Vous êtes sur la page 1sur 32

SPECIAL 3ème ANNIVERSAIRE DE L’APARECO

Sommaire EDITO
• Edito . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Le chemin
• L’APARECO, une alternative
qui fait trembler les ennemis
de la Victoire
du peuple Congolais . . . . . . . . . . . . 4 C’est avec beaucoup de joie que l’Alliance des
Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO)
• 10 Questions à HONORE s’est mobilisée pour marquer d’une pierre blanche
NGBANDA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 ce troisième anniversaire de sa naissance. Le chemin
parcouru a en effet renforcé la certitude de la victoire face à un régime d’oc-
• La femme Congolaise dans le cupation désormais vacillant. La rédaction de « l’Oeil du patriote » n’a pas
combat de libération de la voulu être en reste et nous avons tenu à sortir ce numéro spécial afin d’aller
RDC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 d’une manière encore plus efficace à la rencontre des milliers de nos lecteurs
quotidiens. Ceux qui à travers le monde, partout sur les 5 continents ont pris
• Réaction de l’APARECO l’habitude de nous lire sur internet. Ceux qui réagissent, relaient, alimentent
à l’annonce de l’arrestation les infos (ou plutôt les renseignements) de ce véritable organe de communica-
de Monsieur Jean Pierre Bemba tion de ceux des congolais qui s’activent inlassablement pour la libération de
par la CPI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
la République Démocratique du Congo.
• Le discours politique
de l’APAECO . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Nous dédions donc ce numéro spécial à toutes ces petites mains invisibles qui
chaque jour par leur vigilance, leur courage et leurs actions contribuent à
• Pourquoi les jeunes attiser la flamme des patriotes qui marchent sur le chemin de la victoire. Nous
adherent-ils massivement rendons également hommage à tous ceux qui contre vents et marées, surtout
à l’APARECO. . . . . . . . . . . . . . . . 25 à l’intérieur de la RDC, dupliquent et diffusent tous nos numéros, bravant la
traque des sbires de notre imposteur national.
• Lu pour vous. . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Dans ce numéro spécial nous reprenons l’intégralité de l’interview que vient
• Qui sommes-nous?. . . . . . . . . . . . . 31 d’accorder le Président national de l’APARECO monsieur Honoré Ngbanda,
à Réveil FM une véritable mise au point, un véritable scoop en plus de la
reaction de lAPARECO concernant l'arrestation de Jean-Pierre Bemba, presi-
dent du MLC. Plusieurs cadres de l’APARECO s’expriment également, ainsi
que d’autres patriotes qui, bien que ne faisant pas partie de l’APARECO, se
sont montrés particulièrement actifs dans le travail de mobilisation des congo-
lais à travers la planète. Nous faisons le vœu que cette lecture soit édifiante
et fortifiante pour tous nos lecteurs car oui, nous résisterons tous jusqu’à la libé-
ration.
Mais nous avons le devoir de continuer à montrer le chemin à ceux de nos com-
patriotes qui se cherchent encore et qui hésitent. Le monde aussi nous regarde
médusé, et beaucoup se posent la question de savoir ce qui a bien pu arriver à
notre peuple, à son élite politique et à son pays. A voir le désastre que traverse
la République Démocratique du Congo aujourd’hui, de nombreux congolais
ne cessent de s’interroger sur les causes profondes et les origines premières
de cette crise multiforme, ainsi que sur les pistes de solutions pour mettre fin
à cette infamie.
Le peuple congolais ressemble aujourd’hui à un joueur malheureux qui semble
émerger après avoir tout perdu au jeu du hasard, mais qui continue cependant
à se dépouiller en espérant vainement retrouver sa chance ! Un cauchemar qui
n’en finit plus.
www.aparecordc.org
"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "
L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 2
SPECIAL 3ème ANNIVERSAIRE DE L’APARECO

Même si la majorité des congolais ont désormais compris les mensonges et la méchanceté dont notre
peuple est devenu la première victime, L’œil du Patriote continuera a jeté son filet pour aller pêcher ceux
de nos frères et sœurs qui tardent à s’impliquer plus activement dans ce combat sans merci.

Il y a ceux des congolais dont les interrogations se sont arrêtées au premier billet de corruption reçu, à
la première lueur d’espoir qu’on leur a fait miroiter, comme une personne trop longtemps affamée et qui
se contente du premier semblant de repas qu’on lui sert sans se préoccuper de savoir s’il est empoisonné
ou pas.
Ceux là, même une simple odeur de nourriture a suffi à leur faire accorder leur confiance aveugle au
premier venu. Une chose est certaine, ils ne sont pas au bout de leurs peines. Car ce sont eux les dindons
de la farce !
Il y a ceux qui ont commencé à s’interroger et ont trouvé des réponses. Ils ont compris les mensonges
entretenus par le pouvoir d’occupation, et relayés par d’autres congolais cupides égoïstes, mais ils ne
font rien. Ils se couchent chaque soir en pleurant sur leur impuissance à changer les choses, attendant
peut être que la mort les trouve dans leurs lits, accablés par un sentiment de fatalité dont ils n’arrivent
plus à se défaire. Nous serons avec eux pour les relever et les soutenir debout ; car, quelque soit la durée
de la nuit le jour finit toujours par se lever !
Il y a aussi ceux que l’on peut simplement appeler les « collabos ». Ceux qui pour des raisons diverses,
ont fait le choix de travailler avec les ennemis du Congo. Consciemment ou par ignorance, ils se trouvent
chaque jour de bonnes raisons pour coopérer et aider les imposteurs dans leurs sales besognes. Ils ne
comprennent pas …ou simplement ils ne veulent pas regarder la vérité en face. Or, il n’est pire aveugle
que celui qui refuse de voir ! Leur fuite en avant se butera bientôt au mûr de la vérité et de la Justice. Car
la République Démocratique du Congo, notre pays, sera libérée avec ou sans eux.
Enfin il y a ceux qui ayant compris ce qui se trame réellement contre notre patrie, ont fait le choix de faire
front avec plus ou moins de courage et d’énergie. Ils ont compris que le peuple congolais s’est retrouvé
pris dans le piège d’un système dont il ignorait complètement le mécanisme de fonctionnement et la
finalité. Il a été convié malgré lui à, participer au jeu de Poker dont il ne connaissait aucune règle, et il
a ainsi hypothéqué tout son patrimoine. C’est pourquoi un proverbe bantou dit avec raison : « Kozanga
koyeba ezali liwa lya ndambo » (Celui qui est ignorant du danger est déjà à moitié mort)
Une seule préoccupation nous anime désormais, celui de bannir le hasard et de choisir soigneusement
nos cartes. Veiller à abattre les bonnes et au bon moment. Signe des temps l’anniversaire de l’APARECO
coïncide avec la date « officielle » de la naissance d’Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila, en voilà
un qui n’a vraiment pas de chance : il a tiré la mauvaise carte !
Peuple congolais, le temps du réveil a déjà sonné, celui du combat final vient enfin d’arriver aussi.
L’APARECO est là la main tendue, fidèle à son engagement pour mettre fin à cette tragédie. LA
LIBERATION OU RIEN.
L’œil du Patriote a crié pour indiquer le chemin. Le peuple congolais «a repris la main». Ensemble, nous
marquerons l’histoire de ce pays de fer rouge. Foi de patriotes !

La Rédaction

Raphy KIZOZO Candide OKEKE


Directeur de cabinet Conseillère Principale chargée des Relations publiques,
du président national de l’APARECO de la Mobilisation et de la planification au sein du cabinet
du Président national de l’APARECO

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 3


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
En trois ans seulement d'existence
L'APARECO, UNE ALTERNATIVE
QUI FAIT TREMBLER LES ENNEMIS DU
PEUPLE CONGOLAIS

04 juin 2005 - 04 juin 2008, l'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, commémore le troi-
sième anniversaire de sa naissance. Il m'est un devoir particulier, en ma qualité de Secrétaire Général, d'adresser, à cette occasion,
mes très sincères félicitations à tous les cadres et militants représentés dans nos différentes structures, pour le dévouement, les
sacrifices et la disponibilité dont ils n'ont cessé de faire preuve afin de vulgariser les thèses patriotiques de notre Alliance qui,
trois ans seulement après sa naissance, a su asseoir avec foi et patience sa notoriété ainsi que la crédibilité et le bienfondé du
noble combat de la libération de notre pays la République Démocratique du Congo.
En ce moment particulier du parcours de notre mouvement politique, je ne pourrais que partager les sentiments de joie et de
fierté qui nous animent avec tous les patriotes congolais de toutes les formations politiques et associations qui partagent avec
nous l'idéal de notre combat de libération. En cette période, ma pensée toute particulière se tourne vers toutes les familles congo-
laises qui ont subit toutes sortes d'horreurs et d'humiliations de la part des bourreaux qui ont envahi notre pays pour le détruire.
A tous les vaillants hommes en uniformes, aux hommes politiques sacrifiés pour leurs déclarations, aux courageux ecclésiasti-
ques tués pour leurs prises de position, aux journalistes, fonctionnaires, étudiants et autres patriotes anonymes, morts pour que
vivent la patrie et la nation congolaise, à ces inconditionnels de la liberté je présente les hommages et les sentiments patrioti-
ques de tous les cadres et membres de notre Alliance qui les assurent de leur détermination afin que le sang versé et le sacrifice
consentis par leurs proches ne soient pas vains.

L'APARECO est un jeune mouvement politique qui n'a que 3 ans d'existence et pourtant, que du chemin déjà parcouru ! Non
seulement qu'elle ne souffre d'aucun complexe, quant à son palmarès, vis-à-vis de ces nombreux ainés, mais elle court désormais
en tête de peloton, parmi les plus vieux et les plus grands mouvements politiques dans notre pays, grâce à la pertinence et à la
constance de ses idées et de son combat que partagent aujourd'hui allégrement bon nombre de leaders politiques congolais.
.
En trois ans, en dépit des obstacles de taille placés devant elle par la puissante alliance des vautours qui ont décrété l'occupation
de notre pays pour la balkaniser en vue de mieux le piller, l'APARECO a réussi à relever le défi ô combien difficile du réveil
de la conscience du peuple congolais dans son ensemble. Car comme vous pouvez vous en doutez, au même moment où les
patriotes congolais, d'ici et d'ailleurs se mobilisent, les ennemis de notre peuple, à leur tour, n'ont cesse de mettre tout en œuvre
pour tenter de les décourager et les démobiliser dans le seul but de les détourner de leur noble mission.
Outre l'intimidation, les enlèvements et les crimes odieux auxquels ils s'adonnent à l'intérieur de nos frontières contre notre
peuple, l'intoxication, la calomnie, la manipulation, la distillation de fausses informations sont, entre autres, les armes de prédi-
lection auxquelles l'ennemi use et abuse à l'extérieur du pays. Des sommes faramineuses ont été débloquées pour soutenir cette
campagne d'infiltration, de corruption et d'achat de consciences qui, heureusement, se solde pour la plupart du temps par une
fin de non-recevoir de la part des patriotes congolais, déterminés à en finir une fois pour toutes avec l'humiliation engendrée
par l'occupation du sol de leurs ancêtres. Cependant, et malgré tous les moyens mis en œuvre par les ennemis du Congo pour
désinformer, intoxiquer voire attenter à nos vies et celle de notre Président National en particulier, l'APARECO peut sans l'ombre
d'un doute assurer que rien ne saura plus jamais arrêter la machine du combat que nous menons ensemble et qui fait trembler
les ennemis du peuple congolais au pouvoir à Kinshasa.
Plus que jamais, nous tenons le bon bout et notre ligne de combat ne changera pas jusqu'à la victoire finale, à savoir la libération
de notre pays du joug de l'occupation.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo et son peuple !

SHUNGU OKITAWUNGU,
Secrétaire Général

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 4


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

1. L’arrestation de Jean Pierre Bemba par la CPI a erreurs politiques que JP Bemba aurait commises, doivent
secoué voir même divisé la communauté congolaise resserrer leurs rangs pour asséner un coup de grâce à l’im-
de l’intérieure du pays et de la diaspora. Quelle est posteur qui occupe le sommet de nos institutions. C’est
votre lecture de cet événement et quelle leçon en tirez- cela qui est urgent. Les conséquences des erreurs de calcul
vous pour vous-même et pour le peuple congolais qui de JP Bemba, loin de nous réjouir ou de nous découra-
s’interroge ? ger, devraient galvaniser notre énergie et nous pousser
à dépasser nos divergences pour voir l’intérêt supérieur
H.Ngbanda : Nous avons longuement développé notre de notre peuple. Il est dommage que la classe politique
analyse et notre évaluation dans le communiqué que nous congolaise n’ait pas encore compris les jeux dangereux
venons de publier ce dimanche 25 mai. En substance je des lobbies maffieux et internationaux. En tant qu’africain
peux vous dire que si la classe politique et l’élite intellec- ils devraient pourtant se référer à la sagesse bantoue qui
tuelle congolaise ne comprennent pas, à travers l’affaire dit : « soki omeseni kolya na ndoki suka suka akokamata
JP Bemba, le système dangereux du fonctionnement de la yo lokola mosuni ya kolya », (« si tu prends l’habitude
pieuvre de ce que j’appelle la mafia politico financière qui de manger avec un sorcier il finira par te considérer aussi
a conçu le plan d’occupation de notre pays pour le balka- comme de la chair à manger »). Le reste des considéra-
niser et le piller à son gré, alors elles ne comprendront ja- tions sont largement exprimé dans le communiqué du Co-
mais rien à l’avenir. Car le cas JP Bemba devrait servir de mité National de l’APARECO.
cas d’école désormais à tous ceux qui avaient encore des
doutes. Nous assistons là à une guerre des tranchées que 2. L’APARECO n’a que trois ans d’existence, comment
se mènent les lobbies occidentaux (particulièrement bel- expliquer l’adhésion populaire de la diaspora congo-
ges) concurrents, qui se disputent le contrôle de la RDC laise? Etes-vous d’accord avec ceux qui limitent vo-
par leurs «protégés» congolais interposés. C’est la guerre tre parti politique à la diaspora? Dites-nous, pourquoi
de positionnement des pions. Joseph Kabila s’est investi l’APARECO qui n’existe que depuis peu fait-elle si peur
sérieusement dans le dossier des massacres en RCA à aux gens au pouvoir à Kinshasa ?
l’aide de ses «amis», belges et américains. Plus d’une
fois il a envoyé ses proches collaborateurs, dont l’ancien H. NGB: Cela fait trois questions à la fois ! Le premier
Conseiller Spécial Samba Kaputo, pour « aider » les res- facteur qui explique l’adhésion massive de la diaspora ré-
ponsables centrafricains à accélérer le dossier en vue de side dans la facilité et la liberté d’accès qu’elle a à mes
couler Bemba. Malheureusement pour JP Bemba, il n’a messages. En effet, mes livres et mes interviews (écrits
pas saisi la chance qui s’offrait à lui pour conduire le peu- ou audio-visuels) sont librement diffusés partout à l’étran-
ple congolais vers sa libération. Il a cédé au chantage pour ger, tandis qu’au pays, ils sont proscrits, comme vous le
accepter « l’inacceptable » comme il l’a dit lui-même. Et savez, par le pouvoir d’occupation qui les considère com-
après avoir conclu ce marché des dupes, l’étau s’est re- me une véritable menace pour la réussite de son plan de
fermé sur lui petit à petit jusqu’à l’écraser. C’était prévi- mise à mort de la RDC en tant qu’Etat. En second lieu,
sible. Mais il faut que toutes les formations politiques de cette adhésion massive s’explique par la pertinence et la
l’opposition congolaise, la véritable, ne tombent dans le constance de mon message qui a contribué, tant soit peu,
piège en se réjouissant naïvement de la disparition proba- à révéler le plan secret de l’occupation de notre pays et à
ble de JP Bemba si son arrestation définitive se confirmait. réveiller la conscience de mes compatriotes. Cela n’a pas
Bien au contraire, tous les patriotes congolais, au-delà des été facile au départ. Car, tout au début de mon come back

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 5


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

politique, mes compatriotes tant de la diaspora que de l’in- le pouvoir d’occupation aurait-il si peur d’un mouvement
térieur du pays n’ont pas voulu réellement prêter attention politique dont l’influence s’arrêterait à la seule diaspora
au contenu réel de mon message, parce qu’ils étaient plus lointaine ? La réalité est que les congolais de l’extérieur,
préoccupés par le personnage, et donc focalisés plus sur la jouissant des libertés fondamentales de leurs pays d’ac-
légende liée à ma personne que sur le contenu intrinsèque cueil respectifs, manifestent ouvertement leur adhésion
de mon message. Mais lorsque les faits que j’avais dé- aux idées et au combat de l’APARECO, tandis que ceux
noncés ont commencé à être confirmés l’un après l’autre de l’intérieur du pays, à cause de la dictature féroce qui
par le cours de l’histoire, j’ai constaté avec le temps, un y sévit, sont contraints d’évoluer dans la clandestinité.
engouement progressif et croissant de l’élite congolaise, Malgré cette contrainte, aujourd’hui sans prétention, Ka-
toutes tendances et tous âges confondus, vers mon mes- nambe et ses hommes ont perdu le sommeil parce qu’ils
sage. J’ai alors compris que ma persévérance et ma foi en sont convaincus (avec raison !) que l’APARECO a pé-
Dieu venaient de payer. Cependant, au jour d’aujourd’hui, nétré même les cercles les plus fermés du pouvoir et elle
il est archifaux de prétendre limiter l’impact de l’APA- pourrait ainsi les surprendre à tout moment. Car, au sein
RECO à la seule Diaspora. Il faut être aveugle politique- du Cabinet de Kabila, au sein du Gouvernement, dans le
ment pour y croire. A la naissance de l’APARECO en juin Sénat comme au sein du Parlement dans son ensemble,
2005, un leader du PPRD avait ironisé, avec l’arrogance dans l’Armée et la Police, dans les services de renseigne-
qui le caractérise, que « Ngbanda s’amuse avec son ordi- ments civils et militaires, l’APARECO est activement
nateur dans sa chambre en Europe et il ne nous inquiète présente à travers des nombreux patriotes qui ont adhé-
pas ». Je crois que cet homme politique doit se mordre les rés à l’idéal de la libération de la RDC, et qui combattent
doigts aujourd’hui ! Car, bien que l’APARECO soit farou- clandestinement du dedans, exactement comme ce fut le
chement combattue par «Kabila» et sa clique au pouvoir, cas en Europe, particulièrement dans la France de Charles
elle a malgré tout réussi à pénétrer aujourd’hui toutes les De Gaule, durant la résistance à l’occupation nazie. Nous
couches de la société congolaise et à infiltrer systémati- ne recrutons pas d’adhérents à l’intérieur du pays, mais ce
quement toutes les institutions de notre pays. Je dis bien sont des compatriotes congolais qui affluent d’eux-mêmes
toutes les institutions. Il n’y a pas un seul secteur de la vie aujourd’hui vers nous, parce qu’ils ont constaté que notre
nationale où les partisans de l’APARECO ne s’activent vision est juste et salutaire, et que notre cri d’alarme est
pour précipiter la fin de l’occupation. Il suffit d’observer la pertinent. Ils ont compris que si les Congolais ne se lèvent
qualité des informations que donne l’APARECO sur l’im- pas aujourd’hui en bloc pour arrêter la machine infernale
posteur au pouvoir pour comprendre l’ampleur de son im- du processus d’occupation de leur pays, demain cela ris-
plantation au sein des institutions de notre pays, y compris que d’être trop tard ! Et grâce à cette adhésion populaire et
les services spéciaux civils et militaires ainsi que la police massive, l’APARECO a déployé ce qu’on appelle en jar-
nationale et les forces armées congolaises ; Du moins ce gon militaire la «cinquième colonne» qui va faire écrouler
qu’il en reste encore. tout l’édifice du pouvoir d’occupation en place à Kins-
hasa. C’est une question de temps maintenant. J’en parle
Et c’est cela justement qui explique, à mon humble avis, aisément parce que je sais qu’ils ne pourront plus nous
la peur qui notre jeune Alliance provoque auprès des gens arrêter dans notre marche. On n’arrête pas la «cinquième
au pouvoir à Kinshasa. C’est cela aussi qui contredit d’une colonne», parce qu’elle n’a ni corps, ni visage. Elle n’est
manière flagrante la thèse qui prétend limiter l’impact de ni identifiable ni perceptible. Elle est comme un vers qui
l’APARECO aux seuls congolais de l’étranger. Pourquoi ronge le fruit du dedans, pour l’attraper il faut détruire le

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 6


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

fruit lui-même. Or c’est justement là notre objectif final. il s’agit enfin de la survie de notre pays et de l’avenir de
Pour arrêter la «cinquième colonne», ils sont obligés d’ar- nos enfants et de nos arrières petits enfants qui risquent de
rêter tout le peuple congolais! Voilà pourquoi les impos- devenir demain des apatrides comme les Palestiniens, par-
teurs étrangers au pouvoir ont peur de notre combat parce ce que leurs parents et grands-parents que nous sommes
qu’ils ne savent plus comment nous stopper. Ils ont peur ont été des inconscients, des irresponsables et des lâches
de leurs propres ombres parce qu’ils nous voient désor- qui ont laissé brader l’un des pays les plus grands, les plus
mais partout. Et ils ont raison ! riches et les plus beaux que Dieu ait donné aux hommes
sur cette terre. Et vous devez surtout savoir qu’un homme
3. Vous avez commencé par écrire des livres pour dénon- qui veut sauver ses frères doit au préalable renoncer à sa
cer la mise sous tutelle de la RDC, vous vous êtes mis propre vie et aux considérations liées à ses intérêts égo-
aux DVD, il paraîtrait que vous étiez dernièrement parti ïstes. On ne libère pas un peuple avec la peur au ventre !
incognito au pays. N’est-ce pas risqué de jouer au James Si les Ngongo Lutete, Kimbangu, Kasa-Vubu, Lumum-
Bond 007 avec le pouvoir légitime de la RDC? ba, et d’autres héros du combat pour notre indépendance
avaient privilégié leurs intérêts personnels et protégé leurs
H.NGB : J’ai aujourd’hui soixante deux ans bien son- vies respectives, nos générations actuelles n’auraient cer-
nés, j’ai une femme, des enfants et des petits enfants que tainement jamais joui de leur souveraineté, même si celle-
j’aime tous très fort. Croyez-vous que ce soit l’âge auquel ci est à nouveau confisquée par le pouvoir d’occupation.
un homme responsable peut se lancer dans les aventures Pour sauver l’humanité, même Jésus-Christ, tout Dieu
de «Tintin au Congo» ou dans celles de «007» comme qu’il est, a dû donner sa vie en sacrifice. C’est un principe
vous le dites? Si malgré mes responsabilités familiales divin imposable à tous. Même à Dieu Lui-même ! Si je
j’ose risquer ainsi ma propre vie et exposer en outre ma veux me battre pour la libération de mon peuple, je dois
famille que je soumets souvent à des sacrifices énormes, considérer ma propre vie comme déjà sacrifiée d’avance.
c’est parce que je crois à l’importance et à la noblesse de Il vaut mieux mourir pour une raison plutôt que de vivre
la cause du combat que je mène. C’est parce que je ne sans raison.
cours pas derrière un quelconque intérêt matériel, mais je Ceci dit, je peux vous assurer (ainsi que tous les patriotes
réponds, en ce qui me concerne, à l’appel de Dieu pour ce inquiets) que je connais les méandres ainsi que les coins
peuple qu’il aime. Car je sais que Dieu a conçu un destin et les recoins de mon pays comme ma poche. Je m’y dé-
merveilleux pour le peuple congolais, c’est pour cela que place comme un poisson dans l’eau. Les étrangers et les
depuis deux siècles les forces du mal s’activent pour em- apprentis sorciers qui l’occupent actuellement ne sauront
pêcher la réalisation de ce plan divin qui va malgré tout jamais m’empêcher d’y entrer et de m’y déplacer quand
s’accomplir bientôt aux yeux du monde. C’est ainsi qu’il je veux et comme je veux. N’oubliez pas que la RDC est
faut comprendre ma démarche : il s’agit d’abord de la mé- bordée de neuf longues frontières dont la majeure partie
moire de nos ancêtres décimés par près de deux siècles est purement artificielle et donc très poreuse.
d’esclavage et d’oppression coloniale ; il s’agit ensuite
de la mémoire des millions de compatriotes fauchés par 4. Pourquoi avoir choisi comme slogan:»la Résistance
les onze dernières années de guerre d’occupation et d’ex- jusqu’à la libération !». Libère-t-on un pays dont les
ploitation qui se poursuit jusqu’à ce jour sous la forme dé- autorités se disent légitimes? Comment l’Apareco pour-
guisée d’une chimère de démocratie qu’on nous impose ; ra t-elle convaincre les parlementaires qui roulent en

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 7


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

Prado neuve (44.000$) et sont payés 6000 $ par mois? temps le programme et le délai de notre combat. Beau-
Sans oublier les sénateurs qui bénéficient des avantages coup de congolais spectateurs (car les vrais patriotes et
mirobolants ? combattants ont d’autres préoccupations) nous harcèlent,
moi et mes proches collaborateurs, soit pour exprimer leur
H.NGB : Ce n’est pas un simple slogan politique creux impatience quant à la durée du combat, soit pour exiger
comme on a souvent l’habitude d’entendre chez nous et des informations sur l’évolution du combat. Ceux qui sont
ailleurs ; c’est tout un programme que nous donnons aux des spectateurs lointains de ce combat doivent savoir que
patriotes congolais qui ont accepté de mener le combat nous ne luttons pas seulement contre le jeune rwandais
avec nous. « La résistance jusqu’à la libération » définit (Hyppolite Kanambe) qu’on a placé depuis 2001 à la tête
d’abord la quintessence de notre combat : il ne s’agit pas de notre pays, car il n’est que la minime partie visible de
d’une simple opposition politique, et moins encore d’une l’iceberg, mais que nous luttons plutôt contre un « puissant
opposition constitutionnelle, parce que nous ne reconnais- monstre à plusieurs têtes », contre une puissante «pieuvre
sons ni la régularité ni la légalité de la mascarade électora- à plusieurs tentacules visibles et invisibles», autrement dit,
le que les puissances occultes ont organisé dans notre pays nous luttons contre une vaste alliance occulte des puis-
dans le seul but de perpétuer le processus d’occupation et sants lobbies économiques, financiers et politiques inter-
d’exploitation sauvage des ses richesses (les faits parlent nationaux. Ces mêmes lobbies qui ont d’abord agressé le
d’eux-mêmes aujourd’hui et nous donnent pleinement Zaïre pour chasser Mobutu du pouvoir, et qui ont ensuite
raison). Il s’agit donc avant tout d’une véritable résistance assassiné LD Kabila et «placé» le jeune rwandais actuel-
à toutes les formes d’occupation déguisée sous le manteau lement au pouvoir pour «récupérer» leurs intérêts et les
de la démocratie « made in Europe ». Si vous voulez une protéger contre vents et marées. Il ne s’agit donc pas d’un
référence historique, nous nous considérons exactement simple jeu d’enfant, mais d’une vaste bataille décisive
comme des «résistants» français qui s’étaient organisés voire mortelle. Ca passe ou ça casse ! Si aujourd’hui je
sur leur terre (et ailleurs en Angleterre) pour libérer leur suis entré dans la clandestinité totale, c’est parce que ma
pays, la France, du régime de Pétain et ses «collabos» tête est mise à prix par ces puissances occultes. Mais notre
qui représentaient sur le sol français, le pouvoir ignoble combat, comme nous l’avons dit, n’aura q’un seul délai et
de l’occupation nazie. Ne me parlez donc pas, s’il vous une seule fin : la libération de notre pays et de notre peu-
plaît, des « autorités qui se disent légitimes », ni des ple. Et je suis certain de la victoire finale, car j’ai confiance
« parlementaires » et des « sénateurs » qui touchent sans en Dieu qui combat pour nous, parce que notre combat est
vergogne 6000 dollars (sans compter d’autres nombreux juste !
avantages visibles et invisibles !) au moment où ceux qui
enseignent leurs enfants réclament en vain 200 dollars 5. Qu’est-ce qui vous fait le plus peur: primo, que votre
pour nouer les deux bouts du mois ! Mais cela ne veut parti soit infiltré par les joséphistes ? Secundo, qu’un
pas dire que tous les « parlementaires » et « sénateurs » jour qu’on vous « achète «pour travailler pour un pou-
sont des collabos. Loin s’en faut ! Nous avons beaucoup voir que vous auriez décrié par ailleurs? En un mot a-t-
de patriotes parmi eux qui font partie de la «cinquième on voulu vous corrompre pour rejoindre la mangeoire?
colonne». Ils se dévoileront eux-mêmes après la victoire
finale. Il s’agit ensuite d’un programme d’action : le slo- H.NGB : Je suis sincèrement très préoccupé (mais je n’ai
gan «La résistance jusqu’à la libération » donne en même pas peur !) par les nombreuses actions du pouvoir en place

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 8


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

à Kinshasa visant à infiltrer des taupes dans les rangs des le montant et le poste à occuper, les vautours au pouvoir
patriotes et combattants congolais, ou à retourner par la dans notre pays se sont résolus de chercher carrément ma
corruption les cadres actifs et engagés au sein de notre tête! En attendant, ils recrutent des gens partout, y compris
Alliance. Depuis le début de cette année, des montants fa- dans « l’opposition », pour me salir avec toutes sortes de
ramineux sont débloqués par Kanambe pour atteindre cet bobards et de quolibets susceptibles d’embrouiller les es-
objectif. Je suis même au regret de vous dire que les «jo- prits, de créer des doutes et de démobiliser les résistants et
séphistes», comme vous les appelez, ont déjà réussi quel- les combattants les plus engagés. Ne soyez donc pas sur-
ques rares cas de «retournement» des membres officiels pris par les attaques de certains « leaders de l’opposition »
de l’APARECO qui croient que je ne le sais pas encore. qui me prennent ces derniers temps, ainsi que d’autres
Mais comme je suis très bien organisé par mes réseaux au « leaders d’opinion », pour leurs cibles de prédilection au
sein même de leur propre camp, je suis de très près l’évo- lieu de se focaliser sur l’ennemi qui occupe le pays. Vous
lution de toutes leurs opérations contre l’APARECO. Il est avez là l’un des signes de reconnaissance de ces «taupes»
même arrivé souvent que je connaisse l’identité des cibles du pouvoir. Cette stratégie-là est réellement dangereuse
qu’ils ont repérées autour de moi avant même qu’ils en- car beaucoup de nos compatriotes croient facilement aux
voient leurs sbires pour les contacter. Alors je prends tout rumeurs ! Mais par-dessus tout, il y a le Maître de la vie,
mon temps pour observer et m’organiser en fonction du ré- Jésus-Christ, qui seul tient ma vie entre ses mains et reste
sultat final du contact secret. Je ne vous dis pas comment. au contrôle absolu de toutes les circonstances sur toute la
C’est mon secret. Ne l’oubliez pas, avant d’être un leader terre. Rien ne saurait m’arriver !
politique, j’ai été d’abord un officier de renseignement,
et je n’ai pas perdu mes réflexes ! C’est pourquoi, j’at- 6. Vous êtes entouré par les jeunes, comment expliquez-
tire l’attention des patriotes sur cette stratégie du pouvoir vous l’engouement de la jeunesse congolaise à votre
d’occupation qui consiste à «retourner» à coup de dollars parti politique?
des vrais patriotes déjà crédibles et engagés dans le com-
bat de libération. Une fois «retournées», ces taupes (qui H.NGB : Je considère sincèrement que c’est l’un des plus
bénéficient déjà de la notoriété de leur statut de «patriotes beaux cadeaux que le Seigneur Jésus m’ait fait dans ce
et combattants») ont pour mission de créer la confusion, combat. Car cela a été depuis toujours mon grand souci et
la division, le doute et la suspicion dans les rangs de la mon rêve le plus ardent : la relève. Parce que j’estime que
résistance pour l’affaiblir et la détruire de l’intérieur. Des j’appartiens à la génération qui est responsable de la débâ-
millions de dollars ont été injectés par le pouvoir d’oc- cle que connaît actuellement notre pays, car les étrangers
cupation au sein des ambassades de la RDC en Occident qui occupent et pillent aujourd’hui notre pays ont profité
et au sein de la diaspora congolaise pour la réalisation de de nos erreurs et de nos fautes pour s’accaparer de nos ter-
cette sinistre mission. res. J’estime donc que notre génération porte une lourde
En ce qui me concerne personnellement, je ne me fais responsabilité, et elle a par conséquent l’obligation et le
aucun souci. Car au début, les étrangers au pouvoir dans devoir d’aider la nouvelle génération montante (la jeu-
notre pays étaient persuadés qu’aucun congolais ne pour- nesse) à prendre d’abord conscience des erreurs de leurs
rait résister à la tentation de la corruption par l’argent ou aînés et parents que nous sommes pour ne plus tomber
le pouvoir. Mais après plusieurs vaines tentatives dont dans les mêmes pièges que nous, et à s’assumer ensuite
la dernière me suggérait même de proposer moi-même pleinement pour faire de ce beau pays un paradis pour les

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 9


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

générations à venir. J’estime que notre génération a le de- guerre en 1998. Et comme il n’avait jamais eu une véri-
voir de mettre son expérience à la disposition de la fougue table armée composée de véritables fils et filles du pays
d’une jeunesse engagée et déterminée, afin de placer de pour se défendre, LD Kabila eut recours à d’autres alliés
nouveau notre pays la RDC sur la rampe de lancement dont principalement les Angolais et les Zimbabwéens,
vers un développement intégral. Un expert wallon du mi- pour faire face à la nouvelle attaque des rwandais et des
nistère belge de l’agriculture a fait allusion récemment à ougandais contre son pouvoir. Et il est vrai que Mugabe
Kinshasa sur les prévisions des experts mondiaux et de et ses généraux ont saisi cette opportunité pour piller sans
l’Union européenne sur la place de la RDC dans le monde vergogne nos richesses et se sont appropriés des riches
agricole de demain. Il a déclaré que selon les prévisions mines stratégiques de notre pays, sous prétexte de régler
de ces experts mondiaux, dans les années à venir, la Ré- les frais relatifs à «l’effort de guerre» et à leur «soutien»
publique Démocratique du Congo, notre pays, est appelée à LD Kabila. J’ai moi-même dénoncé, avec force et dé-
à nourrir un milliard d’hommes sur notre planète, compte tails, ce pillage sauvage dans mon dernier livre « Crimes
tenu de son potentiel agricole! Comme vous voyez, il n’y organisés en Afrique centrale », ainsi que dans mes autres
a que nous congolais qui n’appréhendons pas encore l’im- interventions écrites et orales. Cependant, nous ne devons
portance stratégique réelle de notre pays dans le monde. pas perdre de vue la menace principale. En effet, le Zim-
C’est pour cela que j’estime que notre jeunesse doit être babwe ne constitue pas aujourd’hui le danger principal
préparée mentalement, moralement et intellectuellement à pour l’intégrité territoriale de la RDC. Ce sont plutôt le
assumer pleinement le rôle ô combien stratégique que no- Rwanda et l’Ouganda (avec leurs dirigeants politiques et
tre pays devra jouer demain sur l’échiquier international. militaires) qui constituent l’origine et l’essence même du
danger qui nous menace, parce que ce sont eux qui ont des
7. Vous qui êtes un analyste politique de notre pays, lors- visées annexionnistes sur notre territoire national. Et grâce
que par exemple Jacques Matanda parle de la « Zim- à l’appui des lobbies financiers et politiques occidentaux
bambweisation » de la RDC, êtes-vous d’accord avec avec lesquels ils partagent des intérêts communs, les chefs
lui? Quelle est la véritable influence du Zimbabwe et de d’Etat de ces deux pays, Museveni et Kagamé pour ne pas
Robert Mugabe dans les affaires congolaises? les citer, ont conçu et orchestré successivement deux guer-
res d’occupation contre notre pays en 1996 et en 1998.
H.NGB : Dans toutes les circonstances, il faut savoir hié- Aujourd’hui, d’autres pays voisins de la RDC, devant le
rarchiser les priorités. Ne détournons donc pas l’attention déficit d’autorité de l’Etat et devant l’absence d’une véri-
du peuple et des patriotes congolais du danger principal table armée nationale congolaise forte et dissuasive, mani-
qui menace notre peuple ainsi que l’existence même de festent eux aussi des velléités annexionnistes des portions
notre pays en tant qu’Etat. Il est vrai que lorsque Laurent importantes de nos terres pour y exploiter nos richesses.
Désiré Kabila a rompu les accords secrets qu’il avait signés Voilà à mon humble avis là où se situe la vraie menace
avec les agresseurs (africains et occidentaux) du Zaïre de pour aujourd’hui et demain.
Mobutu, ses anciens maîtres et alliés qui l’avaient utilisé
pendant la guerre comme un simple paravent n’ont pas ac- 8. La communauté internationale a présentée les élec-
cepté qu’il s’érige tout d’un coup en défenseur des intérêts tions dites libres, démocratiques et transparentes comme
du peuple congolais et de la RDC. C’est alors qu’ils ont un vrai paravent pour ramener la paix en RDC or nous
décrété sa mort, politique et physique, et lui ont déclaré la allons facilement vers notre deuxième année sans que

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 10


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

la paix soit présente ni acquise. Quelles sont les actions la langue française, que si ces cinq objectifs («préalables»)
concrètes qui peuvent ramener la paix? ne sont pas atteints, on ne peut pas organiser les élections.
Or au bout de trois années de transition, le constat fut la-
H.NGB : Vous venez de toucher là au cœur même de la mentable : aucun des cinq «préalables» n’a été réalisé,
problématique de la crise congolaise et à l’essence même et cela pour une seule raison majeure. Parce que le pion
de notre combat. Permettez-moi donc de faire un bref rap- des agresseurs rwandais à la tête de notre pays, «Joseph
pel historique pour rafraîchir les mémoires. L’origine des Kabila», avait systématiquement saboté toute tentative de
deux guerres qu’on a imposées aux zaïrois ou congolais constituer une armée réellement congolaise, condition sine
en 1996 et en 1998 n’est pas interne mais externe. Plus qua non pour le rétablissement de la paix et de la sécurité
personne n’en doute aujourd’hui. Or, quand il a fallu met- à travers tout le pays. Tout observateur sérieux et objectif
tre fin à cette série de guerres à rebondissements, les com- savait pourtant que sans ce préalable-là, il était inconceva-
plices des nos agresseurs rwandais et ougandais au sein ble d’envisager l’organisation des élections dans un pays
des puissants lobbies occidentaux ont initié, pour brouiller occupé, divisé et sans armée capable de ramener la paix et
les pistes, ce qu’ils ont pompeusement appelé le «Dia- de défendre l’intégrité du territoire menacée par des visées
logue inter congolais». Ils ont laissé tranquillement dans annexionnistes de certains pays voisins bien connus et qui
leurs pays les vrais agresseurs de la RDC qui ont allumé pis est, sont à la base de cette crise. Mais curieusement,
le feu dans notre pays et qui continuaient toujours à tirer les pays européens membres du « Comité International
les ficelles de la guerre et à armer les milices congolaises d’Accompagnement de la Transition », C.I.A.T. en sigle,
encadrées et soutenues par leurs généraux, pour réunir les sous l’impulsion personnelle du «parrain» de «Joseph Ka-
« protagonistes » congolais qui n’avaient aucun pouvoir bila» («tonton Louis Michel», Commissaire Européen à
de décision pour ramener la paix dans notre pays. C’est l’Aide Humanitaire), décrétèrent d’autorité l’organisation
pourquoi jusqu’à ce jour, notre peuple n’a toujours pas re- des élections, arguant que les élections allaient apporter
couvré la paix et la sécurité tant désirées! Ce fut là le pre- des solutions (miracles?) à toutes les crises y compris celle
mier piège dans lequel toute la classe politique congolaise relative à la sécurité à l’Est de la RDC. Ils ont mobilisé
est tombée, la tête la première, suite à une vaste opération l’armada européenne jamais déployée en Afrique depuis
de charme et d’«achat des consciences» des cadres politi- la seconde guerre mondiale, pour dissuader l’opposition
ques congolais à Sun City et à Pretoria. De ce dialogue est congolaise et le peuple congolais à s’opposer à leur sché-
né, comme vous le savez, un monstre politique à cinq têtes ma. Mais la vérité était que la communauté internationale
qu’on a ironiquement appelé « 1+4 », et on lui a confié la estimait qu’elle avait suffisamment consenti de dépenses
gestion d’une période de transition de 3 ans avec une mis- pour la transition congolaise, et qu’il ne fallait plus envi-
sion spéciale de préparer les élections. Et pour permettre sager une quelconque prolongation. Nous avons malgré
à ce monstre politique d’accomplir sa mission, les maî- tout levé la voix pour inviter la classe politique congo-
tres à penser de ce «dialogue inter congolais» ont rédigé laise à ne pas commettre sa dernière erreur qui lui serait
pour leurs « élèves » un agenda, ou mieux, une feuille de fatale, en acceptant l’organisation bâclée des élections sur
route à respecter dans les délais, avant l’organisation des fond de crise sécuritaire et identitaire. Mais rien n’y fit !
élections «démocratiques et transparentes». Ils ont à cet Aujourd’hui, comme vous le constatez, deux ans après
effet, fixé eux-mêmes cinq conditions qu’ils ont baptisées les élections, la crise sécuritaire est loin d’être résolue,
de «préalables» aux dites élections. Ce qui signifie, selon l’unité et la souveraineté nationale sont plus que jamais

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 11


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

compromises, et comme une cerise sur le gâteau, le Se- HNGB : Le cas des 44 officiers congolais que l’APARECO
crétaire Général de l’ONU, Monsieur Ban Ki Moon, vient a fortement dénoncé constitue plutôt une illustration de la
de reconnaître l’impuissance des hommes de la MONUC stratégie rwando-ougandaise que je viens de décrire, et
à endiguer l’expansion d’une nouvelle crise en Républi- dont l’application est confiée au pion des étrangers placé
que Démocratique du Congo. Alors que tous les signes à la tête de l’Etat congolais. Je veux parler de celui qui se
qui annoncent la tempête apparaissent déjà à l’horizon. Et fait appeler «Joseph Kabila». A l’image de ces 44 officiers
nous voilà pris comme des rats dans le piège qu’on nous a qu’il a décidé d’extraire furtivement du CPRK pour les
pourtant tendu sous nos yeux. Misérable ! éliminer froidement la nuit, se déroule actuellement une
Quant à l’action primordiale à entreprendre pour ramener vaste opération de «nettoyage» des officiers et des soldats
la paix dans notre pays, il n’y en a pas deux ! Il faut com- congolais à travers tout le pays. Je vous informe que nous
mencer par créer une véritable armée réellement congo- avons des hommes au sein des FARDC, de la DEMIAP
laise qui soit forte et dissuasive, capable de mâter toutes et de la PIR qui nous informent chaque jour sur les exé-
les forces extérieures et intérieures qui constituent des cutions sommaires des officiers et des soldats ex-FAZ et
sources de menace d’instabilité, de conflit et d’insécurité ex-Tigres. Dans l’entre-temps, des bataillons d’officiers et
pour notre pays et notre peuple. Or malheureusement, Jo- de soldats rwandais sont régulièrement envoyés dans nos
seph Kabila qui représente et protège les intérêts des ses bases militaires de Kitona et de Kamina pour y suivre des
frères rwandais fait tout pour empêcher la mise sur pied formations accélérées en vue de leur «brassage» (enten-
de cette armée, parce qu’il sait qu’elle constitue un dan- dez incorporation au sein des FARDC) ! Moralité ? Après
ger mortel pour les visées annexionnistes du Rwanda et quelques mois, si cette double opération d’élimination des
de l’Ouganda sur notre pays. Même les rapports des ex- officiers et soldats congolais d’un côté, et d’incorporation
perts de l’Union Européenne en RDC durant la transition massive des officiers et militaires rwandais de l’autre se
ont clairement dénoncé cette attitude coupable de Joseph poursuit sans entrave, «Joseph Kabila» aura réussi à met-
Kabiila. Aujourd’hui encore, deux ans après les fameu- tre sur pied son «armée congolaise» à lui, mais dominée
ses élections, notre armée n’est toujours pas constituée, par les rwandais! Ce qui lui permettra alors d’asseoir
tandis qu’il (Kabila) poursuit officiellement l’incorpora- confortablement et définitivement sa dictature pour mâter
tion massive des troupes rwandaises dans les structures les congolais d’un côté, et permettre à ses frères de para-
de notre armée, et qu’il s’atèle à assassiner, la nuit comme chever tranquillement l’annexion de l’Est de notre pays au
le jour, les officiers militaires congolais pour accentuer le Rwanda et à l’Ouganda. Devons-nous croiser les bras et le
déséquilibre interne au sein de notre armée en faveur des laisser arriver jusqu’à ce point de non-retour ? Je préfère
étrangers! Voilà la cruelle vérité devant laquelle la majo- laisser à chaque élite congolaise le soin de réponde à cette
rité d’élites politiques congolaises préfère pratiquer la po- question selon sa conscience !
litique de l’autruche !
10. Qu’est-ce qui motive votre engagement politique?
9. 44 officiers congolais dont la majorité est originaire Quel Bilan faites-vous de nos 48 ans d’indépendance?
de la province de l’Equateur refusent d’aller à Kitona et Quels sont les atouts de la RDC aujourd’hui?
préfèrent mourir au CPRK où ils sont détenus. Doit-on
parler d’une mutinerie? Quel est l’état des lieux de notre H.NGB : Ce qui motive mon engagement politique,
armée? c’est ma foi en mon Seigneur et Sauveur Jésus-christ.

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 12


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
10 QUESTIONS A
HONORE NGBANDA

En effet, si j’avais tenu compte du jugement, de la vision prenez la carte géologique et écologique de l’Afrique et
et de l’opinion que mes propres compatriotes et d’autres observez-la très attentivement. Vous serez ahuri de consta-
gens à travers le monde ont de moi, je n’aurais jamais osé ter les mouvements de progression des deux déserts : le
entreprendre quoique ce soit en public! Mais ce que les Sahara progressant du Nord vers le Sud (pour l’hémis-
hommes disent et pensent de moi n’a aucune valeur ni phère Nord), et le Kalahari progressant du Sud vers le
aucun effet sur moi. C’est uniquement ce que Dieu dit de Nord (pour l’hémisphère Sud). Ce qui veut dire en clair
moi qui compte à mes yeux, car Lui seul me connaît et que notre continent l’Afrique, comme le reste du monde
connaît les profondeurs de mon cœur. Je suis aujourd’hui, d’ailleurs, se meurt du Nord vers le Sud et du Sud vers
et je serai demain ce que Dieu a décidé que je sois vis-à- le Nord. Ce qui veut dire en clair que dans les années à
vis de ma famille et de mon peuple. Et cela, personne ne venir, avec le phénomène effroyable du réchauffement
pourra changer même un d’un iota! C’est cette vérité-là climatique accéléré par la pollution à outrance de l’atmos-
qui constitue réellement la source de ma force et de ma phère par les pays industrialisés, les pays tropicaux situés
confiance dans ce que je fais aujourd’hui. Rien d’autre. à cheval sur l’équateur, en l’occurrence les deux géants
Quant au bilan de 48 ans d’indépendance de notre pays, que sont Brésil et la République Démocratique du Congo,
il est largement négatif dans presque tous les domaines. notre pays, deviendront les derniers asiles pour toute l’hu-
La démocratie n’a pas progressé du tout. Le niveau de vie manité! Voilà pourquoi de nos jours déjà, les Européens,
des congolais qui était le même que celui des Sud Afri- les Américains et les Chinois qui voient plus loin que le
cains en 1960 a reculé de plusieurs dizaines d’années, au- bout de leur nez, voudraient chacun avoir à l’avance un
delà de l’époque coloniale: des congolais se promènent pied à terre et un droit de regard sur notre pays, au profit
aujourd’hui nus comme des vers dans certains coins recu- de leurs arrières petits enfants. Il faudrait donc que nous,
lés de la République, les maladies endémiques éradiquées Congolais, préparions dès maintenant nos enfants à faire
il y a plusieurs dizaines d’années ont refait surface à cause face à ces enjeux capitaux des années à venir. Il faudrait
de la pauvreté et de l’insalubrité. Par contre, le pillage des pour cela qu’ils acquièrent non seulement l’instruction
ressources nationales, le détournement des deniers publics nécessaire, mais qu’ils soient armés aussi et surtout des
par les gouvernants ont battu tous les records car, selon les valeurs spirituelles et morales fortes pour répondre à ce
révélations des experts de FMI et de la Banque Mondiale, rendez-vous de l’histoire. Tel est mon vœu le plus ardent.
ils ont atteint un niveau jamais égalé dans l’histoire de no- Telle est aussi ma prière la plus fervente que j’adresse au
tre pays. Quant à la souveraineté nationale et l’intégrité de Dieu Tout Puissant en faveur de la jeunesse et des généra-
notre territoire national, elles sont plus que jamais mena- tions futures de notre pays.
cées et compromises….

Et pourtant, la République Démocratique du Congo, no-


tre beau pays, regorge de potentialités qui font de lui pour
les années à venir, un véritable espoir de l’humanité toute
entière. Ce qui pousse déjà certains experts de l’environ-
nement au sein de l’ONU à décréter toute la République
«Le peuple Congolais est comme un éléphant, il est lent à se mettre debout. Mais
Démocratique du Congo comme «patrimoine de l’huma- dès qu’il prend son élan plus rien dans la forêt ne peut plus l’arrêter»
nité». Je voudrais vous proposer un petit exercice facile : Honoré NGBANDA

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 13


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LA FEMME CONGOLAISE
DANS LE COMBAT DE
LIBERATION DE LA RDC

« Tous les hommes sont appelés à pays en acceptant de se présenter comme la mère de
pays en acceptant de se présenter comme la mère de
l'imposteur qu'elle n'a jamais porté dans son sein, cette
mourir, mais toutes les morts n’ont l'imposteur qu'elle n'a jamais porté dans son sein, cette
femme-là jette de l'opprobre sur la dignité de toutes les
femme-là jette de l'opprobre sur la dignité de toutes les
pas le même sens ». mamans congolaises et compromet l'avenir de tout un
mamans congolaises et compromet l'avenir de tout un
peuple et de toute une nation!
Chacun sait que la crise actuelle qui déchire notre peuple et de toute une nation!
pays depuis près de douze ans, tire son origine du
En outre, les femmes congolaises habituées à vivre
complot ourdi par deux pays voisins de la RDC, le En outre, les femmes congolaises habituées à vivre
superficiellement comme leurs hommes, n'ont pas
Rwanda et l'Ouganda pour ne pas les citer, appuyés superficiellement comme leurs hommes, n'ont pas
su voir venir le pouvoir de l'occupation. Dans leur
par des puissants lobbies mafieux de l'Occident. su voir venir le pouvoir de l'occupation. Dans leur
euphorie, elles se sont livrées elles mêmes à leurs
Mais chacun conviendra que la tâche de nos agres- euphorie, elles se sont livrées elles mêmes à leurs
bourreaux qu'elles accueillaient comme des "libéra-
seurs a été rendue facile à cause des erreurs et des bourreaux qu'elles accueillaient comme des "libéra-
teurs" qui les ont piétinées au travers des leurs pagnes
antivaleurs que véhiculaient les diri- teurs" qui les ont piétinées au travers des leurs pagnes
geants au pouvoir ainsi que la classe
politique congolaise dans son ensem-
ble. Et derrière ces hommes, mieux
à côtés d'eux, les femmes ont occupé
et joué un rôle de premier plan, quand
bien même la plus part d'entre elles
ont évolué souvent, comme d'habi-
tude, dans l'ombre des hommes. Ne
dit-on pas, avec raison, que derrière
chaque grand homme est cachée une
brave dame ? L'inverse est aussi mal-
heureusement vrai, particulièrement
dans notre pays! En effet, la conduite
décriée de la femme zaïroise durant la
deuxième République est allégrement
amplifiée ces douze dernières années par celles-là qu'elles-mêmes avaient déposées par terre pour leurs
qu'elles-mêmes avaient déposées par terre pour leurs
même qui avaient brillées par leurs verves oratoires servir de tapis d'honneur en guise de remerciements.
servir de tapis d'honneur en guise de remerciements.
dans leurs critiques acerbes contre Mobutu et les Mais après avoir jeté le masque de la "libération", les
Mais après avoir jeté le masque de la "libération", les
barrons de son régime. envahisseurs dont la mission consiste à faire disparaî-
envahisseurs dont la mission consiste à faire disparaî-
Aujourd'hui encore, au sein du pouvoir d'occupa- tre la RDC et son peuple de la carte de l'Afrique, ont
tre la RDC et son peuple de la carte de l'Afrique, ont
tion en RDC, des femmes congolaises, autour de choisi la femme congolaise comme la cible principale
choisi la femme congolaise comme la cible principale
Kabila et ses hommes, occupent une place de choix de leur action destructrice. Parce qu'ils savent qu'en
de leur action destructrice. Parce qu'ils savent qu'en
dans le pillage de notre économie, dans le trafic des détruisant la femme congolaise, ils détruisent la vie et
détruisant la femme congolaise, ils détruisent la vie et
matières précieuses, dans les assassinats et les enlè- l'avenir même du peuple congolais!
l'avenir même du peuple congolais!
vements et dans les violations des droits élémentai-
res de citoyens congolais. Une maman congolaise C'est pourquoi les femmes patriotes congolaises ont
C'est pourquoi les femmes patriotes congolaises ont
qui accepte de couvrir le crime d'occupation de son entendu l'appel lancé par l'APARECO et son Président
entendu l'appel lancé par l'APARECO et son Président

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 14


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
LA FEMME CONGOLAISE
DANS LE COMBAT DE
LIBERATION DE LA RDC

national le 4 juin 2005 comme un cri d'alarme à persistons dans l'erreur, dans l'indifférence et l'égo-
l'adresse de toutes les mamans congolaises. Ainsi, ïsme comme nos hommes, l'histoire nous jugera plus
les femmes patriotes de la RDC ont compris que sévèrement qu'eux. Et à la fin, Dieu nous posera la
l'heure est venue pour que les congolaises de toutes question : qu'avez-vous fait du pays et de ses enfants
les couches sociales sortent de la torpeur et de la que je vous ai confiés?
peur pour précéder leurs hommes, qui manquent
aujourd'hui de courage pour protéger leurs femmes En ce troisième anniversaire de l'APARECO, au
et leurs filles contre leurs bourreaux qui les violent nom de toutes les patriotes congolaises engagées
et les assassinent sous leurs yeux indifférents. corps et âmes au sein de l'Alliance pour mettre fin
à l'occupation ignoble de notre pays, la République
Le tout premier jour de la Révolution russe, le 8 Démocratique du Congo, je lance un appel solennel
mars 1917, ce sont les femmes ouvrières et ménagè- à toutes les mamans congolaises, au-delà des diver-
res qui, les premières, occupèrent paisiblement les gences idéologiques, religieuses ou culturelles, et les
rues de Petrograd (Saint Petersburg) pour manifester invite à se lever avec courage et détermination pour
et réclamer du pain et le retour de leurs maris partis protéger la nation congolaise dont nous sommes por-
au front. La femme congolaise, quelque soit son teuses de vie. Nous devons bannir la peur de la mort
niveau d'instruction et son rang social, doit appren- pour mettre fin à la honte qui nous couvre désormais
dre à avoir confiance en elle-même. Elle doit pren- depuis douze ans! Car, comme l'a si bien dit le musi-
dre conscience de sa place et du rôle capital qu'elle cien brazzavillois Franklin Bukaka : " Tous les hom-
est appelée à jouer pour sortir notre pays de l'occu- mes sont appelés à mourir, mais toutes les morts n'ont
pation étrangère et de la menace de son extinction pas le même sens ".
en tant qu'Etat. Elle doit réaliser qu'elle est porteuse
de vie et en tant que telle, elle est la fondation même Perpétue YANI
de la famille qui
constitue la cel- Secrétaire National Exécutif
lule de base de Chargée de la condition féminine
la nation congo-
laise.

Le moment est
donc venu pour
nous, femmes
du Congo-
Zaïre, de nous
réveiller, de
nous mettre
débout et d'as-
sumer notre res-
ponsabilité à l'égard de nous mêmes en tant que
membres matriciels de notre société. Car si nous

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 15


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
Réaction de l’APARECO à
l’annonce de l’arrestation de
Monsieur Jean Pierre Bemba
par la CPI

A la suite de l’annonce de l’arrestation de Monsieur Jean Le Comité National de l’APARECO, après avoir
Pierre Bemba dans la banlieue de Bruxelles ce samedi longuement examiné, analysé et évalué l’évolution en
24 mai 2008 à 22 heures à la demande de la Cour Pé- dents-de-scie, les rebondissements, les tractations et les
nale Internationale (CPI en sigle), le Comité National allées et venues dans les coulisses qui ont conduit au dé-
de l’APARECO s’est réuni d’urgence pendant plusieurs nouement du dossier judiciaire qui a abouti aujourd’hui
heures, ce dimanche 25 mai 2008, sous la direction du à l’arrestation de Monsieur Jean Pierre Bemba, livre au
Président National, Monsieur Honoré Ngbanda-Nzam- peuple congolais et à la Communauté internationale les
bo Ko Atumba, pour réfléchir sur les circonstances de déclarations ci-après :
cette arrestation et tirer toutes les conséquences éven-
tuelles qui en découleraient pour le combat que mène le I. L’APARECO soutient l’action de la justice inter-
peuple congolais pour sa libération totale et incondition- nationale mais s’interroge sur les circonstances et les
nelle. Car désormais plus rien ne doit détourner le peuple motivations conjoncturelles de son action
congolais de cet objectif vital pour son avenir et celui des
générations futures. L’APARECO soutient et encourage toute action de
la justice internationale visant à réprimer, sans réserve ni
Au moment où le peuple congolais est encore aba- distinction de race ou de pays, tous les massacres barba-
sourdi sous le choc des récents massacres intervenus au res des civils innocents par des bandes armées au service
Bas-Congo suite à la répression sanglante des partisans des ambitions sanguinaires des hommes politiques.
de Bundu Dia Kongo, l’annonce macabre du porte-pa-
role de la MONUC, Monsieur Kamal Saiki, est tombée Elle condamne sans réserve tous les crimes de guer-
comme une tuile (une de plus !) sur la tête des congolais! re ainsi que tous les crimes contre l’humanité commis
Son communiqué a révélé au peuple congolais, groggy, partout à travers le monde, et soutient toute action de
la énième découverte macabre, faite par les soldats de répression des leurs auteurs par la justice internationale,
l’ONU (plus précisément les patrouilles sud-africaines) partout où ils peuvent se retrancher ou se cacher.
ce vendredi 23 et samedi 24 mai 2008, de sept charniers
contenant plus de cent corps et qui, selon les commen- Elle condamne toutes les formes de violence quelle
taires du porte-parole de la MONUC, « ne dateraient pas qu’elle soit et d’où qu’elle vienne, et toutes les violations
d’une période récente» (sic). En langage clair, il s’agit des des droits fondamentaux des citoyens à travers le mon-
charniers qui datent de la période de la première guerre de. Elle soutient par conséquent la justice internationale
d’invasion qui a eu lieu durant les années 1996 et1997. dans sa tâche de traquer tous les présumés criminels et
Et c’est au soir même de cette annonce de la MONUC de les traduire devant ses instances pour répondre des
qu’intervient l’arrestation de Monsieur Jean Pierre Bem- faits qui leur sont reprochés.
ba en Belgique à la suite d’un mandat d’arrêt lancé par
monsieur Luis Moreno Ôcampo, Procureur de la CPI, Toutefois, l’APARECO s’interroge sur le climat poli-
depuis le 16 mai 2008 et tenu secret jusqu’à son exécu- tique particulier qui règne dans le pays où est intervenue
tion le samedi 25 mai par les autorités belges. Coïnci- l’arrestation de Monsieur Jean Pierre Bemba,
dence ou ironie de l’histoire ?

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 16


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
Réaction de l’APARECO à
l’annonce de l’arrestation de
Monsieur Jean Pierre Bemba
par la CPI

quand on tient compte du climat particulièrement tendu Tous ces faits réunis dans une ambiance hautement
entre Kinshasa et Bruxelles dont le conflit divise et op- conflictuelle font craindre à l’APARECO que l’arresta-
pose les lobbies politiques et financiers belges pro-Ka- tion de JP Bemba ne soit qu’une énième instrumentalisa-
bila et pro-Bemba. tion des acteurs politiques congolais par les lobbies po-
litiques et financiers belges (et occidentaux) concurrents
Plusieurs faits «troublants» et symptomatiques qui qui se mènent une guerre de tranchée par leurs « protégés
ont précédé cette arrestation méritent de retenir l’atten- » congolais interposés, pour le contrôle et la sauvegarde
tion des congolais : de leurs intérêts respectifs en République Démocratique
1. L’arrestation de JP Bemba intervient sur fond de crise du Congo qu’ils continuent de considérer comme leur
diplomatique profonde entre Kinshasa et Bruxelles, «chasse gardée»!
crise dans laquelle Joseph Kabila se montre intran-
sigeant vis-à-vis du Gouvernement belge qui lui re- II. L’APARECO dénonce une justice internationale
proche «sa mauvaise gestion» et son incompétence à deux vitesses
et le tout, sur fond de déception à la suite des accords
signés avec la Chine. L’arrestation de JP Bemba in- Tout en reconnaissant à la CPI son droit de poursuivre
tervient le lendemain de l’annonce par le Gouverne- le dossier des crimes contre l’humanité commis en Répu-
ment de Kinshasa des mesures de gel des relations blique Centrafricaine entre 2003 et 2004 , l’APARECO
diplomatiques avec Bruxelles : rappel de l’ambassa- constate avec amertume et indignation que les crimes
deur et fermeture du consulat congolais à Anvers en les plus odieux commis par les étrangers en République
demandant à la Belgique de faire autant. Démocratique du Congo depuis 1996 n’aient pas encore
2. Cette arrestation intervient quelques jours après la connu une suite positive pour les nombreuses familles
publication d’une plainte déposée contre Joseph Ka- des victimes congolaises.
bila auprès de la CPI le 20 mars 2008 à Bruxelles par
l’avocat belge Jean-Marie Flogothier, en sa qualité de L’indignation est d’autant plus grande quand on
Conseil de l’Association Humanitaire 11 AIDE (As- sait que les auteurs présumés de ces horribles crimes que
sistance Interactive pour la Démocratie et l’Educa- le monde ait connu depuis la fin de la deuxième guerre
tion), dont le siège est en Suisse. mondiale (tant au nombre de leurs victimes, plus de six
3. Cette arrestation intervient aussi quelques jours après millions, qu’à l’ampleur et à la cruauté de leurs violen-
l’inculpation par les tribunaux belges de la Banque ces) circulent librement et côtoient même, sans inquié-
Centrale Congolaise (BCC) pour blanchiment de 80 tude, plusieurs personnalités politiques et judiciaires du
millions de dollars américains de la MIBA monde!
4. Cette arrestation intervient enfin, sur fond des trac-
tations de coulisse et des débats parlementaires hou- Sans verser dans des comparaisons mathématiques
leux autour du retour du «sénateur» JP Bemba et de macabres au sujet des morts, nous estimons que tous les
sa désignation comme « porte-parole de l’opposition morts se valent, et par conséquent, ils appellent un trai-
politique » tement égal.

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 17


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
Réaction de l’APARECO à
l’annonce de l’arrestation de
Monsieur Jean Pierre Bemba
par la CPI

Par ailleurs, l’APARECO s’étonne que le Pro- ses questions sur l’indifférence affichée par la commu-
cureur de la CPI, Monsieur Luis Moreno Ocampo, ait nauté Internationale et de sa Justice vis-à-vis des crimes
procédé immédiatement à l’arrestation de Monsieur commis en République Démocratique du Congo. En
Jean Pierre Bemba sur simple présomption des faits, sa effet, les crimes graves qui sont reprochés à Jean Pierre
responsabilité personnelle n’ayant pas encore été prou- Bemba et qui ont conduit à son arrestation par la CPI
vée dans l’exécution des crimes, alors qu’il devrait nor- datent des années 2003-2004 et ont été commis en Ré-
malement bénéficier de la présomption d’innocence. publique Centrafricaine. Et pourtant, cette même Justice
Nous nous demandons ensuite pourquoi Monsieur Ange Internationale est sans ignorer que non loin de là, en
Félix Patassé, président de la République Centrafricaine République Démocratique du Congo, et bien avant les
au moment des faits, et qui a sollicité et obtenu l’aide crimes commis en RCA, d’autres crimes d’une barbarie
des troupes du MLC qui ont opéré sur le territoire cen- et d’une ampleur sans précédent dans l’histoire du conti-
trafricain sous son commandement direct, n’ait pas été nent ont été perpétrés et continuent à l’être chaque jour,
inquiété jusqu’ici, d’autant plus qu’il n’est plus couvert sans que leurs auteurs, pourtant bien connus, ne soient
par l’immunité des fonctions présidentielles ? Que cache inquiétés le moins du monde.
donc cette arrestation brusque de Bemba?
Pour preuves, l’APARECO tient à rappeler ici
III. L’APARECO dénonce la négligence et l’indif- quelques uns des nombreux crimes commis en RDC et
férence de la communauté internationale et de sa dénoncés depuis des années, mais dont les auteurs n’ont
justice à l’égard des crimes commis en République jamais été inquiétés jusqu’à ce jour :
Démocratique du Congo 1. En septembre 1996, Kagamé procéda sous les ca-
méras des médias internationaux au bombardement
Selon la conseillère du Procureur de la CPI Béatrice sauvage des camps de réfugiés de SAKE et de MU-
Le Fraper, « les MLC est intervenu dans le conflit en GUNGA. Quand les réfugiés hutus rwandais se
République Centrafricaine (RCA) en 2002-2003, pour- sont enfouis de ces camps à l’intérieur des forêts
suivant une stratégie de terreur et de violence contre les congolaises en compagnie des centaines de milliers
populations civiles, marquée en particulier par une cam- de congolais, Kagamé, avec à la tête de son armée
pagne de viols massifs et de pillages… les MLC me- le général James Kabarebe qui avait à ses côtés (en
nés par Jean-Pierre Bemba ont commis, dans le cadre qualité d’aide de camp du commandant des opéra-
d’une attaque systématique généralisée contre la popu- tions militaires), un certain «commandant Hyppo»,
lation civile, des viols, des actes de torture, des atteintes bien connu aujourd’hui sous le nom de Joseph Ka-
à la dignité de la personne, des traitements dégradants et bila, l’actuel président « démocratiquement élu » de
des pillages… Nous ne pouvons effacer leurs blessures. la RDC, ont pourchassé ces gens, non pas seulement
Mais nous pouvons leur rendre justice». dans les forêts de l’Est, mais aussi pendant une an-
née entière dans les forêts équatoriales dans la pro-
Devant cette arrestation, L’APARECO qui vince de l’Equateur (précisément à Mbandaka), où
dans sa philosophie politique condamne comme plusieurs ont été horriblement et sauvagement mas-
nous l’avons dit, toute forme de violations des droits sacrés , et leurs corps jetés dans les puits populaires.
humains, en particulier celles commises sur des popula- Lorsque l’ONU a envoyé une mission de contrôle
tions civiles sans défense, se pose néanmoins des sérieu- au Congo, Laurent-Désiré Kabila, allié du rwandais

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 18


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
Réaction de l’APARECO à
l’annonce de l’arrestation de
Monsieur Jean Pierre Bemba
par la CPI

Kagamé à l’époque, a mené une opération à Mbanda- pas encore été réalisée jusqu’à présent… »
ka pour bloquer la mission de l’ONU à Kinshasa afin 4. De la même manière, la sénatrice américaine Cynthia
de gagner du temps nécessaire pour vider les fosses McKinney, revenant d’une mission en RDC lança à
communes et déverser les ossements des massacrés son président (George W. Bush) le cri de cœur sui-
dans le fleuve Congo. L’ampleur des massacres fut vant : « Je dois ajouter que votre échec dans l’arrêt
telle que monsieur Robert Garreton qui conduisait de l’invasion illégale de la RDC qu’ont menée à
cette mission de l’ONU en mai 1997 déclara le 11 termes vos alliés, l’Ouganda et le Rwanda, a porté
juillet 1997 que « les massacres des réfugiés semblent directement ces pays à commettre des crimes contre
mériter la qualification de crime contre l’humanité et l’humanité en territoire congolais. Maintenant,
même peut-être de génocide.» vous-même, vous demandez au monde qu’il ferme
2. L’Amnesty International a dénoncé dans son rapport les yeux devant cette politique scandaleuse, alors
officiel les massacres commis le 24 août 1998 par le que le monde entier sait que l’Ouganda comme le
RCD de Monsieur Azarias Ruberwa sur plus de 850 Rwanda ont attaqué militairement le territoire de la
civils dans la paroisse catholique de Kasisa et ses envi- RDC. Et cela jusqu’à l’intérieur du pays et non pas
rons. Le lendemain 25 août, le même RCD procédait seulement sur les frontières. Les atrocités qu’endu-
au massacre de plus de 200 civils non-armés à Kivovo rent quotidiennement tous les habitants de cette ré-
(Makobola) situé à 23km d’Uvira. Tandis que le 31 gion sont scandaleuses ». Et d’ajouter au cours d’une
août, 630 corps furent découverts à Kasanga. audition organisée au Congrès américain en 2000:
3. L’expert belge Filip Reyntjens, un des spécialistes les « Nous avons l’opportunité de pouvoir rassembler les
plus réputés sur le Rwanda, qui annonça en 2005 différentes guerres en RDC et de rendre publique la
qu’il suspendait sa coopération avec le bureau du pro- vérité sur ce que le Rwanda, l’Ouganda et leurs soit
cureur du Tribunal Pénal International pour le Rwan- disant alliés rebelles ont fait au peuple de la Républi-
da (TPIR) tant qu’aucun membre de l’actuel parti au que Démocratique du Congo. Nous avons l’occasion
pouvoir à Kigali, le FPR ne sera poursuivi, et qui trai- de prononcer un jugement sur l’héritage Clinton et de
ta Paul Kagamé de « plus grand criminel de guerre mettre à jour ce que Madeleine Albright et son équipe
en fonction », abonde dans le même sens que Robert de politique étrangère ont exactement fait dans la ré-
Garreton lorsqu’il évoque les crimes de Kagamé et gion des Grands Lacs. Je pense qu’il est également
les siens en RDC : « Les éléments au Congo… sont important de signaler d’emblée que les Etats-Unis et
bel et bien un génocide : c’était une extermination la Belgique méritent une condamnation spéciale pour
en règle des réfugiés pour la raison qu’ils étaient hu- les trente ans de souffrance infligée à la RDC… ».
tus, d’abord à Tingi-Tingi, puis au Sud de Kisangani 5. En septembre 2003, la MONUC a découvert en
dans la région de Bunde, et finalement à Mbandaka. ITURI 20 charniers contenant plus d’un millier de
Un groupe de travail de l’Onu a examiné la question personnes. Jusqu’à ce jour, le rapport d’enquête de
et est arrivé à la conclusion suivante qu’il n’y avait l’ONU est demeuré sans suite.
aucun doute qu’il s’était agi de crimes de guerre et de 6. En septembre 2007, la Division des Droits de
crimes contre l’humanité. Le groupe a suggéré une l’Homme de la MONUC a confirmé dans son rap-
enquête plus approfondie sur l’intention dernière de port, l’identification par le Bureau des Nations Unies
ces crimes pour pouvoir les qualifier de génocide ou pour les Droits de l’Homme (BNUDH) de 3 fosses
non. Malheureusement cette enquête approfondie n’a communes dans l’ancien quartier général du res-

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 19


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
Réaction de l’APARECO à
l’annonce de l’arrestation de
Monsieur Jean Pierre Bemba
par la CPI

ponsable du CNDP Laurent Nkundabatware dans le des commanditaires de cette boucherie humaine sans
Nord_Kivu. Et malgré les déclarations mensongères précédent dans l’histoire de l’Afrique.
de Joseph Kabila qui avait affirmé publiquement à
Londres qu’un mandat d’arrêt international avait été IV. L’APARECO invite la classe politique et tout le
lancé contre Laurent Nkundabatware, le présumé peuple congolais à tirer toute la leçon de cet événe-
criminel, celui-ci continue allégrement de côtoyer les ment
personnalités politiques et diplomatiques du monde
entier dont certains lui rendent visite même dans les Devant la gravité d’un tel événement, nous estimons
territoires congolais qu’il occupe. que plusieurs leçons méritent d’être tirées et plusieurs
7. Le 18 septembre 2007, la MONUC a accompagné les questions méritent d’être posées. Parmi les leçons à tirer,
représentants de la justice militaire congolaise à Ru- la première concerne Jean Pierre Bemba lui-même, non
bare dans le Kivu où ils ont procédé à la vérification en tant qu’individu, mais pour ce qu’il a représenté pour
de l’existence des fosses communes et ont pu déterrer la majorité des congolais lors de l’élection présidentielle.
plusieurs corps. En effet, en arrêtant Jean Pierre Bemba, la Communauté
Internationale vient, d’après elle, d’éliminer définitive-
La liste est plutôt longue, et la suite n’est ment de la vie politique congolaise celui qui, de l’avis de
qu’une succession d’atrocités les unes plus horribles que plusieurs observateurs politiques et aux yeux de la ma-
les autres. ; la dernière en date étant les sept charniers jorité des congolais, avait gagné l’élection présidentielle.
contenant les restes de plus de 100 corps dans la localité Ceci démontre une fois de plus, si besoin en était encore,
de MABOYA, dans la province du Nord-Kivu, décou- que la volonté souveraine du peuple congolais ne pèse
verts vendredi 23 et samedi 24 mai derniers par des sol- pas lourd devant les intérêts économico-financiers des
dats onusiens. A toutes ces horreurs et comme si cela ne ténors de la communauté internationale.
suffisait pas, il faut ajouter le lot de malheurs engendrés
par la guerre par le Rwanda que mènent au Kivu depuis L’opinion congolaise se souvient encore en
juin 2004 à ce jour, le général Laurent Nkundabatware et effet du chantage exercé sur Jean Pierre Bemba pour
le colonel Jules Mutebusi. qu’il accepte l’« inacceptable », c’est-à-dire proclamer
En définitive, les deux guerres d’inva- Joseph Kabila vainqueur de l’élection présidentielle et
sion déclenchées par le Rwanda , l’Ouganda et leurs d’obtenir en échange l’abandon des poursuites devant la
« alliés » congolais et étrangers, auront jusqu’à présent CPI. Mal lui en prit car un an à peine après avoir obtenu
vu leurs auteurs décimer plus de cinq millions de nos ce qu’elle voulait, la Communauté Internationale vient
concitoyens et commettre toutes sortes d’atrocités, des de livrer en pâture celui que le peuple congolais avait
crimes de guerre, et des crimes contre l’humanité sans choisi comme président de la république.
que cela n’émeuve outre mesure la communauté inter-
nationale ni même certaines organisations des droits de Jusqu’à quand les hommes politiques congolais
l’homme... Ce sont des morts que personne ne pleure. seront-ils des simples instruments au service des intérêts
Plus de cinq millions de morts congolais, soit l’équiva- économiques des puissances étrangères qui les manipu-
lent de la population entière de certains pays, ne pèsent lent au gré de leurs rivalités économiques sur le dos du
pas bien lourd devant les intérêts économico financiers peuple congolais?

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 20


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
Réaction de l’APARECO à
l’annonce de l’arrestation de
Monsieur Jean Pierre Bemba
par la CPI

C’est pourquoi, l’APARECO attire l’attention autres victimes de la barbarie de Kagamé, Kabila, Ka-
de toute la classe politique, et plus particulièrement des barebe, Nkundabatware et consorts ne méritent-ils pas
différentes formations de l’opposition politique congo- eux aussi que justice leur soit rendue ? Si la réponse est
laise, la vraie, sur ce piège. Qu’on ne s’y méprenne pas, « oui », d’où vient alors que tous ces criminels cités ci-
l’actuelle tentative d’éviction de Jean Pierre Bemba de la haut continuent à s’acharner en toute impunité et durant
scène politique congolaise ne doit pas être perçue par la toute une décennie sur nos pauvres populations sans que
classe politique congolaise assoiffée de pouvoir comme la communauté internationale et sa justice n’entrepren-
une aubaine pour se frayer un chemin vers le pouvoir! nent des actions efficaces pour les neutraliser?
C’est un leurre. Un simple mirage dans le désert. Cet
événement doit au contraire pousser toute la classe poli- Moralité ? Il est plus que temps pour la classe
tique congolaise, toutes tendances confondues, à se ser- politique et pour le peuple congolais, particulièrement
rer les coudes, à faire front et à se regrouper, non autour pour ceux de nos compatriotes qui, de bonne foi, avaient
d’un homme, mais plutôt autour d’un idéal, le seul qui encore des doutes et des hésitations sur les intentions ca-
arrêtera la descente aux enfers de notre peuple et nous chées des puissances extérieures sur notre pays, de sortir
sortira de l’humiliation de l’occupation, à savoir la li- de leur léthargie et de voir la réalité en face : notre pays
bération du pays et la véritable reprise en mains par les est bel et bien victime d’un vaste complot international
congolais de la destinée de leur nation et de leur peuple. dont le piège se referme chaque jour d’avantage sur ses
fils et ses filles. Tout un peuple et toute une nation sont
Pour ce qui est des questions que suscite cette pris en otage par une alliance des lobbies politico-finan-
arrestation, la première d’entre elles qui saute aux yeux ciers maffieux qui ont réussi à placer leur pion étranger
concerne l’étendue des responsabilités : Les hommes de à la tête de notre pays et qui maintenant s’en donnent à
Jean pierre Bemba qui ont commis ces atrocités en RCA cœur joie dans le pillage systématique de nos ressources
ne s’y sont pas rendus de leur propre initiative. Ils ont naturelles.
comme nous l’avons déjà dit,été appelés à la rescousse
par un chef d’Etat alors en fonction, en la personne de Pour espérer briser les chaînes de l’occupation de
monsieur Ange-Félix Patassé. Aujourd’hui, ce dernier son pays, le peuple congolais n’a qu’une seule et unique
n’est plus au pouvoir et n’est donc plus couvert par solution : se lever comme un seul homme, braver la peur
l’immunité de la fonction présidentielle. Pourquoi alors et s’assumer pour se libérer des affres de l’occupation.
monsieur Ange-Félix Patassé, qui a sollicité cette inter- Les cas analogues des peuples kenyans et zimbabwéens
vention des troupes de son allié Jean pierre Bemba n’a- qui ont su se dresser comme un seul homme pour éviter
t-il jamais été inquiété par la CPI ? Alors que ces troupes le pire à leurs enfants ne devraient-ils pas inspirer notre
« alliées » ont opéré sur son territoire et sous son comman- élite et notre peuple ?
dement ! N’a-t-il pas lui aussi une part de responsabilité
importante dans les atrocités qui se sont commises ? Fait à Paris, le 25 mai 2008

Autre question : En quoi les morts centrafri- Pour le Comité National de l’APARECO,
cains ou rwandais diffèrent-ils des morts congolais ? Paul Rigobert AKANGA,
En d’autres termes, les morts congolais et toutes ces Secrétaire Général Adjoint et Porte-parole.

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 21


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LE DISCOURS
POLITIQUE DE L'APARECO
Repères Thématiques d'un Discours de Libération

Par Paul Rigobert Akanga Gbula, Secrétaire


Par PaulAdjoint
Général Rigobert Akanga
en charge Gbula, Secrétaire
de l'Idéologie, de l'Ac-
Général dont souffre la RDC, notre pays, ainsi qu'à mettre
tion politique et des Relations avec les Partis l'Ac-
Adjoint en charge de l'Idéologie, de poli- en lumière les véritables enjeux géostratégiques
tion politique
tiques et des Relations
et les Organisations avec les Partis poli-
; Porte-parole.
tiques et les Organisations ; Porte-parole. de la sous-région afin d'attirer l'attention des
Congolaises et des Congolais sur les conséquences
incalculables de l'occupation du territoire national
par des étrangers. Le discours politique par ailleurs
"Je me bats pour faire échouer le complot internatio- né devant l'impérieuse nécessité de tout mettre en
nal qui vise la partition de fait de la République Dé- œuvre pour sauver le pays d'un avenir funeste, s'est
mocratique du Congo; je me bats donc pour garantir avéré d'une telle pertinence et d'une telle oppor-
l'unité,l'integrité
Un an jour pour et la stabilité
jour territoriales
après cette de mon
déclaration poli- tunité que l'APARECO - ou tout au moins l'idée
pays. Je me bats pour la libération totale et sans con-
dition de mon pays la RDC, de toute forme doccupa- qu'elle incarne- est pour la grande majorité des
tion etrangère d'où qu'elle vienne..." citoyens Congolais le creuset de leur patriotisme
et le fer de lance de leur combat pour la survie
coins du globe, une poignée de patriotes congo- en tant que Nation. Bien plus, nombreux acteurs
lais, réunis autour de Monsieur Honoré Ngbanda, politiques congolais aujourd'hui qui jadis n'y
portaient surTelle les est la profession
fonts baptismauxdel'APARECO
foi faite par
croyaient pas un mot, recourent de plus en plus
Monsieur Honoré Ngbanda, dans
(Alliance des Patriotes pour la Refondation une déclarationdu aux thèses politiques de l'APARECO pour des
politique leQui
Congo). 9 juin
aurait2004 à Lomé.
alors osé parier le moindre raisons de marketing politique ou par simple
Un
petitanpenny
jour pour
sur lajour aprèsde
capacité cette
cettedéclaration poli-
(énième) orga- opportunisme politique.
tique, soitpolitique
nisation le 4 juinà2005, dansen
incarner, unesi grande
peu desalle de
temps,
fête parisienne prise d'assaut par plusieurs
l'espoir de tout un peuple et la lutte pour la libéra- centai- Loin de s'en offusquer, à l'APARECO on trouve
nes de
tion de congolais
son pays ?de tous bords venus des quatre satisfaction que d'autres opérateurs politiques
En espaceglobe,
coins du de trois uneanspoignée
en effet,de l'APARECO
patriotes congo- s'est empruntent à sa thématique et au substrat même
lais, réunis autour de Monsieur Honoré
révélée comme une étoile incandescente dans le Ngbanda, de son discours puisque cela témoigne de sa per-
portaient
firmamentsur les fonts
politique baptismaux
congolais. Sans yl'APARECO
être le pre- tinence et de son caractère incontournable.
mier à s'être levée contre l'ordre politique issu du
(Alliance des Patriotes pour la Refondation de Ce discours se résume en un appel à tous les
Congo). Qui
l'avènement de aurait
l'AFDL alors
et deosésa parier
cohortele demoindre
désil- enfants de notre pays en vue d'une mobilisation
petit penny
lusions, loinsurs'enla capacité
faut, elledeaura
cetteété(énième)
cependant orga-
la générale et citoyenne afin de libérer la terre
nisation politique
première formationà politique
incarner, àenfaire
si peu de temps,
un diagnostic de nos ancêtres de l'occupation étrangère et de
l'espoir de toutsans
géopolitique un peuple et la luttedepour
complaisance la la libéra-
situation s'engager ensuite dans l'exaltant travail de la
tionpays
du de sonet pays
à poser ? les vrais problèmes de fond reconstruction, ou mieux, de la refondation au
En espace de trois
dont souffre la RDC, ansnotre
en effet,
pays,l'APARECO
ainsi qu'à mettres'est cœur du continent africain d'un Congo nouveau
révélée
en lumièrecomme une étoile enjeux
les véritables incandescente dans le
géostratégiques fort et libre. Ainsi du combat de l'APARECO,
firmament politique congolais.
de la sous-région afin d'attirer l'attentionSans y être le pre-
des le discours politique est sans contexte l'une des
mier à s'être levée contre l'ordre politique
Congolaises et des Congolais sur les conséquences issu de dimensions les plus importantes.
l'avènement de
incalculables del'AFDL et de du
l'occupation sa cohorte
territoire de désil-
national En lui tout seul, ce discours est en effet à la fois
par des étrangers. Le discours politique par ailleurs un programme politique, un projet de société et
lusions, loin s'en faut, elle aura été cependant la un élément catalyseur entre les différentes ten -
première formation politique à faire un diagnostic dances et souches socioculturelles et idéologi-
géopolitique sans complaisance de la situation ques de l'ethos congolais.
du pays et à poser les vrais problèmes de fond

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 22


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LE DISCOURS
POLITIQUE DE L'APARECO
Repères Thématiques d'un Discours de Libération

Ne voulant point se limiter à un catalogue des Au-delà de l'infiltration du jeune rwandais à la


faits aussi gravissimes les uns que les autres tête de l'Etat congolais, la création de l'APA-
pour notre avenir en tant que Nation et tant que RECO procède logiquement des conséquences
Peuple, le message de l'APARECO se veut mobi- graves du complot international ourdi contre
lisateur des ressources nécessaires sans lesquel- notre pays, entrevu et dénoncé à juste titre dans
les le combat de libération nationale ne serait son ouvrage référence "Crimes organisés en
qu'un vœu pieux. Ces ressources sont les fils et Afrique Centrale " par M. Honoré Ngbanda et dont
les filles de la Nation congolaise qui, grâce à son le monde entier et les congolais en particulier sont
discours ont appris et apprennent davantage à aujourd'hui témoins. La paralysie à dessein par le
résister contre l'occupation et tous ses avatars pouvoir d'occupation de tous les secteurs de la vie
qu'ils vivent de jour comme de nuit jusque dans nationale, la prolifération sur l'étendue du terri-
le plus profond de leur chair et de leur âme. Au- toire national des foyers de tension, la présence
delà de la résistance contre l'occupation étran-
gère, ces enfants de la patrie congolaise sont
invités à se prendre en charge en vue de bâtir
leur pays, une entreprise qui en appelle fina-
lement à un abandon des tares qui ont miné la
société congolaise tout au long de la deuxième
République et qui ont, à coup sur, favorisé le jeu
de l'occupant. Et enfin ce message, tel un mani-
feste contenant un projet de société, projette la
photographie du Congo dont rêve l'APARECO
: un Congo libre et fort, mais un Congo ouvert
au monde, remis sur le chemin de son destin
panafricain et international, désireux de jouer
humblement mais dignement sa partition dans le
concert des nations libres.
Nourrie par un discours politique cohérent et
concret qui est d'une crue qui se veut univer-
selle puisque justifiée par une insurmontable
et légitime soif de liberté et de justice, la résis-
tance congolaise autour de l'APARECO se voit
plus galvanisée et son champ d'action ainsi que
ses effectifs plus importants au fur et à mesure
que les jours passent et nous rapprochent de
l'échéance de libération. Trois ans après le lan-
cement de l'APARECO son credo n'a pas pris la
moindre ride. Sa détermination non plus n'a pas
accusé un moindre petit signe de fatigue malgré
la levée tous azimuts des boucliers de la part Documents à télécharger sur :
des ennemis du Congo, de son destin et de son www.aparecordc.org
peuple.
"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 23


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LE DISCOURS
POLITIQUE DE L'APARECO
Repères Thématiques d'un Discours de Libération

des milices armées étrangères notamment dans le la chaise vide, mais parce qu’elle refuse pour tout l’or
Kivu et dans la province orientale, le bradage des du monde de faire le lit de l’occupation de notre mère-
ressources du pays et la destruction de sa faune et patrie. L’APARECO considère que collaborer avec l’im-
de sa flore sont quelques une de ces conséquences posture qui préside au destiné du Congo c’est renier au
qui justifient le sens du combat de l'APARECO et peuple congolais le droit inaliénable reconnu à tous les
la pertinence de son discours. autres peuples. Celui d’être maître de son destin sur le
sol de ses ancêtres.
Pour toutes ces raisons, et malgré les risques encourus,
nous affichons fièrement et sans complexe notre appar- Paul Rigobert Akanga Gbula.
tenance à l’APARECO, une des rares, si pas la seule
formation politique congolaise à avoir rejeté toutes les
offres politiques ainsi que les forums de marchandage
politique auxquels la classe politique congolaise a été
conviée, tantôt par la Communauté Internationale, tan-
tôt par des institutions panafricaines pour un partage des
responsabilités politiques. Non pas parce que l’APA-
RECO a une préférence particulière pour la politique de

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 24


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
POURQUOI LES JEUNES
ADHERENT-ILS MASSIVEMENT
A L'APARECO

l'occurrence son excellence Honoré Ngbanda, mît fin


à sa " retraiteson
l'occurrence politique anticipée
excellence Honoré" et Ngbanda,
refit surface mîtpour
fin
àréveiller enfinpolitique
sa " retraite la conscience
anticipéede" et toute
refitune jeunesse
surface pour
Par Daddy Tokwaulu Batale Ebonda, anesthésiée
réveiller par les
enfin leurres des "libérateurs
la conscience de toute une " regroupés
jeunesse
Secrétaire
Par Daddy Exécutif
TokwauluNational Adjoint, en charge de la
Batale Ebonda, au sein d'unpar les
anesthésiée " conglomérat d' aventuriers
leurres des "libérateurs " (dixit
" regroupés
Jeunesse.
Secrétaire Exécutif National Adjoint, en charge de la Laurent Désiré Kabila)
au sein d'un " conglomérat d' aventuriers " (dixit
Qui aurait pu croire un seul instant qu'une jeunesse
Jeunesse. Une Alliance
Laurent Désirépolitique
Kabila) dénommée APARECO et pré-
aussiaurait
Qui dépravée et sans un
pu croire repères
seul comme
instant la nôtre jeunesse
qu'une amorce- sidée par notre
Une Alliance politique" vieux "dénommée
Honoré Ngbanda APARECO voyait et ainsi
pré-
rait en si peu de temps un virage de 180°
aussi dépravée et sans repères comme la nôtre amorce-pour se foca- le jourpar
sidée pour servir
notre de cadre
" vieux de combat
" Honoré Ngbandaà tousvoyait
les patrio-
ainsi
liseren
rait désormais
si peu desur le danger
temps qui guète
un virage de 180°sa pour
mère sepatrie
foca-? tes.jour
le Et pour
une grande
servir defrange
cadrededelacombat
jeunesse congolaise
à tous de
les patrio-
Cette Jeunesse qui a longtemps été sacrifiée
liser désormais sur le danger qui guète sa mère patrie ? et laissée la diaspora d'abord, et de l'intérieur
tes. Et une grande frange de la jeunesse congolaise de du pays ensuite,
à l'abandon
Cette Jeunesse par qui
les différents
a longtemps régimes qui se et
été sacrifiée sont suc-
laissée répondît
la diasporafavorablement
d'abord, et de à l'appel lancédupar
l'intérieur paysun ensuite,
homme
cédés en RDC et parti-
à l'abandon par les différents régimes qui se sont suc- qui
répondît favorablement à l'appel lancé par un homme s'était jusque
culièrement
cédés en RDC meurtrie par
et parti- là abstenu
qui s'était dejusque
s'im-
plus d'une décennie
culièrement meurtrie par de pliquer à nouveau
là abstenu de s'im-
guerred'une
plus et d'occupation
décennie de dans la vie
pliquer à politique
nouveau
son pays.
guerre et d'occupation de de son pays après la
dans la vie politique
Cettepays.même Jeunesse
son prise
de sondepays
pouvoir
après dela
qui hier,
Cette mêmes'embourbait
Jeunesse l'AFDL.
prise de pouvoir de
dans des discussions
qui hier, s'embourbait sté- Le flot d'analyses
l'AFDL.
riles des
dans et sans fin sur sté-
discussions les appuyées
Le de révé-
flot d'analyses
différentes marques
riles et sans fin sur les de lations pertinentes
appuyées de révé-à
vêtements demarques
différentes haute cou- de travers le discoursà
lations pertinentes
ture, des véhicules
vêtements de haute cou- de de l'APARECO
travers le discours et
luxe, bref
ture, des de toutes sor-
véhicules de son Président
de l'APARECO et
tes d'antivaleurs,
luxe, bref de toutes sor-et qui National
de son Présidenta suffi
voyait
tes dans l'Occident
d'antivaleurs, et qui pour révolutionner
National a suffi
en général et dans
voyait dans l'Occident l'Eu- en profondeur
pour révolutionner la
rope en particulier
en général et dans l'Eu- le paradis sur terre, ne jure plus vision de la jeunesse congolaise qui en a profondeur
pris conscience la
aujourd'hui
rope qu'au nom
en particulier de l'intégrité
le paradis territoriale
sur terre, ne jurede plus
leur du fait que le combat pour la libération
vision de la jeunesse congolaise qui a pris conscience du pays du joug
mère patrie qu'est la République Démocratique
aujourd'hui qu'au nom de l'intégrité territoriale de leur du de fait
du l'occupation a d'abord
que le combat pourpour finalité de
la libération du lui
pays léguer
du jougun
Congo.patrie qu'est la République Démocratique du
mère pays libre et souverain. Elle a enfin compris
de l'occupation a d'abord pour finalité de lui léguer un qu'il s'agit
Cette même Jeunesse qui hier, avait reçue de par ses
Congo. d'un combat
pays pour le devenir
libre et souverain. Elle ade toute
enfin une nation
compris et de
qu'il s'agit
envahisseurs
Cette même Jeunessele qualificatif
qui hier, ôavait
combien
reçuepéjoratif
de par ses et tout un peuple. Cette jeunesse a été
d'un combat pour le devenir de toute une nation et de particulièrement
méprisant de BMW (Beer, Music and
envahisseurs le qualificatif ô combien péjoratif et Women) pour sensible
tout à l'humilité,
un peuple. Cetteà la sincérité
jeunesse a et
étéà particulièrement
la détermination
montrer combien
méprisant de BMW elle(Beer,
était dépourvue
Music anddeWomen)tout sens de
pour d'un homme
sensible qui jadis
à l'humilité, à laa sincérité
pris part età àunla système qui a
détermination
moralité et de valeurs de base qui caractérisent
montrer combien elle était dépourvue de tout sens de tout contribué à la dégradation du tissu
d'un homme qui jadis a pris part à un système qui a socioéconomique
être humain.
moralité et de Et valeurs
pourtant… de base qui caractérisent tout du pays, mais
contribué à la qui, à l'inverse
dégradation du de la socioéconomique
tissu quasi-totalité des
Voici plus de trois
être humain. Et pourtant… ans maintenant que l'impensable "dubarons " des régimes défunts qui
pays, mais qui, à l'inverse de la quasi-totalitécollaborent sans des
vient de se produire. L'un
Voici plus de trois ans maintenant de nos " vieux
que" comme nous
l'impensable "vergogne
barons "aujourd'hui
des régimesavec les occupants,
défunts a su recon-
qui collaborent sans
les appelons
vient respectueusement
de se produire. L'un de noset" vieux
affectueusement,
" comme nous en naître et assumer
vergogne sa partavec
aujourd'hui de responsabilité
les occupants,dans a su l'échec
recon-
les appelons respectueusement et affectueusement, en naître et assumer sa part de responsabilité dans l'échec

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 25


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO
POURQUOI LES JEUNES
ADHERENT-ILS MASSIVEMENT
A L'APARECO

du régime qu’il a servi et faire amende honorable en cidés et déterminés à enlever l’opprobre qui s’attache à
refusant toute compromission avec le pouvoir d’occu- leur nation. Le discours de l’APARECO a fait renaître la
pation et en mettant son expérience, son expertise, ses nature de nos aïeux longtemps enfouie en nous. Et sou-
avoirs et sa vie au service de la jeunesse congolaise pour dain, une journée semblable à celle du 4 janvier 1959 se
le combat de libération de la RDC. A son tour aussi, no- profile a l’horizon, sous l’oeil impatient de nos grands
tre « vieux «, son excellence Honoré Ngbanda ne jure d’autrefois qui, de l’au de-là, attendent avec une impa-
que par la jeunesse congolaise en laquelle il croit fer- tience certaine de voir cette génération, la nôtre donc,
mement et ce, malgré le lourd handicap qui lui colle à finir le travail qu’ils ont amorcé en leur temps. Ainsi, cet-
la peau. A l’aide des méthodes originales (DVD et CDs, te jeunesse consciente de l’ampleur du combat qu’elle
livres y compris,) de mobilisation, il a su transformer mène et dans lequel tous les coups sont permis, n’a que
aujourd’hui cette Jeunesse-la, jadis sous-estimée voire deux alternatives: « LA PATRIE OU LA MORT »
condamnée et enterrée par le pouvoir d’occupation, en
une énergie à la fois dynamique et capable d’apporter sa
pierre à l’édifice de la libération du Congo. Désormais,
tous les fils et toutes les filles du grand Congo sont dé- Daddy Tokwaulu Ebonda.

« Quelque soit la durée de la nuit, le jour


fini par se lever »

Contact APARECO dans le monde : Magreb & Afrique de l’ouest : apareco_algerie@yahoo.


AMERIQUE fr Afrique australe: apareco_afriquedusud@yahoo.fr
USA / niyesu1@aol.com ASIE
Canada / apareco_canada@yahoo.fr Japon/ Chine & Asie du sud est : beneto79@yahoo.fr
EUROPE OCEANIE
France:00 33 (0) 6 22 06 1 31 Australie : apareco_australie@yahoo.fr
AFRIQUE
Afrique centrale : coreapaga@yahoo.fr APARECO mokili mobimba

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 26


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LU POUR VOUS

milliards "? Où en a-t-on débattu? Le Congo est-il la


propriété privée des "couvreurs-négociateurs" de tous
Contrats miniers entre « kabila les contrats à nos dépens? Non.
En effet, durant la période dite de " transition ", un
« kanambe et les groupes tiers du Congo a littéralement été vendu, et cela sur
chinois: une mafia flatteuse qui base de photos aériennes et de cartes géologiques dont
distrait les Congolais ! certaines étaient dévoilées par le Musée de l'Afrique
centrale à Tervueren en Belgique.
Parmi ces contrats mafieux signés dans un contexte
Dans une interview donnée à Congo Horizons il d'occupation étrangère, IPS a eu accès aux accords
y a quelques mois et lors d'une Conférence-débat de septembre 2007 signés entre " kabila " kanambe et
organisée par l'Association de Presse Panafricaine les groupes chinois. Certains détails de ces accords se
(APPA) au mois d'août 2007 à Paris, la voix du peuple présentent comme suit :
Congolais, par l'entremise de Monsieur Jean-Paul
Mopo Kobanda (Juriste-Chercheur) avait expliqué les - L'accord principal a été conclu entre l'Etat congo-
pièges et manœuvres élaborés par monsieur "Joseph lais et trois grandes entreprises chinoises, notamment
Kabila", signataire des contrats léonins, dans le but 'China Eximbank'. L'accord stipule que ces deux
de saboter les recommandations des travaux de la parties devraient former une joint-venture dénommée
Commission de re-visitation de ces contrats déséquili- Socomin SA (Société congolaise minière) conformé-
brés, et ainsi expurger l'initiative de sa vraie mission. ment à la loi congolaise.

L'objectif visé en effet par ces explications était d'aler- - En tout 32% des actions de cette société sont détenus
ter l'opinion publique nationale et internationale sur par la grande société minière publique de la province
la duperie du processus présenté comme salvateur du de Katanga, Gecamines, et 68% par les Chinois. La
secteur minier congolais, mais en réalité malmené par grande partie de l'extraction viendra de nouvelles
des dirigeants criminels et téléguidés qui sont juges et mines.
parties. Plusieurs médias, ONG et organismes avaient
fait l'échos de tout ce que le peuple Congolais avait - Dans une première phase, les recettes de Socomin
mis en exergue. Aujourd'hui, les enquêtes de Global seront utilisées pour rembourser les investissements
Witness publiées dans un rapport le 01 octobre 2007 miniers de 3 milliards de dollars. Il est offert à la
nous rejoignent. Fort de ce qui précède, la conclusion Gecamines également un prêt correctif de 100 millions
par " Kabila " de plusieurs accords financiers avec des de dollars, avec lesquels les rappels de salaires des ex-
groupes chinois gagés sur les ressources naturelles de employés étrangers et congolais, entre autres, peuvent
notre pays est un crime économique et une escroquerie être payés.
supplémentaire que le peuple Congolais doit dénoncer
et rejeter catégoriquement. - Dans une seconde phase, 66 % du profit net serviront
à rembourser les prêts que les Chinois auront payés
Dans le cas du choix de la Chine par exemple, com- d'ici-là pour les travaux d'infrastructures. Les autres
bien des Congolais sont au courant de la durée de 34 pour cent sont répartis parmi les actionnaires. Au
ces contrats et des quantités des matières premières cours de ces deux phases, la joint-venture est exonérée
que la Chine prendra chez nous en échange de ses " de toute taxe.

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 27


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LU POUR VOUS

Ces accords dévoilent l'ampleur du malaise que ronge Il ne suffit pas d'aller en Chine pour faire du chantage
le secteur minier congolais et la mafia mise en place à l'Occident. Ce temps est révolu. Encore faudrait-il
par des dirigeants criminels. que nous soyons capables d'établir la différence subs-
Et le gouvernement d'occupation de proclamer sans tantielle existant entre le capitalisme chinois et le capi-
vergogne : "Ceux-ci (les contrats léonins avec la talisme occidental. Un choix non pensé de la Chine,
Chine) sont l'objet de tous les espoirs des Congolais surtout dans le contexte actuel, est nuisible pour le
depuis l'annonce, en septembre 2007, par lesquels des présent et l'avenir du Congo et du peuple congolais,
firmes chinoises s'engagent à construire des infrastruc- et (surtout) pour les générations futures, avec des
tures (routes, logements, chemin de fer...) en échange conséquences fâcheuses, inéluctables pour les rela-
de mines. " Mais, à quel prix ? Quelles en seront tions entre les deux pays. Le Congo étant aujourd'hui
les conséquences pour les Congolais aujourd'hui et sous l'emprise des mercenaires étrangers, le peuple
demain ? Congolais ne peut pas encore accueillir la Chine pri-
vée ou officielle pour une vraie coopération bilatérale.
Selon un avenant au contrat, les constructions des Cela vaut pour tous les pays qui se disent partenaires
infrastructures par les Chinois représenteront une de la RDCongo. La Chine le sait très bien, sachant que
valeur de 15 milliards de dollars; en revanche les 8 le peuple Congolais a déjà dans le passé conclu des
millions de Tonnes de cuivre congolais réclamées accords dans le domaine de coopération internationale
en échange par la Chine dans le seul premier contrat avec la Chine entant que pays souverains.
valent, elles, 64 milliards de dollars, voire plus, sans
compter les 20000 Tonnes de cobalt (19000 dollars Les contrats financiers ci-haut évoqués ont été signés
la tonne) et les 370 Tonnes d'or (1000 dollars l'once) avec ramdam malgré les propos du ministre des Mines
revendiquées par les Chinois ! selon lesquels de nouveaux contrats ne seraient pas
conclus avant la fin des travaux de la Commission
Tout cela permet soudain de comprendre l'ampleur du de re-visitation des contrats léonins précédents. Pour
danger dont sont parés les " contrats de troc " conclus comprendre ces contradictions et le vrai état d'esprit
entre " kabila " kanambe et les groupes chinois qui se de " Kabila " Kanambe et de son "gouvernement"
sont engagés au travers de grand marché des dupes mercenaire quant au dossier de la souveraineté et
supplémentaire sous prétexte de reconstruire une des ressources naturelles de notre pays, l'analyse du
bonne partie des infrastructures du pays. À travers déroulement des travaux de la Commission de re-visi-
ces contrats mafieux, d'énormes ressources du Congo taion des contrats léonins s'impose. Ceci permettra de
risquent d'être hypothéquées pour une durée indéter- comprendre le refus de ce gouvernement criminel de
minée, voire jusqu'à l'épuisement de toutes les réserves mettre en application les recommandations écoulant
enfouis. Et tout cela á un prix dérisoire. Certes, les de ces travaux de re-visitaion des contrats miniers dits
acteurs politiques actuels au pouvoir ne veulent pas léonins. La crise économique et politique qui ravage le
mesurer le coût réel des contrats chinois et les consé- Congo ne prendra fin qu'avec la démission du régime
quences économiques, sociales sinon politiques fatales d'occupation pour l'instauration d'un régime responsa-
qu'ils pourraient entraîner à court, à moyen et à très ble.
long termes. Mais les Congolais savent déjà à quel Les accords entre les groupes chinois et " Kabila "
point ils ont jusqu'à présent fait les frais d'un marché kanambe confirment la duperie et la mafia mises en
de dupes ! place au sommet de l'État Congolais !
Jeanne-Marie SINDANI
"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 28


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LU POUR VOUS

la paternité savent qu'à cette question "pouvez-vous


Deux rwandais dans l’armée affirmer ou infirmer l'affirmation selon laquelle il y
aurait des officiers et des soldats rwandais au sein du
congolaise. Il n’y a pas que ceux-là CNDP et FARDC?", Nkunda avait répondu comme
suit: "Eh bien! Si vous attendez par soldats rwan-
dais tous ceux qui ont servi un jour dans le Front
Patriotique Rwandais le FPR et ensuite dans l'Armée
Ceux et celles d'entre nous qui écoutent la radio Okapi Patriotique Rwandaise l'APR du général Paul Kagame,
et/ou fréquentent son site Internet doivent avoir appris alors le peuple congolais a un problème à résoudre, car
que deux rwandais, le lieutenant, Olivier Nibutchimala, son propre Président élu au suffrage universel direct à
et l'adjudant en chef de Patrick Munyazi ont été extir- plus de 58 % des voix, je cite Joseph Kabila, est non
pé des rangs du CNDP, mouvement politico militaire seulement d'origine Tutsi comme moi, mais il est aussi
de Laurent Nkunda, dans le camp de brassage Lukusa. un ancien soldat du FPR comme moi. Cherchez donc
Ces sujets rwandais ont été présentés vendredi 18 avril l'erreur." En extirpant des sujets rwandais dans l'armée
2008 à la presse, à Kisangani, par le commandant de Congolaise, le général Jean-Claude Kifwa révéler que
la 9e région militaire, le général Jean-Claude Kifwa. les Congolais n'entendent pas uniquement par "soldats
Selon la radio Okapi , "c'est en janvier dernier que ces rwandais tous ceux qui ont servi un jour dans le Front
deux militaires ont été admis dans ce camp pour le Patriotique Rwandais le FPR et ensuite dans l'Armée
compte du CNDP dans le cadre du processus de bras- Patriotique Rwandaise l'APR", ils entendent aussi
sage." Et se confiant à la radio Okapi , le général Kifwa par soldats rwandais des sujets rwandais de souche
a soutenu que "le premier, le lieutenant Nibutchimala ayant infiltré l'armée congolaise et les mouvements
est lui-même passé aux aveux. Il s'est présenté comme "collabo" du Rwanda comme le RCD et le CNDP. Et,
un sujet rwandais et a exprimé le désir de regagner c'est le général Kifwa qui le dit: " Quand un étranger
son pays natal. Quant à l'adjudant Munyazi, il a été intègre votre armée, il vient pour vous détruire. Il
reconnu par un des instructeurs du centre de brassage ne vient pas pour faire un cadeau. Il vient pour vous
comme ayant été rapatrié au Rwanda en mai 2007 par déstabiliser et pour créer l'insécurité, parce que dans
la Monuc, sur sa propre demande. Il s'est retrouvé au la politique de la défense, il y a des secrets. Et si vos
camp Lukusa comme élément de la 15e brigade avant secrets sont à la merci de n'importe qui, il faut croire
de reconnaître son appartenance au CNDP." que vous n'avez pas une bonne défense ". Que les deux
Un arbre qui cache la forêt Rwandais affirment que "certains de leurs compatrio-
Cette extirpation des sujets rwandais dans l'armée tes se trouvaient encore dans les rangs des éléments en
congolaise est un arbre que cache une forêt ayant brassage", voilà qui met sur la place publique un secret
poussé longtemps avant la constitution du CNDP de de polichinelle.
Laurent Nkunda. Nous allons y revenir. En plus du fait De ce qui précède, nous pouvons enfoncer une
qu'elle met à nu les mensonges de Kigali et de Nkunda porte ouverte en affirmant que tous les supplétifs du
affirmant que le Rwanda ne soutient pas le CNDP, elle Rwanda, à quelque niveau d'infiltration qu'ils se trou-
vient confirmer les propos de ce même Nkunda au vent chez nous au Congo, travaillent à sa déstabilisa-
sujet des Congolais. tion et la création de l'insécurité. Les dernières preuves
Ceux et celles d'entre nous ayant lu l'interview dont ont été données par l'exportation d'une méthode très
la publication avait malencontreusement attribuée à pratiquée par le FPR/APR au Bas-Congo: les fosses
l'agence Misna avant que Nkunda n'en reconnaisse communes. Donc, "les compatriotes Rwandais" ne se

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 29


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

LU POUR VOUS

retrouvent pas uniquement sur «le site» du brassage. Ils conséquences collectives de ces engagements irrespon-
font partie de l’armée Congolaise. La débâcle de Mus- sables. A moins que, par un sursaut d’orgueil, une autre
hake est l’une des preuves encore présentes dans la mé- classe politique congolaise se lève et chasse rapidement
moire des «Kabulekedi nansha bidimu biapita nkama», du pouvoir les hommes et femmes liges qui nous gouver-
les veilleurs-protecteurs de la mémoire historique de nos nent actuellement. «Le peuple congolais a un problème
populations. En effet, à Mushake, les étrangers présents à résoudre» disait Nkunda dans l’interview susmention-
dans notre armée ont fait cadeau à leur allié Nkunda d’un née. Point de vue que nous partageons un tout petit peu
lot important d’armes de guerre et des malles d’argent dans la mesure où ce peuple se laisse facilement abuser
après avoir détruit des milliers des vies congolaises. Une par «des libérateurs de tout poil» sans, au préalable, un
conséquence de nos engagements irresponsables Jean- examen sérieux de leurs identités, projets, profils, etc.
Claude Kifwa vient reposer, à sa façon, la question de la Appauvries, affamées, abruties, imbécilisées, clochardi-
congolité de nos institutions et de ceux qui les animent. Il sées, nos populations deviennent souvent les proies faci-
repose aussi la question de la sincérité des animateurs de les entre les mains de «leurs excellences» et autres «mar-
ces institutions et de Nkunda à la Conférence de Goma. chands des miracles». Hélas! Au vu de la tragédie que
Celle-ci, pour avoir retenu le brassage dans ses résolu- connaît notre pays aujourd’hui, culpabiliser nos popula-
tions, serait l’un des mécanismes officiels de l’infiltra- tions seraient trop beau pour être vrai. Nos populations
tion de nos institutions par des étrangers. Par ailleurs, savent aussi donner du temps au temps. Ce qui est cer-
les deux menus fretins dénichés sur le site du brassage tain est que nous avons «un conglomérat d’aventuriers»
à Kisangani ne représente rien par rapport aux masses dans nos institutions, conscient de ce qu’il fait. Il noue
d’infiltrés siégeant au gouvernement, dans les entrepri- des alliances avec le bon Dieu et/ou le Diable pourvu
ses publiques, à l’Assemblée Nationale, etc. Est-ce un qu’il ait accès à la mangeoire et dispose d’un usage illé-
hasard que le moratoire sur la double nationalité puisse gal de la force pour remettre les critiques de sa boulimie
courir jusqu’à ce jour? mégalomaniaque dans les rangs.
Ceux et celles d’entre nous qui prennent le temps de lire Aussi est-il certain que ce jeu est connu et décrié. A côté
et qui ont effectivement lu les rapports de la Monuc sur de ce «conglomérat d’aventuriers», se lève, au Congo
les pillages des ressources du sol et du sous-sol congo- et à travers le monde, des filles et fils du Congo décidés
lais savent que l’infiltration des institutions congolaises à reconquérir la souveraineté politique, sociale, écono-
est l’une des donnes importantes dans la constitution mique et culturelle de leur pays. A tout prix! Cette lutte
des réseaux d’élite de prédation et dans la réalisation prend et prendra du temps. L’essentiel est qu’elle se
des visées hégémonistes du Rwanda ainsi que celles de mène et sur plusieurs plans.
ses parrains. Encore une fois, à travers le geste posé par
Jean- Claude Kifwa, nous sommes rattrapés par l’histoi-
re. Pour avoir accueilli «un conglomérat d’aventuriers», J.-P. Mbelu
supplétifs du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda sou-
tenus par «les maîtres du monde», pour avoir avalisé par
action ou par omission une mascarade électorale se mo-
quant du recensement des Congolais, pour avoir tourné
en dérision le débat sur la congolité lors de cette masca-
rade électorale, nous payerons, pendant longtemps, les

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 30


SPECIAL TROISIEME ANNIVERSAIRE DE L'APARECO

L’Alliance des Patriotes


Pour la Refondation du Congo

Qui sommes-nous ? C’est pourquoi, nous, membres de l’APARECO, présen-


tons un projet de société (www.aparecordc.org) qui in-
vite d’abord chaque patriote congolais à un engagement
Devant le danger qui risque d’être mortel pour la dé- personnel, à un dépassement de lui-même, pour partici-
mocratie en RDC, hypothéquer l’intégrité du territoire per au travail difficile, long et patient de refondation du
et soumettre notre souveraineté nationale, des patriotes Congo sur des valeurs de dignité humaine, de justice so-
congolais de tous milieux ont décidé de donner naissance ciale et distributive, de solidarité et de travail productif.
le 4 juin 2005 à un cadre de combat au sein de l’Alliance
des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO Cela, dans un cadre politique et économique qui met
en sigle. Cette Alliance est une plate-forme politique. les filles et fils de ce pays au centre des préoccupations
de l’avenir du pays. A l’image de ce que disait Bernard
Elle se veut un cadre de concertation et d’action entre Guetta (Géopolitique : éditions de l’avenir, octobre
les partis politiques, les associations et les personnali- 1995), nous, de l’APARECO, voulons « extraire de la
tés congolaises qui partagent la même vision patriotique brutalité, un sens, une action et des lignes directrices, un
qu’elle. Le premier objectif de l’APARECO est la conju- motif de vouloir appréhender le monde. Nous voulons
gaison des synergies entre tous les Patriotes congolais aussi faire voir que le chaos est un chantier d’où peut
: hommes et femmes, jeunes et vieux, civils et militai- sortir une cité ordonnée, qu’il y a une paix derrière toute
res, laïcs et religieux, en vue de mettre fin à l’occupation guerre, un peuple à nourrir derrière toute famine ; qu’il
de notre pays et à son exploitation, par les envahisseurs n’y a pas de situation sans issue, mais une volonté à op-
étrangers qui ont réussi par la force ou par la fraude à poser au désespoir, une raison à
s’accaparer de nos institutions politiques. la déraison ».

Cet objectif constitue, pour tous les membres de l’APA- Au sein de l’APARECO, nous nous voulons le creuset
RECO, le défit fondamental à relever. Il implique une de l’unité des patriotes congolais, et non une opposition
vaste campagne d’information et de sensibilisation du aux autres forces combattantes. Nous nous voulons une
peuple congolais, afin qu’il prenne conscience du danger ouverture aux autres. Nous voulons respecter l’iden-
qui le guette, et qu’il s’assume pleinement devant l’his- tité de chaque membre et ses spécificités propres. Nous
toire. C’est ainsi que, nous, membres de l’APARECO, re- croyons à la diversité dans l’unité, à la pluralité dans
fusons la course au positionnement politique individuel, et l’union, à la divergence d’opinion dans la convergence
partant, tout conflit entre Congolais, quelles que soient nos d’une action concertée. Avec l’APARECO nous croyons
divergences de vue. Car nous estimons que la libération de à la beauté de la mosaïque et à la force de la pyramide
notre peuple et de notre pays est et demeure la préoccupa- des énergies conjuguées vers un objectif clair et précis,
tion majeure, prioritaire et urgente à laquelle tout le peuple librement accepté.
congolais doit sacrifier ses intérêts égoïstes.
Makolo Kotambola
Nous, membres de l’APARECO, ne parions pas sur Secrétaire national éxecutif chargé de la mobilisation
l’aide ou l’assistance extérieure, car nous estimons que
les Congolais doivent compter d’abord sur eux-mêmes
et prendre leurs responsabilités.

"Notre combat ne connaîtra pas de répit, il ne connaît qu'une seule date, un seul délai : la Victoire ! "

L’OEIL DU PATRIOTE JUIN 2008 31


30
L’OEIL DU PATRIOTE
BULLETIN D’’INFORMATION DE L’ALLIANCE DES PATRIOTES POUR LA RÉFONDATION DU CONGO

RDC Kozanga koyeba ezali liwa lya ndambo

Ensemble, libérons la République Démocratique du Congo

APARECO - 4 RUE DES COSMONAUTES - 94600 CHOISY LE ROI - FRANCE


Website: www.aparecordc.org
Email:apareco_rp@yahoo.fr
Tél. : 00 33 6 20 21 21 31 France / 00 44 79 32 25 24 11 UK