Vous êtes sur la page 1sur 24
Il plonge sur le recrutement au lieu de faire son bilan BOUKELKAL : LE FAUX
Il plonge sur le recrutement
au lieu de faire son bilan
BOUKELKAL :
LE FAUX DÉPART
DE MOH-CHÉRIF
«1 milliard pour
Saâdou, Adadi en
vaut plus»
Les agents et présidents l'utilisent pour gonfler leurs joueurs
HANNACHI PROMOTEUR
DES JOUEURS INCONNUS
«Hannachi a proposé
190 millions à Saâdou !»
www.competition.dz LUNDI 19 JUIN 2017 30 DA N°5033 ISSN 1111
J-1
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
FEGHOULI à cœur ouvert “ GABON 2017, LA LA CAN CAN DE DE LA LA
FEGHOULI
à cœur ouvert
“ GABON 2017,
LA LA CAN CAN DE DE
LA LA HONTE” HONTE”
«Les joueurs doivent faire face
à leurs responsabilités et à
l'image qu'ils véhiculent de cette
équipe d'Algérie. On représente
près de 40 millions d'Algériens
et il est impératif de ne pas
faire n'importe quoi quand on
porte le maillot de notre pays»
«J'ai très mal vécu ma mise à l'écart»
«Leekens
m'a laissé un
message sur
ma boîte vocale
pour me dire
»
«Au niveau de l'état d'esprit, personne
ne pouvait faire mieux que moi»
Laïb : «La présidence
ne m'intéresse pas»

MOUASSA

«BATTRE MBABANE NOUS ASSURERA LA QUALIF' À 95%»

60 000 CHENOUIS

ATTENDUS AU TEMPLE

HACHOUD : «ON A BESOIN D'EUX»

ATTENDUS AU TEMPLE HACHOUD : «ON A BESOIN D'EUX» J-2 PAUL PUT : «JE RESTE À
ATTENDUS AU TEMPLE HACHOUD : «ON A BESOIN D'EUX» J-2 PAUL PUT : «JE RESTE À

J-2

PAUL PUT :

«JE RESTE À L'USMA»

LES PHARAONS DÉBARQUENT À ALGER

Salah : «On est là pour gagner»

INACIO : «LE 5-JUILLET NOUS ARRANGE»

La rumeur Charef enflamme Belcourt

Hadj Mohamed :

«C'est faux, personne ne l'a contacté»

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

2

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 2 À LA UNE re 1 PARTIE FEGHOULI “ Cette mise
www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 2 À LA UNE re 1 PARTIE FEGHOULI “ Cette mise
re 1 PARTIE FEGHOULI “ Cette mise à l'écart de la CAN, je l'ai très
re
1
PARTIE
FEGHOULI
Cette mise à l'écart
de la CAN, je l'ai très
mal vécue, je ne m'y
attendais pas”
«Leekens s'est contenté de me
laisser un message sur ma boîte
vocale pour me l'annoncer»
«Au niveau de l'état d'esprit,
personne n'aurait fait mieux que moi»

la France, l'Espagne et là je découvre la

Premier League et j'ai vraiment envie

de réussir.

Cette saison, qu'est-ce qui était le plus dur ?

De faire preuve de patience sachant qu'il faut s'entretenir pour répondre présent lorsque le coach fait appel à vous. Et au final je m'en sors avec des statistiques plus qu'honorables par rap- port au temps de jeu que j'ai eu. Je suis content et les supporters sont contents de moi et pensent même que je mérite plus de temps de jeu.

Quelqu'un vous l'avait annoncé avant que la liste ne soit rendue publique ?

Et bien l'ancien sélectionneur natio- nal, Georges Leekens m'avait laissé un message sur ma boîte vocale m'infor- mant qu'il était embêté et qu'il ne ferait pas appel à moi pour prendre part à cette Coupe d'Afrique des nations du fait que je manquais de temps de jeu. C'est comme ça que je l'ai appris en écoutant ma boîte vocale. Donc imagi- nez un peu le coup de massue…

Surtout que le temps de jeu n'a jamais été un paramètre en sélection, au du moins au cours de ces dernières années ?

Peut-être qu'en ce qui me concerne, certains dirons qu'au niveau du temps de jeu c'était une période difficile, mais si on voit le détail de chacun y en a très, très, peu qui ont fait une saison complète. En termes d'expérience, je pense que j'aurai pu apporter beau- coup surtout en Afrique. Pareil en terme d'envie et d'engagement et cela même avec très peu de matchs dans les jambes. Pour ce qui est de l'état d'es- prit, je suis sûr que personne n'aurait fait mieux que moi…

En fait le temps de jeu, ça ne serait pas la vraie raison de votre mise à l'écart, c'est plus votre déclaration concernant Rajevac "erreur de casting" qui en serait la cause ?

Je ne sais pas vraiment, ça reste des suppositions car personne ne me l'a clairement dit ou signifié. Cela dit je ne reviendrai jamais sur mes propos. Je l'ai dit et l'assume par- faitement. Je suis quelqu'un de sincère et de franc qui dit les choses comme je les ressens, et il est clair que je ne risque pas de changer. Je l'ai déclaré parce que je le pensais.

Avez-vous vraiment tourné la page de cette CAN?

Encore une fois, cette histoire de la CAN fait partie du passé. Nous avons un nouveau coach avec des nouveaux objectifs. Je suis revenu en sélection et j'en suis à la fois fier et content, et je pense pouvoir encore beaucoup don- ner en EN lors des prochaines années.

En tout cas je donnerai le meilleur de moi-même comme je l'ai toujours fait au cours de ces dernières années.

fait au cours de ces dernières années.    Entretien réalisé par ASMA H. A.

Entretien réalisé par

ASMA H. A.

Sofiane Feghouli, qui a effectué son grand retour en sélection à l'occa- sion du premier stage de Lucas Alcaraz, le 2 juin dernier, a choisi nos colonnes pour nous parler de sa saison. Ses débuts difficiles à West Ham, l'épi- sode Rajevac, sa mise à l'écart de la sélection à l'occasion de la précédente CAN. Une mise à l'écart sous l'ère Georges Leekens qu'il a très mal vécue et dont il ne connaît toujours pas les réelles raisons. Une première partie d'un entretien dans lequel et comme à son habitude, Feghouli s'est montré à la fois franc et sincère en nous livrant le fond de sa pensée, mais tout en demeurant objectif et réaliste.

Avant tout, comment allez-vous après votre blessure contre le Togo dimanche dernier ?

Comme j'étais surpris et que je ne m'attendais pas au changement, il a fallu que je rentre vite en jeu, et de ce fait je me suis échauffé très peu et avec le mois de Ramadhan et la fin de sai- son, pas évident. En fait je me suis blessé suite un sprint. J'ai ressenti une forte contraction au niveau de la jambe. Après j'ai essayé d'insister à plusieurs reprises avec un bandage, mais au bout de 10', voire 15', j'ai vu que je ne pouvais plus continuer, et j'ai demandé le troisième changement. Mais hamdoullah ce n'est pas très grave. Je suis en train de subir des soins quotidiens. J'avoue que je l'ai échappé belle et j'en suis content.

Avant d'évoquer l'équipe nationale, on va parler de West Ham, si vous deviez faire un bilan de votre saison, vous diriez quoi ?

J'ai fait une très bonne pré-saison mais malheureusement je me blesse juste avant la première journée du championnat contre la Juventus, un match de présentation. Les jours qui ont précédé ce match face à la Juv j'avais mal à l'ischio, et bêtement je pensais que ça allait passer, et au lieu de faire l'impasse sur cette rencontre j'ai joué, et à la mi-temps je m'étais rendu compte que je m'étais gravement blessé, ce qui m'a fallu un mois et demi d'indisponibilité. Ça m'a gâché tout mon début de saison. Le championnat

a commencé la semaine d'après, et il a

fallu se remettre en jambes, ensuite retrouver la forme avec une équipe déjà en place, et ce n'est jamais facile…

En fait c'est le début du championnat qui a conditionné votre saison ?

C'est tout à fait cela, car après mon retour, il a fallu faire preuve de patien- ce. Au mercato hivernal, j'avais eu pas mal de sollicitations, et j'ai décidé d'avoir une discussion franche avec l'entraîneur pour savoir s'il comptait ou non sur moi vu que j'avais besoin de temps de jeu pour démontrer ma valeur. Le coach m'a rassuré, m'affir- mant que je ne devais pas partir et qu'il comptait sur moi. Il m'a même dit qu'il allait me donner ma chance et que je devais continuer à tra- vailler comme je le faisais. Après j'ai eu une période où j'ai joué, sui- vie d'une autre durant laquelle j'ai moins joué. J'ai retrouvé du temps de jeu en fin de saison où ça s'est plu- tôt bien passé, notamment avec un but lors de la dernière journée…

Donc pas très content de cette saison en Premier League ?

«OUI

Rajevac fut une erreur et j'assume mes »

propos

«

Certes,

je ne suis qu'un joueur, mais quand il s'agit de l'intérêt de l'EN, je me dois de dire les choses telles qu'elles sont»

je me dois de dire les choses telles qu'elles sont» Justement on a vu que le

Justement on a vu que le courant passait très bien entre vous et les supporters de West Ham ?

Oui et ça me fait très plaisir. Ils voient que suis un mec qui donne tout et ça me va droit au cœur.

Sincèrement comment avez- vous vécu cette mise à l'écart de la sélection lors de la CAN ?

Franchement très mal. J'étais très déçu et c'était très difficile de ne pas faire partie de la liste des 23, surtout que je ne m'y attendais pas du tout. L'équipe nationale, tout le monde sait que ça me touche, surtout que j'avais à cœur d'aller disputer cette coupe d'Afrique et de représenter au mieux cette équipe nationale. Malheureusement et pour certaines rai- sons, on n'a pas fait appel à moi. Mais bon là ça fait partie du passé et il faut passer à autre chose…

Mais on sent que vous avez été à la fois choqué et marqué par cette mise à l'écart ?

Comme je viens de vous le dire, cette CAN et comme tous les matchs de l'équipe nationale je l'attendais avec impatience, et j'avais hâte d'y être. Après vous vous rendez compte que vous n'y êtes pas. Ça vous tombe comme ça sur la tête et vous ne pouvez pas imaginer, moi qui rêve à chaque fois de défendre le maillot de mon pays, à quel point ce moment et même tout le mois qui a suivi, c'était super dur à vivre. Mais bon c'est avec ce genre de coups qu'on se forge le carac-

tère et qu'on devient encore plus fort. Il

y a eu aussi le soutien de ma famille et

de mon entourage, et j'ai pu relever la tête. Mais sincèrement ce ne fut pas facile.

Un bilan plutôt mitigé car c'est la sai- son durant laquelle j'ai le moins joué au cours de ces six dernières années. Mais après il y a de bonnes choses que

je retiens. C'était un nouveau challenge

avec un nouveau football que j'ai découvert. C'est une année où j'ai acquis beaucoup de choses et qui me serviront à coup sûr pour cette saison

Un climat nouveau aussi, vous qui aimait le soleil…

Oh ! la la ! Après six ans passées en Espagne avec du soleil tout le temps, c'est vrai que ce fut un changement radical pour moi à ce niveau-là.

Mais malgré cette année difficile, vous décidez de rester et d'honorer votre contrat ?

Comme je l'ai annoncé sur mes réseaux sociaux récemment, j'ai encore deux ans de contrat. La première année

je la considère comme étant celle de

l'adaptation. Jusque-là je n'ai pas démontré ce que je valais, et je ne me dis pas du tout que c'est un échec. C'est un beau championnat, un champion- nat à faire dans une carrière. J'avais fait

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

À LA UNE

3

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 À LA UNE 3 “ Au Gabon, ce fut la CAN

Au Gabon, ce fut la CAN de la honte



Revenons à l'épisode Rajevac, on vous accuse d'être l'initiateur de la révolte contre le coach serbe ?

Je suis un joueur comme tous les autres, je me dois de répondre présent quand on fait appel à moi lorsqu'il s'agit de défendre les couleurs de mon pays. Maintenant quand quelque chose touche l'intérêt de l'équipe d'Algérie, c'est tout à fait dans mon droit de le dire. Sans rentrer dans les détails, des choses ne me plaisaient chez cet entraîneur, et j'ai dit en toute liberté et en ayant la conscience tran- quille que ce fut une erreur de l'avoir ramené. Maintenant ce n'est ni à moi ni à un autre joueur de décider de l'avenir ou de l'identité d'un coach. Il y a une fédération en place qui a cette prérogative, la suite concernant Rajevac tout le monde la connaît.

Justement la suite fut avec Georges Leekens et ce match perdu face au Nigeria où vous auriez pu beaucoup mieux faire ?

Oui je pense qu'on aurait dû mieux faire à tous les niveaux. Perdre sur 3 buts à un fut très sévère lors de cette confrontation dont on espérait beau- coup parce que ça aurait pu être le tournant de ces éliminatoires. Après et comme je l'ai déjà dit, ça fait partie du passé, et il est impératif de rebondir maintenant avant que ça soit trop tard et surtout pour ne pas avoir de regrets.

Cette CAN où Carl Medjani et vous, les deux capitaines de cette équipe étiez absents, ce fut une vraie catastrophe et cela à tous les niveaux ?

Et bien comme tous Algériens j'ai suivi les matchs via le petit écran. Autant en 2013 en Afrique du Sud, on sentait que quelque chose se mettait en place et se construisait, que ce soit au niveau du jeu ou sur d'autres plans, et que l'élimination au premier tour était difficile à digérer, avec ce but des Tunisiens à la dernière seconde, autant au Gabon c'était tout simplement la CAN de la honte. Au niveau de l'ima- ge qu'a reflétée cette équipe et de l'état d'esprit, je ne comprenais pas ce qui se passait. Sans incriminer personne, je pense que tous les joueurs doivent faire face à leurs responsabilités et à l'image qu'ils véhiculent de cette équi- pe d'Algérie. On représente près de 40 millions d'Algériens et il est impératif de ne pas faire n'importe quoi quand on porte le maillot de notre pays. A. H. A.

A LIRE DEMAIN  Ce qu'il pense d'Alcaraz : l'homme, sa méthode, ses schémas 
A LIRE
DEMAIN
 Ce qu'il pense d'Alcaraz :
l'homme, sa méthode,
ses schémas
 Pourquoi le rendement de
certains diffère entre leurs clubs
et la sélection
 Son avis sur Zetchi
 Le rôle de Medane
 La domiciliation à Tchkaer
 La double confrontation face
à la Zambie
 Le poste où il pourrait rendre
service
 Son nouveau statut de
remplaçant chez les Verts et
beaucoup d'autres points que
vous découvrirez dans la 2 e partie
de l'interview dans notre édition
de demain.
e partie de l'interview dans notre édition de demain. Ça chauffe entre le Bétis et Alavés
e partie de l'interview dans notre édition de demain. Ça chauffe entre le Bétis et Alavés
e partie de l'interview dans notre édition de demain. Ça chauffe entre le Bétis et Alavés

Ça chauffe entre le Bétis et Alavés dans les coulisses

ATTAL

DANS UN CLUB DE LIGA AVANT L'AID

PAR SMAÏL. M. A.

Les prestations du jeune joueur du PAC, Youcef Attal, avec l'EN ne sont pas passées inaper- çues. Du côté du Bétis Séville où il avait effectué des essais, on le connaît déjà un peu mieux, c'est donc normalement que l'intérêt soit un peu plus grand en provenance de cette équipe. Des rumeurs ont circulé ces derniers jours concernant une signature du joueur avec le club andalou, mais en réalité, rien n'a été encore conclu entre les deux par- ties, à savoir le PAC et le Real Bétis, les deux clubs négocient certes, mais aucun accord n'a été vali- dé par l'ancien club du nouveau président de la FAF, il faut dire qu'il y a de plus en plus de préten- dants qui veulent avoir le jeune talentueux joueur de couloir. Parmi les nou- veaux venus dans la cour- se Alavés, qui semble vou- loir le joueur coûte que coûte puisque ce club s'est rapproché de la direction

du PAC, il a même fait une offre en attendant que le club algérois lui réponde.

Le PAC veut prêter le joueur Ainsi donc et vu les der- niers rebondissements, la bataille semble très bien lancée autour de l'enfant de Mechtras, pas moins de 3 clubs de Liga sont sur ses traces, puisque le Deportivo La Corogne est aussi intéressé, le joueur devait même y effectuer des tests avant le stage de l'EN, mais vu que tout s'est rapidement déroulé pour le joueur et la récep- tion de la convocation, il s'est contenté des tests effectués avec le Bétis, ce qui a fait perdre au Deportivo l'occasion de le voir de près. Ce qui est sûr en revanche, et d'après une source proche du dos- sier, le PAC voudrait le transférer à titre de prêt, histoire de garder la main sur le joueur et pouvoir bien rentabiliser son trans- fert plus tard, s'il réussit à s'imposer, cela ressemble

aux débuts de Bensebaïni en Europe avant de s'en- gager définitivement avec le Stade Rennais.

Le Bétis favori

Pour le moment donc, rien n'a encore été signé ni conclu entre les differentes parties de cette équation,

le joueur devra attendre

encore quelques jours, car le PAC est en train de dis- cuter et de négocier, le Bétis qui part favori vu la confiance que le club a su incruster chez le joueur

durant les quelques jours de tests passés en Andalousie pourrait rafler la mise, il y aurait en effet une certaine entente avec les dirigeants du PAC, surtout que les respon- sables sévillans ont pris le soin de préparer un bon dossier le concernant, his- toire de se rassurer davan- tage, et d'être sûrs de frap- per un bon coup en le recrutant, en témoignent les propos tenus par José Maria Nogues, le coach espagnol du Paradou aux medias sévillans, lorsqu'il

a reconnu avoir été contac-

té par la cellule de recrutement du club des Vert

et Blanc, il ne leur a dit que du bien du très spé- cial joueur du Paradou, une sorte de garantie pour le club ibérique qui veut du coup conclure rapidement, augmentant la pression sur le club algérien, mais la direction de ce dernier préfère attendre encore quelques jours, pour permettre aux differentes parties de cette transaction d'être d'accord, une décision devrait néan- moins être prise d'ici le week-end prochain, soit avant l'Aïd, le joueur pourra dès lors récupérer de sa luxation de l'épaule tranquillement avant d'en- tamer une carrière outre- mer.

S. M. A.

Nogues (coach du PAC) : «Je n'ai dit que de belles choses de lui aux responsables du Bétis»

Rien de tout ce qui est en train d'arriver à Attal en cette fin de saison ne serait arrivé s'il n'avait pas un entraîneur espagnol. José Maria Nogues, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a permis au jeune joueur de progres- ser et d'arriver en un temps record à séjourner au CTN avec les Mahrez, Feghouli et autres Brahimi, voire même de jouer avec eux et leur voler la vedette. Nogues, qui a aidé Zetchi à recruter Alcaraz pour la sélection, est en passe de lui faire réussir son premier gros transfert d'un des éléments de son académie vers l'Espagne. Après lui avoir montré la voie pour des essais en Andalousie, maintenant il est sollicité aussi par les medias locaux qui s'inté- ressent de plus en plus de ce vent venu de l'autre rive de la Méditerranée. Premier coach espagnol à exercer en Algérie, Nogues n'est pas allé par 36 milles chemins pour encenser son poulain, il s'exprimait sur estadio- deportivo.com. "C'est un joueur avec une grosse marge de progression, ce que j'en retiens, c'est

marge de progression, ce que j'en retiens, c'est sa grande capacité d'anticipation, il lit très bien

sa grande capacité d'anticipation, il lit très bien le jeu de l'adversaire, il résiste et il est bien concentré. D'ailleurs, j'aimerais bien l'avoir pour une nouvelle année dans mon effectif, d'autant plus qu'il joue sur les deux côtés." Nogues continue d'exposer les points forts du joueur, pour lui c'est le genre d'éléments qu'on peut utiliser lorsqu'on veut attaquer sans peur à l'extérieur. "A l'exté- rieur par exemple, vous pouvez mettre plus d'atta- quants, Vous aurez plus de travail et vous serez sûrs d'avoir un bon retour et de bons centres."

«J'ai encouragé Alcaraz à le lancer» Le Bétis a pris le soin de demander des détails sur le joueur, Nogues s'est porté volontaire, il a encensé son poulain. "Buenaventura m'a appelé, j'entretiens de bonnes relations avec lui, alors je lui ai parlé du joueur, idem pour le responsable Torrecilla, c'est tout ce que je sais, je ne sais rien des négociations." Nogues a tenu à rappeler que le joueur s'est pas mal tenu avec les Verts, preuve selon lui qu'il s'agit d'un joueur auquel on peut faire confiance, il dit aussi avoir encouragé Alcaraz aussi a le sélectionner. "N'oubliez pas qu'il a joué 2 matches avec l'Algérie et ce n'est pas rien, quant à la pression, il vit dans un pays qui respire le foot, c'est omniprésent dans leur vie, il doit être préparé, de ce côté-là il n'y a aucun souci", a-t-il rassuré.

S. M. A.

il n'y a aucun souci", a-t-il rassuré. S. M. A. Transfert de Ghezzal L'AS Rome, un

Transfert de Ghezzal

L'AS Rome, un concurrent de calibre pour l'OM

Il a suffi que l'Olympique Lyonnais annonce officiellement le départ de Ghezzal et la fin des négociations entre les deux camps pour que les clubs com- mencent à se bousculer autour du joueur des Verts. Après l'OM qui n'a pas caché son désir de recruter l'ailier de l'EN, c'est au tour d'un des gros calibres ita- liens et européens de se mani- fester et tenter une approche. En effet, selon le Corriere dello Sport, Monchi, le directeur spor- tif de l'AS Rome, souhaiterait miser sur Rachid Ghezzal. Le club, qui voudrait transférer Mohammed Salah cet été, a déjà arrêté une liste de possibles solutions de rechange, mais celle-ci pourraient s'avérer coû- teuses à l'image de l'attaquant de Sassuolo Domenico Berardi qui coûterait 40 millions d'euros, ce qui n'est pas le cas de Ghezzal qui présente un profile intéressant, que ce soit par sa qualité, ou même par sa situa- tion administrative, lui, qui est en fin de contrat et qui arrivera dans sa prochaine équipe gratui- tement. A noter que le DS espa- gnol de l'AS Rome, à savoir Monchi, n'est autre que l'ancien DS de Séville, plus exactement lorsque Séville avait manifesté son souhait de recruter Ghezzal, une bonne raison pour y croire. En tout cas Alfredo Pedulla, le spécialiste du mercato sur Sky Sports a affirmé sur son site officiel qu'une première ren- contre entre les responsables du club romain et les agents du joueurs devrait avoir lieu dans les tout prochains jours.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

4

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 4 À LA UNE Les catégories d'âge des jeunes catégories seront
www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 4 À LA UNE Les catégories d'âge des jeunes catégories seront

Les catégories d'âge des jeunes catégories seront revues

Voici les catégories d'âge pour la saison 2017-2018 qui ont été adoptées par la DTN lors du BF du 24 mai passé

Ligue 1 et Ligue 2 Mobilis

U21

joueurs nés en 1997 et 1998 (catégorie jumelée avec les U20)

U19

joueurs nés en 1999 et 2000 (catégorie jumelée avec les U18)

U17

joueurs nés en 2001

U16

joueurs nés en 2002

U15

joueurs nés en 2003

U14

joueurs nés en 2004

U13

joueurs nés en 2005 (football à 9)

Divisions nationale amateurs, Inter-régions et régionales

U19

joueurs nés en 1999 et 2000 (catégorie jumelée avec les U18)

U17

joueurs nés en 2001

U16

joueurs nés en 2002

U15

joueurs nés en 2003

U14

joueurs nés en 2004

U13

joueurs nés en 2005 (football à 9)

(facultatif)

ZETCHI

en colère contre

TIKANOUINE

PAR KAMEL HASSANI

Nous avons appris que le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, est en colère contre le DTN Fodil Tikanouine à la suite des nouvelles dispositions arrêtées pour les catégories d'âge des jeunes catégories par la Direction Technique Nationale récemment lors du dernier BF tenu le 24 mai passé. En effet, Zetchi et après avoir bien analysé les choses a pu se rendre

compte que les catégories d'âge pour la saison 2017 - 2018 ne sont pas compatibles avec la réalité du terrain et qu'il est impossible d'appliquer cela en l'état actuel des choses surtout que l'infrastructure fait défaut et les arbitres disponibles ne peuvent officier tous les matches programmés chaque week- end dans les divisions amateurs et régionales. Le président de la FAF a d'ailleurs demandé à

Tikanouine de revoir le système des catégories d'âge en réduisant certaines catégories ou bien jumeler d'autres catégories. Le système qui a été rendu public lors du dernier BF ne sera pas pris en compte et c'est un nouveau système qui sera soumis au prochain BF prévu le 29 juin pour approbation qui sera adopté pour la nouvelle saison.

