Réunion de Conseil Municipal lundi 10 Avril 2017

Convocation le 03/04/2017
A 20H30, sous la présidence de Gérard TROCHON Maire, le Conseil Municipal s’est réuni en séance
ordinaire.
Membres en exercice : 10
Présents : Gérard TROCHON, Bruno LÉON, Graziella BIHAN POUDEC, Hubert JULIEN, Marie-Laure
ANFRAY, Laurent PIHAN, Claudine HARNOIS, Sylvie AIN, Philippe CARRÉE, Marie LE GUENNEC
Excusé : Néant
Secrétaire de séance : Hubert JULIEN

Approbation du compte rendu précédent

Indemnité de fonction des élus 2017.04.10.01
Considérant l’article L2123-20 et l’article 81 de la loi n° 2002-276 du 27 février 2002 le Conseil
Municipal décide de fixer, pour la durée du mandat, le montant des indemnités de Maire et Adjoints.
Les intéressés n’ayant pas pris part au vote, sortant chacun leur tour, les indemnités sont fixées comme
suit :
Maire : 17,00 % de l’Indice Brut terminal de la fonction publique
Chacun des deux Adjoints : 6,60 % de l’IB terminal de la fonction publique

L’indemnité sera versée mensuellement et compte tenu d’une revalorisation, la présente délibération
prend effet au 1er janvier 2017 ce, au vu des arrêtés municipaux de délégation de fonction concernant les
Adjoints.

RIFSEEP 2017-04-10-02
Vu la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique
territoriale, notamment son article 88,
Vu la loi n° 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses
dispositions relatives à la fonction publique,
Vu le décret n° 91-875 du 6 septembre 1991 modifié pris pour l’application de l’article 88 de la loi n° 84-53 du 26
janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale,
Vu le décret n° 2014-513 modifié portant création d’un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des
sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel dans la fonction publique de l’État,
Vu l’arrêté du 28 avril 2015 pris pour l'application aux corps d'adjoints techniques des administrations de
l'Etat des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d'un régime indemnitaire
tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction
publique de l'Etat
Vu les arrêtés fixant les montants de référence pour les corps équivalents de l’Etat,
Vu l’avis du comité technique en date du 28 février 2017
Le Maire, informe l’assemblée,
Le nouveau régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement
professionnel (RIFSEEP) mis en place pour la fonction publique de l’État est transposable à la fonction publique
territoriale. Il se compose :
- d’une indemnité liée aux fonctions, aux sujétions et à l’expertise (IFSE) ;
- d’un complément indemnitaire tenant compte de l’engagement professionnel et de la manière de
servir (CIA), facultatif.
La Collectivité a engagé une réflexion visant à refondre le régime indemnitaire des agents et instaurer le
RIFSEEP, afin de remplir les objectifs suivants :
- prendre en compte la place dans l’organigramme et reconnaître les spécificités de certains postes ;
- susciter l’engagement des collaborateurs ;Le RIFSEEP se substitue à l’ensemble des primes ou
indemnités versées antérieurement, hormis celles pour lesquelles un maintien est explicitement prévu.

1
I. Bénéficiaires
Au vu des dispositions réglementaires en vigueur, une telle indemnité a été instaurée pour les corps ou services de
l’État servant de référence à l’établissement du régime indemnitaire pour les cadres d’emplois de :

- cadre d’emplois 1 : Attaché Territorial;
- cadre d’emplois 2 : Adjoint Technique ;
L’indemnité pourra être versée aux fonctionnaires stagiaires et titulaires ainsi qu’aux agents non titulaires.
II. Montants de référence
Pour l’État, chaque part de l’indemnité est composée d’un montant de base modulable individuellement dans la
limite de plafonds précisés par arrêté ministériel. Les montants applicables aux agents de la collectivité ou de
l’établissement sont fixés dans la limite de ces plafonds.

