Vous êtes sur la page 1sur 24
2 e FEGHOULI PARTIE “ Alcaraz n'est pas plus strict que Vahid, personne ne l'est”
2
e
FEGHOULI
PARTIE
“ Alcaraz n'est pas
plus strict que Vahid,
personne ne l'est”
«J'ai été formé en 8, donc, oui, je peux jouer à la récup'»
«Je n'aime pas être
sur le banc, mais je
dois donner l'exemple»
«Ce n'est pas la fin d'un
cycle, mais le début
d'une nouvelle ère»

www.competition.dz MARDI 20 JUIN 2017 30 DA N°5034 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT 23h
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
23h
ATTENTION AU PIÈGE MBABANE ! Mouassa : «On joue chez nous, on doit gagner» Yallet
ATTENTION
AU PIÈGE MBABANE !
Mouassa : «On joue chez
nous, on doit gagner»
Yallet : «Si on décroche un point ici,
on passera en quart»
AZZI
OUT
J-1 PUT TIENT SON ONZE GUERRIER Bourenane : «Je peux jouer dans la récupération»
J-1 PUT TIENT SON ONZE GUERRIER Bourenane : «Je peux jouer dans la récupération»

J-1

PUT TIENT SON ONZE GUERRIER

Bourenane :

«Je peux jouer dans la récupération»

USMH

Zeghba :

«Je n'ai signé ni à l'ESS ni ailleurs»

Sollicité de partout et ignoré par Hannachi BOULAOUIDET IRA VOIR AILLEURS Addadi : «La JSK
Sollicité de
partout et ignoré
par Hannachi
BOULAOUIDET
IRA VOIR
AILLEURS
Addadi : «La JSK m'intéresse,
le MCA m'emballe»
Rahmouni-Moussouni
maintenus et voilà pourquoi
Rahmouni-Moussouni maintenus et voilà pourquoi LE CHABAB VEUT SA 10 e FINALE Badou Zaki : «C'est

LE CHABAB VEUT SA 10 e FINALE

Badou Zaki : «C'est le match que personne ne veut rater»

VEUT SA 10 e FINALE Badou Zaki : «C'est le match que personne ne veut rater»

Feham : «La coupe sera à nous»

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

2

À LA UNE

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 2 À LA UNE 2 e PARTIE FEGHOULI “ JE NE
2 e PARTIE FEGHOULI “ JE NE PEUX ÊTRE QU'OPTIMISTE POUR LA SÉLECTION” «Alcaraz plus
2
e
PARTIE
FEGHOULI
“ JE NE PEUX ÊTRE
QU'OPTIMISTE POUR
LA SÉLECTION”
«Alcaraz plus strict
que Vahid ? Nooon, je
ne suis pas d'accord»

Entretien réalisé par

ASMA H. A.

Comme on vous l'avait annoncé hier, dans cette deuxième partie de l'interview qu'il nous a accordée, Sofiane Feghouli évoque plus l'actualité des Verts avec notamment le nouvel entraîneur Lucas Alcaraz, son staff mais aussi Hakim Medane. Soso nous donne aussi son avis sur le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, ainsi que sur d'autres points qui le touchent directement notamment son nouveau statut de remplaçant, ou qui ont trait à tout le groupe avant la double confrontation capitale face à la Zambie les 2 et 5 septembre prochain.

Finalement cette mise à l'écart de la CAN vous a permis de retrouver du temps de jeu à West Ham au mois de janvier dernier ?

Comme on dit c'était un mal pour un bien, même si je le précise encore une fois, le fait de rejouer à West Ham ne m'a pas fait oublier mon absence au Gabon. Croyez-moi l'équipe nationale et le club, ça n'a rien à voir, du moins me concernant. Au niveau des émotions, des choses à vivre c'est complètement différent. Mais bon, je m'en suis remis depuis, et là je suis plus penché vers l'avenir, notamment nos prochaines échéances, à commencer par la double confrontation face à la Zambie.

Mais de ce qu'on a vu face au Togo, les Algériens ne sont pas très rassurés ?

Oui, je suis d'accord car la deuxième mi- temps contre le Togo ce n'était pas vrai- ment ça. Mais il faut savoir que c'était le premier stage de Lucas Alcaraz. Ce regroupement a aussi coïncidé avec la fin de saison et le mois de Ramadhan, et ce n'est pas très évident. Certes il y a encore beaucoup d'espaces entre les différentes lignes, et cela nous a posé beaucoup de soucis car les Togolais ont réussi à nous créer des problèmes. Mais au fur et mesu- re des entraînements, nous allons acquérir des automatismes qui se mettront en place lors de nos prochains matchs. Nous allons aussi bénéficier de quelques jours de vacances. A mon avis face à la Zambie ça sera une autre paire de manches.

Justement, Lucas Alcaraz, vous en pensez quoi ?

Franchement un coach très cohérent que ce soit dans son discours ou dans les diffé- rents plans de jeu qu'il est en train de mettre en place en sélection. Sa vision des choses, sa façon de travailler, tout est net, clair et précis. Il essaye d'inculquer une nouvelle façon de faire, certes cela va demander du temps mais je pense que c'est bien parti. Il apporte quelque chose

qui nous a manqué au cours de ces der- nières années.

«C'est faux, ce n'est pas la fin d'un cycle»

«Jamais content d'être sur le banc, mais je dois montrer l'exemple»



«J'ai été formé en 8, je peux jouer dans ce poste»

De quoi s'agit-il ?

Incontestablement la rigueur défensive. Nous en avons peiné après la Coupe du monde et tout le monde en a fait le constaté. Alcaraz est en train d'y remédier et cela nous fera le plus grand bien.

Justement discipliné et rigoureux, beaucoup disent qu'il l'est encore plus que Vahid ?

Non, non pas du tout. Vahid était unique, tellement strict qu'un joueur n'osait même pas placer un mot. Tout le monde réfléchissait à deux fois avant d'oser lui parler. Or, avec Alcaraz, c'est

différent. Certes et comme je viens de vous le préciser, sur le terrain il est super rigoureux, mais sinon il est très accessible.

Il communique avec tout le monde. Même

au niveau de la langue il fait beaucoup d'efforts pour se faire comprendre, que ce soit lui ou les membres de son staff tech- nique…

Pour vous donc il n'y a pas de problème de communication ?

Non, il y a plusieurs joueurs qui parlent espagnol, d'autres qui s'expriment en anglais, car le coach parle aussi cette langue. Ceux qui maîtrisent l'italien com- prennent aussi puisque les deux langues se rapprochent un peu, en plus du fait qu'Alcaraz prend des cours de français

pour parfaire ses connaissances dans cette langue. Ajouter à tout cela, il y a un tra- ducteur, donc franchement, à ce niveau-là

il n'y a aucun souci.

La particularité de ce stage aussi, c'est qu'il y a eu un nouveau président, comment ça s'est passé avec Zetchi ?

Ça s'est fait naturellement. C'est vrai-

ment quelqu'un de très accessible. Il nous

a fait part de sa vision des choses et des

objectifs fixés. M. Zetchi, connaissant bien le football du fait qu'il a été président de club durant plusieurs années, a conscience de l'importance de l'équipe nationale. Et incha Allah l'EN réussira de belles choses lors de son mandat.

l'EN réussira de belles choses lors de son mandat. Face au Togo vous avez été incorporé

Face au Togo vous avez été incorporé dans un poste inhabituel, celui d'arrière droit et vous en êtes plutôt bien sorti ?

Je le dis et le répète à chaque fois que j'en ai l'occasion, en tant que joueur, je suis à la disposition de la sélection et du staff technique national. Le coach a eu besoin de moins dans le poste d'arrière droit, et bien j'ai essayé de donner le meilleur de moi-même et de faire de mon mieux. Malheureusement il y a eu cette blessure car j'aurai vraiment voulu termi- ner la rencontre.

On a évoqué les soucis défensifs, mais il existe aussi un gros problème au niveau du milieu et de la récupération, pensez-vous pouvoir rendre service à ce niveau ?

Ce que beaucoup ignore c'est qu'à la base je n'ai pas été formé comme milieu excentré droit, mais comme un 8. C'est-à- dire que ma formation de base s'est faite là-dessus…

Ce qui explique donc le fait que vous êtes bon défensivement ?

Comme je viens de vous le dire ma for- mation de base s'est faite dans ce poste et ce compartiment bien précis, après j'ai été repositionné comme milieu excentré. Donc on garde toujours des trucs de ce qu'on a appris. Et pour répondre à votre question, bien évidemment que je peux jouer dans ce poste et sans le moindre souci. Encore une fois je suis à la disposi- tion du coach.

Comment un joueur comme vous habitué à être titulaire indiscutable vit son nouveau statut de remplaçant ?

Je ne me le cache pas, je suis un compé- titeur et je ne suis jamais content d'être sur le banc, car j'ai toujours cette envie et cette détermination de jouer, mais en tant qu'ancien joueur et cadre de cette équipe nationale, je dois forcément montrer l'exemple en encourageant mes parte- naires tout en étant prêt à rentrer à n'im- porte quelle minute du jeu. J'ai toujours fonctionné de la sorte, pas facile de faire avec cet esprit de compétition mais j'at- tends mon heure, du moment que la concurrence est seine, car comme l'a dit le sélectionneur, il n'y a pas de joueurs intouchables et tout le monde doit faire des efforts. Donc si ça se passe comme ça c'est très bien et ça va profiter à la sélec- tion…

Alcaraz n'a pas hésité à l'affirmer même en conférence de presse après le Togo ?

Il y a eu les deux matchs disputés, et le coach en tirera ses propres conclusions, ce qui a été bien fait et moins bien fait. Aujourd'hui il sait que moi je ne suis le

remplaçant de personne, je n'étais pas dans le 11 récemment, mais je peux l'être prochainement. Et c'est très bien que le coach ait affirmé aux médias que person- ne n'est indispensable car je partage exac- tement le même avis.

Comment expliquez-vous le fait que le rendement de certains joueurs est complètement différent entre ce qu'ils produisent en clubs et en sélection ?

Déjà en club on s'entraîne avec les mêmes joueurs tous les jours, et donc for- cément des automatismes sont là presque naturellement. En sélection, c'est un peu plus dur puisqu'on se voit pas plus de dix jours lorsqu'il d'agit d'un long stage en dehors d'une compétition comme celle de la CAN ou une Coupe du Monde. Ensuite et j'insiste encore là-dessus l'état d'esprit est primordial quand vous êtes en sélection. Si on n'est pas animé d'une envie de jouer et de bien faire, il est clair que sur le terrain ça se verra forcément. Après pour y remédier, je pense qu'il faut relancer la concurrence. Cela boostera tout le monde à redoubler d'efforts afin justement de gagner une place de titulai- re. Donc il y a tous ces paramètres à prendre en considération pour mettre en place la meilleure équipe possible.

Cet état d'esprit qui a fait la force de l'EN avant et pendant le Mondial, mais aussi en 2009 face à l'Egypte ?

C'est tout à fait cela. Je l'ai déjà dit la qualité à elle seule ne suffit pas. Il faut qu'on retrouve cet état d'esprit qui a fait que durant les moments difficiles on régisse comme des vrais hommes. Cette joie de vivre dans un groupe unis, il faut que ça soit de nouveau notre force si on veut réussir d'autres belles choses, car c'est la fin d'un cycle c'est complètement faux. Cette équipe renferme des joueurs très talentueux et ça serait dommage de ne pas en profiter.

On vous sent vraiment optimiste ?

Des moyens colossaux sont mis à notre disposition. Des avions spéciaux lors de chaque déplacement, des primes, des conditions vraiment exceptionnelles et

une équipe renfermant beaucoup de talents. Au niveau africain je pense que rares sont les sélections qui sont dotées d'autant de moyens, donc on se considère comme chanceux, et de ce fait je ne peux

qu'être qu'optimiste.

«Zetchi connaît le foot et c'est quelqu'un d'accessible”

PAR ISLAM Z. Depuis l'annonce faite par Jean-Michel Aulas par rapport à la fin des

PAR ISLAM Z.

Depuis l'annonce faite par Jean-Michel Aulas par rapport à la fin des négociations entre le joueur et son club formateur, les choses ont pris une tournure inattendue pour tout le monde. Le champion- nat italien a commencé à lui faire les yeux doux. Cependant, le club de la capitale italienne, l'AS Rome, a été le plus insistant sous l'impul- sion de Monchi, le directeur sportif de l'équipe. D'ailleurs, d'après la presse locale et notamment Il Messagero, les choses ont beau- coup évolué et le journal proche du club romain avance même un accord entre les deux parties pour un transfert d'agent libre. Si cela

Naples s'intéresse à Belfodil

Alors que le joueur a rejeté une pro- position émanant du championnat turc et compte bien rester dans la partie " active " en Europe, Ishak Belfodil n'a pas reçu assez d'offres en ce début du mercato. Alors qu'en hiver il était au four et au moulin au point d'attirer les convoitises de nombreux clubs anglais, cette fois les offres se veulent rares pour Ishak, mais hier la presse belge et italienne a évoqué un intérêt parti- culier pour le joueur de la part de Naples. Le club de Ghoulam qui est tout proche de recruter Ounas semble décidé à explorer bien comme il faut la piste algérienne, et après avoir pensé un moment à faire venir Zlatan pour jouer en pointe, il semblerait que Belfodil soit aussi dans les plans de l'équi- pe, ça constituera une occasion pour l'Algérien de retrouver un championnat qu'il a quitté sans gloire avec son passage raté à l'Inter et le très peu de buts mar- qués là-bas.

Le Cameroun prend l'eau face au Chili

L'un des concurrents de l'EN dans les éliminatoires du Mondial russe 2018, à savoir le Cameroun, a très mal débuté sa participation en Coupe des confédérations. Les hommes d'Hugo Broos ont essuyé une défaite (2-0) dans ce premier match de cette Coupe des Confédérations face à une très effi- cace équipe chilienne qui est allée droit au but. A noter que le Cameroun jouera son 2e match ce jeudi contre l'Australie avant de terminer le 1er tour contre l'Allemagne championne du monde en titre dimanche prochain, les chances de qualifications parais- sent très minimes pour les Lions indomptables.

S. M. A.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

À LA UNE

3

S. M. A. www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 À LA UNE 3    Face



Face au Togo et à la Guinée, vous avez joué face à des gradins vides, n'est-il peut pas temps de jouer dans d'autres stades ?

Il devrait remplacer l'Egyptien Mohamed Salah

ACCORD

GHEZZAL-

AS ROME

Moi je suis partisan de fait que l'équi- pe nationale appartient à tout le monde et qu'il faut jouer un peu partout en Algérie. Moi j'adorerai jouer à Annaba, Constantine, Oran…, etc. Après il y a des paramètres qu'on ne maîtrise pas comme la logistique, les hôtels sur place et tout ce qui s'ensuit. Maintenant je ne pense pas que ça soit une mauvai- se idée d'avoir joué à Tchaker ces deux matchs. Les supporters étaient un peu déçus après la CAN, et je les com- prends tout à fait, mais il y avait aussi le Ramadhan. La pelouse de Tchaker est bonne et c'est un stade où nous n'avons jamais perdu. Donc ce n'était pas une mauvaise décision.

Il y a eu une révélation lors de ce stage Youcef Attal qui pourrait atterrir au Bétis Séville…

C'est un super joueur tout comme Ramy. Je suis très content de voir des jeunes percer de la sorte en sélection avec un super état d'esprit. Et je serai encore plus ravi de voir Youcef en Liga. Bétis Séville est un très bon club avec un beau stade et des supporters qui répondent toujours présent. S'il signe là-bas il fera à coup sûr beau- coup de progrès.

Mbolhi a été désigné comme nouveau capitaine, comment s'est fait ce choix ?

Et bien le coach nous a demandé de désigner le nouveau capitaine. Les joueurs ont opté pour Raïs, Yacine et Carl comme troisième capitaine.

En plus d'Alcaraz et ses adjoints, un nouveau a rejoint le staff technique, Hakim Medane en l'occurrence, vous en pensez quoi ?

Hakim c'est quelqu'un qui a un grand vécu notamment en tant que joueur professionnel au Portugal et en équipe nationale. Il a gros vécu et un CV qui servira certainement à la sélection. Sa présence dans le staff est très importante car il est tout le temps disponible, et nous joueurs on peut l'appeler ou lui parler directe- ment sans qu'on ait besoin d'impor- tuner le coach. C'est une personne très discrète mais qui fait un gros tra- vail en équipe nationale.

Les Zambiens ont décidé de programmer le match le 2 septembre afin que vous n'ayez pas beaucoup de temps de récupération ?

Les matchs en Afrique on sait com- ment que ça se passe. Jouer l'après- midi sous la chaleur, des matchs rap- prochés, mais on se doit de répondre présent surtout lors de cette double confrontation car elle est vraiment capitale quant à nos chances pour le Mondial. Nous devons gagner et attendre un faux pas des deux autres équipes composant le groupe, notam- ment le Nigeria. Je ne peux pas ima- giner l'éventualité d'un faux pas des Nigérians et que nous, nous ne gagnons pas. Donc surtout ne pas avoir de regrets.

Qu'est-ce qu'on peut vous souhaiter à la veille de l'Aïd ?

Sans hésiter une qualification pour le Mondial. La dernière Coupe du monde c'était un pur bonheur pour tous les Algériens. C'était il y a 3 ans mais on a l'impression que c'était hier. A chaque fois que les gens me voient dans la rue, ils me parlent de l'Allemagne u bandeau sur la tête, c'est gravé à vie. Donc se qualifier encore pour la Coupe du monde ça serait vraiment exceptionnel. A. H. A.

Les choses commencent enfin à se décanter pour l'ailier international algérien et désormais ancien joueur de Lyon, Rachid Ghezzal. Ce dernier et selon la presse locale a déjà trouvé un accord pour rejoindre la Louve dans un transfert gratuit.

aurait donné des garanties cer- taines au joueur par rapport à un temps de jeu conséquent et une place importante pour la suite des événements. Un élément qui aurait convaincu l'international algérien de poser ses valises en Italie et de faire le nécessaire pour aller pour- suivre sa progression avec les GIallorossi.

