Vous êtes sur la page 1sur 6

Cinq Tests Simples de la Terre:

à considérer bâtir en sacs de terre « l’earthbag »

à considérer bâtir en sacs de terre « l’earthbag » Structures Simples; Plans de Site et

Structures Simples; Plans de Site et Bâtiment www.SimpleEarthStructures.com Patti Stouter, simple_earth@yahoo.com Albuquerque, NM, 505.312.7163 April 5, 2012

La première fois que l’on bâtit à l’aide de terre il est important de connaître celle-ci.

À gauche : Une pelle et une foreuse manuelle

Dans les zones de sismicité modérée à forte, on doit utiliser de la terre plus solide. Une terre contenant du sable et de l’argile forte est plus solide.

Cinq tests simples suivent. Faites-les pour en apprendre plus sur vos sous-sols et votre terre.

Si vous pouvez faire analyser la terre par un laboratoire, c’est bien. Mais c’est malgré tout important de creuser un trou et d’étudier la terre et de faire aussi les essais des sacs. Si votre terre est très argileuse, le Test du Rétrécissement doit également être exécuté.

1. Creusez un Trou

S’il ne gèle pas trop dans votre zone, les fondations ne seront pas très profondes. Creusez à côté du terrain à bâtir, mais pas sur le site même.

Le trou doit être 60 cm de profondeur. Constatez la profondeur de chaque couche de terre différente. Constatez la profondeur de la couche arable (ou couche de terre végétale). Elle est en surface, de couleur foncée ou noire et sent un peu le moisi. C’est bien pour le jardinage, mais pas pour les constructions.

Si votre terre est très sableuse et meuble, ou très argileuse et dure, arrosez-la bien avant de creuser.

Observez s’il y a de l’eau dans le trou creusé. Savez-vous quelle est la profondeur de la nappe phréatique ? Regardez s’il y a des changements de couleur. Des petites taches de couleur différente (rouille ou autre couleur plus intense) peuvent indiquer que ce sous-sol a été souvent détrempé.

Constatez le niveau de difficulté à creuser la terre. Pouvez-vous creuser facilement à l’aide d’une pelle ? Ou devez-vous appuyer avec un pied sur celle-ci voire même vous mettre debout sur la pelle ? Devez- vous utiliser une pioche ? Est-ce même trop difficile de creuser à l’aide d’une pioche ?

Une photo ou deux du trou et de la terre peuvent être utiles.

Manière de Faire les Autres Tests

Pour les quatre derniers tests, apportez un peu de terre du trou (ou autre terre que vous allez utiliser pour bâtir). Laissez la couche arable (de terre végétale) de côté. Utilisez le sous-sol pour tester et pour construire.

Si possible, mélangez quelques échantillons des trous différents.

2. Test de Secousse

Cela prend 24 heures pour savoir si le sol contient un peu ou beaucoup de particules différentes, sable, limon et argile.

Émiettez une ou deux poignées de terre.

Mettez-la dans une bouteille dont les côtés sont droits.

Ajoutez assez deau pour couvrir.

Ajoutez 1,2 g (un quart de petite cuillère) de sel par demi-litre d'eau.

Mélangez bien en secouant la bouteille.

Ne touchez pas pendant 24 heures.

la bouteille.  Ne touchez pas pendant 24 heures. Les grandes particules de sable se déposeront

Les grandes particules de sable se déposeront au fond. Le limon s'installera au-dessus de celui-ci et les petites particules d’argile.

Souvent on peut voir les couches de texture différente. C’est simple de reconnaître le sable. On peut voir des particules fines ou à gros grains. On peut à peine voir les grains du limon avec une loupe. Mais c’est impossible de voir les particules de l’argile. L’argile paraît lisse.

Si vous pouvez voir trois strates, comme la photo ci-dessus, mesurez la hauteur de chacune.

À gauche : Un test de secousse petit À droite : Les couches de texture

Un test de secousse petit À droite : Les couches de texture Certains types de terre

Certains types de terre paraissent ne pas avoir de couches. Quelques terres ne contiennent pas beaucoup de sable. Si le limon et l’argile sont de la même couleur, c’est difficile de distinguer les couches.

Dans ce cas, laissez le contenu de la bouteille sécher dans un lieu chaud.

Souvent de l’argile colle aux côtés de la bouteille. Aussi on peut voir les crevasses quand l’argile est sèche. Le limon ne fait pas comme ça.

À gauche : L’argile sèche est crevassée Quand la terre est un peu sèche, prenez-en

À gauche : L’argile sèche est crevassée

Quand la terre est un peu sèche, prenez-en un peu du dessus et du milieu. Touchez chacune.

L’argile du dessus est collante. Une petite boule se collera aux doigts. Il faudra se laver les mains pour les nettoyer.

Le limon mouillé est glissant, et moins collant que l’argile. Une petite boule ne se collera pas aux doigts.

l’argile. Une petite boule ne se collera pas aux doigts. Le limon séché et pilé a

Le limon séché et pilé a l'impression d'être de la poudre entre les doigts. Quand le limon sèche, on peut se nettoyer les mains sans l’aide de l’eau.

À droite ci-dessus : L’argile colle À droite : Les doigts moins sales parce que le limon ne colle pas

Essayez d’estimer s’il y a plus d’argile ou plus de limon dans la terre.

Dans un échantillon de 10 cm de hauteur, il faut 0,5 à 4

cm d’argile. Les types d’argile sont très différents.

Certains sont très collants et très durs. On préfère 3 à 8

cm de sable. C’est mieux s’il y a moins de 4 cm de limon.

de sable. C’est mieux s’il y a moins de 4 cm de limon. (Si des choses

(Si des choses flottent à la surface de l’eau après un jour entier, vous avez utilisé de la terre végétale. Recommencez le test avec un autre échantillon du trou utilisant de la terre d’un niveau plus profond.)

3.

Test de la Chute des Boules de Terre

Enlevez du gravier de quelques poignées de terre.

Faites quelques boules de 4 cm de diamètre (ou environ 1 ½ les pouces). Elles seront un peu plus grandes que le bouchon d'une bouteille d'un litre.

Utilisez de la terre humide juste assez pour qu’elle reste compacte.

Laissez tomber les boules une par une d’une hauteur de 1,5 m, (environ 5’) sur une surface dure.

hauteur de 1, 5 m, ( environ 5’) sur une surface dure. La terre trop sableuse
hauteur de 1, 5 m, ( environ 5’) sur une surface dure. La terre trop sableuse
hauteur de 1, 5 m, ( environ 5’) sur une surface dure. La terre trop sableuse
hauteur de 1, 5 m, ( environ 5’) sur une surface dure. La terre trop sableuse

La terre trop sableuse ne formera pas de boules même si elle est humide.

A- La terre qui se divise en beaucoup de petits morceaux

lorsque la boule tombe est peu solide. Elle est composée de peu d’argile.

B- Si les boules se divisent respectivement en 2 ou 3 morceaux

quand elles tombent, c'est bien. De la terre comme celle-ci contient généralement juste assez d’argile. C’est facile bâtir avec une telle terre. C’est bien adapté pour les sacs de terre dans les zones de sismicité faible à modérée.

C- Si les boules restent en un morceau et n’ont que quelques

crevasses, la terre contient plus d’argile. On peut l’utiliser pour faire des sacs de terre solides si ce n’est pas trop difficile à creuser la terre. Plus des terres argileuses sont assez fortes pour les zones de sismicité modérée à forte.

Cependant quelques types de terre argileuse peuvent rétrécir. Il faut pratiquer le test du rétrécissement.

D- Les boules luisantes ou les boules qui laissent une grande

trace d’humidité sont trop mouillées. Ajoutez de la terre sèche et incorporez-la. Testez de nouveau jusqu'à ce qu'il n’y ait plus de trace humide.

4.

Test du Rétrécissement

(Faites celui-ci seulement si les boules du test précédent dévoilent des crevasses.)

si les boules du test précédent dévoilent des crevasses.) Mesurez les dimensions de la terre sèche
si les boules du test précédent dévoilent des crevasses.) Mesurez les dimensions de la terre sèche

Mesurez les dimensions de la terre sèche :

Coupez un morceau de 10 x 10 cm en métal ou en plastique.

Appliquez un peu d’huile sur la surface.

Prenez une poignée de la terre argileuse. Assurez- vous qu’elle soit humide.

Mélangez bien le tout. Enlevez tout grumeau ou

morceau de débris.

Étendez la terre uniformément sur une épaisseur

d’un cm sur le métal.

Il faut que la terre recouvre le métal complètement. Séchez- la au soleil ou près d'une source de chaleur jusqu'à ce qu’elle soit dure.

Ce n’est pas grave si elle se fend. Tenez les morceaux tous ensemble pour voir quelle superficie du métal est visible sur les bords. (Ou répétez le test en étendant la terre d’une épaisseur de deux cm.)

9,7 x 9,7 cm ou moins de 3 mm de métal visible sur les deux côtés est bien.

9,5 x 9,5 indiquent 10% de rétrécissement. On aura besoin d’utiliser le plâtre-chaux et prévenir soigneusement des fuites en le toit ou la plomberie. On ne doit pas utiliser le stuc du ciment.

Le rétrécissement de la terre peut se réduite par ajoutant du sable.

5. Les Sacs dEssai

Le test de la terre le plus important consiste à faire plusieurs sacs et leur permettre de durcir. Cela montrera la solidité d’un sac de terre.

Servez-vous seulement du sous-sol, et non de la terre végétale. Mélangez de la terre de trous différents pour évaluer le sol moyen.

À droite : Un sac plein et fermé

Utilisez de la terre juste assez humide (comme dans le Test de la Chute).

Remplissez chaque sac complètement. Secouez- les un peu.

Remplissez chaque sac complètement. Secouez- les un peu. Structures Simples www.simpleearthstructures.com Cinq

Pour les fermer enroulez et scellez les sacs par une couture o u par épinglant avec des clous petits.

Disposez-les dans un endroit où ils ne seront pas mouillés.

Tassez chacun de 5 à 10 fois.

Couvrez les sacs.

Utilisez un morceau épais de bois si vous n’avez pas loutil appelé le tasseur. Tassez jusqu'à ce que le sac soit lisse sur le dessus et mois épais par un cinquième.

À droite en haut : Le sac à gauche n’est pas encore tassé

À droite : Le même sac tassé jusqu'à ferme

Ils durciront dans les 10 à 14 jours. Quand ils sont très secs et durs, enfoncez un clou de 8 à 10 cm à l’aide d’un marteau dans le centre du sac. Le clou doit rester fixé fermement. Le bloc de terre à l'intérieur du sac ne doit pas se scinder.

de terre à l'intérieur du sac ne doit pas se scinder. Ensuite, prenez chaque sac et
de terre à l'intérieur du sac ne doit pas se scinder. Ensuite, prenez chaque sac et

Ensuite, prenez chaque sac et tenez-le par un coin faisant face à la terre. D’une hauteur de 45 centimètres (18”), au-dessus d'une surface dure, laissez-le tomber. S'il ne se scinde pas plus de 10 cm d’un coin, ni se divise en deux, il est assez solide pour le bâtiment normal. Répétez la procédure avec les autres sacs.

Prenez de nouveau les sacs et tenez-les par un coin à 90 cm au-dessus de la surface dure. Laissez-les tomber. S’ils ne se scindent pas beaucoup, c'est une très bonne terre. Cette terre sera solide dans les zones de sismicité importante.

En fin, ouvrez au moins un sac pour l’examiner. Le contenu d’un sac de terre peut se crevasser quand il se dessèche. Les coins peuvent montrer les empreintes de pli du tissu. Les craquements ne doivent pas être assez profonds pour que de gros morceaux se détachent.

assez profonds pour que de gros morceaux se détachent. À gauche : Ce bloc de terre

À gauche : Ce bloc de terre très argileuse était si dur et fort qu’on peut se mettre debout au côté.

Discutez ces résultats avec quelqu’un qui connaît bâtir avec les earthbags. Dans les zones de sismicité modérée à fort, c’est important avoir de la terre forte dans les sacs. Il y a plusieurs moyens d’améliorer la terre pour bâtir un bâtiment le plus fort et le moins cher.