Vous êtes sur la page 1sur 1
[COPIE POUR INFORMATION) MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES REPUBLIQUE FRANCAISE U ET DI DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL _ Paris Je 12.12 16 008267 0 Monsieur le Ministre, Votre letire du 26 aotit demier demandant la restitution de biens culturels issus du patrimoine béninois ct conservés en France a retenu toute mon attention. La France accorde clle-méme une grmde importance 4 la protection et & la volorisation du patrimoine culturel, au plan national et international. Elle est attachée aux principes et valeurs universels de I'UNESCO ét a ratifié Ja convention de 1970 concernant Jes mesures A prendre pour interdire et empécher |'importation, Vexportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels. Cette convention © est entrée en vigueur en France en 1997 et n'a pas de portée rétroactive. Les bieos que vous €voquez ont été intégrés de longue date, parfois depuis plus d'un sitcle, au domaine public mobilier de I"Etat frangais. Conformément la législation en vigueur, ils sont soumis aux principes d'inaliénabilité, d'impreseriptibilité et d'insaisissabilité, En conséquence, leur restitution n'est pas possible. J'ai conscience de Ja valeur historique et cultrelle de ces biens pour le Bénin et ensemble des Béninois, Je partage votre souhait de micux les faire connaitre, Des coopérations muséales de grande amplenr ont déja été mises en cuvre entre nog deux Pays. Je vousconfirme mon entire disponibilité & les développor encore davantage. Soyez assuré que Ja France poursuivra son action pour contriber & une meilleure connaissance et diffusion de ce patrimoine, en coticertation avec le gouvernement béninois. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, expression de ma haute considésation. i rr Jean-Marc AYRAULT Monsieur Aurélien AGBENONCI Ministre des Affaires 6trangéres et dé la Coopération Cotonou - République du Béain