Vous êtes sur la page 1sur 24

BMS

Vents assez forts sur plusieurs wilayas du Sud du pays

Des vents assez forts soufflent depuis hier sur le Sahara central, le Nord Sahara et les Oasis, engendrant de

sant fortement la visibilité,

indique l'Office national de météorologie (ONM) dans un bulletin

fréquents soulèvements de sable et rédui-

Ouargla, Ghardaïa, Adrar,

météorologique spécial (BMS).

le Sud de Bechar et le Nord de Tamanrasset, sont

concernés par ces vents violents jusqu'à aujourd’hui à midi.

Par ailleurs, des vents moyens d'une

vitesse de 60 km/h continueront à

souffler d'Est à Nord-Est, atteignant localement 70 à 80 km/h en rafales, sions de l'ONM.

P. 2

durant la validité du BMS, selon les prévi-

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 19° : ALGER 32° : TAMANRASSET
MÉTÉO
19°
: ALGER
32° : TAMANRASSET

Dimanche 23 avril 2017 - 26 Rajab 1438 - N° 1589 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

p. 2

www.dknews-dz.com

LIBYE-ALGÉRIE ALGÉRIE-GABON ALGÉRIE-OIE ALGÉRIE-AFRIQUE Messahel se félicite de la conviction des Libyens quant
LIBYE-ALGÉRIE
ALGÉRIE-GABON
ALGÉRIE-OIE
ALGÉRIE-AFRIQUE
Messahel se félicite de
la conviction des Libyens
quant à la nécessité
du dialogue pour le
règlement de la crise P. 14
Signature
d'un accord de
transport aérien
entre l'Algérie
et le Gabon
L'OIE pour une
vision commune
pour développer
l'emploi
des jeunes
Plusieurs organisations
africaines se concertent à
Alger sur la mise en œuvre
du "Livre blanc" pour
l'emploi en Afrique
P. 24
P. 24
P. 7

HIER, DEPUIS LA 4 E RÉGION MILITAIRE (OUARGLA)

Gaïd Salah a réitéré l'importance

accordée par l'ANP à la satisfaction des exigences de la sécurité de l’Algérie

satisfaction des exigences de la sécurité de l’Algérie Le Général de Corps d'armée, Vice-ministre de la

Le Général de Corps d'armée, Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah, a réitéré hier depuis la 4e Région militaire (Ouargla) où il poursuit sa visite «l’importance majeure» accordée par le Commandement de l’Armée nationale populaire (ANP) «à la satisfaction des exi- gences et impératifs de la sécurité de l’Algérie et de sa défense nationale», indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

P. 3

LÉGISLATIVES DU 4 MAI 2017

 

M.BEDOUI L’A ANNONCÉ HIER :

  M.BEDOUI L’A ANNONCÉ HIER : COMMERCE EXTÉRIEUR:

COMMERCE EXTÉRIEUR:

«Boumerdès :

Forte réduction du déficit commercial au 1 er trimestre

2017

 

éradication, avant fin 2017, de tous les chalets implantés après le séisme de 2003»

P. 6

P.p 4-5

P. 3

 

Refus de l'endettement et élection de compétences, parmi les questions abordées par des chefs de partis

SANTÉ
SANTÉ
parmi les questions abordées par des chefs de partis SANTÉ JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE

JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME

CANCER DE LA LANGUE Qu’est-ce ? que c’est P.p 12-13
CANCER DE LA
LANGUE
Qu’est-ce
?
que c’est
P.p 12-13

L’Algérie

en passe d'obtenir la certification OMS 2018 de l'élimination du paludisme

P.

11

OMS 2018 de l'élimination du paludisme P . 1 1 F TBALL 59 E ANNIVERSAIRE DE
F TBALL 59 E ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DE L'ÉQUIPE DU FLN ET DE LA
F TBALL
59 E ANNIVERSAIRE
DE LA CRÉATION DE
L'ÉQUIPE DU FLN
ET DE LA DISPARITION DE
TALEB ABDERRAHMANE :
Clôture du tournoi
demain à Alger P. 22

MDN

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE ET LA CRIMINALITÉ ORGANISÉE

Saisie

de plus de 257 kg de kif traité à Tlemcen

P. 3

MDN LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE ET LA CRIMINALITÉ ORGANISÉE Saisie de plus de 257 kg de

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Dimanche 23 avril 2017 D’ EIL Horaires des prières Dimanche 26

2 DK NEWS

Dimanche 23 avril 2017

D’ EIL

Horaires des prières

Dimanche 26 Rajab

Dimanche 26 Rajab
Dimanche 26 Rajab
Fajr 04:20 Dohr 12:47 Asr 16:31 Maghreb 19:34 Isha 21:02
Fajr
04:20
Dohr
12:47
Asr
16:31
Maghreb
19:34
Isha
21:02

CE MATIN AU FORUM DE LA SÛRETÉ NATIONALE Conférence à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur

de police de Châ- teauneuf, une conférence animée par M. Sami Ben- cheikh El Hocine, Directeur général de l’Office national des droits d'auteur (ONDA).

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, le Forum de la Sûreté natio- nale, abrite ce ma- tin à partir de 9h30 à l’Ecole supérieure

abrite ce ma- tin à partir de 9h30 à l’Ecole supérieure 4 4 4 PALAIS DES

4

4

4

PALAIS DES EXPOSITION

Inauguration du 20 e Batimatec

4 4 PALAIS DES EXPOSITION Inauguration du 20 e Batimatec BIBLIOTHÈQUE NATIONALE Conférence sur «La publication
BIBLIOTHÈQUE NATIONALE Conférence sur «La publication et la protection des droits d’auteur à l’ère du
BIBLIOTHÈQUE NATIONALE
Conférence sur
«La publication
et la protection
des droits d’auteur
à l’ère du numérique»
A l’occasion de la
célébration de la
Journée mondiale
du livre et du droit
d'auteur, le minis-
tre de la Culture, M.
Azzedine Mihoubi,
présidera ce matin à
partir de 9h30 à la
Bibliothèque natio-
nale d’El Hamma,
une conférence
ayant pour thème
«La publication et
la protection des
droits d’auteur à
l’ère du numé-
rique».
Météo
Max
Min
Alger
25°
12°
Oran
24°
13°
Annaba
22°
09°
Béjaïa
24°
12°
Tamanrasset
33°
20°
CE MATIN À L’ENSJ
Conférence sur
«La circulation
des informations
en droit international
et en droit interne»
4
4
Le ministère de la Communication, organise
ce matin à partir de 9h, à l’Ecole nationale supé-
rieure de journalisme (ENSJ) de Ben Aknoun, une
conférence-formation au profit des profession-
nels de la presse nationale sur «La circulation des
informations en droit international et en droit in-
terne». Cette conférence qui sera animée par M.
Messaoud Mentri, docteur en droit et professeur
à l’université Badji Mokhtar d’Annaba, sera re-
haussée par la présence du ministre de la Com-
munication, M. Hamid Grine.

SOLIDARITÉ Cérémonie de lancement du projet de jumelage entre l’Algérie et la France

Dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’Ac- cord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A), la minis- tre de la Solidarité nationale, de la Fa- mille et de la Condition de la femme, Mme Mounia Meslem Si Amer, pré- sidera ce matin à 09h, à l’Ecole su- périeure de la sécurité sociale de Ben Aknoun, Alger, la cérémonie de lancement du projet de ju- melage entre l’Algérie et la France intitulé Appui au renfor- cement des capacités du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme dans sa straté- gie globale pour favoriser l’insertion des Personnes handi- capées dans le milieu du travail». Prendront part à ce sémi- naire les représentants des départements ministériels, des organisations nationales et internationales, de la société ci- vile ainsi que les experts et les professionnels engagés dans la prise en charge des personnes handicapées.

engagés dans la prise en charge des personnes handicapées. DEMAIN À L’ESAA Séminaire sur «Le business
engagés dans la prise en charge des personnes handicapées. DEMAIN À L’ESAA Séminaire sur «Le business

DEMAIN À L’ESAA

Séminaire sur «Le business plan»

La Chambre algérienne de com- merce et d'industrie (CACI), organise les 24 et 25 avril à l'Ecole supérieure algé- rienne des affaires (ESAA) de Moham- madia (Pins-Maritimes, Alger), un sé- minaire-atelier sur portant sur «Le Bu- siness Plan: un instrument indispensa- ble et incontournable pour l'entre- prise».

MASCARA Campagne de sensibilisation sur le risque sismique

Dans le cadre de l’application du programme de sen- sibilisation et de prévention sur les différents risques, la Direction générale de la Protection civile (DGPC), or- ganise ce matin à partir de 9h30 au niveau de la Direc- tion de la Protection civile de la wilaya de Mascara, une compagne de sensibilisation d’une semaine sur le risque sismique.

BULLETIN MÉTÉO SPÉCIAL Vents assez forts sur plusieurs wilayas du Sud du pays

Des vents assez forts continueront de souffler sur le Sa- hara central, le Nord Sahara et les Oasis, engendrant de fré- quents soulèvements de sable et réduisant fortement la vi- sibilité, indique l'Office national de météorologie (ONM) dans un bulletin météorologique spécial (BMS). Ouargla, Ghar- daïa, Adrar, le Sud de Bechar et le Nord de Tamanrasset, sont concernésparcesventsviolentsjusqu'àcetaprès-midi.Par ailleurs, des vents moyens d'une vitesse de 60 km/h conti- nueront à souffler d'Est à Nord-Est, atteignant localement 70 à 80 km/h en rafales, durant la validité du BMS.

70 à 80 km/h en rafales, durant la validité du BMS. Le ministre de l’Habitat, de

Le ministre de l’Habitat, de l’Urba- nisme et de la Ville Abdelmadjid Teb- boune, procédera cet après-midi à par- tir de 14h au Palais des Expositions des Pins-Maritimes, à l’inauguration de la 20e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec).

JEUNESSE ET SPORTS

Ould Ali à Constantine

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. El Hadi Ould Ali, effectuera aujourd’hui, une visite de travail et d’inspec- tion dans la wilaya de Constan- tine.

travail et d’inspec- tion dans la wilaya de Constan- tine. FLN Ould Abbès à Ouargla Le

FLN

Ould Abbès

à Ouargla

Le secrétaire général du partir du Front de libé- ration nationale (FLN), M. Djamel Ould Abbes, ani- mera un meeting populaire, ce ma- tin à partir de 9h30 au Palais de la Cul- ture, Moufdi-Zakaria, wilaya de Ouar- gla.

ANR

Sahli à Médéa

Le secrétaire général de l’Alliance na- tionale républicaine (ANR), le Dr Belka- cem Sahli, animera un meeting popu- laire, ce matin à partir de 10h au Cen- tre culturel de la ville de Ksar El-Bou- khari, wilaya de Médéa.

PT

de la ville de Ksar El-Bou- khari, wilaya de Médéa. PT M m e Hanoune à
de la ville de Ksar El-Bou- khari, wilaya de Médéa. PT M m e Hanoune à

M me Hanoune à Bouira

khari, wilaya de Médéa. PT M m e Hanoune à Bouira La secrétaire générale du parti

La secrétaire générale du parti des Travailleurs (PT), Mme Louisa Hanoune, animera un meeting populaire, ce matin à partir de 10h à la place des Martyrs de Bouira.

DEMAIN À 10H Mustapha Merah et Samia Bentabet invités du Forum d'El Djazaïr

Le Forum du quotidien El Djazaïr, reçoit demain lundi 24 avril à partir de 10h, M. Mustapha Merah, tête de liste El Islah à Alger et Mme Samia Bentabet, tête de liste féminine du parti dans la capitale.

Dimanche 23 avril 2017

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

DÉFENSE

Gaïd Salah a réitéré l'importance accordée par l'ANP à la satisfaction des exigences de la sécurité de l’Algérie

Le Général de Corps d'armée, Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'Etat- major de l’Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah, a réitéré hier depuis la 4e Région militaire (Ouargla) où il poursuit sa visite «l’importance majeure» accordée par le Commandement de l’Armée nationale populaire (ANP) «à la satisfaction des exigences et impératifs de la sécurité de l’Algérie et de sa défense nationale», indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Nous accordons une im- portance capitale à

«Nous accordons une im- portance capitale à ce que les efforts laborieux consentis par l’ANP, digne héritière de l’Armée de Libération Natio- nale, je dis une importance capitale, à les conjuguer et les concilier davantage avec les exigences de la sécurité de l’Algérie et de sa défense nationale et avec la préser- vation de l’indépendance de notre pays, de la défense de sa souveraineté et de sa quiétude et la garantie de son intégrité territoriale et sa cohésion populaire», a affirmé le Général de Corps d'Armée qui présidait, au 3ème jour de sa visite en 4e RM, une rencontre réunis- sant les cadres et les person- nels de la Région, ainsi que

servoir de connaissances et de son capital scientifique», ajoutant qu'«à ce propos, il m’est opportun de saluer l’importance majeure ac- cordée par Son Excellence Monsieur le Président de la République Chef Suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, aux aspects cognitif, scientifique, éducatif, didactique et cul- turel». Le Général de Corps d'Ar- mée, ainsi observé que cet intérêt «se reflète dans son message adressé au peuple algérien, à l’occasion de la Journée du Savoir, exhortant les enfants de cette Patrie à suivre la lumière du savoir et de la connaissance et de se munir de la grande

connaissances ou même de sensibilisation». Par ailleurs et dans une seconde rencontre réunis- sant le commandement et les Etats-Majors de la Ré- gion, les commandants de secteurs opérationnels, les responsables des services de sécurité ainsi que les commandants des établisse- ments de formation et des grandes unités, le Général de Corps d’Armée a suivi un exposé global sur le sec- teur de compétence pré- senté par le Général-Major Cherif Abderezzak Com- mandant de la 4e Région Militaire, suite auquel le Gé- néral de Corps d’Armée a donné un nombre de re- commandations et d’ins-

dial» de rappeler le rôle de «la sensibilisation et de l’as- pect moral, de par leur im- portance étant des facteurs déterminants pour la réus- site de toute action. Pour cela, j’insiste ample- ment à ce que vous leur donniez l’importance re- quise». Le Général de Corps d’Armée a, ensuite, inau- guré plusieurs unités et structures administratives et sportives, à l’instar du siège de la 58e Brigade missiles, baptisée au nom du Cha- hid Adamou Mohamed El- Bahri, et le 158e Régiment Missiles, baptisé au nom du Chahid Khalil Abdelhafid, en présence des familles des deux Chouhada, aux-

des représentants de diffé- rents corps de sécurité, de la protection civile et des douanes, où il a prononcé une allocution d'orienta- tion suivie, via visioconfé- rence, par les éléments de toutes les unités de la Ré- gion. «Sur cette même voie et suivant le même chemin, il incombe à nos Forces ar- mées, dans cette région et à travers les quatre coins du pays, de conférer le plus grand soin aux missions dont elles sont chargées, de sorte à encourager et moti- ver l’ensemble à s’en ac- quitter avec compétence et au moment opportun afin d’atteindre la rentabilité re- quise en toutes conditions et circonstances», a-t-il pour- suivi. Il a dans ce contexte, tenu

conscience nationale qui a distingué l’imminent sa- vant Abdelhamid Ibn-Ba- dis». «Ce sont des valeurs pour lesquelles nous £uvrons, au sein de l’ANP, digne héri- tière de l’ALN, à ce qu’elles soient un repère qui nous guide dans notre voie de dé- veloppement actif qui, grâce à Allah le Tout-Puissant, nous a placés à de très hauts niveaux dans plus d’un do- maine», a-t-il assuré. Pour le Vice-ministre de la Défense nationale, «cela ne saurait se réaliser aussi prodigieusement, voire même parfaitement, sans les grands efforts et le travail laborieux et consciencieux, pour lesquels nous avons veillé à ce qu’ils soient four- nis par tous et sans excep- tion, et sans la totale coordi-

tructions portant sur la né- cessité de maintenir l’état- prêt au combat des unités de la Région à son plus haut ni- veau. Il a alors saisi l’opportu- nité pour rappeler «les prin- cipaux axes constituant l’es- sence des instructions et orientations les concernant en tant que cadres et chefs à divers échelons et dans les li- mites de vos prérogatives», en les exhortant à veiller à «l’entière exécution», et ob- servant que «leur parfait ac- complissement est impéra- tif à la réalisation des objec- tifs escomptés». «Votre mis- sion en tant que cadres de commandement exige de vous d’attacher à cet aspect l’importance qui lui sied, veillez donc à accorder un intérêt particulier à l’ac- complissement de vos mis-

quelles un hommage a été rendu. En outre et à l’Hôpital militaire régional univer- sitaire, le Vice -ministre de la Défense, a visité quelques services de santé récem- ment réaménagés et dotés de nouveaux équipements permettant d’assurer les soins médicaux aux person- nels de la Région. Au siège du commandement de la Région, il a inauguré le Cen- tre régional des transmis- sions doté d’équipements de haute technicité, et assu- rant les télécommunica- tions filaires et non-filaires, hertziennes et spatiales au profit des structures et uni- tés de la Région. Enfin, le Gé- néral de Corps d’armée a inauguré le Complexe Spor- tif Régional qui «contribuera assurément au développe-

relever, «cette rentabilité, dont les fruits ne cessent de se multiplier, grâce au sens de patriotisme, à la dé- marche active et dévouée et

à

nation et la parfaite synergie dont nous avons £uvré à l’instauration entre tous, chacun dans son domaine de responsabilité, de com-

sions de manière à ce que vos subordonnés soient da- vantage motivés à mener leur devoir parfaitement, en temps réel et au moment

ment et à la promotion du sport militaire au niveau de la Région, vu les structures de qualité qu’il recèle à l’image de la salle omni-

à

la vigilance permanente

mandement et de gestion, et

opportun, ce qui permet-

sports, du stade de football

qui caractérisent la compo- sante humaine de nos forces armées avec toutes leurs ca- tégories et qui sait, sans doute, tirer profit de son ré-

dans les limites de ses pré- rogatives opérationnelles et professionnelles, et dans les secteurs de sa spécialité technique, scientifique, de

tra d’atteindre la perfor- mance requise quelles qu’en soient les conditions et les circonstances», a-t-il dit, ajoutant qu'il est «primor-

doté de pelouse artificielle, du parcours d’athlétisme ainsi que de l’hôtel des athlètes», conclut le com- muniqué du MDN.

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE ET LA CRIMINALITÉ ORGANISÉE

Saisie de plus de 257 kg de kif traité à Tlemcen

Une quantité de kif traité de plus de 257 kg a été sai-

sie vendredi à Tlemcen par des éléments Gardes- frontières alors qu'un contrebandier a été arrêté à Bis- kra, en possession d'une importante quantité de com- primés psychotropes, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et

la criminalité organisée, des éléments Gardes-frontières

ont saisi, le 21 avril 2017 à Tlemcen (2 RM), 257,45 kilo- grammes de kif traité, tandis qu’un détachement de l’Armée Nationale Populaire (ANP) a intercepté, à Biskra (4e RM), un contrebandier en possession de 11.550 comprimés psychotropes et 3.778 boites de mé- dicaments», précise la même source. Par ailleurs, un détachement de l’ANP a arrêté, à Bordj Badji Mokhtar (6e RM), 77 immigrants clandes- tins de différentes nationalités africaines, alors qu’un autre détachement a saisi, à In Guezzam, 3 véhicules tout-terrain et 2,83 tonnes de denrées alimentaires», conclut le communiqué du MDN.

