Vous êtes sur la page 1sur 12
RAPPORT PRELIMINAIRE D'ENQUETE DE LA COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES PAR INTERIM IMMIGRATION, REFUGIES ET CITOYENNETE CANADA, MAI 2017 NIRéf. : 2016-0786-CAS (2016-0049) 1. Allégations Selon la personne qui a déposé la plainte (le plaignant), Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRC) n’a pas tenu compte adéquatement ni en temps opportun de ses obligations en vertu de la Loi sur les langues officielles (Ia Loi). Plus précisément, le plaignant soutient qu’IRCC n’a pas tenu compte de impact de la réihstallation des réfugiés syriens sur les communautés francophones en situation mirioritairé (CFSM) et ne respecte pas ses obligations en ce qui concemne la distribution régionale des réfugiés, la formation linguistique qui leur est offerte et 'appuii aux organismes francophones de réinstallation. 2. Cadre juridique Llenquéte tient compte de Ia partie Vil et de esprit dé la Loi rie La partie VII de la Loi énonce 'engagement du:gouvernement fédéral de favoriser Vépanouissement des minorités francophonesiet anglophones du Canada et d’appuyer leur développement, ainsi que de promouvoir la pleine reconnaissance et usage du frangais et de l'anglais dans la société caadienne. Le paragraphe 41(2) de la Loi prévoit que les institutions fédérales doivent prendre des mesures positives pour mettre.en ceuvre cet engagement. Cette obligation exige a la fois qu'une institution agisse de facon proactive afin d'appuyer les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) et quelle agisse de fagon a ne pas nuire au développement et a spanouissement de ces communautés, 3. Question Leenquéte visela déterminer si IRCC a respecté les obligations prévues a la partie VII de la Loi en ce,qui concerne I'initiative de réinstallation des réfugiés syriens. Plus paiticuligrement, renquéte vise a déterminer si IRCC a tenu compte des besoins des CFSM et a pris des mesures positives pour favoriser leur vitalité et leur développement dans le cadre des programmes ministériels qui encadrent I'accueil de réfugiés au Canada. 4. Méthodologie En plus des sources publiques d'information, 'enquéte a tenu compte des renseignements fournis par les parties entre janvier et décembre 2016. En février 2016, tune rencontre a eu lieu entre les enquéteurs du Commissariat aux langues officielles chargées de l'enquéte et les représentants d'IRCC afin de clarifier le fonctionnement et le réle des différents secteurs du Ministére dans le cadre de I'Initiative d'accueil des réfugiés syriens. Des entrevues individuelles ont aussi été menées entre aoat et décembre 2016 auprés du directeur, R6établissement, du directeur, Politique de programmes sur la langue, Planification et Responsabilisation, du directeur, Evaluation, et des deux personnes qui ont occupé le poste de directeur du Secrétariat des langues officielles (SLO) d'IRCC entre janvier 2014 et la réception de la plainte en janvier 2016. 5. Information considérée dans le cadre de l'enquéte 5.1 Mandat d’IRCC iy IRCC tire son mandat de la Loi sur immigration et la protection des réfugiés' (la LIPR). En vertu des paragraphes 3(1)b) et b.1), la LIPR a pour objet « d’enrichir et:de enforcer le tissu social et culture! du Canada dans le respect de son caractére fédéral, bilingue et multiculturel » et de « favoriser le développement des collectivités de langues officielles minoritaires au Canada ». De plus, les paragraphes 3(3)d) et e) de la'L/PR prévoient que son interprétation et sa mise en ceuvre doivent, entre autres, avoir pour effet «d'assurer que les décisions prises en vertu de [cette loi] sont conformes a la Charte canadienne des droits et libertés, notamment en ce qui touche les principes [...] d'égalité du frangais et de l'anglais a titre de langues officielles du Canada » et « de soutenir engagement du gouvernement du Canada a favoriser'l’épanouissement des minorités francophones et anglophones du Canada». 5.2 Contexte En janvier 2015, le gouvernement du Candidais'est engagé a accueil 11 300 réfugiés syriens dans le cadre d'un parrainage mixte par le gouvernement et le secteur privé avant la fin de 2017”, Cet engagement et ceux pris par iajsuite par les autres partis politiques fédéraux ont fait objet de nombreux débats pendant la campagne électorale fédérale qui s'est conclue lors de I’élection fédérale générale du 19 octobre 2015. Ala suite de son assérmentation, le 4 novembre 2015, le nouveau ministre de immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada a confirmé Intention du gouvernement,fédéral d’acoueilir 25 000 réfugiés syriens au Canada au plus tard le 31 décembre. 