MON BILAN

2012-2017 : 5 ANS DE MANDATURE AVEC
Gilles Rolle
Madame, Monsieur,
V
ous m’avez fait confiance pour vous représenter
à l’Assemblée nationale, et c’est avec passion
et ténacité que je me suis investie pour porter
nos valeurs et défendre notre territoire. Nous
traversons une époque empreinte d’incertitudes, et dans
ce contexte de forte instabilité stratégique, en tant que
Présidente de la commission de la Défense nationale
et des forces armées de l’Assemblée nationale, je me
suis pleinement engagée au service de la sécurité de
notre pays. Nous avons par ailleurs la chance de disposer d’élus,
d’associations, de syndicats, de forces économiques et
Je suis fière d’avoir présidé cette commission perma- de citoyens qui s’investissent et se battent au quotidien
nente, à l’expertise incontestable et dotée de moyens pour faire vivre nos communes et nos quartiers. Je les
désormais élargis au profit de notre défense. Les travaux ai accompagnés financièrement à travers la réserve par-
que j’ai diligentés depuis juin 2012 auront surtout permis lementaire, et surtout politiquement quand il a fallu, à de
de renforcer notre dispositif militaire, d’œuvrer au redres- nombreuses reprises, frapper à la porte des ministères
sement de notre outil de défense, et enfin de partager pour débloquer certains dossiers ou faire remonter des
avec nos voisins l’analyse d’une politique commune au difficultés propres à notre territoire.
sein de l’Union européenne.
Je souhaite continuer à représenter notre territoire et ses
citoyens à l’Assemblée nationale. Forte de l’expérience
engrangée ces quinze dernières années, j’aurai ainsi l’oc-
casion d’approfondir le travail engagé et de continuer à
défendre l’avenir de la pointe bretonne.

2 - MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM
Assemblée nationale
COMMENT J’AI EXERCÉ
MON MANDAT :
À
l’Assemblée nationale, c’est en commission que les réformes prennent réel-
lement corps, se concrétisent, au terme d’une démarche de concertation
exigeante entre parlementaires, et entre les parlementaires et le Gouverne-
ment. Quant au président de commission, son rôle est celui d’un régulateur,
chargé de veiller au bon déroulement de cette étape déterminante dans le processus
d’élaboration de la loi.

À la commission de la Défense, j’ai constamment cherché à privilégier le compromis
plutôt que la confrontation, et l’expression des désaccords n’y a jamais donné lieu
à des débordements excessifs qui nuisent si gravement à l’image du débat parle-
mentaire. C’est ainsi qu’aujourd’hui, l’objectif des 2 % du PIB pour notre défense est
partagé par le plus grand nombre. J’ai rédigé 9 rapports, signé 72 propositions de loi
et 426 amendements, je suis intervenue en séance, en commission et directement
auprès des ministres, sans oublier de vous rendre compte de mon action par la pu-
blication mensuelle de ma lettre de députée.

Voici les principaux textes sur lesquels
je suis intervenue et les principales étapes
de mon action. >>>
MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM - 3
DÉFENSE NATIONALE, POLITIQUE EUROPÉENNE
ET INTERNATIONALE
LA PRÉSIDENCE DE LA COMMISSION LES ACQUIS DE LA LOI DE
La commission de la Défense nationale et des forces
PROGRAMMATION MILITAIRE (LPM),
armées, dans le contexte de forte instabilité stratégique LOI D’ORIENTATION DE LA POLITIQUE
que nous connaissons, aura considérablement accru DE DÉFENSE DU PAYS
son rythme de travail – de l’ordre de 70 % par rapport à Mes fonctions m’ont amenée à participer à la définition
la précédente législature. de notre doctrine de défense, à travers la rédaction du
livre blanc sur la défense en 2013, à examiner sa dé-
L’évolution des menaces a justifié un renforcement de la clinaison législative et financière, puis à en contrôler la
posture opérationnelle des armées, dont les principales bonne exécution par le Gouvernement, dans l’intérêt de
caractéristiques tiennent à leur capacité à lutter dans la la sécurité du pays.
durée, sur plusieurs fronts à la fois, en intervenant :
a Au plus près des sources du chaos (au Sahel à partir
de 2013, en Irak depuis 2014, au-dessus de la Syrie
dès 2015)
a Au contact direct de la population sur le territoire na-
tional