K. H.

Réunion du BF le 29 juin

La troisième réunion statutaire du BF sous l'ère Zetchi se tiendra le 29 juin prochain au CTN de Sidi Moussa. Plusieurs points inscrits à l'ordre du jour de ce conclave seront débattus. En plus des rapports des commissions, les membres du BF vont discuter sur des points précis notamment la date de la reprise du championnat de Ligue 1 Mobilis, la date de la finale de la coupe d'Algérie 2017, les nouvelles dispositions réglementaires pour les diffé- rents championnats, le système de compétition, l'arbitrage et les prochains stages des sélections A' et A. K. H.

Utilisation des joueurs locaux

Attal, l'arbre qui cache la forêt

Malgré l'arrivée de l'Espagnol Lucas Alcaraz à la tête de la sélection algé- rienne, les choses n'ont pas évolué pour les joueurs locaux qui ont brillé par leur absence lors du der- nier stage des Verts, à l'ex- ception du défenseur du PAC, Youcef Attal, titularisé lors des deux matches dis- putés par l'EN contre la Guinée en amical et le Togo pour le compte du premier match des éliminatoires de la CAN-2019. L'ex-driver de Granada n'a pas dérogé à la règle comparativement aux anciens sélectionneurs qui se sont succédé, depuis 2010, à la tête des Verts puisque la majorité des joueurs convoqués évoluent à l'étranger. On a vu contre la Guinée et le Togo que l'ossature de l'EN n'a pas changé et les joueurs qui ont l'habitude de jouer sont toujours là et leur influence sur le jeu de l'équipe est visible. Le successeur de

Georges Leekens n'a pas révolutionné les choses comme certains l'auraient pensé. Ce premier rassem- blement de l'Espagnol confirme bien que ce der- nier ne semble guère convaincu par le niveau des joueurs locaux et pour preuve, les Boudebouda, Benguit et le gardien Rahmani sont restés sur le banc de touche contre le Syli National et face aux Eperviers. L'invitation des deux joueurs, Hamra et Meziani, n'a aucun sens car il aurait été préférable d'appeler d'autres joueurs locaux de la sélection A' afin de les préparer pour la double confrontation du mois d'août face à la Libye pour le compte des élimina- toires du CHAN 2018. Alcaraz qui a avancé lors de son dernier point de presse avoir supervisé une soixan- taine de footballeurs natio- naux et binationaux, aptes à faire partie de l'EN algé-

rienne pour en fin de comp- te n'utiliser qu'un seul joueur local lors des deux rencontres disputées contre la Guinée et le Togo, montre bien les intentions de l'entraîneur andalou.

Zetchi se rétracte

Lorsque Kheireddine Zetchi a pris la succession de Mohamed Raouraoua à la tête de la FAF, il avait affi- ché clairement sa nouvelle politique en indiquant que dorénavant, la sélection

politique en indiquant que dorénavant, la sélection algérienne sera composée majoritairement de joueurs locaux

algérienne sera composée majoritairement de joueurs locaux évoluant dans le championnat national. 3 mois après, on voit bien que l'EN est formée exclusi- vement de joueurs évoluant à l'étranger. Même le grou- pe vient encore d'être ren- forcé par deux nouveaux éléments binationaux, à savoir Ilias Hassani qui vient de s'engager avec le club bulgare de Chernomorets Varna après une saison au Vereya Stara Zagora et le gardien de Clermont Foot Mehdi Jeannin. Entre le discours du président de la FAF et la réalité du terrain, ce sont deux mondes différents. Zetchi a vte compris que le chemin est encore long pour lui pour tenter de changer les choses au sein de l'EN. Toute tentative de casser le noyau actuel de la sélection serait suicidaire pour lui et pour son BF. K. H.

Alors que les Libyens se préparent déjà

Pas de programme arrêté pour la sélection A'

Moins de deux mois nous sépa- rent de la rencontre aller des élimina- toires du CHAN 2018 devant opposer la sélection A' à son homologue libyenne, la FAF n'a pas encore dévoi- lé le programme de préparation de la sélection algérienne , ni les dates de regroupement des coéquipiers de Hamia alors que la sélection libyenne est en train de se préparer sérieuse- ment pour la double confrontation officielle qualificative pour la phase finale du CHAN 2018 au Kenya. La sélection libyenne des locaux est constituée majoritairement de joueurs de la sélection A qui vient de disputer récemment deux matches, le premier en amical contre l'Egypte A' et le second en officiel contre les Seychelles pour le compte des éliminatoires de la CAN 2019. Le sélectionneur espagnol des Verts Lucas Alcaraz qui est char- gé également de la sélection A' a diri- gé lors du mois passé un petit rassem- blement au CTN, ce qui est trop peu pour pouvoir avoir une idée globale sur le niveau des joueurs retenus. Avec la fin du championnat qui a été harassante pour les joueurs, ce n'est pas évident de les regrouper pendant le mois de juillet car les joueurs en cette phase ont besoin de repos et ce sans parler des joueurs de l'USMA et du MCA qui sont encore retenus pour la compétition continentale. Le coach espagnol doit bien étudier la question car la période d'intersaison est tou- jours compliquée à gérer. L'autre paramètre qui peut constituer un obs- tacle pour Alcaraz est le fait qu'il ne connaît pas bien les joueurs locaux. L'ex-driver de Granada n'a supervisé que 4 matches du championnat de la Ligue 1 Mobilis, ce qui fait qu'il n'a pas une idée précise sur chaque joueur. N'aurait-il pas été préférable pour lui d'appeler certains joueurs locaux lors du dernier regroupement de la sélection A afin de les intégrer dans le groupe et situer sur place leur niveau il aurait gagné du temps en se projetant déjà sur le match devant la Libye prévu lors de la seconde semai- ne du mois d'août. Il est clair que la préparation de la sélection A' pour la Libye va certainement connaître des difficultés, c'est pour cela qu'il faut bien réfléchir et arrêter la meilleure stratégie à adopter.

K. H.

CHERNO

commence la préparation de la nouvelle saison

C'est hier que Cherno more Varna a entamé officiellement la préparation de la nouvelle saison en Bulgarie. Le club s'est envolé pour le sud-ouest du pays vers une station de Ski et une ville qui s'appelle Bansko pour entamer le travail en présence de 19 joueurs. Selon les médias bulgares, Hassani fait partie du groupe, il a signé il y a à peine 3 jours et il est déjà obligé de chausser ses crampons, il devrait même porter le maillot de sa nouvelle équipe le demain dans un premier match-test contre Levski.

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE 5 Put : «Je reste À
www.competition.dz
Lundi 19 juin 2017
LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE
5
Put : «Je reste
À L'USMA»
J-2
ZAMALEK
débarque à Alger
L’entraîneur de l’USMA, Paul Put, a tenu, hier après-midi, un point de presse dans
la salle des conférences du stade Omar Hamadi dans lequel il a répondu aux
différentes questions des médias présents.
PAR ANIS S.
Le sujet qui était au
cœur du débat, c’est l’ave-
nir du coach à la tête du
staff technique du club
algérois. A cet effet, il a
tenu à préciser qu’il ne
songe absolument pas à
quitter le navire cet été
pour la simple raison qu’il
se sent à l’aise à l’USMA,
où tous les moyens de
réussite son réunis.
L’ancien sélectionneur du
Burkina Faso nous a égale-
ment fait savoir qu’il a
récemment rencontré le
président Rebouh Haddad
et ce dernier lui a proposé
de prolonger son contrat.
Ce qui reflète que le prési-
dent usmiste est satisfait
du travail accompli par le
technicien belge et veut
garder la stabilité au sein
du staff technique. «J’ai
entendu parler de quelques
clubs qui me veulent, mais
je ne quitte pas l’USMA car
je me sens bien dans ce
club. Les supporters m’ap-
précient et tous les moyens
sont réunis pour jouer sur
tous les fronts la saison
prochaine. J’avais signé un
contrat de deux saisons et
je veux l’honorer jusqu’à sa
fin. D’ailleurs, j’ai rencon-
tré le président il y a
quelques jours, il m’a pro-
posé de prolonger mon
contrat. Cela prouve que
j’ai la confiance totale de
monsieur Haddad qui veut
me garder le plus long-
temps possible», dira-t-il.
«Face au Zamalek,
la victoire s’impose»
Par la suite, Paul Put nous
a parlé de l’importante ren-
contre de mercredi qui
mettra aux prises son équi-
pe auvec le Zamalek. Le
coach usmiste affirme que
la victoire ne doit en aucun
cas échapper à son équipe
afin de rester toujours en
course pour la qualification
pour les quarts de finale de
la Ligue des champions
africaine. «On aura en face
un adversaire coriace et
notre mission s’annonce
difficile, mais on n’a
d’autres choix que de
gagner. On doit coûte que
coûte arracher les précieux
trois points qui vont aug-
menter nos chances pour
valider notre billet qualifi-
catif pour les quarts de
finale de la Ligue des
champions africaine», dira
Paul Put. «Après avoir
affronté le Zamalek au
match aller, on a une
bonne idée sur cette équi-
pe, notamment en ce qui
concerne ses points forts
ainsi que ses maillons
faibles. Les absences m’in-
quiètent beaucoup mais on
doit trouver les solutions
pour pallier les différentes
défections», ajoutera enco-
re Paul Put concernant
cette rencontre face au
Zamalek.
«Convoquer
Hamzaoui ou pas, je
ne sais pas encore»
Poursuivant sa déclaration,
Paul Put n’a pas encore
tranché s’il va convoquer le
nouvel attaquant Okacha
Hamzaoui ou pas, bien
que ce dernier soit officiel-
lement qualifié pour
prendre part aux matchs
de la Ligue des champions
africaine avec l’USMA.
«Hamzaoui est un joueur
motivé et montre de belles
choses aux entraînements,
mais je ne sais pas encore
si je vais le retenir pour le
match face au Zamalek ou
pas. Il est vrai que c’est un
talentueux attaquant, mais
il accuse un retard phy-
sique par rapport à ses
coéquipiers. Dans tous les
cas de figure, on va
prendre la décision qui
s’impose dans les pro-
chaines heures», a indiqué
Paul Put.
Comme il fallait s’y attendre, c’est hier à
midi que la délégation du Zamalek est arri-
vée à l’aéroport Houari-Boumediène d’Alger
pour disputer mercredi le match qui l’oppo-
sera à l’USMA, pour le compte de la 4e jour-
née de la phase des poules de la Ligue des
champions africaine. Les membres de la
délégation du club égyptien, qui était compo-
sée de 40 personnes, dont 21 joueurs, sont
arrivés à midi à l’aéroport Houari-
Boumediène. Les Egyptiens ont trouvé à leur
accueil des représentants de l’USMA et ceux
de la FAF, le dirigeant du Zamalek Hani Zada,
qui est à Alger depuis vendredi passé, ainsi
que l’ambassadeur d’Egypte en Algérie. Les
Algérois ont chaleureusement accueilli leurs
hôtes et n’ont pas quitté les lieux jus-
qu’après s’être assurés qu’il ne leur man-
quait rien. Ce qui a été beaucoup apprécié
par tous les membres de la délégation du
Zamalek qui n’ont pas caché d’exprimer leur
satisfaction aux Algérois, ce qui reflète les
bonnes relations de fraternité qui existent
entre les deux pays.
Ils sont hébergés
à
l’hôtel Sheraton
Une fois arrivés à Alger, les membres de la
délégation du Zamalek ont rejoint l’hôtel
Sheraton dans lequel ils passeront leur
séjour en prévision du match face à l’USMA.
Il est à noter que ce sont les égyptiens qui
ont opté pour ce somptueux hôtel qui est
doté de toutes les commodités et qui leur
permettra surtout de préparer leur impor-
tant rendez-vous de mercredi dans les condi-
tions les meilleures.
Ils s’entraîneront
à l’annexe
HAMZAOUI
du 5-Juillet
A. S.
officiellement qualifié
face au Zamalek !
Les coéquipiers de Shikabala effectueront
trois séances d’entraînement à Alger en pré-
vision du match qui les opposera à l’USMA.
Ils s’entraîneront à l’annexe du stade 5-
Juillet qui est doté d’une pelouse gazonnée.
Yaya reporte sa
signature pour
mercredi
Inacio (ent.) :
Les Rouge
et Noir dès
aujourd’hui en mise au
«Jouer au 5-Juillet
nous arrange
beaucoup»
Comme annoncé par nos soins, le président Rebouh Haddad a
tout conclu ave l’attaquant du MOB, Faouzi Yaya. Ce dernier
devait officialiser hier son arrivée à l’USMA, mais en fin de
compte, il a reporté sa signature pour mercredi car il est actuelle-
ment pris par des affaires personnelles dans sa ville natale
Béjaïa. Si tout marche comme prévu, Yaya sera
à Alger mardi soir. Il signera un contrat de
trois ans et sera présent au stade du 5-Juillet
pour assister à la ren-
contre qui mettra
aux prises l’USMA
avec le Zamalek.
vert à Sidi
Moussa
Les Rouge et Noir
de l’USMA entre-
ront à partir de
ce soir en mise
au vert en prévi-
sion du match
qui les opposera
au Zamalek et qui
aura lieu au
Centre technique
national de Sidi
Moussa. Ils
effectueront
donc deux
séances d’entraî-
nement au CTN,
ce qui va leur
permettre de
s’adapter au
gazon naturel en
vue de l’impor-
tante rencontre
de mercredi qui
aura lieu au 5-
Juillet.
A. S.
Bonne nouvelle pour les Usmistes. La nouvelle
recrue Okacha Hamzaoui
pourra enfin prendre part
aux matchs de la Ligue
des champions
africaine avec sa
nouvelle équipe de
l’USMA. Après avoir
reçu la lettre de
sortie du joueur de la
part de la Fédération
portugaise de
football, les
responsables du club
algérois ont accéléré les
démarches afin de lui
obtenir une licence CAF et y sont
finalement parvenu à le faire. L’ex-attaquant
de Nacional Madère pourra donc jouer la grande
empoignade face au Zamalek, au grand bonheur
de tous les supporters usmistes.
L’entraîneur du Zamalek, le Portugais Agusto
Inacio, n’a pas voulu faire beaucoup de com-
mentaires à propos de la rencontre qui oppo-
sera son équipe à l’USMA se contentant de
dire : «Jouer au 5-Juillet nous arrange
beaucoup. C’est un grand stade qui est doté
d’une très bonne pelouse gazonnée. On s’est
bien préparés pour l’important match de
mercredi et j’espère qu’on sera dans notre
meilleur jour pour réaliser une bonne opéra-
tion.»
Le retenir pour le match,
le dernier mot revient à Put
Ibrahim Salah :
Le Club Africain
le veut aussi,
mais…
Selon les informations
dont nous disposons,
Faouzi Yaya a récemment
reçu une offre du Club
Africain. Mais l’attaquant
béjaoui ne serait pas
emballé de tenter une expé-
rience en championnat tuni-
sien. Il a fait son choix, celui de porter le
maillot usmiste à partir de cet été.
Bien qu’il soit officiellement qualifié face au
Zamalek, reste à savoir maintenant si Okacha
Hamzaoui sera retenu pour cet important rendez-
vous. Jusqu’au moment où nous mettons sous
presse, aucune décision n’a été prise dans la
mesure où le joueur n’est pas compétitif par
rapports aux autres joueurs. Selon les
informations qui nous sont parvenues, le dernier
mot revient au premier responsable de la barre
technique du club Paul Put. Ce dernier songe
sérieusement à le convoquer devant la méforme
de ses quelques attaquants n’ayant pas donné
satisfaction lors des derniers matchs.
«On est ici en
conquérants»
Quant au joueur Ibrahim Salah, il a déclaré :
«On s’attend à un match difficile face à une
très bonne équipe de l’USMA, mais on n’a pas
d’autres choix que de revenir avec un résul-
tat probant afin qu’on reste toujours en
course pour la qualification pour les quarts
de finale de la Ligue des champions africai-
ne. On est ici en conquérants et on fera tout
pour revenir en Egypte au moins avec le
point du nul.»
A. S.
A. S.
A. S.
www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 6 COUPE DE LA CAF J-1 “ Chaouchi pète la

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

6

COUPE DE LA CAF

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 6 COUPE DE LA CAF J-1 “ Chaouchi pète la forme
J-1 “
J-1

Chaouchi pète la forme

Le MCA s'entraîne à Sidi Moussa loin des regards pour bien se concentrer sur son match de mardi soir contre Mbabane. Faouzi Chaouchi, qui était blessé, a retrouvé toutes ses sensations comme l'atteste la séance d'en- traînement à Sidi Moussa. Le portier du MCA a retrou- vé son top niveau et sa forme habituelle. Cela a ravi les Mouloudéens qui comptent beaucoup sur lui lors du rendez-vous de mardi soir pour assurer un match plein contre les Swazilandais.

Entraînement hier à 23h

Les Vert et Rouge se sont entraînés hier à 23h à Sidi Moussa. Comme la ren- contre est prévue en noc- turne, les Mouloudéens ont décidé de se retrouver au centre de Sidi Moussa pour mettre les derniers réglages et faire tout ce qu'il faut pour avoir une équipe capable de rivaliser avec n'importe quelle équi- pe et surtout prête à vaincre Mbabane mardi soir comme le souhaite tout le peuple du Mouloudia.

Le trio malien devait arriver hier

Pour ce match de mardi soir entre le MCA et Mbabane, c'est un trio d'arbitres maliens qui a été choisi pour officier cet événement. Le trio malien devait arriver hier à Alger afin de se reposer avant d'arbitrer la rencontre entre les Algériens et les Swazilandais.

Boussouf autorisé à reprendre avec le groupe

Comme tout le monde le sait, quand Chaouchi fut blessé, le staff technique a fait appel à Boussouf, qui n’a pas daigné répondre à l’appel. Il a fait com- prendre aux Mouloudéens qu’il souffrait d’un souci d’hémorroïdes, mais sans passer chez le médecin du club. Après un long moment sans entraîne- ment, Boussouf revient à la charge à la reprise. Il faut se rappeler que pour le déplacement à Bel- Abbes, comme Chaouchi était blessé, c’est Bensmaili qui a été choisi pour seconder Chaal. Boussouf était présent à la reprise. Le staff technique l’a autorisé à reprendre le travail et cela après une très longue période d’ab- sence. Le joueur a discuté avec son coach pour lui faire comprendre qu’il ne supporte plus le statut de 3 e gardien qu’il occupe.

MOUASSA

Battre Mbabane nous assurera la qualif' à 95%”

Le match

repoussé

à 23h

Dans la matinée d’hier, la direction du Mouloudia a eu un avis favorable à sa demande de repous- ser la rencontre contre les Swazilandais. Fixée initialement à 22h, elle va débuter à 23h. Omar Ghrib avait saisi la CAF pour décaler l’entame du match et permettre aux joueurs de rompre le jeûne avant de rallier le 5-Juillet deux heures avant le match.

avant de rallier le 5-Juillet deux heures avant le match. Le Mouloudia d’Alger se trouve à

Le Mouloudia d’Alger se trouve à Sidi Moussa pour se concentrer sur son rendez-vous de demain soir contre Mbabane Swallows. Un rendez-vous très important qu’il ne faut pas rater. Le coach Mouassa a animé un point de presse pour évoquer leur lutte sur trois fronts.

PAR AMINA Z.

Le Mouloudia d’Alger a repris le chemin des entraînements samedi dernier. Les Mouloudéens sont concentrés sur leur rendez-vous de la coupe d’Afrique. Ils ont envie d’enta- mer la phase retour de cette phase des poules avec une victoire pour renfor- cer leurs chances, car le Doyen vise une place en quart de finale. Maintenant qu’il a assuré la place de dauphin en championnat, il n’a nulle- ment envie de mettre fin à cette belle dynamique. Tout cela et plus encore, Kamel Mouassa l’a évoqué dans la

conférence de presse qu’il avait tenue

à la reprise.

«On n’a pas le droit à l’erreur» Comme mardi soir, le Doyen accueille au 5-Juillet les Swazilandais, le coach a voulu évoquer ce point pour mon- trer l’importance de cette rencontre. Car, débuter ce retour de la phase des poules en force serait la meilleure chose à faire ; le premier responsable de la barre technique du MCA le sait très bien puisqu’il dira à cet effet :

«On a réussi une bonne phase aller dans les poules et cela en assurant deux points à l’extérieur. Il faudra maintenant faire le plein à domicile. On affrontera mardi soir, chez nous et devant notre public, cette équipe de Swaziland, à savoir Mbabane, il fau-

dra la gagner. En fait, on n’a pas droit

à l’erreur, on doit gagner. Une victoire

mardi veut dire que la qualification est presque acquise, car on aura 95% de chance de se qualifier aux quarts de finale.» Les Mouloudéens sont conscients de l’importance de ce ren- dez-vous et surtout de réaliser une victoire qui va les envoyer à coup sûr aux quarts de finale. Pour cette raison, le coach a voulu montrer l’importance de cette rencontre.

«Le retour de Chaouchi sera bénéfique» Kamel Mouassa ne cache pas non plus sa joie puisqu’il récupère plu-

sieurs joueurs et surtout son gardien de but numéro un Faouzi Chaouchi. Ce qui laisse comprendre que, mardi soir, Chaouchi sera dans les bois ; il veillera de garder sa cage vierge. A ce propos, Kamel Mouassa dira : «On compte beaucoup sur Chaouchi. Tout le monde a pu constater qu’il est bien meilleur que les années passées. Il retrouve ses sensations et cela ne peut qu’être bénéfique pour l’équipe. Ce qui est sûr, le retour de Chaouchi sera bénéfique pour l’équipe ; il a gagné en maturité et réalisé de gros matches cette saison. C’est quelqu’un sur qui on peut compter.» Cela montre la confiance aveugle qu’a Mouassa en

Chaouchi. Une confiance que le gar- dien a gagnée en se montrant sérieux, volontaire et bien déterminé à réussir.

«Hachoud est notre meilleur buteur» En plus de Chaouchi qui signera son retour, le capitaine Abderrahmane Hachoud sera lui aussi de la partie. «Hachoud, c’est notre meilleur buteur. On attend beaucoup de lui dans cette rencontre contre Mbabane», dira Mouassa. Hachoud peut changer tout à sa guise. Quand il se trouve dans son grand jour, il peut réussir à lui seul des merveilles. Kamel Mouassa est conscient que son attaque présente quelques défaillances, et cela a été prouvé à maintes reprises puisque celle-ci est restée muette. Au cas où cela vien-

drait à se reproduire, Kamel Mouassa sait qu’il peut compter sur Hachoud afin de régler tout. Les Mouloudéens sont en tout cas très concentrés sur le rendez-vous de mardi. Pour eux, il n’est pas question de se louper et de rater une place aux quarts de finale après être arrivés à ce stade de la compétition.

