Vous êtes sur la page 1sur 24
Le match interrompu pendant 20 minutes UN NUL DANS UN 0-0 CLIMAT POURRI Benayad :
Le match interrompu pendant 20 minutes
UN NUL DANS UN
0-0
CLIMAT POURRI
Benayad : «On a frôlé la mort»
Abdelaziz : «On continuera à se battre»
El-Harrach a besoin d'un
point pour se maintenir

www.competition.dz DIMANCHE 11 JUIN 2017 30 DA N°5025 ISSN 1111

DIMANCHE 11 JUIN 2017 30 DA N°5025 ISSN 1111 QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT CAN 2019 TOGO

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

CAN 2019 TOGO LES VERTS N'ONT PAS GAGNÉ DEPUIS 8 MOIS EN OFFICIEL ALGÉRIE 22h
CAN 2019
TOGO
LES VERTS N'ONT PAS GAGNÉ
DEPUIS 8 MOIS EN OFFICIEL
ALGÉRIE
22h
GAGNER
POUR OUBLIER L'ÉCHEC
DE LA CAN-2017
Mandi saute, Medjani d’entrée
Tchaker attend
le réveil de
Mahrez
Medjani d’entrée Tchaker attend le réveil de Mahrez 2-1 DÉCEPTION À SOUSTARA 1-0 LA FIN DU
2-1
2-1

DÉCEPTION À SOUSTARA

1-0 LA FIN DU CALVAIRE Hannachi : «UN AUTRE PRÉSIDENT N'AURAIT PAS SAUVÉ L'ÉQUIPE» «J'AI
1-0
LA FIN DU
CALVAIRE
Hannachi :
«UN AUTRE PRÉSIDENT
N'AURAIT PAS
SAUVÉ L'ÉQUIPE»
«J'AI RDV AVEC REBRAB
CETTE SEMAINE»
«ON A BESOIN DE LUI POUR
LE RECRUTEMENT»
Belkalem : «Prêt à
revenir à la JSK»
LE RECRUTEMENT» Belkalem : «Prêt à revenir à la JSK» 4 -0 LE MOULOUDIA ASSURE LA
LE RECRUTEMENT» Belkalem : «Prêt à revenir à la JSK» 4 -0 LE MOULOUDIA ASSURE LA

4-0

LE MOULOUDIA ASSURE LA LDC

RECRUTEMENT» Belkalem : «Prêt à revenir à la JSK» 4 -0 LE MOULOUDIA ASSURE LA LDC

MOUASSA :

«OBJECTIF

ATTEINT»

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

2

À LA UNE

www.competition.dz Dimanche 11 juin 2017 2 À LA UNE 22h Historique Algérie - Togo Togo 0-Algérie
22h
22h

Historique Algérie - Togo

Togo 0-Algérie 0

Algérie 4-Togo 0

Algérie 0-Togo 1

Algérie 0-Togo 2

Togo 0 - Algérie 0

4-10-1992, stade Lomé (Lomé). Qualification coupe d'Afrique des nations.

Algérie : Acimi, Kherris, Salem Ameur, Amrouche, Belatoui, Dziri, (Rahmouni Hamid), Idirem, Saib, Cherif El-Ouazzani, Tasfaout Abdelhafid, Meziane Mourad (Meftah Mahieddine. Ents : Meziane Ighil et Abderhmane Mehdaoui.

EFFECTUANT SA PREMIÈRE SORTIE OFFICIELLE

LA CAF PARLE DE LUCAS ALCARAZ

C'est aujourd'hui que le technicien espagnol, Lucas Alcaraz, effectue sa première sortie avec les Verts en compétition officielle. En accueillant le Togo en guise d'entrée en lice dans les éliminatoires de la CAN 2019, l'entraîneur ibérique dirigera donc sa première rencontre officielle. La Confédération africaine de football (CAF) n'a pas manqué l'occasion de réserver un article spécial sur l'évè- nement. "Baptême du CAN pour l'Espagnol Alcaraz à Blida", titrait la CAF ajoutant que le technicien en question a une mission principale de "réapprendre à son équipe à gagner". La CAF relève que Alcraraz va enta- mer ce match dans les meilleures conditions possibles et ce, dans la mesure où, note-t-elle, "l'infirmerie est vide et aucun joueur n'est sus- pendu".

A. N.

GAGNER POUR OUBLIER LES DÉBOIRES DU GABON L'équipe nationale renoue aujourd'hui avec les compétitions
GAGNER
POUR OUBLIER
LES DÉBOIRES
DU GABON
L'équipe nationale renoue aujourd'hui
avec les compétitions officielles. Elle
accueillera ce soir (22h) dans son jardin
préféré du stade Tchaker de Blida les
Eperviers togolais dans le cadre de la 1 re
journée de la phase des poules des
éliminatoires de la CAN 2019.

PAR AMINE NAOUFEL

Un rendez-vous tout autant important et sur le plan psychologique et sur le plan sportif. Les Verts ont, en effet, tout intérêt à l'emporter en vue de rassurer un tant soit leurs suppor- ters. Ces derniers ne sont plus ''bran- chés'' des Verts depuis leurs déboires sportifs dans la campagne qualificative pour le Mondial russe de 2018 et leur lamentable ratage dans la dernière CAN 2017 au Gabon se contenant d'un voyage éclair, mais sans gloire au pays des panthères. La popularité des Brahimi et consorts en a pris un sérieux coup. Outre la déprime provo- quée chez le peuple, l'équipe d'Algérie a fortement chuté dans le classement mensuel de la FIFA. Elle pointe désor- mais à une peu glorieuse 53e place. Ce soir, la victoire est indispensable. Après avoir grandement hypothéqué ses chances de qualification à la Coupe du monde, l'EN n'a plus droit de déce- voir davantage ses millions de fans. La venue de la sélection togolaise est, en fait, une bonne opportunité pour se réhabiliter avec les supporters, mais aussi entamer victorieusement cette campagne qualificative au tournoi du

Cameroun. Pour ce faire, il va falloir retrouver l'esprit combatif et la hargne qui constituaient, naguère, le point fort de cette sélection.

Sur un air de revanche Le match de ce soir se jouerait sur un air de revanche pour les Verts. Ces derniers se doivent, en effet, de rendre la monnaie de la pièce à un adversaire qui les avait écartés dès le premier tour de la CAN 2013. Les Eperviers togo- lais, emmenés par le célébrissime Adebayor, l'avait emporté sur le score de 2 buts à 0. Une défaite qui avait pré- cipité l'élimination de la sélection nationale, drivée à l'époque par le tech- nicien franco-bosnien Vahid Halilhodzic. C'était le dernier match entre les deux sélections dont l'histo- rique des confrontations donnent l'avantage aux Togolais avec deux vic- toires en 1997 en Egypte en amical (1- 0) et en 2013 en Tunisie (2-0). L'Algérie l'a emporté une seule fois en 1993 à Tlemcen par 4 buts à 0 (éliminatoires CAN 1994). Dans le cadre de la même compétition et à la même année, les deux équipes ont fait match nul à Lomé (0-0). Un léger avantage pour l'adversaire, d'où la nécessité pour

l'Algérie de gagner afin de remettre les pendules à l'heure à prendre aussi sa revanche.

Alcaraz veut sa 2 e de suite Après avoir réussi son premier test avec la sélection nationale la condui- sant à une victoire étriquée, mardi à Blida, face au Silly National guinée (2- 1) dans un match amical, le nouveau patron du staff technique national, Lucas Alcaraz, veut absolument enchaîner par un deuxième succès contre le Togo. Après avoir eu une idée sur le potentiel de son groupe contre la Guinée tirant des enseigne- ments utiles, le technicien ibérique mettra à profit les retrouvailles algéro- togolaises pour présenter une équipe plus performante capable de donner de l'espoir à ses supporters. Contre la Guinée, les Verts n'ont pas livré un match de haut niveau, mais force est de constater qu'ils ont montré des signes positifs sur le plan tactique , de l'engagement et de la rigueur. Une belle performance aujourd'hui ne ferait que donner davantage de crédit à l'Espagnol et son groupe à la reconquê- te du prestige perdu. A. N.

IL REDOUTE

L'ATTAQUE

ALGÉRIENNE

LE ROY :

«Enormément

de virtuosité

technique»

LE ROY : «Enormément de virtuosité technique» "Enormément de virtuosité technique

"Enormément de virtuosité technique offensivement", déclare le sélec- tionneur togolais Claude Leroy dans des propos rappor- tés par le site de la CAF. A ce titre, il précise : "Quand vous avez devant le choix entre Brahimi, Mahrez et Slimani, cela veut dire qu'ils ont un potentiel offensif extraordi- naire. J'ai cité les noms sur lesquels l'entraîneur algérien va compter avec énormément de vir- tuosité offensive- ment.". C'est dire combien le techni- cien français redou- te l'attaque algé- rienne surtout que son équipe présente des défaillances défensives cer- taines. Il le recon- naît d'ailleurs : "Il y a des choix frileux où il faut respecter des choses en défense, mais je pense que ça ne donnera pas grand- chose". Rusé qu'il est, rompu à la chose footballis- tique, Le Roy veut-il flouer les Algériens ? A. N.

tique, Le Roy veut-il flouer les Algériens ? A. N. Plus libéré avec Alcaraz Brahimi, la

Plus libéré avec Alcaraz

Brahimi, la clé offensive du coach

Le milieu offensif algérien, Yacine Brahimhi, renaît de ses cendres. Après avoir connu une saison difficile en club et en sélection, le joueur semble avoir retrouvé la plénitude de son talent en cette fin de saison.

une certaine liberté d'agir, Brahimi aura retrouvé les options tactiques idéales à sa façon de jouer. On la senti bien sous son maillot et par- faitement libéré. Il a donné du fil à retordre à la défense guinéenne. Excellent balle au pied, le pensionnaire des Dragons portugais a joué à sa vraie valeur offrant des solu- tions offensives importantes. Son rôle sera important aujourd'hui à l'occasion de la réception des Eperviers togo- lais en match des élimina- toires de la CAN 2019. Il peut même servir de la clé de la victoire. Alcaraz ne devra pas porter des changements sur le positionnement tactique du joueur. Il sera chargé de travailler offensivement sur le côté gauche. Brahim pour-

ra, en tout cas, donner des misères à cette défense togo- laise connue pour être sub- mersible. L'ancien adjoint du coach Vahid, Noureddine Kourichi, a mis en relief hier sur compétition la fragilité des défenseurs togolais. "La sélecion togolaise, qui a joué dernièrement contre le Nigeria, m'a paru fébrile, manquant également de cohésion. Défensivement, les Togolais sont lourds et pre- nables", témoigne le double mondialiste (1992 et 1986). Un constat qui met, du coup, Brahimi et ses coéquipiers en pole position de l'emporter.

Son transfert est en danger Partira, partira pas ? Le flou entoure l'avenir de Yacine

Brahim avec le FC Porto. Malgré les nombreuses offres parvenues dont notamment

celles d'Arsenal et du Milan

AC risquent de ne servir à

rien. Pourquoi ? L'attitude trop gourmande des diri- geants portugais mettent en danger son transfert. Selon

CM Jornal, la direction de

Porto tient toujours à ses

revendications de 40 millions d'euros pour libérer l'Algérien. Les prétendants refusent. Le FC Porto n'est

pas prêt, précise la même

source, à revoir leur position

afin de ramasser le maxi-

mum d'argent pour vendre les actifs à hauteur de 115 millions d'euros pour éviter les éventuelles sanctions de l'UEFA.

A. N.

Après avoir connu une certaine régularité avec le FC Porto lors des dernières jour- nées avec un temps de jeu assez conséquent, l'ancien joueur de Rennes et de Grenade est en passe de tra- duire sa santé en équipe nationale. Contre la sélection guinéenne mardi dernier en amical, Yacine Brahimi aura laissé une bonne impression. Il est même libéré sous la conduite de l'entraîneur espagnol, Lucas Alcaraz. Celui-ci connaît parfaitement le joueur et son potentiel. L'ayant dirigé à Grenade en Liga espagnole, Alcaraz n'au- ra fait que reconduire l'ex- ploitation du joueur à l'occa- sion du match de mardi der- nier contre le Silly National. Aligné sur la gauche avec

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

À LA UNE

3

www.competition.dz Dimanche 11 juin 2017 À LA UNE 3 22h Les Verts appelés à relancer la
22h Les Verts appelés à relancer la machine 8 MOIS SANS VICTOIRE EN MATCH OFFICIEL
22h
Les Verts appelés à relancer la machine
8 MOIS SANS VICTOIRE
EN MATCH OFFICIEL !
Cette fois, c'est la bonne, les Verts entament l'aventure africaine avec la ferme intention
de gagner et de briser une mauvaise série qui dure depuis presqu'un an maintenant.

Il faudra mettre les bouchées doubles pour prendre les 3 points de la victoire. Face à la Guinée, on n'a pas vraiment su s'il fallait être rassu- ré ou bien encore se montrer quelque peu inquiets. Il fallait aussi accorder des circonstances. Nouvel entraî- neur, premier match depuis la CAN. Finalement, les Verts ont réussi à faire tomber leur bête noire en bat- tant la Guinée. Une victoire qui fait beaucoup de bien sur le plan moral puisque cela a permis aux joueurs de reprendre confiance et de préparer la rencontre de ce soir dans les meilleures conditions possibles. Face au Togo, il s'agira de faire tomber une statistique peu reluisante qui poursuit les Verts depuis plus de 8 mois. En effet, quand on jette un œil sur les derniers résultats de l'EN, on s'aperçoit que ça fait plus de 8 mois qu'ils n'ont pas gagné un match offi-

ciel. Une terrible stat qu'il va falloir vite éliminer, histoire de repartir du bon pied.

Lesotho En revenant à la dernière victoire de l'équipe nationale en match officiel, il faut remonter à l'année passée, plus précisément au mois de septembre dernier et cette rencontre face au Lesotho. C'était la première de Rajevac à la tête de l'équipe, et ce jour-là, les Verts avaient explosé leurs adversaires sur le score de 6 buts à zéro. Cependant, depuis, c'est le néant, que des matchs nuls et des défaites en matchs officiels. Nul face au Cameroun, défaite face au Nigeria. durant la CAN, match nul face au Zimbabwe puis défaite face à la Tunisie et enfin un nul face au Sénégal. Depuis, on n'a plus revu les Verts qui seront donc dans l'obliga-

tion de gagner et de briser cette mau- vaise série, d'une part, mais aussi pour prendre option en vue de la qualification pour la prochaine édi- tion de la CAN 2019 qui se déroulera au Cameroun. C'est dire l'enjeu important de cette rencontre et la nécessité d'engranger les trois points car les enjeux seront multiples pour tout le monde car ce sera le point de départ et un aperçu sur ce que peu- vent faire les Algériens au cours de ces éliminatoires.

Tchaker Par ailleurs, les Verts ont toujours eu cette réputation d'être une équipe qui ne pardonne pas lorsqu'elle évo- lue à la maison. D'ailleurs, Claude le Roy a fait savoir : "Quand on joue face à l'Algérie, il y a un panneau où il est écrit, attention danger !" Malheureusement, cela n'est plus le

cas actuellement puisque les Verts rencontrent des difficultés certaines à la maison. C'est pourquoi la victoire est autant décisive pour les Fennecs au cours de cette rencontre. Tchaker a toujours été une forteresse impre- nable depuis des années mais il a perdu ce statut. C'est là qu'il faudra donc tout faire pour faire retrouver ce statut à une enceinte qui a été choisie par les joueurs eux-mêmes afin d'y disputer les rencontres offi- cielles. L'heure de confirmer enfin le nouveau cycle annoncé par les joueurs et que tout le monde veut positif pour l'équipe nationale du moment que les prochains résultats seront déterminants pour la suite du parcours et notamment pour le plan de relance établi par le président de la FAF, Kheiredine Zetchi. On le saura ce soir à partir de 22h au stade

Mustapha Tchaker.

I. Z.

Le coach a finalement apporté un seul changement

Mandi cède sa place à Medjani

Ce soir l'équipe nationale va affronter la formation du Togo dans le cadre du premier match de qualification pour la CAN 2019. Alcaraz ne va pas chambouler son équipe mais a décidé d'apporter un changement sur son onze. Au cours de sa dernière conférence de presse après le match amical de la Guinée, le technicien espa- gnol avait fait savoir qu'il tenait dans sa tête le onze de départ pour le match de ce soir. Apparemment, il s'est arrêté sur ses 11 guerriers appelés à débuter la partie. Sans surprise, on retrouve quasiment les mêmes qui ont débuté la rencontre face à la Guinée. Cependant, il y aura du changement et c'est au niveau de l'axe que cela va intervenir. Au cours de la dernière séance d'entraînement, le coach a préféré aligner Medjani en lieu et place de Mandi. C'est a priori le seul changement qui va intervenir sur le onze qui sera appelé à battre le Togo. On s'attendait à ce que le pensionnaire du Bétis Séville cède sa place au cours de cette rencontre et on en parlait dans notre édition de vendredi. Mandi a été en difficul- té face à la Guinée et n'a apparemment pas donné les assurances nécessaires pour en finir avec les soucis défensifs des Verts. C'est ce qui a fait tour- ner la balance en faveur de Medjani qui a fait une très bonne rentrée mardi dernier.

Attal confirmé comme latéral Ainsi donc, Medjani sera le seul changement qui sera opéré par Lucas Alcaraz au cours de la ren- contre de ce soir du moment que pour le reste, ce

sera du classique. On notera tout de même la confirmation du latéral droit du Paradou, Youcef Attal. Ce dernier a sorti une prestation très cor- recte face à la Guinée et s'il a été en difficulté au cours de la première période, ça n'a pas été le cas en seconde mi-temps où il s'est très bien repris. A gauche, ce sera Faouzi Ghoulam alors que l'axe sera formé par Medjani et Bensebaïni.

Du classique au milieu, l'attaque doit se réveiller Dans la zone médiane, il n'y aura pas de changements

ment du déjà vu puisque Brahimi occupera le flanc gauche de l'attaque et Mahrez sera côté droit. A la pointe de l'attaque, Islam Slimani aura pour mission de secouer les filets adverses.

Soudani et Feghouli, des jokers importants Comme tout le monde le sait, les changements seront également très importants au cours de cette rencontre. D'ailleurs, le coach a deux armes redoutables dans son escarcelle à savoir Soudani et Feghouli. Les deux joueurs ont fait une très bonne rentrée mardi dernier puisque Soudani a marqué le but de la victoire et Feghouli a mon- tré qu'il reste un élément très important qui peut apporter puissance, fraîcheur et percus- sion. Ce seront des armes sur lesquelles le coach pourra compter. La rencontre sera très impor- tante pour les Verts et il faudra donc faire tout ce qu'il faut pour empocher ces trois premiers points qui donne- ront un avantage psycholo- gique certain aux Verts et feront en sorte de les mettre dans les meilleures condi- tions possibles pour la suite du parcours.

I. Z.

condi- tions possibles pour la suite du parcours. I. Z. puisque le sélectionneur national décidé de

puisque le sélectionneur national

décidé de renouveler sa confian- ce à la paire Guedioura et Bentaleb. Le pension- naire de Schalke s'est donc remis et sera apte.

Il sera appelé à faire

preuve de calme au cours de cette partie pour éviter de se retrou- ver en difficulté. Pour mener le jeu, on retrou- ve Sofiane Hanni,

auteur lui aussi d'une bonne prestation face

au Silly National avec

à la clé un but.

Devant, ce sera égale-

a

EQUIPE PROBABLE

Mbolhi, Attal, Ghoulam, Medjani, Bensebaïni, Guedioura, Hanni, Bentaleb, Mahrez, Brahimi, Slimani

En dedans face à la Guinée

TCHAKER ATTEND LE RÉVEIL DE MAHREZ

Face à la Guinée, le joueur des Foxes n'a pas été flamboyant et a raté sa presta- tion en général. Pour ce soir, c'est tout le monde qui attend son réveil. Il s'est hissé au rang de star numéro 1 de l'Algérie en un laps de temps très court. On parle de Riyad Mahrez qui a conquis les mil- lions d'Algériens. Cependant, voilà, la saison actuelle a été compliquée pour lui autant sur le plan personnel que sur le plan collectif. Au cours de la CAN, il n'a pas été le joueur qu'on connaît. Face à la Guinée, il a été trop en dedans pour espérer faire la différence. Ce n'est pas le Mahrez Player of the Year qui se produit actuellement. Pour la rencontre de ce soir, on attend le retour du 7 au pied gauche magique qui fait la différence sur une seule action et qui peut débloquer n'importe quelle situation. Maintenant, il faudra aussi qu'il soit dans les meilleures conditions possibles. Un Mahrez dans un bon jour est un Mahrez qui régale et qui fait très mal et justement, les fans veulent que le Togo ait très mal sur les coups de Riyad.

Important pour la suite de sa carrière Comme tout le monde le sait, Mahrez quittera Leicester en fin de saison comme il l'a for- mulé à sa direction. Plusieurs équipes sont sur les rangs pour l'accueillir. Cette ren- contre sera donc très impor- tante pour lui sur le plan per- sonnel puisqu'une grosse prestation finira par convaincre les clubs de passer sérieusement à l'acte pour lui. De plus, on reparle d'un inté- rêt du Barça pour lui. C'est pour ça qu'une prestation de grande qualité est de mise ce soir car à partir de ce match, cela pourrait être un tournant pour sa carrière.

Il est motivé Par ailleurs, on peut sentir que le joueur est fortement motivé pour faire avancer les choses et surtout pour retrou- ver confiance après une sai- son très compliquée sur tous les points avec son club de Leicester. C'est dire que cette partie pourrait être un nou- veau point de départ pour lui sur un plan personnel. Les fans des Verts qu'ils soient au stade ou à la maison atten- dent maintenant une réaction de la part de leur star. Réponse à partir de 22h.

I. Z.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

4

À LA UNE

www.competition.dz Dimanche 11 juin 2017 4 À LA UNE MAHREZ ATTEND UN GESTE DU BARÇA Alors

MAHREZ

ATTEND

UN GESTE

DU BARÇA

Alors qu'il s'est décidé à quitter Leicester City cet été, Riyad Mahrez est courtisé par de nombreux clubs, mais c'est vers le Barça que son cœur penche.

