Vous êtes sur la page 1sur 31
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CENTRE UNIVERSITAIRE BELADJ BOUCHAIB D’AIN TEMOUCHENT INSTITUT DES
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CENTRE UNIVERSITAIRE BELADJ BOUCHAIB D’AIN TEMOUCHENT INSTITUT DES
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CENTRE UNIVERSITAIRE BELADJ BOUCHAIB D’AIN TEMOUCHENT INSTITUT DES

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

CENTRE UNIVERSITAIRE BELADJ BOUCHAIB D’AIN TEMOUCHENT

INSTITUT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE

GÉNIE ÉNERGETIQUE:

MASTER I

Module:

CHAUFFAGE ET CLIMATISATION

Mini Projet:

LA VENTILATION

Pré senté par :

Encadreur:

AHMOUDOU MOUHMOUD MOUHAMAD

BOULGHITI BELKACEM

NASSAMOU MOHAMMED LAMINE

Pr NEHARI D.

ANNEE ACADEMIQUE:

2016- 2017

Sommaire Introduction I. Qu’est ce que c’est la ventilation ? II. Bref historique III. Pourquoi
Sommaire Introduction I. Qu’est ce que c’est la ventilation ? II. Bref historique III. Pourquoi
Sommaire Introduction I. Qu’est ce que c’est la ventilation ? II. Bref historique III. Pourquoi
Sommaire Introduction I. Qu’est ce que c’est la ventilation ? II. Bref historique III. Pourquoi
Sommaire Introduction I. Qu’est ce que c’est la ventilation ? II. Bref historique III. Pourquoi
Sommaire Introduction I. Qu’est ce que c’est la ventilation ? II. Bref historique III. Pourquoi

Sommaire

Introduction

I. Qu’est ce que c’est la ventilation ?

II. Bref historique

III. Pourquoi faut-il ventiler?

IV. Applications dans les bâtiments

A.

Les différents types des ventilations

1)

La ventilation naturelle (système A)

ventilations 1) La ventilation naturelle (système A) 2) Ventilation hybride 3) La ventilation mécanique
ventilations 1) La ventilation naturelle (système A) 2) Ventilation hybride 3) La ventilation mécanique
ventilations 1) La ventilation naturelle (système A) 2) Ventilation hybride 3) La ventilation mécanique

2) Ventilation hybride

3) La ventilation mécanique contrôlée (V.M.C)

a) V.M.C à simple flux par pulsion (système B)

b) V.M.C à simple flux par extraction (système C) C. V.M.C à double flux (Système D)

B.

Comment Ventiler sans perdre d’énergie ?

V.

Autres domaines d’applications

1) Tunnels routiers

2) Laboratoires 3) Milieu de soins

4) Usines de fabrication 5) Mine

Conclusion

INTRODUCTION

Dans tout local où l’homme est amené à séjourner dans le cadre de

son activité professionnelle ou de sa vie personnelle, l’air qu’il respire

est contaminé par l’action de la respiration et par les agents

chimiques, physiques, ou biologiques liés à son activité et son

environnement. Cette pollution ambiante peut avoir des effets néfastes sur sa santé, son environnement et la production. C’est le

rôle de l’installation de ventilation pour remédier à ce problème.

La conception d’une installation de ventilation est une opération délicate dans laquelle interviennent de nombreux facteurs techniques, économiques, énergétiques et humains. Elle nécessite, de la part du concepteur, une connaissance parfaite du poste de travail ou du local à traiter et aussi la maitrise des différentes techniques mises à sa disposition pour résoudre le problème. Le concepteur devra tenir compte : du poste de travail, de la pollution, de captage, des réseaux de transport, de l’épuration et de rejet).

I. Qu’est ce que c’est la ventilation ?

La ventilation est l'action qui consiste à créer un

renouvellement de l’air, par déplacement dans un

lieu clos. Elle est mise en œuvre dans les lieux où l’oxygène risque de manquer, ou bien où

des polluants et autres substances indésirables

(humidité) risqueraient de s'accumuler en son absence : (logements, bureaux, magasins, Ouvrages souterrains

risqueraient de s'accumuler en son absence : (logements, bureaux, magasins, Ouvrages souterrains Figure 1: Ventilation

Figure 1: Ventilation

II.Bref historique

Avant le XIX e siècle

L'éventail et les Pankas (ou punkha), sont inventés par les chinois, faisant partie des appareils de ventilation les plus élémentaires et les plus anciens, permettent de ménager un courant d'air rafraîchissant, dans les ambiances surchauffées des régions orientales.