«Le turn-over a permis aux cadres de se reposer» L’autre point discuté avec le coach Mouassa concerne la fatigue qui peut être un sérieux handicap en cette fin de saison avec cet enchaînement de

matches. Dans ce sens, le coach Mouassa déclare : «Certes, on a enchaîné les matches, mais les joueurs ont assuré. Donc, ce n’est pas la fatigue qui va nous empêcher de faire notre boulot. Ce n’est pas une raison valable de se louper. En plus, si on voit bien, il y a eu le turn-over qui a permis aux cadres de se reposer et de récupérer toutes leurs sensations. Le

groupe sait que ce ne sera pas facile et qu’il faudra continuer à se surpasser. Tout le monde était au courant dès le départ que le Doyen allait jouer à fond sur les trois fronts. Donc, on n’en

a aucune excuse. Il faut assurer mardi

soir vaille que vaille.» Effectivement, lors de ses derniers matches disputés en championnat, l’entraîneur Mouassa a fait parler les gars du banc pour permettre aux cadres de souffler un peu. Il y a même qui sont rentrés chez eux après avoir assuré cette seconde place en championnat pour recharger leurs batteries en famille pour revenir prêts à relever n’importe quel défi. Donc, les Vert et Rouge sont prêts à livrer cette bataille contre les Swazilandais et la gagner.

«Vaincre Mbabane, ensuite à nous l’ESS !» Si pour le championnat, l’objectif est atteint, ce n’est pas le cas pour la coupe d’Afrique et aussi la coupe d’Algérie étant donné que le Doyen jouera après Mbabane, soit le 24 juin, les Sétifiens. Le champion viendra à Bologhine pour disputer le match des demi-finales contre le MCA et chaque

partie fera tout pour assurer la gagne.

Il était bien sûr très probable d’évo-

quer ceci avec le coach mouloudéen qui répondra : «Aujourd’hui, on est concentré sur Mbabane qu’on a envie de gagner à tout prix. Une fois la vic- toire assurée, on pourra songer à l’Entente de Sétif ; donc battre Mbabane, ensuite songer à l’ESS et comment faire pour l’avoir. Si on assure une victoire mardi soir, on aura le moral au top pour préparer comme il se doit la Coupe d’Algérie. Ce sont deux compétitions différentes,

il ne faut pas tout mélanger.» Donc, c’est à partir de mercredi, le lende- main du match contre Mbabane, que les Mouloudéens s’attaqueront à la préparation des demi-finales et faire tout ce qu’il faut pour que le billet qualificatif ne quitte pas Alger.

«Je sais comment les battre» Si pour le match aller, le Doyen n’avait aucune idée sur l’adversaire, ce n’est pas le cas aujourd’hui. Le pre- mier responsable de la barre tech- nique du MCA Kamel Mouassa est

bien décidé à tout faire pour réussir le pari ; il assure qu’il a la bonne formu- le pour y arriver : «Cette fois-ci, j’ai de bonnes idées pour prendre la mesure de l’équipe de Mbabane. On va bien préparer la rencontre, on saura trou- ver la bonne formule pour que les trois points ne quittent pas Alger car, c’est une rencontre qu’il faudra gagner à tout prix.» Les Mouloudéens savent que la tâche ne sera pas facile, mais ils comptent tout faire pour gagner.

«Se montrer efficaces ce mardi» Avant de clore son intervention, l’en- traîneur en chef du Mouloudia d’Alger Kamel Mouassa est conscient qu’il faudra que son attaque se montre efficace, car être en panne ce jour-là n’arrange en rien les affaires des Vert et Rouge qui veulent gagner la rencontre pour renforcer leurs chances de passer aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie. A ce propos, le

coach déclare : «On n’a pas le choix que de se montrer à la hauteur sur-

tout dans la ligne offensive. On doit se montrer efficace ce mardi, tout en espérant que l’arbitrage sera à la hau- teur pour suivre une belle partie.» Le Mouloudia d’Alger a mis le cap sur la coupe d’Afrique. Tout le monde est conscient qu’une victoire rapprochera le MCA de son objectif et Mouassa ne cache pas son envie de réussir mardi soir car il veut une place aux quarts

de finale.

A. Z.

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 COUPE DE LA CAF 7 Le MCA attend 60 000

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

COUPE DE LA CAF

7

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 COUPE DE LA CAF 7 Le MCA attend 60 000 FANS
Le MCA attend 60 000 FANS J-1
Le MCA attend
60 000 FANS
J-1

PAR M. ZERROUKI

Les joueurs du MCA et tous les Mouloudéens savent que le 12e homme a toujours été une carte gagnante. Alors, les Vert et Rouge souhaitent vraiment que les fans soient nombreux demain soir pour aider l’équipe à passer au pro- chain tour. Les Chnaoua sont ravis de ce que réalise leur équipe préférée. Les joueurs veulent voir un 5-Juillet plein

à craquer et espèrent vrai- ment jouer Mbabane devant des gradins remplis à bloc. Une façon de montrer aux Swazilandais que ce grand club, qui est le Mouloudia d’Alger, compte un grand public en or. Les supporters du Mouloudia d’Alger se pré- parent, eux aussi, à l’événe- ment et veulent voir leur équipe préférée assurer une place aux quarts de finale. Jusque-là, les Vert et Rouge

ont tout le temps compté sur leur public et cela ne va cer- tainement pas changer. Ainsi, les joueurs demandent une présence record pour mardi soir. Les supporters seront certainement présents, mais atteindront-ils ce chiffre de 60 000 ? Tout est possible, car les Chnaoua ont toujours répon- du présent à l’appel de leur club de toujours. Ils étaient contents de voir le MCA finir second en championnat, ce

qui veut dire une participa- tion en Ligue des champions, et veulent vibrer avec les coéquipiers de Bouhenna demain soir au 5-Juillet. Il faut savoir que mardi soir, ce sera une occasion pour les Chnaoua et leur équipe de fêter la place de dauphin et pourquoi pas une belle victoi- re contre Mbabane.

M. Z.

LES JOUEURS LANCENT UN APPEL AUX CHNAOUA

Mardi soir, les Mouloudéens veulent voir un stade du 5-Juillet afficher complet. Les joueurs souhaitent 60.000 dans les gradins. Un chiffre que les Mouloudéens n’ont pas assuré depuis des lustres. Mais les joueurs à l’image du

capitaine Hachoud, Chaouchi et Kacem, sont conscients qu’une présence record va faciliter la tâche aux Vert et Rouge pour gagner leur rendez-vous de demain soir.

HACHOUD :

«Votre présence en force est essentielle»

Le message du capitaine Hachoud aux supporters : «Chnaoua, votre équipe a besoin de vous. Votre présence en force est essentielle mardi soir afin de nous aider à passer cette empoignade. On fête- ra durant cette soirée du mois sacré une victoire contre Mbabane qui nous rappro- chera de l’objectif.»

CHAOUCHI :

«Venez

nombreux»

Celui de Chaouchi est le sui- vant : «Chnaoua, venez nom- breux. C’est un match difficile qu’on doit gagner et on ne peut pas le faire seuls, votre présence est impérative pour nous booster ; à la fin du match, on espère faire le show ensemble.»

KACEM :

«C’est en présence de notre public qu’on réalise des merveilles»

Le milieu de terrain du MCA Mehdi Kacem a tenu lui aussi à lancer un message aux supporters pour leur dire : «C’est en présence de notre public qu’on réalise les merveilles. Mardi soir, il faut que tout soit prêt pour une grosse soirée et celle-ci, elle ne peut pas se faire sans que notre public soit présent en force. On souhaite vraiment que les Chnaoua répondront à l’appel.»

Les Swazilandais attendus à Alger aujourd’hui à midi

La fatigue, un élément favorable pour le MCA

La délégation swazilandaise arrive aujourd’hui à midi. L’équipe de Mbabane n’aura pas le temps de bien récupérer de la fatigue d’un long voyage. Cela peut être donc bénéfique pour le MCA. Tout le monde sait que le voyage Alger- Mbabane fut difficile, bien que le Doyen ait choisi un vol spécial. La fatigue était bien présente et les Mouloudéens, qui auraient pu gagner le match, se sont contentés du partage de points en Swaziland. Donc, les Vert et Rouge savent que le voyage est fatigant ; alors, ils savent que les joueurs de Mbabane,

qui arrivent aujourd’hui à midi, n’auront pas vraiment le temps pour récupérer. La fatigue pourrait jouer un mauvais tour aux Swazilandais et cela ne peut être que bénéfique au Mouloudia d’Alger qui veut vraiment assurer une place en quart de finale. Pour ce faire, il n’y a pas quatre chemins à prendre, mais juste vaincre Mbabane. En tout cas, du côté moulou- déen, tout est pris au sérieux, rien n’est laissé au hasard, car Ghrib, qui met tous les moyens à la disposition de ses joueurs, veut faire sensation en coupe d’Afrique. Pour lui, il est plus qu’évident

de faire le plein à domicile ; donc il faut gagner Mbabane mardi soir et tous les moyens seront bons pour y arriver. En tout cas, les Mouloudéens ne comptent pas seulement sur la fatigue de l’équipe adverse, car ils veulent vraiment cette victoire et savent qu’ils peuvent l’avoir. Les Mouloudéens doivent savoir que l’adversaire viendra sans pression, il va donc jouer sans tension. Ce qui ne sera pas le cas pour le Mouloudia qui se doit d’être à la hauteur pour assurer l’essentiel.

M. Z.

Les titulaires de retour contre Mbabane

Demain soir, le MCA accueillera Mbabane au 5-Juillet. Kamel Mouassa compte- ra sur les titulaires pour s’offrir les Swazilandais. Les dernières journées, l’entraîneur du MCA Kamel Mouassa a fait tourner son effectif, car il voulait que ses titulaires récupèrent pour bien les utiliser quand il en aura besoin. Alors, ce mardi soir, le coach va faire appel à ses titulaires. Il y aura Chaouchi qui reprendra sa place dans le onze de départ, donc Chaal retrouvera sa place sur le banc. Sur le côté droit, le coach comptera sur les services de son capitaine Abderrahmane Hachoud, alors que sur le côté gauche, Brahim Boudebouda, qui était avec les Verts, va reprendre sa place contre Mbabane. Dans l’axe, il ne devrait pas y avoir de surprises : Bouhenna et Demou font la paire idéa- le. Pour ce qui est du milieu, Kacem et Karaoui seront dans la récupéra- tion, alors que Derrardja animera le jeu moulou- déen. En attaque, le

coach fera appel à Aouedj et Nekkache sans le moindre doute ; pour ce qui est du troisième, ce sera soit Mansouri, soit Gourmi, le coach a le choix. En tout cas, Kamel Mouassa sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur et que pour ce rendez-vous, il doit assurer les meilleurs pour faire le nécessaire et assurer la victoire au Doyen qui a besoin de ce succès afin de croire très fort en ses chances de qualification aux quarts de finale. En tout cas, le coach est en train de pré- parer son équipe à se révolter contre les Swazilandais afin de faire comprendre à tous les adversaires dans cette compétition que le Mouloudia d’Alger n’est pas venu pour faire de la figuration, mais c’est un adversaire coriace dont il faudra se méfier de lui. Les Mouloudéens veu- lent le démontrer ce mardi et ce sera avec les titulaires que le Doyen se présentera face à Mbabane.

M. Z.

Les noms de Zemiti et Amrouche évoqués

Vers le

renforcement

du staff

technique

Pour la saison prochaine, Omar Ghrib compte renfor- cer le staff technique par des éléments qui apporte- ront un plus à l’équipe et aideront Mouassa dans sa mission pour faire encore mieux que ce qu’il a récolté cette saison. Et pour l’aider dans sa mission, on parle de renforcement du staff par des entraîneurs adjoints. Il y a l’ex-adjoint du MCA Zemiti ainsi que l’entraîneur des espoirs avec lequel le Doyen a gagné sa dernière coupe d’Algérie, à savoir Lotfi Amrouche. Omar Ghrib veut assurer un staff élargi pour que les joueurs travaillent dans la sérénité et fassent le nécessaire pour réussir le pari. On parle aussi d’un troisième entraîneur adjoint qui était passé par l’ASMO. Pour le moment, rien n’est encore officiel car Ghrib est concentré sur les matches qui restent avant de s’occu- per de son staff technique.

On parle

d’Aoudia au

Mouloudia

En 2013, Aoudia était en fin de contrat avec l’ESS et n’était pas en bons termes avec les Sétifiens ; les Mouloudéens l’ont contacté pour venir renforcer les rangs de ce club. Mais ce joueur n’est pas venu et a décidé d’aller voir ailleurs. Le Mouloudia n’a jamais réussi à l’enrôler. Ces derniers temps, le nom de Mohamed- Amine Aoudia revient souvent dans les dis- cussions entre Mouloudéens. Est-ce que le Doyen va recru- ter Aoudia cet été ? Pour le moment, les Mouloudéens sont branchés sur la ren- contre de mardi contre Mbabane. Il faut aussi souligner que les proches du MCA font tout pour avoir les joueurs sus- ceptibles d’apporter le plus à l’équipe.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 8 LIGUE 1 MOBILIS Oukaci et Mesbahi signent pour 3 ans

Oukaci et Mesbahi signent pour 3 ans

Le milieu Oukaci et l'attaquant Mesbahi ont été reçus hier comme convenu par le président Hannachi, lequel leur a proposé de signer des contrats de 3 ans. Leur signature n'a été finalement qu'une simple formalité puisque les deux joueurs ont apposé leurs signatures sur les contrats qui leur ont été proposés sans aucune hésitation. Oukaci a montré de très belles choses lors de la rencontre face à l'USMBA, ce qui lui a valu d'être sollicité par plusieurs clubs. Mais il a choisi la stabilité surtout que le président Hannachi lui a dit que la JSK comptera sur ses jeunes la saison prochaine. En l'absence d'entraîneur, c'est le président Hannachi qui donne des garanties aux joueurs.

N. B.

Oukaci : «Je serai à la hauteur de la confiance placée en moi»

Contacté par nos soins, Oukaci affirme : "Je remercie les dirigeants qui m'ont donné ma chance. Je ferai tout pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Je sais qu'ils attendent beaucoup de moi et je ne les décevrai pas. Je suis jeune et je dois confirmer."

N. B.

Hannachi se renseigne sur Aklil

Même s'il est encore déjà sur les traces de trois défenseurs centraux, à savoir Saâdou, Guitoune et Khali, le président Hannachi a établi une deuxième liste de défenseurs à contacter pour parer à l'éventuel échec des négociations avec les trois premiers. En effet, d'après une source digne de foi, il se renseigne sur le défenseur de l'US Biskra Aklil , lequel a contribué à l'accession de son équipe en Ligue 1 Mobilis. Pur produit de

l'Académie de la Fédération algérienne de football, Aklil ferait l'objet de plusieurs convoitises en cette intersaison. Le président Hannachi n'a pas encore entamé les négociations avec lui, mais s'il n'arrive pas à concrétiser avec Saâdou et Guitoune, il accélérera les négociations avec le défenseur central de l'US Biskra. A rappeler que le président Hannachi veut se "débarrasser de tous ses défenseurs centraux, à savoir Berchiche, Rial, Sebie et Khelili. Il recrutera au moins deux bons défenseurs centraux sans oublier Tizi-Bouali qui avait laissé une bonne impression lors de ses brèves apparitions avec l'équipe première et le jeune Meziane qui a signé un contrat de 3 ans jeudi

dernier.

N. B.

BOUKELKAL

(P dt DE L'OM) FIXE SON PRIX

«1 milliard pour Saâdou et Adadi en vaut plus»

Comme nous l'avons rapporté en exclusivité dans nos précédentes éditions, le président Hannachi souhaite bénéficier des services du défenseur central de l'O Médéa Saâdou et de son équipier Adadi.

PAR N. BOUMALI

Il les a contactés au début de mois de juin, mais les négociations n'ont pas évolué d'un iota depuis. Les deux joueurs sont enthousiasmés à l'idée de porter le maillot des Jaune et Vert, mais comme ils sont sous contrat, le président de la JSK est obligé de négocier avec son homologue de l'OM, Boukelkal, s'il tient à les avoir dans son effectif la saison prochaine. Il lui a fait savoir son intérêt pour les deux joueurs par le biais de l'un de ses proches collaborateurs, mais il ne lui a fait aucune offre pour le moment. A cet effet, le président de l'OM, Boukelkal, dira : "Un dirigeant de la JSK m'a contacté pour Saâdou et Adadi en me disant que le président les veut pour la saison prochaine, mais il ne m'a fait aucune offre. Je lui ai dit que je suis prêt à les transférer à la JSK pour peu que le président mette le prix nécessaire."

«Je ne les braderai pas» Connu pour être un fin négociateur, le président Boukelkal affirme qu'il ne cédera pas Saâdou et Adadi pour des miettes. "Je ne peux pas vous révéler les montants exacts des lettres de libération de Saâdou et Adadi, mais je ne les braderai pas.

de Saâdou et Adadi, mais je ne les braderai pas. D'ailleurs, je peux vous dire que

D'ailleurs, je peux vous dire que je ne transférerai pas Saâdou pour moins d'un milliard de centimes. Il

était venu d'un club amateur, mais il

a pu se faire un nom avec l'OM.

Pour Adadi, sa lettre de libération est fixée à plus d'un milliard de centimes. Je ne bloquerai pas les deux joueurs, mais je ferai tout pour rentabiliser leur départ. Je défends les intérêts de mon club et je ne veux pas brader mes meilleurs joueurs", a annoncé le président de l'OM.

«Si Hannachi les veut, il doit mettre le paquet» Le président Boukhelkhal ne s'opposera pas au transfert de Saâdou et Adadi à la JSK pour peu que le président Hannachi mette le paquet. "Saâdou et Adadi ont d'énormes qualités. Ils ont fait

preuve de leur talent cette saison et

si le président Hannachi veut les

recruter, il n'a qu'à mettre le paquet.

J'ai dit au responsable de la JSK qui m'a contacté à leur sujet que je ne les bloquerai, mais je lui ai précisé que je ne les braderai pas. Chacun

défend les intérêts de son club et en ce qui me concerne, je ne vendrai jamais mes joueurs pour des miettes."

«Saâdou m'a révélé que la JSK lui a proposé une mensualité de 190 millions» Pour convaincre Saâdou à porter le maillot des Jaune et Vert, les responsables kabyles lui ont proposé un salaire astronomique. C'est ce que nous a confié le président de l'OM qui a eu une discussion avec son défenseur sur son avenir. "Saâdou m'a révélé que la JSK lui a proposé un salaire de 190 millions de centimes par mois. Je lui ai promis que je ne le

bloquerai pas à condition que la JSK mette le prix qu'il faut pour racheter

sa lettre de libération. Je lui ai ajouté que si je trouve un accord avec les responsables kabyles, je lui souhaiterai bonne chance avec la JSK."

«Pour 700 millions, je le garde à l'OM» Au moment où des sources proches de la direction de la JS Kabylie parlent de la disponibilité du président Hannachi à racheter la lettre de libération de Saâdou pour 700 millions de centimes, le président de l'OM tempère les ardeurs des dirigeants kabyles. "Sincèrement, pour 700 millions de centimes, je préfère garder Saâdou à l'OM. C'est un très bon défenseur qui pourra faire des merveilles la saison prochaine. Celui qui le veut doit mettre le paquet, sinon il restera à l'OM. Je ne suis pas quelqu'un qui brade ses joueurs", a indiqué Boukelkal.

«Le CRB et la JSS les veulent aussi» Le président Hannachi n'est pas le seul à vouloir engager en cette intersaison Saâdou et Adadi. En effet, au cours de notre conversation téléphonique avec le président de l'OM, celui-ci nous a révélé que plusieurs clubs de l'élite dont le CRB et la JSS sont sur les traces de ces deux joueurs. "Il n'y pas que la JSK qui m'a contacté au sujet de Saâdou et Adadi puisque même le CRB et la JSS m'ont sollicité pour ces deux joueurs. Je suis ouvert à toutes les négociations et le club qui veut les avoir doit mettre le paquet", a annoncé Boukelkal qui a tenu à préciser que la masse salariale de son club ne dépasse pas 1,2 milliard de centimes par mois. N. B.

IL A REFUSÉ DE RALLIER HIER TIZI OUZOU

par mois. N. B. IL A REFUSÉ DE RALLIER HIER TIZI OUZOU Djabout fait durer le

Djabout fait durer le suspense

L'attaquant Adel Djabout est toujours indécis quant à sa prochai- ne destination. Pour ne pas se tromper dans ses choix surtout que plusieurs clubs de l'élite lui font les yeux doux en cette intersaison, il s'accorde encore un temps de réflexion, alors qu'il était prévu qu'il fasse son choix au début de cette semaine. Le président Hannachi lui avait donné rendez- vous pour hier à Tizi Ouzou pour tenter de le convaincre à porter le maillot des Jaune et Vert, mais la veille de son déplacement à la ville des Genêts, Djabout a fait savoir aux dirigeants des Jaune et Vert qu'il ne peut pas se déplacer à Tizi Ouzou comme convenu. La venue du meilleur buteur de la Ligue 2 Mobilis se complique, car le prési- dent Hannachi n'arrive même pas à négocier avec lui. Il s'était déplacé jusqu'à Chlef la semaine dernière pour tenter de trouver un accord avec lui, mais Djabout lui avait dit

que ce n'est pas le moment pour lui faire sa proposition. Il avait accueilli le président de la JSK chez lui où il a rompu le jeûne avec lui, mais il avait refusé de négocier avec lui.

ESS L'attaquant Djabout n'a pas encore tranché sur son avenir, mais sa venue à la JSK est sérieusement compromise. Le fait que le prési- dent Hannachi n'arrive même pas à lui faire sa proposition financière, cela prouve que cet attaquant n'est pas chaud pour porter le maillot des Jaune et Vert. Il est sollicité de partout et il veut prendre tout son temps avant de faire son choix. En plus de son club, l'USB, qui veut le garder, le CSC, la JSS, le CRB, le NAHD et l'ESS font le maximum pour concrétiser avec lui. Sauf sur- prise de dernière minute, il portera sûrement le maillot de l'ESS la sai- son prochaine. N. B.

«Je trancherai

après l'Aïd»

L'attaquant Djabout que nous avons joint dans l'après-midi d'hier précise qu'il ne prendra aucune décision concernant son avenir avec la fête de l'Aïd. "C'est vrai que c'était prévu que je me déplace à Tizi Ouzou pour rencontrer le président Hannachi, mais j'ai fait savoir aux dirigeants qui m'ont appelé que je ne prendrai aucune décision avant l'Aïd. Je suis jeune et je veux prendre tout mon temps avant de décider quoi que ce soit. Jusqu'au moment où je vous parle, je ne sais pas où je jouerai la saison prochaine. Ce qui est certain est que je ne trancherai sur mon avenir qu'après la fête de l'Aïd", souligne Djabout. N. B.

la fête de l'Aïd", souligne Djabout. N. B. CONDOLÉANCES Très peinés par le décès du beau-père

CONDOLÉANCES

Très peinés par le décès du

beau-père de notre confrère Yacine Maâloumi, le collectif de Compétition présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et prie Dieu pour qu'il l'accueille en Son Vaste Paradis.

A Dieu nous appartenons et

à Lui nous retournons.

www.competition.dz I. Z.
www.competition.dz
I. Z.

AVANT IL Y AVAIT…

Younès En ce temps, l'ailier d'El- Harrach était

au summum et sortait de deux saisons exceptionnelles avec le MCA. Hannachi a tout fait pour le faire signer, il est même allé le voir en France pour lui proposer un salaire mirobolant. Finalement, il a fait grimper la cote du joueur qui a eu ce qu'il voulait et prolongea dans la foulée au MCA.

Achiou Il rentrait de Suisse après avoir passé

des moments difficiles. La JSK l'a relancé après 6 mois seulement. En fin de compte, Hannachi lui a déroulé le tapis rouge mais c'est chez Allik qu'il s'est engagé snobant par la même occasion son ancien président.

