Vous êtes sur la page 1sur 11
LOGISTIQUE INVERSE Sara Boukhris | 3 è m e année Génie industriel

LOGISTIQUE INVERSE

Sara Boukhris | 3 ème année Génie industriel

Compte tenu de la croissance des achats en ligne, des livraisons directes aux magasins et à domicile, les erreurs à la livraison et les taux de retours augmentent de façon exponentielle. Conscients de l’effet des retours sur leurs gains et leur image, les entreprises se penchent vers de nouvelles stratégies leur permettant de mieux gérer leur chaine logistique et leurs relations avec les clients.

Ainsi, suite au besoin de structurer les retours, la logistique inverse est née. La logistique inverse, dite également logistique des retours, est de plus en plus importante. En effet, la maîtrise des flux inverses et les flux des retours a un impact direct sur les coûts et sur le niveau de service d’une organisation.

1
1

Le présent document traite la logistique inverse (Reverse Logistics) selon les points suivants :

1. La définition de la logistique inverse.

2. La différence entre la logistique classique et la logistique inverse.

3. La logistique inverse et la logistique en boucle fermée

4. Pourquoi la logistique inverse ?

5. Les sources de la logistique inverse

6. Les étapes de la logistique inverse

7. Le développement d’un programme de logistique inverse

8. Les axes de recherches.

Définition

La logistique inverse est une discipline qui permet de gérer les flux remontant la chaîne logistique. L’objectif est d’assurer les retours des produits/matières du consommateur final au fabricant/producteur.

Hawks 1 définit la logistique inverse comme étant le processus qui a pour but de capturer la valeur d’une marchandise ou de l’éliminer correctement à travers sa récupération à partir de sa destination finale. Les activités de remise à neuf et de rénovation peuvent être inclues également dans la définition de la logistique inverse.

La logistique inverse peut être définie également comme le processus de planification, de mise en place et de contrôle de la performance :

- de l’utilisation des matières premières ;

- des en-cours : stock, production, produits finis ;

1 Hawks, Karen What is reverse logistics?” Reverse logistics magazine, Winter/Spring 2006

- de la gestion de la chaîne d’information depuis le client vers le fournisseur

afin de récupérer, créer ou disposer de la valeur quant aux produits vendus et les emballages associés, en minimisant l’impact sur l’environnement et l’utilisation des ressources mises en œuvre. 2

Selon Rogers et Ttibben-Lembke, la logistique inverse englobe la distribution inverse et une bonne partie de la logistique verte.

La distribution inverse est définie comme le retour, le mouvement à contre-courant d’un produit ou une matière.

2
2

La logistique verte représente un système de production, de distribution et de transport ami de l’environnement. Elle cherche à économiser les ressources, à éliminer les déchets et améliorer la productivité.

à éliminer les déchets et améliorer la productivité. Différence entre la logistique traditionnelle et la

Différence entre la logistique traditionnelle et la logistique inverse

Revenant d’abord sur la définition de la logistique. La logistique est définie comme le processus qui permet de planifier, de mettre en œuvre et de contrôler l’efficacité des flux de produits et de

2 Définition adaptée de la définition de Rogers & Tibben-Lembke 1998. La définition est tirée de la publication de la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer. (France)

marchandises et leur stockage et la gestion des informations connexes à partir d’un point d’origine jusqu’au consommateur.

 

Logistique classique (Forward logistics)

Logistique inverse (Reverse logistics)

Qualité des produits

Uniforme

Non uniforme

Prévisions

Relativement simples

Plus difficiles

Disposition

Claire

Mal définie

Routage des produits

Clair

Ambigu

Couts de distribution

Accessibles

Moins accessibles

Points de distribution

Un vers plusieurs

Plusieurs vers un

Prix du produit

Relativement uniforme

Dépend de plusieurs facteurs

Gestion des stocks

Consistant

Inconsistant

Cycle de vie du produit

Gérable

Moins gérable

Gestion des enjeux financiers

Claire

Ambigüe

Négociation entre les parties prenantes

Directe

Compliquée

Consommateur

Facile à identifier

Difficile à identifier

Visibilité du processus

Transparent

Moins transparent

3
3

La logistique inverse et la logistique en boucle fermée

Lorsqu’une entreprise maîtrise sa logistique et sa logistique inverse, on dit que l’entreprise maîtrise sa logistique en boucle fermée.

La chaîne d'approvisionnement boucle fermée implique généralement un fabricant, qui prend directement la responsabilité du processus de logistique inverse. Les produits, pièces, etc. sont renvoyés et récupérés directement par le fabricant ou par l'intermédiaire (distributeur) représentant le producteur d’origine.

La principale différence entre la logistique en boucle fermée et la logistique inverse est que, dans ce modèle, la totalité du flux direct et inverse est habituellement contrôlée par le fabricant.

Pourquoi la logistique inverse ?

Les motivations à se lancer dans la logistique inverse peuvent être classée en quatre catégories:

Législations

Mise en place des

lois pour diminuer

la quantité des produits envoyés vers les sites d'enfouissement.

Les réglementations environnementales établies par les agences et les gouvernements.

Aspect marketing

Répondre à

l'intérêt des

consommateurs désirant des produits sains et qui respectent

l'environnement.

Les organismes recourent à la logistique inverse comme avantage concurrentiel dans le but de garder

leurs clients satisfaits de leurs produits et

services, avant,

pendant et après la livraison.

Aspect

économique

La reprise d'un

produit peut

contribuer à générer des économies par rapport à la fabrication d'un

produit neuf ou l'achat de matière première neuve.

Aspect écologique et environnemental

la gestion efficace

et la sensibilisation

des implications environnementales des activités de la logistique peuvent réduire de l'impact négatif.

La logistique s'intéresse au mouvement vert et au recyclage.

4
4

Les sources de la logistique inverse

Dans la majorité des cas, la logistique inverse est liée étroitement aux retours vers l’entreprise. Les

retours concernent deux classes : les produits et les emballages. En outre, on distingue entre la

gestion des retours, le retour et la réutilisation des emballages et les campagnes de rappel.

La gestion de retours

La gestion des retours se compose essentiellement des retours commerciaux, des retours sous

garantie et des rejets et rebuts de production.

Les retours commerciaux concernent le commerce électronique et la vente sur catalogue. Les

retours résultent de la non satisfaction du client qui juge que le produit ne répond pas à ses attentes,

des erreurs de commandes, des produits endommagés lors du transport…

Zappos est une entreprise de vente en ligne de chaussures. Les clients peuvent commander différents

tailles, couleurs et modèles. Les clients peuvent essayer les chaussures après les avoir reçus et les

retourner en cas d’insatisfaction gratuitement. En fait, Zappos encourage les acheteurs à utiliser UPS

Returns® on the Web et remettre le produit au pilote de ramassage. Puis UPS gère le reste. Le partenariat entre Zappos et Ups permet une meilleure gestion des retours et biens entrants. A titre indicatif, 75% des clients de Zappos sont des clients qui retournent les produits mais cette politique a permis à Zappos d’atteindre un chiffre d’affaire de 2 milliards de $ en 2008.

Les retours sous garantie concernent les produits défectueux qui sont retournés à l’entreprise pour être réparés ou remplacés.

5
5

Les retours sous garantie suivent des conditions définies par le fabriquant ou le distributeur. Généralement, les produits endommagés à cause d’une manipulation inappropriée ne sont pas couvert par la garantie.

La garantie peut comprendre des services d’assistance technique ou des interventions à domicile.

Comme illustration, Samsung offre une garantie pour une durée indiquée et ne couvrent pas les entretiens périodiques et les réparations des pièces suite à une usure normale, les frais de transport… en cas de besoin d’une assistance ou d’un service, il faudra prendre contact avec le point de vente où le produit a été acheté.

Les rejets et rebuts de production sont également traités par la logistique inverse. L’entreprise cherche à récupérer le maximum par réparation ou recyclage.

APR2 Plast propose aux industriels des solutions de collecte des Déchets Industriels Banals (DIB) plastiques : rebuts, chutes de production, matières en fin de vie … Ces solutions permettent la gestion des déchets de production : récupération, valorisation et recyclage des déchets plastiques post-industriels.

Les campagnes de rappel

Une campagne de rappel est une campagne de communication mise en œuvre par un fabricant ou un distributeur pour prévenir les consommateurs du dysfonctionnement ou d’un danger présenté par un produit. La campagne de rappel propose également aux consommateurs, de rapporter le produit faisant l’objet du rappel pour un échange ou une réparation.

A titre d’exemple, PharmaGram est entreprise de gestion des campagnes de rappels. PharmaGram offre une gamme de service qui couvre l’ensemble des exigences des procédures de rappels.

Parmi les services :

- Services d’avis de rappel : Services rapides et fiables pouvant satisfaire les exigences d'envoi les plus urgentes.

- Services de centre d'appels de rappel : offrant une assistance 24 heures sur 24 par téléphone, Internet, courriel

- Services de logistique inverse :

entreposage, réception, Solutions complètes de destruction de

produits.

- Services de gestion des remboursements et des comptes financiers : gestion des demandes de rappel, traitement des remboursements et amélioration du processus par un système de suivi.

Retour et réutilisation des emballages

Les emballages réutilisables comprennent palettes réutilisables, étagères, récipients pour vrac, conteneurs et fardage portatifs qui permet de déplacer les produits efficacement et en toute sécurité tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Les emballages réutilisables sont généralement utilisés par les fabricants, leurs fournisseurs et leurs clients dans une chaîne logistique organisée, avec des boucles d'expédition bien gérées. Les emballages réutilisables sont généralement constitués de matériaux durables tels que le métal, le plastique ou le bois et sont conçus pour résister aux manipulations brutales.

Les emballages réutilisables peuvent être:

6
6

- Détenus et gérés par l'utilisateur

- Possédés par l'utilisateur et gérés par une 3ème partie

- Loués par l'utilisateur d'une 3ème entreprise de regroupement

- Transférés entre plusieurs utilisateurs finaux et les entreprises de recyclage

- Échangées entre les membres d'une coopérative ou d'une association

Les emballages de transport doivent satisfaire quatre exigences pour être considérés comme «réutilisable»:

1. L'emballage en question est réutilisé et destiné pour la même utilisation ou une utilisation

similaire

2. L'emballage doit être en mesure de répondre aux exigences de conception originale pour

les trois utilisations consécutives.

3. Au cours de sa durée de vie utile, l'emballage est récupéré de façon répétée, inspecté,

réparé et réédité pour la réutilisation.

4. Il existe un processus pour le recyclage et / ou la réutilisation de l'emballage en fin de vie.

Les emballages réutilisables offre plusieurs avantages économiques, sociaux et environnementaux.

Full Belly Farm est une entreprise se spécialisant dans la production de fruits et légumes bios et approvisionne des entreprises et des écoles en Californie. Cette entreprise a remplacé 8330 cartons

par 2000 boîtes en plastique réutilisable. Cette initiative lui a permis d’économiser 14161$ en un an, réduire les gaspillages en cartons de 6.54 tons et les émissions en gaz à effet de serre de 34.1 tons.

Etapes de la logistique inverse

L’ensemble des travaux de littérature semblent proposer quatre étapes de la logistique inverse.

1. La reconnaissance des retours : l’entreprise doit définir les produits concernés.

2. La collecte : Il s’agit de la récupération du produit auprès du client interne ou externe.

3. Le tri : le produit reçu est examiné. Cette étape permet de déterminer l’action à prendre par la suite.

4. Le choix de disposition : selon le produit concerné, ce dernier peut être :

a. Mis en enfouissement : il s’agit du retrait.

b. Renouvelé : Produit -> Réutilisé, Remit à neuf, réparé Matière -> Recyclée, Récupérée

7
7

Développement d’un programme de logistique inverse

Les ouvrages de la littérature présentent différentes méthodologies pour implanter un programme de logistique inverse. Dans ce qui suit, les étapes proposées se basent sur les travaux de Giuntini et Andel (1995) et Genco.

Une implantation réussie de la logistique inverse s’appuie sur les pratiques suivantes :

1. Evaluation du besoin : l’entreprise doit vérifier si le besoin est présent en reconnaissant une ressource matérielle reçue d’un client interne ou externe. Cette ressource sera engagée en logistique inverse.

2. Définition d’une stratégie de communication : L’organisme concerné doit décider comment communiquer avec le client et quelle information partager avec ce dernier.

3. Etablissement du fonctionnement des opérations de logistique inverse : L’entreprise doit choisir comment récupérer l’item en question, les moyens de transport, les espaces d’entreposage, les actions à prendre vis-à-vis de l’item…

4. Tenir compte du choix des actions à entreprendre : Remettre à neuf, revendre, recycler, remballer ou détruire.

5. Développement d’un système d’information : Le recueil de l’information est une condition sine qua non d’où la nécessité de développer un système d’information pour gérer les flux d’information.

Axes de recherche

Les activités relatives à la logistique inverse peuvent être représentées à travers des modèles mathématiques traitant les points suivants :

- Problèmes de localisation

8
8

- Evaluation du cycle de vie

les points suivants : - Problèmes de localisation 8 - Evaluation du cycle de vie -

- Planification de la production

9
9

- Gestion des stocks

9 - Gestion des stocks - Collecte des produits

- Collecte des produits

9 - Gestion des stocks - Collecte des produits

Conclusion

La logistique inverse est une stratégie de gestion de la chaîne logistique permettant de maîtriser les retours et d’augmenter le niveau de satisfaction des clients.

Elle repose globalement sur la récupération des produits pour en tirer une valeur dont peut bénéficier une partie prenante dans la chaîne logistique.

Les retours sont au cœur du métier de la logistique inverse. Ils doivent être structurés, examiner et traiter. Le traitement dépend du choix de disposition. Ce choix est une décision qui revient à l’entreprise.

10
10

La logistique inverse offre des axes de recherche. En effet, plusieurs travaux traitent des modèles mathématiques représentant les différentes étapes de la logistique inverse.

Références

- Hawks, Karen “What is reverse logistics?” Reverse logistics magazine, Winter/Spring 2006

- « Logistique inverse, revue de littérature », Lambert, Riopel 2003

- Full Belly Case Study, RPA, 2014

- Publication de la Direction Générale Des Infrastructures, Des Transports Et De La Mer, Mars 2010, (France).

- http://thenewlogistics.ups.com/customers/reverse-logistics/

- http://blog.royaleinternational.com/2013/05/the-difference-between-forward-reverse.html

- http://www.referenceforbusiness.com/management/Pr-Sa/Reverse-Supply-Chain-Logistics.html