PAR MEHDI KABI

Comme il l'a annoncé depuis déjà un certain moment, le milieu international algérien quittera Leicester City, pendant ce mercato d'intersaison. Beaucoup de clubs ont fait part de leur intérêt dont la plupart sont anglais, cependant, pour Riyad et ce n'est pas un secret, l'objectif est de rejoindre le FC Barcelone. Lors d'une interview la saison dernière, Mahrez avait fait part de son souhait d'inté- grer la formation espagnole et d'évoluer au côté de Lionel Messi. La direction du club cata- lan avait d'ailleurs tenté une approche la saison dernière,

mais le président de Leicester City s'était opposé au départ de son meilleur joueur, lui qui espérait faire un bon parcours en Ligue des champions. Cependant, selon le média espa- gnol, Sport, Mahrez n'attend plus qu'un appel du Barça afin de boucler son mercato. Pour le moment, la direction barcelonai- se est à la recherche défenseur latéral et d'un milieu avant de se pencher sur le cas de l'interna- tional algérien. Ce dernier devra donc être patient et attendre le coup de fil du FC Barcelone. Un rêve qui pourrait en tout cas devenir réalité, puisque Mahrez est décidé à quitter Leicester City. Il faut dire que c'est

Domenico Tedesco, nouveau coach de Schalke 04

Après une saison complète- ment ratée, la direction du club allemand s'est vu obli- gée d'agir et a commencé par changer d'entraîneur en remplaçant, Markus Weinzerl par Domenico Tedesco. L'ex-entraîneur de Schalke 04, Markus Weinzerl, aura finalement échoué dans sa mission en ne réussissant pas à emmener son équipe jus- qu'à une place qualificative pour l'Europa League et encore moins la Ligue des champions. Il faut dire que c'était le principal objectif de l'équipe en début de sai- son, mais la formation alle- mande a eu des débuts dif- ficiles et même si l'équipe s'est bien rattrapée en seconde moitié de la sai- son, c'était suffisant afin d'atteindre le haut du tableau. Il faut dire que Weinzerl avait donné sa chance à Nabil Bentaleb dès son arrivée en pro- venance de Tottenham. Le coach avait tout misé sur lui et a continué à le faire jouer alors que la presse alle- mande l'a critiqué à de nombreuses reprises. Le milieu de terrain des Verts s'est ensuite vite imposé et est devenu l'un des piliers de l'équipe. Il s'est même découvert un talent de buteur et d'ailleurs une de ses réalisations a gagné le prix de meilleur but de la saison en Bundesliga. Ainsi, le milieu de terrain algé- rien, Nabil Bentaleb, et ses coéquipiers auront un nou- vel entraîneur la saison prochaine M. K.

M. K.
M. K.

Chelsea et Arsenal qui sont maintenant le plus proche afin de s'attacher ses services. Arsene Wenger ou encore Antonio Conte, l'ont eu comme adversaire durant cette saison et même la précédente et ont apprécié son football. Il est ainsi devenu leur priorité, et les deux clubs anglais comptent tout faire afin de s'attacher ses services. En tout cas, selon la presse espa- gnole, le FC Barcelone ne devrait pas mettre beaucoup de temps avant de passer à l'action et pourrait profiter de l'occasion afin de s'offrir les services de Riyad Mahrez.

Bénin - Gambie, l'autre match du groupe B

Pendant que les Verts affronteront le Togo dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2019, l'autre match du groupe B opposera le Bénin à la Gambie.

La course pour un tic- ket qualificatif à la CAN 2019 débutera aujourd'hui pour l'équipe nationale, qui devra s'opposer au Togo de Claude le Roy. Comme tout le monde le sait, les Verts ont été versés dans le grou- pe B avec le Togo, le Bénin et la Gambie. Pendant que Mahrez et ses coéquipiers reçoivent les Togolais, le Bénin accueillera la Gambie dans un match qui s'annon- ce compliqué. Pour le sélec- tionneur du Bénin, il n'est pas question de perdre la première rencontre surtout qu'elle aura lieu à domicile. Oumar Tchomogo veut une victoire lors de ce premier match des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2019 qui se déroule- ra au Cameroun. Il faut dire que le Bénin n'aura pas le droit à l'erreur, puisqu'il est considéré comme le petit poucet du groupe. Les sup- porters ne veulent pas entendre parler d'un autre résultat que la victoire au risque de perdre toutes

leurs chances de se qualifier pour la suite de la compéti- tion. Les autres matchs du Bénin seront encore plus difficiles, avec le Togo et l'Algérie, qui est favorite de ce groupe B. En tout cas, la rencontre s'annonce importante pour les deux équipes, car même la Gambie veut repartir avec un bon résultat et ainsi bien se lancer dans la com-

pétition. Ce qui est sûr, c'est que les deux équipes

se battront afin d'arracher la victoire et ainsi être en bonne position au sein de ce groupe B. Rappelons que le premier du groupe à l'issue de six journées de poules se qualifie pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations

2019.

M. K.

finale de la Coupe d'Afrique des nations 2019. M. K.  Boubou Traoré dirigera la ren-

Boubou

Traoré

dirigera

la ren-

contre

 Boubou Traoré dirigera la ren- contre La rencontre Bénin-Gambie prévue aujourd'hui à Cotonou a été

La rencontre Bénin-Gambie prévue aujourd'hui à Cotonou a été confiée à un trio malien dirigé par Boubou Traoré. Ce dernier sera assisté par Adama Sidiki Kone et Baba Yomboliba. La rencontre s'annonce compliquée pour les deux équipes et le résultat sera suivi par les Verts.

les deux équipes et le résultat sera suivi par les Verts. Les supporters du Bénin réclament

Les supporters du Bénin réclament le départ du sélectionneur

Rien ne va plus au sein de la sélection du Bénin où les supporters exigent le départ du sélectionneur, Oumar Tchomogo. La pression est énorme pour la sélection du Bénin avant le match d'aujourd'hui face à la Gambie. A seulement 48 heures avant ce rendez-vous important, un nombre important de supporters ont choisi la sixième séance des Ecureuils pour récla- mer le départ de leur sélectionneur natio- nal. Ces derniers ont demandé au ministre des Sports, le départ d'Oumar Tchomogo. Il faut dire que c'est depuis le début de la préparation du Bénin que les supporters réclament le départ de l'en- traîneur afin de faire place à un autre staff technique. Pour eux, il n'est pas question que le sélectionneur reste après le match face à la Gambie. Les supporters n'ont pas apprécié le niveau actuel de leur équipe et n'en veulent pas aux joueurs, leur principal problème est la présence d'Oumar Tchomogo. Ce dernier ne serait pas de taille à driver la sélection du Bénin

selon les supporters et exige ainsi son départ. Il faut dire que la pression est énorme sur l'équipe du Bénin, qui n'a pas réussi à effectuer une préparation dans de bonnes conditions. La présence nom- breuse des fans à l'entraînement et aux alentours du stade, n'ont pas aidé l'équipe à faire correctement son travail. En tout cas, l'affaire a fait beaucoup de bruit au Bénin et la Gambie compte profiter de ce problème afin de gagner cette rencontre. Pour la sélection du Bénin, la victoire est tout simplement indispensable au risque de provoquer une véritable crise au sein de la sélection et ainsi compromettre son objectif qui est de se qualifier pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations 2019 et qui se déroulera au Cameroun. En tout cas, le Bénin a les moyens de battre cette équipe, même si Tchomogo doit faire avec beaucoup de for- faits tels que Bello Babatoundé, Frédérick Gounongbé et Jordan Adéoti

M. K.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

 

29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

5

 

SÉTIF FIER

 

ESS

2

 



USMA

1

4 jours de repos pour les joueurs

Juste après le match d'hier face à l'USMA et celui face au Difaâ Tadjenanet de mercredi comptant pour l'ultime journée du cham- pionnat de Ligue 1 Mobilis, le coach Kheireddine Madoui compte octroyer à ses joueurs quatre jours de repos avant de débuter les préparatifs en vue de la demi- finale de la coupe d'Algérie face au MCA programmée pour le 24 juin prochain au stade Omar Hamadi de Bologhine à partir de

22h30.

Buts :

ESS : Djahnit 5', Djabou 51' USMA : Sayoud 74'

Khedaïria 4 Ziti 3 Bedrane 4 Kenniche 4 Rebiaï 4 Aït Ouameur 4 Lamri 3 Haddouche 3 Djabou (Bakir 87') 5 Djahnit 4 Bougueroua 3. Ent. : Madoui

Zemmamouche 2 Meftah 2 Benmoussa 4 Benyahia 3 (Sayoud 62') Chafaï 4 Abdellaoui 3 Koudri 3 Bournane 3 (Hamar 46') Beldjilali 2 Meziane 3 (Guessan 80') Derfalou 3 Ent. : Put

de ses héros

3 (Guessan 80') Derfalou 3 Ent. : Put de ses héros    F'tour collectif entre

 

F'tour collectif entre supporters sétifiens et usmistes

Match joué en nocturne, assistance record, pelouse en bon état, arbitrage de M. Saïdi assisté par MM. Hadj Saïd et Abid.

Averts :

Les supporters usmistes qui ont rejoint la capitale des Hauts Plateaux un peu plus tôt dans la journée d'hier ont été invités par des fans locaux à venir rompre le

jeûne chez eux. Une initiative qui

USMA : Benyahia, Meziane ESS : Khedaïria

 
 

Film du match

   

5' Centre de Djabou dévié par Koudri atterri dans les pieds de Djahnit qui ne se fait pas prier pour ouvrir la marque. 20' Coup franc direct bien exécuté par Aït Ouameur qui trouve le portier Zemma à la

réception. 27' Une demi-volée de Rebiai qui passe légèrement à côté des bois usmistes. 41' Coup franc direct de Benmoussa. Sa frappe puissante est déviée en corner par Khedaïria au prix d'une parade

spectaculaire. 42' Benmoussa idéalement placé envoie un tir qui effleure le

a fait beaucoup plaisir aux sup- porters du club de Soustara.

La fête a été complète hier soir au stade du 8-Mai- 1945 à l'issue de la victoire des partenaires de Djabou devant l'USMA dans le cadre de la 29e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis par deux buts à un.

De notre correspondant

aucune peine à mettre le cuir hors de la portée du keeper Zemmamouche (5'). Après ce but, le jeu se stabilise en milieu avec un léger ascendant pour les locaux qui poursuivent leur pres- sing sur l'arrière-garde usmiste. Aït Ouameur sur coup franc direct a failli le faire mais il bute sur la vigi- lance du portier Zemma. Puis ce fut autour de Rebiaï qui décoche une frappe des 30 mètres qui est passé légèrement à côté ratant de peu de

Djabou fait le break Bien que c'est les visiteurs qui pren-

nent l'initiative avec une tentative de Beldjilali, c'est toutefois les Sétifiens qui vont se montrer plus efficaces en doublant la mise par Djabou sur une belle frappe qui ne laisse aucune chance à Zemma qui s'est contenté de récupérer le cuir des fonds de ses filets (51'). Alors qu'on attendait une réaction des Algérois, c'est encore les joueurs du coach Madoui qui vont se

Ould-Ali et Mihoubi présents

Parmi les invités de marque qui ont assisté à la rencontre d'hier entre l'ESS et l'USMA, on a noté la présence de plusieurs ministres dont celui de la Jeunesse et des Sport, El-Hadi Ould-Ali, et celui de la Culture, Azzeddine Mihoubi. Il y avait également le wali de Sétif M. Nacer Maskri ainsi que les autorités locales et militaires de la capitale des Hauts Plateaux.

montant droit des bois du keeper sétifien. 48' Beldjilali, pourtant bien placé, tire dans les bras de Khedaïria. 51' Accélération de Djabou qui conclut d'une frappe terrible qui ne laisse aucune chance à Zemma. 59' Bougueroua pourtant bien placé n'arrive pas à conclure. 61' Bien servi par Djabou, Djahnit idéalement placé tire dans les bras de Zemma. 62' Bougueroua, encore lui, rate un but tout en dévissant complètement sa reprise. 68' Derfalou se retrouve seul dans les 18 mètres mais il bute sur la sortie énergique de Khedaïria. 68' Coup franc de Beldjilali trouve Khedaïria qui parvint à dégager le danger. 74' Coup franc direct de Sayoud qui parvint à réduire la

marque. 78' Bien servi par Meftah sur un centre, Derfalou saute plus haut que les autres mais son hea- ding rate le cadre.

SOFIANE H.

refaire son coup face au MOB (27'). Passé la première demi-heure de jeu, les Rouge et Noir commencent à sor- tir de leur coquille pour aller titiller Khedaïria et sa défense. C'est Benmoussa qui va se mettre en évidence à deux reprises passant tout près de remettre les pendules à l'heu- re, notamment sur un coup franc direct que le portier ententiste par- vint à le dévier en corner au prix d'une parade digne des grands gar- diens de but sauvant du coup son équipe d'un but tout fait (41'). La mi- temps est sifflée par cet avantage des Sétifiens d'un but à zéro. Au retour

créer les occasions les plus franches de scorer. Djahnit rate un but tout fait alors qu'il était bien placé avant que Bougueroua ne loupe lui aussi un but tout fait. L'entrée en jeu de Sayoud donne du tonus au milieu et à l'attaque usmiste. Après un coup franc de Beldjilali qui bute sur le por- tier Khedaïria, Sayoud une minute plus tard aura plus de chance en voyant son tir sur un coup franc tromper cette fois le portier ententis- te et réduire le score (74'). Après ce but, le jeu se resserre entre une équi- pe sétifienne qui veut préserver son avantage et un adversaire usmiste qui a avancé d'un cran pour tenter

Les Sétifiens n'ont pas raté l'occasion de la venue des Usmistes pour d'abord arracher le gain du match et fêter comme il se doit le titre de champion d'Algérie qu'ils avaient déjà remporté une semaine aupara- vant face au MOB à Béjaïa devant leurs milliers de fans. Sans passer par le round d'observation, les Ententistes affichent leurs bonnes intentions. D'ailleurs, sur la première action offensive ils parviennent à prendre l'avantage par le biais de Djahnit lequel étrangement seul devant les six mètres, ne trouve

Plusieurs anciens joueurs et dirigeants invités

La direction de l'Entente de Sétif a tenu à inviter d'anciens prési- dents du club et joueurs qui ont porté les couleurs noir et blanc par le passé tels Messaoudi, Boulahdjilet, Adjissa, Osmani, Adjas et autres Ghrib. En tous, il y avait 20 anciens joueurs de diverses générations et deux anciens présidents, en l'occurren- ce, Serrar et Mattem.

des vestiaires, les deux équipes entrent directement dans les débats.

d'égaliser.

S. H.

Plusieurs chaînes ont retransmis le match

Le match ESS-USMA a été retransmis par plusieurs chaînes de télévision arabes. Outre, en effet, l'ENTV, le classique entre Sétifiens et Usmistes a été également diffusé sur BeIN Sport et Dubaï Sport.

a été également diffusé sur BeIN Sport et Dubaï Sport. Les Sétifiens renoueront la saison prochaine

Les Sétifiens renoueront la saison prochaine avec la LDC

Les 2 premiers matches à huis clos

Champion d'Algérie 2017, l'Entente de Sétif sera automatiquement qualifiée pour la prochaine édition de la Ligue des Champions d'Afrique. On se rappelle tous des malheureux événements ayant secoué la fin du premier match de la phase des poules face au FC Mamelodi Sundowns avec l'arrêt de la partie et un envahissement de terrain. Une fin de match qui a failli coûter cher au club sétifien lequel bien qu'il fut exclu de la suite du parcours de cette édition a toutefois évité le pire puis- qu'après une première sanction de deux années, les dirigeants sétifiens à leur tête le président Hassen Hamar avaient fait un recours qui a porter ses fruits du moment que la CAF s'est conten- tée d'infliger deux matches à huis clos pour la formation chère à feu Mokhtar Aribi. Du coup, les parte- naires d'Akram Djahnit seront contraints de livrer les deux pre- mières sorties à domicile sans la présence de leurs supporters. S. H.

 

Un stade du 8-Mai comme on l'aime

 



Le stade du 8-Mai-1945 de Sétif été archicomble hier à l'occasion de la confrontation entre son équipe et l'USMA et à l'issue duquel les joueurs du coach Kheïrredine

Zetchi présent

Si Mahfoud Kerbadj a brillé par son absence, on a retenu en revanche la présence du président de la Fédération algérienne de football, Kheïrredine Zetchi, qui a eu l'honneur de remettre le trophée à l'équipe réserve championne d'Algérie de sa catégorie d'abord avant qu'il ne fait de même avec l'équipe senior qui a également remporté le titre de champion d'Algérie 2017.

ne fait de même avec l'équipe senior qui a également remporté le titre de champion d'Algérie



Madoui ont reçu le trophée de champion d'Algérie 2017. Les fans ententistes ont arboré à l'occasion des tifos de

haute facture notamment celle où on pouvait lire " Afrique, on est de retour ".

Il a inscrit son 9 e but Djahnit meilleur buteur de l'équipe

En ouvrant la maque, Djahnit a porté son compteur buts à neuf réalisations devenant du coup le meilleur buteur de l'équipe devant Nadji qui a réalisé huit buts.

Réserve :

ESS 1 - USMA 2

L'équipe réserve de l'USMA a battu hier son homo- logue sétifienne par deux buts à un. Pour rappel, les réservistes ententistes ont été sacrés cham- pions d'Algérie de cette catégorie il y a déjà plusieurs journées.

Madoui a aligné son équipe-type

Contrairement à ce qu'il avait annoncé et dont attendait, le coach Kheïrredine Madoui a finalement aligné son équipe- type. En effet, tous les titulaires habituels été sur le terrain hier du portier Khedaïria jusqu'à Djahnit, la seule nouveauté par rapport au onze qui a livré le dernier match à Béjaïa face au MOB et qui a suppléer Amokrane qui a débuté la partie sur le banc des remplaçants.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

6

LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE

Dimanche 11 juin 2017 6 LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE JSK USMBA 1 0 Stade

JSK

USMBA

juin 2017 6 LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE JSK USMBA 1 0 Stade du 1

1

juin 2017 6 LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE JSK USMBA 1 0 Stade du 1

0

Stade du 1 er -Novembre But :

Mesbahi (37')

Asselah 4 Redouani 4 Ferhani 4 Rial 3 Berchiche 4 Raïah 4 Yettou 4 Oukaci 4 (Guemroud 89') Boulaouidet 4 Benaldjia 2 (Tafni 60') 3 Mesbahi 4 (Renaï 78') Ents : Rahmouni et Moussouni

Toual 3 Zenasni 3 Cherifi 2 Khali 2 Bachiri 3 Sidhoum 3 (Lemahi 66') Labani 3 (Abdeli 82') Zouari 4 Kouriba 4 Tabti 2 Chatal 3 Ent. : CEO

Temps chaud, pelouse en bon état, affluence nombreuse, arbitrage du trio Boukouassa-Hamlaoui-Belbachir

Film du match

2' Première alerte de Benaldjia qi tente un tir de la gauche pour solliciter le gar- dien Toual, mais ce dernier était à la parade. 15' Benaldjia, bien démar- qué sur le côté droit, adresse un tir, hors du cadre. 25' Un travail individuel de Boulaouidet oblige Toual à s'étaler pour dévier le cuir en corner. 27' Un autre essai de loin de Benaldjia capté sans souci par Toual. 28' Un centre de Boulaouidet venant de la gauche, Benaldjia, à la récep- tion, reprend en force mais le cuir bute sur un défenseur adverse qui dévia en corner. 29' Premier essai des visi- teurs par l'entremise de Zouari dont le tir passa complètement à côté 34' Le capitaine Rial botte un coup franc, Boulaouidet essaye de le dévier, de peu, dans les bois adverses mais le ballon finira dans les bras de Toual. 36' Un second coup franc bien tiré des 20 mètres par Rial, le portier Toual dévie le cuir en direction de Ferhani, ce dernier ne fera que servir Mesabah, au second poteau, et c'est le but pour la JSK. 57' Un centre de Chérifi pour Zouari qui tire loin du cadre. 60' Un une-deux, bien joué, entre Boualouidet et Ferhani, qui sera devancé par le défen- seur axial, Khali, ce dernier réussit à mettre le ballon en cor- ner. 61' Tabti botta un corner rentrant direct, qui faillit mettre en danger la défense locale, heureusement qu'Asselah était vigilant. 63' Tabti lance Koribaâ sur le côté droit, ce dernier réussit une belle incursion avant de décocher un tir croisé qui obli- gea Asselah à dévirer en corner. 82' Un contre bien mené par les attaquants de la JSK qui sera ponctué d'une rapide incursion de Ferhani qui centre en direc- tion de Boulaouidet, complète- ment isolé sur le côté droit mais le portier d'El-Khadra, Toual, anticipa sur l'action pour couper la trajectoire du ballon. 87' Un coup franc direct et bien cadré de Zouari finira dans les bras d'Asselah. 90' Redouani effectue un joli centre sur la tête d'Yettou, mais la reprise de ce dernier passa complètement à côté.

Mesbahi délivre

LES KABYLES

Comme pour montrer leurs intentions d'arracher les trois points, les locaux assiégeront, d'emblée, le camp des visiteurs.

PAR ABDELLAH HADDAD

Dès le départ, Bouaouidet et ses camarades tentent de mettre une forte pression sur la défense adverse. Les Jaune et Vert jouent directement l'attaque. Les locaux ont failli cueillir à froid les gars de la Mekerra sur un tir de Boulaouidet à la cinquième minute de jeu qui a trouvé le portier Toual à la réception. Les hommes du duo Rahmouni-Moussouni continuent à mener les débats mais sans autant presser cette défense adverse qui était bien en place. 15', Benaldjia, bien démarqué sur le côté droit, adresse un tir, mais hors du cadre. Dix minutes plus tard, un travail individuel de Boulaouidet oblige Toual à s'étaler pour dévier le cuir en corner. Les Canaris du Djurdjura ne vont pas s'arrêter là, puisqu'ils continuent à frapper de loin, dans l'espoir de tromper la vigilance de Toual, mais ce dernier était toujours sur ses gardes, comme ce fut le cas sur une action de Benaldjia à la 27'. Une minute plus tard, l'on assista enfin, à la première réaction des visiteurs, grâce à un tir dévissé de Zouari. A la 34', le capitaine Rial botte un coup franc, Boulaouidet essaye de le dévier, intelligemment, dans les bois adverses mais son essai n'a pas été puissant pour inquiéter le gardien Toual. Toutefois, ce dernier va plier, deux minutes après, sur l'action suivante à la suite d'un coup franc de Rial qui

suivante à la suite d'un coup franc de Rial qui bottera le cuir des 20 mètres,

bottera le cuir des 20 mètres, obligeant le portier Toual à dévier le cuir en direction de Ferhani, ce dernier servira son camarade, Mesabahi, seul au deuxième poteau, qui ne trouva aucune peine pour pousser le cuir dans les filets adverses. Après ce but, la JSK, tente de récupérer ses forces, en gérant le restant de la première période. Après la pause citron, les locaux reculent d'un cran, et laissent l'initiative aux Bel-Abbésiens qui vont prendre la direction du jeu mais sans autant parvenir à se créer de véritables occasions. La JSK va répliquer par des assauts répétés sur des contres, mais sans résultat, même si les attaquants Yettou et Bouaouidet avaient la possibilité de faire le

break aux 82' et 90' devant une équipe accrocheuse de l'USMBA

qui, a donné du fil à retordre aux camarades de Rial.

