Vous êtes sur la page 1sur 2

GEJ2 C139

L'ordre du monde des étoiles

1. Je dis : « Vois-tu, ce palais est la demeure d'un grand maître de la région que tu
viens de voir. Toutes ces huttes sont sous sa surveillance, et ces œuvres d'art qui flottent sur
les lacs servent occasionnellement à certains enseignements de haute sagesse. Et des
demeures comme celle-ci, il y en a encore des centaines de milliers dans l'anneau central de
ce monde de lumière à côté d'une foule de toutes sortes de villes. A côté de cet anneau dont tu
ne vois qu'une toute petite partie, il y a encore dans ce monde-là soixante-seize anneaux
latéraux dont chacun a une organisation propre. Ce monde de lumière et celui que tu as vu
précédemment sont en fait deux soleils semblables à notre Soleil qui éclaire la Terre le jour,
mais à la différence que le monde que tu as vu tout d'abord est près de mille fois plus grand
que le Soleil de notre Terre, et que celui que tu vois maintenant est à peu près quatre mille
fois plus grand que notre soleil, et près de mille fois mille fois plus grand que toute cette
terre !
2. Les hommes de cette terre ont encore une notion tout à fait erronée de cette terre, du
Soleil, de la Lune et des étoiles. Mais plus tard, lorsqu'ils sauront mieux faire leurs calculs, ils
parviendront à des notions plus exactes quant aux astres de l'espace infini de la Création.
3. Tu peux savoir qu'une foule de terres semblables à celle-ci gravitent autour de
chacun de ces soleils à diverses distances et que plusieurs de ces terres sont accompagnées de
terres latérales qui tournent autour d'elles toujours à leur suite, comme la Lune autour de la
Terre. Mais comme de nombreuses terres sont accompagnées d'un soleil, la ceinture
correspondant aux terres tournant autour de chacun de ces soleils a elle-même son propre
soleil exception faite des soleils centraux qui ont la fonction de tenir et de conduire les soleils
terrestres et qui sont eux-mêmes mille fois mille fois plus grands que dix mille fois mille de
ces soleils terrestres dont tu as vu deux exemplaires.
4. Ces soleils centraux ne sont pas répartis en anneaux, mais ils sont divisés en autant
de zones qu'ils ont de soleils terrestres à contrôler. Chacune de ces zones, à la surface d'un tel
soleil central, est de mille à dix mille fois plus grande que la surface de chaque soleil terrestre
et de toutes les terres qui gravitent autour.
5. En plus, il existe des soleils centraux autour desquels gravitent mille fois mille
soleils centraux semblables à ceux dont je viens de parler avec tous leurs soleils terrestres, et
encore d'autres soleils centraux de la seconde catégorie, et finalement un astre central qui
demeure à une profondeur incalculable d'une région solaire centrale et dont le seul
mouvement est de tourner autour de son axe. Cet astre central est également un soleil, mais
d'une telle dimension que tous les innombrables soleils terrestres et les soleils centraux de
première, deuxième et troisième catégorie, avec toutes les terres et les lunes qui gravitent
autour des innombrables soleils terrestres et autour des milliers de grosses et petites queues
d'étoiles qui gravitent dans les anneaux les plus bas autour des soleils terrestres et. qui sont
des terres en formation, ne sont pas la cent millième partie de toute la dimension de sa
contenance. Ainsi cet astre central principal est comme une boule creuse contenant tous ces
innombrables astres. - Jarah, peux-tu te faire une idée de tout ceci ? »
6. Jarah dit : « Seigneur, qui peut comprendre une telle dimension ? Je peux bien me
faire une idée, mais j'en attrape le vertige ! J'ai pu voir abondamment ce soleil, mais je ne sais
pourtant toujours pas comment répondre au pourquoi de l'immaturité des peuples de cette
terre dans l'au-delà. »
7. Je dis : « Détourne maintenant tes yeux de ce soleil et écoute-Moi ! »
8. Jarah dit : « Seigneur, c'est fait. »