Vous êtes sur la page 1sur 24

Faisant l’objet d’un audit annuel par une

Notre engagement instance indépendante (SQS), notre cer- Appartenances Rapport annuel
tification eduQua assure qualité, trans- Rue des Terreaux 10
pour la qualité parence et cohérence dans la formation: 1003 Lausanne 2009
_ Elle qualifie une bonne institution de Tél. 021 34112 50
formation. Fax 021 34112 52
_ Elle assure et développe la qualité
dans l’institution de formation. info@appartenances.ch

Cayenne.ch
_ Elle offre plus de transparence pour www.appartenances.ch
les usagers et les donateurs.

www.appartenances.ch
Message du Comité 4
Notre mission Editorial
6

Consultation Psychothérapeutique pour Migrants (CPM)


CPM: Lausanne 9
CPM: Yverdon-les-Bains (Antenne Nord vaudois) 10
CPM: Vevey (Antenne Riviera) 11
Statistiques CPM2009 12

Espaces sociaux
La mission d’Appartenances est de fa- Nos valeurs principales Le respect de l’identité et de l’altérité: L’intégrité: au cœur du souci éthique Leur mission 15
voriser le mieux-être et l’autonomie des Dans le cadre de la redéfinition de son Appartenances se fonde sur une vision de d’Appartenances, il y a la ferme volonté Centre Femmes –Lausanne 16 Sommaire
personnes venues d’ailleurs, et de faciliter identité, Appartenances a qualifié trois l’humain dans sa globalité; cette vision de répondre aux besoins véritables de la Espace Mozaïk –Lausanne 18
une intégration réciproque avec la société valeurs de particulièrement importantes. nous permet de consacrer notre action et personne migrante, sans l’instrumentaliser, Espace Femmes Riviera –Vevey 20
d’accueil dans un rapport d’équité. Inspirées par son histoire, elles sont un nos compétences à la personne migrante; en la respectant dans sa totalité. Par inté-
reflet de la personnalité de l’association. c’est en valorisant sa diversité, sa singula- grité, nous nous rendons redevables envers Interprétariat communautaire
Multiculturelles, ses équipes de profes- rité et son individualité que nos approches nos usagers, nos collaborateurs et nos Une reconnaissance croissante 24 Illustrations: collaboratrices et
sionnels qualifiés, salariés ou bénévoles, Pour que ces valeurs soient consciemment spécifiques, comme l’intégration critique, divers partenaires. Cette valeur d’intégrité collaborateurs, usagers et usagères
s’efforcent de répondre de manière trans- vécues et appliquées par chacune et cha- se trouvent déterminées et motivées. motive la transparence de la gestion Secteur Formation d’Appartenances photographiés
versale aux divers besoins psychologiques cun, le comité a cherché à définir ci-après financière d’Appartenances aussi bien que Le plaisir de se former 26 par Thomas Hensinger.
et sociaux des migrantes et migrants en ce qu’elles impliquent au quotidien: Les compétences:Appartenances, de par son engagement politique et citoyen.
difficulté. son activité spécifique, requiert de ses Nos collaboratrices et collaborateurs en 2009
collaborateurs une expertise spécialisée Siège de Lausanne 30
Certains services, tels que formation, re- et une exigence élevée de professionna- Antennes Riviera et Nord vaudois 33
cherche et interprétariat communautaire, lisme. Elles se caractérisent par une com- Nos bénévoles en 2009 34
sont aussi destinés aux professionnels plémentarité des compétences individu-
concernés. elles et des approches collectives mises Les chiffres en 2009 36
en place dans les différents secteurs. En
pleine reconnaissance des limites de son Partenaires et donateurs 44
action, Appartenances joue un rôle actif
dans le réseau des acteurs sociaux de Soutenez notre action! 46
la place.
Le défi que doit relever une association Un travail qui doit pouvoir s’appuyer sur L’intégration ne se décrète pas; elle peut prises avec la migration, tout cela reste C’est l’occasion d’exprimer notre recon-
comme Appartenances est de constam- une gouvernance fiable. En 2009 notre éclore au rythme lent des générations nécessairement discret dans un monde naissance envers l’équipage d’Apparte-
ment naviguer vent debout, à contre- comité a vu le départ de sa présidente qui dénouent un à un les fils de l’incom- friand de live show et de success stories. nances, compétent et professionnel du
courant des grands courants de la so- ad interim, Anne-Catherine Menétrey- préhension, des paroles bloquées, des mousse au capitaine, mais aussi envers
ciété. Dans un climat social de plus en Savary. En fait d’interim, elle s’est enga- gestes à apprendre, des nostalgies à L’intégration n’est pas un thème popu- les collectivités publiques qui nous per-
plus hostile aux étrangers, en particulier gée pendant une dizaine d’années au dépasser, de profondes blessures à pan- laire. Même s’il apparaît dans les (beaux) mettent de financer l’expédition, envers
ceux qui n’apportent pas l’évidence de service des migrants dans le cadre d’Ap- ser. Dans une société pressée qui veut des discours, il faut convaincre, convaincre et celles et ceux qui ont recours à nos
leur richesse, pécuniaire, intellectuelle ou partenances! Elle y a investi sa connais- résultats immédiats, le travail quotidien encore convaincre que ce combat est vital services et envers vous, qui par votre
Message du Comité technologique, il faut à tout prix mainte-
nir et animer des lieux où puisse s’élaborer
sance tant de la réalité que de la poli-
tique de migration. A la tête d’un comité
d’Appartenances ne peut que se faire au
rythme hésitant de l’enfant qui apprend
et qu’il est réciproque: l’intégration signi-
fie un changement de mentalité, et de la
intérêt, votre temps, votre soutien et
votre engagement rendez possible notre
Claude Schwab, Président le patient travail d’intégration. soudé, elle a piloté l’association avec une à marcher. personne qui arrive et de celle qui reçoit. navigation.
ligne claire et un cap maintenu contre
vents et marées. L’intégration n’est pas spectaculaire.
Le travail dans l’entretien avec les psy-
Nous tenons à lui exprimer notre gratitude chothérapeutes, la communication grâce
ainsi qu’à Andrea Zobel, qui s’est retirée aux interprètes communautaires, les ap-
après avoir apporté sa grande expérience prentissages de base et rencontres dans
du terrain et la souriante fermeté de les espaces sociaux, l’appui et l’écoute
ses prises de position. Heureusement, le accordés aux jeunes qui ont des difficultés Membres du Comité: Vincent Barras, Marc-
comité s’est renforcé depuis par l’arrivée à entrer dans le monde du travail, mais Etienne Diserens, Ariane Dumont, Jean
d’Ariane Dumont, responsable qualité de aussi la coordination et le partage de Martin, Philippe Martinet, Laurée Salamin
l’enseignement à la HEIG-VD. compétences avec les professionnels aux Michel, Claude Schwab, Marcelo Valli.
loppement dynamique de l’Interprétariat
communautaire et à la synergie entre
tous les secteurs. Si de tels équilibrages
sont précieux en cas de crise, nous ne
devons pas nous reposer sur ce type de
mécanismes pour laisser perdurer des
perspectives budgétaires déficitaires
dans certains secteurs.