Les Badgirs ou « tour à vent » réalisent par tirage, une ventilation naturelle dans les édifices persans depuis des siècles.

À partir de 1734, J. Theophilus, et le chimiste et inventeur britannique S. Hales, introduisent les ventilateurs mécaniques à moulin « roue centrifuge » pour aérer la Prison, les hôpitaux et surtout les Chambres des communes.

En 1767 Léopold Genneté a donné le principe de ventilation des hôpitaux par une cheminée.

XIX e siècle

Début XIX e siècle, les questions de ventilation, de chauffage et d'assainissement en général, deviennent une préoccupation majeure, sous l'impulsion des courants hygiénistes, d'abord en Angleterre, plus tard en France dans les casernes et les hôpitaux.

punkha

maison passive
maison passive

Eventail

Badgir
Badgir

XX e siècle

Aux États-Unis on les retrouve dans une discipline unique appelée HVAC (Heating, Ventilation and Air-Conditioning), après elle devient une entreprise mondiale de, de l'exploitation, de la maintenance, de la fabrication, la conception et la construction des systèmes de ventilation.

Dans les concepts du type « maison passive », la ventilation est totalement assurée par des moyens artificiels depuis les années 1970 .

Avec le Protocole de Kyoto en 1997, visant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

ventilateur du

ventilation L. Genneté

Dr Hales

III.Pourquoi faut-il ventiler ?

D’une manière générale la ventilation d'un lieu a plusieurs justifications :

Renouveler l'air ambiant, l'assainir, le dépoussiérer.

Assurer la climatisation (chauffage ou refroidissement) du

local.

Réguler le taux d'hygrométrie.

Gérer la pression atmosphérique d'un lieu clos (en

surpression ou en dépression).

Contrôle de la concentration du CO 2 et des divers polluants intérieurs.

(en surpression ou en dépression).  Contrôle de la concentration du CO 2 et des divers
(en surpression ou en dépression).  Contrôle de la concentration du CO 2 et des divers
(en surpression ou en dépression).  Contrôle de la concentration du CO 2 et des divers
(en surpression ou en dépression).  Contrôle de la concentration du CO 2 et des divers
(en surpression ou en dépression).  Contrôle de la concentration du CO 2 et des divers

IV.Applications dans les bâtiments

IV.Applications dans les bâtiments

A.Les différents types des ventilations

On peut classer les systèmes de ventilation en 4 modes principaux:

Évacuation

Évacuation Naturelle Mécanique Alimentation Naturelle Système A ou Ventilation naturelle Système C ou Simple flux par

Naturelle

Mécanique

Alimentation

Alimentation

Naturelle

Système A ou Ventilation naturelle

Système C ou Simple flux par extraction

Mécanique

Système B ou Simple flux par insufflation

Système D ou Double flux

Les dénominations A, B, C et D proviennent de la norme NBN D50-001 qui traite des dispositifs de ventilation dans les bâtiments d'habitation et sont donc propres au milieu résidentiel.

1)La ventilation naturelle (système A) La ventilation naturelle fonctionne selon le principe de la convection.

1)La ventilation naturelle (système A)

La ventilation naturelle fonctionne selon le principe de la convection.

L'air se déplace, grâce aux différences de pression dues

au vent ou par la différence de masse volumique en

fonction de sa température:

PRINCIPE:

volumique en fonction de sa température:  PRINCIPE: Les différents Models de la ventilation naturelle On

Les différents Models de la ventilation naturelle

On la trouve cette technique dans la plupart des constructions traditionnelles et immeubles d’habitation.

Avantages et inconvénients de la ventilation naturelle :

Avantages : Les avantages que l’on peut tirer de la ventilation naturelle reposent sur le fait que :

Système est facile à installer;

Aucune consommation d’énergie;

Système économique avec un entretien peu contraignant;

Sans bruit.

Inconvénients:

Air non filtré;

Les mouvements d’air continus créés entraînent une perte;

importante de la chaleur du bâtiment;

Le renouvellement de l’air est en fonction des saisons.

une perte; importante de la chaleur du bâtiment;  Le renouvellement de l’air est en fonction

2)Ventilation hybride

Il s'agit d'une version « intelligente » qui combine les avantages de la ventilation naturelle

et de la ventilation mécanique (systèmes A et C).

Le système est piloté suivant les conditions climatiques et bascule automatiquement entre le mode naturel et le mode assistance mécanique.

Elle est rarement utilisée dans le logement mais

de plus en plus dans le cadre de bâtiments tertiaires répondant au critère basse énergie.

plus dans le cadre de bâtiments tertiaires répondant au critère basse énergie. ventilation hybride dans un

ventilation hybride dans un bâtiment

Avantages et inconvénients de la ventilation hybride :

Avantages :

Elle couple à la fois les avantages de la ventilation naturelle et mécanique :

Réductions minimums des consommations électriques.

Entretien minimum et ne comprennent pas de ventilateurs bruyants.

La ventilation hybride est simple, et peu coûteuse à l'exploitation.

Elle demande peu de place utile dans les locaux techniques.

Les débits d'air extraits sont en partie contrôlés.

Inconvénients :

Toutefois, la ventilation hybride reste liée aux phénomènes naturels de mouvement de l'air, la qualité de l'air risque de ne pas être garantie dans tous les locaux.

L'air neuf n'est pas filtré

Les grilles d'ouvertures peuvent engendrer un inconfort, par exemple en plein hiver.

2)La ventilation mécanique contrôlée : V.M.C

V.M.C permet de renouveler l’air d’un bâtiment, de réguler le niveau d’humidité et d’évacuer les éventuelles mauvaises odeurs.

système B
système B

a) V.M.C à simple flux par pulsion (système B)

Dans ce système la pulsion est réalisée au moyen de ventilateurs, tandis que l'extraction se fait par des cheminées naturelles. Il n'est que très rarement rencontré en pratique.

b)

V.M.C à simple flux par extraction (système C)

L'entrée et le passage de l'air se font de la même façon que pour le

système A. L'extraction est réalisée au moyen des ventilateurs qui, pour assurer une bonne ventilation, doivent tourner en permanence.

Principe :

Extraire l'air vicié par les pièces de service et introduire l'air neuf

dans les pièces de vie.

L'air circule ainsi par balayage dans tout le logement assurant un renouvellement d'air général et permanent.

On distingue :

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) simple flux

autoréglable :

La VMC simple flux est dite "Autoréglable", si le débit extrait est réglé automatiquement pour assurer un débit le plus constant possible quelque soit les conditions climatiques extérieures. La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) simple flux

hygroréglable :

"hygroréglable", si le débit est modulé automatiquement en fonction du taux d'humidité dans les pièces tout en maintenant les débits nécessaires pour garantir l'hygiène et la qualité de l'air

système C

pièces tout en maintenant les débits nécessaires pour garantir l'hygiène et la qualité de l'air système
pièces tout en maintenant les débits nécessaires pour garantir l'hygiène et la qualité de l'air système
pièces tout en maintenant les débits nécessaires pour garantir l'hygiène et la qualité de l'air système
(VMC) simple flux autoréglable On parle de la VMC simple flux hygroréglable de type A

(VMC) simple flux autoréglable

On parle de la VMC simple flux hygroréglable de type A, si seules les bouches d’extractions sont hygroréglables et de VMC simple flux hygroréglable de type B si les bouches d’extraction et les entrées d’air sont

hygroréglables.

type B si les bouches d’extraction et les entrées d’air sont hygroréglables. (VMC) simple flux hygroréglable

(VMC) simple flux hygroréglable

Avantages et inconvénients de V.M.C à simple flux:

Avantages

Ventilation simple flux, et peu coûteuse à l'exploitation.

Elle demande peu de place utile dans les locaux techniques.

Les débits d'air extraits sont contrôlés.

La mise au point est facile et se limite au réglage des débits extraits au moyen des bouches.

Inconvénients

Cette ventilation n'est pas adaptée aux bâtiments profonds et de grande hauteur.

Pertes énergétiques importantes dites à l’extraction directe de l’air interieur.

Un simple ouverture des fenêtres peut déstabiliser la distribution de flux d’air.

le vent peut perturber la ventilation.

ouverture des fenêtres peut déstabiliser la distribution de flux d’air .  le vent peut perturber

c) V.M.C à double flux (Système D)

La V.MC à "double flux" consiste à organiser : la pulsion mécanique d'air neuf, filtré, dans les locaux et l'extraction mécanique d'air vicié des locaux.

