Vous êtes sur la page 1sur 9

Prsentation des hacheurs

Introduction et gnralits
Convertisseurs statiques continu-continu : fabriquer une source
de tension continue variable partir dune source de tension
continue fixe.
R=R1+R2 Le rglage de a permet de faire varier
R1=R la tension disponible aux bornes de la
R2=(1-)R charge Ud :
R2
Ud U S (1 ) U S vide
R1 R 2

Figure 1

est maximum pour : Rc = R2 soit Rc (1) R


Par exemple, pour R1 = R2 soit 1/2, on obtient : 1/6 16%
Beaucoup de puissance dissipe

1/9
Introduction et gnralits
En lectronique de puissance, on fera systmatiquement
appel des hacheurs.
deux types de base,
le montage srie et
le montage parallle.
Le principe consiste interrompre priodiquement
lalimentation de la charge par la source.

schma de principe
t on
Dfinition du rapport cyclique

T 2/9
Hacheur srie ou dvolteur

Figure 3 : schma de principe

Figure 4 : chronogrammes
Valeur moyenne de la tension en sortie du hacheur

v U

3/9
Dbit sur une charge inductive
di
uL L
dt uL 0

Montage de principe Montage rel

4/9
Analyse de fonctionnement
La source U alimente
la charge.
.uK 0 v U
i iK et iD 0

Le courant ne
peut pas passer par
la diode

Comme la charge nest pas


alimente, le courant diminue
progressivement.

v 0 uK U
i iD et iK 0
La bobine maintient le
courant dans la diode.

5/9
Hacheur parallle ou survolteur ou Boost
L L D
D il iD
il iD

vL vL
vD vD
E charge E vk Z
vk K ud C ud C
K

Applications
alimentations de puissance rgules et le freinage par rcupration des
moteurs courant continu
adaptation de tension dans les onduleurs
L L D
il iD il iD

vL vD vL
vD
E Z U vk Z
vk ud C uD C
K

Phase 1 : K ferm et D bloque Phase 2 : K ouvert et D passante

6/9
Conduction continue
Pour 0 < t <T, linterrupteur K est ferm et lintensit iL(t) crot linairement
di 1 E
EL l il (t) Edt t i l ( 0)
dt L L
On a : uk= 0 ; id = 0 ; vL=E

Pour T < t < T, K est ouvert, linductance L se dmagntise


et le courant il(t) dcrot :
di l 1 E U d0
EL U d0 i l ( t ) (E U d 0 )dt ( t T ) i l ( T )
dt L L
E
i l ( T ) T i l ( 0)
L
et E < Ud0 car il(t) doit dcrotre.
On a : uK=Ud0 ; iD= il ; vL= U - Ud0

7/9
Chronogrammes
uL(t)

uK(t)

8/9
Rapport cyclique
Relation liant E Ud0 .
On a : E = vL+ uK
Avec <vL (t)> =0, on obtient :

E U K 0 (1 ) U d 0 soit U d0

1
E 1
Limite de la conduction continue
La valeur moyenne du
courant il(t) scrit:
I lM E
I l0 T
2 2L
E vL(t)
car il(0)=0
Moyenne du courant
E-Ud0 disponible Id0
1 U d0
1 I l 0 T1 T1
1E 2
I d0
2L 2 L
9/9