Après le passage du financement commu-


nal des Espaces sociaux à leur finance-
ment mixte (canton-communes) sous
L’idéogramme chinois signifiant crise, combien la complémentarité de nos dif- couvert de la «Facture sociale», 2010 va Si les relations avec nos partenaires can-
, est formé par l’association de «Wei» férents secteurs d’activité renforce à la voir le financement de la CPM changer tonaux et communaux sont vitales, il n’en
(danger) et de «Ji» (opportunité). Con- fois l’efficacité de notre soutien aux mi- à son tour de paradigme. L’implication à demeure pas moins que nous ne parvien-
frontée pour 2009 à la perspective budgé- grants et la résilience de notre organisa- nos côtés du Service de la santé publique drions à rien sans l’engagement de nos
taire d’une sérieuse crise liée au subven- tion lorsque l’un de ses secteurs se trouve et du Département de psychiatrie du CHUV 180 collaboratrices et collaborateurs, l’en-
tionnement insuffisant de sa Clinique temporairement plus vulnérable. devrait améliorer la prise en compte des thousiasme de la centaine de bénévoles
Psychothérapeutique pour Migrants (CPM), impératifs de santé publique et légitimer et les généreuses contributions des dona-
Appartenances s’est mobilisée pour en C’est ainsi que des résultats positifs, non les besoins financiers correspondants. teurs privés, individuels ou institutionnels.
Editorial limiter les dangers et en optimiser les op-
portunités. Une réflexion collective au-
seulement opérationnels mais financiers,
ont pu être obtenus envers et contre tout,
Nous espérons que ce cadre pourra faciliter
un subventionnement plus adapté de nos
Que chacune et chacun soit ici chaleureu-
sement remercié pour sa participation à
Erika Volkmar, Directrice tour de la transversalité nous a confirmé grâce à la rigueur des cliniciens, au déve- activités cliniques, au plus tard pour 2011. l’accomplissement de notre mission.
CPM : Lausanne

La CPM a abordé 2009 avec des prévi- Autant de facteurs qui ont contraint la Appartenances met tout en œuvre pour Dans ce contexte économiquement tendu, diques et politiques du canton, a permis
sions budgétaires particulièrement me- CPM à adopter de strictes mesures d’éco- remédier à cette situation. A cet effet, des l’équipe thérapeutique a réussi, à force d’agir plus concrètement sur la globalité
naçantes qui ont eu des retombées sur sa nomie afin de préserver l’essentiel de son séances de travail sont prévues début d’engagement individuel et de rigueur, de leurs difficultés.
capacité clinique. Cette situation trouve activité. 2010 avec les responsables du Départe- à rester créative. Un accent particulier a
Consultation notamment son origine dans le coût des
dispositifs thérapeutiques spécifiques, Vu cette précarité financière, le départ
ment de la santé et de l’action sociale, du
Service de la santé publique et du DP-
été mis, vu la détérioration des condi-
tions de vie de certains migrants (NEM,
Cette façon de travailler, indispensable
lorsque des facteurs multiples et com-
Psychothérapeutique de l’interprétariat clinique et des frais
de formation continue des thérapeutes,
volontaire de plusieurs collaborateurs a
été géré en redimensionnant l’équipe thé-
CHUV. Nous espérons qu’elles confirment
ce besoin de santé publique et favorisent
déboutés, clandestins), sur les détermi-
nants sociaux de leur souffrance. Une
plexes sont autant intriqués, nécessite
des compétences et des qualité spéci-
pour Migrants (CPM) mais aussi dans l’absence d’assurance
maladie ou la fréquence des rendez-vous
rapeutique de Lausanne. Ceci a entraîné
une diminution de sa capacité à accepter
une prise en compte politique de la capa-
cité clinique optimale de la CPM et donc du
collaboration plus étroite avec les espaces
sociaux d’Appartenances, ainsi qu’avec
fiques. Les collaborateurs de la CPM les
ont progressivement acquises grâce à leur
Lausanne, Yverdon-les-Bains et Vevey manqués par certains patients précarisés. de nouvelles prises en charge. Une réalité niveau approprié de subventionnement. les instances sociales, médicales, juri- expérience et à leur motivation.
durement ressentie par nos partenaires
du réseau, tout particulièrement les mé-
decins de premiers recours, qui nous réfè-
rent leurs patients. Là ou ces patients
bénéficiaient d’un premier rendez-vous
rapide, ils rejoignent aujourd’hui une file
d’attente de plus en plus longue.

L’accessibilité à des soins psychiques


adéquats pour cette population fragili-
sée étant sa préoccupation majeure,
Au cours de l’année 2009, l’équipe clinique
d’Yverdon a pris en charge 199 adultes CPM : Vevey
et enfants migrants établis dans le Nord
vaudois, en individuel, en couple, en (Antenne Riviera)
famille ainsi qu’en groupe. Ces patients
étaient majoritairement originaires des
Balkans. La collaboration avec les inter-
prètes communautaires a été nécessaire
dans près de deux tiers des entretiens.

