Vous êtes sur la page 1sur 5
JM2i41 COUR SUPERIEURE CANADA, . PROVINCE DE QUEBEC DISTRICT DE MONTREAL Ne: §00-17-098911-178 DATE: 30 mai 2017 ‘SOUS LA PRESIDENCE DE : L'HONORABLE JOHANNE MAINVILLE J.C.S. SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE Demandeur ©. CHANTAL RACETTE, MICHEL MARTIN, JACQUES ROCHON, MICHEL JEANNOTTE Défendeurs et LE SYNDICAT DES COLS BLEUS REGROUPES DE MONTREAL (SCFP, 301) Mis en cause JUGEMENT RENDU SEANCE TENANTE CONSIDERANT que le demandeur a signifié la présente procédure en injonction provisoire aux défendeurs et mis en cause, le 30 mai 2017 a 14h10; CONSIDERANT que la soussignée a attendu jusqu'a 16h30 avant d’entendre les représentations du demandeur sur la demande en injonction provisoire ; CONSIDERANT qu’aucun représentant des défendeurs et mis en cause ne s'est présenté & la cour ni n’a communiqué avec les procureurs du demandeur pour Cnt 500-17-098911178 PAGE : 2 demander une remise ou faire quelques représentations que ce soit ; CONSIDERANT les circonstances et 'urgence, il y a lieu de procéder malgré absence des défendeurs et du mis en cause ; CONSIDERANT le contexte particulier du présent litige, les allégations contenues a la demande, les déclarations sous serment et les piéces: CONSIDERANT les représentations des procureurs de la demande; CONSIDERANT que les demandeurs ont démontré l'existence d'une apparence de droit clair en ce que * selon les statuts du SCFP la décision de placer un organisme a charte Sous tutelle releve de la discrétion du président national du SCFP, exeroée en fonction des parametres énoncés a l'article 7.8 (a) des Statuts du SCFP, a savoir 1) lopinion quill y a urgence et ; 2) lopinion que les membres de la section locale ant fourni des preuves de fond que la tutelle serait dans l'intérét de lorganisme a charte ; * Ie 28 mai 2017, le président national a pris la décision de mettre sous tutelle le mis en cause et a nommé M. Denis Régimbald pour agir en tant que tuteur ; * quil appert de la déclaration assermentée de Me Annick Desjardins que la décision de mettre le mis en cause sous tutelle fait suite & un rapport daté du 26 mai 2017, dont elle est ’auteure, décrivant plusieurs faits troublants qui s’accumulent depuis décembre 2016 qui démontrent un dysfonctionnement au sein du mis en cause, ainsi qu'une urgence d'agir, et ce dans I'intérét du mis en cause ; * la décision de mettre sous tutelle tient compte également de menaces de voies de fait et d'un comportement intimidant de la part de certains membres du mis en cause, dont la défenderesse madame Racette, survenus le 18 mai 2017 a 'égard de monsieur Marc Ranger, directeur québécois du Syndicat canadien de la fonction publique et que ce demier relate dans sa déciaration sous serment datée du 29 mai 2017 ; CONSIDERANT qui appert de la déclaration sous serment en date de ce jour de Denis Régimbald, tuteur, quill s'est présenté ce matin vers 9h30 au bureau du SCFP-301 en compagnie de monsieur Stéphane Lalonde et de deux huissiers de justice afin de communiquer la décision de tutelle aux défendeurs et au SCFP-301, et que les défendeurs Rochon et Jeannotte ont refusé de lui donner accés aux bureaux du SCFP- ott 500-17-098911178 PAGE : 3 301 et un quelconque contréle sur les affaires du SCFP-301; CONSIDERANT qu’en vertu des principes établis par la jurisprudence et la doctrine, le demandeur a droit a l'exécution en nature du contrat suis generis que constituent les Statuts du SCFP, lesquels donnent droit au tuteur nommé par le SCFP lentier contréle sur les affaires du SCFP-301 depuis le 28 mai 2017 ; CONSIDERANT, par conséquent, que le tuteur monsieur Régimbald est en droit d'exercer la tutelle sans entrave de la part des défendeurs, administrateurs, ofticiers, dirigeants, employés ou représentants du mis en cause ; CONSIDERANT que les événements dont font état la procédure, les piéces a son soutien et les déclarations assermentées rendent vraisemblable que sans I'émission de la présente ordonnance d'injonction provisoire le tuteur sera privé de l'exécution en nature de la décision de tutelle et que des documents puissent étre détruits ou dissimulés de méme que des actes pourraient étre posés pour entraver le travail de ce dernier; CONSIDERANT que le préjudice que subiraient le demandeur et le tuteur en 'absence des ordonnances recherchées est sérieux puisqu'il est actuellement privé de l'exécution en nature de son droit de tutelle qui découle du contrat suis generis avec le SCFP-301 