut aussi modifier la date. Pour ce faire il est prudent de déterminer f a partir du calcul d'estime suivant (n°7), donc a partir de Ge’. Calcul d'estime. (Cf calcul n°2) ee Détermination de la latitude D = déclinaison de l'astre pour la date et l'heure Tcp'pass.: D = Do + 4D S'il s'agit de la lune.on note également sa parallaxe W(E.N.) pour l'heure ronde la plus proche de Tcp'pass. Hy - Hi +€+ TVIT (E.N.) ---» cas du © Hy = Hi + € + TVIII (E.N.) * cas des planétes ¥ Hy = Hi + € +4-da) * TIX (2éme partie) --* cas de la lune be Te) TIX (lére correction) cas des étoiles Hv = Hi + €+ TVIII Nv = Distance zénitale vraie - 90°-Hv On donne 4 Nv le nom Nord ou Sud du péle auquel on tourne le dos pendant 1'observation méridienne. Enfin ®- Nv + D (Algébriquement). Remarque: ne pas oublier de retrancher le diamétre de la lune si on observe son bord sup6rieur (les E.N. donne tous les jours son demi-diamatre) Har, - hauteur apparente réfractée de la lune (voir exemple). “5h 7 Greenwich figure 21 vers A tt 1'incertitude sur l'estime figure 22 -55- Calcul n°14: Point par deux hauteurs d'astres quelconques 1. Rappels (figure 21) Considérons sur la sphére terrestre la projection A de l'astre observé. Soit Hv la hauteur vraie de A au dessus de l'horizon et obtenue grace 4 la hauteur instrumentale Hi observée au sextant a 1' instant Tep obtenue par la lecture du chronométre a la seconde prés. Tep permet d'obtenir l'angle horaire de A au premier méridien AHap et les E.N. donnent la distance polaire (A- 90°-D). La position Z du zénith de l'observateur se trouve quelque part sur le petit cercle ayant A pour péle et 90°-Hv pour rayon sphéri- que (C'est le lieu géométrique de tous les observateurs observant la méme 6toile au méme instant 4 la méme hauteur). Ce petit cercle, lieu géométrique du navire est appelé cercle de hauteur relatif a l'astre A. Sur la carte, l'image du cercle de hauteur est une courbe de hauteur (cc'): (figure 22) Comme l'estime nous permet d'avoir une position approchée Ze voisine de la position exacte cherchée et qui, elle, est quelque part sur la portion cc’ de la courbe de hauteur voisine de Ze, on pourra, sans erreur appréciable si Ze n'est pas trop éloignée de Z (c'est a dire si Z est inclus dans les limites de 1'incerti- tude de l'estime), remplacer le tracé de la courbe (tracé qui serait malcommode) par le tracé d'une droite tt’ tangente a la courbe cc’ au point Z' ici le plus proche de Ze (le choix de Z'est purement arbitraire et obéit a des critéres que nous verrons plus loin). Z' est appelé point déterminatif de la droite de hauteur tt’, nom donné a cette tangente. On peut donc, en se limitant 4 l'aire d'incertitude sur 1'estime, remplacer la portion de courbe cc' par le segment de droite coe Le probléme consiste donc a tracer cette droite de hauteur, c'est A dire A trouver la position du point déterminatif Z' et l'orientation a donner a la droite. N'importe quel point appartenant a la portion de courbe intérieure au_cercle d'incertitude de l'estime peut étre choisi. Trois principaux sont commodes a définir: - le point d'intersection entre cc' et le méridien estimé. le point d'intersection entre cc' et le paralléle estimé. le point d'intersection entre cc' et le vertical estimé Aze, appelé point Marcq Saint Hilaire. Cette derniére méthode, dite "du point rapproché", est utilisable dans tous les cas de figure, contrairement aux deux premiéres qui ne sont plus employées sauf cas particuliers. 90°- e Cercle de hauteur figure 23 -57- Soit Z' le point déterminatif Marcq (figure 23) Pour trouver Z' il faut calculer: - Zez! . la direction de ZeZ', c'est a dire l'angle au zénith vrai Zv, mais étant donné la précision requise (0,5°), on se contente de déterminer par le calcul I'angle au zénith estimé Aze, d'od Ze = Zv. Dans le triangle sphérique PAZe, les éléments connus sont: . PZe - 90°- e + Bis a . ApZe = Pe --* obtenu par l'heure d'observation Top; en effet: AHage - Tcp + 12 + ARm - ARa -Ge a’ oi Pe connaissant AHage: Le calcul de Pe fait l'objet de la lére partie de ce calcul. as = Le calcul de ZeZ' passe par celui de Aze puisque l'on a, algébri- quemen Zez' - Kre - A avec: . m = 90°-Hv : donné par 1'observation de la hauteur. . AZe = 90°-He : calculé directement (formule fondamentale): SinHe - SinYeSinD + CosfeCosDCosPe Ayant Hv et He on a bien la valeur de Zez' par différence: =D ZeZ' - (90°-He) - (90°-Hv) - Hv ~ He (Algébriquement) Hv-He est appelé intercept Remarque: suivant la position de Ze par rapport a Z' on a: - Ze a Vintérieur du cercle de hauteur: Hv 0 d'od ambiguité sur la valeur de l'angle (Aze ou 180°-Aze). Pour lever cette indétermina- tion il faut se souvenir des régles suivantes: -> D et ¥de nom contraire --+ Aze du nom de D. -> D etY de méme signe: . D>¥ -> Aze du nom de D (ou de ¥ ) - DSinHo -> Aze de nom contraire 4D - Enfin Aze est du nom E ouW de Pe. © Hv-He -> algébriquement @ Point déterminatif z' et droite de hauteur le nombre de milles est celui de minutes de degré et dixiemes de Hv-He. la direction par rapport au point Ze (e,Ge) est celle de la direction azimutale de l'astre si Hv-He>0; la direc- tion opposée (comptée de 0°A 360°) si Hv-He <0. Rs2 = Rf2 = Cc + W + dérive (vent) courant nul @ t =~ Tcp' - tcp = intervalle de temps entre les 2 observations, nécessaire a la détermination des éléments du transport de la lére droite observée. direction définie en @ direction déterminée en ml = nombre de milles défini en @: . 8 m2 = V.t (V = vitesse du navire) } précision: 0,1 mille @ 11, 12, a1, 92: calcul d'estime (voir calcul 2) @® Wi = Ye + 11 12 Algébrii it 61" get gl s ga} seprsavemens Remarque: il est commode de conserver les résultats en ° et 3 décimales et de rajouter les résultats en sexagésimales. -6h- planche 14 (suite) GRAPHIQUE DU CALCUL >) | -65- Ze! calculés a partir du point Z1'(\pi',G1') ae 3 Fey voir de oo @) _ détermination graphique des coordonnées_du point (figures planche 14) On procéde d'abord par un graphique tracé "A vue" (mais propre- ment) destiné au "cadrage" du graphique exact a tracer. Ce graphique A vue donne une premiére idée de la position du point Z (,G) exact cherché par rapport au point Z1'(§I/.,G1"). Par exemple (voir planche), Z sera dans le quadrant NW de 1'hori- zon. On s'arrangera donc pour décaler Z1' dans ‘le quadrant SE de maniére a conserver Z dans les limites de la feuille. Graphique exact. 1°/ Etablir une "carte particuliére simplifiée” pour la latitude Qi'de Z1' (ce qui signifie construire une échelle des lati- tudes, donc des distances, a partir d'une échelle des longitu- des arbitraire: par ex. 2 carreaux pour 1' de G) L'échelle des latitudes est une droite inclinée sur 1'échelle des longitudes de l'angle ¥1'. 2°/ Par Zi' mener une paralléle 4 a la lére droite de hauteur (c'est la 1ére droite de hauteur transportée pour l'heure de la seconde). 3°/ Toujours par Z1', mener la direction azimutale du 2éme astre observé A'(Ze'). 4°/ Sur cette droite porter Hv'-He', mesuré sur 1'échelle des latitudes: -» dans la direction Ze' si Hv'-He' > 0 -» dans la direction opposée (180°+Ze') si Hv'-He' <0 On obtient 22', point déterminatif de la 2éme droite de hauteur 4'. 