La France assume ses responsabilités dans ces circons-
tances tragiques. Il revient aussi au législateur et a for-
tiori à la commission que je préside, d’y prendre une part
active et de tirer tous les enseignements dans cette nou-
velle donne de sécurité. C’est la raison pour laquelle avec
Jean-Jacques Urvoas alors Président de la commission
Ministère de la défense

des Lois, nous avons élaboré la loi sur le Renseignement
en respectant 3 principes :
a Efficacité de nos services
a Protection des libertés publiques
a Renforcement du contrôle des services de l’exécutif Immersion à bord d’un C135 lors d’une opération de ravitaillement en ­vol,
septembre 2012.
par le Parlement.

La loi de programmation militaire actualisée s’efforce de
En tant que Présidente de la commission de la Défense, doter la France d’un outil de défense au meilleur niveau :
j’ai présidé ces travaux dans le respect total du secret
défense, auquel je suis astreinte. a Fin des déflations d’effectifs

a Hausse du budget après plusieurs décennies de
baisse

Le pari de la LPM consistait dans la nécessité d’exporter
au moins 40 avions de combat Rafale dans la période de
programmation. Grâce à l’action de Jean-Yves Le Drian,
ce pari est gagné, puisque les contrats avec l’Égypte, le
Qatar et l’Inde portent sur plus de 40 appareils intégrale-
ment produits en France.

La LPM 2014-2019 restera dans l’histoire comme la
première à être exécutée en hausse. Cette actualisation
marque un tournant stratégique pour notre pays.
Assemblée nationale

Examen en commission du budget de la défense 2016.

4 - MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM
Marine nationale

BREST, AU CŒUR DES ENJEUX DE DÉFENSE

Présentation d’un exer- Vous le savez, la rade de Brest est le port de la dissuasion nucléaire, assurance
cice franco-allemand
en 2013. vie de notre pays. C’est bien en raison de sa géographie et de son histoire que
la pointe bretonne entretient aujourd’hui une importante base navale, un large
réseau d’entreprises, petites ou grandes, d’ouvriers aux compétences rares, d’in-
génieurs et de chercheurs spécialisés dans les domaines les plus avancés de la
Cérémonie au Centre connaissance scientifique.
d’instruction naval
de Brest - 2013.
Ici, en Bretagne, nous préparons l’avenir de notre pays, conformément à notre
vocation naturelle. L’enseignement marine a définitivement trouvé sa place grâce
à l’installation et à la consolidation de l’École des mousses. Par ailleurs, pour la
première fois en Bretagne, Brest accueillera dès septembre prochain des jeunes
éloignés de l’emploi dans le cadre du service militaire volontaire.

À ce jour, le produit d’ensemble des activités de la base navale se chiffre à 2.3
milliards d’euros par an et représente plus de 60 000 emplois directs et indirects.
Ces chiffres sont appelés à évoluer.

Désormais, le secteur recrute car les besoins nouveaux sont immenses, tant
dans les domaines de la connaissance océanographique, des radars, des so-
nars, de la numérisation des systèmes navals, de la cybersécurité avec le pôle
d’excellence cyber, pour n’en citer qu’un petit nombre. L’innovation civile en tire
Déplacement aux profit et participe pleinement à ce mouvement, grâce, notamment, aux efforts
côtés du ministre
de la Défense du pacte PME-Défense que nous avons mis en place. DCNS et Thales sont deux
­Jean-Yves Le Drian. entreprises majeures pour notre pays et pour notre métropole, elles drainent au
sein du pôle mer de nombreuses start-up, PME, PMI.
La Défense reste le premier employeur de la métro-
pole brestoise.

Par ailleurs, nous avons protégé et amélioré le statut
et les conditions d’emploi des personnels civils ou
militaires et plus particulièrement celui des ouvriers
d’État dont le régime de pensions est désormais
maintenu, les rémunérations et les carrières revalori-
sées, et les évolutions de carrière dynamisées.

Avec Jean-Yves Le Drian, nous avons considérable-
ment renforcé notre outil de défense au service de
Ministère de la défense

nos concitoyens.

MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM - 5
DÉMOCRATISATION
DE LA VIE POLITIQUE
CETTE MANDATURE A RÉALISÉ DES RÉFORMES TRÈS IMPORTANTES DANS
L’AMÉLIORATION DE NOTRE SYSTÈME DÉMOCRATIQUE.

LE NON CUMUL DES MANDATS POUR territorial, mais en plus ont institué un nouveau mode de
LES PARLEMENTAIRES scrutin pour les élections départementales. En imposant
que chaque binôme soit constitué d’un homme et d’une
Nous avons interdit le cumul des mandats, ce qui est femme, il a en effet permis de garantir une parité effec-
essentiel. J’ai voté les deux lois du 14 février 2014 qui tive au sein des conseils départementaux.
entraînent le renouvellement de la vie politique dont
bénéficieront en premier lieu les femmes et les jeunes, Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Je me
et imposent l’investissement total des députés et séna- félicite que dans le Finistère la volonté politique des
teurs pour exercer leurs missions d’élaboration de la loi élus de gauche ait permis à Nathalie Sarrabezolles
et de contrôle de l’exécutif. d’accéder à la présidence du conseil départemental.
Aujourd’hui en France, sur les 101 départements, seuls
Personnellement, depuis 2011, en adoptant le mandat 10 présidents sont des femmes.
unique, je me suis consacrée pleinement à ma mission
de législateur.
LA TRANSPARENCE DE LA VIE
PUBLIQUE
PLACE DES FEMMES EN POLITIQUE
Cette législature a été en pointe sur la question de la
La féminisation de la vie politique est également un pro- moralisation de la sphère politique. Après l’affaire scan-
grès inestimable. Voici cinq ans, les femmes dans les daleuse de Jérôme Cahuzac :
conseils généraux ne représentaient que 13,5 % des élus,
aujourd’hui 50 % ! On le doit aux lois du 17 mai 2013, a Nous avons créé la Haute Autorité pour la transpa-
qui non seulement ont abrogé le très contesté conseiller rence de la vie publique qui a pour mission de contrô-

DR

6 - MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM
ler la sincérité des déclarations de patrimoine et ÉDUCATION
JEUNESSE
d’intérêts des membres du Gouvernement des par-
lementaires nationaux, européens, et des principaux
responsables d’exécutifs locaux. Elle dispose à ce titre
de moyens sensiblement renforcés, en termes d’outils
de contrôle, de pouvoir d’injonction, de prérogatives
fiscales (etc...). LA REFONDATION DE L’ÉCOLE
Nous avons donné priorité à l’éducation à travers :
a Nous avons prévu que les élus et ministres puissent
être condamnés à une peine d’inéligibilité d’une du- a La loi pour la Refondation de l’école qui a confié à
rée de dix ans en cas d’infraction portant atteinte à la l’institution scolaire une nouvelle mission : celle d’édu-
moralité publique (corruption, trafic d’influence, fraude quer au numérique. C’est pourquoi j’ai attribué, au titre
électorale ou fraude fiscale). de ma réserve parlementaire, 90 000 euros aux com-
munes de ma circonscription pour moderniser le parc
Je suis fière d’avoir participé à cette réforme ô com- informatique des écoles publiques et leur permettre
bien indispensable au bon fonctionnement de notre de s’équiper en tableaux interactifs, tablettes tactiles
­démocratie. et ordinateurs.

L’USAGE DES FONDS PUBLICS
Pour contribuer à une meilleure transparence de la
vie publique française, nous avons aussi rendu public
l’usage de la réserve parlementaire de chaque député.
Celle-ci permet aux élus des deux chambres d’appuyer
des projets d’intérêt général émanant des collectivités
locales ou d’associations. En tant que Présidente de
commission, je dispose, chaque année, de l’enveloppe
maximale fixée à 260 000 euros.

Depuis 2012, ce sont donc près de 1 120 000 euros
que j’ai répartis sur mon territoire entre les com-

Shutterstock
munes de Brest, Guilers, Gouesnou, Bohars et près de
70 ­associations qui s’investissent au service de nos
concitoyens.
a La réforme des rythmes scolaires et dans ce cadre, il
m’a semblé important de soutenir la mise en œuvre
RÉPARTITION DE MA RÉSERVE de l’accueil périscolaire à travers le financement du
projet d’aménagement de la Rotonde de la maison de
PARLEMENTAIRE 2012-2017 quartier de Lambézellec, ou encore le projet de cuisine
Santé pédagogique partagée de la maison de quartier de
Sport 4% Kerinou.
10 % Enfin, il m’a semblé nécessaire d’apporter une aide
Défense - Communes
Associations 25% financière aux associations d’accueil des jeunes
­enfants, telle que l’association 1,2,3 de Gouesnou, qui
patriotiques contribuent, par leurs activités, à développer une offre
8 % d’accueil de loisirs de qualité sur le territoire.

LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE ET LE
Autres
DÉCROCHAGE SCOLAIRE DES JEUNES
6%
Insertion J’ai voté la loi du 27 octobre 2012 portant la création
des emplois d’avenir destinés aux jeunes les plus éloi-
19 % Éducation gnés de l’emploi. Grâce à cette mesure, 300 000 jeunes
13 % chômeurs de 16 à 25 ans ont accédé à un emploi ou à
une formation, dont 2073 jeunes Finistériens en 2015.
Protection Culture
de l’enfance 7 %
8 %
MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM - 7
Depuis trop longtemps, des jeunes quittaient chaque an- Membre de la réserve citoyenne, je suis intervenue
née le système scolaire sans avoir obtenu le baccalau- dans des collèges et des lycées de notre département.
réat ou un diplôme à finalité professionnelle. La gauche Par ces interventions, la République prend corps, les
au pouvoir s’est saisie de cette urgence éducative : en intervenants instaurent le dialogue et illustrent de
2015, 110 000 jeunes sont sortis du système éducatif manière concrète des valeurs comme la laïcité ou la
sans diplôme, alors qu’ils étaient 140 000 en 2010. fraternité.

ÉGALITÉ
ET JUSTICE
SOCIALE
LE MARIAGE POUR TOUS
Avant 2012, les personnes de même sexe ne pouvaient
accéder à l’institution du mariage. Malgré l’instauration
du PACS en 1999, déjà à l’initiative de la gauche, cette
impossibilité entraînait de fait une discrimination entre
les couples de personnes hétérosexuelles et homo-
sexuelles : ces derniers ne pouvaient en effet bénéficier
des droits découlant du mariage. Cette réforme a permis
la reconnaissance sociale de ces couples et de leurs fa-
milles. Je suis fière d’avoir voté cette loi qui constitue
incontestablement un puissant levier de progrès social
Fotolia

L’ÉGALITÉ RÉELLE ENTRE
Au cours de mon mandat, j’ai rencontré régulièrement HOMMES ET FEMMES
les chefs d’établissement, les proviseurs, les équipes
enseignantes, les parents d’élèves et la Mission locale Le Gouvernement de François Hollande a fait de l’amé-
pour tenter d’apporter des réponses concrètes dans lioration des droits des femmes et de l’égalité entre les
notre territoire. À titre d’exemple, j’ai soutenu le projet femmes et les hommes une priorité au sein de chaque
émanant de trois associations du collège de Kerhal- politique publique et a encouragé la mixité dans les mé-
let pour lutter contre le décrochage des élèves de cet tiers. Je suis heureuse d’être intervenue à l’occasion de la
établissement. discussion de la loi pour l’Égalité réelle entre les femmes
et les hommes de 2014 qui vise à :
Pour lutter contre la précarité des jeunes, j’ai, par ail-
leurs, financé plusieurs actions de formation, d’inser- a Interdire l’accès aux marchés publics aux entreprises
tion, d’aide au permis de conduire, menées par des as- de plus de 50 salariés qui ne respectent pas les dispo-
sociations locales comme Don Bosco, la Sauvegarde sitions de l’égalité professionnelle
de l’enfance (ADSEA 29), l’Association départementale
d’entraide des personnes accueillies en protection de a Inciter les entreprises non cotées en Bourse comptant
l’enfance (ADEPAPE 29). plus de 250 salariés à intégrer 40 % de représentants
de chaque sexe dans leurs instances dirigeantes

FAIRE PARTAGER AUX ÉLÈVES J’ai également accompagné financièrement le Plan-
LES VALEURS DE LA RÉPUBLIQUE ning familial du Finistère dans son action pour lutter
contre toutes les violences faites aux femmes. Derniè-
Après les attentats de Charlie Hebdo, l’Éducation na- rement, j’ai aussi soutenu la réalisation d’une bande
tionale a créé la réserve citoyenne pour transmettre et dessinée sur l’égalité destinée aux jeunes, conçue à
faire vivre, aux côtés des enseignants, les valeurs de la partir de leurs témoignages en lien avec des équipes
République à l’école. éducatives.

8 - MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM
COMBATTRE LES INÉGALITÉS C’est notamment au cours d’un déplacement à la mai-
son d’arrêt de Brest que les risques soulevés par la
L’insertion et l’accompagnement des personnes en si- fermeture des miradors m’avaient été présentés. Les
tuation de handicap est une préoccupation ancienne surveillants redoutaient une forte augmentation des
des socialistes et un thème de prédilection dans les risques d’évasion, mais surtout l’accroissement des
choix que j’ai effectués au titre de ma réserve parle- trafics par le parachutage de substances et d’objets
mentaire. J’ai ainsi soutenu plusieurs initiatives lo- prohibés. Je me suis donc battue, avec Jean-Jacques
cales qui favorisent l’accessibilité des personnes en Urvoas alors Président de la commission des Lois, non
situation de handicap à tous les services publics ain- seulement pour leur maintien mais aussi pour l’amé-
si qu’aux loisirs – je pense en particulier aux projets lioration des conditions de travail des surveillants et la
portés par l’association Planète loisirs et l’Association construction d’un nouveau quartier afin de réduire la
pour la sensibilisation à la protection, l’éducation et la surpopulation carcérale.
recherche sur l’autisme, et notamment le syndrome
d’Asperger (ASPERANSA).

Assemblée nationale
Examen de la loi sur le Renseignement - 2015.
Fotolia

L’administration pénitentiaire a aussi pour mission de
prévenir la récidive et contribuer à l’insertion ou à la
réinsertion des détenus. De nombreuses associations
collaborent aujourd’hui à ce service public, comme
l’association Emergence en Finistère qui apporte une
aide précieuse aux services pénitentiaires d’insertion
et de probation en trouvant des solutions de réinsertion
à la sortie de détention. Il m’a donc semblé important
de soutenir son action et son chantier d’insertion en
lui accordant 10 000 euros au titre de ma réserve par-
lementaire.

BREST TERRE D’ACCUEIL
C’est la vocation de la France et de la Bretagne d’ac-
cueillir celui ou celle qui est persécuté(e) pour ses
idées ou exposé(e) à des risques menaçant son in-
tégrité. Sur notre territoire, de nombreux citoyens ont
Fotolia

souhaité réagir et proposer des solutions d’accueil
dignes aux réfugiés. Afin de leur donner les moyens
d’agir dans un cadre plus collectif et de faire émer-
FAIRE DE LA PRISON UNE ger des projets, j’ai pris l’initiative en 2015 de réunir
INSTITUTION RÉPUBLICAINE le collectif d’associations et de syndicats qui s’était
créé à Brest. De cette démarche est né un projet global
Dans un souci de plus grande transparence du monde d’accueil et d’hébergement auquel j’ai attribué 50 000
carcéral, nous avons donné la possibilité aux journalistes euros de ma réserve parlementaire. À ce titre, la Ligue
d’accompagner les parlementaires dans leurs visites des de l’enseignement a été désignée comme porteuse de
prisons, permettant ainsi de faire remonter les difficultés ce projet et gestionnaire de ce fonds spécifique.
inhérentes à ces lieux de privation de liberté.

MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM - 9
DÉMOCRATIE
LOCALE
Depuis 1981, plusieurs actes de décentralisation ont été
engagés. Si ces réformes ont été synonymes de pro-
grès économique, social et écologique pour la France,
leur succession a aussi complexifié l’action publique et
brouillé les responsabilités. Alors que la société française
connaît des mutations profondes, l’action publique doit
être repensée, pour être plus efficace.

Les réformes entreprises depuis 2012 ont eu pour ob-

Sébastien Durand
jectif de promouvoir l’intercommunalité et la région. La
philosophie de ces lois repose sur la nécessité de remo-
deler le pays autour de deux échelons – un échelon de
proximité et un échelon de coordination, de développe-
ment et de stratégie. Dans cette optique :
Avec le Maire de Brest, François Cuillandre, et mes
a 13 nouvelles régions (au lieu de 22) ont vu le jour, do- collègues députés socialistes, je me suis mobilisée
tées de nouvelles compétences en matière de déve- pour faire entrer Brest dans le cercle restreint de ces
loppement économique métropoles. Elle fait ainsi la démonstration de sa légi-
timité et de sa capacité à être la locomotive au service
a Le nombre d’intercommunalités a fondu de près de du développement futur de l’Ouest breton. Ce statut
40 % au 1er janvier 2017 conforte d’évidence notre stratégie en termes d’équi-
pements et de services développés au bénéfice de nos
a 14 nouvelles métropoles ont également été créées concitoyens.

TRANSITION
ÉNERGÉTIQUE
Les énergies marines renouvelables sont une filière
d’avenir identifiée pour assurer la compétitivité de
la Bretagne, première région dans le domaine des
sciences et technologies de la mer, et de Brest, qui
concentre à elle seule 50 % de la recherche maritime
française. Leur développement constitue un enjeu cru-
cial pour l’avenir et pour l’essor économique de notre
territoire. Il s’agit d’un défi collectif qui nécessite un
véritable travail en réseau, et dans lequel je me suis
fortement investie ces dernières années.
Franck Betermin

Le Pacte d’avenir breton signé en 2013 par le Pre-
mier ministre Jean-Marc Ayrault et le Conseil régio-
nal conforte la vocation maritime de la Bretagne et
consolide les moyens de son déploiement. Je suis
L’investissement dans les énergies renouvelables est une intervenue pour la confirmation de la localisation du
condition nécessaire à une vraie transition écologique : siège de l’Ifremer à Brest, réaffirmée dernièrement par
c’est pourquoi la loi de Transition énergétique pour la le Premier ministre Bernard Cazeneuve.
croissance verte, que nous avons votée en juillet 2015,
vise à porter à 32 % la production d’énergies renouve-
lables en 2030.

10 - MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM
DR

LE 11 ET 18 JUIN 2017

J’AI EXERCÉ CE MANDAT DANS LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE, CONVAINCUE QUE LA POLITIQUE
CONDUITE ÉTAIT CONFORME À L’INTÉRÊT GÉNÉRAL. JE ME RÉJOUIS NOTAMMENT :

• Des avancées sociales enregistrées, avec la retraite • Il convient plus que jamais d’œuvrer à la réalisation
à 60 ans pour les carrières longues, le tiers payant d’un mix-énergétique qui peut être source de progrès,
généralisé, la prime d’activité pour 5 millions de per- d’efficacité accrue, de gains de productivité.
sonnes et la revitalisation des services publics. • Nous devons réaffirmer notre idéal européen, en ré-
• Des conséquents efforts entrepris en faveur de la jeu- formant la zone euro et en faisant de la recherche
nesse, qui vit mieux aujourd’hui que celle de 2012, et de l’énergie des priorités pour l’Union. Enfin, face
grâce à notre investissement massif pour l’école, le au terrorisme, aux conflits armés qui se développent
service civique, les emplois d’avenir et la garantie à ses frontières et aux cyber-attaques, l’Europe doit
jeunes. Le chômage des moins de 25 ans baisse, et assumer une responsabilité collective.
il le fait partout, y compris dans les quartiers priori-
taires. Dans ma circonscription comme à Paris, je reste une
•D  e la lutte résolue menée contre le terrorisme et du femme de gauche qui veille toujours à travailler avec
renforcement de l’ensemble de nos forces de sécurité toutes celles et ceux qui s’engagent pour le Finistère.
pour faire face à cette menace nouvelle. Ce sens de la responsabilité associé aux valeurs que
je porte fonde aujourd’hui mon identité politique. C’est
Mais de nombreux progrès restent à conquérir : elle qui m’a toujours guidée dans les responsabilités
•L
 a protection de demain exige la définition de nou- qui furent les miennes.
velles garanties collectives.
•L
 a lutte contre les inégalités impose que la priorité
soit donnée encore et toujours à l’éducation, à la for-
mation et à l’accès à la culture.

AIDEZ POUR LA CAMPAGNE

CONTACTEZ-NOUS
Permanence locale : 13, rue de Portzmoguer - 29200 Brest
Mail : patricia.adamdeputee2017@gmail.com - Tél. : 06 86 88 69 18
MON BILAN : 5 ANS DE MANDATURE AVEC PATRICIA ADAM - 11
ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 11 et 18 juin 2017
Brest, Bohars, Guilers et Gouesnou

POUR TOUT CE QUI NOUS RASSEMBLE
DR