2018°. Cette décision a été approuvée par le Cabinet le 12 novembre 2016. Le'24)novembre 2015, cet objectif a été revu : 25 000 réfugiés syriens au total seraient acoyeilis avant la fin de février 2016, dont 10 000 avant le 31 décembre 2015, Des 25 000 réfugiés syriens accueillis avant la fin de février 2016, 10 000 seraient parrainés 5 Lol sur Fimmigraton a prtecton des rtugiés, Version enn (ataws: S.pa consultée le 1° mars 2017. FGfRado-Canada‘ Lo Coneda promet accueil 10000 aut rts syns, 7 janvier 2016, Version ce. gc.ca/PDF- 2 ligne (htip:/ici.radio-canada, ca/nouvelle/701067/canada-promet-acceuilir-refugies-syriens) consultée le "mars 2017. * Radio-Canada, La promesse de recevoir 25 000 rétugiés syriens sera fenue, assure McCallum, 4 novembre 2018, Version en ligne (http/iciradio-canada.cafnouvelle/748118/mecallum immigration. siens-refugies-objecti-accuell) consultée le 1 mars 2017. Commissariat aux langues offcelles Rapport préliminaire d'enquéte par le secteur privé et 15 000 seraient pris en charge par le gouvernement. Enfin, 25 000 réfugiés syriens pris en charge par le gouvernement seraient accueilis avant le 31 décembre 2016". 5.3 Faits pertinents reliés a l'objet de la plainte Les programmes d'IRCC qui encadrent lnitiative de réinstallation des réfugiés syriens sont les mémes qui encadraient la réinstallation de réfugiés au Canada, de maniére générale, avant cette initiative. Toutefois, en raison du nombre de réfugiés syriens accueills et de la période de temps relativement courte pendant laquelle la majorité: d'entre eux est arrivée au Canada, IES a apporté certains ajustements dans ‘a maniére de livrer ces programmes”. Le Programme de réinstallation des réfugiés et des personnes protégées'a titre humanitaire du Canada vise avant tout & sauver des vies et a protéger'les personnes déplacées et persécutées. Il est offert aux personnes ayant besoin de. protection qui se trouvent 4 lextérieur du Canada et hors de leur pays dorigine.* La réinstallation des réfugiés syriens au Canada comporte cig phases Identification des réfugiés syriens qui viendront'au Canada Traitement des demandes des réfugiés syriens'a |'étranger Transport au Canada Accueil des réfugiés syriens au Canada’ Etablissement et intégration dans la, communauté gaeNe Les réfugiés sont réinstallés au Canada|de l'une des trois fagons suivantes 1, Réfugiés pfis en charge'pat le gouvernement (RPG) 2. Réfugiés parrainés par le secteur privé (RPSP) 3. Réfugiés inscrits au Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau de visas (RDBV)’ Y Les RPSP sont reconimandés aux fins de réinstallation par un répondant privé au Canada, qui leur fourrira un soutien financier et d'autres formes d'assistance pendant un an. Les RDBY sont jumelés avec un répondant privé au Canada. Le gouvernement fédéral offre jusqu’a six mois de soutien aux ROBY, tandis que leurs répondants privés leur fournissent Six autres mois de soutien financier et jusqu’a un an de soutien social et affectif. Lorsquils arrivent au Canada, les RPSP et les RDBV s‘installent dans la communauté de leur répondant privé’, * Gouvemement du Canada. #Bienvenueauxréfugiés, document dinformation, 24 novembre 2018. Version {gn ligne (hitelinowvelles.ac.cahveb/artcle-,do?nid=1021908) consultée le 1% mars 2017. 2 Souls les ajustements pertinents & cette enuéte seront mentionnés dans cette section. IRC. Rapport sur les plans et priontés 2016-2017. Version en ligne (hitev”wew.cc.ac.calfrancais/ressources/publicalions/tpp/2016-2017/index.aspi#a2.2.2) consultée le +1" mats 2017. IRCC. Réinstallation depuis ’extérieur du Canada. Version en ligne (hitp:Jivann.ci ac. calfrancaisirefugies/exterieurindex.asp) consultée le 1” mars 2017, Ibid, *IRCC. Réinstallation depuis Vextérieur du Canada. Op. cit Commissariat aux langues offcielles Rapport prétiminaire d’enquéte Les RPG sont recommandés a IRCC par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (le HCR) ou par un autre organisme de recommandation. Le gouvernement fédéral ou celui du Québec leur fournit un soutien financier pendant un an. Les RPG ont aussi accés aux services immédiats et essentiels du Programme d'aide a la réinstallation (PAR) pour répondre a leurs besoins de base dés leur arrivée au Canada. A lextérieur du Québec, ces services sont offerts par des fournisseurs de services (FS) finanoés par IRC. lls comprennent notamment des services dinterprétation, 'accuell A laéroport, "h&bergement temporaire, l'aide pour trouver un logement permanent, aide pour s'inscrire aux programmes