5°/ A et A‘ se coupent en Z (point cherché); lire la valeur - 13 sur 1'échelle des latitudes. g3 sur l'échelle des longitudes toa: Q-Y1' +13; 6 = Gl’ + g3 (Algébriquement) Par exemple, sur la figure de la planche 14: B- 26'S 93 3,0'E Exemple Documents annexes VIM, XII, XIV, XV, XVI 44. (Durée 60 minutes). — Point par deux hauteurs d'astres queloonques. Le -AF Aett AIGL:— (date locale), vers T, A 2 bam Vinatant of le chronontire done To, <4 on a pris, d ten Ae gen ah ease Nation a ° | ‘Aiea de Pbrreaion le point eink «pour sordonais + , | fen wb 08/0, “O88! Abs ow. Le navie fadant route at a compas, Wat BS onomitre donne Tr "BB 2853." toe erour, mes Determine le pont & instant de a de ime observation (graphique) dont on précisera Vheure T, ; ‘cians bu eALeu. oe H, (1* obserration) 05°26 te 1% then dessa 6 + fab 4 ANS 6836/5 Ty app = OPN te IE T= BRI Ie IF 4M, Ero1LEs Ala TOE 6. Pym AU cateui oe H,—H, eF 98 Z, Formules utilises MfsingscaD reasfersdent]. Ay, = tas! gem eS 033. ea erate a B= HO" Ou, asked we 2, = S65 We LMHS Papen roiwr pEreasinirir Z. er DROITE be MAUTEUR ee au BME) Fae 2. AUAES... m= by 3 Abe. mm 53, hes 013. ws ble =05.0K2. gto 735 51433 TSEC, — 5565 6B USIEEN 3 S398 W Szwenrs DU CALCUL DE HT, (2 observation) = 359006 4 AM 25853 ~67- caseut be H, — Hi, er DE Z:, E284. Be,6 [Do ean ane {| ad [Pye AI 69.28 DETERMINATION GRAPRIQUE DES cooRDONNEES DU POLE S$ AR), 3 W. ALN. ~68- 15°W 10° | : o SE 10° 15° | \mérlidien dq z' jo! | - Pet. Positjon du © a Tep 1 | ' Pe | — T \ Ze v ie | 1 | 4 \ | Ge o! figure 26 ~69- Calcul _n°13: Point par deux hauteurs du soleil, la deuxieme étant observée au moment du passage au méridien estime. I. Principe général C'est le classique "Point de midi" effectué a bord. Contrairement au calcul nautique n°14, on observe ici le méme astre. De plus la 2éme droite de hauteur du soleil nécessite le calcul de l'heure du passage du soleil au méridien estimé. Ce calcul a 6té exposé dans son principe dans le type n°12 auquel on se reportera. En ce qui concerne quelques rappels de théorie sur la droite de hauteur, voir calcul n°14. La lére partie de ce calcul consiste donc A déterminer la lére droite de hauteur: Ze, Hv-He (cf calcul 14). On notera qu'il s'agit d'une droite de soleil, donc observée le matin (puisque la 2éme est une méridienne de soleil). En conséquence 1'angle au pole Pe du © sera toujours, ici, de nom Est. Dés lors, et contrairement au calcul 14, on se borne a calculer les coordonnées du point déterminatif de cette droite: z'(4',G"); en effet nous ne connaissons pas encore l'heure Tef' d'observation de la méridienne; il est donc impossible de calculer immédiate- ment les coordonnées du point déterminatif transporté Z1'(Y1',G1') puisqu'il nous manque 1'élément’intervalle de temps"de ce trans- port. La 2éme partie de ce calcul (figure 26) consiste donc a calculer l'heure Tcf' au moment du passage du soleil au méridien du point déterminatif transporté Z1' choisi comme nouvelle position estimée du navire. Le principe de ce calcul est traité dans le calcul 12. Toutefois, pour calculer l'angle au péle rectifié Pe’ du ©, on modifie l'angle au pdle Pe (pris en valeur absolue) déja déterminé, du changement en longitude g entre Ge et G'. Cela revient a rectifier de la valeur g la position du méridien du navire au moment de l'observation de la lére droite. Donc, en considé- rant les valeurs absolues de Pe et g on a: Pe'> Pe si g est W--> Pe' = Pe+g Pe'< Pe si g est B --> Pe’ - Pe-g La 3éme partie du calcul intitulée "transport du point détermina- tif et latitude", consiste d'abord en un calcul d'estime classi- que a partir de Z'( §',G'), puisque l'on connatt maintenant l'heure du passage méridien du 0, et ensuite au calcul de la latitude méridienne tel qu'il est exposé dans le calcul 12. La 4éme_partie consiste en la détermination des coordonnées du point obtenu a l'heure Tcf'. On ne calcule en fait que G puisque Y est déja connu. Pour cela on procéde a un simple calcul d'estime entre le point Z1' et le point exact Z déterminé Droite méridienne figure n°27 lére droite transportéé ————* Planche 15. 18. (Durée 60 minutes). — Point par deux auteurs du Soleil, la deuxiéme étant observée au moment du. passage au méridien estimé. Le (date Locale), vers Top = nveienssinnenenny 0 & pris, A instant od Te chronométre donne Tey = , la hauteur du bord ~ du Soleil, HO= .e= eons Lb vatIOM cen mitres. ‘A instant de observation, le point estimé a pour coordonnées : On £ Gy enn — 49 Déterminer les éléments de la droite de hauteur et calculer les coordonnées du point déterminatif Mareq. 2 Le navire faisant route au du compas, W - dé, ; vitesse = _-». neeuds, courant mul, calouler "heure T'ge du prochain passage du soleil au méridien du point déverminatif transporté, 3° A heure T'gy on a observé Ja hauteur du bord «du soleil HO erreur, méme élévation. Déterminer le point & Vinstant Toy (caleul ou graphique) point & midi du fuseau, Te = le P= Top app = Ie Toe =. Te veces Hye: He Hy—Hy. POINT DETERMINATIF Z' ET DROITE DE BAUTEUR. Le point déterminatif Z! se tr0U¥6 & coven mills a de Ze. } “1 par l'intersection entre la lére droite transportée et la méri- dienne (figure 27). Ainsi on détermine g2 par l'emploi de la formule: 92 = 12/TanZeCosif1' Dans ce calcul Ze est compris entre 0° et 180°: + Si Ze {90° ---> CotzZe >0 et: si 12 est N --» 92 est W donc >0 si 12 est S --> 92 est E donc <0 + Si Ze >90° --+ Cotze <0 et: si 12 est N --» g2 est E done 0 On voit par conséquent qu'il suffit d'utiliser la valeur de Ze trouvée précédemment. et d'appliquer le signe + ou - a 12 suivant son nom N ou S pour avoir le signe de g2. Du reste, on pourrait (et 1'énoncé en donne la possibilité) déterminer G par construction exacte A l'aide d'un graphique et se dispenser du calcul de g2. La 5éme partie conduit 4 la détermination du point a Midi du fuseau (12hTcf). 11 faut donc transporter le point Z(G) trouvé a Tef’. Entre 12h Tef et l'heure Tef' il s'écoule t - 12-Tef': + >0 si l'observation méridienne a lieu avant Midi. . t <0 si l'observation méridienne a lieu aprés Midi. Le transport ml' aura, dans les formules de l'estime, le signe de t si on garde, dans les deux cas la valeur réelle de Rf1. I. _Btapes du calcul et explications (planche 15) Détermination de Pe du © Détermination de D } voir calcul 12 I @ calcul de Hv-He et Ze: se reporter au calcul 14 (nO a@ Coordonnées du point déterminatif Z' - Rf = direction azimutale définie en@du calcul 14 - m= Hv-He Puis faire un calcul d'estime. Heure Tcf' au_moment du passage méridien du point détermina- tif transporte Formules utilisées: t = Pe'/¥ ; Va = Alivo' AHvo ; Yn = -VSinRf1/Cos Remarque: pour Ya on peut prendre, sans erreur, la valeur bo = 15,000° Comme on l'a vu: Pe' = Pe + g avec g?0 si W et g40 si E. Pour le reste, voir calcul 12 @® transport du point déterminatif et latitude ~12- planche 15 (suite) RY ™ = HEURE T¢y AU MOMENT DU PASSAGE AU MERIDIEN DU POINT DETERMINATIF TRANSPORTE. Formules utilisées: t=..P@" 6... yx=-Allvo..