Chaque cadre d’emplois est réparti en groupes de fonctions suivant le niveau de responsabilité et d’expertise requis
et les sujétions auxquelles les agents peuvent être exposés :

Groupe Niveau de responsabilité, d’expertise ou de sujétions*
Groupe 1 Fonction d’encadrement, conception, technicité, expérience
Groupe 2 Technicité, expérience

Il est proposé que les montants de référence pour les cadre d’emplois visés plus haut soient fixés à :

Montant annuel de base
Cadre d’emplois Groupe
IFSE CIA
Cadre d’emploi
Groupe 1 4 500 € /
Attaché Territorial
Cadre d’emplois
Groupe 1 1 100 € /
Adjoint Technique

Les montants de base sont établis pour un agent exerçant à temps complet. Ils sont réduits au prorata de la durée
effective du travail pour les agents exerçant à temps partiel ou occupés sur un emploi à temps non complet.
Ces montants évolueront au même rythme et selon les mêmes conditions que les montants arrêtés pour les corps ou
services de l’État.
III. Modulations individuelles
A. Part fonctionnelle
La part fonctionnelle peut varier selon le niveau de responsabilités, le niveau d’expertise ou les sujétions auxquelles
les agents sont confrontés dans l’exercice de leurs missions.
Le montant individuel dépend du rattachement de l’emploi occupé par un agent à l’un des groupes fonctionnels
définis ci-dessus.
Ce montant fait l’objet d’un réexamen :
- en cas de changement de fonctions ou d’emploi ;
- en cas de changement de grade ou de cadre d’emplois à la suite d’une promotion, d’un avancement de
grade ou de la nomination suite à la réussite d’un concours ;
- au moins tous les quatre ans en fonction de l’expérience acquise par l’agent.
La part fonctionnelle de l’indemnité sera versée mensuellement sur la base d’un douzième du montant annuel
individuel attribué.
IV. Modalités de retenue pour absence ou de suppression
Le versement de l’IFSE, s’il y a lieu, est maintenu pendant les périodes de :
- Congés annuels ou autorisations exceptionnelles d’absence
- Congés de maternité, états pathologiques ou congés d’adoption

2
- Accident du travail
- Maladies professionnelles dûment constatées
En cas d’arrêt de travail pour maladie ordinaire, congés de longue maladie ou de longue durée, une retenue sera
opérée par application de la règle du 1/30ème après un délai de carence de 90 jours sur l’année de référence (exercice
budgétaire).
Après en avoir délibéré, Le Conseil Municipal, à l’unanimité DÉCIDE :
Article 1er
D’instaurer une indemnité de fonctions, de sujétions, d’expertise et d’engagement professionnel versée selon les
modalités définies ci-dessus.
Article 2
D’autoriser le Maire à fixer par arrêté individuel le montant perçu par chaque agent dans le respect des principes
définis ci-dessus.
Article 3
De prévoir et d’inscrire au budget les crédits nécessaires au paiement de cette indemnité.

Convention FDGDON 2017.04.10.03
Le Conseil Municipal autorise, à l’unanimité, M. le Maire à signer une convention avec la Fédération
Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Manche (FDGDON) située à SAINT GILLES et
représentée par son Président M. Denis ONFROY afin de lutter contre les frelons asiatiques sur le Département de
la Manche.
Le montant de la participation de la Commune à l’animation, la coordination et le suivi des actions s’élève à la
somme de 12 € pour 20107.
Le CM accepte de verser cette participation annuelle auprès de la Fédération.
La facture relative à la destruction du nid étant envoyée à la Mairie, le CM décide de réclamer une participation
financière de 50 % de la facture auprès du propriétaire du site où se situe le nid.

Compte Administratif 2016 Commune 2017.04.10.04
Au vu et en conformité avec le compte de gestion du CCAS de l’exercice 2016 établi par Mme SILLARD ALATA,
Receveur Municipal laissant apparaitre un excédent de fonctionnement d’un montant de7 491.21€ et un excédent
d’investissement de 40 000 €,
Au vu et en conformité avec le compte de gestion 2016 de la Commune établi par Mme SILLARD ALATA,
laissant apparaitre un excédent de fonctionnement de 147 153.96 € et un déficit d’investissement de 62 058.90 €
Le Conseil Municipal approuve le compte administratif 2016 et décide d’affecter les résultats, en intégrant les
excédents du CCAS, comme suit :
- En fonctionnement un excédent de fonctionnement de 154 645.17 €
- En investissement un déficit de 22 058.90 €
- Vu l’état des RAR en dépenses d’un montant de 18 000.00 €
- Au compte 1068 la somme de 40 058.90 €
- Et en fonctionnement l’excédent d’un montant de 114 586.27 €