Une annonce après le transfert de Salah Par ailleurs, selon la presse locale, l'annonce de la signature de Rachid Ghezzal ne devrait pas tar- der à intervenir. En effet, du côté de la Roma, on est en train de faire le nécessaire pour boucler le dos- sier de Mohamed Salah qui est sur

le départ et devrait rejoindre Liverpool. L'affaire devrait se décanter dans les prochains jours et c'est à ce moment-là que le joueur sera annoncé comme nou- veau joueur de la Louve surtout que Ghezzal est encore sous contrat jusqu'à la fin du mois en cours. Une chose est sûre, le désor- mais ancien joueur de Lyon devrait retrouver en Italie la Ligue des champions puisque sa future équipe est directement qualifiée pour la phase de groupes de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ghezzal est donc sur le point d'entamer une toute nou- velle aventure en Italie. Quelques jours à attendre pour l'annonce. I. Z.

nouvelle aventure en Angleterre est une bonne nouvelle pour la Fiorentina qui le suit depuis un moment, la direction de cette dernière compte l'avoir contre un bon prix, et il est certain que le manque d'offres joue en sa faveur, et en faveur de Pioli qui serait, selon le même site, un grand admira- teur des efforts physiques fournis par le milieu des Verts. Ainsi tout porte à croire que Saphir va rester en Italie, la Viola devrait être son prochain point de chute. La saison dernière, Saphir Taïder a disputé 24 matchs de Serie A (3 buts en tout contre le Torino, l'Udinese et la Juventus de Turin !) et 1 match de Coupe d'italie (1 but). S. M. A.

Benzia

découvrira la

méthode

Bielsa

aujourd'hui

Les joueurs de Lille ont repris hier le che- min des entraîne- ments en prévision de la nouvelle saison. Absent du stage des Verts et des deux ren- contres contre la Guinée et le Togo, Benzia a eu le temps de se reposer, il a donc été au rendez- vous hier, mais ce n'est qu'aujourd'hui qu'il aura l'occasion de découvrir la métho- de de son nouvel entraîneur, à savoir Marcelo Bielsa. En effet, El Loco n'était pas présent physique- ment pour la reprise, ce qui a forcément étonné pas mal de monde. Mais pas de panique, selon France Football, Marcelo Bielsa devrait être là dès aujourd'hui, l'en- traîneur argentin du LOSC étant rentré dans son pays afin de régler un souci per- sonnel (il a perdu sa mère tout récem- ment). Compte tenu de ses antécédents, le comportement de l'an- cien coach de l'OM est toujours étudié à la loupe, et les suppor- ters nordistes et même les joueurs dont Benzia vont devoir s'y faire.

venait à se confirmer, le joueur serait enfin fixé sur son avenir et pourrait partir la tête légère avant d'entamer sa nouvelle aventure. Il reste toutefois que tant que rien n'a été annoncé par le club italien, cette opération et cet accord restent au conditionnel du moins pour le moment.

Monchi a beaucoup pesé pour l'avoir Par ailleurs, selon la même publi- cation, c'est le directeur sportif du club Monchi qui a tout fait pour que le joueur choisisse de poser ses valises à Rome pour la suite de sa carrière. Il faut dire que l'Espagnol n'a pas lésiné sur les moyens puisque, selon la même source, il

Il refuse Watford et un retour en Angleterre et préfère rester en Italie

La piste de la Viola se précise pour Taïder

Saphir Taïder attend toujours son heure, étant indésirable du côté de son club Bologne, il attend des offres, et vu les der- nières informations, ce n'est pas cela qui manque. En effet, le club de Watford par le biais de Marco Silva son coach a émis le souhait de recruter le milieu de terrain de l'EN. Taïder, qui a eu une expérience ratée de quelques jours l'an dernier avec Southampton avant qu'il ne décide de changer de club, s'est visiblement fait une idée noire sur ce championnat, et d'après les medias italiens, l'international algérien aurait rejeté la proposition des Hornets qui frôlait les 5,5 millions d'euros. D'après vio- lanews, ce refus de Taïder d'essayer une

Bensebaïni et Mbolhi reprendront le 2 juillet

L'équipe du Stade Rennais s'apprête à reprendre l'entraînement et enta- mer la préparation du nouvel exer- cice. Les hommes de Christian Gourcuff reprendront l'entraîne- ment le jeudi 22 juin à la Piverdière, comme le fait savoir l'ancien entraîneur national. " Nous reprendrons l'entraînement sans les internationaux, puis nous partirons en stage à Verbier (Suisse) du 2 au 9 juillet, avec un match amical contre le FC Sion, le dimanche 9 juillet, pour clore le stage. " Bensebaïni, Mbolhi et même Zeffane qui ont pris part récemment au stage des Verts auront donc quelques jours de repos en plus par rapport a leurs équipiers,

jours de repos en plus par rapport a leurs équipiers, leur reprise a été programmée pour

leur reprise a été programmée pour le 2 juillet prochain, ils ont devant eux environ 2 semaines afin de se reposer, Zeffane qui n'a presque pas joué l'an dernier doit vite se trouver un club, sa libération est quasi certaine. A noter que trois autres matchs amicaux sont prévus :

le samedi 15 juillet contre le Stade Brestois (18 h 30 à Saint-Brieuc), le 22 juillet face à Caen (lieu et horaire à confirmer) et le 29 juillet contre un adversaire étranger dont l'identité reste à définir. Les Rennais seront également en stage à Carnac (Morbihan), du lundi 24 au jeudi 27 juillet.

S. M. A.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

4

À LA UNE

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 4 À LA UNE La question de son avenir n'est pas

La question de son avenir n'est pas encore réglée

GHOULAM

à la croisée des chemins

Le latéral gauche de la sélection, Faouzi Ghoulam n'a toujours pas réglé la question relative à son avenir. En effet, l'ancien joueur de Saint-Etienne n'a pas encore prolongé et chaque jour qui passe, la situation devient de plus en plus pesante sur ses épaules. Actuellement, c'est loin d'être la sérénité puisqu'après avoir annoncé un accord de principe et une réunion au sommet à Rome, force est de constater que rien ne s'est encore passé dans cette histoire. Cela fait que c'est le statu quo dans cette affaire puisque le joueur ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir mais voit également les rapports de force s'inverser et cela ne jouerait pas en sa faveur. D'ailleurs, la presse italienne continue de parler de cette histoire et indique que plusieurs paramètres seraient entrés en compte par rapport à son avenir immédiat chez la formation de Naples.

Le peu d'offres remet Naples en position de force

Lorsque les négociations ont connu un premier blocage entre les deux parties, plusieurs équipes ont été annoncées intéressées par les services de l'Algérien mais finalement, il n'en est rien du tout du moment qu'aucune formation ne s'est présentée de manière concrète pour tenter de signer Ghoulam durant cette intersaison. De plus, son équipe est en train de chercher activement un latéral gauche de qualité et le nom du romain, Mario Rui revient avec insistance. En attendant des nouvelles de la part de son agent, le joueur préfère laisser tout ça de côté en attendant d'être fixé sur son sort. La probabilité pour qu'il puisse passer une année de plus à Naples est bien présente et il serait obligé de rester car le peu d'offres fait qu'il n'a toujours pas quitté son équipe. I. Z.

Gerkens rejoint Anderlecht

Hanni devrait partir

Anderlecht a officialisé hier, lundi, le transfert de Pieter Gerkens, deuxième recrue du club bruxellois après l’arrivée de Sven Kums. Les Mauves ont présenté leur nouveau joueur lors d’une conférence de presse. Auteur de 14 buts et 5 passes décisives, toutes compétitions confondues, la saison passée avec Saint-Trond, le milieu de terrain de 21 ans tentera de se faire une place dans un entrejeu Anderlechtois déjà bien étoffé. L’arrivée de ce jeune joueur pourrait permettre à Sofiane Hanni, l’international algérien, de tenter sa chance ailleurs, lui qui est sollicité par plusieurs équipes. Il a souvent séduit les scouts. Il a terminé roi des assists en D1 avec 14 unités. Anderlecht exige 25 millions d’euros pour le vendre.

ATTAL “ Jouer en Europe, un rêve que je veux réaliser” «BENSEBAÏNI, SLIMANI ET MEDJANI
ATTAL
“ Jouer en Europe,
un rêve que je
veux réaliser”
«BENSEBAÏNI, SLIMANI ET
MEDJANI M'ONT MIS À L'AISE»
SLIMANI ET MEDJANI M'ONT MIS À L'AISE» «LE RÉAL BÉTIS INSISTE POUR M'AVOIR» «LES

«LE RÉAL BÉTIS INSISTE POUR M'AVOIR»

À L'AISE» «LE RÉAL BÉTIS INSISTE POUR M'AVOIR» «LES NÉGOCIATIONS, C'EST LE PAC QUI S'EN CHARGE»

«LES NÉGOCIATIONS, C'EST LE PAC QUI S'EN CHARGE»

Le néo-international Youcef Attal qui a impressionné les observateurs lors des deux derniers matches disputés par l'EN se dit fier de ses deux prestations même s'il est conscient qu'il doit encore travailler pour améliorer son niveau.

Le joueur du PAC revient dans cet entretien qu'il nous a accordé hier sur sa première participation avec les Verts et com- ment il a vécu ces moments qui resteront gravés dans sa tête. L'enfant de Mechtras pisté par le Bétis de Séville et le Deportivo la Corogne souhaite de tout cœur embrasser une carrière professionnelle en Europe cet été. Concernant sa blessure à l'épaule contractée contre le Togo, il dira qu'il est en train de la soigner et en principe il sera com- plètement rétabli avant la fin de ce mois.

Europe sont sur vos traces ?

Je ne sais pas, car c'est le président qui se charge de mon transfert en Europe.

c'est comme ça que j'ai vite intégré le grou- pe facilement. J'ai trouvé un groupe formi- dable et des joueurs de bonne famille.

On vous a senti à l'aise sur le terrain comme si vous étiez ancien dans la sélection…

C'est un peu grâce aux encouragements de Bensebaïni, Medjani et Slimani qui

m'ont beaucoup parlé avant le match pour m'enlever le trac. Ils m'ont mis à l'aise et à partir de là je me suis dit qu'il faut se

«Je veux

rester

le plus

longtemps

possible en

sélection»

Depuis votre premier match avec la sélection algérienne, est-ce que vous ressentez qu'il y a un changement dans votre vie ?

Oui, un peu, car je suis plus sollicité et les gens ne cessent de m'encourager et de me parler de mes deux prestations contre la Guinée et le Togo. Je dois gérer mes émotions et surtout garder les pieds sur terre car ce n'est qu'un début.

Entretien réalisé par défoncer KAMEL HASSANI Donnez-nous des nouvelles sur votre blessure à l'épaule
Entretien réalisé par
défoncer
KAMEL HASSANI
Donnez-nous des nouvelles sur votre
blessure à l'épaule contractée contre le
Togo…
J'ai fait les radios nécessaires qui ont
révélé que je souffre de l'épaule. Le staff
médical m'a prescrit 21 jours d'indisponibi-
lité. Je suis en train de suivre les soins
nécessaires et si tout va bien d'ici la fin du
mois je serai complètement rétabli.
Justement, si on revient un peu à
votre première convocation avec
l'EN. Comment avez-vous vécu tout
cela pendant le rassemblement au
CTN ?
Au début, j'étais un
peu impressionné de
voir devant moi
des joueurs
évo-
Une blessure qui est mal tombée pour
vous, n'est- ce pas ?
Heureusement que cette blessure n'est
pas trop méchante, Comme je vous l'ai dit,
je devrais reprendre l'entraînement à la fin
du mois.
Aux dernières nouvelles, le Bétis de
Séville compte vous recruter après
avoir été convaincu par vos qualités ?
Ce serait un honneur pour moi d'aller
jouer en Liga .Mon rêve est d'embrasser
une carrière professionnelle en Europe.
La presse espagnole affirme que
êtes proche du Réal Bétis ?
vous
luant
dans de
grandes
équipes en
Europe comme
Brahimi, Mahrez,
Slimani,
Feghouli
et j'en
passe
mais franche-
ment tout ce monde
est venu vers moi pour
me mettre à l'aise et
Les essais ont été concluants et les res-
ponsables de ce club ont été satisfaits de
mon rendement, mais pour vous dire que
je vais signer dans ce club demain ou dans
les prochains jours je ne sais pas encore. Il
faudrait poser la question au président
du Paradou.
Donc, c'est le PAC qui négociera
votre transfert ?
Oui, car je suis encore sous contrat
avec le Paradou AC. Je fais confiance au
président qui va certainement défendre
mes intérêts lors des négociations.
On a appris que d'autres équipes en
«ALLER EN COUPE DU
MONDE, C'EST
ENCORE POSSIBLE»

et se donner à fond. Dieu merci,

je suis fier de mon rendement mais je dois encore travailler car le plus dur est à venir.

Le sélectionneur a dû beaucoup vous parler avant le match contre le Togo…

Il m'a orienté en me donnant des direc- tives bien précises. A la fin du match, il est venu me féliciter pour ma prestation.

Une première sélection officielle couronnée par un succès, ça doit vous faire plaisir, n'est-ce pas ?

Effectivement, j'ai vécu une semaine de rêve et j'espère pouvoir encore avoir du temps de jeu avec la sélection nationale.

Le public de Blida a beaucoup scandé votre nom .Quel est votre sentiment ?

C'est une reconnaissance qui me va droit au cœur. Je le remercie beaucoup pour ses encouragements.

La sélection algérienne sera appelée au mois de septembre à jouer deux matches comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 contre la Zambie .Vous ambitionnez certainement de faire partie de la liste d'Alcaraz…

Oui, je veux rester le plus longtemps possible en EN, porter le maillot des Verts est quelque chose d'extraordinaire.

Pensez-vous que la sélection algérienne a encore des chances de valider son billet pour la Coupe du monde-2018 en Russie ?

Je reste confiant quant à la capacité de l'EN de décrocher sa place pour la Coupe du monde-2018 en Russie. Il faudrait y croire et jouer à fond nos chances.

K. H.

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE 5 BEDRANE, l'autre piste de Haddad

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE

5

Mardi 20 juin 2017 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE 5 BEDRANE, l'autre piste de Haddad Le président
Mardi 20 juin 2017 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE 5 BEDRANE, l'autre piste de Haddad Le président

BEDRANE,

l'autre piste de Haddad

Le président de l'USMA Rebouh Haddad veut renforcer le compartiment défensif de l'équipe en prévision de la saison prochaine mais en vue du reste de l'aventure africaine. Il veut Riyad Kenniche, mais ce qui est sûr, il ne va pas l'attendre éternellement dans la mesure où ce dernier privilégie la piste étrangère. C'est la raison pour laquelle que le président usmiste a jeté son dévolu sur son coéquipier à l'ESS, Abdelkader Bedrane. En effet, et selon une source proche du dossier, on croit savoir qu'un contact a été récemment établi entre Haddad et le défenseur sétifien où il lui a proposé l'idée de rejoindre le club algérois à partir de cet été. Notre source nous a également révélé que le premier responsable à l'USMA est très intéressé par les services du jeune Bedrane qui a réalisé un parcours remarquable avec l'Entente lors de la saison écoulée et semble avoir le profil recherché pour renforcer l'arrière-garde de la formation de Soustara en prévision des prochaines échéances.

Le joueur devrait s'occuper lui-même de sa lettre de libération

Abdelakder Bedrane n'est pas maître de son destin car il est sous contrat avec l'ESS jusqu'en juin 2019. Mais selon toujours notre source, on apprend que le défenseur en question a promis à Haddad de s'occuper lui-même de sa lettre de libération. Il devrait rencontrer le président Hassen Hamar afin d'essayer de le convaincre pour lui accorder un bon de sortie car il veut se rapprocher de sa famille à Blida et rester au chevet de sa mère, malade. Reste à savoir quelle sera la réaction du boss sétifien quand on sait que ce dernier tient aux services de Bedrane vu son grand poids au sein de l'équipe. En tous les cas, on en saura plus dans les plus prochains jours…

A. S.

cas, on en saura plus dans les plus prochains jours… A. S. PUT PRÉPARE son onze
cas, on en saura plus dans les plus prochains jours… A. S. PUT PRÉPARE son onze

PUT PRÉPARE

son onze guerrier

L'USMA disputera demain le match qui l'opposera au Zamalek pour le compte de la 4e journée de la phase des poules de la Ligue des champions africaine.

PAR ANIS S.

La veille de cet important rendez-vous, la concentration bat son plein au sein du groupe usmiste. Les joueurs ne pensent qu'à réaliser la victoire car ils sont conscients que seuls les trois points leur permettront de franchir un grand pas vers la qualification pour les quarts de finale de la prestigieuse compétition continentale. De son côté, le premier responsable du staff technique du club Paul Put est en train de parfaire les derniers réglages sur le onze qui livrera la grande empoignade de demain. Selon les informations qui nous sont parvenues, l'ancien sélectionneur du Burkina Faso ne devrait pas procéder à beaucoup de changements par rapport au onze ayant disputé le dernier match du championnat face à la JS Saoura et qui s'était imposé brillamment sur le score de cinq buts à deux.

Meftah de retour

Le coach usmiste ne va pas chambouler sa défense face au

Le coach usmiste ne va pas chambouler sa défense face au Zamalek. Sans surprise, Mohamed- Lamine

Zamalek. Sans surprise, Mohamed- Lamine Zemmamouche sera reconduit dans les bois. Ménagé face à la JS Soura, Rabie Meftah retrouvera sa place sur le flanc droit, tandis que Mokhtar Benmoussa s'occupera de celui de gauche. Farouk Chafaï, quant à lui, sera associé à Ayoub Abdellaoui pour constituer la charnière centrale.

Beldjilali devrait reculer d'un cran pour épauler Benyahia ou Bellahcène

Dans l'entrejeu, Paul Put a de grandes hésitations pour aligner le

J-1
J-1

Inacio augmente la cadence

C'est dans la soirée d'avant- hier que le Zamalek a effectué sa première séance d'entraînement à Alger qui a eu lieu sur la pelouse gazonnée de l'annexe du stade 5-Juillet. Selon les informations qui nous sont parvenues, l'entraîneur en chef de la formation égyptienne a consacré la majeure de son travail à l'aspect physique et le moins que l'on puisse dire, il a fait suer ses joueurs. Le technicien portugais passe d'ores et déjà à la vitesse supérieure vu la très grande importance du rendez-vous de mercredi qui attend son équipe face à l'USMA.

duo qui remplacera Raouf Benguit et Hamza Koudri, suspendus, pour assurer la récupération et relancer les attaques face au Zamalek. On apprend que Kaddour Beldjilali devrait reculer d'un cran, il devrait jouer comme milieu relayeur. Il devrait être épaulé par Mohamed Benyahia ou Réda Bellahcène. Le coach n'a pas encore tranché qui de ces deux joueurs sera d'entrée demain. Quant à Amir Sayoud, il est bien parti pour être reconduit dans l'animation du jeu.

