Vous êtes sur la page 1sur 51

Mise en place d’un

Environnement Numérique de Travail

Mission présentée à l’épreuve professionnelle de soutenance du diplôme visé de Eurotech 4

Présenté par Yoann Saludes


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

I. Introduction 4
A. Projet précédent 4
II. Présentation Générale de l’ICP 5
A. Organisations 5
B. Étudiants 6
III. Le projet GIVA 7
IV. Le projet ENT du campus ICP 8
A. Attentes et objectifs 8
V. Notions préalables 9
A. LMS 9
B. ENT 9
C. SCORM 10
D. SSO 10
VI. Environnement 11
A. Les liaisons du projet 11
B. Infrastructure technique du Campus ICP 12
S.I. GIVA 12
Liaisons Internet 12
C. Résumé de l’existant 12
VII. Hypothèses de recherche 13
VIII. Étude des besoins 14
A. Architecture fonctionnelle 14
B. Architecture technique 15
Fiabilité et évolutivité 15
Surveillance 15
Authentification 15
C. Détail des besoins e-learning 16
Logiciel maitrisable 16
Logiciel modulaire 16
Multilinguisme 16
Interopérabilité 16
Fonctionnalités 16
D. Exploitation de l’ENT 17
E. Coûts 17
IX. Offre logicielle 18
A. Dokeos 18
Fonctionnalités 18
Politique d’utilisation, approche commerciale 19
Communauté 19
Divers 19
B. Ilias 20
Fonctionnalités 20
Politique d’utilisation, approche commerciale 20
Communauté 21
C. Moodle 21
Fonctionnalités 21
Communauté 22
D. Comparatif 22

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 2/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

E. Conclusion 22
X. Réflexion sur l’architecture globale 23
A. Composition de l’ENT 23
B. Mise en phase des services 24
État des systèmes d’authentification 24
Système d’authentification prévisionnel 24
C. Le système de SSO CAS 25
Fonctionnement de base 25
XI. Infrastructure technique 27
A. Répartition 27
B. Emplacement 28
C. Temporisation 30
Phase 1 - Test 30
Phase 2 - Production légère 31
Phase 3 - Production pleine 31
D. Dimension 32
E. Schéma 33
F. Liaison du LMS(Moodle) au S.I. GIVA 33
XII. Planification du projet 34
A. Étude préalable (Phase 0) 34
Importance d’une communication au plus tôt avec les utilisateurs 34
B. Déploiement de la plateforme de test (Phase 1) 35
Installation des outils de suivi et test 35
Installation de l’infrastructure Web de l’ENT 36
C. Mise en production (phase 2) 38
D. Elargissement de la production 39
XIII. Conclusion 40
XIV. Remerciements 40
XV. Bibliographie / Webographie 41
A. Documentations et ouvrages 41
B. Sites produits & technologies 41
C. Sites de l’Institut Catholique de Paris 41
XVI. Glossaire 42
XVII.Table des annexes 43
A. Annexe 1 44
B. Annexe 2 47
C. Annexe 3 48
D. Annexe 4 49
E. Annexe 5 50

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 3/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

I. Introduction
Ce mémoire présentera le déroulement du projet qui m’a été confié par l’Institut Catholique
de Paris (ICP), entreprise qui m’accueille depuis quatre ans, pour m’accompagner dans ma
formation. Après tous les projets qui m’ont étés confiés par l’Institut Catholique de Paris, celui-ci
est certainement celui qui rassemble le maximum de compétences que je cherche à faire évoluer,
à savoir une expertise dans les infrastructures web, et celles afférentes au management de projet.

La mise en place d’un Environnement Numérique de Travail (ENT) au sein de l’ICP est une
mission que je considère comme très valorisante pour l’ICP et pour moi, car l’Institut ayant pour
activité l’éducation, il s’agit là d’un service critique et qui sera fortement sollicité par la suite. C’est
pourquoi je piloterais ce projet avec toute la discipline, la rigueur et l’organisation dont je dispose
car je suis conscient de la responsabilité que me donne la direction du service informatique.

Le projet d’ENT se place s’une échelle de temps de plusieurs années, avec une exploitation
qui progressera par paliers. À ce stade, la réflexion est faite sur la globalité du projet, à savoir ses
besoins, objectifs et sa faisabilité technique. C’est au terme de cette étude que nous aurons défini
la faisabilité du projet, les besoins humains et techniques à mettre en oeuvre pour le mener à
bien, ainsi qu’une feuille de route pour planifier sa progression.

Comme il le sera expliqué au cours de ce dossier, le projet d’ENT s’intègre et se lie à d’autres
projets parmi lesquels le projet principal, «GIVA», constitue une refonte de la plateforme
informatique de gestion de la vie académique. Ce projet est toujours en cours de développement
mais son exploitation est déjà possible. Toutes les données dont aura besoin l’ENT seront extraites
de ce nouveau Système d’information.

A. Projet précédent
Toujours parmi les projets liés à celui de l’ENT, un projet que j’ai présenté l’année dernière
pour le diplôme d’EuroTech 3, est aussi dans les services destinés aux étudiants. Il s’agit de la
mise en place de l’accès Internet par Wifi pour les étudiants et professeurs. Ce système utilise
également une authentification centralisée. Je tirerais profit de certains développements
(notamment l’extraction d’informations de GIVA) pour construire l’ENT et mettre à jour celui du
Wifi.

Les coordonnées pour accéder au dossier présenté sont présentes au chapitre Bibliographie.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 4/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

II. Présentation Générale de l’ICP


L’Institut Catholique de Paris, fondé en 1875, est un important établissement privé
d’enseignement supérieur, dont les champs disciplinaires se répartissent en 5 familles :

- Philosophie, Théologie et Sciences Religieuses ;

- Lettres, Langues, Histoire-Géographie ;

- Éducation, Pédagogie et Psychologie ;

- Sciences Sociales, Économiques et Commerciales ;


- Sciences et Techniques de l’Ingénieur.

A. Organisations
En termes d’organisation, l’Institut Catholique de Paris est constitué d’un ensemble de
Facultés, d’Instituts et d’Écoles dispensant des enseignements universitaires professionnalisants
et techniques. C’est à la fois une université catholique de statut pontifical (depuis 1895) délivrant
des diplômes canoniques et, pour l’État, un établissement privé d’enseignement supérieur
délivrant des diplômes d’État. L’ICP délivre également des diplômes qui lui sont propres.

Les 33 organismes qui composent l’ICP se répartissent de la manière suivante :

- 6 facultés :

• Faculté de philosophie,

• Faculté de théologie et de sciences religieuses,

• Faculté de droit canonique,

• Faculté des lettres,

• Faculté d’éducation,

• Faculté de sciences sociales et économiques ;


- 6 instituts universitaires :

• Institut d’Études Religieuses,

• Institut de Langue et de Culture Françaises,

• Institut Supérieur de Pédagogie – Formation,

• Université du Milieu de la Vie,

• Études Musicales,

• Institut d’Études Augustiniennes ;

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 5/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

- 11 écoles supérieures (ou groupe d’écoles) associées (statutairement liées à l’ICP) :

• École de Bibliothécaires Documentalistes,

• Institut Supérieur d’Interprétation et de Traduction,

• Centre de Formation Pédagogique Emmanuel Mounier,

• École de Formation Psycho-Pédagogique,

• École de Psychologue Praticiens,

• Institut Libre d’Éducation Physique Supérieur - Groupe ESSEC,

• École d’Électricité, de Production et de Méthodes Industrielles,

• École Supérieure de Chimie Organique et Minérale,

• Institut polytechnique Lasalle Beauvais,

• Institut Supérieur d’Électronique de Paris.

B. Étudiants
Les 12 organismes (facultés et instituts) gèrent chaque année 11000 étudiants au sein du
campus. La population étudiante peut être divisée en deux catégories : les étudiants et les
auditeurs. Les auditeurs participent à des cours mais ne suivent pas de formation diplomante. Ils
apportent donc beaucoup d’attention au contenu des cours et à leur accessibilité (leur assiduité
est moindre). Les étudiants suivent une formation diplomante ou qualifiante qui est sanctionnée
par des examens. Le suivi de leur formation est très important et la possibilité de rattraper les
cours manqués leur est importante.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 6/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

III. Le projet GIVA


Depuis 2 ans, l’ICP a initié le projet GIVA (Gestion des Inscriptions et de la Vie Académique)
et se dote d’un nouvel outil de gestion de l’intégralité de la vie académique.

Ce projet vise, entre autre, à uniformiser les méthodes de gestion des étudiants de l’Institut
et à relier les principaux piliers de fonctionnement de l’Institut.

En termes de périmètre fonctionnel, GIVA couvre l’ensemble des processus de gestion des
inscriptions et de la vie académique sur les plans pédagogiques, administratifs et financiers.