Berremla Grand espoir de l'ASMO, la JSK

avait décidé de faire de très grands efforts

financiers pour le faire signer. Le club a décidé de libérer Wassiou pour lui faire de la place. Finalement, il n'a pas réussi et durant le mercato de la saison passée où Hannachi avait couru derrière lui, lui offrant un très bon salaire mais finalement le joueur s'est engagé au MCO. Un autre camouflet.

Slimani Islam Slimani a failli signer à la JSK.

Yarichéne lui avait proposé un appartement et une voiture de luxe, sans compter le salaire. Le joueur du CRB a fait pression sur son président avec cette offre de la JSK pour avoir ce qu'il voulait et rempiler au Chabab dans la foulée. I. Z.

Lundi 19 juin 2017

JSK

9

au Chabab dans la foulée. I. Z. Lundi 19 juin 2017 JSK 9 LE FAUX DÉPART

LE FAUX DÉPART de Hannachi

Le président de la JSK est en train de s'activer pour boucler le recrutement le plus tôt possible et mettre les supporters kabyles, encore une fois, devant le fait accompli.

PAR ISLAM Z.

Dans sa tête, Mohand Chérif Hananchi se dit que faire signer les Djabout, Sidhoum, Cédric, Yetti… va calmer les esprits. Il se trompe lourdement. Et puis même ces joueurs que personne ne connaît avant que Hannachi n'en parle

hésitent à venir. Ils le font attendre,

à l'instar de Djabout et essayent

grâce à cette publicité gratuite d'obtenir mieux. C'est de ce faux départ qu'on va parler, on y reviendra sur le faux départ relatif à sa promesse de quitter le navire une fois la JSK sauvé dans nos prochaines éditions. Encore une saison à mettre aux oubliettes, une saison où le club le plus titré d'Algérie a failli s'offrir l'humiliation d'une vie avec une relégation historique évitée de justesse. Au milieu de tout ça, il y a un homme, lui c'est le doyen des présidents, Mohand-Chérif Hannachi. Le boss kabyle est passé par tous les états cette saison. Il a démissionné, s'est ravisé puis a annoncé son départ en fin de saison mais une fois le championnat terminé, le voilà déjà en train de préparer activement la saison prochaine et promet de monter une équipe compétitive, qui jouera le titre avec l'aide du grand entraîneur

qu'il compte engager. Un véritable faux départ de la part du boss puisque tout le monde attendait, d'une part, qu'il tienne sa promesse et qu'il parte en cédant le club aux potentiels repreneurs et, d'autre part, parce qu'il planche déjà sur le recrutement et la préparation de l'équipe pour la nouvelle saison. Une situation qui laisse perplexe tant tout cela n'est pas vraiment compréhensible.

Pas de bilan, on attaque l'intersaison ! Ce faux départ est dû essentiellement au fait que le président n'a pas fait le bilan de la saison qui vient de se terminer. Il ne semble pas avoir tiré les bonnes leçons et ne veut surtout pas reconnaître que des erreurs ont été commises par lui essentiellement et

qui ont plongé l'équipe dans une situation délicate qui a failli lui coûter sa place en Ligue 1 Mobilis.

Il veut l'argent des industriels sans les industriels L'un des plus grands soucis de la JSK cette saison et celles d'avant a été le problème financier. Cependant, le président ne semble pas prêt à s'associer avec les industriels de la région pour gérer la JSK. Hannachi veut leur argent, c'est clair, mais il est loin d'accepter de partager le pouvoir avec eux, il ne cédera rien. Il ne leur permettra même pas d'intégrer le CA. Il a fait traîner les choses concernant la venue hypothétique de Rebrab pour reprendre la JSK. Le temps est passé et rien ne s'est produit. Une anesthésie qui a marché un moment mais qui n'a plus d'effets. Difficile de se projeter sur quelque chose de positif dans ce sens. L'argent est le

nerf de la guerre surtout durant l'intersaison. Pas d'argent, pas de recrutement de qualité et les craintes d'une saison galère refont surface.

On recrute toujours les joueurs avant l'entraîneur On aurait pu penser qu'après sa dernière déclaration faite après la rencontre face au CRB, le président allait conclure avec son prochain entraîneur. Cependant, il ne s'est rien passé, vraiment rien du tout. Il a fait savoir que Rahmouni et Moussouni pouvaient rester comme adjoints du nouveau coach et rien de plus. Comment alors monter une équipe sans un entraîneur et sans l'associer au recrutement car il est mieux placé pour définir les besoins de l'équipe. Eh bien, le moins que l'on puisse dire, c'est que Hannachi n'y pense pas pour le moment et ne se soucie pas de cela. Le futur entraîneur de la JSK fera avec l'effectif en place.

Dans la continuité du bricolage Après une saison aussi cauchemardesque, on s'attendait à ce que les leçons soient apprises et que les erreurs allaient être effacées pour relancer une grande équipe comme la JSK. Cependant, force est de constater que le club continuer de verser dans le grand n'importe quoi. Finalement, comme l'assurait Doudane : "Ce qui se passe est logique." La JSK continue dans le bricolage et cela n'augure rien de bon. A bon entendeur.

ILS ONT FAIT GRIMPER LEUR COTE GRÂCE À LA JSK

Benayada

Le pensionnaire du CSC actuelle-

ment a été contacté en premier par la JSK en 2014. Hannachi n'a pas lésiné sur les moyens pour le convaincre. Finalement, il est parti s'en- gager à l'USMA empochant par la même occa- sion un salaire de 250 millions par mois.

Nekkache

Disposé à rejoindre la JSK

au cours de la dernière intersaison pour 110 mil- lions, Hannachi ne voulait pas proposer un salaire direct et jouait la montre à cause ses autres négociations avec Nadji. Omar Ghrib a racheté sa libération l'a fait signer pour 4 ans. Hannachi était là pour faire grimper sa cote de 110 millions /mois à 270 M /mois

Mebarakou

Kamel

Mouassa le

voulait pour son début de saison à la JSK. Hannachi lui a promis un gros salaire. C'est finalement au Mouloudia que Mebarakou tou- chera le salaire en question préférant aller chez Ghrib que chez Hannachi.

Aribi

C'est un joueur que Hannachi voulait à tout prix. Il lui a fait

une proposition similaire à celle du CRB, mais ce dernier a préféré le Chabab. Aribi et son pré- sident se sont bien foutu de Hananchi puisque grace à lui, ils ont eu ce qu'ils voulaient et plus encore.

Hamia

Lui aussi devait signer à la JSK. Hamia a donné son

accord à Hanachi avant d'aller signer au CRB en

position de force. Un autre échec pour

Hannachi, qui pour faire oublier Hamia et Aribi

a fait signer Zerguine, Baïtéche et Izerghouf,

trois joueurs qui n'ont rien apporté à l'équipe.

Bedrane

L'élégant défenseur de l'Entente était destiné à

signer à la JSK. Le président kabyle a fait des offres successives en augmentant le chiffre au fur et à mesure. Hassan Hamar est arrivé dans le dossier et en 3 jours il a tout conclu et a même racheté la libération du joueur. Un coup dur de plus.

Aït-Ouamar

pas dérogé à la règle. Lui aussi s'est servi de Hannachi pour avoir ce qu'il voulait de Hamar.

Il

le

ler offrir à l'ESS son huitième championnat.

L'ex-joueur de

l'USMH n'a

a même déclaré sur nos colonnes que sa famil-

lui a demandé de signer à la JSK…avant d'al-

Nadji

En fin de contrat avec l'USMA, Nadji a donné son accord de

principe à Hannachi contre un salaire dépassant 200 millions, entre-temps, Hamar entre en scène

et chipe encore une fois un joueur à la JSK. Bien sûr, là aussi Nadji a utilisé Hannachi pour avoir

le maximum chez l'ESS.

Bentiba L'attaquant oranais a fait comme tout le monde. Il

a accepté de discuter avec Hannachi, a confirmé

l'info dans les journaux, pour aller ensuite négo- cier en position de force chez Baba. Il a fini par avoir ce qu'il voulait toujours.

Inconnu avant que Hannachi n'en parle, le meneur de jeu de

l'USMBA a été racheté de l'ASMO contre 2,4 milliards par l'USMBA. Aujourd'hui, ce joueur touche un salaire de 180 millions alors qu'il avait accepté de jouer à la JSK contre 120 millions. Il est l'exemple parfait de ce que nous essayons d'expliquer depuis le début. Tous les joueurs et agents utilisent aujourd'hui Hannachi et la JSK pour faire grimper leur cote.

Tabti

Profitant de sa naïveté et de sa vulnérabilité Des agents l’«utilisent» pour gonfler leurs joueurs

Le président de la JSK sait que durant les périodes de trans- ferts, les agents vont venir le harceler pour faire signer leurs joueurs. Lui, il succombe de plus en plus à cette situation puisque les agents profitent de sa naïveté et de la grosse pression qui pèse sur lui pour l'embobiner et faire signer leurs clients. Une situation qui devient mal- heureusement une fâcheuse tendance chez les Kabyles. Hannachi, et sans le savoir, entre dans le jeu et gonfle des joueurs pour la plupart surcotés et les fait signer (comme Ziaya). S'il ne les fait pas signer, il permettra à d'autres clubs de les faire signer car l'agent se servira de la médiatisation d'un club comme la JSK pour en tirer le plus grand pro- fit et c'est ce qui se passe depuis un certain temps au sein du club le plus titré en Algérie. C'est le CAS de Tabti, Bentiba, Nadji, Nekkache…. Et aujour- d'hui Djabout, Saâdou, Sidhoum et les autres qui vont venir.

Le promoteur des joueurs inconnus Le président kabyle a aussi acquis une mauvaise habitude, celle de découvrir des joueurs inconnus au bataillon. Il les contacte, fait grimper leur cote sur le marché et les sert sur un plateau à la concurrence. On le sait très bien, fort de son expérien- ce, le président a du nez et sait reconnaître un bon joueur. D'ailleurs, ils sont nombreux les joueurs qui ont été recrutés par Hannachi qui ont fait un mal- heur à la JSK. On pense notam- ment à Belkaïd et Bendahmane, mais ça c'était avant. Aujourd'hui, Hannachi garde le même flair et sait recon- naître un joueur qui a des capa-

cités. Cependant, désormais, il ne fait que de la pro- motion de joueurs qui sont des inconnus en Ligue 1 Mobilis. Très vite, le président de la for- mation kabyle fait augmenter leur cote sur le marché et finalement, ils ne signent même pas à la JSK ! On pense à des cas qui se sont pro- duits et notamment lors des dernières années qui ont fait que le boss a toujours dû s'incliner devant la puissance financière du MCA, de l'ESS et de l'USMA. Autant dire que le prési- dent est un bon promoteur de joueurs incon- nus en Ligue 1 Mobilis. Grâce à lui, ces derniers s'assurent un gros salaire et ne signeront pas à la JSK qui a été pourtant la première à les contacter.

Le cas Djabout, une évidence Encore cette saison, Hannachi n'a pas appris de ses erreurs du passé et fonce droit vers le même constat d'échec. En effet, depuis quelque temps, la JSK est sur les traces de Djabout, buteur de l'USB. Si on revenait quelques années en arrière, le joueur aurait signé un bail de longue durée les yeux fermés. Toutefois, il se permet de jouer la montre et on croirait même qu'il prend la JSK de haut. De plus, avec l'arrivée de Hamar dans la course, nombreux sont ceux qui disent que le joueur ne va pas s'engager avec la formation kabyle. Le discours de Hannachi ne passe plus et ne convainc plus les joueurs et c'est ce qui fait que le président est passé d'un fin dénicheur de talents à un promoteur de joueurs prêts à signer chez la concurrence.

Pas un gros coup depuis… Autre fait saillant, c'est le fait que le président de la JSK n'a plus réussi un gros coup depuis des années. On parle de joueurs confirmés qui étaient des stars dans leurs équipes et qui ont tout lâché pour la JSK. Il faut remonter à long- temps, très longtemps même pour trouver un épisode similaire. C'était avec Réda Abaci star alors de l'USMAn qui a tout plaqué pour signer à la JSK avec la réussite qu'on lui connaît. Depuis, c'est le néant, le temps des vaches maigres et des joueurs inconnus qui se permettent de snober la JSK. I. Z.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

10

COUPE D’ALGÉRIE 1/2 FINALES

Lundi 19 juin 2017 10 COUPE D’ALGÉRIE 1/2 FINALES J-1 Badou Zaki veut changer son attaque
J-1
J-1

Badou Zaki

veut changer son attaque

En prévision du match de demain, Badou Zaki veut changer son attaque et cela concernera les joueurs qui composeront le compartiment offensif et la manière avec laquelle ils y seront alignés.

Le coach ne veut pas refaire les mêmes erreurs que lors du dernier match contre la JSK où le CRB avait du mal à faire preuve d’efficacité devant les bois adverses, ce qui avait eu comme conséquence de rater de nombreuses occasions de marquer des buts. Une telle chose sera une catastrophe pour le club pour une demi-finale. Donc, parmi les changements qu’étudie le staff technique celui de titulariser Hamia et de faire également un choix minutieux concernant les joueurs qui le soutiendront dans sa mission. En effet, le rendement tout juste moyen de Lamhène et, surtout, d’Yahia- Chérif contre la JSK fait penser au technicien marocain de composer une attaque inédite. La décision finale sera prise demain lors de l’ultime séance d’entraînement.

Hamia de retour en attaque Après avoir repris les entraînements, samedi, l’attaquant Mohamed-Amine Hamia est bien parti pour reprendre sa place de titulaire face à l’USMBA demain. Lors du dernier match contre la JSK, le coach avait préféré le laisser comme remplaçant, ce qui a eu de mauvais effets sur le jeu offensif du CRB. On veut donc le titulariser pour ne laisser aucune chance à l’équipe adverse.

Chebira sera reconduit comme arrière gauche En l’absence de Nemdil qui n’est toujours pas à 100% de ses capacités physiques, le staff technique compte reconduire Abdallah Chebira dans le poste d’arrière latéral gauche demain contre l’USMBA. Ce dernier tentera, au cas où cette nouvelle titularisation se confirmerait de prouver à Badou Zaki qu’il mérite de faire partie du onze entrant lui qui a été relégué au banc des remplaçants pour la plupart des matchs de la phase retour. Il est à noter qu’une titularisation de Khoudi sur le flanc gauche n’est pas à écarter. En alignant ce dernier, le coach aura choisi la carte de l’assurance défensive pour cette demi-finale puisque Chebira contribue souvent au jeu offensif de son équipe contrairement à Khoudi qui est un défenseur à part entière. S. B.

Entraînement hier à 22h

Comme nous l’avions signalé dans notre précédente édition,

l’équipe du CRB s’est entraînée hier à 22h,

à l’heure du coup

d’envoi du match de la demi-finale. Pour cette séance, le staff technique a prévu de travailler sur les points forts et points faibles de son adver- saire, c’est donc une séance consacrée entièrement au volet technico-tactique au bout de laquelle tout le groupe a rejoint l’hôtel Hanni.

La vente des billets débutera à 9h

C’est hier, comme prévu, que s’est tenue la fameuse réunion technique d’avant-match. Les dirigeants du CRB, et en concertation avec les responsables des forces de l’ordre, ont pris plusieurs déci- sions, parmi elles le début de la vente des billets d’accès au stade du 20-Août qui débutera demain à partir de 9h. Les sup- porters du Chabab auront donc toute une journée pour faire le nécessaire et éviter qu’il n’y ait un rush sur les guichets en fin d’après-midi.

Les portes du stade seront ouvertes à 17h

Pour ce qui est de l’accès des suppor- ters au stade, une

source officielle nous

a affirmé que les

portes seront ouvertes à partir de 17h, trois heures avant le coucher du soleil.

Objets durs et métalliques interdits

Parmi les mesures qui seront prises pour ce qui est de l’accès des suppor- ters au stade est l’in- terdiction de faire entrer des objets durs et métalliques sachant que la plu- part de ceux qui se déplaceront au stade sont des jeûneurs et vont donc apporter avec eux de quoi manger dès le cou- cher du soleil. Selon nos informations, les services de sécurité ne vont tolérer que les objets en plas- tique.

CHAREF FAIT

PARLER DE LUI

À BELOUIZDAD

en plas- tique. CHAREF FAIT PARLER DE LUI À BELOUIZDAD Après Tahar Chérif El-Ouazzani, il y

Après Tahar Chérif El-Ouazzani, il y plus d’une semaine, depuis ce week-end on évoque un éventuel accord entre la direction du Chabab et Charef.

pas eu de contact entre le coach et le club.

Hadj Mohamed :

«C’est complètement faux» Contacté par nos soins hier afin de vérifier si vraiment Boualem Charef sera e nouvel entraîneur du Chabab, Hadj Mohamed affirme : «Non, c’est complètement faux, ce ne sont que des rumeurs. Il n’y a même pas de contact entre nous. Je l’ai dit et je le redis encore une fois, rien ne sera fait avant la demi-finale ni concernant le recrutement d’un nouvel entraîneur ni pour ce qui est des joueurs. On se concentre sur notre match. On a tout notre temps afin de faire quoi que ce soit. Rien ne nous presse.»

«Le prix du billet sera fixé demain» Par ailleurs, nous avons interrogé le président du CRB par rapport au prix avec lequel les billets d’accès au stade du 20- Aout en prévision de la demi-finale seront vendus. Hadj Mohamed déclare à ce sujet : «Pour des raisons multiples, le prix des billets d’entrée sera fixé demain matin et nous pensons que cela ne va nullement influer sur le bon déroulement de la vente des billets.» Notons que le président Hadj Mohamed n’a pas voulu se prononcer sur les raisons qui le poussent à fixer le prix demain matin. Selon nos informations, cela se fera en fonction du nombre de billets qui seront émis. S. B.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Boualem Charef, l’un des entraîneurs les plus connus au niveau national, fait parler de lui depuis quelques jours du côté de Belouizdad. On l’annonce çà et là qu’il sera le futur entraîneur du CRB, ce qui suscite l‘attention de tous les amoureux du club qui n’ont jamais imaginé que leur club s’accorde avec un coach aussi strict que lui. Ce qui est sûr, c’est que son annonce par certaines personnes comme étant le nouvel entraîneur du Chabab n’a rien de vrai. Que ce soit les proches de Charef ou les responsables du CRB, tout le monde a démenti cette information. Les deux parties affirment d’ailleurs qu’il n’y a même

CHERFAOUI

Il y a de la pression, mais elle est positive”

“

Tarek Cherfaoui fera son grand retour demain face à l’USMBA. Le capi- taine d’équipe du Chabab affirme qu’il se porte bien et que son équipe ne lâchera pas le billet qualificatif pour la finale de la coupe d’Algérie.

Comment vous vous êtes senti après avoir repris les entraînements en groupe ce samedi ?

J’étais très content de retrouver l’am- biance des entraînements en compagnie de mes coéquipiers. J’ai senti un énorme soulagement parce que je serai bel et bien disponible en prévision de la demi-finale. Je suis donc heureux de pouvoir apporter ma contribution à l’équipe.

Comment se déroule la préparation ?

On se prépare dans d’excellentes conditions. Tout le monde est concentré sur le match, puisque c’est le rendez-vous le plus important de la sai- son pour nous. On est sur le point de marquer l’histoire du club, donc on sent une grande responsa- bilité sur nos épaules.

Il doit y avoir de la pression également, n’est-ce pas ?

Oui il y a de la pression, mais elle est positive. Elle est positive parce qu’on va jouer un match qui va nous permettre de passer à une finale, contrairement à ce qu’on ressentait en matchs du champion- nat où on devait sauver le club de la relé- gation, là il y avait une pression négative surtout avec le décalage survenu avec les deniers matchs.

Vous voyez-vous dans une mission difficile face à l’USMBA ?

Du moment qu’on va jouer devant notre public et sur notre propre terrain, donc il ne va pas y avoir une grande dif- ficulté. Ce qui est difficile néanmoins c’est le fait de jouer cette rencontre dans des conditions idéales. En quelque sorte on n’aura pas le droit à l’erreur. Donc, on imagine que le match sera serré puisque l’USMBA viendra jouer le tout pour le tout, et de notre part qu’ils soient cer- tains, nous n’allons pas les lâcher.

S. B.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

1/2 FINALES COUPE D’ALGÉRIE

11

Lundi 19 juin 2017 1/2 FINALES COUPE D’ALGÉRIE 11 J-1 Boycott, réclamation d’argent et rancune ÇA
J-1
J-1

Boycott, réclamation d’argent et rancune

ÇA VA TRÈS MAL

À BEL-ABBÈS

De notre correspondant

Khadra s’interrogent toujours et se demandent quel serait le rôle de ces personnes, et de surcroit actionnaires dans une société sportive, qui représente le symbole de toute une région en élite, s’ils n’arrivent pas à résoudre les problèmes de l’équipe ou dénoncer le mal qui la ronge en tenant une conférence de presse afin d’éclairer les supporters sur la réalité du terrain.

La rencontre mal préparée Il est inimaginable, voire impensable qu’un club, aussi grand que l’USMBA, miné par des problèmes internes entre président et joueurs, soit non assisté malheureusement par ces grands hommes que possède la capitale de la Mekkerra. Ont-ils vraiment pris conscience de la situation du club d’El Khadra et ce, à quelques encablures d’un rendez-vous historique ? On ne le répétera pas assez, mais le mal est là, il a été bien consommé. L’histoire le retiendra à jamais, mais ne le pardonnera non plus. L’USMBA n’a pas bien préparé sa rencontre de Coupe d’Algérie, mardi prochain face au CRB. On ne le souhaite pas, mais si l’USMBA est

MALEK BOUZID

Les choses vont très mal dans la demeure de l’USMBA dans la mesure où la préparation de la demi-finale face au CRB ne se présente pas sous de bons auspices en raison du boycott par quelques joueurs des deux premières séances effectuées vendredi et samedi derniers. Aucun membre du conseil d’administration de la SSPA/USMBA n’a bougé le petit doigt pour dénoncer ce qui touche le club si cher aux regrettés Docteur Hassani et Larbi Benbarek. Un silence qui suscite de moult interrogations puisque le club se retrouve, depuis la défaite subie par l’USMBA face à l’USM Alger mercredi 7 juin dernier, dans la tourmente. L’équipe est orpheline depuis ce jour. Aucun dirigeant n’a daigné accompagner l’équipe à Tizi-Ouzou, samedi dernier, pour le match de l’avant- dernière journée du championnat ne serait- ce que pour marquer sa présence et faire sentir aux joueurs qu’ils sont bien entourés chaleureusement. Une situation réelle qui en dit long sur l’avenir du club d’El- Khadra. Les supporters d’El-

Ghoul, Benabderrahmane et Yaghni n’ont pas repris

Trois joueurs de l’USMBA ont maintenu leur boycott samedi soir, alors que leur équipe est appelée à jouer une demi-finale de coupe d’Algérie face au CRB mardi. En effet, Ghoul, Benabderrahmane et Yaghni ont tout simplement préfé- ré prolonger leur repos auprès de leur famille au moment où Tabti, Chettal, Zenasni, Herbach, qui ont manqué la séance de ven- dredi soir, ont été de retour samedi soir.

Chérifi toujours aux abonnés absents

En plus de Ghoul, Benabderrahmen et Yaghni, l’arrière-gauche Chérifi a encore brillé par son absen- ce en ce début de prépara- tion du match de coupe face au CRB. Chérifi, pour rappel, a été très contesté par les Scorpions présents au match face à l’USM Alger, perdu par un score fleuve de 6 buts à 2. Ces derniers lui reprochent sa piètre prestation, pour ne pas dire douteuse, ont esti- mé les fans fous furieux contre leur défenseur en lui priant de ne plus ne remettre les pieds à Sidi Bel-Abbès. Ce qui pourrait expliquer son absence lors du dernier match gagné face au MCA (3-2) à domici- le mercredi dernier. Chérifi risque de rater le rendez- vous avec l’histoire mardi prochain au stade du 20- Août-55, à moins que CEO n’ait une autre idée en déci- dant de faire appel à ses services.