M.BEDOUI L’A ANNONCÉ HIER :

«Boumerdès :

éradication, avant fin 2017, de tous les chalets implantés après le séisme de

2003»

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Noureddine Bedoui, a affirmé hier à Boumerdès, que tous les chalets implantés après le séisme de mai 2003 seront éradiqués avant la fin de l'année en cours

et que leurs assiettes foncières seront transformées en

projets d'utilité publique tels que l'habitat. "Il y a une instruction ferme du président de la Ré- publique, M. Abdelaziz Bouteflika pour l'éradication des chalets implantés après le séisme de mai 2003, et

ce, avant la fin de l'année 2017 et l'utilisation de ces as- siettes foncières pour des projets d'utilité publique tels que l'habitat", a soutenu M.Bedoui lors de l'inspection d'un chantier de réalisation de 800 logements promo- tionnels aidés (LPA) et logements publics locatifs (LPL), à Sahel dans la wilaya de Boumerdés. Constatant l'affectation "inappropriée" de certains terrains à des projets d'investissement, le ministre a fait état de "le décision d'annulation de ces attributions et

la redistribution des assiettes foncières pour des pro-

jets de développement d'utilité publique". M. Bedoui a rappelé "le relogement de tous les sinis- trés qui occupaient ces chalets utilisés depuis comme centres de transit". Evoquant, par ailleurs, les souf- frances qu'a enduré dans les années 90 la wilaya de Bou- merdés à cause du terrorisme, M. Bedoui a affirmé que cette Wilaya a retrouvé sa sérénité grâce à la Charte de paix et réconciliation nationale et aux sacrifices des élé- ments de l'Armée nationale populaire (ANP). En outre, le ministre a fait état d'un programme spé- cial pour le relogement des habitants des douars et vil- lages abandonnés par leurs habitants à la faveur de lo- gements ruraux dotés de l'électricité, l'ouverture de voies d'accès et de routes, ainsi que des infrastructures nécessaires, en vue de rebooster ces régions et en faire un levier de développement, notamment dans le sec- teur de l'agriculture. Soulignant l'existence de zones d'activité et de zones industrielles destinées à tout porteur de projets d'investissement, le ministre a indiqué que la wilaya de Boumerdes occupe une place de choix à l'instar de celles de Blida et Tipaza de par leur proximité de la ca- pitale. Le ministre a appelé à accélérer la cadence des tra- vaux de réalisation des infrastructures nécessaires, tels que les établissements scolaires, pour être au même niveau celle des chantiers de logements. Dans la commune de Zemmouri El-Bahri, M. Bedoui

a provcédé en présence du directeur général de la pro- tection civile, le colonel Mustafa Lahbiri, à l'inaugura- tion et la baptisation de l'Unité marine du nom de cha- hid Yahi Amar où il a également assisté à des exercices de simulation de sauvetage de personnes victimes de noyade écouté des explications sur les préparatifs de la prochaine saison estivale et l'aménagement du lit- toral de Boumderés.

APS

4 DK NEWS Législatives du 4 mail 2017
4 DK NEWS
Législatives du
4 mail 2017

Plus de 763.000 électeurs algériens inscrits en France

Plus de 763.000 électeurs algériens inscrits en France L’électorat algérien en France est composé de 763.313

L’électorat algérien en France est composé de

763.313 électeurs inscrits qui seront répartis,

durant les trois jours du scrutin, à travers 186 bu-

reaux de vote, a-t-on appris hier auprès de l’am- bassade d’Algérie en France. L’électorat en France est composé de 763.313 électeurs inscrits : 463.260 dans la zone nord et

300.053 dans la zone sud, a précisé à l’APS et la

Télévision nationale, Hamid Benabed, coordon- nateur consulaire à l’ambassade, qui a indiqué

qu’ils seront répartis à travers 186 bureaux de vote, ouverts simultanément dans les locaux consu- laires et à l’extérieur pour les localités éloignées des postes consulaires. Les électeurs auront à choisir leurs députés parmi 19 listes dans la zone nord et 14 listes dans

la zone sud.

Contrairement aux scrutins antérieurs, le vote pour les législatives de 2017 aura lieu pour

la communauté algérienne durant trois jours, les

samedi 29 et dimanche 30 avril ainsi que le jeudi 4 mai de 8h00 à 19h00. C’est toute une symbolique que de voir le coup d’envoi du scrutin émaner de notre commu- nauté établie à l’étranger, de sorte à lui permet- tre de participer aisément au scrutin, durant le week-end, avant le jour J du 4 mai, a affirmé Ha- mid Benabed, soulignant que l’action de l’ambas-

sade, à travers le service de la coordination de l’ac- tion consulaire, intervient à toutes les étapes du processus électoral pour assurer la coordination des 18 postes consulaires, procéder à la consoli- dation des données de l’ensemble des postes consulaires et jouer le rôle d’interface vis-à-vis des autorités centrales du pays. «Depuis près de trois mois, nous sommes en relation quasi-quotidienne avec nos postes consulaires que ce soit pour la révision exception- nelle des listes électorales ou bien pour les mo- dalités de recueil des candidatures ou encore la mise en place des bureaux de vote « a-t-il indiqué, précisant que le contact est permanent avec les membres de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE). Pour l’aspect organisationnel du scrutin, l’ambassade mettra en place, durant les trois jours du vote, une cellule qui sera chargée d’assurer une liaison permanente avec la cellule du ministère des Affaires étrangères à Alger, de s’enquérir sur les conditions du dé- roulement du scrutin au niveau des 18 postes consulaires et d'informer l’administration cen- trale. Elle devra répondre aux sollicitations des postes consulaires en matière de conseils et éclairages juridico-administratifs, aux éven- tuelles saisines des candidats ou de leurs repré- sentants et effectuer des visites d’inspection au niveau des postes d’Ile-de-France. Celle cellule lui incombe également la collecte des résultats de la journée, les consolider avant de les transmettre par messagerie au ministère des Affaires étrangères. En ce qui concerne la surveillance scrutin, la HIISE, organe permanent composé de mem- bres de la société civile et de magistrats, chargé de veiller à la régularité du processus électoral,

a délégué pour la France 8 représentants, à rai-

son de 4 par zone, qui seront basés au niveau des postes consulaires de Paris et de Marseille.

ACTUALITÉ

Dimanche 23 avril 2017

Refus de l'endettement

et élection de compétences, parmi les questions abordées par des chefs de partis

Le refus de recourir à nouveau à l'endettement extérieur, l'élection de députés compétents, intègres et coopératifs et l'établissement d'un «nouvel équilibre des forces» au sein de la prochaine Assemblée populaire nationale (APN), ont été parmi les questions abordées ces dernières 24 heures par les leaders de partis politiques en campagne pour les élections législatives du 4 mai.

Animant un meeting à Tipasa samedi matin, le secrétaire général du Ras- semblement national dé- mocratique (RND), Ahmed

Ouyahia, a estimé que le dernier rapport du FMI sur l'Algérie qui invite le

gouvernement a appliquer une politique d'austérité, en vertu de laquelle il ar- rête le soutien social, s'en- dette à l'extérieur et déva- lue le dinar, serait «catas- trophique». S'exprimant vendredi à Oran sur le même sujet, M. Ouyahia a

vendredi à Oran sur le même sujet, M. Ouyahia a rejeté le recours à l'endet- tement

rejeté le recours à l'endet- tement extérieur. «Le pays doit revenir aux grands projets et favoriser les ex- portations. Les petites entreprises doivent être privatisées. Nous ne voulons pas être à nouveau endettés. Nous voulons rester souverains et maîtres de nos déci- sions», a-t-il martelé, sa- luant la décision du prési- dent de la République, Ab- delaziz Bouteflika, de rem- bourser par anticipation la dette extérieure du pays. Le secrétaire général du RND a, d'autre part, ap- pelé au soutien à l'agricul- ture et au tourisme, et l'ex- ploitation de toutes les res- sources en hydrocarbures, dont le gaz de schiste. Il a estimé que la crise provoquée par la baisse des prix du pétrole va durer

encore plusieurs années, d'où la nécessité de la mo- bilisation des Algériens et de la réhabilitation de la va- leur du travail. Au cours d'un meeting vendredi à Guelma, la se- crétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a affirmé, pour sa part, que sa forma- tion politique mise sur une «grande mobilisation po- pulaire» le 4 mai pour im- poser un «nouvel équili- bre des forces» au sein de la future APN, ouvrant la voie à un «renouveau politique dans le pays». «Il faut faire des élec- tions législatives une occa- sion pour opérer le change- ment démocratique et changer les lois arbi- traires», a soutenu Mme Hanoune. Considérant qu'il n'existe pas de «fatalité

politique» et que la «majo- rité mobilisée peut opérer le changement», Mme Ha- noune a appelé militants et sympathisants de son parti à poursuivre l'action de dialogue et de sensibilisa- tion des jeunes et des tra- vailleurs sur la portée de l'acte de voter. La secrétaire générale du PT a, par ailleurs, criti- qué «la politique d'austérité et ses répercussions, no- tamment le recul du pou- voir d'achat». Djamel Be- nabdeslam, président du Front de l'Algérie nouvelle (FAN), a estimé depuis Bouira que les élections législatives sont cruciales car elles permettront de donner une impulsion au développement écono- mique national avec une nouvelle génération d'élus «sérieux».

Ould Abbas appelle à sensibiliser les citoyens pour voter massivement le 4 mai

Le secrétaire général du Front de libération na- tionale (FLN), Djamel Ould Abbas, a appelé sa- medi à Mostaganem à sen- sibiliser les citoyens pour voter massivement le 4 mai prochain. Djamel Ould Abbas a souligné, lors d’un mee- ting électoral organisé au palais des sports du quar- tier de Tijdit, au chef-lieu de wilaya, que les citoyens "doivent se rendre aux urnes", assurant que les prochaines échéances se- ront "transparentes, dé- mocratiques et que toutes les voix seraient respec- tées". Le SG du FLN a appelé ses militants à se mobiliser pour remporter les neuf sièges de la future APN

mobiliser pour remporter les neuf sièges de la future APN qui reviendront à la wi- laya

qui reviendront à la wi- laya de Mostaganem. Djamel Ould Abbas a mis l’accent sur le pro- gramme du FLN, inspiré de celui du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui vise la prise en charge des couches dé- munies, des travailleurs, des agriculteurs et des étu-

diants, signalant que son parti oeuvrait à remettre le flambeau aux jeunes. Il a également réaf- firmé que l’unité du peu- ple algérien et l’intégrité territoriale du pays sont deux principes sacrés pour le FLN. Djamel Ould Abbas a rappelé des réalisations

accomplies à la faveur du programme du président Bouteflika, depuis l'avè- nement de sa magistra- ture, dans divers do- maines comme l’habitat, la santé, l’enseignement supérieur, l’éducation et les ressources en eau. Concernant le pro- gramme de parti dédié à la wilaya de Mostaganem, il porte sur la réalisation de 6.000 ha de superficies ir- riguées pour renforcer le secteur agricole locale, l’ouverture de quatre lignes maritimes pour le transport de marchan- dises, la réalisation d’un aérodrome spécialisé dans le fret et l’encouragement de l’investissement tou- ristique.

APS

Benyounes : «Les Algériens doivent se sacrifier pour la démocratie afin de sauvegarder la paix et la stabi- lité dans le pays» Union Nahda-Adala-Bina : Voter pour un Etat ré- publicain et social Le mouvement El Islah plaide pour le «parachève-

ment» du processus de la réconciliation nationale Belaid appelle à l’édification d’une 2eme Répu- blique avec de nouvelles idées et une scène poli- tique propre

Le RCD propose la dissolution des daïras et la création de régions Moussa Touati : « Les jeunes doivent voter massi- vement pour préserver leur avenir » Le mouvement El Islah plaide pour le «parachève- ment» du processus de la réconciliation nationale Dhouibi : une forte participation et une urne transparente pour réhabiliter le processus politique dans le pays

APS

Législatives du 4 mail 2017 5 DK NEWS SIDI BEL-ABBÈS 70 candidates en lice pour
Législatives du 4 mail 2017
5
DK NEWS
SIDI BEL-ABBÈS
70 candidates
en
lice pour le rendez-
vous du 4 mai prochain
Au total 70 candidates figurant sur 21 listes partisanes bri-
gueront, le 4 mai prochain, un des huit sièges à la future APN
qui reviendront à la wilaya de Sidi Bel-Abbès.
Les femmes participant à ces échéances électorales re-
présentent 25 % du total des 231 candidats proposés, ont sou-
ligné les services de la wilaya, en notant que la représenta-
tion des femmes au Parlement est devenue une «tradition
bien ancrée» dans la wilaya de Sidi Bel Abbès.
Chacune de ces listes électorales comptent entre 2 et 4 can-
didates appartenant à différentes catégories professionnelles
dont des avocates et des universitaires.
Une seule femme est par contre tête de liste d’un parti.
Les autres occupent des places variant d’une formation à une
autre.
Interrogées, des candidates ont été unanimes à souligner
l’importance des prochaines échéances électorales et le rôle
qu'elles doivent jouer, en pareils rendez-vous. A l’unisson,
elles ont réaffirmé la consécration de la participation de la
femme dans l’activité politique.
Une candidate
a souligné
que la
participation
de la
femme à ces joutes politiques démontre sa «f orte person-
nalité» lui permettant d’être une force de persuasion capa-
ble de participer à la prise de décisions et à contribuer à l’édi-
fication nationale.
Des représentants locaux de plusieurs formations poli-
tiques ont été unanimes à considérer que la femme, dans
cette région,
doit participer à cet élan politique considéré
comme un «indicateur positif» reflétant la maturité politique
et la détermination de la gent féminine à relever tous les dé-
fis.
L’universitaire Amrani, spécialiste en sociologie, a sou-
ligné que la présence de l’élément féminin dans l’action po-
litique prend de l’ampleur d’une année à une autre, en dé-
pit de pesanteurs et contraintes sociales imposées par les us
et coutumes bien ancrées dans la société.
Elle
a constaté
que
la femme
prend une
importante
place sur la scène politique en se sentant capable d’opérer
le changement et de faire admettre son avis et ses choix, ce
qui se répercute positivement sur la société.
Toutes ces candidates militent et activent dans le domaine
politique au sein de différents partis soit au niveau local ou
national, a relevé l’universitaire tout en soulignant que ce
constat reflète le
niveau de
«maturité politique»
de la
femme à Sidi Bel Abbès qui reste convaincue de sa contri-
bution et participation efficace à la gestion des affaires pu-
bliques.
Le directeur de la réglementation et des affaires générales
(DRAG) de
la
wilaya,
Alaïli Benaouda,
a rappelé
que
le
principe des quotas mis en £uvre en vertu de la loi organique
12-03 fixant la modalité de représentation de la femme aux
assemblées élues, a permis une forte présence de candidates.
Il a souligné que l’élément féminin dispose des mêmes
chances offertes à l’homme dans l’action politique, ajoutant
que la plupart des formations politiques comptent dans leurs
rangs des femmes ayant une expérience et un parcours non
négligeable dans la lutte politique, ce qui leur ouvre droit
à une présence sur les listes des prochaines législatives.
Des citoyens interrogés par l’APS ont salué la présence
«remarquée» de la femme dans cette campagne pour les aux
prochaines législatives.
Dans ce contexte, Abderrahim (25 ans- étudiant), a estimé
que la majorité des candidates sur les listes électorales dis-
posent
d’un niveau
de
formation «appréciable»
et une
longue expérience de militante. C’est un atout devant leur
permettre de prendre en charge les préoccupations des ha-
bitants de la région surtout dans le Sud de la wilaya, a-t-il pré-
cisé.
De son coté, Mme Samia, 47 ans, enseignante, a souligné
que la femme à Sidi Bel Abbès s’est investie, ces dernières
années,
dans l’action
politique
et syndicale,
renforçant
ainsi son image et son prestige à l’échelle locale. «Je souhaite
que ces femmes puissent, une fois élues au Parlement, por-
ter les
préoccupations
et les aspirations de
leurs
s£urs
et
qu’elles contribuent à la concrétisation d’un développement
cohérent et complémentaire à travers la wilaya», a-t-elle sou-
ligné.
APS

Dimanche 23 avril 2017

ACTUALITÉ

SELON UN RESPONSABLE DE L’AMBASSADE D’ALGÉRIE EN FRANCE

Une participation «massive» de la communauté contribue à la construction de l’Etat de droit

Une participation «massive» de la communauté algérienne établie en France aux législatives du 4 mai prochain enrichit le débat démocratique pour la construction d’un Etat de droit, a affirmé hier un responsable de l’ambassade d’Algérie en France.

«Une participation massive

de notre communauté à ces élec-

tions participe de sa contribution

à l’enrichissement du débat dé-

mocratique pour la construc- tion de l’Etat de droit auquel as- pirent tous les enfants de notre patrie», a déclaré à l’APS et à la Télévision nationale, Hamid Be- nabed, coordonnateur consu- laire à l’ambassade. Il a indiqué que ce scrutin «s’inscrit en droite ligne de l’in- térêt permanent que portent les plus hautes autorités du pays, à leur tête le président de la Répu- blique, Abdelaziz Bouteflika, à la situation de notre communauté établie à l’étranger, en tant que partie intégrante du peuple algé- rien». C’est à ce titre, a-t-il ajouté, que des efforts «sont constam- ment déployés dans le but d’amé- liorer les conditions de notre communauté et de sa prise en charge administrativement». Il a estimé que ce scrutin «est important» dans le sens où il présente une occasion pour les Algériens établis à l’étranger de

OUYAHIA :

«L’unité nationale et l’islam, des valeurs stables en Algérie depuis 14 siècles »

des valeurs stables en Algérie depuis 14 siècles » choisir leurs représentants, au même titre que

choisir leurs représentants, au même titre que leurs pairs en Al- gérie précisant que ces représen- tants seront leurs porte-voix pour la prise en charge de leurs préoccupations et la réalisation de leurs aspirations. Le coordonnateur consulaire a souligné que l’Algérie est «l’un des rares pays à permettre à ses expatriés d’être au parlement, avec huit députés, dont quatre pour la France, qui sont, a-t-il ar-

gué, les plus idoines pour dé- fendre leurs intérêts». «C’est vrai que le député a un mandat national mais qui saurait défendre les intérêts de notre communauté mieux que des re- présentants issus de cette com- munauté», s’est-il interrogé ap- pelant à cet effet les membres de la communauté algérienne en France à venir en masse choisir leurs représentants en toute li- berté .

Le secrétaire général du Ras- semblement national démo- cratique (RND) Ahmed Ouyahia

a plaidé, samedi à partir de Ti-

pasa, pour l’édification d’un rempart pour la défense de l’unité nationale et de l’Islam malékite, des valeurs stables en Algérie depuis 14 siècles, selon lui. Animant un meeting popu- laire au titre de la campagne pour les législatives du 4 mai prochain, il a appelé au renforce- ment de l'attachement du pays à l’Islam, selon le rite malékite, soulignant la nécessité pour le peuple algérien qui est musul- man sunnite depuis 14 siècles, de s'ériger en rempart contre les tentatives visant sa de désagréga- tion et qui font la promotion du chiisme, d'El Ahmadia et autres Daraouiche, selon son expres- sion. L’histoire de l’Algérie regorge d’hommes héroïques, à l’image de Tarik Ibn Ziadh, l’Amazigh d’Ain Temouchent qui avait conquis l’Andalousie, a t-il pour- suivi, réitérant l’impératif de préserver la sécurité et l’unité na- tionales des tentatives de Fitna (discorde) et des reliquats du terrorisme, qui veulent entrainer les enfants de ce pays dans les rangs de l’organisation terro- riste auto-proclamée Daech . Le chef de file du RND a, éga- lement, plaidé pour le soutien des différents corps sécuritaires, avant de saluer les actions quali- tatives réalisées par leurs élé- ments, à travers tout le pays, en matière de lutte contre le trafic

travers tout le pays, en matière de lutte contre le trafic d’armes et de neutralisation des

d’armes et de neutralisation des réseaux de soutien au terrorisme et autres tentatives d’agression multiples. Auparavant, M. Ouyahia avait présenté les quatre principaux axes du programme électoral du RND, un parti né durant la décen- nie noire, qui a failli ravager le pays, a-t-il rappelé, soulignant le soutien continu de ce même parti au président de la République, depuis 18 ans, ainsi que sa fidé- lité au principes de Novembre. Après avoir cité les axes prin- cipaux du programme du RND, représentés par la sécurité et stabilité, l’amélioration de la ges- tion des affaires communales, la relance de l’économie natio- nale et l’amélioration de la poli- tique sociale, il a soutenu que son parti luttait pour la décentralisa- tion des décisions, une revendi- cation dont il a appelé à la concré-

tisation dans les années à venir . Le RND milite, aussi, pour l’application de la peine de mort

à l’encontre des kidnappeurs

d’enfants et des trafiquants de

drogues, a poursuivi M.Ouyahia. Evoquant le volet économique,

il est revenu sur le dernier rap-

port du Fonds monétaire interna- tional (FMI), recommandant au gouvernement algérien une po- litique d'austérité, par la sus- pension du soutien social, le re- cours à l'endettement externe et la dévaluation du dinar, esti- mant qu’il le document tend à ac-

culer l’Algérie vers une politique catastrophique, car le pays dis- pose de "solutions et n’a nul be- soin de conseils étrangers", a-t-

il affirmé.

