Vous êtes sur la page 1sur 9

L’environnement une entreprise est une organisation qui met en œuvre différents moyens, appelés facteurs de production, de façon optimale pour atteindre les objectifs

qu’elle s’est fixés pour la production ou la commercialisation de biens ou de services » -Autant qu’une unité de production Par l’opération de production, l’entreprise transforme des flux d’entrée (Intrants ou Inputs) En flux de sortie (Extrants ou outputs). Les intrants peuvent être classés en trois catégories :

Elles répondent à des questions du type du type « que voulons nous devenir ? », « quelles Sont nos motivations ? » : Les finalités contribuent à la cohésion de l’entreprise et elles Orientent les décisions stratégiques. Les différentes finalités/On retrouve au niveau des finalités les mêmes orientations que pour les objectifs :

des finalités Économiques, des finalités humains et des finalités sociales. Les finalités économiques/Sont de trois ordres :

Classification

sectorielle

:

On

distingue :

1- Le secteur primaire : il regroupe toutes les entreprises utilisant à titre principal le facteur naturel. Il englobe l’agriculture, l’élevage, la pêche, etc… 2- Le secteur secondaire : regroupe toutes les entreprises ayant comme activité la transformation de matières premières en produits finis. Il englobe dont toutes les industries. 3- Le secteur tertiaire : il regroupe toutes les entreprises prestataires de services. Sa composition est très hétérogène car il regroupe tout ce qui n’appartient pas aux deux autres secteurs, à savoir : les activités de distribution, de transport, de loisir, de crédit, d’assurance, Classification selon le type d’opérations accomplies :

- Produire et distribuer des biens et

Le travail fourni par le personnel de l’entreprise

-

services, but commun à toutes les catégories

Le capital technique : bâtiments, matériels ……

-

D’entreprises, les entreprises industrielles, les entreprises

-

Les consommations intermédiaires

agricoles, etc. Produisent et commercialisent des biens, les entreprises commerciales Redistribuent las biens acquis auprès des producteurs, les entreprises de Services fournissent des services

c’est matières premières, produits semi-finis,

Énergie ou les services (publicité, transport, etc.) incorporés au Processus de production.

Autant qu’une unité de répartition

-

La contrepartie de l’activité de production de l’entreprise se traduise

marchands ou non-marchand aux entreprises Ou aux consommateurs.

Les opérations effectuées dans une entreprise peuvent être classer en 5 catégories :

1-

Les opérations agricoles :

par la vente. Le produit De cette vente doit permettre à l’entreprise de - Rémunérer les facteurs de production - Payer ses charges sociales et fiscales

- Assurer la survie de l’entreprise et sa croissance excepté dans certains Entreprises qui sont crées pour une mission précise, temporaire. - Produire un profit, préserver le patrimoine sont des buts majeurs,

2-

opérations dans lesquelles

le facteur naturel est prédominant. Les variations climatiques font de l’aléa le signe caractéristique de l’activité agricole. Cet aléa porte notamment sur les

- Dégager un surplus destinée à

assurer son avenir. Un système est un ensemble d’éléments liés logiquement entre eux, qui, réunis, concurrent àLa

réalisation d’un objectif commun Un système est composé d’éléments en interaction il ne s’agit pas d’une simple juxtaposition D’éléments mais d’un ensemble organisé de façon cohérente en fonction d’un but. Notion de régulation L’entreprise est un système de régulation dont chaque module traverse l’organisation et Concourt au but commun : produire des biens ou des sources avec une optique économique La régulation peut se faire par :

- Rétroaction (ou feed-back) : c’est à dire que l’analyse des extrants permet de Déterminer une action correctrice sue intrants.

- Anticipation : c’est à dire que

l’étude de l’environnement permet d’anticiper Les besoins de régulation.

- Indicateurs : c’est à dire que les

corrections sont en fonction de mesures Représentatives du système. Un système ouvert L’entreprise est composée de sous- systèmes qui échangent des flux d’informations, physiques Et financiers, elle ne procure à l’environnement les matières premières (Intrants) et lui en Restitue après traitement les produits (Extrants) Un système finalisé L’entreprise poursuit des buts :

profit, puissance pérennité… Un système coordonné/Elle s’organise pour atteindre ses objectifs : définition de plan d’action, de budgets. Un système hiérarchie/Elle se dole de structures d’exécution, de direction et de contrôle. Un système vivant/L’entreprise est une organisation vivante qui naît, se développe et disparaît. La notion de finalité/Les finalités, ou missions, de l’entreprise sont les raisons pour lesquelles elle est acceptée par Son environnement. Ce sont des buts plus durables que les objectifs, avec des échéances Imprécises.

cette Recherche du profit distingue les entreprises privés marchands des entreprises Publiques et des associations. Les finalités humaines /Elles concernent aussi bien les ambitions des dirigeants (prestige par exemple) que L’épanouissement du personnel :

bonnes conditions de travail, bien- être des salariés, Participation au pouvoir de gestion, etc.… Les finalités sociétales/Elles peuvent coexister avec les autres finalités dans la plupart des entreprises, mais pour Certains, elles constituent des finalités primordiales : le service

public ou l’indépendance Nationale sont des finalités principales des entreprises publiques. LE ROLE SOCIAL DE L’ENTREPRISE

:Plus

consiste à faire du profit son principal objectif, l’entreprise est chargée par la société de prendre une part de plus en plus importante à

la révolution des grands problème de société contemporaire. On peut distinguer dans les demandes sociales un certains nombres d’attentes • Créer et maintenir des emplois • Participer à la formation et à l’intention des jeunes • Respecter l’environnement écologique L’ECOLOGIE :Le respect de l’environnement est un souci constant des entreprises. Ce problème à d’abord été considéré comme une contrainte, puis, de plus en plus, comme une opportunité. – L’ECOLOGIE, UNE CONTRAINTE :Le respect de l’environnement s’avère souvent être de coûts supplémentaires : respect des réglementations, utilisation de technologie ou de matériaux plus chers, frais de recherche importants, recyclage des déchés… – L’ECOLOGIE, UNE OPPORTUNITE :L’environnement est perçu pour les entreprises comme étant une source d’approvisionnement en ressources naturelles gratuites eau, air) ou bon marche (combustibles…), et un lien gratuit de stockage ou de L’élimination des déchés.

qui

son

rôle

économique

quantités produites, le coût de production, le prix de ventes. Le revenu agricole est ainsi variable selon les années. En raison de leur caractère primaire, on parle surtout

d’ « exploitation agricole 2- Les entreprises industrielles :

elles effectuent des opérations de transformation de la matière en produits finis. Toutes les entreprises ont un trait commun : le produit vendu ou produit fini étant différent des produits et matières ayant servi à son élaboration. 3- Les entreprises commerciales :

Elles réalisent les opérations de distribution des biens :

- Les entreprises commerciales

assurant le fonction de grossiste :

c’est-à-dire achat en grande quantité

directement chez le fabricant et vente en grande quantité au revendeur.

- Les entreprises commerciales

assurant la fonction de semi- grossistes : stade intermédiaire entre le grossiste et le détaillant.

- Les entreprises commerciales

assurant la fonction de détaillant, qui vendent directement au consommateur. Elles sont alimentées soit directement par le producteur, le grossiste, ou le demi-grossiste, en fonction et au fur et à mesure de leurs besoins. 4 – Les entreprises de prestations de service :

elles fournissent deux types de services :

- Service de production vendue à d’autres entreprises : société d’étude, agences de publicité…

- Service de consommation :

entreprises rendant des services aux consommateurs : transport, restaurants, locations… 5- Les entreprises financières :

Elles réalisent les opérations financières à savoir : la création, la collecte, la transformation et la distribution des ressources monétaires et des ressources d’épargne. Elles sont constituées par les

banques qui font profession habituelle de recevoir des fonds qu’elles emploient pour leur propre compte en opération d’escompte, en opérations de crédit ou en opérations financières. Elles peuvent être une entreprise individuelle, des sociétés ou une coopérative.

L’entreprise individuelle :

diffusion

internationale

de

-mise à la disposition de la clientèle d’un matériel pour réunir et transporter ses achats (panierou chariot) à l’intérieur du magasin jusqu’au poste d’encaissement placé

appartient en totalité à une seule personne qui assure la gestion et le direction. La société :

l’innovation Micro-environnement Le Micro-environnement de l’entreprise est constitué par ses partenaires sur le marché. L’entreprise désirant connaître son environnement spécifique doit apprécier les différents aspects concernant. Cette étude de l’environnement spécifique constitue le contenu

juridiquement la société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre en commun leurs biens ou leur travail ou les deux à la fois en vue de partager le bénéfice qui pourra être résulté. La coopérative :

à

la sortie de vente.