=AHvo y= =VSiNRE/60CGos¢" cn tate _ Py =-Wal.abs.t ane w = tw te 10.0UL0. Tey nels (ORAPHIQUE A VUE ey Z a) a2i\ Dy oti NG males Point & Toy nnnnennnnn POINT A MIDI DU FUSEAU. -en-sexagésimates Point & midi Top 1e no "a en..sexagésimales ~13- - Rfl est déterminé a la rubrique précédente . ml = V.t of t = Tep'pass. - Tcp - Pmt = CY + Gaty/2 = Pt + ais2 + ensuite calcul d'estime, d'ou 1: et Gi". Calcul de ¥ : voir calcul 12 page 53 n°8. © calcul des coordonnées du point A l'heure Tef' (facul tatif) (figure sur planche ) 12 = ~- it — Algébriquement. Ze = direction azimutale du ©, déterminée en @) On emploie, en donnant a 12 le signe + ou - trouvé plus haut, la formuli g2 = 12¢otZé/Cosifi' avec: . valeur de Ze trouvée en @ valeur delfi' (en ° et 3 décimales) trouvée en (@) Remarque: inutile de considérer le signe de {{1' puisqu'il s'agit de Cos. g2 a les noms Est ou Ouest suivant le signe - ou + trouvé. On peut déterminer G par graphique exact oX la 2éme droite est une méridienne, c'est a dire une droite perpendiculaire au méridien Gl' et menée a la latitude de ~ . (voir exemple ot les deux possibilités sont utilisées.) 7 Poivit & Midi du fuseau 12 - Tef' Algébriquement - mi! = V.(12 - Tef') Remarque: m1' est >0 ou <0 suivant l'heure de la 2éme observation. Cet. artifice permet d'éviter de noter la valeur opposée de Rf1 dans le cas 00 la méridienne @ lieu aprés 12h Tcf (auquel cas d'ailleurs il faudrait. prendre 12 - Tef en valeur absolue). . RPI: déterminé en@® -Pmir - P+ 13/2 = (O+ Ymidiy/2 Aprés un calcul d'estime classique (attention au signe de ml’ qui peut étre négatif), on obtient 13 et 93, puis Ymidi et Gmidi. Exemple -74- 48. (Durée 60 minutes). — Point par deux hauteurs du Soleil, Ia deuxime éant observée au moment da passage au méridien estimé. Le A feat. A992. (date locale), vers Tey = AON AL tee, on a pris, & Vinstant o& Te chronomitre donne Tey =... KALMAR... la hauteur du bord ........d4 prerious du Soleil, Hy = RRO Bog © = ot BY Soccony lévation = AG ecco metres, A instant de Vobservation, le point estimé a pour coordonnées : pe BEM DB, Cy AME MS OBL 49 Déterminer les éléments de la droite de hauteur et caleuler les eoordonnées du point déterminatif Mareq. 2 Le navire faisant route at ond Arde nom dtu compas, W =... t.A® + dér, = 25 Bd.., | vitesse = owd Dunn neouds, courant nul, calculer heure T’zy du prochain passage du soleil au ! méridien du point déterminatif transports. | 3° A Vheure Tgp on a observé la hauteur du bord iasfeteus...du soleil Hj© — H-Mik6), méme ‘erreur, méme élévation. Déterminer le point & Vinstant T'cy (calcul ou graphique)-et en déduire le point & midi du fuseau, Toy = ADM AZ... Je Ad. Hyg Bb H?...005.5. +fa utd 4 Aa = O4!,3. Trp app =..AAM AL... le... AF. Bye Se BFE OME K Top = HEART AI? le 1%. +G= A610. , Carcut pe Hy — Hy Br DE Zy, Wi atk? 20) A. Formutes utiliates : een tS. . = sac! Heat Be feosk Mem ede 2256 a ae Are = cok. we ae =.23) = 7 = = 2 . Ten = 12) de o arin oe HAL 525.0. Wy Os HASH E | po 2a 6bo.e - Hy, =.hAS 5240 Hy—Hy=. ABD point pivemanaris Z' Et DROITE DE HAUTEUR. Le point déterminatif Z' se trouve & Fp Qoovnunw milles au. 345 S.. de Zee O3ayS oe He ZOHO OS. Gy = AMES; 0.10. 3,2. +l SHEN €8 ony 9 Benn 2.65648, . 262 BAS C= AMO AW HEURE Tipp AU MOMENT DU PASSAGE AU MERIDIEN DU POINT DETERMINATIF TRANSPORTE, Formules utilisées 2 ¢= Pe Lag mm ta = Me Venn Yr = i REL bo cosy’ AWAY Ys ASSEN Py = BE bFO. 8 AN SAA. BAL Ay OLED ag cart Es eae AMAR 3 Je. Boon ADP OGS tele 12. 2A ABNORM Led Bowne SAM AbO Py = RT IRE 753 ‘TRANSPORT DU POINT DETERMINATIF ET LATITUDE, We Oo eon g GG 6.6% Cc AWS 6G R. DB von 4h 2.08032. 4.09. 453 ag A BR # 265 900 LASS AdA, Dy Addu baa. We BOENOIG Ny = ot ez'a 6 AD = 84d. 6 =A RISD! = AIG D = Aa AW AN, Wo= MSNA g = 26U0 Sa Ty = [tout le IE Ti FES Hyg Hat S29. CALCUL DES COORDONNEES DU POINT A L'REURE T'gp- GRAPmQUE A VUE eae Formule utiliste : g, = by cot. Ze feos z |e s* y Os RbS Reo, Gy = 4dS5.A24.. . SEE 980 6B = ct Sy AME vs A ae aay " + CoslfecosD'*">"'cosPe'*" *"") @ Intercepts: Hv'*"°'" - He'?">"' (algébriquement) @ Zet>"-"' ~~ voir calcul 8 ou 14 © 3eme_partie du calcul: Eléments du transport: @ Rs = Rf = Ce + W + der (Rf = Rs car le courant est nul) @t' = Top"! - Tep' m' - V.t' - 6lément de transport de la lére droite observée a Tep' pour l'heure Tcp"' t" = top"! = Top" son 8 pris, & courts intervlle srs avec le méme point estimé). TAIN |. Beare 4 B CaPeank 6k It. ale ql] trae eho, yant pour coordonnées 9 = =~ 15. (Durée 60 minutes). — Point par trois hautcars d'étoiles & courts intervalles ‘observation dont on piécisera Mheure T",, (on traters toute Coluut£ 2k MY. cALeut 225 Ae t (4 | ||| £ | | i | x i -b]e | oie 1a sax ERE Ld : i ‘ 4 f e 8 a | 4 { le) i 1 ‘ Brin i | i pean i 9 ||| | ; een wa it ooo ood = gede gs IY : @ i a Ei 8 woud planche 16 iit | || af Be A ne ar 3 | Ley a © teagoviand sagged Wid o> ge o L woud é ® Ke ~19- m" = V.t" = 6lément du transport de la 2éme droite observée @ Tcp" pour l'heure Tcp"'. @ 4eme_partie du calcul: graphique exact (voir planche 46). @ Tracer a vue un graphique permettant de situer 1'emplace- ment du point cherché par rapport au point estimé Ze. On en tiendra compte pour le tracé exact. @ sur le tracé exact lire 1 et g d'ou: a ob 4 } algébriquement Remarque: ne pas oublier de noter I'heure TCf" (= Tep"™- f) @ tracé exact a) Construire une carte particuliére simplifiée pour We b) Tracer le paralléle Ye, le méridien Ge; on se reportera au graphique a vue pour apprécier 1'emplacement de ce tracé sur la feuille. ©) Du point Ze tracer la route fond Rf du navire. 4) Porter suivant Rf: les segments ZeM - m" et ZeN e) De Ze, tracer la 3éme droite; de M la 2éme droite; de N la lére droite. En général, on obtient un petit triangle et on se contente dese placer, A vue, au centre du cercle inscrit (Bien qu'en principe ceci ne soit correct que si les droites sont observées tout autour de 1'horizon et dans I'hypothése od les erreurs sur les 3 hauteurs ont méme signe). f) Mesurer 1 et g Sur le graphique. Remarque: par rapport au principe de tracé exposé figure 28, celui- ci offre I'avantage de ne pas encombrer la graphique de 2 droites supplémentaires. Le graphique d'explication de la planche 16 est aussi celui de l'exemple de calcul (page 80) de la page 81. -80- Exemple + planche 16 (suite) GRAPHIQUE DU CALCUL bas hn) Ge 2¢'=| 575° t | ip } i ih SENT f z 78°) la théorie de la droite de_hauteur est inapplicable au tracé de la méridienne (1a distance zénithale est telle qu'il faut tracer la courbe de hauteur par points, ce qui est long et malaisé). On observe donc la culmination (figure 29), dont on détermine l'instant Tepe grace aux heures d'observation des hauteurs corres- pondantes, et la hauteur Hvc a ce moment. Remarque: dans la pratique des mesures de hauteurs, on essaiera de se conformer au tableau ci-dessous extrait des tables PERRIN: Distance Commencer Cesser les Faire croitre zénithale les observations: observations: Jes hauteurs: oar 6&7 min. avant midi . avant midi de 10' en 10° aan 7.88 min, avant midi avant midi de 5' en 5! wa 6 8 a9 min. avant midi . avant midi de 4’ en 4! eas* = 9 2 10 min. avant. midi avant midi de 3' en 3! 