Vous êtes sur la page 1sur 256
Ouvrage réalisé sous la direction d’ Hélène Potelet Français 3 livre unique e Livre du
Ouvrage réalisé sous la direction d’ Hélène Potelet Français 3 livre unique e Livre du

Ouvrage réalisé sous la direction d’Hélène Potelet

Français

3

livre unique

e

Livre du professeur

Anne Autiquet

Agrégée de lettres classiques

Michelle Busseron-Coupel

Agrégée de lettres classiques Professeur au collège Eugène-Delacroix (Paris)

Sylvie Choquet

Certifiée de lettres modernes Professeur au collège Eugène-Delacroix (Paris)

Claudine Grossir

Agrégée de lettres modernes Maître de conférences à l’IUFM de Paris-Sorbonne

Dorine Samé-Tuquet

Certifiée de lettres modernes Professeur au collège Boris-Vian (Paris)

Hélène Potelet

Agrégée de lettres classiques Professeur au collège Boris-Vian (Paris)

Et avec la collaboration de

Céline Délivré

Certifiée de lettres modernes Professeur au collège Léon-Gambetta (Paris)

Et avec la collaboration de Céline Délivré Certifiée de lettres modernes Professeur au collège Léon-Gambetta (Paris)

Textes et images

SOMMAIRE

1
1

Atelier de rentrée sur le récit

4
4

Objectifs et compétences

16

Réponses au questionnaire

17

Étude de la langue

22

2
2

Enfance, rêves et tourments

Objectifs et compétences

23

5
5

Réponses aux questionnaires

25

Étude de la langue

36

Expression orale

38

Préparation au brevet

39

Dictée du brevet

40

6
6

Compétences du Socle pour le brevet

41

3
3

R. Gary,

La Promesse de l’aube

ou l’amour d’une mère

Objectifs et compétences

42

Réponses aux questionnaires

44

Étude de la langue

55

Expression orale

58

Préparation au brevet

59

Dictée du brevet

60

Compétences du Socle pour le brevet

61

Conception maquette: Frédéric Jély, Graphismes. Réalisation maquette: Laurent Romano. Edition : Florence de Boissieu, Isabelle Stiégler. Correction: Lucie Martinet.

© HATIER, Paris, août 2012 – ISBN: 978-2-218-95494-8

Les écrivains face à la guerre

Objectifs et compétences

62

Réponses aux questionnaires

64

Étude de la langue

77

Expression orale

78

Préparation au brevet

79

Dictée du brevet

79

Compétences du Socle pour le brevet

80

Cinéma et société

HISTOIRE DES
HISTOIRE DES

Objectifs et compétences

81

Réponses aux questionnaires

82

Rêves et désillusions de la vie moderne

Objectifs et compétences

85

Réponses aux questionnaires

87

Étude de la langue

102

Expression orale

104

Préparation au brevet

104

Dictée du brevet

105

Compétences du Socle pour le brevet

106

7
7

Design et architecture

11
11

Y. Reza, Le Dieu du carnage :

HISTOIRE DES
HISTOIRE DES

le conflit au théâtre

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires

107

108

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires Étude de la langue Expression orale Préparation au brevet Dictée du brevet Compétences du Socle pour le brevet

142

144

8
8

Argumenter à l’écrit et à l’oral

156

158

 

158

 
MÉTHODE
MÉTHODE

160

 

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires

111

161

111

9
9

Héros et héroïnes tragiques

12
12

L’engagement des poètes

 

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires Étude de la langue Expression orale Préparation au brevet Dictée du brevet Compétences du Socle pour le brevet

162

 

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires Étude de la langue Expression écrite Expression orale Préparation au brevet Dictée du brevet Compétences du Socle pour le brevet

114

164

116

176

131

178

133

179

133

180

134

181

135

136

13
13

Poètes voyageurs

10
10

Musique et tragique

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires Étude de la langue Expression orale Préparation au brevet Dictée du brevet Compétences du Socle pour le brevet

182

HISTOIRE DES
HISTOIRE DES
 

184

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires

137

138

193

196

196

 

197

198

 
14
14

Art et poésie au début du xx e siècle

 
HISTOIRE DES
HISTOIRE DES

Objectifs et compétences Réponses aux questionnaires

199

200

 

Étude de la langue

Grammaire Conjugaison, valeur des temps

205

Orthographe

235

229

Vocabulaire

243

Dossier socle commun

Dossier socle commun

Tests compétence 1

251

Tests compétence 5

255

3

Sommaire

AVANT-PROPOS

Le contenu du livre du professeur

Le livre du professeur comporte, pour chaque chapitre :

– des repères didactiques explicitant les choix qui ont présidé à l’élaboration du chapitre ainsi que les compétences du Socle commun mises en œuvre ;

– une bibliographie constituée des ouvrages de référence et une sitographie ;

– les réponses complètes à toutes les questions ;

– pour chaque sujet de brevet proposé dans le manuel, les réponses complètes, une dictée et un tableau des compétences du Socle commun à évaluer.

La lecture, l’écriture, l’oral, la langue

• Les textes ont été choisis pour leurs qualités littéraires et les valeurs qu’ils véhiculent, dans le strict

respect des Instructions officielles. On trouve ainsi dans le manuel :

– des groupements de textes autour d’une problématique ou d’un genre littéraire ;

– des études d’œuvres intégrales ou d’extraits d’une même œuvre ;

– des lectures d’œuvres complètes en lecture autonome, avec un guide de lecture et des questions de synthèse ;

– des lectures analytiques qui permettent d’analyser les textes selon une démarche méthodique, avec

le double objectif de conduire l’élève à en construire le sens et de l’engager à une réflexion sur les valeurs

véhiculées par le texte. La rubrique « Dégager l’essentiel » permet de s’assurer que l’élève a compris le sens global du texte.

• Les travaux d’écriture sont nombreux et variés : écritures courtes après chaque texte étudié et écritures plus longues (une page par chapitre, avec guidage). Un dossier argumentation permet de préparer au sujet de réflexion du brevet.

• Les exercices d’expression orale permettent de développer les compétences de mémorisation (récitation) et de communication (lecture à voix haute).

• Trois pages, dans chaque chapitre, sont consacrées à la grammaire, la conjugaison, l’orthographe, le

vocabulaire, et ce, en liaison avec les textes. Les notions grammaticales sont méthodiquement traitées en seconde partie du manuel, sur une double-page (leçon, exercices d’application).

Les compétences du Socle commun

Pour faciliter l’évaluation des compétences du Socle commun, un dossier à la fin du manuel propose des exercices sous forme de tests pour les compétences 1 et 5.

L’Histoire des Arts, le DVD-Rom

• La rubrique « Histoire des Arts » est régulièrement proposée au sein des chapitres et fait l’objet de dossiers.

• Il existe également un DVD-Rom proposant des extraits de films et de pièces de théâtre, en lien avec le

), des

programme traité dans le manuel, des documents iconographiques (peintures, photographies, BD textes lus (poésie) et des documents animés (vocabulaire de l’image).

Les programmes de français et d’Histoire des Arts sont consultables sur :

eduscol.education.fr/pid23391/programmes-de-l-ecole-et-du-college.html.

4

Les auteurs

Le Socle commun & Rives bleues 3 e

Propositions de mise en œuvre

COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES

COMPÉTENCE 1 : la maîtrise de la langue française p. 6

COMPÉTENCE 1 : la maîtrise de la langue française

p. 6

COMPÉTENCE 5 : la culture humaniste p. 10

COMPÉTENCE 5 : la culture humaniste

p. 10

COMPÉTENCES TRANSVERSALES

COMPÉTENCE 4 : la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication p.

COMPÉTENCE 4 : la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

p. 14

COMPÉTENCE 6 : les compétences sociales et civiques p. 14
COMPÉTENCE 6 : les compétences sociales et civiques

COMPÉTENCE 6 : les compétences sociales et civiques

p. 14

COMPÉTENCE 7 : l’autonomie et l’initiative p. 14

COMPÉTENCE 7 : l’autonomie et l’initiative

p. 14

5 5

Socle commun

Socle commun

1

Lire

Rives bleues 3 e

Compétences du Socle commun

Activités en jeu dans le programme de Français 3 e

commun Activités en jeu dans le programme de Français 3 e COMPÉTENCE 1 - Adapter son

COMPÉTENCE 1 -

en jeu dans le programme de Français 3 e COMPÉTENCE 1 - Adapter son mode de

Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l’objectif poursuivi

Être capable de repérer un passage précis dans un texte pour justi er une réponse er une réponse

Être capable de lire un texte long ou un texte intégral (roman, théâtre)passage précis dans un texte pour justi er une réponse Repérer les informations dans un texte

Repérer les informations dans un texte à partir des éléments explicites et des éléments impliciteslire un texte long ou un texte intégral (roman, théâtre) Identi er les personnages et leurs

Identi er les personnages et leurs liens er les personnages et leurs liens

Comprendre les motivations des personnages, identi er leurs sentiments à partir de leurs actes ou de leurs paroles er leurs sentiments à partir de leurs actes ou de leurs paroles

Identi er un champ lexical er un champ lexical

Identi er les paroles rapportées directement et indirectement, et les principaux interlocuteurs er les paroles rapportées directement et indirectement, et les principaux interlocuteurs

et indirectement, et les principaux interlocuteurs Utiliser ses capacités de raisonnement, ses connaissances

Utiliser ses capacités de raisonnement, ses connaissances sur la langue, savoir faire appel à des outilset indirectement, et les principaux interlocuteurs Identi er les classes de mots et les principales

Identi er les classes de mots et les principales fonctions grammaticales er les classes de mots et les principales fonctions grammaticales

Identi er les mots qui permettent de caractériser (adjectifs, groupes nominaux, propositions relatives) er les mots qui permettent de caractériser (adjectifs, groupes nominaux, propositions relatives)

Identi er les termes péjoratifs et mélioratifs er les termes péjoratifs et mélioratifs

Identi er les référents des pronoms (à qui ou à quoi ils renvoient) er les référents des pronoms (à qui ou à quoi ils renvoient)

Identi er les types et les formes de phrases er les types et les formes de phrases

Identi er les valeurs des temps er les valeurs des temps

Identi er les classes et les fonctions des propositions er les classes et les fonctions des propositions

