Vous êtes sur la page 1sur 12

FUNKY PUDDING

Spectacle satirico-bouffonesque

Une création franco-italienne


de et avec : Luigi Ciotta et Aurélia Dedieu

Mise en scène : Philip Radice

Scénograp hie : Bruno Geda

Lumières et son : Luigi Ciotta et Aurélia Dedieu

Costu mes : Aurélia Dedieu

1
GENESE

Luigi Ciotta imagine Funky Pudding à partir de la


rencontre entre son personnage bouffone sque et une
benne à ordure, au moment où les poubelles de Naples
débordent et brûlent.

L'idée de départ est un spectacle de rue mettant en


scène un obèse, prétendument cuisinier, qui a
choisi de vivre dans une de ces grandes poubelles
vertes comme on en voit partout, parce que tout y
est gratuit...

Parodie des programmes télévisivés culinaires, des


rituels nés autour de la nourriture, parodie du
rapport de l'individu avec ses propres déchets, ce
projet remporte le premier prix du concours “Cantieri
di Strada 2009” de la F NAS (Federation Nationale des
Artistes de Rue italienne) catégorie “OneManShow”,
ainsi que le “Prix Mercurdo” au Mercurdo Festival de
l’Absurde.

Luigi Ciotta crée ce solo dans une mise en scène de


Philip Radice, et le présente au cours d’une
quarantaine de dates dans toute l'Italie, prenant
conscience de son fort impact sur le public et,
surtout, de ses grandes potentialités.

C'est ainsi que Luigi Ciotta, Aurélia Dedieu et Philip Radice décident en septembre 2009 de
retravailler le spectacle à partir de l'ajout d'un second bouffon, d'une démarche de travail
différente et de la définition plus approfondie de leurs objectifs :

Priv ilégier la force d’un duo comique pour pouvoir gérer au mieux un spectacle insolent
décapant qui a un fort impact sur le public ;

Se détacher des références culturelles spécifiques à l’Italie pour rendre accessible à tous
un spectacle dont les thématiques sont universelles ;

Créer un spectacle plus théâtral, af in que le côté bouffonesque et provocant ne prenne pas
toute la place et nous laisse la possibilité de développer l'écriture satirique et parodique à
partir des arguments que nous avons choisi de travailler. Le spectacle étant de toute façon
construit totalement en fonction du public, celui-ci est constamment appelé à participer au
spectacle, vocalement et physiquement, ce qui convient autant à la rue qu'à la scène.

2
PROJE T

LE PR OP OS
Funky Pudding est un spectacle de Bouffon qui tend à bouleverser le fragile équilibre qui
sépare les individus de leurs propres déchets, l'homme de sa propre société.

Big Mac et Marylin sont un couple d'obèses qui vivent “comme tout le monde” mais... dans une
poubelle, une grande benne à ordure verte, celle que nous connaissons tous. Ils jouent avec le
stéréotype du couple, facilitant l’identif ication du spectateur. Ce jeu de miroir constitue un
accès simple et ludique à l'univers des bouffons, qui peuvent dès lors dé livrer leur message.
En jouant avec les déchets, nos personnages caricaturent les processus de consommation dont
ils montrent du doigt les pires détails, dressant le portrait choquant d’une société excessive,
égocentrique et superficielle, où tout ce qui e st éphémère est devenu indi spensable et tout ce qui e st
essentiel, accessoire.

Les bouffons sont des


personnages excessifs, qui allient
l'authenticité du jeu clownesque
à l'absurdité de la satire. Le
bouffon est un être difforme qui,
considéré comme un monstre, un
phénomène de cirque, doit être
offert en divertissement au
public, afin que celui-ci s’en
détache, le renie, l’insulte et se
défoule. Inférieur au reste du
monde, il lui est donc permis de
dire et de faire ce qui est
socialement prohibé. Il agit sans
se soucier de la raison ou de la
morale, occupant ainsi un rôle
social fondamental.

Rendre à travers la folie du Bouffon


l'idée de ce que consommer
signi fie vraiment, voilà le pari de
notre metteur en scène, Philip Radice. Big Mac et Marilyn recréent le cycle infernal de la
consommation, où production, publicité, achats et déchets s'enchaînent, s'emmêlent et finissent
par se confondre dans une frénésie incontrôlable.

Comme tout le monde, ils sont attirés par l'abondance et la facilité, et ne voient pas de raison
d'y renoncer... on s'habitue si bien au choix et au confort ! Ce que Marylin répète constamment :
“Oui c'est du gâchis, mais où est le problème? On en rachètera... il y a une telle abondance de
nos jours!!!”, expliquant à Big Mac la nécessit é de consommer toujours plus, de jeter sans s’en
préoccuper…

Et c’est ensemble qu'ils entraînent le public à rendre hommage à cette merveilleuse


économie, si productive et géné reuse.

3
LA D EMAR C HE

La démarche a rtistique est pluridisciplinaire: le


langage est celui du théâtre corporel, axé
principalement sur le Bouffon, bien que fortement
contaminé par le clown et son comique, le chant et
le lyrique, le rythme à la « Stomp » et la
manipulation des objets qui, dans le monde des
déchets, est quasiment un passage obligé.

La scénographie se construit autour d’un ric he


univers plastique, censé renforcer l'impact visuel
du spectacle, en appui au travail des corps. La
scène est parsemée d'objets recyclés qui entourent
la benne principale : des lampes construites à
l'intérieur de bidons, des objets de récupération
transformés en instruments de musique, des
déchets divers et variés, de grandes tours de plus
de 2,5m de plastique fondu où sont fixés d’anciens
phares de voitures qui illumineront la scène.

Funky Pudding est un spectacle théâtral qui invite


constamment son public à participer, tant
vocalement que physiquement. Créé pour la scène,
il convient également à l'univers du théâtre de rue -
juste place d'une benne à ordure!– mais requiert
dans ce cas une situation protégée, où le public
aura la possibilité de suivre le f il du spectacle sans
être dérangé.

L’ ECR IT URE
“En 2050, nous ne se rons pas recouve rts pa r les eaux, nous se rons recouverts pa r les
déchets !”

Funky Pudding se veut drôle, original et fort, un spectacle pour et avec le public.

Monter un projet sur le monde des déchets, du gâchis, de la surconsommation et de la «ma l-


bouffe» est un pari à relever avec défi.

Pas question de traiter ce thème à la légè re ; l'objectif reste celui d'un spectacle comique et
satirique qui fasse rire, mais aussi et surtout réfléchir, échanger. Un spectacle qui ne puisse
laisser personne indifférent, qui suscite des réactions fortes et des réflexions inattendues, en
partant du degré le plus bas de la société dans une forte connotation populaire.

Le thème est large, la crise des déchets dans la région de Naples n'est malheureusement qu'un
exemple de petite envergure par rapport aux énormes bidonvilles construits à l'intérieur
d'immenses décharges, infinie ressource de ceux qui n'ont rien, pas même de quoi jeter.

Notre travail d'écriture a d'abord été un important travail de rec herc he : films documentaires
tels Le Glaneur et la glaneuse d'Agnès Varda ou The story of stuff (www.storyofstuff.com), bon
nombre d'ouvrages, de 100 questions sur ce que nous mangeons de Stefano Carnazzi à Waste de

4
Tristram Stuart, pièces de théâtre comme celles de Rodrigo Garcia, Agamemnon ou comment j'ai
flanqué une raclée à m on f ils en rentrant du supermarché et J'ai acheté une pelle chez Ikea pour
creuser ma tombe, ou encore de Gregory Motton, Gengis parm i les pygmées, et films, entre
autres Borat ou Brüno de Sacha Baron Cohen.

Le style du bouffon, tel qu'il a été développé dernièrement, et te l que nous l'avons
étudié, est militant, provocate ur, fou à lier et parfois difficilement supportable pour certains
spectateurs, comme le démontrent les réactions aux films de Sacha Baron Cohen. Plus le thème
est proche du quotidien du spectateur, plus celui-ci se reconnaîtra sous la caricature, qu'il
l'accepte ou non.

Mais si l'on cherche à nuancer le bouffon, à calmer son côté provocateur pour être sûrs que la
critique soit plus facile, plus amusante, plus légère à accepter, tout semble plus grotesque, plus
superf iciel, et les thématiques de fond semblent moins développées. Ne voulant renoncer ni au
militantisme ni au comique, nous avons choisi de nous éloigner d'un théâtre spécifiquement pensé
pour la rue, pour nous rapprocher de formes théâtrales capables tant d'impliquer activement le
public que de lui délivrer un message plus fort, plus développé, dans la lignée du travail d'Antonio
Rezza, acteur italien dont nous apprécions particulièrement le travail et qui a inspiré la
méthodologie de notre travail d'écriture.

Le texte est né suite à la structure du spectac le, une machine infe rna le à l'inté rie ur de
laque lle nos pe rsonnages ne sont e ffectivement que des engre nages , les maillons d'une
structure dont ils n'ont presque pas conscience mais qui les séduit constamment.
Big Mac et Marylin évoluent donc entre les spots de publicités, les dates de péremptions, les
dimanches au centre commercial, la recherche d'une maison plus grande, la vie de famille et ses
déboires... le tout au milieu de poubelles débordantes où ils trouvent “tout ce dont ils ont besoin”,
et parfois même plus!

L'improvisation a pris le pas sur le travail d'éc riture, à partir du moment où la structure a
été clairement définie, laissant suffisamment de place aux personnages pour prendre possession
de leur espace, leurs objets, leur vie et de c réer une caricature, une parodie de notre vie de tous
les jours plus vraie que nature, démentielle mais drôle et attachante.

5
RESIDENCES
Ce spectacle a été accueilli en résidence de création de décembre à avril 2010 par:

La Roseraie – Bruxelles (Uccle)

L’Avant- Rue – Paris

L’Espace Catastrophe - Bruxelles

Compagnie L’Elephant Vert


Arles

Atelier Teatro Fisico Philip Radice


Torino - Italie

6
TOURNEE 2010
Création italienne achevée le 01 mars 2010
Création française achevée le 31 mars 2010

05.03.10 Bagnara Comica 2010, Bagnara di Romagna, Italie


31.03.10 L'Avant-Rue, Paris XVIIè arr, France

03.04.10 Sortie de résidence, La Roseraie, Bruxelles, Belgique


10.04.10 Festival Objectif Rue OFF, Arles, France
22.04.10 Il Taurus, Cirié, Italie
23-25.04.10 Festival Magie del Borgo, Costa Di Mezzate,Italie
30.04.10 Bell'arte, Torino, Italie

13.05.10 Palermo una città da amare, Palermo, Italie


23-24.05.10 Bologna Buskers Pirata, Bologna, Italie

05.06.10 Festival Quartiers Libres Off, Grenoble, France


18.06.10 L'Avant rue, Paris XVIIe, France
23-24.06.10 Festa Artrusiana, Forlinpopoli, Italie
30.06.10 La Città in Tasca, Roma

8 au 31.07.10 Festival d'Avignon, Cour du Barouf, 12h

18 au 21.08.10 Festival d’Aurillac

7
QUI S OMMES-NOUS?

LUIGI CI OTTA

pantomime, improvisation, mise en scène et combat


de scène.

C'est à l'intérieur de ces différentes disciplines, au


cours des trois années, que naîtront tous ses
personnages : le “réel”, le clown, le bouffon, en
passant par le mélodrame, le personnage
excentrique et la Commedia dell'arte.