 

La vente en libre choix permet au

client de sélectionner lui-même le

produit

qu’il

souhaite

acheter et

auquel

il

a

libre

accès mais lui

impose de faire appel au vendeur pour l’obtenir.

essentiel des études de marché réalisé par les entreprises. La notion fonction de production :

Elle décrit l’ensemble des combinaisons de facteurs que le chef d’entreprise peut utiliser afin de produire des quantités variables de produit en évitant bien entendu le gaspillage la réalisation d’économies d’échelle :

La

vente

 

par

correspondance

elle réunit des personnes qui désirent mettre en commun leurs économies ainsi que leurs compétences pour autosatisfaction des besoins spécifiques (logement, consommation), sans chercher le profit, ils peuvent exercer une activité lucrative (l’artisanat). La structure décrit la façon dont les taches sont réparties, la manière dont le pouvoir est exercé, et les relations entre les divers éléments du système (coordination). Une structure est représentée par un organigramme (c’est un schéma ou un graphique

regroupe la vente par catalogue (propositions multiples) et la vente par publipostage ou mailing (proposition unique) La vente par réunion se déroule au domicile d’un particulier sans lien direct avec l’entreprise productrice (hôte ou hôtesse) qui a pris l’initiative d’inviter nommément ami(e)s, voisin(e), parent(e)s et relations pour leur permettre d’assister à une réunion menée par un représentant(e) des produits dont il souhaite la démonstration(ex :Avon…) La vente par visite à domicile est synonyme de démarchage ou de vente par représentants

Définition : situation économique où

l’augmentation de la production contribue à la baisse du coût unitaire. Les modes de production :

Définition :

 

C’est la manière dont se déroulent les différentes étapes nécessaires à la production d’un bien ou d’un service. Le mode de la production est à la fois

:

représentant le processus réel de l’exercice du pouvoir, la répartition des taches, les liens

formels entre les différents services). Structure fonctionnelle /La notion de « fonctionnelle » est due à TAYLOR. Elle résulte de l’introduction de spécialisation à qui l’on confère une part de responsabilité, ce qui a pour conséquences qu’un subordonné peut recevoir des ordres de plusieurs chefs. Le responsable peut intervenir dans le cadre de sa compétence, lorsque des problèmes sont posés.* Structure divisionnellle / elle repose sur une division donnant lieu à des sous-systèmes

- Un résultat : nécessité de satisfaire à des contraintes techniques et

commerciales. - Un moyen : recherche d’une efficacité de l’ensemble du système de production : meilleure Productivité. L’organisation scientifique du travail (l’OST) 1-Notion :

Méthode permettant de décomposer les gestes des individus afin de les simplifier et d’accroître ainsi la productivité. L’organisation scientifique du travail (l’OST) Notion :

elle se pratique sur rendez-vous ou sans rendez-vous (porte à porte).

La vente « électronique » regroupe la vente par téléphone, la vente par mini te (ex :

« supermarché électronique » Cadi tel) Notions sur le marché Les innombrables opérations qui sont effectuées par les divers agents économiques doivent se rencontrer. Cette rencontre s’opère sur des marchés. Ceux-ci réalisent la comptabilité d’actes économiques autonomes. Définition du marché :

Le marché est le lieu où se réalise

correspondant soit aux produits

Méthode permettant de décomposer

l’échange économique, c’est là qu’il y

fabriqués, soit aux catégories de clients ou aux zones géographiques. Définition de l’environnement de l’entreprise/ C’est l’ensemble des facteurs extérieurs à l’entreprise et qui ont une influence sur elle.on distingue :

les gestes des individus afin de les simplifier et d’accroître ainsi la productivité. Définition et rôle :

L’action commerciale c’est l’ensemble des tâches qui visent à la satisfaction des besoins de la clientèle, qui assurent

a

une

confrontation entre les acheteurs et

les vendeurs d’un bien, d’un service ou de monnaie. Donc le marché est le lieu de rencontre où les offres des vendeurs rencontrent les demandes des acheteurs qui s’ajustent à un certain prix. Les différents types des marchés :

Un macro-environnement :

environnement général de l’entreprise qui intègre les aspects sociologiques, économiques,

-

la réalisation optimale des achats et des ventes, et qui contribuent directement au dynamise commerciale de l’entreprise. la commande La commande est un acte juridique qui engage l’acheteur envers le

Le

marché des

biens

de

consommation.

 

* Le marché

juridiques, techniques … tant nationaux qu’internationaux.

local, régional, national.

 

• Le marché des biens d’équipement.

* Le marché international.

 

- Un micro-environnement :

environnement spécifique de l’entreprise constitué de ses clients, ses fournisseurs, ses sous- traitants, ses concurrents… Macro-environnement

Il existe de nombreux facteurs clés de cet environnement qui ont des conséquences pour l’entreprise. Celles-ci se doivent les connaître pour agir efficacement. Par exemple, une entreprise qui décide de lancer un nouveau produit doit savoir que la demande future est fonction de multiples facteurs. Démographiques Structure par âges, natalité, mortalité projection future de la pyramide des âges… Culturels Etat et évolution des valeurs et des croyances, niveau d’éducation Juridique Règlement, interdiction, conditions de garantie, conditions de vente, Economique Croissance économique, évolution des prix, politique, économiques de l’Etat (impôt, taux d’intérêt…) Technologique Etat et évolution des

produits,

connaissances,

nouveaux

fournisseur. Elle est rédigée par le service des achats sur un bon de commande (à en-tête du client) ou sur un bulletin de commande (à en-tête du fournisseur). Ce document est établi en plusieurs exemplaires pour le fournisseur dont l’un est retourné signé et sert l’accusé de réception de la commande, un exemplaire pour le magasin permettra de contrôler la réception et un dernier exemplaire, conservé par le s/ce achat). les méthodes de ventes La vente peut s’effectuer sous de multiples formes qui peuvent être combinées au sein d’une même e/se pour constituer un système de vente original. La vente foraine est synonyme de vente sur marché. La vente en libre service satisfait,

selon A. Fady, à trois caractéristiques

:

-Présentation de produits ( généralement pré-emballés) à la vue et à la portée de main du client avec affichage apparent du prix ; -libre choix des articles par l’acheteur sans intervention du

vendeur ;

• Le marché des facteurs de production.

• Le marché de production.

• Le marché des capitaux.

Le protectionnisme désigne la mise

en oeuvre de moyens destinés à limiter l’accès au territoire national des produits,

services et capitaux étrangers (droits de douane, réglementation, contrôle des charges…). A l’opposé du protectionnisme, on trouve le libreéchange. Le libre échange est d’abord une théorie (loi de l’avantage absolu, loi des avantages

comparatifs

selon laquelle deux

pays sont dans des situations plus avantageuses dès lors qu’ils ouvrent leurs frontières. Le libre-échange est aussi une politique des échanges extérieures caractérisée par la libre circulation

des marchandises (des capitaux et des personnes) entre les pays, sans droit de douane, sans contingentement, sans réglementation. Comme pour le protectionnisme, il peut y avoir des degrés dans le libre-échange.

),

Structure de la balance commerciale

Apprécier puis contrôler l’intérêt

• Il est encouragé par l’Etat

:

économique des projets.

(dégrèvements fiscaux).

La structure de la balance

La nature des produits échangés :

Elle doit mettre aussi à la

Inconvénients : • Il est insuffisant.

commerciale par produits est une

disposition de l’entreprise les

• Il finance des investissements à

décomposition des flux d’achat et de

techniques financières

rentabilité modeste.

vente de marchandises regroupés par

nécessaires à son développement et

Il diminue les bénéfices distribués

types de produits représentatifs de la

à

sa protection.

production. Les décompositions de la balance commerciale peuvent mettre en évidence :

Elle a aussi d’autres rôles, on cite parmi lesquels :

Premièrement, elle doit prévoir les emplois et les ressources pour ne pas mettre en

(décourage les actionnaires). Le crédit bail :

L’entreprise au lieu d’acheter l’équipement, elle le loue chez une société de crédit bail qui l’achète à sa demande :

le pays exporte-t-il surtout des matières

péril l’entreprise. Elle doit aussi participer aux

L’entreprise paye le loyer mensuel convenu dans le contrat.

premières, des produits agricoles, de

décisions relatives au volume et à la

A

la fin du contrat, l’entreprise peut

l’énergie ou des biens de production… ?

structure des actifs. Elle doit contribuer à la définition

l’acheter ou le restituer ou renouveler le bail.

Le degré de technologie incorporé

de conditions de vente et d’achat et

Avantages : • L’entreprise suit le

aux produits : le pays exporte-t-il des biens à

surveiller la capacité financière des clients et des

progrès technique, elle est compétitive

fort coefficient de recherche, de main-d’oeuvre qualifiée…ou l’inverse

fournisseurs. Besoin en fonds de roulement

Inconvénients : • C’est un moyen

de financement cher.