Activités de rencontres et d’animation


de la CPM d’Yverdon
L’atelier de rencontre de femmes a permis et soutenue par les autorités commu- créativité et la synergie entre les divers Durant l’année 2009, l’équipe clinique Diverses collaborations ont été dévelop- avons renforcé aussi notre collaboration par des avis d’experts aux sollicitations en
CPM : Yverdon- aux usagères de formuler leurs souhaits
et d’exprimer leurs besoins pour d’autres
nales. Tout au long de cette décennie,
notre association a consolidé sa collabo-
talents qui s’expriment dans notre an-
tenne ont contribué à cette réussite,
de Vevey a pris en charge 148 adultes mi-
grants, dont deux tiers de femmes, établis
pées pour améliorer la prise en charge
des personnes dont les souffrances psy-
avec la Coordination Asile veveysanne. matière de migration des professionnels
du réseau médico-psycho-social.
les-Bains activités, tels que les repas communau- ration avec le réseau et se trouve ainsi illustrée par ces graines de courges, sur la Riviera. La moitié de ces patient-e-s chiques étaient exacerbées par leurs dif- Dans le cadre du réseau des profession-
(Antenne taires, l’atelier de jardinage ou encore
l’initiation au mouvement. Nous avons
aujourd’hui bien implantée dans le pay-
sage des institutions de la région. Preuve
ramenées du Maroc par une usagère,
cultivées par les femmes de notre atelier
étaient des victimes de torture ou de vio-
lences collectives. Nous avons sollicité
ficultés administratives. Le Réseau Suisse
d’Experts en Clinique Transculturelle nous
nel-le-s en santé mentale transculturelle,
nous participons à la consultation d’eth-
A l’interne, la collaboration active avec
nos collègues –physiothérapeutes, inter-
Nord vaudois) par ailleurs privilégié l’accueil d’un jeune en est l’engouement suscité par la fête de jardinage et finalement récoltées pour les compétences des interprètes commu- a permis de rencontrer des représentants nopsychiatrie de la Fondation de Nant et prètes communautaires, enseignantes,
public, au travers des semaines de théâtre organisée pour marquer cet anniversaire. réaliser une soupe, selon une recette bien nautaires pour 74% des entretiens. Notre de l’Office des Migrations et du Tribunal restons en lien avec la structure mise en animatrices socioculturelles, éducatrice
pour enfants et des ateliers mère-enfants. Une centaine de personnes, représen- vaudoise, servie à l’occasion de cette équipe a été renforcée par un 20% de Administratif Fédéral, ainsi que des ser- place par le Secteur psychiatrique Est, de la petite enfance –nous permet d’ajus-
Le soutien de nos bénévoles a été essentiel tants des autorités, professionnels du fête. Bel exemple empirique d’intégration psychologue et dispose aujourd’hui d’une vices d’aide juridique, afin de mieux cerner pour la prise en charge spécifique des per- terau mieux nos différentes compétences
à la qualité de ces animations, favorisée réseau, usagers et amis de l’association, réciproque! capacité clinique de 1,9 EPT. les enjeux des procédures d’asile. Nous sonnes migrantes. Enfin, nous répondons aux besoins des personnes migrantes.
également par l’étroite collaboration avec nous ont fait le plaisir de participer à une
les associations réunies dans les locaux soirée reflétant l’éventail de nos activi-
de «Traits d’Union» et avec les autres tés. Des témoignages filmés de patients,
partenaires du réseau. un spectacle de marionnettes réalisé par
des enfants migrants et suisses, conjoin-
10 ans d’Appartenances Yverdon tement avec ceux de l’École Sociale de
L’ouverture dès 1999 d’une antenne dans Musique, des contes multiculturels ainsi
le Nord vaudois avait été souhaitée par les qu’un buffet aux saveurs d’ici et d’ailleurs
services médicaux, sociaux et scolaires, ont enrichi la soirée. La convivialité, la
Statistiques
CPM 2009

Quelques chiffres Lausanne Yverdon Vevey Total Origine des patients en 2009 Statuts des patients en 2009

Nombre de thérapeutes/équivalent plein-temps 7,83 3,01 2,44 13,28 A Ex-Yougoslavie 44% A Requérants N 35%

Nombre total de consultations 6 055 2 835 2 082 10 972 B Afrique et Afrique du Nord 17% B Permis B 24%

Nombre de consultations avec interprètes communautaires 3 650 1 622 1 390 6 662 C Turquie 10% C Permis C 21%

% de consultations avec interprètes communautaires 60,3% 57,2% 66,8% 60,7% D Asie 8% D Admis provisoires F 8%

Nombre de personnes suivies 536 199 148 883 E Europe 8% E Suisses 7%

Femmes 327 125 99 551/62% F Amérique du Sud 7% F Aide d’urgence 2%

Hommes 209 74 49 332/38% G Proche et Moyen Orient 6% G Autres 3%

Dont -16 ans 36 13 0 49/5,5%


Leur mission

Les espaces sociaux d’Appartenances pagnement qui favorisent l’intégration


(Centre Femmes, Espace Mozaïk et Espace réciproque avec la société suisse.
Femmes Riviera) offrent un accueil
personnalisé aux migrantes, aux migrants Nos espaces développent, de manière
et à leurs enfants, en situation de précarité complémentaire et cohérente, des pro-
sociale,économique,psychiqueouphysique. jets tenant compte des spécificités liées
au genre, afin d’encourager l’autonomie
Espaces sociaux Nos équipes de professionnels qualifiés,
salariés ou bénévoles, y mettent en œuvre
et la construction de liens sociaux. Nous
prenons également soin de renforcer
Centre Femmes – Lausanne, Espace Mozaïk – Lausanne des activités individuelles ou collectives les synergies avec les autres secteurs
et Espace Femmes Riviera – Vevey de formation, de rencontre et d’accom- d’Appartenances et avec le réseau social.
Centre Femmes Quelques chiffres

Lausanne Collaboratrices 11 (5,65/EPT)