fédéraux et provinciaux obligatoires, l'aide pour s‘orienter dans Ia collectivité, une orientation sur les finances personnelles, un soutier concernant les aptitudes a la vie quotidienne pour les clients ayant d'importants besoins et une orientation vers d'autres programmes destinés aux réfugiés, dont le Programme d’établissement d’'IRCC®. Le Québec recoit des fonds distincts dans le cadre de |'Accord Canada-Québec relatit a Nimmigration et a 'admission temporaire des fubins (’Accord Canada-Québec)"° pour fournir des services semblables aux réfugiés qui s’établissent dans cette province. Le Centre de jumelage des réfugiés d'IRCC (le Centre de junelage) détermine la destination des RPG avant leur arrivée au Canada. I! les jumelle a 'une des villes ott se trouvent les FS du PAR ou les dirige au Québec. it Lorsque la plainte a été déposée, les FS du PAR étaient présents dans 36 villes canadiennes, dont 23 a l'extérieur du Québec", Ala suite d'un processus de réception continue des propositions ouvert entre le 13;janvier et le 11 mars 2016, IRCC a approuvé la demande de huit FS additionnels pour offrir les services du PAR dans huit autres villes a l'extérieur du Québec jusqu’au 31 mars 2017. Par ailleurs, dans le cadre de Initiative de réinstallation des réfugiés syriens, certains FS du PAR, notamment en Colombje-Britannique et au Nouveau-Brunswick, ont eu recours a la sous-traitance dés FS'd’établissement pour offrir les services du PAR dans des municipalités avoisinahtes et d'autres municipalités plus éloignées ot des réfugiés syriens ont été logés de mainiére permanente. * IROC. Quel type d'aide les réfugiés syrions regolvent-ils? Version en ligne (pitoiwww.cic oc calrancalsicentr-aldelrenonse.aso7qnum=0988top=11) consultée le 1% mars 2017. RCC. Accord Canada-Québec relatif& immigration et a fadmission femporaire des aubins, 5 fevrier 1981, Version en ligne (hiipu/www.cic.gc.carfrancais/ministerelois- oltiques/ententes/quebeci 3) consultée le 1* mars 2017. IRCC a retenu les services d'un seul FS du PAR par ville de destination, & fexception de Winnipeg qui en ‘compte deux et de Toronto et Vancouver oul des FS ont été retenus précisément pour ofr des services aux points d'entrée au Canada Commissariat aux langues offcielles Rapport préliminaire d'enquéte Le Centre de jumelage tient compte des facteurs suivants pour déterminer la destination des RPG + l'emplacement de membres de la famille ou de connaissances au Canada; © la disponibilité des services pour répondre aux besoins spéciaux en réinstallation et ceux de nature médicale, comme du counseling traumatologique; * les communautés ethniques, culturelles et religieuses dans la région, l'emploi, 'expérience professionnelle, la configuration familale, les langues parlées, la connaissance des langues officielles, etc.; + la capacité de la collectivité en fonction des ressources disponibles. En vertu de I'Accord Canada-Québec, «le Canada détermine qui est un réfugié [,], tandis que le Québec choisit ceux qui, a son avis, sont les plus & méme de's'établir au Québec." » L'article 19 de I'Accord inclut un droit de veto explicite du Québec sur l'admission des réfugiés : « (...] le Canada n'admet pas un réfugié [...] 4 des tion du Québec qui ne répond pas aux critéres de sélection du Québec»... Selon les procédures du Centre de jumelage en vigueur en janvier 2016, les RPG pouvaient étre dirigés vers le Québec sills : f arlaient le francais ou pouvaient apprendre lallangue; souhaitaient étre réinstallés au Québec; °., avaient des membres de leur parenté ou des amis proches au Québec; avaient aucun parent ou ami proche, dans d'autres provinces. Ces procédures indiquent aussi qu’aucun Cerificat de sélection du Québec ne sera délivré aux réfugiés susceplibles de déinériager dans une autre province aprés leur arrivée au Canada. Selon information recueillie, les procédures suivies pour déterminer la destination des réfugiés syriens ont toutefois été simpifiées, Ainsi, dans tous les cas ol un RPG avait de la famille ou des amis au Canada, le RPG et sa famille s’établissaient dans cette ville ou dans la ville de destination la plus pres. Dans tous les autres cas, la destination était choisie en fonction des objectifs et de la capacité d'accueil des FS du PAR. Une fois logés'de indniére permanente, les RPG ont accés aux services directs et aux services de soitien offerts par les FS qui ont conclu une entente de services avec IRCC. aux termes du Programme d'établissement (PE). Ce programme « vise a aider les. immigrants et les réfugiés a surmonter les obstacles qui caractérisent 'expérience des nouveaux arrivants [...]'