Andria, Meziane et Darfalou pour contourner la défense égyptienne

En attaque, on prend les mêmes et on recommence. Put va reconduire le trio Andria Carolus, Abderrahmane Meziane et Oussama Darfalou pour animer le compartiment offensif face au Zamalek. Il faut dire que toutes les attentes reposent sur ces trois attaquants, qui affichent une forme éblouissante ces derniers matchs, afin de désaxer la défense égyptienne. Quant à Okacha Hamzaoui, il devrait être retenu pour le match de demain, mais ce qui est sûr, il ne sera pas d'entrée. Le nouvel attaquant usmiste devrait être utilisé comme joker car c'est un élément qui est capable d'apporter sa touche en attaque vu son énorme potentiel.

A. S.

Khaled Djalel :

«On fera tout pour gagner»

Dans une déclaration accordée au site officiel du club, le directeur technique sportif du Zamalek Khaled Djalel affirme que les joueurs sont déterminés de battre demain l'USMA. "On se prépare dans de bonnes conditions en vue du match qui nous opposera à l'USMA. La concentration bat son plein au sein du groupe et les joueurs ne jurent que par la victoire. Le staff technique du club est en train de combler les différentes lacunes constatées lors du match aller afin qu'on soit plus performant lors de la confrontation de demain", dira-t-il.

Ultime

entraînement

ce soir

La formation usmiste est entrée depuis hier en mise au vert au Centre technique national de Sidi Moussa en prévision du match qui l'opposera au Zamalek. L'ultime entraînement en vue de l'important rendez-vous de demain aura lieu ce soir sur la pelouse gazonnée du CTN.

Le coup d'envoi du match devrait être décalé à 23h

La direction de l'USMA a officiellement formulé une demande à la CAF pour décaler le coup d'envoi du match face au Zamalek d'une heure, soit de 22h à 23h. La direction usmiste devait recevoir hier la réponse de la première instance du football africain. A. S.

BOURENANE :

«C'est le match décisif

de la phase des poules»

«Prêt à jouer dans la récupération»

Faouzi Bourenane demeure une autre solution pour son entraî- neur Paul Put afin de pallier l'absen- ce de Raouf Benguit et Hamza Koudri. Le joueur se dit prêt à dépan- ner dans la récupération. Il nous parle également de l'important match de demain qui opposera son équipe au Zamalek.

Vous disputerez demain un important match qui vous opposera au Zamalek, comment se présente pour vous cette confrontation ?

A mon avis, c'est le match le plus décisif de cette phase des poules. Autrement dit, si on gagne, on fran- chira un grand pas vers la qualifica- tion pour les quarts de finale de la Ligue des champions africaine, et en cas d'échec, on va compromettre nos chances pour valider notre billet qua- lificatif. La concentration bat son plein au sein du groupe, on est conscients de la responsabilité qui nous attend et on se battra pour s'ad- juger les précieux trois points.

Que pouvez-vous nous dire à propos de la formation du Zamalek ?

C'est une équipe coriace qui n'est pas à présenter. Le Zamalek renfer- me d'excellents joueurs. C'est aussi une équipe qui a de très bons auto- matismes et franchement, on s'en méfie. On doit prendre notre adver- saire très au sérieux pour éviter une mauvaise surprise.

Le match aura finalement lieu au stade du 5-Juillet, que pouvez- vous nous dire à ce sujet ?

Je crois que le stade du 5-Juillet est digne d'abriter une telle grande empoignade. C'est un stade qu'on apprécie beaucoup car il nous réussit bien. Il est doté d'une très bonne pelouse en gazon naturel et peut assurer une présence en masse de nos supporters. A mon avis, cette enceinte sera un atout pour battre le Zamalek mercredi.

Vous êtes l'une des solutions pour pallier l'absence de Koudri et Benguit, êtes-vous prêt à jouer dans la récupération ?

Il est vrai que je suis un milieu de terrain à vocation offensive, mais pour l'intérêt de mon équipe, je suis prêt à jouer dans n'importe quel poste. Je peux dépanner comme

jouer dans n'importe quel poste. Je peux dépanner comme milieu récupérateur et je rassure mon entraîneur

milieu récupérateur et je rassure mon entraîneur qu'il pourra compter sur moi sans aucun problème.

Que pouvez-vous dire aux supporters ?

Je leur demande de venir en masse

pour nous soutenir et incha Allah, on fera de notre mieux pour ne pas les décevoir. On aura besoin d'eux pour

battre le Zamalek.

A. S.

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 6 COUPE DE LA CAF 23H Les Chnaoua attendus en

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

6

COUPE DE LA CAF

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 6 COUPE DE LA CAF 23H Les Chnaoua attendus en force
23H
23H

Les Chnaoua attendus en force

Il y a 30 000 tickets préparés et il y a aussi un quota en réserve. Car, les respon- sables du stade savent que les Chnaoua devraient être plus de 30 000 ce soir. Du moins, c'est ce qui se dit dans l'entourage du MCA. Les ultras préparent eux aussi de belles fresques pour les présenter ce soir. Ils veulent participer à la qualification de leur équipe en quart de finale de la coupe d'Afrique et pour cela, il faudra assurer contre les Swazilandais pour ren- forcer les chances du passage au tour sui- vant. Donc, plusieurs fans sont attendus ce soir à partir de 23h au 5-Juillet.

Hier, 13h50 :

arrivée des Swazilandais avec une heure de retard

Prévu initialement à 13h, l'avion qui transportait les Swazilandais est arrivé à Alger vers 13h50 avec une heure de retard sur El Qataria Airlines. L'adversaire du MCA n'aura pas le temps de récupérer et cela ne peut qu'aider le Doyen qui a envie de battre les Swazilandais.

Une délégation de 29 personnes

Hier, comme annoncé sur ces mêmes colonnes, les Swazilandais sont arrivés à Alger. La délégation était composée de 29 personnes, venues avec la ferme intention de réussir leur déplacement.

Abdelouahab à l'accueil

Hier, les Swazilandais sont arrivés à l'aéroport d'Alger en début d'après-midi. Le directeur administratif du MCA, Kamel Abdelouahab était à l'accueil pour souhai- ter la bienvenue aux Swazilandais. Un bus était prévu pour conduire la délégation de Mbabane à son hôtel afin de prendre du repos avant l'entraînement d'hier soir à

23h.

Nuitée à l'hôtel Emir

C'est à l'hôtel Emir que les Swazilandais ont passé la nuit de lundi. D'ailleurs, dès leur arrivée à l'aéroport, ils ont trouvé un bus qui les a conduits à l'hôtel pour prendre un peu de repos.

Entraînement hier soir à l'heure du match au 5-Juillet

Dans la soirée d'hier, à 23h, les Swazilandais ont découvert le stade qui va abriter la rencontre face au MCA. Les Swazilandais ont pris le pouls de la pelou- se afin de se présenter ce soir dans la peau de guerriers qui fera tout pour acculer le Doyen sur ses terres. Et donc, il faudra que le MCA se montre vigilant, prudent et plus déterminé que l'adversaire afin de le battre devant les Chnaoua.

MOUASSA

On est chez nous, on doit gagner”

Le MCA

alignera

les plus

performants

L'entraîneur en chef, Kamel Mouassa, compte aligner ce soir les plus en forme pour la ren- contre contre les Swazilandais. Les Vert et Rouge ont tous envie de jouer la rencontre. Même Bouguèche et Seguer se surpassent pour réussir la rencontre, mais finalement, il n'y aura pas tout le monde sur le terrain. Néanmoins, il faudra prendre les meilleurs. M. Z.

terrain. Néanmoins, il faudra prendre les meilleurs. M. Z. PAR M. ZERROUKI L'entraîneur en chef du

PAR M. ZERROUKI

L'entraîneur en chef du Mouloudia d'Alger veut que la joie continue dans la maison du Doyen. Après avoir assuré la seconde place, il veut la victoire ce soir et pour lui, devant les Chnaoua, il n'y a aucune excuse pour se louper. C'est ce soir que le Doyen retrouve la compétition africaine. Les Vert et Rouge veu- lent gagner ce soir et pour Mouassa : "On n'a pas d'excuse pour réussir le pari de ce soir.

Les joueurs sont conscients que nous jouons chez nous un match qu'il faut gagner." Le Mouloudia d'Alger avait assuré lors de la première partie de la phase des poules et cela en allant chercher un point en Afrique du Sud contre le Platinum, suivi par un autre match nul contre Mbabane. Le seul match disputé au 5-Juillet a été contre les Tunisiens de Sfax, et c'est le Mouloudia d'Alger qui l'a emporté. Ce soir, le Doyen disputera son second match à domicile et cette fois-ci,

contre Mbabane Swallows où la gagne est impérative pour passer en quart de finale et Mouassa le sait puisqu'il a déclaré : "Il nous faut gagner ce match, car un suc- cès renforcera nos chances pour passer en quart de finale. Il faut mettre le paquet pour y arriver." Avant de clore son intervention, l'entraîneur du Mouloudia d'Alger déclare : "Aujourd'hui, on est dans la position du chas- seur et notre proie est Mbabane qu'il va falloir battre, car on a besoin d'une victoire." Le chas-

LE COACH INSISTE

sur la concentration

Le premier respon- sable de la barre tech- nique du Mouloudia d'Alger Kamel Mouassa veut les trois points ce soir ; pour y parvenir, il sait qu'il faudra se mon- trer à la hauteur. Cela passe par une concentra- tion maximale. C'est ce soir que le Doyen affron- tera Mbabane Swallows pour le compte du 1er match retour des groupes. L'entraîneur

mouloudéen Kamel Mouassa connaît l'impor- tance de cette rencontre et sait que pour arriver à battre les Swazilandais, il faudra se montrer très concentré. D'ailleurs, lors des différentes séances d'entraînement, Mouassa n'a pas cessé d'insister auprès de son groupe afin de ne songer à rien d'autre que ce rendez- vous de mardi soir pour le gagner. Il sait que cer-

tains joueurs pourraient songer au match des demi-finales et prendre à la légère cette rencontre, mais Mouassa sait qu'un match ne se joue pas avant ou après, mais le jour J et sur le carré vert. Il ne veut pas voir ses joueurs sous-estimer l'ad- versaire qui peut créer la surprise ce soir. En clair, Mouassa a fait com- prendre à ses joueurs ceci : "Mbabane et surtout

Thabo Vilakati : «On est venus pour créer l'exploit à Alger»

A son arrivée à Alger, l'entraîneur en chef de Mbabane Swallows, Thabo Vilakati, a déclare : "On ne craint pas la fatigue, et même si on sait qu'on va affronter une grande équipe du Mouloudia d'Alger, il faut savoir qu'on est venu pour créer l'ex- ploit ici. On sait que l'adversaire joue bien au bal- lon et qui va tout faire pour garder les trois points à domicile, mais en ce qui nous concerne, on croit très fort en nos chances de passer au prochain tour. On va croire très fort et on le fera jusqu'au bout."

seur doit chasser et éviter d'être chassé. En tous les cas, la bande de Mouassa est consciente que le succès ce soir est le seul bon résultat à atteindre. Et tout le monde au Mouloudia d'Alger n'imagine pas un autre scénario

que les trois points restant à Alger. Mais pour confirmer tout cela, il faudra attendre la fin du match qui débute mardi soir et se terminer le lendemain mercre-

di.

M. Z.
M. Z.

Mbabane, après l'Entente de Sétif." En tout cas, le coach a tout le temps insisté auprès de ses troupes qu'il veut les trois points de ce ren- dez-vous et va tout faire pour arriver à cet objectif, car une place en quart de finale de la coupe d'Afrique passe par battre les Swazilandais au 5-Juillet. A. Z.

Mydo Nakouho Yallet : «Si on décroche un point ici, on passera en quart»

L'attaquant de Mbabane Swallows, Mydo Nakouho Yallet, se veut optimiste pour la rencontre de ce soir. Pour lui, les Swazilandais sont venus en Algérie pour réussir un bon résultat et il mise beaucoup sur le point du nul. D'ailleurs, il dira d'emblée : "On sait que notre mission ne sera pas faci- le, car on affronte une bonne équipe du Mouloudia d'Alger. On est décidé à tout faire pour réussir le pari." Concernant le long tra- jet qui risque d'affecter le rendement de Mbabane à cause de la fatigue, Yallet n'y croit pas et pour lui : "On a fait le même tra- jet en allant affronter Sfax. Donc, on s'est

habitués et on va tout faire pour le démon- trer sur le carré vert." En revanche, contre Sfax, les Swazilandais n'ont pas montré grand chose et pour l'expliquer, Yallet dira :

"Ce fut l'entame d'une compétition. Mais depuis, on s'est habitué et on va tout faire pour le démontrer contre le Mouloudia d'Alger. Car si on assure un point ici, on bat- tra chez nous Sfax et du coup, on passer en quart de finale. Ce sera une première dans l'histoire des Swazilandais. Tout cela pour vous dire que mardi soir, on fera tout pour tenir tête aux Algériens."

M. Z.

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 COUPE DE LA CAF 7 FINISSONS-EN ! C'est ce soir

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

COUPE DE LA CAF

7

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 COUPE DE LA CAF 7 FINISSONS-EN ! C'est ce soir que

FINISSONS-EN !

C'est ce soir que les Vert et Rouge renoueront avec la compétition de la coupe de la CAF.

EQUIPE PROBABLE Chaouchi, Hachoud, Demou, Bouhenna, Boudebouda, Kacem, Karaoui, Swazilandais avec la ferme
EQUIPE
PROBABLE
Chaouchi,
Hachoud,
Demou,
Bouhenna,
Boudebouda,
Kacem,
Karaoui,
Swazilandais avec la
ferme intention de
garder les trois points à
domicile. C'est au 5-
Juillet à partir de 23h ce
soir que les Vert et
Rouge affronteront
Mbabane Swallows. La
rencontre se jouera pour
les Mouloudéens avec
pour seul mot d'ordre
vaincre. En tout cas, les
Mouloudéens se veulent
optimistes, surtout qu'ils
ont pu arracher un point
des terres de Swaziland.
Pour eux, il n'est pas
question de se louper à
domicile. Kamel
Mouassa a déclaré lors
de son point de presse :
Derrardja,
" Je sais comment
contrer les
Swazilandais." Donc, le
plan anti-Mbabane est
préparé, et avec le retour
des blessés et les joueurs
qui avaient besoin de
récupérer, le coach peut
assurer une équipe
d'enfer pour gagner la
rencontre de ce soir.
Quoi qu'il en soit, les
Mouloudéens visent une
place en quart de finale ;
pour l'atteindre, il faut
faire le plein à domicile
et donc battre les
Swazilandais devient
une évidence pour une
équipe qui a assuré la
seconde place en
championnat et qui a
envie de frapper très fort
en cette compétition.
Donc, rendez-vous est
pris pour ce soir à partir
de 23h au 5-Juillet pour
voir les coéquipiers du
gardien de but Chaouchi
à l'œuvre. En somme, le
Doyen est bien
concentré sur le sujet et
tout le monde mise sur
une victoire, car c'est la
seule bonne nouvelle
que veulent entendre les
Mouloudéens.
Mansouri,
Aouedj,
Nekkache
Azzi out
Azzi, le défen-
seur central
mouloudéen,
ne jouera pas
ce soir contre
Mbabane
Swallows. Il
souffre d'une
crise hémor-
roïdaire qui
l'empêche de
répondre pré-
sent.
A. Z.
DERRARDJA :
AOUEDJ :
«Le match qu'il ne
faut pas rater»
«Tout est réuni
pour battre
Mbabane»
Pour l'animateur de jeu mouloudéen Walid
Derrardja, il estime qu'il n'y a que la gagne qui
est belle. Il assure aux fans que lui et ses cama-
rades sont conscients de la tâche qui les attend.
"C'est le RDV qu'il faut gagner à tout prix. Ça se
passera chez nous, devant notre public et dans
notre jardin. Ce ne sera pas facile, mais on va
devoir se surpasser pour assurer ce coup-là. Les
camarades savent ce qui les attend et on fera de
notre mieux pour assurer la gagne et faire en
sorte de garder cette belle dynamique pour
continuer à rêver de cette coupe de la CAF", dira-
t-il. Les Mouloudéens sont prêts pour cette
bataille et savent qu'ils seront avantagés par le
terrain et le public, donc, il faudra gagner vaille
que vaille. Derrardja, qui a le vent en poupe ces
derniers temps, a envie de maintenir le cap et
assurer une très belle rencontre ce soir.
Pour ce qui est de l'attaquant
Aouedj, il n'imagine pas le moindre
instant un autre résultat que la
gagne ce soir. D'ailleurs, il dira à cet
effet : "Tout est réuni pour battre
Mbabane. On s'est bien préparé et
on est gonflé à bloc. Mardi soir, il y
aura notre public derrière nous, on
va se surpasser sur notre terrain
pour que les trois points restent à
Alger. Il faut tout faire pour
marquer le but libérateur qui va
nous permettre d'aborder la suite
de la rencontre avec sérénité et
conviction."

PAR AMINA Z.

Ils attaqueront la phase retour de cette phase des poules avec le match contre les Swazilandais où le Doyen a réussi un match nul à Mbabane. Le MCA vise une victoire ce soir pour avancer dans sa quête des quarts de finale. Après avoir assuré en championnat, le Doyen a mis le cap sur l'autre compétition qu'il veut réussir, à savoir la coupe de la CAF. Il jouera le match retour contre les

GOURMI :

«Être à la hauteur»

L'attaquant du Mouloudia d'Alger Khaled Gourmi estime qu'il faudra bien négocier la rencontre de ce soir, car le Mouloudia d'Alger ne peut pas perdre le moindre point chez lui, sur- tout qu'il a ramené des points de l'extérieur. D'ailleurs, à ce sujet, Gourmi déclare : "Ce soir, on doit être à la hauteur des attentes. Ce ne sera pas facile, mais on se doit de garder les trois points chez nous. On comp- te surtout sur l'appui de notre public afin de réaliser de belles choses contre les Swazilandais. Ce qui est sûr, c'est que la victoire ne doit pas nous échapper ce soir."

belles choses contre les Swazilandais. Ce qui est sûr, c'est que la victoire ne doit pas
23H
23H
que la victoire ne doit pas nous échapper ce soir." 23H GHRIB AUX JOUEURS «C'est ce

GHRIB

AUX JOUEURS

«C'est ce soir qu'il faut gagner»

Le directeur général du Mouloudia d'Alger Omar Ghrib

a envie de gagner la coupe

d'Afrique. Il rêve de ça et sait que pour atteindre cet objectif, il fau-

dra d'abord assurer une place en quart de finale. Pour lui, cette place ne peut être acquise que par une victoire contre Mbabane.