Bénévoles/stagiaires 32/3

Nombre d’heures effectuées par les bénévoles 1 848

Nombre de contacts à l’accueil 1 058

Nombre d’usagères 256


2009 a permis au Centre Femmes de Suite à une réflexion sur l’articulation par une augmentation de 25% du nombre permis à des femmes migrantes habitant
consolider son action auprès des femmes optimale entre les diverses activités, d’enfants accueillis. l’agglomération lausannoise, et non plus Nombre d’heures suivies de formation élémentaire 10 630
migrantes et de leurs enfants dans des l’équipe a réorganisé l’espace du Centre exclusivement la Commune de Lausanne,
conditions financières plus sereines que Femmes de manière à différencier claire- Diverses négociations avec nos subven- de participer à certaines activités. Français 8 160
l’année précédente. L’accueil enfants et ment les lieux d’activités des femmes tionneurs nous ont permis d’élargir l’accès
les activités de formation, de rencontres et ceux des enfants. Les enfants sont au Centre Femmes. Des personnes enca- L’une des caractéristiques du public fré- Couture 2 470
et de socialisation destinées aux femmes maintenant accueillis dans des locaux drées par l’EVAM ont ainsi pu suivre des quentant le Centre Femmes est sa diversité.
continuent à être pensés dans la complé- plus spacieux et mieux adaptés à leurs cours de français, de couture ou participer Elle trouve son pendant au sein de l’équipe Nombre d’heures suivies aux rencontres communautaires,
mentarité afin de garantir une offre de besoins. Ce réaménagement a permis de aux rencontres communautaires. Un finan- de travail composée de salariées et de activités ponctuelles et orientation sociale 2 865
qualité, dans une visée participative et repositionner l’accueil enfants au sein du cement cantonal, à travers le crédit pour bénévoles, qui a été renforcée par l’apport
émancipatrice. Centre Femmes, d’augmenter la capacité la promotion de l’intégration, a également de 2 femmes en ETS et d’une stagiaire HES. Rencontres communautaires 2 238
d’accueil et d’améliorer la prise en charge
des enfants. Créé initialement pour per- Ateliers ponctuels 480
mettre l’accès des mères aux activités,
l’accueil enfants remplit aujourd’hui plei- Orientation sociale 147
nement sa mission d’intégration et de
prévention. Premier lieu de socialisation Nombre de mères ayant bénéficié de l’accueil enfants 83
et d’immersion dans la langue française
pour les enfants, soutien à la parentalité Nombre d’enfants 107
pour les mères, il est devenu un lieu de
référence tant pour les enfants que pour Nombre d’heures de participation des enfants 6 642
leurs mères. Cela s’est concrétisé en 2009
sation, des souffrances sociales et leurs en Suisse. Par ailleurs, les suivis indivi- Quelques chiffres
diverses incidences sur la santé mentale duels ont permis à 43 personnes affron-
et physique. tant des difficultés particulières, de mieux Collaborateurs 5 (3,95 EPT)
faire face à leurs besoins de formation
L’équipe a vu le départ de notre collabo- ou d’apprentissage. Stagiaires (HES-S2 ou UNIL)/ETSL 6/1
rateur Djibril Fall, aujourd’hui remplacé
par Alain Simon qui anime les activités Le réseau médicosocial nous a référé Bénévoles 51
d’accompagnement des jeunes adultes 71 personnes pour lesquelles nous avons
(MigrAction) et la permanence sociale. mis en place des activités de socialisation Nombre d’heures effectuées par les bénévoles 1 939
Offertes chaque après-midi, les activités et d’accompagnement. Pour renforcer
d’accueil et de permanence sociale se cet axe d’activités psychosociales, nous EM1 – Accueil et permanence sociale
trouvent ainsi renforcées pour répondre avons initié un projet d’ergothérapie qui
Assurer une meilleure intégration des à l’importance de la demande. prévoit la construction de mosaïques avec Comme chaque année, nous avons eu le Nombre de bénéficiaires 358
Espace Mozaïk personnes migrantes nous a confrontés du matériel de récupération. plaisir d’être appuyés par 7 personnes en
en 2009 à de grandes difficultés, en raison Le travail collectif d’initiation au français stage (HES-S2 ou UNIL) ou en ETS. Nous Nombre d’heures suivies 24 027
Lausanne de conditions sociales et économiques et d’exercice des compétences commu- En ce qui concerne les plus jeunes (18- tenons aussi à remercier chaleureuse-
de plus en plus défavorables. La situation nicationnelles a été plébiscité comme 25 ans), MigrAction leur offre un appui ment nos bénévoles qui sont à la base Dont heures d’entretien de permanence sociale 527
légale, déjà fort sévère, va sans doute chaque année par une forte participation. à l’insertion socioprofessionnelle permet- de l’action et de la vie de notre espace.
se durcir encore dans un avenir proche. Ces activités sont une source importante tant de tenir compte des contextes de Travaillant en réseau, nous veillons à EM2 – Compétences communicationnelles
Dans ce contexte, notre travail d’accueil, de lien social et nous offrent l’opportunité migration et familial dans la définition partager nos ressources et nos informa-
d’écoute, de lien et d’élaboration de pro- de transmettre, en plus de l’apprentissage d’un projet professionnel. La demande pour tions avec les institutions partenaires Nombre de bénéficiaires 665
jets de vie est d’autant plus essentiel, afin de la langue, des informations de base ce nouveau programme s’est régulièrement dans le domaine de l’intégration comme
de prévenir des processus de marginali- pour les personnes récemment arrivées accrue tout au long de 2009. de l’insertion socioprofessionnelle. Nombre de bénéficiaires suivis individuellement 43

Nombre d’heures suivies 9 922

EM3 – Travail de type psychosocial

Nombre de bénéficiaires référés par le réseau médicosocial 71

Nombre de bénéficiaires MigrAction (insertion socioprofessionnelle) 37

Nombre d’heures suivies 14 960


Quelques chiffres

Collaboratrices salariées 4 (1,9 EPT)

Collaboratrices mandatées 2

Bénévoles/stagiaires, ETS et MACIT 36/6

Nombre d’heures effectuées par les bénévoles 1 362

Nombre d’usagères et usagers 159

L’année 2009 a été marquée par la réor- le cours d’alphabétisation mixte a été pratiquer, échanger ou développer leurs Tout cela a été rendu possible grâce à Français et d’alphabétisation
Espace Femmes ganisation des cours de français avec reconduit, tout comme les activités compétences et connaissances. l’engagement exceptionnel de notre équi-
un accent mis sur le développement et d’initiation à l’informatique. pe de salariées, bénévoles, stagiaires et Nombre d’usagères et usagers 121
Riviera – Vevey l’intensification des cours d’alphabéti- La santé avec PROFA, l’informatique avec collaboratrices ponctuelles. L’action de
sation. Dès la rentrée d’août, ce nouveau Trois matinées par semaine, notre accueil Joker, la recherche d’emploi, le système notre espace social s’inscrit dans l’ap- Nombre d’heures de cours suivies 8 751
dispositif a eu un impact très positif en enfants favorise la socialisation des petits scolaire vaudois ont fait l’objet de plu- proche psychosociale globale d’Appar-
terme de conditions d’apprentissage et et leur apprentissage précoce du français. sieurs ateliers, visites ou cours. Nous avons tenances, notamment par une proche Accueil enfants
d’enseignement. Nous pouvons aujour- Dans ce contexte nous avons eu le plaisir aussi renforcé le recours aux interprètes collaboration avec nos collègues de la
d’hui accueillir un nombre plus important de compter sur l’intervention régulière des communautaires pour multiplier et appro- Consultation Psychothérapeutique pour Nombre d’enfants accueillis 43
d’apprenant-e-s, mais la demande reste collaboratrices de Lire et Ecrireà travers le fondir les entretiens individuels, familiaux Migrants de Vevey (Antenne Riviera) et
suppérieure à notre offre. Initié en 2008, projet de sensibilisation à la lecture Prime- ou les séances d’informations en groupe. de l’Interprétariat communautaire. Nombre d’heures de participation des enfants 2 368
vère. Quelques activités mères et enfants
ont aussi pu être lancées cette année. Animation et activités socioculturelles en réseau