* », afin qu’lls puissent participer la vie sociale, culturelle, civique et économique et s’intégrer & long terme a la société canadienne. Les RPG ont, entre autres, accés des services d'apprentissage linguistique, des services de liaison avec la collectivité et les employeurs, des renseignements en matiére d'établissement et des services de soutien pour faciiter 'acc8s aux programmes d'aide a 'établissement. * Becklumb, Penny. Bibliotheque du Parlement, division du droit et du gouvernement. Limmigration L’Accord Canada-Québec, étude générale BP-252F, révisée en octobre 2008, Version en ligne (http dive bd argc. jications/bp252-fhlm) consultée le 1" mars 2017. IRC. Rapport sures plans et prioités 2016-2017. Op. cl Commissariat aux langues offcelles Rapport préiiminaire d'enquéte Les réfugiés ont généralement un accas prioritaire aux services de formation linguistique qui visent a les aider 4 développer des compétences linguistiques en communication suffisantes pour fonctionner dans la société canadienne et pour contribuer a l'économie. 5.4 Position du plaignant Le plaignant considére qu’IRCC n’a pas tenu compte adéquatement ni en temps opportun de ses obligations en vertu de la Loi sur les langues officielles (Ia Loi) et de Timpact que la réinstallation de 25 000 réfugiés syriens au Canada aurait sur les CFSM. Plus précisément, le plaignant soutient qu’IRCC ne respecte pas ses obligations en ce. qui conceme la distribution régionale des réfugiés, la formation linguistique qui leur ést offerte et 'appui aux organismes francophones de réinstallation. Le plaignant a dit comprendre que la réinstallation des réfugiés syriens auCanada devait se faire rapidement et que le nombre de réfugiés attendus était beaucoup plus élevé qu’a habitude. Le plaignant est toutefois d’avis qu’IRCC aurait deja dd avoir un mécanisme en place lui permettant de s'assurer que ses programmes qui encadrent la réinstallation et lintégration des réfugiés tiennent compte adéqliatement des CFSM et des obligations prévues dans la Loi, y compris en temps de crise. 5.5 Position de institution fédérale En réponse a la plainte, IRCC a fourni des renseigneinents détaillés visant a expliquer ‘comment fonetionnent les programmes ministériels, dui encadrent la réinstallation et integration des réfugiés, notamment des réfugiés syriens, au Canada. Afin d'expliquer comment le Ministére a'géré la réinstallation des réfugiés syriens aprés annonce du 4 novembre 2015, l'ensemble des représentants d'IRCC rencontrés a noté que le réseau de FS du PAR était déja.en place et que le Ministére devait donc diriger les réfugiés syriens vers les villés ol ces FS étaient présents. Etant donné le nombre éleVé ye réfugiés & accuelir et la pression a laquelle le réseau de FS du PAR a vite fait face; IRC a décidé d'avoir recours un processus de réception continue des propositions pour augmenter le nombre de FS et de villes ol les, services du PAR pourraient étre offerts aux réfugiés syriens. Ce processus a été ouvert entre le 13 janvier'et.le 11 mars 2016. Seuls les FS du PE qui avaient déja une entente avec IRCC pouyaient soumettre une demande. ‘Sur les 39 ,propositions regues a Ihiver 2016, huit ont été soumises par des organismes 'établissement francophones, mais aucune de celles-ci n’a été retenue. IRCC a indiqué avoir évalué toutes les propositions selon les mémes critéres normalisés pour s'assurer que les organismes sélectionnés aient la capacité organisationnelle et communautaire d'accueilir et d'intagrer des réfugiés syriens immédiatement. Ace jour, un seul des 31 FS du PAR situés a lextérieur du Québec est spécialisé dans 'offte de services en francais aux réfugiés. IRC a toutefois indiqué que tous les FS du PAR a lextérieur du Québec étaient en mesure de fournir des services en frangais aux RPG, soit directement ou par lntermédiaire d'interprétes. IRCC a aussi noté que les clauses linguistiques dans les ententes de services quill a conclues avec les FS du PAR ont t6 établies en fonction des besoins de la communauté d’accuell. Par exemple, les ententes peuvent inclure des clauses qui exigent de fourir des services de qualité égale Commissariat aux langues offcieles Rapport préiminaire denquéte dans les deux langues officielles, d'informer les clients de la disponibilité des services dans l'autre langue officielle auprés d'autres organisations, d’organiser des activités, des projets et des programmes pour forger des liens entre les deux communautés de langue officielle et de consulter annuellement les CFSM au sujet des