Vous êtes sur la page 1sur 19

1

Théorie musicale

(par Benoit Sanchez)

Harmonie

2

Les notes

2

La gamme chromatique

2

Intervalle : les demis tons

2

Octaves

3

Notation circulaire

3

Gammes tonales

4

Gammes majeures

4

Gammes mineures

5

Relatives

6

Gammes mineures harmoniques

6

Accords de deux notes

7

Accords de trois notes

7

Accord majeur

7

Accord mineur

8

Accord de seconde suspendu

8

Accord de quarte suspendu

8

Accord diminué

8

Accord augmenté

8

Accords de quatre notes

9

Accord de septième

9

Accord majeur septième

9

Accord mineur septième

9

Accord de sixième

9

Accord mineur sixième

9

Accord diminué septième

10

Accords de cinq notes

10

Accord de neuvième

10

Accord majeur neuvième

10

Accord mineur neuvième

10

Accord six/neuf

11

Notation des accords

11

Accord de base

11

Altérations

11

Notes ajoutées

12

Notes supprimées

12

Ajout d'une basse

12

Progressions, transposition

12

Modes grecs

13

Ionien : degré I

13

Dorien : degré II

13

Phrygien : degré III

13

Lydien : degré IV

14

Mixolydien : degré V

14

Éolien : degré VI

14

Locrien: degré VII

14

Autres gammes

15

2

Rythme

15

Temps, tempo

15

Mesures

16

Subdivision d'un temps

16

8th

16

16th

16

12th

17

24th

0

Attention

17

Le solfège et le rythme

17

Annexes

18

Vocabulaire Anglais

18

Quelques bons sites

19

Harmonie

L'harmonie est l'aspect théorique qui concerne la hauteur des notes en général, et le rapport entre des notes de hauteurs différentes. Le présent chapitre expose les bases de l'harmonie occidentale usuelle, indépendamment du style de musique.

Les notes

La gamme chromatique

Indépendamment de l'octave, il y a 12 notes différentes.

Notation

                     

française

Do

Do#

Mi b

Mi

Fa

Fa#

Sol

Sol#

La Si b

Si

Notation

                     

anglosaxone

C

C#

D

Eb

E

F

F#

G

G#

A Bb

B

Les notes auraient pu porter des numéros de 1 à 12, ou encore utiliser douze lettres simples comme A,B,C,D,E,F,G,H,I,J,K,L. S'il n'en est pas ainsi, c'est pour des raisons historiques, notamment à cause du rôle important qu'a joué la gamme majeure dans l'élaboration de la musique occidentale moderne (comprendre 17ème/18ème siècle).

Jouer toutes ces notes à la suite, s'appelle jouer la gamme chromatique.

Dans toute la suite, nous utiliserons exclusivement la notation anglosaxone.

Intervalle : les demi-tons

On appelle intervalle, la distance entre deux notes. C'est le nombre de cases à parcourir pour aller d'une note à une autre sur le tableau précédent. Exemples :

• Deux notes consécutives sont à un intervalle de 1.

• C et Eb sont à un intervalle de 3.

• F et G sont a un intervalle de 2. C'est simplement la distance entre deux notes.

On a décidé d'appeler l'intervalle minimal (c'est-à-dire 1), un demi-ton. C'est encore pour des raisons historiques.

Exemples C - D : 2 demi-tons (on peut aussi dire 1 ton)

3

C

- C# : un demi-ton

F

- B : 6 demi-tons (on peut aussi dire 3 tons)

D

- G : 5 demi-tons (on peut aussi dire 2 tons et demi)

Dans la suite nous n'utiliserons jamais la notion de "ton", mais seulement de "demi-ton".

