Vous êtes sur la page 1sur 72

Chapitre 3: Pièces soumises à la

flexion simple

Module Béton Armé - 2AGC - ENIT

1
Plan du Cours

I. Introduction
II. Calcul de la section d’acier longitudinal à l’ELUR
II.1. Sections rectangulaires sans aciers comprimés
II.2. Sections rectangulaires avec aciers comprimés
II.3. Sections en T
III. Dimensionnement à l’ELS
III.1. Calcul de la section d’acier longitudinal à l’ELS.
III.2. Limitation des contraintes normales
III.3 Limitation de la flèche

2
I. Introduction

Sollicitations de la flexion simple

On se limitera dans ce chapitre à l’étude de l’effet du moment


fléchissant sur une section en B.A. Le chapitre suivant sera consacré
à l’étude de l’effort tranchant.
3
Poutre isostatique sur deux appuis simples uniformément
chargée

M(x) Mmax(L/2)=ql2/8
4
A?

En pratique, les aciers longitudinaux se terminent par de crochets pour


améliorer leur l’adhérence au béton 5
Dimensionnement calcul de la
section A d’aciers longitudinaux
• Il
faut justifier qu’aucun état-limite ultime ou de
service n’est atteint.
• Dans de nombreux cas, il est possible de connaître à
l’avance l’état-limite qui sera déterminant, ce qui rend
inutile toute vérification ultérieure vis-à-vis d’autres
états-limites.
• Dans le cas de la flexion simple, l’état-limite
déterminant est :
— l’ELUR, si la fissuration est peu préjudiciable ;
— l’ELS (d’ouverture des fissures), si la fissuration est
très préjudiciable. 6
II. Calcul de la section d’acier
longitudinal à l’ELUR

Schéma d’équilibre limite d’une section de poutre sollicitée à la flexion simple

7
II.1. Calcul à l’ELUR d’une section rectangulaire
Mu : moment sollicitant calculé à l’ELUR
y y y f y y
eb f bu  0,85 c28 fbu
θ γb Fb
Yu 0,8 Yu Mu
F
A.N.
z e s s
h d Mu Zu
Au es ss ss Fs=Au ss

On Yu   u d  Fb  f bu 0,8 Yu b  f bu 0,8 u d b
pose:

Zu  d - 0,4Yu  d(1- 0,4u )


En général, on suppose que: d=0,9h 8
Fb  Fs  A us s
Equations d' équilibre ultime de la section 
M u  Fb Zu
Mu
Au 
Z us s
Zu  d(1 - 0,4 u )
Mu  (f bu 0,8 u d b)[d(1- 0,4u )]
M u  (f bu bd )[0,8 u (1 - 0,4 u )]
2

Mu
u  2
 0,8 u (1 - 0,4 u ) ; u : Moment ultime réduit
f bu bd
 u  1,25 (1 - 1  2u ) Zu

ss ? 9
Dimensionnement
• Règlement BAEL limite la hauteur du béton
comprimé en flexion simple (pour limiter la
compression du béton)
• En général, Ylim  0,4h=> lim  0,44 => ulim
 0,3 (Fe 400) et ulim 0,27 (Fe 500)
-Si   lim=>u  ulim et Mu Mulim =
 bd f => Pas besoin d’armatures comprimées
ulim
2
bu
(A’=0)
- Si  > lim => u > ulim et M > Mulim
=> Besoin d’armatures comprimées (A’  0) 10
Choix du Pivot de calcul ss
y
y ebu=3,5‰
0ebu=2‰ B

YAB
3/7h

Mu  MAB C
d 2
h Diagrammes des
déformations
1 limites de la section
MAB Mu  MBC
A esu=10‰
A
0
Calcul autour du Pivot A (Région 1): Mu  MAB
Calcul autour du Pivot B (Région 2)::MAB Mu  MBC 11
Moments Frontières
Moment frontière MAB
0 B3,5‰
YAB  0,259d   AB  0,259
YAB=0,259d
 AB  0,186
C 2‰
Moment frontière MBC d Mu < MAB 2 h