812 10. a 12 min.avant midi avant midi de 2' en 2° Dans ce calcul, pour une meilleure précision on fait 3 séries de deux observations. En pratique, puisque l'on ne connait pas l'instant précis de la hauteur de culmination, celle-ci est déterminée on suivant attentivement la hauteur du @ au sextant (observation prolongée de maniére 4 voir la hauteur croftre, rester stationnaire puis diminuer). -84- planche 17 46. (Durée 30 minutes). — Point par hauteurs circumzénithales correspondantes et hauteur de culmination (dans le cas oi cette hauteur est supérieure & 78) Le (date locale), vers Tey = , le point estimé ayant pour coordonnées 9, = 1G 1 on 8 pris, de part et d’autre de Ia culmination, deux séries de trois hautours circumzénithales correspondantes du soleil et noté les heures T., : Premidre hauteur: T',, = Deuxiéme hauteur : Troisi¢me hauteur : T On a également pris la hauteur de culmination (bord : ) HO ee) . alévation = ‘metres. Le navire fait route au du compas, W= »dér= vitesse = noruds, courant nul, 49 Déterminer les coordonnées du point & Vinstant de la culmination ct "heure T,,, correspondante. 2 En déduire le point & midi du fuseau. cormules utilisées : P, : A. MEGARE CTam en Toutfe) Toe = T Formules utilisées : P. : A. YfGuRt Cm De=Tauife) To aoZter4 Te. f Te app. ,, Point & Ty, =. Ie “ } A Point a spr pu FUSEAU 2 Tee a 65 Point 8 midi Tey 16ers ae On sait que, généralement, la hauteur de culmination est différente de la hauteur méridienne (Hvc + Hm: elles ne se produisent jamais, sauf cas particuliers, en méme temps pour un mobile). Par cons6- quent l'angle au pole du @ a Topc, Pc, n'est pas nul (Pc # 0). On peut ,connaissant Pc,en déduire facilement la longitude Gc du navire a Top AHvo + AAH ~ AHvpe et Pc = AHvgc ou 360°-AHvgc (suivant que la culmination a lieu avant ou aprés midi vrai). doa: Gc = AHvpc - AHvac Pour ce qui concerne la latitude fc a Tepe, on emploie la formule de la latitude méridienne car dans les conditions de 1'énoncé (grande hauteur) le terme de correction Ac qu'il serait nécessaire d'apporter 4 la formule méridienne ( Yc - Nvc + De - 4c) devient négligeable, d'ou: Yo = Nve + De Galcul de Pc et _unités: Toujours faible puisque le © est alors proche du méridien, Pc est obtenu par différentiation de la formule fondamentale: CosN = SinfSinD + Cos¥CosDCosP, d'od (voir cours): ap(raa) ~ 8E24ranp — rang) P(rad) aP(rad) = Po(rad)=Po*. 7/180° - di(rad) = Changement en latitude - 1(rad) ~ 1°. 7/180° - P(rad) = temps sidéral écoulé entre passage méridien et culmination = l'intervalle de temps civil entre ces deux moments. 1/180° On a donc: - 1°(17/180) Po". /180" = —Sece7 Tp) (TanDe - Tanlfe) Pe? = aa (180°/m)(TanDe - Tanic) Or: 1° = 1"/60 et t® - t(h).15, d'oa : Pe® = (1%. t*)(1/5m)(TanDe - Tanc) Or: 1 = mCosRf et m/t vf d'od la formule définitive: Pe V£CosRF(1/5n) (TanDe - Tanfe)) II. Etapes du calcul (planche 17) @ Tepapp. - Tof + £ ® tere ~ 1/65 Tey © de = Do + 4D a Tepe (du soleil) 3, d observation + €+ T.VIL Cc + W + der (pas de courant) -86- Exemple: 46. (Durée 30 minutes). — Point par hanteurs circumzénithales correspondantes et hauteur de culmination (dans le cas oit cette hauteur est supérieure & 78°) | Le AGA OE... A949 2s... (date locale), vers T., = ALS 93% .0. le point estimé ayant pour coordonnées @, = 08° 20.5.4. 5 Oy = a AHBE He Oh3...€. , on a pris, de part et d’autre de la culmination, deux séries de trois hauteurs circumzénithales correspondantes al soleil et noté les heures T,, : Premiére hauteur: T’g,, = OA" 48 ™ 354 0.0% 20@Aa4 | Deuxidme hauteur : T= ..QAN SAM. 234. o2h ath 234 Troisitme hauteur : Tay. OAN SHE STA OL AZ™ HOA On a également pris la hauteur de culmination 7 | (bord : cif bnicwe ):HQ F.92.2.0)m, fe eae | élévation = Ab. métres. Le navire fait route au AALS. du compas, W = +22. » dér= = BY. + vitesse = Aby eso. neeuds, courant nul. | 4° Déterminer les coordonnées du point & Vinstant de la culmination et Vheure T.,, correspondante. 29 En déduire le point & midi du fuseau. eae - ne Asti. Formules utilisées : P, : & Vf cast. (Tua De= Tae) =-4 Zteps , Tog = ARE ORMO. Ve oooh D, =. ABO3,EN. | + f= de, A, 2.044. Tn GDE ORO le AB Tore = OL" 00 2E4 Te AL D,=AS2037EW. | Hi = 392 20} he Ny, = ACS. 32S MM yy = .2098,.0448. © ost ee T.1.G des E.N. ou interpolation directe. AHvpe = AHvo + 4AH © atvac = Pc si Pe est W; AHvgc = 360°-Pc si Pc est E @ Gc = Alvpe - AHvgc (algébriquement) et Ouest si +, Est si - Remarque: si le résultat est > 180°, retrancher 4 360° et’ ch.anger de signe (ou de nom). @ Point a midi du fuseau: voir calcul 13 en 7. -88- Atya,Ga) figure 30 figure 31 Equateur figure 32 -89- Calcul _n°17: Navigation orthodromique I. Principes et rappels (Figures 30 et 31). L'image sur la carte d'une orthodromie est une courbe de 2éme espéce dont la concavité est toujours tournée vers 1'équateur. Jer _probléme posé: .Calcul de la distance orthodromique mo. -Calcul de l'angle de route orthodromique au départ Ad. On résoudra simplement le triangle sphérique PDA par 2 formules fondamentales: Cosmo = SinYasinfa + Cosacosfacosg CosAd - (Sina - Sin¥dCosmo) /Cos{dSinmo 2eme_probléme pos: Par résolution du triangle sphérique rectangle PDVx, d'od les formules: Détermination des coordonnées du vertex (vx) CosW = SinAdCos}a Cosgl = Tan{a/Tangv 3eme_probléme posé: Route fond Rf que doit suivre le navire pendant les x premiéres heures de la traversée. (Figure 32). En effet, il n'est pas possible, au navire, de suivre exactement la courbe orthodromique; il va parcourir alors une série de loxodromies intérieures 4 la courbe, chaque distance loxodromique étant suffisante pour que le changement de route du navire entre 2 loxodromies successives soit appréciable sur un compas (au moins 1°). m = vitesse. xheures « s'apparente a la correction Givry pour laquelle Ym D et Z1 sont peu éloignés. “fd, puisque @ = changement en longitude entre D et Z1: “- 0,SlalSin¥d ; let~ msin(Vte); Igl = mSin(Vi«)/Cos¥a d'od = 0,5mSin(vt *)TanYd = 0,5mSinvTan¥d (car « est faible devant v). &* = (m°/60.2)SinVTan¥d = (m”/120)SinvTan¥d 48me_probléme posé: distance loxodromique et nombre de milles gagnés. C'est le calcul 3. Rappelons les formules employées: A= (180°/r)InTan(45° + ¥/2) ; TanRfa =|g/Al; m = 1/CosRfq ; 4-Aa- Ad Nombre de milles gagnés - m,- mo Il. Etapes du calcul (planche 18) -90- Planche 18 Point de départ Point earivde 49 Caleuler la distance orthodromiique, angle de route initial et les coordonnées du verter, et tracer & | vue sur le canevas are dorthodromie susie 2 Le navire ayant une vitesse de rnonuds, caleuler la route fond & suivre pendant les premiéres heures de la taversée, {8° Caleuler Is distance oxadcomique et le nombre de miles gagnés en suivant Vorthodromie. » c _ e a 6 te E Ai 10° Shee are ae pat 45) F 1 || bea att | ‘eh eaye " ioranck OKTHODKUMIQUE, ANGLE DE ROUTE LNA, COUMLUNEES UU VERTEX, ROUTE FORD Formules utilises (Caleal dem, = one Caleal de Ay: Caleal de 9, = Calonl de gy + Caleul de - - eon 9 E @ — xen (G) OOS en sexagésimales -91- Gd_en ° et 3 décimales; noter le nom E ou Ww. en ° et 3 décimales: + si N; - si S @ Distance orthodromique:|mo = Cos““[(sinfasinia + Cosdcosfacosai]| Remarque: g est un angle a prendre en valeur absolue ‘mo est noté en ° et 3 décimales puis en milles. @® angle orthodromique au départ compté de 0° a 180°, du Nord vers 1'E ou vers 1'W (comme g) : Ad = Cos "{Sinfa - SinldCosmo) /Cos faSinmo| Noté en * et 3 décimales. @ m - Vf.x(h) = 1ére distance loxodromique pour le calcul de « @|e= _cm'/120)sinvranya V - angle de route loxodromique compté de 0° a 360° ¥d est + si N, - si S; en ° et 