Vous êtes sur la page 1sur 29
SHOOTING - EMMANUELLE ART VIDEO / CLIP / BRAND CONTENT Réalisateur : Gaston Par-alliance Chef

SHOOTING - EMMANUELLE ART VIDEO / CLIP / BRAND CONTENT

Réalisateur : Gaston Par-alliance Chef opérateur : Florent Astolfi DA : Caroline Pauleau

Été 2010

/ BRAND CONTENT Réalisateur : Gaston Par-alliance Chef opérateur : Florent Astolfi DA : Caroline Pauleau

LE PITCH

Une salle noire, des lumières noires . Une forme apparait , des contours, des matières, en très gros plan et macro. D’autres formes colorées aparaissent, d’abord fixes puis en mouvement. La forme colorée s’anime de plus en plus.

On comprend alors que nous sommes face à un corps de femme sur qui de la peinture s’étend. Le corps évolue dans une sorte de chorégraphie animée par la peinture qui gagne du terrain sur le corps . Jusqu’à en être complètement recouvert.

Une fois que le corps est complétement visible, la peinture s’échappe et le corps redisparaît.

Le film se termine sur un regard caméra du model qui fait front. Elle enlève sa perruque et apparait nue devant l’objetif. Les traces de peintures encore fraiches habillent le mannequin qui cache sa nudité tant qu’elle le peut.

Noir

Les traces de peintures encore fraiches habillent le mannequin qui cache sa nudité tant qu’elle le

NOTE D’INTENTION

La volonté de faire ce film vient d’un besoin de modernité dans le domaine du sensuel. Le porno chic a fait ses preuves mais il peut aller plus loin dans son aspect visuel. Jusqu’ici où, la publicité fait dans l’efficacité, voire dans la vulgarité, il semble que pour apporter quelque chose de nouveau au sensuel, la carte à jouer soit celle de l’ultra-modernité. Cette sensualité qui attire la nouvelle jeunesse. La génération Y, qui grandit avec l’electro- Banger et les concepts inépuisables liés au web.

Pour mettre en scène ce fantasme d’une nouvelle génération, il semble évident qu’il faille un concept visuel qui soit fort et qui raconte quelque chose. Le défi étant que, pour cette génération, tout est éphémère, impalpable.Tout apparait et disparait sans mesure. Comme ce corps que nous mettons en scène, l’accent est mis sur l’apparition et la disparition de la passion, parfois souffrance, parfois abandon.

Les codes modernes du beau sont mélangés entre lumière futuriste, beauté souffrante, charisme, dureté, etc

Nous surfons sur cette

tendance et crééons ici un corps qui se laisse désirer par simples touches timides d’abord, mais qui, petit à petit se laisse aller à ce jeu

charnel. Le plaisir est de courte durée, il disparaît aussi vite qu’il est apparu. Difficile même de savoir si il s’agit de plaisir. Passion destructrice ? Désir fuyant ? Nous sommes dans cette métaphore visuelle de provocation. L’ambiance générale doit laisser transparaitre cette incertitude par une image feutrée, désaturée et voilée.

La lenteur des mouvements mis en scène appuiera le film dans une direction très chic, luxueuse et mode.

et voilée. La lenteur des mouvements mis en scène appuiera le film dans une direction très

LE DÉCOUPAGE

1. Gros plan fixe liserai silouhette avec léger contre . ( horizon / planete ) + subliminal

2. Gros plan mobile liserai silouhette + subliminal

3.Travelling de silouhette

4. Plan large des mains qui plongent dans la peinture. ( timide et plus direct )

5. Plan serré de la main qui passe dans le cadre avec de la peinture qui coule ( 25 et 50i/s )

6. Gros plans de gouttes sur la peau ( 25 et 50i/s )

7. Gros plans de traces de peinture sur la peau ( 25 et 50i/s )

8. Gros plan d’oeil qui s’ouvre

9. Gros plan des mélange des couleurs sur la peau

10. gros plans frottements des membres les uns contre les autres ( 25 et 50i/s )

11. plan large axe 1 ( 25 et 50i/s ) + subliminal

12. plan large axe 2 ( 25 et 50i/s )

13. plan large axe 3 ( 25 et 50i/s )

14. Plans de coupe objets

15. Plans de coupe Abstraits ( lumiere, flous, macro

16. Plan de mélange de peinture dans le pot ( 25 et 50i/s )

)

objets 15. Plans de coupe Abstraits ( lumiere, flous, macro 16. Plan de mélange de peinture

LE DÉCOUPAGE

15.Travelling arriere Large 16.Travelling diagonale

17. Gros plan cheveux mouvement ( 50i/s )

18. Gros plan torsade cheveux

19. Gros plan de main qui frotte la peau avec trainée ( 50 et 25 i/s )

20.Travelling arrière , face caméra, le model fait front, enleve sa perruque et laisse apparaitre ses traces de peintures mal parties .