La JSK réussit tout de même à

conserver son avantage acquis

en première mi temps qu'elle

préservera, d'ailleurs, jusqu'au coup de sifflet final puisque les Vert et Rouge ne réussiront pas à revenir à la marque et ce malgré les rares occasions qu'ils se sont

procurées en cette seconde

période, le score restera inchangé jusqu'au coup de sifflet final de

M Bekouassa

L'équipe de la JSK

a réussi à redresser la barre, en réussissant à se maintenir en Ligue 1 Mobilis avant l'échéance

finale.

A. H.

«Content d'avoir contribué au maintien de mon équipe»

Pour sa première apparition avec l'équipe première, le jeune Mesbahi a démontré que c'est un attaquant de qualité. Il est l'auteur de l'unique but qui a permis à son équipe d'assurer son maintien en Ligue 1 Mobilis, ce qui fait de lui un attaquant sur lequel repose tous les espoirs pour les saisons à venir.

Vous êtes sûrement aux anges en marquant l'unique but qui a permis à votre équipe d'assurer définitivement son

maintien en Ligue 1 Mobilis…

Je suis content beaucoup plus pour mon équipe, laquelle s'est extirpée de la zone rouge. Je suis heureux de contribuer au maintien de mon équipe en Ligue 1 Mobilis, mais j'avoue que tous les joueurs sont à féliciter.

Pour votre première apparition officielle sous le maillot de l'équipe A, vous avez joué sans aucun complexe, est-ce que le staff technique vous a préparé pour ce match ?

Oui, le staff technique m'a mis en confiance et je n'ai pas rechigné sur l'effort afin d'apporter le plus attendu de moi.

Je crois que j'ai accompli mon rôle

comme il se doit, mais je dois continuer à travailler d'arrache- pied afin d'aller loin dans ma carrière.

D'aucuns disent que vous et les autres jeunes, vous constituez la relève sur laquelle la JSK se basera pour les années à venir…

Je remercie le staff technique de m'avoir accordé sa confiance. Je remercie aussi tous ceux qui m'ont aidé sans oublier nos supporters qui nous ont soutenus durant ce match. Maintenant qu'on a assuré notre maintien, on doit penser à l'avenir.

A. H.

Une vingtaine de Scorpions présents

Malgré les 550 km qui séparent Sidi Bel-Abbès de Tizi Ouzou et l'effet du Ramadhan, les supporters de l'USMBA n'ont pas hésité à effectuer le déplacement à Tizi Ouzou pour encourager les leurs. Ils étaient environ une vingtaine de fans à marquer leur présence au stade du 1er-Novembre-1954, pour assister au match de leur équipe face aux Jaune et Vert de la JSK Ils étaient déçus bien sûr en fin de partie après la petite défaite consommée par les leurs.

Ils prennent à partie les joueurs dans le bus

Mécontents après la deuxième défaite de suite de leur équipe, les supporters de l'USMBA ont pris à partie les joueurs qui regagnaient le bus en les traitant de tous les noms d'oiseaux, notamment Chérifi, l'arrière gauche, auquel on lui reproche de ne pas défendre honnêtement les couleurs du club, notamment, lors du match contre l'USM Alger.

CEO incorpore

deux jeunes

Le coach en chef de l'USMBA a fait incorporer deux jeunes, reconnus grâce à leurs numéros respectifs sur le dossard, à savoir El-Mahi et Abdelli rentrés en cours de match. Une chance inouïe pour ces deux jeunes afin de prouver leur talent en cette fin de championnat avec les seniors.

Le frère de Gasmi invité par le comité de supporters

A l'occasion du 17e anniversaire

de la mort de l'ancien attaquant des Jaune et Vert, Hocine Gasmi, les membres du comité de supporters, à leur tête Sid Ali Asli, ont invité son frère pour lui

signifier qu'ils n'ont toujours pas oublié Hocine et qu'ils ne l'oublieront jamais. Ils ont rompu

le jeûne avec lui et cela lui a fait énormément plaisir.

Oukaci et Mesbahi, les surprises de Rahmouni

Comme nous l'avons rapporté dans notre dernière édition, l'entraîneur Mourad Rahmouni et son adjoint ont écarté certains titulaires pour faire appel à des jeunes. Malgré l'importance de la rencontre, ils n'ont pas hésité à titulariser les jeunes espoirs Oukaci et Mesbahi. Le premier a été aligné à la place de Djerar et le second à la place d'Izerghouf. Ces deux joueurs ont montré de très belles choses avec l'équipe réserve et c'est pour cela que le staff technique les a fait jouer dans un match décisif pour le maintien en Ligue 1 Mobilis. A signaler que c'est la première fois que Mesbahi et Oukaci jouent d'entrée.

3 changements dans le onze

L'entraîneur Mourad Rahmouni a procédé à trois changements dans son onze par rapport au dernier match face à l'O Médéa. Il a titularisé Ferhani, Oukaci et Mesbahi à la place de Guemroud, Djerar et Izerghouf.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

7

Dimanche 11 juin 2017 29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 7 Oukaci, Mesbahi, Tafni et Renaï

Oukaci, Mesbahi, Tafni et Renaï séduisent

Au-delà de la précieuse victoire enregistrée devant l'USMBA, ce qu'il faut retenir, c'est la belle prestation des jeunes notamment Oukaci et Mesbahi. Inconnus du grand public avant la rencontre face à l'USMBA, ces deux derniers ont contribué au maintien de l'équipe. Mesbahi a été l'auteur de l'unique but de la rencontre, alors qu'Oukaci a fourni une prestation haut de gamme. Il a joué sans aucun complexe et il a montré qu'il est autant bon dans la récupération que dans la relance. Au vu de son rendement d'hier, il ira sans nul doute très loin dans sa carrière. Le duo

Rahmouni-

Moussouni n'a pas eu tort de le faire jouer d'entrée. Idem pour Mesbahi qui a marqué un but décisif. On ne l'a pas vu beaucoup sur le terrain, mais il a confirmé que c'est un chasseur de buts. Pour Tafni et Renai, ils ont déjà joué avec l'équipe première et leur rendement n'a pas été une surprise. Inutilisés depuis le début du championnat, Rahmouni et Moussouni leur ont donné leur chance. Ils ont d'énormes qualités et ils feront certainement parler d'eux dans les saisons à venir pour peu qu'ils continuent à travailler d'arrache-pied.

Guemroud N'ayant fait son apparition que vers la fin de la rencontre, Guemroud reste une valeur sûre. Il a donné le

meilleur de lui-même pour apporter le plus attendu de lui. S'il continue sur la voie actuelle, il sera l'un des meilleurs arrières droits de notre championnat. Il est jeune et il a toutes les qualités pour faire parler

de lui.

BERCHICHE :

«Les joueurs ont fait leur devoir…»

"On a eu un match difficile face à l'USMBA qui jouait pour une place sur le podium. Cela n'a pas été aussi facile pour nous en tant que joueurs car on a vécu une saison pénible, on a eu beaucoup de mal à surmonter certains moments du championnat. Il nous reste un dernier match contre le CRB, en cette fin de semaine. L'occasion pour nous de terminer en beauté cet exercice. Je pense que les joueurs ont fait leur devoir en sauvant la JSK du purgatoire. Il reste aux dirigeants de faire leur travail."

HANNACHI : «Un autre

président n'aurait pas sauvé l'équipe»

Il était présent hier au stade BELKALEM apporte son soutien aux joueurs  Hier, au
Il était présent hier au stade
BELKALEM
apporte son soutien
aux joueurs
 Hier, au stade du 1 er -Novembre
L'ancien défenseur des
Jaune et Vert, Essaïd
Belkalem, n'est pas
resté indifférent par
rapport à la situation
dans laquelle se trouve
l'équipe. Il a profité de
son retour au pays pour
se rendre au stade afin
d'apporter son soutien
aux joueurs. Il est en
désaccord avec le
premier responsable du
club, mais il a toujours
montré son amour pour
le club de son cœur. Sa
présence hier au stade
va certainement
relancer les rumeurs
sur son probable retour
la JSK. Il est clair que
son retour ne sera pas
demain, car son
ambition est de
continuer à jouer au
haut niveau. Il a perdu
sa place en équipe
nationale, mais il a les
qualités qui lui
permettent de
prétendre à son retour
en sélection. Très
estimé par les
supporters kabyles,
Belkalem reviendra
certainement à la JSK
pour terminer sa
carrière.
à
«Prêt à revenir»
L'ancien international
des Verts, Saïd
Belkalem, était présent
hier au stade du 1 er -
Novembre pour suivre le
match de son ancienne
équipe la JSK qui jouait
sa survie en Ligue 1
Mobilis contre l'USMBA.
partie et encourager
son équipe pour glaner
les trois points de la
victoire et se maintenir
en Ligue 1 Mobilis. A la
fin du match, Belkalem
a
été accosté par les
Le natif de Tizi Ouzou qui
supporters qui lui ont
demandés de revenir à
la JSK. Belkalem était
a
été accosté par des
supporters n'a pas
caché son désir de
revenir à la JSK si
Hannachi lui fait appel.
Comme le championnat
de Ligue 2 française a
pris fin il y a une dizaine
de jours, Saïd Belkalem
clair à ce sujet et il a
dit texto : "Si on me fait
appel, je suis prêt à
revenir", dira Belkalem
aux fans de la JSK. Ainsi
donc, la balle est dans
le camp de la direction
de la JSK qui doit faire
le nécessaire pour
a
décidé de passer ses
vacances au pays.
Comme hier c'était le
match de l'équipe de
son cœur, il n'a pas raté
l'occasion pour suivre la
récupérer Belkalem dès
cet été surtout que
l'équipe doit être
renforcée dans le
secteur défensif.
A. H.
à à
à
à

A. H.

Un arrêt de 5 minutes à cause de la chaleur

On jouait la 75 e minute lorsque l'arbitre Boukouassa decide d'arrêter la partie pendant 5 minutes pour permettre aux joueurs de se reposer. Il faisait très chaud et les joueurs avaient du mal à finir la rencontre, ce qui a poussé le directeur de jeu à arrêter le match.

Le président Hannachi se dit soulagé par le maintien de son équipe en Ligue 1 Mobilis.

Entretien réalisé par

ABDELLAH HADDAD

Tout en rappelant qu'il avait fait la promesse aux supporters de sauver la JSK de la relégation, il n'a pas raté l'occasion pour accuser certaines gens d'avoir tout fait pour la casser. Il a ajouté aussi que son équipe a été victime du mauvais arbitrage. "Certaines gens à Tizi Ouzou ont voulu casser le club et cela en plus d'un parti politique. La pression était telle qu'un autre président à ma place n'aurait pas sauvé l'équipe de la relégation ! Il ne faut pas oublier qu'on a été victimes de l'arbitrage. On a raté pas moins de 12 points durant la phase aller à cause des erreurs des arbitres", accuse le président Hannachi.

«J'ai rendez-vous avec Rebrab cette semaine»

Le président Hannachi a révélé

la fin de la rencontre d'hier

que sa deuxième rencontre avec le patron de Cevital Issad Rebrab est prévue pour cette semaine. La première rencontre

entre les deux hommes a eu lieu

l'hôtel Concorde de Tizi

Ouzou, il y a quelques semaines de cela. Les supporters rêvent de la venue de Rebrab et l'annonce du président Hannachi les faits encore rêver davantage. "J'ai rendez-vous avec Rebrab cette semaine", a-t- il dit.

«On a besoin de lui pour le recrutement» Pour bâtir une grande équipe capable de renouer avec les titres tant au niveau national que continental, le président Hannachi compte sur le

richissime homme d'affaires Issad Rebrab. Il le dit d'ailleurs ouvertement. "On a besoin de Rebrab pour le recrutement", a- t-il ajouté. Il sait que si Rebrab accepte de venir, la JSK sera à l'abri du besoin.

«On va promouvoir 4 espoirs dont 2 défenseurs centraux» Le président Hannachi a fait une révélation de taille au coup de sifflet final. Il a confié, en effet, que la charnière centrale de l'équipe réserve sera promue en équipe A. "On va faire appel aux espoirs la saison prochaine. On a décidé d'ailleurs de promouvoir 4 espoirs dont les 2 défenseurs centraux."

«On aura une grande équipe la saison prochaine» Bien que la JSK ait déçu ses supporters ces dernières années, le président Hannachi promet une grande équipe la saison prochaine. "On fera un recrutement de qualité. Je promets à nos fans qu'on aura une grande équipe la saison prochaine", déclare-t-il avant de poursuivre : "J'avais promis à nos fans de maintenir

l'équipe en Ligue 1 Mobilis et j'ai tenu ma promesse. On a rencontré plusieurs embûches mais malgré ça, on a réussi à redresser la barre."

«Notre victoire est amplement méritée» Sur le succès enregistré devant l'USMBA, le président Hannachi pense que ses joueurs ont fait ce qu'il fallait. "Notre victoire est amplement méritée. On a bien pris le match en main, ce qui nous a permis d'enregistrer un troisième succès consécutif. Notre parcours n'a pas été satisfaisant, mais le plus important est d'avoir assuré le maintien en Ligue 1 Mobilis."

A. H.

Plusieurs agents de joueurs dans les gradins

Même si le parcours de la JSK a été catastrophique cette saison, plusieurs agents de joueurs se sont déplacés hier au stade pour tenter de trouver des clubs aux joueurs qui ne seront pas retenus par le président Hannachi. A signaler aussi que des anciens joueurs de la JSK ont été présents hier au stade à l'image de Meghrici et Hamenad.

La fin du calvaire

En battant l'USMBA par 1 but à 0, les Canaris ont définitivement assuré leur maintien en Ligue 1 Mobilis. Ils ont attendu l'avant dernière journée du championnat pour libérer leurs supporters des souffrances qu'ils leur ont infligé durant toute la saison. Certains fans avaient redouté le pire notamment après la défaite concédée face au DRB Tadjenanet, mais grâce aux 3 succès enregistrés lors des 3 derniers matches, les équipiers de Rial ont "réussi" à maintenir l'équipe en Ligue 1 Mobilis avant le dernier match du championnat. Ils ont sauvé l'équipe de la relégation, mais cela ne veut nullement dire qu'ils ont été à la hauteur. Au contraire, ils étaient décevants tout au long de la saison. Leur parcours est catastrophique et ce n'est que grâce au retour en force des supporters lors des dernières rencontres, qu'ils

ont pu éviter d'entrer dans l'histoire par la petite porte. Rien ne justifie ces résultats, surtout que certains d'entre eux ont été recrutés pour que l'équipe joue le titre. Ils ont fait craindre le pire à leurs fans, lesquels ne cessaient pas de prier jour et nuit pour que la JSK assure son maintien. Le hic est que certains tentent de transformer l'échec en succès. Pour que l'équipe aille de l'avant, il faudra une veritable purge dans les jours à venir. Le club phare de la Kabylie a besoin de renouer avec les titres tant au niveau national que continental et non pas de lutter à chaque fois pour sa survie en Ligue 1 Mobilis. Il est temps que la JSK redevienne ce qu'elle était, car il est anormal que son dernier titre de champion d'Algérie remonte à 2008 sans que cela ne choque personne.

A. H.

L'ŒIL DU COACH

CEO : «La JSK mérite sa victoire»

"La JSK a été plus volontaire que nous. Sa victoire est méritée toutefois, il nous reste encore un match à jouer en championnat mercredi prochain contre le MCA à domicile et devant notre public. C'est une rencontre très importante pour nous puisqu'elle sera décisive quant à une place pour notre équipe sur le podium. On va y mettre le cœur à l'ouvrage avec beaucoup de détermination pour la remporter comme ça on pourrait se consacrer par la suite à notre match demi finale de la coupe d'Algérie face au CRB."

MOUSSOUNI : «On est tous soulagés»

L'entraîneur adjoint Fawzi Moussouni n'a pas oublié de rendre un vibrant hommage aux supporters qui ont joué un rôle prépondérant dans le maintien de l'équipe en Ligue 1 Mobilis. "On est tous soulagés après que l'équipe ait assuré son maintien en Ligue 1 Mobilis. On remercie les supporters qui nous ont beaucoup aidés, car sans eux, on n'aurait pas pu sauver l'équipe. Maintenant qu'on a sauvé l'équipe de la relégation, on doit penser à produire du beau jeu lors de la dernière journée du championnat face au CRB. Il faut qu'on termine la saison en force", a-t-il affirmé.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

8

LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE

Dimanche 11 juin 2017 8 LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE Le retour de Bouguèche et

Le retour de Bouguèche et Seguer rassure Mouassa

Pour son dernier rendez-vous à domicile, le MCA enregistrera le retour de Seguer et Bouguèche dans la liste des convoqués. Le Mouloudia d'Alger a donc récupéré ses deux attaquants.

PAR AMINA Z.

Une bonne nouvelle sur- tout que l'on sait qu'il reste trois matches à jouer, à savoir la coupe d'Afrique, la demi-finale de la coupe d'Algérie qui sera intense et le dernier rendez-vous de mercredi prochain à Bel- Abbès. Avoir les choix en ligne offensive ne peut que rassurer Mouassa. Mohamed Seguer, qui avait contracté une blessure au niveau des ischios-jambiers, est resté loin des entraînements pendant deux mois. Le joueur avait pris du poids et cela ne l'a pas aidé à revenir très vite à la compétition. Seulement, on apprend de source proche du médical que le joueur est bien rétabli. Il faut dire que Seguer a pris beaucoup de temps pour

soigner ce problème d'Ischios- jambiers. Mais le plus impor- tant, c'est qu'il a laissé tout cela derrière lui, il revient pour aider son équipe dans ses derniers rendez-vous ô combien impor- tants pour le Doyen. Certes, il a été convoqué hier juste pour compléter la liste des 18, mais selon une source proche du médical, même si le joueur est bien guéri, il faut qu'il retrouve sa forme très vite. Ce ne sera pas pour ce mercredi, mais Seguer doit redoubler d'effort. L'autre joueur qui a défié sa blessure et a refusé catégoriquement de passer sur le billard, misant le tout pour le tout dans un traitement afin de soigner sa grosse lésion au niveau du ligament antérieur, n'est autre que l'Hadj Bouguèche. Certes, il n'est pas au top du top de sa

forme puisqu'il manque de ryth- me et s'entraîne toujours en solo, mais depuis le déplacement à Relizane où il a été convoqué, il l'a été hier aussi contre l'OM et cela a fait plaisir au joueur qui est bien décidé à retrouver sa place dans l'équipe. Bouguèche avait assuré à ses proches, quand il était en plein traite- ment, de faire en sorte d'être présent à la demi-finale de la coupe d'Algérie. Il est sur le point de concrétiser son vœu.

Cependant, Bouguèche sait que rien n'est encore gagné, étant donné qu'il n'a pas retrouvé toutes ses sensations. En somme, l'infir- merie s'est vidée et cela ne peut que faire plaisir à Mouassa qui aura vraiment besoin de joueurs chevronnés pour finir la saison en

A. Z.

force.

Ghrib : «On ne lâchera pas la 2 e place»

A. Z. force. Ghrib : «On ne lâchera pas la 2 e place» Le directeur général

Le directeur général du Mouloudia d'Alger Omar Ghrib se veut optimiste pour cette seconde place. Il n'imagine pas que la place de dauphin sera prise par le voisin usmiste.

Sur ce point Ghrib dira : "Certes, on a perdu la chan- ce de disputer le titre. C'est comme ça, on ne peut rien changer à la donne. On était parti à Relizane pour réussir un bon résultat,, malheureusement, on a perdu le match et tout le monde a pu voir com- ment on l'a perdu. On ne va pas revenir sur cela. Ceci dit, l'été dernier j'avais dit que le Mouloudia d'Alger finira la saison 1er ou 2e. Si la première place s'est envo- lée, en ce qui nous concer- ne, on ne lâchera pas cette deuxième place. On va mettre les bouchées doubles pour y parvenir." Omar Ghrib sait que tout dépend des résultats de la journée. S'il gagne l'OM et l'IUSMA perd à Sétif, sans attendre la dernière jour- née, le MCA sera officielle- ment le dauphin de cette saison. Néanmoins, tout peut arriver et donc, si le Doyen doit attendre la der- nière journée pour voir s'il est capable de finir second, Omar Ghrib dira : "On ne se laissera pas faire. S'il faut aller

mercredi défier l'USMBA chez elle, on le fera. Le pre- mier et le deuxième dispute- ront la C1 et on veut la jouer l'an prochain. On a un grou- pe très bon capable de réus- sir de belles choses. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et on fera tout pour réussir notre objectif." Omar Ghrib ne songe pas au rendez-vous de la coupe d'Algérie car, pour lui : "On gère match par match. On va en finir avec le championnat, jouer notre match de la coupe d'Afrique avant de songer au match des demi-finales. On a envie de défendre notre titre crâ- nement et on le fera." Omar Ghrib sait que pour sauver la saison, il n'y a pas d'autres alternatives que de gagner la coupe d'Algérie. Ce ne sera pas facile, car les Ententistes veulent un doublé, mais il faudra avoir les tripes pour y parvenir face à un Mouloudia d'Alger qui a raté la tête du championnat mais n'a pas l'intention de faire de même en coupe d'Algérie. Quoi qu'il en soit, le Doyen veut gagner une place en C1, la coupe d'Algérie et pour- quoi ne pas réussir le tro- phée africain.