3décimales Précision : 0,5° @ Rf =v + (algébriquement) Précision du résultat: 0,5° @ | [vl Remarque: Qv est N si Ad<90°, § si Ad >90°, puisque le vertex Vx est toujours le point vers lequel_on se dirige. gl = Cos” [(Tan¥a/Tanlv)} Cos" [cos¥asinad]|: noté en * et 3décimales. Gv - Gd + al Les résultats $v et Gv sont notés en sexagésimales au 1/10’. @® Distance loxodromique et nombre de milles gagnés: voir calcul 3 et gain = m-mo @ Tracé a vue sur le canevas: voir exemple de la planche: Ya - 32°51 S Ya - 35°30'S Gd = 112°28'E Ga = 019°40'E lére Rf = 238° Wv ~ 44°37'S Rf loxo ~ 268° Gv - 63°21'E Pour bien cadrer le schéma, placer d'abord (éventuellement) le méridien origine (ou le méridien 180°) et noter les méridiens sucessifs de 15° en 15°. Placer le vertex en soulignant son caractére de point extréme de la courbe par une tangente horizontale. -92- Planche 18 (suite) DISTANCE LOXODROMIQUE EF NOMBRE DE MILLES GncnES Formles wlistes = ie : oe ° et 3 décimales 0,5° pres fe 1 mille prés, Nombre de miles gan =n EXEMPLE 42. (Durée 40 minutes), — Navigation orthodromique. Point de départ débioit de DRAKE 9 =. 6000'S G,=069° 00'w. Point Parrivée MOM LULY .. g, = ud®3OMW.... 6, ASS SALW. 4° Calculer Ia distance orthodromique, angle de route initial et Jes coordonnées du vertex, et tracer & vue sur le canevas Vare d’orthodromie suivi. 2 Le navire ayant une vitesse de .......A.5. noeuds, caleuler la route fond & suivre pendant les 24. premitres heures de la traversée. 3° Caleuler la distance loxodromique et le nombre de milles gagnés en suivant Vorthodromic. E w htt ABs ASE AGC ABO 16S a$0 AS Ate 40S Bo 3S 60 pt is f ad ~93- DISTANCE ORTHODROMIQUE, ANGLE DE ROUTE INITIAL, COORDONNEES DU VERTEX, ROUTE FOND Formules utilisées : Caleul de m, : vat '[ds Yasio Wn 4:astftas fuses] Caleul de A, : GauisinYa.~ Sis 4d crsame) {£25 Fd sim so Caleut de gy :.cos7! sas Yd Sinn fed] Cateul de g, :.Ces:! [Tan gdeot We] Caleul dea : fin V Tanda. B95 SAM |g NOB 2 6H IEM : e pS ARREN aoe eo aga + cee BO 7 ma Bat - ee GG 08 Ree DEb Sn. Ce ADI LERE. y= 6.0! bh, AW, comin ds | 6 DISTANCE LOXODROMIQUE ET NOMBRE DE MILES cAGNES Formules utilisées : A= Ate Ln Tam (et Hit); Ry = Tana! | 4 € A= 248.023. 7 ~ A= Be M56 s. eats , nara | Hts 56. Lm 845, 500.4. AIS. m= 63S. m= 649 F. Nombre de milles gagnés—=.....A.4.2....miller ~94- Planche 19 48, (Durée 30 minutes). — Calcul des coefficients de In formule de Smith par huit déviations ct rectification de la compensation En effectuant un tour dhorizon on a trouvé les déviations ci-dessous. 40 Calculer les coefficients A, B, C, D, E de la formule de Smith. 20 En vue de rectifier la compensation on vient successivement au C, son (Cap intercardinal), puis au C,== Nord (ou Sud) et enfin au C= Est (ou Ouest). Sachant qu’a ces différents caps les Z, du Soleil déduits d'une courbe préparée V'avance sont respecti- vement : Z,= maze s que les sphéres sont sur potence transversile fixe, que les aimants longitudinaux ont leur pole nord sur Vavant (ou sur Varritre) et que Vaimant transversal a son péle nord sur tribord (ou sur babord) on demande, pour chacun de ces trois caps : 0) les déviations avant compensation; B) les déviations aprés avoir annulé successivement les coefficients D, C et B, et le sens suivant lequel ‘on doit déplacer les compensateurs pour obtenir ce résultats ©) le reldvement compas du Soleil aprés chaque opération (le Z, du Soleil étant supposé constant pendant la durée de chacune d’elles). 30 Déterminer les déviations probables aux huit caps cardinaux et intercardinaux aprés la compensation. E PRopUITS D PRODUITS péviarions| — B er A | propurrs CAPS S.W.. Ouest... ‘au demi dearé vrés ope Calcul n°18: Calcul des coefficients de la formule de Smith par huit déviations et rectification de la compensation. Détails du calcul et commentaires (planche 19) @ compléter le tableau dans lequel figure les déviations trouvées pour chaque cap cardinal en appliquant pour chacun des caps co- pas la formule d'Archibald Smit! d= A + BSinCc + CCosCe + DSin2Cc_+ ECos2Ce déviation fers durs + fers Fers doux horizontaux permanente doux verticaux non compensée - aimants longi tudinaux aimants transversaux Sphéres de fer doux On obtient la valeur des coefficients A, B, C, D et E sachant que: Cc = 0° Cc = 45° 90° 135° 180° 225° 270° 315° a ' a 2 g] >>>>>a>> >~$ aaaaeone " para yvouovove ea eetae a eo + ee: Nosasoxa n<8l onononon 2] a | iB 4 B a+ 68 En effet, on montre que: B = (1/4) 0, Tdyse + dacé + 0, 7diag* - 0, 7dars? ~ dato’ - 0, 7dsis*) © = (1/4)C dot + 0, Tdust -0, Tdagst - dare? - 0,7daes* + 0, 7dsust) D = C1/4)( das* -dysge + dats’ - dause) BE - (1/4)( dot - doce + dager - deze") Il convient d'établir le tableau de la facon suivante: Caps: Déviations B c D E eta (dx. .) Cdx..) (dx. .)| (dx. 9 Nord a(n) ° 7 a(n) o | ain) NE acne) 0, 7a(NED 0, 7a0NE) | a(NE) ] 0 E a(E) a(E) 0 0 -d(E)| SE da(SE) 0, 7d(SE) 0, 7d(SE) -D(SE) 0 geal Planche 19 (suite) DEVIATIONS | DEVIATIONS | DEPLACEMENT |AVANT COMPENSATION|APRES COMPENSATION] DES COMPENSATEURS LO 2D spubres ray er ou |Z = 2 © e) Ber 7 Yanai ransversin] — @) 5 N (ou 8) AeVErou abaisser (1) ammants LONGITUDINAUX E (ou ever cane abuisser (1) (1) Rayer les mots inutiles. Nm Barreau de fer doux équivalent Figure 33 ~97- s (s) ° -d(s) ° a(s) SW ‘a(Swy 0, 7d(SW) -0,7d(SW) | (Sw) 0 W aw) dw) 0 0 | -acwy Nw ‘(Ny <0, 7a(NWY 0, 7aCNW) -acnw [0 8A. 4B ac 4D 4k A B c D E @® Colonne Cc: précision 0,5° Noter le Cc intercardinal du texte et les caps N ou S, E ou W du texte. @ Golonne: déviations avant compensation: précision 0,5° Noter les déviations d données par le texte pour les Cc précédents @ colonne: déviations aprés compensation Noter la déviation d' obtenue, aprés avoir tenu compte: a) au cap intercardinal, du coefficient D: - si le Ce est NE ou SW: d' =d-D . si le Cc est SE ou NW: d' = d+D b) au cap N ou S, du coefficient c : le Cc est Ni d' = da -C si le Cc est S: d' = da+C ©) au cap E ou W du coefficient B : - si le Cc est E: d'=a-B - si le CoestW:d'+«d+B © Colonne: déplacement_des compensateurs a) Sphéres (figure 33) L'action des sphéres est équivalente a celle d'un barreau de fer doux dont les poles sont A la distance r du centre du compas. La déviation d = DSin2Cc + ECos2Cc =A Sin.2(Cc + &) od Areprésen- te le pouvoir compensateur des sphéres et « leur gisement: A= (-57,3°.k.S)/r? 0 S est la section du barreau équivalent Dans le cas général (% quelconque), en posant: D = -Acos2« -98- Exemple: Co-Sut d(Ny=+3® 5 d"(N)-=1° Pour obtenir -1°, il a fallu ac- ttre l'influence du pOle Sud qui attire le Nord de I'aiguille done élever l'aimant figure 34 Ne(avant) Nm Nc(aprés) Exemple: Ce-E ; P6les Nord vers I'avant ; d(N)=-3" 5; ACN)" Dans ce cas il faut ramener la déviation de -3° a 1° done la Nord de I'aiguille est trop attiré par le péle Sud de lai- mant. Tl faut diminuer leur influence donc abaisser les aimants. Figure 35 DEVIATIONS PROBABLES APRES COMPENSATION 8 ' 4, Atk dy = A d AWE oy = A Planche 19 (fin) -99- E = -Asin2a on peut calculer X et A par: van2x-/D ; [Ale V p+ Be Dans le cas présent, K - 90° puisque les sphéres sont transver- sales et E n'est pas compensé. Soit ro la position initiale des sphéres. Elles compensent donc: Do = - AoCos2 Xo = - SoCos180° - Ao et Do? 0. Or la valeur du coefficient est D. Sans les sphéres il serait de Dl - D + Do. En les remettant on doit compenser D1: ler cas: D >0 --> D1> Do (Do> 0) donc Al > Ao, or Al = k/ri# “et Ao = k/rot --» rl 0 il faut rapprocher les sphéres. si D yet uct wt We ue we We ue we~ J mmoroey xnvaauog 106- Annexe IV Table des heures et hauteurs de PM et BM a Bordeaux (Juillet, Aodt et Septembre 1992) BORDEAUX. Houres UT +1 NEUNeS ET MAUTEURS DES PLEINES EF BASSES MERS lee gey tro. “O85 W vuuter 1982 ‘ROOT 1992 SEPTEMBRE 1092 Tones Tau | Hewes] Woot | Hewes | Hour | Hewes] Raut | ower | rout ‘Poa we [Semis | Fant [fewsn | Mant | ease | Mt | Pn | 32 A aa3|-olig 421] oe | 1 5 4¢|-gal16 ¢2] oas 1 8 8] 1 $48| "Ba /16 3 Ge) 9] 1 19 06) Be |78 Soe me 35 GE | s 1710) -308| 0 1837) Oa: | ue te oo oe Be SF] SH S| SP) O ase] sae) ae st 3 an oa| 2 sa2]-o1la7 se| or ]2 gis 02 2 48 Se] 2 $23) "8/17 $%) 83 | 2 0 3 58% af) x8 L398] Oke [ate 18 31 ae BO See |° 2295) Bb] * Hae] Sor] 23 0 he 500 a eu s12| os] 3 92 om 338 23/388 38) a) 3 ta Se vi oR 23]. 