21. Plan eclaboussure large ( 50i/s )

22. Plan éclaboussure serré ( 50i/s )

23. Plan de langue qui sort

24. Plan abstrait de la peinture qui bulle ( 50i/s )

25. Plan de peinture appliquée sur les levres .

26. Chute d’eau ( 25 et 50i/s )

de la peinture qui bulle ( 50i/s ) 25. Plan de peinture appliquée sur les levres

PLANS SILOUHETTES

PLANS SILOUHETTES
PLANS SILOUHETTES
PLANS SILOUHETTES

MOODBOARD

MOODBOARD
MOODBOARD

RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )

RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )
RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )
RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )
RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )
RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )
RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )
RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )
RÉFÉRENCES DE CASTING ( Marion )

RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE

Rien ne peut être négligé du coté de la lumière. La technique est poussée donc la rigueur l’est également. Et ce , parce que le corps ne doit se laisser cmprendre qu’apres un temps d’interrogation. Impossible au début de comprendre ce qui s’anime sous nos yeux, en couleurs et en formes. Les plans sont abstraits, trop rapprochés pour laisser deviner ce qu’ils représentent. Et petit à petit la couleur fait son chemin sur ce corps. La lumière permet alors un contraste fort entre la sensualité des mouvements, la grâce du personnage, et la peinture qui emprisonne délicatement le mannequin. Les couleurs sont très vives et ce sont elles qui construisent l’image. La peau doit être invisible pendant toute la première partie du film.

vives et ce sont elles qui construisent l’image. La peau doit être invisible pendant toute la
vives et ce sont elles qui construisent l’image. La peau doit être invisible pendant toute la
vives et ce sont elles qui construisent l’image. La peau doit être invisible pendant toute la
vives et ce sont elles qui construisent l’image. La peau doit être invisible pendant toute la
vives et ce sont elles qui construisent l’image. La peau doit être invisible pendant toute la

RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE

RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE

RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE

RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE
RÉFÉRENCES DE LUMIERE NOIRE

RÉFÉRENCES DE FUMÉE

RÉFÉRENCES DE FUMÉE
RÉFÉRENCES DE FUMÉE
RÉFÉRENCES DE FUMÉE
RÉFÉRENCES DE FUMÉE

RÉFÉRENCES D’ATTITUDE (élégance, dureté, souffrance )

Le film repose sur l’attitude du model. C’est sa présence qui donne du corps au film . Il faut donc avoir un oeil très aiguisé lors de la prise de vue afin de garder l’élégance qui caractérise ce corps qui apparait.Tout doit se faire avec une certaine classe qui peut tendre vers la dureté des traits et du regard lorsqu’il est visible. On peut même imaginer aller vers une intention de souffrance lors de la performance . Cela provoquera la compassion et l’intrigue auprès du spectateur.

une intention de souffrance lors de la performance . Cela provoquera la compassion et l’intrigue auprès
une intention de souffrance lors de la performance . Cela provoquera la compassion et l’intrigue auprès
une intention de souffrance lors de la performance . Cela provoquera la compassion et l’intrigue auprès
une intention de souffrance lors de la performance . Cela provoquera la compassion et l’intrigue auprès

RÉFÉRENCES DE POSES

Le travail des poses est primordial dans le traitement de ce projet. Je souhaite renforcer l’effet désaxé , désarticulé, et déshumanisé du corps qui est mis en scène.Toujours à la recherche d’une position qui semble inconfortable mais qui reste sensuelle grâce au mouvement qui l’anime. L’intention est comparable aux travail de danse contemporaine. On joue avec les limites du corps mais on ne dénature pas son effet sensuel en alternant les poses géométrique ou divergentes. Plus les poses seront variées, plus le spectateur prendra plaisir à voir un corps dans des positions qu’il n’avait pas imaginées comme sensuelles.

plus le spectateur prendra plaisir à voir un corps dans des positions qu’il n’avait pas imaginées
plus le spectateur prendra plaisir à voir un corps dans des positions qu’il n’avait pas imaginées
plus le spectateur prendra plaisir à voir un corps dans des positions qu’il n’avait pas imaginées
plus le spectateur prendra plaisir à voir un corps dans des positions qu’il n’avait pas imaginées
plus le spectateur prendra plaisir à voir un corps dans des positions qu’il n’avait pas imaginées

RÉFÉRENCES DE POSES

RÉFÉRENCES DE POSES
RÉFÉRENCES DE POSES

RÉFÉRENCES DE POSES

RÉFÉRENCES DE POSES
RÉFÉRENCES DE POSES

RÉFÉRENCES DE POSES

RÉFÉRENCES DE POSES
RÉFÉRENCES DE POSES
RÉFÉRENCES DE POSES
RÉFÉRENCES DE POSES
RÉFÉRENCES DE POSES

RÉFÉRENCES DE MATIÈRES

La texture du maquillage est un mélange ni trop fluide, ni trop épais. Le model l’applique petit à petit sur son corps et prend du terrain jusqu’à recouvrir entièrement sa peau.

épais. Le model l’applique petit à petit sur son corps et prend du terrain jusqu’à recouvrir
épais. Le model l’applique petit à petit sur son corps et prend du terrain jusqu’à recouvrir
épais. Le model l’applique petit à petit sur son corps et prend du terrain jusqu’à recouvrir
épais. Le model l’applique petit à petit sur son corps et prend du terrain jusqu’à recouvrir
épais. Le model l’applique petit à petit sur son corps et prend du terrain jusqu’à recouvrir
épais. Le model l’applique petit à petit sur son corps et prend du terrain jusqu’à recouvrir

RÉFÉRENCES DE TEXTURE CHEVEUX

RÉFÉRENCES DE TEXTURE CHEVEUX
RÉFÉRENCES DE TEXTURE CHEVEUX
RÉFÉRENCES DE TEXTURE CHEVEUX
RÉFÉRENCES DE TEXTURE CHEVEUX

RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE
RÉFÉRENCES DE CADRE

RÉFÉRENCES DE PLANS DE COUPES ABSTRAITS

Les plans de coupe sont très graphiques et plastiques. Il donnent une valeur artistique moins corporelle au film et permet de rythmer

l’image en restant dans le ton ( couleur, explosions, fuite

)

artistique moins corporelle au film et permet de rythmer l’image en restant dans le ton (
artistique moins corporelle au film et permet de rythmer l’image en restant dans le ton (
artistique moins corporelle au film et permet de rythmer l’image en restant dans le ton (
artistique moins corporelle au film et permet de rythmer l’image en restant dans le ton (
artistique moins corporelle au film et permet de rythmer l’image en restant dans le ton (

RÉFÉRENCES D’EFFETS JUMPCUT SUBLIMINAUX

Le principe est simple . Il s’agit de tourner la meme séquence ( même mouvement, position, cadre ) avec 2 valeurs de lumière différentes. Au montage, on utilisera des plans subliminaux de 1 à 2 images en pleine lumière qui viendront ponctuer les plans en lumière noir.e Ceci connera un rythme intéressant au film et captera la curiosité du spectateur.

ponctuer les plans en lumière noir.e Ceci connera un rythme intéressant au film et captera la
ponctuer les plans en lumière noir.e Ceci connera un rythme intéressant au film et captera la

RÉFÉRENCES DE SCÈNE FINALE

Une masse d’eau est projetée sur le model pour évacuer la peinture par le bas. Le corps qui est apparu, redisparait pour cloturer ce rêve- fantasme .

le model pour évacuer la peinture par le bas. Le corps qui est apparu, redisparait pour
le model pour évacuer la peinture par le bas. Le corps qui est apparu, redisparait pour
le model pour évacuer la peinture par le bas. Le corps qui est apparu, redisparait pour

RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE

RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE
RÉFÉRENCES RÉFÉRENCES DE DE SCÈNE FINAL FINALE

LE MONTAGE

Le montage sera très cut et évoluera en crescendo . Au début le rythme s’installe et accelere au fur et à mesure. Un jeu de Jump cut et de plans subliminaux sera très efficace sur ce genre de dispositif car cela renforcera le caractère perturbé et parasite du film .

Je pense également agrémenter le montage de quelques plans kaléidoscopiques , très rares et très répartis sur la continuité du montage pour créer une surprise visuelle de plus .

, très rares et très répartis sur la continuité du montage pour créer une surprise visuelle

LA MUSIQUE

Pour le tournage, une musique d’ambiance sera utilisée pour créer une atmosphère entraînante pour le model . La musique qui sera éditée au final n’est pas encore précise car tout dépend des labels qui voudront synchroniser le film sur un des morceaux de leurs artistes. Dans ce cas, l’idée serait de tourner une journée de plus avec les artistes qui joue en synchro sur leur pour avoir un film complet .

Si ce n’est pas le cas, une musique lente et intriguante sera montée sur la vidéo, afin de renforcer le coté artistique et la sensualité sévère avec laquelle on joue. Le but étant simplement de plonger le spectateur dans une ambiance forte.

Exemple d’artistes démarchés :

- Air

- Yuksek

- M.I.A.

- Daft Punk

- Justice

- Poni Hoax

dans une ambiance forte. Exemple d’artistes démarchés : - Air - Yuksek - M.I.A. - Daft