?

d’exploitation (B.F.R.E) :

 

La banque est un établissement

Aux besoins générés

par

ayant pour objet principal de

Organisation mondiale du commerce (OMC) :

L’OMC est un organisme international créer pour promouvoir et renforcer le libre échange dans le monde. Cette organisation a pour mission de :

l’exploitation (stock et créance sur les clients) correspond un financement lié également à l’exploitation. Il y a BFR dans une entreprise quand

procurer des services financiers à des particuliers et à des entreprises, qu’elles soient privées ou publiques. L’activité de banque, très

Gérer et contrôler les vingt-huit

les besoins de financement

anciennement attestée dans

accords de libre-échange de l’acte final.

dépassent ses ressources d’exploitation.

l’histoire, consiste à sauvegarder et à transférer des fonds, à accorder des

Surveiller les pratiques

Financement à C.T :

prêts et à échanger de la monnaie.

commerciales dans le monde.

membres.

Crédit fournisseur :

 

Ces services sont fournis par un

Juger les différents commerciaux

L’obtention d’un crédit auprès du

ensemble d’institutions telles que les

qui lui sont soumis par les états

Fonds monétaire international (FMI)

fournisseur allège la trésorerie. (L’idéal est d’accorder à ces clients un crédit d’une durée inférieure à

banques de dépôt, les banques centrales, les caisses d’épargne, les sociétés fiduciaires, les sociétés

:

 

financières, les organismes

Institution spécialisée des nations unies qui a pour objectifs de :

Promouvoir la coopération monétaire internationale. Faciliter le développement et la croissance équilibrée des échanges commerciaux internationaux. Banque internationale pour la

celle obtenue de ses fournisseurs). Crédit bancaire :

L’entreprise s’adresse à son banquier pour lui demander un crédit lui permettant de faire face à ses échéances (pour financer le cycle d’exploitation). Plusieurs formes de crédit sont possibles :

Crédit de financement de la trésorerie :

d’assurance vie et les banques d’affaire ou autres institutions qui se destinent à l’investissement bancaire. La bourse des valeurs est un marché financier des capitaux à moyen et long terme. Les instruments utilisés sur la bourse des valeurs sont soit des actions ou des

+

L’escompte des effets de

obligations appelées titres ou valeurs

Le marché boursier est un lieu où se

reconstruction et le développement (BIRD) :

La banque internationale pour la reconstruction et le développement est une agence spécialisée des Nations unies qui a pour objectifs de :

Participer à la reconstruction et au développement des pays membres en favorisant les investissements en capital pour stimuler la production. Accorder des garanties et des crédits afin d’encourager les investissements privés à l’étranger.

commerce : l’entreprise peut négocier les effets de commerce qu’elle possède en porte feuille (L.D.C, billet à ordre, warrant…) + Le crédit par caisse : l’entreprise s’adresse à sa banque qui lui accorde des liquidités (des avances). Plusieurs techniques sont utilisées :

Facilité de caisse (la durée est de quelque jours / mois). Le découvert : durée quelques mois.

mobilières. La bourse est un marché où se confronte des offreurs et des demandeurs de fonds. Le marché boursier :

confronte l’offre et la demande des valeurs mobilières et où se déterminent les cours de ces valeurs. Les v.m. peuvent être soit à revenu fixe (obligations) soit à revenu variable (action). Aussi, les échanges qui s’y opèrent concernent les monnaies et les lingots d’or. Le marché financier :

Compléter ces investissements par

Crédit de financement des stocks :

Au sens restreint, le marché financier

des financements appropriés. Organisation de coopération et du

Ils sont accordés sous forme de découvert :

désigne le marché boursier où s’échangent action et obligation

développement économique (OCDE) :

+

Le

crédit

de

campagne

:

principalement. Au sens large, c’est

L’OCDE regroupe un nombre élevé de

financement des activités

un marché qui comprend l’ensemble

pays (les Etats-Unis, le Canada et le

saisonnières.

 

des échanges de capitaux à long

Japon). Elle vise à :

+

Avances

sur marchandises :

terme. Epargnants et investisseurs

Contribuer à l’expansion de l’économie et de l’emploi dans les

1- Définition :

financement des stocks. + Crédits spéciaux : pour les activités

par le biais des intermédiaires financiers sont mis en relation par ce

pays membres tout en

à

encourager.

marché. Son rôle est de permettre le

maintenant la stabilité financière.

L’affacturage :

 

Promouvoir l’expansion du commerce mondial sur une base multilatérale et non discriminatoire. Définition et rôles de la fonction financière :

C’est la vente au comptant par une entreprise de ses créances commerciales à un intermédiaire spécialisé appelé factor (société d’affacturage). Avantage : l’entreprise ne court pas le risque d’insolvabilité des

Il y a autofinancement quand

financement de l’économie. Les valeurs mobilières :

Les valeurs mobilières sont des titres achetés et vendus, à la bourse, appelés bourse des valeurs, en vue de réaliser un placement rentable. Ces valeurs, dont les deux principales sont les

L’action est un titre de propriété

La fonction financière met en oeuvre les capitaux. Elle commande la circulation des capitaux à l’intérieur de l’entreprise et les échanges des capitaux avec l’extérieur. La fonction financière peut être comparée à la fonction de circulation sanguine dans l’organisme humain. 2- Les rôles :

La fonction financière doit :

clients. Inconvénient : il set cher. L’autofinancement :

l’entreprise finance ses investissements par ses propres moyens : il s’agit des moyens de financement permanents que l’entreprise trouve dans ses propres ressources : bénéfices, amortissements et provisions. Avantages : • C’est un moyen de

actions et obligations, sont qualifiées de mobilières car on peut les échangent rapidement sur un marché. L’action :

d’une fraction de l’entreprise. Elle donne droit à un certain pourcentage des bénéfices. Le détenteur d’une action devient donc actionnaire de l’entreprise ; il participe aux assemblés généraux des actionnaires

Mettre au service de la rentabilité de l’entreprise les ressources et les techniques financières.

financement gratuit. • Il laisse la capacité d’emprunt intacte. • Il finance la croissance de l’entreprise.

et élit, à cette occasion, le conseil d’administration de la société. L’actionnaire doit être informé périodiquement sur l’activité et les résultats de l’entreprise.

L’obligation :

 

Statistique :

si les classes sont d'amplitudes égales ou inégales. Mode :

L’obligation est un titre de créance à

La statistique est une méthode scientifique dont l’objet est de recueillir, d’organiser, de résumer et d’analyser les données d’une enquête, d’une étude o d’une expérience, aussi bien que de tirer les conclusions logiques et de prendre les décisions qui s’imposent à partir des analyses effectuées. Population :

long

terme émis par une entreprise,

une institution publique ou l’Etat lorsqu’ils empruntent des fonds auprès des épargnants. Une obligation

C'est la valeur observée d'effectif maximum. Variable discrète: classer les données par ordre croissant. Celle d'effectif maximum donne le mode. Il est fortement conseillé d'utiliser le diagramme en bâtons pour déterminer le mode. En effet, deux valeurs consécutives xi , xi+1 peuvent avoir le même effectif maximum; on parlera d'intervalle modal [xi , xi+1]. Il peut aussi y

représente ainsi une dette de l’institution financière émettrice de l’emprunt. Les obligations sont des valeurs à revenu garanti, quel que

soit

le niveau des bénéfices de

Ensemble d'individus définis par une propriété commune donnée. Exp : si l’on veut étudier la durée de vie des ampoules électriques

l’entreprise émettrice. L’achat d’une obligation présente moins de risque que l’achat d’une action.

Le

recrutement est une décharge

fabriquées par une compagnie, la population considérée est l’ensemble de toutes les ampoules fabriquées par cette compagnie. Echantillon :

avoir un mélange de deux populations qui conduit à un diagramme en bâtons où apparaissent deux bosses; on considérera deux modes. Il est déconseillé, sauf raison explicite, d'envisager plus de deux modes. Variable classée: la classe modale

d’adéquation entre un poste et un candidat. « Le problème que pose tout recrutement est d’assurer la meilleure adéquation entre des

aptitudes individuelles et les besoins

d’un

poste. »

 

Sous-ensemble de la population. Exp : pour établir la durée de vie des ampoules électriques produites par

L’entretien met en situation de

communication orale (situation de

correspond à la classe ayant l'effectif maximum. Il est fortement conseillé d'utiliser l'histogramme pour déterminer le mode. Comme pour le cas discret, on peut avoir deux classes modales. Toutes les valeurs de la classe pouvant à priori se réaliser, on ne se contentera pas de déterminer la classe modale. Une des valeurs de cette classe sera le mode. Certains auteurs préconisent par simplicité de prendre le centre de la classe modale. Médiane :

Les valeurs étant rangées par ordre croissant, c'est la valeur de la variable qui sépare les observations en deux groupes d'effectifs égaux. Variable discrète: la détermination peut s'obtenir à partir du tableau statistique en recherchant la valeur de la variable correspondant à une fonction cumulée égale à n/2 (effectif cumulé) ou ½ (fréquence cumulée). Il est encore plus facile de lire sur les graphiques cumulatifs les abscisses des points d'ordonnée n/2 (effectif cumulé) ou ½ (fréquence cumulée). Si tout un intervalle a pour image n/2 ( ½ pour la fréquence), on parlera d'intervalle médian (on peut prendre le milieu de l'intervalle comme médiane) La moyenne arithmétique est un paramètre de tendance centrale plus utilisé que les autres de par ses propriétés algébriques Moyenne géométrique Ce type de moyenne est surtout utilisé pour calculer des pourcentages moyens. r étant un taux d'accroissement, 1+r est appelé coefficient multiplicateur; et le coefficient multiplicateur moyen est alors égal à la moyenne géométrique des coefficients multiplicateurs. Moyenne harmonique :Elle intervient lorsqu'on demande une moyenne de valeurs se présentant sous forme de quotient de deux variables x/y

face

à face) deux personnes. Celles-

une machine, on peut prélever au

ci

dialoguent, échangent des

hasard un certain nombre d’ampoules - un échantillon- parmi toutes les celles produites par cette machine. Individu ou unité statistique :

Chaque élément de la population ou de l’échantillon.

informations sur un sujet précis.

 

Une

relation de face à face n’existe

que

si les deux acteurs ont une

volonté de communiquer ; donc un objectif commun ou un besoin d’entrer en relation en vue d’obtenir

un

résultat attendu.

 

Exp : dans l’exemple précédant, chaque ampoule constitue un

Définition de la formation :

 

formation est un investissement

dans des actions dont l’objectif est de s’instruire ou développer des savoirs ou des travailleurs, mesures prises entre

La

individu ou une unité statistique. La taille :

Représente le nombre d’individus d’un échantillon ou d’une population. Elle est symbolisée par « n » dans le cas d’un échantillon et par « N » dans le cas d’une population. Le caractère :

C’est l’aspect particulier que l’on désire étudier. Exp : concernant un groupe de personnes, on peut s’intéresser à leur age, leur sexe leur

l’Etat

et les employeurs.

 

Styles de management :

1- style directif :

Le style directif, fortement centré sur l’organisation du travail est destiné à

des

collaborateurs de faible niveau

d’autonomie (peu de compétences et

peu de motivation) 2- style persuasif :

 

Le

style

persuasif

tente

de

tenir

compte à la fois des besoins d’organisation et des relations humaines. Il s’applique à des collaborateurs motivés mais peu compétents et donc très dépendants. 3- style participatif :

taille… Les modalités :

Les différentes manières d’être que peut présenter un caractère. Exp 1 : le sexe est un caractere qui presente deux modalités : feminin ou masculin

Le

style participatif est plus centré

Exp 2 : quant au nombre d’enfants par famille, les modalités de ce caractere peuvent etre 0,1 2,3…,20. Caractère qualitatif :

sur les relations humaines que sur

l’organisation. Il consiste à essayer de partager

objectifs et décisions en consensus

Ses modalités ne s’expriment pas par un nombre Exp : la religion, le sexe, l’opinion…

avec

des collaborateurs

 

compétents mais dont les systèmes

de

valeurs divergent parfois de ceux

Caractère quantitatif :

de

leurs supérieurs.

 

Ses modalités sont numériques. Exp : l’age, la taille, le poids… Caractère quantitatif discret L’ensemble des valeurs que peut prendre le caractère est fini ou dénombrable. Le plus souvent, ces valeurs sont entières. Exp :le nombre d’enfant dans une famille, le nombre de téléviseurs par foyer et la pointure des souliers. Caractère quantitatif continu :

4- style « par délégation » :

 

Le style de management « par

délégation » s’appuie sur la direction

par

objectifs pour

 

déléguer à des collaborateurs de

haut

niveau un maximum de pouvoir

de décision et d’autonomie et en ne les jugent que

sur… la branche et le secteur

 

la différence du secteur, qui

rassemble des activités variées, la branche ne regroupe que les entreprises fabriquant, à titre principal, la même catégorie de

A

biens, entreprises de l’industrie pharmaceutique, industrie…

entreprises d’une même branche

Les

Le caractère peut prendre théoriquement n’importe quelle valeur dans un intervalle donné de nombres réels. Exp : la taille d’un individu, le poids… Série statistique :

L’ensemble des différentes données associées à un certain nombre d’individus. Exp : la série suivante résulte d’une courte enquête auprès de quelques personnes pour connaître leur age :

(km/h, km/litre,

).

Attention, il faut

cependant bien décortiquer le problème car il peut aussi s'agir d'une moyenne arithmétique. Caractéristiques de dispersion :

ont

donc notamment pour points

Comme leur nom l'indique, ces caractéristiques essayent de synthétiser par une seule valeur numérique la dispersion de toutes les valeurs observées. Étendue :

communs :

 

- L’usage d’une même technique. - L’utilisation des mêmes matières premières.

- Des intérêts communs dans

certains domaines : ce qui leur permet de regrouper certaines de leurs activités et de créer des services communs,

notamment de recherche, d’achat ou de vente, filiales communes, groupement d’intérêts économiques. Le secteur il rassemble des activités varier

18 21 19 19 17 22 27 18 18 17 20 20

23

l'histogramme C'est un ensemble de rectangles contigus, chaque rectangle associé à chaque classe ayant une surface proportionnelle à l'effectif (fréquence) de cette classe. Attention: Avant toute construction d'histogramme, il y a lieu de regarder

C'est la différence entre la plus

grande et la plus petite observation Intervalle inter-quartile :

C'est la différence entre le troisième et le premier quartile

l'écart type qui est la racine carrée de la variance et qui a l'avantage d'être un nombre de même dimension que les données (contrairement à la variance qui en est le carré)

La

de

dispersion plus utilisé que les autres de par ses propriétés Algébriques Coefficient de variation : C'est un coefficient qui permet de relativiser l'écart type en fonction de la taille des valeurs. Il permet ainsi de comparer la dispersion de séries de mesures exprimées dans des unités différentes. La concentration :

L'objectif est de mesurer les inégalités dans la répartition d'une variable à l'intérieur d'une population. Cette notion n'a d'intérêt que dans la mesure où les valeurs globales suivantes ont une signification concrète Valeurs globales :

xi représentent les valeurs

ponctuelles ou les centres des classes, ni les effectifs correspondants. Les valeurs globales

de la série (xi , ni) sont les quantités gi = ni xi Médiale :

La médiale de la série (xi , ni) est la médiane de la série (xi , gi) Les indices :

Permettent de mesurer l'évolution d'un phénomène au cours du temps Indices de LASPEYRES et de PAASCHE Ce sont des indices synthétiques qui

sont des résumés numériques des

indices élémentaires lorsqu'on cherche à mesurer l'évolution d'un ensemble de plusieurs produits. Régression et corrélation :

Lorsqu'on observe deux variables

quantitatives sur les mêmes individus, on peut s'intéresser à une liaison éventuelle entre ces deux variables. La régression fournit une expression de cette liaison sous la forme d'une fonction mathématique.

La corrélation renseigne sur

l'intensité de cette liaison. Séries chronologiques :

Ce sont des séries d'observations échelonnées dans le temps. L'objectif de l'étude des séries chronologiques est double:

• analyse d'un phénomène temporel en mettant en évidence essentiellement la tendance générale et les fluctuations saisonnières

• élaboration d'un modèle

permettant de faire de la prévision à

court terme

le Trend ou Tendance : T. C’est le mouvement de longue période que l’on considère le plus souvent comme une droite (tendance linéaire)

- les cycles : C. C’est une alternance

de mouvements croissants et

décroissants de moyen terme.

- les variations saisonnières : S. On

variance

est

un

paramètre

enquête par Internet ) Echantillon : fraction représentative d’une population ou d’un univers statistique sur lequel porte une étude. Tous les membres de la population considérés doivent avoir la même chance d’être choisis. Echantillon aléatoire :

Tous les individus d’une population possèdent au départ des chances égales de faire partie de l’échantillon. On effectue un choix au hasard. Echantillon stratifié :

On divise en strates le population et on tire au hasard dans chaque strate homogène, les éléments obtenus dans chaque strate sont combinés pour obtenir le résultat final.

Tirage par quota :

Il consiste à reconstituer une population mère miniaturisée, au sein de l’échantillon. L’échantillon est considéré comme représentatif de la population mère. Elaboration du questionnaire A- Définition :

Instrument de collecte de l'information. Il est fondé sur un recueil de réponses à un ensemble de questions posées généralement à un échantillon représentatif d’une population. Finalités :

_ Recueillir des informations auprès des personnes concernées par le sujet à traiter

_ Dresser le portrait d’une réalité à

un moment précis dans le temps

_

_ Réaliser un sondage sur un échantillon important Sondage : Etude d’une partie d’une population considérés directement ou après redressement, comme représentative de la population totale. Les résultats obtenus sont rapportés à la totalité de cette population. Le sondage s’oppose au recensement qui est l’étude exhaustive de toutes les unités d’un ensemble . Base de sondage : liste ou fichier regroupant l’univers étudié et permettant le tirage au sort des unités de l’échantillon. La statistique : toute mesure calculée à partir des données échantillonnales Paramètre : toute mesure calculée à

partir de l’ensemble des données de la population.