YBC  h  1,1d   BC  1,1 1 MAB Mu  MBC

  BC  0,493
A 10‰
0 12
Dimensionnement
Mu fe
u   0,186  Pivot A  e s  e su  10‰  s s  f su 
f bu bd 2
s
Mu 1-u
0,186  u   Pivot B  e s  3,5‰
f bu bd 2
u
si e s  e e  s s  E a e s s
  f
ee  e
si e s  e e  s s  f su Ea γs f
f su  e
s

Comparer u à 0.186 est équivalent à comparer Ea = 200 GPa

 AB à 0,259 ee
e
-10‰
10‰
 AB  0,259 pivot A
 AB  0,259 pivot B fe
 f su   13
s
Ferraillage minimal: condition de
non fragilité
• Pour les sections rectangulaires:

f t28
A min  0,23 bd
fe

14
Récapitulatif: Calcul d’une section rectangulaire sans aciers comprimés
Mu
u  2
 u lim NON Redimensionnement de la section du
bd f bu béton ou ajout d’armatures
OUI comprimées

OUI NON
Pivot A u  0,186 Pivot B

 u  1,251  1  2u 
e s  10‰ 1- u
e s  3,5‰
yu   u .d u

s s  f su Zu  d  0,4. yu fe
Eε s si ε s 
ss   γs E
f
f su si ε s  e
Mu γs E
Au 
Z u .s s

 f t28 

Aucalcul  max  Au , A min  0,23 bd  15
 fe 
Exemple 1

1 1-1

54 cm

60 cm
1 35 cm

8m

16
Exemple 1
• Poutre uniformément chargée
– Charges permanentes y compris poids propre
poutre: g=12,5 kN/m
– Charges d’exploitation: q = 17,2 kN/m
– Durée d’application des charges > 24h
• Béton: fc28 = 25 MPa
• Acier: HA FeE 400
• ulim = 0,3
Calculer la section d’acier nécessaire à l’ELUR
au niveau de la section médiane de la poutre.
17
Exemple 1

• Mg = gl2/8 =100 kN.m


• Mq = ql2/8 =137,6 kN.m
• Mu = 1,35 Mg + 1,5Mq = 341,4 kN.m
= 0,3414 MN.m
• fbu = 0,85 (25)/1,5 = 14,17 MPa
• ft28=0,6+0,06*25=2,1 MPa
• fsu = 400/1,15 = 348 MPa

18
Exemple 1
• Moment ultime réduit u = Mu/(bd2fbu) = 0,235
< ulim => Pas besoin d’armatures comprimées
(A’=0)
• u > 0,186 => Pivot B
• u = 0,34 => es = 3,5‰ (1- u)/ u = 6,8‰
• es > ee = 348/200000 = 1,74‰ => ss = fsu =
348 MPa
• Zu = d (1-0,4 u) = 0,54*(1-0,4*0,34)=0,466m
• Au = Mu / (Zu ss) = 0,002102 m2 = 21,02 cm2
• Amin=0,23bdft28/fe =2,28 cm2 < Au
=> Aucalcul = 21,02 cm2 19
Sections rectangulaires avec armatures
comprimées
A’u eb=3,5‰ fbu
d’ esc
ulimd
ssc
Yulim 0,8 ulimd
A.N.
d Mu
Mu
Au es ss
b

Fb=0,8 ulimdbfbu
Fsc=A’ussc
Mu1 Mu2=Mu-Mu1
= + d-d’
Fs1=Au1 ss Zu1=d(1-0,4ulim)
Fs2=Au2 ss
A u  A u1  A u2
20
• M u  M u1  M u2 et A u  A u1  A u2
Fb  A u1s s Fsc  A'u s sc  A u2s s
Equations d' équilibre ultime  Et 
 u1
M  F Z M u2  Fsc (d - d' )
Zu1  d(1 - 0.4 ulim )
b u1

 ulim  1,25(1 - 1  2ulim )


