Vous êtes sur la page 1sur 2

Editorial STATISTIQUES 2008

Présents au Entrées du 1.1.2008 au Sortie du 1.1.2008 Présents au


Mouvement des Usagers 1.1.2008 31.12.2008
Total
au 31.12.08 31.12.2008
Depuis bientôt deux ans, le dispositif cantonal d’indication et de
suivi est la porte d’entrée obligatoire pour toute personne HOMES
alcoolo-dépendante désirant entrer dans un projet de soins Programme 123
résidentiels. L’objectif de ce dispositif, appelé EVITA, est d’of-
Résidentiel 81 123 204 119 85
frir un bilan, un diagnostic, un traitement et une orientation des
usagers dans le réseau alcoologique vaudois. Ambulatoire 32 5 37 24 13
Total homes 113 128 241 143 98
Les experts en alcoologie d’EVITA, mandatés par notre can-
ton, ont pu dessiner d’autre part une nouvelle cartographie des ATELIERS
besoins. Et il s’avère que les prestations actuellement offertes Oli’one / Olbis / Olijour
par les acteurs institutionnels du réseau ne permettent pas Internes 58 115 173 114 59
d’assurer une chaîne de soins continue, donc de garantir
Externes 113 216 329 206 123
« la bonne prestation pour la bonne personne au bon mo-
ment ». Total homes 171 331 502 320 182

PLAN 33 ET SFR
Voilà donc de nouveaux challenges pour notre Fondation, dé-
fis que nous voulons relever avec nos partenaires, car l’objectif Plan 33 Nombre de journées Nombre de personnes
commun est bien d’offrir en réseau un niveau de prestations Poste Plan 33 institutionnel 54 11
optimales adaptées aux besoins de chaque individu en difficul-
Plan 33 institutionnel 1’735 65
tés avec sa consommation.
SFR
La prestation optimale inclut celle de nos ateliers de réadapta- Stage de formation et de réflexion 832 43
tion et de réinsertion professionnelles. Ceux-ci ont développé Total 2621 119
de nombreux programmes en fonction des besoins de nos diffé-
rents prescripteurs ; les derniers en date sont ceux mis en place COURS
avec l’Office cantonal AI dans le cadre des processus d’interven-
Les Oliviers Formation d’intervenants en dépendance
tions précoces.
Nombre de journées Nombre de personnes Nombre de journées Nombre de personnes
Notre Fondation se doit de rester attentive aux besoins expri- Alcoologie 69 23 33 11
més et de participer ainsi à la mise en place d’un dispositif al-
Conscience de soi 250 100 32.5 13
coologique vaudois complet et performant.
Mieux motiver 24 6 60 15
P. Demaurex, Directeur Total 343 129 125.5 39

DURée du séjour
moins de 30 jours 1 à 6 mois 7 mois et plus
Programme 123 22.55 % 50 % 27.45 %

Rapport d’activités Plan 33

âGE ET GENRE
100 % plus 2 ans en ambulatoire

2008
Moyenne d’âge Femmes Hommes
Programme 123 40.05 39.80 40.12
Répartition par genres 22.55 % 77.45 %
Plan 33 40.17 39.66 40.38
Répartition par genres 29.58 % 70.42 %

TRANCHEs D’âge
moins de 29 ans 30 à 39 ans 40 à 49 ans 50 ans et plus

Programme 123 22.55 % 31.86 % 22.06 % 23.53 %


Plan 33 23.95 % 25.35 % 25.35 % 25.35 %

LES COMPTES 2008


COMPES D’EXPLOITATION CHARGES PRODUITS

HOMES
Charges salariales 3’647’872.30
Prestation de tiers 914’738.—
Alimentation 233’570.15
Entretien 371’812.—
Frais d’utilisation des installations 632’429.52
Autres Charges 255’200.19
Total Charges 6’055’622.16
Total Produits 2’602’712.60
Résultat homes avant subventions et convention intercantonale 3’452’909.56

Accueil Résidentiel

www.oliviers.ch
Total Charges 255’513.70
Total Produits 554’118.05
Résultat Rose-Mousse avant subventions et convention intercantonale 298’604.35

Formation Plan 33
Charges salariales 839’027.80

ATELIER OLBIS DIFFUSION Prestations de tiers


Alimentation
136’655.26
45’679.30
Entretien 9’709.40
Frais d’utilisation des installations 62’950.—

Olbis vous propose quelques idées Autres Charges 199’061.79

de balades pour la période estivale !