Estimation : le procédé par lequel on

cherche à déterminer la valeur d’un paramètre d’une population. Estimateur : la statistique utilisée pour effectuer l’estimation ; c’est une variable aléatoire. Valeur estimée : la valeur que prend l’estimateur une fois l’échantillon tiré ; c’est une valeur de la variable

aléatoire que constitue l’estimateur. On appelle INTERVALLE DE CONFIANCE un intervalle de la forme [L1,L2] , ayant une certaine probabilité de contenir la valeur d’un paramètre. On appelle NIVEAU DE CONFIANCE,

- les caractères communs selon les quels on regroupe les documents

- le nombre et l’importance des

classes en fonction de l’utilisation des documents.

- l’ordre dans lequel on classera les documents classer : effectuer le travail matériel :

- affecter chaque document d’un

)qui

déterminera

sa place dans le document

- ranger selon l’ordre prévu par la

classification

On

indice

;(chiffre,

lettre,

classe pour :

- retrouver sûrement et rapidement.

- ordonner, c’est à dire donner au lieu du travail une atmosphère d’ordre.

- contracter pour garder sous le plus petit volume le plus grand nombre possible

de documents.

- Obéir aux prescriptions légales dont

la lettre exige que toute pièce doit

être classée et répertoriée.

- Pallier l’absence ou la défaillance

de celui qui a rangé.

- Protéger le document et le

préserver des éléments destructeurs

(humidité, poussières ).

- Assembler les documents par

catégorie, par affaire, par famille. - Déceler les absences, les

subtilisations, les interventions de

documents.

Norme : ensemble de règles

alphabétiques

normalisées. Rubrique : mot ou groupe de mots constituant l’intitulé du document à classer.

Mot directeur : façon de présenter une rubrique pour son classement. Renvoi : inscription supplémentaire d’une rubrique pour renvoyer au mot directeur retenu, lorsqu’il y a

hésitation sur le choix de celui-ci.

Le classement alphabétique consiste

à ranger les mots d’après l’ordre des lettres dans l’alphabet.

Le classement selon cet ordre est

souvent délicat pour les dénominations comportant plusieurs mots. En effet, il faut choisir dans chaque dénomination ou chaque rubrique le mot directeur. Puis pour faciliter les recherches, il faut mettre

le

indexant la dénomination. Ainsi, pour déterminer les mots directeur dans une rubrique complexe, nous allons appliquer les règles définies par la norme l’AFNOR (Association Française de NORmalisation).

Indexage des rubriques :

en

été

Evaluer les effets d'une action

qui

ont

mot

directeur

en

évidence

estime qu’il y a une composante saisonnière dans une

série, si, chaque année, à la même

période, il se produit une variation du phénomène d’au moins 25% par rapport à la valeur moyenne.

On appelle ainsi la manière d’écrire

une rubrique afin de faciliter un classement alphabétique. Pour indexer correctement il faut :

d’abord écrire le mot directeur (en majuscule)

-

-

le résidu ou aléa : ε. C’est un

noté 1

-

σ

,

la

probabilité

qu’a

événement exceptionnel impossible ou difficile à estimer. Désaisonnalisation :

l’intervalle de confiance de contenir la valeur du paramètre. On appelle RISQUE D’ERREUR , noté σ , la probabilité qu’a l’intervalle de confiance de ne pas contenir la valeur du paramètre. Organisation administratif

-

puis les mots suivants

 

enfin entre parenthèses, les mots précédents Classement numérique L’ordre numérique est basé sur la

-

Pour

exprimer ce qu'aurait été le

mouvement brut sans l'influence

saisonnière, on utilise la série corrigée des variations saisonnières Y* (ou Ycvs)

connaissance universelle de la suite naturelle des nombres entiers. (Si l’alphabet est limité à 26 lettres, la suite naturelle des nombres entiers

Série

Ajustée

(classement et planning) Le classement est une technique qui

Cette

série

est

utilisée pour

est

illimitée).

représenter ce qu'aurait

été

le

consiste à ranger dans un ordre méthodique les documents selon un ordre préétabli, de façon à pouvoir se procurer facilement et rapidement l’information recherchée. classifier : faire une répartition méthodique par classe, c’est à dire déterminer :

Le

classement idéologique se fait à

phénomène en

l'absence

de

l’aide d’un plan de classement, établi

phénomènes Aléatoires Enquête : Investigation auprès d’une population donnée pour obtenir des réponses précises à des questions sur un marché (enquête par téléphone, enquête postale,

à

partir des documents à classer. Ceux-

ci

sont répartis par « sujet » ;

chaque sujet

 

est

divisé en sous-sujets, eux mêmes

subdivisés, et ainsi de suite

 

La classification décimale repose sur le principe suivant : entre 2 nombres décimaux consécutifs de même ordre, il est toujours possible d’intercaler 9 nombres décimaux consécutifs. Le classement chronologique consiste à classer les documents dans l’ordre de la suite naturelle des dates :

le

classement

debout

consiste

à

Du point de vue mathématique, on a deux cas distincts :

Soit le pourcentage s’applique à

classer les dossiers ou les documents les

-

uns à coté des autres sur leur arête la plus petite ;le dos, se présentant verticalement face à l’utilisateur. Le classement vertical ordinaire consiste à placer les documents verticalement, les uns derrière les autres, ou les uns à coté des autres, les dossiers reposants sur leur dos. Le classement vertical suspendu consiste à placer les dossiers et les documents dans des chemises en carton fort, dites hamacs. Le classement vertical suspendu peut être :

une quantité connue, on l appelle alors pourcentage direct ;

-

Soit le pourcentage s’applique à

une quantité inconnue, on l appelle, dans ce cas, pourcentage indirect. Le coefficient multiplicateur est le

années, mois, jours. Dans ce mode de classement, le document le plus récent doit toujours être placé sur le dessus. Le classement géographique est basé sur la connaissance des divisions et des subdivisions territoriales d’une unité géographique : pays – ville – commune - département. Il est souvent associé à un classement numérique ou alphabétique. Le classement alphanumérique consiste d’abord à répartir les documents dans des classes alphabétiques préétablies, puis, à l’intérieur de celles-ci, de leurs attribuer, selon leurs ordre d’arrivée, un numéro. Dans chaque tranche de classement alphabétique, un répertoire alphabétique succinct est donc

nombre qui permet de passer da la

quantité

connue

à

la

quantité

inconnue

par

une

seule

multiplication. La tare : c’est une réduction sur le

poids de l emballage. La surtare : c’est une réduction pour

- à visibilité supérieure

 

emballage supplémentaire.

 

- à visibilité latérale

Le don : c’est une réduction accordée

Classement suspendu à visibilité supérieur Principe Dans ce type de procédé, les hamacs sont équipés, sur leur partie supérieure, d’une tringle métallique

qui sert à leur suspension. L’intitulé du dossier est inscrit :

 

pour

altération

naturelle

de

la

marchandise.

La réfaction

:

réduction

accordée

pour avaries dans la livraison. notion d’intérêt l’intérêt peut être défini comme la rémunération d’un prêt d’argent. Chaque fois qu’une personne prête une certaine somme , elle se prive

-

soit directement sur la tringle

pendant toute la période du prêt de la possibilité d’employer elle-même

métallique.

soit sur une étiquette placée dans une gaine transparente pour la

-

 

son argent et rend service à son débiteur qui pourra , par exemple, l’utiliser pour financer des investissements rentables. Il est donc normal qu’elle reçoive en contrepartie une rémunération. définition d’intérêt simple Lorsque la durée du prêt est de quelques mois, on convient en général que l’intérêt sera payé en une seule fois, soit lors de la remise du prêt, soit lors de son remboursement. Quand le prêt (ou le placement) est fait à intérêts simples), les intérêts dus à la fin de chaque période choisie comme unité de temps(trimestre, semestre ou année) sont calculés sur la capital initial : ils ne sont pas capitalisés pour le calcul des intérêts de la période suivante. Le montant de l’intérêt dépend de l importance du capital prêté et de la durée du prêt.

nécessaire, il figure en général sur un guide. Le choix du mode de classement s’effectue d’après plusieurs critères à savoir :

protéger. Classement verticale suspendu à visibilité latérale

Principe :

Les hamacs de classement vertical

 

le volume et le nombre d’éléments à classer, - facilité d’accès et de la manipulation,

-

suspendu à visibilité latérale sont équipés, sur la partie visible face à l’utilisateur, d’une bande métallique ou

-

la durée de conservation,

plastique. Un planning est un tableau qui visualise l’ordonnancement de tâches ou d’événements c’est à dire la prévision de leur situation dans le temps. Il doit permettre les mises à jour et le contrôle de la réalisation. Un planning comprend :

- la fourniture, le mobilier et le matériel à utiliser. Les dossiers ordinaires (chemises cartonnées) : ils sont utilisés pour les

dossiers

de travail peu épais ; pour

un rangement de document dans un

dossier suspendu.