2% bB| ols bs om BS | t Ba BB| 8 loss cy 545 659 sal o2| 4 72 038 4 ot 48 we) 33/4 oR we s Be a 13 03 $8) ably Bm o 28 BS 2a) 3 2 S32 728} or|20 614] a2] 5 052] 49 [20 218] 94° 588 5 1258| 28/20 $0) 86°] 5 820] Ge [20 1225) 92 obs me 13) OF |s S| a3 ]s 333] $0] 0 1858] oa BR % Ba| 2h] 5 Fe) ok 718 os] aalor ose! ox|@ 2281 39 |o1 ri0| 4 ols 6 3h] oe l2t FB) as] 6 38) oe 2 aa) os Lae sel G]v 3) se }o wi! stl. seo) & BR) 03/00 BR) bl H8] o: 016 130) ats[or or] 2] 7 eel aa.fo2 axl 4 7 38] os |22 9 8 7 93) 8822 $48] OB] 7 Fie) Os |22 oie) o is 132) 3s |e 13 08 vite] GP ls SSL Sle ee] See teas] & eo n| oF 83 BA] ahs] § 25%) as] 2350) 0)" 2508! 12] 46 3 am|e 49] alos 2/46 8 iB os 8/2 2H] oe ]23 te) oe me 1342) 8 23 [oto 13 2B] RE [ me 18 46 | Soe 335) 03 oa aie) 44 sala 9 oz 9 38] oh ae] 2 8 83 228] £2. | te 93 83 BB) 03 or 8 83 222) 4m 48 [ro 1 298 1038) oe a8. |10 6 sf v ieor| $3 fe] a 3 3 Bo) 03 ia a 29 2 29 138 3 88 su 4 88 8 88 92 2 oo 123% ; 88 0 Bi 8 8 18 08 3 Sh 18 3 29 13 oi ; 38 8 8 ois BS 3 8 14 228 3 29 18 3 BA ae 8 Sie mss 3 oe 207 fl ae 18 38 ‘ af Me 183 8 Oe 3 0 B Bs Pour se reppontes 8 theute dt (heues UT +2 ), outer une heue aux heures indquses -107- Annexe V table de correction des Hres et Hrs (Ports rattachés a Hews UT+ th Bordes ux) DE REFERENCE HEURES AU poRT Principat | HAUTEURS AU PORT PRINCIPAL De REFERENCE vu. | tons. | Nieaw 1 om Ou PORT fe | Pleines mers | Basses mers | Plies murs | Basser mers 4 om, EL me [ae ee ee + |e | fie fiee [eee peme * [ ; tel ial esl an : s0nocauk suo int [4082 Bal sel ea het 52 lan bow | oe Convection ouxheues | Conection aux hetous feat. sn <1 a) —1 of -1 2) 2.2] +03 | +02 | +08 | +04 orate (Pine Thea] =o stl=1 ta] m1 | 02 | sen] Sos | to ts aati so 70 $a] 0 se] =o oe|—1 | aa | “on Be Gurmne :_ Le Marae eo

2h ajuter ne here aux Mewes indquies wu pot principal de -108- Annexe VI wh once we we ewe Sy ew uF us cd ue ue spans 2pno apt ep BNONOOTAND ANVISNI NNW 33HVW V7 30 HNAINVH V1 HINSLEO v INVARS 3NDIHSVED -109- Annexe VII Grille d'interpolations pour les corrections de hauteur CORRECTION OES HAUTE “am o15_ wae -05m o $0.5m Hm +15m 22m Feuille journaliére des £.N.: -110- Annexe VIII 17 Aoadt 1992 LUNDI 17 AOCT 1992 Coane bs Tara rt ane views] SOLEIL LUNE ua] meee ut.| avo, D | Mme os Bo toe ig cool we | i'9'9 wo N mie aan | ioe ds aos" 3p tj sn Ss sie BN bt os 9% 2 & | me 32 2a Gj Bs o7 3s x & | mss § 330 Sle ao 3m a | 38 93 i Gn] ba os 55835 S | 3385 63 Jon | we 93 93 22 te | 28 ge Nr ny SY) bo os om i & | 35 tak wy B [BS te 5m 3 & | Bo 1h S| oi os 921 20 om | stato ret a Sin | ios 03 9a 1 % | 33 003 337 Me 1 | 34005, oo ie sox | 00 04 315 19 BY) BT OF 308 1s 259 006 Nemes & | Bu O30 17 07 sa 13 S| me 7 8 12 Boe $88 1s fon | 206 05 855 15 Boro $82 14 Sour $09 11S | | w or me [any | a s9-s 14 iors 22M 1p $e iia | See) te dee eS TON | OL 8B 1S Ho i ae |e. | ws 12 f3e 2 peas so none re | soe) 0S ts 819 [ms | dos 13 FH TT ‘ EBS ie “SRS 1S | Selina dee eit [ans | aise rs 828 ta ‘ Bs Ser 39 st 3 | Be Te Oe Hoses 48 ous 3 | Ms| 7a as ss 0 [aos | 22 15 as op Pad soe 43 10s Sa) Fh me OS BS | RR a Bk og Heol Wech | Se m7 1028 SS) B de isi jw [ae 17 B00 97 tis Bae tas [as | dat rz E04 0g ue] 1023 wisass | suis 147 nio9 rs | sig) 705 30 tr [Sas | ZI 19 9 85 : ve at alas | as 20 15 as ‘aDam=ts dfs] pDammUs Aemieh Le ss EL | S be TH oe Bb os 1H [Ss [Ro 21 18 04 Mowe) sn venus MARS. surireR saTurNe —|Hewe un| “ie | amo op | aD] ate | two ft ° \ar'als ea sires a He ° e 3 ® a S S “ 06 S % & % ° z 8 , % n " 2 8 @ & ‘ B93 " w | ne 28 mms s 8 B | Bt Beis & ao | fede Sa 2B | 2 Sk a B | ent BeBe 2 3 pier Bede ies |B we | 26366 gmx sinser | aeor | vere awe x00 | mag 404 Rea -111- Annexe VIII bis Feuille journaliére des B.N.: 18 Aoat 1992 MARDI 18 AOUT 1992 fe oe on | ibs Beak 1g wade at) al ar al a WS 22 WD BIT 42 ON | 1945 O2 I Me NSE GE | a) 2 U2 Sle aR 1218 sien) ee ¢ ; a3 67 BBE BES) su pew lala IRB BURNER B Sigg AE Re RR Be 8 i gz 17 mlas| aoe - | S58 SRLS venus MARS ] JUPITER SATURNE- |Heure Bip Bar| eae Ge) Bi Wat BB) HR Gea) g a3 Bel) gan ma Naow | area ws sm2 Be iz ge | = a8 3 29 m6 Nzo10 | 194) waar -112- Annexe IX Ephémérides nautiques: Table A de la polaire 1992, ~ LATITUDE CALCULBE PAR LA HAUTEUR DE LA POLAIRE ‘Table A, ~ Premifre correction 4 te hauteur Se “Argument: Arg hore sal lca : ASE es ment: Ange Horie sr loa: | ey Pea fee Rese te | eee meses a | eeea ed Yao | ase | anor | ator | ane | asor | neor |] sor | eer | zm | zaor | sor | + ao | ara | ara | aa | ase | 460 ] 447 | aon | 382 | 332 | 21 | 202 | 27 | 00 as | ars | aus | aa | aso | aso | ase | ata | 380 | 329 | 268 | 199 | 23 | 05 no | an7 | 417 | as ass | aia | 377 | 26 | 264 | 195 | 9 | 40 as | 380 | ato | 44s | aso | aso | 444 | aus | ars | 223 | 261 | tot | tne | os ap | sez | aor | a7 | aso | ase ] aaa | ana | ara | s20 | ase | tee | 2 | 20 as | sea | 22 | aes | aso | ase | 442 | aia | azo | sur | 254 | 184 | ros | 38 go | see | aon | axe | aso | 457 | aan | att | 268 | 314 | 25 | seo | 104 | 30 as | s58 | a6 | aso | a0 | as | ass | oo | ass | aut | 248 | 176 | 100 | 35 ag {351 | «a7 | asa | 450 | 456 | aa | aor | 363 | 308 | ane | 173.) 