Vous êtes sur la page 1sur 5

Département STPI

ere nd
1 année - 2 semestre
UV5 - Mé anique du point

Ex men du 11 mai 2009 - Corre tion


a
Vous disposez de 2 heures pour résoudre les trois exer i es proposés. Le barème√est donné à titre indi atif uniquement.
Seules les al ulatri es permettant d'ee tuer des opérations de base (+, -, /, ×, a, ab , cos, sin, tan) sont autorisées. Les
al ulatri es graphiques et/ou programmables sont pros rites. Au un do ument n'est admis.

Exer i e 1 [4 pts℄

Deux boules notées 1 et 2 , assimilées à des points matériels de masse respe tive m1 et m2 , évoluent dans
un espa e à une dimension selon l'axe [Ox). Les deux boules entrent en ollision l'une ave l'autre et on onsi-
dère que le ho est élastique. On note ~v1 et ~v2 les ve teurs "vitesse initiale" des boules 1 et
2 tandis que les
notations v~′ 1 et v~′ 2 seront utilisées pour désigner les ve teurs "vitesse" après le ho . On rappelle que, si v1 ; v2 ;
v1′ et v2′ sont les omposantes des ve teurs ~v1 ; ~v2 ; v~′ 1 et v~′ 2 , on a :

2v2 + (k − 1).v1 2.k.v1 + (1 − k).v2


v1′ = v2′ = où k = m1 /m2
k+1 k+1

Question 1 [1 pt℄ Donnez la dénition d'un ho élastique

Un ho est élastique lorsque la quantité de mouvement


et l'énergie inétique du système en question, onsidéré
omme isolé, sont onservées.

Question 2 [3 pts℄Dis utez brièvement les trois as


présentés i- ontre et donnez l'expression ve torielle des
vitesses nales en fon tion de m1 , m2 , v1 et v2 . Ee tuez et
justiez les approximations né essaires pour ha un des as.

 Cas 1 : v~′ 1 = −~v1 et v~′ 2 = ~0. La boule


1 rebondit ontre la boule
2 . Tout se passe omme si la boule 1
était une petite balle de pig-pong qui rebondit ontre une balle de booling

 Cas 2 : v~′ 1 = ~v2 et v~′ 2 = ~v1 . Les quantités de mouvement des boules
1 et
2 ont été é hangé. Ce as peut
être observé sur une table de billard, orsque l'on envoie deux boules l'une ontre l'autre

 Cas 3 : v~′ 1 = ~v1 et v~′ 2 = 2~v1 La boule


2 est "éje tée" du fait de sa faible masse, tandis que la boule
1
ne semble pas ae tée par le ho . C'est par exemple le as d'une boule de pétanque qui entre en ollision
ave le o honet

Exer i e 2 [9+7 pts℄

Le ri ket est un sport de balle et de batte très pratiqué dans les pays du Commonwealth et dont les règles nous
laissent souvent perplexes. An de omprendre un peu mieux e jeu, nous allons étudier le mouvement de la
balle lorsque elle- i est lan ée par "le lan eur". Les étapes du lan er de balle sont reproduites dans le s héma
i-après. Au début, l'athlète ourt en tenant la balle dans sa main et met son bras en rotation autour de son
épaule an d'a élérer la balle, puis il la lâ he au bout d'un temps note tL . On distingue deux phases distin tes
pendant la réalisation du lan er de balle : la "phase d'a élération" pour les instants t tels que 0 < t < tL , et la
"phase de vol libre" pour t > tL . On note g = 10m.s−2 l'a élération de la pesanteur.

1
Les deux parties peuvent être résolues indépendamment l'une de l'autre.

Partie 1 : phase d'a élération [9pts℄

Nous onsidérons un référentiel galiléen ℜ formé par les axes {O, Ox, Oy} auquel est asso ié un repère xe
{~ex , ~ey , ~ez }. Le lan eur ourt à vitesse onstante ~v = v0 .~ex , en même temps qu'il maintient son bras tendu et le
fait tourner autour de son épaule. Ce faisant, dans son propre référentiel ℜ′ formé par les axes {O′ , O′ x′ , O′ y ′ },
il impose à la balle de masse m = 160g une traje toire ir ulaire ave une vitesse angulaire dθ dt (t) = γ.t où
γ = 10 rad.s . On asso ie au bras du lan eur un repère tournant {~eρ , ~eθ , ~ez } dont l'origine O′ est située au
−2

niveau de son épaule. La position de la balle est représentée par le point M . A l'instant t = 0, le bras du lan eur
est horizontal devant lui (θ = 0). Le lan eur lâ he la balle à l'instant pré is tL lorsque elle- i a ee tué un
angle total θL = 225o ave l'axe [Ox). Nous notons ℓ = 0.6m la longueur du bras du lan eur et L = 1.5 m la
distan e entre le sol et son épaule. On note α l'angle formé par le ve teur vitesse v~L de la balle ave l'axe [Ox)
au moment du lâ her à l'instant t = tL .