Les dossiers à système (chemises à rabat, à tirette, élastiques ; classeurs

à

sangle ; à anneaux ): ils sont utilisés pour les dossiers de travail épais ou volumineux ; pour le rangement des documents consultés fréquemment. Les dossiers suspendus (les hamacs en papier kraft suspendu sous un rayon armoire ou dans un tiroir) : ils sont utilisés pour la plupart des dossiers individuels (fournisseurs, clients, personnel) Indexage :

- échelle de temps (jour, semaine, mois).

représentation visuelle (prévisions réalisées).

-

En principe l’intérêt est proportionnel au capital prêté et croit avec la

-

chaque ligne correspond à un

durée. On appelle valeur acquise par un

exécutant ou un poste de travail, ou

une activité.

capital placé pendant un certain

la première colonne correspond aux titres des lignes.

-

 

temps, la valeur du capital augmentée des intérêts à la fin de la

-

repère des jours

période de placement. L’escompte commercial, prix du service rendu par le banquier, ne sera autre que l’intérêt, à un taux t indiqué par le banquier, d’une somme égale à la valeur nominale de l’effet montant de l’avance effectuée par le banquier, calculé sur le nombre de jours que sépare la date de la négociation de l effet de la date d’échéance de l’effet ( ce nombre de jour correspondant à la durée du prêt consenti par le banquier).

Calcule commerciaux un rapport se présente sous forme de

 

fraction et se compose de deux termes ; le premier est le numérateur ou

L’indexage d’un classement est l’indication visuelle des tranches de classement ainsi que l’identification des documents (dossiers, fiches…). Pour indexer les dossiers, on utilise :

l’antécédent, le second est le dénominateur ou le conséquent. Deux grandeurs qui varient simultanément sont directement proportionnelles quand le rapport des mesures correspondantes est constant

- Les guides : ce sont des

intercalaires en carton, métal ou matière plastique. Ils

Grandeurs

inversement

Valeur actuelle Il est la valeur que le banquier doit verser au porteur de l’effet à l’occasion de l’opération d’escompte. Elle représente la différence entre la valeur nominale et l’escompte retenu par le banquier. Commission d'endos : elle rémunère le service rendu par le banquier qui réescompte les effets auprès de Bank al Maghrib. Même méthode de calcul que pour l'escompte. • Commission de bordereau : appelée aussi commission de service, elle est calculée soit à un certain taux sur la valeur nominale des effets : 1/6 % par exemple, soit fixe : 3,20 DH par effet. • Commission d'encaissement ou change de place : se calcule comme pour la commission de bordereau.

sont de mêmes dimensions que les dossiers, mais portent des dépassants où sont inscrites les mentions utiles au classement. - Onglets fenêtres : lorsque les guides ne portent pas de dépassants, on utilise des onglets à fenêtre de différentes dimensions ou des papillons gommés. La signalisation est le moyen visuel pour mettre en évidence certains caractères communs à un groupe de dossiers. On distingue deux types de signalisation :

proportionnelles Deux grandeurs sont inversement proportionnelles lorsque l une devenant un certain nombre de fois plus grande ( ou plus petite ) , l autre devient le même nombre de fois plus petite ( ou plus grande ). Partages directement proportionnels Principe : Les parts forment avec les nombres donnés une suite de rapports égaux. Partages Inversement Proportionnels Principe : Les parts forment avec les inverses des nombres donnés une suite de rapports égaux.

Fixes : couleurs des dossiers, case colorée,…

-

Définition On appelle pourcentage (ou tant pour

-

Mobiles : onglet, cavalier…

cent) le rapport constant de deux grandeurs proportionnelles quand la mesure de la seconde est 100. Il est donc un rapport dont le dénominateur est 100.

Le classement horizontal (ou à plat) consiste à empiler les documents les uns sur les autres, le dos face à l’utilisateur.

• Autres : commission d'acceptation,

commission de manipulation ; en général fixes par effet. L’escompte rationnel L’escompte rationnel est l’intérêt de la valeur actuelle. Comme cette valeur actuelle est inférieure à la valeur nominale, on dit que l’intérêt ainsi calculé est un escompte en dedans, par contraste avec l’escompte commercial dit escompte en dehors. On le dénomme rationnel parce que son mode de calcul est conforme à la raison, au bon sens, autrement dit : est plus équitable. Deux effets sont équivalents, à une date donnée, si à cette date, ils ont des valeurs actuelles égales, si on les

comme la réponse à une double question :

-Qui possède l’entreprise ?

- Dans quel but la possède –t- on ?

A partir de ces 2 questions on peut

dégager 3 formes d’entreprises :

& Les entreprises individuelles : elles

sont possédées par un seul individu dans le but de réaliser le maximum de bénéfice. Les diverses taches de cette entreprise sont assurées par le chef et les membre de sa famille

& Les entreprises sociétaires : Elles

sont possédées par plusieurs personnes qui mettent en commun

leurs biens ou services ou les deux à

la fois en vue de réaliser le maximum

de bénéfice ou de subir une perte

éventuelle

& Les entreprises publiques : Elles

- Les partenaires y rechercheront :

les salariés : comment la valeur ajoutée est répartie ?

les actionnaires cherchent l’évolution

à terme

- Les créanciers y rechercheront : la

situation de l’affaire : les crédits susceptibles d’être accordés

- La comptabilité est obligatoire pour

les entreprises Le bilan est un document comptable

que chaque entreprise doit produire au moins une fois par an, il doit obéir à des normes de présentation légales Le bilan fait le point sur la situation

du patrimoine de l’entreprise à un moment donné , il résume ce que possède l’entreprise et ce qui

constitue l’origine de ce qu’elle

escompte au même taux .Cette date est alors dite date d’équivalence. L’équivalence de deux effets peut se rencontrer lorsqu’un débiteur demande à son créancier de proroger la date d échéance d un effet, de modifier sa valeur nominale, ou de renouveler l effet par la création d un nouvel effet lorsque le premier est impayé à l’échéance. Échéance moyenne L'échéance moyenne est l'échéance d'un effet unique à un ensemble d'effets mais dont la valeur nominale est égale à la somme des valeurs nominales des effets remplacés. Compte courant Un compte est dit « courant » quand toutes les sommes portées tant au débit qu au crédit perdent leur individualité et s ajoutent algébriquement. Seul le solde calculé à une date convenue est exigible. compte courant et d’intérêt Un compte est dit « compte courant et d’intérêts » lorsque les sommes portées en compte sont génératrices d’intérêts. une date d'arrêté du compte, pour le

calcul et l'incorporation des intérêts au compte un taux d'intérêts, s'il est le même pour les opérations de débit et de crédit, le

sont possédées totalement ou partiellement par l’état dont le but n’est pas toujours de réaliser le maximum de profit mais aussi la recherche de l’intérêt général

possède Le bilan se présente sous forme d’un tableau divisé en deux parties : la partie droite représente les ressources de financement de l’entreprise et dite Passif la partie gauche représente les emplois des ressources (utilisations

Selon leur secteur d’activité : ce type de classement dégage 3 forme d’entreprise : Agricoles, industrielles

et

commerciales

des fonds et dite Actif

- Entreprises agricoles : sont des

Le financement permanent :

entreprises qui utilisent les produits

Comprend les sommes qui appartiennent au propriétaire de l’entreprise : ce sont les capitaux

agricoles dans leur activité sans aucune transformation.

- Entreprises industrielles : sont des

propres ( Apport/capital ) et les sommes correspondant à des dettes à plus d’un an ( Emprunt, fournisseurs d’immobilisations….) ce

entreprises qui transforment les matières 1eres en produits finis ou semi-finis

- Entreprises commerciales :sont des

sont des dettes de financement Il comprend toutes les ressources qui sont durable à la disposition de l’entreprise Le passif circulant hors trésorerie Il comprend les sommes dues à des tiers ( personnes extérieures de l’entreprise et qui ont des relations avec elle) , créanciers de l’entreprise

lorsque ces dettes sont nées à intervalle moins d’un an : ce sont des dettes du passif circulant hors trésorerie ( dettes fournisseurs, fournisseurs effet à payer créditeurs divers….) la trésorerie passif :

entreprises qui achètent les biens « produits » et les

revendent en l’état sans aucune transformation. Les objectifs de l’entreprise L’entreprise remplit deux objectifs essentiel : l’un économique et l’autre social

- L’objectif économique : La fonction économique de l’entreprise est de mettre à la disposition des consommateurs des biens et des services dont ils ont besoin. Par l’acte de transformation, elle contribue au développement des richesses de la nation

compte

est

dit

alors

taux

Ce sont les sommes dues à des banques (banques solde créditeurs).

 

-

l’actif :

réciproques", s'il varie avant la date d'arrêté du compte, celui-ci est dit "à taux variables".

L’objectif social : A travers l’emploi qu’elle crée, l’entreprise contribue à résoudre le problème du chômage et à distribuer dans l’économie d’un payer un certain pouvoir d’achat et d’échange Notion de flux Les flux économiques sont des mouvements des valeurs L’un des objectifs de la comptabilité est de suivre ces mouvements et d’enregistrer ces flux Il y a deux types de flux :

Il est subdivisé en 3 grandes :

- L’actif immobilisé

l'attachement

à

chaque

opération

- L’actif circulant hors trésorerie

d'une

date

dite

"valeur

de

- La trésorerie –actif.

l'opération".