programmes de reinstallation et d’établissement. IRCC a également noté que son personnel surveille la prestation des services du PAR pour s’assurer que les FS respectent les obligations linguistiques incluses dans les ententes. IRCC a aussi expliqué que les réfugiés sont informés au moyen de séances orientation prédépart que le Canada a deux langues officielles, quill existe des CLOSM. partout dans le pays et qu'ils peuvent choisir de s’exprimer dans 'une ou l'autre des langues officielles. Ces renseignements leur sont aussi fournis aprés leur artivée au Canada par les FS du PAR et du PE et au moyen d'une multitude de produits d'information". IRCC a fourni une copie de ces documents dans le cadre de l'enquéte. Etant donné le nombre de réfugiés syriens a accueilir et la période, de temps limitée our ce faire et afin d'accélérer leur arrivée au Canada, les séancesid'iformation ne leur ont pas été systématiquement offertes avant leur arrivée'atl, Canada, En ce qui conceme la distribution des réfugiés syriens, IRC, a/expliqué que les renseignements recueillis sur les langues parlées et surla connaissance d'une ou des deux langues officielles du Canada étaient pris en note'lors de 'entrevue précédant Varrivée des réfugiés au Canada et transmis au Centre de jumelage. Les représentants d'IRCC ont noté que le Centre de jumelage tient habituellement compte de la connaissance des langues officielles pour déterminer la destination des RPG. Ainsi, si une personne parle ou comprend le frangais,'le Centre de jumelage privilégiera une destination francophone. IRCC a aussi oté qu’en plus des critéres de jumelage mentionnés précédemment, il a également considéré les expressions dintérét des provinces et, dans la mesure du possible, les priorités et les objectifs en ce qui concerne les CLOSM. (i IRCC a cependant noté aiplisiéurs reprises que la majorité des réfugiés syriens pris en charge par le gouvernementiavait un niveau d'alphabétisation faible et qu'approximativement 95,% d’entre eux ne parlaient ni francais ni anglais a leur arrivée au Canada, De plus; la. capacité d'accueil des provinces et des FS du PAR était un facteur tres important pour déterminer la destination des réfugiés compte tenu du nombre de réfugiés devant étre accueillis sur une courte période (25 000 en trois mois). 5.6 Entrévuies avec les représentants de institution fédérale Lors des 'entrevues, les représentants d'IRCC ont fourni des renseignements en réponse aux questions posées sur les mesures prises par le Ministére pour tenir compte des CFSM dans le cadre de ces programmes avant et aprés l'annonce de lnitiative de réinstallation des réfugiés syriens. * Par exemple : guide prédépart a intention des migrants au Canada intitulé « Coups deal sur le Canada», guide inttulé « Bienvenue au Canada », bulletins dirformation pour les RPG, les RPSP et les RDBY, vidéo infitul6e « La formation linguistique pour le Canada», etc. Commissariat aux langues officielles Rapport prétiminai 5.6.1 Mesures prises avant l’annonce de V'initiative de réinstallation des réfugiés syriens Les représentants d'IRCC ont reconnu que le Ministére n’avait pas évalué impact de ses programmes qui encadrent la réinstallation des réfugiés au Canada sur les CLOSM avant r'annonce de I'nitiative de réinstallation des réfugiés syriens. Ils ont, entre autres, confirmé que les évaluations du PAR", du PE" et des Cours de langues pour les immigrants au Canada (CLIC)” conclues en 2010 et en 2011 n'ont pas examiné si des mesures positives pouvaient étre prises dans le cadre de ces programmes pour appuyer le développement et la vitalité des CLOSM. Ces évaluations ont pas non plus examiné impact de ces programmes sur les CLOSM. a Lorsque questionnés sur les raisons pour lesquelles impact du PAR sur les CLOSM n'a as été pris en compte lors de lévaluation du programme, les représentants'd'IRCC ont indiqué que le développement des CLOSM ne fait pas partie des objectifs visés par le PAR. Un des représentants du Ministére a noté qu'lRCC ne tient.pas, compte des réfugiés pour atteindre sa cible de 4,4 % d’immigrants francophones. D'autres ont affirmé ne pas comprendre comment ni pour quelles raisons initiative de réinstallation des réfugiés syriens ou l'accueil de réfugiés en général pourrait avoir un impact sur le développement et la vitalité des CLOSM. Les représentants d'IRCC ont expliqué que les quéstions qui concernent les CLOSM ont 6t6 examinges séparément en 2012 lors de |'évaluation de Initiative de recrutement et diintégration dimmigrants d'expression frangaisé au sein des communautés