• Mu1 = ulim b fbu d2
• Mu2 = Mu – Mu1
M u1
A u1 
d(1 - 0.4 ulim ) Fed A 'u  A u2
M u2
A u2 
(d - d ' ) Fed

21
Dimensionnement
• Économie => Mu2 ≤ 0,4 Mu
• Flambement des armatures comprimées
=> maintenir les armatures comprimées
par des armatures transversales dont
l’espacement st ≤ 15 Fc

22
Exemple 2
• b = 70cm
• h = 110cm
• d = 101cm
• d’ = 9cm
• Béton: fc28 = 27 MPa
• Acier: FeE 400 HA
• Mu = 3,8 MN.m
• ulim = 0,3
• Calculer la section d’acier à l’ELU
23
Exemple 2
• fbu = 0,85 (27)/1,5 = 15,3 MPa
• fsu = 400/1,15 = 348 MPa
• Moment réduit : u = Mu/(bd2fbu) = 0,347 > ulim
=> armatures comprimées nécessaires
• ulim = 0,4594 > 0,259=> calcul autour du pivot
B=> es = 3,5‰ (1-ulim)/ulim = 4,12‰
• es > ee = 348/200000 = 1,74‰ => ss = fsu =348
MPa
• esc = 3,5‰ (ulimd-d’)/(ulimd) = 2,82‰ > ee =
1,74‰ => ssc = 348 MPa
• Mu1 = ulim b d2 fbu = 3,277MN.m
• Mu2 = Mu – Mu1 = 0,522 MN.m< 0,4Mu=1,52MN.m 24
Exemple 2
M u1
A u1   0,01142 m  114 ,2 cm
2 2

d(1 - 0.4 ulim )s s


M u2
A u2   0,001632 m  16,3 cm
2 2

(d - d )s s
'

Au  Au1  Au2  114,2  16,3  130,5cm 2  Amin  9,02cm 2

A'u  A u2  16,3cm 2
25
Section en T
• Planchers nervurés en béton armé (à corps creux):
succession des nervures portant dans un seul sens
Table de compression et dalle de répartition
1m

nervure

33 cm
hourdis
33cm
Table de
compression 5cm

Ame
16 cm

26
(ou 19+6cm)
7cm
• Modélisation des poutres supports des dalles pleines: Section
en T (en travée uniquement)

Dalle Largeur b de la table de compression en travée:


pleine

1 1 L
L
b  b0 10
 Min
2  lt
 2

b0 lt
Coupe 1-1

27
Dimensionnement
• Détermination du moment résistant MTu équilibré
par la table de compression: on suppose que Yu=h0/0,8
b fbu
Fbc  f bu bh 0
h0
h0/0,8
A.N.

Zu = d-h0/2
MTu
Au Fs=Au ss
b0

h0
M Tu  (f bu bh 0 )[d - ]
2 28
Dimensionnement
Comparer Mu à MTu
- Mu ≤ MTu => Yu  h0/0,8 => Dimensionnement en Section
rectangulaire (b, d)
- Mu > MTu => Yu > h0/0,8 => Dimensionnement Section en T

b b
h0 Yu h0
A.N.
Yu
A.N.

d
Mu<MTu Mu>MTu

Au Au
29
b0 b0
Dimensionnement en section en T
• Mu > MT,u
b-b0
b b0

h0
Yu
Zu1 Zu2 = d-h0/2
= +
Mu1 Mu2
Au Au1 Au2
b0

Mu = Mu1 + Mu2
Au = Au1 + Au2 30
Dimensionnement en section en T
M u2  f bu (b - b 0 )h 0  [d - ]
h0
2
M u1  M u - M u2