Le projet d’Environnement Numérique de travail s’inscrit pleinement dans le cadre du


renouvellement des outils et méthodes de gestion de la vie étudiante. La finalité serait d’ajouter
une brique au système actuellement à l’étude, concernant la formation à distance.
Refonte du système d’information de Gestion des Inscriptions et de la Vie Académique – Maîtrise
d’œuvre

Cahier des charges pour la fourniture de la solution applicative et des prestations de maîtrise
d’œuvre associées

Inscription de l’étudiant Vie académique de l’étudiant

Inscription pédagogique Suivi pédagogique


• Gestion des préinscriptions • Emploi du temps
• Inscription au cursus et cours • Suivi du parcours pédagogique
• Attestation, Contrat d’étude • Evaluation/notation
• Diplômation
Inscription administrative
• création du dossier administratif Suivi administratif
• création et gestion de la situation • Gestion/mise à jour de la situation
financière administrative et financière

Structuration de l’offre de formation Gestion des enseignants Relations partenaires

Référentiel des enseignants Gestion des stages


Référentiel des produits Gestion des emplois du Gestion des échanges
pédagogiques temps
Planification des cursus et des Gestion des partenariats
Suivi des heures • Gestion des tiers payeurs
cours • Avenant au contrat • Accords avec organismes
• Suivi des heures enseignées
Tarification

Gestion financière Reporting / Pilotage

Encaissement Statistiques
Facturation Etats de pilotage

D’un point de vue organisationnel, GIVA couvre le périmètre actuel de SYNERGIE. Les
Périmètre fonctionnel général du projet GIVA - extrait du cahier des charges MOE
organismes pris en compte sont donc les facultés et instituts de l’ICP. Les écoles statutairement
liées à l’ICP sont exclues du périmètre dans la mesure où elles sont totalement autonomes en
matière de gestion des inscriptions et de la vie académique.

Les organismes identifiés sont :

- La Faculté de Philosophie ;

- La Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses (FTSR) ;

- Présenté par Yoann


La Faculté Saludes
de Droit - Infosup
Canonique - 2009/2010"
(FDC) ; 7/51

- L’Institut d’Études Religieuses (IER) ;


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

IV. Le projet ENT du campus ICP


L’enseignement au sein de l’ICP a toujours été prodigué en présentiel, mais depuis qu’un
service pilote a été mis en place par la D.S.I, la demande est grandissante à tel point que certains
sous-organismes de l’Institut ont adopté leur propre système de e-learning dans l’empressement.
L’adoption de ces systèmes de e-learning provoque des lourdeurs administratives du fait que
toute la gestion se fasse en marge du S.I de GIVA. De plus, leur utilisation du e-learning est limitée
à la simple publication de supports de cours.

L’institut Catholique de Paris veut être en phase avec les technologies et méthodes
pédagogiques actuelles. Après avoir amélioré les méthodes d’apprentissage en présentiel par la
mise en place de laboratoires de langues, salles multimédia et accès internet en libre-service, il
est décidé d’emboiter le pas pour l’enseignement à distance et d’améliorer l’image de l’ICP du
point de vue extérieur.

Ainsi, nous en venons à mettre en place une plateforme de e-learning globale et en forte
interaction avec le S.I GIVA. La mise en place du e-learning fait partie d’une globalité de services
destinés aux étudiants et est appelée communément «Environnement Numérique de Travail».

A. Attentes et objectifs
Notre utilisation du e-learning se fera sous plusieurs axes et avec certains objectifs à
atteindre qui sont étalés dans le temps. Ces objectifs tendent vers une utilisation progressive des
possibilités de l’apprentissage en ligne.

- Le premier objectif sera d’apporter une valeur ajoutée aux cours dispensés au sein du
campus pour fournir, entre autres, des médias (enregistrement des cours magistraux, captations
vidéos, Liens Internet, support de cours...).

- Le second sera d’ouvrir la plateforme à un public extérieur pour avoir plus d’auditeurs.

- La troisième étape sera l’utilisation des épreuves en ligne par le biais de Questionnaires à
Choix Multiple, dissertations soumises en ligne et intégration de la notation au S.I de GIVA.
Par la même occasion, il deviendra possible d’ouvrir des formations diplômantes à distance.

Dans une quête d’amélioration de l’image de l’ICP, le service communication utilisera les
médias issus de la plateforme (captations des cours magistraux, colloques et autres évènements)
pour les diffuser sur ses sites internet. Sera aussi étudié la possibilité d’ouvrir un système de
Podcasts.

Un autre axe sera celui de l’unification et nous étudierons celle de l’authentification auprès
des différents services fournis aux étudiants par l’intermédiaire d’un identifiant unique.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 8/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

V. Notions préalables
A. LMS
Un LMS (Learning Management System) est un système logiciel développé pour accompagner
toute personne impliquée dans un processus d'apprentissage dans leur gestion de parcours
pédagogiques en ligne pour leurs apprenants. Les services offerts incluent généralement un
contrôle d'accès, des outils de communication (synchrones et/ou asynchrones) et l'administration
des groupes d'utilisateurs.

La plupart de ces systèmes présentent également des générateurs internes de tests


d'évaluation que l'on retrouve sous forme de QCM, QCU, vrai/faux, texte à trous, appariements.
Ces activités sont soit soumises à validation par l'enseignant soit proposées comme activités de
régulation en auto-évaluation. D'une manière générale, elles sont intégrables en tant que
ressources pédagogiques dans un parcours d'apprentissage au sein de la plate-forme. Si celle-ci
est compatible avec le standard SCORM, les résultats à ces activités d'évaluation sont alors pris en
compte dans la gestion du parcours d'apprentissage de l'étudiant.

B. ENT
Une première définition issue du SDET («  schéma directeur des environnements de travail  »),
document de cadrage réalisé par le Ministère français de l'Éducation Nationale  : «  un espace
numérique de travail désigne un dispositif global fournissant à un usager un point d’accès à
travers les réseaux à l’ensemble des ressources et des services numériques en rapport avec son
activité. Il est un point d’entrée pour accéder au système d’information de l’établissement ou de
l’école ».

Une seconde définition  : l’ENT est le service en ligne accessible depuis n'importe quel
navigateur connecté à l'Internet qui assemble les services numériques adaptés aux catégories
d'utilisateurs  : s'informer, produire des informations, consulter des ressources, organiser son
travail, communiquer, travailler seul ou en groupe, apprendre, etc.

source : Wikipédia

J’ajouterais ma vision sur l’ENT en le percevant comme la synergie des services à destination
de l’étudiant mais aussi une valeur ajoutée en matière de communication.

Précision sur le SDET : ce document, en sa seconde version datant de 2006 s’avère être très
riche en préconisations et bonnes pratiques. Mes travaux pour ce projet utilisent ce dossier
comme point de repère.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 9/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

C. SCORM
Sharable Content Object Reference Model (SCORM) est une spécification permettant de
créer des objets pédagogiques structurés.
SCORM se veut être une norme (version actuelle SCORM 2004) qui répond aux exigences
suivantes :

- Accessibilité  : capacité de repérer des composants d’enseignement à partir d’un site


distant, d’y accéder et de les distribuer à plusieurs autres sites.

- Adaptabilité  : capacité à personnaliser la formation en fonction des besoins des personnes


et organisations.

- Durabilité  : capacité de résister à l’évolution de la technologie sans nécessiter une


reconception, une reconfiguration ou un recodage.

- Interopérabilité  : capacité d’utiliser dans un autre emplacement et avec un autre ensemble


d’outils ou sur une autre plate-forme des composants d’enseignement développés dans un site,
avec un certain ensemble d’outils ou sur une certaine plate forme. Note  : il existe plusieurs
niveaux d’interopérabilité.

- Réutilisabilité  : souplesse permettant d’intégrer des composants d’enseignement dans des


contextes et des applications multiples.

Source : Wikipedia

D’autres normalisations de données pédagogiques existent et sont utilisées, comme LOM


(ou sa variante française LOM-FR), IMS-QTI, AICC. SCORM reste cependant la norme la plus suivie
et la plus utilisée.

D. SSO
L'authentification unique (ou identification unique  ; en anglais Single Sign-On ou SSO) est
une méthode permettant à un utilisateur de ne procéder qu'à une seule authentification pour
accéder à plusieurs applications informatiques (ou sites Web sécurisés).

L’environnement numérique de travail agrégeant plusieurs services et technologie, le


service doit être unifié au possible pour avoir un maximum de transparence du point de vue de
l’utilisateur. Ainsi, l’utilisateur ne sera pas tributaire des changements ou mises à jour au sein de
l’ENT puisqu’il disposera toujours d’un identifiant unique, même si les services sont amenés à
évoluer.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 10/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

VI. Environnement
Outre le fait de s’inscrire dans le projet GIVA, la mise en place du e-learning de manière
généralisée devra s’imprégner de plusieurs spécificités inhérentes aux systèmes déjà mis en place
et au projet GIVA.

A. Les liaisons du projet


Le S.I GIVA est la pierre angulaire de toutes les communications et la principale source de
données.

- GIVA dispose d’un portail ouvert aux étudiants qui leur permettra d’accéder à leur emploi
du temps, résultats d’évaluations, facturations.

- Nous avons mis en place un accès à Internet par Wifi, qui passe par une authentification
centralisée.

- L'aumônerie (lieu d’échange au sein de chaque établissement catholique) a mis en place


un site web à destination des étudiants pour leur proposer des réductions, offres d’emplois et
bons plans.

- Les bibliothèques de l’ICP disposent d’un portail documentaire accessible par ses
étudiants. Une évolution est à l’étude pour un gain de performances et l’élargissement du cercle
de ses utilisateurs (publication de thèses en ligne et promotion des travaux de recherche de
l’Institut).

- Le service communication, pour le site web de l’ICP, souhaitera disposer des médias issus
du e-learning.

Plan du site principal de l’ICP : 21 rue d’assas

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 11/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

B. Infrastructure technique du Campus ICP


- Le campus de l’ICP est réparti en 3 sites distants, dont un principal.

- Les sites distants sont reliés par fibres optique et/ou Liens SDSL.

- Le coeur de réseau de l’ICP dispose d’un débit de 1Gbps («Gigabit»).

- Les centres névralgiques du réseau sont deux salles serveurs réparties en deux bâtiments
différents (A et G).