francophones en situation minoritaire'*. Cetté initiative s'inscrivait dans la Feuille de route pour la dualité linguistique canadienhe'2008-2013 : Agir pour 'avenir"®. Son «principal object [...] [était] d'accfoitre le nombre d’immigrants d'expression francaise dans les [CSFM] et de faciliter leur accueil et leur intégration dans ces communautés ». Le directeur, Politique de programres sur la langue, Planification et Responsabilisation d'IRCC a reconnu que cette initiative concernait le recrutement et 'accueil immigrants francophones plutét que la réinstallation de réfugiés. "IRC. Evaltiation du Programme des réfugiés parrainés par le gouvemement (RPG) et du Programme daide ai rSétablissement (PAR), mars 2011. Version en ligne (hitp/ww.cic.gc.carfrancais/pdtpub/RPG- RAP.pd) consuttée le 1° mars 2017. IRC. Evaluation du Programme d’établissement et du programme ‘adaptation des immigrants (PEA\), septembre 2011. Version en ligne (hitp:/munu.ci.ac.cafrancais/pdffrecherche-stats/evaluation- i201 1,pdf) consulée le 1* mars 2017. IRC. Evaluation du Programme « Language Intrction for Newcomers to Canada » (LINC) jllt 2010. Version en ligne (hitpiwww.cic.ac.calrancals/ressources/evalvation/clic/20 10fine-eval,pdi) consultée le 4 mars 2017. "RCC. Evaluation de Vnitiative de recrutoment ot dintégration d'immigrants d'expression frangaise au sein des communautés francophones en situation minonitaire, jullet 2012. Version en ligne {pioudvnw.cio. gc. carfrancais/ressources/evaluation/rectutemenindex.asp) consultée te 1 mars 2017. Gouvernement du Canada. Feuille de route pour fa dualté lnguistique canadienne 2008-2013 : Agir pour ‘Favenir. Version en ligne (hitpy/canada.pch.ac.calDAMAsse\P ub/DAM-PCH2-Idenfity- Official anguages/STAGING/texte-text/0B-13.LDL_ 1456933235664 {ra.pal) consultée le 1" mars 2017. Commissariat aux langues offcielles, Rapport préiminaire d'enquéte En outre, lorsque questionnés au sujet de 'appel de propositions national d’aodtt 2015 pour les services directs du PAR et du PE, les représentants d'IRCC ont reconnu gu'aucune mesure n'a été prise a ce moment-la ni au préalable pour appuyer les CSFM devenir des collectivités d'accueil capables d'offrir les services du PAR aux réfugiés. 5.6.2 Mesures prises entre l'annonce de V'initiative de réinstallation des réfugiés syriens et le dépét de la plainte Les représentants 'IRCC ont confirmé qu'un mémoire au Cabinet (MC) a été présenté au Sous-comité spécial sur les réfugiés syriens le 12 novembre 2015. Méme si le guide d'IRCC pour la présentation des documents du Cabinet fourit des directives et des’ procédures a suivre pour analyser incidence des initiatives ou des décisions'sur la’ conformité a la Lo/ et précise qui est la personne-ressource du SLO” qui peut étte consultée pour obtenir plus d'information pour compléter cette analyse, les, représentants d'IRCC ont admis que le MC en question ne contenait pas'¢'ahalyse de impact de lnitiative de réinstallation des réfugiés syriens sur les langues officielles et que les représentants du SLO n’ont pas été consultés lorsqu'll a,6té préparé, Le 26 novembre 2015, IRCC a soumis une présentation au Conseil du Trésor (CT) afin d'obtenir les fonds nécessaires pour mener Initiative de réinstallation des réfugiés syriens. L’annexe F de la présentation au CT (« Considérations relatives aux politiques pangouvernementales ») indiquait que toutes les activités du Ministére respecteraient les dispositions pertinentes de la Loi et des politiques'du CT sur les langues officielles et qu'aprés analyse, aucun impact sur les langues officielles n’était prévu. Selon IRC, la présentation au CT et tous les aspects de la ‘tiise en ceuvre du projet étaient guidés par le MC du 17 novembre 2015. Aucun des.représentants d'IRCC interviewés n'a pu expliquer analyse qui soutient l'information fournie dans la présentation au CT. Le 9 décembre 2015, IRCC a également toutefois tenu une table ronde avec des représentants des CFSM afin de valider ntérét et le niveau de préparation des CFSM Pour accueilir des réfugiés syriefts. Cette table ronde a permis a IRCC de mieux comprendre les enjeux dans le8'CFSM, de mobiliser les CFSM, incluant tous les intervenants communautaires et sectoriels, et d'échanger sur de bonnes pratiques en mati de sensibisatin de la population, d'accueil et de reinstallation des reugiés, Selon IRCC, les Réséaux en immigration francophone (RIF) et leurs membres sont proactifs et plusieurs ont développé des collaborations avec leurs partenaires anglophones. \Les représentants d'IRCC ont noté que les représentants des CFSM