VERS UNE RÉUNION EL-HENNANI-JOUEURS

Sur insistance des joueurs qui veulent rencontrer le prési- dent Abdelghani El-Hennani, il se pourrait que ce dernier accède au vœu des joueurs en acceptant de les rencontrer après la séance d’hier soir à l’hôtel El-Madina où sont logés les joueurs externes. M. B.

Déçus par la domiciliation au 20-Août-55

Les Scorpions promettent la loi du talion aux Belouizdadis

Les Scorpions sont plus que mécontents par la domiciliation d’un aussi grand match au sr-tade du 20-Août-55 dont la capacité ne dépassera pas 15 000 spectateurs. Les fans d’El- Khadra se voient lésés par la commission de coupe d’Algérie, à sa tête Ali Malek et par les nouveaux responsables du bureau fédéral, à sa tête le président Zetchi. Les Scorpions restent déçus après la position prise par Ali Malek et le bureau fédéral, estimant que ces derniers ont accédé au vœu d’une partie (CRB) sans tenir compte des problèmes qui vont causer à l’autre partie (l’USMBA). Les supporters nous ont fait savoir qu’Ali Malek a appliqué la politique du deux poids, deux mesures. D’ailleurs, ses déclarations enregistrées sur vidéo par une chaîne de télé privée ont fait le buzz sur toutes les pages officielles des équipes sur les réseaux sociaux où l’on parle de la domiciliation de cette rencontre au stade du 5-Juillet. Une décision sans appel, avait-il lancé aux

médias, avant de se rétracter et de parler d’une nouvelle domiciliation, celle du 20 Août-55, arguant qu’il n’est pas seul dans la commission. Toutefois, le problème qui se pose pour les Scorpions n’est pas le stade du 20-Août-55, mais sa capacité et surtout le quota réservé aux supporters de l’USMBA qui comptent se rendre à Alger en grand nombre estimé à 15 000 supporters. A moins que Ali Malek trouve un autre moyen pour les accueillir tous à Alger. Enfin, sous l’effet du mécontentement, les fans d’El Khadra ont promis aux Belouzdadis, qui ont refusé de les recevoir au stade du 5-Juillet en raison du nombre important des Scorpions et à tous ceux qui désirent jouer dans de petits stades de leur rendre la pareille l’an prochain en appliquant la loi du talion en les recevant à Sidi Bel Abbès dans le vieux stade, celui, des Trois-Frères Amarouch, ex- Paul-André dont la capacité ne dépasse pas aussi 15 000. M. B.

dont la capacité ne dépasse pas aussi 15 000. M. B. éliminé, ces personnes responsables auront

éliminé, ces personnes responsables auront sur la conscience cette élimination, car ce n’est pas tous les ans qu’on joue les demi- finales.

Des joueurs refusent de se déplacer à Alger Le staff technique de l’USMBA, sous la houlette du coach en chef Si Tahar CEO, a décidé de se préparer à Sidi Bel-Abbès après avoir constaté qu’un bon nombre de joueurs a refusé de se déplacer par avion à Alger dès samedi dernier en raison du non-

paiement de leurs arriérés. Ainsi, le départ par avion prévu samedi matin a été tout simplement reporté à lundi, soit la veille du match de coupe contre le CRB. Une préparation déjà perturbée par le cumul de problèmes internes. C’est dire que ce sont les prémices d’une sortie prématurée de l’équipe si les conditions ne s’améliorent pas en toute urgence pour espérer une autre issue positive pour les Bel-Abbésiens face aux gars de Belouizdad mardi au stade du 20-Août-55.

M. B.

Compétition / PUB ANEP 515 745 du 19/06/2017
Compétition / PUB
ANEP 515 745 du 19/06/2017

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

12

ESS

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 12 ESS Sétif règle sa montre sur Bologhine Les partenaires de

Sétif règle

sa montre

sur

Bologhine

Les partenaires de Ryad Kenniche sont à pied d'œuvre depuis jeudi pour préparer la demi-finale de la Coupe d'Algérie face au MCA, prévue samedi prochain au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Il est

vrai qu'au cours des premières séances

d'entraînement,

il y avait quelques

défections pour diverses raisons ;

toutefois depuis hier, le groupe s'est presque complété avec la présence notamment du coach Kheïreddine Madoui et le meneur de jeu

Abdelmoumen

Djabou, après que le clash qui les opposés à l'issue du match face à l'USMA

a été définitivement

réglé. Il faut dire à

ce titre que le staff technique ententiste

a mis en place un plan de travail

spécifique pour ce rendez-vous en programmant des

séances

quotidiennes dans la soirée au stade du 8- Mai-1945 de Sétif, et ce, jusqu'à la veille du départ vers la capitale deux jours avant le match. S. H.

ZORGANE : «ON FERA

le maximum pour se qualifier»

H.  ZORGANE : «ON FERA le maximum pour se qualifier» Le coach adjoint Malik Zorgane

Le coach adjoint Malik Zorgane ne cache pas son envie et celle de tous les Sétifiens d'arracher la qualification à la finale et pourquoi pas remporter le trophée pour la neuvième fois dans l'histoire du club cher au défunt Mokhtar Aribi.

«On est passé aux choses sérieuses depuis jeudi pour bien préparer le match de la coupe face au MCA. On a établi un plan de travail durant cette période qui nous sépare de ce rendez-vous, mais il n'y aura pas une prépara- tion bien spéciale. On va s'entraî- ner comme nous l'avons fait par le passé. Le plus important, c'est qu'on va mettre tout en œuvre afin que le groupe soit dans les

meilleures dispositions en vue de cette confrontation où l'on s'attend sûrement à des difficultés", nous a-t-il dit à ce titre.

«On aura sûrement des soucis, mais on aura notre mot à dire nous aussi» Avant d'ajouter : "C'est vrai que nous allons affronter une équipe du MCA qui reste de tout même l'une des meilleures équipes de cette saison et qui va jouer en plus devant ses supporters. On aura sûrement des soucis, cependant, j'estime que nous aurons notre mot à dire. Nous avons aussi des atouts à faire valoir et on fera le maximum pour se qualifier à la finale", a ajouté l'ancien milieu international qui aura à cœur joie d'enchaîner avec un second titre comme entraîneur après le titre de champion d'Algérie 2017, et qui a déjà goûté à la joie de l'épreuve populaire en tant que joueur dont

la dernière en date remonte à la saison 1988-1989 face au MSPB, au stade du 5-Juillet-1962.

«Entre Madoui et Djabou, tout est rentré dans l'ordre» Dans la foulée, Zorgane a estimé que le retour au calme dans l'équi- pe, après l'incident entre Madoui et Djabou, va apporter plus de sérénité dans le groupe en vue de ce big match que toute l'opinion sportive algérien qualifie de finale avant la lettre. "Je pense que, quelque part, on a tenté d'ampli- fier cette affaire alors que ce sont des cas qui arrivent dans tous les clubs du monde. Je peux vous assurer que tout est rentré dans l'ordre et ceci reste une très bonne chose pour le groupe afin de pré- pare au mieux notre prochaine sortie de la coupe ", conclut notre interlocuteur.

S. H.

Un Ivoirien pour remplacer Tem Beng

Comme annoncé, le manager de Tem Beng, Léo en l'occurrence, est attendu dans les prochaines heures dans la capitale des Hauts Plateaux pour rencontrer le président Hassen Hamar. Au menu de cette rencontre, les deux

hommes vont sûrement discuter sur les derniers détails relatifs au désormais ex-milieu relayeur de l'ESS qui a préféré opter pour l'équipe portugaise du CD Tondela, à savoir Azongha Tem Beng. Il y aura aussi comme à l'ordre du jour

entre les deux parties le point concernant quelques noms de joueurs de diverses nationalités étrangères qui ont été déjà proposés par ledit manager. Dans ce registre, nous venons d'apprendre que le président

Hamar a déjà sur son bureau les CV de plusieurs éléments évoluant dans des postes différents. Cependant, on évoque la piste de deux Ivoiriens dont le profil intéresse les Sétifiens pour un

éventuel transfert cet été.

S. H.

Compétition / PUB ANEP 515 926 du 19/06/2017
Compétition / PUB
ANEP 515 926 du 19/06/2017
www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez VOLKSWAGEN DÉVOILE

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

AUTOMOBILE

13

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez VOLKSWAGEN DÉVOILE SA

Page coordonnée par Brahim Aziez

AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez VOLKSWAGEN DÉVOILE SA NOUVELLE POLO La nouvelle Polo

VOLKSWAGEN DÉVOILE SA

NOUVELLE POLO

La nouvelle Polo est, enfin, arrivée. Il est vrai que Volkswagen la dévoile un peu tôt, si l'on considère que le Salon de Frankfurt est dans 3 mois, mais relativement tard par rapport à sa cousine espagnole, la Seat Ibiza, qui a déjà montré l'essentiel.

Comme c'est devenu de cou- tume, la 6e génération de la Volkswagen Polo est loin d'être une révolution, en matière de style, mais une légère évolution. Une évolution qui la fait, quand même, ressembler à sa grande sœur la Golf VII. Mieux encore, la Polo est encore plus virile que sa devancière, ses traits étant plus marqués, notamment au niveau de la ceinture de caisse et du capot. Volkswagen l'annon- ce clairement, cette Polo 6 est la plus grande Polo de tous les temps. Elle mesure 4,05 m de long (+8 cm) pour 1,75 m de large (+ 7 cm). L'empattement s'étire de 1 cm (2,56 m), alors que le coffre voit son volume

augmenter de 25% (351 litres). A l'intérieur, la citadine se réinvente : une planche de bord inédite et personnalisable (17 teintes différentes) qui n'est pas sans nous rappeler celle de la nouvelle Ibiza, des technologies empruntées à la Golf (combiné d'instrumentation digital -la nouvelle génération de Active Info Display-, derniers systèmes d'info-divertissement avec écrans tactiles de 6,5 à 8 pouces). Les aides à la conduite sont, elles aussi, héritées de la Golf avec, notamment, l'assistant de changement de voie Blind Spot Detection et le système de sta- tionnement semi-automatique Park Assist.

Côté équipements, la nouvelle venue adopte les projecteurs full LED, les feux de jour et arrière à LED, la climatisation "Air Care Climatronic" avec capteur de qualité de l'air et filtre anti-aller- gènes, le chargeur de smartpho- ne à induction (sans fil), un grand toit ouvrant panora- mique. De série, l'entrée de gamme Trendline comprend déjà les feux de jour à LED, le limiteur de vitesse ou encore le Front Assist avec freinage auto- matique d'urgence et détection des piétons. Le système d'ouver- ture et de démarrage sans clé Keyless Access et le régulateur de vitesse adaptatif ACC sont eux proposés en option.

Côté mécanique, la Polo se dote de six moteurs essence (1.0 MPI/ 65 ch et 75 ch, 1.0 TSI/95 ch et 115 ch, 1.5 TSI/150 ch et 2.0 TSI/200 ch) et deux diesel (1.6 TDI/80 ch et 95 ch). La nou- veauté est, sans nul doute, la version au gaz naturel baptisée TGI (1.0 TGI de 90 ch) qui intègre le catalogue pour la pre- mière fois. Tous les blocs de plus de 95 ch peuvent être cou- plés à une boîte à double embrayage DSG7. La version GTI troque, quant à elle, son moteur 1.8L TSI de 192 ch contre un moteur 2.0 TSI de 200 ch. Sa commercialisation devrait intervenir en automne prochain.

24 Heures du Mans 19 e victoire pour Porsche Finalement, c'est une Porsche 911 Turbo
24 Heures du Mans
19 e victoire pour Porsche
Finalement, c'est une Porsche 911 Turbo (LMP1) qui a remporté hier,
et contre toute attente, les 24 Heures du Mans.

Une victoire inespérée pour le Team Porsche qui voyait ses chances s'amenuiser à 3 heures de la fin de la course, lorsque la Porsche n°1 du trio Jani-Lotterer-Tandy, en tête de course et avec 14 tours d'avance sur sa poursuivante immédiate, l'Orteca 07 Gibson n° 38, a subi- tement commencé à perdre de la puissance pour s'immobiliser quelques kilomètres après. La n°1 était en tête depuis le milieu de la nuit, lorsque la 3e Toyota connaissait, elle aussi, des soucis techniques qui allaient dissiper les dernières chances de l'écurie japonaise. Cette dernière, qui avait vu la victoire lui échapper d'un che- veu l'année dernière, a nourri beaucoup d'espoirs cette année.

dernière, a nourri beaucoup d'espoirs cette année. Pour Porsche, la défaillance de la n° 1 ne

Pour Porsche, la défaillance de la n° 1 ne laissait qu'une infime chance à la n° 2 qui occupait la 56e place le soir à 20h. Il faut croire que l'équipage Timo Bernhard, Earl Bamber et

Brendon Hartley a réussi une prouesse de première pour remonter les Orteca 07 Gibson 38 (de Jackie Chan DC Racing) et Gibson 13 (de Vaillante Rebellion) en LMP2.

Porsche remporte les 24 Heures du Mans pour la 19e fois. Cette dernière victoire est le fait de la n°2, seule rescapée, qui a profité des malheurs de Toyota et de la n°1.

Peugeot s'allie au CNPSR pour la sécurité routière

Un contrat-programme a été signé, mer- credi 14 juin au soir, entre Peugeot Algérie et le Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR). L'objet de cette initiative étant de poursuivre des actions

ensemble qui vont dans la lutte contre l'insé- curité routière. Le document a été signé par les deux premiers responsables des entités,

à savoir Yves Peyrot des Gachons pour

Peugeot Algérie et Ahmed Naït El- Houcine pour le CNPSR. Peugeot Algérie qui a entamé des actions dans la sensibilité sur la sécuri- té routière depuis une décennie passe, désormais, à un autre registre en accompa- gnant le CNPSR dans les différentes actions qu'il mène dans le cadre de la lutte contre les accidents de la route et dans la promo- tion de la sécurité et la prévention. La pre- mière de ces opérations a déjà été entamée durant ce mois de Ramadhan, une période traditionnellement très "accidentogène" en

Algérie. Peugeot Algérie a, ainsi, mis à la dis- position du CNPSR son Showroom Nomad, installé pour l'occasion sur l'esplanade des Sablettes à Alger. Plusieurs ateliers relatifs

à la sensibilisation aux risques routiers y

sont proposés, de même qu'un espace dédié

à la réalité virtuelle. Ce dernier atelier est

une sorte d'alignement de sièges, les visi- teurs y prennent place pour se voir fournir des casques de réalité virtuelle diffusant des vidéos 360°. L'expérience peut alors commen- cer avec la diffusion en 3D de situations d'ac- cidents, de conduite dangereuse et même un crash test. Une manière de faire prendre conscience quant aux dangers de la route, entraînant par la suite un comportement plus apaisé au volant. D'autres opérations sont envisagées durant cette période et à la ren- trée, le concessionnaire automobile se fai- sant un devoir de mettre à la disposition du Centre de prévention et de sécurité routière des moyens matériels, entre autres.

Les 1 res livraisons de Sovac Production pour août

Les 1 r e s livraisons de Sovac Production pour août L'ouverture des précommandes, dimanche dernier,

L'ouverture des précommandes, dimanche dernier, à travers le réseau de Sovac, a créé le rush dans les showrooms. En effet, l'an- nonce de l'ouverture des précommandes pour les Volkswagen Golf et Caddy, Seat Ibiza et Skoda Octavia a suscité un incroyable intérêt au vu des nombreux clients qui se sont déplacés dans les différents points de vente du distributeur. Et selon son P-DG, Mourad Oulmi, qui intervenait le lendemain sur les ondes de la Radio nationale, l'ensemble de la production de juillet et août a été vendue, les premières livraisons interviendront à partir du mois d'août. "L'invité de la Rédaction" avait, par la même, confié à la journaliste que les premiers responsables de Volkswagen, Seat et Skoda seront présents à Relizane vers la fin juillet, pour assister à l'inauguration de l'usine. Pour rappel, il est prévu la production de 12 000 unités cette année, entre Volkswagen Golg VII, Seat Ibiza 4, Skoda Octavia 3 et Volkswagen Caddy 4, un volume appelé à grossir graduellement pour atteindre les 100 000 unités/an en 2022.

Octavia 3 et Volkswagen Caddy 4, un volume appelé à grossir graduellement pour atteindre les 100

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017 MCO

14

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 MCO 14 LA LETTRE des supporters à BABA Comme aucun candidat
www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 MCO 14 LA LETTRE des supporters à BABA Comme aucun candidat

LA LETTRE

des supporters

à BABA

Comme aucun candidat ne s'est manifesté à ce jour pour succéder à Ahmed Belhadj, on se dirige vers le maintien de ce dernier à la tête du MCO.

PAR M. STITOU

Une idée à laquelle les supporters adhèrent, comme cela est souligné dans une lettre qui lui est adressée via les réseaux sociaux. "On est pour qu'il (Baba) reste à la tête du club", pouvait- on lire en haut de la lettre. Cependant, les supporters ont formulé plusieurs revendications. Voici grosso modo les principales revendications des suppor- ters.

Désigner un directeur sportif Parmi l'une des revendications, la dési- gnation d'un directeur sportif qui est connu sur la scène sportive afin de s'oc- cuper de la gestion sportive.

Bouakez au MCO, ça se précise

La piste Moez Bouakez se précise davantage. Pressenti comme entraîneur au MCO la saison prochaine, l'entraîneur tunisien, qui est fin de contrat au RCR, a, d'après une source proche du club oranais, discuté au téléphone pendant le weekend avec Ahmed Belhadj. Selon notre source toujours, les deux hommes vont se voir prochainement pour finaliser les discussions. Par ailleurs, d'après notre interlocuteur, Baba n'a jamais songé à recruter l'Italien Gianni Solinas d'autant que son choix est porté sur le Tunisien Moez Bouakez.

El-Rhayti veut tenter sa chance en Algérie

Moez Bouakez. El-Rhayti veut tenter sa chance en Algérie Le milieu défensif du FC Montceau-les- Mines

Le milieu défensif du FC Montceau-les- Mines (CFA en France), âgé de 24 ans, veut tenter sa chance en Algérie, selon son agent Farid Baadj, qui souhaiterait le placer au MCO ou dans un autre club de l'élite professionnelle, Sofiane El-Rhayti est une valeur sûre. "Il souhaiterait évoluer en Algérie dans le but de se faire connaître dans son pays d'origine, mais également avoir pourquoi pas l'honneur de porter les couleurs de la sélection nationale", affirme son agent.

Recruter un entraîneur compétent Pour driver l'équipe, les supporters avertissent la direction. "On veut un entraîneur compétent, qui dispose d'une belle carte de visite." Un vœu que leur homme de confiance doit absolument exaucer.

Engager des joueurs valables Toujours dans cette lettre, les supporters conseillent au président d'engager des joueurs valables et surtout dans des postes précis. A cet effet, la direction devra se baser sur le rapport que devrait lui remettre l'entraîneur Bachir Mecheri, qui, en sa qualité de technicien, dirigera la direction dans le choix des postes à pourvoir. Par ailleurs, les supporters exigent la mise en place d'une cellule de recrutement, qui sera appelée à mener les contacts avec les joueurs ciblés.

Ouverture d'un siège Ce projet maintes fois reporté pour des raisons obscures, on ne sait d'ailleurs ce qui empêche l'actuel président d'ouvrir un siège afin de réorganiser l'adminis- tration du club, il est vraiment nécessai- re de le doter d'un siège administratif et désigner en outre un directeur général. Une revendication que le président doit satisfaire d'ailleurs vu les problèmes administratifs auxquels est confronté le club.

Un comité de supporters Par ailleurs, pour mieux encadrer les supporters, que ce soit lors des matches à domicile ou à l'extérieur, la mise en place d'un comité de supporters est vivement recommandée par les suppor- ters, qui espèrent que, cette fois, leur appel aura des échos favorables auprès du président.

Lever le huis clos L'ultime demande faite par les suppor- ters est la levée du huis clos lors des entraînements. Pour rappel, depuis deux saisons, les séances d'entraînement se déroulent à huis clos. Une décision maintes fois contestée par les suppor- ters.

Que font les actionnaires ? Si les supporters ont décidé de monter au créneau, c'est parce qu'ils ont consta- té que les actionnaires de la SSPA/MCO refusent de prendre leurs responsabili- tés. En allant à la confrontation avec le président, eux qui boudent à chaque fois son invitation pour assister à l'AG, ont une grosse part de responsabilité dans ce qui se passe au club actuellement. D'ailleurs l'ayant compris, les suppor- ters ont pris les devants en adressant cette lettre à Ahmed Belhadj. M. S.

BOUDOUMI : «La direction ne doit pas se tromper dans le recrutement»

Pour sa première saison au MCO, Omar aura connu des fortunes diverses, même s'il estime que son parcours au club est plus au moins positif.

Comment jugez-vous la saison du MCO ?

Avant d'entamer la saison, on avait

émis le souhait de faire quelque chose. Hélas on n'a rien gagné ! Je pense qu'on

a détruit à la phase retour tout ce qu'on avait construit à l'aller.

Quelles sont les raisons de ce déclin ?

Il y a plusieurs facteurs, qui ont

contribué à ce déclin de l'équipe et on ne va pas les énumérer un par un. Ceci dit, nos déboires ont commencé pendant la trêve hivernale ; après, la situation n' cessé de s'empirer. D'ailleurs on a mis longtemps pour sortir la tête de l'eau et encore, on n'a pas fini sur une bonne note la saison. Maintenant il faut passer

à autre chose et penser à repartir sur du solide la saison prochaine.

Quelles solutions préconiserez-vous ?

La direction doit faire un recrutement étudié, il ne faut pas faire n'importe quoi ; on ne ramène pas 6 milieux de terrain

n'importe quoi ; on ne ramène pas 6 milieux de terrain et 02 attaquants, il faudrait

et 02 attaquants, il faudrait penser à équilibrer l'effectif. Une fois après avec le recrutement d'un entraîneur, établir un bon plan de préparation durant l'in- tersaison. Ce sont les seules solutions capables d'aider l'équipe en prévision de la saison prochaine.

Faudrait-il étoffer l'effectif quantitativement ?

Justement, éviter de faire un recrute- ment à tout-va ; je préfère que la direc- tion ramène deux ou trois recrues de valeur plutôt que d'engager 10 joueurs.

Le président, qui a de l'expérience dans le domaine, doit bien réfléchir sur la question recrutement pour éviter de commettre les erreurs du passé.

Votre première année au club vous comble-t-elle ?

D'abord une précision ; quand j'ai signé mon contrat avec le club, on ne m'a pas exigé de remporter la coupe d'Algérie ou finir champion. J'ai fait le maximum pour apporter un plus à l'équipe ; j'ai fait 25 apparitions en cham- pionnat comme titulaires. Même si je n'ai pas marqué de but, j'ai délivré quelques passes décisives. Si l'équipe n'a pas atteint ses objectifs, je n'y suis pour rien, la responsabilité de l'échec, tout le monde doit l'assumer, des joueurs aux entraîneurs et dirigeants.

Question incontournable, allez-vous honorer votre deuxième année de contrat au club ?

C'est un peu prématuré pour en par- ler, on vient tout juste de finir la saison ; je vais me reposer en profitant des vacances au maximum, après on verra ce qu'il y a lieu de faire. Certes, il me reste une année de contrat encore, mais on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve.

M. S.

Pas de

rencontre

avec Feham

Comme à chaque intersaison, le retour de Feham Bouazza au MCO est évoqué. Alors que les rumeurs parlent d'une rencontre entre le stratège du CRB et le président Ahmed Belhadj, finalement après vérification de cette rumeur, on a eu la confirmation que les deux hommes ne se sont pas rencontrés.