Octaves

Il y a en réalité plus de 12 notes. Disons que 12 notes constituent ce qu'on appelle une octave. Il y a

plusieurs octaves. Aussi le tableau précédent représente une seule octave. Pour représenter toutes les octaves, il faudrait mettre plusieurs tableaux comme celui-ci à la suite les uns des autres. Cela donnerai quelque chose comme ça :

C C# D Eb E F F# G G# A Bb B
C
C#
D
Eb
E
F
F#
G
G#
A
Bb
B

octave 3

C C# D Eb E F F# G G# A Bb B
C
C#
D
Eb
E
F
F#
G
G#
A
Bb
B

octave 4

C C# D Eb E F F# G G# A Bb B
C
C#
D
Eb
E
F
F#
G
G#
A
Bb
B

octave 5

Deux notes identiques (deux C par exemple) dans des octaves différentes, sonnent un peu pareil, même si l'une est nettement plus aiguë que l'autre. En harmonie, on considère que, même si elles sont différentes, on peut les considérer comme la même note. Vous verrez que, si on les joue ensemble, l'une renforce l'autre, mais elles ne créent pas vraiment d'accord, pas de texture harmonique nouvelle due à l'interaction des deux.

Au vu du tableau précédent, si on demande "quel est l'écart entre un C et un G", la question devient ambigüe. En effet, on pourrait dire que pour aller de C à G, il faut 7 pas vers la droite, mais on peut dire également qu'il faut 5 pas vers la gauche, si on va vers le G de l'octave précédente. Aussi un intervalle de 7 peut être vu comme un intervalle de -5.

Notation circulaire

Pour se repérer en faisant abstraction des octaves, le plus simple est de représenter les notes le long d'un cercle. C'est exactement comme les graduations d'une horloge. Dans le sens des aiguilles d'une montre vous ajoutez des demi-tons, dans l'autre sens, vous en enlevez. Et vous voyez que +7 et -5 vous amènent

à même destination, de même que +8 et -4, +1 et -11

sens, vous en enlevez. Et vous voyez que +7 et -5 vous amènent à même destination,

4

Gammes tonales

Une gamme est une suite de notes, plus précisément une sélection parmi les 12 notes disponibles. Elles sont généralement données dans l'ordre croissant.

Gammes majeures

Une gamme majeure se construit ainsi. On choisit une note parmi les douze, qu'on appelle la "tonique". Ensuite on prend les notes ayant les intervalles suivants avec elle :

Distance à la tonique

Degré

Nom

0

I

Tonique

2

II

Sus-tonique

4

III

Médiante

5

IV

Sous-dominante

7

V

Dominante

9

VI

Sus-dominante

11

VII

Sensible

Le noms (Tonique, Sus-tonique, Médiante

musique classique. Dans le jazz ou le rock on parle en terme de degrés, ce qui revient au même. Ainsi on dira plus souvent "la note de troisième degrés" ou plus vite "la troisième" que la "médiante".

)

sont moins usités de nos jours et employés surtout en

Exemple : C majeur

Nous choisissons C comme tonique. La gamme suivante est appelée de C majeur (Do majeur en français)

:

Distance à la tonique

Degré

Note

0

I

C

2

II

D

4

III

E

5

IV

F

7

V

G

9

VI

A

11

VII

B

Vous remarquez que la gamme de C majeur contient exactement les notes n'ayant ni # ni bémol. C'est la seule gamme majeure qui a cette particularité.

Exemple : E majeur Nous choisissons E comme tonique. La gamme suivante est appelée de E majeur (Mi majeur en français) :

Distance à la tonique

Degré

Note

0

I

E

2

II

F#

4

III

G#

5

IV

A

7

V

B

9

VI

C#

11

VII

Eb

5

Exercice Donnez la gamme de F majeur.