Total Charges 1293’083.55
Total Produits 1’130’367.71
Résultat Formation Plan 33 avant subventions et convention intercantonale 162’715.84

Ateliers
Charges salariales 3’847’850.80
Prestations de tiers 254’039.45
Frais liés à la production 904’218.21
Frais d’infrastructure 593’779.40
Autres Charges 434’034.81
Total Charges 6’033’922.67
Total Produits 4’449’769.22
Résultat Ateliers avant subventions et convention intercantonale 1’584’153.45

Totaux des secteurs 5’199’778.85 298’604.35

Pertes & Profits


CHARGES PRODUITS
Excédent de charges 2008 selon compte d’exploitation avant subventions et convention intercontonale 4’901’174.50
Charges extraordinaires 81’367.58
Amortissements extraordinaires 73’152.50

Atelier Olbis Diffusion Vou s pou vez comman der ces l ivres su r no tre s h o p Produits extraordinaires 65’986.20
Don Loterie Romande

WWW.LIVREADOMICILE.CH
120’000.00
Tél. 021 644 37 47 Dissolution partielle de réserves diverses 190’623.00
Fax 021 644 37 48 Résultats cafétéria & restaurant, prestations externes 7’549.69
www.olbis-diffusion.ch VOTRE LIBRAIRIE DE PROXIM ITé EN UN C L IC  ! Résultats diverses actions, K-Lumet et bâtiments 102’057.18
Dons divers 44’023.28
Attribution à diverses réserves et équipements divers 575’719.27
5’631’413.85 730’239.35
PROPOS du président Excédent de charges 2008 avant subventions et convention intercantonale 4’901’174.50

Bilan au 31.12.2008
Les années se suivent, mais ne se socioprofessionnel. Or, pour compléter le dispositif, les experts
Actif 2008 2007 2006
ressemblent pas, même si la Fon- alcoologues mandatés par le canton mettent en évidence un man-
dation a continué de vivre à l’ère des que d’offres comblant les besoins d’une partie des personnes al- Diponible
Caisse, CCP, Banques 229’732.29 294’927.05 396’147.42
interrogations en 2008. En effet, coolo-dépendantes, soit une offre résidentielle orientée vers la
Réalisable
comme nous le savons depuis un réduction des risques par une gestion de la consommation appro-
Débiteurs 2’356’068.81 2’100’356.52 2’113’780.43
certain temps déjà, le suivi moder- priée. Cette nouvelle donne conduit la Fondation à repenser sa pa- Stocks 218’500.00 217’300.00 126’500.00
ne des dépendances préconise des lette de prestations et à revoir ses méthodes thérapeutiques pour Actifs transitoires 153’608.00 379’037.95 317’084.00
solutions plus légères, privilégiant répondre aux besoins de cette population. Il faudra particulière- Immobilisations
les traitements ambulatoires aux ment veiller à une bonne interdisciplinarité socio-éducative et Immeubles 12’543’562.00 12’730’720.00 12’757’580.00
Equipements 807’000.00 1’063’900.00 870’688.85
séjours résidentiels. Nous observons les conséquences de cette médicale pour aborder les problèmes psychiatriques de plus en Véhicules 102’000.00 110’600.00 114’900.00
politique dans la baisse du nombre de participants aux divers pro- plus présents. Papiers-valeurs 1.00 1.00 1.00
grammes proposés. Même si les chiffres sont plus positifs que Excédent de charges 2005 – 2008 à raporter (avant subventions et convention intercontonale) 6’369’352.28 6’819’508.08 5’759’732.43
prévus en 2008, on peut parler d’une érosion constante. Tout cela représente des défis hautement intéressants, après plus Totaux 22’778’824.38 23’716’350.60 22’456’414.13
de trente ans de carrière, pour une Fondation disposant de moyens
Des changements profonds dans l’approche des problèmes de relativement conséquents. Les attentes que les acteurs du réseau Passif 2008 2007 2006
dépendance, que ce soit à l’alcool ou à d’autres substances, nourrissent à notre égard n’en sont que plus grandes, nécessitant Exigible court terme
amènent à des questionnements importants pour une institution ouverture d’esprit et flexibilité vis-à-vis des idées préconisées. Et Créanciers divers 524’216.55 843’706.90 390’553.87
Créancier SPAS 0.00 24’563.40 280’787.65
comme la nôtre. Nous avons pu constater que le dialogue n’était tout cela si possible sans perdre le savoir-faire actuellement dis- Comptes individuels des usagers 22’515.30 32’685.05 26’539.85
pas évident entre les praticiens rôdés depuis des années dans le ponible!
Exigible moyen terme
terrain et d’autres acteurs du réseau. Un rapprochement est ab- Banques 1’405’262.85 1’318’728.70 1’444’076.85
solument nécessaire pour une meilleure compréhension mutuelle. Je remercie donc très sincèrement les collaborateurs, collabora- Avances OFAS 132’843.00 1’212’704.20 1’268’482.90
A ce titre, nous avons renforcé le Conseil avec des personnalités trices, ainsi que la direction pour le travail effectué l’année écou- Avances SPAS 4’049’750.55 3’478’356.05 1’764’910.90
Excédent de produits 2003 à reporter* 29’338.98 26’546.88 26’546.88
issues des milieux concernés et nous multiplions les contacts. lée de même que pour leur engagement actuel et à venir, dont Excédent de produits 2004 à reporter* 485’065.79 496’514.46 582’754.46
nous avons bien besoin. Transitoires 211’239.73 331’810.47 643’945.05
Si tout le monde est d’accord sur les grands postulats régissant Exigible long terme
la lutte contre la dépendance à l’alcool (l’abstinence comme but Enfin, sans l’aide des pouvoirs publics, des donateurs ou des Hypothèques 12’841’832.75 13’087’785.50 13’301’968.35
idéal en est un), il n’en va pas de même des stratégies à mettre nombreux bénévoles, notre Fondation ne pourrait pas remplir sa Capitaux propres
en place. La Fondation a développé au cours des années des pro- mission. Que tous soient également remerciés chaleureusement. Capital propre 30’000.00 30’000.00 30’000.00
Réserves à buts spécifiques 2’530’320.08 2’488’451.54 2’390’723.67
grammes visant à accompagner la personne dépendante dans Réserves sans but spécifique 516’438.80 344’497.45 305’103.70
l’apprentissage d’une vie sans produit lui permettant d’acqué- P. Fleury
Totaux 22’778’824.38 23’716’350.60 22’456’414.13
rir ou de recouvrer son autonomie sur tous les plans, y compris
Traitements Formation Témoignage d’un civiliste

Pour le secteur traitements, les faits marquants de l’année 2008 = 10 ans de collaboration avec l’Université de Montréal. C’était avec une certaine appréhension que Pendant les périodes plus calmes, un accent était mis sur la
2008 peuvent se résumer par les points suivants : j’ai commencé mon service civil au sein des formation en bureautique, des exercices accordés aux niveaux
En effet, le Québec a planté son tipi aux Oliviers en septembre Ateliers Olbis de la Fondation Les Oliviers. très disparates de chacun-e étaient créés. Ceux-ci souvent
Le développement de la collaboration avec l’instance d’indication 1998 en y inaugurant sa première externalisation de la forma- En effet, je n’avais jamais travaillé dans le basés sur des situations réelles permettaient non seulement une
Evita mise en place par le canton de Vaud. Après un court temps tion d’intervenants en dépendances. domaine des dépendances ni dans «une en- mesure de compétence, mais aussi d’ajuster la future production
d’observation et de découverte mutuelles les intérêts communs treprise sociale» et ne savais pas vraiment à au niveau de tous.
se renforcent et les divergences s’aplanissent avec l’échange. Dix ans plus tard, plus de cent étudiants ont suivi avec succès quoi m’attendre.
la totalité des neuf modules du cursus et près de cinq cents Généralement, j’ai trouvé cette période de service civil très
La consommation toujours plus importante de produits comme étudiants ont participé à un module au moins. Mon rôle premier était d’épauler le moniteur variée et cela m’a beaucoup apporté. Conquis, j’ai même décidé de
la cocaine et les benzodiazépines, facilement accessibles sur le de l’atelier diffusion pendant la période parti- prolonger mon affectation de quelques mois. Certes, il y a toujours
marché, renforce l’ambivalence des personnes à entrer en Ceux-ci acquièrent une formation reconnue qui leur permet de culièrement chargée de la fin de l’année. Pour quelques imprévus et surprises qui nous rappellent que nous tra-
traitement et à rester dans une réelle démarche de rétablis- développer des compétences en matière de prévention et ce faire, j’ai été présenté en tant qu’aide-moniteur. Les premiers vaillons dans une entreprise sociale. Je considère néanmoins ces
sement. d’intervention dans les problèmes de dépendances. contacts avec les usagers ont été empreints d’un certain question- impondérables comme stimulants, cela évite qu’une certaine rou-
nement de leur part : « Qui est cette nouvelle tête, que vient-il faire tine, souvent contre-productive s’installe. Globalement, le climat
La polyconsommation de produits psychotropes devient de plus ici ? » Néanmoins, nous avons rapidement fait connaissance et une de travail a toujours été très agréable et l’accueil des moniteurs,
en plus courante, souvent associée à des comportements de relation de confiance s’est créée naturellement. ainsi que des usagers, a toujours été chaleureux.
dépendance. Cette évolution nous amène à aborder la problé-
matique des dépendances de manière globale. Durant la période des fêtes, l’action « livre à domicile » a En conclusion, je tiens à remercier sincèrement les Ateliers Olbis
Merci à nos donateurs apporté un volume de travail conséquent. J’ai pu apprécier ce lien et la Fondation Les Oliviers pour cette expérience enrichissante
Les changements et pertes de repères, notamment au niveau Au nom de tous les usagers et de tous les collaborateurs, nous avec l’économie et j’ai trouvé ce travail particulièrement adapté tant sur un plan professionnel que personnel.
éducatif, représentent une difficulté supplémentaire et condui- tenons ici à remercier toutes celles et tous ceux qui, réguliè- dans une optique de réinsertion professionnelle.
sent à une insécurité toujours plus grande des usagers. rement ou ponctuellement, soutiennent notre mission par des
dons. Sans vous, Les Oliviers ne pourraient pas rester perfor- Assurément, traiter à temps des commandes, facturer et Baptiste Marmier
La mise en place de la V révision de l’AI a permis à la Fonda-
e
mants et offrir des programmes de si bonne qualité. prendre contact si besoin est avec la clientèle sont des activi- 6 mars 2009
tion d’inscrire au Catalogue interne des Offices AI de Suisse des Nous renonçons à publier une liste nominative des donateurs tés valorisantes et motivantes pour les usagers. La différen-
prestations-types en interventions précoces telles que les cours par manque de place et vous remercions de votre compréhen- ce majeure avec l’économie réside dans le fait qu’un contrôle
« addictologie » et « conscience de soi » ainsi que le Plan 33. sion. permanent est effectué, celui-ci peut s’avérer contraignant aussi
bien pour le moniteur que les usagers. Néanmoins, dès qu’un peu
d’autonomie est gagnée, la surveillance se relâche proportionnel-
lement.

Ateliers
Nous somme très heureux de constater que nos ateliers de
réinsertion professionnelle répondent aux besoins de nos
Conseil de Fondation nombreux mandants. Une fois de plus, ils ont tourné à pleine
Bertrand Hessler capacité, dépassant pour la 5e année consécutive les 40’000 jour-
et Commission Consultative au 31 décembre 2008 nées effectuées par environ 500 personnes. Parmi celles-ci, un
tiers participent également à un programme thérapeutique lié à
Conseil de Fondation Commission Consultative un problème d’addiction.