que constituent les Statuts du SCFP ; CONSIDERANT que le préjudice est également sérieux pour les membres du SCFP- 301 puisque l’entrave au tuteur a I'exercice de son droit de tuteur se fait au détriment de ces derniers. CONSIDERANT que Ia balance des inconvénients penche en faveur du demandeur puisque le préjudice existe uniquement en sa faveur ; CONSIDERANT quill y a urgence d'agir en ce que la preuve démontre une détérioration croissante de la situation depuis au moins décembre 2016 et une escalade de la tension et des actes d'intimidation, que le président national du SCFP a déterminé quil était urgent d'agir, que la décision de tutelle est effective depuis le 28 mai 2017, que le mis en cause et les défendeurs qui en ont regu signification ce matin ont empéché le tuteur de faire son travail ; CONSIDERANT que les criteres requis pour 'émission a ce stade des ordonnances demandées sont satisfaits. POUR CES MOTIFS LE TRIBUNAL REND LE JUGEMENT SUIVANT POUR UNE PERIODE DE DIX (10) JOURS A COMPTER DE CE JOUR : cts 500-17-098911178 ACCUEILLE ORDONNE ORDONNE b) °) PAGE: 4 la demande du Demandeur pour émission d'une injonction interlocutoire provisoire; aux Défendeurs d'immédiatement cesser d'entraver, par quelque moyen que ce soit, directement ou indirectement, "'exécution par le tuteur ou ses mandataires, ou par tout tuteur suppléant possiblement nommé par le Demandeur dans le futur, relativement a son administration de la tutelle telle que décidée dans Ia lettre du 28 mai 2017 (piéce P-7); aux Défendeurs d'immédiatement remettre le complet contrdle de toutes les affaires du SCFP-301 au tuteur nommé par le SCFP dans la lettre du 28 mai 2017, soit monsieur Denis Régimbald, ou a tout autre tuteur suppiéant pouvant étre par la suite nommé par le SCFP, notamment en remettant immédiatement audit tuteur: toute clef, carte magnétique, code d’accés ou autres mécanismes de sécurité donnant accés aux batiments, locaux ou autres endroits sous la garde, 'usage ou le controle des défendeurs, administrateurs, _dirigeants, employés et. représentants SCFP-301 ou utilisés par ceux-ci; toute clef, carte magnétique, code d’accés ou autres Mécanismes de sécurité donnant accés aux dossiers se rapportant & la conduite des affaires du SCFP-301, y compris tout classeur, tout matériel informatique; toute information se rapportant aux opérations financiéres et comptables du SCFP-301, y compris relativement a tout compte bancaire, en fidéicommis ou autre se rapportant aux affaires du SCFP-301; toute information se rapportant aux membres du SCFP-301, incluant toute liste de contact, carte de membre, dossier, etc,; toute information se rapportant aux relations de travail du SCFP-301 avec les employeurs, y compris tout dossier de grief et tout dossier se rapportant a toute autre procédure se rapportant aux membres du SCFP-301; 500-17-098911178 PERMET ORDONNE AUTORISE DISPENSE ORDONNE LE TOUT PAGE: 5 f) toute information se rapportant aux relations d'affaires avec des tiers, incluant contrats, baux, mandats, etc. ; g) toute information se rapportant aux relations de travail du ‘SCFP-301 avec ses employés; au Demandeur, par tous les moyens y compris par courriel, s'il le juge a propos, de signifier la présente ordonnance en dehors des heures légales, et méme les jours fériés, sans quill soit nécessaire pour celui-ci d’étre porteur de original, d’exhiber ledit original et de faire rapport a V'endos de celui-ci et PERMET toute signification en laissant copie a une personne raisonnable, et au besoin, en laissant une copie sous huis de la porte, dans la boite aux lettres ou en fixant copie a la porte; que toute personne a qui la présente ordonnance est signifiée ou qui en a connaissance cesse ou s'abstienne de faire quel qu'acte que ce soit ayant pour but ou pour effet, directement ou indirectement, d'entraver le travail du tuteur ou ses mandataires, ou de tout tuteur suppléant possiblement nommé par le Demandeur dans le futur, ou de porter atteinte aux présentes ordonnances; tout policier, agent de la paix, ou huissier, a porter assistance au Demandeur et aux tuteurs pour que soient respectées les ordonnances du présent jugement; le Demandeur de fournir caution; exécution provisoire du présent jugement nonobstant appel; avec frais de justice. ‘COME CERTIFIBE CONFOMME AU DOCUMENT DETENU PAR LA COUR . f _ Es a NNE MAMNVICLE, J.C.S. ylvain Beauchat mp et Me Michael MELANCON MARCEAU GRENIER ET SCIORTINO avocats, s.¢.n.c. Procureurs du demandeur