C'est le discours qu'a tenu Ghrib

à ses joueurs. Les Vert et Rouge

se sont entraînés dans la soirée de dimanche dernier à l'heure du match. Les coéquipiers de Karaoui étaient bien sûr concen- trés sur le sujet, et tout le monde veut gagner le match de ce soir. Seulement, Omar Ghrib a tenu à insister sur ce point et a fait savoir à ses troupes : "C'est ce soir qu'il faut gagner et pas un autre. C'est un rendez-vous déci- sif qu'il ne faut pas rater. Si on gagne Mbabane, on aura fait un grand pas dans notre qualifica- tion." Omar Ghrib veut faire le plein à domicile pour assurer une place en quart de finale et cela avant d'aller en Tunisie pour affronter Sfax. En fait, Ghrib est conscient que s'il passe en finale de la coupe d'Algérie en battant le 24 juin l'ESS, la finale est pré- vue le 5 juillet et le MCA jouera

le 8 du même mois les Tunisiens. Donc, pour se déplacer chez les

voisins en Tunisie sans pression,

il faudra assurer contre Mbabane et Platinum pour avoir cette

place aux quarts de finale. Après,

il y aura un autre moment de

réflexion pour avancer dans cette aventure jusqu'à arriver au der- nier tour et pourquoi pas voir le Doyen décrocher la coupe d'Afrique. En tout cas, Omar Ghrib y croit et met tout en œuvre pour l'avoir.

A. Z.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

8

LIGUE 1 MOBILIS

LES TRAVAUX SONT À L'ARRÊT DEPUIS PRESQUE UN MOIS

PAR ABDELLAH HADDAD

Tous les amoureux des Jaune et Vert, voire même les habitants de la wilaya de Tizi Ouzou attendaient la livraison du nouveau stade de 50 000 places pour la fin de ce mois, surtout que le premier responsable du secteur sportif de notre pays n'a pas cessé, lors de ses multiples visites de travail et d'inspection à Tizi Ouzou, de rassurer toute une population concernant la livraison de ce projet tant attendu par les habitants de la région de la grande Kabylie mais entre les paroles et la réalité, une grande différence existe. A vrai dire, la réception de ce stade n'est pas pour demain, pis encore, les travaux sont à l'arrêt depuis presque un mois maintenant pour un gros problème, le crédit de payement. Il n'y à plus d'argent pour continuer ce projet alors que les responsables du club le plus titré d'Algérie veulent préparer une grande équipe pour la nouvelle saison… Une équipe qui sera appelée à jouer sur la pelouse de ce nouveau stade. De mal en pis, à la JSK, ces jours-ci, il n'y à pas une chose qui rassure les supporters. Fidèle à ses habitudes, Compétition revient dans ce dossier sur tous les détails qui concernent ce projet du nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou, un projet, qui a duré presque deux décennies et qui n'est pas encore livré.

Non payés, les Turcs sont rentrés chez eux… Le départ des Turcs était un choc pour les responsables de la wilaya de Tizi Ouzou. Vu que les hauts responsables de la wilaya veuillent personnellement sur le bon déroulement des travaux du nouveau stade, puisque c'est le seul projet qui existe dans cette région, on misait beaucoup sur sa livraison dans les meilleurs délais, néanmoins, l'arrêt des travaux a surpris plus d'un. Les Turcs, qui étaient sur place et qui ont vraiment accéléré les travaux après le départ des Espagnols, n'ont pas cessé de réclamer leurs salaires ces derniers temps, ils ont même lancé une grève tout en fixant un ultimatum aux responsables qui gèrent ce projet afin qu'ils puissent régulariser leur situation financière. Une fois les délais terminés et les salaires non perçus, les Turcs sont rentrés chez eux, sans faire un grand bruit… Ils n'ont pas pu supporter peut-être les promesses, ils sont des étrangers, de vrais professionnels, quoi. Le grand perdant, ce sont les supporters de la JSK et la wilaya de Tizi Ouzou.

130 lots de matériels bloqués au port Concernant les travaux du nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou, le problème ne se pose pas uniquement pour la main-d'œuvre. Ce n'est pas la seule chose qui handicape le bon déroulement des travaux, même si les Turcs reviennent demain, ils ne pourront pas avancer pour la simple raison qu'ils ne trouveront pas le matériel nécessaire pour faire avancer les choses. Pour la même histoire, c'est- à-dire, pour une histoire d'argent, plusieurs camions de matériels, ou bien plusieurs lots de matériels qui ont été importés de l'étranger sont actuellement bloqués au niveau du port, faute d'argent, on n'a pas pu dédouaner ces lots et faire sortir par la même occasion ce grand matériel qui risque de rouiller au niveau du port.

Pourtant, une grosse enveloppe financière a été dégagée pour ce projet Vu tout ce que l'Etat a mis comme

À quand le nouveau

stade de Tizi Ouzou ?

a mis comme À quand le nouveau stade de Tizi Ouzou ? moyens pour la réalisation

moyens pour la réalisation de ce nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou, on ne devait pas parler de manque de moyens, ni de faute d'argent, ni de crédit de payement… Tout le monde se souvient des engagements des plus hauts responsables de notre pays qui ont même dégagé une grosse enveloppe financière rien que pour bâtir un grand et beau stade à Tizi Ouzou. Une grosse enveloppe financière et plusieurs années d'attente et les travaux sont à l'arrêt.

On a même accordé des rallonges financières, mais… Concernant le volet financier toujours et en plus de cette grosse enveloppe financière dégagée dès le départ pour accompagner comme il se doit ce grand projet, un avenant a été signé l'année passée afin de permettre à l'entreprise réalisatrice du projet, l'ETRHB, de bénéficier d'une rallonge financière pour que les travaux ne s'arrêtent pas mais au grand malheur des supporters de la JSK et de toute la population de la région de Tizi Ouzou, les travaux sont bel et bien à l'arrêt aujourd'hui et on continue toujours à vendre les rêves aux citoyens de la région.

Après les Espagnols du FCC, c'est les Turc de MAPA qui rentrent chez eux Non seulement le projet du nouveau stade de Tizi Ouzou n'a pas été encore livré après plus de dix-sept ans d'attente, deux entreprises étrangères ont préféré se retirer et de rentrer chez elles. Comme tout le monde le sait, dans un premier temps, ce sont les Espagnols du FCC qui ont lancé les travaux mais pour un problème avec l'entreprise qui a pris le matché, l'ETRHB, les Espagnols sont rentrés chez eux. On a fait par la suite appel à une autre entreprise étrangère, une entreprise turque qui a même fait appel à la main-d'œuvre du même pays, c'est-à-dire à des Turcs rien que pour avancer les choses, a trouvé aussi

des difficultés pour aller au bout du projet. Certes, les Turcs ne sont pas rentrés définitivement chez eux, ils ont arrêté les travaux tout en préférant rester chez eux en Turquie, peut-être qu'ils vont revenir après l'Aïd.

C'est le président de la République qui a attribué ce projet en …2000 L'histoire de la construction d'un nouveau stade au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou remonte au mois de novembre de l'an 2000. Exactement à l'issue de la finale de la coupe de la CAF qui a opposé la JSK au club égyptien de l'Ismaily au stade 5-Juillet- 1962. Ce jour-là, le président de la République, qui a rompu le jeûne à l'hôtel La Marsa de Sidi Fredj avec les joueurs de la JSK (la rencontre s'est déroulée en plein mois du Ramadhan et en nocturne) était très content à l'issue de la partie, la JSK, qui a fait match nul un but par tout à El-Ismailia lors du match aller, a réussi à garder le trophée à Alger après un nul vierge au stade 5-Juillet-1962 dans un stade archicomble. La JSK qui a réussi à faire sortir tous les Algériens dans les rues lors d'une période très difficile que le pays traversait avait bien mérité un geste du président de la République qui a offert un nouveau stade et à la JSK et à la wilaya de Tizi Ouzou, c'était au mois de novembre de l'année 2000. Depuis cette date, les Kabyles attendent ce stade et jusqu'à ce soir, soit 17 ans après, ce nouveau stade, n'est pas encore livré…

55 000 places, puis 35 000 et enfin 50 000 Depuis l'année 2000, la réalisation de ce projet du nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou que le président de la République en personne a attribué à cette région a fait couler beaucoup d'encre et de salive. Avant même le lancement des travaux, on a causé un grand bruit concernant l'étude technique du projet mais aussi concernant la capacité d'accueil de ce nouveau stade qui, faut-il le rappeler, était de 55 000 places au départ mais

quelques mois plus tard, elle est passée

à 35 000, une décision qui n'a pas plu

aux Kabyles, qui ont fortement contesté cette décision et le président de la République est intervenu une nouvelle fois pour stabiliser le dossier, c'est 50 000 places, tout le monde est

tombé d'accord et le projet a été inscrit par la commission nationale des marchés. " 55 000, 35 000 ou même 15 000, le problème n'est pas là, le problème est qu'on n'a rien vu depuis

17 ans… ", nous dira un vieux

supporter de la JSK qui enchaîna : " J'ai

75 ans, j'avais 58 ans lorsque ce projet

a été attribué, je voulais vraiment voir un grand match de la JSK dans ce

stade, mais aujourd'hui, et vu mon âge,

je ne pense pas que je vais assister à

une grande rencontre de mon équipe préférée dans ce stade, d'abord, les travaux sont à l'arrêt, la livraison de ce stade n'est pas pour demain, et puis, la JSK ne joue plus les coupes d'Afriques… " Le rêve de ce chauvin supporter pourrait donc ne pas se réaliser, pourtant, il attendait ça depuis presque deux décennies.

L'ODS signé en …2010 Après dix ans d'attente, après dix ans de bruits, après dix ans de faux problèmes, après dix ans d'études techniques et de polémiques, la commission nationale des marchés a attribué le projet du nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou à l'entreprise ETRHB, le patron de cette entreprise a fait appel à l'entreprise espagnole FCC pour que les deux entreprises puissent réaliser ce projet dans de très bonnes conditions et surtout en respectant les délais. C'est l'ETRHB qui a pris le marché, quelque part, le FCC est venu comme sous-traitant, bref, l'ODS a été signé lors d'une grande cérémonie qui s'est déroulée au stade Oukil Ramdane de Tizi Ouzou, en plus du wali de Tizi Ouzou de l'époque, M. Mazouz Hocine, du président de la JSK, du patron de l'ETRHB, des hauts responsables du FCC, des responsables de la commission nationale des marchés,

plusieurs personnalités sportives et politiques ont pris part à cette cérémonie.

Au lendemain de la signature



www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

JSK

9

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 JSK 9  de l'ODS, c'est tout le monde à Tizi



de l'ODS, c'est tout le monde à

Tizi qui a poussé un grand ouf de soulagement, c'est tout à fait normal et logique, les Kabyles, qui attendaient cette signature depuis plus de dix ans, croyaient que leurs misères sont arrivées à la fin et que la JSK aura un grand stade, mais, en fin de compte, dix ans plus tard, c'est-à-dire dix ans après la signature de l'ODS, le stade n'est pas encore livré, plus grave encore, les travaux sont toujours à l'arrêt. Vingt ans pour réaliser un stade du foot, c'est vraiment dur à avaler cette pullule, mais malheureusement, c'est la réalité…

«Le stade sera livré avant les délais» Lors de la signature de l'ODS, toutes les parties concernées par la réalisation de ce projet sont tombées d'accord sur les délais de la réalisation, et puis, c'était mentionné noir sur blanc sur le cahier des charges et lors de l'ouverture des plis. Toutefois, le premier responsable du groupe ETRH, Ali Haddad, en l'occurrence, et qui était présent au stade Oukil Ramadane, n'a pas hésité à lâcher cette phrase lors de son intervention : " On fera le maximum pour réaliser ce projet dans les meilleurs délais, non seulement on respectera les délais, on fera de gros efforts pour livrer ce grand projet avant les délais. " Une phrase qui a fait un grand plaisir en… 2010 aux supporters de la JSK et aux gens de la wilaya de Tizi Ouzou.

«Je vous promets un JSK-Barça ou un JSK-Real pour le match de l'inauguration» De son côté, le patron du FCC, qui était sur un nuage, après la signature de l'ODS, avait lui aussi pris la parole pour balancer cette phrase : " Moi, de mon côté, je vous promets une grande affiche lors de la grande rencontre de l'inauguration de ce stade qui devrait se faire d'ici trois ans maximum, ça sera JSK-Real ou JSK-Barca au stade de Tizi Ouzou, là, c'est mon affaire ", … 7 ans après, le Barça et le Real ont ajouté plusieurs titres à leurs palmarès respectifs, 7 ans après, Zinedine Zidane qui était joueur au Real Madrid est devenu entraîneur en chef et le stade n'est même pas livré, plus grave encore, les supporters de la JSK craignent de voir leur équipe jouer dans ce stade contre le WA Boufarik ou l'ABS

jouer dans ce stade contre le WA Boufarik ou l'ABS Que fera le ministre ? Comme

Que fera le ministre ? Comme tout le monde le sait, le ministre de la Jeunesse et des Sports est natif de la région de la grande Kabylie, et puis, M. Ould-Ali El-Hadi, s'est déplacé en personne et à maintes reprises sur le site de ce nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou. Lors de chaque visite, le MJS insistait sur le respect des délais, sur la livraison de ce stade avant la fin de cette année alors qu'il était soi-disant prévu dans un premier temps de le livrer vers la fin de ce mois de juin, bref, après 17 ans d'attente, les Kabyles peuvent encore patienter six petits mois, pourvu que ce stade soit livré avant la fin de cette année, néanmoins, cette histoire d'arrêt des travaux a choqué et traumatisé en même temps les citoyens de la wilaya de Tizi Ouzou qui commencent à perdre espoir complètement, eux qui ont trop, trop, trop … attendu ce projet. Entre 2012 et 2017, le Gabon a organisé deux CAN et Tizi attend son nouveau stade depuis vingt ans, un stade, qui devait de surcroît abriter des matchs

ans, un stade, qui devait de surcroît abriter des matchs D’une promesse à l’autre de la

D’une promesse

à

l’autre

de la …CAN 2015. Ceci dit, le premier responsable du secteur sportif de notre pays doit intervenir dans les plus brefs délais afin de régler ce problème ou plutôt pour livrer ce projet.

En plus du stade, les annexes, les piscines, les hôtels, le centre de formation… Pour un rappel, c'est tout un complexe qu'on devait bâtir du côté de l'entrée ouest de Tizi Ouzou, dans la banlieue de Boukhalfa, puisqu'en plus du stade de 55 000 places, il y avait aussi le projet du centre de formation, d'un musée, des terrains répliques, de deux piscines, l'une olympique et l'autre semi-olympique, d'un hôtel, de parkings à étages …Non seulement ces infrastructures ont été éliminées du projet pour des raisons financières, on n'arrive même pas à livrer le stade. Et si ces projets n'étaient pas éliminés ? Comment on va faire pour livrer ce complexe ? Toutes ces questions restent sans réponse.

Et cette histoire de 18 milliards… Apparemment, la décision d'attribuer le projet de nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou n'a enfanté que des problèmes. En plus des problèmes financiers et de ces histoires d'arrêt des travaux ou de départ des entreprises étrangères, on a aussi noté ces derniers temps un autre problème. Le président de la JSK est monté au créneau ces dernières semaines pour demander au patron de l'ETRHB de lui verser la coquette somme de 18 milliards de centimes, une somme qui représente selon les dirigeants jaune et vert les mesures d'accompagnements de ce projet, puisque, selon toujours les responsables de la JSK, à la signature de l'ODS, le patron de l'ETRHB s'est engagé à verser durant chaque année la somme de six milliards à la JSK, et comme les délais du projets sont de trente-six mois, c'est-à-dire de trois ans,

la somme passe à 18 milliards. Peut-être qu'à la livraison de ce projet, les futurs responsables de la JSK récupéreront cette belle somme d'argent.

Désespérés, les supporters veulent saisir le président de la République Après presque vingt ans d'attente, les supporters du club le plus titré d'Algérie commencent à perdre espoir de voir leur équipe jouer dans un grand et beau stade, cet arrêt des travaux inquiète vraiment les notables de Tizi Ouzou, surtout que le pays traverse une période de vaches maigres. Les amoureux des Jaune et Vert ont désespéré, tellement ils ont trop attendu ce stade, même s'il serait livré un jour, il ne mettra pas du baume aux cœurs des fans des Canaris du Djurdjura, surtout que leur équipe ne participe pas comme avant aux compétitions continentales, à quoi ça sert donc de livrer ce stade… disaient quelques supporters. D'autres, les plus chauvins et les tenaces qui gardent un peu d'espoir veulent ou comptent saisir

le président de la République. " C'est lui qui a attribué ce projet à la wilaya de Tizi Ouzou et c'est lui qui pourra débloquer la situation ", estiment ces supporters de la JSK qui veulent à tout prix voir leur équipe fétiche jouer dans un stade doté d'une pelouse en gazon naturel et quitter un stade où deux joueurs ont laissé leur vie, Gasmi et Ebossé.

Et l'affaire de dénomination… Enfin, pour terminer, on ne pourra pas oublier un autre problème, certes, on n'est pas encore arrivé à ce problème, mais, à la livraison du projet, les gens qui seront appelés à le livrer ou à le gérer, croiseront le problème de dénomination. Chaque partie veut donner le nom de son idole au nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou. On a balancé déjà plusieurs noms, Abdelkader Khalef, Matoub Lounès, Hocine Aït- Ahmed, Hocine Gasmi… Bref, pourvu que le stade sera livré, l'appellation ne poserait pas peut-être problème dans le futur…

A. H.

Bref, pourvu que le stade sera livré, l'appellation ne poserait pas peut-être problème dans le futur…

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

10

JSK

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 10 JSK Rahmouni et Moussouni, les raisons de leur maintien PAR

Rahmouni et Moussouni, les raisons de leur maintien

PAR MOHAMED A.