De nombreuses activités de rencontre ont Nombre d’heures d’animation données 441


rythmé la vie de l’Espace Femmes: repas
de différents pays, balade en raquettes, Nombre d’heures d’animation suivies 2 302
sorties au Mont-Pélerin, à Lausanne ou
sur le lac. D’autres animations comme Nombre d’usagères des permanences d’accueil 95
la couture, l’initiation à la natation ou
divers ateliers créatifs offrent des espaces Nombre d’usagères ayant sollicité un accompagnement social 38
de convivialité où les femmes peuvent
«Grâce à chacune ... grâce aux mêmes critères,
de mes appartenances, pris tous ensemble,
prise séparément, j’ai mon identité propre,
j’ai une parenté avec qui ne se confond
un grand nombre avec aucune autre».
de mes semblables... Amin Maalouf (1998) Les identités meurtrières
des professionnels de la santé, du social Les besoins des institutions, en terme d’in- Quelques chiffres
Une et de l’éducation. Preuve en est l’obten- terprétariat communautaire pour garan-
tion par 10 de nos collaborateurs du Bre- tir la communication avec les personnes Interprètes 94
reconnaissance vet fédéral d’interprète communautaire, migrantes, continuent à croître. Le déve-
dès sa toute première édition qui a bre- loppement de l’activité en 2009 (+14%) Femmes 74
croissante veté 40 interprètes pour l’ensemble de la nous a incités à élargir les horaires de per-
Suisse. Après avoir achevé un nouveau manence de notre service Intermedia et Hommes 20
cycle de formation complet à Lausanne, à engager du personnel pour la factura-
nous avons élaboré en 2009 une formation tion. En réponse aux demandes des utili- Interprètes formés 73
intercantonale qui contribuera à couvrir sateurs, nous avons commencé à élaborer
progressivement les besoins dans d’autres des projets qui pourraient compléter nos Avec Certificat ou Brevet fédéral 40
cantons romands. prestations dans les prochaines années,
Pionnière en matière d’interprétariat com- comme la traduction de documents écrits Langues sollicitées 36
munautaire en Suisse et reconnue par la Des supervisions de groupe et de la forma- ou l’interprétariat téléphonique.
Confédération en tant qu’institution de tion continue sont proposées régulière- Les 5 langues les plus demandées
formation et service d’interprétariat pro- ment à tous nos interprètes. Nous avons pu Enfin, un travail de sensibilisation et Serbe/Croate/Bosniaque, Albanais, Portugais/Brésilien, Turc, Arabe
fessionnel, Appartenances porte un soin nourrir notre réflexion au contact de cher- d’échanges avec les professionnels sur les
particulier à la qualité de ses prestations cheurs internationaux dans le domaine de pratiques de l’interprétariat communau- Institutions clientes 362
Interprétariat dans ce domaine. l’interprétariat communautaire et avons
participé à la mise sur pied du Congrès
taire se révèle de plus en plus nécessaire.
Nous avons fourni une présence accrue Heures d’interventions 21 849
communautaire C’est pourquoi nous nous engageons pour
la qualification professionnelle des inter-
national «Interprétariat communautaire –
Intégration par le trialogue»organisé par
dans les établissements scolaires, où des
moyens sont mis en place pour faciliter les CPM Appartenances 31%
Lausanne, Vevey et Yverdon-les-Bains prètes mis à disposition des migrants et l’association suisse INTERPRET. relations entre école et familles migrantes.
Autres institutions Santé (dont 39% réseau soins requérants d’asile) 40%

Social 17%

Education 11%

Administration, justice 1%
Formation d’Appartenances contribue à
un projet de société plurielle en proposant
des activités qui répondent aux intérêts,
aux préoccupations et aux besoins des
professionnel-le-s de la santé, du social,
de l’éducation, de l’animation sociocul-
turelle. Et pourquoi pas aussi, au plaisir
de se former!

C’est ainsi que nous avons continué, en


2009, le tissage entre une pédagogie expé-
rientielle, basée sur le développement
Pour la tradition judéo-chrétienne dans personnel et collectif, et une conceptua- Afin de faciliter ce processus, 40 forma- cours et à offrir des nouveaux modules. Hospitalier Universitaire Vaudois, la Poli-
laquelle la majorité d’entre nous plongent lisation de la pratique quotidienne à la teurs et formatrices, en majorité issus de 80% de notre clientèle se dit très satis- clinique Médicale Universitaire de Lau-
leurs racines, Caïn fut le premier émigrant. lumière de diverses approches. En effet, la la migration et ayant une solide expé- faite. Afin de maintenir, ou même amélio- sanne, le CAS Migrations et relations
Depuis, nombreux ont été les déplace- rencontre avec l’autre ne relève pas uni- rience, ont œuvré au sein du pool de com- rer, ce niveau de satisfaction et en réponse plurielles de l’Université de Lausanne,
ments individuels et collectifs à travers quement des connaissances, ni de tech- pétences du Secteur Formation, soutenus aux diverses évaluations, nous avons l’association Passerelles à Fribourg, la
l’histoire de l’humanité. Cependant, les niques spécifiques. Se questionner sur par un groupe de conseil intersectoriel décidé de diminuer le nombre de places Faculté de psychologie de l’Université
flux migratoires n’ont jamais atteint un ses propres représentations, stéréotypes, et interdisciplinaire. disponibles dans la plupart des cours. Complutense de Madrid. D’autres ont
degré d’intensité et de complexité com- préjugés ou craintes est un exercice indis- vu le jour, telle la mise en place à Appar-
parable à celui de l’ère de la globalisation. pensable pour avancer dans la démarche Le développement de la qualité de nos for- Plusieurs partenariats et collaborations tenances-Genève du cours phare «Autour
Dans la mesure de ses possibilités (3 col- interculturelle, devenue incontournable mations a été une préoccupation majeure ont été poursuivis, notamment avec le des traumatismes» et de deux modules
Secteur Formation laboratrices pour 1,2 EPT), le Secteur aujourd’hui. qui nous a amenées à reformuler certains Département de psychiatrie du Centre à thème.