Gammes mineures

Une gamme mineure se construit ainsi. On choisit une note parmi les douze, qu'on appelle la "tonique". Ensuite on prend les notes ayant les intervalles suivants avec elle :

Distance à la tonique

Degré

Nom

0

I

Tonique

2

II

Sus-tonique

3

III

Médiante

5

IV

Sous-dominante

7

V

Dominante

8

VI

Sus-dominante

10

VII

Sensible

Exemple : C mineur

Nous choisissons C comme tonique. La gamme suivante est appelée de C mineur (Do mineur en français)

:

Distance à la tonique

Degré

Note

0

I

C

2

II

D

3

III

Eb

5

IV

F

7

V

G

8

VI

G#

10

VII

Bb

Exemple : A mineur Nous choisissons A comme tonique. La gamme suivante est appelée de A mineur (La mineur en français) :

Distance à la tonique

Degré

Note

0

I

A

2

II

B

3

III

C

5

IV

D

7

V

E

8

VI

F

10

VII

G

Vous remarquez que la gamme de A mineur contient exactement les notes n'ayant ni # ni bémol. C'est la seule gamme mineure qui a cette particularité.

Exercice Donnez la gamme de F mineur.

6

Relatives

Vous avez sans doute remarqué que C majeur et A mineur possèdent exactement les mêmes notes, mais pas dans le même ordre. C'est un fait général :

Toute gamme majeure possède une soeur, une gamme mineure qui a exactement les mêmes notes.

La "soeur" s'appelle la relative. Ici, A mineur est la relative mineure de C majeur. On dit également que C majeur est la relative majeure de A mineur.

Quand on regarde une gamme majeure, la relative mineure s'obtient en prenant la note 3 demi-tons en dessous de la tonique. Dans l'autre sens, la relative majeure d'une gamme mineure s'obtient en prenant la note 3 demi-tons en dessus de la tonique. Voici le tableau complet des correspondances :

Relative majeure

Relative mineure

C

A

C#

Bb

D

B

Eb

C

F

C#

F#

D

G

E

G#

F

A

F#

Bb

G

B

G#

Gammes mineures harmoniques

Une gamme mineure harmonique se construit ainsi. On choisit une note parmi les douze, qu'on appelle la "tonique". Ensuite on prend les notes ayant les intervalles suivants avec elle :

Distance à la tonique

Degré

Nom

0

I

Tonique

2

II

Sus-tonique

3

III

Médiante

5

IV

Sous-dominante

7

V

Dominante

8

VI

Sus-dominante

11

VII

Sensible

Pour ne pas confondre, on dit souvent "mineur naturel" comme synonyme de "mineur" pour bien différencier avec la gamme de mineur harmonique.

Exemple : C mineur harmonique Nous choisissons C comme tonique. La gamme suivante est appelée de C mineur harmonique (Do mineur harmonique en français) :

choisissons C comme tonique. La gamme suivante est appelée de C mineur harmonique (Do mineur harmonique
choisissons C comme tonique. La gamme suivante est appelée de C mineur harmonique (Do mineur harmonique

Distance à la tonique

0

Degré

I

Note

C

7

2

II

D

3

III

Eb

5

IV

F

7

V

G

8

VI

G#

11

VII

B

Exercice

Donnez la gamme de A mineur harmonique.

Accords de deux notes

Un accord de deux notes correspond à un intervalle. On choisit une première note, et on joue une seconde note située à un certain intervalle de la première. En gras les plus importants.

Intervalle

Nom de l'accord

1

Seconde mineure

2

Seconde majeure

3

Tierce mineure

4

Tierce majeure

5

Quarte

6

Quarte augmentée = Quinte diminuée

7

Quinte

8

Sixte mineure

9

Sixte majeure

10

Septième mineure

11

Septième majeure

12

Octave

Exemples

Une quinte de C, c'est l'accord constitué des notes C et G Une tierce majeure de A, c'est l'accord constitué des notes A et C# Une septième majeure de G c'est l'accord constitué de G et F#

Accords de trois notes

Un accord est toujours constitué du choix d'une première note, appelée fondamentale, à laquelle on ajoute d'autres notes. L'écart de ces notes à la fondamentale caractérise le nom de l'accord.

Accord majeur

Un accord majeur, c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C

majeur : C - E - G

B

majeur : B - D# - F#

8

Eb majeur : Eb - G - Bb

Un accord majeur est formé d'une quinte et d'une tierce majeure. Il est inclus dans la gamme majeure de sa fondamentale.