1. S.I. GIVA
Le coeur du S.I. GIVA est placé et accessible par le réseau administratif, la partie portail à
destination des étudiants est hébergée à l’heure actuelle par l’ICP dans un réseau dédié. Son
externalisation est en cours de réflexion. Le coeur du S.I est composé de 10 Serveurs de
production et de test. On y retrouve des serveurs HTTP, MySQL, Stockage, Reporting, Calcul...
La grande majorité des serveurs utilise la distribution GNU/Linux Debian 5.

2. Liaisons Internet
Chacun des sites est équipé d’au moins 2 liaisons SDSL de 8Mbps par 2 opérateurs
différents (Colt et Nerim). Le site principal dispose d’une DMZ dans laquelle certains serveurs
HTTP sont en production et hébergent des sites web.

Chaque site dédie une liaison Internet à l’accès Internet pour les étudiants et la surveillance
vidéo du campus.

En résumé, chaque ligne est fortement sollicitée. Une étude est en cours pour améliorer la
qualité de ces liaisons. L’ICP dispose d’un très bon débit interne mais ne permet pas
l’hébergement de sites web à forte fréquentation.

C. Résumé de l’existant

ipac.icp.fr
- services
documentaires www.icp.fr
- informations
- orientation
- communication
www.campusicp.fr
GIVA
Portail Helisa/GIVA
Produit Helisa
- gestion scolarité

www.lacatho.fr
- vie universitaire
wifi.campusicp.fr
- accès internet campus

Réseaux internes ICP Hébergements Web

Schématisation de la répartition des services et leur emplacement géographique


Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 12/51
LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

VII.Hypothèses de recherche
Avant de définir complètement le cahier des charges et si nous synthétisons les principaux
besoins, nous pouvons établir des hypothèses de recherche afin de définir plus facilement le
cahier des charges.

Lors des recherches préliminaires de documentation autour des ENT, un document est
apparu inévitable : le «Schéma Directeur des Espaces numériques de Travail» (SDET).
Cette étude menée par le Ministère de l’Éducation Nationale est un document qui s’impose en
France comme une référence lors de la mise en place d’ENT.

Nous savons que l’outil principal de cet environnement numérique de travail sera un logiciel
de e-learning, dit LMS (Learning Management System). En vue de la saturation des accès Internet et
du trafic que génèrera une telle application à l’échelle de 11000 étudiants, nous préférons miser
sur une Infrastructure externalisée et fiable chez un hébergeur.

Dans l’intérêt de faciliter l’accès aux étudiants, L’authentification sera unifiée et établie de
manière à ce qu’un étudiant n’ai qu’une identification à faire pour accéder à tous les services. Ce
principe d’identification unique est mis en pratique par l’installation d’une SSO (Single Sign-On).
Le SDET comporte une annexe concernant la mise en place de la SSO au sein de l’ENT.

Outre le fait de desservir le e-learning, les données seront mises à disposition du service
communication afin d’être exploitées pour les autres sites de l’ICP.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 13/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

VIII.Étude des besoins


Après avoir présenté l’environnement dans lequel s’intégrera le projet ainsi que ces
spécificités ; ayant situé le projet d’ENT et sa plateforme e-learning dans son existant et le projet
Global GIVA ; maintenant que les notions propres à tout ENT sont intégrées, nous pouvons
détailler les besoins afin de définir un cahier des charges.

A. Architecture fonctionnelle
Le document du SDET présente une liste, non exhaustive et non limitative, de services
applicatifs qui peuvent être mis à disposition des usagers dans le contexte de l’enseignement
supérieur. Ce tableau a été intégré en annexe 1, il propose la classification générique des services
suivante :

- services d’enseignement à distance ;

- services d’accès aux ressources pédagogiques ;

- tutorat et assistance ;

- classes virtuelles ;

- services documentaires ;

- services de gestion de la scolarité ;

- services de la vie universitaire ;

- services de gestion / finances ;

- gestion des ressources humaines ;

- autres services.

Certains services étant déjà mis en place, il ne s’agit pas de tout refaire mais bien de réunir
l’ensemble sous forme d’un service unifié et facile d’accès pour l’étudiant.
Au parcours de cette classification, une grande partie est déjà mise en oeuvre comme les services
documentaires, les services financiers, vie universitaire et gestion de la scolarité. L’ENT sera formé
lorsque les services manquants seront opérationnels et en interaction.
Restent donc à intégrer les services suivants :

- services d’enseignement à distance ;

- services d’accès aux ressources pédagogiques ;

- tutorat et assistance ;

- classes virtuelles.

Le contenu de chacun des services globaux est détaillé dans l’annexe 1.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 14/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

B. Architecture technique
S’appuyant sur l’existant (schématisé page 23) partagé entre les locaux de l’ICP et d’autres
serveurs décentralisés, L’ENT auquel nous venons ajouter la brique de l’apprentissage en ligne
intégrera une infrastructure nouvelle de e-learning et stockage de données.

1. Fiabilité et évolutivité
Cette infrastructure devra demeurer fiable et performante en vue de la fréquentation
supposée par 11000 étudiants potentiels. Cette infrastructure devra être évolutive de manière à
pouvoir faire face à une évolution de l’affluence (rappel des étapes successives de déploiement
de l’e-learning).
Fiabilité attendue : Taux de disponibilité de 99%, temps de rétablissement de 4 heures.
Reprise d’activité sur sauvegardes acceptable.
Plan de sauvegarde : 1 sauvegarde incrémentielle / jour, 1 sauvegarde complète / mois.  
L’historique des sauvegardes se fera sur 1 an.

2. Surveillance
Dans un besoin de réactivité et de réponse aux pannes, l’accessibilité des services sera
surveillée de manière à avertir la DSI en cas de problème. Le monitoring sera d’avantage expliqué
lors du dimensionnement de l’architecture car il servira notamment à évaluer les besoins en terme
de capacité d’accueil. La surveillance se fera aussi sur l’efficacité de l’architecture, par un
diagnostic détaillé des principaux mécanismes (réplication des données, efficacité de la
redondance, du clustering, temps de réponse du serveur HTTP...).

3. Authentification
Comme préconisé par le SDET et formulé dans la demande de mon responsable,
l’authentification sera unifiée au possible en appliquant un système de SSO à un maximum de
services. Pour les services ne gérant pas la SSO, il sera étudié leur évolution ou leur
remplacement.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 15/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

C. Détail des besoins e-learning


Pour atteindre l’objectif d’un ENT complet, le LMS sélectionné devra répondre à certains
besoins fonctionnels et/ou techniques.

1. Logiciel maitrisable
La DSI préfère garder la main sur ses outils et services et ne pas confier leur gestion à
d’autres sociétés. Cela permet de garantir une qualité non tributaire des fluctuations extérieures,
qu’elles soient économiques, politiques ou commerciales. Ce choix se fait au coût d’un travail
supplémentaire mais assumé par l’équipe. Bien souvent, le choix est fait d’utiliser des logiciels
libres quand ils sont éprouvés et jouissent d’une maintenance active par la communauté.

Comprenons par «maitrisable» une solution dont les technologies sont maitrisées par
l’équipe qui travaillera sur le projet, en terme de langages de programmation, protocoles et
applications.

2. Logiciel modulaire
Le système de e-learning devra s’articuler sur un système de modules de manière à pouvoir
ajouter des fonctionnalités qui seront développées par la suite ou pour répondre à des
spécificités métier.

3. Multilinguisme
Tous les services apportés à l’étudiant disposent d’une interface multilingue, affichant a
minima les langues anglais et français.

4. Interopérabilité
À l’heure actuelle, divers systèmes e-learning sont déjà en exploitation à titre expérimental.
Nous avons tranché sur le fait de réutiliser les cours déjà rédigés du moment que le LMS est
compatible avec le norme SCORM. De ce fait, le LMS devra lui aussi être compatible avec la norme
SCORM.

5. Fonctionnalités
Le LMS choisi devra pouvoir proposer les fonctionnalités suivantes de base ou sans
développement lourd :

- Fonctionnement normal avec 10000+ utilisateurs déclarés, 200 simultanés ;

- Intégration à un CAS (SSO) ;

- Système d’évaluation ;

- Rédaction de cours en ligne ;

- Support données audio/vidéo ;

- Modules forum, chat, mail, wiki ;

- Navigation/recherche des ressources.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 16/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

D. Exploitation de l’ENT
Je parlerais ici des besoins humains nécessaires à une bonne exploitation de l’ENT.

Dans l’optique d’effectuer des captations audio et/ou vidéo des cours et évènements au
sein de l’ICP, la fourniture de données au e-learning nécessitera l’emploi d’un technicien
audiovisuel capable de faire les captations, le montage et la publication des vidéos sur la
plateforme. Ce technicien peut être un employé de l’Institut qui réservera une partir de son temps
de travail à ces taches. Il peut être aussi externe et rémunéré de manière forfaitaire. Le temps de
travail à cette tache est difficilement quantifiable puisqu’un maximum de captations est bienvenu.
Le flux de travail est considéré comme tel :

Tâche Temps

Préparation à la captation 1h

Captation variable (2, 4, 8h)

Montage 2h

Publication 30m

L’administration de la plateforme e-learning au niveau des contenus et du bon


fonctionnement ne sera pas une tache à négliger, elle nécessite une qualification en informatique
sur l’outil choisi et une formation aux procédures de gestion de celui-ci. Cette tache est évaluée à
4 heures par semaine en phase de production.

E. Coûts
Les coûts prévus sont les suivants:

1. Administration : temps humain passé à l’exploitation de la plateforme (vidéo, contenus,


comptes, maintenance).

2. Infrastructure : coûts de location de l’infrastructure et services adjacents.

3. Évolution : coûts inhérents à la mise à niveau des services pour implémenter la SSO.