A. Z.

et pour- quoi ne pas réussir le tro- phée africain. A. Z. Boussouf - MCA, c'est

Boussouf - MCA, c'est fini

Dernièrement, on avait annoncé sur ces mêmes colonnes que le gardien de but Boussouf a refusé le déplacement à Relizane. Rappelé pour être le second gardien contre l'OM, Boussouf assure qu'il souffre des hémorroïdes, mais, il refuse d'être traité par le staff médical. Il ne viendra plus du coup à l'entraînement. Boussouf est le MCA, c'est bel et bien terminé. Avant le départ du MCA à Relizane pour affronter le RCR, Mouassa voulant ménager Chaouchi a donc demandé à Boussouf d'être le second gardien. Seulement, ce dernier a refusé le déplacement ; il a fait comprendre au staff technique qu'il souffrait des hémorroïdes. Le staff médical voulait le prendre en charge afin de le soigner, mais le joueur refusa catégoriquement les soins du staff médical et quitta les lieux. Cela n'a pas sonné juste chez les Mouloudéens qui ont compris que cette blessure était une excuse bidon pour que le portier ne soit pas avec l'équipe. Certes, Boussouf n'a pas trouvé au Mouloudia d'Alger ce qu'il voulait quand il avait signé, mais il est lié par un contrat qu'il doit respecter et ce n'est pas le cas aujourd'hui, puisque Boussouf ne s'entraîne plus au MCA ; il se montre comme quelqu'un qui a démissionné depuis des lustres. A. Z.

Il a été ménagé par Mouassa

Gourmi : «Je reste à la disposition du coach»

Il a contracté une entorse de grade 1 au niveau du genou. Le médecin de l'équipe lui a prescrit une semaine de repos, mais Gourmi a montré qu'il pouvait revenir en un laps de temps très court.

Néanmoins, l'entraîneur en chef du MCA, Kamel Mouassa n'a pas voulu prendre de risque et a décidé donc de le ménager en l'écartant de la rencontre d'hier soir contre l'OM pour l'avoir au top du top ce mercredi lors du dépla- cement à Relizane.

Finalement, vous n'étiez pas convoqué pour le match contre l'OM ; est-ce que votre entorse n'est pas complètement guérie ?

Non, hamdoulah, je me sens très bien. J'étais aux soins et en même temps, je tra- vaillais avec les camarades pour préparer le rendez vous de l'OM. Le coach a décidé de ne pas me faire appel, je respecte. Ce qui est sûr, c'est que je reste à la disposi- tion du coach et je serais prêt à livrer n'im- porte quelle bataille.

Le coach veut avoir des joueurs frais et prêts pour la coupe d'Afrique et la coupe d'Algérie sans oublier le dernier match de la saison en championnat…

Comme je viens de le dire, je reste à la dispo du coach et je continue à bosser pour retrouver tout mon savoir-faire. On sait qu'il faudra être plus fort pour finir la saison en force, on saura trouver le bon rythme pour assurer la gagne à chaque fois.

trouver le bon rythme pour assurer la gagne à chaque fois. Le MCA a perdu ses

Le MCA a perdu ses chances de disputer le titre de champion et doit maintenant faire en sorte de sauver sa saison avec la coupe d'Algérie. Qu'en dites-vous ?

Certes, on a perdu nos chances de gagner le titre de champion, mais il ne faut pas oublier non plus qu'on est second et qu'on va se battre jus- qu'au bout pour avoir cette place de dau- phin, significative de participation en C1. Celle-ci, on ne la lâchera pas c'est comme ça et pas autrement.

Et la coupe, vous y pensez ?

Pas pour le moment. En fait, comme les matches s'enchaînent, on ne doit pas brû- ler les étapes et donc, on gère match par match. Pour le moment, on est branché championnat, après, ce sera le RDV contre les Swazilandais avant de parler du match des demi-finales contre l'ESS. A. Z.

Le staff médical n'a pas donné le feu vert

On apprend aussi que si le coach Mouassa n'a pas convoqué Gourmi pour le rendez- vous d'hier, c'est parce que le staff médical n'a pas donné son feu vert. Le joueur devrait l'avoir pour être dans l'équipe ce mercredi contre l'USMBA à Bel-Abbès.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

9

Dimanche 11 juin 2017 29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 9 MCA 4 OM 0 Stade

MCA

4

OM

0

Stade Omar Hamadi Buts : Hachoud (18'), Derrardja (50'), Nekkache (60' et 65')

Chaâl 3 Hachoud 4 (Azzi 83') Karaoui 3 Bouhenna 3 Demou 3 CEO 4 Kacem 3 Derrardja 4 Mansouri 3 (Ammachi 80') Nekkache 4 (Seguer 87') Aouedj 3 Ent. : Mouassa

Chiker 2 Ouchen 2 Lâamara 2 Boubeker M 2 Saâdoune 2 Bouchiba 2 Boukhenchouche 2 (Herida 80') Addadi 3 Banouh 2 (Rachedi 54') Gherbi 2 Ghelab 2 (Boubeker. I 54') Ent. : Slimani

Temps frais, match à huis clos, arbitrage de M. Hansal assisté de MM. Idir et Chaballah.

Averts. :

MCA : Nekkache (21'), Bouhenna (35') OM : Banouh (13'), Boukhenchouche

(38')

Film du match

4' Aouedj sert dans la surface Derrardja, mais le tir de ce der- nier passe à côté. 8' Banouh face à Chaâl, mais son tir touche la transversale.

14' Un tir puissant d'Aouedj qui oblige Chiker à dévier le cuir en corner. 16' Coup franc de Hachoud qui frôle le montant droit du gardien de l'OM. 18' Coup franc d'Aouedj sur le côté droit qui a été repoussé par la défense de l'OM, le ballon revient dans les pieds de Hachoud qui d'une superbe volée place le cuir au fond des filets des bois de Chiker. 33' Festival de dribbles de Boukhenchouche qui élimine trois Mouloudéens et sert sur un plateau Addadi, mais ce dernier voit son tir dans les bras de Chaâl.

Coup franc direct

35'

d'Addadi qui passe à quelques centimètres du portier du MCA. 41' Mansouri fauché dans la surface de réparation, mais l'homme en noir ne bronche pas. 50' Mansouri lance en pro- fondeur Nekkache qui remet à Derrardja qui, d'un superbe tir, marque le deuxième but. 60' Centre d'Aouedj, l'atta- quant Nekkache du plat du pied ajoute le troisième but. 65' Festival de dribbles d'Aouedj sur le côté gauche et d'un joli centre dépose le cuir sur la tête de Nekkache qui marque le quatrième but.

LE MOULOUDIA

ASSURE LA LDC

qui marque le quatrième but. LE MOULOUDIA ASSURE LA LDC PAR MEHDI KABI Malgré l'absence de

PAR MEHDI KABI

Malgré l'absence de son douzième homme hier face à l'Olympique de Médéa, les poulains de Kamel Mouassa ont réussis à glaner les trois points de la victoire sur le score de quatre buts à zéro qui leur a permis de décrocher cette deuxième place et de jouer la C1 la saison prochaine après la défaite de l'USMA à Sétif. C'est avec une grande détermination et volonté que les Mouloudéens ont débuté leur rencontre face à l'OM. Les Vert et Rouge de la capitale n'ont pas attendu longtemps pour ouvrir la

marque par le capitaine Hachoud (18') qui place une superbe frappe qui s'est logée au fond des filets après une domination terri- toriale des Algérois. Malgré quelques attaques timides des gars du Titteri, les équi- piers de Karaoui ont assiégé le camp de Médéa et les Aouedj, Nekkache ont failli ajouter d'autres buts, n'était l'inefficacité devant les bois. 41', Mansouri d'un superbe geste technique élimine un défenseur de l'OM, il se fera faucher par la suite, mais l'homme en noir ne bronche pas et provoque la colère des Mouloudéens. Après un arrêt de trois minutes de la

partie à cause des protesta- tions des joueurs du MCA, la partie a repris sans aucun changement dans le score et ce premier half se termine sur le score d'un but à zéro en faveur du Mouloudia. Après la pause citron, on a assisté au même scénario, c'est le MCA qui a pris les commandes du jeu et à peine cinq minutes de jeu que Derrardja aggrave la marque après une jolie passe de Nekkache. La domination des Mouloudéens continua et à la 60', Nekkache profite d'un joli centre d'Aouedj pour marquer le troisième but. Il faut dire que la deuxième

mi-temps était à sens unique pour les Mouloudéens qui n'ont pas trouvé des difficul- tés pour trouver le chemin des filets. Le festival des buts continua puisque le même Nekkache qui profite d'un joli centre de Nekkache marque le quatrième but. Après ce festival de buts, les Algérois ont géré la suite de cette rencontre jusqu'au coup de sifflet final avec cette belle victoire qui leur a permis de décrocher la deuxième place après la défaite de l'USMA à Sétif et du coup, retrouver la Ligue des champions africaine après six ans d'absence. M. K.

GHRIB : «MÊME SI ON A ÉTÉ SABOTÉS, ON A TENU NOTRE PROMESSE»

Le patron du MCA, Omar Ghrib, était sur un nuage après la victoire de son équipe face à l'OM et la défaite de l'USMA à Sétif qui a permis au MCA de retrouver la Ligue des cham- pions africaine. "En début de saison, j'ai déclaré que notre objectif est de terminé premier ou deuxième et je pense qu'on a tenu notre promesse malgré que nous ayons été sabotés et on méritait, nous aussi, le titre. Maintenant, on doit oublier le championnat et se concentrer sur la demi- finale de la coupe d'Algérie, car on fera tout pour aller en finale incha Allah sans oublié les quarts de finale de la coupe de la CAF."

NEKKACHE “ L'homme du match face à l'Olympique du Médéa qui a réussi à marquer

NEKKACHE

L'homme du match face à l'Olympique du Médéa qui a réussi à

marquer un doublé était très content après le coup de sifflet finale de l'autre match ESS-USMA qui a officialisé le retour du MCA en Ligue des champions africaine la saison prochaine. Nekkache dira à cet effet : "Je suis très content d'avoir marqué un doublé ce soir. C'était un bon match que nous avons fourni et Dieu merci, nous avons décroché la deuxième place, car on vou- lait à tout prix jouer la C1 la saison prochaine. Je peux vous dire que cet objectif atteint est la victoire de tout un groupe, car on a

vraiment souffert durant cette saison."

C'est la victoire

de tout un groupe”

M. K.

L'ŒIL DU COACH

MOUASSA :

«Objectif atteint»

Kamel Mouassa, l'entraîneur du Mouloudia d'Alger, était très content que son équipe ait réussi à décro- cher la deuxième place avant même d'affronter l'USMBA lors de la dernière journée. A la fin du match face à l'O Médéa, Mouassa dira à cet effet : " Hamdoulilah, nous avons réussi à atteindre notre objectif qui était soit la première place, soit la deuxième. Certes, on aurait pu faire mieux si nous n'avons pas été sabotés par l'arbitrage et surtout les arrêts du championnat, mais je pense que cette deuxième place est méritée qui va nous permettre de retrouver la Ligue des champions africains la saison prochaine. Je tiens à féliciter l'Entente de Sétif d'avoir gagné le titre qui est mérité. Je félicite aussi mes joueurs, les staffs technique et médical sans oublier Omar Ghrib qui était tout le temps der- rière l'équipe. Maintenant, on va se concentrer uni- quement sur le reste de notre parcours en coupe de la CAF, car la saison n'est pas encore terminée pour nous", dira Kamel Mouassa.

SLIMANI :

«Le Mouloudia mérite la deuxième place»

Le technicien de l'O Médéa a tenu à féli- citer à la fin du match les Mouloudéens après avoir réussi à terminer deuxièmes du classement générale : "Tout d'abord, je tiens à féliciter les Mouloudéens d'avoir décroché la deuxième place sans oublier l'ESS qui est championne. En ce qui concerne la partie qu'on a perdue, je pense que si j'avais de bons attaquants le résultat ne serait pas le même. Maintenant, on doit oublier ce match et préparer dès maintenant la saison pro- chaine en renforçant l'équipe par des joueurs de qualité pour jouer les pre- miers rôles la saison prochaine."

M. K.

Chaâl titulaire

Comme Faouzi Chaouchi est blessé à la main droite, c'est Farid Chaâl qui a été titularisé par Kamel Mouassa hier face à l'Olympique de Médéa. Il faut signaler que lors du match face au RCR, Chaâl était malade et il a joué la deuxième période après que Chaouchi ait été contraint de quitter le terrain.

Seguer retrouve les 18

Comme nous l'avons annoncé dans nos der- nières livraisons, Mohamed Seguer a fait partie des 18 convoqués pour le match devant l'OM. L'enfant de Relizane qui revient de blessure a débuté la partie sur le banc des remplaçants.

Mouassa a aligné ses titulaires

Lors du match face au RCR, le premier respon- sable du staff technique du MCA a ménagé ses titulaires. En effet, il a fait rentrer les rempla- çants, mais hier il a fait jouer son équipe type vu l'importance de ce match pour décrocher la deuxième place qualifi- cative pour la Ligue des champions africaine.

Gherbi retrouve ses ex

L'ancien joueur du MCA, Sabri Gherbi, a joué contre ses ex hier, lui qui porte le maillot de l'OM cette saison. Pour rappel, Gherbi avait gagné la coupe d'Algérie en 2014 et il était le dernier tireur de penalty face à la JSK qui a per- mis au MCA de gagner sa septième coupe.

Altercation

Aouedj-

Bouchiba

Alors qu'on jouait la 6', Karaoui a taclé dange- reusement l'attaquant Ghelab, ce qui a provo- qué la colère de Bouchiba qui s'est accroché avec Aouedj, il a fallu l'intervention de l'arbitre Hansal pour calmer les deux hommes.

Hachoud pète

les plombs

Le capitaine du Mouloudia, Hachoud, était dans tous ses états à la 41' lorsque l'arbitre refusa de sif- fler un penalty au MCA à la suite d'une faute sur Mansouri qui a été fau- ché par un défenseur de l'OM. La partie s'arrêtera pendant cinq minutes à cause des protestations de Hachoud qui a écopé d'un carton jaune.

Bensmaïli

remplace

Chaouchi

Le jeune gardien des U21, Bensmaïli, a été convoqué pour le match contre l'OM à la place de Chaouchi qui est blessé au niveau de sa main droite.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

10

LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE

11 juin 2017 10 LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE JSS 3 MOB 0 Partie arrêtée

JSS

3

MOB

0

Partie arrêtée à la 52 e

Stade du 20-Août Buts :

Saâd (16'), Zaïdi (22'), Ghazali (25')

LA SAOURA

Laouti 4 Tiboutine 3 Bekakchi 4 Talah 3 Salah 3 Bousmaha © 3 Belalem 3 Sayah 3 Zaïdi (Lhamri 24') 3 Saad 3 Ghazali 3 Ent. : Bourzag

Sidi Salah 2 (Hamzaoui 46') Bahri 2 Bourdjah 2 Mouhli 2 Haroun 2 Rahal 2 Ferhat 2 Belkacemi 2 Agar 2 Benbelaid 2 Touati 2 Ent. : Allou

Temps doux, affluence nombreuse, arbitrage de M. Bachir assisté de MM. Serradj et Ayad.

Film du match

16' Coup franc botté par Belalem, Saâd d'une belle tête arrive à tromper le portier béjaoui et ouvrir le score

22' Saâd se défait de deux joueurs adverses et sert un caviar.

25' Le même Saad prend le soin de servir Ghazali qui ne se fait pas prier pour prendre à défaut le malheureux Sidi Salah.

4 e sans

prendre à défaut le malheureux Sidi Salah. 4 e sans L'ŒIL DU COACH BOURZAG : «Décevant
prendre à défaut le malheureux Sidi Salah. 4 e sans L'ŒIL DU COACH BOURZAG : «Décevant

L'ŒIL DU COACH

BOURZAG :

«Décevant pour le professionnalisme»

"On est déçu de la situation dans laquelle se trouve le football professionnel en Algérie. On a voulu jouer l'inté- gralité de ce math afin d'incor- porer les joueurs manquant de compétition. Aujourd'hui on a ménagé 5 joueurs pour la ren- contre de l'USMA afin de finir en force et atteindre notre objectif."

ALLOU :

«La situation

nous dépasse»

"La situation nous dépasse on

est venus avec trois joueurs seniors seulement à Béchar.

C'était difficile au vu de la

situation que vit le club. Je pense qu'avec une autre tour-

nure on ne se serait pas arrivé là. Enfin j'espère que le MOB

retrouvera vite la Ligue 1."

30 e JOURNÉE

CRB-JSK

USMA-JSS

DRBT-ESS

CSC-MCO

MOB-NAHD

RCR-CAB

OM-USMH

USMBA-MCA

jouer

une blessure. Après la pause au moment où le score était largement en

faveur des Aiglons de la Saoura (3-0), l'équipe visiteuse après le changement dans les bois

a perdu Moulhi pour la

même raison. Cette sortie

a poussé l'arbitre de la

rencontre à mettre fin aux débats et cette mascarade indigne d'un club finaliste de la coupe de la CAF de l'édition précédente. Les deux équipes ont regagné

les vestiaires du stade qui

a abrité un non-match vite

à oublier mais qui enfonce

les responsables du football dont les décisions ne sont pas conformes aux lois de la FIFA. Quoi qu'il en soit, le gain de rendez-vous ira renflouer le capital de l'équipe de la Saoura qui, aidée par la défaite de l'USM Bel-Abbès à Tizi- Ouzou, s'empare de la 4e place du classement général.

Le match JS Saoura - MO Béjaïa s'est arrêté à la 52 e minute parce que sur le terrain six joueurs de l'équipe kabyle étaient présents.

PAR L. M. AZZI

C'est arrivé juste après la sortie de Moulhi qui, sous les yeux de l'assistance, s'est écroulé sur le sol sans le moindre contact. L'arrêt de ce rendez-vous comptant pour la 29e journée intervient après un constat quasiment attendu et prévisible. Car les gars d'Yemma Gouraya qui se sont présentés sur le terrain du stade béchari avec douze joueurs ont fini la première mi-temps à sept. En effet tour à tour Ferhat (26') ; Agar (28'), Touati (30') et Belkacemi ont quitté la pelouse simulant

Accès gratuit

au stade

La direction du club béchari a innové une fois de plus en faveur des supporters de la JS Saoura. Cette fois, ses dirigeants ont pris la décision d'offrir au public béchari la possibilité de voir le match JSS - MOB gratuitement. En fait, la billetterie n'a pas été établie à l'occasion de ce rendez-vous, le dernier des Vert et Jaune à la maison de la saison qui suit son cours en ce mois de Ramadhan.

RÉSULTATS

29 e journée

ESS

2-1

USMA

JSS

3-0

MOB

USMH

0-0

RCR

CAB

0-1

CRB

JSK

1-0

USMBA

MCA

4-0

OM

MCO

2-2

DRBT

NAHD

1-2

CSC

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. ESS

57

29

17

06

06

42

22

+20

2. MCA

50

29

14

08

07

36

24

+12

3. USMA

47

29

13

08

08

45

29

+16

4. JSS

45

29

12

09

08

32

25

+07

5. USMBA

45

29

13

06

10

34

31

+03

6. CRB

42

29

12

06

11

29

24

+05

7. MCO

40

29

09

13

07

24

24

00

8. NAHD

39

29

11

06

12

37

36

+01

9. JSK

37

29

08

13

08

19

23

-04

10. OM

37

29

10

07

12

32

40

-08

11. CSC

36

29

09

09

11

33

33

00

12. DRBT

36

29

09

09

11

32

32

00

13. USMH

35

29

07

14

08

15

21

-06

14. RCR

33

29

11

06

12

29

32

-03

15. CAB

25

29

06

07

16

20

37

-17

16. MOB

18

29

03

09

17

22

48

-26

L. M. A.
L. M. A.

Les Crabes avec 12 joueurs seulement

Triste constat avec lequel s'est présenté le Mouloudia Olympique de Béjaïa hier soir sur le terrain du stade du 20-Août-1955 de Béchar. En effet, l'équipe des Vert et Noir s'est présentée avec douze (12) joueurs seulement dont six (6) issus des équipes espoir et junior du club d'Yemma Gouraya. Soit 11 éléments sur la rectangle vert du stade béchari et un remplaçant et de surcroît un gardien de but, en l'occurrence, Hamzaoui.

8 espoirs parmi les douze

On a également pu se rendre compte que parmi les douze joueurs mobistes, huit éléments sont de jeunes espoirs mis à l'épreuve par le coach Alou. Ainsi le driver n'a pu compter sur les services que de trois joueurs séniors, à savoir Ferhat, Belkacemi et Mouhli.

10 supporters béjaouis présents

Dix (10) supporters du MOB ont assisté au match de leur équipe face aux Aiglons de la Saoura, hier soir. Ils ont pris place dans les travées réservées au public des équipes visiteuses. Malgré le verdict de la relégation et malgré la période du mois sacré du Ramadhan, ces supporters ont parcouru plus de 1 000 kilomètres pour venir suivre le dernier match de leur team fétiche à l'extérieur.

Djemili, Bapidi, Bourdim et Djallit hors des 18

L'entraîneur Wahab Bourzag a révolutionné

son onze par rapport au dernier match face au

MC Oran. En effet, le

coah béchari a pris le soin de mettre à l'écart quatre titulaires et non des moindre. Il s'agit du gardien Djemili, du défenseur Bapidi, du milieu Bourdim ainsi que de l'attaquant Djallit. Pour le Camerounais, il est à noter que c'est une première dans la

mesure où il s'agit de son premier match

auquel il ne prend pas part de l'exercice

2016-2017.

Tiboutine,

4 mois après !

C'était dans l'air maintenant que son retour en forme lui a permis de retrouver la compétions plus tôt que prévu. L'intéressé n'est autre que le défenseur Walid Tiboutine qui a repris sa place dans l'équipe type d'entrée de match contre les Crabes du MOB. Il est utile de rappeler qu'en raison d'une sérieuse blessure, ce joueur au numéro 24 a été obligé de passer sur le billard avant une longue convalescence. Son dernier match remonte à la réception du CR Belouizdad joué le 3 février pour le compte de la dix-huitième journée du championnat.

