Vous êtes sur la page 1sur 5

1

1 CONCOURS N° 227 Corps : Assistants Ingénieurs CONCOURS EXTERNES IT 2011 ÉPREUVE TECHNIQUE D’ADMISSION Durée

CONCOURS N°

227

Corps : Assistants Ingénieurs

CONCOURS EXTERNES IT 2011

ÉPREUVE TECHNIQUE D’ADMISSION

Durée : 2 heures Coefficient : 2

BAP : B

Emploi – type : Assistant en techniques d’analyse chimique

Délégation organisatrice : Bretagne – Pays de la Loire

Seul l'usage de la calculatrice non programmable est autorisé.

Toutes les réponses doivent être portées sur la copie d’examen (excepté la question n°3 de l’exercice intitulé « Sécurité »)

Ce document est composé de 5 pages (y compris celle-ci). Il sera tenu compte de la présentation et de l’orthographe.

2

CHROMATOGRAPHIE (30 minutes)

Question 1 : Quels sont les principaux intérêts de la CCM ?

Question 2 : Quelles sont les principales différences entre CPG et HPLC ?

Question 3

Un mélange de trois composés volatils A, B et C est analysé par CPG sur une colonne de 50 m de longueur. Les données concernant les temps de rétention, les largeurs des pics à leur base ainsi que les coefficients de réponse relatifs sont indiqués dans le tableau ci-dessous. Dans les mêmes conditions, un composé ne présentant aucune affinité pour la colonne est élué avec un temps de 2.3 min.

Produit

t R (min)

(min)

Aire

Coefficient de

réponse relatif

 

A 9.55

0.81

21060

1.00

 

B 10.20

1.05

29940

1.08

 

C 12.45

1.15

35850

1.20

1-

Calculez le coefficient de rétention pour chacun des trois produits.

2-

Calculez l’efficacité de la colonne dans les trois cas.

3-

Calculez la hauteur équivalente à un plateau théorique pour les trois composés.

4-

En vous basant sur les dérivés B et C, déterminez le facteur de résolution de la colonne.

5-

Calculez le pourcentage de chacun des composés dans le mélange.

Présentez vos résultats sous forme d’un tableau.

Question 4

Le suivi d’une réaction de nitrification / dénitrification est réalisé par HPLC. Les anions nitrites, nitrates mais également fluorures, hydrogénophosphates, sulfates, et chlorures ont été mis en évidence.

1-

Indiquez les formules des anions.

2-

Sur quel principe chromatographique vous reposeriez-vous pour analyser ces ions.

3-

A quoi correspond le premier pic (t R = 1.09 min) ? (cf graphique page suivante)

4-

Sur quel(s) critère(s) structural (aux) les anions peuvent-ils être séparés ? En déduire un ordre

d’élution.

3

3  S PECTROMETRIE D ' ABSORPTION UV-V ISIBLE ( 20 minutes) Question 1 Réaliser le

SPECTROMETRIE D'ABSORPTION UV-VISIBLE (20 minutes)

Question 1

Réaliser le schéma de fonctionnement d’un spectromètre d’absorption UV Visible

Question 2

Une eau polluée contient du chrome (M= 52 g.mol -1 ) à la concentration massique d'environ 0,1 ppm. On choisit, pour son dosage, le complexe Cr IV avec le diphénylcarbazide ( = 540 nm, max = 41 700 L.mol -1 .cm -1 ).

Déterminer la valeur du trajet optique de la cuve pour que l'absorbance A soit de l'ordre de 0,40.

Question 3

Une solution aqueuse de permanganate de potassium (c= 1,28.10 -4 mol.L -1 ) a une transmittance T de 0,5 à 525 nm, si on utilise une cuve de 10 mm de parcours optique.

1- calculer le coefficient d'absorption molaire du permanganate pour cette longueur d’onde.

2- Si on double la concentration, calculer l'absorbance et la transmittance de la nouvelle solution.

FLUORESCENCE X (20 minutes)

Question 1: Généralités

1- Pourquoi le tableau des raies d'émission de fluorescence X ne commence t'il qu'au Lithium ?

2- Pour doser les éléments dont l'énergie du rayonnement émis est inférieure à 3 keV, il est nécessaire de purger l'air de l'appareil pour le remplacer par de l’hélium. Pourquoi ?

4

Question 2 : Etude d'un échantillon par fluorescence X

Les rayons X produits par la source primaire sont envoyés sur un échantillon métallique. Ils peuvent être absorbés par les atomes présents. Dans ce cas, un électron de la couche K peut être expulsé de l'atome. L'atome ionisé émet alors, au cours de sa désexcitation, des raies de fluorescence X.

Données : h = 6,62 10 -34 J.s -1 ; c = 3,00 x 10 8 m.s -1 ; e = 1,60 x 10 -19 C

Quelle condition doit relier l'énergie du niveau K d'un atome et la longueur d'onde incidente minimum pour qu'il y ait fluorescence X ? (mini = 1,40 10 -10 m)

SECURITE (20 minutes)

Question 1: Le triangle du feu est la représentation théorique d’un incendie.

1- Donnez les trois éléments le constituant.

2- Donnez un exemple pour mettre fin à un feu pour chacun de ces 3 éléments.

Question 2

Comment réaliser en toute sécurité la dilution d'un acide fort dans de l'eau et pourquoi ?

Question 3 - Donnez la signification des pictogrammes suivants (répondre directement sur le sujet) :

suivants ( répondre directemen t sur le sujet) : Question 4 - Donnez la définition de

Question 4 - Donnez la définition de l’acronyme A.C.M.O., et ses missions (en citer au moins 2)

Question 5 - Donnez la définition de l’acronyme E.P.I. En citer au moins deux.

5

EPREUVE DANGLAIS (20 minutes)

The selective oxidation of methanol to dimethoxymethane (DMM) over sulfated vanadia-titania catalysts, prepared by co-precipitation and calcined at different temperatures, was studied in the 393-473K interval under steady state conditions. The catalysts were characterized by X-Ray diffraction (XRD), Brunauer- Emett-Teller isotherms (BET), inductively coupled plasma optical emission spectroscopy (ICP-OES), X-ray photoelectron spectroscopy (XPS), scanning electron microscopy (SEM), transmission electron microscopy (TEM), Fourier transform infrared spectroscopy (FTIR) and Raman spectroscopy. The redox and acidic properties were examined using temperature programmed reduction (TPR), isopropanol probe reaction, ammonia adsorption calorimetry, and pyridine adsorption FTIR techniques. As evidenced by pyridine adsorption FTIR, some Brönsted acid sites transformed to Lewis sites upon removal of sulfate species by washing the samples with deionized water. A high sulfur content increased the number of Brönsted acid sites but reduced their strength. The best catalyst revealed the presence of amorphous polymeric VOx species with terminal V=O bonds, and both redox and Brönsted acid sites, resulting from an adequate balance between the calcinations temperature and the sulfate concentration. These are the key parameters for optimizing the DMM production.

Question 1 : Quels sont les paramètres clés pour optimiser la production du dimethoxymethane ?

Question 2 : Comment mettre en évidence la transformation des sites acides de Brönsted en sites acides de Lewis ?

Question 3 : La calorimétrie peut-elle être utilisée dans cette étude ? Justifiez votre réponse.