Vous êtes sur la page 1sur 12
normalisation C 13-211 francaise Septembre 188 installations électriques a haute tension installations des chaudiéres a électrodes immergées ou a jets E : High voltage electrical installations - Installation of jet boilers or boilers - With immersed electrodes. D:: Elektrische Hochspannungsanlagen - Aufstellung von Elektrodenkesseln oder von Kesseln mit untertauchten Elektroden. Norme expérimentale publie par I'UTE. Les observations doivent étre adressées 4 UTE. correspondance analyse Ragles d’installation et de protection des chaudiéres électriques alimentées en haute tension. descripteurs modifications corrections ‘dite ot ditfusée par "Union technique de 'Electricit, 12, place des états-unis, 75783 paris cedex 16 — tel. (1) 729-72-87, Gifusée également par association frangaise de normalisation (atnor) tour europe cedex 7, 92080 paris la détense 161. (1) 78-19-26 is Busson, impr, 76018 Pars ABE 1005 Reproduction inerdte ° 1™ tirage 85-09 13211 -2- SOMMAIRE Avant-propos ........ 1 DOMAINE D'APPLICATION . 2 CARACTERISTIQUES DE L’ALIMENTATION .. 2.1 Alimentation directe par un réseau de distribution on publique ce deuxitme catégorie (figure 1). 2.2 Alimentation par intermédiaire dun transformateur soleifique aux chauciéres (figure 2) ae 2.3 Alimentation par une installation & haute tension alimentée a partir du réseau de distri- bution publique par un poste de transformation (figure 3) . : 3 REGLE GENERALE ..- 4 PROTECTION POUR ASSURER LA SECURITE ..........-- 41 Protection contre les contacts indirects ....... 43 Protection électrique ...........-. 433 Protection contre les conséquences des défauts 46 Commande ..... 5 CHOIX ET MISE EN OEUVRE DES MATERIELS .. 52 Canalisations .... 543 Conducteurs de protection . 55 Transformateurs d’alimentation . . 6 EXPLOITATION, VERIFICATION ET ENTRETIEN . . Note : Les numéros commengant par les chiffres 4, 6 et 6 sont ceux des articles correspondants de la norme NF 13-200. 13.211 AVANT-PROPOS Linstallation de chaudiéres & électrodes alimentées en haute tension et destinées & la production eau chaude ou de vapeur pose certains problémes qui nécessitent I’établissement de régles adap- tant ou complétant celles de fa norme NF C 13-200. La norme NF C 13-200 étant actuellement en révision, il a paru nécessaire de publier rapidement des régles particuliéres aux installations alimentant des chaudiéres électriques sans attendre le nou- eau texte de te norme NF C 13-200 et en tanant compte des ctpositians préwes dens te projet le révision. Ces chaudiéres présentent les caractéristiques particuliéres suivantes : © Courant de fuite permanent en fonctionnement normal Ce courant de fuite, dont la valeur peut atteindre quelques dizaines dampéres, est dai & une cons- truction ou a un fonctionnement électrique dissymétrique. En effet, quelles soient & jets ou & électrodes plongeantes, ces chaudisres se présentent, en fonctionnement normal, comme un récep- teur équipé de trois résistances variables monophasées, constituées par la résistance de l'eau con- tenue dans la cuve ou projetée en jets. Elles sont raccordées aux électrodes d'une part et & la cuve dautre part et elles ne sont pas identiques. Comme la cuve qui constitue le point neutre est fai- blement ou pas isolée de la masse, le courant résultant retourne & la source par la terre & laquelle est reliée la masse et éventuellement par un conducteur reliant la masse de la chaudiére au point neutre du transformateur d’alimentation. Sa valeur est fonction de Vimpédance du circuit de retour, donc du couplage du transformateur, du schéma des liaisons & la terre, de l'installation d’alimenta- tion et de la résistance d’isolement du point neutre de la chaudiére par rapport @ la terre. © Comportement de la chaudiére en régime perturbé Le point neutre de la chaudiére est toujours relié intentionnellement ou de fait @ fa terre, tout comme d'ailleurs celui de son circuit d'alimentation constitué par les trois capacités de I'instal- lation d’alimentation. Par contre, celui du transformateur d’alimentation peut étre ou non relié 4 [a terre et la liaison, quand elle existe, peut tre directe ou en série avec une impédance, En cas de défaut d’isolement sur une phase, le courant de cette phase retourne a a source en uti- lisant tous les chemins qui lui sont offerts et en particulier celui établi par la chaudiére entre la terre et ‘installation. La valeur des courants est trés variable et peut étre trés importante ; elle adépend : = du schéma des liaisons 4 Ia terre de I‘installation, — de la présence ou non d'un transformateur spécifique a la chaudiére, — du type de chaudiére (avec neutre relié directement & la masse ou dit isolé), — et surtout de la puissance absorbée par la chaudiére. Les chaudiéres & neutre dit isolé sont des chaudiéres dont la masse est isolée de la cuve avec une résistance d’isolement d’au plus quelques milliers d’ohms. La conséquence directe de cette particularité est la contrainte thermique exercée sur tous les com- posants des circuits empruntés par le courant de défaut. Une attention particuliére doit étre apportée la section des écrans de cables et celle des liaisons équipotentielles qui permettent de limiter la tension de contact. Le fait, par exemple, d'avoir un transformateur spécifique dont le circuit secondaire n’est pas relié & Ia terre conduit & faire fonc- tionner en tension composée les deux phases saines lors d'un défaut d'isolement sur la troisiéme ; la puissance double pendant le temps d'élimination du défaut par les dispositifs de protection contre les surintensités et les courants élevés qui en résultent passent par les conducteurs ainsi que par les écrans ou l'armure du céble reliant la chaudiére au transformateur. 13.211 -4- 1 DOMAINE D‘APPLICATION Les présentes régles sont applicables aux installations électriques & haute tension alimentant des chaudiéres a électrodes immergées ou a jets. 2 CARACTERISTIQUES DE L‘ALIMENTATION bes chaudiéres peuvent étre.slimentées suivant une des trois possibilités décrites en 2.1, 2.2 et 2.1. Alimentation directe par un réseau de distribution publique de deuxiéme catégorie (figure 1). Lalimentation directe d'une chaudiére par un réseau de distribution publique de deuxiéme catégorie est subordonnée & l'autorisation du distributeur d’énergie électrique, du fait que la conception de ses réseaux et leurs conditions d’ exploitation risquent de ne pas étre compatibles avec les conditions de fonctionnement de ce type de récepteur. Sauf cas exceptionnels, l'alimentation directe des chaudieres par un réseau de distribution publique de deuxiéme catégorie n’est pas admise par les distributeurs d’énergie. 2.2 Aliment ‘ion par V'intermédiaire d'un transformateur spécifique aux chaudiéres (figure 2). ée par un transformateur spécifique, les conditions d’installation ions particuliéres de la chaudiére, en tenant compte notamment ns a la terre de I'installation. Lorsqu’une chaudiére est aliment doivent étre adaptées aux dispo: du couplage du transformateur et du schéma des li Un méme transformateur peut, dans certaines conditions, alimenter plusieurs chaudiéres. 2.3 Alimentation par une installation @ haute tension alimentée & partir du réseau de distribution publique par un poste de transformation (figure 3). Iya lieu de distinguer trois cas : 2.3.1 La chaudiere est alimentée par intermédiaire d’un transformateur spécifique (figure 3.1). Les conditions d‘alimentation sont identiques a celles de l'article 2.2. 2.3.2 La chaudiére est alimentée directement par le poste de transformation, les autres parties de l'installation étant séparées par un transformateur (7) (figure 3.2). Cette disposition peut étre nécessaire : — soit parce que le schéma des liaisons a fa terre et les conditions de protection des autres parties de installation sont imcompatibles avec celles de la chaudiére (cas par exemple d'une instal- lation en schéma TT ou /T), — soit parce que la tension d’alimentation de la chaudiére est différente de celle des autres parties de installation, Les conditions d’alimentation et de protection de la chaudiére sont identiques & celles de l'article 2.2, ainsi qu’a celles de l'article 2.3.3 pour la partie d'installation en amont du transformateur 7. aoe 13.211 “i Figure 1 Chaudiére alimentée directement par un réseau de distribution publique de deuxiéme catégorie (2.1) Chaudiére Figure 2 Chauditre alimentée par intermédiaire d'un transformateur spécifique & la chaudidre (2.2), Le réseau de distribution publique peut étre de deuxiéme ou de troisiéme catégorie. Chouitre c13.211 —6- 2.3.3 La chaudidre est alimentée en paralléle avec les autres parties de I’installation (figure 3.3). Cette disposition nécessite de prendre certaines précautions, notamment pour éviter un déclenche- ment intempestif de la chaudiére en cas de défaut dans les autres parties de I'installation (voir article 433). 3 REGLE GENERALE Les installations alimentant des chaudiéres électriques doivent étre conformes aux régles de la nor- me NF C 13-200, compte tenu des précisions et compléments indiqués dans les articles suivants. 4 PROTECTION POUR ASSURER LA SECURITE 4.1 Protection contre les contacts indirects Les régles de la section 413 de la norme NF C 13-200 sont appliquées, en pratique, en réalisant une liaison équipotentielle reliant toutes les masses et tous les éléments conducteurs simultanément accessibles, y compris le sol et la prise de terre du batiment. Cette liaison doit étre telle que la résistance A entre deux éléments quelconques simultanément accessibles soit inférieure ou égale & la valeur suivante = 4w Tr Re U,, étant la tension limite conventionnelle correspondant au local (ou emplacement) considéré : 50 V dans les locaux (ou emplacements) secs ou 25 V dans les locaux (ou emplacements) mouillés. Iq étant Vintensité maximale du courant de premier défaut franc entre une phase et Ia liaison équipotentielle. Compte tenu des développements des canalisa ues en liaison électrique avec la masse de la chaudiére, il convient de généraliser les liaisons équipotentielles entre ces canalisations et les. éléments conducteurs du batiment (charpente métallique) qui constituent autant de prises de terre de fait. ~l Figure 3 Chauditre alimentée par une installation & haute tension & par- tir d'un réseau de distribution publique par un poste de transfor- i mation, Le réseau de distribution publique alimentant le poste de trans- r — TTT formation peut étre de deuxiéme ou de troisiéme catégorie. 3.1 La chaudire est alimentée par un transformateur spécifique in. Cchousiére c13.211 Réseau l Poste r CD Installation & houte tension 32 Li Choutiére ‘tes parties de linstallation étant séparées mateur (7). 1 - Poste Installation 6 houte tension 3.3 La chauditre est alimentée en paralldle avec les autres Parties de Installation. Chousiéee 13-211 -8- 43 PROTECTION ELECTRIQUE 433 Protection contre les conséquences des défauts 433.1 La protection contre les conséquences des défauts entre phase et masse ou terre dépend de importance des courants de défaut, laquelle dépend du couplage du transformateur. Des courants de défaut importants peuvent étre nuisibles & la bonne conservation des matériels de I'installation. Crest pourquoi, il peut étre préférable de limiter les courants de défauts par T'une des dispositions 2.0u b cape a) choix du couplage du transformateur tel que le courant de défaut phase-masse soit limité en choisissant : = couplage Y-¥n avec liaison directe de la cuve de la chaudiére au point neutre du secondaire du transformateur, — couplage Y-Y ou D-Y dont le neutre n’est pas sorti avec installation d’une bobine de point neutre reliée a la cuve de la chaudiére, — couplage Y-¥n ou D-¥n en insérant une impédance en série sur la liaison de la cuve de la chaudiére au point neutre du secondaire du transformateur. Note : Le couplage D-Yn donne lieu & des courants de défaut trés importants qui se referment par la liaison directe de la cuve de la chaudiére au point neutre du secondaire du transformateur (voir figure 4) et est a éviter. b) Insertion d'une impédance entre la cuve de la chaudiére et le point neutre du secondaire du transformateur ou suppression de cette liaison permettant de réduire le courant de défaut. 433.2. Un défaut phase-masse peut étre détecté : 433,2.1. A l'aide de relais mesurant le courant de défaut, ‘ soit en faisant la somme des courants des trois phases, mesurés aux bornes des transformateurs de courant prévus pour la protection contre les surcharges, sous réserve que le seuil de détection soit au moins égal 12 % du courant nominal primaire des transformateurs de courant, © soit a l'aide d'un transformateur tore disposé sur la liaison entre la cuve de la chaudiére et le neu- ‘tre du transformateur ou de la bobine de point neutre. Ce transformateur tore doit étre place le plus prés possible de la borne de neutre du transformateur. 433.2.2 A l'aide de relais mesurant la tension homopolaire par des transformateurs de tension (par exemple, cas b de l'article 433.1 sans liaison entre la cuve de la chaudiere et le point du secon- daire du transformateur). 433.2.3_Dans tous les cas, le seuil de fonctionnement des relais doit tenir compte des courants de déséquilibre en fonctionnement normal de la chaudiére et, dans le cas 3.3 de l'article 2, des courants de fuite des autres parties de |'installation alimentées per le méme transformateur. Des fonctionnements intempestifs peuvent étre évités en temporisant I'action des relais, le retard étant de 0,250,5s. -3- 13-211 1)Cas d'un défaut entre tune phase et la terre, la chaudiére n’étant pas en service. Le courant de défaut est sensiblement égal U, _étant ta tension phase-neutre de |‘instal: lation. 2) Cas d'un défaut entre une phase et le neutre, la chaudiére étant en ser- vice. Lescalculsmontrent que les courants ont approxi- ivement les valeurs suivantes Si Z est une réactaneé Si Zestune résistance : fy = er + 3h ct que la puissance absorbée par la chaudiére est égale 8 deux fois sa puissance de fonctionnement. J; étant le courant correspondant a la puissance de fonctionnement de la chaudiére. Figure 4 — Valeurs des courants de défaut en cas de défaut entre une phase et la masse (cas d'une chaudidre dont la neutre est reli directament & la cuve (masse) }. 13-211 -10- 433 Mesures complémentaires. 433.3.1 Dans le cas 3.3 de l'article 2, il est recommandé de prévoir un dispositif permettant d'éviter des déclenchements intempestifs de l'alimentation de la chaudiére en cas de défaut dans une partie de I'installation. Cette disposition est également valable si I’installation alimente plusieurs chaudiéres. 433.3.2 Dans le cas de chaudiéres & neutre dit isolé, la valeur de certains courants de défaut doit tenir compte de la résistance d' isolement entre la cuve et la masse de la chaudiere. 46 Commande 461 Dans le cas des schémas des figures 2 et 3.1, lorsque le transformateur alimente une seule chaudiére, la mise en service et I'arrét de la chaudiére peuventétre effectués par l'appareil de commande placé sur \'installation primaire du transformateur, aucun appareil de coupure n’étant alors installé entre le transformateur et la chaudiére, Les protections peuvent alors agir sur l'appareil de commande de I’alimentation primaire du transfor- mateur (figure 5). : 462 Afin d’éviter toutes perturbations (creux de tension lors d’un court-circuit ou courant d’appel lors de la mise sous tension d'un transformateur de puissance, manque de tension. . .) & la partie contrdle commande et régulation, il est recommandé de séparer cette derniére du reste de I'instal- lation. Si installation existante est équipée d'un onduleur, les relais de protection et les dispositifs de régulation peuvent y étre raccordés si la puissance disponible le permet. (1) 3 transformateurs de tension homo: polaire. Figure 6 — Chauditre alimentée par un trans- formateur spécifique. La mise en service et I'arrét de la chauditre sont commandés par le dispositit Cplact au primaire du transformateur. Le schéma indique les relais de protection agis: Choudiére sant sur le dispositif C. “ne - 13-211 5 CHOIX ET MISE EN OEUVRE DES MATERIELS 52 Canalisations Les écrans métalliques ou gaines métalliques des cables de l'installation int étre reliés a la terre & leurs deux extrémités, 543 Conducteurs de protection La section des conducteurs de protection et des écrans de cables doit étre déterminée en tenant compte des contraintes thermiques correspondant au courant maximal de défaut susceptible de les Parcourir pendant le temps maximal de fonctionnement du dispositif de protection. 55 Transformateurs d’alimentation Les transformateurs doivent étre conformes la norme NF C 52-100 et comporter des enroulements primaire et secondaire séparés. Lorsque Ia tension nominale de ta chaudiére est différente de celle du secondaire du transformateur d'alimentation, des autotransformateurs peuvent étre insérés entre le transformateur et la chaudiére. Iya lieu de s‘assurer que les transformateurs peuvent supporter sans dommage les courants de déséquilibre des chaudiéres. 6 EXPLOITATION, VERIFICATION ET ENTRETIEN En attendant la partie 6 de la norme NF C 13-200, les dispositions de la partie 6 de la norme NF € 13-100 peuvent étre appliquées. En plus du panneau davertissement prévu a l'article 624.2 de la norme NF C 13-100 apposé sur la trappe trou d’homme, une seconde étiquette libellée comme suit doit étre accolée & proximité de latrappe «Avant de pénétrer dans la chaudiére, s‘assurer que les cables de liaison HT (transformateur chau- diére) ont été déchargés au niveau des bornes de raccordement chaudiére (shunts entre conducteurs et la terre)»: 75018 Pars 195, o004) — NeowED - NF C1321) 600-99