Le président Hannachi confirme d'un jour à l'autre que c'est quelqu'un qui ne dispose ni de projet ni de straté- gie. Au moment où les amoureux des Jaune et Vert attendent de connaître l'identité du grand entraîneur qu'il leur a promis à la fin de la rencontre face au CRB, le président Hannachi appelle Rahmouni et Moussouni, lesquels se trouvent à La Mecque pour une omra, pour leur dire qu'ils sont maintenus à leurs postes. Habitué à dire une chose et son contraire, le président du club le plus titré d'Algérie a annoncé à ses colla-

borateurs dans la journée de dimanche dernier qu'il a regretté d'avoir dit à l'ul- time journée du championnat qu'il recrutera un grand entraîneur pour la saison prochaine et que Rahmouni et Moussouni n'ont qu'a à accepter de tra- vailler sous ses ordres, s'ils veulent res- ter à la JSK. Que s'est-il passé pour qu'il renouvelle sa confiance à Rahmouni et Moussouni et renonce à l'idée d'engager un autre entraîneur ? Ses proches collaborateurs expliquent cette volte-face par son souci de satisfai- re les supporters, mais la principale revendication de ces derniers est son départ de la JSK. D'après une source proche de la direction, le président Hannachi a été forcé de reconduire Rahmouni et Moussouni dans leurs fonctions. Il pensait qu'après son annon- ce de recruter un entraîneur, ils partiront sans opposer la moindre résistance. Mais au lieu d'entrer en conflit avec lui, Rahmouni et Moussouni lui ont rappelé qu'ils sont encore sous contrat pour 14 mois et que s'il ne veut pas d'eux, il n'a qu'à le leur dire, en lui ajoutant qu'ils ne travailleront pas sous les ordres d'un autre entraîneur. Informé de la détermi- nation de ses deux entraîneurs à être indemnisés (près de 2 milliards de cen- times) en cas du recrutement d'un autre entraîneur, le président Hannachi, qui n'a pas déjà les moyens pour recruter des joueurs, préfère garder Rahmouni et Moussouni que de chercher un entraî- neur, surtout qu'il n'a pas les moyens d'engager un entraîneur étranger d'en- vergure. Pour sauver la face, il a déclaré à ses collaborateurs qui lui ont conseillé de ne pas entrer en conflit avec Rahmouni et Moussouni en cette inter- saison qu'il a renoncé à l'idée de recruter un entraîneur que pour faire plaisir aux fans. "Vous n'auriez pas dû annoncer recruter un grand entraîneur pour la sai- son prochaine. Par votre déclaration, vous avez diminué de la valeur de Rahmouni et Moussouni qui ont accepté de prendre l'équipe dans les moments difficiles", lui ont dit certains de ses proches. Le hic est que ses collaborateurs ne s'ar- rêteront devant rien pour que le statu quo persiste. Certains d'entre eux par- lent au nom des supporters, or ces der- niers ne rêvent que d'une chose, celle de voir le président Hannachi partir le plus

vite possible.

M. A.

Hannachi à Rahmouni et Moussouni :

«Pas de problème, vous allez rester»

Le président Hannachi a appelé dans la journée de dimanche dernier son entraî- neur Mourad Rahmouni et son adjoint Fawzi Moussouni pour les féliciter pour leur Omra avant qu'il ne leur promette de les garder pour la saison prochaine. "Mabrouk Alikoum, omra makboula. Pour votre avenir, il n'y a pas de problème, vous allez rester. Nous allons discuter de ça à votre retour au pays", leur a-t-il dit. D'aucuns s'interrogeront certainement si c'était le même président qui avait parlé à la fin de la rencontre face au CRB et qui a annoncé à ses deux entraîneurs

leur maintien en Ligue 1 Mobilis.

N. B.

Sollicité de partout et ignoré par Hannachi

Voilà pourquoi Boulaouidet ne restera pas

Sauf revirement de dernière minute, l'attaquant L'hadi Boulaouidet optera pour une autre équipe en cette intersaison.

PAR N. BOUMALI

Et pour cause, en plus d'être sollicité de partout (clubs algériens et des pays du Golfe), le président Hannachi ne l'a même pas appelé pour lui proposer de prolonger son contrat. Cela l'a contrarié au point où son manager que nous avons eu au téléphone dans la soirée de dimanche dernier affirme que Boulaouidet a interprété le fait que le président Hannachi ne lui a pas fait une proposition de prolongation de contrat peut signifier qu'il ne compte pas sur lui pour la prochaine saison. "Boulaouidet est en fin de contrat et les dirigeants de la JSK ne l'ont même pas appelé pour lui proposer de renouveler son contrat, alors que la saison s'est achevée mercredi dernier. Pour nous, ils ne veulent pas de lui, car lorsqu'on veut qu'un joueur prolonge, on l'invite à négocier. Or, jusqu'au moment où je vous parle, le président Hannachi l'a totalement ignoré", a expliqué l'agent de Boulaouidet.

Pays du Golfe Le manager de Boulaouidet nous a révélé au cours de la discussion que nous avons eue avec lui, qu'il y a de fortes chances que son attaquant décroche un contrat dans l'un des championnats des pays du Golfe.

un contrat dans l'un des championnats des pays du Golfe. "La presse ne parle que des

"La presse ne parle que des contacts ici en Algérie, mais je peux vous assurer que Boulaouidet à une offre d'un club saoudien, une autre d'un club qatari et une autre d'un club émirati. Je ne peux pas vous dévoiler les noms des clubs qui les veulent pour ne pas compromettre son transfert, mais ses chances de partir dans l'un des pays du Golfe sont grandes. Je l'ai également proposé à un club portugais",

confie l'agent de l'ex-pensionnaire de l'O Médéa.

Offres locales Comme nous l'avons rapporté dans nos précédentes éditions, la plupart des clubs de l'élite dont le MCA, l'ESS, l'USMA et le CSC font les yeux doux à Boulaouidet. Son manager confirme d'ailleurs que tous ces clubs l'ont contacté d'une manière officielle au sujet de l'attaquant de la JSK, en précisant que celui-ci n'a encore pris aucune décision. "C'est vrai que le MCA, l'ESS, l'USMA et le CSC veulent Boulaouidet, mais on n'a rien décidé pour le moment", poursuit le manager de Boulaouidet avant de préciser que ce dernier a toujours dit que sa priorité va pour la JSK. "Je lui ai toujours conseillé d'accorder sa priorité à la JSK, mais les dirigeants ne veulent pas de lui puisqu'ils continuent toujours à l'ignorer."

6 mensualités Bien qu'il ne soit pas payé depuis plusieurs mois, Boulaouidet ne compte pas saisir la Chambre de résolution des litiges comme l'a fait son équipier Lamine Medjkane. La direction affirme qu'elle ne doit que 4 mensualités à Boulaouidet, mais l'agent de ce dernier parle de 6 mensualités. "La direction de la JSK lui doit 6 mensualités, mais on n'envisage pas d'aller à la CRL pour le moment, car on a beaucoup de respect pour ce club. Le joueur est protégé par son contrat et on espère qu'on trouvera une solution à l'amiable", conclut l'agent de Boulaouidet.

N. B.

Il devait voir son

président hier

Guitoune se dit prêt à signer à la JSK

Le défenseur Guitoune n'écarte pas l'idée de porter le maillot des Jaune et Vert la saison prochaine. Libre de tout engagement, il attend juste de toucher ses arriérés pour négocier avec le président Hannachi. "Je devais rencontrer mon président dans la soirée de dimanche dernier, mais il m'a appelé à la dernière minute pour me dire qu'il ne pourra pas me voir avant lundi (hier, NDLR). Il me doit 4 salaires, mais je peux renoncer à deux pour signer ailleurs. J'ai déjà expliqué au président Hannachi que je suis prêt à venir, mais qu'il doit m'attendre jusqu'à ce que je récupère mon dû. Plusieurs managers m'appellent pour me dire qu'ils ont des offres pour moi, mais ce qui compte pour moi, c'est de récupérer mon argent pour le moment", affirme Guitoune. N. B.

Djabout signera après l'Aïd

Djabout, l'attaquant de l'US Biskra, est quasiment acquis aux Canaris. Il a donné son accord pour parapher son contrat avec les Jaune et Vert. Il a assuré la direction kabyle qu'il signera les documents officiels après la fête de l'Aïd.

ADDADI : «La JSK m'intéresse, mais le MCA m'emballe aussi»

«Je rencontrerai mon président ce mercredi pour tenter de trouver un accord avec lui»

Le milieu de l'O Médéa, Toufik Addadi, a pris la décision de changer d'air en cette intersaison. Convoité par le Mouloudia d'Alger et la JS Kabylie, il affirme qu'il optera pour le club qui rachètera sa lettre de libération. Malgré la mauvaise passe que traverse le club kabyle, il avoue qu'il est intéressé à l'idée de porter son maillot.

Les dirigeants de la JSK ont sollicité officiellement votre président pour tenter de trouver un accord avec lui concernant votre lettre de libération… Le président Hananchi m'a appelé, il y a quelques jours de cela, et je lui ai dit que je suis sous contrat. Je lui ai parlé de ma situation par rapport à mon club en lui disant que s'il me veut, il doit négocier directement avec mon président.

Etes-vous intéressé à l'idée de porter le maillot de la JSK ? Bien sûr, la JSK reste toujours la JSK. Elle n'a certes assuré son maintien qu'à l'avant-dernière journée du championnat, mais tous les joueurs rêvent de porter son maillot.

mais tous les joueurs rêvent de porter son maillot. Votre président nous a révélé que le

Votre président nous a révélé que le club qui veut vous recruter doit débourser plus d'un milliard de

centimes en contrepartie de votre lettre de libération… En toute sincérité, j'ai eu dernièrement une discussion avec lui et il m'a dit que ma lettre de libération est fixée à un milliard de centimes. Je lui avais fait part de ma décision de quitter l'OM cette saison et il m'a demandé de ramener le club qui veut me recruter pour qu'il négocie directement avec lui.

Est-il vrai que le MCA fait le forcing pour vous avoir ? Oui, les dirigeants du MCA m'ont officiellement contacté. Il n'y a pas que la JSK et le Doyen qui veulent me recruter en cette intersaison puisque d'autres clubs m'ont aussi approché.

Qu'allez-vous faire devant les exigences financières de votre président pour vous remettre votre lettre de libération ? Je dois le rencontrer en principe ce mercredi afin de tenter de trouver un accord avec lui. Je n'ai pas mon destin entre les mains puisque je suis toujours lié à l'O Médéa, mais j'espère que je parviendrai à un compromis avec lui. N. B.

Sa lettre de libération est fixée à 1,5 milliard de centimes

Selon une source digne de foi, le président de l'O Médéa, Boukhelkhal, exige pas moins de 1,5 milliard de centimes pour libérer son milieu de terrain Toufik Addadi. Ce dernier qui le rencontrera demain espère qu'il reverra à la baisse ses exigences financières pour qu'il puisse trouver un club preneur.

demain espère qu'il reverra à la baisse ses exigences financières pour qu'il puisse trouver un club
demain espère qu'il reverra à la baisse ses exigences financières pour qu'il puisse trouver un club

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

USMH

11

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 USMH 11 OUADJI QUITTERA officiellement El-Harrach ! Comme nous l'avions

OUADJI QUITTERA

officiellement El-Harrach !

Comme nous l'avions révélé, l'USMH risque une véritable saignée cette saison. Plusieurs joueurs de l'équipe comptent quitter le club cet été.

PAR MASSINISSA HACHOUR

Après le départ de Harrag qui a signé officiellement pour le NAHD, le club harrachi est sur le point de perdre l'une de ses pépites, le milieu de ter- rain Laïd Ouadji dit "Pogba". Une source proche d'Ouadji nous a fait savoir que le plus jeune joueur dans notre championnat lors de la saison 2016/2017 a pris sa décision de quitter le club de Maison Carrée. Sa décision de quitter les Jaune et Noir était prévi- sible surtout après le départ de son entraîneur Boualem Charef, son conseiller qui a quitté son poste le len- demain de retour de l'actuel président Abdelkader Mana.

Le CRB, le CSC et la JSS sur ses traces Notre source d'information nous a fait savoir que le joueur ne manque pas de contacts. Celui-ci est convoité par pas moins de trois clubs de Ligue 1 Mobilis et un club portugais. Le CRB, le CSC et la JSS ont pris attache avec le futur international olympique qui a pris part au tournoi pour la solidarité

olympique qui a pris part au tournoi pour la solidarité islamique joué à Bakou en Azerbaïdjan.

islamique joué à Bakou en Azerbaïdjan. En plus de ces trois clubs algériens, le club portugais Nacional Madeira a fait un pont d'or au natif de Mohammadia. Le joueur ne veut pas précipiter les choses, il est en train d'étudier toutes les propositions.

Le scénario de Farhi et Aïch se reproduit Les dirigeants de l'USMH ne retien- nent pas les leçons. En effet, le scéna-

rio de deux enfants du club Farhi et Aïch qui ont quitté, gratuitement, l'USMH la saison passée pour opter pour l'USMA, va se répéter avec plu- sieurs jeunes cette saison. Le milieu de terrain Laïd Ouadji et à l'instar de plusieurs autres réservistes n'ont pas signé des contrats profes- sionnels et vont partir gratuitement sans que le club bénéficie de leur transfert. Le DTS des jeux, Fayçal Larabi, lors des déclarations qu'il nous

a accordées au mois d'avril dernier, avait tiré la sonnette d'alarme et insis- té auprès des dirigeants pour leur faire des contrats comme c'était le cas avec le jeune Belarbi qui est devenu aujourd'hui, une pièce maîtresse dans l'équipe. Plusieurs autres joueurs, Hamidi, Guetal et Layati pourront emboîter le pas à Laïd Ouadji. M. H.

ZEGHBA : «Je n'ai signé ni à l'ESS ni ailleurs»

Alors que son nom est annoncé ici et là, le gardien international olympique, Mustapha Zeghba, qui se trouve en fin de contrat avec l'USMH, a tenu à démentir les rumeurs. Le portier numéro 1 des Harrachis n'a pas moins de quatre contacts avec les clubs de Ligue 1 Mobilis et il compte changer d'air, mais avant cela, il veut d'abord rencontrer les dirigeants de l'USMH pour une discussion concernant son avenir.

Avez-vous commencé à penser au prochain exercice?

Personnellement, non. Après une longue et difficile saison avec l'USMH, je profite de mes vacances auprès de ma famille en ce mois de Ramadhan. J'ai vraiment besoin de repos avant de retrousser les manches en prévision du prochain exercice.

On a laissé entendre que vous avez opté officiellement pour l'ESS, le confirmez-vous ?

Non pas du tout, ce n'est qu'une rumeur qui circule dans les réseaux sociaux et je vous assure que je n'ai signé ni à l'ESS ni ailleurs. Je ne veux pas précipiter les choses. Je suis en fin de contrat et je ne vous cache pas mon envie de tenter une autre aventure avec un autre grand club. Mais comme je vous l'avez déjà dit, j'attends toujours un signe des dirigeants de l'USMH. Par respect à ce club qui m'a fait un nom, je ne me permets pas de signer dans un autre club sans négocier avec les dirigeants.

Donc il y a une possibilité de renouveler et continuer l'aventure avec l'USMH ?

Pour être sincère, les chances sont vraiment minimes et si je reste à l'USMH, ce sera pour les supporters qui m'interpellent à chaque occasion, pour me demander de rester pour une autre saison. Je pense qu'à l'heure actuelle, je dois d'abord rencontrer un des dirigeants du club pour que je sois fixé sur mon avenir.

Plusieurs clubs souhaitent vous enrôler dans leurs effectifs, avez- vous entamé les négociations ?

Pour le moment j'ai reçu quatre offres des clubs de Ligue 1 Mobilis :

la JSK, le NAHD, l'ESS et la JSS. Je n'ai encore rien décidé. Je prends tout mon temps pour étudier les offres et trancher sur mon avenir. C'est un honneur d'être l'intérêt de plusieurs clubs et je vais prendre la décision en moment opportun.

D'aucuns estiment que l'équipe a besoin de se renforcer en perspective de la saison prochaine. Quel est votre avis ?

Je pense que l'USMH aura besoin d'un renfort de choix pour bien entamer la saison prochaine. Sur ce plan, je pense que le club aura beaucoup de soucis, notamment pour remplacer les cadres qui sont en fin de contrat mais aussi recruter pour les besoins de l'équipe. Les dirigeants doivent retenir la leçon pour éviter les erreurs de cette saison.

M. H.

Charef n'a pas négocié avec le CRB

Finalement le désormais ex-entraîneur de l'USMH, Boualem Charef, n'a pas négocié avec le CR Belouizdad. Le coach et lors des déclarations à ses proches a dit qu'il n'a pas été contacté officiellement par le club de Laaqiba et aucun dirigeant n'a pris attache avec lui. Son retour à l'USMH est toujours d'actualité et l'ex-président Mohamed Laïb qui prépare son retour à la présidence fera tout pour récupérer Charef et son staff pour préparer la saison prochaine et retenir le maximum de joueurs dans l'équipe.

L'AG élective

après l'Aïd

Comme nous l'avons déjà indiqué dans ces mêmes colonnes, les membres de conseil d'administration (CA) de la SSPA/USMH comptent retirer la confiance à l'actuel président Abdelkader Mana. Ces derniers qui ont eu l'ordonnance de tenir l'AG ont décidé de la programmer pour la semaine prochaine, soit après l'Aïd. Selon une autre source d'information, Bensamra aurait affiché son intérêt de présenter sa candidature à la présidence du club et succéder à Abdelkader Mana.

à la présidence du club et succéder à Abdelkader Mana.  Les supporters pas nombreux à

Les supporters pas nombreux à la marche

Les amoureux de l'USMH ont organisé une marche dimanche à El-Harrach pour exiger le départ de l'actuel président Abdelkader Mana et également soutenir Mohamed-Ameziane Lefki pour lui succéder. Les supporters n'ont pas répondu nombreux à cette action de protestation organisée par les fans sur les réseaux sociaux, à cause de l'effet Ramadhan et la chaleur. Les fans ne sont pas prêts à se taire et comptent organiser une autre marche, après le Ramadhan pour exiger le départ de l'actuelle direction présidée par Abdelkader Mana et aussi s'opposer au probable retour de l'ancien président Mohamed Laïb. M. H.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Conformément à l'article 10 de son statut et aux articles 11 et 12 de son règlement intérieur, l'Organisation nationale des journalistes sportifs algériens (ONJSA) informe l'ensemble des journalistes et reporters photographes que le processus d'adhésion à l'organisation est désormais ouvert.

Le dossier d'adhésion à fournir est constitué des pièces suivantes :

Les dossiers peuvent être soit transmis par courrier électronique au secrétariat de l'ONJSA à l'adresse suivante : onjsa@yahoo.fr, soit déposés à la maison de la presse Tahar Djaout, sise rue Bachir Attar, place du 1er mai, auprès de M. Nadjib Djoudi (Tél. : 0660.37.04.73) ou de M. Djatout Brahim (0552.12.77.05).