S’agissant des cours du pé- trole, M.Ouyahia a soutenu qu’ils n’enregistreront plus de hausse record à 100 dollars, car les Etats Unis ont désormais la mainmise sur le marché du pétrole, no- tamment après le développe- ment du marché du gaz de schiste. Pour lui, la solution réside dans la diversification de l’écono- mie nationale et la création d’une richesse en dehors des hydrocar- bures. Dans ce contexte, M.Ouyahia

a plaidé pour le soutien à l’agri- culture, au tourisme et à l’in- dustrie. Le RND milite pour la privati- sation des hôtels et des usines se- lon un cahier de charges garan- tissant tant les droits des tra-

vailleurs que ceux de l’Etat, a-t-

il ajouté.

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Dimanche 23 avril 2017

ANDI :

Les investissements français en Algérie restent faibles malgré les nouvelles opportunités

Les investissements des opérateurs économiques français en Algérie restent faibles malgré les nouvelles opportunités avantageuses rendues possibles grâce au nouveau code de l’investissement, a affirmé jeudi à Paris le directeur d’études à l’Agence nationale de développe- ment de l’investissement (ANDI), Salim Branki. Il y a eu, de 2002 à nos jours, un total 165 projets d’in- vestissements français en Algérie hors hydrocarbures pour un volume financier de 342 milliards de dinars (environ 340 millions d’euros), a indiqué M. Branki lors de son intervention à une rencontre à Paris sur le thème "La réforme du droit algérien des investissements et ses défis". La rencontre a été organisée par le cabinet d’avocats français LPA-CGR qui jouit d’une envergure internatio- nale, à l’occasion du 10e anniversaire de l’ouverture de son bureau à Alger. Le responsable de l’ANDI, venu expli- quer aux opérateurs économiques français ainsi qu’aux opérateurs algériens activant en France, les facilités offertes par le code de l’investissement, a précisé que sur l’ensemble des projets d’investissements français, 126 ont été réalisés avec 12.890 emplois créés en Algérie, esti- mant ce volume de frileux au regard de la volonté d’ou- verture engagée, ces dernières années, par le gouverne- ment. Le même point de vue est partagé par le chargé d’af- faires de l’ambassade d’Algérie en France, Saïd Moussi, qui a estimé que l’implication des opérateurs français dans des investissements en Algérie reste insuffisante. D’autant, a-t-il soutenu, que les relations entre les deux pays évoluent dans une atmosphère excellente. Il faut que les investisseurs étrangers aient une meil- leur image de ce qu’est l’Algérie d’aujourd’hui, notam- ment avec la nouvelle politique économique, basée sur les infrastructures, a-t-il souligné, indiquant que les hydrocarbures ne sont plus déterminants dans cette poli- tique, orientée vers la diversification de l’économie. Il faut bien connaître le marché algérien, qui peut ser- vir de porte sur l’Afrique, en dépit de ce qu’il donne comme impression, à priori, de marché difficile, a-t-il ajouté, soulignant que la réalité est toute autre et les opportunités avantageuses, grâce aux nouveaux textes législatifs, en sont une preuve. Dans cette opération de marketing en direction des opérateurs économiques français, venus découvrir les nouvelles dispositions d’in- vestissements en Algérie, M. Branki, qui est également chargé du Guichet unique, a tenté de répondre, textes à l’appui, à leurs questionne- ments autour des principes du code l’investissement réa- justé surtout pour supprimer un certain nombre d’inco- hérences. Il a expliqué les différentes garanties offertes par ce code, notamment dans le transfert des capitaux, la protection par les conventions internationales, faisant constater que les investisseurs étrangers et nationaux sont logés à la même enseigne tant au plan de l’éligibilité qu’à celui des avantages. Il a indiqué, dans ce sens, que le foncier n’est plus un problème en Algérie dans la mesure où les collectivités locales ont été instruites pour faciliter l’octroi, dans des délais très réduits, dans le cadre de pro- jets d’investissements relevant des secteurs prioritaires comme l’agriculture, l’industrie et le tourisme. Dans une brève intervention, l’économiste Alexandre Kateb a préconisé, dans le sens d’assurer une plus grande liberté de l’investissement, une réforme du dispositif du Conseil national de l’investissement (CNI), qui étudie les projets d’investissements dont l’enveloppe financière dépasse 5 milliards de dinars (environ 50 millions d’eu- ros), saluant la mise en place prochaine par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) d’une car- tographie des investissements dans toutes les wilayas. Pour sa part, l’avocat algérien associé de LPA-CGR, organisateur de cette rencontre, Chems-Eddine Hafiz, a vanté dans son intervention la profonde réforme engagée par le gouvernement algérien qui répond, a-t-il dit, aux attentes des investisseurs en leur offrant de vrais avan- tages, notamment sur le plan fiscal et foncier. Se basant sur les affaires de contentieux qu’il traite en tant qu’avocat, il a indiqué qu’il existe une image tron- quée de l’Algérie, soutenant que, contrairement à ce qui se dit en matière de capitaux, des milliards de dollars sont transférés d’Algérie, chaque année, par des investis- seurs étrangers, relevant à titre de comparaison que l’in- vestissement étranger en France est très difficile et celui dit stratégique est interdit. Cependant, il a préconisé la non généralisation de la règle 51/49% pour la création de partenariat en Algérie, qui devient une question récur- rente chez les investisseurs étrangers, notamment auprès des restaurateurs qui détiennent seuls leur savoir-faire, surtout lorsqu’il s’agit d’enseignes recon- nues mondialement.

COMMERCE EXTÉRIEUR :

Forte réduction du déficit commercial au 1 er trimestre 2017

Le déficit commercial de l’Algérie a atteint 2,74 milliards de dollars (mds usd) au premier trimestre de 2017, contre un déficit de 5,54 mds usd sur la même période de 2016, en baisse de 2,8 mds usd correspondant à un recul de plus de 50%

du déficit entre les deux périodes de comparaison, a appris l’APS auprès des Douanes.

de comparaison, a appris l’APS auprès des Douanes. Les exportations ont augmenté à 8,944 mds usd,

Les exportations ont augmenté à 8,944 mds usd, contre 6,32 mds de dollars à la même période de 2016, soit une augmentation de 2,62 mds usd correspondant à une hausse de 41,52%, précise le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis). Pour les importations, elles ont baissé à 11,68 mds usd en janvier- mars 2017 contre 11,86 mds usd en janvier-mars de l’année écoulée, soit un recul de 1,5%. Les exportations ont assuré la couverture des importations à hau- teur de 77% contre 53%. Grâce au redressement des cours pétroliers qui ont oscillé entre 50 et 57 dollars en janvier- mars, les exportations des hydro- carbures, ayant représenté 94,73% du total des exportations, ont atteint 8,47 mds usd contre 5,91 mds usd à la même période de 2016, en hausse de 43,42%. Quant aux exportations hors hydrocarbures (5,3% du montant global des exportations), elles ont augmenté à 471 millions usd contre 412 millions usd (+14,32%). Les exportations hors hydrocar- bures étaient composées des demi- produits avec 349 millions usd, des biens alimentaires avec 87 millions

usd, des produits bruts avec 19 mil- lions usd ainsi que des biens d’équipements industriels et des biens de consommation non ali- mentaires. Pour ce qui est des importations, sur les quatre (4) groupes des pro- duits importés, deux (2) ont enre- gistré une baisse: les biens destinés à l'outil de production et les biens de consommation non alimen- taires. Les importations des pro- duits alimentaires ont augmenté à 2,26 mds usd contre 1,98 milliard usd (+14,2%), alors que les biens d'équipement ont haussé à 4,44 mds usd contre 4,14 mds usd (+7,23%). Par contre, les importa- tions ont chuté dans les groupes des biens destinés à l'outil de pro- duction à 3,33 mds usd contre 3,71 mds usd (-10,32%) et les biens de consommation non alimentaires à 1,64 milliard usd contre 2,02 mil- liards usd (-18,6%). Sur les 11,68 mds usd d’importa- tions enregistrées, des montants de 7,14 mds usd ont été payés par cash (61,13% des importations), soit une hausse de 4,3% des règlements par cash par rapport à la même période de 2016. Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 35,7%

pour un montant de 4,17 mds usd (baisse de 6,7%), tandis que les comptes en devises propres n’ont financé aucune importation. Le reste des importations a été financé par le recours à d’autres moyens de paiements à hauteur de 372 mil- lions usd (en baisse de 31,4%).

L’Italie et la Chine préservent leur statut de premiers partenaires Les cinq premiers clients de l’Algérie, au cours de janvier-mars 2017, ont été l’Italie avec 1,74 mil- liard usd d’exportations algé- riennes (19,45% des exportations globales algériennes), suivie de l’Espagne avec 913 millions usd (10,21%), des Etats-Unis avec 903 millions usd (10,1%), de la France avec 897 millions usd (10,03%), et des Pays-Bas avec 495 millions usd

(5,53%).

Quant aux principaux fournis- seurs de l’Algérie, la Chine est res- tée en tête avec 2,47 mds usd d’im- portations algériennes (21,2% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 971 millions usd (8,3%), de l’Italie avec 796 mil- lions usd (6,8%), de l’Allemagne avec 781 millions usd (6,7%) et de l’Espagne avec 709 millions usd

(6,1%).

Les principaux fournisseurs de l’Algérie au 1er trimestre 2017

 

Voici la liste des principaux pays fournisseurs de l’Algérie durant le premier trimestre de 2017. Source: Centre national de l’informatique et des sta- tistiques des Douanes (Cnis).

-Corée du sud -Turquie -Brésil -Etats-Unis -Argentine -Russie -Inde

544

+81,3%

515

-1,15%

394

+32,21%

385

-27,9%

 

384

+47,7%

Pays

Valeur

Evolution

339

+109,2

(Millions de dollars) (par rapport à la même période 2016)

274

+28,04%

-Chine

2.473

+15,8%

-Nouv-Zélande

248

-

-France

971

-31,2%

-Canada

200

-11,5%

-Italie

796

-30,7%

-Japon

157

+17,16%

-Allemagne

781

+7,8%

Sous/Total

9.170

-Espagne

709

-18,9%

TOTAL

11.684.

Les principaux clients de l’Algérie au 1er trimestre 2017

 

Voici la liste des principaux pays clients de l’Algérie durant le premier trimestre 2017. Source: Centre national de l’informatique et des sta- tistiques des Douanes (Cnis).

-Canada

318

+28,74%

-Belgique

307

+43,46%

-Turquie

291

-31,04%

-Portugal

227

-24,3%

Pays

Valeur

Evolution

-Gde-Bretagne 213

+47,92%

(Millions de dollars) (par rapport à la même période 2016)

-Singapour

191

-

-Italie

1.740

+19,6%

-Inde

160

-

-Espagne

913

-7,03%

-Tunisie

153

-9,5%

-Etats-Unis

903

+39,8%

-Maroc

136

+25,9%

-France

897

-6,7%

-Sous/Total

7.333

-Pays-Bas

495

+74,3%

-TOTAL

8.944.

-Brésil

389

-4,2%

APS

Dimanche 23 avril 2017

ÉCONOMIE

DK NEWS 7

MENA

Le gouverneur de la Banque d'Algérie souligne l’importance de l’ajustement économique face à la chute des prix de pétrole

Le gouverneur de la Banque d’Algérie, M. Mohamed Loukal, a déclaré hier à Washington que les pays de la région Mena continuaient à faire face à la chute des cours de pétrole, soulignant les efforts d’ajustement économique entrepris pour faire face à la crise.

S’exprimant lors de la réu-

nion du Comité monétaire et financier du FMI, M. Loukal

a indiqué que la région

Moyen-Orient et Afrique du Nord, ainsi que le Pakistan et l’Afghanistan, continuent à

faire face aux défis croissants

de la chute des prix du pétrole

et à des problèmes de sécurité

dans certains de ces pays. M. Loukal est intervenu à cette réunion au nom de sept pays que sont l’Algérie, l’Af-

ghanistan, le Ghana, l’Iran, le Maroc, le Pakistan et la Tuni- sie. Le gouverneur a mis l’ac- cent durant son intervention sur les efforts d’ajustement économique et les réformes entrepris par les pays expor- tateurs de pétrole depuis que les cours ont amorcé leur baisse en 2014. Il a relevé, en particulier, l’importance de l’adoption

de stratégies de diversifica-

tion économique et du rôle que doit jouer la politique budgétaire en conjonction avec des réformes structu- relles pour soutenir la crois- sance. «Nonobstant les diffé- rences en matière de marges de man£uvre ou d’espaces budgétaires, poursuivre des politiques budgétaires pro- croissance est toujours pos- sible et doivent accorder la priorité aux investissements d’infrastructure et au déve- loppement du capital hu- main tout en ciblant les sub- ventions et en augmentant les dépenses pour protéger les segments vulnérables des populations», a-t-il expliqué. Mais il a tenu à préciser que

a-t-il expliqué. Mais il a tenu à préciser que ces politiques d’ajustement «doivent être adaptées aux

ces politiques d’ajustement «doivent être adaptées aux circonstances spécifiques des pays, être de nature à libérer le potentiel d’innovation et donner la priorité à l’effi- cience, la concurrence et le renforcement du capital hu- main». Le gouverneur a plaidé, à ce titre, pour la poursuite du

soutien du FMI aux pays à fai- ble revenu, aux Etats fragiles et aux petits Etats, tout en soutenant les Objectifs de dé- veloppement durable à l’ho- rizon 2030. «Le FMI, la Banque Mondiale et les banques régionales de déve- loppement devraient pour- suivre leur soutien à cet élan d’ajustement et de réformes», a-t-il indiqué en constatant que «la mise en £uvre des réformes structurelles a varié selon les pays de la région et devraient s’accélérer pour accroître la croissance po- tentielle et l’emploi et ré- duire la pauvreté». Le gouverneur a, par ail- leurs, réitéré l’appel des sept pays pour finaliser la 15ème revue générale des quotes-

parts, en adoptant une nou- velle formule de calcul au plus tard à la date des réu- nions de printemps de 2019. Cette révision devrait aboutir à «une juste représen- tation des pays émergents et en développement, tout en protégeant les quotes-parts relatives des pays les plus pauvres», a-t-il ajouté. Abordant les perspectives de l’économie mondiale, M. Loukal a noté que la reprise se «raffermit modérément» et «présage de meilleures pers- pectives à moyen terme, par- ticulièrement si une de- mande plus robuste dans les pays avancés venait à accom- pagner l’élan, déjà solide, fourni par la Chine et d’autres économies émergentes». Cependant, «les perspec- tives demeurent obscurcies par une multitude de risques qui pourraient contrarier la fragile reprise», a-t-il estimé. Outre les risques fami- liers liés aux legs de la crise et au resserrement des condi- tions financières mondiales, l’économie mondiale fait face maintenant à «des risques

nouveaux liés à l’incertitude en matière de politiques éco- nomiques dans les pays avan- cés, à la résurgence d’agendas populistes et intravertis me- naçant le système de coopé- ration commerciale et écono- mique mondiale et aux ten- sions géopolitiques accrus et conflits durables», a re- levé M. Loukal. «Nous devons, par consé- quent, demeurer vigilants face à ces risques, anciens et nouveaux, et agir de manière

décisive pour éviter toute re- chute, dans cette conjonc- ture critique de l’économie mondiale», a-t-il enchaîné.

A ce propos, le gouver-

neur de la Banque d'Algérie

a soutenu que l’approche ba-

sée sur trois piliers du FMI, telle que prônée dans l’agenda global de politiques de la directrice générale du FMI, «constitue un plan de charge utile pour soutenir

la reprise en cours».

Il s’agit de poursuivre des

politiques monétaires ac- commodantes dans les pays avancés, des politiques bud- gétaires plus favorables à la croissance, des réformes structurelles intensifiées pour accroître la croissance et la résilience. «Ce sont des

prérequis pour renforcer le momentum de croissance économique et préserver la stabilité financière», a-t-il in- diqué.

«A l’évidence, les circons-

tances spécifiques des pays dicteront le mix de politiques

des cas individuels, mais une plus grande cohérence doit être assurée au plan global»,

a recommandé M. Loukal.

SELON UN RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE

Les envois de fonds vers l'Algérie se maintiennent à 2 Mds de dollars en 2016

Les envois de fonds vers l’Algérie se sont chiffrés à deux milliards de dollars en 2016, soit le même montant trans- féré en 2015 par la diaspora algérienne, selon un rapport de la Banque mondiale (BM), publié vendredi à Washing- ton. Le montant représente 1,2 % du Pib de l’Algérie en 2016 précise la BM dans son rapport sur la migration et le développement, publié en marge de ses réunions de printemps qui se tiennent à Washington. Les envois de fonds par la diaspora algérienne restent, cependant, moins importants comparés à ceux drainés par d’autres pays de la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena). L’Egypte tient toujours le haut du pavé avec 16,6 mds de dollars, suivi du Liban (7, 3 mds de dollars) et le Maroc (7 mds de dollars). La Tunisie a capté 1,8 mds de dollars, soit 4,2% de son Pib en 2016. La BM s’attend à une augmentation des transferts de fonds vers la région Mena en 2017 qui sera essentiellement tirée par l’amélio- ration des taux d’intérêt en Egypte devant inciter la diaspora égyptienne à envoyer plus de fonds. La stabilité de la croissance dans la zone euro, d’où l’es- sentiel des transferts vers l’Algérie, la Tunisie et le Ma-

roc provient, devrait aider à maintenir les flux vers ces trois pays du Maghreb cette année.

Par ailleurs, les transferts mondiaux de fonds qui in- cluent également les flux vers les pays à revenu élevé se sont contractés en 2016 de 1,2% à 575 mds de dollars contre 582 mds de dollars en 2015. De même les envois de fonds vers les pays en dévelop- pement ont reculé en 2016 pour la deuxième année consécutive, une tendance qui n'a pas été observée depuis

trois décennies, relève le rapport.

Ces envois, officiellement enregistrés, se sont chiffrés

à 429 milliards (mds) de dollars en 2016, en baisse de 2,4% par rapport aux 440 mds de dollars transférés en 2015. La chute des cours de pétrole et la faiblesse de la crois- sance économique dans les pays du Conseil de coopéra- tion du Golfe et la Russie ont impacté les flux des trans- ferts vers l'Asie du Sud et l'Asie centrale, alors que la fai- ble croissance en Europe a réduit les flux vers l'Afrique du Nord et l'Afrique subsaharienne, précise la BM. Le recul des envois de fonds, évalués en dollar améri- cain, a été aggravé par la faiblesse de l’euro, la livre ster- ling et le rouble face au dollar. L'Inde, tout en conservant la première place en tant que plus grand récipiendaire mondial de transferts de fonds,

a enregistré une baisse de 8,9% en 2016 à 62,7 mds de dol-

lars contre 68,9 mds de dollars en 2015. Les transferts vers d'autres pays, grands récipiendaires, comme l’Egypte, le Bangladesh et le Nigeria ont chuté, à l’exception du Mexique et les Philippines, qui ont vu leurs entrées augmenter respectivement de 8,8% et 4,9% l'an-

née dernière.

