Vous êtes sur la page 1sur 2

Conserver les embryons pendant des siècles? C'est possible avec la vitrification

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201705181031434641-embryons-conservation/

Conserver les embryons pendant des siècles? C'est possible avec la vitrification

des siècles? C'est possible avec la vitrification fr.sputniknews.com

fr.sputniknews.com /sci_tech/201705181031434641-embryons-conservation/

La technique principale utilisée est la "vitrification", une réfrigération ultra-rapide à l'aide d'un liquide cryoprotecteur spécial qui fait passer l'embryon à l'état vitrifié. Ce procédé assure la survie de pratiquement 100% des embryons.

Cette méthode peut également servir à congeler les ovules et les spermatozoïdes. L'objet biologique est choisi en fonction des tâches. "Comme les ovules et les embryons à 6 ou 8 blastomères contiennent un volume plus important de liquide intracellulaire, ils sont plus sensibles à la congélation. Un embryon âgé de 5 ou 6 jours — un blastocyste — a des cellules moins spacieuses et moins de liquide intracellulaire, et peut donc plus facilement supporter la congélation et la décongélation", explique Oksana Strouïkhina, embryologiste, candidat ès sciences médicales.

Le nombre des femmes qui veulent profiter de cette "assurance de grossesse tardive" ne cesse de croître d'année en année. La cryoconservation des ovules est pratiquée par de nombreuses femmes ordinaires dans le monde entier, tout comme par des célébrités comme la chanteuse russe Alla Pougatcheva ou la Canadienne Céline Dion. Certains employeurs mettent la cryoconservation sur la liste des avantages corporatifs, au même niveau que le diagnostic médical ordinaire. En général, la congélation suit un principe très simple: le plus tôt sera le mieux.

Mais quels sont les procédés concrets qui permettent la congélation et la décongélation des embryons? Tout d'abord, une substance spéciale, le cryoprotecteur, prémunit contre les dégâts liés au gel. Ensuite, on place les embryons dans une pipette spécialement conçue pour les refroidir à des températures extrêmement basses. Les embryons rappellent alors des petits boules. Ils sont ensuite placés dans de l'azote liquide à une température de —196°C. Après avoir été extraits de ce dernier, ils dégèlent lentement à température ambiante et les spécialistes évacuent les cryoprotecteurs. La vitrification prévoit quant à elle une transformation ultra-rapide d'un liquide contentant du cryoprotecteur à l'état vitrifié: on submerge les embryons placés dans l'azote liquide, où ils congèlent en dix ou quinze minutes, pour être décongelés plus tard aussi rapidement.

Pendant combien de temps les cellules congelées peuvent-elles êtres conservées? A cette température extrêmement basse, l'azote liquide stoppe complètement toute activité métabolique des cellules, et les embryons peuvent donc être stockés autant que nécessaire, pendant des décennies (les ovules congelés ne peuvent par contre être maintenus dans cet état que dix ans). Le facteur déterminant est surtout juridique: les patients doivent contacter opportunément la clinique. Lors de la période payée de conservation, ils peuvent choisir s'il faut garder les embryons jusqu'à la fin de ce délai, les placer dans l'utérus, les supprimer ou les transférer pour des recherches scientifiques.

Tout cela mène parfois à des procès très médiatisés. Ainsi, en 2017, toute la Russie a entendu parler d'un litige sans précédent entre deux époux qui n'avaient pas pu partager leurs embryons après le divorce.

Le mari a décidé de demander à la clinique de supprimer les embryons, alors que la femme a porté plainte pour l'interdire. En fin de compte, elle a été obligée de renoncer à ses exigences car le contrat de cryoconservation prévoyait l'interruption de conservation sur une demande écrite de l'un des époux. Il n'existait donc aucun fondement pour poursuivre l'affaire.

Conserver les embryons pendant des siècles? C'est possible avec la vitrification

roubles par an (317 euros) contre 200 000 pour la fécondation in vitro.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201705181031434641-embryons-conservation/

"La cryoconservation des embryons est une procédure très peu douloureuse pour une patiente. Si une femme ne peut pas accoucher pendant un cycle prévu, ou si elle veut encore un enfant, les embryons déjà prêts permettent d'éviter la stimulation par des dosages énormes d'hormones. Une méthode assez récente, la vitrification, occupe actuellement une position dominante dans le travail des embryologistes. Elle se passe de la congélation programmée, s'avère assez peu coûteuse et est utilisée très souvent: elle est d'habitude maîtrisée par tous les embryologistes employés par des cliniques. Et on ne voit pour le moment aucune alternative sérieuse à la vitrification", explique Maria Semenova, professeure de la chaire d'embryologie de la faculté de biologie de l'Université d'État Lomonossov de Moscou.

De nombreux experts — notamment Susan Bewley, professeure au King's College de Londres — estiment que la cryoconservation sera bientôt utilisée par la plupart des jeunes femmes dotées d'une certaine aisance financière. Cette méthode pourrait également devenir, pour les femmes, un nouveau symbole d'émancipation et devenir la norme, comme le piercing des oreilles.