Accord mineur

Un accord mineur, c'est

- une fondamentale

- la note située 3 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C

mineur : C - Eb - G

B

mineur : B - D - F#

Eb mineur: Eb - F# - Bb

Un accord majeur est formé d'une quinte et d'une tierce mineure. Il est inclus dans la gamme mineure de sa fondamentale.

Accord de seconde suspendu

Un accord de seconde suspendu, c'est

- une fondamentale

- la note située 2 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemple

C seconde suspendu : C - D - G

Accord de quarte suspendu

Un accord de quarte suspendu, c'est

- une fondamentale

- la note située 5 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemple

C quarte suspendu : C - F - G

Accord diminué

Un accord diminué, c'est

- une fondamentale

- la note située 3 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 6 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemple

C diminué : C - Eb - F#

Accord augmenté

Un accord de seconde suspendu, c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 8 demi-tons au-dessus de la fondamentale

9

Exemple

C augmenté: C - E - G#

Accords de quatre notes

Accord de septième

Un accord septième, c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 10 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C septième: C - E - G - Bb

L'accord de septième est typique du blues.

Accord majeur septième

Un accord majeur septième, c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 11 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C majeur septième: C - E - G - B

Accord mineur septième

Un accord mineur septième, c'est

- une fondamentale

- la note située 3 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 10 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C mineur

septième: C - Eb - G - Bb

Accord de sixième

Un accord sixième, c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 9 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C sixième: C - E - G - A

Accord mineur sixième

Un accord mineur sixième, c'est

- une fondamentale

- la note située 3 demi-tons au-dessus de la fondamentale

10

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 9 demi-tons au dessus de la fondamentale

Exemples

C mineur sixième : C - Eb - G - A

Accord diminué septième

Un accord diminué septième, c'est

- une fondamentale

- la note située 3 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 6 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 9 demi-tons au dessus de la fondamentale

Exemples

C diminué septième : C - Eb - F# - Bb

Accords de cinq notes

Accord de neuvième

Un accord neuvième, c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 10 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 14 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C neuvième: C - E - G - Bb - D

C'est un accord très utilisé dans le jazz, entre autre.

Accord majeur neuvième

Un accord majeur neuvième, c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 11 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 14 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C majeur neuvième: C - E - G - B - D

Accord mineur neuvième

Un accord mineur neuvième, c'est

- une fondamentale

- la note située 3 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 10 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 14 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C mineur neuvième: C - Eb - G - Bb - D

11

Accord six/neuf

Un accord six/neuf , c'est

- une fondamentale

- la note située 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 7 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 9 demi-tons au-dessus de la fondamentale

- la note située 14 demi-tons au-dessus de la fondamentale

Exemples

C mineur neuvième: C - E - G - A - D

Notation des accords

Accord de base

On utilise des notations abrégées. Par exemple l'accord de C sixième se note C6. Voici les notations pour les accords déjà vus. La fondamentale sera notée X, à vous de remplacer X par une vraie note le cas échéant.

Accord

Notation

Rappel des intervalles

X

majeur

X

0

4 7

X

mineur

Xm

0

3 7

X

seconde suspendu

Xsus2

0

2 7

X

quarte suspendu

Xsus4

0

5 7

X

diminué

Xdim

0

3 6

X

augmenté

Xaug

0

4 8

X

septième

X7

0

4 7 10

X

majeur septième

XM7 ou Xmaj7

0

4 7 11

X

mineur septième

Xm7

0

3 7 10

X

sixième

X6

0

4 7 9

X

mineur sixième

Xm6

0

3 7 9

X

diminué septième

Xdim7

0

3 6 9

X

neuvième

X9

0

4 7 10 14

X

majeur neuvième

XM9 ou Xmaj9

0

4 7 11 14

X

mineur neuvième

Xm9

0

3 7 10 14

X

six/neuf

X69

0

4 7 9 14

Altérations

On peut prendre un accord comme départ, et modifier certaines notes, par exemple les décaler d'un demi- ton. On note alors un "#" ou un "b" devant le degré qui a été altéré (# pour augmenté d'un demi-ton, b pour diminué d'un demi-ton). Nous rappelons que le degré est à voir comme le numéro de la note dans la gamme majeure ou mineure correspondant à la fondamentale. Par exemple, dans un accord de C majeur,

la note de degré 5 est le G, c'est-à-dire la note formant la quinte.