ALGÉRIE - AFRIQUE

Plusieurs organisations africaines se concertent à Alger sur la mise en œuvre du "Livre blanc" pour l'emploi en Afrique

Les représentants de plusieurs organisa- tions africaines se sont réunis samedi à Al- ger pour discuter de la mise en œuvre du "li- vre blanc" pour l'emploi en Afrique, un do- cument adopté par le Sommet des Parte- naires Sociaux pour l'Emploi en Afrique, tenu en 2015 à Casablanca. Ce "livre blanc" s'articule autour de qua- tre thèmes principaux, selon les plans d'ac- tions nationaux adoptés à Tunis en décem- bre 2016, à savoir la mise en place d'une ap-

proche sectorielle à la création d'emploi, ba- sée sur l'agriculture, l'énergie et les TIC, la promotion du dialogue social pour dévelop- per des politiques de l'emploi au niveau na- tional, la promotion du rôle des PME, de l'en- treprenariat et de l'économie sociale pour construire des chaînes de valeur et un éco- système favorable au profit du secteur privé fort, ainsi que le développement des compé- tences et l'employabilité. Cette rencontre devra être couronnée di- manche par des conclusions et recomman- dations pour guider l'élaboration de pactes nationaux et sous régionaux sur l'emploi et

la compétitivité en Afrique pour la période

2017-2021, a indiqué Mme Saïda Neghza, pré- sidente de la Confédération générale des en- treprises algériennes (CGEA), en présence

de ministres et d'organisations africaines. La rencontre a réuni les représentants de

la Commission de l'Union africaine (UA), de

"Business Africa", l'Organisation internatio- nale des Employeurs (OIE), l'Organisation de l'Unité syndicale africaine (OUSA), l'Or- ganisation internationale du Travail (OIT), le Bureau international du Travail (BIT), la Banque africaine de développement (BAD), la Fondation JobsforAfricaet. La ministre de la Poste et des Technolo- gie de l'Information et de la Communication, Houda Faraoun, a estimé que la rencontre revêtait une grande importance pour la mise en £uvre du "livre blanc" pour l'emploi en Afrique et une opportunité de dialogue et de concertation entre les différents par- tenaires africains concernés par la question de l'emploi. Les résultats de la réunion doivent ren- forcer la démarche des gouvernements afri- cains visant à absorber le chômage dans un continent souffrant d'instabilité sécuritaire et de multiples conflits, des contraintes qui compliquent davantage le marché de l'em- ploi alors que la croissance en Afrique ne s'est pas traduite par davantage d'emplois, a fait remarquer la ministre.

Ainsi, l'Algérie a toujours plaidé pour l'éradication des origines profondes de la mi- gration et de l'extrémismes en encoura- gent les politiques visant la création d'em-

plois en Afrique à travers des activités à fortes valeur ajoutée, en passant par une dé-

marche commune et concertée entre travail-

leurs, patronats et gouvernements, a-t-elle poursuivi en transmettant aux participants africains un message de remerciement du Président de la République Abdelaziz Bou- teflika pour leurs efforts déployés dans ce sens. A cette occasion, deux Trophées ont été décernés au Président Bouteflika, l'un par la CGEA et l'autre par l'Organisation inter- nationale des Employeurs (OIE), par le biais de sa secrétaire générale Linda Kromjong, pour "les réalisations enregistrées depuis 1999 en matière d'absorption du chômage, de promotion de l'emploi et de l'investisse- ment ainsi que pour l'instauration de la

paix et de la stabilité sécuritaire", a noté MMe. Neghza.

De son côté, le ministre du Travail, de

l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a souligné l'importance de la réu- nion qui intervient à la veille d'un important rendez-vous continental, à savoir la deuxième session du Comité technique spécialisé "Développement social, Travail et Emploi" de l'UA, laquelle s'articulera sur la promotion de l'emploi décent et la protec- tion sociale. Il a estimé que les résultats de la réunion constitueraient "un apport de la première importance" dans le cadre des débats de la session du Comité, prévue les 25 et 26 avril en cours au niveau des experts, et les 27 et 28

avril au niveau des ministres. Selon M. Ja- mal Belahrach, président de JobsforAfrica, le continent africain enregistre tous les mois 1 million de demandeurs d'emplois, soit 12 millions annuellement alors que les em- plois créés sont de seulement 3 millions postes/an dans le secteur formel, une situa- tion intenable qui nécessite une prise de conscience urgente, en estimant que la question de l'emploi en Afrique ne peut être réglée que par les Africains eux-mêmes. En Afrique, le chômage touche 45% des femmes et 25% de jeunes hommes alors que, chaque année, près de 3.000 jeunes meurent en Méditerranée en tentant de migrer en Eu- rope pour trouver des opportunités d'em- plois.

Certains sont recrutés par des groupes ex- trémistes violents, a-t-il soutenu. Ainsi, une prise en charge commune de la question de l'emploi constitue une prio- rité pour s'attaquer aux causes profondes de la migration et de l'extrémisme, selon lui. Durant les deux jours de cette rencontre, les débats des participants porteront sur les questions en lien avec l'emploi comme la promotion du développement inclusif, la création des emplois décents, l'amélioration du climat des affaires, la promotion du dia- logue et de la concertation et la promotion de l'entreprenariat.

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Dimanche 23 avril 2017

ORAN Le Salon international de recyclage et traitement des déchets ouvre ses portes demain

Un salon international de recyclage et traitement de déchets, le premier du genre, se tiendra, à par- tir de demain, à Oran, sous le slogan "Recyclage :

enjeu stratégique de l'économie et de la population",

a-t-on appris, jeudi, des organisateurs. Prévue au Centre des conventions d'Oran (CCO), cette manifestation vise à faire découvrir des expé- riences menées localement et à l'étranger dans les domaines du tri et du recyclage des déchets en vue de leur valorisation. Il s'agit également de sensibi- liser le citoyen sur les questions environnementales,

a souligné le gérant de l'agence organisatrice Oran

Events Full. Placé sous le patronage du ministère des ressources en eau et de l'environnement, ce sa- lon réunira des professionnels dans les domaines du tri et du recyclage, des gérants de centres d'en- fouissement technique de déchets, des spécia- listes dans le domaine du traitement des déchets hospitaliers, de la collecte et du transfert de déchets

ainsi que des opérateurs en maintenance, des équipements de collecte et de transformation de dé- chets et de recyclage. Ce salon co-organisé avec l'Agence nationale des déchets et auquel seront pré- sents des participants de Tunisie, de France et des Etats unis d'Amérique, ouvrira le champ devant les jeunes pour exposer leurs expériences dans les do- maines du tri et du recyclage. Cette manifestation de quatre jours sera une occasion d'échanges en- tre fabricants d'équipements de tri, de recyclage et de collecte de déchets ainsi que des fournisseurs. De nouveaux produits et services seront exposés à cette occasion, ajoutent les organisateurs. Lors de ce salon, plusieurs forums, rencontres, confé- rences et ateliers seront proposés aux partici- pants et aux visiteurs.

Les habitants de Bethioua découvrent le site romain "Portus Magnus"

Les vestiges romains "Portus Magnusé", locali- sés à Béthioua, à l’Est d’Oran, font actuellement l’ob- jet d’un programme de sensibilisation et de promo- tion, organisé dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine, a-t-on appris auprès des ini- tiateurs de l’action. Il s’agit d’un programme de conférences, de visites guidées et de compagnes de sensibilisation au niveau des établissements sco- laires de la commune, organisé jusqu’au 24 du mois en cours, par le musée national Ahmed Zabana, a indiqué le directeur de l’établissement, Salah Amokrane. Les premières journées ont enregistré un grand engouement de la part des écoliers, mais aussi de simples citoyens, qui ont découvert, pour cer- tains ce site pour la première fois, a-t-il noté. Plusieurs sujets ont fait l’objet d’interventions de spécialistes dans le domaine de l’archéologie :

Collections archéologiques issues de Béthioua, l’importance numismatique dans l’étude archéo- logique des sites antiques, les sites archéologiques dans le développement territorial, l’artisanat tra- ditionnel et l’archéologie navale. Par ailleurs, une exposition de pièces antiques récupérées à Béthioua, ainsi que des affiches repro- duisant d’autres pièces archéologiques et des ta- bleaux du musée Zabana sont exposés au sein de

la bibliothèque de la commune tout au long de cette

semaine. Des visites guidées pour faire découvrir ce site archéologique peu valorisé , sont organisées en par-

tenariat avec l’Association pour la protection du site Portus Magnus au profit d’écoliers des trois pa- liers. "Portus Magnus" est une cité antique ro- maine, édifiée entre le 2ème et le 3ème siècle sur des contreforts et des falaises abruptes de Bé- thioua, à une quarantaine de kilomètres à l’Est d’Oran. Classé patrimoine archéologique national,

le site demeure méconnu et figure peu dans les cir-

cuits et les guides touristiques. Cette semaine de sensibilisation a été une opportunité pour braquer les projecteurs sur ce site.

APS

GHARDAÏA

Recours à des dispositifs de marketing basés sur la visibilité pour la campagne

La campagne électorale pour les législatives du 4 mai prochain dans la wilaya de Ghardaïa est de plus en plus marquée par le recours des candidats en compétition à des dispositifs de marketing basés sur la visibilité, à travers notamment les cortèges de voitures arborant des affiches et autres portraits de têtes de liste, les klaxons, la musique ainsi que l’ouverture de bureaux sur les rues très fréquentées.

Les candidats en lice dans les diffé- rentes localités de la wilaya ne se sont pas limités aux méthodes traditionnelles, à l'instar des tournées dans les souks, l’affichage mural et sur les véhicules, la distribution de flyers dans la rue et le porte-à-porte, mais ont recours aux ré- seaux sociaux et pages Web pour être en contact permanent avec les citoyens, no- tamment les jeunes. Pour cela, la majorité des candidats

en lice embauchent des jeunes spécia- lisés dans le domaine informatique et les nouvelles technologies, dans le but de mener des campagnes de communica- tion, notamment sur les réseaux so- ciaux, pour mettre toutes les chances de leurs cotés au vu de la forte pénétration de ces média sociaux parmi les jeunes. Facebook est le champ de bataille le plus disputé par l’ensemble des candi- dats et partis politiques en lice à Ghar- daia, relèvent des observateurs locaux, précisant que même des candidats "non branchés" en matière de TIC mobilisent leurs proches pour mener leur cam- pagne et être en contact avec le monde virtuel qui ne cesse d’envahir le quoti- dien des citoyens. Le collage anarchique des affiches électorales sur les murs et dans les es- paces publics ainsi que l’accrochage des bannières, banderoles et les gigan- tesques portraits des têtes de listes sont toujours de mise. Solidement ancrée dans le tissu so- ciétal de Ghardaia, la solidarité cla- nique, tribale ou familiale constitue également un atout pour chaque candi- dat pour rallier, par des réseaux d’inté- rêt et de proximité, des électeurs pour décrocher des sièges à l’APN. Autre méthode classique dont l’effi- cacité n’échappe à personne, le porte- à-porte utilisé par les candidats avec le

ANNABA :

Ouverture mercredi prochain d'une conférence internationale sur la gestion hôtelière et touristique

internationale sur la gestion hôtelière et touristique concours de la gent féminine, afin d’en- tretenir un

concours de la gent féminine, afin d’en- tretenir un contact humain et chaleu- reux entre femmes avec des promesses en cas de victoire de prendre en charge leurs doléances.

Pour gagner la sympathie des électeurs, les candidats promettent "monts et merveilles" Si les candidats affiliés à des partis po- litiques s’appuient dans leurs discours sur les programmes de leurs forma- tions politiques pour sensibiliser l’élec- torat, les discours développés par les can- didats indépendants se limitent à construire patiemment leurs images et à des promesses d’emploi pour les jeunes dans les sociétés opérant dans la wilaya, notamment dans les hydrocar- bures ou par la distribution de terre et d’aides financières. Une analyse du contenu des dis- cours politiques développés durant la

première semaine de la campagne élec- torale à Ghardaïa montre que l’ensem- ble des candidats ont accordé un intérêt particulier à l’amélioration de leurs moyens de communication avec l’élec- torat. Ils ont érigé en thèmes principaux de leur campagne les préoccupations de l’électorat tels que l’emploi, l’habitat, l’acquisition de terrains agricoles et de terres à bâtir et la santé. Tous les candidats de la wilaya de Ghardaïa ont choisi leurs thèmes de campagne en fonction des aspirations et attentes des citoyens, en essayant aussi de prendre en compte les spécificités de chaque localité. La plupart d’entre eux ont souligné dans leur discours la nécessité de dépas- ser les querelles et autres conflits entre les habitants de la wilaya, appelant à l’unité nationale et à la préservation de l’intégrité territoriale du pays.

Une conférence interna- tionale sur la gestion hôte- lière et touristique sera orga- nisée les 26 et 27 prochains à Annaba, a-t-on appris mer- credi du directeur de la cul- ture M. Noureddine Bouna- faï. Organisée par l'agence de communication'' Past com '' en coordination avec

MASCARA :

Plus de 2.000 logements sociaux locatifs seront distribués à la fin du semestre en cours

la direction du tourisme, de l'artisanat et l'aménagement du territoire, dans le cadre des orientations visant à ac- compagner la relance et le développement du tourisme, cette conférence attend la participation de près de 300 professionnels du secteur représentants d'entreprises hôtelières et d'agences de

voyages, d'opérateurs écono- miques ou encore des groupes hôteliers internatio- naux, selon la même source. Plusieurs axes seront abor- dés au cours de ces deux jours de travaux, notam- ment ceux relatifs à l'attrac- tivité touristique des terri- toires, la gestion des agences de voyages, des infrastruc-

tures touristiques, des en- seignes ou encore du tou- risme patrimonial et cultu- rel, selon la même source. Cette conférence traitera également d'autres volets relatifs au tourisme et aux nouvelles technologies, ou encore des zones d'exten- sion touristique et leur rôle dans le développement.

sion touristique et leur rôle dans le développement. Quelque 2.035 logements sociaux de type locatif seront

Quelque 2.035 logements sociaux de type locatif seront distribués à la fin du semestre en cours à travers plusieurs communes de la wilaya de Mascara, a-t-on appris jeudi du direc- teur local du logement. La liste des bénéficiaires de ces lo- gements est en cours d'élaboration au niveau de 10 communes, dont 910 unités à Mohammadia et 460 unités, au chef lieu de la wilaya, a indiqué M. Guellil Abdelmadjid, dans une décla- ration à l'APS. Le même responsable a expliqué que la plupart de ces logements avaient été réceptionnés et qu'il ne restait à entreprendre que les travaux de peinture, d'installation de la boi-

serie (portes et fenêtres) et la partie des aménagements extérieurs, pour les distribuer aux bénéficiaires. Par ailleurs, il est prévu, pour le début du deuxième semestre de l'an- née en cours, la distribution de 1.000 logements sociaux à Mascara. Un programme réalisé dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire (RHP), dont une partie sera reconver- tie en programme d'habitat social, a- t-on appris de même source. Pour rappel, la wilaya de Mascara a attribué 3.000 logements sociaux locatifs de- puis début 2017, un chiffre qui va augmenter pour atteindre à la fin de l'année 10.000 unités, a-t-on re- levé.

Dimanche 23 avril 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

TISSEMSILT

Coup d'envoi de la caravane de clino-mobiles pour le dépistage du cancer du sein

La caravane "Espoir" médicale itinérante de dépistage précoce du cancer du sein s'est ébranlée hier, de Tissemsilt pour sillonner différentes régions de la wilaya, a-t-on constaté, encadrée par des médecins spécialistes du centre anti- cancer Pierre et Marie Curie d'Alger.

Abed Meghit

Le wali de Tissemsilt, Abdelkader Benmessaoud a donné le coup d'envoi de la caravane de clino-mobiles pour le dé- pistage du cancer du sein devant sillon- ner plusieurs régions de la wilaya de Tissemsilt. A cette occasion, M. Abdelka- der Benmessaoud a salué les efforts consentis par l'association "El-Amel", initiatrice de cette opération notam- ment en matière de sensibilisation et de dépistage précoce du cancer du sein en faveur des régions enclavées, à travers cette caravane qui sillonnera plusieurs régions du pays. Le wali de Tissemsilt a souligné que le dépistage précoce du cancer du sein "n'est plus un tabou pour la société algé- rienne", rappelant les moyens mis en place par l'Etat pour la prise en charge de cette maladie. Il a également insisté sur l'importance de la sensibilisation et le dépistage précoce des différents types de cancer, rappelant les unités mises en service ces dernières années à travers les différentes régions du pays. L'opération pilote du dépistage du cancer du sein par mammobile, unité mobile dotée des équipements néces- saires (appareils de mammographie et d'échographie), initiative de l'association El-Amel du CPMC, en collaboration avec le ministère de la Santé, relancée à par- tir de Tissemsilt, a, en effet, connu un en- gouement certain. Visiblement, de plus en plus conscientes du risque qui plane sur leur santé, même souvent en l'absence du

qui plane sur leur santé, même souvent en l'absence du moindre symptôme, les femmes, âgées de

moindre symptôme, les femmes, âgées de 40 ans, portent, désormais, beau- coup d'intérêt à cette opération. "J'ai ap- pris la venue de cette caravane de dépis- tage via la radio locale, après quoi, je ne me suis pas posé de questions pour ve- nir passer cet examen mammographie auquel je pensais depuis plusieurs mois", nous confie une cinquantenaire de la commune de Tissemsilt, ceci quand bien même elle ne soupçonne aucun symptôme palpable. L'objectif étant de dépister un maxi- mum possible de femmes en vue d'endi- guer cette maladie qui range tout un pan de la société. L'intérêt du dépistage pré- coce, explique le Pr Benachenhou Nabil, chirurgien-sénologue , est de pouvoir soi- gner un cancer plus facilement et de li- miter les séquelles liées à certains trai-

tements, et par conséquent, réduire considérablement les dépenses induites par les traitements très onéreux de cette pathologie, Le spécialiste rappel qu'une mammographie est nécessaire à la femme à partir de l'âge de 40 ans. Le can- cer du sein, faut-il le rappeler, est le cancer le plus fréquent chez la femme. En Algérie, et selon les statistiques four- nies par le ministère de la Santé, 11 000 nouveaux cas en moyenne sont enregis- trés par an. Cette caravane de sensibilisation, ani- mée par des médecins spécialistes en sé- nologie et radiologie oncologie du CPMC, a déjà sillonné plusieurs wilayas d'Algé- rie à savoir El Oued, El Meghair, Ghar- daïa, Bechar, etc., en ayant un seul et unique but, sensibiliser la population.

3 E SALON "EXPO-VISION" À ORAN

Des opérateurs plaident pour la suppression de la franchise douanière dont bénéficient les verres optiques

Des producteurs natio- naux de verre optique oph- talmique ont plaidé, en marge du 3e salon "Expo- Vision" à Oran, pour la sup- pression de la franchise douanière, dont bénéficient ces produits, pour permet- tre à leur industrie nais- sante de trouver sa place. Interrogés en marge d’une conférence intitulée "Carte Chiffa et prestations op- tiques", ces producteurs ont estimé la franchise des droits de douanes sur ce genre de produits, notam- ment dans le cadre des conventions de la Zone arabe de libre échange (Zale), préjudiciable pour la

jeune industrie nationale. Il s’agit d’une industrie nais- sante. La franchise des droits de douanes pour les verres qu i proviennent des pays arabes et des pays eu- ropéens nous met face à une concurrence à laquelle il nous est difficile d’af- fronter, a souligné M. De- nouni, directeur de l’en- treprise Sinal, productrice de verre. Implantée à la zone in- dustrielle de Hassi Amer (Oran), cette entreprise qui emploie 194 salariés, fonc- tionne à 10% de ses capaci- tés. Le marché étant inondé de produits d’im- portation, souligne cet in-

dustriel, estimant que le verre algérien est d’une bonne qualité, répondant aux normes internatio- nales. Ce constat partagé par M.Ghali Benkhadra, di- recteur de l’entreprise Red Lens, implantée à Mostaga- nem, qui estime que les 10 producteurs de verres op- tiques ophtalmiques exis- tants sur le territoire natio- nal, fonctionnent en-deca de leurs capacités. Son entreprise qui peut fabriquer jusqu’à 1.600 verres par jour, ne produit que 60 à 80 verres par jours, le marché n’étant pas favorable à la commer- cialisation de ses produits,

fabriqués selon les normes européennes, affirme-t-il. Les fabricants de verres, présents à la conférence, ont toutefois salué l’initia- tive du ministère du tra- vail, qui a récemment pris des mesures pour encoura- ger la consommation du verre algérien, en signant des conventions avec des opticiens avec la CNAS en ce qui concerne la prise en charge des enfants dont les parents ont un revenu men- suel de moins de 40.000 DA. Pour cette catégorie, la Caisse rembourse seule- ment les verres produits par des entreprises de droit algérien.