Belkhiter n'a

pas oublié

son ancien

club

Vainqueur de la coupe de Tunisie samedi dernier, Mokhtar Belkhiter n'a pas oublié son ancien club, à savoir le MCO, en défilant à la fin du match avec une bande- role à l'effigie du club phare de l'Ouest, preuve de son attache- ment au club de son cœur.

Démarrage

du

recrutement

après l'Aïd

Bien qu'actuel- lement, le prési- dent soit en train de mener discrètement des discussions avec des élé- ments suscep- tibles de venir renforcer les rangs du MCO, selon Baba, les premières recrues seront connues après la fête de l'Aïd El-Fitr.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

USMH 15  EL-HARRACH RISQUE Laïb : «Je ne suis pas intéressé par la présidence»
USMH
15
EL-HARRACH RISQUE
Laïb : «Je ne suis
pas intéressé par
la présidence»
une véritable saignée !
L'USMH, après une longue et difficile saison, continue à se débattre dans de profonds problèmes.
Ce qui se passe actuellement dans le club risque de jouer un mauvais tour aux Jaune et Noir.
PAR MASSINISSA HACHOUR
Selon nos informations, plu-
sieurs joueurs sous contrat ont affi-
ché leur envie de quitter le club, en
demandant officiellement leurs
papiers. De même pour les joueurs
en fin de contrat qui refusent de
rempiler, à l'image de Harrag qui a
opté officiellement pour le NAHD.
Plusieurs joueurs
comptent saisir la CRL
Le moins que l'on puisse dire, c'est
que le club de Beaulieu n'a pas
connu la lumière du jour depuis le
retour de l'actuel président
Abdelkader Mana, qui n'a fait que
déstabiliser le groupe et mettre le
club en danger. Après les deux
joueurs Youcef Bouamrane et
Walid Athmani, plusieurs autres
joueurs veulent leur emboîter le
pas et saisir la CRL. Ignorés par les
dirigeants qui n'ont pas encore pris
attache ni avec eux et ni avec les
membres du staff technique, les
camarades de Dahar n'ont plus
envie de rester à El-Harrach et sont
en négociations avec plusieurs for-
mations de la Ligue 1 Mobilis.
Comme nous
l'avions indiqué
lors de l'édition
précédente, les
membres du
Conseil
d'administration
(CA), vont se
réunir pour tenir une
AGex dans le but de retirer la
confiance à l'actuel
président Abdelkader Mana
et désigner un autre
président. Appelé par nos
soins, Mohamed Laïb qui est
pour beaucoup dans le
maintien de l'USMH en Ligue
1 Mobilis, lui qui a veillé sur
le groupe le moment où les
dirigeants actuels fuient
leurs responsabilités, a
refusé de nous faire la
moindre déclaration
concernant la situation
actuelle que traverse le club
cher à tous les Harrachis.
L'ancien président s'est
contenté de nous dire qu'il
n'a rien reçu du tribunal et
qu'il n'est pas intéressé de
revenir à la présidence. "Je
ne suis pas intéressé par la
présidence de l'USMH", nous
a déclaré, Mohamed Laïb.
Lefki va rencontrer
Mana en France
ne sert à rien de rester tant que la
situation reste confuse et n'augure
rien de bon.
L'actuel
candidat à la
présidence
du CSA,
Le club risque
de s'enliser dans
une crise sans fin
L'USMH est en train de compro-
mettre son avenir. C'est dire qu'on
risque de revivre la période durant
Mohamed-
Une situation qui
n'augure rien de bon
Les joueurs qui vont saisir la CRL
auront certainement gain de cause
dans leurs requêtes qui seront
adressées à la Chambre de résolu-
tion des litiges et ils seront donc
libres d'opter pour le club de leur
choix, vu qu'ils n'ont pas reçu leur
dû depuis 5 mois. Pour d'autres, la
situation que vit actuellement le
club harrachi les a mis dans l'em-
barras et ils pensent sérieusement à
quitter le club, car ils estiment qu'il
laquelle le club végétait dans les
profondeurs du classement, avant
de se sauver de la relégation lors
de la dernière journée. Cette saison
ne s'annonce pas différente des
autres et Essefra continue à man-
ger son pain noir. Il lui sera diffici-
le de se remettre sur selle pour
aborder la prochaine saison. M. H.
L'USMH sommée
de payer 1,4 milliard
à Charef
La Chambre de résolution des
litiges (LFP) a tranché dans
l'affaire opposant l'entraîneur
Boualem Charef à la direction de
l'USMH. Pour rappel, ce dernier a
déposé une plainte au niveau de
cette structure relevant de la FAF
pour résilier son contrat à la
suite de la non-perception de
plusieurs mensualités. La CRL a
tranché en faveur du coach
Charef. Celui-ci a eu gain de
cause et, désormais, la
direction de l'USMH doit procéder
à son payement pour éviter les
ennuis dans une affaire confuse
qui continue à faire couler
beaucoup d'encre. C'est ainsi que
la tutelle ordonne à la direction
de payer 1,4 milliard de centimes
l'équivalent de 7 mensualités. Le
technicien Charef, qui a saisi la
CRL quelques heures après le
retour de l'actuel président de
l'USMH, Abdelkader Mana, aux
commandes du club, est
convoqué par la CRL pour
appuyer sa réclamation à
l'encontre du club. L'USMH risque
de se retrouver dans de beaux
draps. La Chambre de résolution
des litiges a sommé le club
harrachi de régulariser
l'entraîneur sur la base du
montant qui a été arrêté ou des
points seront défalqués à
l'équipe senior la saison
prochaine et d'interdire au club
de faire le moindre recrutement.
M. H.
AÏCHI : «Dans ma tête,
je suis toujours
Harrachi»
Le milieu de
terrain de
l'USMH, Mounir
Aïchi, et lors de
cet entretien qu'il
nous a accordé,
nous a fait savoir
qu'il est encore lié
au club jusqu'en
juin 2018 et ne
pense pas à quitter
les Jaune et Noir
cette saison.
beaucoup de risques et
on a attendu jusqu'à la
dernière journée pour
assurer notre maintien
en Ligue 1 Mobilis. Le
plus important est
d'avoir sauvé le club de
la relégation.
Ameziane
Lefki, va se
rendre en
France dans les
prochaines heures pour
rencontrer l'actuel président
du club, Abdelkader Mana.
Suite à cette crise sans fin
qu'est en train de vivre le
club harrachis sur plusieurs
plans pousse les amoureux
des couleurs jaune et noir à
réagir avant que ce ne soit
trop tard. Connu pour son
attachement à Essefra, Lefki
a décidé de se rendre en
France pour se rassurer de
l'état de santé du premier
responsable du club et aussi
discuter sur cette situation
difficile que traverse le club.
Réclamé par les supporters à
la présidence du club,
Mohamed-Ameziane Lefki
n'est pas intéressé par la
SSPA/USMH et insiste
toujours pour présider le
club amateur.
Comment vous avez
vécu les deux derniers
matchs de la saison ?
problèmes dont a souf-
fert le groupe notam-
ment sur le plan finan-
cier et technique après le
départ de Charef et de
ses deux adjoints. On
avait pourtant bien enta-
mé l'exercice et il y avait
de la place de jouer le
haut du tableau. Une sai-
son à mettre aux
oubliettes.
Harrag quitte
Concernant votre
avenir, avez-vous reçu
des contacts d'autres
clubs ?
Alors Mounir, quelles
sont vos nouvelles ?
Actuellement, je suis
chez moi. Je profite de
mes vacances en ce mois
de sacré de Ramadhan,
en attendant d'être fixé
sur la reprise des entraî-
nements.
Sous une forte pres-
sion. Comme tous mes
coéquipiers, j'étais très
stressé, surtout après le
faux pas à domicile face
au RCR. Croez-moi, je
n'ai pas fermé l'œil de la
nuit et j'étais très angois-
sé. Mais hamdullah, on a
réussi l'essentiel lors du
dernier match à Médéa
où on a ramené le point
qu'il nous manquait
pour atteindre notre
objectif.
officiellement
Comment évaluez-vous
votre parcours cette
saison ?
Quelles sont les
raisons de cette
saison ratée, selon
vous ?
Oui, il y a des touches,
mais il ne faut pas
oublier que je ne suis pas
libre et je suis encore
sous contrat avec
l'USMH. Aucun diri-
geant du club ne m'a
contacté et dans ma tête
je suis toujours un joueur
de l'USMH. J'espère que
les dirigeants vont rete-
nir la leçon et éviter les
erreurs déjà commises et
bien préparer la saison
prochaine.
Le milieu de terrain de
l'USMH, Chemseddine
Harrag, n'est plus un joueur
de l'USMH. "Dendech" qui a
passé toutes ses classes
chez les Jaune et Noir a
signé officiellement son
contrat de deux saisons au
profit du NAHD. Comme nous
l'avions indiqué à plusieurs
reprises, Harrag avait signé
déjà un précontrat avec les
Sang et Or lors du mercato
hivernal. Les dirigeants
trouveront du mal pour
trouver son remplaçant, vu
la crise financière dont
souffre le club.
M. H.
Notre parcours est
catastrophique. On a pris
La cause est tout sim-
plement les nombreux
M. H.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

16

OM

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 16 OM LAMRAOUI doit-il partir ou rester ? Lors de la

LAMRAOUI

doit-il partir ou rester ?

Lors de la première moitié de la compétition, le gardien Lamraoui est à créditer d'une prestation de premier ordre. Il était même décisif dans plusieurs matches en sauvant son équipe de revers certains. Il est devenu le portier number one de l'Olympique de Médéa et sur lequel comptait énormément le staff technique, notamment dans les grands rendez-vous. Néanmoins après sa chute en se blessant méchamment, l'ex- pensionnaire de la Jeunesse de Skikda n'a pas repris la compétition et est resté aux soins depuis. Maintenant après le baisser de rideau sur le championnat, l'enfant d'Oum-El-Bouaghi est inquiet quant à son avenir avec la formation du Titteri surtout quand il a eu vent que l'OM est en train de chercher un portier d'expérience en prévision de la prochaine saison. Donc, le gardien Lamraoui n'a pas encore tranché s'il doit rester ou partir. A suivre…

encore tranché s'il doit rester ou partir. A suivre…  Bouchouk, Si-Salem et Zeroual, les 1



Bouchouk, Si-Salem et Zeroual, les 1 ers libérés

D'une source bien fondée, la direction du club de l'OM compte libérer pas moins de douze joueurs en cette fin de saison. Les premiers auxquels la direction remettra leurs papiers sont Bouchouk, Si- Salem et Zeroual. La même source indique que les joueurs en question n'ont pas donné ce que la direction technique a attendu d'eux. En d'autres termes, ils n'avaient pas convaincu les responsables techniques de l'équipe médéenne.

les responsables techniques de l'équipe médéenne. Après la réunion entre Boukelkal et Slimani PRISE DE 5

Après la réunion entre Boukelkal et Slimani

PRISE DE 5 GROSSES DÉCISIONS

Le président du club médéen a fini par rencontrer son entraîneur en tête à tête avant-hier dans la soirée. Les deux hommes ont parlé longuement et ont pris cinq grosses décisions.

De notre correspondant

M. GRINI

1 Le coach n'a plus carte blanche

Qui ne se souvient pas de la déclaration du joueur émigré Ouaddah à l'époque lorsqu'il a accusé vertement l'entraîneur Slimani de pre- neur de décisions unilatérales et que c'est lui le décideur ? Ce qui a suscité la déception dans les rangs du groupe médéen et soulevé

l'indignation générale. Le boss titterien n'a pas aimé ce genre de déclarations et avait décidé dans son for intérieur, à l'époque, d'at- tendre le moment propice pour le faire savoir avec une certaine diplomatie à son driver. Lorsque ce moment est venu, le chairman médéen Boukelkal n'a pas tergiversé la moindre seconde pour porter à la connaissan- ce de son entraîneur que, désormais, il n'aura pas carte blanche sur l'équipe comme ce fut le cas par le passé. Seul le président aura toute latitude de confectionner les listes des joueurs

à libérer et à recruter avec bien sûr un avis

technique du coach, pas au point d'être déci-

sif. Le dernier recrutement du mercato hiver- nal est pour beaucoup dans la décision du boss des Olympiens. Un recrutement complè- tement inadéquat, estime-t-on.

2 Répartition des tâches au sein du staff

Par cette décision, le premier responsable du club médéen a voulu limiter pour tout un cha- cun son champ de responsabilité. Par cette façon de faire, il n'a pas seulement clarifié la situation de chaque élément de ce staff tech- nique, mais l'a bien responsabilisé. Si demain il y a un pépin, seul son auteur en payera les conséquences. Donc, le président a diminué en quelque sorte une partie de la pression qui pèse sur l'entraîneur en chef pour que ce der- nier ait tout le temps de bien peaufiner l'équi- pe surtout sur le plan technico-tactique. Pour rappel, le technicien tlemcenien est doté d'un sens d'observation extraordinaire. Il fera la lecture du jeu de l'adversaire avec beaucoup d'aisance et de ruse. C'est ce point fort qui a permis à son équipe de renverser la tendance en seconde période comme par exemple contre l'USM Alger, le CS Constantine et le CRB Ain-Fekroun en Coupe d'Algérie.

3 Etablissement des listes des libérés et des recrues

Le chairman du club phare de la capitale du

Titteri ne veut plus voir le scénario du dernier mercato d'hiver se reproduire. Il veut libérer des joueurs qui n'ont rien apporté de probant

à l'équipe et recruter d'autres susceptibles de ramener le plus escompté à l'OM. Donc, c'est

après la fête de l'Aïd-el-fitr que le président médéen invitera dans son bureau les joueurs

à libérer et d'autres avec lesquels il peut négo-

cier. Il aura, certainement, du pain sur la planche pour finir avec ce volet difficile à maî- triser. C'est en fonction des départs que le pre- mier responsable de l'équipe médéenne compte faire ses emplettes lors de ce prochain

médéenne compte faire ses emplettes lors de ce prochain marché des transferts. Il veut ratisser large

marché des transferts. Il veut ratisser large et aussi du solide.

4 Désignation de la date et du lieu de la préparation

d'avant-saison Une fois le travail de libération et du recrute- ment des joueurs se termine et l'officialisation d'un entraineur à la tête de l'OM (en cas de départ de Slimani, l'actuel coach), la direction du club médéen aura pour tâche d'aller cher- cher l'endroit idéal pour que la préparation d'avant-saison de son équipe se passe dans de bonnes conditions. Après que la direction déniche le lieu en question, elle n'aura qu'à fixer la date de départ. Mais selon une indis- crétion, le club de l'Olympique de Médéa ne sortira pas du sol algérien et effectuera cette préparation au niveau d'un site de la wilaya de Médéa ou d'une autre région du pays par exemple cette période de stage aura lieu à Ain-Temouchent.

5 L'objectif à assigner pour la saison prochaine

Après que la direction du club médéen arrête- ra les listes des joueurs libérés et des recrutés ainsi que le maintien de l'actuel entraineur ou la désignation d'un autre en cas du départ du premier, elle n'aura qu'à assigner l'objectif à atteindre lors du prochain exercice. Et il sera fort logique et juste si les dirigeants médéens fixent comme objectif en prévision de la pro- chaine saison, le maintien ou une place hono- rable au décompte final. Un objectif qui sera dans les cordes des Médéens dans la mesure où ils passent seulement leur deuxième année d'apprentissage à ce niveau de la hiérarchie de notre football national. M. G.

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 NAHD 17
www.competition.dz
Lundi 19 juin 2017
NAHD
17

Après le bilan collectif, place au bilan individuel

LA SAISON

des joueurs

au peigne fin

Après avoir passé au crible la saison plutôt décevante du Nasria, place à présent à l'analyse des performances des joueurs, un par un, selon leur rendement et leur rentabilité sur la saison

2016/2017.

PAR MOHAMED ADRAR

Nombreuses ont été les déceptions dans le camp nahdiste et très peu de satisfac- tions de la part d'un groupe qui a eu des hauts et des bas lors d'une saison qui s'est terminée en queue de poisson, avec une série de mau- vais résultats. Retour donc sur la saison des joueurs.

(4) Mohamed Herida : les saisons se suivent et se ressemblent pour Mohamed Herida qui s'est, encore une fois, retrouvé marginalisé lors de la phase aller, avant de s'imposer et réussir une phase retour plutôt correcte, confirmant son statut de titulaire dans l'échiquier nahdiste.

(5) Hamza Zeddam : une saison presque parfaite pour Hamza Zeddam qui a eu comme d'habitude des débuts difficiles, avant de retrouver la forme, enchainant les matchs jusqu'au fatidique mois de mars qui a vu le joueur se blesser et mettre fin à sa saison, alors qu'il est l'unique joueur à avoir disputé l'intégralité des rencontres de son équipe.

(6) Hocine El-Orfi : deux phases bien distinctes pour Hocine El-Orfi ; une phase aller en demi-teinte et des prestations peu convaincantes et une phase retour tout feu tout flamme où il fut parmi les meilleurs élé- ments de l'équipe. Sa seconde moitié de sai- son plaide pour l'enfant de Boussaâda qui a réussi à justifier son transfert au Nasria.

(7) Saïd Ferguene : c'est l'une des plus grosses déceptions de la saison. Saïd Ferguene est arrivé au Nasria plein d'ambi- tions, il est revenu à la maison bredouille. L'enfant de Tizi Ouzou n'a joué que deux matchs avant de se retrouver avec la réserve, pour finalement quitter le navire nahdiste sans donner signe de vie. Une saison blanche pour un joueur qui n'a jamais pu s'imposer au sein d'un effectif où il y avait clairement moyen de le faire.

(8) Sofiane Bendebka : qualitative- ment parlant, ce n'est clairement pas la meilleure saison de Bendebka avec le NAHD, mais statistiquement, c'est de très loin sa meilleure saison sous les couleurs du NAHD, il a été le joueur le plus utilisé de l'effectif nah- diste avec plus de 2500 minutes de temps de jeu, mais aussi et surtout pas moins de 5 buts inscrits, qui font de lui le second buteur de l'équipe derrière le capitaine Gasmi.

(9) Hichem Mokhtar : un seul but ins- crit, c'est très peu pour un attaquant, mais on ne peut pas trop lui en vouloir, il n'a pas eu sa chance, alors qu'il a été plutôt intéressant à chaque fois qu'il a été aligné. Mokhtar n'est, certes, pas un fin technicien, loin de la même, mais son abattage sur le terrain et sa générosi- té ont été souvent d'un grand apport pour son équipe.

(10) Ahmed Gasmi : une saison presque parfaite pour l'enfant de Skikda, qui non seulement a réussi à disputer un maxi- mum de matchs en étant le second joueur le plus utilisé parmi l'effectif nahdiste, mais il a réussi la grosse performance de terminer en tête du classement des buteurs du champion- nat avec 14 réalisations,et ce, en dépit d'une première moitié de saison bien difficile où il avait évolué avec une blessure qu'il a trainée pendant cinq mois.

(11) Abdallah Daouadji : arrivé au club en janvier, Abdallah Daouadji avait pour ambition de relancer sa carrière, après un pas- sage bien difficile à l'ESS. L'ex-pensionnaire du PAC n'a pas eu le temps de jeu qu'il espé- rait au NAHD, réussissant à inscrire deux buts, avec un temps de jeu relativement faible. Une demi-saison bien compliquée pour l'en- fant d'Oran qui doit montrer autre chose la saison prochaine s'il veut s'imposer au Nasria.

(13) Mohamed Amine Abid : la sai- son d'Abid se résume au but inscrit face au CSC à Constantine et au penalty transformé face à l'USMH, lors d'une victoire écrasante du NAHD sur le score de 3-0. Hormis ces deux rencontres où il a bien contribué aux succès de son équipe, Abid a été très décevant de bout en bout, ne réussissant pas à justifier son recrutement. Une saison bien en deçà des attentes de la part de l'ex-Harrachi qui ne sera bien évidemment pas maintenu la saison pro- chaine.

(15) Karim Ghazi : après avoir réussi une très belle saison 2015/2016, il n'a pu enchaîner cette saison, butant sur une concur- rence qui l'a cloué sur le banc des rempla- çants. Ghazi n'a disputé finalement que quelques bouts de matchs. Une saison à mettre aux oubliettes pour l'enfant de Ruisseau.

(16) Merbah Gaya : arrivé pour jouer la doublure de Doukha, le jeune Merbah Gaya a eu la chance de disputer un peu moins d'une dizaine de rencontres. L'enfant du Naciria a réussi quelques belles prestations, mais c'était clairement insuffisant pour détrôner un Doukha qui avait le statut d'international. Gaya a montré de bien belles choses lors de certaines rencontres, mais aussi quelques insuffisances techniques dans d'autres ; à son âge, il a tout l'avenir devant lui.

(17) Mehdi Ouertani : arrivé au mois de janvier au Nasria, Mehdi Ouertani a réussi des débuts tonitruants à tel point que tout le monde l'a vu très rapidement en équipe natio- nale. Le temps a, toutefois, joué en sa défaveur ; le joueur est rentré dans le rang quelques semaines plus tard, lorsqu'il a dû endurer un passage à vide et des performances qui n'avaient rien à voir avec ses premières sorties avec l'équipe. Le Franco-Tunisien reste un élé- ment sur qui le Nasria pourra se reposer pour

un élé- ment sur qui le Nasria pourra se reposer pour la saison à venir. (19)

la saison à venir.

(19) Zakaria Benhocine : une saison bien décevante de la part du Sétifien Zakaria Benhocine. Arrivé au NAHD pour tenter de donner un nouvel élan à sa carrière, Benhocine a eu une saison bien difficile où il n'a que très peu joué, notamment lors de la seconde moitié de saison lorsqu'il s'est conten- té de quelques matchs avec l'équipe réserve.

(20) Mourad Satli : c'est l'un des gros flops de cette saison nahdiste. Recruté par la direction du club qui misait énormément sur lui, Mourad Satli a été décevant sur toute la ligne, enchaînant des prestations toutes aussi mauvaises les unes que les autres. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard qu'il s'est retrouvé sur la liste des libérés, lui que l'on donnait comme l'un des meilleurs défenseurs ayant évolué dans le championnat algérien. L'arnaque.

(22) Billel Ouali : étincelant en début de saison, Billel Ouali n'a pas su enchainer les matchs sur le même ton, la faute à une blessu- re qui est survenue à un moment crucial de la saison. L'enfant de M'Sila a, toutefois, signé une saison plutôt passable, en deçà de ce qu'il avait montré la saison d'avant.

(23) Abdelghani Khiat : auteur d'une phase aller de haute facture, le défenseur Abdelghani Khiat a eu du mal à confirmer tout le bien que l'on disait de lui, la faute à une blessure qui l'a clairement stoppé dans son élan et qui a fait sensiblement baisser son ren- dement. A la limite du médiocre en début de phase retour, Khiat a complètement disparu de la circulation, la faute aux choix de son coach qui lui a préféré d'autres éléments mal- gré un retour en forme.

(24) Youcef Benamara : il ne fallait pas s'attendre à plus de sa part, Youcef Benamara a été catastrophique de bout en bout, enchaînant les mauvaises prestations, sans que le coach Michel ne prenne le soin de sonder d'autres options. Il aura fallu qu'il soit pris à partie par la galerie nahdiste pour que son entraîneur daigne ne plus l'aligner. Ce fut une saison médiocre de la part d'un joueur qui a joué avec ses moyens.

(25) Hocine Laribi : une première

moitié de saison blanche, la faute à une déci- sion administrative bien maladroite, avant une phase retour de toute beauté, de la part d'un joueur que tout entraîneur aimerait avoir dans son équipe. Les prestations de Laribi ont fait taire tous ses détracteurs, il sera sans nul doute l'un des éléments sur qui le NAHD pourra miser lors de la prochaine coupe arabe des clubs champions.

(26) Walid Ardji : lui, c'est tout simple- ment la révélation de la saison au Nasria. Auteur d'une phase aller tout bonnement exceptionnelle, Ardji a quelque peu payé par la suite sa participation à la coupe du Monde militaire puisqu'il enchaînera quelques per- formances en demi-teinte en début de phase retour avant de retrouver ses sensations par la suite. Une saison bien réussie pour le jeune Ardji, qui a les qualités pour faire beaucoup mieux, notamment en améliorants ses statis- tiques.

(27) Zakaria Ouhadda : les qualités de Zakaria Ouhadda sont indéniables, tant sur le plan technique que moral, mais la sai- son de l'enfant d'El-Madania aura été tout simplement catastrophique. Zéro but inscrit pour l'attaquant nahdiste qui a eu du mal à retrouver son niveau. Ce fut clairement la pire saison dans la carrière d'Ouhadda, qui aura à se relancer dans un autre club.

(29) Mohamed Coumbassa : arrivé au Nasria en provenance de l'USMH, le jeune Guinéen n'a pas eu le temps de jeu qu'il espé- rait. Et même lorsqu'il a évolué, le coach Michel l'a souvent fait jouer excentré sur un couloir, ce qui ne lui a pas permis de s'expri- mer pleinement. La demi-saison de Coumbassa au Nasria n'a pas été exception- nelle, loin de là, mais ses qualités techniques font de lui un joueur d'avenir, sur qui le club peut bien se reposer ; à revoir.

(30) Azzedine Doukha : arrivé au Nasria avec le statut de gardien international, Azzedine Doukha n'a jamais su justifier sa carrure, enchainant des prestations en demi- teinte. Une saison très décevante de la part de l'enfant de Chettia, qui l'a poussé à quitter le navire nahdiste au bout d'une saison seule- ment, alors qu'il était venu au NAHD pour durer.

M. A.

18 www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

PUBLICITÉ

18 www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 PUBLICITÉ ANEP 0075 du 19/06/2017 Compétition / PUB
ANEP 0075 du 19/06/2017 Compétition / PUB
ANEP 0075 du 19/06/2017
Compétition / PUB
www.competition.dz Lundi 19juin 2017 USMB 19
www.competition.dz
Lundi 19juin 2017
USMB
19

Les salaires d’Aliouet et de Tayeb Slimane augmentés

Le président du CA Ahmed Boumaza a rencontré, avant-hier, le milieu de terrain Abdou Tayeb Slimane et le jeune attaquant Fath El-Nour Aliouet.

Tsamda contacté par le MCS

Le latéral droit de l'USMB Zakaria Tsamda a été contacté par son ancien entraîneur Mohamed Benchouia, qui le veut au MCS la saison prochaine. Benchouia, qui connaît les qualités de Tsamda et sait que ce joueur est un stoppeur et non pas un latéral droit, veut le relancer dans le club de la ville des eaux minérales, surtout que le pen- sionnaire de l'USMB est issu de l'école blidéenne et pourrait faire parler de lui à Saïda.

Bendiaf aussi dans le viseur

Mohamed Benchouia ne veut pas s'offrir les services de Tsamda seulement, mais aussi convaincre le milieu de terrain offensif de l'USMB d'endosser le maillot du MCS lors de la prochaine saison. Benchouia a rencontré Bendiaf et lui a fait une proposition. Il n'attend que l'installa- tion du nouveau bureau pour convoquer les joueurs dont il veut s'attacher les ser- vices, à leur tête Bendiaf et Tsamda. A. Dj.

les ser- vices, à leur tête Bendiaf et Tsamda. A. Dj. De notre correspondant AMINE DJAÂFAR

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Le premier responsable du club phare de la ville des Roses a négocié avec ces deux joueurs après une entrevue d'une heure de temps. Boumaza a accepté d'aug- menter le salaire de ces deux éléments, surtout Aliouet qui percevait 200.000 dinars. Ce dernier empochera à partir du mois d'août un salaire de 300.000 dinars. Boumaza veut motiver les jeunes joueurs, car il est conscient et convain- cu que les enfants du club seront le secret de l'illustra- tion de la formation de la ville des Roses lors de la prochaine saison. Ainsi donc, le prési- dent de cette prestigieuse équipe a décidé de prendre soin des jeunes pour leur per- mettre d'entamer la saison en force et sans aucun souci en tête.

Il veut monter une équipe jeune Le premier responsable du club phare de la ville des Roses veut monter une équipe qui renferme de jeunes joueurs pétris de qualités. En même temps, le président de l'USMB veut entourer ces jeunes joueurs de joueurs che- vronnés qui peuvent les aider par leur expérience.

Un meneur et un buteur Boumaza veut s'offrir les ser- vices d'un bon meneur de jeu et d'un baroudeur qui peuvent secouer les filets des équipes adverses lors de la prochaine saison. Ainsi, le boss blidéen a refusé de parler avec les agents de joueurs sur les joueurs à recruter et veut confier cette mission à l'entraî- neur Mohamed Bacha qui sera le seul maître du volet technique. A. Dj.

Laïfaoui temporise encore

Le défenseur central de l'USMB Abdelkader Laïfaoui n'a pas encore pris de décision définitive concernant son avenir. L'ancien capitaine de l'USMB, bien qu'il ait donné son accord de principe au président Boumaza, hési- te toujours. Laifaoui doit prendre sa décision dans les plus brefs délais pour permettre à la direction du club phare de la ville des Roses de prendre les devants, et ce, en trouvant le bon successeur de l'ancien international algérien. Laïfaoui s'est montré indécis et hésitant à cause des offres qu'il a sous la main. L'ancien pensionnaire de l'USMA, après l'accession qu'il a réalisée avec le club blidéen, a été contacté par plusieurs équipes de Ligue 2 Mobilis, entre autres le RCK qui veut s'attacher ses services. En tout cas, le président du club blidéen doit

services. En tout cas, le président du club blidéen doit faire de son mieux pour convaincre

faire de son mieux pour convaincre Laifaoui à renouveler son contrat. Dans le cas échéant, Boumaza doit trouver un autre bon défenseur.

Bouhakake, la surprise

Le défenseur central de l'ASK Bouhakake sera la surpri- se que réserve Boumaza aux supporters du club blidéen. Bouhakake, un international algérien, a déjà été convoqué par le passé en équipe nationale des U23 ; c'est un bon joueur doté d'un gabarit qui pourrait lui permettre d'assu-

rer sa tâche de stoppeur. Boumaza a insisté sur le recrute- ment de ce joueur au regard de son statut d'international. Il faut dire que les deux derniers joueurs qu'il a recrutés, c'est-à-dire Bouhakake et Amrane, ont le statut d'interna- tional. Ainsi donc, Boumaza veut monter une bonne équi- pe qui renferme de bons jeunes joueurs sur lesquels l'en-

traîneur Bacha pourrait compter.

A. Dj.

CSC

Genèse d'une saison mouvementée

Mercredi passé, dernière journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, les Sanafir, les fans du CSC, ont jubilé, car leur club a réussi à battre une équipe du MCO en vacances et a assuré sa place parmi l'élite du football algérien.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Gomez poussé à partir "Quel que soit le résultat du match CSC-MOB, je vais présenter ma démission et partir parce que je ne peux continuer à diriger une équipe qui est rongée par un cancer (sic) ", nous avait câblé de Bechar Didier Gomez, l'ex-entraîneur du CSC, juste quelques instants après que les Vert et Noir avaient perdu par 1 but à 0 la ren- contre qu'ils ont jouée contre la JSS, la seconde journée du championnat de Ligue 1 Mobilis. Effectivement, à la fin de la partie qui a oppo- sé le CSC au MOB, qui s'est achevée sur un score nul de 2 partout, Gomez a annoncé son départ, car, il a compris qu'il ne pouvait lutter contre ceux qui ont juré de le limoger après avoir libéré deux joueurs de l'effectif des Vert et Noir.

Khouda mal estimé Gomez parti, la direction active du CSC d'alors a décidé de confier l'équipe à ses adjoints Boussaâda et Brahimi et au DTS Khouda, qui a réussi à redonner un bon visage aux Vert et Noir les

deux rencontres qu'ils ont jouées contre l'USMA et le DRBT. Mais en annonçant qu'il allait recruter le coach français Lemerre, le directoire qui dirigeait alors le CSC le poussa à partir rejoindre son ex-club, la JSS, car il avait tout simplement compris qu'il a été mal estimé.

Portugal ne voulait pas travailler au noir Après avoir laissé les coaches Boussaâda et Brahimi assurer l'intérim après le départ forcé de Khouda durant deux mois, bien qu'ils aient réussi à récolter 7 points les cinq matches qu'ils ont dirigés, le CA de la SSPA/CSC, qui siège à Hassi Messaoud, décida de nommer Souici comme nouveau président actif et de recruter le coach espagnol Portugal Vicario. Mais après avoir drivé les Vert et Noir à peine un mois et n'avoir réussi à gagner aucun match avec eux, Portugal annonça en exclusi- vité à notre journal : "Comme la direction du CSC tarde à me faire délivrer un permis de travail et que je n'aime point travailler au noir, j'ai démissionné et je vais rentrer chez moi à Madrid."

démissionné et je vais rentrer chez moi à Madrid." Amrani a sauvé le CSC du purgatoire

Amrani a sauvé le CSC du purgatoire Après avoir tiré les enseignements du médiocre parcours de son équipe lors de la première partie du championnat, la direction de l'ENTP accepta de recruter l'entraîneur chevronné Abdelkader Amrani, sur proposi- tion du président actif des Vert et Noir Souici. Ce dernier a eu la main heureuse de confier la barre technique des Vert et Noir à Amrani. En effet, connaissant bien son métier et bien sou- tenu par le directeur sportif Tarek Arama, qui connaît bien le b.a.-ba du football, l'entraîneur Amrani a réussi à remettre sur orbite les coéquipiers de Bezzaz, qui, renforcés par un étincelant et toujours jeune Rebih, ex-CRB, ont fini par assurer le maintien de leur club en Ligue 1 Mobilis en récoltant, lors de la phase retour, presque le double des points qu'ils ont amassés à l'aller. Pour les amateurs de chiffres,

le CSC a moissonné 25 points lors de la phase retour et seulement 14 lors de celle de l'aller.

Les Sanafir rêvent de titres Les supporters du CSC ne cessent d'écrire sur leurs pages des réseaux sociaux qu'ils sont las de voir leur club jouer sa survie en Ligue 1 Mobilis les trois dernières saisons. En effet, tous veulent voir leur équipe la saison pro- chaine viser le titre et disputer pour la premiè- re fois une finale de coupe d'Algérie. Mais pour que la direction de l'ENTP puisse réali- ser ce rêve des fans, elle doit, disent en chœur les supporters des Vert et Noir, faire diriger l'équipe de football par un CA dont les membres aiment le CSC et siègent à Constantine. Attendons l'AGO de la SSPA/CSC qui va se tenir le 21 juin 2017 pour avoir une réponse à ce vœu des Sanafir. R. G.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

20

JSMB

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 20 JSMB La JSMB relance Ziaya A apporter un plus au

La JSMB relance Ziaya

A

apporter un plus au club lors du prochain exercice,

la

de prospecter. Les dirigeants du club ne veulent, par ailleurs, pas se tromper et refaire les mêmes

erreurs que les précédentes saisons.

la recherche d'éléments capables de venir

Après Haddef Rebouh pourrait aussi quitter le club

Tiab Boualem, avait évoqué dans un point de presse qu'il avait tenu durant la semaine dernière, qu'il avait pris la décision de se séparer de plusieurs joueurs. Entre autres noms cités par le président du club, Haddef Abdelmalik.

L'attaquant en provenance du DRB Tadjenanet portait en lui les espoirs du club, notamment concer- nant ses qualités tech- niques. Après une année passée sous les couleurs de la formation kabyle, ce dernier n'a rien apporté au club avec 0 but inscrit et un temps de jeu très réduit. En plus du natif de Skikda qui pourrait quitter le club cet été, un autre élément risque lui aussi de recevoir sa lettre de libération dans la mesure où il n'a pas réussi à convaincre les diri- geants du club, il s'agit de Rebouh Houssem Eddine. L'enfant de Khenchela, qui était arrivé au club durant le dernier mercato hivernal, a eu un ren- dement moyen. Inscrivant trois réalisations en 15 rencontres, ce dernier n'a pas pris part aux dernières rencontres qu'a eu à disputer le club. Chose qui pourrait contraindre les diri- geants de la JSMB à se séparer des services du joueur pour renforcer le groupe par des élé- ments d'expérience.

«J'attends de rencontrer les dirigeants» Joint par téléphone afin d'en savoir un peu plus sur les ambi-

téléphone afin d'en savoir un peu plus sur les ambi- tions du joueur avec le club,

tions du joueur avec le club, Rebouh Houssem Eddine nous dira, à propos de l'information qui circule depuis quelques jours sur son éventuel départ :

"Pour le moment, j'ai un contrat qui me lie à la JSMB pour une autre saison. J'entends des rumeurs qui circulent depuis quelques jours sur la volonté des dirigeants de se séparer de moi. Mais, de mon côté, je ne fais pas trop attention à cela dans la mesure où le président Tiab Boualem nous a contactés et demandé de patienter quelques jours afin qu'il puisse enfin nous rencontrer. Quand je vais rencontrer le président, on verra par la suite ce qu'il en res- sortira de cette entrevue." B. E. Z.

B. E. Z.
B. E. Z.

direction du club d'Yemma Gouraya est en train

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Nous avons appris que le boss des Vert et Rouge n'aimerait pas se précipiter,

il prendra tout son temps afin de renfor-

cer le groupe en prévision de la saison prochaine. Le futur entraîneur de la JSMB, à savoir Mounir Zeghdoud, avait évoqué ses priorités avec le président, notamment en insistant sur la nécessité de renforcer le compartiment offensif, ayant constaté que la faiblesse du groupe fut son attaque et que les éléments dont

dispose le club n'ont pas été à la hauteur. Nous avons appris de sources proches de la direction du club que cette dernière, par l'intermédiaire de son manager géné- ral, est en train d'étudier plusieurs pistes. Des contacts qui ont pour but de convaincre certains joueurs de rejoindre les rangs du club bougiote, dans la mesu- re où ce dernier visera l'accession. Un challenge intéressant pour bon nombre de joueurs qui cherchent des clubs ambi- tieux pour pouvoir briller. Par ailleurs, l'un des premiers joueurs que les diri- geants de la JSMB ont contactés est l'atta- quant de l'ASM Oran, Abdelmalek Ziaya. Un premier contact qui n'a d'ailleurs pas abouti, surtout quand on sait que le joueur est très demandé sur le marché. Ziaya, qui avait été d'ailleurs approché il

y a quelques moins, avait décliné l'offre

de la direction de Guellati. Le président du CSA avait par ailleurs évoqué des exi- gences financières importantes, ce qui avait fait échouer les discussions. Ce der- nier, qui se trouve toujours lié au club de M'dina J'dida, ne compte pas continuer l'aventure avec le club et cela pour plu- sieurs raisons. Une situation qui pourrait être favorable pour la JSMB qui a exprimé

le vœu de s'attacher les services d'un attaquant d'expérience.

Guerrab, l'autre piste En plus des contacts avancés avec Abdelmalek Ziaya, une autre piste est actuellement à l'étude chez les dirigeants de la JSMB, toujours dans l'op- tique de s'attacher les ser- vices d'un attaquant de métier et qui dispose de qualités qu'il pourrait mettre au profit du club. Nous avons appris de sources très proches du club que la direction de la JSMB, par l'intermé- diaire du directeur général, aurait pris attache avec l'atta- quant de 33 ans qui évolue actuellement sous les couleurs de l'AS Khroub. Notre source ajoute qu'en cas d'échec des négocia- tions avec Ziaya, les respon- sables du club d'Yemma Gouraya auront toujours d'autres pistes à étudier et que parmi ces pistes qui sont d'ac- tualité et qui attirent l'attention des dirigeants, celle de l'attaquant de l'ASK. Guerrab Aziz est passé par plusieurs formations de l'Est algérien à l'image du CA Batna, MC El Eulma et dernièrement l'AS Khroub. Un passage qui lui a d'ailleurs permis d'acquérir de l'expérience dans ce domaine et surtout en Ligue 2 Mobilis.

ASMO

Boutiche : «J'espère faire partie du groupe qui hissera El-Djamîya en L1»

«La saison écoulée a été très difficile à vivre»

Le milieu Abdelkader Boutiche souhaite faire partie du groupe de la saison prochaine pour aider El-Djamîya à accéder en Ligue 1.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Comment ça se passe avec le mois sacré de Ramadhan ?

Hamdoullah, tout va pour

le mieux. Vous savez, je passe

mes vacances auprès de ma

famille et des amis. Cela dit, on passe le mois sacré dans une ambiance détendue et fraternelle surtout. Après les durs moments du champion- nat, c'est mérité je pense.

D'autant que vous avez passé une saison qui a été très difficile, n'est-ce pas ?

Tout à fait ! La saison écou-

lée a été très difficile à vivre.

Je dirais que ça été pénible

pour les joueurs, notamment sur le plan mental. Comme vous le savez, on a vécu une pression terrible. On ne par- lait que du maintien. Notre

équipe a été forcée à sortir le grand jeu pour s'en sortir. On

a eu affaire à des matches

d'une grande intensité. Dieu merci, on a réussi même si on a attendu la fin du champion- nat pour assurer ce maintien.

Vous n'avez aucune idée sur les intentions des dirigeants ?

Non, je n'en ai aucune idée car pour l'instant je n'ai reçu aucun appel des dirigeants ou d'autres responsables du club. Donc, depuis la fin du championnat, il n'y a eu aucun contact. Et puis, il y a le mois sacré. Cela dit, je sup- pose que les choses sérieuses commenceront après la fête de l'Aid El-Fitr. Les diri- geants, d'après ce que j'ap-

prends dans les journaux, sont en train de préparer la saison prochaine.

Certainement que vous espérez avoir une équipe solide pour la saison

prochaine, n'est-ce pas ?

Oui bien sûr, l'équipe de la saison passée n'était pas mal aussi, mais la malchance nous a joué un mauvais tour. Nous n'avons manqué que d'une série positive pour s'aligner dans le groupe des

série positive pour s'aligner dans le groupe des équipes de tête. Pour être clair, je dirais

équipes de tête. Pour être clair, je dirais que nous avons raté l'accession d'une maniè- re insensée au cours de la phase aller. Cette fois-ci, j'es- père qu'on va avoir l'occasion de remettre l'équipe sur les bons rails. J'espère faire par- tie d'un groupe qui va hisser notre équipe en Ligue 1. L. M. A.

La DJS

conditionne

son apport

La DJS n'est pas près de venir en aide à la direction du club de M'dina J'dida. D'après nos informations, le responsable de cette structure aurait conditionné l'aide en matière de finances par une accession de l'équipe première en Ligue 1 Mobilis. Badreddine Gherbi souhaite une ambition basée sur une montée de l'équipe. Autrement dit, le club asémiste n'aura aucun sou si les dirigeants fixent leur ambition à une participation symbolique pour le compte du prochain exercice, semble être la décision du premier responsable de la DJS. Ce dernier n'a pas apprécié le fait que l'équipe joue sa place en Ligue 2 au terme d'une saison

2016-2017

cauchemardesque,

en fait.

Oussaâd débouté

La plainte déposée par Nasreddine Oussaâd s'est avérée néfaste pour lui car ce joueur, à en croire une source proche de la direction, a été débouté par la Chambre de résolution des litiges. Le club semble avoir inclus une clause dans le contrat des joueurs concernant leur paie et la plupart d'entre eux l'ignorent, argumente notre interlocuteur. "Ils ne font pas attention à ce qui est écrit sur le contrat au moment de le signer", indique-t-il. Selon lui, le natif de Témouchent a finalement obtenu un montant ne dépassant pas 10 millions de centimes. Ni l'intéressé ni le président de la SSPA n'étaient joignables à l'heure de la rédaction de ces colonnes pour savoir plus sur la question. On y reviendra.

Vers un stage à Témouchent

Le stage de préparation pourrait se tenir à l'ouest du pays. En effet, la direction du club asémiste semble avoir opté pour le complexe Oussief-Omar de Témouchent, plus précisément. Une source fiable rapporte l'information selon laquelle les dirigeants ont prévu de se rendre sur les lieux afin de voir avec les responsables du complexe en question le prix du séjour et la date du stage. Vu les moyens dont dispose le club actuellement, leur choix est porté sur ce complexe, qui a déjà abrité la formation de M'dina J'dida par le passé. La possibilité de trouver un accord avec les responsables du complexe reste de mise, précise la même source hier.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

MOB

21

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 MOB 21 La direction sur le point de contacter 2 joueurs

La direction sur le point de contacter 2 joueurs

Selon les informations en notre possession, la direction mobis- te aurait pris attache avec deux joueurs en prévision de la sai- son prochaine. Les respon- sables du club veulent convaincre ces deux élé- ments de rejoindre le MOB à partir de l'été prochain. Il faut dire que le nouveau boss moulou- déen veut bien cibler ses pro- chaines recrues afin de s'atta- cher les services d'éléments de qualité, capables d'apporter un plus à l'équipe la saison pro- chaine.

La situation financière, le point noir

Toutefois, un facteur pourrait constituer un sérieux handicap pour la direction actuelle quant à prendre attache rapidement avec les joueurs susceptibles de rejoindre les Crabes dès cet été ; il s'agit de la crise finan- cière dont souffre le club actuellement. Il faut dire que certains joueurs n'ont pas été régularisés même si la direc- tion essaye par tous les moyens de régler ce problème. Au train où vont les choses, il est difficile d'imaginer que la direction du MOB songe à enta- mer les négociations avec de nouveaux joueurs pour le recru- tement estival.

Il est à sa 6 e année au MOB

Baouali accepte de prolonger

est à sa 6 e année au MOB Baouali accepte de prolonger L'autre cas similaire à

L'autre cas similaire à celui de Yacine Athmani, c'est celui du joueur polyvalent Sofiane Baouali. Ce joueur est, en effet, à sa sixième année au MO Béjaïa. D'après d'autres informations, Baouali aurait, lui, déjà tout réglé avec la direction du club concernant le renouvellement de son contrat ; il ne reste donc que l'officialisation qui aura lieu sûrement les jours à venir.

qui aura lieu sûrement les jours à venir. Il est attendu la semaine prochaine ATHMANI renouvellera-t-

Il est attendu la semaine prochaine

ATHMANI

renouvellera-t-

il son contrat ?

Le milieu de terrain béjaoui Yacine Athmani, en fin de contrat, sera appelé la semaine prochaine à entamer les négociations avec les responsables du club en vue de rempiler.

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Les responsables veulent qu'il reste D'après quelques informations, l'ancien joueur de Khenchela actuellement hors Béjaïa effectuera son retour la semaine prochaine à Bougie pour s'assoir autour d'une table et entamer les négociations avec les nouveaux responsables de la maison du MOB. En effet, le nouveau président Mustapha Rezki nous a fait savoir à plusieurs reprises que voir Athmani renouveler son contrat est une chose qui lui tient vraiment à cœur, car pour lui, apparem- ment, le joueur possède les prérequis nécessaires

pour servir le MOB en Ligue 2 et qu'il donnera sans doute un plus à l'équipe la saison prochaine.

La JSK sur ses traces On vient d'apprendre de source généralement bien informée que la JS Kabylie s'intéresse également de près au milieu de terrain. La même source nous affirme également que les responsables kabyles, qui talonnent le joueur depuis quelques semaines main- tenant, sont même arrivés à lancer une offre à Athmani. Ce n'est donc maintenant plus qu'une question de temps pour voir l'avenir plus clair. B. B.

Il veut une augmentation de salaire

La condition de Khadir

Lors de la dernière rencontre face au NAHD, quelques fidèles amoureux du club se sont accrochés avec l'arrière droit béjaoui Sofiane Khadir.