M u2
M u1 A u2 
A u1  h0 Au = Au1 + Au2
d(1 - 0.4 u1) Fed (d - ) Fed
2

M u1
 u1  1,25(1  1  2u1 ; u1 
b0 d 2 f bu
31
Ferraillage minimal: condition de
non fragilité
I Gz f t28
A min 
• Section en T: h0
(d - )v
fe
3
3 3
 (b  b 0 )  b 0 h  (b  b 0 )h 0 v
h h0 '2
I Gz  b 0
3 3
b 0 h  (b  b 0 )h 0
2 2
v 
'

2b 0 h  (b  b 0 )h 0 
v  h-v '
32
Exemple 3
33cm

Données: 5cm
• Mu=0.0062 MN.m
18.9cm
• Béton: fc28 = 25 MPa
16cm
• Acier: FeE 400 HA Au
• ulim = 0,3
7cm

Déterminer Au

33
Exemple 3
h0
M Tu  (f bu bh 0 )[d - ]  0.0383MN.m
2
• Mu = 0,0062 MN.m < MTu => Section
rectangulaire (b=0,33m;d= 0.189m)
• Moment réduit: u = Mu/(bd2fbu) = 0,037 < ulim
= 0,3 => Pas besoin d’armatures comprimées A’=0
• u < 0,186 => Pivot A =>es = 10‰ =>ss =fsu=
348 MPa
• u = 0,047 => Zu = d (1-0,4 u) = 0,185m
• Au = Mu / (Zu ss) = 0,96 cm2 => 1HA12
(Aréel=1,13cm2)
34
Exemple 3
• Schéma de ferraillage:

Armatures constructives 1HA10

Armatures d’âme 1 Étrier RL 6

Armatures tendues 1HA12

35
Exemple 4
1
0,7m
0,21m
1,2m
1,65 1
m 0,4m

4,8m Coupe 1-1

• Charges permanentes y compris poids propre: g=3T/ml


• Charges d’exploitation: q = 0,8T/ml
• Charge concentrée
– Permanente: G=79T
– Exploitation: Q=23T
• Béton: fc28 = 20 MPa
• Acier: FeE 400 HA
• Calculer Au à l’ELU au niveau de la section où s’applique la charge 36
concentrée
Exemple 4
P p

a b

L
P
= p

a b + x

L L

M(a) = Pab/L
M(x) = pLx/2 – px2/2
37
Exemple 4
• fbu = 0,85 (20)/1,5 = 11,33MPa
• fsu = 400/1,15 = 348 MPa

• Mg= 3x4,8x1,65/2 – 3x1,652/2=7,79625T.m


• MG= 79x1,65x3,15/4,8 = 85,54218 T.m
• Mq= 0,8x4,8x1,65/2 – 0,8x1,652/2=2,079T.m
• MQ= 23x1,65x3,15/4,8 = 24,90468 T.m
• Mu = 1,35x(7,79625 + 85,54218) +1,5x(2,079 +
24,90468) = 166,48T.m = 1,6648MN.m

38
Exemple 4
h0
M Tu  (f bu bh 0 )[d - ]  1,653MN.m
2
• Mu > MTu => calcul en section en T
• Mu2= 0,71MN.m => Mu1=Mu- Mu2= 0,954MN.m
• Moment réduit: u1 = Mu1/(b0d2fbu) = 0,174 < ulim
=0.3 => Pas besoin d’armatures comprimées A’=0
• u1 < 0,186 => Pivot A =>es = 10‰ =>ss = 348MPa
• u1 = 0,24 => Zu1 = d (1-0,4 u1) = 0,994 m
• Au1 = Mu1 / (Zu1 ss) = 0,002758 m2 = 27,58 cm2
• Au2 = Mu2 / ( d-h0/2)ss= 0,002050 m2 = 20,5 cm2
Au = 48,08 cm2 39
Exemple 4
Schéma de ferraillage proposé:

Aciers constructifs
Aciers de peau

5 HA16 + 5 HA14
10 HA20 => A=48,9cm2

Vérification: dréel=(114,2*31,42+ 108,9*10,05+107,4*7,70)/48,9


dréel=112,051 > dcalcul=1,1 => A réel > A calcul =>OK
Armatures de peau: pour les poutres de grande hauteur, il faut prévoir des armatures
de peau (non fragilité) de section au moins égale à 3cm2 par mètre linéaire de 40
parement en cas de FP ou FPP, et 5cm2 en FTP
États Limites de Service
• Sollicitations de calcul => Combinaisons Rares
Gmax  Gmin  Q1    0i Qi
i 1
• Béton et acier: Comportement élastique linéaire
• Es/Ebv = 15 ; Ebv: module de déformation longitudinale
vrai du béton (différé)
• ELS de compression du béton: s bc  s bc  0,6 f c 28
• ELS d’ouverture de fissures: s s  s s

s s : Contrainte limite de traction de l’acier à l’ELS 41


Contraintes limites de traction de l’acier à
l’ELS
• Fissurations peu préjudiciables (FPP)
ss  f e
• Fissurations préjudiciables (FP)
– Pièces exposées aux intempéries ou à des
condensations
2
 3 fe
s s    Min
Max (0,5f e ; 110 f tj (MPa))

Coefficient de fissuration
1 pour ronds lisse
f tj  0.6  0.06 f cj (MPa) 
  1,3 pour fils HA   6mm
1,6 pour barres HA et fils HA  6mm
 42
Contraintes limites de traction de l’acier à
l’ELS

• Fissurations très préjudiciables (FTP)


– Pièces placées en milieu agressif

s s  0,8 ( MPa )
 : contrainte limite dans le cas de la F.P.

43
Dimensionnement
Moment résistant du béton Mrb: moment de service
pour lequel l’état limite de compression du béton et
l’état limite d’ouverture des fissures sont atteints
simultanément
e bc
y εs ε bc
A.N.   ε s y  ε bc (d - y)
h d Mrb d-y y
Aser es

y ε bc

b d ε s  ε bc
σ bc σs σs
ε bc  εs  
Eb E s 15E b 44
Dimensionnement
s bc
ε bc Eb 15 s bc
  
ε s  ε bc ss s bc ss  15 s bc

15E b Eb

e bc s bc Fbc
y
A.N.
h d Mrb Mrb Z Mrb
Aser es ss
Fs  Aser ss
b 45
Dimensionnement
Fbc  Fs  A ser s s

Equations d' équilibre élastique 

M rb  Fbc Z

Fbc  1 / 2 sbc y b  1 / 2 sbc  d b

y d 
Z  d -  d -  d(1 - )
3 3 3

 
M rb  (1 - )s bc bd 2

2 3 46
Dimensionnement
Si Mser ≤ Mrb => Pas besoin d’armatures comprimées

  A ser 
M ser
M ser  (1 - )sbc bd 2
2 3 Zss
e bc s bc Fbc
y  d

h d Mser Mser Z Mser


Aser es ss
Fs  Aser ss
b
ss
15 47
Dimensionnement
ss    ss 
s bc  M ser  (1 - ) bd 2
15 1   2 3 15 1  
ss  2 
M ser  (1 - ) bd 2

30 1   3
 Z  Z
Z  d(1 - )   1 -    3(1  )
3 d 3 d
Z 2
(1  )
M ser 3 Z d
 
ssbd 10 d 1  3(1  Z )
2

48
d
0.94

0.9
Z
d
0.86

0.82

0.78
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025
M ser

ss bd 2 49
Dimensionnement
Si Mser > Mrb => sbc  sbc
Armatures comprimées nécessaires
Mser = Mrb + M2
A’ser e bc s bc Fsc  A serssc
'
d’
y  d ssc Fbc
d-d’
h d Mser Mser Z Mser