ACCIDENTS DE LA CIRCULATION:

9 morts et 84 blessés en 48 heures

Neuf (9) personnes ont été tuées et 84 autres blessées dans 16 accidents de la circulation survenus au cours des der- nières 48 heures dans plusieurs wi- layas du pays, indiquent les services de la Protection civile dans un communi- qué rendu public hier. La wilaya de Mostaganem déplore le

bilan le plus lourd avec le décès de 2 per- sonnes, suite à une collision entre un vé- hicule léger et un camion, survenue dans la commune de Sidi Lakhdar. Par ailleurs, les plongeurs de la Pro- tection civile sont intervenus pour le re- pêchage de 4 adolescents noyés dans des

la wilaya de

réserves d’eau (2 dans

Saïda, 1 autre dans wilaya de Tizi Ouzou, et un enfant dans la wilaya de Tiaret). Le corps sans vie d’un adolescent, porté disparu en mer depuis le 16 avril, au niveau de la promenade des Sa- blettes, à d'Alger, a également été re- trouvé et transporté vers la morgue d’El Alia

SELON UN COMMUNIQUÉ DE LA DGSN

Saisie de 15462 unités de boissons alcoolisées dans plusieurs wilayas du pays

Les services de la Sûreté nationale ont saisi, au cours des deux derniers jours dans des opérations au niveau de plusieurs wilayas du pays, 15462 uni- tés de boissons alcoolisées, des armes blanches

outre l'arrestation de 11 individus, a indiqué ven- dredi un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). "Dans le cadre d'un plan sécuritaire mis en place par les services de

la DGSN, les services de la Sûreté nationale des wi-

layas de Khenchela, Oum El-Bouaghi, Mascara, Ouargla, Mostaganem, Souk Ahras ont saisi 15462 unités de boissons alcoolisées, des armes blanches, une montant de 2800 DA, outre l'arrestation de 11 individus", précise le communiqué. Par ailleurs, dans des opérations distinctes à Constantine et Bouira, les services de la SN ont saisi 3070 com- primés psychotropes et ont procédé à l'arrestation de 8 individus .

SAÏDA

Les corps de deux jeunes noyés repêchés d’un bassin d’eau

Les éléments de la Protection civile de Saida ont repêché, vendredi, les corps de deux noyés dans un bassin d’eau, dans la commune de Ain Skhouna, a-t-on appris auprès des services de la protection civile. Les deux victimes, âgées de 16 et 17 ans, origi- naires d’Aïn Dheb, dans la wilaya de Tiaret, se bai- gnaient dans le bassin d’eau d’un jardin d’une pro- fondeur de 1,50 mètre, avant de se noyer. Les éléments de la Protection civile sont inter- venus pour retirer les corps sans vie des deux ado- lescents. Leurs dépouilles ont été déposées à la morgue de l’hôpital Ahmed-Medeghri de Saida. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet accident.

ALGER :

Saisie de 357 g de cannabis, 1227 capsules de psychotropes et de sommes d’argent

Une quantité de cannabis et de psychotropes ainsi que des sommes d’argent, un véhicule et des armes blanches ont été saisis, la semaine der- nière, a indiqué vendredi, dans un communiqué, la cellule de communication et des relations pu- bliques de la Sûreté de la wilaya d'Alger (SWA). La SWA à traité ces affaires dans le cadre de la

lutte contre les fléaux sociaux à travers les cir- conscriptions administratives d'Alger et saisi 357

g de cannabis, 1227 capsules de psychotropes, 40

millions de centimes et 100 euros ainsi qu’un vé- hicule particulier transportant de la marchandise et un ensemble d'armes blanches, a précisé le communiqué, La même source a fait état de l'arresation de 18 individus suspectés d'être impliqués dans des af- faires de trafic de drogue, de vols qualifiés avec l'utilisation de véhicule à moteur durant la nuit. Selon la même cellule, l'affaire avait débuté après avoir reçu des informations de la part de citoyens ou après des opérations de contrôle. Les suspects ont été présentés devant le pro- cureur de la République et placés en détention provisoire.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Dimanche 23 avril2017

JOURNÉE DE LA TERRE :

L'ONU rappelle l'importance de la sensibilisation aux changements climatiques

de la sensibilisation aux changements climatiques Un dialogue interactif de l'Assemblée générale des

Un dialogue interactif de l'Assemblée générale des Na- tions unies consacré à l'harmo- nie avec la nature a été orga- nisé vendredi au siège de l'ONU, à l'occasion de la Jour- née internationale de la Terre nourricière, célébrée chaque année le 22 avril, Cette année, le thème de la journée est "L'environnement et l'éduca- tion aux changements clima- tiques", a signalé l'ONU dans un communiqué de presse. Elément essentiel du pro- grès, l'éducation aux change- ments climatiques et à l'envi- ronnement permet de déve- lopper une conscience ci- toyenne, qui demandera des lé- gislations et des politiques en faveur du climat, qui elles- mêmes favoriseront des tech- nologies et des emplois verts, a indiqué le communiqué. Lors de cette réunion, le vice-président de l'Assemblée générale et représentant per- manent de la Belgique auprès

des Nations Unies, Marc Pec- steen, a rappelé que le dia- logue a pour objectif d'encou- rager les citoyens et les socié- tés à repenser voire à redé- couvrir les rapports qu'ils en- tretiennent avec le monde na- turel et de mieux asseoir, les fondements éthiques de la re- lation entre l'humanité et la terre dans le contexte du déve- loppement durable. Rappellant l'interdépen- dance qui existe entre l'être humain, les autres espèces vi- vantes et la planète sur la- quelle vit l'humanité, l'ONU espère que la journée est l'oc- casion de sensibiliser le public aux défis auxquels est confron- tée notre planète, ainsi que l'ensemble des vies et systèmes qui s'en nourrissent. En 2009, l'Assemblée géné- rale des Nations Unies a décidé de désigner le 22 avril "Journée internationale de la Terre nourricière".

MIGRATION:

Plus de 150 enfants ont péri en traversant la Méditerranée depuis janvier

ont péri en traversant la Méditerranée depuis janvier Plus de 150 en- fants sont morts noyés

Plus de 150 en- fants sont morts noyés en tentant la traversée clandestine de la Méditerranée vers l’Italie depuis le début de 2017, a indi- qué vendredi l’Uni- cef. Le chiffre réel des décès est «presque certaine- ment plus élevé» puisque la majorité des enfants qui tra- versent la Méditer- ranée ne sont pas ac- compagnés, et «donc

pas comptés», ajoute le Fonds onusien pour l’enfance dans un communiqué. Depuis le début de l’année, près de 37.000 réfugiés et mi- grants, dont 13 pc d’enfants, ont atteint l’Italie, en augmenta- tion de 42 pc par rap- port à la même pé- riode de 2016, selon le Fonds. Quelque 849 personnes ont été «perdues» dans la mer depuis jan-

vier, ajoute l’Unicef. «Cette situation sou- ligne que quand les voies sûres et légales de la migration sont coupées, les enfants et les familles déses- pérés feront leur pos- sible pour fuir les conflits, la pauvreté et la dépravation», a averti le Coordonna- teur spécial de l’Uni- cef pour la crise des réfugiés et des mi- grants en Europe, Afshan Khan.

SELON LE HCR

Le nombre de morts dépasse le millier en Méditerranée centrale

Le nombre de migrants morts depuis janvier en Médi- terranée en tentant la traversée vers l'Italie dépasse le millier après un nouveau drame sur- venu la semaine dernière , se- lon le HCR. Quelque 8.500 mi- grants ont été secourus la se- maine dernière mais, selon des survivants, une centaine d'au- tres aurait perdu la vie, a indi- qué le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfu- giés (HCR). «Cette ultime tragé- die porte à 1.073 le nombre de morts ou disparus en Méditer- ranée centrale depuis le début de l'année», a affirmé un porte- parole du HCR, Federico Fossi, cité par l'AFP. L'an dernier à la même pé- riode, 853 personnes avaient trouvé la mort ou ont été portées disparues en tentant la traver- sée de la Méditerranée à bord d'embarcations de fortune le plus souvent surchargées. Au to- tal, plus de 5.000 personnes sont mortes ou disparues en 2016, selon le dernier décompte de l'Organisation internatio- nale pour les migrations (OIM). Le beau temps a favorisé les départs pendant le week-end dernier et 73 opérations de sau- vetage ont été nécessaires pour venir en aide à quelque 8.500 personnes. Un remorqueur italien, l'Asso 29, a débarqué mardi 1.170 d'entre eux à Vibo Valen- tia, en Calabre (sud), des fa- milles venues de Syrie, Ban- gladesh et de plusieurs pays d'Afrique subsaharienne. «Certains de ceux arrivés à Vibo Valentia nous ont raconté qu'une centaine de personnes avaient perdu la vie pendant la traversée», a déclaré ce porte- parole, soulignant que souvent dans ce genre de situations, il était «difficile d'avoir des détails précis sur ce qui s'est produit». Depuis le début de l'année, quelque 36.700 personnes ont débarqué sur les côtes ita- liennes après avoir été secou- rues en mer, selon le dernier dé- compte de l'Organisation in- ternationale pour les migra- tions (OIM), soit une hausse de près de 45% par rapport à l'an dernier. Selon l'Unicef, quelque 150 enfants font partie des morts ou des disparus en Méditerranée, un chiffre probablement en dessous de la vérité, beaucoup de mineurs voyageant seuls sans que leur mort ne soit rap- portée. L'Italie s'est efforcée récem- ment de fermer la route de la Méditerranée centrale en si- gnant un accord de coopération avec le gouvernement d'union nationale basé à Tripoli, mais sa mise en oeuvre a été suspendue par un tribunal de la capitale li- byenne. Le ministre italien de l'Inté- rieur Marco Minniti a promis vendredi de mettre une dizaine de bateaux à disposition des garde-côtes libyens pour faire de ces derniers «l'unité la plus puissante d'Afrique du Nord». APS

AFRIQUE DU SUD

20 écoliers tués dans un accident de bus

AFRIQUE DU SUD 20 écoliers tués dans un accident de bus Vingt écoliers ont été tués

Vingt écoliers ont été tués vendredi dans un accident de bus qui s'est produit près de Pretoria, ont indiqué les ser-

toria. «Lorsque le feu a été éteint, rien n'a pu être fait pour les enfants et ils ont été décla- rés morts sur le lieu de l'acci- dent», indique un communiqué

d'ER24.

D'autres enfants, blessés,

ont été sortis du véhicule en feu par des témoins. «Ils ont été soignés sur place avant d'être transportés dans plusieurs hô- pitaux de la zone», affirme

ER24.

Les causes exactes de l'acci- dent n'étaient pas encore connues.

vices de secours sud-africains. «Il est confirmé que 20 élèves d'école primaire ont été tués»,

a expliqué Russel Meiring,

porte-parole du service privé de secours «ER24», cité par l'AFP. Les secours ont précisé que l'accident avait impliqué un minibus et un camion sur une route départementale entre les villes de Verena et Bronkhors- pruit, à 70 km au nord de Pre-

NIGER

Accord entre gouvernement et étudiants sur la crise universitaire

entre gouvernement et étudiants sur la crise universitaire Un accord a été trouvé ven- dredi entre

Un accord a été trouvé ven- dredi entre le gouvernement du

Niger et le syndicat des étudiants visant à mettre un terme à la crise universitaire qui dure depuis près de quinze jours, selon l'accord lu en soirée sur «Tal TV», deuxième chaîne de télévision publique. «Tous (nos) préalables ont été

l'Union des scolaires

nigériens (le syndicat USN, NDLR) décide (par conséquent) de lever

son mot d'ordre de suspension (il- limitée) des activités académiques à partir du mardi 25 avril 2017», se- lon le texte. «Une Commission indépen- dante de treize membres est créée. Elle a pour mission de faire la lumière sur les événements du 10 avril 2017», dont la mort d'un étu- diant, a précisé Ousseïni Sambo,

le patron de l'USN qui a lu le texte. La création d'une Commis-

sion indépendante d'enquête était

le dernier des trois «préalables»

posés par les étudiants avant toute

satisfaits (

)

reprise des cours. Cette Commission est notam- ment composée de représentants

du gouvernement et de l'USN avec «cinq membres chacun». Ses membres «prêteront serment sur le livre saint de leur confession dès la semaine prochaine». «Le gouvernement s'engage» à apurer dès «demain samedi» les arriérés» de bourses et des alloca- tions et à «prendre en charge tous étudiants blessés». Il «s'engage» également à relan- cer «les chantiers» de construction de salles de cours «en arrêt» et à doter les universités en bus «dès que les moyens le permettent». Le gouvernement avait déjà satisfait les deux premiers préala- bles des étudiants, la libération de quatre responsables des étudiants incarcérés et le départ du minis- tre de l'Enseignement supérieur Mohamed Ben Omar, remplacé le 19 avril.

Les étudiants ont lancé le 10 avril un important mouvement de protestation qui a conduit à des af-

frontements avec les forces de l'ordre et la fermeture pendant plusieurs jours du campus. Un étudiant est décédé dans des conditions restant à déterminer.

Dimanche 23 avril2017

SANTÉ

DK NEWS 11

JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME

L’Algérie en passe d'obtenir la certification OMS 2018 de l'élimination du paludisme

La sous-directrice de la lutte contre les maladies prévalentes et l’alerte sanitaire au ministère de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, Samia Hammadi, a affirmé jeudi à Alger la disponibilité des autorités publiques à éradiquer le paludisme et à prendre les mesures nécessaires pour obtenir la certification de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans une déclaration à l’APS

la veille de la Journée mondiale

de lutte contre le paludisme , cé-

lébrée le 25 avril, Mme Hammadi

a indiqué que l’Algérie était éli-

gible à la certification de làélimi- nation de cette maladie dans la région africaine de l’OMS, rele- vant que plus de 400 cas ont été enregistrés de 2012 à 2016, résul- tant du déplacement des per- sonnes et de làinstabilité qui prévaut dans certains pays voi- sins au sud du pays. Après avoir obtenu la certifi- cation de l’élimination de la po- liomyélite dans la région afri- caine de làOMS en 2016, l’Algérie s’apprête actuellement à obtenir cette certification pour le palu- disme et a pris les mesures né- cessaires pour se faire, en tra- çant un programme national de lutte contre cette maladie (2016- 2018) et à travers la préparation d’un dossier spécial qui sera soumis, l’année prochaine, à la- dite organisation, ajoute la même responsable. "Les autorités publiques ont fait de la lutte contre cette mala- die une priorité depuis les an- nées 2000 dans le cadre des ob- jectifs du millénaire de l’ONU (2000-2015), s’engageant à éra- diquer tous les cas locaux, à tra- vers la lutte contre les facteurs déclencheurs du paludisme, no- tamment le moustique principal vecteur de la maladie, une action

à

CHINE

Un nouveau

cas humain

de H7N9

signalé dans

une province

du nord-est

du pays

Un nouveau cas humain infecté par la grippe H7N9 a été signalé dans la province chinoise du Liaoning dans le nord-est du pays, ont annoncé les autorités sanitaires locales. La patiente, âgée de 61 ans, se trouve dans un état cri- tique, selon l'agence Chine- Nouvelle. Elle est soignée dans un hôpital provincial, selon la commission locale de la santé et de la planification fami- liale. Cette année, la province

a rapporté quatre cas humains

de H7N9. Le virus H7N9 est une souche de la grippe aviaire dont le premier cas humain a été rapporté en mars 2013 en Chine. L'hiver et le printemps sont les saisons les plus pro- pices à l'émergence de cette maladie. Aucune preuve n'a montré que le virus H7N9 était transmissible d'une per- sonne à l'autre.

était transmissible d'une per- sonne à l'autre. à laquelle concourent plusieurs secteurs", a rappelé

à laquelle concourent plusieurs secteurs", a rappelé Mme Ham- madi, notant que les autorités compétentes veillaient à làappli- cation de la stratégie tracée par l’Assemblée générale de l’OMS en mai 2015 pour accélérer le rythme dàélimination de cette maladie dans les régions les plus exposées à l’horizon 2030. Le ministère a choisi la wilaya de Tamanrasset pour cé- lébrer la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, à tra- vers l’organisation d’une jour- née d’études consacrée à la pré- sentation dàune enquête dans ce domaine et làannonce de làins- tallation de la commission natio- nale chargée du suivi du dossier dàobtention de la certification

ARGENTINE

Une Argentine accouche dans le coma et reprend conscience 5 mois plus tard

onusienne et des modalités d’application des mesures prises pour prendre en charge et lutter contre les cas importés, a-t-elle précisé, ajoutant que cinq wi- layas sont plus exposées à ces cas, notamment frontalières. Le paludisme était et de- meure l’un des principaux défis auxquels l’OMS fait face vu que plus de 3 milliards de personnes environ, soit près de la moitié de la population mondiale sont ex- posées au risque de contracter le paludisme et l’Afrique subsaha- rienne supporte une part impor- tante de la charge mondiale du paludisme, soit en 2015, 88% des cas de paludisme et 90% des dé- cès dus à cette maladie (438 000 cas).

Santino, est né par cé-

Santino, est né par cé-

Bannan. La semaine der- nière, sa soeur lui a

présentél'enfant.Ame-

lia pensait que c'était sonneveu.Sesproches lui ont dit que c'était

son fils et elle a com- mencé à se souvenir. Elle s'exprimait au dé- but de manière confuse, et peu à peu elle est parvenue à se

gienquil'asuivie,Mar-

Une policière ar- gentine de 34 ans avait

accouchéfin2016alors

sarienne quelques heures avant Noël, en

faire comprendre, se- lon le frère.

qu'elle était dans le coma après un acci- dent de voiture. Son fils a survécu, la mère est sortie du coma et a pu le serrer dans ses bras. Le 1er novem-

parfaitesanté.Pendant les premiers mois de 2017, a raconté le frère d'Amelia Bannan, Ce- sar, «elle bougeait par- fois,donnaitdessignes de réveil. Jeudi der-

«Les médecins di- sent qu'Amelia défie la science, que son cas est un véritable mira- cle», confie Cesar Ban- nan, également poli- cier. «Amelia est jeune,

bre, la policière en-

nier, nous étions dans

et malgré le grave trau-

ceinte de six mois a eu accident alors qu'elle circulait dans une voi- ture de service avec des

sa chambre, à la cli- nique, et nous avons entendu un +oui+. Nous nous sommes

matisme crânien, elle nous surprend», a dé- claré le neurochirur-

collègues, dont le père de l'enfant, également policier, indemne. Hospitalisée dans la ville de Posadas, pro- vince de Misiones, dans le nord-est de l'Argen- tine, la grossesse a suivi son cours et l'enfant,

approchés d'elle. Ca a été un moment très émouvant». La soeur d'Amelia Bannan, Norma, «s'est occupée de Santino. Et tous les jours à 18h00, elle apportait le bébé à Amelia», relate Cesar

celo Ferreira. L'accident remonte à cinq mois, fait-il re- marquer, «elle a en- core beaucoup à don- ner, il faut lui donner le temps, être patient. Elle continue de nous surprendre».