4. Licences : coûts éventuels en licence de logiciels (montage vidéo, logiciel LMS...)

Nos recherches s’orienteront vers des produits libres. Le coût total de possession (TCO) ne
devra toutefois pas dépasser celui d’une solution commerciale ou justifier de son écart de prix.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 17/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

IX. Offre logicielle


L’offre commerciale en matière de e-learning est très vaste et les tarifs peuvent
extrêmement varier. cependant, nous choisissons à priori d’utiliser des logiciels libre. Notre choix,
au delà évidement du fait que le logiciel corresponde aux besoins, portera sa préférence au
logiciel bénéficiant d’une communauté active et fiable, ainsi qu’une documentation étoffée.

Les trois principales solutions libres sont Dokeos, Ilias et Moodle. Je présenterais les
solutions une à une puis les confronterais dans un comparatif pour fixer notre choix.

A. Dokeos
Dokeos est un LMS sous licence GNU/GPL. basé sur le LMS Claroline, il
s’appuie sur une architecture multilingue de 34 langues. Le logiciel est écrit
en PHP et utilise une base de données MySQL. Son développement est
modulaire et son catalogue de modules est riche.
Dokeos est aussi un réseau de sociétés et de services qui proposent la
formation à l’outil, le développement spécifique. Bien que l’outil demeure
libre, une utilisation avancée de celui-ci nécessite le paiement d’une licence d’exploitation.

1. Fonctionnalités
- agenda ;
- documents du cours : Soit on importe des documents bureautiques  : Word, Excel,
PowerPoint, Open Document. Soit on crée des pages web grâce à un système de templates ou
modèles ;
- exercices : QCM, texte à trous, apparier, réponse multiple, images clicables (hotspots) ,
limitation du temps de réponse par décompte ou le glisser déposer dans les exercices
d'appariement (matching) ;
- liens vers ressources internet ;
- parcours pédagogique à la norme SCORM qui peuvent être produits dans la plate-forme,
importés et exportés ;
- Oogie, conversion des présentations Impress et PowerPoint en parcours pédagogiques ;
- groupes de travail : Donne accès à un espace de documents partagés ainsi qu'à un forum
privé ou non. Une fois un document finalisé, il peut être publié pour l'ensemble des inscrits ;
- tests en ligne dont les résultats sont enregistrés nominativement ;
- forums ;
- chats: utiles pour les apprenants qui demanderaient de l'aide à une encadrant (à un
moment fixé) ;
- vidéo-conférence en streaming ;
- annonces : Envoyer un courriel à l'ensemble des inscrits ou à une partie d'entre eux. Les
annonces à tous sont également sauvegardées dans une liste pour archive visible depuis le site
du cours.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 18/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

- enquêtes avec retour statistique


- Blogs pour l'apprentissage collaboratif avec possibilité d'organiser des jeux de rôles
2. Politique dʼutilisation, approche commerciale
Dokeos est non seulement un produit, mais aussi une société qui fournit des
services autour de son produit, comme beaucoup de sociétés commerciales ayant
fait le choix d’éditer un logiciel libre. Libre n’étant pas nécessairement gratuit,
Dokeos propose des licences commerciales selon notre utilisation.

Module Dokeos Free Dokeos Education Dokeos Pro

Admin o o o

Author production de cours o o o

Interact : wiki, forums, chat, o o o


groupes

Report o o o

MindMaps : cartes heuristiques o o

Quizz gallery o o

importation office o

Importation powerpoint o

Live visioconférence o

Multi-sites o

Secure : cryptage des données o

3. Communauté
Le site Dokeos revendique 2,5 Millions d’utilisateurs parmi lesquels 300 universités.
L’équipe Dokeos est composée de 24 développeurs. L’interaction entre les membres de la
communauté s’articule autour d’un forum et d’un wiki, la quantité d’informations est acceptable, la
réactivité du forum est bonne.

4. Divers
Lors du test de Dokeos, les performances ont eu l’air moyennes, et me semblent pouvoir
accepter difficilement un grand nombre d’utilisateurs simultanés, ou au prix d’une infrastructure
plus lourde ou optimisée.

Dokeos est le logiciel qui avait été installé par la DSI 3 années avant le début du projet
d’ENT de l’ICP. le logiciel est utilisé par certains organismes de l’Institut et un certain nombre de
remarques ont étés faites à son utilisation. Ces remarques ont étés évaluées lors de l’étape de
l’étude des besoins.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 19/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

B. Ilias
Ilias est un LMS sous licence GNU/GPL qui a été développé en PHP et qui
s’appuie sur une base de données MySQL. Ilias est aussi une société basée en
Allemagne qui propose des services et un support avancé de son logiciel.

1.Fonctionnalités
- bureau personnel ;
- gestion de groupes de travail ;
- dépôt de fichier (tout type : Word, MP3, vidéo, PDF, etc...) ;
- gestion de galerie multimédia ;
- glossaire multimédia ;
- outil intégré pour créer des tests auto-correctifs ;
- gestion d'enquête en ligne ;
- affichage synthétique des résultats sous forme de feuille excel ;
- outil de relevé et d'évaluation des travaux d'élève avec pupitre synoptique de suivi ;
- chat ;
- forum avec notification et pièce jointe ;
- messagerie sécurisée ;
- podcasting (mp3 et vidéo) ;
- wiki intégré ;
- agenda partagé et multicouche ;
- intégration de RSS ;
- intégration de Google maps ;
- intégration de contenus SCORM-AICC, Latex ;
- conformité aux standards (LOM, SCORM 1.2, SCORM 2004, IMS-QTI, AICC) ;
- certifié SCORM 1.2 RTE Level 3 ;
- certifié SCORM 2004 3ème Edition ;
- suivi des parcours d'apprentissage ;
- système de contrôle d'accès par rôle (RBAC) ;
- authentification (LDAP, Shibboleth, CAS, Radius, SOAP) ;
- interface Web Service (SOAP).

2. Politique dʼutilisation, approche commerciale


L’utilisation du logiciel est pleinement libre, la totalité des fonctionnalités développées est
gratuite. La société Ilias propose toutefois de vous assister lors de la mise en place de son logiciel
en apportant son expertise pour le développement de modules spécifiques ou l’importation de
contenus SCORM ainsi que la configuration du logiciel.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 20/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

3. Communauté
Ilias propose une documentation acceptable bien que la documentation profonde soit
majoritairement en allemand. La base de la documentation est quand même disponible en anglais
et/ou français.

Le développement est actif (mises à jour fréquentes) et les installations présentées en


exemple sont souvent prestigieuses et semblent répondre à un grand nombre d’utilisateurs
(65000 pour l’académie de bordeaux par exemple).

C. Moodle
Moodle est à la même manière que les deux logiciels présentés
précédemment, un LMS proposé sous licence GNU/GPL et développé
en PHP. Il peut s’appuyer sur quasiment tout type de SGBD.

L’approche de Moodle est modulaire au possible car il fut réfléchi ainsi


des le départ. De la même manière, sa conception est multilingue et il
est traduit à l’heure actuelle dans 78 langues.

Moodle n’est pas une société de services en soi mais réellement une organisation
libre. Cependant, le site moodle.com recense un grand nombre de sociétés de services
proposant une expertise autour du produit Moodle, et ce, partout dans le monde.

1. Fonctionnalités
- Outils sociaux : Wiki, Forums, Chat, Généraux et intégrés aux cours ;
- Groupes de travail ;
- Gestion de fichiers multimédias ;
- Authentification modulaire : LDAP, CAS(SSO), SQL...
- Multilingue (au choix ou restreint pour les cours de langues) ;
- Gestion des rôles modulaire, droits d’accès configurables ;
- Architecture multi-serveurs, multi-sites, prévu pour un environnement multi-organismes ;
- Système de «thèmes», interfaces graphiques selon le site appelé ;
- Modules d’activités : quizz, devoirs, sondages, ateliers, ressources, teste, forums, chat...
- Module devoir avec gestion des rendus, retards, corrections, feedback, re-notation ;
- tests tous types : vrai-faux, appariement, questions aléatoires, réponses numériques (+
tolérance), texte à trous...
- Conformité aux standards (LOM, SCORM 1.2, SCORM 2004, IMS-QTI, AICC) ;
- Reporting et suivi de classes, élèves ;
- Flux RSS, alertes Mail.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 21/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

2. Communauté
La communauté Moodle est très riche, moodle revendique plus de 32 Millions d’utilisateurs
(apprenants) et sa communauté est grande d’1 million d’utilisateurs. Le logiciel est en production
dans 205 pays et certaines installations atteignent les 230 000 utilisateurs.

Forte d’un grand nombre d’utilisateurs, la documentation, même en français est très étoffée
et précise. Le forum est très réactif.

Le développement est très actif, (242 développeurs en écriture) même si les versions
majeures sont rares. La version actuelle (1.9) date de 2008 et la version 2 est prévue en Juillet
2010.

Plusieurs événements et conférences autour de l’outil Moodle (appelés «MoodleMoots»)


sont organisés et publiés sur le site Moodle.

D. Comparatif
Les éléments de comparaison suivront une note de 0 à 5, la plus haute étant la
meilleure. La note finale se fait par la somme des critères.

Critère Dokeos Ilias Moodle

Documentation 3 4 5

Communauté 4 3 5

Développement 3 5 4

Modularité 3 4 5

Performances 2 5 5

Intégration 3 3 4

Prix 2 5 5

20 29 33

E. Conclusion
La solution Moodle remporte le comparatif avec une note de 33/40. J’expliquerais sa victoire
par la synergie de deux facteurs : un bon produit de base, vite adopté par une vaste communauté
qui l’a aidé à progresser plus vite que les autre. Pour moi, Moodle est l’exemple même du logiciel
libre, tirant parti d’une communauté riche et investie partout à travers le monde, pour donner un
logiciel puissant aux possibilités sans limites.