Le plaisir
de se former
Offre du catalogue Interventions sur demande

Nombre de participant-e-s 347 Nombre des participant-e-s 1 450

Nombre d’activités de formation 21 Nombre d’interventions 39 (57 séances)

Cours 15 Heures de formation suivies 6 078

Conférences 1 Origine professionnelle des participant-e-s

Présentations d’Appartenances 2 Éducation 37%

Table ronde 1 Santé 17%

Séminaires 2 Étudiant-e-s (Universités & HES) 15%

Heures de formation suivies 2 430 Social 10%

Origine professionnelle des participant-e-s Communautés migrantes 1%

Santé 45% Autres 20%

Social 33%

Éducation 18%

Étudiant-e-s (Universités & HES) 3%

Autres 1%
Siège de
Lausanne

Consultations Psychothérapeutique Hasmik Sarukhanyan, Martina Soto Kohler, Secteur Formation Ganioz, Mersedeh Ghandi, Zorica Glauser,
pour Migrants Carole Toffanin. Raymonde Christe Sommer, Carmen Kudusan Habtemichael, Bexhet Halimi,
Laurence Adam, Ute Bettina Burckhardt, Contino, Isabel Eíriz, François Fleury, Kala Häusler, Ajshe Helshan, Viviane
Elvita Besserour-Lippuner, Philippe Conne Centre Femmes Anne Monnet. Iskander, Ida Kobachidze, Elisabeth
Hatt, Mona Cserveny Gedall, Mireille Isabel Eíriz, Anne Girard, Sabrije Gjocaj- Lungwa, Natalia Magliocchetti, Mahomed
Délèze, Elisabeth Dreifus, Nicole Edwards, Isufaj, Anne-Marie Gonzalez, Cécile Grace, Interprétariat communautaire Mairukaev, Sylwia Marendaz, Rozetka
Nos collaboratrices Abdelhak Elghezouani, Florence Faucherre,
Géraldine Hatt, Cristina Masseri, Jocelyne
Olivia Guex, Anne Janin, Anne-Marie Lopez,
Florence Masoni, Jocelyne Michel, Lisa
Personnel régulier: Awaz Al Barwari,
Rosa-Maria Alves Batista, Hodan Amudi
Markovic, Olga Markovic Wagnieres,
Javed Masih, Barbara Mathey-Sobala,
et collaborateurs Michel, Anne Monnet, Pascal Moret, Heidi
Nzola, Emilie Preiswerk, Marie-Corinne
Naumceski, Claire Newman, Marion Pellet,
Annie Piguet, Zahia Rahmani, Ruth Rubin,
Ali, Patricia Ayllon, Zaher Azam, Valdet
Ballabani, Luljeta Baruti Pereira, Mayarlin
Mikayel Matnishyan, Megumi Meichtry-
Abe, Abdelhafid Meneceur, Gisèle-Claire
en 2009 Probst-Favret, Loïse Rufini, Halina Sandri, Stella Maria Vieira Nogueira, Mery Zufferey. Bastidas Wenger, Nexhat Bexheti, Farideh
Bornak, Zoïka Bubloz, Georgette Burnier-
Meylan, Saida Mohamed Ali.

Espace Mozaïk Azer, Mexhide Bytyci, Aziza-Amal Charef,


Valdet Ballabani, Alexandra Braem, Gian Raymonde Christe Sommer, Madelen
Paolo Conelli, Michel Conti, Yves Delessert, Cuha, Nisa Dessimoz, Ndofunso Claude
Djibril Fall, Donatella Foletti, Pauline Diakanua, Matilde Dias-Matela, Jelena
Gillieron, Laurence Gremaud Martin, Julie Diklic, Özlem Dursun Aktas, Karim Farhan,
Maillard, Almedina Mehmedovic, Laura Rosalie Faugeron-Rodrigues, Isabelle
Rodriguez, Alain Simon. Fierro-Mühlemann, François Fleury, Ivoni
Antennes Riviera
et Nord vaudois