Au cours de cette formation il suivra d'autres cours


avec des enseignants tels que Chris Lynham (Clown),
Loco Brusca (clown), Naira Gonzales (actrice), Cie de
Théâtre Cirque Rital Brocante.
Attiré depuis toujours par l'art sous toutes ses
formes, Luigi Ciotta, né à Palerme, part pour  En 2005 il fonde la Compagnie de
Bologne en 2000 où il est diplômé en D.A.M.S. théâtrecirque 4Quarti avec laqelle il travaille
en 2003-2004, avec une thèse d'Histoire de jusqu'en 2007 avec le spectacle “Pensione Splendor”.
l'Art Médiéval.
 En 2007, en même temps qu'il achève son
Dès l'âge de 16 ans il se dédie, en autodidacte, à la spectacle soliste “Tutti in Valigia” , il crée avec
peinture et à la sculpture, ce qui le portera Pierpaolo Nuzzo et Luca Zennaro la compagnie
a exposer ses oeuvres au cours de nombreuses Fiasco Divino et le spectacle “Oklaoma o Iowa”.
expositions, individuelles ou collectives.
 En 2008-2009 il s'occupe de la création d'un
C'est aussi à bologne qu'il découvre et qu'il s' nouveau spectacle un peu bizarre de clownbouffon
approche au théâtre, e au clown, grâce à la intitulé “Funky Pudding”, lequel projet remporte le
rencontre de deux formateurs et artistes: Jean 1er prix du concours “Cantieri di Strada 2009” FNAS,
Méningue et André Casaca. ainsi que le “Premio Mercurdo” au Mercurdo Festival
dell' Assurdo.
Il intègre alors à Turin, le parcours professionnel
P.A.U.T., Performing Art University Torino, proposé par Depuis 2006 il présente (seul ou en duo avec
l'Atelier Teatro Fisico Philip Radice. Andrea Fidelio in arte Fefè) diverses soirées
théâtrales, et devient le directeur artistique du
Ce parcours, de la durée de trois ans, lui permet de festival de théâtre comique “Potpourri” qui se tient
suivre une formation intensive de théâtre corporel également dans le même atelier.
(méthode Lecoq), voix, gymnastique acrobatique et
art du cirque, danse, écriture créative comique,

A URE LIA DE D IE U
Née en banlieue parisienne, Aurélia est attirée par le théâtre
dès son plus jeune âge. Entre 7 et 18 ans, elle fréquentera
différentes formations théâtrales au cours desquelles elle
aura notamment l’occasion de travailler avec des acteurs et
metteurs en scène tels que Anne Marenko, Anna Acerbis, Carlo
Boso, Jeanne Vitez. Cette passion la portera jusqu’à
un baccalauréat littéraire option théâtre en 2002.

Elle se consacre à la commedia dell’arte, en 2004, grâce un


cours du soir tenu par Jean-Hervé Appere, acteur et metteur en
scène de la compagnie Comédiens et Compagnie.

8
En 2005, elle obtient la Licence d’Etudes Européennes à la Sorbonne Nouvelle . Elle étudie plusieurs langues,
parle très bien anglais et espagnol, étudie l’allemand.

En 2005, après une expérience d’un mois en Colombie (à Bogotà) dans une ONG qui lutte pour la protection
des droits de l’homme, elle ne retourne en France que pour décider de partir en Italie, à Turin où elle suivra
la formation pour animateurs interculturels au Centre interculturel de Turin. C’est ainsi qu’elle rencontre
l’association culturelle Arteria qui l’engage en juin 2007 comme éducatrice à l’intérieur du projet d’éducation
de rue Bibliomigra, une bibliothèque itinérante multilingue et multiculturelle.

Elle a également repris les études afin d’obtenir le statut professionnel d’éducatrice spécialisée (université
des sciences de l’éducation), licence qu’elle décrochera en juillet 2009.

Elle décide de reprendre une formation théâtrale, professionnelle cette fois, à l’Atelier Teatro Fisico Philip
Radice (méthode Lecoq). Les cours de théâtre, de chant, d’acrobatie, d’écriture comique, la découverte de
ses capacités comiques (révélés surtout par deux stages intensifs avec Rita Pelusio) lui rappellent
l’importance de son parcours artistique. A la fin de ces deux années de formation, après avoir débuté avec
un onewoman- show clownesque, elle suivra le spectacle “Funky Pudding” de Luigi Ciotta, en tant que
technicienne.

Elle découvre surtout que ses deux centres d’intérêts, l’éducatif et l’artistique, prennent une dimension
passionante dans la rue. Pour une éducatrice de rue, arriver au théâtre de rue est presque naturel. Il ne
s’agit pas de vouloir tout faire absolument et en exclusivité dans la rue mais de l’importance qu’on apprend à
donner au public, à ses besoins et à ses réactions pour calibrer chaque intervention, qu’elle soit éducative ou
artistique: une modalité d’intervention éducative qui demande de savoir improviser constamment et des
formes théâtrales souvent populaires et comiques qui peuvent véhiculer des messages très forts.

P HIL IP R AD IC E
Elève de C.Caux (ancien professeur de l'Ecole Internationale de
Mime Marceau), de L.Pitt (S.Francisco, CA) et de l’International
School "Dell'Arte " (Blue Lake, CA).

Diplômé de l'Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Il


est un des fondateurs de la Dizziacs Theatre Company et il est
membre du Teatro del Frizzo.

Il a travaillé en tant que conseil artistique, metteur en scène et


enseignant en France, Espagne, Danemark, Norvège, Suisse,
Italie, Etats-Unis dans des écoles telles que l'Accademia de Arte
Dramatico de Valladolid, la Escuela Teatro Elfo(Madrid), La
Mountview Theatre School (Londra), la Statens Teaterogskole
(Oslo).

Il a fait de nombreuses tournées en Europe aved la Dizziac Theatre Company.

Il est le fondateur pédagogique de l'Atelier Teatro Fisico Philip Radice de Turin.

Parmi ses dernières mises en scène : “Kolok” et “Klinke” de la compagnie Milo e Olivia.

www.teatrofisico.com

9
Funky Pudding 1éérree version
Tournée 2009
De et avec Luigi Ciot ta

La nouvelle cui sine comme vous ne l'avez jamai s vue !!!


Spectacle bouffonesque aux limites de la folie…

Un spectac le délirant qui aborde toutefois des thèmes fondamentaux tels que les usages
et les abus de produits alimentaires, l'accumulation et le traitement des déchets, en
passant de la boulimie et de l'obésité à la famine.
Un spectacle comique, excentrique, exagéré, pour un vaste public qui sera “malgré lui”
constamment impliqué...

TOUT C E QU E VO US J ET EZ POU R RA ET R E UTILIS E CO NT R E VOUS ! !!

18 avril Bellarte, Torino. AntePrima


9-10 mai Rassegna Potpourri, Atelier Teatro Fisico, Torino
29 mai Festival di Pennabilli
30-31 mai Mercurdo Festival Dell'Assurdo, (MO)

2 Giugno Non solo Pezzi di Legno, Ceolini (PU)


12-13-14 Giugno Mirabilia, Fossano (CN)
19 Giugno Teatro Orfeo, Torino
20 Giugno Il Teatro che Cammina, Castel San Pietro Terme (BO)
25 Giugno Taurus, Ciriè (TO)
26-27 Giugno Festival StraVaganti (MI)
28 Giugno Veregra Street Festival, Montegrnanaro, Marche

4 juillet La Luna è Azzurra, San Miniato (PI)


10 juillet La Pita D'Oro, Sesto Calende (VA)
24-25 juillet Castellarte, Mercogliano (AV)
26 juillet Tam Pam Festival, Alpette (TO)
31 juillet-1 août Ratataplan, Lessona (BI)

2-3-4 août Salento Buskers Festival


6-7 août Lucania Buskers Festival, Stigliano (MT)
12 août Pollino Buskers Festival
14-15-16 août Chieti in Strada, Chieti (CH)
22 août Monza Buskers Festival
28 août Scerne Buskers Festival, Pineto (Teramo)
29 août La Città dei Ragazzi, Chioggia (VE)

1 septembre Festival Voci della Poesia, Capoliveri, Isola D'Elba.


3-4 septembre Martesana In Piazza (MI)
12 septembre Festival Voilà, Pedavena
26 septembre Settembre Copparese, Copparo (FE)

10
FICHE TECHNI QUE

Durée 1h10

Spectacle tout public, les enfants devant être accompagnés .

Espace scénique

 Sur scène, ou dans une cour, dans un espace relativement “protégé”


 6x6m au minimum (à l'exclusion du public)
 Public frontal ou en demi-cercle de préférence assis

Electricité

 1,5kW ou 3KW avec les lumières


 Alimentation à 220V
 Amplification autonome.

Montage 1h, au moins 1h30 avant le spectacle.

Démontage 1h environ (plus rapide si nécessaire)

Personnes 2 acteurs (3 si technicien nécessaire).

Nécéssité de décharger le véhicule le plus proche possible du lieu du spectacle

Nécéssité de disposer d'une loge avec miroir.

11
CON TACTS

Via mail

per.aurelia@gmail.com

Via Telefono
En France +33-6 76 76 17 84
Ou (si répondeur) +33-6 67 96 72 03

En Italie +39- 338-1111899

www.fun kypuddingshow.blogspot.co m

12