Ase es ss
r
Fs  Aser ss
b
50
Dimensionnement
  ' d'
s sc  15s bc avec  
'
 d

M ser  M rb
A 
'

ssc (d  d' )
ser

M rb ' ssc
A ser   A ser
 ss
d(1 - )ss
3
51
Exemple 5

1 1-1

54 cm

60 cm
1 35 cm

8m

52
Exemple5
• Poutre uniformément chargée
– Charges permanentes y compris poids propre:
g=12,5 kN/ml
– Charges d’exploitation: q = 17,2 kN/ml
• Béton: fc28 = 25 MPa
• Acier: FeE 400 HA
• Fissuration préjudiciable
• Calculer la section d’acier à l’ELS au niveau
de la section médiane de la poutre
53
Exemple 5
• Mg = gl2/8 =100 kN.m
• Mq = ql2/8 =137,6 kN.m
• Mser = Mg + Mq = 237,6 kN.m

sbc  15MPa ss  201,6MPa

  0,527 M rb  330kN.m

Mser ≤ Mrb => Pas besoin d’armatures comprimées


M ser Z
  0,0115   0,845 => Z=0,456m
ss bd 2
d 54
Exemple 5

Ou prendre Z  d(1 - )
3

M ser Aser  25,8cm 2


A ser 
Zss
A ELU  21,4cm 2 (voir exemple 1)

As  sup(Aser , A ELU )  25,8cm 2


55
Vérification des contraintes à l’ELS
• Les conditions d’utilisation d’un ouvrage peuvent changer au cours de son
exploitation (variation de la charge d’exploitation, la nuisibilité des fissures, etc.)
=> il faut vérifier les contraintes aux ELS.
y
s bc
A’ys d’ s sc ssc
Béton comprimé :
y1 15
z
d G
Mser Mser

ss
As
ss
b
15 M ser
Section homogène en béton (de module Ebv) :
s bc  h y1  s bc
I Gz
Bh= B + 15 (As + A’s ) 15M ser
M ser s s  h (d - y1 )  s s
s ( y)  h
y I Gz
I Gz
15M ser fe
s sc  h (y1 - d') 
I Gz  56
Vérification des contraintes à
l’ELS
y
d’ 15A’s
A’s y1 y1 / 2 y1 - d'
z
G b
h d d - y1
As 15As

y
b
yG Bh  Gi S i 0
i
by1 y1 / 2  15 A' s ( y1  d ' )  15As (d - y1 )  0
by12 / 2  15( As  A's ) y1  15(As d  A's d ' )  0 y1

 by / 3  15As (d - y1 )  15 A's ( y1  d ' )


h 3 2 2
I Gz 1 57
Exemple 6
1 1-1

54 cm

60 cm
1 35 cm

A ELU  21,4cm 2

Mser = 237,6 kN.m


8m

• Vérifier les contraintes à l’ELS: Fissuration préjudiciable

58
Exemple 6
by12 / 2  15A y1  15Ad  0  35y12 / 2  15  21,4  y1  15  21,4  54  0

=> y1  23,6cm

I Gz  by13 / 3  15A(d - y1 ) 2  0,0045m 4

M ser y1 237,6  0,236


s bc    12,5MPa  s bc  15MPa  OK
I Gz 0,0045

M ser (d - y1 )
s s  15  240,8MPa  s s  201,6MPa  A s  AELU
I Gz
59
Exemple 7
• b = 70cm
• h = 110cm
• d = 101cm
• d’ = 9cm
• Béton: fc28 = 27 MPa
• Acier: FeE 400 HA
• Mser = 2,5 MN.m
• A’=16 cm2 ; A= 128,7cm2
• Vérifier les contraintes à l’ELS: Fissuration
préjudiciable 60
Exemple 7
by12 / 2  (nA  nA ' ) y1  n(Ad  A 'd ' )  0; n  15 y1  50,2cm