Question 1 [1 pt℄ Le référentiel ℜ′ est-il en "translation", en "rotation", ou en "translation et en


rotation" par rapport au referentiel ℜ ?

Le référentiel ℜ′ est en translation par rapport au référentiel ℜ.

Question 2 [1 pt℄ Donner l'expression littérale du temps tL en fon tion de θL et γ . Ee tuer l'ap-
pli ation numérique pour déterminer tL sans oublier de pré iser l'unité.

Le temps tL est al ulé en intégrant la relation dθ/dt = γ.t q


soit θ(t) = γ.t2 /2+C te .
2×θL
Or a t = 0, on a θ = 0, don C te = 0. Il vient tL = γ . Avant de faire
l'appli ation numérique, q a onvertir l'agnle θL en radians, soit θL =
qil faut penser
5π 2×θL 2×5π
4 rd. On a don tL = γ = 10×4 ≈ 0.9s.

Question 3 [1 pt℄ Donner l'expression des ve teurs ~ex et ~ey selon les ve teurs de la base {~eρ , ~eθ , ~ez }.

~ex = cos θ.~eρ − sin θ.~eθ et ~ey = − sin θ.~eρ − cos θ.~eθ

2
Question 4 [2 pt℄ Etablir les expressions du ve teur position OM ~ , du ve teur vitesse ~v et du ve -
teur a élération ~a de la balle dans le référentiel ℜ selon les ve teurs de la base
{~eρ , ~eθ , ~ez }.

~
OM ~ ′ + O~′ M
= OO
~
OM = x.~ex + L.~ey + ℓ.~eρ
~
OM = x. (cos θ~eρ − sin θ.~eθ ) + L. (− sin θ.~eρ − cos θ.~eθ) + ℓ.~eρ
~
OM = (x. cos θ − L. sin θ + ℓ) .~eρ − (x. sin θ + L. cos θ) .~eθ

dOM ~ d dx d~eρ
~v = = (x.~ex + L.~ey + ℓ.~eρ ) = .~ex + ℓ.
dt dt dt dt
= v0 . (cos θ.~eρ − sin θ.~eθ ) + ℓ.γ.t.~eθ = v0 . cos θ.~eρ + (ℓ.γ.t − v0 . sin θ) .~eθ

d~v d d
~a = = (v0 .~ex + ℓ.γ.t.~eθ ) = (ℓ.γ.t.~eθ ) = −ℓ.γ 2 .t2 .~eρ + ℓ.γ.~eθ
dt dt dt

Question 5 [1.5 pt℄ Donner l'expression littérale de la norme de la vitesse en fon tion du temps.
Etablir l'expression du ve teur vitesse selon les ve teurs de base {~ex , ~ey , ~ez }, puis
en déduire l'angle α à l'instant tL (on donne v0 = 7 m.s−1 ).

q
||~v || = (v0 . cos θ)2 + (ℓ.γ.t − v0 . sin θ)2
q
||~v || = v02 + ℓ.γ.t. (ℓ.γ.t − 2.v0 sin θ)
s   2 
2 γ.t
||~v || = v0 + ℓ.γ.t. ℓ.γ.t − 2.v0 sin
2

on a : ~eρ = cos θ.~ex − sin θ.~ey et ~eθ = − sin θ.~ex − cos θ.~ey
En remplaçant ~eρ et ~eθ dans l'expression de ~v de la question 4, il vient :
~v = (v0 − ℓ.γ.t. sin θ) ~ex − ℓ.γ.t. cos θ.~ry

vy
on a : tan α = à t = tL
vx
γ.t2L
 
−ℓ.γ.tL . cos θL −ℓ.γ.tL . cos 2
tan α = =  2 
(v0 − ℓ.γ.tL . sin θL ) γ.t
v0 − ℓ.γ.tL . sin 2L
soit α = 19.26o

Question 6 [1.5 pt℄ Etablir un bilan des for es s'exerçant sur la balle en pré isant leurs dire tions et
leurs sens. Dis uter brièvement le rle de es for es dans le mouvement de la balle.

Les for es mises en jeu dans e problème sont : le poid de la balle P ~ = −m.g.~ey ,
la for e exer ée par le bras de l'athlète sur la balle T~
La for e T~ peut être dé omposée en deux for es : la for e de tension normale
T~n = −Tn .~eρ né essaire à la rotation de la balle et la for e permettant d'a élérer
la balle F~ = F.~eθ

3
Question 7 [1 pt℄ E rire la relation fondamentale de la dynamique. En déduire la omposante de
la for e ressentie par le lan eur le long de son bras pendant le lan er ? Ee tuer
l'appli ation numérique pour t = tL sans oublier de pré iser l'unité.