Exemples

C b5 : C majeur avec altération de la 5ème : C - E - F#

C7 b5 : C septième avec altération de la 5ème : C - E - F# - Bb

12

C7 b9 ou C b9: C neuvième avec altération de la neuvième : C - E - G - Bb - C#

Notes ajoutées

A partir d'un accord donné, on peut ajouter d'autres notes. On note "add" suivi du degré à ajouter.

Exemples

Csus4 add9 : C de quarte suspendu avec ajout de la neuvième : C - F - G - D

C add9 : C majeur avec ajout de la neuvième : C - E - G - D (diffère du C9 car la septième est absente)

Cm add6 : C mineur avec ajout du sixième degré : C - Eb - G - G# (diffère du Cm6 car la sixième est mineure et non majeure)

On peut aussi altérer les notes ajoutées :

C add b9 : C majeur avec ajout d'une neuvième diminuée : C - E - G - C#

Notes supprimées

A partir d'un accord donné, on peut enlever d'autres notes. On note "-" suivi du degré à enlever.

Exemple

C6 -5 : C sixième sans la cinquième : C - E - A

Ajout d'une basse

Normalement, la note jouée à la basse est toujours la fondamentale. D'un point de vue psychologique, je dirais que c'est une vérité presque absolue, parce que c'est la basse qui envoie au cerveau d'information "quelle est la fondamentale dans ce fatras de notes".

Mais

vues plus simplement comme un accord basé sur une autre fondamentale. Bon je suis un peu abstrait.

parfois la basse n'est pas la fondamentale, parfois elle l'est mais le reste des notes peuvent être

Prenons un exemple. Jouons dans les aigus un Dsus2, et en basse jouons un C. L'accord obtenu est

"logiquement" un "C quelquechose". Après 20 minutes à vous faire des noeuds dans la tête, vous arrivez à

la conclusion que c'est un Cmaj9-5 ou la neuvième est jouée une octave en dessous de sa position

habituelle. Mais faut avouer que c'est chiant. Donc on note plus simplement Dsus2/C pour dire que c'est un Dsus2 avec en plus C comme basse. C'est finalement plus rapide à lire et à écrire.

Parmi les applications classiques, on a :

1. Les morceaux à basse constante, par exemple "In the air tonight" de Phil Collins, la progression est Dm, C/D, Bb/D, C/D : la basse D est toujours présente, rajoutée aux accords joués.

2. Les morceau à "nappe constante" ou seule la basse évolue. J'ai pas d'exemple connu qui me vienne, on peut penser à Em, Em/C, Em/A, Em

Progressions, transposition

Une progression est une suite d'accord. Par exemple :

C7 - C7 - C7 - C7 - F7 - F7 - C7 - C7 - G7 - F7 - C7 - G7 qu'on appelle progression de blues classique de C.

Transposer, c'est décaler toutes les notes d'un certain nombres de demi-tons. On obtient une progression identique, avec un feeling quasiment le même, si ce n'est qu'elle est dans une tonalité différente.

Si vous transposez la progression précédente de 3 demi-tons vers le haut, vous obtenez :

Eb7 - Eb7 - Eb7 - Eb7 - G#7 - G#7 - Eb7 - Eb7 - Bb7 - G#7 - Eb7 - Bb7 C'est la progression de blues classique de Eb.

13

Il m'arrive fréquemment de transposer un morceau entier déjà écrit pour l'adapter à ma voix par exemple. Par exemple, "On the turning away" de Pink Floyd est normalement en G, mais je la joue en C, car j'ai une de voix de baryton, plus grave que celle de monsieur Gilmour qui est ténor. C'est une transposition de 5 demi-tons vers la bas.

Modes grecs

Le gammes majeures et mineures sont appelées gammes tonales, car elles jouent un rôle fondamental dans la musique dite "tonale" c'est-à-dire la musique occidentale élaborée au 17ème siècle environ.

Les modes grecs sont en fait très proches des gammes tonales. Ce sont des gammes, obtenues en prenant une gamme majeure sans la changer du tout, mais en considérant que la tonique est une autre note. Si vous préférez, c'est une gamme majeure dont les notes sont juste jouées dans un autre ordre.

Par exemple la gamme de C majeur est C - D - E - F - G - A - B. Si nous jouons cette gamme en commençant par le D, cela donne D - E - F - G - A - B - C. Cette gamme est le mode grec appelé "dorien".

Puisqu'il y a 7 degrés, il y a 7 modes grecs.

Ionien : degré I

C'est un autre nom pour la gamme majeure. Rien ne change.

Dorien : degré II

Gamme majeure avec tonique transférée au degré II. Il m'arrive de l'appeler gamme de "mineur sixième" à cause de sa forte compatibilité avec l'accord mineur sixième correspondant. En gras, la seule différence avec une gamme mineure.

Distance à la tonique

Degré

0

I

2

II

3

III

5

IV

7

V

9

VI

10

VII

Phrygien : degré III

Gamme majeure avec tonique transférée au degré III. Très peu utilisée.

Distance à la tonique

Degré

0

I

1

II

3

III

5

IV

7

V

8

VI

10

VII

14

Lydien : degré IV

Gamme majeure avec tonique transférée au degré IV. Il m'arrive de l'appeler gamme "majeure aérienne" en raison de sa proximité avec la gamme majeure et de son côté plus planant. En gras, la seule différence avec une gamme majeure.

Distance à la tonique

Degré

0

I

2

II

4

III

6

IV

7

V

9

VI

11

VII

Mixolydien : degré V

Gamme majeure avec tonique transférée au degré V. Il m'arrive de l'appelé gamme de "septième" en raison de sa forte comptabilité avec l'accord de septième. En gras, la seule différence avec une gamme majeure.

Distance à la tonique

Degré

0

I

2

II

4

III

5

IV

7

V

9

VI

10

VII

Éolien : degré VI

C'est une autre nom pour la gamme mineure. Rien de plus à dire.

Locrien: degré VII

Gamme majeure avec tonique transférée au degré VII. Très peu utilisée.

Distance à la tonique

Degré

0

I

1

II

3

III

5

IV

6

V

8

VI

10

VII

15

Autres gammes

Il y a un grand nombre de gammes. Nous ne citons ici que celle dont on parle couramment.

Gamme pentatonique (chinoises) Gammes à 5 degrés Pentatonique majeure : 0 2 4 7 9 Pentatonique mineure : 0 3 5 7 10

Gammes de blues Gammes à 6 degrés. Gamme pentatonique mineure à laquelle on ajoute la "blue note" : 0 3 5 6 7 10

Gamme "andalouse" Gamme à 7 degrés à consonnance majeure: 0 1 4 5 7 8 10 Contient les mêmes notes que la gamme mineure harmonique de son quatrième degré.

Gamme "orientale" Il ne s'agit pas d'une vraie gamme de la musique orientale, car celle-ci contient des quarts de tons. C'est une imitation d'un mode oriental, remis dans la gamme chromatique occidentale. Gamme à 7 degrés à consonance majeure : 0 1 4 5 7 8 11

Gamme tziganne Gamme à 7 degrés à consonance mineure : 0 2 3 6 7 8 11 Contient les mêmes notes que la gamme orientale de son cinquième degré.

Gamme "indienne"

Parfois appelée ainsi, il y a en fait des tas de gammes indiennes, c'est juste l'une d'entre elles.