Analyser les principales gures de style gures de style

Savoir décomposer un mot pour trouver son sensdes propositions Analyser les principales gures de style RÉVISIONS L’adjectif qualificatif 3 Je m’évalue 1

de style Savoir décomposer un mot pour trouver son sens RÉVISIONS L’adjectif qualificatif 3 Je m’évalue
RÉVISIONS L’adjectif qualificatif 3 Je m’évalue 1 1. Distinguez les adjectifs et les participes le
RÉVISIONS
L’adjectif qualificatif
3
Je m’évalue
1 1. Distinguez
les adjectifs
et les participes
le nom adjec-
Grammaire pour lire
Rappels
1
tifs.
les adjectifs
les participes
Définition
Distinguez
ad-
2.
Indiquez
un leur
fonction
en
de précisant
ou le
en rose).
L’adjectif qualificatif caractérise
jectifs
du
texte
un élément (être ou chose). Il
en genre
nombre avec
s’accorde
et en
pronom
qu’ils
qualifient.
de jolies robes).
2.
Précisez
leur
degré
d’intensité
c’est
néces-
le nom
le pronom
qu’il qualifie (de beaux décors,
ou
3. Relevez
complément
l’adjectif.
saire.
● Le participe, présent
ou passé,
peut s’employer comme adjectif
(le soleil
un enfant
u
couchant,
a. Nous
de fatigue.
marchions,
épuisés,
brisés
Un
3.
Indiquez
leur
fonction.
choyé).
bien commençait
chaud
d’été
à Le taper.
c.
b. trou-
7
2) 1.
des et adjectifs quand
(groupe nominal, groupe pronominal, infinitif introduits par
l’adjectif qualificatif (parfois précédé d’adverbes comme
4.
Relevez
les
(l. compléments (notés
construite
Le groupe
Nous encore
très, peu…) et de
adjectival est formé de
vions
trajet
pénible. d.
matin
était
(l.
et plein
3).
ses compléments
et ce soleil lumineux.
subordonnée conjonctive).
frais
une préposition, proposition
maison
se une
modeste
dans villa
2 1. Identifiez
Ex : Je suis
les adjectifs. et indiquez leur classe
très fière
de toi.
est jolie
Lisa
à croquer. Je suis contente qu’il vienne.
Les fonctions de l’adjectif ou du
construite
pierre
pays,
dressait
dans
un
leurs compléments
2. Relevez
en plein de
de cerisiers
petit
jardin
et
2
participe adjectif
grammaticale.
La était
et
située
dans
quartier
connu
le
mes die de du un parents, pommiers Höhenlage
de et Stuttgart.
prête
à partir.
Serais-tu
amoureux
5 voisinage
comme
1
gens des aisés
Je suis
là qu’habitaient
la riche
d’elle
heureuse
aies
ce
voyage.
C’est
les
Fonctions
Définitions
Exemples
a.
Célia ? c. sommes n’est
pas stupéfaits
de que ta tu b. présence
de la ville,
fait d’esprit.
d.
Nous
bourgeoisie
l’une
plus
belles
et
Épithète du nom
qu’il qualifie changent
Adjectif
directement lié au nom
Une
vieille femme
atten-
des
plus
prospères
d’Allemagne.
les adjectifs.
– dait. –
1.
Identifiez
1. quartier chic.
– Certains
de sens
(= un de grand /
selon
C’est
2.
forte)
3
Précisez
degré
d’intensité (faible, moyenne,
Uhlmann,
par L’Ami
retrouvé
(1971),
leur place
(=
célèbre)
C’est homme
un
homme
et
leur leur
fonction.
de l’anglais
L. Lack,
© Gallimard.
traduit Fred
grand
grande
taille).
a. Laura
d. Le malade c.
semble
fort
matin.
un
livre voisin
Emma sourit. Elle
Apposition
Adjectif détaché du nom ou du
Radieuse,
a J’ai l’air arrêté ce
plutôt
sympathique.
très
épithète détachée)
Grammaire pour écrire
qu’il qualifie par une
(ou
pronom
virgule
sourit,
La route nous semble longue.
radieuse.
peu
intéressant.
plafond
de
très
haut
la de bas. salle lire b. e. J’ai est ce Louna
Compétence
du sujet qu’il d’un
mais
celui
la
cuisine
assez
nous
Attribut
séparé
.
consignes
données. 1 – Rédiger un texte bref à partir de
de surprise,
regarda
avec
vivement
émue.
!
Leçon 9, du p. sujet
298
qualifie
par
l’intermédiaire
8 Décrivez
Adjectif attributif
le
paysage
du
tableau.
Utilisez
au
verbe
les adjectifs.
cinq adjectifs
un de-
1.
Identifiez
moins
dont deux
présenteront
ce : voyage
Attribut
Adjectif
qualifiant le d’un COD verbe
Je
mer-
leur degré
trouve (voyage
!
Les degrés d’intensité
3
Leçon 9, du p. COD
298
par
l’intermédiaire
veilleux.
: COD
2.
forte)
4
Précisez
d’intensité (faible, moyenne,
gré
d’intensité.
leur
fonction.
du ; COD)
merveilleux
attribut
COD)
a.
est
totalement
à démontée
soir
route
c. ce et J’ai
me
La paraît
assez
d. simple
trouver.
bu
fruit
peu
sucré.
L’homme
avait
l’air
très
! nerveux
: de il
Le suffixe -issime ajouté à un adjectif marque un degré d’intensité forte (rarissime).
mer e. mouvements
● À l’aide
on peut
il regard
(un attribuer gâteau (un
à l’adjectif
avait
des
trop
brusques
un
peu
adverbe, forte moyenne faible
degrés
d’intensité :
b. un La fixait. un jus
en avant,
fuyant.
Légèrement
penché
nous
un
degré d’un
d’intensité
gâteau
peu,
légèrement
trois sucré) sucré)
– – un
degré
d’intensité
gâteau
assez,
plutôt
; ;
Complétez
à l’aide
d’un
comparatif ou d’un su-
– un
degré
d’intensité
(un
très,
trop,
extrêmement
sucré).
5
perlatif
d’infériorité
ou de
supériorité.
.
a. C’était
Les degrés de comparaison
l’orage d. que
……
violent
été.
François
cet acheté
est
……
discret
jolie
4
ami. le c. de roman J’ai
…… b. …… émouvant
jupe
rayon.
J’ai son
trouvé
Le ; ; complément de l’adjectif au
que
le
du film.
– comparatif –
comparatif
permet
de
la comparer (Paul
des
éléments
entre
eux.
l’adjectif au
est introduit
On distingue
par
conjonction
que.
:
6
qués 1. au
Complétez
avec
les
adjectifs
suivants,
indi-
d’infériorité
moins
timide
Thomas)
masculin,
accordez-les
si
nécessaire
d’égalité
(Jennifer
est
aussi
grande
que
Kahina)
résistant,
indépendant,
attentif,
a. au cher,
rapide,
gai.
le le le Le comparatif comparatif comparatif
est est
que Sofiane).
de
supériorité
(Kevin
plus
âgé
que
et employés
2.
Précisez
s’ils
sont
comparatif
ou
au :
le moins Le relatif élevé
de la supériorité qualité
superlatif
superlatif
expriment
le plus haut
le plus haut
et Le
relatif
d’infériorité
f ment
tous. de l’adjectif
superlatif
et
leur
degré
de
comparaison.
et un le ensemble.
au superlatif
au superlatif
plus
la degré
d’une
complément
est est
3.
Indiquez
les
compléments
en des
adjectifs
au
com-
introduit
par
préposition
de.
bas belle
paratif
et
au
superlatif
s’il
y
le : La
Le sommet
Ex
plus
ville
de
côte. dans
de
: les comparatifs de bon et mauvais sont meilleur et pire ; les superlatifs sont le
les ordinateur
moins
boutique,
mais
● Remarque
superlatifs sont le
et le pire.
aussi
……
de que d.
autres.
Je
a considère
Léa
comme
meilleur
……
mes
c. …… b.
Les
chats
sont la
plus
…… il
huile sur toile détail
est La le les le plus spectatrice amies.
la ……
1869), (1841-1919),
que
chiens.
la de
plus
était
Julie.
(vers Renoir
Pierre Seine
Auguste
de Ch
e. la est a. Cet C’est plus
le
coureur
……
qui
gagné
course.
(musée
d’
284
B 3e_GRAMMAIRE_V2.indd
284
12/03/12
19:10
B 3e_GRAMMAIRE_V2.indd
285

Dégager, par écrit ou oralement, l’essentiel d’un texte lu

Identi er l’auteur, le narrateur, le point de vue er l’auteur, le narrateur, le point de vue

Identi er le genre et le thème du texte er le genre et le thème du texte

Comprendre le sens global du texte (actions, relations entre les personnages…)le point de vue Identi er le genre et le thème du texte Identi er les

Identi er les arguments er les arguments

Résumer un texteentre les personnages…) Identi er les arguments Manifester, par des moyens divers, sa compréhension de

Manifester, par des moyens divers, sa compréhension de textes variéspersonnages…) Identi er les arguments Résumer un texte Identi er les di érents registres Reformuler une

Identi er les di érents registres er les di érents registres

Reformuler une idée exprimée dans un textesa compréhension de textes variés Identi er les di érents registres Réciter ou lire de manière

Réciter ou lire de manière expressivecompréhension de textes variés Identi er les di érents registres Reformuler une idée exprimée dans un

6 6

Français L I V R E U N I Q U E 3 e
Français
L I V R E
U N I Q U E
3
e
HÉLÈN E POTE LET
HÉLÈN E POTE LET
»
»

Rives bleues 3 e

Mise en œuvre du Socle commun dans votre manuel

LA MAÎTRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE

dans votre manuel LA MAÎTRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE Tous les questionnaires de lecture : «

Tous les questionnaires de lecture : « Analyser le texte » – Toutes les pages « Préparation au Brevet »

Tous les questionnaires de lecture – Toutes les pages « Préparation au Brevet »

nécessaires

Chapitres abordant le récit (chapitres 1, 2, 3, 4, 6) et le théâtre (chapitres 9, 11)

« Préparation au Brevet » des chapitres 9, 11

Chapitres abordant le récit (chapitres 1, 2, 3, 4, 6) et le théâtre (chapitres 9, 11)

« Préparation au Brevet » des chapitres 2, 3, 4, 9, 11

Tous les questionnaires de lecture – Fiche 36 – « Préparation au Brevet » des chapitres 2, 4, 6, 12, 13

Chapitres abordant le récit (chapitres 1, 2, 3, 4, 6) et le théâtre (chapitres 9, 11) Page « Grammaire » du chapitre 2 – Fiche 21

appropriés pour lire

Page « Grammaire » des chapitres 1, 12 – Fiches 1 à 12 – Cahier Brevet p. 6

« Préparation au Brevet » des chapitres 2, 6, 11, 13

Page « Grammaire » du chapitre 13 – Fiches 3, 8 – « Préparation au Brevet » des chapitres 9, 12, 13

La critique de lm, p. 151 – Fiche 43 – « Préparation au Brevet » du chapitre 4

Page P « Grammaire » du chapitre 11 – Fiches 4, 18 – « Préparation au Brevet » des chapitres 4, 6, 9, 11, 12

Page P « Grammaire » du chapitre 11 – Fiche 13 – Cahier Brevet p. 10 « Préparation au Brevet » des chapitres 4, 6, 12

Page P « Grammaire » des chapitres 1, 2, 4 – Fiches 24, 25 – Cahier Brevet p. 18

Préparation au Brevet » des chapitres 2, 4, 6, 11

Page P « Grammaire » du chapitre 3 – Fiches 14 à 17 – Cahier Brevet p. 8 « Préparation au Brevet » des chapitres 3, 4, 9, 11

Page P « Figures de style » de tous les chapitres – Fiche 39 – Cahier Brevet p. 16

Préparation au Brevet » des chapitres 2, 3, 4, 6, 9, 12, 13

Fiche F 37 – « Préparation au Brevet » des chapitres 3, 4, 6, 12

– « Préparation au Brevet » des chapitres 3, 4, 6, 12 Tous T les questionnaires

Tous T les questionnaires de lecture – Fiche 40 – Cahier Brevet p. 4 « Préparation au Brevet » des chapitres 3, 4

Tous les questionnaires de lecture – Fiche 41 – Cahier Brevet p. 4 « Préparation au Brevet » des chapitres 3, 9, 12

Tous les questionnaires de lecture : « Dégager l’essentiel » – « Préparation au Brevet » des chapitres 3, 4, 6, 9, 11

Dossier 8 « Argumenter à l’écrit et à l’oral » – Fiches 42, 43, 44

Résumer une nouvelle p. 21 – Résumer une fable p. 204

44 Résumer une nouvelle p. 21 – Résumer une fable p. 204 Fiche 41 Tous les

Fiche 41

Tous les questionnaires de lecture – Toutes les pages « Préparation au Brevet »

Page « Expression orale » p. 48, 72, 102, 139, 242, 267

7 7

Socle commun

Socle commun

ÉcrireDire

Rives bleues 3 e

Écrire lisiblement un texte, spontanément ou sous la dictée, en respectant l’orthographeÉcrireDire Rives bleues 3 e Maîtriser les accords (sujet-verbe, groupe nominal) Maîtriser les accords des participes