96] 40 as | 293 | «29 | asi | asa | 456 | 4.7 | aos | 361 | ss | 241 | uso) 92 | 48 so | 395 | aso | as2 |) ae | 455 | 36 | ana | ase | m2 | 237) tos | ss | 50 ss | a7 | a1 | 453 | aot | 454 aoa | 356 | 299 | 4 | 162 | 84) 58 60 | 399 | asa | asa | 4at ) 454 so | 353 | 6 | m1 | ise | 80} 60 gs | an | aaa | asa | asa | asa | a2 | 290 | 250 | 293 | 227 [ase | te | 68 ao | aoa | as | ass | 61 | 452 | ao | 295 | 348 | 290 | a | 150 | 72 | 70 as | 4s | aan | 456 | aoa | ast | a29 | 392 | 245 | 287 | 220 | 46 | 68] 78 ao | aor | axe | 456 | ao | as | aa | sat | 62 | ase | zis | 4a | 64 | 80 as | a9 | a9 | 457 | a60 | 450 | 426 | 389 | 40 | asi | 23 | a9 | 60 | 8s ao | aro | aso | as7 | 450 | aso | aoa | ae6 | 337 | 277 | 209 | rs | 56 | 90 as | aia | aa | ass | aso | ane | a2 | a8 | 294 | 274 | 206 | sat | 52] 98 too | aia | aaa | ase | aco | 47 | aa | 382 | 332 ] ant | 202 | 7 | 52 wl ow | | | oe | we | oe] oe |e fe | Z| tare | asor | 200 | ato | same] 250° | aaor | sor | eer | zm | anor | 290 | Argument: Angle homie srl Leal: Asp Ephémérides Nautique: Annexe 1X bis -113- 1992, ~ LATITUDE CALCULEE PAR LA HAUTEUR DE LA POLAIRE Table A de la Polaire (suite) ‘Table A. ~ Promiére correction & ls hauteur = ‘een oe = + fw [ou foe [ow |e [we [om | om | + fw | am foe | ae ie |e |e | ate ft « wy ]ooa fone fom [ase | ome fom | oe “ CO wo | fons | ome | ome | ce |e Ws eS » oa | oa fone | ae | m | ae s on | sa foo | oes | ore me] os » eo | se | ne | mo | or | om | oe | ae ss eo | so | os | as | me | ome fom | as ” a “ ca | oe [ue | ae | oar | oe foe | ae ” om | or | owe | oan | ane | oe fos | so ss oo | om | owe fre | oma | oa fom | ss ” oe ea © ce foe fou fae |e foe fan | os » Pe fsa | owe | oan | mos | ame os | ts ” we fox | oe | ome | oo | aa | on | ae w |v fom foae | oo |e fae | oa % | oor fone fas | oe ome fae fo s ae | oor fom fase | one fom fae fos we oe + fw [oar fw owe Pose [awe [oe [oe fe ee Argument: Angle bors sda oa A aaa Annexe X ‘Argument: Ange Hora sia lea: se Ephémérides Nautiques: Tables B et C de la Polaire a = © [| [om | us | ae | ras | a | sis | 360" Pe be be ba ba Lr Le oe coment HAUTEUR “se = a Ass HAUTEUR wale r aw | oe oe [208 150° 180° vrai f[el#[z(e[e[s slelels le e[e(e[e([e[e[s -115- Annexe XI Ephémérides Nautiaue: Table des Azimuts de la Polaire 1992, — TABLE DES AZIMUTS DE LA POLAIRE, ‘Aaimuts dela Poaire eee, ‘ate Rod = v w w aw « o or eae |e icce . os | ols | o's | o's | os | or | om | oh | as 2 o2 | 02 | o2 | 02 | os | 03 | o4 | os | ms 40 | a9 | a9 | s59 | 3599 | a9 | 599 | 3599 | a9 s @ | 3597 | 357 | ase7 | ss6 | ss96 | 3595 | a4 | 393 | 2 w | ss | aes | 94 | se | 3593 | 392 | seo | ser | os 1 | 3993 | a9 | aa | s52 | aoa | amo | a6 | ase | wo | a2 | a2 | s52 | ssa | 390 | ses | ass | seer | 95 1 | ava | asa | ss2 | 501 | 390 | sss | 3555 | 3582 | ms ro | a4 | 3594 | 3993 | 3593 | 32 | 390 | 3507 | ass | as io | 3995 | ass | ass | sss | a4 | 393 | a0 | ae | as zo | 3598 |-as8 | asa | sso | 3597 | 3507 | 356 | aos | 16s a0 val setae acts] 0 0Et 01 | det ter g eDE 20 as | 03 | oa | 04 | oe | os | 06 | a7 | 205 260 os | os | o6 | o6 | or | os | ut | ts | as 280 ig geoorl em sr | fern) | Oe (ee | pget tage Se 26 200 os | os | os | o9 | to | t2 | as | is | 2s 20 or | os | as | op | 10 | tz | ts | ts | as 30 os | o6 | o7 | o9 | os | so | ts | us | os 30 sae ese eos al fae. ee (geet |g02 | ett | ate) ~116- Annexe XII LISTE ALPHABETIQUE DES ETOILES DENOMMEES FIGURANT DANS LES EPHEMERIDES NAUTIQUES NOM y NoM x NOM w NOM x Tl 9 |) Amaris. . 62 | Fomalhaut 19 || peste Quy a 48 |] Arcturas 58 || Gucrwx 49 |) Phecta 46 25 | Ata 63 || Gienah 47 |[potaice a) uw 56 || Aviar 35 || Hamat 10 | Poti 2 15 || peux 18 || Koctab 60 || Procyon 3 75 |) Bételgeuse 22 |) Marka... 81 | Rasalhague 66 3 |] Canopes 25 || Meakatina 23 | moguls 4 13 | coph 2 | Meakar. . 12 | Rigel 6 26 || Castor... 30, |) Meokent st || Rig Kentars....| 59 52 || Chiree ay. a7 || Mirak . 42, || Sehauh 65 55. ||Deweb.......--] 74 | Minplacius 38 || seneat 0 77 || Deneb Kaitos 6 || Mimose.. st || sehodir 5 Allok 21 | Denebota. 45 | Mirach 8 | Sins. 2 Alsicam, 20 || Dubhe. . 43 || Mirfak 14 || sunaa. 7 Alpbar co | ruNath 19 || Miram. 24 ftom 1 Alpherat 1 |] enie 16 |) Mizar 33 || Vége e n lee st Nankt 70 || Wezen » 4 [pani 61_| Peacock 13 | ose “4 -117- Annexe XIII E.N.: Ascensions verses des étoiles n°] 4 40 ETOILES 1992 ASCENSION VERSE ASCENSION | ConSTELLATION NOM MAGNITUDE sum | mam | a | a | et | oe. |e . { | bes” |e anomie a2 | "| | we 2 | 7 | | wa | 2| am |pcasioe ua ast} ase | 0] as | 0) ea | a [or a] a |ynene 29 | aw [ara | oe | na | a0 | ase as | ar «} 026 |ernin za [ass [ana] is | | ano | ans [305 | 07 5] oo asae [0 | 590] 94 9a | ses | 79 | si | sus 7 056 7 Cassiopée. 1630 as | 56,4 | 568 | 56,7 | 560 | 55,3 | 550 | 55.4 . 109 |B Androméde, 24 sar | 404 | 40,7 | 406 | 40,1 | 39,5 | 394 | 5.6 ° 137 a fridan ‘Achernar 06 sas } 354 | 368 | a9 | 384 | 378 | 375 | 379 wer later Mana aa | nea] 0] 0 | | | 9 | 09 u] am jareieowe taranie | 2122 | am |ssz [ana | 9] exo | 0 | an | se a} am lamer wear | 28 | ate [ans aig fag fare | 1a | 99 | a8 ] sm [pene nies | 2235 | ais | 47 | oso oss | ane | oc2| ana | a7 4 au a Perste Mirfak 1 309 | 03.1 | 034 | 036 | 03,2 | 02.5 | 02,0 | 02.0 ws} sie [orion ed ea | an | au | ana | ns! ara | 270 | as | ase ee racine | 02 | am | or] sna | sa | ses | ss | 60 | | 528 [yon mauex | 17 | m lao foe] o2| or |a7|as| ai 0 56 B Toureau, ELNath | 18 me | 325 | 32.7 | 32.9 | 32,8 | 323 | 318 | 316 a] sx [som Aan a | ame | 023 ena ox | one | 22 | ova | ove a 340 |COr0n Alnitale a ana | sa | 542 | 544 | 544 | s40 | 536 | 52.3 2 558 |xOron ‘Bételgeuse O12 am | 183 | 184 | 186 | 186 | 182 | 17.8 | 175 a] s9 [pease mediation | ot 2m fsa [isi | uss] ise | 9 | 19 | m9 u| 622 | Beran chin mic | 20 | 26 | 2t2 | aga [246 | ate | 20a | ane | ns as| cu facucte Camp | 09 | 264 [x7 |on0|0n3 | en7 | ons | ea7 | ane x] 627 roman hens 19 | 2a | 6] a6 | a9 | 09 | a | as |97 a] 64s |ecnnd chien sw | ie fam [as|ors| as] ao |ors| oa | as a} 6a [ecnacan st wf as asi | 252 | a | as | 2 22| 768 [cnn crn Wee ae (as sas | 9 | sus sa | 18 vw] 1a faciman cae va | au | arg | ano | aa | a2 | no | a | 20 a} 79 [arene pewgen | 08 | 24s | 62] tt | ase | se | ta | sa | nz] 78 [pein atx 12 | aes | a9 | aso | at | ara | ano | as | aso a] 800 cro 2a | 2m | 99 ong | 102 | 04 | 1 | ona | ona a] so |yvoie 19 Jas |aat [ana | aus [on | ns | an | are | sa lec ie uy | ane [aes | ane | 246 | 251 | aso | a0 f ano % sae B Voiles. 20 aig | 52.1 | sat | 52,5 | 529 | 52,8 | 52,3 | 51,7 | se [avers 2a [amr fone [ons | o4t | ove | ota | ons | one x] 8 [pee us |mfas]/ea|arfas| ao [or |a2 | si fran 23 | ne | asa | 1 | 6 | 0 | a0] es | ss 2) 927 [tie tanee ainwa | 22 [aus fase] af ane ra | a fa | oo -118- Annexe XIII bic E.N.: Ascensions verses des 6toiles n°41 a 8&1 ETOILES 1992, ASCENSION VERSE w | ASCENSION | consteLLATION | NOM | MAGNITUDE protre we fa far |e fae fe | oe jan. | mars | mai | jut | sept | now. | ae. a] 08 jain aor’ | 3 | at as | o's | oi | sis 42| 01 | Brande Our ase | 390 | 385 a1 | 392 | 389 | 382 | 0s | aGrnde Ouse 194 | 108 | 102 op | 11.1 | 198 | 100 |e | Btn. rat | 34 | 340 ma | ma | 341 | 236 4s] [prion amr | 499 | a9 | 25 | 27 | a8 | 496 | «0 a6] 1053 | Grande Ouse rat | 384 | 379 | 379 | 383 my ar] 21s | yCovtenn « 6 | 088 | o8. | 08 | 065 «| 22% lacoie ‘ ans | 21 | 267 | 267 | 210 we) na |ycrix a | s90 | 183 | 92 | aes | na |ycenawe ww | a7) 1 | a0 | 92 si] ar | Brain A 168 | 110 | 103 | 102 | 10s st) 1256 | eGrande Oure a6 | 346 | 340 | 339 | 342 ss] 1326 | 6, Grande Ourne, 159 | 053 | 052 | 050 | 053 ss] 1325 fa viewe. 158 ag 3s) 1347 | Grande Oure. ass | 116 | 110 | 108 | 110 s6| 1603 [BCentaue va | 11} 103 | 099 | 100 st] 1406 |@centnure as | 267 | 262 | 259 | 259 sel 141s |e Bouvier 146 | 10.3 | 100 | 093 | os 59) 1439 | aContare wo | 142 | 33] 129 | 29 | 1451 | BPette Our var | igs | 186 | 180 | 185 61] 1834 | a Couronne borate us | 243 | 240 | 240 a] 169 [a scorpion 463 | ass | 454 | 452 | 648 [ating aust 031 | a2 | 010 | oo | ou | 01,7 64] 1650 | e Scorpion tor | 354 | 349 | 344 | 342 | 349 | 346 6s] 1733 | A Scorpion 3% 96] 41 | 28 | 29 | a2 | 1738 | woptives 6 213 | 209 | ans | 208 | 210 cr] 1735 |y Dragon ” saa | sat [so | 332 | 57 co] 1824 |e Sapte 4 | oss | 050 | o4s | ont | 042 | ons | am ate. ven on a0 | 503 | 499 | | aot | a9 | a6 ro] 1838 | Suet Newt ah 6 | iss | 92 | rrr | 73 | 173 | 6 nj 950 |adige «| altar 09 a2 | 242 | 240 | 236 | 232 | 23 | 234 nl wm drome... 