Vous êtes sur la page 1sur 1

Photo Ph. P.

20. Cyclisme

Lundi 28 avril 2008

Le Télégramme

Tour de Bretagne. 3 e étape : Le Cambout - Fréhel

Et maintenant, Boom !

Photo . Ph. P.

Et un, et deux, et trois ! La Rabobank espoirs a signé son troisième succès

d’étape en trois jours, hier sur le Tour de Bretagne. Après Vermeltfoort, vainqueur à Sarzeau et à La

Chapelle-des-

Marais, c’est Lars Boom en personne qui l’a emporté à Fréhel.

Le festival Rabobank continue. Après Vermeltfoort lors de la 2 e et 3 e étape, ce fut au tour de Lars Boom de s’imposer, hier à Fréhel.

Après Vermeltfoort lors de la 2 e et 3 e étape, ce fut au tour de

L’étape d’aujourd’hui, en direction de Lesneven et, surtout, celle de demain sur les hauteurs de Lan- nion donneront peut-être une autre lisibilité à l’épreuve. Sans doute, même. Toujours est-il qu’à la mi-course ou presque, on n’y voit que de l’orange sur les routes du Tour de Bretagne. Orange, comme la cou- leur du maillot de la « Rabo ». Après le fulgurant Coen Vermelt- foort, imbattable sur une arrivée groupée, c’est l’inévitable Lars Boom qui a fait mouche sur la côte d’Émeraude.

« Bon pour le moral » Le vainqueur sortant de l’épreuve, échappé dans le final costarmori- cain en compagnie du vaillant Antoine Dalibard (Bretagne - Armor-lux), de Jocelyn Bar (CC Nogent-sur-Oise) et de l’Allemand

Nico Keinath (Ista), n’a pas laissé passer la belle opportunité de remettre la balle au fond. Même à court de condition, même avec (seulement) trois jours de course

« Je ne m’atten-

dans les jambes

dais jamais à gagner aussi rapide- ment. Mais je me sentais vraiment fort aujourd’hui et c’est ce qui m’a

> Les classements

Le Cambout - Fréhel (3 e étape) : 1. Lars Boom (Rabobank), les 145 km en 3 h 26’23’’; 2. J. Bar (Equipe Nogent), mt ; 3. N. Keinath (Ista) ; 4. A. Dalibard (Breta- gne Armor-Lux), à 2’’; 5. S. Nierynck (Beveren 2000), à 7’’; 6. C. Vermeltfoort (RB), mt ;

7. A. Kristoff (Bianchi) ; 8. F. Charrier (Nogent) ; 9. R. Lesage (Nogent) ; 10. A. Thilloy (Nogent) ; 11. M. De Jonge (B.2000) ; 12. J. Bohler (Bianchi) ; 13. D. Vanendert (B.200) ;

14. R. Pioline (La Pomme Marseille) ; 15. C. Meschenmoser (Ista) ; 16. Q. Vens (Davita-

mon Lotto) ; 17. O. Grammaire (SCO Dijon) ; 18. B. De Backer (B.2000) ; 19. J. Volungevi-

23 J.-M. Bideau (Roubaix Lille Métropole) ; 25. R. Har-

dy (Côtes d’Armor Maître Jacques) ; 27. Y. Guyot (CAMJ) ; 28. G. Malacarne (CAMJ) ; 40.

cius (RB) ; 20. G. Dockx (B.2000)

M.

Halléguen (CAMJ) ; 41. C. Noël (Super Sport 35) ; 42. T. Le Yondre (Sup. 35) ; 55.

D.

Le Lay (BAL) ; 56. S. Duret (BAL) ; 57. S. Bonsergent (BAL) ; 64. B. Poilvet (BAL) ; 67.

V.

Rouxel (BIC 2000) ; 74. F. Jandesboz (Vendée-U) ; 76. L. Poilvet (BIC 2000); 81.

F.

Guillou (RLM) ; 82. P. Zielinski (BAL) ; 83. M. Jeannès (BIC 2000) ; 93. N. Baldo (Sup.

35); 95. L. Le Gac (BIC 2000) ; 98. J. Manach (BIC 2000) ; 100. G. Guernion (BIC 2000) ;

105. J. Fouchard (CAMJ), à 5’31’’; 108. D. Chopin (Sup. 35), à 5’34’’; 121. T. Huet (Sup. 35), à 24’22’’; 122. J. Gonnet (Sup. 35), mt ; 127. A. Madec (CAMJ).