Cet incident est survenu à la mi-temps où le joueur a été obligé de quitter la tribune d'honneur. Apparemment, les supporters n'ont pas aimé qu'il ait saisi la CRL pour réclamer ses mensualités impayées. Khadir s'est exprimé à ce sujet en nous disant qu'il a regretté infini- ment d'avoir eu recours à la CRL pour réclamer son dû, précisant qu'il n'avait pas d'autre choix et que son geste n'avait pas pour but de nuire au club mais seulement pour perce- voir les mensualités impayées.

«Je comprends la colère des supporters» "Je me suis toujours sacrifié pour le club et je n'ai ménagé aucun effort. Jai toujours tout donné sur le terrain. Ce qui s'est passé durant la mi-temps de la dernière rencontre m'a fait très mal au cœur quand j'ai vu des supporters me traiter de tous les noms. Cependant, je comprends tout à fait leur colère mais, mettez-vous mettre à ma place pour res- sentir le fait de travailler 7 mois sans aucune rémunération."

«Je n'avais aucune intention de nuire au club» "L'ancienne direction m'a mis dans l'obligation de recourir à la CRL, car j'ai à plusieurs reprises interpel- lé l'ex-président, mais à chaque fois ce dernier me fait des promesses en l'air qui n'ont jamais été tenues. J'ai ainsi pensé que la seule façon d'avoir mes salaires était de saisir la CRL. Ce qui m'a poussé par la suite à déposer ma requête au niveau de la CRL."

«Je me suis excusé auprès de la nouvelle direction» "En effet, le jour où j'ai rencontré la nouvelle direction dans les locaux de la CRL, j'ai présenté mes excuses aux responsables sur place ; j'ai également parlé avec le nouveau président en lui expliquant que nuire au club n'a jamais été mon but, les anciens responsables m'ont poussé au bout de mes limites. Je lui ai également fait savoir que j'ai un total de 7 mensualités impayées."

«Les nouveaux responsables ont tenu leurs promesses» "Je pense que cette direction saura su gérer le club, car lors de mon entre- tien avec le président, ce dernier m'a promis que j'allais prochainement percevoir tous les salaires impayés. Effectivement la promesse a été tenue et j'ai reçu la totalité de mes salaires."

«Il me reste un an de contrat, je compte l'honorer» "Bien que la CRL tranche le 22 juin ma requête, je compte continuer à honorer mon contrat avec le club qui prendra fin l'année prochaine. En effet, je suis prêt à servir encore le MOB."

«Je présente mes excuses à tous les Mobistes» "Comme je vous l'ai dit, je regrette infiniment mon geste et c'est pour cela que je tiens à présenter mes sin- cères excuses à tout l'entourage du club, que ce soit les supporters, les

dirigeants et le staff. Je suis conscient de mon acte et je tiens à m'en excuser."

«Prêt à négocier une prolongation» Une source très proche de la nouvel- le direction du MOB nous a indiqué que les nouveaux responsables béjaouis seraient sur le point de pro- poser une prolongation de contrat au latéral droit Sofiane Khadir. Ainsi, les dirigeants veulent voir Khadir prolonger d'une année sup- plémentaire son contrat. De son côté, le joueur juge que son salaire doit d'abord être revu à la hausse si la direction veut le voir signer une prolongation ; il nous dira à ce sujet : "Je pense que vous

savez très bien que cela fait une année entière que je sers l'équipe. En effet mis à part les trois derniers mois de blessures, je n'ai pris aucun repos durant l'année écoulée. C'est pour cela que je pense que mon salaire doit d'abord être revu pour pouvoir négocier une prolongation

B. B.

de contrat."

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenaire officiel de l'évènement Vivez la magie du cirque international Citta Di
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Partenaire officiel de l'évènement
Vivez la magie du cirque international
Citta Di Roma avec Ooredoo
Ooredoo poursuit son
accompagnement des évènements qui
rassemblent les Algériens, en étant le
partenaire officiel du cirque
international Citta Di Roma, qui a posé
son chapiteau au Parc zoologique de Ben
Aknoun à Alger jusqu'au 1 er juillet 2017.
Organisé par Web Pub Events, le cirque
international Citta Di Roma est un grand
espace de détente et de loisirs, ouvert au
public en ce mois de Ramadhan de 22h à
2h du matin à raison de deux séances
par soirée, offrant une multitude de
spectacles et de numéros pour les
enfants et les familles afin de partager
des moments agréables de distraction.
Cette grande manifestation se
poursuivra après le mois de Ramadhan
dans un long périple à travers plusieurs
wilayas du pays, à savoir Béjaïa,
Annaba, Sétif, Batna, Tizi-Ouzou, Blida,
Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbès,
Mostaganem, avant de revenir à Alger
en avril 2018.
Pour se rapprocher davantage de ses
clients et des citoyens, Ooredoo a mis en
place un Espace service pour présenter
ses innovations et pour la vente de ses
offres et produits aux visiteurs.
En accompagnant cette manifestation
de divertissement, Ooredoo offre une
agréable opportunité aux Algériens,
dans les différentes régions du pays, de
vivre la magie du cirque et de partager
des moments agréables de détente.

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Michael Phelps va nager contre un grand requin blanc
Michael Phelps va nager contre un grand requin blanc Perte d'argent, perte légère ; perte
Michael Phelps va nager contre un grand requin blanc
Perte d'argent,
perte légère ;
perte d'honneur,
grosse perte ;
perte de courage,
perte irréparable.
Michael Phelps, le sportif le plus médaillé
de l'histoire des Jeux Olympiques, va se
mesurer à un grand requin blanc pour un
épisode de l'émission "Shark Week". Après
avoir décroché un 23e titre olympique à Rio
l'été dernier, Michael Phelps va se mesurer
Goethe
à un tout autre défi en juillet. Pour la chaîne
Discovery Channel, le nageur américain va
en effet affronter
un grand requin blanc.
Dans cet épisode de "Shark Week" intitulé
"Phelps contre Requin : le Grand Doré contre
le Grand Blanc", Phelps va participer à "un
événement si monumental que personne ne
l'a tenté auparavant", annonce l'émission
dans sa bande-annonce. Les règles de cette
course improbable n'ont pas été révélées.
Notons qu'un requin est capable de nager à
40km/h, loin, très loin des 10km/h dont
s'approche l'Américain à sa vitesse
maximale
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
DUDU JOURJOUR
rejets
orgueil
allonge
vieux
cherche
chicane
recherches
appuyé
Le président demande à un monsieur qui
passe en correctionnelle :
(de maladies)
avant-propos
nazis
dos contre
cambrure
Enfin, quelle idée avez-vous eue d’aller
voler le clairon de votre voisin ?
-
6
Comme l’accusé ne répond pas, il insiste :
chef d’Etat
-
Est-ce que vous savez au moins jouer
9
de cet instrument ?
regimber
-
Non, monsieur le président. Mon voisin non plus.
cheval sans
force
7
ordre donné
SUDOKU
fruits
8
cours suisse
id est
singer
1
2
8
3
souillé
9
3
5
8
7
4
note moyenne
parfaite
1
2
9
gaine
contraire
à la loi
cours court
2
3
7
9
1
4
choisir
polyèdres
5
9
rivière
note
d’Alsace
ustensile
4
1
2
5
7
8
de cuisine
appréciée
5
point
7
5
imagaire
amoureux
1
2
7
648
emploi
2
être
bien calé sur
son séant
unicellulaire
1
4
5
2
4
célébrité
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
emprise
chemins
10
3
6
5
8
2
7
4
3
1
9
de fer
savoir-faire
1
7
9
8
5
3
4
2
6
4
3
2
6
1
9
8
7
5
ville
apparu
allemande
7
1
5
9
4
8
6
3
2
rubidium
2
4
3
7
6
5
9
8
1
escrimeur
voie lactée
9
8
6
3
2
1
7
5
4
monuments
funéraires
8
2
7
5
9
6
1
4
3
3
9
1
4
8
2
5
6
7
sur la rose
des vents
5
6
4
1
3
7
2
9
8
P
A
P
U
E
R
I
O
V
E
C
N
O
C
L
E
M
R
N
T
LES MELÉS
S
I
N
C
E
R
I
T
E
S
A
U
T
R
E
M
E
N
T
S
T
U
P
E
F
A
I
T
S
A
E
O
E
G
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
B
I
B
I
D
S
I
A
E
S
I
T
N
A
H
A
T
I
U
B
L
D
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
L
I
F
T
I
N
G
M
I
L
L
A
R
I
A
N
E
E
C
P
A
L
M
E
C
I
C
V
A
A
N
Y
ACROBATIE
LESTE
E
E
C
E
L
L
E
S
F
R
R
P
U
O
L
E
A
E
H
C
A
O
E
A
M
C
L
I
T
ALPHABET
LOUP
E
C
U
E
P
C
E
A
U
O
E
S
R
R
A
P
I
R
R
C
I
BARATINER
MATIERE
I
N
T
E
R
S
E
L
S
BOULEDOGUE
MERCURE
U
O
U
C
B
E
G
U
L
A
E
P
E
C
T
T
I
O
N
T
I
C
CASE
NENUPHAR
A
S
I
L
E
U
T
E
G
R
R
S
R
A
N
A
L
S
E
I
I
I
A
E
L
S
E
N
E
U
R
CONCEVOIR
NOUVEAU
P
U
N
I
T
I
S
A
O
C
U
R
S
E
T
E
S
B
T
S
L
D
R
DEMOCRATIE
OCCIDENTAL
V
A
R
I
E
R
A
I
EMBLEME
ORCHIDEE
D
H
E
A
O
E
M
I
N
U
O
T
I
E
C
D
A
S
T
A
N
D
S
FAUSSET
PALME
E
I
D
I
K
B
T
R
E
U
V
O
M
N
O
LES FLÉCHÉS
GLACIAL
PISTON
L
D
U
E
L
L
E
S
T
E
P
N
U
T
M
1
2 4
3
5
GRACIER
RAIE
LES MELÉS
D
I G
E
O
U
E
P
E
E
M
I
R
P
M
I
H
H
A
E
HANTISE
STUPEFAIT
ISMAIL
HUMILIER
TACITURNE
CHAOUI
O
E
M
T
A
C
I
T
U
R
N
E
A
L
D
6
7
8
9
10
11
12
IMPRIME
TISSERAND
B
A
R
R
E
T
O
B
E
I
R
E
N
I
T
A
R
A
B
I
R
A
IMPUDEUR
VOTE
Citation
INSOLITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

RCR

23

www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 RCR 23 Après les événements de jeudi dernier Les notables de

Après les événements de jeudi dernier

Les notables de la ville lancent une pétition

Quelques notables de Relizane, comme les élus ont décidé de lancer une pétition pour inciter les responsables du pays, la Présidence, le Premier ministre, le ministre de la Jeunesse et des Sports à se pencher sur ce qui se déroule dans le football algérien. On s'attend à plus de 30 000 signatures dans les prochaines 48 heures dès le lance- ment de cette pétition qui devra se faire devant le siège du club qui se trouve à l'in- térieur du stade Zougari-Taher.

Les députés et les sénateurs à la rescousse

En outre, les 12 élus de la ville de Relizane, à savoir les députés et les sénateurs, ne veu- lent pas rester les bras croisés et assister à la " hogra" qu'a subie le club relizanais. A cet effet, on vient d'apprendre que la majorité d'entre eux envisage de déposer le dossier du RCR devant le Parlement et le Sénat. D'ailleurs, certains d'entre eux viennent de rédiger un rapport qui sera déposé dans les prochains jours à Zighoud Youcef. B. B.

50 supporters

relizanais interpellés

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Comme rapporté dans notre édition d'avant-hier, près de 3000 supporters avaient manifesté devant le siège de la wilaya, ce qui avait provoqué des émeutes où plusieurs immeubles et voitures avaient été saccagés. Cela a poussé le procureur général de la wilaya de Relizane à délivrer des mandats d'arrêt contre ces saccageurs, coupables de cette situation. Dans la nuit de dimanche et le matin du même jour, une cin- quantaine d'interpellations a été effectuée par la police et les gen- darmes pour ramener les supporters qui avaient été filmés par les camé- ras postées dans le boulevard princi- pal de la ville devant le procureur. Après avoir entendu les supporters arrêtés, le procureur a libéré les mineurs, le reste est toujours main- tenu pour une autre audition.

Le délégué de sécurité du club interpellé En plus des supporters, le délégué de sécurité du RCR, en l'occurrence Bahloul Mohamed, communément appelé Zaouche, a aussi été interpellé.

Ce dernier a été désigné par quelques personnes arrêtées devant le procureur comme celui qui les a poussés à manifester. Zaouche a passé la nuit en garde à vue au siège de la Sûreté nationale avant d'être présenté devant le procureur géné- ral.

Hamri : «Je ferai tout mon possible pour les libérer» Interrogé au sujet des interpellations des supporters par la police, le pre- mier responsable du RCR, le prési- dent Mohamed Hamri, nous a dit qu'il n'allait pas laisser tomber les supporters, il compte saisir les auto- rités afin de les faire relâcher :

"Même si je ne suis pas d'accord avec la méthode qu'ils ont employée lors de cette manifestation, nos sup- porters ne méritent pas d'être

envoyés en prison, car ils ont ressen- ti une grosse injustice de la part des décideurs du football en Algérie. Cependant, je suis sûr que les sacca- geurs sont des pseudo-supporters qui ont profité de l'occasion pour troubler l'ordre public. Je compte bien intervenir auprès des autorités de la willaya afin de libérer nos sup-

porters."

B. B.

de la willaya afin de libérer nos sup- porters." B. B. Un Relizanais habitant en Suisse

Un Relizanais habitant en Suisse a contacté le TAS

En plus de tout ce qui se fait à Relizane, un citoyen habitant en Suisse, Benkabouche, qui est connu pour son amour pour le Rapid et dont le grand-père est l'un des fondateurs de ce club en 1934, a saisi le TAS. Ce fan, même s'il n'est pas habilité à défendre le club, a pris l'initiative et a contacté les membres d'un bureau de cette organisation en l'incitant de voir de près et à ouvrir une enquête sur ce qui se déroule dans le championnat algérien. Ce geste a beaucoup réjoui les fidèles supporters relizanais qui savent maintenant que leur affaire a dépassé les frontières de notre pays.

Hamri : «Je le remercie et je vais le rencontrer prochainement»

Afin d'avoir son avis sur la démarche du supporter Benkabouche, le président du club de la ville de Relizane, Mohamed Hamri, nous a dit qu'il est très content de cette initiative. "Je suis au courant de la démarche de notre frère Benkabouche qui a contacté le

TAS pour l'inciter à voir de près notre affaire, même s'il n'est pas habilité juridiquement et administrative- ment à le faire. Mais son geste restera gravé dans notre mémoire et celle du RCR. Je tiens à le remercier du fond du cœur ; d'ailleurs, j'envisage de le rencontrer

très prochainement à Lausanne."

B. B.

MCEE

Saïdi, nouveau président du MCEE

Saïdi, pharmacien de son état, a été élu à la présidence du club à la place de Samir Bourdim, démissionnaire lors de l'AG du 12 juin dernier.

De notre correspondant

AMAR T.

Le nouveau patron du MCEE s'illustre par une grande volonté de redressement du club, accablé de dettes et d'instabilité à la suite d'une mauvaise gestion pour la troisième année consécutive. Avec une déter- mination de gérer au mieux les affaires du club, le nou- veau président a appelé à l'unité en invitant les Eulmis à être derrière leur équipe. Malgré la pénible situation financière dont il a hérité qui se chiffre à près de 10 milliards de dettes, le nouveau président du MCEE mise sur la collaboration de tout le monde pour construire une équipe capable de retrouver rapide- ment sa place en L1 Mobilis.

Menadi, nouveau directeur général du CA C'est le grand ménage au sein du club pour changer de méthodes et entamer de nouvelles démarches rationnelles pour arriver à un résultat. Avec le changement à la tête du club, un nouveau directeur du CA est nommé en la personne de Menadi Ali,

qui opte déjà pour une stratégie visant à changer de système de gestion et en portant sa disposition à poursuivre sa politique de réconciliation entre les dirigeants actuels et les anciens. Le nouveau direc- teur du CA a d'ores et déjà annoncé la tenue d'une réunion de son conseil pour convaincre tous les membres, malgré la situation financière négative, de soutenir le nouveau président face à un problè- me de dettes en estimant que la situation devrait s'améliorer dans les prochains mois.

Préserver l'ossature de l'équipe Les responsables du club ne devraient pas faire comme l'année passée où tout l'effectif avait été libéré avant de chercher à bâtir une équipe autour de nouveaux éléments. Il est certain que cinq à sept élé- ments prévus d'être reconduits seront préservés pour constituer l'ossature de la nouvelle équipe. Le club mise sur ces joueurs, à l'image de Bourahla, qui est sous contrat avec le MCEE pour une saison supplémentaire, Djabali,

qui veut la stabilité, sans oublier le défenseur Zitouni, l'at- taquant Belhamri et le jeune Laouafi, et ce, avant d'être

convoités par d'autres clubs.

A. T.

avant d'être convoités par d'autres clubs. A. T. Les joueurs s'inquiètent pour leur avenir Depuis la

Les joueurs s'inquiètent pour leur avenir

Depuis la fin du cham- pionnat, aucun dirigeant ne s'est adressé aux joueurs pour leur parler de leur avenir. Ne sachant pas à qui s'adresser, les joueurs, dont la plupart vont être libérés, veulent rencon- trer le président du club pour connaitre sa déci- sion. Douze joueurs sont sur la liste de départ même s'ils sont liés par contrat jusqu'en 2018. Au cours de la saison, même les supporters avaient réclamé des dirigeants de libérer la moitié de l'équi- pe tant le jeu proposé ne séduisait pas. Il est donc certain qu'il y aura un grand changement dans l'effectif cet été. De ce fait, en prévision de la rencontre avec les joueurs à la fin du mois, les responsables du club ont tout préparé, semble- t-il, pour signifier aux éléments libérables qu'ils doivent chercher un autre club dès maintenant.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Lundi 19 juin 2017

24

24
www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 24 L'exploit d'Ismaël Djelid en Suisse Notre compatriote Ismaël Djelid
www.competition.dz Lundi 19 juin 2017 24 L'exploit d'Ismaël Djelid en Suisse Notre compatriote Ismaël Djelid

L'exploit d'Ismaël Djelid en Suisse

19 juin 2017 24 L'exploit d'Ismaël Djelid en Suisse Notre compatriote Ismaël Djelid vient de réussir

Notre compatriote Ismaël Djelid vient de réussir un bel exploit en Suisse. Sollicité par le FC Fribourg pour le sauver de la relégation, à 3 journées de la fin du championnat de 1re Ligue, l'ancien coach des Young Boys a relevé le challenge de brillan- te manière. Il a commencé par triompher (3-2) chez le leader, Yverdon Sport, avant d'enchaîner par un autre succès face aux espoirs de Lausanne Sport (5-2), et de conclure par une autre victoire contre… les espoirs des Young Boys, son ancienne équipe (3-1) ! Mais pour avoir aligné contre Yverdon un joueur ayant évolué au sein de 3 clubs durant la même saison, Fribourg a perdu le match sur tapis vert. Finalement, Ismaël Djelid a profité d'un heureux coup du sort : le FC Le Mont a renoncé à sa place en 1re Ligue préférant retourner dans les petites ligues régionales. Le FC Fribourg a pris sa place. Cela a permis à notre compatriote de composter ce qu'il a brillam- ment réalisé sur le terrain.

Ligue 1 Mobilis : 40 entraîneurs consommés

40 mouvements d'entraîneurs ont été enregistrés en Ligue 1 Mobilis cette saison, contre 42 lors de l'exercice précé- dent. 3 clubs seu- lement ont gardé leur coach, il s'agit de l'O Médéa avec Sid- Ahmed Slimani, l'USM Bel-Abbès avec Si Tahar Chérif El Ouazzani, ainsi que le RC Relizane avec Moez Bouakaz. Le MO Béjaïa est la formation qui a consommé le plus d'entraîneurs (Sendjak, Henkouche, Bouzidi, Boussaada et Allou). Le recours aux techniciens étrangers s'est poursuivi cette saison étant donné qu'il y avait pas moins de 9 d'entre eux ayant participé à cette édition 2016- 2017, mais 4 n'ont pu aller au terme du parcours, à savoir Gomes et Portugal (CSC), Cavalli (USMA et MCO) et Hidouci (JSK).

YAHI : «LE CRB A UN PIED EN FINALE»

Le CR Belouizdad s'apprê- te à jouer un match décisif contre l'USM Bel-Abbès. Hocine Yahi, l'ancien patron du Chabab, est si optimiste qu'il voit déjà les Rouge et Blanc en finale de l'épreuve populaire.

Comment se présente la demi- finale de coupe d'Algérie entre le CR Belouizdad et l'USMB Abbès ? Ce sera une rencontre très dif- ficile parce que l'équipe de Bel- Abbès constitue la surprise de la saison. Elle a des joueurs très techniques qui jouent sans calcul. Son parcours en championnat en témoigne. Si ce n'était la crise financière qui a freiné son ascen- sion, l'USMBA aurait pu aspirer à mieux. Quant au CRB, je crois qu'il tient une grande chance, selon moi, de brandir le trophée cette saison.

Qu'est-ce qui vous rend si optimiste ? Déjà, le fait de jouer au stade du 20-Août donne 50% de réussi- te au Chabab. Ensuite, le CRB a quand même une équipe valable, qui a les moyens de postuler au sacre final. Enfin, la venue de Badou Zaki a donné un grand plus aux Rouge et Blanc.

Donc, d'après vous, le CRB a déjà un pied en finale ? Oui, je peux le dire, mais à la condition de respecter comme il

se doit cette formation de Bel- Abbès.

L'USMBA en a pris 6 à Bologhine contre l'USM Alger… Je crois que la situation finan- cière du club est derrière cette déroute. J'ai suivi un peu les évé- nements au sein de l'USMBA, je pense que c'est vraiment la crise financière qui a secoué l'équipe, laquelle a été diminuée physi- quement parce qu'elle ne s'entraî- nait pas beaucoup. Mais, atten- tion, l'USMBA demeure une équipe valable, surtout à ne pas sous-estimer !

Vous êtes convaincu que le CRB peut gagner cette coupe ? Sincèrement, les quatre en lice ont des chances d'aller en finale mais, pour moi, le CRB en beau- coup plus que les autres. Le fait de jouer la demi-finale au 20- Août lui ouvre déjà à moitié la porte de la finale. Ensuite, il y a une culture et une tradition au Chabab qui font que le club va souvent en finale et la gagne en fin de compte.

moment. Mon manager travaille dans le but de trouver ce qui me convient le mieux. En parallèle, je ne vous le cache pas, j'attends une réponse de la Fédération algérienne de football.

Peut-on savoir de quoi s'agit-il au juste ? J'ai déposé mon CV pour prendre en charge une sélection nationale et j'ai beaucoup d'es- poir d'être choisi, incha Allah. Dans ma demande, j'ai fait part de mon souhait de diriger une sélection allant de celle des U20 jusqu'à la sélection nationale A. J'ai vraiment bon espoir que cela aboutisse. Entre-temps, je souhai- te à tous nos compatriotes, où qu'ils se trouvent, un bon Ramadhan et une bonne fête de l'Aïd qui frappe à nos protes. H. D.

bonne fête de l'Aïd qui frappe à nos protes. H. D. A titre personnel, allez-vous reprendre

A titre personnel, allez-vous reprendre une équipe la saison prochaine ? C'est la fin de saison, ça com- mence à bouger naturellement. J'ai quelques contacts, mais il n'y a rien d'of- ficiel pour le

ça com- mence à bouger naturellement. J'ai quelques contacts, mais il n'y a rien d'of- ficiel