avaientjuin intérét manifeste de contribuer aux efforts nationaux déployés envers les réfugiés syriens et ainsi favoriser la vitalité de leur communauté par le nombre de personties, mais s'étaient dits préoccupés, lors de cette table ronde, de ne pas pouvoir accueillr leur juste part de réfugiés syriens. I est par ailleurs indiqué dans le compte-rendu qu’« il ressort de cette [table ronde] un besoin de poursuivre les réfiexions sur importance de synchroniser les efforts associés a larrivée des réfugiés de facon a considérer les CFSM ». IRCC a aussi reconnu qu’au cours des derniéres années, «les stratégies des partenaires communautaires et du Le SLO est entre autres responsable dassurer une approche stratégique et une coordination centralisée des efforts déployés par IRCC relativement &la partie Vil de la Lol. ‘Commissariat aux langues offcielles Rapport préliminaire a'enquéte Ministére en matiére d'immigration francophone ont [...] principalement été orientées vers l'immigration économique. Les changements de priorités soulévent la nécessité de développer une vision plus globale et stable de l'immigration francophone. » IRGC a fourni une mise a jour des éléments discutés lors de la table ronde du 9 décembre 2015 aux membres du Comité IRCC-CFSM lors de la réunion du 10 décembre 2015 de ce comité. Le 18 décembre 2015, IRCC a aussi transmis un message a tous les FS du PAR pour les encourager @ contacter les RIF lorsque les réfugiés syriens démontrent de lintérét & s‘établir dans une CFSM afin de les aiguiller vers les services offerts en francais; |"! 5.6.3 Mesures prises depuis le dépét de la plainte hy Les représentants d'IRCC ont confirmé que 'évaluation des programmes de’ ‘éinstalation publée en jllet 2016 n'a pas tenu compte de impact de oes programmes sur le développement et sur 'épanouissement des CLOSM.”* lis ont toutefois souligné qu'IRCC a poursuivi les discussions amorcées en décembre 2015 avec les représentants des CFSM, notamment au moyen d'une table ronde qui s'est tenue le 1% mars 2016 et de consultations en vue du prochain plan pluriannuel des langues officielles du gouvernement fédéral qui ont eu lieu le 5 octobre 2016. De plus, le 26 novembre 2016, le SLO a participé a une rencontre impliquant les FS du PAR pour discuter de bonhespratiques pour arrimage des réfugiés avec les services en frangais, 6. Analyse et conclusions En vertu du paragraphe 41(2) de.{a:Lor, IRCC a obligation de prendre des mesures positives de fagon proactive afin d'appuyer les CLOSM et d'agir de facon a ne pas nuire au développement et a 'épanouissement de ces communautés. Llanalyse des obligations prévues a la partie VIl de la Loi conceme principalement le processus suivi pour évaluer Impact, positif ou négatif, possible de la mise en couvre d'une politique, d'unprogramme ou dune décision, par exemple, sur ’spanouissement et sur le développement des CLOSM et la prise de mesures positives subséquentes Pour qu'une mesure soit considérée comme « positive », au sens du paragraphe 41(2) de la Lo, institution doit démontrer que la mesure a été prise dans objectif de combler les bésoins particuliers des CLOSM en vue d'atteindre un résultat positif pour appuyer la vitalité des minorités francophones ou anglophones du Canada, ou pour promouvoir la dualité linguistique dans la société canadienne. institution doit aussi s'assurer que la mise en ceuvre de ses politiques, ses programmes ou ses décisions est précédée d'une analyse dimpact sur le développement et sur 'épanouissement des CLOSM et qu'elle inclut des mesures °" RCC. Evaluation des programmes de réinstallation (Programme des RPG, PPPR, Programme mixte des RDBV ef PAR), jllt 2016, Version en ligne (hltouAnt.cie.ac.calrancaisipdtipub/einstaltation.od)) consultée lo 1” mars 2017. Commissariat aux langues offcielles Rapport préiminaire d'enquéte 10 ‘susceptibles de pallier les répercussions négatives probables identifiées, le cas échéant, lors de cette analyse. En effet, les CLOSM ne pourraient pas progresser vers 'égalité réelle si les institutions fédérales étaient autorisées, par leurs actions ou leur inaction, & nuire a leur développement et a leur vitalité. Les mesures qui doivent étre analysées afin d’évaluer si IRCC a rempli les obligations ui lui incombent en vertu de la partie VII de la Lo/ sont celles qui ont été prises dans le contexte de la situation qui fait objet de la plainte; ce ne sont pas l'ensemble des mesures prises par une institution dans 'exercice de son mandat qui sont pertinentes. La vitalité des CFSM et de leurs institutions repose de plus en plus sur