SELON L’OMS 325 millions de personnes touchées par l'hépatite Quelque 325 millions de per- sonnes
SELON L’OMS
325 millions
de personnes touchées
par l'hépatite
Quelque 325 millions de per-
sonnes dans le monde vivent
avec une infection chronique
d'hépatite B ou C, et très peu le sa-
vent, selon des chiffres publiés
vendrediparl'OMS(organisation
mondiale de la santé (OMS).
Selon l'OMS, qui réclame un
planglobalpourluttercontreces
maladies virales, «la majorité de
cette population n'est pas testée
et n'a pas accès aux traitement»,
et par conséquent, «des millions
de gens» risquent de développer
une maladie chronique du foie
ou un cancer et d'en mourir. Le
virus de l'hépatite tue environ 1,34
million de personnes par an,
«un nombre comparable aux
décès dus à la tuberculose et au
Sida».
«Cependant, la mortalité due
à l'hépatite est en augmentation
(+22% entre 2000 et 2014), alors
que celle due à la tuberculose ou
au Sida baisse», a relevé le Dr
Gottfried Hirnschall, directeur du
programme contre l'hépatite à
l'OMS.L'hépatiteestunemaladie
silencieusequipeutentraînerdes
affections graves comme la cir-
rhose ou le cancer du foie.
Seuls 9% des malades de l'hé-
patiteBsaventqu'ilsontcontracté
l'infection, selon l'OMS et concer-
nant l'hépatite C, 20% des ma-
lades connaissent leur affection.
Selon le Dr Yvan Hutin, un spé-
cialiste de la maladie auprès de
l'OMS, le taux de traitement de la
maladie est très faible. «Seules 8%
des malades (ou 1,7 million de
tite C, qui se contracte par le
sang ou les fluides corporels, est
surtout présente dans les pays
orientaux (15 millions de cas), en
Europe (14 millions), en Afrique
(11 millions) et en Asie du sud-est
(10millions).L'OMSapourobjec-
tif de tester 90% de la population
et de traiter 80% des malades d'ici
2030. «Des tests rapides existent
déjà, ils coûtent moins d'un dol-
lar», a relevé le Dr Hirnschall,
pour qui il s'agit essentiellement
d'une question de sensibilisa-
tion des autorités de santé. La
journée mondiale contre l'hépa-
tite sera célébrée le 28 juillet et
aura pour mot d'ordre «éliminer
l'hépatite». Par ailleurs, un som-
metmondialcontrel'hépatite,or-
ganisée conjointement l'OMS,
le Brésil et l'Alliance mondiale
contre l'hépatite aura lieu du 1er
au 3 novembre prochain à Sao
Paulo au Brésil.
L'OMS souligne le besoin
urgent d'une riposte
mondiale à l'hépatite
L'Organisation mondiale de la
Santé (OMS) a souligné l'impor-
tance de lancer une riposte mon-
personnes)quisaventqu'ilssouf-
frent de l'hépatite B reçoivent
un traitement», a-t-il déclaré au
cours d'une conférence de presse.
Ce taux tombe à 7% (ou 1,1 million
de personnes) pour les malades
de l'hépatite C.
En 2015, quelque 1,75 million
de personnes ont été infectées par
le virus de l'hépatite C (HCV), fai-
sant grimper à 71 millions le
nombre de personnes vivant
avec le HCV. Par ailleurs, l'OMS
estime que 257 millions de per-
sonnes vivent avec le virus de l'hé-
patite B (HBV).
Des vaccins existent contre
l'hépatite B, ainsi que des traite-
ments qu'il faut prendre à vie
quand l'infection est déclarée.
Concernant l'hépatite C, l'OMS
indique qu'il n'y a pas de vaccins,
mais que l'on peut en guérir en
2 ou 3 mois grâce à un traitement,
dont le prix a beaucoup baissé et
qui tourne autour de 200 dollars
par malade. L'hépatite B se trans-
met surtout de la mère à l'enfant,
et est notamment présente dans
l'Asie de l'est et du sud-est ainsi
qu'en Australie, où 115 millions de
cas sont signalés.
La 2ème grande région tou-
chée par l'hépatite B et l'Afrique,
avec 60 millions de cas. L'hépa-
diale contre l'hépatite, à la veille
de la Semaine mondiale de la vac-
cination du 24 au 30 avril.
Le nouveau «Rapport mon-
dial de l'OMS sur l'hépatite pour
2017», publié vendredi, révèle
qu'environ 325 millions de per-
sonnes vivent avec une infec-
tion chronique par le virus de
l'hépatite B (VHB) ou de l'hépa-
tite C (VHC). «On reconnaît dés-
ormaisquel'hépatiteviralerepré-
sente un défi sanitaire maje r né-
cessitant d'agir d'urgence», a dé-
claré la directrice générale de
l'OMS, Margaret Chan, citée par
un communiqué.
L'hépatite virale a provoqué
1,34 million de décès en 2015. Le
rapport indique que, dans leur
grande majorité, ces gens n'ont
pas accès aux dépistages et aux
traitements qui pourraient leur
sauver la vie, tandis qu'un test de
diagnostic de l'hépatite coûte
moins de 1 dollar. Par consé-
quent, des millions de personnes
sont confrontées au risque d'évo-
lution lente vers une maladie
chronique du foie, le cancer et la
mort. «Il existe des vaccins et
des médicaments pour la com-
battre et l'OMS s'est engagée à
veiller à ce que ces outils couvrent
tous ceux qui en ont besoin», a
souligné Margaret Chan. La
«Stratégie mondiale du secteur de
la santé contre l'hépatite virale»,
élaborée par l'OMS, vise à dé-
pister 90% et à traiter 80% des
personnes ayant le VHB et le
VHC d'ici 2030, a fait savoir
l'agence onusienne. APS

12 DK NEWS

SAN

Dimanche 2

CANCER DE LA LANGUE

Qu’est-ce que c’est ?

Le cancer de la langue touche 15 000 personnes environ chaque année, dont 90% d’hommes. Ce cancer dont le chanteur Michel Delpech est atteint, nécessite une opération lourde et de longs mois de rééducation.

Si on connaît bien le cancer de la gorge, le cancer de la langue est un peu plus méconnu. Pourtant, il touche envi- ron 2000 personnes chaque année en France, dont 90% d’hommes (d’une moyenne d’âge de 55 ans). Comme pour les autres cancers oro-pha- ryngés (cancer de la gorge, cancer du la- rynx…) l’alcool mais sur- tout le tabac et le cannabis sont les princi- paux responsables des cancers de la langue. Mais une recrudescence récente de ce type de cancers a poussé les mé- decins américains à chercher d’autres fac- teurs de risque et c’est ainsi qu’ils ont décou- vert que le papillomavi- rus humain (HPV), responsable du cancer du col, était également à l’origine de cancers de la gorge et de la bouche, transmis lors de rela-

tions oro-génitales «chez des sujets devenus sexuellement actifs très jeunes et ayant eu de multiples
tions oro-génitales
«chez des sujets devenus
sexuellement actifs très
jeunes et ayant eu de
multiples partenaires».
Une longue
rééducation
La langue est compo-
sée de deux parties : la
première est fixée à la
partie inférieure de la
bouche et au niveau du
pharynx ; la deuxième
partie est la «langue mo-
bile» : celle que vous uti-
lisez pour manger ou
pour parler. Le cancer
peut toucher l’une des
deux parties ou la tota-
lité de la langue.
Comme le chanteur
Michel Delpech vient
d’en témoigner, ce can-
cer est une véritable
épreuve. Outre la radio-
thérapie et la chimiothé-
rapie, soigner ce cancer
nécessite une opération
chirurgicale lourde : il
faut enlever la tumeur
puis reconstruire une
langue. Mais cette opé-
ration n’est que le début
d’un long processus de
guérison car le patient
doit ensuite travailler de
longs mois avec un kiné-
sithérapeute et avec un
ortophoniste pour réap-
prendre à déglutir et à
parler.
Quels sont les
symptômes
Le cancer de la langue
est peu douloureux au
début de son évolution ;
c’est pourquoi il est sou-
vent diagnostiqué tardi-
vement. Au tout début, le
patient ressent une gêne
à la mastication ou pour
prononcer certains
mots. Le diagnostic est
posé plus tard,
lorsqu’apparaît une dou-
leur au niveau de
l’oreille située du côté
que la tumeur ou une
adénopathie (c’est-à-
dire un ganglion qui
s’enflamme) sous le
menton ou dans le cou.

Une longue rééducation

Comme le révèle le magazine Closer, le mari de Céline Dion s'est fait retirer une partie de la langue pour venir à bout de son cancer. Une opération qui s'avère souvent délicate car il faut ensuite réapprendre à parler et à déglutir. René Angelil, le mari de Céline Dion , tout comme Michel Delpech, quelques mois avant lui se sont fait retirer une partie de la langue pour tenter de vaincre leur cancer. Comme rapporté sur le site closermag.fr, Céline Dion a affirmé que l'opération avait été un succès et que René Angelil vient de démarrer la longue et complexe phase de rééducation qui suit ce type d'opération. Une opération lourde, subie par environ 15 000 personnes environ chaque année, dont 90% d'hommes. Avec environ 15 000 à 20 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année en France, le cancer de la langue est considéré comme un cancer fréquent. Neuf fois sur 10, il touche des hommes, de plus de 40 ans (avec un pic entre 55 et 66 ans), gros fumeurs et grands buveurs d'alcool (l'association tabac/alcool multiplie les risques). Comme le cancer du larynx, le cancer de la langue peut également être

du larynx, le cancer de la langue peut également être provoqué par le papillomavirus humain (HPV),

provoqué par le papillomavirus humain (HPV), transmis lors de relations oro-génitales "chez des sujets devenus sexuellement actifs très jeunes et ayant eu de multiples partenaires". L'acteur Michaël Douglas a d'ailleurs été le premier à briser le tabou à ce sujet. Le cancer de la langue est peu douloureux au début de son évolution, c'est pourquoi il est souvent diagnostiqué tardivement. Lorsque le diagnostic est confirmé, commence une longue épreuve de soin. Outre la radiothérapie et la chimiothérapie, traitements commun avec les autres types de cancer, soigner ce cancer oro- pharyngé nécessite aussi une opération chirurgicale. L'importance de cette opération dépend de la quantité de tissu à enlever et du stade du cancer. Il faut en effet enlever la partie de la langue où se trouve la tumeur puis se lancer dans une opération de reconstruction. Mais cette opération n'est que le début d'un long processus de guérison car le patient doit ensuite travailler de longs mois avec un kinésithérapeute et avec un orthophoniste pour réapprendre à déglutir et à parler.

In topsanté.fr

avril 2017

Cancer de la gorge : le café peut vous protéger

On ne cesse de trouver de nouvelles protectrices au café ! On savait qu'il protégeait les femmes de l'AVC et du cancer de la peau. Une nouvelle étude montre que le café non dé- caféiné a un effet protec- teur pour notre gorge. Il y a quelques se- maines, une première étude américaine avait laissé entrevoir un lien entre la consommation ré- gulière de café (au moins 3 tasses par jour) et un moindre risque de cancer de la peau. Une nouvelle étude qui vient d’être pu- bliée dans l’« American Journal of Epidemiology », montre cette fois que la consommation de café ca- féiné réduit le risque de mortalité par cancer oro- pharyngé.

Cancer oro-pharyngé :

c'est quoi ? Les cancers oro-pha- ryngés sont des cancers qui peuvent toucher la gorge, l’amygdale, le voile

du palais ou l’arrière de la langue. Ce sont des tu- meurs qui sont directe-

ment liées

consommation de tabac et d’alcool (98% des per- sonnes atteinte de ce type de cancer sont de gros fu- meurs) et qui sont en nette progression. Réalisée dans le cadre de l’étude Cancer Preven- tion Study II, cette nou- velle étude a consisté à vérifier les liens entre les différents cancers de la gorge et la protection ap- portée par la consomma- tion de café caféiné, de café décaféiné ou de thé.

la

à

Anti cancer : consommer au moins 4 tasses de café par jour Cette étude a démarré en 1982 et a permis de sui- vre pendant 26 ans plus de 960 000 personnes (hommes et femmes) qui n’avaient pas de cancer au début de l’étude. Au fil des années, les chercheurs ont enregistré 868 décès par cancer oropharyngé. Et ils ont également constaté que le fait de boire chaque jour au moins 4 tasses de café caféiné réduisait de 49% le risque de décès par cancer oropharyngé par rapport à ceux qui consommaient peu ou pas de café. Rappelons aussi que le café a également des effets contre les pertes de mé- moire.

DK NEWS 13

8 gestes antistress à faire au bureau

Parce que ce n'est pas toujours apaisant que d'être bloquée entre sa chaise et son ordinateur, voici quelques gestes qui vont vous détendre en un rien de temps.

quelques gestes qui vont vous détendre en un rien de temps. Travaillez plus léger ! Le

Travaillez plus léger !

Le stress est partout, tout le temps. En voi- ture, dans les transports, le matin, le soir, au su- permarché, dans vos rêves, dans la préparation d'un rendez-vous, sur le trottoir d'en face, dans sa boîte mail, dans un portable qui sonne. Et au bureau. Bah oui, comme si le bureau pouvait y échapper. Du coup, Topsante.com arrive à votre rescousse et vous propose 8 gestes ultra simples à pratiquer chaque jour sur votre lieu de travail pour échapper aux angoisses que ce dernier peut générer. Histoire de ne plus être sous pression pour un mail, un coup de télé-

Etre zen, c'est un

état d'esprit. Si vous décidez de faire les choses calmement, sans être trop speed et trop sujette au stress, vous verrez qu'en un éclair, vos jour- nées s'agrémenteront de zénitude et bien-être. Alors suivez nos conseils et prenez la bonne résolution d'être tranquille au travail. Que ce soit des petits exercices physiques (la respira- tion, la détente des muscles…) ou bien de bons réflexes à avoir pour se détendre au travail, soyez attentive à toutes nos idées. Dès demain, prenez les choses en mains. Ne subissez pas du stress inutile. Au cours de frustrations quoti- diennes, il naît et cherche à vous piétiner. Soyez plus forte que lui. Et voilà que Topsante.com vous livre quelques armes… Après ça, vous voilà doter de plein de petits secrets afin de trouver le parfait équilibre. Prenez soin de vous et par- tez à la recherche des pensées positives. N'ou- bliez pas de vivre au présent.

phone, une urgence à gérer.

Respirez des huiles essentielles roll-on

Très pratique, voilà que ces roll-on se glis- sent facilement dans une poche. Un coup de stress ? Vous attrapez le roll-on antistress et vous vous déposez un peu d'huile essentielle au

creux de votre poignet. A respirer dès qu'un coup d'angoisse survient. Vous pouvez égale- ment en mettre sur les tempes.

Buvez un thé zen

Un petit réflexe «pause» à avoir : se faire du thé. Parce que le thé est plein de vertus et qu'en plus, s'il possède celle d'apaiser, pourquoi se priver ?

Faites travailler votre main gauche

La main droite est la main du stress…Petit réflexe pour grande droitière : faite travailler votre main non motrice. Fumez (ou pas…) de la main gauche, composez vos numéros de télé- phone ainsi… Vous lui redonnerez un rôle ges- tuel intelligent (comme c'est gentil de penser à elle). La multiplication des actions «main gauche» diminue progressivement le taux de stress que l'on impose au cerveau gauche et à la main droite motrice.

Pratiquez le clic magique

Fermez votre boîte mail Outlook (ou autre) et ouvrez-la seulement toutes les X heures. Parce qu'être sans cesse alertée d'un nouveau mail fait bondir. Vous n'arrivez plus à vous concentrer sur une tâche parce qu'on fait appel à vous (quand il ne faut pas). Il vaut donc mieux couper quelques temps afin de réaliser effica- cement ce que vous êtes en train de faire. Puis, quand vous le décidez : «Sésame ouvre-toi», hop, la boîte mail s'ouvre. Et n'oubliez pas de la refermer («Sésame ferme-toi»). On vous avait bien dit que c'était magique.

Respirez, tout simplement

On ne le dit jamais assez : il faut prendre le temps de respirer et de faire ça bien.

Bien droite sur votre chaise, inspirez en gon- flant votre ventre. Maintenez 5 secondes et concentrez-vous sur l'air qui circule dans votre corps. Puis relâchez en expirant par le nez. A reproduire 3 fois pour un état de zénitude ab- solue.

Comptez vos muscles

Oui, vous avez bien lu. Aujourd'hui, on compte ses muscles ! Le corps encaisse le stress, les muscles sont souvent contractés sans qu'on ne s'en rende bien compte. Alors désor- mais, c'est facile : passez en revue toutes les par- ties de votre corps de la tête aux pieds… : tête, mâchoires, nuque, épaules, bras, mains… Continuez… A chaque partie, stoppez-vous et détendez la partie concernée (assouplissez la tête, faites bouger votre nuque, remuez vos mains…). Et voilà que le stress est totalement chassé. OK, vous pouvez vous cacher un peu si vous ne vou- lez pas gigoter au milieu de l'open space…

Bâillez en grand

Bâiller éloigne le stress, la fatigue… Et per- met de se régénérer. Tel un chat, n'hésitez pas à vous étirer. Pour provoquer le bâillement, inspirer profondément. Et au moment d'expirer, écartez grand les mâchoires. Voilà c'est fait. Et tout le bureau avec vous, non ?

Surfez sur des sites 100% détente

Faites-vous un dossier de raccourcis dans votre navigateur avec des sites détentes (mais gardez-le pour vous)… Vos blogs préférés (drôles, si possible), des sites concernant vos passions (l'art contempo- rain, le cinéma

14 DK NEWS

AFRIQUE

Dimanche 23 avril 2017

MALI

Mesure de fermeté concernant les radios privées pour mettre fin au «désordre»

les radios privées pour mettre fin au «désordre» La Haute autorité de la communication (HAC) au

La Haute autorité de la communication (HAC) au Mali a pris une première mesure de fermeté concernant les radios privées du pays en raison du «désordre» constaté dans ce domaine, ont rapporté vendredi des médias locaux. Selon le président de la HAC, Fodié Touré, cité par des médias, «47 radios privées émet- tant sans aucune autorisation administrative, ont été listées sur l’ensemble du territoire national». Selon la même source, «elles ne bénéficie- ront pas du même traitement que les autres radios qui ont été créées sur la base d’un arrêté interministériel ou d’une autorisation provisoire». Les radios «qui sont dans ces deux cas et qui ne sont pas totalement en règle, vont être accompagnées afin qu’elles se mettent en conformité avec la réglementation». Mais, a averti le président de la HAC, «il n’en sera pas de même pour les radios privées émettant dans la plus totale illégalité», a indiqué Fodié Touré. «Pour ce qui concerne ces radios pirates», a-t-il ajouté, «elles ne doivent s’attendre à aucune mesure de clémence. Elles seront fer- mées. Nous ne cherchons à nuire à personne, nous voulons simplement mettre de l’ordre, pour l’intérêt du pays». «Qui justifie la mesure de fermeture prise par l’instance de régulation: Ces radios pirates sont à la base de beaucoup de nuisances (inter- férences avec les radios émettant légalement, trouble du système sécuritaire aéroportuaire, perturbation de la communication des ser- vices de sécurité etc», a-t-il souligné. Pour le président de la HAC, «une décision du même genre sera prise, dans les jours, pour assainir l’espace télévisuel» où, selon lui, «beaucoup de chaînes de télé (pirates) ont éga- lement été recensées».

LIBYE-ALGÉRIE

Messahel se félicite de la conviction des Libyens quant à la nécessité du dialogue pour le règlement de la crise

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union Africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, s'est felicité vendredi, au terme de sa tournée en Libye de « la conviction de toutes les parties libyennes quant à la nécessité du dialogue pour trouver une solution à la crise.

Lors d'une conférence de presse animée, vendredi à Tripoli, avec le vice-prési- dent du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale Ahmed Maitiq, au terme de sa tournée en Libye, il a indiqué que

RDC

Plus de 11.000 Congolais se réfugient en Angola pour fuir la violence

Congolais se réfugient en Angola pour fuir la violence «toutes les parties qu'il a rencontrées, que

«toutes les parties qu'il a rencontrées, que ce soit à Al-Bayda, Benghazi, Zentan, Mesrata ou Tripoli, ont affirmé être disposées au dialogue en vue de trouver des solutions urgentes à la crise». Il a indiqué avoir pré- senté, lors de cette tournée, l'expérience algérienne dans la réalisation de la paix et de la réconciliation natio- nale en tant qu'expérience à

suivre pour sortir la Libye de sa crise» qui ne peut être résolue qu'à travers le dia- logue et la réconciliation nationale « ajoutant que « les Libyens doivent trouver eux mêmes une solution à leur crise dans le cadre du dialogue inter-lybien, loin de toute ingérence étran- gère. Il a également révélé qu'une tournée similaire est prévue dans les prochaines

semaines dans le Sud libyen, comme deuxième étape. De son coté, M. Maitiq a salué « les bonnes relations» unissant l'Algérie et la Lybie, soulignant la néces- sité de régler toutes les questions en suspens et d'édifier ensuite les institu- tions du pays, deux ques- tions prioritaires à l'heure actuelle, a-t-il indiqué. M. Messahel a effectué, à la tête d'une importante délégation, une tournée de trois jours en Libye qui l'a conduit à Al-Bayda et Benghazi (Est du pays) et Zentan, Tripoli et Mesrata (Ouest). La délégation algérienne a rencontré, lors de cette tournée, des personnalités politiques et militaires , des représentants de la société civile et des jeunes libyens notamment à Benghazi et Mesrata.