Notre choix se portera donc sur le logiciel Moodle en comptant sur sa communauté et les
témoignages de nombreux utilisateurs pour mener à bien son installation et son intégration au
sein de l’ENT.
Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 22/51
LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

X. Réflexion sur l’architecture globale


L’ENT reposant principalement sur sa plateforme d’e-learning, une vision globale du projet
reste toutefois indispensable. Au cours de ce chapitre, je définirais de manière détaillée comment
les éléments de l’ENT s’interfaceront, avec en première vue l’unification de l’authentification et
l’intégration du e-learning.

A. Composition de l’ENT
En cohérence avec les besoins énoncés lors de leur étude, l’ENT sera l'agrégation de services
proposés par différentes applications, services et technologies, parfois dans des lieux
géographiquement séparés.

www.campusicp.fr www.icp.fr
www.lacatho.fr - informations
Portail Helisa/GIVA
- vie universitaire - orientation
- gestion scolarité
- communication

ipac.icp.fr
GIVA
- services
Produit Helisa
documentaires

etudes.campusicp.fr
mail.campusicp.fr wifi.campusicp.fr - ressources
- messagerie étudiante - accès internet campus pédagogiques
- tutorat à distance

Légende : nouveaux services services existants

Répartition des services actuels selon la classification proposée du SDET

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 23/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

B. Mise en phase des services


Les services existants sont issus de projets précédents ayant étés développés en isolement.
De ce fait, quasiment chaque service dispose de sa propre méthode d’authentification et de ses
bases de données utilisateurs.
Toujours dans cette optique de simplifier les accès pour l’utilisateur, il faut maintenant mettre en
place une authentification unifiée et améliorer les communication entre les services.

1. État des systèmes dʼauthentification


- www.campusicp.fr : authentification sur la base GIVA (centrale) ;

- www.lacatho.fr : authentification interne, base MySQL ;

- www.icp.fr : authentification non requise (site consultatif, sauf administration) ;

- ipac.icp.fr : authentification interne, base MSSQL ;

- wifi.campusicp.fr : authentification radius, données utilisateurs importées à partir de GIVA ;

- mail.campusicp.fr : authentification MySQL, sur la base du serveur Radius wifi.

2. Système dʼauthentification prévisionnel


L’unification prévoit de basculer, au fur et à mesure, les services sur une authentification de
type SSO. En premier lieu, les services maitrisés par la DSI seront basculés afin de se procurer une
expertise sur le sujet et de manière à mieux évaluer les coûts pour les évolutions des services
externes.

Les services développés en interne sont la fourniture de l’accès Internet (dit «service wifi»)
et le service de messagerie étudiante.

Le portail Web Helisa sera l’étape suivante car la société de service qui développe l’outil est
encore dans les locaux de l’ICP. De plus, leur collaboration est nécessaire car à l’heure actuelle, la
transmission du savoir autour de l’outil Helisa du projet GIVA est encore incomplète.

Le site web www.lacatho.fr est géré par le service de l'aumônerie et développé par une
société externe. Il faudra donc demander une estimation des coûts pour cette évolution à
l’éditeur.

Le portail documentaire «IPAC» géré par les bibliothèques est en cours d’évolution. Le
cahier des charges, monté en collaboration avec le service informatique, prévoit une interface
avec un serveur CAS (SSO).

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 24/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

XI. Le système de SSO CAS


CAS est un système d’authentification unique pour le web développé par l’université de Yale
(E.U.). Il a été développé en Java. Sa finalité est simple : il permet aux utilisateurs de n’avoir à
s’identifier qu’une fois pour avoir accès à tous les sites étant connectés à ce même serveur CAS.

CAS fonctionne en mode client-serveur, il nécessite donc le déploiement d’un serveur CAS.
les clients seront les sites s’appuyant sur celui-ci, en utilisant les librairies clients sous plusieurs
langages disponibles (PHP, Java, Perl...).

1. Fonctionnement de base
Authentification dʼun utilisateur
Un utilisateur non déjà précédemment authentifié, ou dont l'authentification a expiré, et qui
accède au serveur CAS se voit proposer un formulaire d'authentification, dans lequel il est invité à
entrer son nom de connexion et son mot de passe :

1) Requête connexion

2) Formulaire d'authentification
(HTTPS)
Navigateur Serveur CAS

Si les informations sont correctes, le serveur renvoie au navigateur un cookie appelé


TGC (Ticket Granting Cookie) :

1) Identification
2) Vérification
3) TGC

Navigateur Serveur CAS Base utilisateurs

À ce moment là, le TGC devient le passeport de l’utilisateur auprès du serveur CAS.


Techniquement, ce cookie privé (accessible uniquement par le serveur CAS) est transmis par canal
sécurisé (HTTP/SSL). Il est opaque, c’est à dire qu’il ne contient aucune information sur l’utilisateur.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 25/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

Accès authentifié
Une fois authentifié, lorsqu’un navigateur souhaite accéder à un service accessible en SSO, il
se verra redirigé vers le serveur CAS et lui présentera le TGC (fig. 3).
Après vérification, le serveur délivre un 2eme cookie appelé Service Ticket (ST) qui n’est utilisable
que par le service ciblé. Simultanément et en toute transparence, une redirection http sera faite
avec le Service Ticket en paramètre (fig. 4).

1) requête non authentifiée


1) requête non authentifiée 2) Authentification (TGC)

3) Requête authentifiée (ST)


2) Redirection
Navigateur Service Web Navigateur Service Web

Serveur CAS Serveur CAS


Fig. 3 : Redirection vers le serveur CAS d'un Fig. 4 : Redirection par le serveur CAS d’un
navigateur non authentifié auprès du service navigateur vers un service après authentification
5) réponse

1) requête non authentifiée


2) Authentification (TGC) 1) requête non authentifiée

3) Requête authentifiée (ST)


2) réponse
Navigateur Service Web Navigateur Service Web

4) Validation du ST

Serveur CAS Serveur CAS


Fig.5 : Validation du Service Ticket par le service. Fig.6 : Identification perçue par l’utilisateur.

Maintenant que le service ciblé reçoit en paramètre le ST, il doit vérifier la validité de celui-ci
en interrogeant le serveur CAS (fig. 5). Après cette dernière vérification, l’accès est pleinement
validé. Toutes ces étapes (fig. 3 à fig. 5) se sont déroulées en toute transparence pour l’utilisateur,
qui a l’impression d’accéder directement au service demandé (fig. 6).

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 26/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

XII.Infrastructure technique
Pour compléter notre ENT, nous allons donc devoir intégrer la plateforme moodle ainsi que
le serveur CAS. Pour faciliter et sécuriser l’accès aux ressources, nous décidons de mettre en place
un serveur de stockage. La séparation des médias de la plateforme de e-learning est un choix qui
permet d’être indépendant de celle-ci et de la décharger.

L’élaboration de l’infrastructure s’appuie en grande partie sur les recommandations de


l’annexe du SDET «Stratégie d’exploitation» qui comporte un grand nombre de recommandations
et de bonnes pratiques pour la mise en place de l’infrastructure et son exploitation.

A. Répartition
Dans la pratique, la plateforme moodle ne sera pas la seule à accéder aux médias. Le service
communication s’en servira pour afficher des vidéos et images sur ses différents sites web. Il est
prévu aussi pour des besoins de communication, de diffuser certaines captations sous forme de
podcasts. Ces utilisations des médias sous vouées à consommer de la bande passante et nous ne
connaissons pas son évolution (dépendante du succès et de la qualité des diffusions). Ainsi, en
séparant les médias de moodle, nous pouvons dimensionner les serveurs différemment.

Pour répondre à notre besoin d’évolutivité en terme de fréquentation, nous prévoyons une
architecture dite «scalable».

Le système CAS étant sollicité lors de l’accès à chaque service, devra être redondé pour
avoir un maximum de disponibilité.

Serveur CAS Service Web 1

Service Interne

Service Web n
Stockage médias

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 27/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

B. Emplacement
La plateforme e-learning de l’ENT desservira 11000 étudiants se connectant de toutes
provenances (locaux de l’ICP, France, International). De plus, la plateforme n’agira pas seulement
comme un site web, mais comme un fournisseur de données (vidéo, audio, images...).

Les besoins de performance de la plateforme en terme de débits ne sont clairement pas


compatibles avec l’infrastructure interne de l’ICP. Même si un projet est à l’étude visant à
redimensionner et rationaliser l’usage des accès Internet, les accès sont actuellement saturés et
les coupures sont fréquentes. La stratégie actuelle de la DSI est d’externaliser autant que
possible les services consommateurs en bande passante.
Différentes solutions d’hébergement sont existantes, nous avons comparé certaines d’entre-elles:

- l’hébergement en «housing» consiste à déposer ses propres serveurs chez un hébergeur


qui fournit simplement l’emplacement dans un datacenter, l'électricité, et la connectivité réseau.
La maintenance des serveurs est effectuée en principe par le client.
La SLA comporte généralement un GTR de 4 heures sur l'électricité et la connectivité.

- l’hébergement dédié consiste à louer des serveurs (configuration selon le catalogue de


l’hébergeur) à un hébergeur qui contrôle son parc de serveurs.
La configuration des serveurs reste à la charge du client.
La SLA comporte également une GTR de 4 heures.