- 01 attestation de travail

- 01 copie de la pièce d'identité

- 01 photo d'identité

- Frais de cotisation : 1500 DA

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017 COUPE D’ALGÉRIE

12

1/2 FINALES

Mardi 20 juin 2017 COUPE D’ALGÉRIE 12 1/2 FINALES 22H30 Malgré tous les problèmes LES FANS
22H30
22H30
Malgré tous les problèmes LES FANS OPTIMISTES Les supporters d’El-Khadra, qui se préparent à se
Malgré tous les problèmes
LES FANS
OPTIMISTES
Les supporters d’El-Khadra, qui se
préparent à se rendre en masse à Alger pour
encourager les leurs ce soir face au CRB, res-
tent très optimistes quant à une qualification
en finale et ce, malgré tous les problèmes
internes qui minent l’équipe. L’un des sup-
porters d’El-Khadra, qui compte faire le
déplacement à Alger, nous dira à ce sujet :
«La coupe nous tend les bras cette saison, et
j’ai le pressentiment que nous allons nous
qualifier même si je reconnais que la mission
n’est pas facile face au CRB. Toutefois, je suis
optimiste pour une qualification de l’USMBA
en finale.»
La ville en vert et rouge
La ville de Sidi Bel-Abbès vit depuis la victoi-
re obtenue face au MCA en championnat,
mercredi dernier, au rythme de la demi-finale
de la Coupe d’Algérie prévue ce soir au stade
du 20-Août-55 face au CRB. L’événement a
pris de l’ampleur ces derniers jours et ce, à
travers toute la région de la Mekerra. De
larges banderoles sont déployées sur la plu-
part des façades des grands immeubles de la
ville, des chapeaux, des tee-shirts et des cas-
quettes aux couleurs vert et rouge du club de
l’USMBA ont été mis en vente dans plusieurs
quartiers de la ville, aussi bien à la place
Carnot, principal fief par excellence de
l’USMBA, que dans d’autres coins de la ville.
Du côté des supporters, l’événement est tel
que tous les problèmes et toutes les rivalités
semblent être dépassés pour se ranger
comme un seul homme derrière cette équipe
qui s’apprête à graver son nom pour la
seconde fois de son histoire dans ce palmarès
national.
2000 à 3000 supporters feront
le déplacement
Tous les quartiers de la ville se sont mobilisés
pour faire de cette rencontre un événement
grandiose. Le problème est qu’un grand
nombre de fans (2000 à 3000) compte se
rendre à Alger ce matin pour porter à bout
de bras les camarades de Khali. Mais certains
risquent de ne pas accéder au stade en raison
du nombre infime accordé par la direction du
CRB aux supporters de l’USMBA (800
places), alors qu’ils étaient 40 000 à voir sou-
tenu l’équipe mercredi dernier contre le
MCA. Quel gâchis !
M. B.

Les Bel-Abbésiens

DÉTERMINÉS

à aller en finale

! M. B. Les Bel-Abbésiens DÉTERMINÉS à aller en finale camarades sont bien déterminés à aller

camarades sont bien déterminés à aller au bout de cette compétition en affirmant : «Nous sommes déterminés à aller au bout de notre challenge, cette année pour remporter le trophée car on n’ai- merait pas voir nos efforts déployés durant toute une année partir en fumée.»

Quel est l’état d’esprit face au CRB ? Dans quel état d’esprit les joueurs d’El Khadra vont- ils affronter le CRB sur

leur propre terrain ? C’est la question que se posent la plupart des fans d’El-Khadra. Il faut dire que les joueurs restent certes déterminés à aller en finale, mais afin de joindre le geste à la parole, il faut avoir un bon mental. Ce qui n’est pas dans les cordes des gars de la Mekerra en ce moment, notamment après la réunion tenue à 2h du matin lundi à l’hôtel El-Madina et le discours du président El-Hennani n’a guère convaincu les joueurs. M. B.

Bouguelmouna :

«On ne lâchera pas prise»

«Cette 4e place n’est pas venue comme ça ou par hasard, au contraire c’est le fruit d’un grand travail four- ni par les joueurs, le staff technique et même la direc- tion du club et ce, depuis le 2 juillet dernier. Nous avons cru en nos moyens et nous avons aussi pris confiance en nous. On a continué à travailler malgré quelques écueils en cours de cham- pionnat. Nous avons essayé de les surmonter en pour- suivant honorablement notre mission jusqu’à ce que nous obtenions cette place au pied du podium. Je pense que si nous n’avions pas connu des problèmes, notre classement final en championnat aurait été meilleur mais bon, Dieu merci, on se prépare conve- nablement pour ce match de demi-finale de coupe d’Algérie de ce soir contre le CRB. Espérons que nous serons dans un bon jour. On s’est donné à fond pour arri- ver à ce stade des demi- finales. On ne compte pas lâcher prise. Tous les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend face au CRB .On est à 90’ du bon- heur, et pourquoi pas se retrouver en finale !» M. B.

De notre correspondant

MALEK BOUZID

La formation d’El-Khadra se présentera aujourd’hui au stade du 20-Août-55 à Alger où ses joueurs tenteront de faire coup double. Les camarades de Khali Zakaria feront tout pour vaincre le signe indien qui les poursuit depuis 1991 en coupe d’Algérie pour aller en finale. Déjà, ils ont raté la finale l’an passé face au NAHD au stade du 5-Juillet, donc, ils vont tenter de faire mieux que la saison passée. Face au CRB, la partie s’annonce très serrée entre deux équipes qui se connaissent bien, souligne l’avant- centre et second buteur d’El- Khadra, Habib Bouguelmouna qui avait pris part à la dernière séance d’entraînement dimanche après-midi au stade du 24- Février-56. Cette fois, le vaillant second buteur d’El Khadra et ses

CEO TENTE DE MOBILISER SON EFFECTIF

C’est dans des conditions tout à fait singulières que l’entraîneur Si Tahar CEO s’efforce, tant bien que mal, de préparer comme il se doit ses hommes à la confrontation contre le CRB. Le satisfecit vient, certes, du groupe qui s’est complété progressivement durant ces derniers jours. Toutefois, certains joueurs continuent à faire la sourde oreille alors que d’autres préfèrent sécher les entraînements de dimanche après-midi et ce, en prévision de la rencontre de ce soir. Ainsi, le staff technique de l’USMBA ne disposera pas de l’ensemble de son groupe du fait que certains joueurs n’ont pas assuré le microcycle prévu pour cette rencontre. C’est dire que le coach pourrait avoir du mal afin d’aligner un onze capable de conduire l’équipe à la qualification en finale.

LES SCORPIONS AUX JOUEURS

«Défiez la direction et offrez-nous la finale»

Lors de la séance de dimanche après-midi, un bon nombre de supporters attendaient les

joueurs à leur sortie du stade pour les inciter

à se surpasser en oubliant leurs problèmes de

salaires. Les Scorpions ont promis aux joueurs de les soutenir avec une marche une fois la qualification pour la finale en poche. Le mot d’ordre des supporters pour les joueurs était :

«Défiez la direction et offrez-nous la finale !» Le CRB a éliminé l’USMBA à quatre reprises contre une seule qualification pour El-Khadra. Comme l’attestent si bien les statistiques qui font ressortir qu’en cinq confrontations dans l’épreuve populaire, les Vert et Rouge d’El- Khadra ont été éliminés par le CRB à quatre reprises contre une seule qualification. En effet, le grand Chabab des années 60 a réussi

à éliminer l’USMBA à deux reprises. Ce fut

durant la saison 65-66, à Oran, suite à des cor- ners au stade des quarts de finale après un

score vierge (0-0) et par 4 buts à 1 à Alger lors de des 1/16 de finale de la saison 68-69. La troisième élimination fut durant la saison 85- 86 au stade des 1/16 de finale aux tirs au but après un score vierge. La quatrième fut durant la saison 2001-2002 lors des 1/32es de finale

à Alger par 1 but à 0. Quant à la seule qualifi- cation des Bel-Abbésiens face aux CRB, ce fut durant la saison 95-96 à Sidi Bel Abbès, lors des 1/32es de finale quand l’USMBA avait battu le CRB par 1 but à 0 grâce à un but de Tlemçani à la 56’.

M. B.

Compétition / PUB ANEP 515 757 du 20/06/2017
Compétition / PUB
ANEP 515 757 du 20/06/2017

COUPE D’ALGÉRIE www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

1/2 FINALES

13

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 1/2 FINALES 13 22H30  Les supporters annoncent la couleur La
22H30
22H30

Les supporters annoncent la couleur

La séance d’entraîne- ment d’avant-hier qui s’est déroulée en noctur- ne au stade du 20-Août a été marquée par la pré- sence des supporters du CRB qui sont venus nom- breux pour passer un message aux joueurs et au staff technique. Ils tiennent à passer en finale et ne veulent rien d’autre que la finale. Ils étaient munis de grandes banderoles et de fumigènes pour marquer leur présence et passer leur message efficace- ment.

La séance d’hier soir à huis clos

Contrairement à la séan- ce d’entraînement d’avant-hier qui était ouverte pour le public et les journalistes, celle d’hier s’est tenue à huis clos, du début jusqu’à la fin. Badou Zaki a pris cette mesure afin d’éloi- gner ses joueurs de la pression de la demi-fina- le.

L’éclairage fonctionne bien

L’entraînement en noc- turne d’avant-hier a été une occasion pour les responsables du stade du 20-Août-1955 afin de vérifier que tout est bien en place en prévision du match de ce soir. Le plus important était notam- ment de vérifier que l’éclairage est en bon état puisque, rappelons- le, un des pilons princi- paux a été refait depuis deux semaines seule- ment. Tout fonctionne bien.

Le staff

technique reconduit les mêmes 18

Pour ce qui est des joueurs que le staff technique compte utili- ser ce soir, Badou Zaki a fait appel aux mêmes 18 joueurs convoqués face à la JSK. Il s’agit de Boukacem et Salhi dans les bois, Cherfaoui, Khoudi, Belaïli, Chebira et Naâmani en défense, Draoui, Heriat, Tariket, Feham, Izghouti et Betouche au milieu du terrain ainsi que Hamia, Yahia-Chérif, Aribi, Lakroum et Lamhène en attaque.

LE CHABAB VEUT

SA 10 e FINALE

Le Chabab veut battre l’USMBA ce soir, à partir de 22h30 au stade du 20-Août-1955 et disputer au mois de juillet prochain sa 10 e finale de coupe d’Algérie.

EQUIPE PROBABLE Salhi, Belaïli, Namani, Cherfaoui, Chebira, Heriat, Draoui, Feham, Lamhene, Yahia Cherif, Hamia
EQUIPE
PROBABLE
Salhi, Belaïli,
Namani,
Cherfaoui,
Chebira,
Heriat, Draoui,
Feham,
Lamhene,
Yahia Cherif,
Hamia

vivre un tel événement. Pour les inconditionnels des Rouge et Blanc, cette date aura mis beaucoup de temps pour arriver et puisqu’on y est c’est tout le monde qui s’est mis aux couleurs du club. Cette soirée est tel- lement spéciale pour les amoureux du CRB que ces derniers ont plus de pression que les joueurs. On imagine donc quelle ambiance il y aura si les hommes de Badou parviennent à décrocher le billet qualificatif pour disputer la 10e finale de coupe d’Algérie pour le club. Belouizdad va s’allumer.

Badou Zaki : «C’est le match que personne ne veut rater» Avant-hier en marge de la séance d’entraînement, Badou Zaki a déclaré à propos du match de ce soir : «C’est le match que personne ne veut rater, ni le CRB ni l’USMBA qu’on considè- re comme étant un adversaire de taille. Les joueurs savent très bien à

quel genre de match ils auront droit. Donc, on a fait le nécessaire afin de pouvoir battre l’USMBA et assurer cette qualification qu’on attend depuis longtemps.»

Bensmaïn : «Ce sera un match difficile» Saber Bensmaïn a, lui aussi, donné son point de vue sur cette rencontre. «Ce sera un match difficile», a-t-il déclaré avant de poursuivre : « C’est un match où on doit garder notre sang-froid et jouer à fond jus- qu’à la dernière minute de jeu, ce qui exige de nous beaucoup de fraîcheur physique et de concentration. On aura droit à une partie dont le rythme de jeu sera très intense.»

Ali Moussa : «Profiter de nos avantages» Ishak Ali Moussa, quant à lui, est très positif concernant cette demi-finale et pense que le CRB a tous les facteurs de son côté pour pouvoir battre

l’USMBA. Il déclare à ce sujet : «Il faut qu’on profite de nos avantages. On jouera dans notre propre stade et devant notre public, ce qui sera un facteur déterminant et qui jouera en notre faveur. Je pense que la pression sera sur eux.»

Feham : «La coupe sera à nous» Le plus expérimenté du groupe, à savoir Feham Bouazza est le plus optimiste de tous. Il affirme que lui et ses coéquipiers sont en capacité de battre l’USMBA et même de rempor- ter la coupe. «La coupe sera à nous», a-t-il affirmé avant d’ajouter :

«Quand on arrive à ce niveau de la compétition, on ne se pose pas de question par rapport à notre adver- saire. Tout dépend de nous. Soit on se donne à fond et on gagne, soit on subit et la suite sera ainsi bien évi- demment comme personne ne la sou- haite au CRB.»

S. B.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

La demi-finale qui se jouera ce soir va drainer de grandes foules que ce soit du côté du Chabab que du côté de l’USMBA dont les supporters s’apprêtent à être très nombreux en cette occasion. Les Belouizdadis ne vont rien lâcher et vont tout faire pour disputer leur 10e finale de la coupe d’Algérie qui aura lieu au début du mois de juillet. C’est le match le plus important de la saison pour le club qu’on attendait avec impatience depuis très longtemps puisque cette rencontre avait été pro- grammée pour la fin du mois d’avril dernier avant qu’elle ne soit reportée à deux reprises par la FAF. Ce chan- gement de programme avait suscité l’indignation de tous les amoureux du foot local et surtout ceux qui aiment le CRB qui auraient souhaité que leur rêve se réalise le plus tôt possible, mais au final il fallait patien- ter deux mois environ pour pouvoir

Une demi-finale sur fond de tension

Plusieurs éléments viennent casser la belle ambiance qui devait entourer un tel rendez-vous. Direction et staff technique font tout pour limiter les dégâts. Avant cette demi-finale, l’équi- pe n’a pas été très stable et certains s’ac- cordent à dire que le groupe manquait de sérénité pour bien préparer un tel rendez-vous. Le premier élément est celui que nous avons évoqué lors de nos dernières livraisons et qui a une relation avec la stabilité financière du club. il s’agit du problème des salaires des joueurs qui a été encore une fois soulevé par les joueurs en ce début de semaine. L’autre élément concerne le prix des billets d’accès au stade qui a même frois- sé les rapports entre Hadj Mohamed et les supporters. Ajoutez à cela des pro- blèmes d’ordre technique. En effet, Badou Zaki a lui aussi passé une semai- ne délicate en raison de quelques joueurs qui n’apprécient pas la manière avec laquelle le coach veut gérer cette demi-finale. Tant d’éléments qui nous font dire que le CRB va aborder le match le plus important de la saison avec une certaine instabilité sans qu’elle soit néan- moins fatale mais qui doit tout de même être mise en exergue.

Problèmes des salaires ; le coach sauve les meubles En ce début de semaine, l’entraîneur en chef a évité une vraie crise au groupe et

ce après avoir réussi à trouver les bons mots pour convaincre son groupe de se concentrer sur sa demi-finale. En effet, n’ayant pas été payé depuis plusieurs mois, des joueurs ont profité de cette occasion pour mettre la pression sur la direction et soulever à nouveau le pro- blème de leurs salaires. Hadj Mohamed qui leur avait promis précédemment de tout leur régler avant la demi-finale n’avait rien dans le sac pour absorber leur colère. Heureusement que l’entraî- neur est très respecté par l’ensemble du groupe qui en quelques mots seulement est parvenu à leur faire oublier ces sou- cis et de les mettre dans le contexte de la demi-finale.

Hadj Mohamed-supporters, la cassure ? Ce qui pourrait être considéré comme étant un mauvais facteur pour cette demi-finale, sachant que les supporters du Chabab sont très exigeants, est le prix des billets d’accès au stade que Hadj Mohamed voulait revoir à la hausse. Cela a provoqué la colère des amoureux du CRB, très déçus, qui voyaient en cette mesure une sorte d’abus. Ils pensent qu’on a voulu profi- ter du fait qu’ils aiment le club et d’être très nombreux ce soir pour réaliser des recettes plus élevées. Après 24 heures de bras de fer entre supporters et Hadj Mohamed, ce dernier a fini par céder et

supporters et Hadj Mohamed, ce dernier a fini par céder et de garder le prix du

de garder le prix du billet à 300 DA au lieu de 500 DA. Mais cela ne va pas suf- fire pour leur faire oublier cette décep- tion.

Un groupe qui devient difficile à gérer Ce qui sort de l’habituel à l’occasion de cette demi-finale est l’attitude de cer- tains joueurs qui se montrent plus exi- geants quant aux décisions du coach. En plus des problèmes financiers aux- quels ils font face, Badou Zaki a eu plus de mal que d’habitude pour gérer son groupe. Deux cas principaux à citer, ce sont Lakroum et Niati. Comme nous

l’avions mentionné dans une de nos récentes livraisons, Lakroum n’avait pas apprécié sa sortie précoce face à la JSK et face à la rigueur du technicien marocain qui n’aime pas que ses déci- sions soient contestées il va mettre ce joueur sur le banc ce soir. En plus de ce cas, le coach devait gérer la colère de Niati qui n’a pas apprécié le fait qu’il ne soit pas convoqué pour cette demi-fina- le. Le défi de Badou Zaki est donc non seulement de gérer ce match tactique- ment mais également de gérer le moral de ses joueurs qui est sur un fil très fin pour les raisons qu’on vient de citer. S. B.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017 MCO

14

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 MCO 14 La coupe, l'autre rêve de Madoui Champion d'Algérie cette

La coupe, l'autre

rêve de Madoui

20 juin 2017 MCO 14 La coupe, l'autre rêve de Madoui Champion d'Algérie cette saison, l'Entente

Champion d'Algérie cette saison, l'Entente de Sétif vise le doublé en tentant d'abord de passer le cap mouloudéen, samedi prochain, au stade Omar- Hamadi de Bologhine.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Un objectif qui reste difficile, mais pas impossible pour une équipe sétifienne capable de frapper là où personne ne s'at- tendait, comme ce fut le cas pour le titre de champion d'Algérie de cet exercice où rares sont ceux qui ont misé sur le onze de l'Aigle noir au début de la compétition pour aller chiper le sacre final. Pour aller donc jus- qu'au bout, les supporters du côté d'Aïn El- Fouara comptent beaucoup sur l'expérien- ce et le savoir-faire de la majorité de leurs joueurs tels que Djabou, Ziti, Aït Ouameur, Djahnit, Kenniche ou encore le portier Khedaïria. Toutefois, celui qui détient les clés n'est autre que le coach Kheïreddine Madoui. Ce dernier, qui a tout gagné ou presque depuis qu'il est entraîneur, rêve en effet de s'offrir Dame Coupe cette saison puisque c'est le seul titre qui manque à son palmarès personnel après avoir remporté deux titres de champion d'Algérie (2014 et 2017), une Super Coupe d'Algérie (2015), une Ligue des champions d'Afrique (2014) et enfin la Super Coupe d'Afrique en 2015. "Effectivement, la Coupe d'Algérie reste la seule consécration que je n'ai pas encore gagnée depuis que je suis entraîneur en

chef", nous a-t-il dit d'emblée, lui qui a déjà goûté à la joie de ce trophée, alors qu'il était l'adjoint du coach helvétique Alain Geiger en 2012. "Tout à fait, j'ai eu l'honneur de remporter la coupe en 2012, mais c'était en tant qu'entraîneur adjoint. C'était au début de ma carrière d'entraîneur et franchement, je n'oublierai pas ces moments de bonheur et de joie que nous avons offerts à nos sup- porters au cours de cette saison qui fut cou- ronnée en outre par un doublé historique", a ajouté l'ancien driver d'Al Wihda qui sou- haite refaire ce coup cette année en essayant d'aller chercher le trophée de l'épreuve populaire de l'édition 2017.

«Repartir de Bologhine avec le billet de la qualification» Une consécration qui a un charme bien spé- cial chez les fans ententistes du moment que leur équipe est réputée être un des spé- cialistes de cette épreuve pour l'avoir déjà remportée à 8 reprises. Cela dit, pour ce faire, les partenaires de Hamza Aït Ouameur doivent d'abord passer le cap du MCA samedi pour une finale avant la lettre au stade de Bologhine. Un match que Madoui et ses joueurs s'attellent à préparer avec l'ambition d'aller chercher la qualifica- tion à la finale d'abord. "Oui, on s'attend à des difficultés vu que nous allons jouer une

équipe mouloudéenne qui reste de tout même l'une des meilleures équipes algé- riennes cette saison et qui va évoluer devant ses sup- porters. On doit par conséquent bien se prépa- rer. Nous de toutes les manières, nous ne comp- tons pas nous déplacer à Bologhine pour limiter les dégâts. Nous avons nos atouts et on fera tout pour repartir avec le billet de la qualification", enchaîne notre interlocuteur. S. H.

L'Espérance de Tunis courtise Aït Ouameur

Après Tem Beng, c'est au tour de Hamza Aït Ouameur de susciter l'intérêt de l'Espérance de Tunis. C'est du moins ce que nous avons appris d'une source digne de foi qui ajoute que les dirigeants du club de la capitale du pays voisin envisagent d'aborder des discussions sérieuses avec lui et le président Hassen Hamar après le match de coupe face au MCA. Pour rappel, l'EST a tenté d'enrôler l'ancien milieu relayeur camerounais, mais ce dernier a préféré l'offre du club portugais de CD Tondela.

Khaïri : «On ira à Bologhine en conquérants»

Tondela. Khaïri : «On ira à Bologhine en conquérants» Pour le gardien de but ententiste, son

Pour le gardien de but ententiste, son équipe visera la qualification samedi à Bologhine, et ce, bien qu'il reconnaisse que la tâche ne sera pas de tout repos devant un adversaire mouloudéen pas facile à manœuvrer. Sur le plan personnel, il est satisfait de son parcours en attendant mieux à l'avenir, promet-il.

Peut-on savoir tout d'abord comment se déroule la préparation en vue du match de Coupe d'Algérie face au MCA ?

Tout se passe bien. Il y a une bonne ambiance. On s'entraîne le plus normalement du monde, c'est-à-dire de la même manière que pour préparer nos matches. Je dois reconnaître en outre que notre récente consécration, à savoir le titre de champion d'Algérie, a fait beaucoup de bien au groupe. Cela va nous motiver pour aller chercher pourquoi pas la Coupe d'Algérie. Cela dit, il reste que pour y arriver, on doit d'abord penser à bien préparer notre prochaine sortie en demi- finale face au MCA.

Avant de parler de cette rencontre, peut-on savoir vos sentiments après avoir remporté le titre de champion d'Algérie de cette saison ?

Sincèrement, ce furent des moments inoubliables, cette joie que nous avons partagée avec nos fans. On a presque tout oublié car il faut reconnaître que nous avons dû faire avec une sai- son longue et très difficile. Cela dit, nos efforts ont été récompen- sés avec ce titre. J'espère qu'il ne sera pas le dernier pour nous cette saison car nous avons enco- re le challenge de la Coupe d'Algérie. Une consécration qu'on compte ramener à Sétif.

Mais il faudra d'abord se qualifier à la finale en tentant de passer le cap du MCA samedi prochain à Bologhine…

C'est une rencontre qui sera difficile pour les deux équipes. Il ne faut pas oublier que nous allons affronter une équipe du MCA, qui est le détenteur du tro- phée de la saison précédente et qui aimerait bien refaire son

coup. On s'attend donc à des dif- ficultés. Cela dit, j'estime que nous avons nos atouts à faire valoir. Nous avons l'ambition aussi l'ambition d'aller chercher cette coupe. On fera le maximum pour y parvenir.

Sur le plan individuel, comment jugez-vous votre saison ?

Disons que pour ma première année avec l'ESS, ce fut un par- cours très honorable. J'ai eu l'oc- casion de jouer plusieurs matches et cela m'a permis d'acquérir une certaine expérience qui va sans doute me permettre d'être plus performant la saison prochaine. J'ai également la confiance du staff technique. Cela ne fait que me motiver un peu plus pour l'avenir. Je dois aussi avouer que je dois encore multiplier les efforts aux entraînements pour progresser et être du coup à la hauteur des attentes. S. H.

Il a sollicité les industriels pour apporter leur soutien à l'ESS

Le geste du wali

Sollicité à plusieurs reprises par le président Hassen Hamar, le wali de Sétif Nacer Maskri a décidé d'agir pour apporter un soutien financier au club phare de la ville qu'il dirige et ce, en invitant les investisseurs et les industriels de la capitale des Hauts Plateaux à une rencontre qui devait avoir lieu au courant de cette semaine. Un conclave au cours duquel le premier respon- sable de la wilaya compte appe- ler les dirigeants d'entreprises privées à apporter leur contribu- tion pour une bonne santé finan- cière du club qui vient de s'offrir le titre de champion d'Algérie et qui s'apprête à livrer la demi- finale de Dame Coupe 2017 face au MCA programmée samedi au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Par ailleurs, le numé- ro un de la wilaya 19 compte ren- contrer la délégation sétifienne avant son départ vers la capitale qui sera en principe vendredi. Il compte à cet effet octroyer aux partenaires d'Abdelmoumen Djabou une prime qu'il avait pro- mise au lendemain de la victoire face au MOB et dont on a fait état dans l'une de nos précédentes éditions. Un geste qui va sûre- ment motiver les troupes avant le big match contre les Mouloudéens. S. H.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

MCO

15

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 MCO 15  Djemaouni dans le viseur Le MCO songerait à

Djemaouni dans le viseur

Le MCO songerait à revenir à la charge pour Antar Djemaouni cet été. Sollicité lors de la précédente intersaison un peu tardive- ment, l’ancien baroudeur de l’ASMO, qui avait à l’époque tout conclu avec le MCA avant que le MCO n’entre en contact avec lui. Cependant après une sai- son difficile au MCA, cet attaquant devrait quitter ce club, d’où l’intérêt du MCO pour lui. Une première approche a été déjà faite, nous souffle un proche de Baba.

Une partie des revendications sera satisfaite

Entre autres nombreuses revendications des suppor- ters, le président Ahmed Belhadj, que nous avons eu hier au téléphone, nous a indiqué qu’il devrait dans l’immédiat louer un local qui va abriter le siège administratif, un manager général et également un responsable de la cellule des supporters.

Bennaï a résilié son contrat

Après le départ de Nessakh en direction de l’ESS, un joueur en fin de contrat, un autre élément vient de quitter le club. En effet Bennaï a résilié, a-t- on appris dimanche soir, son contrat avec le MCO six mois seulement après l’avoir rejoint. Faute d’adaptation, l’attaquant sudiste n’a pas été d’un bon apport pour le club.

Della sera le 2 e gardien

Le portier de l’équipe réserve sera le deuxième gardien des séniors la sai- son prochaine. Della, qui a rencontré Baba dimanche soir, a été informé par ce dernier de sa promotion en équipe première.

La direction prête à négocier avec les joueurs désireux de partir

C’est le président lui- même qui l’affirme. «Tout joueur qui ne veut pas res- ter chez nous, on l’invite à venir négocier sa libéra- tion ; je ne retiendrai per- sonne contre son gré», avertira Baba.

Baba à Alger

Accompagné du secrétaire Toufik Benlahcène, le pré- sident s’est déplacé hier au siège de la LFP, plus précisément au bureau de la CRL (Chambre de résolu- tion des litiges) afin de remettre à cette commis- sion des documents après que des plaintes ont étés déposées par Hichem Chérif, Zeghli et Belatoui récemment.

M. S.
M. S.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

J’ai l’honneur d’informer l’ensemble des médias nationaux ainsi que les journalistes de la presse écrite nationale et locale, que l’assemblée générale des actionnaires de la SSPA- MCO se déroulera le mercredi 21 juin 2017 à partir de 23h00, au niveau de l’hôtel Sheraton, Oran. L’ordre du jour de cette assemblée générale portera sur les points suivants :

Démission du président M. Belhadj Ahmed Mohamed de la présidence de la SSPA-MCO. Ouverture du capital de la SSPA-MCO. Divers. Comptant sur votre pré- sence, je vous prie d’agréer l’expression de mes sincères salutations.

Il sera le futur coach du club

BOUAKEZ

fait l’unanimité

PAR M. STITOU

A la recherche d’un entraîneur qualifié pour la saison prochaine, la direction du MCO a jeté son dévolu sur Moez Bouakez, l’entraîneur du RCR qui est en fin de contrat avec cette équipe. Un choix que les suppor- ters ont accueilli avec satisfaction ; le coach tunisien a accompli des miracles avec le Rapid, alors que cette équipe avait démarré la saison avec un passif de 6 points défalqués par la LFP. Moez Bouakez, en dépit de tous les obstacles dres- sés sur le chemin de son équipe, avec un peu de chance, celle-ci aurait sauvé sa peau malgré les six points qui lui ont été

défalqués. Le mérite revient d’abord à l’excel- lent travail du coach tuni- sien.

Il a rencontré Baba au Royal Contrairement aux précé- dentes intersaisons, où la direction du club recrute souvent l’entraîneur en dernier lieu, cette fois, elle a opté pour une stra- tégie différente en s’assu- rant d’abord les services d’un entraîneur. D’après nos informations, le pré- sident Ahmed Belhadj a rencontré dans le plus grand secret Moez Bouakez vendredi soir, à l’hôtel Le Royal. Une ren- contre qui a été fructueu- se, puisque les deux par- ties n’ont pas mis de temps pour trouver un

accord. Sauf invraisem- blable revirement de la part du désormais ancien

entraîneur du RCR, celui-

ci sera sur le banc du

MCO la saison prochaine. D’après notre source, il sera épaulé par Bachir Mecheri et l’entraîneur des gardiens Karim Saoula.

Un football léché développé par le Rapid

Il faut dire que le choix

porté sur Moez Bouakez n’est pas fortuit ; au MCO, on a surtout été attiré par la façon de jouer du RCR lors du précédent exercice en pratiquant un football léché, porté vers l’offensi- ve, soit un style de jeu que les Oranais souhaite-

FERAHI

raient voir leur équipe développer. La touche de Moez Bouakez étant pal- pable dans ce jeu prati-

qué par le Rapid, c’est justement cet argument qui a encouragé le prési- dent du MCO à penser à lui, d’autant que son équipe souffrait de l’ab- sence de fond de jeu. Ce sera d’ailleurs le premier chantier du coach tuni- sien qui est appelé à faire en sorte que le MCO

retrouve ses vertus d’an- tan, soit une équipe à vocation offensive. Toutefois la réussite de ce challenge dépend du recrutement de joueurs opéré par la direction, notamment sur le plan offensif.

Tout le monde doit tirer dans le même sens”

Le milieu de terrain reconnaît que la saison qui vient de prendre fin n’a pas été positive pour le MCO ; il explique les raisons qui ont conduit l’équipe à rater sa saison.

La saison du MCO a connu des hauts et des bas…

Honnêtement, on n’a pas répondu aux attentes des supporters ; j’estime que notre saison est ratée, il y a eu beaucoup de problèmes, entre autres le conflit entre la direction et l’oppo- sition. Tous ces conflits ont eu des impacts négatifs sur l’équipe.

Le MCO a affiché deux visages différents cette saison, pourquoi ?

A l’aller, il y avait une mobilisation autour de l’équipe, mais une fois la trêve hivernale arrivée, on a constaté un relâchement de la part de tous. En plus, on a fait un stage à l’hôtel le Phoenix qui n’a pas été bâclé à mon avis après que la trêve fut prolongée. Alors qu’on devait jouer pour la 1re journée au retour avec le CRB à Oran, ce match est reporté. Probablement si on l’avait joué, on aurait commencé par une victoire ; ce qui aurait boos- té l’équipe. Hélas on est allé jouer d’abord à Médéa sur un terrain cabossé ; on perd cette rencontre, on enregistre dans la foulée un nul à domicile contre le RCR… Du coup,

l’équipe est tombée dans le doute. La suite du parcours, tout le monde la connaît. La gestion du calendrier du championnat a été une catastrophe ; la LFP a failli totalement dans sa mis- sion. Une saison qui dure 11 mois, c’est du jamais-vu !

Pour vous, que doit-on faire pour que le MCO fasse mieux à l’avenir ?

Il faudrait d’abord que les oppo- sants de Baba se rallient à sa cause et viennent aider le club plutôt que de chercher à le détruire. Par ailleurs, qu’on le veuille ou non, le MCO doit disposer d’un comité directeur, com- posé par des gens désintéressés et connaisseurs en football, ouvrir un siège. Quand un joueur est confronté à un problème, il ira à la rencontre de ses dirigeants au siège ; en plus, la présence d’un manager qui servira de relais entre les joueurs et le prési- dent est impérative, créer une struc- ture médicale sur le lieu d’entraîne- ment (stade Ahmed-Zabana) où le joueur se fait soigner sur place, dis- poser d’une table de massage… Figurez-vous, on joue une saison complète sans se faire masser un seul jour ! J’ai joué à l’ESS et la JSK, ces clubs avaient leur propre infirmerie au stade ; ce qui réglait tous les pro- blèmes des blessés.

Encore une fois, la direction songe à libérer un grand nombre de joueurs, pour vous, cette politique va-t-elle porter ses fruits un jour ?

Je vais vous citer deux exemples ; d’abord celui de l’ESS qui ne libère que trois joueurs au maximum ; le résultat est là avec les nombreux titres récoltés par l’Entente, le deuxiè- me, celui de la JSK, qui est le club le plus titré en Algérie qui libère des dizaines de joueurs à chaque période des transferts. Conséquence de cette politique suicidaire, la JSK échappe pour la deuxième année d’affilée à la relégation. Il n’y a pas mieux que la stabilité pour monter une équipe compétitive. L’USMA n’a rien gagné la saison écoulée, elle est revenue cette fois au premier plan. Le club doit reposer sur une ossature de joueurs qui évoluent ensemble pen- dant trois ans, après on peut récolter les fruits de cette stabilité.

Pour finir, on aimerait bien connaître vos intentions à propos de votre avenir au club…

Je n’ai rien décidé, j’ai reçu des sol- licitations, mais étant sous contrat jusqu’en 2018 avec le club, je préfère prendre le temps qu’il faut avant de trancher la suite à donner à ma car- rière.

M. S.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

16

USMB

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 16 USMB La situation du club inquiète Bacha L'entraîneur Mohamed

La situation du club inquiète Bacha

L'entraîneur Mohamed Bacha a rencontré Ahmed Boumaza au bureau de ce dernier. Le tête-à-tête entre les deux hommes a duré une heure et a permis au coach de voir plus clair concernant la situation du club blidéen.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Bacha, qui a déjà vécu une situation catastrophique il y a deux saisons de cela avec l'USMB à cause de la crise finan- cière, ne veut pas la revivre ni s'engager avec un club qui n'a pas encore son président et n'a pas encore provoqué son AGE. Ainsi donc, l'ancien entraîneur de l'ABS a préféré mettre les

choses en stand-by en attendant que la situation à Blida s'éclair- cisse.

Il veut travailler à l'USMB, mais… Bacha s'est montré intéressé par l'offre du président Ahmed Boumaza, cependant, le techni- cien blidéen a préféré reporter les choses jusqu'à ce que la situa- tion à Blida s'éclaircisse. Autrement dit, Bacha n'a pas

voulu signer son contrat avec un président qui n'est pas sûr de rester et qui n'a pas de solutions en main pour gérer le côté finan- cier du club. Donc, Bacha veut patienter pour voir les choses plus claires et surtout pour pou- voir prendre la bonne décision.

Il a refusé de saisir la CRL L'entraîneur Bacha, qui a entraîné le club blidéen il y a

Bacha, qui a entraîné le club blidéen il y a deux saisons de cela lorsqu'il a

deux saisons de cela lorsqu'il a succédé à Benchadli, contraire- ment à l'entraîneur oranais qui a empoché trois mois de salaire, n'a perçu aucun centime à cause de la crise financière que vit le club. En dépit de la négligence de la direction blidéenne, Mohamed Bacha a refusé de sai- sir la CRL et a préféré mettre son différend avec le club blidéen aux oubliettes. A. Dj.

«Je trancherai après l'AGE»

MohamedBachanous afait savoir qu'il adiscutéavec AhmedBoumaza, mais il ne lui a pas donné son accord de principe à cause de la situation que vit le club.

On croit savoir que vous avez rencontré le président du CA Ahmed Boumaza, le confirmez-vous ?

Effectivement, j'ai rencontré le président du CA Ahmed Boumaza et on a parlé de tout, surtout de la situation du club et de son avenir.

Avez-vous donné votre accord de principe pour driver la formation de la ville des Roses ?