I Gz  by13 / 3  nA(d - y1 ) 2  nA ' (y1  d ' ) 2 I Gz  8341118cm 4  0,0834m 4

s bc  0,6f c28  16,2MPa ss  207,3MPa s sc  347,8MPa


M ser y1 2,5  0,502
s bc    15MPa  s bc
I Gz 0,0834
M ser (y1  d ' ) 2,5(0,502  0,09)
s sc  15  15  185,3MPa  s sc
I Gz 0,0834
M ser (d - y1 ) 2,5(1,01- 0,502)
s s  15  15  228,4MPa  s s
I Gz 0,0834
61
 A  128.7cm insuffisante
2
Calcul à l’ELS: Section en T
• Calcul de MTser:
h0
d
ss 3 bh 2
M Tser 
30 d  h 0
0

• Si Mser ≤ MTser => Section rectangulaire (b,d)


• Si Mser > MTser => Section en T
– Bâtiments: Z=d-0,5ho
– Ponts: Z=0,93d
M ser
A ser 
Zss 62
Vérification des contraintes à
l’ELS: Section en T
• Axe neutre dans la table de compression:
y1h0 Calcul des contraintes d’une section rectangulaire
(b, d)

Axe neutre dans la nervure: y1>h0


y12 h 02
b0  y1[(b - b 0 )h 0  n(A  A')] - [(b - b 0 )  n( Ad  A' d ' )]  0
2 2
y 3
( y  h ) 3

I h Gz  b 1  (b  b0 ) 1 0  nA(d  y1) 2  nA' ( y1  d ' ) 2


3 3
M ser y
(n=15) s h 63
I Gz
Exemple
1
8
0,7m
0,21
1,2m m
1,65 1
m 0,4m

4,8m Coupe 1-1

• Charges permanentes y compris poids propre: g=3T/ml


• Charges d’exploitation: q = 0,8T/ml
• Charge concentrée
– Permanente: G=79T
– Exploitation: Q=23T
• Béton: fc28 = 20 MPa
• Acier: FeE 400 HA
• Au = 48,9cm2
64
• Fissurations préjudiciables
Exemple 8
• Mg: 3x4,8x1,65/2 – 3x1,652/2=7,796T.m
• MG: 79x1,65x3,15/4,8 = 85,542 T.m
• Mq: 0,8x4,8x1,65/2 – 0,8x1,652/2=2,079T.m
• MQ: 23x1,65x3,15/4,8 = 24,905 T.m
• Mser = (7,796 + 85,542) +(2,079 + 24,905) =
120,32 = 1,203MN.m
s bc  0,6f c28  12MPa s s  200MPa

• MTser =0,239MN.m
• Mser > MTser => Section en T=> y1>h0 65
Exemple 8
• Axe neutre dans la nervure
h0 (y1 - h 0 ) 2
bh 0 (y1 - )  b 0  nA(d - y1 )  0  y1  39,76cm
2 2

1 3 h 0 2  b 0 ( y1  h 0 ) 3
I Gz   bh 0  bh 0 ( y1  )    nA(d - y1 ) 2  0,048m 4
12 2  3