7 degré : 0 2 4 5 7 8 10

Gamme Bartok ( inspirée de la musique de début 20ème siècle : Bartok, Prokofiev, Stravinski

7 degrés : 0 2 4 6 7 9 10

)

Gamme diminuée Gamme à 8 degrés notamment utilisée par King Crimson (Exemple : "Red") : 0 1 3 4 6 7 9 10

Gamme par ton Gamme à 6 degrés tous espacés d'un ton : 0 2 4 6 8 10

Gamme chromatique Toutes les douze notes : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

L'univers des gammes et modes est très riche. Pour aller plus loin, voir Wikipedia :

Rythme

Le rythme est tout ce qui concerne les aspects temporels de la musique, c'est-à-dire la position des notes

dans le temps, leur durées

bref le facteur "quand".

Temps, tempo

L'unité temporelle de base en musique s'appelle la pulsation ou temps (ces deux mots sont synonymes la pulsation désignant généralement un coup physique, le temps étant plus une vision abstraite). Tous les temps sont espacés les uns des autres d'une même durée.

16

Le tempo, c'est la vitesse, c'est-à-dire a quel point les temps sont rapprochés les uns des autres. Plus le tempo est élevés, plus les temps sont proches (court). Le tempo est donné en "temps par minute" noté BPM (de l'anglais "beat per minute").

Exemples

• 60 BPM -> un temps dure 1 seconde

• 120 BPM -> un temps dure 1/2 seconde

• 180 BPM -> un temps dure 1/3 seconde

Conversion Pour savoir combien dure un temps, divisez 60 par le tempo. Exemple : 100 BPM, le temps dure 60/100 secondes = 0.6 secondes

Mesures

Une mesure est un regroupement de plusieurs temps. Dans le rock, le blues et le jazz classique, les mesure durent généralement 4 temps. Le rythme de rock le plus basique consiste à jouer la grosse caisse sur les temps 1 et 3, la caisse claire sur les temps 2 et 4. Cela donne le fameux "BOOM - PAF - BOOM - PAF" que nous connaissons tous.

"BOOM - PAF - BOOM - PAF" que nous connaissons tous. La pop est généralement en

La pop est généralement en 4 temps. Il y a quelques trois temps et tout de même des hit notables en 7 temps ce qui est considéré comme une signature très peu usuelle : "Money" de Pink Floyd et "Solsbery Hill" de Peter Gabriel.

Subdivision d'un temps

Le temps est ensuite divisé en portions plus petites.

1/8

Mettons que nous représentons ici une mesure de quatre temps, chaque temps étant divisé en deux :

de quatre temps, chaque temps étant divisé en deux : Ca fait 8 subdivisions en tout

Ca fait 8 subdivisions en tout par mesure. Ces subdivisions sont généralement notées 1/8 dans les logiciels de musique.

1/16

Le temps peut être aussi divisé en 4, ce qui donne :

généralement notées 1/8 dans les logiciels de musique. 1/16 Le temps peut être aussi divisé en

17

Ca fait 16 subdivisions en tout par mesure. Ces subdivisions sont généralement notées 1/16 dans les logiciels de musique. Couramment utilisé dans le funk et ses dérivés, c'est aussi le rythme standard de l'électro. Exemple "Killing the blue skies" de U2, "Every City" de moi.

Ces subdivisions sont appelées binaires, car elle divisent un temps en 2, voire encore en 2 (ça fait 4).

1/8T (ou 1/12)

On peut diviser un temps en 3, ce qui s'appelle la subdivision ternaire. Elle est fréquemment utilisée dans

le jazz (swing, boogie

binaires que le jazz. Exemple : "One of these days" de Pink Floyd.