Maîtriser les accords (sujet-verbe, groupe nominal)ou sous la dictée, en respectant l’orthographe Maîtriser les accords des participes passés Savoir

Maîtriser les accords des participes passésMaîtriser les accords (sujet-verbe, groupe nominal) Savoir conjuguer les verbes usuels Distinguer les principaux

Savoir conjuguer les verbes usuelsnominal) Maîtriser les accords des participes passés Distinguer les principaux homonymes Rédiger un texte bref,

Distinguer les principaux homonymesdes participes passés Savoir conjuguer les verbes usuels Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, à

Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, à partir de consignes donnéesles verbes usuels Distinguer les principaux homonymes Répondre à une question par une phrase complète Organiser

Répondre à une question par une phrase complètebref, cohérent et ponctué, à partir de consignes données Organiser son texte sous forme de paragraphes

Organiser son texte sous forme de paragraphes cohérentsdonnées Répondre à une question par une phrase complète Présenter et ponctuer un dialogue Savoir rapporter

Présenter et ponctuer un dialogueOrganiser son texte sous forme de paragraphes cohérents Savoir rapporter des paroles (discours direct et indirect)

Savoir rapporter des paroles (discours direct et indirect)de paragraphes cohérents Présenter et ponctuer un dialogue Utiliser correctement les pronoms Utiliser correctement les

Utiliser correctement les pronomsSavoir rapporter des paroles (discours direct et indirect) Utiliser correctement les temps du récit et du

Utiliser correctement les temps du récit et du discoursdirect et indirect) Utiliser correctement les pronoms Exprimer une opinion et la justi er Enchaîner les

Exprimer une opinion et la justi er er

Enchaîner les actions ou les idées de façon cohérenterécit et du discours Exprimer une opinion et la justi er Utiliser ses capacités de raisonnement,

er Enchaîner les actions ou les idées de façon cohérente Utiliser ses capacités de raisonnement, ses

Utiliser ses capacités de raisonnement, ses connaissances sur la langue, savoir faire appel à deser Enchaîner les actions ou les idées de façon cohérente Utiliser un vocabulaire précis et adapté

Utiliser un vocabulaire précis et adaptéses connaissances sur la langue, savoir faire appel à des Véri er la cohérence des reprises

Véri er la cohérence des reprises pronominales et nominales er la cohérence des reprises pronominales et nominales

Véri er la cohérence des enchaînements (temporels et logiques) er la cohérence des enchaînements (temporels et logiques)

Véri er la correction de la conjugaison er la correction de la conjugaison

Formuler clairement un propos simpleet logiques) Véri er la correction de la conjugaison Développer de façon suivie un propos en

Développer de façon suivie un propos en public sur un sujet déterminéde la conjugaison Formuler clairement un propos simple Adapter sa prise de parole à la situation

Adapter sa prise de parole à la situation de communicationfaçon suivie un propos en public sur un sujet déterminé Participer à un débat, à un

Participer à un débat, à un échange verbalAdapter sa prise de parole à la situation de communication Prendre en compte les propos d’autrui

Prendre en compte les propos d’autruicommunication Participer à un débat, à un échange verbal Utiliser des arguments Être courtois dans l’échange

Utiliser des argumentsà un débat, à un échange verbal Prendre en compte les propos d’autrui Être courtois dans

Être courtois dans l’échangeParticiper à un débat, à un échange verbal Prendre en compte les propos d’autrui Utiliser des

à un échange verbal Prendre en compte les propos d’autrui Utiliser des arguments Être courtois dans
à un échange verbal Prendre en compte les propos d’autrui Utiliser des arguments Être courtois dans
à un échange verbal Prendre en compte les propos d’autrui Utiliser des arguments Être courtois dans

8 8

et la grammaire Page « Grammaire » du chapitre 3 – Fiches 27, 28 –
et la grammaire Page « Grammaire » du chapitre 3 – Fiches 27, 28 –

et la grammaire

et la grammaire Page « Grammaire » du chapitre 3 – Fiches 27, 28 – Cahier

Page « Grammaire » du chapitre 3 – Fiches 27, 28 – Cahier Brevet p. 20

« Préparation au Brevet » du chapitre 4

Page « Conjugaison et Orthographe » des chapitres 2, 4 – Fiche 30 – Cahier Brevet p. 20

« Préparation au Brevet » des chapitres 2, 12

Page « Conjugaison et Orthographe » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6, 9, 12, 13 – Tableaux de conjugaison p. 388-393

Expression écrite 1 Décrire l’enfer de la guerre Gaston Biron avait vingt-neuf ans en 1914.
Expression écrite
1
Décrire l’enfer de la guerre
Gaston Biron
avait vingt-neuf ans en 1914.
ses bles-
Blessé le 8 septembre
1916, il mourut de
sures le
11 septembre 1916.
Samedi
25 mars 1916
(après Verdun)
Ma
mère,
[…] chère
1
je
Par quel
miracle suis-je sorti de cet enfer
«
Préparation au Brevet » des chapitres 3, 6, 9, 11, 12
me
demande
encore
bien
ces s’il
vrai
que
je
suis
5
la encore
vivant
et pense
je donc, fois
nous
sommes
montés
mille
deux
cents
et
des sommes de
redescendus
trois
eu cents fils
; pourquoi
; suis-je
trois
cents
qui
ont
chance
de s’en
tirer,
n’en
sais
rien.
[…]
Ton
qui
te
chérit
t’embrasse
un
est million
, de
le Robert
Capa
(1913-1954),
Les Champs-Élysées à Paris,
fois.
10
26 août
1944,
photographie.
Gaston
Fiche 31
cet Paroles
Poilus sous
lettres
carnets
front,
1914-1918,
la
dir.
de
Y.
Laplume
J.-P. © Guéno du
©
et Librio,
Radio
et France,
1998. ,
Consignes d’écriture
1.
enfer : de
la bataille
: de
Verdun.
Respectez un la niveau
disposition
du dialogue
ligne).
◗ ◗ Utilisez
de langage
adapté (tiret
(registre
à la familier
Poursuivez
la lettre
:
le
soldat
raconte
l’enfer
avec d’une
et argotique). Les passages narratifs
seront
en langage
attaque,
quand
doit
sortir
de la
tranchée
ses
soutenu.
camarades
pour
il affronter
l’ennemi.
Tous les exercices d’écriture
Consignes d’écriture
3
Évoquez
bruits
les lumières,
les
couleurs
de la des
Faire le récit de la Libération
fusées.
ce qu’il
C’est la Libération. Un personnage raconte
des
Utilisez
une
des de la comparaison obus,
métaphore
autre ville),
la joie
a vécu (à Paris ou dans une
pour
évoquer
l’enfer
guerre.
retrouvailles et de la paix revenue.
◗ ◗ ◗ Utilisez
le au les lexique moins
de
la destruction,
et des une
blessures,
Tous les exercices
Toutes les pages « Préparation au Brevet »
Tous les sujets d’écriture
Toutes les pages « Préparation au Brevet »
Consignes d’écriture
mort.
que
vous ferez
parler (soldat
◗ Choisissez le personnage
revenant du front, jeune fille, jeune femme
ou mère…).
2
joie. Aidez-vous de
Écrire un dialogue entre soldats
◗ Cherchez à restituer l’atmosphère de
la photographie ci-dessus et du vocabulaire.
soldats
allemands
discutent
de
la guerre,
Kropp
narrateur.
guerre et de la paix
le bizarre
quand
on
Le vocabulaire de la
y réfléchit,
Kropp.
et Nous
sommes
ici
pour
? défendre poursuit
;
notre
patrie.
Mais
les et Qui Français, pourtant
eux
aussi,
sont ici
Sujet 1 : les obus sifflent
;
des fusées rouges jaillis-
des hommes
la figure en
pour
défendre
la
leur.
donc
a
raison
sent ; des grenades éclatent
soldat rampe les
genoux brisés ;
– – Les Peut-être C’est
les
uns
les
autres,
dis-je
sans
le
sang, sans bouche ; un
5
de courir ; les
cris,
les hur-
croire.
un homme sans tête continue
ils continuent
de
lements des chevaux,
le ventre ouvert
Remarque,
galoper.
Erich Maria
par À A. l’ouest
nouveau © (1928),
traduit
de l’allemand
Hella rien
Stock.
et O. de Bournac,
drapeaux tricolores hissés ;
Sujet 3 : foule en liesse ;
; ruée
des gens
cloches qui sonnent
vers les véhicules
des Américains ; des
soldats américains envoient du
Poursuivez
le et dialogue. sur
D’autres
leur soldats
groupe
et
terviennent
posent
la
de question
de du
la guerre,
de
émerveillé(e) ; je me jetais dans les bras de
chewing-gum et du chocolat ; j’étais stupéfait(e)
leur
présence
se le
front,
avenir,
de
la paix. in-
Fiche 21 – Sujets « Écrire » p. 33, 37, 57, 71, 101, 121
4 -
101
Les écrivains face à la guerre
«
Préparation au Brevet » des chapitres 4, 11
94635_76-105_RB_3e_CHAP4.indd
101
Page « Grammaire » des chapitres 2, 6 – Fiche 21 – Sujets « Écrire » p. 65, 87…
«
Préparation au Brevet » des chapitres 4, 11, 12
Fiches 4, 18
«
Préparation au Brevet » des chapitres 4, 6, 9, 11
Page « Grammaire » du chapitre 4 – Fiches 21 à 26 – Sujets « Écrire » p. 35, 37, 47, 61, 63, 71…

« Préparation au Brevet » des chapitres 3, 4, 6, 11, 13

Dossier 8 « Argumenter à l’écrit et à l’oral » – Sujets de la rubrique « Expression écrite » p. 137, sujet 3 p. 181, sujet p. 199, sujet 4 p. 215 – Toutes les rubriques « Histoire des Arts » – Toutes les pages « Préparation au Brevet » Fiches 18, 19 – Dossier 8 « Argumenter à l’écrit et à l’oral » – Tous les sujets d’écriture Toutes les pages « Préparation au Brevet »

outils variés pour améliorer son texte

au Brevet » outils variés pour améliorer son texte Toutes les pages « Vocabulaire » des
au Brevet » outils variés pour améliorer son texte Toutes les pages « Vocabulaire » des
au Brevet » outils variés pour améliorer son texte Toutes les pages « Vocabulaire » des

Toutes les pages « Vocabulaire » des chapitres – Tous les encadrés « Les mots à connaître » des pages Histoire des Arts – Fiches 36 à 44 – Toutes les pages « Préparation au Brevet »

Fiche 18 – « Préparation au Brevet » des chapitres 2, 3, 6, 11, 13

Expression orale Lire des lettres de poilus 1 de Étienne Tanty avait 1914. Il fut
Expression orale
Lire des lettres de poilus
1
de Étienne
Tanty
avait
1914. Il fut
de blessé,
le 2 28 Lettre
d’un poilu,
puis
renvoyé
au la front
et 24 devint
lettres
novembre
1914.
ans en professeur
et
guerre.
latin après
novembre
1914
Tu
peux
on croire
le ici. plaisir colis,
que
ne sais
pas l’heure,
sais
plus que
l’heure,
cela
fait
de quand ne
reçoit
un
on
est
je n’ai
Je plus
la notion
du temps
je ne autrement 2
par
comme
grands
enfants
Un
rien
le soleil et l’obscurité. Il fait grand jour
et beau
te
contente
comme
un rien
t’attriste.
lumineux,
s’il n’est
Tu
vois
jour, le ciel d’automne est
1 tous ces pères de famille, au
le remblai
plus bleu. Je l’aperçois par-dessus
courrier, l’œil et l’oreille aux aguets,
de
terre
y cailloux
la tranchée,
et mon
sac
épier et attendre, s’il y a une lettre ou
me
sert de et : il fauteuil, de
la de genoux place
de touchent
la et la paroi
un colis
pour ils
eux.
pierreuse
a juste mes
s’asseoir
tête
ma gauche, le
Quand
n’en ont pas, quelle
arrive au niveau du sol. […] À
déception ! Quand ils ont
une lettre
qui fume en silence me
ils
ont
le
sourire,
vivement
ils
la
dos énorme d’un camarade
cache l’extrémité de la tranchée ; à droite un autre,
décachettent, avidement la parcourent
son couvre-pieds.
conversations, le cri d’un
pendant que
couché à moitié, roupille dans
d’un revers de main, ils
Le bruit affaibli des
corbeau, le son d’un obus
écrasent la larme qui était au coin de
qui file par
instants vers
l’œil.
les lignes françaises troublent seuls le
silence. Nous
Ton ami.
sommes sales comme des
cochons, c’est-à-dire
blancs
Comprendre les textes
Lire
les textes
comme des meuniers, car
de la
cette terre est comme
1.
6. Lisez les
la peau, le visage,
les ongles,
farine : tout est blanc,
textes lentement
à voix haute
en classe.
Connaît-on précisément l’auteur de chacune des
Paroles de
Poilus : lettres
et carnets du front,
lecture le rythme de
lettres ? Justifiez votre réponse.
souliers.
Lettre 1 : soulignez
dans votre
1914-1918, sous la dir. de
la capote, les cartouchières, les
J.-P. Guéno
2.
votre
la première phrase (Je ne sais pas, je ne
sais plus,
France , 1998.
Connaît-on les destinataires ? Justifiez
et Y. Laplume , © Librio, © Radio
réponse.
je
n’ai plus), les
expressions à
1. remblai : monticule.
ma gauche, à droite,
le
3.
(le bruit,
le cri,
le son), les com-
rythme ternaire
paraisons
phrase.
lettres
ont-elles
écrites lettre
?
et l’énumération
de la dernière
de la été
À quel moment de la guerre (début, milieu, fin)
4. ces D’où
l’auteur
première
écrit-il ?
Quelle
les parallélismes
(l. 1
à 4) et
Lettre 2 : soulignez
exprimez la joie
et la
les sol-
image donne-t-il de ses camarades et de lui-même ?
déception ressenties par
paragraphe).
102
5.
Quel plaisir l’auteur de la seconde lettre évoque-
dats à l’arrivée du courrier (deuxième
la joie.
t-il ? Relevez le vocabulaire de la tristesse et de
94635_76-105_RB_3e_CHAP4.indd
102
155

Fiche 19 – « Préparation au Brevet » des chapitres 2, 3, 6, 9, 11, 13

Tableaux de conjugaison, p. 388-393

« Préparation au Brevet » des chapitres 2, 3, 4, 6, 9, 11, 13

Toutes les rubriques « Débattre » des chapitres – Dossier 8 p. 155

Dossier 8 p. 155

Toutes les activités des rubriques « Oral » – Dossier 8 p. 155

Toutes les questions « La portée du texte » des questionnaires de lecture – Dossier 8 p. 155

Toutes les rubriques « Débattre » des chapitres – Dossier 8 p. 155

Toutes les rubriques « Débattre » des chapitres – Dossier 8 p. 155

Toutes les rubriques « Débattre » des chapitres – Dossier 8 p. 155

9 9

Socle commun

Socle commun

dans le temps, l’espace, les civilisations Avoir des connaissances et des repèresSituer

Rives bleues 3 e

COMPÉTENCE 5 -

Relevant de la culture littéraire : œuvres littéraires du patrimoine

Connaître les auteurs, leurs œuvres et le genre auquel elles appartiennentla culture littéraire : œuvres littéraires du patrimoine Connaître les grands courants littéraires Relevant de la

Connaître les grands courants littérairesleurs œuvres et le genre auquel elles appartiennent Relevant de la culture artistique : œuvres picturales,

Relevant de la culture artistique : œuvres picturales, musicales, scéniques, architecturales

Connaître les grands peintres et les mouvements auxquels ils appartiennent: œuvres picturales, musicales, scéniques, architecturales Connaître des œuvres musicales, scéniques,

Connaître des œuvres musicales, scéniques, architecturales ou cinématographiques du patrimoinegrands peintres et les mouvements auxquels ils appartiennent Situer des événements, des œuvres littéraires ou

Situer des événements, des œuvres littéraires ou artistiques

Situer les principaux auteurs du patrimoine français et étranger dans leur siècledes événements, des œuvres littéraires ou artistiques Situer les artistes (peintres, musiciens, sculpteurs ) dans

Situer les artistes (peintres, musiciens, sculpteursdu patrimoine français et étranger dans leur siècle ) dans leur siècle Établir des liens entre

) dans leur siècle

Établir des liens entre les œuvres (littéraires, artistiques) pour mieux les comprendre

10 10

) dans leur siècle Établir des liens entre les œuvres (littéraires, artistiques) pour mieux les comprendre
Repères littéraires et culturels La Seconde Guerre mondiale er Elle oppose, du 1 septembre du
Repères littéraires et culturels La Seconde Guerre mondiale er Elle oppose, du 1 septembre du
Repères littéraires et culturels La Seconde Guerre mondiale er Elle oppose, du 1 septembre du
Repères littéraires et culturels
La Seconde Guerre mondiale
er
Elle oppose, du 1
septembre
du septembre millions
2
re
Les écrivains face à la guerre
1945,
les
pays
de
l’Axe
(Allemagne,
Japon)
)
de au forts Italie,
aux
Alliés
(Grande-Bretagne,
URSS,
États-Unis,
s,
France,
Chine)
qui
sortiront
conflit.
.
nombreux
écrivains
témoigné
de
leur
expérience
érience
Cette
guerre
cause
la
mort
soixante
s
des
deux
le guerres Voici
! mondiales
ou écrit
des
romans
qui
ui s’en
s’en
de
personnes.
Elle
repose
enjeux
inspirent.
une
présentation
de ceux
que
vous
trouve-
rouve-
idéologiques
opposant
aux
les sur victorieux de 1939 démocraties
rez
dans
chapitre.
d’autres
lectures
res et
et
Des ont suggestions
dictatures
nazie
et
fasciste.
de
De films
figurent
p.
103.
La Première
Quelques écrivains de la
Guerre mondiale
ou
Grande Guerre
Seconde Guerre mondiale
allemande en France, les
Pendant l’Occupation
Elle
du
juillet
1914
novembre
1918, à
18,
et
la presse
sont soumises
productions littéraires
l’entente
de » franco-anglaise
et
aux
Empires
res
à la censure
nazie.
En 1941,
Jean Bruller (sous
la Elle centraux mort
(l’Allemagne,
et
alliés).
s).
et l’Autriche-Hongrie
le pseudonyme de Vercors) et
Pierre de Lescure
termine
par
défaite
derniers
« soldats provoque
ue
fondent, dans
la clandestinité,
les éditions
huit
millions
d’hommes
en
11 Europe.
(1902-1991) publie ainsi
de Minuit. Vercors
François
Flameng
Silence de
L’usage
de l’artillerie
lourde
obus)
la mer
(1856-1923),
de ses ces au le contraint alliés
à
se terrer prédominant
en 1942 une nouvelle, Le
!
p.
86.
La
Ferme
Lessard
se oppose, L’héroïsme
28 guerrier (canons, la
prend
visage
s
des tranchées.
de les leurs et rats. modestes
Ferté-Milon
(18
juillet
soldats,
les
dans poilus,
boueux,
couverts
de
poux
cohabitant
avec
les
de
1918),
et à La
x 54 aquarelle
l’horreur
:
gouache
sur
carton,
Certains rescapés des camps témoignent
35
cm
(musée
– L’Italien vécue
Primo
Levi, arrêté
comme résis-
Quelques écrivains de la Première Guerre
de
l’Armée,
Paris).
fasciste,
mondiale
est déporté en
tant par la milice
février 1944 au camp
de concentration d’Ausch-
witz-Monowitz où
il restera
jusqu’en janvier 1945, date de
5 date
de
la libération d
la libération du
Affiche du film Jour
long
de le K. plus
proches.
p. 88.
lettres adressées
(1962),
Annakin.
camp. Il publie
en 1947 son témoignage,
Si c’est un homme !
LA CULTURE HUMANISTE
et de écrivains
Les
Les soldats écrivent sous la forme de carnets, de journaux intimes, de dessins
soldats tels à leurs
Barbusse !
que Henri
p. 80
Simone Veil, à l’âge
– La Française
de 16
ans, est déportée avec sa mère et
et Roland Dorgelès nourris-
a leur
expérience
au front leur
deux ont été
de
Libérée
sent leurs ce comme romans
sa sœur au camp
concentration d’Auschwitz-Birkenau.
blessés,
permis
d’écrire
pendant
: tous convalescence.
mère
dans
le camp),
avec sa sœur (sa
en 1945
elle rentre en
est morte du typhus
ses études,
et
D’autres,
Giono
!
France, poursuit
devient académi-
qui leur Jean de
p. 82,
combattant
à Verdun, et,
s’engage dans la politique
cienne. Elle publie
le récit
de son
expérience dans
Une jeunesse au temps
!
p.
84,
mobilisé
du côté allemand, Erich Maria Remarque
de
la Shoah
(2010) !
p. 89.
l’ouest,
ont
leur de
roman
plus
dix
ans
après sur
de s’inspirant cette
en
la réalité
ont
Plusieurs années après la
Cornelius Ryan
fin de la guerre,
fait le récit
du débarquement des
Alliés
en Normandie (Le Jour le plus long, 1959
!
p.
90).
le (La de Aujourd’hui, la vécue. (Un front fin fiction
de nombreux
écrit 1998), auteurs guerre
écrivent
des
œuvres
de
Sébastien
de Japrisot qu’ils
! du de dimanche inspirées conflit,
long
fiançailles,
: 1991),
Marc
Dugain
Chambre
des
officiers,
Laurent
Gaudé
(Cris,
2001
p. 104).
1.
Citez
d
deux écrivains soldats de
la Première Guerre
mondiale.
Camille
Godet
(1879-1966),
Poilu
2.
Qui
Minuit ?
Dans quelles cir-
a fondé les éditions de
(1920),
dessin,
aquarelle,
et
constances ?
gouache,
des 88,4
(musée
3.
Beaux-Arts,
des camps
?
x 60,4 cm fusain Rennes).
Quels écrivains ont raconté leur expérience
D
Juillet 1914
1916
1916
191
11 novembre
1928
1931
1939
1942
6
8
1947
2010
juin 1944
mai 1945
1918
Début
la
Bataille
Le
Feu
À l’ouest
rien
Le
Grand
Début
la
Le Silence
de la
Débarquement
Capitulation
Si de c’est
un homme
jeunesse
Première
de Guerre
de
Verdun
de
Barbusse
Armistice
de
nouveau
Troupeau
Seconde
de Guerre
mer
de Vercors
des
Alliés en
allemande
P. Levi
Une temps
au
de
la
mondiale
(1873-1935)
de
Remarque
de
Giono
mondiale
(1902-1991)
Normandie
(1919-1987)
Ai-je bien lu ?
Shoah
(1898-1970)
(1895-1970)
78
(née
S. Veil
en de 1927)
79
94635_76-105_RB_3e_CHAP4.indd
78
94635_76-105_RB_3e_CHAP4.indd
79
Textes – Pages « Repères littéraires et culturels » et « Faire le point » des chapitres – Fiche 41

Dossier 14 « Art et poésie » p. 270

– Fiche 41 Dossier 14 « Art et poésie » p. 270 ou cinématographiques du patrimoine

ou cinématographiques du patrimoine

et poésie » p. 270 ou cinématographiques du patrimoine Rubrique « Histoire des arts » p.

Rubrique « Histoire des arts » p. 96 – Dossier 14 « Art et poésie » p. 270 Fiche méthode « Histoire des Arts, oral du Brevet » p. 276

Dossier 10 « Musique et tragique », Dossier 7 « Design et architecture » Dossier 5 « Cinéma et société » – Toutes les pages et rubriques « Histoire des arts » des chapitres

DOSSIER HISTOIRE DES 7 Design et architecture re • Qu’est-ce que le design ? 1849
DOSSIER
HISTOIRE
DES
7
Design
et architecture
re
• Qu’est-ce que le design ?
1849
SOCLE
Compétence 5 – La culture humaniste
Connaître
des
œuvres
architecturales
l’Exposition
ou
cinématographiques
du
patrimoine.
Le
mot
anglais
le universelle, de promoteur Henry
Cole, of lance
Dégager
visée
d’une
œuvre
artistique.
design
vient
du
latin
3
3
Journal
Design
Marianne
M
ia
n
B
Brandt
fit H (1893-1983),
théière théiè
en
argent
t
dessiner
»,
ndt 1893 1983
◗ ◗ ◗ Exprimer
la son
avis
sur une
lecture,
une
et
ébène
(1924),
7,3
œuvre d’art.
cm de (collection
privée).
puis
de
l’italien
Marianne
Brandt
partie
l’école
d’art
allemande
1887-1965
qui
signifie
du
Bauhaus
(fondée
en 1919).
Le
Corbusier,
à
la
fois
«
dessin
»
et
4
Kem
x Weber
x Fine (1889-1963),
fauteuil
Airline,
architecte
dessein
(projet).
en
bois
d’érable
moleskine
(1934),
designer
est
un
78,7
86,3
1903-1999
qui
conçoit
un »,
(Museum
Houston).
(ou
un
espace)
Ce
Charlotte
Le saviez-vous
?
fauteuil
et destiné Arts, cm
être
vendu
• disegno designare, fonctionnel objet exigence styliste Le « • les trouvèrent à lors du Exposition techniques
avec
une
en
pièces
of détachées était
dans
une
boîte
mais
architecte Perriand,
aucun
fabricant
osa
à la
production.
esthétique.
63 n’en
1919-1933
On
situe
naissance
design
1851,
École
les d’art
de
la
première
du
Bauhaus,
» la en « où universelle, réunies
Comparer et s’exprimer
en
Allemagne
tous
objets
Londres,
se
1.
sont
les
objets
représen-
fonctionnels
objets doivent :
? Quelles
leurs
fonctions
?
être
des
d’art.
innovations
tés Décrivez a.
b.
ces
sont objets.
Aidez-vous
du
du monde
1958
vocabulaire
entier.
Quels donné.
2.
Mon
oncle, film
Vous semblent-ils beaux ? fonction-
nels ?
de Jacques
Tati
les deux ?
1
Après
3.
Lequel de ces
objets préférez-vous ?
dîner, huile sur toile,
Susan Ryder (née en 1944),
(collection
privée).
5
1981
Le
TGV (1993),
Dites pourquoi.
Susan
81,3 x Ryder,
96,5 cm célèbre
en Angleterre,
peint des portraits,
Le
designer Roger Tallon (1929-2011).
1981 est inauguré le premier TGV,
Inauguration du TGV
qui
27 septembre
relie Paris à
des cottages, des intérieurs anglais.
Lyon à plus de 300 km/h.
Comparer et s’exprimer
1.
Décrivez
les
deux
intérieurs
se représentés.
Notez
les
différences
(lumière,
occupation
de
et l’espace
projet
des
designers
sur
une
utopie,
c’est-à-
2.
J’affirme
la
nécessité
de
débarrasser
d’un
dire
sur
le
rêve
d’un
avenir
à repose meilleur
fondé
sur
un
nouvel
Les mots
à connaître
maximum
à d’objets
La
maison
devient
les machine L’Art
art
de
vivre
environnement
épuré,
sain,
lumineux,
plai-
à
habiter,
la
décoration,
équipement
sièges,
sant
objets
: du
quotidien
la
fois
beaux
(harmonie
des
Les
nouvelles
matières
l’acier
inoxydable
ou
machines
repos,
écrit
Le
Corbusier
dans
dé-
matières
plastiques
dont
la
bakélite,
le
formes,
matières,
couleurs)
et
fonctionnels
(adaptés
à
coratif
aujourd’hui
(1925).
En
quoi
cette
affirmation
(plastique
dur,
transparent,
imitant
le
leur
fonction).
s’applique-t-elle
le
bois
(appliqué
en
: plaques
fines
à sur
une
; forme fascination
pour
la
vitesse
séduit
nombreux
desi-
au salon de la photo 2 ?
l’aluminium
le (métal
blanc
léger),
la
mo-
3. Décrivez
la
pièce (chambre,
gners
américains
des
années
1930
appartenant
au
mou-
(toile
imitant
cuir).
ressemblera-t-elle salon) de vos rêves. ?
vement
Streamline
cours
du
ruisseau
»)
qui
s’inspire
Les les
formes
et
les
lignes
courbes,
fluides
Auquel de ces deux intérieurs
de
aérodynamique
de
la
goutte
de d’eau.
Ils
créent
et
harmonieuses),
: aérodynamiques
des La Le la
machines
à
la
beauté
dynamique
(TGV)
et
des
objets
• verre), inox, • tation), favorisant (allongées, leskine matière), plexiglas (légères
la offrant
peu
de
résistance
l’air
et
2
Le Corbusier
(1887-1965), la villa Savoye à Poissy (1929-1931) :
vitesse),
épurées
(sans
ornemen-
aux
lignes
fluides
et
aux
courbes
arrondies
(théière
salon
ouvert sur
un toit-terrasse.
géométriques,
tubulaires
(en
forme
de
construite pour la famille Savoye
Cette maison
de week-end
! Fiche HDA oral du brevet, p. 276
est considérée comme le modèle de la villa moderne
! aussi p. 147.
tube), fuselées (longues et minces).
Frises chronologiques en pages de garde
Pages « Repères littéraires et culturels »
« Préparation au Brevet » du chapitre 12
142
143
7 - Design et architecture
Retenir
)
94635_142-147_RB_3e_DOS 7.indd
142
94635_142-147_RB_3e_DOS 7.indd
143
).
Frises chronologiques en pages de garde – Dossiers, pages et rubriques « Histoire des arts »

Chapitre 9 « Héros et héroïnes tragiques » – Chapitre 12 p. 227, 229, 232, 237 – Dossiers « Histoire des arts » Rubriques « Histoire des arts » des chapitres p. 35, 57, 61, 172, 175

11

11

Socle commun

Socle commun

Rives bleues 3 e

Lire et employer di érents langages (textes, cartes, images, musique)

Maîtriser les outils d’analyse du récit (auteur, narrateur, personnage, point de vuedi érents langages (textes, cartes, images, musique) Maîtriser les outils d’analyse du théâtre Maîtriser

Maîtriser les outils d’analyse du théâtredu récit (auteur, narrateur, personnage, point de vue Maîtriser les outils d’analyse de la poésie )

Maîtriser les outils d’analyse de la poésiepoint de vue Maîtriser les outils d’analyse du théâtre ) Analyser une image xe ou mobile

)

Analyser une image xe ou mobile en utilisant le vocabulaire approprié xe ou mobile en utilisant le vocabulaire approprié

Connaître et pratiquer diverses formes d’expression à visée littéraire

Pratiquer des exercices d’écriture variés (poésie, lettre, nouvelle, récit complexe, théâtrediverses formes d’expression à visée littéraire ) Connaître et pratiquer diverses formes d’expression à

)

Connaître et pratiquer diverses formes d’expression à visée artistique

Jouer, mettre en scène un extrait de théâtrediverses formes d’expression à visée artistique Réciter un poème, chanter un poème mis en chanson Être

Réciter un poème, chanter un poème mis en chansonartistique Jouer, mettre en scène un extrait de théâtre Être sensible aux enjeux esthétiques et humains

Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d’un texte littéraire

Comprendre les valeurs humanistes véhiculées par un texteaux enjeux esthétiques et humains d’un texte littéraire Identi er la visée d’un texte Être sensible

Identi er la visée d’un texte er la visée d’un texte

Être sensible à la poésie d’un texte (rythme, imagespar un texte Identi er la visée d’un texte ) Être sensible aux enjeux esthétiques et

)

Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d’une œuvre artistique

Analyser les e ets produits par les di érentes techniques mises en œuvre ets produits par les di érentes techniques mises en œuvre

Dégager la visée d’une œuvre artistiqueproduits par les di érentes techniques mises en œuvre Être capable de porter un regard critique

Être capable de porter un regard critique sur un fait, un document, une œuvre

Exprimer son avis sur une lecture, une œuvre d’art, un lm, une chanson, une mise en scène… lm, une chanson, une mise en scène…

12 12

une œuvre Exprimer son avis sur une lecture, une œuvre d’art, un lm, une chanson, une
une œuvre Exprimer son avis sur une lecture, une œuvre d’art, un lm, une chanson, une
une œuvre Exprimer son avis sur une lecture, une œuvre d’art, un lm, une chanson, une
une œuvre Exprimer son avis sur une lecture, une œuvre d’art, un lm, une chanson, une
Pages « Faire les point » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6 – Fiches
Pages « Faire les point » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6 – Fiches
Pages « Faire les point » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6 – Fiches
Pages « Faire les point » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6 – Fiches
Pages « Faire les point » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6 – Fiches
Pages « Faire les point » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6 – Fiches

Pages « Faire les point » des chapitres 1, 2, 3, 4, 6 – Fiches 39, 40, 41

«

Préparation au Brevet » des chapitres 2, 3, 4, 6

Pages « Faire le point » et « Grammaire » des chapitres 9 et 11 – Fiches 39, 41

«

Préparation au Brevet » des chapitres 9, 11

Pages « Faire le point » et « Grammaire » des chapitres 12 et 13 – Fiches 38, 39, 41

«

Préparation au Brevet » des chapitres 12, 13

Dossiers et rubriques « Histoire des arts » – Fiche méthode « Histoire des Arts, oral du Brevet » p. 276 DVD Rives bleues 3 e

Argumenter à Le vocabulaire pour exprimer un jugement l’écrit : la critique de film Voici
Argumenter à
Le vocabulaire pour exprimer un jugement
l’écrit : la critique de film
Voici
d’Intouchables,
Toledano et
MÉTHODE
film d’Éric
vocabulaire
mélioratif
:
excellent, ll
admirable,
d
i
bl
réussi,
enthousiasmant,
sédui-
deux critiques
Olivier Nakache,
captivant,
extraordinaire,
amusant,
drôle,
plein
d’humour,
touchant,
émouvant,
Tous les sujets d’écriture – Dossier 8 « Argumenter à l’écrit et à l’oral »
Toutes les pages « Préparation au Brevet »
2 novembre 2011.
sorti en salles le
• sant, goût, désagréable, • bouleversant, Le Le
pertinent,
juste,
qui
emporte
l’adhésion,
rare,
fort,
porteur
de
valeurs.
vocabulaire
péjoratif
mauvais,
on ennuyeux,
décevant,
déplaisant,
détestable,
horrible,
insupportable,
raté,
banal,
convenu,
de
mauvais
vulgaire, désastreux,
pas
: réussis,
des plus
s’ennuie
ferme,
on
sature,
pas crédible.
Critique
Cinéma Pour
Un
grand
frère
»
de
engagé
comme
tord le cou
4
associés au handi-
à tous les clichés
homme
compagnie
auprès
riche
aris-
cités.
cap et aux
Du coup, on
arrive à s’identifier
tocrate
roulant.
De
rencontre
à ces
deux protagonistes car c’est précisément
improbable
naîtra
: une
complicité
pour
moins
leur différence qui les
critique
est
un à
texte
rapproche. Intouchables
inattendue.
Raconté
quel,
est nouveau d’un l’idée vivant cette
film
du
fait partie de ces films très rares qui
réchauffent
qui
présente
un
jugement
tandem
Jours
heureux
ont pourrait acteurs Cluzet,
et issus passé sembler
ba-
sur Une
une
œuvre
(livre,
film,
le cœur et donnent
à réfléchir sur l’insigne fragi-
nal
« sinon
C’est
tout
l’inverse.
le ses D’abord
spectacle)
et qui
vise
per-
lité de la condition humaine
sans apitoiement ni
parce
réalisateurs
de
confier
complaisance.
suader
ou
à
dissuader
le
lecteur
ou
de
les
rôles
à
d’hori-
le spectateur
Jean-Philippe Guérand,
découvrir cette œuvre.
zons
que en des de principaux différents convenu. les de qu’en fauteuil
fort
François
maître
sur
le site
cinéma.nouvelobs.com, 13 janvier 2012.
dans
le eu en
La
une
l’art
la composition
rôles
critique comporte
1.
transfuge : qui
passe
d’un lieu à un autre.
partie
informative
(auteur,
davantage
les
tel banlieue interprétant, deux
Omar
Sy,
2.
SAV
:
en référence au
SAV
(service après-vente)
genre,
résumé
rapide)
et
transfuge
1
2
du « SAV»
, qui
des émissions,
le duo
comique
sketchs présentés par
affirme ici l’autorité
Omar
et Fred.
une
partie
argumentative
Murphy
3
français,
aussi
et la fantaisie d’un Eddie
3.
Eddie
chanteur
et humoriste
américain.
Murphy : acteur,
Critique
dans
l’émotion.
(appréciation personnelle).
à son aise
que l’humour
4.
clichés
Cinéma Contre
Ensuite
parce dans
: idées reçues (toutes faites).
!
Leçon 43, p. 374
cette comédie
que enthousiasmante
Ça
recommence,
allons-y
une
de
:
au moins.
Au
se alors
le est fois
Mais non.
S’il y avait du rythme,
une
histoire
vraie
ne
et que fait
la qu’il forcément
un
sont
deux personnages
bout de dix minutes, les
film.
Et
ce
n’est
pas
parce
généreux
plus. Techni-
qu’il
est
forcément
génial.
Intouchables
ruisselle
clairement définis. Ils n’évolueront : des champs-
quement, c’est la
même fadasserie
Retenir
de
bons
sentiments,
c’est
barbe
! La
de barbe, plus
contrechamps, à satiété
2
durant près
de deux
Jouer une scène p. 172, p. 197, 207, 216
aussi,
avec
les
clichés
démagos
:
milliardaire
d’être une
2011 risque
heures. […] Décidément,
paralysé
qui
n’aime
de l’opéra pas
(bien
sûr
et
fans
français qui
sale année pour les
du cinéma
Écrire une critique
le
gars
du
peuple,
pas
cultivé
mais
pétri
!) bon bon
croient encore à
la mise en
scène. […]
de
sens,
qui,
lui,
tord
rire
devant
Wagner
1
Vous êtes « responsable
Pierre Murat,
dans Télérama
n° 2337
6. rubrique
la
Culture » dans
du 5
au 11
novembre 201 .
1
voyons…
le journal du collège. Rédigez
1.
allemand.
et l’art moderne qu’il copie avec succès. Ben
Wagner (1813-1883)
: célèbre compositeur
un article critique sur un film
2.
en être
rassasié.
à satiété : jusqu’à
de votre choix.
Méthode
Comparer les textes
pour rédiger votre critique
Réciter un poème p. 138, 242, 250, 267
l’œuvre :
réalisateur,
date,
principaux
acteurs,
la résumé
rapide…
tout
en
Présentez rapidement
vous
donnant
le ton
lecteur
vite
comprendre
critique
en dissuade ?
sera négative
ou
positive.
En tel : fonction
jugement,
pouvez
terminer
le
résumé
?
pour convaincre
par
: Raconté
le genre quel,
sembler
vous banal. si
le de de film film, doit votre pourrait
Laquelle
1. a. Quelle critique vous donne envie d’aller voir le film ? Laquelle
privilégie
l’émotion
pour
persuader
Donnez votre point de vue
sur l’histoire, les valeurs mises en jeu par le film.
b. Laquelle présente une argumentation structurée (connecteurs)
Quelle
critique
présente
résumé
film
esthétique
3.
2. Quelle
est
à la
réaction
de un
chacun
des
critiques
? ? face
aux
clichés
sur l’œuvre
vous intéressant au jeu des acteurs et à la mise en scène,
Exprimez un jugement
aux
prises de en vue.
4.
Montrez
en
citant
texte
que
chaque
critique
prend
en
compte
? un des
éléments
Exprimez
mélioratif
ou péjoratif, par des phrases
se
référant
l’art
du
cinéma.
votre jugement
par le choix d’un
des vocabulaire
exclamatives,
commentaires
entre parenthèses.
5.
Classez
les
mots
et
le expressions
en du
gris
selon
qu’ils
traduisent
point
de vue
Reliez vos analyses
par des connecteurs (d’abord, puis, ensuite, parce que… ! p. 153).
positif ou négatif.
150
151
8 - Argumenter à l’écrit et à l’oral
94635_148-155_RB_3e_DOS 8.indd
150
94635_148-155_RB_3e_DOS 8.indd
151
Tous les questionnaires de lecture – Toutes les questions sur « La portée du texte »
L
é
d
«
Préparation au Brevet » des chapitres 4, 6, 9, 12

Tous les questionnaires de lecture

« Préparation au Brevet » des chapitres 6, 9, 12, 13

Tous les questionnaires de lecture

« Préparation au Brevet » des chapitres 12, 13

Dossiers, pages et rubriques « Histoire des Arts »

Dossiers, pages et rubriques « Histoire des Arts »

Dossier 8 p. 151 – Dossiers « Histoire des Arts »

13

13

Des livres, des films sur l’enfance et l’adolescence ● Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes (1913, Le
Des livres, des films sur l’enfance et l’adolescence
● Alain-Fournier,
Le Grand
Meaulnes
(1913, Le Livre
poche)
décor
poétique
la Sologne,
l’histoire
Augustin
et
d’un mystérieux
amour de entre
: dans le Meaulnes
Yvonne
de
de Galais.
● Camara
Laye,
L’Enfant en noir
d’une
enfance
heureuse
Haute-Guinée.
(1953, « Œuvres et thèmes », Hatier) : autobiographie
Récits autobiographiques
● Annie à Ernaux,
consacre
son père.
!
Lire une œuvre complète, p. 66
La Place (1983, « Folio », Gallimard) : un livre que la narratrice
● Irène Némirovsky, Le Bal
(1930, « Classiques
», Hachette) : Antoinette,
âgée de
âgée
de 14 ans, rêve
de participer au bal qu’organisent ses parents.
● Jirô Taniguchi,
dans ce
Quartier lointain (1998, Casterman) :
manga, Hiroshi,
un homme mûr, est projeté dans
le passé et
revit ses 14 ans.
Récits de fiction
Marie-Aude Murail, Maïté coiffure
(2004, L’École des
loisirs)
l
:
chirurgien, est en 3 ; il
e
Louis Feyrières, fils de
va faire
en entreprise
dans
son s stage
un salon de coiffure.
● ●
Francesco Gungui,
Je t’aime
comme ça
(2011, Pocket
Jeunesse) Je : à cause de
ses mauvais
résultats scolaires, Alice
n’ira n’i pas
en vacances
avec
ses amies mais en
camping avec ses
des rencontres.
parents. pa Heureusement,
elle y fera
: l’enfance difficile
d’Antoine Doinel.
Les Quatre Cents Coups (1959), de François Truffaut
garçons partent
à la recherche
Stand by me (1987), de Rob Reiner : quatre
la forêt de
l’Oregon aux États-
d’un adolescent mystérieusement disparu dans
Unis.
à Santiago du Chili, l’amitié de
Mon ami Machuca (2004), d’André Wood :
vit dans un bidonville.
Gonzalo, issu d’une famille aisée, et de Machuca, qui
et Marjane
Persepolis (2007), film d’animation de Vincent Paronnaud
Satrapi, s’inspirant de la bande dessinée (! p. 42).
par Le son Gamin
père, au vélo (2011), de Jean-Pierre et Luc Dardenne : Cyril, délaissé
cherche l’affection de Samantha, qui tient un salon de coiffure.
Cinéma
49
2 - Enfance, rêves et tourments
94635_24-51_RB_3e_CHAP2.indd
49

Socle Socle commun commun

de coiffure. Cinéma 49 2 - Enfance, rêves et tourments 94635_24-51_RB_3e_CHAP2.indd 49 Socle Socle commun commun

Rives bleues 3 e

COMPÉTENCE 4 - LA MAÎTRISE DES TECHNIQUES USUELLES DE

Créer, produire, traiter, exploiter des données

DE Créer, produire, traiter, exploiter des données Saisir et mettre en page un texte Organiser la
Saisir et mettre en page un texte

Saisir et mettre en page un texte

Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination

Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination

S’informer, se documenter

en fonction de sa destination S’informer, se documenter Identi er, trier et évaluer des ressources Chercher
Identi er, trier et évaluer des ressources

Identi er, trier et évaluer des ressources

Chercher et sélectionner l’information demandée

Chercher et sélectionner l’information demandée

COMPÉTENCE 6 - LES COMPÉTENCES SOCIALES ET CIVIQUES

Avoir un comportement responsable

SOCIALES ET CIVIQUES Avoir un comportement responsable Comprendre l’importance du respect mutuel et accepter

Comprendre l’importance du respect mutuel et accepter toutes les di érences

COMPÉTENCE 7 - L’AUTONOMIE ET L’INITIATIVE

Être acteur de son parcours de formation et d’orientation

Être acteur de son parcours de formation et d’orientation Savoir s’auto-évaluer et être capable de décrire

Savoir s’auto-évaluer et être capable de décrire ses intérêts, ses compétences et ses acquis

Être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles dans diverses situations

ses ressources intellectuelles dans diverses situations Être autonome dans son travail : savoir l’organiser, le

Être autonome dans son travail : savoir l’organiser, le plani er, l’anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles

œuvre complète Lire une Faire preuve d’initiative L’Ami retrouvé (1971) de Fred Uhlman Uhlman (1901-1985)
œuvre complète
Lire une
Faire preuve d’initiative
L’Ami retrouvé
(1971)
de
Fred Uhlman
Uhlman (1901-1985) est né en Allemagne.
Fred
Avocat juif, il s’exile
1933 en Angleterre, à
en
la suite de la prise du pouvoir par Hitler.
Dans
son roman
L’Ami retrouvé, écrit en anglais,
S’engager dans un projet individuel
raconte l’histoire
il
d’un adolescent juif au
moment de la montée du nazisme.
Le guide de lecture
Conrad ne présente-t-il pas Hans à ses
11.
a. Pourquoi
Le saviez-vous
?
parents lors de la représentation
de l’opéra Fidelio ?
Comment Conrad se justifie-t-il ensuite auprès de
récit et répondez
aux questions au fur et à
b.
Lisez le
mesure de votre lecture.
son ami ?
S’intégrer et coopérer dans un projet collectif
une amitié perdue et
Chapitres 1 à 5 : la naissance d’une amitié
Chapitres 16 à 19 :
précis l’action
1.
Dans quel lieu
débute-t-elle ?
Dans
retrouvée
se bat-il contre Bollacher
quelle ville ? À quelle date ?
12.
a. Pourquoi Hans
? Qui le
professeur soutient-il
Qui est le narrateur ?
2.
Quel est son âge
au moment
?
Conrad est-il solidaire
des faits ?
b.
de son ami ?
a. À quelle date Hans part-il
3.
a.
Quel personnage fait
son entrée
dans la classe ?
13.
en Amérique ? Pourquoi ?
Pourquoi fait-il sensation
b.
?
b.
De qui
reçoit-il des lettres avant son départ ? Résu-
Quels sont les groupes
mez le contenu de
4.
d’élèves qui
vont tenter
d’ob-
chacune.
Hans a-t-il menée en Amérique depuis
tenir
son amitié ?
Vont-ils réussir ?
14.
a. Quelle
vie
Quels efforts
les faits ?
5.
a.
le narrateur fait-il pour conquérir l’ami-
tié du nouvel
parents sont-ils
élève ?
b.
Comment ses
morts ?
b.
À quelle
amitié va-t-elle
occasion cette
naître ?
15.
déclenche
le souvenir
14
a. Quel fait alors
Chapitres 6 à 12 : les inséparables
b. Qu’apprend
Hans sur
Conrad ? ?
6.
a. Quelles
sont
les occupations des
deux amis le
week-end
Le bilan de lecture
b.
Quels
sont
leurs
sujets
de
de discussion leur
?
Quel est le contexte historique de L’Ami retrouvé ?
7.
a.
À quelle
? confession
religieuse
les parents
de ? Hans
a.
appartiennent-ils
?
Et ceux
Conrad
?
Le récit est-il autobiographique ? Appuyez-vous sur les
b.
b.
Quelle
est
la
profession
de
père
respectif
noms
? de
l’auteur
du
du narrateur
les
dates
des
faits.
Le père de Hans s’inquiète-t-il de la montée du
8.
c.
Quels
chapitres
et correspondent
au
moment
de l’écri-
nazisme ?
ture
Dans quels chapitres le narrateur raconte-t-il les évé-
Quel
est l’âge
narrateur et
adulte
?
Quelles sont les réactions des parents de Hans lors
9.
a.
d.
la première
visite mêlés
de Conrad
nements passés ?
Expliquez le titre L’Ami retrouvé en retrouvant les
de Quels
b.
sentiments
Hans ? éprouve-t-il alors ?
e.
Chapitres 13 à 15 : les désillusions
en vous déterminantes
de cette amitié et
étapes
l’histoire lignes.
appuyant sur les
de dernières
Conrad ? Comment Conrad se comporte-t-il ?
10.
Qu’éprouve Hans lors de sa première visite chez
40
06/03/12
21:12
L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Créer son anthologie poétique p. 241 Créer son anthologie poétique
L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Créer son anthologie poétique p. 241 Créer son anthologie poétique

L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

Créer son anthologie poétique p. 241

Créer son anthologie poétique p. 241

Toutes les activités de recherche sur Internet

Faire une recherche sur un lm p. 28, un auteur contemporain p. 32, 34, 254, un mythe antique p. 38, 187, un personnage célèbre p. 60, un architecte p. 129, un peintre p. 224… Faire une recherche sur le contexte historique d’un texte p. 55, 58, 62, 80, 82, 84, 90, 170, 228, 236…

Toutes les situations de débat, de travail en groupes, de prises de parole à l’oral (cf. Compétence 1, rubrique « Dire »)

Tests du dossier « Socle commun » p. 378 à 387

Organiser ses lectures : pages « Lire une œuvre intégrale » Mener à terme un projet d’écriture longue : dossier « Argumenter à l’écrit et à l’oral »

Créer son anthologie poétique p. 241

Créer le recueil poétique de la classe p. 241 – Réciter un poème à plusieurs p. 255

p. 241 Créer le recueil poétique de la classe p. 241 – Réciter un poème à

15 Socle commun

Chapitre 1

Atelier de rentrée sur le récit

Premier acte de résistance A. Skármeta, « La rédaction »

Livre de l’élève, p. 14 à 23

Objectifs de l’atelier et compétences mises en jeu

Le choix d’une nouvelle étrangère

• Ce bref chapitre placé au début du manuel est

conçu comme un atelier de rentrée destiné à mettre les élèves au travail à partir de la lecture d’une nouvelle étrangère, celle de l’écrivain chilien Antonio Skármeta, « La rédaction ». L’étude d’une nouvelle s’inscrit dans les programmes de 2008 qui prévoient la lecture, en classe de 3 e , de romans et de nouvelles des xx e et xxi e siècles porteurs d’un regard sur l’histoire et le monde contemporains.

Les activités proposées et les compétences mises en jeu

L’étude du chapitre met en jeu quelques compé- tences de base du Socle, en principe déjà acquises et qu’il convient éventuellement de réactiver.

Des compétences culturelles et humanistes :

l’étude de cette nouvelle conduit les élèves à être sensibles aux enjeux esthétiques et humains d’un texte littéraire. La nouvelle aborde en effet une thématique à dimension politique et historique :

celle des régimes totalitaires et de l’action résis- tante, et ce, dans un pays d’Amérique latine, le Chili (une courte mise au point sur le contexte géographique et historique sera nécessaire avant l’étude). Elle invite les élèves à réfléchir sur la façon dont un régime dictatorial peut manipuler les enfants et les conduire sournoisement à dénoncer leurs parents. Elle montre le climat d’oppression qui règne dans un pays privé de libertés et per- met de réfléchir sur les valeurs de la démocratie.

• Des compétences de lecture Il s’agit de compétences de lecture d’une œuvre intégrale : l’élève doit être capable de se repérer dans un texte relativement long, de relever des indices, de formuler des hypothèses de lecture. Le questionnaire, progressif, est conçu de façon à éclairer le sens du texte.

16

Les principales notions de narratologie (narrateur, point de vue, rythme narratif…) doivent être maî- trisées en début de 3 e et, si ce n’est pas le cas, il est bon de les réactiver dès le début de l’année.

Enfin, la bonne compréhension de la nouvelle repose en grande partie sur la capacité de l’élève lecteur à dégager l’implicite : il faut comprendre quels ont été le cheminement et la démarche de l’enfant qui l’ont conduit à mentir dans sa rédac - tion. La chute de la nouvelle (le projet des parents d’acheter un jeu d’échecs) s’inscrit dans la logique de cette démarche sans qu’aucun commentaire du narrateur ne vienne l’expliciter.

Des compétences de langue (grammaire, ortho-

graphe, conjugaison, vocabulaire) En grammaire : des exercices de langue très ciblés, permettant de remettre en place dès le début de l’année des notions grammaticales fondamentales comme :

– les principales classes (déterminants, pronoms)

et fonctions (COD, complément circonstanciel de manière) ;

– la valeur des principaux temps de l’indicatif (pré- sent, imparfait, passé simple, plus-que-parfait) ;

– le niveau de langage.

En orthographe : l’accord sujet-verbe, l’accord de l’attribut du sujet, les accords du participe passé. En conjugaison : les principaux temps de l’indi - catif. En vocabulaire : deux exercices sont proposés, l’un sur le préfixe anti-, l’autre sur les idéologies, en lien avec le programme d’Histoire. Enfin, un travail sur la comparaison permet de s’assu- rer que l’élève maîtrise cette figure de style de base.

Des compétences d’écriture

Sont proposés :

une initiation au résumé, exercice essentiel

dont l’élève doit assurer la maîtrise dans de nom - breuses disciplines ;

un premier sujet de rédaction (Quelle est votre

passion dans la vie ?) qui permet au professeur non seulement d’évaluer les performances écrites des élèves en début d’année, mais aussi de connaître les goûts et les passions de chacun. Une mise en commun des rédactions (lecture de passages choi- sis, en classe) peut contribuer à tisser des liens entre les élèves et favorise une première perception du profil de sa classe, celle à laquelle on appar - tient en tant qu’élève ou celle dans laquelle on enseigne en tant que professeur.

• Voici un résumé des items du Socle commun

évaluables dans le chapitre (plus en détail p. 5).

COMPÉTENCE 1 : la maîtrise de la langue française

Adapter son mode de lecture à la nature du

texte proposé et à l’objectif poursuivi

– Être capable de repérer un passage précis dans

un texte pour justifier une réponse

– Être capable de lire un texte long ou un texte intégral

Repérer les informations dans un texte à

partir des éléments explicites et des éléments implicites nécessaires

– Identifier les personnages et leurs liens

– Comprendre les motivations des personnages,

identifier leurs sentiments à partir de leurs actes

ou de leurs paroles

– Identifier les paroles rapportées directement et indirectement, et les principaux interlocuteurs

Utiliser ses capacités de raisonnement, ses

connaissances sur la langue, savoir faire appel à des outils appropriés pour lire Identifier les classes de mots et les principales fonctions grammaticales

Réponses au questionnaire

– Identifier les référents des pronoms (à qui ou à quoi ils renvoient)

– Identifier les valeurs des temps

– Analyser les principales figures de style

– Savoir décomposer un mot pour trouver son sens

Dégager, par écrit ou oralement, l’essentiel

d’un texte lu

– Identifier l’auteur, le narrateur, le point de vue

– Résumer un texte

Écrire lisiblement un texte, spontanément

ou sous la dictée, en respectant l’orthographe et la grammaire

Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, à partir de consignes données

– Répondre à une question par une phrase complète

– Organiser son texte sous forme de paragraphes cohérents

– Utiliser correctement les pronoms

– Utiliser correctement les temps du récit et du discours

COMPÉTENCE 5 : la culture humaniste

Situer des événements, des œuvres littéraires ou artistiques

Lire et employer différents langages

– Maîtriser les outils d’analyse du récit (auteur, narrateur, personnage, point de vue…)

Être sensible aux enjeux esthétiques et

humains d’un texte littéraire

– Comprendre les valeurs humanistes véhiculées par un texte.

Sitographie

• www.pedagogie.ia84.ac-aix-marseille.fr/lit/docs- litt/redaction.pdf (quelques axes de travail inté- ressants)

• www.ien-gennevilliers.ac-versailles.fr/IMG/pdf/ LA_REDACTION.pdf (une analyse intéressante de l’œuvre)

Dégager l’essentiel

a. Pedro Malbran (l. 350, 381) est le héros de la nouvelle. C’est un petit garçon âgé de neuf ans (l. 52) qui vit avec ses parents, va à l’école (il est au cours moyen A, l. 351), joue au football.

Livre de l’élève, p. 20

b. Pedro vit au Chili, pays d’Amérique latine, à Santiago (l. 14). c. Les personnages appartenant à l’entourage habi- tuel de l’enfant sont ses parents, son ami Daniel dont le père a été arrêté, la maîtresse d’école, Leïva,

17 Atelier de rentrée sur le récit

son voisin de table en classe, Mathilde Shepp, une camarade âgée de huit ans.

d. Pedro assiste à l’arrestation du père de son ami

Daniel : deux hommes l’ont emmené dans une Jeep alors qu’il était dans son épicerie ; des sol- dats pointaient sur lui leurs mitraillettes (l. 87).

e. Les parents de Pedro et leurs amis écoutent la radio, le soir, parce qu’ils communiquent avec les réseaux de résistants qui luttent contre la dicta- ture imposée par le général Pinochet.

f. Pedro et ses camarades doivent raconter comment

se passent les soirées avec leurs parents au retour de l’école. Le sujet a été imposé par le capitaine Romo (l. 249-250), conformément aux ordres du général Pinochet, dans le but de récompenser l’auteur de la

meilleure rédaction par une médaille en or et un ruban

aux couleurs du drapeau chilien (l. 256-258). Le

] [

but inavoué est politique : il s’agit d’obtenir des infor- mations sur les activités que peuvent avoir les parents le soir et de savoir plus précisément s’ils appartiennent

à

un réseau de résistance.

g.

Pedro ne dit pas la vérité dans sa rédaction ; il

cache le fait que ses parents reçoivent des amis

résistants comme eux et qu’ils écoutent dans le plus grand secret les communiqués d’une radio clandes- tine. Son père doit acheter un jeu d’échecs parce que Pedro a raconté que ses parents, le soir, pas- saient leur temps non pas à écouter la radio mais

à jouer aux échecs ; il convient donc que ces der-

niers se procurent un jeu au cas où la junte ferait une descente chez eux en guise de vérification.

Le narrateur et le cadre réaliste

1. a. Le narrateur mène le récit à la 3 e personne,

il est extérieur à l’histoire.

b. Le récit est écrit aux temps du passé. Le passé

simple est le temps de référence (il lui fit de la main le geste de se taire, l. 12 ; Pedro disputa de grands matchs de foot, l. 38-39 ; Pedro vit le père de Daniel emmené par deux hommes, l. 85-86), avec une excep- tion au début de la nouvelle où est utilisé le passé composé (a reçu, l. 1 ; a protesté, l. 2) comme pour ancrer le texte dans un passé proche. Les autres temps du passé sont également utilisés : l’imparfait (s’asseyait, sortait, écoutait, arrivaient, l. 16-19), le plus-que-parfait (s’étaient remplies, l. 14-15 ; avait remarqué, l. 15 ; avait soulevé, l. 108).

2. a. Un certain nombre d’indices évoquent la dic-

tature militaire qui règne au Chili : la présence de

militaires dans les rues signalée par le narrateur (depuis que les rues de Santiago s’étaient remplies de soldats, l. 14-15), l’arrestation du père de Daniel (un piquet de soldats pointaient sur lui leurs mitrail- lettes, l. 86-87), l’évocation du général Pinochet par Daniel (C’est quand on veut que le pays soit libre. Que Pinochet s’en aille, l. 125-126) ou par le capitaine Romo (je suis venu vous voir de la part du gouverne- ment, c’est-à-dire du général Pinochet, l. 250-252).

b. La prise de pouvoir des militaires est récente au

moment où démarre le récit : elle date d’un mois, comme en témoigne l’indication suivante : Depuis le mois précédent, depuis que les rues de Santiago s’étaient remplies de soldats (l. 13-15). 3. L’action se déroule dans l’appartement des parents de Pedro (lieu de la résistance), dans la rue (lieu du jeu mais aussi de l’arrestation), à l’école (lieu de la dictature).

La structure du récit et le rythme

4.

Chronologie des événements.

Situation initiale :

g.

Pedro a reçu en cadeau un ballon. Il joue au

foot avec ses camarades dans la rue ; ses parents écoutent la radio.

– Élément déclencheur :

i. Un jour, l’épicier, le père de son ami Daniel,

est arrêté.

Série d’actions :

d.

Daniel explique à Pedro que son père est anti -

fasciste.

c. Le soir, à la maison, Pedro apprend de ses parents

qu’ils sont antifascistes.

a. Le lendemain, un militaire entre dans la classe

et demande aux élèves de faire une rédaction.

h. Avant d’écrire, Pedro discute avec son voisin

Leïva.

f.

Le militaire rend les rédactions.

Dénouement :

b.

Les parents de Pedro lisent sa rédaction.

e.

Les parents envisagent d’acheter un jeu d’échecs.

Il n’y a pas vraiment de situation finale explicite mais on peut supposer que la famille de Pedro est sauvée grâce à la ruse de l’enfant.

5. Les événements s’étendent sur à peine quelques

semaines, durant le printemps (l. 40-41) de l’hé- misphère Sud (septembre-décembre) ; la chrono- logie est resserrée, ce qui contribue à l’effet de dramatisation.

18

Indications temporelles

Date et durée de l’action

Pour son anniversaire, Pedro a reçu (l. 1)

début de l’action : un jour du mois d’octobre

Depuis le mois précédent (l. 13-14)

mois de septembre

En octobre (l. 38)

 

Un jour (l. 64), un jour de printemps (l. 160), Le soir (l. 167)

une journée (l’arrestation) et une soirée

Le lendemain (l. 229)

la journée suivante

Une semaine passa (l. 385)

une semaine

Après cette semaine en vint une autre et, un jour (l. 403-404)

une semaine un jour : sans doute de la semaine suivante

6. Le narrateur s’attarde sur les moments impor-

tants : scène de l’arrestation (l. 64-134), scène du retour de Pedro et dialogue avec son père (l. 135- 166), scène du dîner et dialogue de Pedro avec ses parents (l. 167-228), scène de la rédaction qui a lieu le lendemain (l. 229-384).

7. a. Lignes 385-401, le narrateur résume, sans

s’y attarder, les événements qui ont eu lieu durant cette semaine : chute d’un arbre dans le quartier, grève des éboueurs, mariage d’un voisin, arresta - tion du professeur Manuel Pedraza, victoire du Colo, inscription du mot Résistance sur le mur de l’école, retour de Daniel sur le terrain de foot, augmenta- tion du prix des glaces, anniversaire de Mathilde Shepp qui demande à Pedro de l’embrasser. Le narrateur fait un résumé de ces événements qui ne se rattachent pas directement à l’action, excepté l’arrestation du professeur Pedraza et l’inscription du mot Résistance sur le mur de l’école, mais qui contribuent à ancrer la nouvelle dans la réalité quotidienne des habitants du quartier.

b. L’ellipse narrative consiste à faire un saut dans le temps, c’est-à-dire à passer sous silence une certaine durée composée d’événements jugés par le narrateur de peu d’importance pour la bonne marche du récit. L’ellipse permet d’accélérer le rythme du récit et favorise dans la nouvelle l’effet de concentration. La durée de l’ellipse est ici d’une semaine.

Le parcours de Pedro

8. a. La passion favorite de Pedro est le football.

On relève le champ lexical suivant : ballon (l. 1), cuir blanc avec des carrés noirs (l. 2-3), shootent

(l. 4), footballeurs professionnels (l. 4), marquer

un but (l. 7, 47-48), de grands matchs de foot

(l.

38-39), un stade couvert (l. 44), une passe

(l.

45), la défense (l. 47), But ! (l. 49, 74), son

équipe (l. 50), une attaque foudroyante (l. 64), l’aile gauche (l. 65), le fanion du corner (l. 66), il bloqua le ballon (l. 70).

b. Un certain nombre d’éléments dans la vie de Pedro

renvoient au monde de l’enfance : bonbons (l. 23,

418), cerf-volant (l. 51, 233), oiseaux et lapins (pyjama orange avec plein d’oiseaux et de lapins,

La présence des mitrail-

leuses offre un contraste d’autant plus saisissant.

9. a. Pedro vit dans un régime de dictature mais il ne l’a pas compris au début du récit : il a simple - ment remarqué que les rues de Santiago se sont remplies de soldats (l. 15) ; il voit également que ses parents et les amis de ses parents écoutent la radio tous les soirs mais il ne sait pourquoi (Pour- quoi ils écoutent toujours cette radio pleine de cra- chouillis ? l. 25-26). À la fin du récit, l’enfant a fait son apprentissage politique, il a compris les dangers du régime fasciste et résiste à sa manière :

son mensonge dans sa rédaction en témoigne.

b. Pedro prend progressivement conscience de la

l. 182-183), glaces (l. 399)

tension politique : le premier choc est l’arresta - tion du père de Daniel, suivie de la conversation qu’il a avec son camarade. Pedro apprend que le père de ce dernier est de gauche et antifasciste :

Mon papa il est de gauche, dit-il. – Et ça veut dire quoi ? – Qu’il est antifasciste (l. 113-115). Le soir, son père lui fait comprendre qu’il est lui aussi de gauche et, au moment de se coucher, Pedro entend la radio parler de junte fasciste (l. 204). Il com -

mence à ce moment-là à établir des relations entre les événements : il sentit que toutes les choses, qui jusque-là flottaient éparses dans sa tête, s’assem- blaient soudain (l. 205-207). La dernière étape de la prise de conscience se produit lors de la rédac - tion : Pedro, discutant avec son voisin, apprend qu’il est antifasciste (l. 332-336) et que son papi a été arrêté (l. 344-345).

19 Atelier de rentrée sur le récit

Le mot qui sert de fil conducteur est le mot anti- fasciste (l. 115, 209, 332).

c. En utilisant la comparaison avec le puzzle, dont

les différents éléments assemblés donnent nais- sance à une image, le narrateur montre la façon dont l’enfant fait un lien entre les différentes informations qu’il possède pour prendre finalement conscience de la gravité de l’enjeu politique qui se joue dans son pays : il a compris que des militaires sillonnaient les rues et arrêtaient avec des mitrail - lettes les personnes qui se battent pour la liberté.

10. a. Le narrateur décrit l’arrivée du militaire selon le point de vue de Pedro : il emprunte son langage (un monsieur) et raconte l’événement à travers la perception de l’enfant (La cloche n’avait pas encore fini de sonner ding-dong ; la maîtresse entra, toute raide ; un monsieur en uniforme militaire, l. 235- 238). De nombreux autres passages du récit relèvent du point de vue de l’enfant, notamment lorsque le père de Pedro est désigné par l’expression enfan- tine son papa : Pedro avait remarqué que son papa (l. 15-16), expression que l’on retrouve dans la rédaction de l’enfant (mon papa, l. 362). b. Le relevé des comparaisons et des métaphores montre que les comparants renvoient à l’univers de Pedro ou plus généralement à l’univers de l’enfance :

On dirait un oiseau tellement il pèse pas (l. 8-9) ; comme des cheminées (l. 20) ; comme s’il allait leur distribuer des bonbons par les trous (l. 22-23) ; aussi agréable que de nager dans la rivière en été

(l. 41-42) ; comme l’immense verrière d’un stade cou-

vert (l. 43-44) ; comme Simonsen (l. 46) ; comme s’il était un drapeau ou un cerf-volant (l. 51) ; comme si un célèbre magicien venait d’arriver ou bien le cirque des Aigles-Humains avec ses éléphants dan-

seurs (l. 80-82) ; comme celles qu’il y a dans les films

(l. 156-157) ; comme si les fleurs brodées avaient été

dans un endroit très loin (l. 171-172) ; comme dans ces puzzles (l. 207) ; comme une carotte (l. 239) ; plus noires que la crasse des genoux (l. 240-241) ; le soleil entrait dans la classe comme s’il avait voulu l’incendier (l. 242-243) ; ses moustaches en brosse à dents (l. 247-248) ; la tête vide comme une tire- lire et sombre comme un tableau noir (l. 329-330) ; comme font les cow-boys au ciné (l. 338) ; comme un fruit (l. 430).

c. Les comparaisons sont construites du point de

vue de l’enfant, ce qui contribue à faire de Pedro le héros de la nouvelle.

11. Les relations de Pedro avec ses parents sont très

affectueuses : l’enfant rend à ses parents l’amour qu’ils lui portent. Ses parents l’appellent moineau (l. 197, 228), ils utilisent le diminutif affectif de Pedrito (l. 373), le préservent du mieux qu’ils peuvent en essayant de le tenir écarté de l’action politique (Parce que les enfants ne sont anti-rien. Les enfants sont simplement des enfants, l. 216-217). Ses parents sont très liés entre eux, comme en témoignent certains gestes : son père et sa mère se tenaient enlacés dans le fauteuil (l. 183-184). Enfants et parents se prodiguent des marques d’af- fection (Quand son père descendit, Pedro l’attrapa par la taille et son père se pencha pour l’embras- ser, l. 139-141) ; ils dînent tous les trois le soir (Le soir, ils s’assirent tous les trois à table, l. 167).

L’enfant a peur pour ses parents : On va t’arrêter toi aussi ? (l. 194), s’inquiète de voir sa mère pleurer (Pourquoi elle pleure maman ? l. 174) ; enfin et surtout, il ment pour les protéger lorsqu’il écrit sa rédaction.

12. a. Ses parents sont de gauche