2 84 | 31 | 319 | 305 | 290 | a00 | 303 | 925 |ataon Peacock 2) 5 | a9 | 446 | a9 | 452 | a0 | a4 ma] wa | acme. Dene 13 | a9 | as} as | as | a7] a0 as| m1 | acennee Aldea 2 ao | 249 | 247 | 241 | 233 Br we) ne [eresne sit 2s sa | 031 | ox | 027 | 023 2 n| 206 |aGne ‘ale 2 aa | 080 | ono | 03.6 | 029 028 | 031 | ma [pone 22 19 | 220 | 270 | 268 | 261 asp | 262 19) 257 | wPoison aunrat 13 as | air | aig | ais | ato | aoa | 40.7 | 409 wo] 2303 |p Peeate 6 14 | on | 092 | op | ons | os | on2 | os si] 206 ape 26 13 | sas | 545 | sas | saa | 535 | 535 | 537 -119- Annexe XIV E.N.: Déclinaisons des étoiles n*l a 40 ETOILES 1992 DECLINATSON w [ASCENSION ConsrentaTion | wom | MAGNITUDE brome " » w]e [a ans | mars | ma | jai | sept, | nov, | 1] cow” | Andromese Alperate 22 [wai] oxi | os | oc | 025 | os2 | ose 2] 0.00 | Bassons cap 24 | s9| 06.7 | 066 | 063 | 063 | o66 | 070 ee Algeib 29 |wis| a8 | on | os | 085 | ons | 08.9 4) 026 |aPainix ‘Akan 24 |s.aa| 21 | 210 | 207 | 204 | 204 | 206 S| 040 |e cassiope Sear aise [Nas 299 | 298 | 296 | 299 | 302 6] 08 | pave Dened Kats | 2.2 |S 18 org | 017 | ar | ons | ons 1] 056 |r easinte Tih 1630 | wo aos | ae | a6 | a10 8] 109 |B Aniroméée Mirach 2a [Ns sag | ss | aso | 352 9| tar fate Acernar os iss v4 | 161 | 16 | 163 wo] 207 Ja Béice cs) Hama a2 [Na 236 | 256 | 258 | 259 nf 223 |apeite Ouse taPoie | 2122 [Na ns | ns] 37 | 40 2] 3@ la Balene Menkar aN a 036 | 032 | 0x9 | o39 | 308 | press. a) aaas Nw siz | 556 | 556 | 357 | ssa | 32 |e Pete Mita No 303 | sos | 509 | 50. | 503 is| 43s [octaweau... 2...) aldtbaran Nie 3| 27 | 297 | 298 | 298 we] 514 | Boron Rigel ss) 6| 17] 29] ns] 2s] 2s 516 Jacoeher La Chine Nas] 395 | 396 | 396 | 594 | s94| 94 ts] $28 | yOrion oe] Bates 6] 206 | 205 | 295 | 206 | 20.7 | 207 w/ sae |p tauren. EINath Nae] 26 | 362 | 36. | 36,1 | 361 | 36, | 836 | coro Alois si) ia] is] is] ine} 22 | 123 | 54 |foren Atak, ar |s 1 sa | 569 | 569 | 567 nl) sss [worn iegewe | o.-t2 [7] 264 | 243 | 243 | 244 a] 559 |B cocer Menkainan a1 [was] 569 | 510 569 | soa 24] 622 |B Grand Chien Mircam si} sit | sia | 73 | srt as| 62 |acerne Canopis salas|as| ag] as 26] 637 | yGimen Athens IN t6] 244 | 243 | 244 | 246 | 64s |aomnd chien Stas si} as| as} as| a3 | 658 || eGrand cain ‘Adhara 6 |sas| sn | s18| 79 | sn2 | ans | sos | 708 |8Grand chien Wen zo |s26/ 228 | 231 | 234 | 229 yp] 7M |aGéneue caster 16 [wan] sas | 544 | sae | 54a ai] 739 [a Petitchien,. Procyon os [ws] 147 | 146 | 146 | 147 us 2] 748 [ptm Patex 2 [nae] 027 | 027 | 02,7 | a27 as a] 80s [troupe e 2a |sae| sna | 591 | 392 | 90 30 se] 800 Ly votes 19 [sar] a7] | 92] 90! 187] 197 | 90 as] 82 fecaren, vier 7 |s 59] 289 | 293 | 29.5 | 293 | 290 | 229 | 292 36] sae [5 votes 20 |ss| aoe | ao] a2] aio | aos | 407 | 409 st] 908 Ya voies Saat 22 |sal as aaa | 243 | aan | 240 | 242 st] 913 | prcarine Mingle 8 |so@| as ais | ans | a2 | aia | az se] 917 fecarcne. 23 [ssp] sea | tan | so | 149 | 14s | ves | 14 ao] 927 fective tematic... | Alphard az |s af sns| ser] ana | av | an6 | an | ane -120- Annexe XIV bis E.N.: Déclinaisons des étoiles n°41 4 61 ETOILES 1992 DECLINAISON nr] ASCENSION | Constertation | NOM | MAGNITUDE Rome w fae] |e fe fe fo “ jy. | mar | msi | jut | em. ov | ae. | Wor |etion Rigas na fwd] oon | ont | 02 | oo2 | oon | ea | so a2| 101 | pGmnde Ouse ea za |negel asa | 252 | 255 | 28s | 253 | 250 | 248 fs) 0s |acrande Ouse Date 20 [net] ana | are] are | arr | ana | ars | 469 wl ne [Sen osm 26 [wae] saa | 37 | 534) s39 | 9 | 357 | ons 4s| 1 | prion Dencbota 22 [wel sea | 367 | 36a | 36a | 268 | 367 | 58 als |yGranteoure Pheeta 2s |wss} aso [aco | oa | ans | an2 | ans | 206 an| ans |y Coteau Gieeae 2g |si7| 29 | sox | so2| an2 | 20, | 01 ) 202 «| nw lac Aes ta |s.62) ont | ona | 037 | ons | 0327 | oss | ons | ma |yco Gace ts [ss7[ eae 042 | oss | 047 | a4 | 043 | 04 oma |ycenre 2a [sae] sas | ssa | ssa | 55s | 553 | 551 | ss si) mar [Bev Mimosa as [ss9) ans | ass | 502 | 393 | 391 | 309 | 19 s2| mst |eGandeoure Alot 17 [ws] 58] sx | oon | o02 | cou) 557] 95 ss] 124 | 6, Gre ure Mieae aa |wsel 76 | sxe | 579 | saa | 579 | 06 | 573 st] asas [a vie vt 12 [sar|ora | ors | ons | ons | ora | ora | ons 3s] 1347 | nGrande Ouse aid 19 [was] 298 | ana | 210 | 212 | an 203 se] wes | Bcenare ‘Agena 09 |seo| 199 | m1 | 204 | 206 | 205 | 203 | 202 st] 1406 | 8Centaure Menkest 23 |sa6 igs | 200 | 202 | 203 | 2 204 st] was | |opowier Acros a [wea] or] s2| na} os be | we. |aceanue or [sea] aso | as as a2 @| ust | preiteouse 22 [wel ing | ros | uit | ne | ura | ins | 07 ai] 18.34 | courone borate 23 |wam| asa | aa | a2 | ane | ans | ane | a5 e2| 1629 |aSeorion ta [826] 249 | 250 | 250 | 250 | 250 | 250 | 250 ca | 164s | Teanga 19 se] 007 | on ons | 010 | o12 | 01 | 008 | 1650 |eseonion za |8.a4) 167 | 168 | 148 | 169 | 169 | 169 | 168 6s| 1733 |2.seorion Seba 17 |s37) 059 | 059 | 059 |-es0 | 060 | oso | o59 6) 1735 | zophiows Raatagoe 21 [wan] sag | 357 | sa7 | 9 | 341 | 240 | 209 ot) arse | y Dragon Prana ae [NST x9 | 231 | 298 | 29.7 | 296 | 293 oe| wee sapitare 20 |salase| 233 | m3 | 2a | as | ans fans o| wa latye Vega or Jae] ass | asa | 463 | ase | 459 | aso | 456 ro) wes fo smpiuase. 2.) Nock a [s26 vga | ina | 189] ms | ras | 3 an] 9 \aaige ‘ie 09 |y [soe] sar] sng | sip | sia | 512 | sto n| mm |ycyme a3 |wao| 140 13.7 | 137 | 139 | a | gs | 82 ma] 2025 |e Puon Peacsck ai |sse| asa | 45s] ass | ass | ass | 452 | 455 ra] m0 acre Dench ra |was} asa | iso [gs | 152 | uss | 152 153 as| ws |acepie ‘Aldean 26 |woa| sna | 34 | 529 | sau | 335 | 57 | ans as | ae fetiane.- it 25 |w 9} soe| $09 | 503 | sn | 503 | sox | 307 m| ma [acre ‘air 22 [$46] 1 | 99] 9.7) 295 | 996 | 998 | 598 m| ma [Bow a2. |sas] 557 | sss | ssa | sau | ssz ssa | ss rp] 227 |x Poison aural 3 |s-a9| aap | 399 | 996 | s94 | an0 | 906 | 3906 | 0 [prise 26 (was ons | oxe | 02s | 075 | ons | on0 | 029 ni] aos |aptane 26 [was] 099 | ons | ons | ose | 02 | 103 | 102 -121- Annexe XV Correction des hantours observées du Soleil. (— Reteaction moyenne — dépresion + parllaxe + demi-diamétre) vit PREMIERE CORRECTION. = |-SSSS22 QEEART QNSNTS 94989 SuIRES asases soars lel ls sll ki aeseal amuse name alt aca Saeed eames mame A 102] 0) 9 Seitte aaaess Gaeeee Goleas asses oeee |") LE : : ; ; t ale aie ¢ | TaSaS AaaaSs SSVGIS ISGGGS SBISIS SERIES FS8IS i fl Bit + + + = 1 = |tatose aeeaes SSSSS GooSs al tlle? 2/4 : 3 qa |3 Sasa Reema 3 z i e|-Siuswes aeetsS ISS sSssss 3 4 g| |= a4 + + + z ‘lel 7 5 eae a ie e] [aaases 339939 saunas Socaet fGleltle zie + + + eye] tele g | « [saat SSMS GREGG Gosess esses | 8-18 aye] t + + * + 4 | 2/3] slZ]2 Seaese weeeas giants seesse sess | SL4L ye oo + + + israaecaet ton (PPS 0 4ls\sé/s z ae “lslel]*le z i METAR HASHES eongen eqawne ouanes saeqee easate 5 zB _ | Qeach2 ERaGRd OSGRS SSSGSE SSELEG aganes sasees i 5 * : : ; ; i caaka manesa wences saSgSy SSS ES alsl fs : seca aeeeds cesses 2e038e ogae2 g| |§ = nee Lanne een sen 7 + é|+ . EE (gagaag Basses 888888 888888 888888 338383 # S $ oe seense RESSRR SSSaS2 SugesE ae} la