128 coureurs à l’arrivée, un non partant.

Classement général après la 3 e étape : 1. Coen Vermeltfoort (Rabobank) ; 2.

L. Boom (RB), à 12’’; 3. J. Bar (Nogent), à 16’’; 4. N. Keinath (Ista), à 18’’; 5. B. Schmitz

(Van Vlet), à 21’’; 6. A. Kristoff (Bianchi), à 23’’; 7. T. Miyazawa (Japon), à 23’’; 8. Y.

Arashiro (Japon), à 23’’; 9. G. Brambilla (Bianchi), à 24’’; 10. A. Dalibard (BAL), à 24’’;

11. M. Brandle (Ista), à 24’’; 12. J. Hoogerland (Van Vlet), à 25’’; 13. D. Tanner (LP Mar-

seille), à 26’’; 14. G. Smukulis (LPM), à 26’’; 15. S. Duret (BAL), à 27’’; 16. P. Zielinski

(BAL), à 27’’; 17. S.-J. De Haan (Vanhemert), à 27’’; 18. M. Vrijmoed (VV), à 27’’; 19.

S. Bonsergent (BAL), à 28’’; 20. K. Cherruault (Vendée-U), à 28’’; 21. T. Le Yondre

(Super Sport 35), à 28’’

tre Jacques), à 29’’; 44. Y. Guyot (CAMJ), à 29’’; 53. D. Le Lay (BAL), à 29’’; 58. G. Mala- carne (CAMJ), à 29’’; 66. L. Le Gac (BIC 2000), à 29’’; 71. M. Halléguen (CAMJ), à 29’’;

72. J. Manach (BIC 2000), à 29’’; 73. M. Jeannès (BIC 2000), à 29’’; 75. L. Poilvet (BIC

2000), à 29’’; 76. B. Poilvet (BAL), à 29’’; 89. N. Baldo (Sup. 35), à 29’’; 92. V. Rouxel (BIC 2000), à 47’’; 94. F. Jandesboz (Vendée-U), à 1’07’’; 96. G. Guernion (BIC 2000), à 1’13’’; 108. J. Fouchard (CAMJ), à 7’40’’; 113. D. Chopin (Sup. 35), à 11’03’’; 117.

J. Gonnet (Sup. 35), à 24’44’’; 119. A. Madec (CAMJ), à 24’44’’; 123. T. Huet (Sup. 35), à 26’08’’. Meilleur grimpeur. Julien Fouchard (CAMJ). Sprints intermédiaires. 1. Coen Vermeltfoort (Rabobank). Classement par points. 1. Coen Vermeltfoort (Rabobank). Classement du combiné. 1. Coen Vermeltfoort (Rabobank). Classement par équipes. 1. Nogent-sur-Oise ; 2. Rabobank ; 3. Team Ista.

32. C. Noël (Sup. 35), à 29’’; 33. R. Hardy (Côtes d’Armor Maî-

> Aujourd’hui

4 e ÉTAPE. GUINGAMP - LESNEVEN (169,100 KM)

Départ 11 h 45, Belle-Isle-en-Terre 12 h 07, Plounévez-Moëdec 12 h 13, Plounérin

12

12

13 h 57, Saint-Méen

13

14

14

cuit à Lesneven à 15

h 59, Plounéour-Trez 15 h 09, Goulven 15 h 13, Plouider 15 h 17. Entrée sur le cir-

h 15, Le Folgoët 14 h 23, Guissény 14 h 41, Kerlouan 14 h 46, Brignogan

h

25,

Le Ponthou

12 h 37, Luzivilly (meilleur grimpeur) 12 h 39, Plouigneau

h 44, Saint-Eutrope 12 h 52, Plourin (meilleur grimpeur) 12 h 59, Sainte-Sève

h 19, Plouvorn

13 h 40, Plougourvest

13

h 27, arrivée prévue à 16

h

49,

Plougar

h 05 après trois tours de 7,3 km.

« Est-ce que je peux remporter le classement général ? Mais je

crois que tous les coureurs de l’équipe Rabobank

peuvent gagner

»

Coen Vermeltfoort, vainqueur de la 1ere et de la 2e étape.

incité à faire la course. Gagner si vite, c’est bon pour le moral », s’ex- clamait le champion du monde éli- tes de cyclo-cross qui, faut-il le rap- peler, reprend seulement la compé- tition sur route. C’est ce qui l’incite à une légitime prudence pour les jours à venir.