On a : ~a = ℓ.γ.t.~eθ − ℓ.γ 2 .t2 .~eρ


F~ = P~ + T~n + F ~ = −m.g.~ey − Tn .~eρ + F.~eθ
X
On a :

L'appli ation de la RFD donne :


−m.g.~ey − Tn .~eρ + F.~eθ = m. ℓ.γ.t.~eθ − ℓ.γ 2 .t2 .~eρ


−m.g. (− sin θ.~eρ − cos θ.~eθ ) − Tn .~eρ + F.~eθ = m. ℓ.γ.t.~eθ − ℓ.γ 2 .t2 .~eρ


(m.g. sin θ − Tn ) .~eρ + (m.g. cos θ + F ) .~eθ = m.ℓ.γ.~eθ − m.ℓ.γ 2 .t2 .~eρ

la proje tion sur ~eρ donne : m.g. sin θ − Tn = −m.ℓ.γ 2 .t2


soit Tn = m.g. sin θ + m.ℓ.γ 2 .t2
la for e que ressent l'athlète le long de son bras à l'instant tL est égal à | − Tn | soit :
N = 0.16 × 10 × sin(5π/4) + 0.16 × 0.6 × 102 × 0.92 ≈ 6.4 N

Partie 2 : phase de vol libre [7pts℄

A l'instant tL , le lan eur lâ he la balle selon un angle α = 19.3o par rapport à l'axe [Ox), à une hauteur
y0 = 1.92 m au dessus du sol. A et instant, la vitesse de la balle vaut vL = 11.4m.s−1 . La balle n'est alors
soumise qu'à son propre poids et à la for e de frottement de l'air. On rappelle qu'il s'agit d'une for e de frottement
visqueux dont l'expression ve torielle est f~air = −β.~v où β = 0.05 est une onstante. L'instant tL est désormais
onsidéré omme l'origine du temps.

Question 8 [3 pts℄ E rire la relation fondamentale de la dynamique puis la projeter sur les axes [Ox)
et [Oy). Montrer que les omposantes de la vitesse selon les ve teurs de base ~ex
et ~ey s'é rivent :
 
−β.t
vx (t) = vL . cos α.exp
m
   
g.m −β.t g.m
vy (t) = vL . sin α + .exp −
β m β

4
~ = −m.g.~ez et f~air = −β.~v = −β.(vx .~ex + vy .~ey ). Par ailleurs, on a ~a = d~v = d(vx ~eρ +vy .~
ey )
On a P dt dt =
dvy
dvx
dt .~
e x + dt .~
e y . En appliquant la RFD puis en la projetant sur les axes du repère, il vient :

dvx
(1) m. = −β.vx
dt
dvy
(2) m. = −β.vy − mg
dt
 
L'intégration de l'équation (1) donne vx = C.exp −β.t
m 
L'intégration de l'équation (2) donne : vy = D.exp −β.t
m − m.g
β (après avoir résolu l'ESSM et l'EASM) !

Il ne reste plus qu'à déterminer les onstantes C et D en fon tion des onditions initiales : vx(t=0) = vL . cos α et
vy(t=0) = vL . sin α. On trouve C = vL . cos α et D = vL . sin α + m.g/β , d'où les solutions nales :

−β.t
vx (t) = vL . cos α.exp
m
   
g.m −β.t g.m
vy (t) = vL . sin α + .exp −
β m β

Question 9 [2 pt℄ Etablir les équations horaires du mouvement x(t) et y(t)


Pour trouver les équations horaires du mouvement, il sut d'intégrer les expressions de la vitesse :

 
m −β.t
x(t) = − .vL . cos α.exp +C
β m
m.vL . sin α g.m2
   
−β.t g.m.t
y(t) = − + 2 .exp − +D
β β m β

Les onditions initiales sont : à t = 0, x = 0 et y = y0 soit :


  
m −β.t
x(t) = .vL . cos α. 1 − exp
β m
2
    
m.vL . sin α g.m −β.t g.m.t
y(t) = + 2 . 1 − exp − + y0
β β m β

Question 10 [2 pt℄ Finalement, la balle manque sa ible 1 et sa vitesse vf est mesurée au moment où
elle tou he le sol. En appliquant le théorème de l'énergie inétique, donner une
valeur approximative du travail exer é par la for e de frottement pendant le vol
de la balle. Ee tuez l'appli ation numérique pour vf = 35.45 km.h−1 .
L'appli ation du théorème de l'énergie inétique donne : Ecf − Eci = W(P F~ ) = Wf~air + WP~

Le travail de la for e de pesanteur est al ulée de la manière suivante :


Rf Rf R0
W ~ = P~ .dl~ = −m.g.~ey .(dx~ex + dy~ey ) = −m.g.dy = m.g.y0
P
i i y0
(la for e de pesanteur est une for e onservative, 'est à dire qui dérive d'un potentiel).

La diéren e d'énergie inétique est donnée par Ecf − Eci = 21 .m.vf2 − 12 .m.vL
2

Finalement, le travail de la for e de frottement est égal à Wf~air = ∆Ec − WP~ = 12 .m.(vf2 − vL
2 ) − m.g.y
0

A.N. vL = 11.4 m.s−1 ; vf = 10.12 m.s−1 ; m = 0.160Kg ; g = 10m.s−2 et y0 = 1.92 m soit


Wf~air = −5.28 J