 

L’actif immobilisé :

Comptabilité

Comprend l’ensemble des biens et des droits qui ont pour vocation de rester Durablement dans l’entreprise, il est subdivisé en :

L’entreprise

est

une

entité

économique indépendante qui utilise des moyens afin de produire des biens ou de services,

destinés à être proposer sur un marché afin de satisfaire un besoin moyennant un prix en vue de réaliser le maximum de bénéfice ou subir une perte éventuelle. Entreprise= Travail + Matières + Machines = Biens et services Les fonctions d’une entreprise Elles sont au nombre de 6 :

Fonction administrative ( prévoir, organiser, commander, coordonner et contrôler) Fonction technique ou de

-Immobilisations en non valeur -Immobilisations incorporelles -Immobilisations corporelles

Flux réels : flux de biens et de services

-

-Immobilisations financières L’actif circulant hors trésorerie

-

Flux financiers : flux de monnaie

Comprend l’ensemble des biens et

La

comptabilité est une technique qui

des droits qui ne sont pas destines à rester durablement dans l’entreprise

permet à travers un langage

conventionnel d’enregistrer tous les actes faits par un commerçant pour mesurer les conséquences de ces actes sur l’évolution de son patrimoine Ne pas oublier

c’est à dire ils ont une durée inférieure à une année , il se compose des stocks, des créances de l’actif circulant, des titres et valeurs de placement Trésorerie – actif

production Fonction comptable Fonction commerciale (achat/ ventes) Fonction financière Fonction de sécurité La comptabilité est une technique qui permet d’enregistrer toutes les opérations réalisées par une affaire , bien utilisée elle permet à un tiers d’évaluer une entreprise : il convient donc de partir d’une définition de l’entreprise. Classification des entreprises

• Selon leur forme juridique

Le classement des entreprises selon

leur forme juridique est considéré

- La comptabilité est un instrument de contrôle et de gestion des entreprises

- Elle est indispensable au chef

d’entreprise, à ses partenaires et aux tiers qui travail avec elle pour évaluer sa gestion

- Le chef d’entreprise y trouvera : un instrument financier, un instrument

de décision un instrument de gestion

et un instrument de prévision

- Les pouvoirs publics détermineront

: le fisc, le montant des impôts et taxes à encaisser la justice

également un moyen de preuves pour trancher les conflits entres entreprise et ses partenaires

Elle comprend les disponibilités et les liquidités de l’entreprise ( avoir en banque, en C.C.P et les espèces en

caisse ). Notion de compte Par convention le compte est un tableau , le coté gauche du compte

est réservé aux emplois et le coté droit aux ressources

* Le coté gauche , réservé aux

emplois , est appelé : débit d'ou le

verbe débiter un compte qui veut

dire enregistrer une somme à son débit

* Le coté droit , réservé aux

ressources est appelé : CREDIT d'ou le verbe créditer un compte qui veut

dire enregistrer une somme à son crédit. * L'inscription d'un mouvement comptable( une somme ) au débit ou au crédit d'un compte est appelé :

 

La réserve légale :la loi impose aux sociétés de prélever 5% de leur bénéfice net en affectation à la formation d’une réserve légale et ce jusqu’à concurrence de :

-10 %du capital pour les SARL , les SA et les autres sociétés de capitaux

prix, la qualité de la marchandise demandées. Il ne s’agit nullement d’un achat et n’engendre aucun engagement de la part des parties (demandeur, destinataire), ce document permet d’avoir une idée sur l’organisation de la société et de porter un jugement sur son contrôle

IMPUTATION * Le solde d'un compte est la différence entre le total des sommes inscrites au débit et le total des sommes inscrites au crédit Principe de la partie double On peut déduire que toute opération comptable intéresse au moins deux comptes ;un ou plusieurs comptes à débiter et un ou plusieurs comptes à créditer de même montant et de sens contraire : c'est le principe de la partie double. Cette technique se traduit par le fait que toute inscription comptable se fait par deux écritures de même montant et de sens inverse dans des comptes différents un compte est débité l'autre compte est crédité de même montant et de sens contraire LE CPC est un état de synthèse comme le bilan qui décrit en terme de produits et de charges les composantes du résultat final .Le C.P.C constitue en quelque sorte le film de l’activité de l’entreprise pendant une période donnée :

.

interne et la justification du choix du

-

20 % pour les sociétés civiles .

fournisseur (comparaison entre les fournisseurs) ( même présentation que le bon de commande)

Le bon de commande C’est un document émanent toujours du client établi en son titre et adresse au fournisseur dans lequel il passe sa demande d’achat des articles spécifiés avec les conditions convenues. On peut le présenter comme suit :

La réserve statuaire : Prévue par les statuts, elle doit être constituée en vertu des modalités fixées par les dits statuts. Les réserves facultatives : Ce sont des réserves sociales, qui ne sont imposées ni par la loi ni par les statuts . Elles sont constituées à titre de précaution . La réserve de réévaluation : Elle

est formée de la plus-value résultant de la réévaluation de certains éléments de l’actif . Elle est incorporée au capital. les emprunts obligataires : sont des emprunts contractés auprès du public ou auprès d’un marché financier. IL n’intéressent que les grandes entreprises qui ont accès au marché financier. Ils sont réglementés par l’Etat. Ils sont divisés en obligations . L’émission

Une commande est un ordre par lequel est déclenché un processus de réalisation ou de mise à disposition de certains produits ou services, dans des conditions déterminées. Une commande engage les deux parties : celui qui commande (donneur d’ordre ) et celui qui accepte la commande. Le bulletin de commande Pour faciliter la passation de la commande, le fournisseur peut fournir à son client un catalogue avec un imprimé portant ses informations servant et remplaçant le bon de commande en vue d’anticiper la commande. Ce document comporte les mêmes éléments que le Bon de commande – B et C sont identiques - sauf le A qui comprend les références du fournisseur. Le bulletin de commande comme le bon doit être signé par le client Le marché :

l’exercice comptable c’est le second état de synthèse prévu par le C.G.N.C Le plan comptable est un document

d’un emprunt obligataire peut se faire au pair c’est à dire à la valeur nominale ou audessus du pair . Lorsque l’émission a lieu au dessous du pair la différence s’appelle une prime de remboursement. Le virement est une opération comptable qui consiste à faire passer une somme d’un compte à un autre. Autrement, du débit d’un compte au débit d’un autre compte ou du crédit d’un compte au crédit d’un autre

qui

donne

la

liste

des

comptes à

utiliser

par

l’entreprise.

La

comptabilité

des

entreprises

est

organisée

conformément

aux

dispositions du code général de la

 

normalisation

comptable

(C.G.N.C)

mis

en

place

par

le

dahir

du

25/12/1992

 

Les

états

de

synthèse

(modèle

 

normale)

 

compte.

 

Document concernant une commande

qui accompagne la livraison et se fait

- un exemplaire reste chez le client

Dans

le modèle normale ,

le plan

importante avec clauses spéciales de

comptable a prévu

5

états

de

Le journal est donc un registre comptable ou le commerçant

livraison et de règlement. Quelque

synthèses :

 

enregistre, par ordre chronologique,

fois enregistré et timbré.

Le bilan :

 

Le bon de livraison

Document qui décrit le patrimoine de l’entreprise en terme de ressource et d’emploi. Le compte de produit et charges :

C’est un compte qui décrit la formation du résultat à partir des

comptes de produit et de charges. L’état des soldes de gestion :

C’est un compte qui décrit les étapes de formation du résultat et qui dégage les soldes intermédiaires de gestion et aussi la capacité d’autofinancement. Le tableau de financement :

les opérations qu'il effectue dans le cadre de l'exploitation de son commerce La tenue du journal est obligatoire pour la tenue d'une comptabilité régulière

Le grand livre : Document obligatoire, le grand-livre reprend

pour chaque compte ouvert par l’entreprise , il regroupe par nature ,l’ensemble figurant au journal, mais qui n’a pas besoin d’etre coté et paraphé La balance des comptes est un tableau donnant à une date

Après réception de la commande, le fournisseur accuse réception par document appelé Bon de livraison ou Bulletin de livraison ou bordereau d’expédition établi avec l’entête du fournisseur. Il représente une facture provisoire

en deux exemplaires au minimum :

- un 2ème-* exemplaire est signé par le client qui reconnaît avoir reçu la marchandise et l’ex tourne au fournisseur

Le T.F. explique sous forme d’emplois

déterminée, la liste de tous les

Facture Document remis par le

de ressources

les variations du

vendeur à l’acheteur précisant le

patrimoine et de la situation

financière de l’entreprise au cours de

comptes classés, selon le plan comptable marocain, avec pour

détail de la marchandise livrée, le

chacun d’eux :

prix et les conditions de paiement, de

l’exercice .