Offensives bretonnes

« Je suis venu ici pour me mettre

au service de l’équipe et c’est ce que je vais à nouveau faire demain (aujourd’hui). Le maillot de lea- der ? Franchement, je préfère ne pas y penser. Je ne sais pas du

tout où j’en suis en contre-la-mon- tre », ajoutait le prodige néerlan- dais, pourtant champion du monde espoirs de la spécialité. Lars Boom, encore très impressionnant hier, talonne désormais son coéquipier Coen Vermeltfoort qui, lui aussi, a passé une délicieuse journée entre Le Cambout et Fréhel. Malgré les offensives à répétition

des « Bretagne - Armor-lux ». Assis sur la selle, les mains posi- tionnées en haut du guidon dans la rampe de la Vallée verte à Jugon- Les-Lacs ou dans celle annonçant le circuit final, le jeune Batave -

quelle puissance de train - a démontré sans ciller qu’il avait l’étoffe d’un prétendant. Il n’est certainement pas qu’un acrobate du sprint. « Comme Lars (Boom) était devant, je n’avais plus qu’à suivre le mouvement. Mais je me

sentais encore très fort cet après- midi. Est-ce que je peux remporter le classement général ? Mais je crois que tous les coureurs de l’équipe Rabobank peuvent

», affirmait-il avec une

gagner

belle assurance.

Philippe Priser

Bretagne - Armor-lux a tout essayé

L’équipe Bretagne - Armor-lux n’est pas parvenue à troubler la vigilance de la Rabobank espoirs, hier entre Le Cambout et Fréhel. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé.

et Fréhel. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. Antoine Dalibard (ici en troisième position derrière

Antoine Dalibard (ici en troisième position derrière Lars Boom) et les coureurs de Bretagne - Armor-lux ont tout tenté pour déstabiliser l’équipe Rabobank espoir. En vain.

Ils y sont tous allés. Chacun leur tour. Au charbon. Le Lay et Poil- vet, les premiers. Le Lay, encore, en escaladant la Vallée verte. Dali- bard et encore Poilvet avant Hénansal, Duret aux portes de Fré- hel et à nouveau Dalibard sur le circuit final. Les coureurs de Breta- gne - Armor-lux ont essayé de mener la vie impossible aux espoirs de la Rabobank, hier après- midi. Ils n’y sont jamais parvenus. Les hommes de Philippe Dalibard ne leur ont rien repris et c’est même l’incroyable Lars Boom qui a eu le dernier mot dans les Côtes- d’Armor. « On a eu des gars dans tous les coups, malheureusement, on est tombé sur plus fort que

nous. Il faut parfois savoir le recon- naître. Mais on n’a pas encore per- du. Ils ont la mainmise sur le Tour de Bretagne mais ce n’est pas encore perdu », répétait le direc- teur sportif de la formation breton- ne, le regard déjà tourné vers l’éta- pe de demain.

« Tout miser sur David »

« On va désormais tout miser sur

David (Le Lay). C’est là-bas, à Lan-

nion, qu’il va devoir se découvrir, il n’a plus trop le choix. Il n’y avait pas de coureur de la Rabobank avec lui dans les endroits stratégi- ques de la course aujourd’hui et c’est surtout ce que je retiens de cette étape », ajoutait Philippe Dalibard comme pour garder espoir. Antoine, son fils, reconnaissait de

son côté que Lars Boom et les siens avaient marqué des points

Contrôle sanguins

Les coureurs des équipes Bretagne - Armor-lux, Vendée U, Rabobank, SCO Dijon, Van Hemert et De Nardi ont subi un contrôle sanguin, hier matin. 34 coureurs ont été contrôlés, tous ont été déclarés aptes à repartir.

au général. Sans pour autant jouer battu. « Ils prennent du temps là où il faut en prendre, petit à petit, ils sont en train de construire leur nid. Ils vont être compliqués à aller chercher, on le savait, mais on ne va pas baisser les bras com- me ça. On ne va certainement pas lâcher le morceau ». David Le Lay, sans aucun doute le plus fort à Jugon, ne disait pas autre chose en descendant du bus de l’équipe. « Je ne suis pas spé- cialement inquiet. Disons que je serai inquiet mardi soir si il n’y a pas de changement au classement général. J’y crois toujours ».

Ph. P.