M ser y1
s bc   9,93MPa  s bc  12MPa
I Gz

M ser (d - y1 )
s s  15  255,67MPa  s s  200 MPa
I Gz
Au  48.9cm insuffisante
2 66
ELS de déformation: Limitation de la flèche
• Les déformations des éléments fléchis doivent rester suffisamment faibles
pour :
- ne pas nuire à l´aspect et à l´utilisation de la construction
- ne pas occasionner des désordres dans les éléments porteurs.
- ne pas endommager les revêtements, les faux plafonds ou les autres
ouvrages supportés.
=> Il faut limiter la flèche
• Pour les éléments supports reposant sur deux appuis, la valeur de la
flèche admissible dans le cas où les ouvrages supportés (cloisons et
revêtements), sont fragiles est limitée à:
l
f adm  si l £ 5m (avec l en cm)
500
l
f adm  0.5  si l > 5m (avec l en cm)
1000
• Pour les éléments en console, la valeur de la flèche admissible de l´extrémité
de la console, dans le cas où les ouvrages supportés sont fragiles, est limitée
à: f adm  l (cm ) si la portée l est au plus égale à 2m.
250
• Quand les ouvrages supportés ne sont pas fragiles, la flèche admissible67est
égale au double de celle obtenue dans le cas d’ouvrages supportés fragiles.
• Pour tenir compte de l´existence éventuelle de fissures dans les zones
tendues, on substitue dans les calculs, au moment d´inertie I0 de la section
totale rendue homogène, un moment d´inertie fictif If évalué empiriquement.
• Dans le cas des poutres simplement appuyées isostatiques ou continues et
des bandes de dalles isostatiques ou continues, dirigées dans le sens de la
petite portée, soumises à des charges uniformément réparties, les flèches
sont déterminées selon le BAEL comme suit :
Ml 2
- la flèche fi correspond aux déformations instantanées: f i 
10 Ei I fi
Ml 2
- la flèche fv correspond aux déformations différées: fv 
10 Ev I fv
0,05 f t 28 2i
; v 
I0 I0 1,75 f t 28
I fi  1,1 et I fv  1,1 avec   1  ; i 
1  i  1  v  4 s s  f t 28 b
(2  3 0 )  5
b
M : le moment fléchissant maximal à l’ELS produit dans la travée considérée par le cas de charge envisagé;
L: portée de la travée considérée comptée entre nus d’appuis.
Ei : module d’élasticité instantané du béton et Ev : module différé du béton ; Ev=Ei/3;
Ifi : Moment d’inertie fictif instantané et Ifv : Moment d’inertie fictif différé;
I0: désigne le moment d´inertie de la section totale en béton armé rendue homogène (n = 15) ;
ss: la contrainte de l’acier à l’ELS;
b0 : la largeur de la nervure et b celle de la table de compression 68
A
 :
b d rapport de l´aire A de la section de l´armature tendue à l´aire de la section utile de la nervure
• Pour les consoles soumises à des charges uniformément réparties, on peut
admettre que les flèches fi et fv de l´extrémité de la console correspondant aux
déformations instantanées et de longue durée, ont respectivement pour
valeurs:

2 2
Ml Ml
fi  et f v 
4 Ei I fi 4 Ev I fv

69
Exemple 9
1 1-1

54 cm

60 cm
1 35 cm

A ELU  21,4cm 2

g= 20,7KN/m
q= 9 KN/m
8m
• Béton: fc28 = 25 MPa
• Acier: FeE 400 HA
• Plancher à usage de salle de réunion
• Ouvrages supportés (revêtement) supposés non fragiles
• Fissuration peu préjudiciable 70
• Vérifier l’ELS de déformation
Exemple 9
• Vérification de la flèche instantanée fi
Mser-rare= Mg + Mq= 237,6 KN.m
I 0  0,0045 m 4 et s s  240,8MPa (voir exemple 6)
E i  110003 25  32130MPa
21,4 *10 4
  0,0113
0,35 * 0,54
0,05 * 2,1
i   1,858
(2  3 *1) * 0,0113
1,75 * 2,1
  1  0,717
4 * 0,0113 * 240,8  2,1
0,0045
I fi  1,1  0,00212m 4
1  1,858 * 0,717
0,2376 * 82 800
fi   0,022m  2,2cm  f adm  2 * (0,5  )  2,6cm71OK
10 * 32130 * 0,00212 1000
Exemple 9
• Vérification de la flèche différée fv
Mser-quasi-permanent= Mg + 2Mq =Mg + 0,4Mq= 194,4 KN.m;
0,4Mq est la part des charges d’exploitation d’une salle de réunion considérée comme
permanente à prendre en compte dans l’évaluation des déformations différées dues au
fluage du béton
32130
Ev   10710MPa
3
2
v  *1,858  0,743
5
  0,717

0,0045
I fv  1,1  0,00323m 4
1  0,743 * 0,717

0,1944 * 82 800
fv   0,035 m  3,5cm  f adm  2 * (0,5  )  2,6cm
10 *10710 * 0,00323 1000 72
=> ELS de déformation non vérifié !