 

-

Le total des sommes portées à son

livraisons, le lieu….etc

C’est un

débit

 

document juridique indispensable

L’état des informations

C’est un ensemble de document qui

-

Le total des sommes portées à son

pour effectuer l’enregistrement

complémentaires :

crédit

comptable et servir de preuve en cas

-

Le solde, débiteur ou créditeur

de litige au tribunal.

complète et commente l’information donnée par les autres états de synthèses.

l’ensemble des actions ou des parts

La balance est donc un document comptable de synthèse et périodique

C’est un instrument de contrôle des

-

Réduction commercial Elles sont accordées aux clients pour

des raisons strictement liés à la

Le capital social : Represente

enregistrement

vente, elles sont au nombre de trois :

-

C’est un instrument de gestion

le rabais, la remise et la ristourne.

sociales, libellées à leur valeur nominale que peuvent detenir les associés d’une société de capitaux ou d’une société depersonnes.

La vente est un contrat par lequel une personne s’engage à livrer une chose et l’autre à la payer. La vente

-Le rabais : ce sont des réduction accordées exceptionnellement au client pour tenir compte d’un défaut

Le capital personnel : Correspond à

est conclue dès que l’accord sur la

de qualité d la marchandise livrée ou

l’apport

net

d’un

particulier (

marchandise vendue et sur le prix est

du non respect de la conformité de la

entreprise individuelle).

réalisé, même si la chose n’est pas

livraison : temps, lieux, moyens….

La prime d’émission : Correspond à

-La remise : Ce sont des réduction

l’excédent du prix d’émission sur la valeur nominale payée par les nouvelles actions pour être assimilées aux anciennes, notament à la valeur acquise par ses dernières en tenant compte des réserves déjà constituées.

Les réserves :sont formées des bénéfices réalisés et conservés au

encore livrée ni le prix payé : donc la promesse de vente suffit pour que la vente soit conclue. Définition des documents commerciaux Ce sont des écrits constatant les

opérations effectuées avec un fournisseur ou un client et d’une façon générale avec toute

personne en relation d’affaires avec

habituellement accordées à tous ceux qui remplissent certaines conditions, il en est ainsi des remises consenties au client qui effectue des achats en grande quantité ou en raison de la qualité du client. -Les ristournes : accordées en fonction du volume du chiffre d’affaires réalisé avec un client sur

 

l’entreprise.

une période donnée ( mois,

sein de la société pour renforcer la situation financière.Elle peuvent être

Devis C’est une prise de contact,

une

trimestre, semestre , l’année…) Les réductions financières

obligatoires (réserves légales et réserves d’investissement) statutaires ou facultatives.

consultation auprès de divers fournisseurs sur la disponibilité, le

Ce sont des réductions accordées à un client pour des circonstances liées

au paiement. C’est une bonification accordée au client pour paiement anticipé (règlement avant l’échéance), il s’agit de l’escompte de règlement La TVA est un impôt global, elle frappe les biens et les services vendus au Maroc quel que soit leur origine (marocaine ou étrangère). En revanche elle n’est pas perçus sur les produits exportés (elle permet ainsi de réaliser la neutralité fiscale au niveau des transactions internationales). C’est une taxe indirecte de consommation supportée en définitive par le consommateur final :

son montant doit être reversé au percepteur sous déduction de la taxe que l’entreprise supporte elle-même à travers les factures reçues des fournisseurs. Ainsi on dit que la TVA est récupérable et ne constitue nullement une charge La TVA ne constitue ni une charge ni un produit pour l’entreprise, elle est collectée par cette dernière qui la facture au client à l’occasion de chaque opération imposable. Le fait générateur d’un impôt est l’événement qui le rend exigible envers le trésor Le régime du droit commun (régime de l’encaissement) : Le fait générateur de la T.V.A est constituée par l’encaissement total ou partiel du prix de marchandises de travaux ou des services Régime de l’option (Régime de

débit)

de

commodité : la loi donne la possibilité aux redevables d’opter pour les régimes de débit. Dans ce cas. Le fait générateur devient celui de débit qui coïncide avec la facturation autrement dite. Le fait générateur est constitué dans ce cas par l’enregistrement de la somme en comptabilité. Les emballages sont des objets destinés à contenir des produits ou marchandises livrés à la clientèle. On distingue 2types d’emballages :

• le matériel d’emballage

• et les emballages commerciaux

Le matériel d’emballage Définition : Il s’agit d’objets utilisés pour contenir ou pour contenir ou conditionner des matières premières, marchandises à l’intérieur de l’entreprise par exemple : cuves, congélateurs, bouteilles à gaz Les emballages commerciaux Il s’agit d’objet divers destinés à contenir les marchandises et les produits livrés à la clientèle tel que les caisse, boites, bouteilles, les bidons, pots, cartons…… Quatre sortes d’emballage sont à distinguer

:

- emballage récupérable identifiable - emballage récupérable non identifiable

- emballages perdu

- emballage à usage mixte

Emballages récupérables identifiables Ce sont des objets discernables unité par unité (facile à distinguer) dans lesquels sont livrés les produits ou

les marchandises et que les fournisseurs doivent récupérer ultérieurement, ce type d’emballage est traité comme des immobilisations : les centenaires, les barils, les tonneaux…. Emballages récupérables non identifiables : sont des emballages indiscernables dans lesquels sont livrés aux clients les marchandises ou produits vends mais que les fournisseurs doivent reprendre par la suite, ils sont alors prêtés ou consignés par exemple bouteille, caisses (Ils suivent les mêmes règles que celles étudiées à propos des marchandises).

:

raisons

pour

des

- Emballages perdus : sont des objets livrés définitivement aux clients avec leur contenus, ils ne sont donc pas repris par les fournisseurs, leur prix étant compris dans celui de la marchandise ou du produit vendu ( boite, carton, bidon….) ils ne servent qu’une seule fois ; on utilise :

61231 achats d’emballages perdus 71231 ventes de marchandises (difficulté de séparer le contenu du contenant) - Emballages mixte : Ce sont des objets dont on ne sait pas au moment de l’achat s’ils seront utilisés comme perdus ou récupérés. Consigner un emballage c’est le prêter à un client en contre partie d’une somme d’argent déposée comme garantie. Cette somme ne sera remboursée au client qu’après la restitution de l’emballage prêté dans un délai normal et en bon état. Donc, on peut dire que la consignation des emballages donne naissance à une dette du fournisseur vis à vis du client. règlement par la monnaie On peut définir la monnaie comme un moyen de paiement susceptible d’être immédiatement employé en vue d’effectuer des règlements . La monnaie est aussi une marchandise adoptée pour servir d’intermédiaire dans les échanges et de moyen de paiement. Elle permet d’exprimer la valeur de tous les biens. Le chèque est un écrit par lequel une personne, Le tireur qui a des fonds déposés et disponibles chez une autre personne donne à celle –ci Le tiré, l’ordre de payer une certaine somme , soit à elle même, soit à un tiers Le bénéficiaire. Le tiré doit être un banquier ou assimilé (crédit agricole, chèques postaux…) Le chèque est un instrument de payement il est payable à vue Un effet de commerce est titre négociable représentant une créance payable à court terme <1ans et mobilisable (qui circule) Les principaux effets de commerce

sont la lettre de change, le billet à

ordre et la warrant. Lettre de change : traite C’est l’effet le plus utilisé en pratique, c’est un écrit par lequel un créancier appelé tireur demande à son débiteur appelé tiré de payer la somme due à l’échéance, soit à lui même soit à un tiers appelé bénéficiaire. Billet à ordre C’est un écrit par lequel un débiteur appelé souscripteur s’engage à payer une somme d’argent à une échéance donnée à son créancier appelé bénéficiaire. WARRANT

C’est un billet à ordre dont le

paiement est garanti par un gage sur des marchandises ou autres biens. Les 7 principes de la comptabilité

générale :

continuité

Principe

établis

d’exploitation :

ses états de synthèses dont la perspective d’une poursuit normale de ces activité.

Principe de la permanence des

l’entreprise

méthodes :

ses

état de synthèse en appliquant les même règle d’évaluation et de présentation d’un exercice a l’autre. Principes du coût historique : la valeur d’entrée d’un élément inscrit en comptabilité pour son montant exprimez en unité monétaire courantes a la date d’entrée reste

intangible quelque soit l’évaluation intérieur des pouvoir d’achat de la monnaies.

Principe de la spécialisation d’exercice : les charge et les produits doivent être rattachée a l’exercice qui les concerne effectivement Principe de prudence : les produit

sont pris en

il sont

de

la

l’entreprise

établis

compte que si

certain et définitivement acquissent a l’entreprise alors les charge sont a prendre en compte dés qu’il sont probable. Principe e clarté : les opérations et

information

dans

adéquate

doivent être inscrites

compte sous la rubrique avec la bonne

dénomination et sans composassions entre elles

l’importance

Principe

significatives : les état de synthèse doivent révéler tout les élément dont l’importance peu affecter les évaluation et les décision

les

de