Interprétariat communautaire Spasojevic, Sandra Stewart Harris, Thi Rappaz, David Sadeghi, Albulena Shaqiri, Consultation Psychothérapeutique Montani, Nermina Mujovi, Félicienne
Personnel régulier: Fatemeh Mollet, João Samet Tang, Almaz Tekeste, Kugathasan Katia Steiner, Emirjeta Tashi-Bercama, pour Migrants – Vevey Villoz Lusumba.
Narciso, Saba Nemariam-Seare, Ngoc-Lan Thavathurai, Fidan Ucurum, Liliane Uebersax, Diansari Tschopp, Gisela Van Bulck, Gusta Nathalie Bennoun, Amanda Brun, Elisa-
Nguyen, Hadar Noori, Natasha Noverraz, Sonja Vecerina, Logarani Visuvalingam- Van Dobbenburgh. beth Dreifus, Joëlle Gaillard Wasser, Jas- Consultation Psychothérapeutique
Vedat Ozcan, Gordana Pape, Selvasothy Murugesu, Maria Inez Volet, Mariana min Leidi-Strittmatter, Sandra Mazaira. pour Migrants – Yverdon
Paramsothy, Ling-Wai Pasche, Milleis Wetherall, Selamawit Wolde, Maryam Administration Suada Alic, Gülgün Dursen, Alexandra
Pitton, Mirela Polena, Drita Prela, Barbara Yosefi, Zaid Zerai Michael, Angelika Zorigt. Marc-OlivierChristinat,RaymondDoulfakar, Espaces Femmes Riviera – Vevey Madera, Laure Magistretti, Vasiliki Mastora
Quaresmini, Gülhis Razlikli, Thamer Sabia, Karina Irrazabal, Rossy Lutula, Viviana Mirabelle Bailly, Valérie Briffod, Monique Gkoulema, Assal Sahba Momeni Canellini,
Lilian Sampaio Malherbe, Edina Saracevic, Personnel occasionnel: Issam Al Saghir, Marchetto Chorfi, Viviane Melo-Pasquier, Buri, Yildiz Cevik, Valia Della Valle, Bénédicte Neu-Serckx, Camille Rigo,
Eliane Schnabel, Ana Suzélia Simões Jocelyn Ben Salem Tangco, Marilú Benitez Anne Monnet, Natasha Noverraz, Mirela Latifa Grasset, Oznür Isik, Monica Kra- Véronique Schmidt Cuerel.
Cœlho, Cetin Sinaci, Sanije Sopa, Bosiljka Calva, Sibel Butty, Naser Bytyci, Natacha Polena, Edgar Sanchez, Erika Volkmar. mer, Martine Mayor-Roulet, Véronique
Catic, Laurentius Cazan, Amina Chelebi, Activités d’animation – Yverdon
Clara Da Cruz Sage, Krystyna Denega, Lise Gugliemetti, Alejandro Mateluna, Lisa
Dorothe Doerholt, Abbas Dokmak, Can Naumceski, Yohanna Ruffiner, Barbara
Dursen, Nicole Edwards, Olga Ermilova, Sauser, Eliane Schnabel, Julie Van Der Pœl,
Tenzin Frapolli Drongshar, Vimolmal Thérèse Weber.
Greuter, Ibrahim Guler, Veli Krasniqi,
Niruba Marazzi, Sehzada Mathey, Pareesa
Menghrajani, Shyamali Mihidukulasuriya,
Rahim Mohammadi, Lien-Phuong Nguyen,
Nihada Nurkic, Enver Rahmani, Antoniya
Centre Femmes – Lausanne Natasha Nogarède, Maya Pfrender, Karima Brakna, Maria Brunner, Thierry Nguyen, Jan Overney, Zoé Petitpierre, Monique Corniche, Suhad Darwisch, Valia Activités d’animation CPM – Yverdon
Nos bénévoles Fabiola Alegria, Shakked Amir, Anushia Gnanambal Rajeswaran, Sylvie Riser Abedi, Burnand, Donatella Canella, Maria Bogdan Petreia, Sophie Poget, Nadine Della Valle, Ama Eberhard, Marie-Anne Lise Guglielmetti, Jean-Pierre Masclet,
Arulampalam, Nadjia Baratali, Franziska Tamara Robbiani, Eliane Schnabel, Blerta Cardoso, John Chappuis, Jean Claivaz, Rabemanantsoa, Guy Rémy, Frédérique Fonck, Saba Gebrekian, Gladys Girod, Eva Schilter.
en 2009 Baumracker, Sarah Bessat, Luce Bolomey, Shala. Marie-Thérèse de Tscharner, Laura De Roche, Laura Rodriguez, Ornella Ruggeri, Monica Kramer, Shaima Latif, Fabienne
Lisa Bourgeois, Suzanne Bourgeois, Arlette Palma, Anne Dubochet, Jacques Dubochet, Fanny Schmieman, Nadir Siaci, Angello Maus-Talon, Susan Morris, Nicole Ortieb,
Bryois, Geneviève Converset, Christiane Espace Mozaïk – Lausanne Marie-Claire Dubois, Fairuz El Tom, Urbina, Sonja Vecerina, Helen Welder. Françoise Ostermann, Catherine Pernet,
Dessaux, Nelia Felix, Maguy Fouda, Anne Jamilah Aggiy, Agnès Alberganti, Aline André Engetschwiler, Jessie Escarrat, Anh Phan Laurent, Eliane Piegai, Ana
Garrin, Marlyse Gohl, Soumia Jérôme Pierre, Andrey, Pierre-Alain Andrey, Paola Mary-Claire Evard, Donatella Foletti, Espace Femmes Riviera – Vevey Quaglia, Manuela Scheidegger, Chloé
Liet Junod, Loraine Kehrer, Blanche Kiszio, Antognini, Zaher Azam, Oliver Aubert, Chimène Glayre, Fanny Hérissé, Diane Gofrane Al Moussa, Josiane André, Aissatou Stadler, Madeleine Thormann, Marcel
Hikmete Koraki, Annarita Magurano, Sufian Ben Hamed, Toni Berglez, Steven Jousson, Neva Klaus, Madeleine Lador, Barry, Françoise Borloz, Charlotte Cachelin, Valet, Ivana Vessaz, Fatima-Zahraa
Martine Meylan, Elisabeth Niederhauser, Bisengo, André Bianchi, Fanny Bovey, Betania Maza, Minb Nguyen, Phoc Trung Anna Canova-Putinier, Bernard Caron, Zhar-Guenat, Angelika Zorigt.
Les chiffres en 2009
Association Appartenances Vaud – Lausanne
Actif 31.12.2009/Fr. 31.12.2008/Fr. Passif 31.12.2009/Fr. 31.12.2008/Fr.

Actif circulant Fonds étrangers


Actif circulant 973 879.13 955 559.58 Fonds étrangers 956 212.55 992 932.24

Liquidités 392 658.95 150 526.93 Dettes à court terme 310 853.60 528 320.79
Caisses 4 778.17 2 340.72 Créanciers divers 173 644.35 89 965.94
CCP 16 256.23 33 339.91 Créanciers organismes sociaux 109 209.25 410 354.85
Banques 371 624.55 114 846.30 Prêt garantie loyer F.L.A.T. 28 000.00 28 000.00

Créances résultant de prestations 473 372.85 683 974.60 Comptes de régularisation 157 589.35 195 841.85
Débiteurs clinique 285 491.70 393 290.70 Passifs transitoires 157 589.35 195 841.85
Débiteurs autres prestations 237 881.15 325 683.90
Bilan au Provision pour pertes sur débiteurs -50 000.00 -35 000.00 Provisions
Provision «Accueil enfants»
487 769.60
20.988.80
268 769.60
15 988.80
Bilan au
31 décembre 2009 Autres créances 15 038.83 39 850.55 Provision CRS 59 343.00 59 343.00 31 décembre 2009
Impôt anticipé à récupérer 431.48 1 511.70 Provision eduQua 10 700.10 10 700.10
Actif Avances sur salaires 14 607.35 27 349.50 Provision «Technologie de l’information» 19 000.00 25 000.00 Passif
Débiteurs divers 0.00 10 989.35 Provision Loterie Romande «Projet informatique» 180 000.00 60 000.00
Provision «Interprétariat» 100 000.00 0.00
Comptes de régularisation 92 808.50 81 207.50 Autres provisions 97 737.70 97 737.70
Subventions et dons à recevoir 21 000.00 22 579.05
Actifs transitoires 71 808.50 58 628.45 Fonds propres
Fonds propres 121 962.48 66 611.54
Actif immobilisé
Actif immobilisé 104 295.90 103 984.20 Excédent de produits/-charges reportés 33 442.77 -21 908.17
Excédent de produits/-charges reportés -21 908.17 -77 489.44
Immobilisations financières 104 295.90 103 984.20 Transfert sur fonds de péréquation 0.00 16 480.29
Dépôts de garantie 104 295.90 103 984.20 Excédent de produits/-charges de l’exercice 55 350.94 39 100.98

Total de l’actif 1 078 175.03 1 059 543.78 Réserves 88 519.71 88 519.71


Fonds de péréquation 8 519.71 8 519.71
Réserves de fonctionnement 80 000.00 80 000.00

Total du passif 1 078 175.03 1 059 543.78


Produits 2009/Fr. 2008/Fr. Charges 2009/Fr. 2008/Fr.