Principe de fonctionnement

Le principe de la V.M.C à double flux est basé sur le fait que :

Deux réseaux de gaines distincts (insufflation/extraction);

Un échangeur thermique qui récupère des calories de l'air

extrait pour la transférer vers l'air entrant durant l’hiver. Cependant durant l’été l’échange de chaleur se fait inversement ou pas.

Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air

neuf et une sortie d'air pour l'air vicié.

Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air neuf et une sortie d'air pour
Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air neuf et une sortie d'air pour
Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air neuf et une sortie d'air pour
Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air neuf et une sortie d'air pour
Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air neuf et une sortie d'air pour
Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air neuf et une sortie d'air pour
Une prise d'entrée d'air ou un puits canadien pour l'air neuf et une sortie d'air pour

Fonctionnements selon les périodes

Fonctionnements selon les périodes • 2 ventilateurs • 4 piquages d’entrée -sortie d’air (Ø125, 160 ou
Fonctionnements selon les périodes • 2 ventilateurs • 4 piquages d’entrée -sortie d’air (Ø125, 160 ou

2 ventilateurs 4 piquages d’entrée-sortie d’air (Ø125, 160 ou 180), 1 ou 2 filtres sur l’air neuf

1 filtre sur l’air extrait pour éviter

l’encrassement de l’échangeur,

une sortie condensats une sonde de température une carte électronique pour gérer la VMC-DF, Une commande

Les composants de la V.M.C à double flux

 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux
 Les composants de la V.M.C à double flux

VMC double flux centralisée et décentralisée

La V.M.C à double flux est « centralisée » ce qui permet de n'avoir qu'un seul groupe de pulsion/extraction

pour le bâtiment ou partie de bâtiment.

On la trouve surtout dans les bâtiments tertiaires (hypermarchés, centres commerciaux et immeubles de bureaux, Laboratoires).

Toutefois, chaque local peut aussi disposer d'une pulsion et d'une extraction propre, on parle alors de

ventilation double flux décentralisée.

On la trouve généralement dans les

industries et les unités de fabrications

ventilation double flux décentralisée . On la trouve généralement dans les industries et les unités de
ventilation double flux décentralisée . On la trouve généralement dans les industries et les unités de

Avantages et Inconvénients de V.M.C à double flux

Avantages

système le plus "maîtrisable" quelles que soient les conditions climatiques extérieures, il permet de,

Capter l'air extérieur à un endroit "sain" et de le filtrer ;

contrôler les débits de pulsion et d'extraction,

créer le confort,

Récupération de la chaleur (et éventuellement du froid en été) avec un taux de 60 à 90 % selon les échangeurs;

Absence d'ouverture directe en façade.

Inconvénients

Son prix : jusqu’à 4000€ avec la pose, la VMC double flux représente un réel investissement;

La VMC double flux ne peut s’installer sans l’aide d’un artisan;

La VMC double flux est plus imposante et nécessite plus d’espace;

Les bruits restent importants à haut régime.

B. Comment Ventiler sans perdre d’énergie ?
B. Comment Ventiler sans perdre d’énergie ?
B. Comment Ventiler sans perdre d’énergie ?
B. Comment Ventiler sans perdre d’énergie ?

B.Comment Ventiler sans perdre d’énergie ?

B. Comment Ventiler sans perdre d’énergie ?

V.Autres domaines d’applications

V. Autres domaines d’applications
V. Autres domaines d’applications

1)Tunnels routiers

La ventilation des tunnels doit assurer deux fonctions :

garantir un environnement viable; assurer la sécurité en cas d’accident et de

dégagement de fumée.

Quatre paramètres sont à surveiller :

La teneur en CO;

La teneur en NO2 (NOx);

Le degré d'opacité;

La température.

ventilateurs tunnel
ventilateurs
tunnel

Pour les tunnels assez courts ou en pente (une ventilation naturelle ou éventuellement assistée de ventilateurs);

Pour les plus grands tunnels, les gaz sont en général aspirés via des cheminées et rejetés à l'air libre au-dessus du niveau du tunnel.

Il y a 3 méthodes de ventilation

La ventilation longitudinale

Créer un courant d’air longitudinal dans le tunnel : phénomène de pistonnement.

Efficace dans les tunnels à circulation unidirectionnelle

: phénomène de pistonnement. Efficace dans les tunnels à circulation unidirectionnelle ventilation longitudinale

ventilation longitudinale

La ventilation semi-transversal

L’air vicié est aspiré, via une gaine située dans le plafond du tunnel et est évacué, via une cheminée. L’air frais est injecté dans une gaine située sous la chaussée

et pénètre dans le tunnel par des bouches d’air.

La ventilation transversale :

Tout au long du tunnel, l’air frais entre par des bouches

d’injection (tous les 10m) situées au sol et est aspiré par des exutoires placés au plafond, de façon à assurer une qualité constante de l’air dans le tunnel.

Ventilation semi-transversal Ventilation transversale
Ventilation semi-transversal
Ventilation transversale

2) Laboratoires

Les laboratoires d'analyse et de recherche ainsi que certains sites de fabrication sont munis de systèmes de ventilation spéciaux. L'air venant de l'extérieur est filtré, chauffé ou refroidit, humidifié ou déshydraté, soufflé et répartit dans les pièces, ensuite il est extrait, filtré ou recyclé avant d'être rejeté à l'extérieur. La pression dans chaque pièce et les diverses consoles est contrôlée.

Afin de préserver la santé des personnels du labo, contre les

produits manipulés (micro-organismes, produits chimiques, des matières explosives ou toxiques);

Pour éviter la contamination des produits de recherche par

d'autres produits ou poussières, et aussi l’environnement extérieur;

Il en est de même pour la fabrication des sondes spatiales, des circuits électroniques et puce d'ordinateurs et d'autres produits, qui sont obligatoirement fabriqués dans une salle blanche.

puce d'ordinateurs et d'autres produits, qui sont obligatoirement fabriqués dans une salle blanche. Laboratoire
puce d'ordinateurs et d'autres produits, qui sont obligatoirement fabriqués dans une salle blanche. Laboratoire

Laboratoire

3) Milieu de soins

Plusieurs travaux de l'OMS recommandent la ventilation naturelle en milieu

hospitalier, comme l'une des mesures environnementales efficaces pour réduire le risque de propagation d'infections en milieu de soin.

L'OMS spécifie notamment des débits minimums par patient sur une heure.

Par exemple:

80 l/s/patient pour les installations neuves ou aux rénovations de grande ampleur ;

60 l/s/patient pour les chambres à usage général et les services de consultation externe

2,5 l/s/m 3 pour les couloirs et autres lieux de passages.

hôpital
hôpital

Dans certaines circonstances la V.M.C peut s'avérer plus efficaces que la ventilation naturelle mais, elle présente un risque accru de transmissions de maladie.

4) Usines de fabrication

La ventilation des usines est une opération incontournable, car elle

garantit un environnement de travail de qualité et sans danger aux

ouvriers. Les mêmes conditions de ventilation que pour les laboratoires s'appliquent encore, parfois à plus grande échelle.

Usine
Usine

5) Mine

une

alimentation en air frais d'une mine (gisement) ou d'un tunnel (creusement et exploitation), pour répondre aux besoins :

La

ventilation

de

la

mine

ou

aérage

est

de la respiration (hommes et animaux); De la combustion (lampes, aux machines avec moteur à combustion interne) ; De diluer les gaz toxiques ou dangereux ;

D'abaisser la température dans les mines profondes.

De diluer les gaz toxiques ou dangereux ;  D'abaisser la température dans les mines profondes.

ventilateur

mine

De diluer les gaz toxiques ou dangereux ;  D'abaisser la température dans les mines profondes.
De diluer les gaz toxiques ou dangereux ;  D'abaisser la température dans les mines profondes.
De diluer les gaz toxiques ou dangereux ;  D'abaisser la température dans les mines profondes.
De diluer les gaz toxiques ou dangereux ;  D'abaisser la température dans les mines profondes.
De diluer les gaz toxiques ou dangereux ;  D'abaisser la température dans les mines profondes.

Conclusion

Au terme de ce travail, nous pouvons dire que la ventilation reste, une excellente technique permettant de créer un meilleur confort des personnels

dans les lieux publics, de préserver leur santé, d’assurer leur sécurité, et aussi

de favoriser l’entrée d’air dans les milieux ou il se fait rare. En fin, nous espérons qu’on a abordé tout les points clés de ce travail.

dans les milieux ou il se fait rare. En fin, nous espérons qu’on a abordé tout

MERCI POUR VOTRE ATTENTION !!!

MERCI POUR VOTRE ATTENTION !!!
MERCI POUR VOTRE ATTENTION !!!