I'accueil et sur Vintégration de nouveaux arrivants, y compris des réfugiés réinstallés au Cafiada,'Etant donné qu’au cours des derniéres années les CFSM ont peu bénéficié de immigration, en comparaison aux communautés majoritaires, pour maximiser les effets, positifs potentiels de l'accueil de réfugiés au Canada, les CFSM ont besoin du’soutien du gouvernement fédéral et, plus particuliérement, de celui d'IRCC, dontlé mandat stipule explicitement que l'accueil et 'intégration d'immigrants et de réfugiés doivent étre faits de maniére & « soutenir engagement du gouvernement du Cahada 4 favoriser |'épanouissement des minorités francophones et anglophones du Canada ». Par conséquent, dans le cas en l'espéce, IRCC avait l'obligation de : 1. rechercher, de fagon proactive, de linformatidn sur les besoins des CFSM concernant la réinstallation et intégratidn de réfugiés au Canada; 2. procéder a une analyse d'impact des'ptogrammes ministériels qui encadrent la reinstallation et 'intégration de réfugiés au Canada sur la vitalité et le développement des CFSM; i 3. prendre des mesures positives dans le cadre des programmes qui encadrent la reinstallation et ntégration de réfugiés au Canada pour favoriser I'épanouissement des CFSM et pour appuyer leur développemei 4. prendre les mesures néceséaires pour pallier les répercussions négatives, le cas échéant, des programmes qui encadrent la réinstallation et lintégration de réfugiés au Canada sur les CFSM. Bien qu'IRCC ait pris,certaines mesures dans le cadre du PE en vue d'augmenter le nombre d'immigrants économiques francophones qui s'établissent dans les CFSM et d'améliorer la qualité des services en francais qui leur sont offerts, les renseignements recueillis dans lé cadre de 'enquéte montrent qu'lRCC n’avait jamais cherché a connaitréles besoins des CFSM concernant la réinstallation de réfugiés au Canada avantl'annonce de initiative de réinstallation des réfugiés syriens. Une fois cette initiative annoncée, IRCC a discuté avec les représentants des CFSM lors de la table ronde du 9 décembre 2015 pour tenter de connaitre leur niveau de préparation en vue de 'arrivée imminente d’un nombre important de réfugiés syriens. Cependant, cette table ronde visait avant tout & permettre au Ministére de s'assurer que les services en frangais seraient offerts aux réfugiés syriens et seraient disponibles pour eux. II ne s'agissait pas d'une consultation visant a recueillr des renseignements pour répondre aux besoins des CFSM concernant la réinstallation et lintégration de réfugiés au Canada Commissariat aux langues offcilles Rapport préiminaire d'enquéte " IRC a fait référence, a plusieurs reprises au cours de lenquéte, au fait que la réinstallation des 25 000 réfugiés syriens a dd se faire a lintérieur de délais restreints qui laissaient trés peu de marge de manoeuvre au Ministére. A cet égard, je tiens a souligner que les mécanismes pour tenir compte des besoins des CFSM en ce qui concerne l'accueil et lintégration de réfugiés auraient déja dd étre en place au moment i 'nitiative de réinstallation des réfugiés syriens a été annoncée. Compte tenu de ce qui précade, la plainte s’avere fondée Ala suite du dépét de cette plainte, IRCC a poursuivi sa collecte d'information auprés des représentants des CFSM afin de mieux comprendre leurs besoins, y compris ceux concernant la réinstallation de réfugiés au Canada. Cela n’est toutefois pas suffisant our conclure que institution respecte désormais les obligations prévues ala paftie Vil de la Loi, Pour ce faire, IRCC devra analyser, au moyen de l'information recueilie auprés des CFSM, Impact de ses programmes ministériels qui encadrent la reinstallation et lintégration de réfugiés au Canada sur la vitalité et sur le développement des CFSM, prendre des mesures positives pour,ce fairé et, au besoin, prendre les mesures nécessaires pour pallier les répercussidns négatives de ses programmes sur ces communautés. 7, Recommandation : Ala lumiere de ce qui précéde, afin qu'immigration)Réfugiés et Citoyenneté Canada se conforme a ses obligations, je lui recommande de * développer, au plus tard six mois aprés l’envoi du rapport final d’enquéte, un plan d'action prévoyant des échéances, des activités et des indicateurs de rendement précis afin de respecter pleinement les obligations prévues & la partie Vil de la Loi sur les langues officielles dans le cadre de réinstallation et de l'intégration des réfugiés au Canada. islaine Saikaley Commissaire aux langues officielles , par intérim Commissariat aux langues offcelles Rapport préiminaire d’enquéte 12