)

mais aussi dans le rock, même si celui-ci a tendance à utiliser plus de rythmes

même si celui-ci a tendance à utiliser plus de rythmes 1/16T (ou 1/24) On peut diviser

1/16T (ou 1/24)

On peut diviser un temps en 6, ce qui encore considéré comme "ternaire", même si objectivement c'est un

mix (mi-binaire, mi-ternaire puisque 6=2x3). Elle peut se voir comme un 8th redivisé en 3,
mix
(mi-binaire, mi-ternaire puisque 6=2x3). Elle peut se voir comme un 8th redivisé en 3, c'est pour cela
que
j'ai mis les croix qui correspondent au 8th en gras :
Elle
est fréquemment utilisée dans le jazz fusion, la funk et le rock. A tempo élevé c'est très dynamique et

difficile à jouer. A tempo lent cela donne une sensation swing aux balades. Exemples : "Saturday nights

and

sunday morning" de Phil Collins, "Cosmic power" de moi.

Les

subdivisions moins couramment utilisées incluent 32th (16th re-subdivisé en 2), 36th ("Shine on you

crazy diamond" de Pink Floyd)

des roulements, des figures non-standard

Au delà les subdivisions représentent des finesses rythmiques, comme

plus qu'une vraie structure globale.

Attention

La question revient souvent:

<< Un trois temps c'est ternaire ? >>

La réponse est pas du tout. Ou plus précisément ça n'a rien à voir. Un trois temps peut être ternaire comme binaire. En effet il y deux choses totalement indépendantes :

- le nombre de temps par mesure (2 temps, 3 temps, 4 temps

- le nombre de subdivision par temps (binaire 8th ou 16th, ternaire 12th ou 24th)

)

Exemple : "Money" est un 7 temps ternaire. "Solsbury Hill" est un 7 temps binaire. Les valses de Strauss sont généralement des 3 temps binaires.

Dans le rock les 3 temps sont rares, par contre les ternaires sont fort courant à cause de l'influence du blues et du jazz.

Le solfège et le rythme

Le solfège est très mal adapté à la notation du rythme. Aussi la notation des rythmes ternaires par

exemple, peut se faire de trois manières, utilisées plus ou moins suivant les époques, les styles de

musique

globalement c'est très compliqué, et générateur de maux de têtes incongrus.

18

Le solfège est notamment à l'origine de la confusion entre "3 temps" et "ternaire". Pour comprendre la vision du solfège, vous pouvez lire cet article :

Il me semble important de l'apprendre. Mais comme le solfège n'est nullement le but de ce document, nous n'en parlerons pas ici.

Annexes

Vocabulaire Anglais

En musique, les anglais parlent anglais, les français parlent franglais. Aussi les logiciels sont en anglais, donc il faut connaître les termes anglais.

 

Harmonie

Français

Anglais

harmonie

harmony

hauteur

pitch

gamme

scale

gamme chromatique

chromatic scale

intervalle

interval

ton

tone

demi-ton

semitone

gamme majeure

major scale

gamme mineure

minor scale

tonique

tonic

sus-tonique

supertonic

médiante

mediant

sous-dominante

subdominant

dominante

dominant

sus-dominante

submediant (attention !)

sensible

leading tone / leading note

dièse

sharp

bémol

flat

degré

degree

relative

relative

accord

chord

seconde

second

tierce

thrid

quarte

forth

quinte

fifth

sixte

sixth

septième

seventh

fondamentale

root

19

seconde suspendue

suspended second

quarte sustendue

suspended forth

diminué

diminished

augmenté

augmented

transposition

transposition / pitch shifting

tonalité

key

 

Rythme

Français

Anglais

rythme

rhythm (il y a deux h)

temps

beat

pulsation

pluse

tempo

tempo

signature

meter

mesure

bar

Quelques bons sites

Pour les guitaristes Liste des accords et positions : http://www.8notes.com/guitar_chord_chart/ Position des gammes : http://guitarsecrets.com/lessons/basic_fingering.htm Bon site généraliste : http://www.guitweb.com/index.php

Pour les pianistes Doigtés des gammes : http://www.8notes.com/scales/ Liste des accords : http://www.8notes.com/piano_chord_chart/

Composition et musicologie Réflexions scientifiques sur l'harmonie : http://mertzweiller.perso.libertysurf.fr/music.htm Cours complet de composition (harmonie, contrepoint, fugue) : http://membres.multimania.fr/mbaron/ harmonie.htm