Vous êtes sur la page 1sur 3
Déclaration d’intention Mon Trés Cher Frére Conseiller de l'Ordre, C'est lors de la session du 20 avril 2013 EV que le Congrés de la Région 14 m’a élu Conseiller de l’Ordre. Je suis d'autant plus sensible a la confiance que les Fréres et Seurs de ma Région m’ont témoignée, que cette élection n’intervient que tous les trois ans, la Région 14, composée de 67 Loges dont 19 Loges en Europe de l'Est, ne disposant en effet que d’un Conseitler. Cette marque de confiance est venue ponetuer un travail de longue haleine. Je me suis investi dans la vie de I’Obédience, a son échelle régionale, depuis 2005 avant de diriger les travaux du Congrés pendant trois ans de 2009 & 2012. Durant cette période, j'ai également préparé puis présidé les travaux du Convent qui s'est tenu 4 Vichy en 2011. Rien de tout cela n’aurait été possible sans la confiance des Fréres de la Loge dans laquelle {jai été initié on 1996, Vérité & YOrient de Paris 4 et des Loges d’Europe de l'Est dont j'ai été le VM de 2006 & 2009, Loge qui fétera cette année ses 80 ans | Ces différentes charges m’ont permis d’appréhender les modes de fonctionnement de notre Obédience, de me familiariser avec nos structures administratives ct de mesurer les défis que le Grand Orient de France devra relever dans les années & venir pour conserver l’attractivité et Vinfluence qui furent les siennes tout au long de son histoire, & savoir = Retrouver une vraie capacité de rayonnement dans une période oit l'Obédience s'est insensiblement profanisée en privilégiant une vision & court terme des enjeux sociétaux ; - Disposer de régles de fonctionnement adaptées & une Obédience comptant plus de 50,000 FF et Sccurs et plus de 1200 loges ; = Avoir une pratique de Ia solidarité qui permette de retrouver une vraie mixité sociale, attirer les plus jeunes et de ne pas perdre les plus anciens, tout en agissant auprés de ceux qui nécessitent une aide ponetuelle liée 2 la perte dun emploi ou a la maladie, Ces enjeux ont déja été débattus en 2011 lors du Convent de Vichy. La question qui se pose & nous désormais est davancer pour consolider les bases du Grand Orient de France dont nous avons besoin dans un temps, hélas, oti les motif dinquiétude le disputent de plus en plus aux motifs d'espoir. Cette perspective s*insorit naturellement dans la continuité des travaux lancés par les Grands Maitres qui se sont suecédé au cours de ces derniéres années, Leur souei d’oeuvrer dans a sérénité, leur volonté de mettre en avant les valeurs spécifiques de la frane-magonnerie libérale et adogmatique que représente tout particuliérement le Grand Orient de France, ont ‘montré la voie qu'il convient de suivre. Cola étant, ces avancées ne pourront étre durables que dans le cadre d'une action pérenne susceptible de se déployer sur trois ans. C'est dans cette perspective que je fais acte de candidature & la présidence du Conseil de l’Ordre. Tl est en effet indispensable de pouvoir disposer de teraps pour : = Faire émerger progressivement une réflexion prospective issue du travail des Loges, respectant leur souveraineté et élaborée conformément aux régles initiatiques qui sont les nétres. Cest ainsi que le Grand Orient de France redeviendra une référence intellectuclle reconnue par le monde profane ; - Porter au plan international un projet humaniste dont I’Europe a ce jour a plus que jamais besoin; un projet, qui doit englober l'espace méditerranéen, compte tenu des fractures et des tensions 4 Pissue incertaine qui le menacent ; - Définir et mettre on oeuvre une politique obédientielle claire, sachant dégager de réclles priorités tant en matiére de solidarité, de politique internationale que de choix culturels. Le développement de ces orientations ne devra pas pour autant méconnaitre les obligations relevant au premier chef du Conseil de l’Ordre, qu’il sagisse = ~ de la gestion administrative de ?'Obédience : au plan des ressources humaines dont la gestion doit étre a la hauteur des valeurs qui sont les nétres, mais aussi au plan de la politique immobiliére, SOGOFIM et loges propriétaires, dans la prise en considération des obligations réglementaires en vigueur, = des affaires oxtéricurcs : relations inter-obédienticlles privilégiant le rassemblement des obédiences libérales et adogmatiques sur la base des valeurs qui sont les nétres, structures inter-obédientielles dans lesquelles le GODF a un r6le actif & jouer, présence de loges du GODF a l'étranger, développement de alliance magonnique européenne & laquelle if faudra donner un sens dans les années & venir ; ~ des affaires intéricures : développement des revues et du Musée, préservation et exploitation, des fonds archives pour les besoins de Ia recherche, politique de communication tournée ‘vers les autres ; ces outils étant autant de moyens susceptibles de favoriser le rayonnement de PObéEdienc Le temps sera d’autant plus nécessaire qu’il conviendra de mettre en ceuvre une méthode conforme aux prineipes qui sont les ndtres et consistant & = Favoriser les synergies et Pesprit de coopération entre les instances, notamment entre Vexécutif et le législatif, dans le respect des compétences réglementaires de chacun ; ce rapprochement est essentie! si fon souhaite dépasser les blocages constatés depuis plusicurs années. = Mobiliser les compétences, en premier lieu celles des Loges, mais aussi celles des commissions nationales et des commissions conventuelles, afin de donner une densité nouvelle & nos travaux ; ~ Refaire de la collégialité la base indispensable du travail 4 accomplir dans le souci de raviver esprit de confiance mutuelle qui devrait toujours prévaloir ct dans lequel I’ensemble des membres du Conseil de I’ Ordre devra se retrouver, sans ostracisme ni exclusive. A ce titre, dans le cadre de la nouvelle année magonnique, je veillerai particuliérement & ce que chaque membre du Conseil prenne une part effective & la mise en cuvre de ces orientations, parce que ’est avant tout ’intérét de 1’ Obédience. Mon TCF Conseiller de [’Ordre, comme tu I’auras compris, ma candidature n’est ni la manifestation dun tempérament présomptueux ni celle dun esprit pressé, mais tout simplement la main tendue d'un Frére qui considére que le moment est venu de sceller une nouvelle alliance, a Ja hauteur des enseignements que les Fréres, qui ont fait hier le GODF, nous ont Iégués pour le futur, et & 1a hauteur des principes énoncés dans l'article 1 de notre Constitution, avec une ambition a la fois simple et exigeante : - répondre aux défis du 21% sigcle en proposant un humanisme de combat, fondé sur une défense intransigeante de la dignité humaine et une promotion exigeante de la laicité, parce que celle-ci est plus que jamais la régle fondatrice du vivre ensemble ; - bitir une Obédience indépendante de tout corps intermédiaire de la République : patti politique, syndicat ou association et ainsi capable d’éclairer l'avenir et de redevenir une force anticipation vis-a-vis du monde profane ; - pormetire a toutes les Loges de se réapproprier 'Obédience a laquelle elles appartiennent avec esprit de solidarité qui doit étre le ndtre, Dans Vespoir que ces perspectives répondront aux attentes que les Sazurs ot les Fréres de ta Région ont exprimées en t’élisant et dans le souci de Passacier en toute fratemité au travail A venir, je te prie de recevoir, mon Trés Cher Frére, mes salutations les plus fraternelles, Le 13 Juillet 2013 EV Daniel KELLER