Vous êtes sur la page 1sur 13

10/12/2013

Assemblages Eurocode3

Dispositions constructives

10/12/2013 Assemblages Eurocode3 Dispositions constructives Les rangées de fixations en quiconce, p 2 = 1,2 d
10/12/2013 Assemblages Eurocode3 Dispositions constructives Les rangées de fixations en quiconce, p 2 = 1,2 d
10/12/2013 Assemblages Eurocode3 Dispositions constructives Les rangées de fixations en quiconce, p 2 = 1,2 d

Les rangées de fixations en quiconce,

constructives Les rangées de fixations en quiconce, p 2 = 1,2 d 0 L ≥ 2,4

p 2 = 1,2 d 0

Les rangées de fixations en quiconce, p 2 = 1,2 d 0 L ≥ 2,4 d

L ≥2,4 d 0

Pinces pour trous oblongs :

fixations en quiconce, p 2 = 1,2 d 0 L ≥ 2,4 d 0 Pinces pour

1,5 d 0

(e 3 ou e 4 )

10/12/2013

Assemblages Eurocode3

Dispositions constructives

Boulons

Valeurs usuelles en (mm)

Valeurs minimales (mm)

p

1 ,p 2

e

1

e

2

1 ,p 2 2.2d 0 ,3d 0

p

e 1 =1.2 d 0

e 2 =1.5 d 0

M12

 

40

25

20

35

20

15

M16

50

35

25

40

25

20

M20

60

40

30

45

30

25

M24

70

50

40

55

35

30

M27

80

55

45

65

40

35

Si intempéries ou risques de corrosion :

e 1 = 40mm + 4t e 2 = 40mm + 4t

ou risques de corrosion : e 1 = 40mm + 4t e 2 = 40mm +

Assemblages Eurocode3

Dispositions constructives

ou risques de corrosion : e 1 = 40mm + 4t e 2 = 40mm +

10/12/2013

Rivetage à chaud

10/12/2013 Rivetage à chaud Résistance au cisaillement par plan de cisaillement : F v , Rd
10/12/2013 Rivetage à chaud Résistance au cisaillement par plan de cisaillement : F v , Rd

Résistance au cisaillement par plan de cisaillement :

F

v , Rd

0,6 f

ur

A

0

M 2

Résistance à la traction :

F

t , Rd

0,6 f

ur

A

0

M 2

A 0

f ur

aire de la section du trou

résistance ultime en traction des rivets en « en état de pose ».

Pour l’acier S235, elle peut être prise égale à 400 MPa.

M2

coefficient de sécurité

Rivetage à chaud

Résistance à la pression diamétrale :

α b est la plus petite valeur de α d ;

rivets intérieurs

 

d

p

1

1

3d

0

4

k

1

min(1,4

p

2

d

0

1,7et2,5)

f

u

f

ur

F

b Rd

,

ou 1,0

k

1

b

f dt

u

M

2

rivets de rive

 

d

1

k

e

1

3d

0

min(2,8

e

2

d

0

1,7et2,5)

10/12/2013

Boulons Ordinaires

Coefficients partiels de sécurité :

Résistance des boulons au cisaillement :

:

Résistance des boulons à la traction

M2 = 1.25

M2 = 1.50

Valeurs de la section résistante des boulons à la traction

Valeurs de la section résistante des boulons à la traction Aire de la section brute du

Aire de la section brute du boulon, si le plan de cisaillement passe

par la partie non filetée du boulon :

A b

Aire de la section résistante en traction du boulon, si le plan de cisaillement passe par la partie filetée du boulon :

A s

Diamètre nominal des tiges des boulons :

d

Diamètre nominal du boulon (d mm)

14

16

18

20

22

24

27

30

A s (mm 2 )

115

157

192

245

303

353

459

561

Assemblages par Boulons Ordinaires

Caractéristiques des boulons selon leur classe d’acier :

Limite d’élasticité d’une pièce (du boulon)

Contrainte de rupture d’une pièce (du boulon) :

:

f y(b)

f u(b)

Jeu trou/boulon

Valeurs de la limite d’élasticité f yb et de la résistance à la traction f ub

Classe

4.6

4.8

5.6

5.8

6.8

8.8

10.9

yb (N/mm 2 )

f

240

320

300

400

480

640

900

ub (N/mm 2 )

f

400

400

500

500

600

800

1000

Type de trou M12 M16 M20 M24 M27 agrandi 3 mm 4 mm 4 mm
Type de trou
M12
M16
M20
M24
M27
agrandi
3 mm
4
mm
4
mm
6
mm
8 mm
Oblong court
4 mm
6
mm
6
mm
8
mm
10
mm
Oblong long
18 mm
24 mm
30 mm
36 mm
43
mm

10/12/2013

Boulons Ordinaires

Calcul Assemblage sollicité au cisaillement Résistance au cisaillement par plan de cisaillement

F v,Rd

v

f

ub

A(ouA )

s

M2

si le plan de cisaillement passe par la partie filetée du boulon

Pour les classes de qualité 4.6, 5.6 et 8.8 :

Pour les classes de qualité 4.8, 5.8, 6.8 et 10.9 :

α v = 0,6

α v = 0,5

si le plan de cisaillement passe par la partie non filetée du boulon :

Assemblage sollicité à la traction

k 2 = 0,9

pour les boulons à tête fraisée

k 2 = 0,63

pour les autres

F

t Rd

,

k f A

2

ub s

M 2

α v = 0,6

Assemblage sollicité à la fois au cisaillement et à la traction

F

v

,

Ed

F

t Ed

,

F

v

,

Rd

1,4 F

t Rd

,

1,0

Assemblages par Boulons Ordinaires

Calcul

Pression diamétrale

F b,Rd

2.5

f

u

t

d

M2

= min

e

1

3d

0

1

; 4

p 1

3d

;

f ub

f

ou.1

u

 3d 0 1 ; 4 p 1 3d  ; f ub  f ou.1

Poinçonnement des pièces assemblées

f ou.1  u  Poinçonnement des pièces assemblées B p Rd ,  0,6 d

B

p Rd

,

0,6

d t f

m p u

M 2

t p épaisseur de la plaque, f u résistance à la traction de la plaque, M2 coefficient partiel de sécurité

10/12/2013

Boulons Hautes Résistances

La précontrainte

L’effort de précontrainte de calcul d’un boulon vaut :

A s :

f ub :

F p.cd =0.7.f ub .A s

aire de la section résistance du boulon

valeur de la contrainte ultime du boulon

du boulon valeur de la contrainte ultime du boulon Coefficients partiels de sécurité :  M

Coefficients partiels de sécurité :

M3 = 1.10

pour les trous à tolérances normales, trous oblongs dont le grand axe est perpendiculaire à l’axe de l’effort

M3 = 1.25

pour les trous surdimensionnés, trous oblongs dont le grand axe est parallèle à l’axe de l’effort.

Assemblages par Boulons Hautes Résistances

Réalisation

coefficient de frottement

Type de surface

Classe

Surface décapée par grenaillage ou sablage

A 0.5

 

Avec enlèvement de toutes les plaques de rouille non adhérentes et sans piqures de corrosion

Métallisées par projection d’aluminium

métallisées par projection d’un revêtement de zinc garantissant un coefficient de frottement 0.5

Surface décapée par grenaillage ou sablage et recouverte d’une couche de peinture au silicate de zinc alcalin d’épaisseur 50 à 80mm

B 0.4

 

Surface nettoyée par brossage métallique ou a la flamme avec enlèvement de toutes les plaques de rouilles non adhérentes

C 0.3

 

Surfaces non traitées

D 0.2

 
de toutes les plaques de rouilles non adhérentes C 0.3   Surfaces non traitées D 0.2

10/12/2013

Assemblages par Boulons H.R.

Calcul

Assemblage sollicité au cisaillement

k s =

n =

F s,Rd

k n

s

F

p.C

m3

1

0.85 Trous oblong agrandis ou courts

0.7 Trous oblong long

Trous normaux

Nombre de plan de frottement

Trous oblong long Trous normaux Nombre de plan de frottement Assemblages par Boulons H.R. Calcul Assemblage

Assemblages par Boulons H.R.

Calcul

Assemblage sollicité à la traction

La résistance ultime d’un boulon précontraint à la traction est la même que celle d’un

boulon ordinaire

F t,Sd F pC

que celle d’un boulon ordinaire F t,Sd ≤ F pC Assemblage sollicité à la fois au

Assemblage sollicité à la fois au cisaillement et à la traction

E.L.U.

F

s Rd

,

k n F

s

p C

,

0,8

F

t Ed

,

M 3

E.L.S.

F

,

s Rd serv

,

k n F

s

p C

,

0,8

F

,

t Ed serv

,

M 3

10/12/2013

Boulons injectés

10/12/2013 Boulons injectés Boulons injectés la résistance en pression diamétrale d’un boulon injecté est : f
10/12/2013 Boulons injectés Boulons injectés la résistance en pression diamétrale d’un boulon injecté est : f

Boulons injectés

la résistance en pression diamétrale d’un boulon injecté est :

f b,resin

F b Rd re

,

,

sin

k k dt

t

s

b re

,

sin

f

b re

,

sin

M 4

résistance en pression diamétrale de la résine

t b,resin

son épaisseur efficace

β coefficient dépendant du rapport d’épaisseur des plaques attachées

du rapport d’épaisseur des plaques attachées k t = k s = 1,0 pour l’état limite

k t =

k s =

1,0 pour l’état limite de service,

1,2 pour l’état limite ultime,

1,0 pour les trous normaux, une valeur inférieure à l’unité pour les trous surdimensionnés,

M4

coefficient partiel de sécurité

10/12/2013

Force de levier

10/12/2013 Force de levier Le rapport Q/N qui caractérise l'importance de l'effort de levier dépend de
10/12/2013 Force de levier Le rapport Q/N qui caractérise l'importance de l'effort de levier dépend de

Le rapport Q/N qui caractérise l'importance de l'effort de levier dépend de la géométrie et de la rigidité des pièces assemblées et de la raideur des boulons.

0,5  wt 4 30ab A 2 N Q  4 . a  a
0,5
 wt
4
30ab A
2
N
Q 
4 .
a  a
wt
2
 1 
b
 3b
6ab A
2

Soudure

Formule fondamentale

       2 3 2 2 w  //
   
2
3
2
2
w
//

f

u

Mw

    2 3 2 2 w  //  f u  Mw

Nuance d’aier

Mw

w

w Mw

fy (MPa)

f u (MPa)

   

235

360

1,25

0,80

1,00

275

430

1,30

0,85

1,10

355

510

1,35

0,90

1,20

10/12/2013

Soudure

Cordon frontal (faces perpendiculaires)

10/12/2013 Soudure Cordon frontal (faces perpendiculaires) 2N 2 6N 2 f    u w
2N 2 6N 2 f    u w    2 
2N
2
6N
2
f
u
w
2
l
2
4a
4a
2
l
2
Mw
N
2
 a
 l
w
Mw
f
u

Soudure

Cordon latéral (faces perpendiculaires)

N 3    a  l w Mw f u
N
3
 a
 l
w
Mw
f
u

10/12/2013

Soudure

Cordon oblique () (faces perpendiculaires)

Soudure Cordon oblique (  ) (faces perpendiculaires) N 3  sin 2   
N 3  sin 2     a  l w Mw f
N
3
sin
2 
 
 a
 l
w
Mw
f
u

Soudure

Cordons reliant des pièces obliques

Cordon frontal

Cordon dans l’angle aigu

N 2  sin     a  l w Mw f u
N
2
sin
 a
 l
w
Mw
f
u
Cordon dans l’angle obtus
N
2
sin
 a
 l
w
Mw
f
u
  a  l w Mw f u Cordon dans l’angle obtus N 2 

10/12/2013

Soudure

Cordons reliant des pièces obliques

Cordon latéral :

N 3   w Mw f u
N
3
w
Mw
f
u

a

l

Cordon latéral : N 3   w Mw f u  a  l Soudure

Soudure

Cordons reliant des pièces obliques

Cordon oblique ()

l
l

Cordon dans l’angle aigu :

 

w

Mw

N

3

(1

 

sin

)sin

2

f

u

a

Cordon dans l’angle obtus :

 

w

Mw

N

3

(1

 

sin

)sin

2

f

u

a

l

10/12/2013

Soudure

Méthode réglementaire simplifiée

10/12/2013 Soudure Méthode réglementaire simplifiée F wRd  aLf u   3 w Mw 13

F wRd

aLf u   3 w Mw
aLf
u
 
3
w
Mw
10/12/2013 Soudure Méthode réglementaire simplifiée F wRd  aLf u   3 w Mw 13