Produits d’exploitation Charges d’exploitation


Chiffre d’affaires résultant des prestations 3 278 192.98 2 925 620.40 Charges de personnel 5 060 606.50 4 975 786.31
Honoraires clinique 1 715 705.15 1 822 092.30 Salaires 4 326 713.05 4 186 943.95
Honoraires intermédia 1 553 404.75 1 085 639.12 Indemnités d’assurances -15 838.30 -14 794.00
Honoraires formation 68 160.00 51 154.45 Charges sociales 635 883.45 723 057.50
Cotisations 3 100.00 3 050.00 Frais de personnel 58 433.75 33 797.35
Pertes sur débiteurs -62 176.92 -36 315.47 Honoraires de tiers 55 414.55 46 781.51

Produits financiers 0.00 977.80 Loyer, entretien et frais de locaux 293 475.68 290 997.05
Origine des revenus en 2009 Achats et entretien matériel informatique 34 929.30 27 495.60
Produits divers 3 008 240.98 2 931 868.21 Charges administratives 150 308.60 159 953.54
Compte Subventions 2 703 148.73 2 593 309.43 ■ Revenus propres de l’activité 55% Frais annexes prestations 47 674.65 60 169.34 Compte
Dons 61 409.15 16 674.40 Frais projet «Evolution du système informatique» 20 874.40 0.00
d’exploitation Don Loterie Romande 150 000.00 150 000.00 ■ Subventions fédérales 3% d’exploitation
Produits divers 73 683.10 71 884.38 Autres charges 338 293.50 253 067.85
de l’exercice 2009 Dissolution provisions: ■ Subventions cantonales 14% Frais de véhicules et déplacements 242 196.50 190 735.85
de l’exercice 2009
Produits Loterie Romande 20 000.00 0.00 TVA 96 097.00 62 332.00 Charges
Croix-Rouge 0.00 100 000.00 ■ Subventions communales 23%
Charges financières 7 197.43 3 621.47
Total des produits 6 286 433.96 5 858 466.41 Dons 5% Attribution aux provisions 255 000.00 105 737.70

Total des charges 6 208 360.06 5 876 828.86

Excédent de produits/-charges d’exploitation 78 073.90 -18 362.45

Produits extraordinaires 2 511.10 60 355.18


Charges extraordinaires -25 234.06 -2 891.75

Excédent de produits/-charges extraordinaires -22 722.96 57 463.43

Excédent de produits/-charges de l’exercice 55 350.94 39 100.98


31.12.2009/Fr. 31.12.2008/Fr. 3 500 000

Excédent de produits/-charges reportés 3 000 000


Solde au 01.01 -21 908.17 -77 489.44
Utilisation du fonds de péréquation 2 500 000
Espace Hommes 2007 0.00 7 356.77
Utilisation du fonds de péréquation 2 000 000
Centre Femmes 2007 0.00 9 123.52
Excédent de produits/-charges de l’exercice 55 350.94 39 100.98 1 500 000

Solde au 31.12 33 442.77 -21 908.17 1 000 000

Fonds de péréquation 500 000


Mouvement Solde au 01.01 8 519.71 25 000.00 Comparaison
Utilisation du fonds de péréquation 0
des fonds propres Espace Hommes 2007 0.00 -7 356.77 des coûts et
Utilisation du fonds de péréquation Consultations Centre Femmes Espace Femmes Espace Mozaïk Formation Interprétariat
au 31 décembre Centre Femmes 2007 0.00 -9 123.52 Psycho- Lausanne Riviera revenus par
2009 thérapeutiques projet en 2009
Solde au 31.12 8 519.71 8 519.71 pour Migrants

Réserves
Solde au 01.01 80 000.00 80 000.00 Coûts 2 672 837.16 752 883.61 226 099.55 511 841.35 172 023.30 1 787 044.30

Solde au 31.12 80 000.00 80 000.00 Revenus 2 673 373.68 790 490.70 228 144.40 513 242.15 178 113.00 1 808 990.77
Le comité et la direction d’Appartenances Partenaires publics Partenaires privés
Partenaires et remercient chacun de nos partenaires _ Ville de Lausanne _ Loterie Romande
publics et privés, ainsi que tous nos dona- _ Direction de la sécurité sociale _ Croix-Rouge suisse
donateurs trices et donateurs, pour le soutien et et de l’environnement _ Fondation Charles Léopold Mayer
la confiance qu’ils nous ont témoignés _ Canton de Vaud pour le Progrès de l’Homme
durant cette année. _ Département de la santé _ Otto Erich Heynau-Stiftung
et de l’action sociale _ Fondation Aletheia
C’est leur apport et leur engagement à nos _ Département de l’intérieur _ Fondation Jeriko
côtés qui permettent à notre association _ Département de la formation, _ Fondation Dr Alfred Fischer
d’accomplir sa mission avec succès et de de la jeunesse et de la culture _ Cayenne Communication Visuelle
développer des projets novateurs. _ Confédération
_ Office fédéral des migrations Appartenances remercie aussi chaleureu-
_ Office fédéral de la santé publique sement toutes ses donatrices et tous ses
_ Ville d’Yverdon-les-Bains donateurs privés, ainsi que ses bénévoles,
_ Régionalisation de l’Action Sociale pour leur généreux soutien en argent et
(RAS) Riviera en temps.
_ Haut Commissariat des Nations Unies
aux Droits de l’Homme
_ Commune de Bussigny-près-Lausanne
_ Ville de Renens
_ Commission prévention Riviera
Merci
d’avance!

Appartenances n’est que partiellement de bénévoles qui participent à notre n.noverraz@appartenances.ch pour
soutenue par des subsides publics et des activité. Contactez Natasha Noverraz au recevoir des bulletins de versement.
dons d’institutions privées. Tout don privé, tél. 021 341 12 37 (lundi et mardi) ou par L’association étant reconnue d’utilité
même modeste, contribue donc à donner e-mail: n.noverraz@appartenances.ch publique, vos dons peuvent être intégra-
à l’association plus d’indépendance, de pour en parler. lement déduits de votre revenu imposable
flexibilité et donc d’efficacité au service dans la limite des 20% prévue par la loi.
des personnes migrantes. Par un don en argent
Vous pouvez verser votre contribution
Soutenez Par un don en temps
Quelles que soient vos compétences, vous
sur notre CCP 10-20727-1 ou contacter
Natasha Noverraz au tél. 021 341 12 37
notre action! pouvez certainement rejoindre les dizaines (lundi et mardi) ou par e-mail: