Vous êtes sur la page 1sur 2

07/04/2017

MemoireOnline­L'avisà tiersdétenteur:cadrejuridiqueetcontentieuxauMaroc­MohammedSADDOUGUI

Recherchersurlesite: WOW !! MUCH LOVE ! SO WOR PEACE !

Recherchersurlesite:

WOW !! MUCH LOVE ! SO WOR PEACE ! Fondbitcoinpourl'améliorationdusite: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZo
WOW !! MUCH LOVE ! SO WOR
PEACE !
Fondbitcoinpourl'améliorationdusite:
1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZo
Dogecoin(tips/pourboires):
Recherche
DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nv

L'avisà tiersdétenteur:cadrejuridiqueetcontentieuxauMaroc

parMohammedSADDOUGUI UniversitéMohamdpremier­Oujda­Maroc­Masterendroitdescontentieuxà vocationéconomique2008

précédent sommaire suivant

Paragraphe2:Lespointsdedifférenceentrel'A.T.D.etlasaisie­arrêt

Cesdeuxprocéduresprésentent,parailleurs,plusieursaspectsdedifférence.Eneffet,àladifférence delasaisie­arrêtquin'ad'effettranslatifquelorsquelejugementdevaliditépasseenforcedechose jugée, l'A.T.D. a un effet translatif immédiat des fonds détenus par les tiers. C'est d'ailleurs, la différencemajeureentrelesdeuxprocédures.

Surcepointlà,ladoctrine 65(*) critiquelerecoursàlaprocéduredejugementdevaliditédanslecasoù lasaisie­arrêtestengagéeenvertud'untitreexécutoire:Parexemple,unjugementrenduenfaveur d'uncréancier.Pourl'agentcomptablechargéd'émettre,suiteàuntitreexécutoireémisparleservice d'assiette,c'est­àdireunA.T.D.,iln'anulbesoinderecouriraujuge:C'estleprivilègedupréalable dont jouisse l'administration qui prime. Mais, il est inconcevable de maintenir cette situation et d'étendrelesprivilègesduTrésorauxprocéduresetgarantieslégislativesquidoiventrefléterl'Etatde droit .Un jugement définitif, à l'instar de l'avis de mise en recouvrement, a le caractère d'un titre exécutoirequin'anulbesoind'unjugementdevalidité.

Onnepeutdoncques'alignersurcettelignedoctrinalequipréconisel'éliminationpureetsimpledela

procéduredejugementdevaliditédelasaisie­arrêtenvertud'untitreexécutoire.

Sous­section3:L'A.T.D.etlasaisie­attribution

EnFrance,jusqu'àlaréformedesprocéduresd'exécutionparlaloidu9juillet1991etsondécret

d'applicationdu31juillet1992,seull'A.T.D.avaituneffettranslatifimmédiatauprofitduTrésorpublic.

Les créanciers opérant par le moyen de la saisie­ arrêt, comme on l'a déjà évoqué, ne pouvaient bénéficierdeceteffettranslatifqu'aprèspassagedujugementdevaliditéenforcedechosejugée.

Lesdispositionsdel'article86delaloidu9juilletfixent,eneffet,àl'A.T.D.lemêmeeffetd'attribution

immédiatequelasaisie­attribution.Lescréancesprivéesetlescréancesfiscalessontainsiplacées surlemêmeplan 66(*) .Laréformeprécitéeasemblé,donc,amoindrirlesprérogativesduTrésor.Cela se vérifie dans le cas de concours de procédures, tels le concours entre un A.T.D. et une saisie­ attribution.

Du fait de l'effet de l'attribution immédiate de ces deux procédures, le paiement sera le prix de la course 67(*) .C'est­à­direqu'ilestfaitapplicationdelarègleditedu"premierarrivé,premierservi".

Cetterègleestconfirméeparunarrêt 68(*) delacourdecassationendéclarantque:«Attendud'une

part,quelaCourd'appel,sefondantsurlesdispositionsdel'article43delaloidu9juillet1991,qui

prévoit que l'acte de saisie emporte attribution immédiate au profit du saisissant des sommes disponibles entre les mains du tiers saisi et que la signification ultérieure d'autres saisies , même émanant de créanciers privilégiés, ne remet pas en cause cette attribution, ainsi que sur les

dispositionsdel'article86delamêmeloisuivantlesquellesl'avisàtiersdétenteurcomportel'effet

d'attributionprévuàl'article43,onenajustementdéduitquelepremiersaisissantestlepremier

payé,quelquesoitl'ordredesacréanceetdécidéquelessommessaisiesparlepercepteurdevaient, enconséquence,êtreremiseàcelui­ci,peuimportel'existence,éventuellement,d'autrescréances

d'unrangpréférabledansl'ordredeclassementétabliparl'article40delaloidu25janvier1985».

Cettecaractéristiqueillustrelavolontédulégislateurderapprocherl'A.T.D.d'uneprocédurededroit commun. Le juge s'est montré sensible à cette volonté. Et la cour de cassation a rendu un avis 69(*) selon lequel:«il appartient au comptable public, lorsque le tiers saisi, mis en demeure par l'avis, refuse de payer la dette fiscale ou ne répond pas, de saisir le juge d'exécution aux fins de délivranced'untitreexécutoirecontreletierssaisiàl'instard'uncréancierordinaire» 70(*) .

Ce rapprochement ne signifie point que les règles relatives à la saisie­ attribution s'appliquent à

l'A.T.D.Ainsi,«sil'avisàtiersdétenteurcomportel'effetdel'attributionimmédiateprévuàl'article43

de la loi n°91­650 du 9 juillet 1991, impliquant le droit pour le comptable public de recourir aux dispositions de l'article 64 du décret du 31 juillet 1992, aucune disposition légale ne prévoit l'applicationàl'avisàtiersdétenteurdesautresrèglesrelativesàlasaisieattribution» 71(*) .

Mais,qu'enest­ildanslecasoùlescréanciersontnotifiésunesaisie­attributionautiersdétenteur,le

mêmejourqueceluideladélivrancedel'avisàtiersdétenteuràlamêmepersonne?

Danscettehypothèse,lesdeuxactesdesaisiessontréputésfaitssimultanément,envertudel'article

43alinéa3delaloidu9juillet1991,etcequellequesoitl'heurerespectivederéceptiondesdeux

07/04/2017

actesparletiers 72(*) .

MemoireOnline­L'avisà tiersdétenteur:cadrejuridiqueetcontentieuxauMaroc­MohammedSADDOUGUI

* 65 ­.ãÕØìÇáÊÑÇÈã.ÓÕ132.

* 66 ­CASIMIR(J.P.),«Contrôlefiscal,contentieux­recouvrement»,codeannotéRF,GroupeRevueFiduciaire,9èmeédition,2004,

p.540.

* 67 ­SIDAHMED(K),op.cit,p.162.

* 68 ­Arrêtdelacourdecassation,n°652,du11février1997,citépar:SAIDELYOUSFI,«Lecontentieuxdel'avisàtiersdétenteur»,

REVUEALMILAF,n°12,mars2008,p.31.

* 69 ­Cass.Avis.du7mars1997,D,1997,J,p.454,noteRuellanetLauba;RTD.civ.1997,p.1000,Obs.R.PERROT;RevueGénéraledes

procédures,1998,n°2,p.456,obs.J.LAMARQUE.

* 70 ­AndréLEFEUVRE,op.cit,p.66.

* 71 ­Arrêtdelacourdecassation,n°04­12­422,du27janvier2007,inRecueilDALLOZ2007,DALLOZ2008,p.451.

* 72 ­REZEK(S.),op.cit.p.154.

Recherchersurlesite:

Recherche
Recherche
Recherche

Recherche

Recherche
Recherche

©MemoireOnline2000­2015

Pourtoutequestioncontactezlewebmaster