Perry Fleury, Président Membres fondateurs Membres d’honneur Si certaines mesures sont moins suivies (RI), d’autres par
André Briod Daniel Quartier Pierre Aubert contre, se développent considérablement, en particulier cel-
Thierry Chollet Philippe Quartier Ernest Villet les liées à la détection précoce et aux mesures de réinsertion
Jacques Guignard issues de la Ve révision de l’AI.
Ulrich Hochstrasser Membres Gérald Kohli
Jacques Muggli Marc Augsburger Peter Melikian Nous sommes très reconnaissants envers toutes les en-
Linette Vullioud-Laurent Françoise Christ Roxanne Meyer treprises qui sollicitent nos ateliers pour la réalisation de
Michel Graf Marc-André Muller travaux ; elles participent ainsi directement au rétablissement de
Pierre Guignard Francis Rapin personnes en difficultés.

Nous espérons pouvoir maintenir le cap malgré une situation


économique difficile.

Quelques Chiffres Clefs Nombre de Nombre de Chiffre d’affaires


Années personnes en journées Vente de produits en
■ 112 collaborateurs et collaboratrices (75 EPT) ■ 25’970 journées en résidentiel programme effectuées milliers de CHF

2004 465 40’864 1 918


■ Total bilan = Frs. 22,78 millions ■ 43’620 journées en atelier
2005 496 42’656 2184
■ Budget = Frs. 13,6 millions ■ 2621 journées Plan 33 et SFR 2006 517 41’973 2539
2007 509 41’686 2624
■ 469 journées de formation
2008 502 43’620 2343

Parcours de réintégration socioprofessionnelle d’un usager aux Oliviers Cercle des Anciens
& Sympathisants
Objectifs du programme: Destinataires du programme:
Un groupe d’anciens des Oliviers a manifesté le
Instance extérieure d'indication Usager
➢ Faire un bilan de ses possibilités physiques, intellectuelles et psychiques ➢ Personnes désinsérées tant sur le plan social désir de créer une Association réunissant des
dans le but de retrouver sa véritable personnalité, ses capacités et ses limites; que professionnel et pour qui la consommation personnes ayant eu, pour une raison ou une autre,
➢ Développer en soi des moyens pour agir autrement qu'en ayant recours d'alcool, d'autres produits psychotropes et/ou
Objectifs de l'instance d'indication:
à l'alcool ou à un autre produit, voire un autre comportement; des comportements de dépendance engendrent
un lien avec à la Fondation Les Oliviers.
Programme de ➢ Rencontrer la personne;
➢ Définir ses Besoins; ➢ Apprendre à s'exprimer et développer le sens du dialogue. des conséquences néfastes au niveau familial,
réintégration Service socio-pédagogique Pré-accueil
socio- ➢ Lui proposer des moyens adaptés. professionnel et/ou relationnel. Les buts de ce mouvement (CASO) sont :
professionnelle
■ D’accueillir, dans l’esprit de solidarité, les anciens
des Oliviers, ainsi que toute personne controntée à
Réadaptation Entrée dans la phase résidentielle du programme Olijour Atelier d'orientation Ateliers: Activités: terre, bois, tissage. des difficultés liées à la dépendance ou à la codé-
Phase
pendance, ainsi que les proches (famille, amis...).
intégration
Bilan de situation n° 1 SFA 1 Cours: Sensibilisation aux dépendances / Introduction à l'évaluation CAM / Activités corporelles.
Présentation des centres de réadaptation socioprofessionnelle / Bilan professionnel / CAM.
■ Faire connaître le concept « Dépendance /
Objectifs de la phase d'intégration:
SFA 2 Motivation et sécurité au travail / Travail et conso. / Stratégies de réussite. Maladie ».
➢ Faire mutuellement connaissance; Phase
➢ Découvrir les situations qui posent problème; développement
Ateliers: Artisanat / Bureau service / Copy service / Menuiserie / Mécanique ■ Permettre la découverte des possibilités de
➢ Favoriser une meilleure connaissance de soi; Oli'one
➢ Favoriser les prises de conscience quant aux rôles Ateliers d'observation traitement.
des produits et comportements de dépendance;
➢ Elaborer ensemble les objectifs pour la phase développement.
Cours: Addictologie / Hygiène alimentaire / Activités sportives / Expression libre / Réflexion spirituelle. Depuis sa création en 2003, le CASO a organisé
SFR Vidéo / Musicothérapie / Conscience de soi / Bains thermaux / Travail individuel / CAM. plusieurs excursions, loisirs et manifestations
Bilan de situation n° 2 Stage de formation et de réflexion Mise en commun.
regroupant des anciens, leurs familles et amis.
Objectifs de la phase développement:
➢ Permettre de tester progressivement sa capacité à vivre
en (re)prenant contact avec le milieu familial, social et des loisirs; SFA 3 Cours: Elaboration du projet de réinsertion socioprofessionnelle.
➢ Favoriser une meilleure connaissance de soi;
➢ Définir des priorités dans les domaines bio-psycho-social-spirituel;
Cercle des Anciens et
Ateliers: Vérification du projet de réinsertion.
➢ Elaborer ensemble des points d'appui pour la phase consolidation. Sympathisants des Oliviers
Oli'one (suite) Maturation et affinage du projet.
Développement des aptitudes au placement. Case postale 349
Bilan de situation n° 3 CH – 1001 Lausanne
Objectifs des bilans de situation: SFA 4 – SFA 5 Cours: Cursus professionnel / Curriculum vitae / Recherche d'emploi.
➢ Réunir l'usager et les personnes externes et internes concernées par sa situation;
Réinsertion ➢ Mettre en commun et intégrer ce qui est perçu et vécu durant le programme;
Préparation
➢ Avoir une vision cohérente des besoins de l'usager et de sa situation présente. Ateliers: Bureau service / Copy service / Impression numérique / Reliure / Diffusion / Cafétéria.
à la sortie Olbis
des phases Mécanique / Menuiserie / Jardin / Entretien / Transports.
➢ Définir les objectifs à atteindre et les moyens à mettre en œuvre. Ateliers de production Stages extérieurs.
résidentielles
Un endroit magnifique pour se ressourcer !
Bilan de situation n° 4
Travail Social Groupe Travail dans
Sortie de la phase résidentielle du programme dans thérapeu- l'économie: Travail fixe dans le 1er marché de l'emploi ou le marché secondaire.
Entrée dans la phase ambulatoire du programme l'économie Reprise tique de
Phase d'appar- prévention
consolidation ou tement de la Groupes
rechute thérapeutiques: Genève, Nyon, Lausanne, Neuchâtel, Payerne, Aigle.
activité ou 2 heures tous les 15 jours.
Objectifs de la phase consolidation:
adaptée La Colombe
➢ Vérifier la construction d'une Bilan de situation n° 5
orientation
vie heureuse sans produit et hors
vers un Entretiens
des comportements de dépendance;
lieu de vie individuels
➢ Soutenir l'usager dans la réalisation Bilan de situation n° 6 adapté de soutien
de ses projets;
➢ Préparer la sortie du programme.
91% des usagers en fin de phase résidentielle souhaitent maintenir leur abstinence. Chalet Notre Abri
Gestion Entretiens Villard-sur-Chamby, altitude 1220 m
adminis- de réseau 34% retrouvent un emploi sur le 1er marché du travail et 44.6% dans le marché secondaire.
trative
68 % affirment avoir amélioré leurs relations avec leur entourage. Tarifs (par nuit)
Bilan de situation n° 7 Adultes, Fr. 16.–
Enfants de 12-16 ans, Fr. 12.–
Fin du programme Enfants de 7-11 ans, Fr. 10.–
Nouvelle
intégration
de la personne Si vous appartenez à une association en lien avec le
traitement des dépendances, vous pouvez bénéficier
d’un rabais de 10%. En conformité avec les objectifs
d’utilisation du Chalet et les statuts des Oliviers, toute
consommation d’alcool et de drogues ne sont pas
admises sur la propriété.
Notre site internet offre des informations complètes concernant les programmes d’accueil, Inscriptions et renseignements:
ainsi que les possibilités de production en ateliers : Fondation « Les Oliviers »
CH-1052 Le Mont-sur-Lausanne
www.oliviers.ch Tél. 021 654 02 20 — info@oliviers.ch

Centres d'intérêt liés