Taux d’imposition 2017 2017.04.10.05
Vu la délibération de la Communauté d’Agglomération Mont Saint Michel-Normandie en date du 23 février 2017
adoptant le mécanisme de neutralité fiscale,
Vu la délibération de la Commune de Marcilly en date du 14 mars 2017 approuvant le principe de neutralité fiscale,
Le Conseil Municipal vote les taux d’imposition comme suit :
Bases d’imposition Taux votés Produits attendus
243 000 8.74 21 238 €
161 000 12.86 20705 €
65 100 24.65 16047 €
TOTAL -----------
57 990 €
La diminution sans lien des taux a été décidée en 2017

3
Participation 2016/2017 Ecole St Quentin Sur le Homme 2017.04.10.06
Vu la demande de la Mairie de St Quentin sur le Homme sollicitant une participation aux frais de fonctionnement
de l’école pour l’année 2016/2017 d’un montant de 702.96 € par élève, le Conseil Municipal accepte de verser la
somme globale de 937.18 € pour 3 enfants (Sauron Erwan et 1 trimestre pour deux enfants GUÉDARD).

Subventions
Le Conseil Municipal vote les subventions suivantes :
ESMSO 350 €
Société de chasse Intercommunale Marcilly Le Mesnil-Ozenne, La Boulouze : 230 €

Préparation budget 2017
Devis Menuiseries :
Après examen des devis des ETS ANFRAY LEROUX de Marcey Les Grèves, VLM de St Quentin, et de COSSÉ
de La Mancellière, le CM retient le devis de COSSÉ d’un montant de 3 344.97 € pour les menuiseries d’un
logement au presbytère (une porte d’entrée, une fenêtre salle d’eau) devis de 2 414.38 € pour les plafonds
presbytère, devis de7 297.60 € pour logement LEROYER (8 fenêtre et une porte)

Après examen des devis d’Ange BODIN de Montgothier et de ROUSSEL de Ducey-Les Chéris, le CM retient celui
de ROUSSEL d’un montant de 14 309.26 € TTC pour des travaux de peinture d’un logement au presbytère.

Le CM accepte le devis de la SARL MOTTIER DE Ducey-Les Chéris d’un montant HT de 2 035 € + GPU (finition
laquée) à 64 € HT pour remplacement des vitrages de vélux et un vélux au logement du presbytère.

Le CM accepte le devis de Sébastien DAQUO d’un montant de 3 140 .41 € TTC pour 9 radiateurs et celui de
790.60 € TTC pour un évier et un WC au logement du presbytère.

Budget Commune 2017
Le Conseil Municipal unanime vote le budget 2017 qui s’équilibre en dépenses et recettes à la somme de :
- 340 500 € en section de fonctionnement
- 182 804 € en section d’investissement

Distripain 2017.04.10.07
Le Conseil Municipal autorise, par 9 voix pour et une abstention, l’installation d’un distributeur de pain sur le
domaine public sous réserve que l’approvisionnement soit effectué tous les jours par le boulanger même pendant
les congés. Il sera installé sur le parking central près de l’armoire électrique.

Bail logement Presbytère 2017.04.10.08
Suite au départ de M. Mme BOYAUX Philippe, locataires au logement du presbytère, le Conseil Municipal
autorise M. le Maire à signer un nouveau bail avec les futurs acquéreurs.
Compte tenu des travaux d’investissement réalisés : peinture sur l’ensemble du logement, changement de neuf
radiateurs électriques, d’une porte et d’une fenêtre, le CM décide de fixer le tarif mensuel de la location à la somme
de 400 €.

Pour information :
Réunion MIMO jeudi 27 avril à 18H30 à St Ovin
Réunion projet école Berlioz méthode MONTESSORI jeudi 04 mai à 20H la salle de convivialité

Date d’affichage le 14/04/2017

Secrétaire de séance Le Maire

4

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful