Vous êtes sur la page 1sur 2

Samedi

1er mai
A 19H30 Heure de Kinshasa 2010
La Radio Bendele recevra
Maître NDALA WA NDALA
Vice-président National de l’APARECO

GRAND DEBAT
1. Que vont fêter les congolais le 30 juin 2010 ?
2. Quelles sont aujourd’hui les conséquences de l’action initiée par
l’AFDL le 17 mai 1997 ?
3. La Libération de la RDC se fera à quel prix ? Quel doit être l’apport
de chaque congolais pour que la République Démocratique du
Congo soit enfin libérée ?
4. Ce qui se passe à Mbandaka et dans l’Équateur peut-il se
généraliser à tout le pays ?
5. L’APARECO et son leader envisagent-ils un dialogue avec le
gouvernement d’occupation installé à Kinshasa ?
6. Les problèmes actuels de la RDC peuvent-ils être résolus par
l’organisation des élections ?

Les événements en RDC parlent désormais d’eux même et donnent raison à Honoré Ngbanda
et à l’APARECO qui ont toujours dénoncé le processus d’occupation et de balkanisation de la
RDC piloté en particulier par le Rwanda, l’Ouganda et leurs complices.

L’APARECO a toujours prôné la Libération totale de la


République démocratique du Congo et le rétablissement de
la souveraineté du peuple congolais sur toute l’étendue
du territoire avant d’envisager l’organisation de véritables
élections libres et démocratiques…entre
congolais. Mais aujourd’hui avec la complicité de
l’imposteur infiltré et imposé au sommet des institutions
congolaises par la communauté internationale,
plusieurs troupes étrangères occupent la RDC : les rwandais sont dans les 2 Kivu, au Bas-

Contact :
Tél: 00442032863094 / Mobile: 07984243186/ 07723804760
radiotvbendele@yahoo.co.uk /www.radiotvbendele.net
Congo et dans les banlieues de Kinshasa pratiquement en état de siège, les ougandais sont
essentiellement dans la province orientale, les angolais dans le Bas-Congo et le Bandundu,
etc…

Depuis 1996 année du début de l’agression de la RDC par ses voisins, 7 millions de congolais
sont morts, des centaines de milliers de femmes ont été violées, 2 millions de congolais
errent dans le pays comme des réfugiés dans leur propre patrie, la situation sanitaire et
sociale de la population ne cesse de se dégrader, 80 % de la population active est au
chômage, le pillage des matières premières du pays se poursuit, la corruption et la mauvaise
gouvernance gangrènent le pays.

Dans son dernier message, « l’Appel de Bruxelles : Refusons la capitulation ! », le Vice-


président national de l’APARECO (depuis 2007), affirme que « Malgré les évidences,
certaines âmes bien faites prenant leur rêve pour la réalité, considèrent l’incapacité de
l’État congolais à assumer ses missions régaliennes de sécurité intérieure et extérieure,
à exercer son autorité sur l’ensemble du territoire national, à protéger ses intérêts
économiques vitaux, comme relevant simplement de l’incompétence du gouvernement
actuel. Ces professionnels de calcul égoïste s’imaginent, naïvement, qu’il serait possible
de changer le cours des choses par les élections, en faisant de l’opposition dite
« républicaine ». Par inconscience ou irresponsabilité, ils escamotent tous les
évènements graves apparus dans notre histoire politique de ces dix dernières années !
[…]Le prix de la liberté est toujours élevé » […]

Quel prix le peuple congolais doit il payer pour être enfin souverain dans son propre pays ?
Le Vice-président National de l’APARECO Maître Ndala wa Ndala sera reçu par la radio
Bendele ce samedi 1er mai à 19h30 (heure de Kinshasa) et répondra à toutes ces questions.

NB/ Les auditeurs ont également la possibilité de faire parvenir leurs


questions directement à la radio Bendele à l’adresse email suivante :

radiotvbendele@yahoo.co.uk.

Contact :
Tél: 00442032863094 / Mobile: 07984243186/ 07723804760
radiotvbendele@yahoo.co.uk /www.radiotvbendele.net