Plus de 11.000 Congolais se sont réfugiés en Angola suite au pic de violence qui a frappé le Kasaï en République démo- cratique du Congo (RDC), a annoncé vendredi le Haut- Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). «Les points frontaliers et les villages situés en Angola ont connu une forte augmentation des arrivées de réfugiés, avec plus de 9.000 personnes arrivées jusqu'à présent pour le mois d'avril», a déclaré le porte-parole du HCR, Babar Baloch lors d'un point de presse à Genève. Le conflit brutal dans cette région autrefois pacifique a déjà déplacé plus d'un million de civils à l'intérieur de la RDC depuis mi-2016. Ceux qui fuient vers l'Angola conti- nuent d'arriver principalement à Dundo, la capitale du nord-est de la province de Luanda-Norte, a fait savoir le HCR dans un communiqué. «Après avoir fui les forces rebelles et gouvernementales, certains réfugiés ont dû se cacher dans la forêt pendant plu- sieurs jours avant de fuir en Angola», a-t-il ajouté, souli- gnant que ces derniers arrivent dans des conditions déses- pérées, sans accès à de l'eau potable, à de la nourriture ou à un abri.

à de l'eau potable, à de la nourriture ou à un abri. L'Agence des Nations unies

L'Agence des Nations unies pour les réfugiés coordonne actuellement la réponse aux réfugiés avec le gouvernement angolais, les autorités locales et ses partenaires sur le ter- rain, a poursuivi le porte-parole. Il a par ailleurs salué la réponse du gouvernement angolais pour maintenir ses frontières ouvertes pour les arrivées continues de réfugiés.

DÉSARMEMENT EN CENTRAFRIQUE:

Avancées à la première réunion entre gouvernement et groupes armés

Des avancées «assez importantes» ont mar- qué la première réunion des autorités centrafri- caines et internationales avec l'ensemble des groupes armés qui sèment la violence en Centrafrique, a déclaré hier le chef du pro- gramme de désarmement. «Les avancées générales sont assez impor-

le plan national de DDR a été rédigé

avec les détails des étapes de la mise en £uvre du projet», a indiqué Jean-Marc Tafani, chef du programme Désarmement démobilisation

réinsertion, au terme de la rencontre qui a eu lieu vendredi avec des représentants de 14 groupes armés. Les négociations doivent encore se poursui- vre et «la prochaine réunion du Comité consul- tatif de suivi du DDR aura lieu du 25 au 27 mai», a-t-il dit. Le programme, dont le budget a été bouclé avant la réunion avec un financement à hauteur de 45 millions de dollars par la Banque mon- diale, l'ONU et le gouvernement centrafricain, prévoit de désarmer les combattants avec la réinsertion de 5.000 d'entre eux dans la vie civile. Pour la première fois dans le programme de DDR, le gouvernement centrafricain s'est assis à la même table que l'ensemble des groupes armés responsables de nombreuses exactions dans le pays. Venu pour la première fois à une réunion DDR, le Front populaire pour la renais-

tantes (

)

réunion DDR, le Front populaire pour la renais- tantes ( ) sance de Centrafrique (FPRC), faction

sance de Centrafrique (FPRC), faction de l'ex- rébellion de la Séléka dirigée par Noureddine Adam, a posé plusieurs conditions, a indiqué M. Tafani. Le FPRC veut notamment «un accord poli- tique qui prévoit leur participation dans le gou- vernement», «plus de programmes de dévelop- pement dans leurs régions du nord de la Centrafrique», ou encore la mise en place de «forces mixtes musulmanes et chrétiennes», détaille le chef du programme DDR. La Centrafrique, un des pays les plus pauvres au monde, peine à se relever du conflit provo- qué en 2013 par le renversement de l'ex-prési- dent François Bozizé par la rébellion de la Séléka. La contre-offensive des anti-balaka a provoqué des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

ÉTHIOPIE

L’Ethiopie rejette l'idée d'une enquête internationale sur la situation des droits de l’homme dans le pays

Le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn, a rejeté jeudi l'idée d’une enquête inter- nationale sur les droits de l’homme, lors des troubles qui ont secoué l’an dernier certaines régions d’Oromia, d’Amhara et des neuf Etats ethniques (SNNPS) de son pays. Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre a déclaré que la Commission éthio- pienne des droits de l’homme était capable d’enquêter sur la situation des droits de l’homme. En début de semaine, cette Commission a annoncé que 669 personnes avaient été tuées pendant les trou- bles qui ont secoué le pays l’année dernière et l’année précédente. "La Commission éthiopienne des droits de l’homme est bien outillée pour enquêter sur la situa-

l’homme est bien outillée pour enquêter sur la situa- tion locale des droits de l’homme sans

tion locale des droits de l’homme sans aucune intervention exté- rieure. Juste parce que nous sommes un pays en voie de déve- loppement, de nombreuses orga- nisations ayant un agenda diffé- rent tentent de faire pression sur nous pour dépêcher ici un orga- nisme étranger pour faire des investigations", a dit le Premier ministre éthiopien

APS

Dimanche 23 avril 2017 MONDE DK NEWS 15
Dimanche 23 avril 2017
MONDE
DK NEWS
15
VENEZUELA Le pays paralysé par un mouvement de contestation de l'opposition, le président Maduro dénonce
VENEZUELA
Le pays paralysé par un
mouvement
de contestation de l'opposition, le président
Maduro dénonce un «coup d'Etat terroriste»
La situation se tend
de jour en jour au
Venezuela où
l'opposition s'est dite
déterminée à
poursuivre son bras
de fer avec le
président Nicolas
Maduro jusqu'à la
tenue d'«élections
anticipées», un
mouvement
dénoncé comme un
«coup d'Etat
terroriste» par le
chef de l'Etat
socialiste, soutenu
par l'armée.
Vingt (20 personnes)
ont été tuées depuis le
début de ces violences,
selon les autorités, dont
une douzaine rien que
dans la nuit de jeudi à ven-
dredi au cours d'émeutes,
pillages et blocages de
routes dans des quartiers
populaires de Caracas.
Plus de 600 autres ont été
arrêtées, selon l'ONG Foro
Penal.
Les manifestations
organisées ces derniers
jours ont été émaillées
d'affrontements entre
policiers et militaires qui
ont repoussé avec des gaz
lacrymogènes et des balles
en caoutchouc les mani-
festants, lesquels ont
répliqué avec des pierres
et des cocktails Molotov,
d'après les médias.
L'opposition qui
contrôle le Parlement, et le
gouvernement s'accusent
mutuellement de fomen-
ter la violence. Jorge
Rodriguez, le maire d'un
district de Caracas, a
notamment qualifié les
dirigeants de l'opposition
de «bêtes assoiffées de
sang», en assurant qu'ils
«voulaient brûler vifs» des
enfants.
En réaction à ces vio-
lences, M. Maduro,
dénonce, de son côté, un
«coup d'Etat terroriste»
fomenté selon lui par les
Etats-Unis -une accusa-
tion rejetée par
Les antichavistes (du
nom du défunt président
Hugo Chavez, 1999-2013),
qui protestent pour le
départ du président
Maduro, s'apprêtaient
samedi à organiser à la mi-
journée une «marche du
silence» vers les sièges de
l'épiscopat vénézuélien
dans tout le pays. Ils comp-
tent poursuivre leur action
«jusqu'à la tenue d'élec-
tions anticipées», disent-
ils.
Washington. Par ailleurs,
le chef de l'Etat a renforcé
terroristes, des émeutes,
des pillages, du vanda-
lisme et diverses formes de
violence».
En plus de ce mouve-
ment de protestations, M.
Maduro dont le mandat
court jusqu'à fin 2018, fait
face à une pression inter-
nationale accrue notam-
ment des pays latino-amé-
ricains.
Ainsi, onze (11) pays
latino-américains ont
demandé à Caracas de
«garantir» le droit de pro-
tester pacifiquement, un
appel qualifié «d'ingé-
rence grossière» par le
chef de l'Etat du
Venezuela.
Dans le même contexte,
le président de Colombie
Juan Manuel Santos a
ces
derniers jours la pré-
sence policière et de l'ar-
mée qui lui a apporté son
soutien «inconditionnel».
«Les forces armées
nationales bolivariennes
exprimé son inquiétude
quant à la situation au
Venezuela: «Nous obser-
vons avec une sérieuse
inquiétude la militarisa-
(
)
ratifient leur loyauté
inconditionnelle envers
monsieur le président», a
assuré récemment le chef
des
armées et ministre de
Dans ce pays pétrolier,
secoué par une grave crise
économique née de la
chute des cours du brut,
les troubles ont éclaté le
1er avril après la décision
de la Cour suprême de
s'arroger les prérogatives
du Parlement, déclen-
chant un tollé diploma-
tique qui l'a poussée à faire
machine arrière, 48
heures plus tard.
L'opposition a dénoncé
«un coup d'Etat» l'ame-
nant à relancer la mobili-
sation populaire à travers
le pays.
la Défense, Vladimir
Padrino Lopez.
M. Maduro est un «pré-
sident véritablement cha-
viste que les forces armées
admirent profondément»,
tion de la société vénézué-
lienne. ( Je lance) un appel
à la sagesse», a écrit le chef
d'Etat colombien sur son
compte Twitter.
Pour sa part, l'Union
européenne (UE) a
condamné les violences
«très regrettables» surve-
nues lors des manifesta-
tions et appelé à une «dés-
a
affirmé le général
Padrino Lopez, lors d'un
rassemblement de milliers
escalade» pour «stopper la
détérioration de la situa-
tion». Et le secrétaire géné-
de
membres de la milice
civile, organisé en pré-
sence de M. Maduro, face
ral des Nations unis,
Antonio Guterres a lui
aussi demandé que «tous
palais présidentiel de
Miraflores, à Caracas.
au
Le chef des armées a,
par
ailleurs, accusé l'oppo-
»Coup d'Etat terroriste»,
appels à apaiser la tension
sition de s'appuyer sur des
groupes d'«extrême
droite» pour mener un
«programme criminel»
qui inclurait «des actes
les efforts soient faits pour
réduire les tensions et
empêcher les nouveaux
affrontements» dans le
pays qui a déjà connu, rap-
pelle-t-on, une vague de
protestations en 2014 qui
avait fait, 43 morts, selon le
bilan officiel.

RUSSIE-UE

La Russie et l'UE vont discuter des solutions qui permettraient de restaurer la coopération

Moscou espère avoir une discussion appro- fondie sur les solutions qui permettraient de restaurer sa coopération avec l'Union euro- péenne (UE) lors de la visite à Moscou de Mme Mogherini, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères. La haute représentante de l'Union euro- péenne pour les affaires étrangères et la poli- tique de sécurité et vice-présidente de la Commission, Federica Mogherini, doit se ren- dre à Moscou demain. «Nous sommes prêts à une reprise com- plète et au soutien actif des canaux de la coo- pération avec l'UE dans différents domaines,'' a déclaré le service de presse et d'information du ministère dans un commentaire publié quelques jours avant la visite de Mme Mogherini. Actuellement, l'UE demeure un partenaire économique et commercial fondamental de la Russie, et représente près de 45 % du com- merce extérieur du pays. Notant que les relations Russie-UE traver- sent une période difficile, le ministère explique que la coopération se poursuit dans un certain nombre de domaines, notamment les négociations bilatérales qui se tiennent régulièrement sur la lutte contre le terro- risme et le crime organisé, ainsi que la coopé- ration régionale. «Nous sommes prêts à construire des rela- tions mutuellement bénéfiques avec l'UE et ses Etats membres sur la base de l'égalité, du respect des intérêts nationaux et de l'interdé- pendance objective des économies, condition- nées par la proximité et la complémentarité des territoires,'' a dit le ministère. Lors des prochains pourparlers, Mme Mogherini et son homologue russe, Sergueï Lavrov, examineront les principaux aspects des relations bilatérales, précise le commen- taire. Ils discuteront également des questions internationales, notamment de la situation en Ukraine, des Balkans occidentaux, de la Syrie, de l'Irak, de la Libye, du programme nucléaire iranien et du règlement du conflit israélo- palestinien, est-il ajouté.

SYRIE

L'attaque à l'arme chimique est une affaire montée de toutes pièces, selon le président syrien al-Assad

de toutes pièces, selon le président syrien al-Assad Le président syrien Bachar al-Assad a estimé que

Le président syrien Bachar al-Assad a estimé que l'attaque à l'arme chimique alléguée dans la ville de Khan Sheikhoun était une affaire montée de toutes pièces et une série de mensonges, a rapporté vendredi l'agence de presse syrienne SANA. Le président al-Assad a tenu ces pro- pos dans une interview accordée aux médias russes Ria Novosti et Sputnik,

dont le contenu a été rendu public ven- dredi et reproduit par SANA. Il n'y a pas eu d'attaque toxique dans la ville de Khan Sheikhoun, a souligné le chef d'Etat syrien, accusant les Etats-Unis et l'Occident d'avoir empêché une équipe d'enquête d'entrer en Syrie, «car l'équipe finira par trouver que tous les récits sur ce qui s'est passé à Khan Sheikhoun ne sont que des mensonges». Il y a deux semaines, les Etats-Unis ont largué 59 missiles sur une base aérienne syrienne dans la province de Homs (cen- tre du pays), en représailles contre une attaque présumée à l'arme chimique attribuée aux forces aériennes syriennes sur la ville de Khan Sheikhoun sous contrôle des rebelles dans la province d'Idleb, durant laquelle plus de 70 per- sonnes auraient été tuées. Damas a catégoriquement rejeté les accuasations, expliquant qu'il ne dispose pas d'armes chimiques et qu'il n'avait pas besoin de recourir à de telles options du fait que l'armée syrienne progressait et qu'une telle tactique causerait un grand préjudice.

ONU-ETATSUNIS

Première rencontre entre le chef de l'ONU et le président américain Trump

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres s'est entretenu pour la première fois avec le président américain Donald Trump, vendredi à la Maison-Blanche, a annoncé un porte-parole des Nations unies. Le chef de l'ONU a eu une «entrevue intéres- sante et constructive sur la coopération entre les Etats-Unis et les Nations unies», a indiqué le porte- parole de l'ONU, Stephane Dujarric, lors d'un point de presse quo- tidien. «Le secrétaire général et le président sont convenus de se ren- contrer de nouveau dans un proche avenir», a fait savoir M. Dujarric. M. Guterres qui est entré en fonctions en jan- vier 2017, a également ren- contré le conseiller à la sécurité nationale des

ren- contré le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, le général H.R. McMaster. Le secrétaire

Etats-Unis, le général H.R. McMaster. Le secrétaire général de l'ONU est arrivé à Washington jeudi pour y participer aux Rencontres de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire interna- tional (FMI). Vendredi matin, après des rencontres à la Maison-Blanche, M.

discussions portant sur «Financement pour la paix : innovation pour lut- ter contre les fragilités». Les meilleurs investis- sements et les investisse- ments les plus nécessaires sont ceux dans la préven- tion et la gestion des pro- blèmes de fragilité avant qu'ils ne se transforment en conflit, a conclu M. Guterres.

Guterres a participé aux

APS

16 DK NEWS

CULTURE

Dimanche 23 avril 2017

LE RÉCITAL «OPÉRA DES OPÉRAS»:

4 jeunes voix lyriques à l'épreuve des grandes œuvres

L'Orchestre de l'Opéra d'Alger sous la direction du maestro Amine Kouider et quatre jeunes voix lyriques ont présenté mercredi à Alger «Opéra des Opéras», une suite d'extraits des plus célèbres opéras de la musique classique, dans une ambiance relevée et devant un public nombreux et recueilli. Accueilli, deux heures durant, à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaih organisateur de l'évènement, le réci- tal a mis en avant les voix limpides des jeunes sopranos, Ibtissem Amrane et Anissa Hadjersi ainsi que des ténors Hadj Aissa Amara et Adel Brahim, étudiants du professeur Abdelhamid Belferrouni à l'Institut national supérieur de musique (Insm) qui ont brillamment repris quelques mouvements des plus célèbres opéras du XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Les extraits des opéras, «Le Bourgeois gentil- homme» de Jean Baptiste Lully, «Les Noces de Figaro» de Wolfgang Amadeus Mozart, «Le Barbier de Séville» de Gioacchino Rossini, «Elexir d'Amor» de Dominico Gaetano Mana Donizetti, «Carmen» de Georges Bizet, «La Traviata» et «Aida» de Giusseppi Verdi, «Turandot» de Giacomo Puccini, «O sole mio» d'Eduardo di Capua et «Die Lustige Witwe Duett « (la veuve joyeuse) de Franz Lehar, ont été rendus par la cinquantaine d'ins- trumentistes et les quatre vocalistes aux capacités tech- niques remarquables et au talent prometteur. Les voix suaves aux tessitures larges de Anissa Hadjersi, Hadj Aissa Amara et Adel Brahim, s'essayant à des pièces de référence qui font les programmes des grandes écoles de musique dans le monde, ont embarqué l'assistance dans un voyage voluptueux, à travers des tours de chant époustouflant de précision et de puissance, Ibtissem Amrane (21 ans) notamment dont l'interprétation a fait l'unanimité, ornant avec grâce le silence religieux de la salle. Les atmosphères solennelles et les usages rigou- reux propres à la musique d'opéra n`ont pas fait la prio- rité d'Amine Kouider qui s'adressait -avec humour par- fois- au public entre les différentes pièces pour le ren- seigner sur la genèse de l'Opéra à travers les siècles, depuis l'utilisation, au XVIe siècle, par le chef d'orches- tre du «brigadier» (bâton avec lequel on donne les trois coups annonçant le début d'un spectacle de théâtre) pour battre la mesure et permettre à ses musiciens de saisir la cadence. Amine Kouider, pimpant maestro à la baguette riche d'une grande expérience, ambitionne de «répandre, par de tels exercices pédagogiques, la culture de la musique symphonique dans la société» et propulser avec autant de souplesse que d`autorité, l'ex. Orchestre symphonique national au niveau des «formations de référence dans le monde», avait-il expliqué. Une dou- ble tâche -et non des moindres- qu'il entend servir avec «dévouement et persévérance». Longtemps applaudis, les instrumentistes de l'Orchestre de l'Opéra d'Alger ont brillé de professionnalisme, devant un public ravi de renouer avec le chant lyrique des grandes œuvres uni- verselles dont le déroulement était indiqué à travers la projection sur grand écran, au fond de la scène, d'af- fiches annonçant chaque pièce du programme, égale- ment porté sur des librettos délivrés à l'entrée. Après s'être produits en solo, puis en duo, les voca- listes, très appréciés du public qui a savouré chaque instant du spectacle dans la délectation, se sont érigés en quatuor, marquant la fin du récital avec la pièce «Orphée aux enfers-Galop» de Jacques Offenbach, éga- lement entonnée par l'assistance, sur invitation du maestro Amine Kouider. L'Orchestre de l'Opéra d'Alger, «émanant de l'Orchestre symphonique national, récemment dis- sous», selon l'actuel directeur de l'Insm, Abdelkader Bouazzara, a été lancé en 1997 sous la direction du regretté maestro Abdelwahab Salim, disparu le 26 novembre 1999.

AÏN DEFLA

La semaine mondiale d'action pour l'éducation « Pour une éducation de qualité »

Le réseau des écoles associées a l'Unesco de la direction de l'éducation de la wilaya d'Ain Defla a tracé un programme très riche a l'occasion de la semaine mondiale de l'éducation du 23 au 27 avril.