- l’infogérance est un service proposé par un hébergeur qui propose la gestion complète
des serveurs par une équipe technique. De ce fait, le client s’abstrait totalement des problèmes
techniques pouvant être liés à son infrastructure. Généralement, l’infogérance fait appel à des
serveurs dédiés. Cette méthode d’administration est certes très pratique puisqu’elle décharge
totalement le client de toute tache d’administration, mais elle devient de ce fait la plus
coûteuse.
L’infogérance est souvent requise quand le client ne dispose pas de Service informatique ou n’a
pas les compétences requises à l’administration de tels serveurs.

- l’hébergement de type «cloud» (nuage) est une nouvelle solution d’hébergement


conciliant l'hébergement dédié et la virtualisation. Avec un cloud, l’hébergeur propose des
serveurs dédiés virtualisés, avec une configuration évolutive. Le «Cloud Hosting» s’appuie sur
du matériel très avancé et fiable, il utilise une redondance totale, que ce soit au niveau du
stockage, de la bande passante ou bien des unités de calcul.
Son principal avantage est d’implémenter naturellement une scalabilité et de proposer une
facturation proportionnelle à l’usage qui en est fait.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 28/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

Dans ce tableau comparatif, les solutions sont comparées à un hébergement interne à l’ICP.
Le choix de l’hébergement se fera sur les critères suivants :
- évolutivité : possibilité de faire évoluer la configuration des serveurs et l’architecture de
l’infrastructure.
- performances : performances intrinsèques de l’architecture.

- débit : performances réseaux et marge de manoeuvre en occupation de la bande passante.

- fiabilité : fiabilité générale du type d’hébergement, relative au matériel et à l’infrastructure


d'hébergement.
- maintenance : facilité d’accès aux serveurs pour évolution ou en cas de panne.

- prix : moyenne des prix relevés sur les principales offres.


les critères sont généraux et sont fait sur une moyenne des offres du marché.

Interne ICP Housing Dédié Cloud Infogéré

Évolutivité 4 5 2 4 2

Performances 5 5 5 4 5

Débit 1 4 5 4 5

Fiabilité 2 4 4 5 5

Maintenance 5 4 2 3 4

Prix 5 3 4 4 2

Notre choix se porte sur l’hébergement dédié, talonné par l’hébergement en cloud.
Les serveurs dédiés s’avèrent moins chers que la solution cloud, particulièrement concernant le
stockage, pour lequel nous avons de gros besoins. La mise en place d’une architecture à base de
serveurs dédiés sera certes plus longue à mettre en place que celles en nuage, mais les
techniques de mise en oeuvre sont déjà maitrisées par le service informatique.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 29/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

C. Temporisation
Comme il sera expliqué dans le chapitre «Planification du projet», le déploiement de
l’architecture passera par plusieurs phases.

Techniquement, cela se traduit par une infrastructure qui sera modifiée au cours du temps.
Trois étapes d’évolution sont prévues. Test, Production légère, Production pleine.
La redondance du service CAS ne sera pas implémentée tant que l’authentification au service
Helisa (GIVA) ne sera pas liée au CAS. En effet, le portail étudiant de Helisa étant une application
critique, nécessitera une disponibilité accrue du service CAS.

La mise en place de la scalabilité se fera en dernière étape lorsque l’étape de production


légère (fréquentation restreinte) aura permis d’optimiser la qualité et les performances du service.

CAS CAS 1 CAS 2 CAS 1 CAS 2 Moodle 1

Moodle +
Moodle +
Data + Data + MySQL Moodle 2
Data + MySQL
MySQL

Phase 1 Phase 2 Phase 3


test Production 1 Production 2

Phases d’évolution de la plateforme e-learning


1. Phase 1 - Test
La Première phase sera limitée à l’utilisation par des organismes pilotes sont sélectionnés
car ils ont émis un besoin détaillé en terme d’exploitation du e-learning. Ce sont pour la plupart
des organismes utilisant déjà une plateforme de e-learning pour diverses raisons. Ces organismes
sont au nombre de 3 :

- ILCF - Institut de Langues et de Culture Française ( 2500 étudiants en 3 rentrées sur l’année )

- FTSR - Faculté de Théologie et Sciences Religieuses (1550 étudiants et 600 auditeurs)

- FASSE - faculté de Sciences Sociales et Economiques (550 étudiants et 150 auditeurs)

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 30/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

Nous comptons avec eux tester le comportement de la plateforme sur un échantillon de


population bien précis et selon deux modes de fonctionnement :
- Normal : Chaque organisme publie ses cours et les utilisateurs vont d’eux même sur la
plateforme, ceci générant un au peu près régulier. Le trafic généré par la plateforme en période
normale servira à définir la fréquentation quotidienne attendue lors du passage en phase 2
(ouverture à la totalité de l’ICP).
- Examen : Les examens rassemblent un grand nombre d’étudiants sur la plateforme
simultanément, ceci pouvant être considéré comme une situation de «stress» pour la
plateforme.
Les statistiques et le comportement en période d’examens sera surveillé de près de manière à
mieux prévoir l’évolution de la plateforme.

2. Phase 2 - Production légère


À cet instant, l’implémentation de la SSO commencera à se faire sur les autres services de
l’ENT, particulièrement sur le portail étudiant de GIVA. Cette application étant critique et ne
pouvant fonctionner sans un service d’authentification opérationnelle nécessitera une très bonne
disponibilité du serveur CAS. C’est pourquoi ce service sera redondé, sur un système dit de
«battement de coeur» qui consiste à installer une copie du serveur qui prendra le relai lorsque le
serveur maitre ne sera plus disponible.

Simultanément, la plateforme s’ouvrira à d’autres organismes ayant étés préparés à


l’exploitation du e-learning (formation découverte, formation avancée pour les délégués). Cette
ouverture se fera progressivement jusqu’à l’adoption de l’ENT par tous les organismes.

3. Phase 3 - Production pleine


La troisième phase sera une évolution technique de la plateforme pour améliorer la
disponibilité de celle-ci ainsi que sa capacité d’accueil. Une fois la mise en place de l’architecture
finale, nous pourrons ouvrir les formations en e-learning à un public extérieur à l’ICP, partout dans
le monde. Cette étape en donne la possibilité technique, mais nous ne savons pas encore quand
cette ouverture sera faite.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 31/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

D. Dimension
Cette étude a pour but de prévoir la taille de l’infrastructure technique en terme de
performances. Nous prévoyons de mettre en place une haute disponibilité à partir de la phase 2
pour le CAS, puis en phase 3 pour le LMS Moodle. Dans le cas de la haute-disponibilité des
serveurs web frontaux pour Moodle, nous profiterons de la présence de plusieurs serveurs pour en
répartir la charge. L’objectif est de préparer une infrastructure qui pourra accueillir un n-ième
serveur au besoin sans changer fondamentalement l’architecture.

La première phase mettra à disposition une infrastructure de dimension limitée mais


étroitement surveillée. La mesure de sa fréquentation et des situations de forte affluence
serviront à déterminer la puissance à mettre en oeuvre dans les phases suivantes.
Les éléments suivant seront surveillés :

Valeur Détails Unité

Trafic Trafic brut généré par chacun des serveurs, à Octets/seconde


destination des visiteurs ou en interne.

Requêtes Le nombre de requêtes effectuées sur chaque serveur Requêtes par seconde
(authentifications pour le CAS, téléchargements pour
les médias, pages vues pour le LMS, requêtes SQL...)

Disponibilité La disponibilité de chaque serveur % du temps

Charge La charge générale moyenne de chaque serveur (load Indice


average)

Au terme de la première phase, nous saurons s’il est nécessaire d’améliorer la plateforme
actuelle et nous pourrons savoir quels services ont besoin d’une amélioration de performance.

D’une manière plus technique, nous comptons lancer la phase 1 avec les configurations
matérielles suivantes :

Serveur web Moodle : Serveur CAS :

Processeur Core i5 2,6 Ghz Processeur Celeron 1,2 Ghz

Mémoire vive 8 Go Mémoire vive 2 Go

Stockage 2x SSD 80Go (BDD) Stockage 1x 250 Go SATA2

2x 750Go SATA2 (médias)

Réseau 100 mbps Réseau 100 mbps

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 32/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

E. Schéma
Infrastructure Web ENT
Serveurs Web
Serveurs CAS
Cache +
Serveur Data Heartbeat Load balancing
Base
Médias CAS 1 CAS 2 Web 1 Web n
MySQL
Apache Apache
Moodle Moodle

Web Web MySQL Portail Mail


Backup
icp.fr lacatho.fr Giva GIVA étudiants

Portail
Accès
bibliothèqu
Wifi
e

Internet Infrastructure interne ICP

Requête SSO Requête SQL


Sauvegarde Requête médias

Représentation des interactions et des principaux serveurs de l’ENT

F. Liaison du LMS(Moodle) au S.I. GIVA


Le LMS Moodle est, de base, autonome dans le sens ou il n’a besoin d’aucune information
extérieure pour fonctionner. Notre objectif est de renseigner moodle automatiquement afin
d’avoir une cohésion maximum avec l’organisation de GIVA et un minimum de gestion pour la
création des cours (donc moins d’erreurs).

Pour s’organiser, Moodle a besoin des informations relatives aux cours, utilisateurs et rôles.
Il est possible de connecter Moodle à une base de données externe pour obtenir la liste des
cours.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 33/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

XIII.Planification du projet
A. Étude préalable (Phase 0)
L’étude préalable pourrait être synthétisée par le présent document. Elle comporte toutes
les phases préliminaires à la mise en place de l’infrastructure.

Ainsi, depuis que le projet m’a été confié avec un cahier des charges des plus légers, j’ai
rassemblé des informations autour du e-learning, des ENT et des technologies d’hébergement
web. J’ai ensuite pu comparer les différents éléments et définir les outils dont j’allais me servir
pour mettre en place l’infrastructure en correspondance avec les besoins élaborés auparavant.

1. Importance dʼune communication au plus tôt avec les utilisateurs


Une période clé de cette étude préalable fut celle de la consultation des organismes. C’est
après m’être préparé au jargon de la pédagogie et avoir parcouru les principaux outils que j’ai pu
m’adresser aux futurs bénéficiaires du e-learning. À savoir les organismes, les enseignants et leurs
étudiants.

Lors de différentes interviews avec des professeurs utilisateurs de différents LMS, directeurs
et directrices des organismes pilotes, j’ai pu beau définir une grande partie des besoins en
matière de pédagogie d’une manière plus précise que le SDET. De manière générale, les
professeurs se montrent réceptifs et prêts à faire évoluer le e-learning au sein de l’ICP.

Concernant les facultés et organismes pilotes, ce sont des questions de logistique et


d’organisations qui se sont posées. J’ai pu me rendre compte que les processus de gestion de la
pédagogie restent très lourds et qu’il faudra s’y intégrer de manière non intrusive si l’on veux une
adoption des services maximum.

La démarche d’intégration au processus pédagogique devra être définie au cours de la


première phase de mise en place. De cette manière, il sera possible d’essayer différents workflows
et de les adapter à la pédagogie de chaque organisme.

Du coté des étudiants, je dispose pour l’instant de peu de données mais je travaille à
rassembler des informations concernant les services qu’ils souhaitent en priorité afin de
concentrer plus d’efforts sur ceux-ci. Enfin nous garderons leurs coordonnées pour leur demander
par la suite de bien vouloir être testeurs en avant-première du nouvel ENT.

Qualité Échantillon

Organisme 3
Tableau de synthèse des participants à l’étude préalable
et aux développement.
Enseignant 10

Étudiant 10 (souhaités)

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 34/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

Parallèlement, et lorsque je n’avais pas d’entretient, J’essayais les outils (LMS) et les
principes (SSO) pour les comprendre et valider leur concept.

Une fois mes choix technologiques validés, j’ai pu réfléchir plus en détails à l’infrastructure
puis valider mes choix par une preuve du concept.

Cette étape globale de l’étude préalable représente en somme mon parcours du projet
jusqu’à lors.

Le diagramme GANTT de la planification est visible en annexe 2

B. Déploiement de la plateforme de test (Phase 1)


Comme expliqué lors de la présentation de l’architecture et se la temporisation de son
déploiement, la mise en place comportera trois phases. Cependant, ces étapes de déploiement
comportent une multitude de taches sous-jacentes.

Cette première phase a pour vocation de mettre en place un service fonctionnel, mais avec
une utilisation restreinte (en fréquentation) et une qualité de service de l’ordre des plateformes
de test. Les utilisateurs de cette infrastructure de test seront tous avertis de l’état de
développement de celle-ci, et seront encouragés à participer à son évolution par la remontée
d’informations à l’occasion de bogues rencontrés, disfonctionnements, ou ralentissements vécus.

1. Installation des outils de suivi et test


La plateforme de test nécessite un suivi efficace de son évolution. Pour cela, je suis habitué
à utiliser un outil de gestion de projet en groupe (groupware) appelé Redmine. ses fonctionnalités
sont multiples :

- gestion multi-projets,

- gestion fine des droits utilisateurs définis par des rôles,

- gestion de groupes d'utilisateurs,

- rapports de bogues (bugs), demandes d'évolutions,

- wiki multi-projets,

- forums multi-projets,

- news accessibles par RSS / ATOM,

- notifications par courriel (mail),

- gestion de feuilles de route, GANTT, calendrier,

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 35/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

- historique,

- intégration avec divers suivis de versions : SVN, CVS, Mercurial, Git, Bazaar & Darcs,

- identification possible via LDAP,

- multilingue (25 langues disponibles pour la 0.7.0),


- support de plusieurs bases de données : MySQL, PostgreSQL ou SQLite.

Le développement du projet demandera de la programmation, ainsi il sera installé un


système de suivi de versions. Je suis familier du logiciel Subversion qui conviendra tout à fait à
nos méthodes de développement simples. Le contenu des projets du serveur subversion sera
navigable par l’interface de Redmine.
Le monitoring des performances et de la disponibilité des services sera effectué par
Centreon, qui est un programme basé sur Nagios. Il sera utilisé pour :
- surveillance de la disponibilité
- graphes de performances
- reporting détaillé des états de l’infrastructure
- alerte de l’équipe informatique en cas de problème
Un serveur est déjà installé à l’ICP, il sera utilisé pour surveiller l’infrastructure web
également.

2. Installation de lʼinfrastructure Web de lʼENT


La mise en place des premiers services se fera suivant le plan d’action suivant:

1. Installation Serveur CAS

2. Coordination Serveur CAS / GIVA

3. Installation Moodle

3.1. Implémentation SSO

3.2. Coordination cours avec GIVA

4. Installation Serveur médias

5. Installation logiciel de navigation des médias

6. Configuration des serveurs dans le monitoring

7. Tests de performance unitaire

7.1. Tests authentification CAS -> Analyse -> Optimisation

7.2. Tests serveur web -> Analyse -> Optimisation

7.3. Tests serveur MySQL -> Analyse -> Optimisation

7.4. Tests transaction des fichiers médias -> Analyse -> Optimisation

8. Vérification des liaisons

8.1. Tests importation utilisateurs GIVA / CAS


Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 36/51
LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

8.2. Tests SSO Moodle / CAS

9. Plan de sauvegarde

9.1. Sauvegarde CAS

9.2. Sauvegarde Moodle

9.3. Sauvegarde médias

10. Implémentation SSO sur le service Wifi

10.1. Validation / remontée bugs

11. Implémentation SSO sur le service Mail

11.1. Validation / remontée bugs

A ce stade, nous disposerons d’une infrastructure fonctionnelle et prête à être utilisée par
les organismes pilotes sélectionnés. Il faudra donc commencer la formation des premiers
professeurs à l’utilisation du LMS Moodle ainsi que rédiger des notices d’utilisation à destination
des professeurs et des étudiants. Les taches suivantes sont donc à intégrer dans la planification :

1. Rédaction documentation professeurs et étudiants

2. Présentation de la plateforme ENT aux organismes pilotes

3. Formation professeurs

le diagramme GANTT de la phase 1 est visible en annexe 3

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 37/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

C. Mise en production (phase 2)


Lors de la phase de mise en production, le projet GIVA devrait avancer son développement
sur la partir portail du S.I. .
Toujours dans l’objectif d’unifier l’identification, ce portail s’appuiera en priorité sur le serveur CAS
de l’ENT, ce qui rend le système d’authentification d’autant plus critique. Le serveur CAS sera alors
fiabilisé par un système de redondance.

La principale évolution concerne l’ouverture de l’ENT à la totalité des étudiants. L’utilisation


du e-learning, elle, se fera petit à petit par les organismes et au fur et à mesure des formations des
professeurs.

Deux axes de travail indépendants seront donc définis pour cette période :

1. Mise en redondance du serveur CAS

1.1. Choix et installation du système de redondance

1.2. Tests de panne et résolution de problèmes

2. Préparation de l’infrastructure

2.1. Analyse des statistiques et prévisions de fréquentation

2.2. Mise à l’échelle de la plateforme

2.3. Vérification

3. Ouverture de l’ENT

3.1. Communication aux organismes

3.2. Communication aux étudiants

3.3. Résolution de problèmes

4. Debriefing

le diagramme GANTT de la phase 2 est visible en annexe 4

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 38/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

D. Elargissement de la production
Lors de l’élargissement de la production, l’ENT sera -idéalement- adopté par tous et
nécessitera une capacité d’accueil pus confortable, notamment pour ouvrir la plateforme à des
examens en ligne, nécessitant une stabilité totale de celle-ci.

Nous mettrons à profit les améliorations testées qui permettront d’améliorer les
fonctionnalités, le comportement et la stabilité de l’ENT.

Ces améliorations devront comporter au moins :


- redondance de Moodle et balance de charge ;

- réplication des bases de données ;

- amélioration des performances web par un serveur cache.

Le point sera fait également sur l’implémentation de la SSO dans les services annexes :

- site web de l’aumônerie http://www.lacatho.fr ;

- portail web des bibliothèques http://ipac.icp.fr.

Enfin, l’évaluation de la faisabilité sur le passage d’examens par la plateforme de e-learning


sera faite.

le diagramme GANTT de la phase 3 est visible en annexe 5

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 39/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

XIV.Conclusion
Ce projet est pour moi un projet de grande envergure, j’attache beaucoup d’importance à
cette mission depuis qu’elle m’a été confiée et même si ce n’est que son début, j’y vois encore et
toujours beaucoup de choses passionnantes à faire.

Que ce soit dans les méthodes de gestion de projet ou dans la technique pure, la nature du
travail coïncide pleinement avec mes objectifs de carrière. En effet, je souhaite me spécialiser
dans les architectures web à grande échelle pour agir en tant que consultant sur l’élaboration de
projets web à forte disponibilité et/ou forte affluence.

Je mesure l’importance de cette mission qui m’a été donnée après 3 ans au sein de l’ICP et
espère sincèrement la mener à bien pour en tirer un maximum d’apprentissage.

Lors de la rédaction de ce mémoire, certains chapitres comme la législation autour des


droits d’auteurs et du droit à l’image n’ont pas été couverts. Je déplore le fait de commencer la
rédaction de ce mémoire si tôt après que la mission m’ait été confiée car il y a plusieurs travaux
comme la définition des flux de travail et les interviews des participants à l’élaboration.
L’aspect du travail en équipe n’a pas encore été abordé pour la simple raison que l’équipe de
travail n’est pas encore formée. Je suis pour l’instant seul à travailler sur ce projet, mon
responsable ayant démissionné nous nous retrouvons en équipe réduite. L’emploi de nouvelles
personnes permettra d’accélérer le développement de ce projet.