Réserve :

5-0, nouveau

carton des

Bécharis

Le match comptant

pour la 28e journée du championnat des réserves s'est soldé par une victoire éclatante de la JS Saoura face au MO Béjaïa. En effet, les espoirs bécharis ont pulvérisé leurs homologues béjaouis sur le score sans appel de 5 à 0 (2-0 à la mi-temps). A la suite de cette victoire, la 18e de la saison, l'équipe de la JS Saoura campe sur sa 2e place avec un total de 62 points contre la 9e loge pour les jeunes Mobistes qui comptent 36 points. Pour l'anecdote, les cinq réalisations du onze des jeunes Aiglons sont l'œuvre de Brahim Saïdi, Ayoub Mamouni, Zakaria Filali et Moussa Ramdani, auteur d'un doublé. C'est en fait le deuxième carton d'affilée pour les espoirs bécharis après le 5 à 0 réalisé aux dépens du MC Oran, mercredi dernier.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

11

11 juin 2017 29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 11 MOB : tout le monde pense

MOB : tout le monde

pense à la saison prochaine

A une semaine du baisser de rideau du championnat de Ligue 1 Mobilis, les supporters, perplexes quant à l'avenir de leur club, ont déjà les yeux rivés sur la prochaine saison où le MOB évoluera en Ligue 2 Mobilis.

Ferhat sur le point de rempiler

A une semaine seulement de la fin du championnat de Ligue 1 Mobilis et au moment où tout le monde commence à se focaliser sur le recrutement, la direction du club est en train de se pencher sur le renouvellement de contrat à quelques éléments de l'effectif actuel. Ainsi après Sofiane Baouali et Yacine Athmani, qui ont tous les deux donné leur accord de principe pour rempiler au MOB, nous apprenons que le capitaine béjaoui, à savoir Malek Ferhat, serait lui aussi prêt à renouveler son bail avec le club de Yemma Gouraya. Ce joueur mouloudéen revient tout juste de blessure, après avoir subi une intervention chirurgicale qui a lui a valu quelques mois loin des terrains. Les nouveaux responsables du club voient apparemment en lui un atout qui pourra apporter un plus à l'équipe en Ligue 2. Ainsi la nouvelle direction du MO Béjaia ne veut apparemment pas entendre parler du départ de Malek Ferhat, de même que ces derniers comptent faire le nécessaire pour convaincre ce joueur de revêtir le maillot vert et noir la saison prochaine.

les 1 ers libérés

établir une liste de noms à

porter les couleurs vert et

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Ils considèrent aussi que le prochain exercice représente un tour- nant crucial dans l'avenir du club phare de la Soummam, car ces der- niers estiment que le club doit retrou- ver la première division le plus rapi- dement possible afin de ne pas som- brer encore plus vers le bas. Ils comp- tent ainsi une fois la saison achevée passer à l'action pour réclamer le retour du club béjaoui parmi l'élite dès l'année prochaine. Ainsi, on entend dire que quelques fidèles amoureux des Vert et Noir comptent interpeller l'ensemble des respon- sables du club afin de bien mettre les points sur les i en leur expliquant clai- rement que le scénario de cette année ne doit en aucun cas se reproduire dans le futur et qu'ils sont dans l'obligation de rectifier le tir en mettant l'accession comme objectif prioritaire du club.

«Le club doit sortir de cette crise» Le fait que le club n'est pas arrivé à arracher le maintien tant attendu a suscité l'ire des supporters en digérant mal le parcours humiliant de cette sai- son. D'ailleurs, ils souhaiteraient évi- ter ce scénario lors des prochains exer-

évi- ter ce scénario lors des prochains exer- cices. "Le MOB a souffert cette saison, il

cices. "Le MOB a souffert cette saison, il n'est même pas arrivé à bouger de cette dernière place que le club a squatté depuis le début de la compéti- tion. Cette situation doit donc changer très rapidement. Ainsi, on espère voir un autre meilleur visage pour la prochaine édition", affirment-ils.

«Il faut revenir très vite en Ligue 1 Mobilis» Les supporters béjaouis persistent et signent quant à l'avenir de leur équipe :

"Cette saison, nous avons vécu un vrai cauchemar, car le maintien parmi l'éli-

te du football algérien nous a échappé avant même l'entame de la compéti- tion avec les problèmes internes, la coupe de la CAF, etc. En plus du pro- blème financier dont souffre le club, un nombre de joueurs assez impor- tants ont saisi la CRL. Ces problèmes doivent se résoudre au plus vite car l'avenir du club est en jeu, cela ne devrait donc pas se reproduire pour une équipe comme la nôtre. Celle-ci devrait retrouver au plus vite sa place en Ligue 1, car un grand club tel que le MOB ne peut évoluer ailleurs qu'en Ligue 1."

«L'heure est venue de se serrer les coudes» Même s'ils commencent à réclamer dès maintenant l'accession pour la sai- son prochaine, les supporters béjaouis savent que la mission ne sera pas une mince affaire pour leur équipe qui patauge en ce moment dans d'énormes problèmes : "Certes, l'ac- cession ne sera pas du tout facile, vu les problèmes qui minent le club ; le MOB est en train de perdre petit à petit tous ses joueurs. Mais avec la volonté de tous les dirigeants, le staff technique et les joueurs, le MOB pourra relever ce défi à une condition : tout le monde devrait s'associer à ce projet, notamment les responsables, qui devront à tout prix convaincre un maximum d'entreprises

ainsi que les autorités locales pour sortir le club de cette impasse. Leur soutien permettra assurément à notre équipe de concrétiser le rêve de tout le peuple

B. B.

mobiste."

Bencherifa et Boulemdaïs,

La nouvelle direction béjaouie est très claire :

libérer une fois que le futur coach aura mis les pieds à Béjaïa. Cependant, d'après quelques informations, les responsables restent radicaux au sujet de Bencherifa et Boulemdaïs. Ils pensent que ces 2 joueurs ne possèdent

pas les qualités nécessaires pour continuer à

noir. Ils sont donc les deux premiers noms de la liste des libérés. Il est clair que les deux joueurs en question seront libres de tout engagement avec le club une fois la saison terminée.

seront libres de tout engagement avec le club une fois la saison terminée. Compétition / PUB

Compétition / PUB

ANEP 514 961 du 11/06/2017

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

 

12

LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE

USMH

0

UN NUL DANS

Bensemra

RCR

0

et Madour

Stade du 1 er -Novembre

renvoyés

de l'hôtel

Zeghba 3 Madani 3 Harrag 3 Chenoufi 3 (Fekih 80') Mellal 3 Abdat 3 Aïchi 2 (Si Yahi 57') Dahar 2 Younes 3 Belarbi 2 Debari 2 Ent. :

Bechouche

 

Boussider 4 Remache 3 Aggoun 3 Zidane 3 Guebli 3 Aït-Ferguéne 3 Annane 3 Belmokhtar 3 (Moundji 88') Harrouche 2 (Tebbi 46') Derrag 2 (Hellal 70') Benayad 3 Ent. : Bouakez

UN CLIMAT POURRI

Faisant parti du clan de l'actuel pré- sident Mana, les deux actionnaires de l'équipe de l'USMH et membres de son conseil d'ad- ministration, Bensamra et Madour ont fait un saut à l'hôtel Abou Faiet où se trouvait la délégation harra- chie. En arrivant sur place, ils ont été chassés par quelques suppor- teurs qui se trou- vaient sur les lieux, obligeant les deux

Ils ont changé leurs tenues à l'hôtel

Les Relizanais

interdits de

pénétrer aux

vestiaires

Encore une fois, la

délégation relizanaise

a été malmenée à l'ex-

térieur. Après les évé- nements au stade 1er- Novembre à Tizi-Ouzou, les joueurs du Rapid ont été victimes de nouveau. Dès leur arri- vée au niveau du por- tail du stade 1er- Novembre à Lavigerie, la délégation relizanai- se a subi des intimi- dations, en commen- çant par le soi-disant comité des suppor- teurs qui portaient des gilets en insultant les joueurs et en les menaçant de vivre l'en- fer au stade. Allant

plus loin, la délégation

a été même interdite

de pénétrer au vestiai- re. Informés de ce qui se passait, les diri- geants du Rapid ont demandé aux joueurs de se changer à l'hôtel avant de prendre la route pour le stade. Ensuite, les agents de police ont assuré la sécurité des Relizanais en les accompagnants jusqu'aux vestiaires.

Après la

décision

de l'entrée

gratuite

Affluence

record à

Lavigerie

Afin de pousser ses joueurs à garder les gains de la rencontre capitale USMH-RCR, les dirigeants des Jaune et Noir, en collabora- tion avec l'APC d'El- Harrach ont pris la décision d'une entrée gratuite pour les sup- porters au stade du 1er-Novembre de Lavigerie. Ces suppor- ters ont bien rempli les tribunes 3 heures avant le coup d'envoi de la rencontre.

PAR MASSINISSA HACHOUR

même de le botter, mais la défense se charge de renvoyer la balle. En deuxième

même de le botter, mais la défense se charge de renvoyer la balle. En deuxième mi-temps, après plusieurs minutes d'attente où les joueurs reli- zanais refusaient de rentrer sur le ter-

Hier, pour le match barrage qui opposait les deux formations mena- cées de relégation, l'USMH et le RCR, on a assisté à tout, sauf à une ren- contre de football. Plusieurs heures avant le coup d'envoi de la rencontre, l'atmosphère était électrique jusqu'à l'arrivée des supporters à la tribune

Mauvaise organisation, affluence record, arbitrage de MM. Bouzrar, Rahmoun et Boufassa. Avert :

RCR : Zidane (70')

 

Film du match

dont l'accès était gratuit pour les gale- ries des deux équipes. Cela n'a pas empêché les supporters d'être agres- sifs en commençant par chasser les journalistes et les correspondants de presse de la cabine de presse, en plus de menacer la délégation relizanaise de vivre l'enfer à Lavigerie. Et le plus grave fut l'envahissement du terrain à 8 minutes par les supporters avant le coup de sifflet final de la rencontre où ils agressaient tout ce qu'ils rencon- traient sur leur chemin, faisant plu- sieurs blessés parmi les pompiers, les agents de police, les joueurs, les diri- geants des deux formations, ainsi que des supporters, sans oublier les confrères de la presse qui étaient en train de faire leur travail sur le terrain.

En ce qui concerne le match, ce sont

hommes à faire demi-tour et à ren- trer chez eux.

1' Younès, d'un coup franc direct, oblige Boussider à sortir tout son talent pour pousser le ballon en corner. 3' Le même Younès déborde dans la surface de réparation, enchaîne avec un tir croisé, mais le gardien Boussider est à la parade 9' Harrag tente sa chance avec un tir puissant, mais le ballon passe légèrement au dessus de la barre transversale. 23' Harrag, d'un coup franc direct, oblige Boussider à sortir dif- ficilement la balle en corner. 34' Harrouche bénéficie d'un coup franc près de la surface, il se charge de le botter, mais la défense se charge de le renvoyer. 60' Younès face au gardien frap- pe dans le petit filet. 63' Toujours Younes bien servi par Debbari à l'intérieur de la surfa- ce, tente sa chance d'un geste acro- batique sans danger pour Boussider. 71' Joli coup franc de Harrag qui passe légèrement à côté du poteau. 82' Tebbi, à l'intérieur de la sur- face de réparation, frappe le cuir qui touche la main du défenseur Harrachis. mais l'arbitre ne bouge pas. 86' Younes seul face au gardien essaye de dribler, mais Boussider sauve son équipe.

Lefki et

Dahmani

présents

à Lavigerie

Connu pour son absence dans les tribunes pour suivre les matchs de son équipe, l'ex- patron de l'USMH Mohamed Laïb n'a pas fait le déplace- ment au stade 1er- Novembre pour suivre le match contre le Rapid. Cependant, ce sont ses amis Meziane Lefki et Dahmani Djilali qui ont tenu à se déplacer à Lavigerie pour suivre le match à partir des tribunes et à pousser mora- lement les coéqui- piers de Semsem à garder les gains de la rencontre chez eux.

Laïb, Lefki et Dahmani ont motivé les joueurs

les locaux qui ont pris les commandes de la partie, puisque dès la première minute, le capitaine de l'équipe, Sofiane Younes, d'un coup franc direct, oblige le gardien Boussider à sortir tout son talent pour mettre le cuir en corner. Deux minutes plus tard, le même Younes déborde dans la surface de réparation et enchaîne avec un tir croisé, mais trouve le gardien Boussider à la parade. Six minutes plus tard, Harrag tente sa chance avec un tir puissant, mais le ballon passe légèrement au-dessus de la barre transversale. Ensuite, le jeu s'est concentré au milieu de terrain où on n'a pas signalé d'occasions chaudes de part et d'autres jusqu'à la 23e minutes où un coup franc direct de Harrag oblige le gardien Boussider à sortir difficilement le ballon en corner. La première action des visiteurs fut à la 34e minute par l'ailier gauche des Lions de la Mina, Harrouche, qui bénéficie d'un coup franc prés de la surface de réparation, il se charge lui-

rain par peur d'agression, le jeu a repris. La première occasion fut à la 60e minute par Younes qui était face au gardien, mais sa frappe trouve le petit filet. Deux minute plus tard, tou- jours Younès, bien servi par Debbari à l'intérieur de la surface, tente sa chan- ce d'un geste acrobatique, mais sans danger pour Boussider. A la 71e minute, un joli coup franc de Harrag, qui passe légèrement à côté du poteau ; neuf minutes plus tard, l'attaquant relizanais, Oussama Tebbi, à l'inté- rieur de la surface de réparation, frap- pe le cuir qui touche la main du défenseur harrachis, l'arbitre ne bouge pas. Une action chaude du match (86'), Younes seul face au gar-

Hendou ménagé à la dernière minute

Blessé la veille du match, le milieu du terrain qui est revenu à son club après un passage de six mois à l'USMBA, Karim Hendou a été laissé au repos pour ce match. Son entraîneur Bechouche a préféré le laisser au repos et le préparer pour la der- nière journée du cham- pionnat.

Meziane retrouve ses ex

L'attaquant relizanais, Abdelkader Meziane, était dans un jour très spécial, car il affrontait son ancien club. L'enfant de Mostaganem a accueilli ses ex-coéquipiers du Rapid, à l'image de Harrag et Younes à bras ouverts et a échangé quelques mots avec eux avant de rejoindre ces coéquipiers pour se préparer pour le match.

Harrouche sort blessé à la mi-temps

Ayant reçu un coup juste avant la fin de la première mi-temps, le milieu offen- sif des Lions de la Mina, Houcine Harrouche, n'a pas supporté les douleurs et n'a pas pu continuer à jouer. D'ailleurs, il a été évacué par les ambulan- ciers à l'hôpital pour effectuer les radios nécessaires.

Réserve :

dien essaye de dribler, mais Boussider sauve son équipe. Après cela, le match s'est arrêté pendant plus de 20 minutes, l'arbitre de la rencontre a décidé de reprendre les débats, mais on n'a signalé aucune action jusqu'au coup de sifflet final par un score vier- ge entre les deux formations. M. H.

De son côté, l'an- cien président Mohamed Laïb a tenu à rendre visite aux camarades de Younés Sofiane à l'hôtel Abou-Faiet pour les motiver à garder les trois points de la ren- contre capitale contre le Rapid. Laïb était accompa- gné par l'ancien président de Bentalha, Djilali Dahmani, qui est connu par "La Belle" et l'ancien boss de l'USMH, Meziane Lefki.

USMH 4-RCR 1

En levée de rideaux, les jeunes joueurs de l'USMH ont battu leurs homologues du Rapid par un score lourd de quatre buts à deux. Cette victoire a permis aux locaux de grimper au classement général, tandis que les poulains du coach relizanais Bouabdellah Khlil continuent à perdre des points et à s'enfoncer dans le bas du tableau.

Dans le cas où le RCR et l'USMH termineraient à égalité de points

AVANTAGE POUR EL-HARRACH

Hamidi et Nekhlouf ont joué avec la réserve…

N'étant pas convoqués avec les séniors pour disputer le match contre le Rapid (29e journée de Ligue 1 Mobilis), le milieu du ter- rain Belroukia et le latéral gauche Nekhlouf ont été relégués avec l'équipe réserve qui jouait son match contre le RCR au stade de Dar Beïda

Après le nul qui a sanctionné le match USMH-RCR, il faudrait attendre la derniè- re journée du championnat de L1 Mobilis pour connaître le 3e relégable qui accompagnera le MOB et le CAB en L2 Mobilis. Dans le cas où l'USMH et le RCR termineront à égalité de points, c'est le RCR qui descendrait à cause d'un goal average défavorable. En effet les deux équipes ont fait match nul en aller et retour mais à la fin de la phase aller, l'USMH a un goal average général de -1 alors que le RCR -5, ce qui veut dire que les coéquipiers de Younes ont besoin d'un nul contre l'OM mercredi prochain pour assurer leur maintien.

L'ŒIL DU COACH

Athmani refuse

Relégué en équipe réserve, Oualid Athmani a, encore une fois, comme la semaine dernière contre le CRB, refusé de jouer avec l'équipe réserve. Le joueur a montré son mécontentement de sa non-convocation avec les séniors pour la deuxième fois, ce qui l'a poussé à boycotter le match des réserves. Ce geste a irrité les responsables de l'USMH qui envisagent de le sanctionner.

Abdelaziz : «On a manqué de réussite» Le membre du staff technique Abdelaziz, nous a

Abdelaziz : «On a manqué de réussite»

Le membre du staff technique Abdelaziz, nous a déclaré après la fin de la rencontre que son équipe était sous pression et cela s'est manifes- té sur le terrain par le manque de réalisme devant les filets adverses où les attaquants de son équipe ont raté plusieurs occasions pour scorer. "Avant l'entame de cette rencontre, nous étions sous une pression énor-

me surtout qu'on avait en face de nous une équipe qui était aussi menacée de relégation et devait gagner sont match pour augmenter ses chances de se maintenir en Ligue 1 Mobilis, ce qui nous à fait rentrer dans une précipitation où nos attaquants ont raté plusieurs occa- sions."

Bouakez : «On aurait facilement gagné si…»

De son côté, le premier responsable de la barre technique relizanaise, le Tunisien Bouakez nous a dit que les événements qui ont entouré le match sont les facteurs de ce match nul. "On n'a pas eu beaucoup de temps pour préparer ce match, mes joueurs étaient armés d'une très grande volonté, mais les événements qui ont entouré ce match les ont un peu per- turbés. Malgré cela, ils ont sorti un

les ont un peu per- turbés. Malgré cela, ils ont sorti un grand match et si

grand match et si le match s'était déroulé dans des bonnes condi- tions, on aurait facilement rempor- té les gains de la rencontre pour revenir avec les trois points à la maison qui auraient été synonymes de garder notre place en Ligue 1 Mobilis."

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

13

11 juin 2017 29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 13 BAGARRE GÉNÉRALE PARTIE ARRÊTÉE JOUEURS AGRESSÉS

BAGARRE GÉNÉRALE

PARTIE ARRÊTÉE

JOUEURS AGRESSÉS

POLICIERS BLESSÉS

L’ENFER À MOHAMMADIA

PAR MASSINISSA HACHOUR

Alors que c'était la fin de la par- tie, les deux formations étaient à égalité parfaite avec un léger avanta- ge pour les Relizanais qui accumu- laient les attaques pour marquer le but libérateur qui aurait été capital pour leur survie en championnat, ce qui n'a pas plu aux supporters locaux qui étaient vraiment en rage, même avant le début de la ren- contre, en envahissant le terrain et en essayant d'agresser les joueurs relizanais. Ces derniers qui n'avaient aucune issue sauf de se mettre der- rière les agents de police, qui, mal- gré leurs efforts pour mettre de l'ordre, étaient dépassés par les évé- nements. D'ailleurs, quelques-uns d'entre eux furent agressés, ce qui a obligé l'arbitre de la rencontre à arrê- ter la rencontre.

Zidane touché En plus d'insulter et de menacer les joueurs du Rapid et leur interdisant de rentrer aux vestiaires, cela n'a pas suffi à calmer les supporters de l'USMH qui ont envahi le terrain pour essayer d'agresser les joueurs. Et la victime cette fois-ci était le capi- taine de l'équipe, Zidane Mohamed Amine, qui a reçu un coup à l'épaule qui l'a mis par terre, ce qui a obligé le staff médical à intervenir et n'était l'intervention des agents de police, la situation aurait pu être plus graves.

Les journalistes chassés de la tribune officielle En plus de l'envahissement du ter- rain pour essayer de renvoyer les joueurs du Rapid, cela n'a pas calmé les supporteurs enragés de l'USMH qui ont envahi la tribune officielle pour chasser aussi les journalistes et les correspondants de presse écrite et audiovisuelle, ce qui a obligé nos confrères et collègues à pénétrer sur le terrain pour couvrir le match dans des conditions déplorables.

Les joueurs du RCR

refusent de revenir

à la mi-temps

Après la fin de la première période, les joueurs se sont dirigés vers les vestiaires pour la pause, mais arri- vant au seuil de la porte d'entrée, ils ont trouvé plusieurs personnes qui les menaçaient encore une fois de vivre l'enfer s'ils ne laissent pas les trois points de la rencontre. Cela a poussé les dirigeants du Rapid à interpeler l'arbitre de la rencontre pour assurer leur sécurité. Ce der- nier à appelé les agents de police pour sécuriser les joueurs du RCR à leur sortie des vestiaires

On s'en prend aussi

à Harrag et Abdat

Juste après la fin de la rencontre, les supporteurs harrachis ont encore une fois pénétré sur le terrain en se dirigeant cette fois-ci vers leurs joueurs en tentant des les agresser.

fois-ci vers leurs joueurs en tentant des les agresser. Les victimes sont le défenseur axial Abdat

Les victimes sont le défenseur axial Abdat Amine et Harrag. Les deux joueurs ne sont pas restés les bras croisés, ils se sont défendus pour sauver leur peau.

Un dirigeant harrachi évacué à l'hôpital L'attitude ingrate des supporters harrachis n'a pas fait de différence entre les policiers, les joueurs du Rapid, les supporters relizanais et

même les dirigeants de l'USMH n'ont pas été épargnés. L'un des accompagnateurs de l'équipe a été victime d'une agression de la part des supporters qui a nécessité son évacuation à l'hôpital. M. H.

Cordon de sécurité impressionnant

Vu l'importance de ce match, qui est considéré comme la finale du championnat 2017- 2018 entre les locaux de l'USMH qui comptent 34 points et le Rapid 32 points, un important cordon sécuritaire a été déployé en dehors du stade de Lavigerie avec plusieurs ren- forts de la sécurité nationale ainsi que des policiers pour assurer la sécurité des suppor- ter. C'est la première fois cette saison qu'on voit autant de policiers autour du stade de Lavigerie.

BENAYAD :

«On a frôlé la mort à Lavigerie»

Les larmes aux yeux, le meilleur buteur de la formation relizanaise, Mourad Benayad, nous a dit que lui et ses camarades ont vraiment frôlé la mort aujourd'hui au stade du 1 er -Novembre de Lavigerie. L'ancien de la JSS et du NAHD nous a ajouté que le Rapid est bien visé par quelques détracteurs qui veulent le dérailler. "Franchement, on a vécu l'en- fer ici à Lavigerie. Durant toute ma car- rière, je n'ai jamais eu peur pour ma vie et celle de mes camarades comme lors de ce match. On a des familles, des mères et des enfants qui nous atten- dent alors ce n'est pas la peine de les faire pleurer. Franchement aujourd'hui on a eu peur pour notre vie. D'ailleurs, si on avait marqué le moindre but, je suis sûr et certain que le scénario d'Ebossé se serait reproduit ici à El- Harrach. Je tiens à saluer l'attitude et le courage de l'arbitre qui a pris le risque de finir la rencontre, cependant, nous les joueurs, nous étions détermi- nés à revenir au moins avec un point du match nul. Nos chances sont toujours intactes pour rester en Ligue 1 Mobilis. Je tiens à remercier les fidèles supporters qui nous ont accompagnés jusqu'à ici."

Compétition / PUB ANEP 515 187 du 11/06/2017
Compétition / PUB
ANEP 515 187 du 11/06/2017

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

14

LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE

11 juin 2017 14 LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE MCO 2 DRBT 2 Stade Ahmed
MCO 2 DRBT 2 Stade Ahmed Zabana Buts : MCO : Souibaah (9'), Bentiba (30')
MCO
2
DRBT
2
Stade Ahmed Zabana
Buts :
MCO : Souibaah (9'), Bentiba (30')
DRBT : Noubli (55'), Aïb (63')
Natèche 4
Helaimia 2
Nessakh 2
Sebbah
(Blaha 21') 2
Bencheikh 3
Benamara 2
Boudoumi 3
Ferahi 3
Bennai 2
(Aoued 80')
Souibaah 3
(Hamidi 64')
Bentiba 4
Ent. : Mecheri
Litim 3
Guitoun 3
Haddad 3
(Feghloul 28')
Djahel 2
Aïb 3
Guerabis
Mouaden 4
(Goumidi 83')
Maroci 3
Terbah 4
Demane 4
Noubli 3
(Meftahi 66')
Ent. : Ighil
Temps clément, faible affluence,
arbitrage de M. Bouslimani, assisté
de MM. Rachedi et Semsoum.
Avert : Bentiba (70')

Film du match

9' Benamara trouve à gauche Bencheikh qui centre pour Souibaah qui place une tête rageuse qui ne laissa aucune chance à Litim. 14' Noubli, un peu court, ne reprend pas de la tête, un centre parfait de Demane. 30' Bentiba parti de loin, une fois arrivé dans la surface, fusille Litim d'un tir au coin. 35' Natèche détourne au prix d'un joli réflexe une frappe enveloppée de Terbah. 44' Mouaden s'infiltre dans la surface, élimine plusieurs adversaires, puis tire. Natèche s'interpose pour écarter le danger. 55' Demane adresse un centre de la droite, Noubli, qui était prés des bois, réduit le score d'un tir à bout pourtant. 63' Ayeb profite d'un énorme cafouillage et remet les pendules à l'heure. 65' Géniale talonnade de Boudoumi pour Bentiba qui tire sur le petit filet, alors qu'il était idéalement placé 77' Nessakh accroche Demane du pied, penalty sifflé en faveur des visiteurs, mais encore une fois, Natèche s'illustre en détournant la tentative de Mouaden. 87' Coup franc botté de la gauche par Bentiba. Le ballon effleure la transversale de Litim.

Condoléances

Condoléances Très peinés par la disparition du père de FETHI FORTAS (actionnaire à la SSPA/MCO), ses

Très peinés par la disparition du père de FETHI FORTAS (actionnaire à la SSPA/MCO), ses amis présentent à lui et à sa famille leurs sincères condoléances, tout en priant Dieu d'accueillir le défunt dans Son vaste paradis. Ses amis

U21 :

MCO 4 - DRBT 1

La rencontre entre les réserves des deux clubs, qui s'est jouée à Habib Bouakel à 16H00, s'est achevée par la victoire des locaux sur le score de 4-1.

Une dizaine de fans du DRBT

En dépit du long trajet et du Ramadhan, une dizaine de supporters de Tadjenanet ont fait le déplacement à Oran pour encourager leurs favoris.

Natèche, un spécialiste des penaltys

Cette saison, Raouf Natèche est incontestable- ment le meilleur joueur de son équipe. Outre ses arrêts dans les matches, le chevronné portier du MCO s'est révélé un spécialiste des penaltys. Hier, Natèche a stoppé son 5e penalty cette saison, ce qui est une grande performance pour ce gardien de but.

Aoued trahi par un coup de sifflet

Venu des tribunes sur une action en fin de match et stoppé par un adversaire irrégulièrement, Mohamed Amin Aoued s'est arrêté, croyant que l'arbitre venait de lui accorder un coup franc, alors que c'était un coup de sifflet venu des tribunes et non pas de l'ar- bitre…

Les Oranais trop passifs

Menée en première période logiquement par le MCO, la formation de Tadjenanet a failli repartir avec les trois points de la victoire sans que personne ne crie au scandale.

PAR M. STITOU

Les locaux, qui ont parfaitement entamé la partie, avaient rapidement ouvert le score par Amine Souibaah (09') avant de conforter cette avance par un second but signé Mohamed Bentiba (30'). A cet instant, on pensait que le MCO avait scellé le sort du match, mais au grand étonnement des présents, les Oranais

baissèrent carrément de régime en seconde période, encaissant deux buts avec une passivité incroyable de la défense, usés physiquement, très mal inspirée dans son jeu. Le MCO offrit en seconde mi- temps un piteux visage aux spectateurs qui n'étaient pas, au passage, nombreux sur les travées de Zabana. Et le comble est que les hommes de Bachir Mecheri ont failli

perdre la rencontre lorsque sur un contact de Nessakh avec Demane à un quart d'heure de la fin, le DRBT bénéficiera d'un penalty. Heureusement pour le MCO, il y avait Natèche dans les bois, lequel annihilera avec brio la sentence exécutée par Mouaden. Le MCO l'a échappé belle dans cette rencontre à mettre aux oubliettes.

M. S.

Un bouquet de fleurs pour Baba

Avant la rencontre, un dirigeant d'un parti politique, en l'occurrence Mohamed Bentria, a offert une gerbe de fleurs au président du MCO, un geste que ce dernier a évidemment apprécié.

du MCO, un geste que ce dernier a évidemment apprécié. L'ŒIL DU COACH MECHERI : «On

L'ŒIL DU COACH

MECHERI :

«On est déçus»

L'entraîneur du MCO affichait une triste mine après la rencontre : "Il y a de quoi, on voulait gagner ce dernier match à la maison. C'est un résultat qui nous déçoit. Certes, on s'y attendait un peu vu que l'équipe a fait deux nuits blanches en milieu de semaine (aller- retour Oran-Béchar - Ndlr). Nos joueurs étaient usés physiquement. Pour le dernier match, on va essayer de remobiliser nos troupes afin de finir sur une bonne note la saison."

OUARDI :

«Juste un point à prendre»

Le co-entraîneur du DRBT estime que son équipe a raté l'occasion de gagner le match, "notamment après ce penal- ty raté en fin de match. On est venu à Oran pour arracher la victoire, mais notre entame du match a été des plus mauvaises. Maintenant, il nous faut un point pour assurer définitivement notre maintien lors du dernier match face à l'ESS chez nous", prévoit Djamel Ouardi.

Présence de

l'huissier

Ces derniers temps, la direction du club a recouru aux services d'un huissier de justice, alors qu'habituellement, ce dernier ne venait au stade que lors des entraînements. Cette fois, il est venu constater les absences du match MCO-DRBT.

Départ mardi

soir pour

Constantine

Pour le dernier match de la saison, prévu ce mercredi, comme ce fut le cas pour le récent match à Béchar, l'équipe fera le déplacement par route. Le départ pour l'Antique Cirta est prévu mardi après la rupture du jeûne. A la différence du récent match, qui s'est joué en nocturne, celui de mercredi se jouera en diurne (17h), mais comme il s'agit d'une rencontre sans enjeu, la direction a opté pour ce plan de déplacement.

L'AG lors de la nuit du destin

Devant convoquer une nouvelle fois les actionnaires pour la tenue de l'assemblée ordinaire de la SSPA/MCO, d'après son PDG, Ahmed Belhadj, il a fixé la date de cette réunion au cours de la nuit du destin (Leilat el Kadr). Le choix de cette date n'est pas fortuit, affirme le président : "On a dit que j'ai bénéficié de 56 milliards d'aides financières, comme ce sera le jour d'un fête religieuse, j'espère que Dieu punira ceux qui ont véhiculé cette rumeur infondée", dira Baba à propos du choix de cette date.

Sortie

prématurée

de Sebbah

Le longiligne défenseur central du MCO n'est resté sur le terrain qu'une petite vingtaine de minutes. En effet, touché à la cheville, Abidine Sebbah a demandé à sortir ; il a été remplacé par l'espoir Abderrahmane Blaha. A signaler qu'en quittant le terrain, Sebbah a été chahuté par une frange de supporters, cela n'a pas empêché Sebbah de leur répliquer en indiquant du geste que l'équipe mène au score.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

15

11 juin 2017 29 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 15 CAB 0 CRB 1   Stade

CAB

0

CRB

1

 

Stade Sefouhi

 

But :

 

(Hamia 45'+1 sp)

Abdesselam Selmi Khennab Boutheldja Rasghezal Djoghma Djarbou Mesfar (Hendi 77') Atouche Azzouz Bouzidi (Ghodbane 46') Ent. : Laribi

Salhi Belaili Khoudi Naâmani Draoui (Heriat 80') Tariket Izghouti Niati (Bouazza 61') Lakroum Bettouche (Yahia-Chérif 70') Hamia Ent. : Badou Zaki

Affluence faible, arbitrage de M. Necib assisté par MM. Bioud et Guessoum



Des supporters belouizdadis ont fait le déplacement

Même si le match d'hier était sans enjeux pour le CRB, qui a assuré son maintien en Ligue 1 Mobilis suite à sa victoire mercredi passé face à l'USMH, les supporters belouizdadis n'ont pas manqué de faire le déplacement vers la capitale des Aurès. Ils étaient nombreux, donc, à avoir fait ce voyage, et a été reçu comme il se doit par les Batnéens.

Des joueurs du CAB ont boycotté

Plusieurs joueurs du CA Batna ont boycotté le match d'hier, après l'officialisation de la relégation de leur équipe en Ligue 2 Mobilis. Ils ont déposé leurs dossiers au niveau de la CRL et boycotter le match d'hier. Des éléments tels que les deux chevronnés, Griche et Babouche, ont tout essayé pour trouver une solution avec leurs dirigeants concernant leurs problèmes financiers notamment, estimant que ce recours à la CRL n'était que la dernière issue.

Saila et Messaoudi avec les 18

Les deux jeunes des U21 du Chabab, Saila Abdelhak et Messaoudi Billel, ont été convoqués par Badou Zaki dans la liste des 18 concernés par la rencontre d'hier. Les deux éléments en question ne cessent de séduire Badou Zaki depuis plusieurs mois déjà, mais ce dernier préférait les laisser avec les U21, pour qu'ils puissent gagner davantage en temps de jeu et leur faire appel en cas de besoin.

Lamhène a manqué au voyage

Sorti sur blessure face à l'USMH, le milieu de terrain du Chabab de Belouizdad, Mokhtar Lamhène, n'a pu faire le déplacement d'hier vers la ville de Batna. Le coach Badou Zaki a convenu avec le staff médical pour laisser le joueur en question au repos, afin d'éviter une aggravation de sa blessure, surtout qu'il s'agit d'un des éléments sur lesquels il compte face à l'USMBA le 20 du mois en demi-finale de la Coupe d'Algérie. Rappelons que Lamhène n'est pas le seul joueur à ne pas avoir fait le voyage à Batna, il y a également Nemdil et Cherfaoui qui sont eux aussi blessés.

LES BELOUIZDADIS

croient à la 4 e place

Le Chabab Riadhi de Belouizdad a réalisé une victoire hier après-midi ô combien précieuse qui devrait lui permettre de clore sa saison dans une position dont personne ne s'attendait.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

C'est grâce à un penalty de Hamia dans le temps additionnel de la première période que le CRB a battu le CA Batna hier dans une rencontre entrant dans le cadre de la 29e et avant-dernière journée de la Ligue 1 Mobilis. Le staff technique a ainsi réussi son pari puisque à l'occasion de ce match a compté les joueurs rempla- çants qui, dans l'ensemble, ont tenu leur rôle correctement. Une victoire très pré- cieuse qui va permettre au CRB de termi- ner probablement le championnat à la 4e place, à condition qu'il batte la JSK ce mer- credi. C'est également une victoire précieu- se parce qu'elle permet à Hamia et compa- gnie de prendre une bonne dose de confiance à moins de dix jours du plus

une bonne dose de confiance à moins de dix jours du plus important rendez-vous du club,

important rendez-vous du club, à savoir la demi-finale de la coupe d'Algérie qui se jouera, rappelons-le, le 20 juin prochain au stade du 20-Août. Le Chabab est donc en passe de terminer la saison dans une posi- tion dont personne ne s'attendait il y a quelques semaines. Et dire que ce même CRB était à deux doigts de la relégation et il se retrouve maintenant à quelques lon-

gueurs seulement du podium, comme quoi il ne faut jamais baisser les bras. Il aurait fallu un tout petit effort pour décro- cher la 3e place. Le plus important est que le cauchemar est bel et bien terminé et il faut désormais ouvrir une toute nouvelle page que les dirigeants en place devraient ambitionner à la marquer avec des lettres S. B.

en or.

LE STAFF MÉDICAL

du Chabab sous pression

En raison du programme de fin de saison très intense, le staff technique du Chabab est sous pression. Il doit être plus vigilant en cette période concernant la forme physique des joueurs.

Les membres du staff médical doivent remettre sur pied deux défenseurs, à savoir Nemdil et Cherfaoui. Ils sont tous les deux des éléments incontournables dans l'échiquier de Badou Zaki. Donc leur

absence probable face à la JSK ce mercredi, notamment en demi-finale de la coupe d'Algérie pourrait être un facteur très contraignant pour le Chabab. Pendant cette semaine donc et jusqu'au jour où le CRB affrontera l'USMBA, la pression sera énorme sur le staff médical qui doit faire très attention quand à la forme des joueurs. On a prévu d'ailleurs de redoubler d'efforts en cette période et d'heures de travail qui seront consacrées aux massages et autres moyens de récupération pour les joueurs. Vu le peu de moyens de récupérations dont

dispose le club, la mission sera très difficile. La plus grosse crainte du staff technique et ne de pas pouvoir récupérer les deux défenseurs à temps mais aussi qu'il y ait de nouveaux blessés. D'ailleurs c'est cela qui a fait que le coach fasse tourner son effectif à l'occasion du match d'hier. Puisque cette rencontre n'avait aucun enjeu pour le CRB, ça a été donc une bonne occasion pour ménager ceux qui ont joué le plus et en même temps donner une chance aux remplaçants aux jeunes joueurs du club. S. B.

Pour motiver les joueurs

La direction se presse pour avoir davantage de fonds

Les salaires n'ont toujours pas été réglés définitivement. La plupart des joueurs attendent plus de trois mensualité, ce qui pourrait être un obstacle à ne pas négliger avant la demi-finale. La direction s'est donc lancée dans une course contre la montre depuis quelques jours afin de tenter d'avoir davantage de ressources financières. Selon nos informations, Hadj Mohamed veut faire une surprise à ses joueurs avant de recevoir l'USMBA le 20 juin prochain.

4 changements dans le onze du Chabab

Hier face au CAB, Badou Zaki a apporté quatre changements au niveau de son onze entrant comparé au match précédent. Les nouveautés sont Betouche, Tariket, Izghouti et Niati.

Niati titulaire six mois après

Le milieu de terrain Belkacem Niati a été titularisé hier pour la première fois depuis presque six mois. Sa dernière entrée avec le onze de départ remonte au 24 décembre dernier face à la JSK. Depuis, le joueur a été relégué au banc des remplaçants chose qui correspondait avec l'arrivée de Heriat. En raison de cette situation d'ailleurs, Niati pourrait ne pas renouveler son contrat et changer de club lors de ce mercato.

Les athlètes du CSA/CRB honorés encore Après une première action, il y a trois semaines,

Les athlètes du CSA/CRB honorés encore

Après une première action, il y a trois semaines, au niveau du complexe Aït Saâda, les athlètes qui sont sous l'égide du CSA du Chabab, ont été honorés, vendredi soir, une nouvelle

du Chabab, ont été honorés, vendredi soir, une nouvelle ainsi que leurs entraîneurs. Les responsables du

ainsi que leurs entraîneurs. Les responsables du CSA/CRB ont profité de cette occasion pour honorer des élus locaux, ainsi que d'anciens dirigeants, dans une ambiance conviviale.

fois. Cela a été organisé par les responsables du CSA ainsi que ceux de l'APC Mohamed Belouizdad, avec des cadeaux remis aux athlètes du judo, taekwondo, qwan ki do et kick-boxing,

Tariket songe à quitter le club

Le milieu de terrain Bilel Tariket a confié à un de ses proches qu'il n'écarte pas un départ cet été du CRB. En fin de contrat, le joueur est en quête d'une nouvelle aventure avec laquelle il lancera sa carrière, lui qui n'a que 24 ans. Il pense qu'au Chabab il n'a pas eu ce qu'il mérite, c'est ce qui le pousse donc de penser à changer d'air dès ce mercato mais il n'a pas encore tranché. Le joueur a affirmé qu'il donnera la priorité au CRB avant d'entamer des négociations avec d'autres clubs. Reste à savoir si Hadj Mohamed et son équipe dirigeante sauront le convaincre ou bien ils auraient d'autres plans où le joueur ne serait pas inclus.

Bacha livré

à lui-même

Nous avons mentionné dans une de nos récentes livraisons les tribulations du jeune gardien du CRB, à savoir Islem Bacha qui a eu une fin de saison précoce en raison d'une blessure à l'entraînement. Depuis, ce brillant est livré à lui- même sans le moindre soutien de la direction du club. Le plus surprenant dans toute cette histoire est qu'il ne bénéficiait pas d'une assurance. De cette manière, sa famille se retrouve dans une situation très délicate puisque c'est elle seule qui l'a pris en charge pour le soigner avec tout ce que ça engendre comme frais exorbitants de soins mais elle va se retrouver dans l'incapacité de rembourser ne serait une partie des dépenses en raison de la négligence des responsables du club.

Zaki honoré par les Batnéens

Dès son arrivée dans la soirée de vendredi dernier à la ville de Batna, Badou Zaki a eu droit à un accueil très chaleureux de la part des responsables locaux ainsi que des dirigeants du CA Batna. Des cadeaux honorifiques lui ont été remis dont un cadre à son effigie. Un accueil que le technicien marocain et toute la délégation belouizdadie ont apprécié.

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

16

LIGUE 1 MOBILIS 29 e JOURNÉE

NAHD

1

LES VERT ET NOIR

à un point du maintien

CSC

2

Accueil chaleureux pour les Sanafir

Les dirigeants du NAHD ont réservé un accueil très chaleureux, hier, à leurs hôtes, les responsables, le staff technique et aux joueurs du CSC. En vérité, ils voulaient remercier les Sanafir qui les avaient bien reçus lors de la phase aller. Pour rappel, à l'aller, le NAHD avait battu le CSC par 2 buts à 1 à Constantine.

Stade du 20-Août Buts :

NAHD : Gasmi (20') CSC : Rebih (11'), Bezzaz (24')

Doukha 3 Bouzidi 3 Khacef 3 Herida 2 (Zemiti 46') 3 Laribi 3 Ouartani 2 Bendebka 3 Combassa 2 Ardji 3 Gasmi 3 Ait Abdelmalek 2 (Douadji 54')

Ent. : Alain Michel

Cédric 4 Bahri 4 Bencherifa 5 Benayada 4 Cherfa 4 Zaâlani 4 Gharbi 4 Zerara 3 Bezzaz 4 (Belameiri 80') Rebih 3 (Belkheir 71) Manucho 2 (Kebbal 84') Ent. : Amrani

PAR MOHAMED ADRAR La rencontre qui a opposé, hier, au stade du 20-Août-55 d'Alger, le

PAR MOHAMED ADRAR

La rencontre qui a opposé, hier, au stade du 20-Août-55 d'Alger, le NAHD au CSC était capitale pour les Constantinois car ils devaient la gagner pour sauver leur club du purgatoire ; mais le match de trop pour les Algérois car ils sont en vacances depuis qu'ils avaient assuré le maintien de leur club il y a un mois. Et, comme ils étaient plus motivés que les poulains de Michel pour glaner les trois points de la partie, ce sont les coéquipiers de Bezzaz qui les premiers entament les

hostilités et ne tardèrent pas à trouver le chemin des filets par Rebih qui sut, en reprenant un corner botté par l'omniprésent Bencherifa, à loger la balle d'un tir rageur dans la cage de Doukha (11'). Touchés dans leur amour- propre, les locaux répliquèrent vivement et finirent par obtenir un penalty que leur accorda l'arbitre Ghorbal après le fauchage de son coéquipier Bendebka par l'arrière clubiste Benayada. Chargé de l'exécuter, le fer de lance Gasmi ne se fit pas prier pour battre Cédric, et égaliser pour son team (20'). Mais ce coup de massue ne

découragea pas les Sanafir car ils ne tardèrent point à retrouver leurs esprits. La preuve, ils ont fini par reprendre l'avantage par leur stratège Bezzaz qui sut, en bottant un coup franc, loger directement la balle dans la cage de Doukha et permettre à son club, non seulement de mener à la marque à la mi-temps mais aussi de remporter la rencontre sur un score de 2 buts à 1. Une victoire qui fit jubiler les six cents fans du CSC qui ont tenu à braver le câreme et faire le déplacement à Alger pour booster leur club.

M. A.

600 fans du CSC, 100 du NAHD

Temps printanier et clément, terrain en tartan, praticable, affluence faible, trio arbitral : Ghorbal-Etchiali- Bourechou

Le match NAHD-CSC s'est joué au stade du 20-Août d'Alger, hier, devant un public très faible. Il a été boycotté par les supporters du NAHD. En effet, dès l'entame de la partie, on a relevé qu'il y avait dans les gradins, environ 600 fans du club constantinois et une centaine de supporters du Nasr de Hussein Dey.

Averts :

NAHD : Arribi (22'), Ouartani (61')

 

Film du match

9' Action collective du CSC. Le dernier possesseur de la balle Rebih rate son tir et lamentablement un but tout fait. 11' Centre de Bencherifa, Laribi sort la balle hors champ. Le même Bencherifa se charge de botter le corner sur Rebih qui ne se fit pas prier pour battre d'une reprise de volée Doukha et donner l'avantage à son team (NAHD 0-CSC 1) 16' L'omniprésent Bencherifa botte un corner. Cherfa reprend la balle de la tête et rate de peu de corser l'addition pour le NAHD. 20' Benayada fauche Bendebka dans la surface de réparation de son équipe. L'arbitre Ghorbal désigne le point de penalty. Gasmi exécute la sentence et égalise pour le NAHD. 24' Coup franc pour le CSC à 20 mètres des bois du NAHD. Le chevronné Bezzaz botte la balle et réussit à la loger dans la cage de Doukha et redonne l'avantage à son club. 53' Ardji tente par un lob de battre Cédric mais son tir finit sa course hors champ à la grande joie des fans du CSC qui étaient présents au stade du 20- Août. - Bezzaz récupère une balle renvoyée par la défense du NAHD, et tente par un tir de battre Doukha et faillit réussir si le rentrant Zemiti n'avait pas dévié la balle in extremis hors champ. 80' Ardji effectue un tir et aurait pu égaliser pour son équipe si la balle, un vrai boulet de canon, qui allait se loger dans la lucarne des bois du CSC n'avait pas été mis hors champ par Cédric magistralement.

5 changements côté NAHD

Hier, contre le CSC, l'entraîneur Alain Michel a opéré cinq changements dans son échiquier qui avait le dernier week-end affronté le DRBT. Il a décidé de titulariser le gardien Doukha, Khacef, Ouartani, Bendebka et Aït Abdelmalek à la place respectivement de Merbah, Satli, Zemiti, Ouali et Douadji.

Cherfa titularisé

à la dernière minute Le secrétaire général du CSC avait porté sur la feuille du
à la dernière minute Le secrétaire général du CSC avait porté sur la feuille du

à la dernière minute

Le secrétaire général du CSC avait porté sur la feuille du match 17 joueurs. Mais quelques instants plus tard, avant l'entame de la partie, l'entraîneur Amrani a décidé d'ajouter un dix- huitième joueur, Cherfa et de le titulariser à la place de Belkheir. Certainement, en remplaçant Belkheir, un attaquant, par Cherfa, un défenseur, Amrani a décidé de changer de système de jeu après qu'il ait pris note de la composante du NAHD.

L'ŒIL DU COACH

MAROC :

«Les joueurs du CSC étaient plus motivés»

"Nous avons perdu contre le CSC parce que ses joueurs, qui étaient plus motivés que les nôtres, voulaient gagner la partie pour assurer la survie de leur club en Ligue 1 Mobilis. Et, bien que nos poulains aient fait tout leur possible pour au moins niveler la marque, ils ont fini par s'incliner face à leurs adversaires (il faisait allusion au tir d'Ardji qui a failli par un tir fulgurant égaliser à 80e minute."

a failli par un tir fulgurant égaliser à 80e minute." ARAMA : «Dieu merci, nous avons

ARAMA :

«Dieu merci, nous avons assuré notre maintien»

"Notre victoire face au NAHD nous a permis d'assurer notre maintien en Ligue 1 Mobilis. Je tiens à féliciter notre staff technique et nos joueurs qui ont su, depuis l'entame de la phase retour, montrer qu'ils voulaient sauver notre club de la relégation et ont fini par parvenir à le faire, mais, surtout, nos supporters qui nous ont toujours inconditionnellement soutenus comme ils l'ont fait aujourd'hui face au NAHD."

supporters qui nous ont toujours inconditionnellement soutenus comme ils l'ont fait aujourd'hui face au NAHD."

Alain Michel fait le sourd

Bien que des dirigeants du NAHD lui aient demandé de titulariser quelques jeunes, l'entraîneur Alain Michel a fait le sourd et a décidé de n'aligner contre le CSC que les onze qu'il a choisis. Sûrement, il voulait démontrer que bien qu'il est partant, il est le seul qui décide qui joue ou qui sera sur le banc.

13 e but pour Gasmi

Contre le CSC, en exécutant victorieusement un penalty, l'attaquant Gasmi a marqué son 13e but cette saison. Il finit meilleur buteur de Ligue 1 Mobilis. Chapeau bas à l'enfant de Rusicada qui reste toujours égal à lui-même.

www.competition.dz Dimanche 11 juin 2017 USMB 17
www.competition.dz
Dimanche 11 juin 2017
USMB
17

Zane ne restera pas à la barre technique

Boumaza veut engager un grand entraîneur

Selon une source digne de foi, le président du CA de la SSPA/USMB veut désigner un grand entraîneur pour driver la formation de la ville des Roses la saison prochaine.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Le président du CA est vrai- ment conscient de la lourde tâche qui l'attend et qui attend son équipe en Ligue 1 Mobilis ; c'est pour cette raison qu'il veut opter pour un entraîneur chevronné qui a le savoir-faire et qui pourra garantir le maintien à l'USMB.

Beaucoup de noms Les CV des entraîneurs tombent sans cesse sur le bureau du président du conseil d'administration de la SSPA/USMB ; il faut dire que les agents de joueurs proposent même des entraîneurs étrangers. Cependant Boumaza, qui est entou- ré des gens qui ont de l'expérience et qui ont le savoir-faire, à leur tête l'ancien joueur du club blidéen et entraîneur des catégories jeunes El Hadi Benturki, va prendre tout son temps avant de faire son choix.

Un coach formateur Le pré-

sident du CA Ahmed Boumaza ne veut pas engager n'importe quel entraîneur, car il veut compter sur les services d'un coach formateur qui prendra soin des jeunes joueurs et qui pourra les motiver et leur per- mettre de faire une belle saison. Boumaza est convaincu que l'avenir de l'USMB réside au niveau des jeunes, c'est pour cette raison que ce responsable veut prendre soin de Hallou et de ses coéquipiers. Mais il veut aussi donner l'opportunité aux membres du prochain staff tech- nique pour mettre dans le bain d'autres jeunes joueurs qui ont été promus en seniors.

Un projet à long terme La réussite d'un club dépendra du projet que la direction mettra en place. Concernant l'USMB, ce club qui a relevé le défi et a pu revenir dans la cour des grands aura besoin d'un grand projet pour réussir. Ce projet ce reposera sur la formation des jeunes joueurs, surtout que le club blidéen est un réservoir de

jeunes. Donc la balle est dans le camp du président blidéen qui doit faire de son mieux pour rendre l'al- lure à cette formation de la ville des Roses qui mérite de jouer les pre- miers rôles.

Ouverture du capital la semaine prochaine La direction actuelle de l'USMB a décidé d'ouvrir le capital avant les travaux de l'assemblée générale extraordinaire prévue à la fin de la prochaine semaine. Boumaza, qui est conscient du problème financier qui va secouer le club lors de la nou- velle saison, veut inciter de nou- veaux actionnaires à injecter de l'ar- gent dans le club et ce, pour ren- flouer les caisses, mais aussi per- mettre aux dirigeants de l'USMB d'investir et de voir les choses en grand. En tout cas, le sort de ce club va se décider la semaine prochaine et s'il n'y a pas de nouveaux inves- tisseurs, la sonnette d'alarmes sera tirée.

A. Dj.

tisseurs, la sonnette d'alarmes sera tirée. A. Dj. Frioui a rencontré le président avant-hier Le milieu

Frioui a rencontré le président avant-hier

Le milieu de terrain offensif Frioui a rencontré le président du CA avant- hier soir pour négocier son nouveau salaire. Frioui a exigé un salaire d'environ 100 millions de centimes. Or, le président Boumaza a fait savoir à ce joueur que les salaires ont été plafonnés et qu'aucun joueur ne va dépasser le seuil de 80 millions de centimes. Cette réaction a surpris Frioui qui voulait pousser le bouchon plus loin. Mais l'expérience de Boumaza l'a incité à faire l'impasse.

Sous contrat, il n'ira nulle part

Frioui, malgré son différend avec la direction à propos du salaire, est toujours sous contrat et ce, jusqu'au mois de juin 2018. Ce joueur n'aura pas d'autre choix que de rester à Blida ou de racheter sa lettre de libération s'il veut opter pour un autre club employeur. Boumaza a fait savoir à Frioui que la situation financière du club ne lui permet pas de revoir à la hausse les salaires. Ainsi donc, le message a été bien saisi par Frioui qui a accepté de rester et d'endosser le maillot du club pour une autre saison.

Hamiti officiellement libéré

Comme on l'a déjà annoncé sur ces colonnes lors de la précédente édition, la libération de l'attaquant Fares Hamiti a été confirmée par la direction du club blidéen. En effet, le président du CA Ahmed Boumaza a jugé utile de libérer un joueur qui perçoit 60 millions de centimes et qui est loin de sa forme optimale. En même temps, l'enrôlement de Ghacha, l'ancien pensionnaire de l'ABS, a servi d'atout pour la direction blidéenne pour libérer Hamiti.

Mohamedi sera aussi libéré

La direction blidéenne veut finaliser avec le défenseur de l'ASK, dont le nom sera communiqué ultérieurement. Si Boumaza et son équipe dirigeante parviennent à convaincre le joueur d'endosser le maillot blidéen, ils seront obligés de libérer un défenseur. Selon une source digne de foi, Mohamedi, le stoppeur qui a souffert de la malchance des blessures lors de la précédente saison, sera le plus proche de quitter le club blidéen.

USB

Une cellule de recrutement installée

8 joueurs de la saison écoulée retenus

Selon une source bien informée, la direction de l'USB a décidé de ne retenir que 8 joueurs de la saison écoulée dans l'effectif de la nouvelle saison, ce qui veut dire que le club des Ziban compte recruter plusieurs joueurs cet été pour composer son effectif en prévision du championnat de L1 Mobilis.

PAR KAMEL HASSANI

Les responsables de l'USB ont estimé que l'équipe a besoin d'un ren- fort qualitatif pour bien aborder la division d'élite. Pour l'instant, les diri- geants n'ont pas voulu dévoiler les noms des joueurs retenus, préférant attendre un peu avant de l'annoncer officiellement. Par ailleurs, une cellule de recrutement a été installée

pour commencer l'opéra- tion recrutement. Tout est gardé au secret pour que cette cellule puisse tra- vailler loin des regards des curieux afin que les choses se déroulent convenable- ment. L'USB, qui a retrou- vé cette saison la L1 Mobilis, veut réussir une saison honorable pour se maintenir car le cham- pionnat sera certainement difficile. Par ailleurs, après l'élection d'un nouveau président du CSA en la

personne d'Abdelouaheb Houidi, on s'active depuis quelques jours à créer la société sportive Chevaliers des Zibans conformément à la régle- mentation qui exige qu'un club évoluant en L1 Mobilis passe du statut amateur au statut profes- sionnel. La procédure a été entamée en attendant la tenue de l'AG élective du CA. On parle pour le moment du désir du grou- pe Amouri d'acheter la

majorité des actions, mais il n'ya rien d'officiel jus- qu'à maintenant. Concernant les travaux de la pelouse du stade Opow d'El Alia, une société spé- cialisée dans la réfection et l'entretien va entamer l'opération dans quelques jours afin que la pelouse soit en meilleur état pour accueillir les entraîne- ments du club à partir du mois prochain et surtout les matches de L1 Mobilis la saison prochaine. K. H.

les matches de L1 Mobilis la saison prochaine. K. H. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Eliminatoires Coupe d'Afrique
COMMUNIQUÉ DE PRESSE Eliminatoires Coupe d'Afrique des nations 2019 Mobilis encourage les Verts À la
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Eliminatoires Coupe d'Afrique des nations 2019
Mobilis encourage les Verts
À la veille de leur première
rencontre pour la CAN 2019,
Mobilis encourage les Verts
face à l'équipe togolaise,
comptant pour la première
journée des éliminatoires de
la CAN 2019. Ainsi, après le
test amical Algérie - Guinée,
qui s'est soldé par la victoire
de notre onze national, nos
Fennecs disputeront ce
dimanche 11 juin 2017 à 22h
leur premier match officiel
face aux Eperviers du Togo,
au stade Mustapha-Tchaker
de Blida, dont la phase finale
de cette grande compétition
continentale aura lieu au
Cameroun.
Versée dans le groupe D,
l'Algérie jouera par la suite
contre le Bénin et la Gambie.
Le premier de chacun des 12
groupes se qualifiera directe-
ment à la phase finale, ainsi
que les trois meilleurs
deuxièmes.
Mobilis, partenaire officiel de
la Fédération algérienne de
football (FAF) et de l'équipe
nationale de football, reste
fidèle à son engagement d'ac-
compagner et d'encourager
l'équipe nationale, quels que
soient l'échéance sportive et le
lieu de son déroulement.
Bon courage et bonne
chance aux Fennecs !
Dzayer Bladna
wel Khedra Dialna !

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

18

MCS

www.competition.dz Dimanche 11 juin 2017 18 MCS Club cherche président désespérément Le MCS sans président

Club cherche président désespérément

Le MCS sans président ? La question semble, a priori, insensée mais, au fond, c'est l'évidence même. Il est vrai que face au brouhaha du semblant successeur, les supporters s'attendaient à une régénération de leur équipe, voire une réviviscence.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Il s'est avéré que ce n'était que de la poudre aux yeux puisque le Mouloudia est deve- nu un jouet pour la passion, une enseigne à des buts non dits. Il est vrai aussi que, compte tenu de l'incompatibilité d'humeur entre les supporters et les diri- geants actuels, les fans sont montés au créneau pour exiger une prise en charge efficiente de leur équipe. Et c'est en toute dia- lectique qu'ils ont réclamé le départ des dirigeants actuels d'autant que ces derniers ont annoncé leur retrait.

Effervescence C'est l'in- quiétude qui fait le quotidien des inconditionnels des Vert et Rouge

soucieux du devenir de leur équi- pe. Tout ne baigne pas dans l'huile et c'est, une fois de plus, le sujet du potentiel preneur du club qui ali-

débats.

L'environnement du MCS est gâché par ces rumeurs alar- mistes propagées çà et là. Le ton n'est pas à la sérénité et une grande effervescence règne autour du club. Les tentations de certains hommes d'affaires des plus infructueuses qu'elles soient et le retrait de Belahzil ont replongé le club dans le doute, voire l'inconstance. C'est pour- quoi tout autre "bouffée d'oxygè- ne" permettrait de rassurer le tout.

mente

les

Le rêve se transforme du jour au lendemain en désarroi Le MCS est-il muté telle une car-

lendemain en désarroi Le MCS est-il muté telle une car- rière d'agrément pour que les personnes

rière d'agrément pour que les personnes qui veulent se retrou- ver en fassent usage ? L'évidence est là, le MCS n'intéresse plus personne. Seuls les fervents fans prennent leur mal en patience et attendent le jour de la délivran- ce. Ces derniers ne réalisent plus du tout ce qui arrive à leur équi- pe favorite se demandant si à Saida il existe vraiment de vrais Saidiens. D'autres s'interrogeant sur le silence complice de ses enfants et dont certains se sont fait une réputation grâce au Mouloudia et qui n'osent pas daigner prendre leurs responsa- bilités devant une situation qui devient, jour après jour, impé- rieuse et risque de se gâter enco- re plus. Le danger est là, présent et réel. Toutefois, c'est l'impunité totale. Cela confirme, si besoin est, qu'effectivement, Saida et le MCS sont face à une crise latente.

Le MCS sans perspectives Pour l'opinion sportive saïdie, la crise prévalant actuellement au sein de leur équipe illustre pro-

fondément la crise d'identité de Saida. Certains vont encore plus loin en estimant que Saïda est en panne d'hommes. Le tout résu- me une profonde déchirure dans le porte-drapeau de toute une wilaya. Cependant, beaucoup de gens sensés voient les choses sous un autre angle. Ils préten- dent qu'à "chaque village son clocher". Pour cette frange d'amoureux du MCS, la ques- tion ce n'est pas où sont les Saïdis, mais pourquoi les Saïdis ne veulent pas se manifester ? A cette question, moult lectures peuvent être faites mais bien malin qui saura répondre. Et pourtant, les portes du club res- tent grandes ouvertes à toute personne désireuse de succéder à Belahzil. Il suffit seulement de prendre le taureau par les cornes et d'afficher ses réelles ambi- tions, mais en vain. D'aucuns iront même jusqu'à dire que le MCS est sans perspectives. Un état de fait qui résume les décep- tions et les craintes des suppor- ters saidis.

K. Dj.

Hamidi : «J'espère que la situation s'éclaircira»

Hamidi, comme tous les joueurs saïdis, est inquiet de la situation que vit son club et espère que les choses s'éclairciront le plus tôt possible.

que les choses s'éclairciront le plus tôt possible. qui a des milliers de supporters ne trouve

qui a des milliers de supporters ne trouve pas preneur. C'est vrai- ment navrant d'arriver à cette situation.

A votre avis, que faut-il faire afin que le MCS retrouve la sérénité ?

Comme dans la quasi- majorité des clubs, il faut que les anciens joueurs, les diri- geants et les autorités locales se rapprochent du club pour le sauver. Il faut oublier les rancunes et ne penser qu'à l'avenir du MCS, sinon, c'est la catastrophe.

C'est encore une mauvaise saison pour le MCS, n'est-ce pas ?

Malheureusement, oui, c'est encore une mauvaise saison puisque le MCS est tou- jours en Ligue 2. Il faut dire qu'on a vécu l'enfer cette saison. Comme vous le savez, on a commencé les préparatifs de cette saison très tard et même le recrutement s'est fait à la dernière minute. Par la suite, nous avons joué pour sauver notre équi- per du purgatoire. Franchement ça été stressant pour nous.

Quelles en sont les raisons, selon vous ?

Tout

simplement

le

manque

de

moyens financiers au MCS.

Mais après la venue de l'entraîneur Benchouia, les choses se sont améliorées…

Oui, après l'arrivée de Benchouia, on a fait de bons matches avec lui. Sauf qu'il n'y avait pas de stabilité dans le groupe suite aux blessés, les boycots… Ce sont les pro- blèmes financiers qui nous ont handicapés.

De nombreux supporters mettent en cause le mauvais recrutement au MCS, quant dites-vous ?

Oui, ce volet aussi a pesé parce que la majorité des joueurs qu'on avait la saison dernière était partie. En plus, c'étaient des cadres de l'équipe. Je pense que ce point n'a pas arrangé les affaires de notre équi- pe. Ce qui explique le fait que l'équipe a raté sa saison. Et je le crois aussi.

Que pensez-vous de la démission du boss Belhazil ?

C'est vraiment navré ce qui arrive au MCS. Personnellement je comprends la réaction du président ; ce dernier n'a pas trouvé d'aide financière pour gérer le club ; s'il veut démissionner, c'est son droit.

Mais le MCS n'a pas trouvé un autre preneur…

C'est ce qui est plus grave encore, un club, qui représente toute une wilaya et

Croyez-vous vraiment que cette crise administrative et financière va se régler très prochainement ?

Si les gens concernés veulent mettre fin à cette crise, ils peuvent le faire.

Vous nous avez déclaré auparavant que vous avez l'intention de rester au MCS la saison prochaine…

Oui, j'ai passé de bons moments au MCS et je n'ai de problème avec personne, j'aimerais bien continuer l'aventure avec ce club.

Etes-vous en fin de contrat ?

Non, j'ai encore une année à honorer avec le club saïdi.

Avez-vous reçu votre dû ?

Comme tous mes coéquipiers, j'attends qu'on me règle mes arriérés de salaire.

Si la situation au MSC ne s'améliore pas, maintenez-vous toujours votre position de continuer l'aventure au MCS ?

J'accepte, certes de rester, mais sous conditions, je veux être régularisé et que les choses soient claire au club. Pour l'instant, je suis en vacances. Je suis en train d'en profiter pour me res- sourcer un peu. Après, on verra ce qu'il y'a lieu de faire.

Ce sera difficile pour vous de quitter le MCS…

Oui très difficile parce que j'ai passé de très bons et beaux moments. Vous savez, je n'ai jamais eu le moindre problème au MCS et c'est le plus important.

Sinon comment voyez-vous l'avenir du MCS ?

Sérieusement, je n'ai aucune idée. De toute façon, je ne lui souhaite que du bon- heur. J'espère que tout rentrera dans l'ordre et qu'il accédera la saison prochai- ne parce que sa place n'est pas en Ligue 2. K. Dj.

ASMO

Les joueurs impayés dans l'expectative

L'horizon asémiste non dégagé

La situation au sein du club asémiste est encore floue. A l'heure où nous rédigeons ces lignes, aucune décision officielle n'a été prise.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Ce n'est pas seulement à cause de l'im- passe financière, mais surtout le problème des salaires non payés qui bloque les dirigeants. D'après nos informations, tous les membres de l'équipe n'ont pas encore été régularisés et ça aucun dirigeant ne pourra le nier. Les joueurs qui sont concernés par le mouvement de transfert lié au prochain mercato sont dans l'attente d'un signe de leur club. Il n'est un secret pour personne, la plupart des éléments interrogés à ce sujet ne cachent pas leur

inquiétude. Se sentant dans l'expectative, cer- tains sous contrat sont prêts à saisir la CRL pour en savoir plus ; d'autres attendent une nouvelle, quel que soit son contenu. Cette situation explique pourquoi les responsables actuels sont bloqués par rapport à ce qu'ils projettent de faire. Autrement dit, l'idée de savoir avec combien de joueurs l'équipe fanion démarrera la saison prochaine domi- ne l'esprit, d'autant que l'effectif actuel contient 20 joueurs sous contrat, dont le jeune Boutiche. En fait, de quoi pousser les quelques supporters, toujours intéressés par la vie de l'équipe, à croiser les doigts et pour

cause. En clair, l'horizon asémiste n'est pas encore dégagé.

Programme d'Oumamar :

oui, mais… Larbi Oumamar qui, selon Mohamed El- Morro, sera le futur responsable de l'équipe

première semble avoir son idée sur la maniè- re à adopter pour entamer les choses sérieuses. Selon une source fiable, ce dirigeant

a ficelé un programme en vue de dégager cet

horizon. Son idée sur le futur entraîneur et sur

le recrutement a tout pour avoir un aspect sol-

vable, assure notre source. Membre du BF,

l'enfant de Derb n'aura pas la moindre peine

pour ce faire et présenter une image de l'équi- pe version 2017-2018. Mais tant que la direction du CSA, qui détient les commandes, faut-il le rappeler, ne lui a pas donné le feu vert, ce programme reste dans le bureau de la société du club. Sa mission qui, toutefois, n'a pas besoin de pro- gramme consiste à intervenir auprès des joueurs susceptibles de saisir la CRL dont il fait partie. A croire que les responsables du club comptent sur lui pour faire face à une telle intention qui a beaucoup de chance de se

produire.

L. M. A.

www.competition.dz Dimanche 11juin 2017 JSMB 19
www.competition.dz
Dimanche 11juin 2017
JSMB
19

La piste Khouda écartée

Zeghdoud en pole position, Michel en embuscade

écartée Zeghdoud en pole position, Michel en embuscade Nous avons rapporté, dans nos précédentes éditions, que

Nous avons rapporté, dans nos précédentes éditions, que Tiab Boualem était en pourparlers avec quelques techniciens. Ces discussions, qui suivent leur cours depuis quelques semaines, commencent à nous donner quelques détails précis au sujet de l'identité du futur entraîneur de la JSMB.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Si, à l'heure actuelle, aucune annonce n'a été faite au sujet du nom du futur entraîneur du doyen des clubs kabyles, il semble que la piste de Karim Khouda est totale- ment écartée. Une piste qui était pourtant d'actualité depuis quelques semaines. Tiab, qui se charge personnellement de négo- cier avec les entraîneurs, aurait exigé, selon quelques sources, que le futur staff technique soit en mesure de réaliser l'objectif qui est celui de l'accession. Ainsi, après avoir mis en place une short-liste de noms qui devaient recevoir une proposition concrète de la part de la direction de la JSMB, il semble que deux techniciens auraient donné leur OK pour prendre en main le club. Il s'agirait de Zeghdoud Mounir et Michel Alain. Deux entraîneurs qui connaissent parfai- tement la maison des Vert et Rouge dans la mesure où le premier a été derrière le premier titre majeur du club et le second avait réalisé de belles performances lors de son pas-

sage. Néanmoins, alors que rien n'a été encore décidé entre les deux entraîneurs et le président Tiab, nous avons appris que ce dernier aurait demandé aux deux entraî- neurs de patienter jusqu'au dérou- lement de la prochaine assemblée générale du club sportif amateur. Toujours selon nos propres infor- mations, l'entraîneur le plus proche à entraîner la JSMB la saison pro- chaine est Zeghdoud, dans la mesu- re où ce dernier avait réalisé des résultats satisfaisants lors de ses passages en Ligue 2 Mobilis. Un cri- tère qui compte beaucoup pour le boss des Vert et Rouge, qui aura sondé plusieurs techniciens sans toutefois réussir à trouver l'homme idéal.

On veut un staff technique de qualité Dans la mesure où l'expérience de Mounir Zeghdoud dans le domaine est très importante, et cela au vu de sa carrière de joueur, il n'en demeu- re pas moins qu'au moment de sa prise de fonctions sur le banc de la JSMB, il devra s'entourer d'un staff qui sera à la hauteur. Sachant qu'ac-

tuellement un entraîneur tout seul ne pourra aucunement faire face à tous les paramètres qui entrent en considération, nous avons appris de sources proches de la direction de la JSMB, que cette dernière aurait demandé à Mounir, en cas d'un accord définitif, de présenter un staff technique de qualité. L'expérience de la saison écoulée sous l'ère Khezzar, quand ce der- nier avait été contraint de se passer des services de son préparateur physique, est un exemple concret. C'est pour cette raison que Mounir

devra songer sérieusement à mettre en place un staff qui pourra le sou- tenir et l'épauler durant toute la sai- son. Si ce dernier avait pris l'habitu- de de s'appuyer sur les gens qu'il trouve en place, notamment lors de son passage à Biskra, pour cette nouvelle expérience sous les cou- leurs de la JSMB, la situation a changé et le vœu exprimé par les dirigeants du club, notamment avec le départ de la totalité des membres du staff technique, obligera l'ex- capitaine des Vert et Rouge à puiser dans son répertoire pour trouver

B. E. Z.

des gens compétents.

son répertoire pour trouver B. E. Z. des gens compétents. Il va remettre son rapport à

Il va remettre son rapport à Tiab

Ifticen attendu dans les prochains jours

A la fin du championnat, Ifticen avait exprimé son vœu de poursuivre sa mission à la JSMB. Néanmoins, après l'échec du club, les responsables, à leur tête Tiab Boualem, se sont exprimés en évoquant la fin de mission pour l'ex-entraîneur de la sélection militaire.

Une décision motivée par le fait que le but premier était de permettre au club d'accéder en Ligue 1. Devant cet état de fait et vu que la JSM Béjaïa n'a pas réussi à réaliser cet objectif, les diri- geants du club de la capitale des Hammadites ont pris la décision de se passer du staff technique. Afin d'acter ce départ de manière offi- cielle, Younès Ifticen est attendu dans les tout pro- chains jours à Béjaia où il rencontrera le président Tiab Boualem afin de lui remettre un rapport détaillé relatif à son passage à la tête de la barre technique du club. En se montrant déçu de l'issue de la saison qu'il a vécue avec le doyen des clubs kabyles, Younes Ifticen avait évoqué, par ailleurs, lors d'un entretien qu'il nous avait accordé à la fin de l'exercice, qu'il a beau- coup de choses à dire au président. Dans ce rapport qu'il compte remettre à Tiab, Younès Ifticen n'épargnera sans doute personne. En

effet, si ce dernier ne voulait aucunement citer de noms pour ne pas porter atteinte à ces derniers dans les jour- naux, Ifticen nous avait révélé que plusieurs joueurs n'ont pas été à la hauteur de la confiance placée en eux. N'ayant pas admis le fait qu'il puisse échouer si près du but, le désormais ex- entraîneur de la JSM Béjaia aura sans doute beaucoup de choses à dire au prési- dent.

Son rapport comporte des révélations Dans ce rapport qu'il compte remettre à Tiab dans les prochains jours, nous avons appris de sources très proches de Younès Ifticen qu'il devra, lui aussi, faire quelques révélations au sujet de cer- taines affaires qui se seraient passées pendant son règne à la barre tech- nique du club. Même si nous savons que le prési- dent lui-même vient d'être

mis au courant de cer- taines trahisons au sein de l'effectif du club, le rap- port que compte lui remettre Ifticen ne fera que confirmer les soup- çons qui planent depuis quelques semaines au sujet de certains éléments.

Il décidera de l'avenir de certains joueurs En plus du fait que le futur directeur général et le pro- chain staff technique décide- ront de l'avenir de certains éléments au sein de l'effectif pour la saison prochaine, le rapport de l'ex-entraîneur de la JSM Béjaïa, Younès Ifticen, aura son pesant d'or dans les décisions que pren- dront les dirigeants du club au sujet de l'avenir de cer- tains joueurs. Si, actuelle- ment, le président du club de Yemma Gouraya avait, selon quelques indiscré- tions, pris une décision au sujet de la libération de cer- tains éléments, qu'il n'estime pas en mesure de mener à

bien la mission, le compte rendu que lui remettra Younès Ifticen pourrait lui faire changer d'avis au sujet de ces derniers.

Place aux jeunes Nous avons appris, de sources proches du club de Yemma Gouraya, que le président Tiab ne compte pas lâcher les pépites qui évoluent chez les jeunes. Après avoir pris la décision d'offrir plus de chance aux jeunes à l'image de Ghanem et Boughanem, qui s'entraî- neront désormais avec les séniors, d'autres éléments, qui ont un fort potentiel et une marge de progression énorme, sont d'ailleurs sui- vis de près par les respon- sables du club. C'est le cas d'Idir Mehdi qui se trouve avec les U18 et qui pourrait d'ailleurs pouvoir bénéficier d'une chance cette saison, dans la mesure où ce jeune dispose de tous les atouts, physique, technique et même mental pour évoluer en seniors. B. E. Z.

la mesure où ce jeune dispose de tous les atouts, physique, technique et même mental pour

INSOLITE

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

20

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

20 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE L'aigle vole seul ; ce sont les corbeaux, les
L'aigle vole seul ; ce sont les corbeaux, les choucas et les étourneaux qui vont
L'aigle vole seul ;
ce sont les
corbeaux, les
choucas et les
étourneaux qui
vont en groupe.
J. Webster
Citation

Le mystère de la moto qui roule toute seule près de Paris

Le mystère de la moto qui roule toute seule près de Paris Une scène surréaliste automobiliste

Une scène surréaliste

automobiliste dit avoir assisté, images à l'appui, le 28 mai dernier sur l'A4, à hauteur de Maisons-Alfort (Val-de-Marne), en direction de Paris. De retour d'un week-end, Eddy, 35 ans, roule sur l'autoroute au volant de sa voiture lorsqu'il aperçoit, dans son rétroviseur, une moto circulant un peu trop près de la glissière de sécurité. En ralentissant, il s'est aperçu, estomaqué, que la moto en question… n'avait pas de pilote ! "J'ai demandé à un ami qui était avec moi de prendre mon téléphone et de filmer", raconte-t-il. Sur la vidéo, on distingue parfaitement le deux-roues filant… sans motard. Une moto fantôme. Une explication est avancée par

Celle à laquelle un

un spécialiste des deux-roues : "Le pilote est sans doute tombé, et au regard de la moto, avec un centre de gravité très bas, elle a pu continuer sa route, c'est possible", raconte au Parisien Jean-Pierre Goy, cascadeur moto, qui a notamment fait la doublure de James Bond au cinéma. "C'est étrange, mais elle peut rouler ainsi 500 à 600 mètres. J'ai déjà vu des motos rouler de la sorte même plus longtemps, notamment avec le régulateur de vitesse bloqué", explique-t-il, devant une image de cette drôle de scène sur l'A4. Le hic ? Aucune trace de motard accidenté à cet endroit précis n'a été signalée et aucune intervention n'aurait eu lieu sur cette portion d'autoroute ce jour-là. Le mystère reste entier.

LES FLÉCHÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
extrême
fête et
emballage
orifice
meilleur
DUDU JOURJOUR
organique
réjouissances
plastique
couler
cube à
fin de
lentement
fissures
vieux do
cérémonie
retourner
MON PAPA EST LE MEILLEUR !
Trois enfants discutent
8
Mon père, il conduit le TGV et en deux
heures et demie, il fait Paris-Lyon
-
C'est rien, le mien, il est pilote de ligne, en 3 heures,
il fait Paris-New-York.
-
qualité de ce
qui est droit
6
-
Eh bien, mon papa à moi, c'est encore mieux,
créature
il est fonctionnaire, il arrête son travail à 17 heures
et à 16 heures, il est à la maison !
possessif
1
obsèderait
parfois
pronom
levé (phon.)
copulative
SUDOKU
être en
grande
interjection
reptiles des
quantité
Caraïbes
fleuve côtier
5
7 3
11
lettres de
cour
1
3
9
8
courant d’Eire
ravagea
3
7
4
porte les titres
excellente
8
note
sélectionnée
3
amertume
1 5
9
8 6
cardinal
4
tableau de
maître
1
cours d’eau
9
743
peuple d’Asie
patins
queue de
à glace
souris
9
2
6
7
7
tamise
défunte
acide
depuis peu
nucléique
2 8
5
petits
passereaux
marque la
proximité
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
rassasié
médiocrement
ville
garçon
(ne
)
allemande
2
1
8
5
6
7
4
3
9
d’écurie
point de
saignée
sied
autre moi
3
9
6
4
2
8
5
1
7
songe
possessif
5
4
7
1
3
9
2
6
8
10
fin de
4
6
9
8
7
5
1
2
3
entre 3 et 4
verbe
précèdent
8
3
5
9
1
2
7
4
6
le tournage
5
1
7
2
3
4
6
9
8
5
base
9
5
3
2
8
1
6
7
4
monnaie
6
2
4
7
5
3
8
9
1
2
du Nord
7
8
1
6
9
4
3
5
2
S
A
E
F
F
E
S
E
I
R
E
H
C
N
A
R
B
E
S
R
LES MELÉS
C
E
N
T
E
N
A
I
R
E
N
O
T
O
R
I
E
T
E
R
O
I
G
T
U
R
B
U
L
E
N
T
E
R
E
U
R
N
H
C
A
N
A
M
L
A
L
S
E
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
E
T
R
N
A
N
A
I
L
I
G
I
T
I
I
M
B
R
E
V
E
T
S
I
S
E
O
U
E
E
P
A
I
N
O
E
A
I
ACRIMONIE
IGNOBLE
E
M
U
E
O
R
I
T
C
L
B
A
R
I
D
M
I
D
M
D
N
D
U
N
I
T
I
B
I
S
ALMANACH
IMMOLER
T
R
I
R
O
B
E
R
O
L
R
M
B
N
U
N
B
I
I
C
A
BINAIRE
LIMOGER
D
A
O
M
I
N
U
S
BRIGADIER
F
I
R
E
M
N
B
A
O
C
E
M
C
T
G
LUCIDE
L
O
N
G
N
L
A
CAFETIERE
F
E
U
E
L
E
V
A
I
MIME
A
R
D
O
O
I
R
G
N
M
A
E
U
I
I
T
A
R
I
I
T
S
COUTUME
PAIN
B
A
R
E
M
E
S
I
I
C
E
L
P
N
E
R
R
C
I
I
T
L
O
R
DECADENCE
PORT
G
E
R
E
N
T
O
N
DROLERIE
N
E
M
A
G
O
E
O
T
A
S
R
I
N
B
M
E
R
E
S
E
R
N
E
REPORTAGE
DUVET
R
A
I
O
U
T
U
T
R
O
P
M
C
O
Y
ROULEAU
LES FLÉCHÉS
EBRANCHER
T
R
M
L
T
T
H
D
U
V
E
T
E
A
N
SANCTION
1
2
3
4
5 6
EDUCATION
LES MELÉS
SOUSCRIRE
E
G
I
D
I O
E
I
E
E
U
A
E
C
N
E
D
A
C
E
D
GONDOLER
SIMONE
TAMPON
PEPE
GUETTER
L
A
U
M
I
E
R
E
P
O
R
T
A
G
E
7
8
9
10
11
12
13
HAIR
TURBULENT
A
R
E
V
A
L
O
U
G
E
R
E
N
E
G
O
R
E
T
E
H
B
HETEROGENE
URBANISME
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Dimanche 11 juin 2017

ASO

21

www.competition.dz Dimanche 11 juin 2017 ASO 21 Le recrutement au point mort De notre correspondant ADAM

Le recrutement au point mort

De notre correspondant

ADAM BENABDELKADER

La direction du club chélifien n'a pas encore entamé l'opération recrute- ment en vue de la prochaine saison où elle aura à lancer une équipe capable de réussir le retour parmi l'élite, comme le veulent les Djawarih, qui souhaitent ardemment que Medouar tienne sa pro- messe quant à mettre à exécution ses pro- jets après le fiasco de la saison écoulée. Estimant que les choses ne seront pas faciles pour l'ASO pour la simple raison que plusieurs autres clubs seront ses concurrents à l'accession, on insiste sur le temps à gagner en mettant en œuvre les nouvelles mesures pour relancer le club qui mérite mieux que la Ligue 2 Mobilis. Consciente de l'importance du volet financier pour atteindre l'objectif de remettre l'équipe sur les rails, la direction de l'ASO serait entrée en contact avec plu- sieurs entreprises dans le but d'une assistan- ce dans ce sens. L'ASO, qui a fait face à des crises financières, ne veut plus en connaître à l'avenir, l'objectif à atteindre étant très exigeant.

Que de joueurs proposés, mais… La direction de l'ASO ne nie pas être en

mais… La direction de l'ASO ne nie pas être en contact avec des joueurs, alors que

contact avec des joueurs, alors que d'autres ont été proposés par des mana- gers et des tiers. Mais elle n'a pas officia- lisé car cela reste au niveau des accords. Les dirigeants ne veulent pas prendre de risques avant de s'attabler avec Khezzar pour décider des joueurs à accepter. Cela devrait se faire dans les prochains jours car ce chapitre lié à l'effectif relève des tâches du premier responsable technique.

Chlef lorgne du côté de la Mitidja Selon nos sources, plusieurs joueurs ayant évolué certains à l'USMB, d'autres au WAB et quelques-uns au RCA intéressent vive- ment la direction du club chélifien qui ne tardera pas à les proposer au coach Khezzar.

A. B.

Le support financier, l'urgence

Les responsables du club chélifien, qui en ont fini avec la problématique de la barre technique en ayant réussi à avoir l'accord de Khezzar, pensent, certes, au recrutement, mais ne perdent pas le temps ni encore le sens pour trouver un support financier à même de permettre la réalisation des objectifs dont l'acces- sion est le principal. Les subventions des pouvoirs publics se faisant rares et surtout lentes à enrichir les caisses, la direction du club n'a pas d'autre issue que de frapper aux portes des sponsors pour tenter d'arracher le maximum afin

de gérer à bon escient le club. Même si rien n'a encore été décidé quant à l'ou- verture du capital, il en demeure que cela devient par la force des choses une obligation. Il est vrai que l'incompatibili- té d'humeur des uns et des autres des éventuels investisseurs est pour quelque chose dans cette hésitation à lancer l'opération, mais le club en pâtira dans le cas d'absence de supports. Medouar, dont le retour à la gestion du club a été salué par l'entourage du club, ne cesse de contacter quelques indus- triels, mais aucune réponse n'a été

enregistrée jusqu'à présent. L'ASO, qui a si besoin de finances pour faire face aux difficultés d'un projet d'avenir, se doit d'être dotée d'un capital rassurant. Avec la venue d'un nouveau wali, certains prient pour que les choses soient encore meilleures à l'avenir. Même si certains ont appelé à voir les choses en face et ne pas faire de l'accession l'objectif en usant de la politique des moyens, la direction du club s'entête à entrer dans la bataille quitte à se casser, encore une fois, les dents.

A. B.

ATTAFEN :

«L'ASO doit revenir parmi l'élite»

L'attaquant

chélifien

Attafen

affirme

que

l'ASO a

sa place

parmi l'élite.

Attafen affirme que l'ASO a sa place parmi l'élite. Malgré le ratage, certains éléments, dont vous,

Malgré le

ratage,

certains

éléments,

dont vous,

ont été

bien cités

par les

supporters, un mot ?

J'espère avoir été à la hauteur car j'ai fait de mon mieux à chaque fois que j'ai foulé le terrain. Je ne vous cache pas que je me suis promis de faire le maxi- mum pour réussir mon bail à l'ASO. Je ferai tou- jours de mon mieux pour ne pas décevoir les Djawarih.

La direction vient d'officialiser la reconduction de Khezzar, un avis ?

C'est une bonne chose qui arrive au club. Un signe de stabilité qui devrait jouer pour nous.

Selon vous, l'ASO mérite-t-elle d'être en Ligue 1 ?

Je ne vous le fais pas dire et j'en parle en toute objectivité, la place de l'ASO est parmi l'élite. N'étaient les circons- tances, l'ASO n'aurait jamais quitté la Ligue 1. Dommage pour un club qui a toujours réussi à enfanter des joueurs de talent. Ce sera vraiment merveilleux que l'ASO y revienne.

C'est la seconde saison de suite que l'ASO rate l'accession, un commentaire ?

Comme la plupart des équipes de Ligue 2, l'ASO mérite de revenir parmi l'élite. Si elle a raté son objectif, c'est en raison principalement des moyens financiers qui n'ont pas suivi. Ce besoin s'est répercuté sur le rendement des joueurs qui attendent toujours d'être régulari- sés. Une accession exige des moyens comme cha- cun le sait.

Comment doit faire l'ASO pour atteindre son objectif ?

Tenter d'aller de l'avant en y mettant de la confiance est la meilleure consigne. Le travail doit être le credo aussi. La volonté et la confiance devront être les meilleures armes tout au long de la saison pour réussir un meilleur par- cours avec, à la clé, un retour parmi l'élite qui tient en haleine tout l'en- tourage du club. A. B.

DIVISION NATIONALE AMATEUR

ASK

Tout le monde sur le quai, valise à la main

Les valises de l'ensemble des joueurs de l'ASK sont faites et ces derniers n'ont pas caché qu'ils vont monnayer leur talent ailleurs. C'est le constat qui s'est dégagé de l'équipe avant même la fin du championnat de la Ligue 2 Mobilis, lorsqu'on a évoqué avec eux leur avenir au club.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Tous veulent changer d'air après avoir vécu une année cauchemardesque sur tous les plans et qui s'est soldée par la descente du club en Division nationale amateur. Certains ont même avancé qu'ils ont beaucoup régressé sur le plan technique et qu'ils auront du mal à trouver preneur la saison prochaine. Chose malheureusement palpable lorsqu'on sait que la majorité des joueurs ne se sont pas entraînés

sérieusement et quotidiennement avec l'ASK, sans oublier les boycotts répétitifs. Il est vrai qu'au vu de la situation d'abandon qui règne dans le club, tout le monde sans exception n'at- tend que le verdict de la CRL pour tenter de voir ailleurs des clubs professionnels plus dis- posés à les accueillir. Si certains l'ont fait à l'image du défenseu