Salim Ben

Cette Semaine mondiale d'action pour l'éducation est une campagne internationale menée par la Campagne Mondiale pour l'Éducation (CME), avec le soutien de l'UNESCO, afin de sensibiliser à l'importance de l'éducation pour un développement durable et les engagements pris par tous pour réaliser l'objectif mondial de l'éducation d'ici à 2030. Le thème de cette année, «Responsabilisation envers l'ODD 4 et participation citoyenne », met l'accent sur l'importance d'une gouvernance transparente, responsable et partici- pative pour la pleine réalisation de l'ODD 4. Ces actions du réseau des écoles associées à l'Unesco mettront en avant le rôle vital de la participation citoyenne au développement des poli- tiques éducatives et au suivi des pro- grès. Au niveau du lycée Mohamed Abdou de Miliana, les élèves célèbre- ront la Journée internationale de la langue anglaise. Plusieurs activités culturelles entre chants pièces théâ- trales, poèmes et conférences animés par des experts algériens parleront sur le rôle important de l'anglais dans les échanges culturelles et la commu-

l'anglais dans les échanges culturelles et la commu- nication entre les nations. La deuxième journée, les

nication entre les nations. La deuxième journée, les élèves du CEM Larbi Tebessi à El Abadia anime- ront une journée sur la protection du consommateur dans l'ère numérique en collaboration avec la direction du commerce. Le troisième jour, le CEM Mohamed Seghir Abdelkader a Sidi Lakhdar manœuvreront une confé- rence sur le danger de la cigarette, le quatrième jour, les élèves du lycée Abdelhamid Mahri a Ain Defla organi- seront un débat sur la violence au milieu scolaire, et le dernier jour de cette semaine mondiale, l'école pri- maire Lazaar Boubkeur a Khemis Miliana, transmettra un message sur la sécurité routière en collaboration avec la sûreté de daira et l'école les frères Saadou animera une discussion

sur la protection de l'arbre et ce a l'oc- casion de la journée de la terre nourri- cière. Le directeur de l'éducation d'Ain Defla, Mr Mahmoud Fawzi Teboune qui encourage ces actions éducative qui mirent à soutenir le parcours sco- laire de nos élèves, a félicité le réseau des écoles associées à l'Unesco pour leur contribution par ces bonnes actions de sensibilisation et éduca- tives. Des travaux d'ateliers entre dessins et travaux manuels seront organisés au niveau de ces établissements par les écoliers, pour marquer ces actions utiles et qui visent a sensibiliser nos élèves dans le cadre du développent durable et pour une éducation de qua- lité.

MILIANA : LYCÉE MOHAMED ABDOU :

« Célébration de la Journée internationale de la langue anglaise »

Dans le cadre des journées des langues à l'ONU qui visent à promouvoir une utilisation équitable des six langues officielles au sein de l'Organisation (l'anglais, le chinois, le français, le russe, le chinois, l'arabe et l'espa- gnol), le réseau des écoles associées de la direction de l'édu- cation de la wilaya d'Ain Defla, organise ce jour la Journée internationale de la langue anglaise. La date officielle de cette Journée est le 23 avril, date de la naissance de William Shakespeare, considéré comme l'un des plus grands écri- vains de langue anglaise. L'anglais a une vaste influence

compte tenu du caractère mondial actuel des affaires, de la science et de la technologie. Les élèves ont programmé plusieurs activités culturelles entre chants pièces théâtrales et poèmes ont été tracé par la coordinatrice de l'établissement et supervisé par le direc- teur du lycée Mokadem Moussa, ainsi que des interventions seront seront animées par des professeurs algériens, qui parleront sur le rôle important de l'anglais dans les échanges culturelles et la communication entre les nations. S. Ben

CONSTANTINE :

Lancement du programme «Ciné-office 2017»

Le programme «Ciné-office 2017» a été lancé jeudi soir à la salle de specta- cles Ahmed bey de Constantine avec la projection du film «La La Land» de Damien Chazelle, en présence d’un public nombreux. Initié par l’Office national de la cul- ture et de l’information (ONCI), le pro- gramme «Ciné-office 2017», vise «la relance de l’activité cinématogra- phique par l’exploitation des salles de cinéma à travers le territoire et ce après avoir acquis les droits de distri- bution de films de renommée mon- diale actuellement à l’affiche», a-t-on précisé. L’assistance a suivi avec beau-

coup d’intérêt «La La Land», le film aux six oscars qui se décline en quatre parties correspondant aux quatre sai- sons et dont les événements se dérou- lent à Los Angeles et met en avant les péripéties de Mia (Emma Stone), une actrice en devenir qui sert des cafés entre deux auditions, et de Sebastian (Ryan Goslin), passionné de jazz qui joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Le film de Damien Chazelle sera projeté à la salle Ahmed Bey jusqu’ au 30 avril et ce à raison de trois séances par jour 14h, 17h et 20heures, a-t-on indiqué. «Ciné-office 2017» propose

pour le mois de mai en cours, aux amateurs et professionnels du cinéma, les films «A war» de Tobias Lindholm, «Les folles aventures de Max & Léon» de Jonathan Barré avec David Marsais et «Bigger splash» de Luca Guadagnino. Au cours de cette soirée, le chef de l’exécutif local, Kamel Abbas, a pré- sidé la cérémonie d’inauguration à la salle de spactcales Ahmed bey de deux ateliers de musique en hommage aux défunts Hadj Mohamed Tahar Fergani et Abdelmoumen Bentobal, d’un stu- dio d’enregistrement et d’un atelier de dessin.

BATNA

Vers la création d’un centre d’interprétation culturelle sur le site de Ghoufi

Un centre d’interprétation culturelle sera réalisé sur le site touristique de Ghoufi, dans la commune de Ghassira (Batna), a indiqué jeudi Azzedine Guerfi, président de l’association Medghassène, en marge d’une journée d’étude sur ce projet. L’étude relative à ce projet, qui s’inscrit dans le cadre des opérations de dévelop- pement local de cette partie des Aurès, sera parachevée dans 4 ou 5 mois, a pré- cisé M.Guerfi. Organisée dans le cadre du mois du

patrimoine, cette journée a pour but de «définir les moyens nécessaires pour la concrétisation de ce projet, sa structure, les modalités de son financement, ainsi que les grandes lignes de son plan scienti- fique et culturel», a ajouté la même source. Plusieurs conférences sur l’aménage- ment du site ont été présentées durant la rencontre qui a donné lieu à la constitu- tion de deux comités, l'un chargé de l’orientation et l'autre du côté scienti- fique, à même de superviser les diffé-

rentes phases de réalisation, est-il noté. L’expert de la commission culturelle de l’UNESCO, Rachid Hadj Salah, a présenté une communication sur les mécanismes de soutien accordés par l’organisation aux projets culturels et exprimé la disponibi- lité de l’UNESCO à accompagner l’associa- tion en expertise, en formation et par le financement d’une partie du projet. Tenue à l’auberge de jeunes de Ghoufi, la journée d’étude a réuni des spécialistes en valorisation des sites culturels, des architectes, des représentants de l’Agence

de développement social, de l’Agence nationale de gestion des micocrédits (ANGEM) et de l’Agence nationale de sou- tien à l'emploi des jeunes (ANSEJ) et des autorités locales. Une visite sera organisée vendredi au site qui accueillera le centre d’interpréta- tion culturelle sur un des balcons de Ghoufi. Le site de 1.800 m2 dont 300 m2 bâtis accueille des locaux inexploités mis à la disposition du projet par la commune de Ghassira.

APS

Dimanche 23 avril 2017

SCIENCE

DK NEWS 17

9 E ÉDITION DU CONCOURS CIRTA- SCIENCES

La lycéenne Sirine Metmet remporte le Premier prix

L’élève Sirine Metmet du lycée Fadila Saâdane (Constantine), a remporté vendredi le premier prix de la 9e édition du grand concours scientifique annuel «Cirta-science», initié par l’association Sirius d’astronomie.

Les deuxième et troi- sième prix de ce concours organisé le mois de mars dernier sont revenus res- pectivement à Amine Beghoul et Soumia Salem, des élèves aux lycées «Ibn Taimiya» et «Fatima Nouioua», situé à la cité Zouaghi Slimane. Des sujets de culture générale, mais toujours en relation avec les sciences physiques et l’as- tronomie, les sciences de la vie, la géographie, les sciences de la terre et la chimie ont été proposés aux 70 concourants pour le prix de l’association, a précisé à l’APS le prési- dent de cette association, Jamal Mimouni, en marge de la cérémonie de clôture de cette compétition scientifique tenue à l’uni- versité des sciences isla- miques Emir Abdelkader. Les lycéens qui ont par- ticipé à cette édition ont été sélectionnés selon leur moyenne du premier tri- mestre de l’actuelle année scolaire, a-t-il souligné lors de cette rencontre organisée dans le cadre

souligné lors de cette rencontre organisée dans le cadre des activités marquant la également enseignant au

des activités marquant la

également enseignant au

célébration de la journée

département de physique

du

savoir (Youm El Ilm).

à l’université de

Ce grand concours dont les épreuves prélimi- naires ont concerné 550 lycéens des différentes communes de la wilaya, vise «à créer une atmo- sphère compétitive et à susciter l'émulation dans les rangs des lycéens ainsi qu’à découvrir de jeunes talents dans le domaine des sciences», a affirmé M. Mimouni. Les trois heu- reux vainqueurs s’envole-

Constantine. Organisé en collaboration avec la direction de l’éducation, celle des affaires reli- gieuses et des wakfs et de l’Assemblée populaire communale (APC), la cérémonie de clôture du grand Concours Cirta- science a été marquée par la présence des lycéens et des enseignants. L’année précédente, la destination des trois lau-

ront en août prochain aux Etats unis, où ils auront à observer l’éclipse solaire totale le 21 août prochain,

réats du concours de l’as- sociation Sirius a été l’Angleterre, «sur les traces de Newton»,a-t-on

a

signalé M. Mimouni

rappelé.

SELON UNE ÉTUDE

Faute d'oxygène, le rat-taupe nu survit grâce au fructose

d'oxygène, le rat-taupe nu survit grâce au fructose Privé d'oxygène dans des terriers surpeuplés, le

Privé d'oxygène dans des terriers surpeuplés, le rat-taupe nu peut survi- vre en métabolisant du fructose, un mécanisme de survie unique utilisé par les végétaux, selon une étude publiée jeudi dans la revue américaine spéciali- sée. Selon les scientifiques, comprendre la façon dont ce petit rongeur d'Afrique de l'Est active ce processus biologique pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements pour des victimes de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral dont l'organisme a été privé d'oxygène. Chez les humains et tous les autres mammifères connus, les cellules céré- brales commencent à mourir quand elles sont privées d'oxygène, se retrou- vant ainsi à cours d'énergie. Mais le rat-taupe nu dispose d'un mécanisme de secours. En effet, son métabolisme change de mode de fonctionnement en utilisant le fructose --un type de sucre-- contenu dans l'organisme pour créer suffisam- ment d'énergie et assurer ainsi pendant plusieurs heures le fonctionnement d'organes essentiels comme le c£ur et le cerveau. «Ce rongeur a tout simplement réor- ganisé son métabolisme pour le rendre tolérant à un environnement ayant peu

d'oxygène», a indiqué Thomas Park, professeur de biologie à l'Université d'Illinois à Chicago, qui étudie ces étranges créatures depuis près de deux décennies. Avec un faible niveau d'oxygène qui tuerait un humain en quelques minutes, le rat-taupe nu peut survivre au moins cinq heures, a-t-il précisé. Les humains ont besoin d'une atmo- sphère contenant au moins 10% d'oxy- gène. En dessous, l'organisme ne peut générer assez d'énergie pour assurer les fonctions vitales des cellules. Dans les mêmes conditions de priva- tion d'oxygène, le rat-taupe nu cesse tout mouvement, sa respiration et son rythme cardiaque se ralentissent forte- ment. Puis, il utilise les grandes quantités de fructose libérées dans son sang jusqu'à ce que l'oxygène redevienne suf- fisante. Il peut même survivre 18 minutes sans oxygène et sans aucune séquelle. Les scientifiques ont également observé que ces animaux étaient proté- gés contre un manque d'oxygène qui provoque une accumulation de fluides dans les poumons dont souffrent les alpinistes à haute altitude et qui peut être mortel. Ils estiment que ce métabolisme unique est une adaptation à son habitat très peu oxygéné. Car, à la différence des mammifères vivant en terriers, ce rongeur partage des galeries souterraines peu ventilées avec une centaine de congénères. «Il s'agit de la dernière découverte remarquable chez le rat-taupe nu, un mammifère à sang froid qui vit des dizaines d'années plus longtemps que les autres rongeurs, souffre rarement de cancer et ne ressent pas de nombreux types de douleur», a relevé M. Park.

CHINE

Le premier cargo spatial chinois s'est arrimé au laboratoire de l'espace

chinois s'est arrimé au laboratoire de l'espace Le premier cargo spatial chinois a réussi hier son

Le premier cargo spatial chinois a

réussi hier son arrimage avec le labora- toire de l'espace, deux jours après son lancement, a rapporté le centre de contrôle aérospatial de Pékin. Le vais- seau Tianzhou-1 («Bateau céleste») avait été propulsé jeudi soir du centre de Hainan, dans le sud de la Chine, par une fusée Longue Marche 7 et avait commencé son approche du labora- toire spatial Tiangong-2 («Palais céleste») samedi matin. Le premier contact avec le laboratoire placé en orbite en septembre dernier a eu lieu à 12H16 (04H16 GMT) et l'arrimage a été achevé à 12H23. Ce laboratoire est censé ouvrir la voie au déploiement, prévu en 2022, d'une station spatiale habitée, au moment où la station spa-

tiale internationale (ISS) aura cessé de

fonctionner. Le vaisseau cargo repré- sente une «étape cruciale» dans la

construction de cette station chinoise,

a souligné l'agence officielle Chine

nouvelle. Tianzhou-1 mesure plus de 10 mètres de long et peut transporter

jusqu'à six tonnes de matériel ainsi que des satellites, selon Chine nouvelle qui

a précisé que deux autres arrimages

sont prévus avant qu'il ne chute vers la Terre. Il réalisera par ailleurs des expé- riences dans l'espace, a précisé l'agence chinoise. La Chine investit des milliards d'eu- ros dans ses programmes spatiaux pour tenter de rattraper l'Europe et les Etats-Unis. Elle ambitionne également d'en- voyer un vaisseau spatial autour de Mars vers 2020, avant de déployer un véhicule téléguidé sur la planète Rouge.

APS

Publicité

DK NEWS Anep : 510 891 du 23/04/2017
DK NEWS
Anep : 510 891 du 23/04/2017

18 DK NEWS

DÉTENTE

Dimanche 23 avril 2017

Programme de la soirée

19:55

19:55

19:55

Election

présidentielle,

1er tour

19:55 Election présidentielle, 1er tour Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau, avec la par- ticipation de Christophe

Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau, avec la par- ticipation de Christophe Ja- kubyszyn et d'Edouard Le- cerf, directeur Politique et Opinion de Kantar Public, animent cette grande soirée électorale. Ensemble, ils commentent le chiffre de la participation des Français à ce premier tour, avant de révéler, à 20h, une première estimation des résultats et les noms des qualifiés pour le second tour. De nombreux invités, responsables de la vie politique française, porte-parole et soutiens se relaient sur le plateau pour débattre et apporter leurs commentaires et éclairages. La soirée est émaillée de du- plex d'envoyés spéciaux de la chaîne dans les QG des candidats et villes-clés du scrutin.

 
 

Jeux

des candidats et villes-clés du scrutin.   Jeux 20:00 Présidentielle 2017 Aujourd'hui, près de 47 mil-

20:00

Présidentielle

2017

du scrutin.   Jeux 20:00 Présidentielle 2017 Aujourd'hui, près de 47 mil- lions d’électeurs

Aujourd'hui, près de 47 mil- lions d’électeurs inscrits sur les listes électorales étaient in- vités à voter au premier tour de l'élection présidentielle. Onze candidats étaient en lice : Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Chemi- nade, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Benoît Ha- mon, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Phi- lippe Poutou. En début d'émis- sion, à moins d'une heure des premières estimations prévues à 20h, le point est fait sur le taux de participation. Des per- sonnalités politiques, des jour- nalistes et des spécialistes des sondages commenteront ces chiffres. Des duplex sont pré- vus avec les QG de campagne pour recueillir les réactions des deux gagnants et des per- dants de ce premier tour.

19:55des deux gagnants et des per- dants de ce premier tour. 20:00 Football / Championnat de

deux gagnants et des per- dants de ce premier tour. 19:55 20:00 Football / Championnat de
deux gagnants et des per- dants de ce premier tour. 19:55 20:00 Football / Championnat de
deux gagnants et des per- dants de ce premier tour. 19:55 20:00 Football / Championnat de

20:00

Football / Championnat de France Ligue 1

LYON / MONACO

Football / Championnat de France Ligue 1 L YON / M ON ACO A cinq journées

A cinq journées de la fin de la

saison, Radamel Falcao et les Monégasques vont devoir gé- rer la pression inhérente à la course au titre. Leonardo Jardim doivent négocier un déplacement difficile au Parc

OL, où ils ont été défaits (4-1)

en finale de la coupe de la

Ligue face au PSG, le 1er avril dernier. L'ASM s'attend à une opposition difficile face aux Lyonnais de Jordan Ferri qui sont contraints de prendre les trois de la victoire afin de conforter leur quatrième place au classement. En s'avançant sur leur pelouse, les Gones se souviendront qu'ils ont battu les Moné- gasques (3-1) au match aller, au terme d'un affrontement

20:00gasques (3-1) au match aller, au terme d'un affrontement Avengers R éalisateur : J oss W

(3-1) au match aller, au terme d'un affrontement 20:00 Avengers R éalisateur : J oss W

Avengers

Réalisateur : Joss Whedon Avec : Robert Downey Jr , Chris Hemsworth

W hedon Avec : R obert Dow ne y J r , Chris Hems w orth

La base du SHIELD est évacuée quand le cube d'énergie appelé

Tesseract fait preuve d'une in- tense activité. Celui-ci ouvre un passage vers Asgard et permet à Loki, dieu du mensonge, d'arri- ver sur Terre. Après avoir hyp- notisé Œil de Faucon, il s'enfuit avec le cube, bien décidé à enva- hir la planète. Pendant ce temps, l'agent Coulson, réunit un par un les superhéros pour former l'équipe des Avengers, chargée de lutter contre Loki. Mais celui-ci, beau parleur, parvient à les monter les uns

contre les autres.Mais celui-ci, beau parleur, parvient à les monter les uns Commissaire Magellan R éalisateur : Fran

Commissaire

Magellan

Réalisateur : François Guérin Avec : Jacques Spiesser , Selma Kouchy

ois G uérin Avec : J acques Spiesser , Selma K ouch y Héritière d’une cristallerie

Héritière d’une cristallerie de prestige, Camille Delattre parti- cipe à une fête organisée par Bo- ris, son frère aîné. La jeune femme veut renouer les liens avec sa famille après un long exil aux Etats-Unis. Le lendemain, elle est retrouvée morte. Elle a été défenestrée dans le manoir fami- lial. La tête d’une statuette en cristal est retrouvée dans sa main. Magellan est persuadé que sa mort est liée aux véritables

raisons de son retour à Saignac. Magellan est persuadé que sa mort est liée aux véritables âprement disputé. “Parler sans penser, c'est

âprement disputé.
âprement disputé.
raisons de son retour à Saignac. âprement disputé. “Parler sans penser, c'est tirer sans viser.” *

“Parler sans penser, c'est tirer sans viser.”

* Miguel de Cervantès Mots croisés n°1561

Citation

Samouraï-Sudoku n°1561

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Verticalement : 1.Personnequi écrit beaucoup et

Verticalement :

1.Personnequi écrit beaucoup et mal

cheval dont la robe est brun roussâtre(pl.)-Dramejaponais

2.Cap. de l’égypte - De l’éolie

7.Arrêt-Situation