Néanmoins, la continuité sera assurée et lorsque je clôturerais mon mémoire pour le Master  
2, nous devrions entrer en déploiement de la première phase de production.

XV.Remerciements
Je tiens à remercier mon ancien directeur du service informatique monsieur Luc
Desbrousses pour m’avoir confié ce projet, monsieur Desbrousses a su percevoir les sujets qui me
captivent et m’a fait preuve de sa confiance pour les années à venir.

Je remercie également son directeur adjoint, monsieur Jean-Frédéric Bruzek qui depuis a
pris le relais concernant mon tutorat, il m’apporte beaucoup d’éléments techniques et sait me
donner une vision globale concernant la gestion d’un projet. Il perçoit de loin les éléments
sensibles et me met en garde sur ceux-ci tout en m’aidant à trouver une solution.

Ce projet n’aurait pas non plus le même vécu sans les participants à l’élaboration de ce
projet que sont les enseignants volontaires et leurs étudiants, ainsi que les organismes pilotes.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 40/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

XVI.Bibliographie / Webographie
A. Documentations et ouvrages
http://tinyurl.com/pascal-aubry-cas : présentation du système CAS par Pascal Aubry (2003)

http://tinyurl.com/sdet-2 : Éducation Nationale - Schéma directeur des ENT (SDET)

http://tinyurl.com/sdet20 : document SDET (v2.0)


http://tinyurl.com/sdet-aas : document annexe authentification SSO (v2.1)

B. Sites produits & technologies


http://www.moodle.org : site officiel du LMS Moodle

http://www.dokeos.com/fr : site officiel du LMS Dokeos

http://www.ilias.de : site officiel du LMS Ilias

http://www.ilias-france.info : site d’information sur Ilias

http://www.jasig.org/cas : serveur CAS développé par le consortium Jasig

http://www.php.net : langage de programmation PHP

http://www.mysql.fr : système de base de données

http://www.debian.org : système d’exploitation utilisé sur la majorité des serveurs de l’ENT

C. Sites de l’Institut Catholique de Paris


http://www.icp.fr : informations sur l’ICP

http://ipac.icp.fr : portail des bibliothèques

http://www.lacatho.fr : communication/services étudiants

http://www.campusicp.fr : outil Helisa, Services de gestion de la scolarité

http://mail.campusicp.fr : service de messagerie étudiante

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 41/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

XVII.Glossaire
Auditeur : personne souscrivant à un cours sans engagement de résultats ni examen.

CAS : système d'authentification unique (SSO) pour le web développé par l'Université Yale.

Cookie : un cookie est défini par le protocole de communication HTTP comme étant une
suite d'informations envoyée par un serveur HTTP à un client HTTP, que ce dernier retourne lors de
chaque interrogation du même serveur HTTP.

GTR : la Garantie de Temps de Rétablissement (GTR) est le délai contractuel dans lequel un
service accidentellement interrompu doit être rétabli. Cette notion est utilisée notamment dans le
domaine du web (GTR d'une page web), des réseaux (téléphoniques, de données...) et plus
généralement dans le domaine des applications informatiques. Le terme GTI est aussi utilisé
définissant seulement un temps d’intervention.

HTTP : le HyperText Transfer Protocol, plus connu sous l'abréviation HTTP, littéralement le
« protocole de transfert hypertexte », est un protocole de communication client-serveur développé
pour le World Wide Web. HTTPS (avec S pour secured, soit «  sécurisé  ») est la variante du HTTP
sécurisée par l'usage des protocoles SSL ou TLS.

LMS : système logiciel développé pour accompagner toute personne impliquée dans un
processus d'apprentissage dans leur gestion de parcours pédagogiques en ligne pour leurs
apprenants.

Podcast : le podcasting est un moyen de diffusion de fichiers (audio, vidéo ou autres) sur
Internet appelés podcasts. ce système s’appuie sur le protocole de flux RSS.

SDET : le SDET est piloté par la Direction de la Technologie et s’inscrit dans le S3IT (Schéma
stratégique des systèmes d’information et de télécommunication). Il s’adresse aux acteurs des
projets ENT et est destiné à être un guide dans les mises en place techniques, organisationnelle et
fonctionnelle.

SLA : le «Service Level Agreement» est un document qui définit la qualité de service requise
entre un prestataire et un client.

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 42/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

XVIII.Table des annexes


Annexe 1 : tableau des services applicatifs pour l’enseignement supérieur, tels que
proposés par le SDET

Annexe 2 : diagramme GANTT de l’étude préalable

Annexe 3 : diagramme GANTT de la première phase de déploiement

Annexe 4 : diagramme GANTT de la seconde phase de déploiement

Annexe 5 : diagramme GANTT de la troisième phase de déploiement

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 43/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

A. Annexe 1

Service d'enseignement supérieur Niveau de préconisation

Services dʼenseignement à distance Indispensable

Lʼorganisation des parcours pédagogiques Recommandé

Diffusion de formation médiatisée Indispensable

Accompagnement et suivi de la formation par les tuteurs Recommandé

Autoévaluation et évaluation Indispensable

Diffusion de cours sur supports audio / vidéo Indispensable

Services dʼaccès aux ressources pédagogiques Indispensable

Accès aux ressources par groupe pédagogique Indispensable

Accès aux ressources en ligne Indispensable

Accès aux supports de cours Indispensable

Accès aux documents audio/vidéo Indispensable

Cours statiques en ligne Indispensable

Cours interactifs en ligne Indispensable

Tutorat et assistance Recommandé

Diffusion de formation Recommandé

Accompagnement et suivi de la formation personnalisé Recommandé

Aide en ligne à l'usage de l'ENT Indispensable

Mise en place dʼun dispositif dʼassistance à lʼutilisation de lʼENT Indispensable


complémentaire (formulaire, contact électronique, forum)

Classes virtuelles Recommandé

Diffusion de voix ou image de lʼenseignant vers lʼensemble des Recommandé


étudiants

Système de prise de parole (voix ou chat) Recommandé

Système dʼéchange questions/réponses en temps réel Recommandé

Système dʼenregistrement des échanges (voix, données, vidéo) Recommandé

Forum sur documents (sur décisions des groupes adʼhoc) Indispensable

Services documentaires Recommandé

Référencement de lʼensemble des ouvrages avec une synthèse de Recommandé


présentation (type, titre, auteur…)

Moteur de recherche dʼouvrage à partir de mots clés Indispensable

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 44/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

Service d'enseignement supérieur Niveau de préconisation

Moteur de recherche dʼouvrage avancé (par type, auteur, date de Indispensable


parution…)

Système de réservation dʼouvrages Recommandé

Système de consultation dʼouvrages Recommandé

Demande dʼachat dʼouvrages Recommandé

Interfaçage avec outil extérieur Référence Z3950 - Cette norme permet Indispensable
aux portails documentaires de communiquer avec le SI documentaire

Outils de publication scientifique Recommandé

Etat du compte de lʼutilisateur de la bibliothèque (gestion des retards) Recommandé

Services de gestion de la scolarité Indispensable

Pré inscription ou réinscription en ligne Recommandé

Règlement des droits dʼinscription en ligne Optionnel

Consultation offre de formation Indispensable

Création et consultation du parcours LMD Indispensable

Consultation du dossier administratif Indispensable

Consultation de lʼemploi du temps et des salles Indispensable

Consultation des calendriers dʼexamen Indispensable

Consultation des notes et résultats aux examens Indispensable

Services de la vie universitaire Recommandé

Informations administratives Indispensable

Informations associatives Indispensable

Informations des composantes Indispensable

Informations sur les services culturels Indispensable

Annonces étudiantes Recommandé

Conditions dʼhébergement Recommandé

Informations pratiques (horaires du RU, de la bibliothèque…) Indispensable

CV en ligne, offres de stages, offres dʼemploi, orientation et insertion Recommandé


professionnelle

Communication avec les anciens étudiants Recommandé

Services de gestion / finances Optionnel

Service de gestion financière Optionnel

Service de gestion des immobilisations Optionnel

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 45/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

Service d'enseignement supérieur Niveau de préconisation

Accès à dʼautres logiciels de gestion financière et comptable Optionnel

Accès à des données financières et extraction de données Recommandé

Gestion des ressources humaines Recommandé

Consultation du dossier administratif Recommandé

Accès au logiciel/données de GRH Optionnel

Gestion de congés Recommandé

Suivi des remboursements de mission Optionnel

Gestion administrative du personnel Optionnel

Autres services

Notification dʼinformations par SMS (passerelle avec opérateur de Optionnel


télécommunication) fonctionnalités intégrées avec la gestion des
groupes dʼusagers de lʼENT

Accès à un outil de conception de contenu pédagogique et de Optionnel


scénarisation dʼactivité

Help desk Indispensable

WebTV Optionnel

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 46/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

B. Annexe 2

Diagramme GANTT agrandi de l’étude préalable

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 47/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

C. Annexe 3

Diagramme GANTT de la planification de la première phase

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 48/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

D. Annexe 4

Diagramme GANTT de la planification de la seconde phase

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 49/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

E. Annexe 5

Diagramme GANTT de la planification de la troisième phase

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 50/51


LʼEnvironnement de Travail Numérique de lʼInstitut Catholique de Paris

Présenté par Yoann Saludes - Infosup - 2009/2010" 51/51

Vous aimerez peut-être aussi