Vous êtes sur la page 1sur 41

Erasmus+ 2015-2018

Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force - Nature is our strength - N I O S

CLASSE de 4E – Mars et Avril 2017

EPI- Français Mathématiques « Raconter le développement durable près de chez nous »

Lors de ce deuxième trimestre de l’année scolaire 2016-2017, la classe de 4ème E a travaillé en Français et Mathématiques
autour du thème « Raconter le développement durable près de chez nous » dans le cadre d’un EPI (Enseignement
Pratique Interdisciplinaire). Les élèves ont composé un document par groupe de 3 ou 4, ils devaient choisir un objet
d’étude « près de chez nous » et proposer un document numérique avec les contraintes suivantes :

- Inventer un extrait d’une fiction littéraire, dont l’action se passe sur le lieu étudié et dont l’histoire utilise une
problématique mathématiques (à la manière de Jules Vernes dans L’île mystérieuse quand le personnage mesure la
hauteur de la falaise à l’aide du théorème de Thalès).
- Après étude du site, proposer une interview d’un de ses acteurs réels, en lien avec la thématique générale.
- Proposer un dossier de presse si possible multimédia en lien avec l’objet d’étude.

Le travail de chaque groupe a ensuite fait l’objet d’une présentation orale et d’un débat en classe.
CLASS 4E - March and April 2017
EPI- French Mathematics "Telling Sustainable Development where we are living"

During this second term of the scholastic year 2016-2017, the 4th class E worked in
French and Mathematics around the theme "Telling Sustainable Development where we
are living" in the framework of an “EPI” in French (Practical Interdisciplinary
Education) . The students in groups of 3 or 4, composed a document. They had to
choose a study object "close to home" and propose a numerical document with the
following constraints:
- To invent an extract of a literary fiction, whose action takes place on the place
studied and whose history uses a mathematical problematic (in the manner of Jules
Vernes in The Mysterious Island when the character measures the height of the cliff
using the theorem of Thales)
- After studying the site, propose an interview with one of its real actors, in
connection with the general theme.
- Propose a press release ( if possible multimedia) linked to the subject of study.

The work of each group was then presented in an oral presentation and led to a
class debate.
Les espaces verts de Granville
Sommaire
Notre texte littéraire

La suite de notre texte littéraire

Notre interview

Notre revue de presse

Texte litéraire
Les aventures du Commissaire Paupiete
Dans la paisible ville de Granville, en Normandie, les jardins sont nombreux (publiques, potager, grand ou peit) mais le jardin du Val-ès-leur est celui qui est le
plus naturel. Il y a juste à côté du parc, un espace dédié aux animaux. Il renferme toutes sortes d'animaux : des dindons, des poules, des ânes, des chèvres, un
paon et des lamas. Horreur ! Ces derniers animaux ont été enlevés dans la nuit du 31 décembre 2016 au premier janvier 2017. Au commissariat de Granville, le
lieutenant Duval fait son rapport au commissaire Paupiete sur l'enquête :

- Nous avons trouvé un papier, sans doute laissé par les voleurs... Dessus, il est écrit ceci : « Vous trouverez ma cachete si vous avez résolu ce problème : il
vous faut muliplier par neuf la soluion de l’équaion 56+2x=180 puis l’addiionner au périmètre du triangle rectangle FGH et FG=333m et GH=500m. Vous
muliplierez par 10 le résultat puis vous enlèverez 20x45 puis ajouterez 90 au résultat ». Et c’est signé M.

- Il faut vite trouver le résultat de cete énigme…

Quelques minutes plus tard :

- Hum, ce n’est pas facile, mais je crois que c’est 19100.

- Bravo lieutenant !!! C’est peut-être le code postal de la ville où il se cache !

- Regardez chef !!! Sur le bord de la feuille !

- B G ! Ce doit être Brive-la-Gaillarde, une grande ville de Corrèze. Nous parirons demain pour Brive-la-Gaillarde.

Le lendemain main, les deux policiers arrivent à Brive-la-Gaillarde mais juste avant de rentrer dans la ville :

- Commissaire, regardez il y a un message sur le panneau ; dit-t-il en montrant celui-ci.

- On ne voit pas bien, mais je peux déchifrer ceci : derrière la maison de Chrisian Dior, et c’est signé M.

- Rentrons vite à Granville !

De retour à Granville, les deux policiers foncent au jardin Chrisian Dior, et retrouvent les corps des deux lamas, mais ils n’ont plus de poils et on leur a ouvert le
ventre et pris toute leur chair. Les experts qui praiquent une autopsie des deux pauvres bêtes. Ils ont trouvé dans le corps de l'une d'elle une peite pochete
plasique dans laquelle se trouvait un papier avec cete inscripion : « Ce soir, 21 heures, à la roseraie. »
Lieutenant, quelque chose me dit que nous allons surprendre ce tueur de lama. Je me suis renseigné et j’ai trouvé que nous ne
sommes pas la seule ville à avoir des animaux rasés et vidés : dans cinq autres villes de la Manche, il se passe la même chose.
J’espère que nous allons coincer le ou les coupable(s) de ces atrocités.

Quelques heures plus tard, les deux agents sont près de la roseraie du jardin Chrisian Dior, cachés dans des buissons :

- Quelque minutes et il sera l'heure commissaire.

- Ils ne vont plus tarder.

- Regardez !!! Ce doit être nos voleurs d'animaux !

- Suivons-les.

Au bout d'une longue ilature, les deux agents se retrouvent au Plat Gousset. Le commissaire dit au lieutenant :

- Allez vite chercher des renforts mariimes, nous avons sans doute afaire à des contrebandiers, ils vont sans doute cacher et écouler leur
méfaits à Jersey !

En efet, un camion arrive et des gens déchargent des caisses. Le commissaire entend une des personnes dire :

- Bon sang ! Que ce que c'est lourd ! Que coniennent ces caisses ?

- Elles coniennent les paupietes de lamas que nous avons faites et des pulls en poils de lamas.

Quelques minutes plus tard, un gros cargo arrive. Le chef dit :

- Dépêchez-vous de monter la marchandise à bord.

Mais à ce moment, les vedetes de polices du lieutenant Duval abordent le bateau :

- Vous êtes en état d'arrestaion.

C'est tout un gang de traiquants qui sévit dans le monde enier. Quand le commissaire et le lieutenant leur demandent pourquoi ils tuent des
animaux, ils répondent :

- Vous avez vu combien coûte la viande ces derniers temps ? Les prix ne font qu'augmenter ! Cela nous coûte beaucoup moins cher de les
avoir en contrebande.

- Et bien vous terminerez vos jours en prisons, cela vous coûtera moins cher, HA HA HA. Fin.
Auteurs = Lisa Croisy . Robin Manceau . Lisa Mairesse . Arthur Edeline

– Quel est votre nom ?
- Laura Guérif.
– Quelle est votre profession ?
- Je suis responsable des Espaces Verts de Granville.
– Où est situé votre lieu de travail ?
- Il se situe à Yquelon, Avenue de l'Europe.
– Parlez nous de ce méier ?
- Il faut gérer le foncionnement du personnel inancier
– En quoi cela consiste t-il ?
- Il faut conserver et entretenir un patrimoine vert de qualité sur la ville de Granville.
– Aimez-vous votre méier ? Pourquoi ?
- Oui. C'est un méier intéressant, plein de ressources, on y travaille dans de bonnes condiions la bonne
humeur.
– Travaillez vous en équipe ?
- Oui, j'ai quinze agents réparis sur quatre équipes.
- Que pensez vous apporter a notre ville ?
- Je pense que les espaces verts sont indispensables pour une collecivité, dans la mesure où ils
apportent un poumon écologique indispensable pour les riverains, puis après au niveau esthéique et
dans un intérêt écologique...
C'est un entreien « obligatoire » pour une commune d'avoir de beaux espaces verts.
– Est ce un méier compliqué ?
- Oui, par moments… Il y a des fois où l'on ne sait plus où donner la tête.
- Merci de nous avoir accordé du temps..
- C'était un plaisir de vous rencontrer !
AU-REVOIR !
Dossier de presse
Les Granvillais pensent à l’avenir, en créant un quartier où le respect de l’environnement sera primordial.

Lien : ici

Par Brigitte Helaine / publié le 19 février 2010 à 12:00

Du 5 au 7 juin 2015, vous avez "Rendez-vous aux jardins" à Granville.

Lien : ici

Par Nolwenn / publié le 03 juin 2015 à 11:09

Pour lutter contre la pollution et le réchauffement, 4 projets de revégétalisation des villes.

Lien : ici

Par Jean-Jaques Velette / Publié le 18 février 2015

Encore au berceau, déjà écolo : L'essor des crèches respectueuses de la nature

Lien : ici

Par Jean-Jaques Velette / Publié le 30 janvier 2017

Pour 8 000 euros, cette serre connectée nourrit quatre personnes toute l'année

Lien : ici

Par Jean-Jaques Velette / Publié le 10 mars 2017
LA FILIÈRE ÉQUINE

Sommaire

Diapo 1 : présentation

Diapo 2 et 3 : le récit

Diapo 4 : revue de presse

Diapo 5 : interview

http://www.saint-lo.maville.com

Léa Letellier
Valentine Bellaize
Mathilde Jouan
Alex sauques
http://ww
w.docani
mo.com/
pur-
sang-
anglais/

https://fr.pinterest.com/pin/374713631470479694/
https:
//tract
ionani
male
mode
rne.w
ordpr
ess.c
om/
http://www.animaux-de-
terroir.org/

https:
//tract
ionani
male
mode
rne.w
ordpr
ess.c
om/
Revue d e p r es se
Le cheval un énergie d'avenir
de Florian Phillipe et Olivier Yzeb . 14 janvier 2016
Cet article de presse montre bien que l'énergie cheval à un avenir.
http://www.energie-cheval.fr/menu-principal/energie-cheval/revue-de-presse/

Préservation de la biodiversité : des chevaux sauvage à l'étang de Lachaussée en Meus
Le 04/10/2014
Cela parle de la biodiversité et les chevaux.
http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2014/10/27/preservation-de-la-biodiversite-en-lorraine-des-chevaux-sauvages-a-letang-de-lachaussee-en-meuse/

Quand le fumier de cheval sert à se chauffer
de Virgini Jamin. 28/08/2014
Cela montre les crottins de chevaux peuvent servir pour plein de chose à part l'engrais.
http://www.ouest-france.fr/normandie/quand-le-fumier-de-cheval-sert-se-chauffer-2789129

http://blogerslorrai
nsengages.unblog
.fr
interview
L'écoquartier de Granville
dai s
La n
m
Lia

Théo Darius

rab l e
n tdu
pe me
velo p
Le dé

Em
m a
So
um
y
Une nuit à l' écoquartier:

-Projet: Emma, Théo et Liam voient , Emma raconte son histoire un soir dans l
écoquartier de Granville.
La question mathématique est une énigme pour savoir quel est le numéro de
l'appartement condamnée ?

Un soir de Janvier , Liam,Théo et moi étions dans l' écoquartier de Granville ,
chez moi. Nous nous
réchauffions auprès d' un radiateur. Il faisait froid tard ,le soir, nous regardions
une série télévisée.
Nous avions commandé deux pizzas et Liam est allé chercher trois sodas dans
la cuisine.
Les pizzas et le soda :
Nous avions commandés 2 pizzas et 3 sodas pour 22,50 euros.
La pizza vaut 6 fois plus que le soda.
Combien vaut une pizza ? Combien vaut un soda ?
Nous nous voyions tout les mercredis après – midi pour faire nos devoirs de
Mathématiques, nos
familles se connaissaient bien et nos trois mères travaillaient ce soir là. Nous
commencions nos
devoirs et Liam nous interpella pour nous demander quel soda nous voulions,
je lui répondis et il
nous apporta nos sodas sans tarder et se joignit à nous.Théo n'arrivait pas à
résoudre cet exercice de maths :
Le nombre mystère :
Je suis un nombre entier , on m'a ajouté trois pour me découper aussitôt en
quatre. Puis, comme ça
n'avait pas l'air de suffire, on m'a enlevé le seul qui me restait et je ne vaux plus
rien ! Quel nombre suis- je ?
Nous réfléchissions à trois, mais nous ne trouvions toujours pas la réponse.
Pouvez-vous nous aider ?
Nous appelions la sœur de Liam qui essaya de nous aider mais ne trouvait pas
la réponse.

nombre
Finalement nous interrogions mon grand-père qui est un ancien prof de math.Il nous aida un peu et
nous continuions à réfléchir.
Le problème de math nous stressait et nous finîmes par manger nos pizzas et remettre ça au
lendemain.
Le lendemain après une bonne nuit de réflexion, nous trouvâmes que le résultat de l'énigme
permettait d'ouvrir l'appartement condamné de l'écoquartier.
Nous sommes montés dans l'escalier jusqu’au troisième étage. Nous avons tapé le code donné par le
nombre mystère et la porte s'ouvrit. Soudain nous vîmes quelque chose d'inimaginable. Un frisson
d’effroi nous parcourut. Dans un coin nous aperçûmes une petite fille aux cheveux noirs , elle se mit
à fredonner une chanson, son corps s'illumina. Il y avait des ondes magnétiques dans l'air, nos
cheveux se hérissèrent sur nos bras et sur nos nuques . Nous voulûmes nous enfuir mais dans un
écoquartier il n' y a pas de voitures. Les ondes magnétiques se propagèrent et nous entendîmes un
clic métallique retentir, la porte venait des se refermer derrière nous. La fille commençait à
s'avancer vers nous.

Quand soudain ...
Caroline Gervais auto entrepreneuse Développement Durable Stratégique pour les entreprises conseil et formation :

Questionnaire pour un entretien à propos du développement durable réalisé le 28/02/2017 questions envoyées par émail à l’adresse suivante cgervais.pro@gmail.com 

Je vous remercie de bien prendre le temps de répondre à nos questions !

1.Pourrez-vous donner une définition du « développement durable » ?

Ma définition de référence est celle de Brundtland , de 1987 qui est que le développement durable est un dé
ment qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Elle est parfaite car elle indique la solidarité dont nous
devons faire preuve aujourd'hui et demain.[…]

2.Pourquoi le développement durable est-il important ?

C'est un sujet important car de cela dépend notre capacité à nous humains d'avoir une bonne vie sur Terre, c'est à dire de pouvoir satisfaire nos besoins et vivre notre plein potentiel.[...]

3. Quels gestes peut-on avoir dans notre vie quotidienne pour vivre «durablement » ?

La liste est longue et je préfère que chacun trouve ses propres actions (une fois qu'il a compris ce qu'est le développement durable) en se demandant ce qu'il pourrait faire en ce qui me
concerne : manger, habiter, se déplacer, les loisirs, s'habiller…

4. Quel est votre travail exactement ?

Mon métier est d'accompagner les organisations et donc les personnes qui y travaillent à intégrer cette nouvelle paire de lunettes qu'est le développement durable pour repenser leur
manière de faire,leur métier et ainsi intégrer la perspective développement durable dans les cœurs de métiers et cela concerne tout le monde : c'est un peu comme d'apprendre à lire, à
faire du vélo c'est une compétence que chacun peut développer !

5. Pourriez-vous donner quelques exemples de projets sur lesquels vous travaillez ?

Oui j'accompagne en ce moment les cadres du dirigeant du Ministère de l'écologie à justement comprendre ce nouveau paradigme .Et j'ai aussi beaucoup travaillée avec de petites et
moyennes entreprises.Je joins le compte-rendu du travailler mené auprès d'une entreprise de l'agroalimentaire qui a gagné un prix à Lyon il y a quelques années.
6. Quel est le projet auquel vous avez participé et dont vous êtes la plus Fière?Pourquoi ?

Il s'agit de l'accompagnement du Groupe Millet,qui fait des portes et fenêtres sur mesure ; et dont un site
de production est à Saint Pair sur mer.Cette entreprise de 650 salariés a changé beaucoup de choses dans
son mode de production et surtout a pu avec cette logique développement durable intégré à son cœur de
métier développer de nouveaux projets , créant ainsi des nouveaux emplois et montrant que la prise en
compte du développement durable fait sens à tous les niveaux:bon pour la planète, bon pour la société,
bon pour l'emploi !

7. Comment se compare la France avec ses actions pour le développement durable par rapport à d'autres
pays de l'Europe/dans le monde ?

En France au niveau national,nous parlons plus que nous agissons.Les pays nordiques ont définitivement
une longueur d'avance et également des pays comme la Chine ou les enjeux du développement durable
sont exacerbés du fait du nombre d'habitants et d'un développement accéléré, donc ils sont à la fois en
train de soufrir de pollutions importantes (air…) et de développer de nouvelles technologies ou de
construire des villes très écologiques.Cependant je ne crois pas qu'ils s'intéressent déjà aux modes de
vie.

8. A votre avis, comment est-ce que le développement durable va-t-il se développer dans les 10/20/50 ans à
venir ?

C'est une nécessité, il faut juste comprendre que ce n'est pas une contrainte mais une magnifique
opportunité pour nous tous de revisiter ce qui est important dans nos vies et de libérer notre créativité
pour inventer ou développer de nouvelles manières de répondre à nos besoins.
ECOQUARTIER De GRANVILLE:
-Écoquartier de la Clémentière : projet redéfini - Publié le 14/05/2015- source:Ouest
France Écoquartier de Granville .Dans lequel la mairie a modifiée le projet suite à un
avis défavorable du commissaire enquêteur .

-Granville souhaite un écoquartier - Publié le 10/03/2009 à 15h- source : La Manche
Libre. Dans lequel le projet a été premièrement proposé.

-Écoquartier de la Clémentière : « La vallée des merveilles » - Publié le 06/04/2013
Dans lequel on voit les maisons sur le plan provisoire.

- Vous-avez dit «écoquartier» ? -Publié le 25/10/2016 – source : Manche Nature .
Dans lequel on s met en question sur l’écoquartier :Comment peut-on baptiser
« écoquartier », un projet immobilier qui commence par engloutir plus de 34 ha de
prairies naturelles, de terres agricoles, d’arbres et de nature ?

- Des HLM de plus en plus verts,pour lutter contre le dérèglement climatique – Publié
le 23/11/2015 – source : magazine good planet info . Dans lequel on parlent de
statistiques.

-Liens utiles :

-IMPLEMENTING THE SUSTAINABLE DEVELOPMENT GOALS IN FRANCE:
ACCOMPLISHMENTS AND CHALLENGES -Publié en 2015- Source :
Sustainable Developement Knowledge Platform Dans lequel on parle de réussites et
de choses à faire pour améliorer le développement durable dans chaque pays.

- Site de la mairie de Granville
Ressources Mer

LOGO PORTS DE GRANVILLE

LE LYS NOIR

SOMMAIRE
DIAPO 1 : sommaire, page de présentation
DIAPO 2 : liens utiles et images
DIAPO 3 : revue de presse et images
DIAPO 4 : interview et images
DIAPO 5 : texte littéraire et images
BATEAU DEVANT LE LOUP
1
Par Salomé Gousset, Blanche Gonidec, Enzo Lemiére
LIENS UTILES

● SITE OFFICIEL CPAG
● SITE OFFICIEL CRIEE GRANVILLE
● SITE OFFICIEL CRNG
● SITE OFFICIEL GRANVILLE TERRE ET MER

2
http://benjamindeal.fr/img/communaute-communes-granville/1.jpg
Revues de presses

« La criée de Granville est bien placée »
par le ouest France écrit le 08/10/2014 Modifié le 10/10/2014 à 04:00

Sur 10 000 tonnes de produits, il y a 7 000 tonnes de coquillages. Ils assurent une pêche durable.Le cycle
biologique des espèces a été bouleversé. « L'été chaud ne bénéficie pas non plus à la pêche au bulot. La seiche
et l'olivette sont absentes. La coquille est petite, elle a environ 5 mois de retard. La praire, elle, se porte bien. »

La criée de Granville se donne une marque de qualité
Écrit le 26 octobre 2009 à 16:00 par la manche libre

Ainsi, des produits de la mer (bulots, bar, dorade grise, lieu jaune, sole, turbot, saint-pierre) portant la marque “Baie de
Granville” sont présents depuis peu sur les étals. Cette marque est attribuée aux produits qui répondent à des critères
de qualité précis : lieux de pêche,, marée courte et respect des tailles
. Le CRNG : une école de voile, mais pas que...
Modifié le 26/08/2015 à 04:00 | Publié le 24/08/2015 à 04:32
Construit en 1971, le Centre régional de nautisme de Granville (CRNG) propose des stages de voile, mais aussi des chambres. Valérie Alluin, la
responsable du service hébergement du CRNG peine à définir le principal point fort du centre d'hébergement
Interview Criée de Granville

Est ce que les horaires d'arrivés et de départs des bateaux varient en fonction des marées  ?
Oui , car sinon les bateaux auraient des problèmes.
Combien y a t-il de matelot par équipage  ?
Ils sont environ quatre.
Comment classez-vous la marchandise  ?
On la classe par taille  , poids et par marchand.
Combien de temps met ez-vous environ pour , pour décharger les bateaux  ?
Pour décharger 400 sacs des cales, il faut compter deux grosses heures .
Est ce que c'est un métier avec beaucoup de contrainte  ?
Oui, car les horaires sont décalés, ils changent d'une semaine à l'autre, c'est un boulot assez physique.
A quelle heure prenez-vous votre service  ?
Cet e semaine  , je commence à 18h30  . Nous sommes une dizaine à travailler.
Est ce que vous vous entendez bien entre vous  ?
Oui, l'ambiance et assez sympathique.
Est ce que quand tous les bateaux rentrent au port, c'est compliqué.
La criée est équipée de dix grues, on s'en sort
PROBLÈME DE VOILE
Quand maya se réveilla,il était déjà sept heure. L'apicultrice se pressa de manger pour partir travailler.
Elle arriva vers sa camionnette, chargée de miel, et partit livrer ses clients. Elle rentra à sa maison vers
onze heures. Une longue journée l'attendait! Vers quatorze heures, alors qu'elle était en plein
remplissage de pot de miel, elle reçut un appel de Paula.
Cette dernière lui assura qu'elle pourrait garder l'élevage de Maya pendant les vacances. Maya sauta de
joie! Il était temps qu'elle prenne des vacances.
Le soir même, l'apicultrice chercha des vacances proche de la mer. Elle tomba sur une petite publicité
pour le CRNG de Granville. Curieuse elle décida alors d'y jeter un coup d’œil. Quelques minute plus tard
elle s'exclama: « c'est parfait, c'est exactement les vacances qu'il me faut!»
Le jour du départ a sonné Maya était enfin prêtre a partir. Elle confia les clefs de sa camionnette a
Paula, et partit. Quand la jeune femme arriva a Granville, elle trouva cette ville magnifique! Maya avait
réservé une semaine de stage de planche a voile.
Le jour suivant , Maya était au CRNG pour son premier cours! Lucas le moniteur lui indiqua quelle
planche elle devait prendre. Sur celle-ci était inscrit surface voile=1.6<A<2.0m.Elle demandait à Lucas,
mais celui-ci lui indiqua une voile de 3 mètres, avec une voile qui occupe 2/3 du mat et l'hypoténuse de
la voile = 2.70 mètres. La jeune femme se trouva vraiment emmêlée ! Mais elle se souvint que pour
trouver une longueur manquante elle devait utiliser Pythagore ! Elle prit un papier et un crayon, elle
écrivit !
Maya à passé un excellent stage à Granville, elle y retournera sans doute l’année prochaine mais pour
l’instant il faut travailler!!
LES FERMES BIOLOGIQUES
EN NORMANDIE
Durant cette E.P.I. nous avons
travaillé sur les fermes biologiques de Le lien si dessous va sur le site
la région, et particulièrement sur la web de la Ferme des Crettes,
Ferme des Crettes. Cette ferme se nous apprenant qu'est ce qu'elle
trouve à Cahagnes, dans le Calvados fait, avec plus de détails...
et élève des porcs. Elle produit La Ferme des Crettes
également quelques fruits et légumes.

Capture d'écran du terrrain de la Ferme
http://www.bio-normandie.org/?p=6864 des Crettes
Interview à propos de la Ferme des Crettes
Nous interviewons Harold Levallois, propriétaire de La Ferme des Crettes.
Nous l'avions déjà contacté par message de lui poser nos questions.

- Bonjour Monsieur. Nous pouvons vous poser quelques questions ?

- Oui. C'est à propos de ma ferme, c'est ça ?
- Quelles produit produisez vous avec ces porcs ?
- Oui oui, c'est ça.
- Nous produisons surtout de la viande de porc. De la
- D'accord, je vous écoute charcuterie en conserve (Pâté). Il y a également un charcutier à
côté de chez moi qui me fait du jambon.

- Pour commencer, depuis quand la ferme des Crettes existe ?
- Faites vous de l'agriculture ?

- Ça va faire 10 ans dans quelques mois.
- Avant je cultivais des betteraves. Mais j'ai arrêté car ça
demandais beaucoup de temps. Maintenant, j'ai 8 hectares de
- D'accord. Et qui s'occupe de cette ferme ?
céréales et je cultive aussi des fraises et des rhubarbes

- C'est moi, je m'en occupe tout seul.
- Quelle taille fait votre exploitation ?
- Vous n'engagez personne pour vous aider ?
- 12 hectares
- Si, quelques saisonniers l'été car je fais de la rhubarbe. Mais nous nous
concentrons surtout sur l'élevage de porcs.
- D'accord. Et dernière question, qu'est ce qui vous a décidé à faire
de l'agriculture biologique ?
- Donc vous élevez que des porcs comme animal ?
- J'ai toujours été écolo, et j'ai toujours aimé l'environnement. Mon
- Oui frère fait aussi de l'agriculture à côté de chez moi. C'est ce qui m'a
poussé à commencer l'agriculture.
- Et comment élevez vous vos porcs ?
- D'accord. Merci beaucoup d'avoir bien voulu répondre à nos
- Comment ça ? questions.

- Les élevez vous en plein air, à l'intérieur ... - De rien ! Et si vous avez d'autres questions à me poser, n'hésitez
pas !

- Ah d'accord. Donc c'est une agriculture biologique qui respecte les
règles. Nous élevons les porcs en plein air, sur paille et nous les - Merci beaucoup monsieur ! Au revoir !
nourrissons avec de la farine faite sur place. Puis nous les emmenons à
l' abattoir. Nous vendons après leur viande sur le marché. - Au revoir !
DOSSIER DE PRESSE
Les Fermes bio en Normandie
En Bretagne, tensions autour d’un élevage géant de porcs

par Martine Valo, Le Monde, 28 août 2016 dans lequel on découvre que l'élevage
industriel est mauvais pour les porcs.

Sulniac. Ces éleveurs convertis à l’élevage du porc bio

Ouest France, 21 février 2017 dans lequel on découvre une façon d'élever les
porcs biologiquement ... Toutes ces images
proviennent des articles
Infiltré dans un abattoir breton, il dénonce la souffrance animale
cités à gauche de la
Ouest France, 2 février 2017 dans lequel on découvre que les abattoirs page
maltraitent parfois les animaux.

L'agriculture biologique, plus productive qu'on ne le pense

Par Pierre le Hir, Le Monde, 10 décembre 2014 dans lequel on découvre que
l'agriculture biologique a des meilleurs rendements qu'on ne le pense.

Agriculture biologique. Ces 1200 fermes bio de Normandie

Normandie, 27 mars 2016 dans lequel on découvre que 1257 exploitation
biologiques sont recensées en Normandie.
Le voleur de cochons
a encore frappé !!!

https://adsup.fr/app/uploads/2014/09/
modele-gestion.jpg Nous présentons notre histoire sous un
format vidéo ci dessus.
Pour finir :
Conclusion : Contrairement à l'élevage industriel qui
maltraite les porcs l'élevage biologique, lui, leur offre
de la nourriture plus saine, que les éleveur font
pousser dans leurs fermes. Les porcs sont élevés en
pleine air et non dans des cages. Ils sont plus
respectés que lors des élevages industriels. Par
contre, la viande bio coûte plus cher que celle qui est
d'origine industrielle. http://www.porcbiologique.fr/media/1
2porcabris300__089789000_1611_2
2112011.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=1jHNTjfQMWE
La sphère à Granville : Un
centre de tri toujours en
mouvement

http://www.entrepreneursdudech https://maps.google.fr
et.fr/nos-entrepreneurs/les-
entrepreneurs/item/sphere
Le travail incroyable de Christophe Lherault

Qui ? Christophe Lherault employé de la sphère en tant que chargeur de camion .
Quand ? Encore en ce moment il travaille de 14 h à 21 h , sauf le week-end .
Quoi ? Ce métier est très important pour la ville car il trie et recycle des déchets déjà utilisés pour
les recycler en vêtements
Où ? Il y a 7 sites d'entreprise « La sphère » , dont un à granville et un à donville les bains
Comment ? Il charge plusieurs camions , donc quand les gens déversent leurs déchets dans la fosse ,
Christophe les transborde dans les camions.

La sphère est une entreprise de recyclage où l'on fait du tri . Christophe Lherault travaille
dans cette entreprise et il va nous décrire ces journées . Il travaille en tant que chargeur d'engin .Un
début d'après-midi , il va au travail comme tous les jours .Son travail consiste à charger ,les
camions de recyclage, de bouteilles ainsi que d'autre déchets . Il travaille tous les après-midi
jusqu'au soir ( vers 21 h ) . Ce jour là son patron l'appelle pour lui demander une tâche . Il lui
demande de vider les conteneurs ,des septs sites de la sphère dans la Normandie , dans son camion
et les ramener à Donville. Le problème c'est que le camion est trop petit pour chaque déchetterie .
Son patron est un peu le style de patron que tout le monde déteste car il décide tout et il donne le
travail à tout le monde . Maintenant Christophe n'a plus qu'à prendre la route vers les autres
déchetteries.
C'est vrai qu'on ne pense pas à l'énorme travail de ces personnes pour rendre la ville plus
propre ainsi que débarrasser les villes des poubelles . Sans eux notre ville serait sale et trop de
poubelles traîneront dans les rues . Tous les ans tellement de déchets sont triés (comme en 2013
21,000 Tonnes de déchets sont triés à Donville les Bains ) . Le site de Donville les Bains est le
meilleur site de tri de la Manche , il y a des machines mécaniques à la pointe de la technologie.
La société SPHERE ne possède pas vraiment de site internet à eux , leurs objectifs principaux sont
d'aider les gens à développer le tri ainsi que les ordures ménagères . Le plus grand site de la sphère
se trouve au centre de la Manche , c'est le Mesnil Aubert ,il y a 74 communes dont 49 000
habitants, qui sont sous le contrôle de la déchetterie de cette ville.
Le lendemain son patron lui demande pour cette journée de calculer l'hypoténuse pour savoir si l'on
peut mettre une poutre de 6,44 mètres de long . Peut-on le mettre dans ce camion benne ?Sachant
que la surface de base de la benne du camion est un rectangle, et qu'il est coupé en deux triangles
rectangles .
Ces triangles sont rectangles et que leurs longueurs est de 6 m et que la largueur est de 2,50 mètres.
donc quelle est la longueur de l'hypothénuse de la benne? Mais Christophe n'est pas un excellent
mathématicien alors il a du mal . Même si il connais par coeur le camion . Il se dit : « Alors si un
rectangle est coupés en deux , cela fait deux triangles de même hypoténuse . Si ils ont 6m de
longueur chacun et 2,50 m de largeur . Cela donne 6m aux carré + 2,50m au carré= hypothénuse ,
donc 6*6+2,50*2,50=42,25 au carré
V42,25 = 6,5m
Donc la poutre rentre dans la benne .

Maintenant , Christophe veux savoir le volume maximum de celle-ci .
Alors il fait son calcul : 6*2,50*2=30 m cube
6m
2,50 m
?
Dossier de presse:
-A Donville , Sphère valorise nos déchets ménagers ( Fabien JOUATEL). Publié le 03/11/2014 à 03:33 à
Donville
La Sphère (Service propreté d'hygiène étude recyclage environnement) est une entreprise de tri .
Cette société se trouve à donville les bains.Elle a été crée en 1993 par une société de gestion de déchet et
de tri.

-Sphère scrute les déchets au doigt et à l'oeil (Modifié le 27/09/2013 à 11:35)
Centre de tri, c'est un endroit où l'on tri des choses , il se trouve à granville .

-Sphère scrute les déchets ménagers (Modifié le 27/09/2013 à 11:35)
Les déchets ce sont des choses qui ont été jeter ou utiliser . Ils sont recycler dans la sphrère à granville ainsi
que dans 7 sites dans la manche et dans la mayenne .

-Optimiser la collecte des déchets ménagers, le bon sens en action(Modifier le :26-05-2011)
La collecte, sert pour réunir des choses, des fonds, c'est donc une action.

Au coeur du tri des déchets à donville les bains(Modifié le 27/09/2013 à 07:21 )
-Une usine, c'est un établissement industriel où, à l'aide de machines, s'effectue la transformation des
matières premières ou semi-ouvrées en produits finis.

Une vidéo explicative ici
Interview de Christophe Lhérault

Combien y a t-il de poste? Il y a 8 postes mais il y a 4 postes plus important que les autres.

A quoi sert le recyclage? Le recyclage sert à transformer les déchets en un autre éléments (exemple:
des bouteilles en plastiques en un vêtement)

Quelle sont les différents postes à la sphère?les plusieurs poste sont:le chauffeur,le chargeur,le trieur
et le presseur.

Quelle est l'organisation des postes?Les ouvriers ont chacun leur poste mais ils peuvent être
polyvalent c'est à dire qu'ils peuvent travailler dans n'importe quel poste ( comme: un chauffeur peut
être trieur

De quand date l'activité? Comment évolut-t-elle? L'activité a était créé en 1992. L'évolution est la
technologie qui s'est installé dans le travaille de l'homme,l'homme ne travaille plus à la main mais
avec des machines, les machines on remplacé le travaille répétitif ou dangereux pour l'homme, il y a
4ans à la sphère de donville il y avait 420 personnes maintenant il y a beaucoup moins car les
machines automatique on pris la place de certain employé.

En quoi est-elle selon vous importante pour le développement durable?L'activité est importante pour
moins poluer la nature,à garder une ville propre.
Chaque année énormément de
déchets sont triés et recyclés par
la société « SPHERE »
L'Écopark du Chêne-au-Loup
L'Écopark du Chêne-au-
Loup se situe près
d'Avranches, construit sur
la demande de la mairie
de Brécey et la
Communauté de
Communes du Val de See,
situé également à Brécey.
www.wikimanche.fr www.entreprendre-ouest-normandie.
fr

Vidéo" Ecoparc du Chêne au Loup à Tirepied"

Centrale photovoltaïque « les
Vidéo "innauguration de la 1ère entreprise" Mées »

Reportage de Stéphanie Vinot et Joël H
amard sur l'Ecopark

www.entreprendre-ouest-normandie. www.lejournal.cnrs.fr
fr
ECO SOLARIS
Nous sommes en 2018, Mathieu, 23 ans, jeune entrepreneur dans l'énergie solaire, aimerait s'installer dans l'écopark du Chêne au Loup pour
implanter son entreprise « Eco solaris ». Ayant peu d'argent, le prix d'une « coque » ( local pour entreprise ) correspond à son budget actuel, et lui
suffit pour commencer à se développer. De plus ce lieu est engagé dans le développement durable, ce qui convient à l'entreprise de Mathieu. Il a
soumis son projet de fabriquer des véhicules solaires à batterie électrique ( pour la nuit ) à la plate-forme de financement participatif « Ozé », le comité
de sélection l'a accepté et l'a même encouragé dans sa démarche. Puis la communauté d' « Ozé » a lu son idée et les internautes ont contribué
financièrement à son projet, son objectif financier atteint, il a désormais assez d'argent pour s'installer et employer quelques salariés.

Nous sommes en 2020, Mathieu a énormément de succès grâce à ses véhicules solaires à batterie électrique, il a rempli 7 locaux d'employés de
l'écoprak, et ne veut pas s'arrêter là, désormais il est devenu assez riche pour acheter tout l'écopark et l'agrandir de plusieurs hectares. Ses usines,
respectivement installées à Tourlaville, Saint-Lô, et Caen ne lui font payer que de faibles taxes de transports. Et sachant que ses voitures ne polluent
pas il ne paie pas non plus les taxes de pollution.

2025 : L'écopark est alimenté par l'énergie du barrage hydraulique EDF de la Roche-Qui-Boit, qui produit 27Gw/h ( soit 27*24=648Gw/jour,
648*365=236 520 Gw/an=236 520 000 000 Kw/h ). Mathieu doit faire un rapport sur sa consommation d'énergie annuelle sur toutes ses
installations ( 24 locaux ) . Sa consommation ne doit pas dépasser 10 % de la production de la centrale de la Roche-Qui-Boit soit 23 652 000
000 Kw/h. Un local de l'écopark consomme 50 Kw/h.

50*24=1200 kw/jour(pour un local)
1200*24=28 800 kw/jour(pour tous ses locaux)
28 800*365=10 512 000 kw/an(sa consommation totale annuelle pour tous ses locaux)

Il consomme moins d'énergie que la limite autorisée donc il n'a aucun problème. Mais maintenant il se demande que se qui pourrait se passer si
tout l'écoprak était alimenté par la centrale éolienne à La Héroudière, qui produit 8 MW par an soit 8000 Kw par an, donc la consommation
électrique de Mathieu est bien trop conséquente pour cette centrale. Il ne peux donc que être fourni par la centrale hydraulique de la Roche-Qui-
Boit.
Son rapport terminé, il va l'envoyer à la commission de contrôle de consommation d'énergie pour les entreprises. Quelques mois plus tard, on lui
répond que sa consommation d'énergie ne dépasse pas les normes, or, si son entreprise s'agrandit, il ne sera plus dans les règles. Mathieu est donc
bloqué est ne peux plus s'étendre dans l'écopark manchois. Mais vu le succès que ses voitures lui font connaître, comme la Solaris 52, son dernier
modèle, capable de fonctionner à la lumière de la lune et du soleil.

2030 : Le succès des véhicules de Mathieu est devenu international, il fabrique désormais des camions, bateaux et avions solaires/lunaires, grâce à lui,
les déjections de gaz à effet de serre mondiales ont diminué de 17%. Il a désormais plusieurs écoparks à entreprises dans le monde entier, il vend et
embauche par dessus le marché

2031 : Mathieu a de la concurrence, l'entreprise « Eolian Innovation », dont le concept est inspiré des projets de Mathieu, fabrique des véhicules
fonctionnant à l'énergie éolienne.

2033 : Mathieu est inquiet, « Eolian Innovation », dirigée par le danois Marcus Odegaard lui fait perdre énormément de bénéfice et est même passé
derrière la marque scandinave en terme de réputation et de qualité.

2036: Mathieu a une idée, son entreprise en faillite, ses employés mécontents et ses acheteurs reconvertis à « Eolian Innovation », il pense que si
lui et Marcus travaillaient ensemble ils pourraient devenir la plus grosse industrie automobile responsable de tout les temps.

2038 : Mathieu est en cours de négociation avec Marcus, qui doute du projet de Mathieu.

2039 : Mathieu et Marcus sont enfin d'accord, après 10 mois de négociations, ils vont signer un contrat de production commune, leur entreprise
« Solarian Corporation » va produire des véhicules à énergie solaire/lunaire propulsés par une hélice.

2041 : Mathieu et Marcus ont fait l'unanimité chez les gens, ils ont effectivement crée la plus grosse industrie automobile responsable de tout les
temps. Désormais, aucune autre entreprise de véhicules de leur résiste, ils ont le monopole financier de l'industrie et ont racheté leurs concurrents.
Ils peuvent désormais mourir heureux, d'avoir reconstruit un monde sans véhicules polluants, ce qui a baissé les rejets de gaz à effet de serre de
50%.
La Terre à maintenant peut-être une chance de survivre si Mathieu et Marcus ont de dignes héritiers.
Revue de presse: Liens utiles :
« Bernard Tréhet fait le point sur l'écoparc du Chêne-au-Lou
p » (Publié le 30/09/2014 à 01:33 par Ouest France) Le fonctionnement d'une centrale photovoltaïque(site EDF)

Il assure que le soutien de l'État est très positif, et qu'il y avait Il y a 4 étapes dans la production d'électricité
déjà eu une vingtaine de rencontres avec des chefs photovoltaïque.
d'entreprises souhaitant s'installer dans l'ecopark.
Le site de l'écopark

« The Future of Solar Energy » (une étude faite par « Massach
usetts Institute of Technology »)
Les premières «cellules» photovoltaïques datent de 1958, et
elles étaient utilisées sur un satellite Américain. Depuis, les
«cellules» ont nettement diminué en prix, et sont maintenant
beaucoup plus accessibles.

"So bombastisch sieht die Zukunft der Solarenergie aus" de Chr
istoph Behrens(Süddeutsche Zeitung)

Un article qui montre que l'énergie solaire(photovoltaïque)
peut être produite en grande quantité.

« Solaire : la France inaugure la plus grande centrale d'Euro
pe »(publié le 30/11/15 à 15H56 par Anne Feitz, tiré du journ
al « Les Echos »
Nous explique l’inauguration d'une installation photovoltaïque
de 260 hectares en France.

"La France reprend l’offensive dans l’énergie solaire", tiré d
u journal français "Le Monde". Article publié le 09/01/2013 pa
r Rémi Barroux
Nous explique l'influence de la France dans le monde dans
le domaine de l'énergie solaire(photovoltaïque).
Interview avec M.Bernard Tréhet, maire de Brécey et président de la Communauté de Communes du canton de Brécey Il occupe successivement le poste de vice-président à la culture puis celui de vice-
président à l'économie. Aussi responsable de l'économie au département, il devient également président du SMEL (Synergie Mer et Littoral).

L’interview:

-Bonjour Monsieur, merci beaucoup d’avoir bien voulu me voir.
-Pas de problème, alors, quels sont vos questions?

-Combien d’énergie produisez-vous en moyenne par an ?
-4,8 MW/par an, plus plusieurs petites centrales partout dans la commune.

-Donnez-vous des consignes à ce sujet à vos employés ?
-Oui, bien sur, l’énergie durable nous tient beaucoup à cœur ici, connaissez vous la signification de « SEE », le nom de la rivière qui passe dans la vallée ?

-Non… ?
-Ça signifie S=Solidarité, E=Économie et E=Écologie, j’emploie également quelqu’un qui s’occupe uniquement de faire passer le message à propos du développement durable.

-D’accord, souhaitez-vous répandre les méthodes de l’Écopark ?
-Oui, les méthodes sont toujours en train de se développer, nous avons plusieurs petits locaux de 120m², qui produisent environ 9 KW par an, et nous avons 26 permis de construire en cours pour des centrales
photovoltaïques, qui seront en location pour 320 euros par mois.

-Combien d’énergie consomme une coque en moyenne par an ?
-Cela varie avec le types d’entreprises, pour certains ils ne consomment pas du tout d’électricité, et fonctionnent avec seulement du chauffage de bois, que l’ Écopark fournit. Le bois n’est que ceux que l’on à en
plus lorsque on taille les haies.

-Les entreprises sont-elles fournies en électricité uniquement par la centrale ?
-Les entreprises ne sont pas du tout fournis en électricité par la centrale, on revends toute l’électricité à EDF, mais par contre on les fournis en chauffage avec de la Biomasse.

-Comptez-vous agrandir ce site ?
-Oui,on à eu un grand succès avec l’Écopark.

-De combien comptez-vous l’agrandir ?
-Environ d’une trentaine de hectares.

-La production répond-t-elle à vos attentes ?
-Oui, comme nous avons 6 petites centrales en plus, la production excède toutes nos prédictions. On produit 250KW par an !

-Avez-vous eus des embûches au cours de la construction de votre projet ?
-Non, aucune.

-Touts les locaux sont-ils utilisés ?
-Non, il s’agit en fait de mettre en place des « réserves immobilières », nous accueillons en ce moment 7 entreprises et nous sommes en train de traiter encore 3 demandes.
Nous comptons agrandir ce site avec une zone sportive, avec une base de Canoë Kayak, avec 6 plans d’eau, le club de kayak d’Avranches compte s’y installer. Bien sur , il va y avoir d’autres sports accueillis
dans la vallée.

-Accueillez-vous des touristes sur le site ?
-Non, pas en ce moment.

-Participez-vous autrement durable ?
-Nous produisons de la Biomasse, et aussi la centrale photovoltaïque, nous aurons aussi voulus mettre en place des Éoliennes, mais ce n’est pas possible à cause du mont St Michel.
Nous sommes les premiers en France à mettre en place un système de Dépolymérisation.