Je ne pourrai jamais refuser une offre du club de mon cœur ; cependant, la situation actuelle de l'USMB est compliquée et m'oblige à prendre mon mal en patience jusqu'à la tenue de l'AGE. Si les choses s'éclaircissent, je vais m'engager avec l'USMB et sans aucune condi-

tion.

Pouvez-vous être plus explicite ?

Je ne peux pas m'engager avec un club qui n'a pas d'administration stable et dont le sort du président ne s'est pas décidé encore. Donc, il vaudra mieux prendre mon mal en patience et attendre la fin de cette semaine.

Le président Boumaza vous a-t-il parlé de l'objectif du club ?

Le président du CA Ahmed Boumaza m'a

parlé de l'objectif qui est le maintien ; mais son objectif numéro un sera de monter une bonne équipe avec des jeunes joueurs qui ont les qualités pour faire parler d'eux.

Avez-vous d'autres offres sous la main ?

Oui, j'ai été contacté par plusieurs clubs de Ligue 2 et même des équipes de Ligue 1, mais comme je l'ai déjà dit, j'octroie ma prio- rité à l'USMB, le club de mon cœur. A. Dj.

Rebih veut faire son come-back à Blida

Le joueur du milieu de terrain offensif du CSC Boubkeur Rebih est dans le viseur du président du CA Ahmed Boumaza. Ce dernier a contacté son manager et lui a fait une proposition. En effet, Rebih veut faire son come-back à Blida et veut raccrocher les crampons dans ce prestigieux club. Cependant, la venue de ce joueur dépendra de la décision du joueur qui se trouve actuellement à La Mecque. Rebih sera de retour en Algérie après l'Aid ; le président Boumaza va le rencontrer et va tenter de le convaincre.

Achiche a rencontré le boss

Le joueur franco-algérien Samir Achiche a rencontré le président du conseil d'administration de la SSPA/USMB hier au bureau de ce dernier. Achiche a voulu trouver un terrain d'entente avec le boss de l'USMB pour récupérer sa lettre de libération sans payer aucun centime. Le président Boumaza a donné des explications à Achiche concernant les mois de salaire et ses arriérés ; il lui a expliqué que sa non-qualification par la Ligue a obligé le club à résilier son contrat.

Hier soir, réunion d'urgence avec les actionnaires

Le président du CA Ahmed Boumaza a programmé hier soir une réunion avec les actionnaires pour clarifier la situation et surtout essayer de trouver une solution au problème de la gestion. Boumaza va essayer de sensibiliser les actionnaires et leur confier la tâche de trouver des sponsors pour permettre au club de démarrer.

OM

Pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître

L'OM, ce nouveau promu qui a rejoint la cour des grands pour la première fois de son histoire, a montré un bon visage footballistique, plus particulièrement lors du premier acte de la compétition.

De notre correspondant

M. GRINI

Les Olympiens ont récolté 25 points et ont bouclé cette phase aller dans la première par- tie du classement général. Contrairement à la seconde où ils ont failli connaître une fin catastrophique en récoltant seu- lement 13 points. Une moisson estimée trop maigre par les observateurs. "N'était le nombre de points glanés au cours de la première moitié du champion- nat, l'OM aurait pu connaître uns fin de saison désastreuse", indique-t-on du côté des monts du Titteri. Ce qui veut dire que le club de Médéa a évité de jus- tesse la descente aux enfers grâce au nombre de points

engrangés lors de la première partie de la compétition durant laquelle l'OM a enregistré un bilan positif : 8 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Les attaquants ont fait parler la poudre à 21 reprises et les défenseurs ont été pris à défaut à 16 occasions. Par contre, l'Olympique de Médéa a connu une baisse de régime surprenan- te lors du second acte du cham- pionnat lorsque les hommes qui se trouvaient aux avant-postes de l'équipe sont arrivés à mar- quer la bagatelle de 11 buts et ceux qui défendaient la citadelle médéenne n'ayant pu contenir les assauts de l'adversaire ont encaissé 24 buts. Un bilan mitigé qu'a réalisé là la formation titte- rienne à l'occasion de cette phase retour : 3 victoires, 4 nuls et 8

défaites. Des résultats auxquels ne s'attendaient pas vraiment les responsables du club, le staff technique ou même les incondi- tionnels. Des résultats décevants qui ont failli précipiter les Médéens dans un gouffre.

Le mystère de la défense La défense, c'est le maillon faible des Médéens cette saison ; pour- tant, ce dernier rempart de l'équipe se compose paradoxale- ment de joueurs de valeur qui savent bien défendre leur surfa- ce. De bons gardiens de but à l'image de l'inusable et ex-inter- national Mohamed Ousserir, de l'excellent Tahir Lamraoui et des deux jeunes portiers qui ont prouvé tout leur talent, Youcef

Chiker et Zakaria Saidi. Deux arrières latéraux audacieux défensivement et habiles en relance, Takfarinas Ouchen sur le côté droit et Nabil Lamara sur celui du gauche. Deux mer- veilleux axiaux dotés d'un bon jeu de tête et d'une excellente lecture de la trajectoire du ballon pour ne laisser rien passer constituent les atouts maîtres du club médéen, Imad Boubekeur et Babil Saâdou. Dans leur royaume, ils ont prouvé tous les deux qu'ils avaient déjà le niveau. Mais cela n'a pas empê- ché que la formation du Titteri encaisse 40 buts et se classe 15e mauvaise défense de ce palier de la Ligue 1 Mobilis à l'issue de cette saison 2016/2017. M. G.

L'OM a fait dérailler le Rapid ? Faux, clament les Médéens

Les Relizanais, après que leur équipe préférée a chuté, n'ont pas trouvé d'autres justifications que d'accuser l'Olympique de Médéa. Des supporters médéens nous ont accostés et ont insisté que leur message parvienne aux Relizanais : "C'est vraiment bizarre et complètement insoutenable. Comment un club comme l'OM, qui a fraîchement goûté aux sensations du palier le plus élevé de notre football national, après avoir souffert plus 70 ans dans les divisions inférieures, aurait l'audace de pratiquer de telles combines pour nuire à un club comme le RC Relizane ? C'est archi-faux. Honnêtement, le RC Relizane ne doit s'en prendre qu'à lui-même. Bien qu'il s'agisse d'un club qui pratique un football chatoyant, limpide et de bonne qualité, cela ne l'a pas empêché de n'être pas à la hauteur lorsqu'il évolue à l'extérieur. Pour preuve, il n'a récolté que des bribes lors de ses sorties. Si nos joueurs ont perdu leur matche face aux Kabyles, c'est que leurs adversaires étaient plus volontaires et plus présents sur le terrain ; tout le monde a vu le match et ne peut déceler le moindre doute. C'est le même cas de figure lorsqu'ils ont fait un match nul contre les Harrachis dans une partie qui s'est déroulée sous une chaleur torride et insupportable (plus de 37°). Tous ceux qui ont assisté à cette empoignade n'ont pas eu droit à du beau football tellement les joueurs des deux camps étaient sous l'effet du jeûne et de la chaleur. Ce qui ne leur a pas permis de conclure devant les buts malgré les occasions offertes. Donc, l'OM n'avait besoin que d'un seul petit point pour assurer son maintien définitivement et il l'a obtenu, c'est tout", nous dira un groupe de supporters médéens.

M. G.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

 

NAHD

17

Staff technique, mercato, nouvelle organisation

TOUT SE DÉCIDERA ce mercredi

Ould Zmirli veut Boulakhoua

Toujours dans le registre recrutement, nous avons appris d'une source digne de foi, que le président Mahfoud Ould Zmirli serait sur les traces du défenseur harrachi, Boulakhoua. Le joueur, qui peut évoluer sur les deux couloirs droit et gauche, répond parfaitement aux critères recherchés par l'administration

PAR MOHAMED ADRAR

Ni Michel, ni Charef, ni Slimani, encore moins Menad Aucun nom n'a toutefois circulé au

Ni Michel, ni Charef, ni Slimani, encore moins Menad Aucun nom n'a toutefois circulé au sujet de l'identité du futur entraïneur du Nasria, notre source s'est tout sim- plement contentée de nous certifier qu'aucun nom qui circule ces derniers temps dans les médias n'est le futur coach du NAHD. Nous avons tenté d'en savoir plus sur la question, et nous avons obtenu la certification que ni Alain Michel, ni Boualem Charef, ni Sid Ahmed Slimani, encore moins Djamel Menad ne sera le futur entraî- neur du NAHD, et que ça sera un tout autre coach qui aurait pratiquement tout conclu avec le président nahdiste, et qui sera incessamment nommé à son poste, au même titre que ses

adjoints. C'est dire que tout ce qui se dit ici et là, concernant l'identité du

prochain entraîneur du NAHD ne sont que des rumeurs.

Adjali ou Dziri pour le poste d'adjoint Par ailleurs, et concernant le staff qui aura à accompagner le futur entraî- neur du Nasria, il semblerait que le président Ould Zmirli se serait fixé sur deux noms, qui tiennent pour le moment la corde. Les deux entraî- neurs en question ne sont autres que des pures enfants du Nasria, à savoir Billel Dziri et Lakhdar Adjali. Deux noms qui ont leur poids et leurs admi- rateurs à travers les différents quar- tiers d'Hussein Dey. C'est d'ailleurs le souhait du président Bachir Ould Zmirli qui voudrait mettre en place un staff technique composé majoritaire- ment d'enfants du NAHD et d'Hussein Dey.

On parle de Nouioua comme entraîneur des gardiens de but Concernant le poste d'entraîneur des gardiens de but, et alors que l'on croyait que Mohamed Hanniched était en pole position pour prendre ce poste, il semblerait que la donne a plu- tôt balancé du côté d'un autre nom. En effet, selon une source digne de foi, c'est plutôt Tarek Nouioua qui devrait prendre ce poste d'entraîneur des gar- diens de but, lui qui possède une assez longue expérience, qu'il pourrait bien mettre au profit du Nasria. Si tel est le cas, Nouioua ne sera que de retour au club nahdiste, après avoir déjà exercé au Nasria il y a de cela trois saisons aux côtés d'un certain Azzedine Aït Djoudi.

M. A.

du club, qui vise à renforcer les rangs de l'équipe par des défenseurs latéraux de métier, qui viendraient combler les lacunes décelés durant la saison qui vient de s'écouler.

El-Mouadène dans le viseur

Profitant des bonnes relations qui existent entre le président Bachir Ould Zmirli, et son homologue du PAC, M. Khirredine Zetchi, les Sang et Or veulent attirer vers leur équipe, le virevoltant attaquant du DRB Tadjenanet, en l'occurrence Abdellah El- Mouadene, lequel appartient toujours à son club formateur, à savoir le Paradou AC. Le joueur qui a réalisé une très belle saison sous les couleurs du DRBT, pourrait bien atterrir au NAHD, où il apportera toute sa vivacité et sa percussion à un compartiment offensif nahdiste qui en a bien besoin.

Les fans sollicitent le wali délégué pour

faire revenir Bachir Ould Zmirli

Soucieux de voir leur équipe faire bonne figure lors de la prochaine coupe arabe des clubs, les supporters du Nasria sont bien conscients que le départ du président Bachir Ould Zmirli des affaires du club nahdiste ne sera que lourd de conséquences pour leur équipe. Nombreux ont été parmi les fans nahdistes qui ont accosté le président nahdiste, en tenant à lui apporter tout leur soutien, tout en lui faisant savoir qu'ils sont derrière lui, et qu'il est plus que nécessaire qu'il reste au club. Les supporters nahdistes ont utilisé d'autres moyens afin de dissuader leur président à partir, puisque pas plus tard qu'hier, ils ont sollicité le P/APC d'Hussein Dey, ainsi que le wali délégué afin qu'ils puissent intervenir auprès de Bachir Ould Zmirli, et lui apporter également leur soutien, afin qu'il puisse poursuivre sa mission au Nasria.

Alors que c'est quasiment le statu quo au niveau de la maison nahdiste, depuis la démission annoncée du

conseil d'administration du club, si ce n'est quelques contacts préliminaires avec un certain nombre de joueurs, de

façon à sonder la température, et voir s'ils sont bel et bien intéressés pour venir endosser le maillot nahdiste, la situation pourrait bien bouger dans le bon sens à partir de ce mardi soir, ou

au

plus tard mercredi.

En effet, le président Ould Zmirli devrait lancer et de façon officielle, le mercato de son équipe, et ce, après avoir pris le soin d'installer la commis- sion de recrutement qui se chargera d'entreprendre les contacts et les négo- ciations avec les joueurs ciblés. De nombreux dossiers seront abordés également d'ici mercredi, entre autres celui du nouveau staff technique qui aura à mener le bateau nahdiste à bon port, mais également concernant la nouvelle organisation du club, puis- qu'il est pressenti de nommer un nou- veau DTS, en lieu et place de M. Sbaa,

lequel ne sera très certainement pas reconduit.

Le nouveau staff sera dévoilé dans les 48 heures

Par ailleurs, et concernant le staff tech- nique qui aura à prendre la succession d'Alain Michel et ses accesseurs, il semblerait que tout sera décidé dans les prochaines 48 heures. Une source proche du président Ould Zmirli nous confirmera que le nom du futur entraîneur du club est déjà dans la tête du président Bachir Ould Zmirli, qui n'attend plus que le OK définitif de son vis-à-vis, pour le nommer officiel- lement en tant que nouvel entraîneur du NAHD. Notre source nous affir- mera que tout sera ficelé d'ici mercre-

au soir, et l'identité du coach et l'en-

di

semble de ses adjoints sera divulguée.

Les flops de la saison, acte 8 : Mohamed Amine Abid

Le Nasria lorgne Chekhrite (USMK)

Soucieux de renforcer le compartiment offensif de leur équipe, les dirigeants du Nasria auraient mis la croix sur un jeune joueur d'avenir, un attaquant qui possède de fortes capacités de pénétration. Le joueur en question n'est autre que l'attaquant de l'USM Khenchela, à savoir Mohamed Chekhrite, 23ans, et qui serait libre de tout engagement. Forme à l'Entente de Sétif, le jeune Chekhrite serait en contacts très avancés avec le Mouloudia de Béjaïa, mais il semblerait bien que l'intérêt du Nasria pour ses services lui aurait donné à réfléchir, puisqu'il préférerait évoluer au NAHD en Ligue 1 Mobilis, plutôt que de jouer au MOB, affaire à suivre.

Sur la lignée de sa saison mouloudéenne

8e acte dans notre série des flops de la saison nahdiste, l'attaquant Mohamed Amine Abid aura été l'une des plus grosses déceptions de la saison.

Le n°13 du Nasria n'a jamais réussi à convaincre les dirigeants du club, ainsi que les supporters qui misaient énormé- ment sur lui. L'enfant de l'Arbatache n'a jamais su s'imposer comme étant l'atta- quant recherché par la direction du club au moment de son recrutement. En tout, Abid n'a pu inscrire que trois buts durant tout l'exercice, deux en championnat, dont un sur penalty face à l'USMH, et un en coupe d'Algérie, face à une modeste équipe de l'IS Tighenif. En somme, la sai- son d'Abid fut plutôt conforme à la pré- cédente qu'il avait passée au Mouloudia d'Alger, avec des statistiques quasi simi- laires, ce qui a fait dire à ces détracteurs qu'Abid a été sur la lignée de sa saison mouloudéenne, à savoir médiocre.

Il a eu plus de chance qu'il n'en faut S'il y a bien un joueur qui a eu sa chan- ce au sein de l'effectif du Nasria, c'est bien l'attaquant Mohamed Amine Abid, qui bien qu'il ait enchaîné les mauvaises performances, il a toujours eu la confian- ce de son entraîneur, en l'occurrence Alain Michel, qui l'a toujours titularisé dans son onze de départ. Et contraire- ment à certains joueurs qui se sont plaints de la marginalisation de leur coach ou d'un traitement défavorable, Abid ne peut pas en dire autant, lui qui a été plus souvent titulaire que remplaçant, mais son rendement a été souvent insuffi- sant, comme l'attestent si bien ses statis- tiques.

Un joueur exemplaire, mais… Par ailleurs, ce que personne ne pourra reprocher à Abid cette saison, c'est bien évidemment son sérieux et son compor- tement exemplaire, sur et en dehors des terrains. Un joueur aux qualités morales comme Abid ne courent évidemment pas les rues. Le joueur est toujours assidu à l'entrainement, il travaille avec le plus grand sérieux, et ne rate quasiment

travaille avec le plus grand sérieux, et ne rate quasiment jamais d'entraînement, sans justificatif. Abid

jamais d'entraînement, sans justificatif. Abid s'est même sacrifié maintes fois pour servir son équipe, revenant parfois de blessure prématurément pour aider ses pairs. Malheureusement pour le n°13 nahdiste, cela ne suffira pas pour plaider sa cause auprès des dirigeants du club, qui ont pris la ferme décision de l'inclure parmi les joueurs libérés.

M. A.

Une réception devait avoir lieu hier à Bensiam

Une réception devait d'ailleurs avoir lieu dans la soirée d'hier au niveau du complexe Bensiam, et qui a été mise en place par les autorités locales, visant à apporter leur soutien au président Ould Zmirli, l'invitant à poursuivre sa mission au Nasria. C'est dire que tout sera mis en œuvre pour que Bachir Ould Zmirli puisse continuer à mener le navire nahdiste à bon port, et tout porte à croire que le boss nahdiste va bel et bien continuer sa mission au Nasria. M. A.

 

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

18

CSC

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 18 CSC AMRANI veut carte blanche pour les libérés Selon une

AMRANI

veut carte blanche

pour les libérés

Selon une source crédible, l'entraîneur Amrani présentera son bilan au CA de la SSPA du CSC, son club employeur, lors de son AGO qui se tiendra mercredi 21 juin courant à Alger.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Il va demander que s'il est reconduit à la barre technique des Vert et Noir, il voudra avoir carte blanche pour purger l'effectif du club phare de l'antique Cirta.

Une dizaine de joueurs libé- rables "Je ne peux continuer à diriger des joueurs qui sèchent quand ils veulent les entraînements, alors que leur club employeur, qui les paye, joue sa survie en Ligue 1 Mobilis ", a martelé le coach du CSC Amrani, lors d'un entretien qu'il nous avait accordé au mois de mai dernier paru dans notre journal. Par ces propos, l'entraîneur Amrani annonce implicitement que s'il reste à la barre technique des Vert et Noir, la sai-

son prochaine, il va demander la libération de tous ces joueurs qui s'absentent souvent

à la reprise des entraînements sans motif,

mais aussi qui ont été peu performants lors de la phase retour. La preuve qu'il est déci- dé à purger l'effectif du CSC ; il n'a pas attendu le mercato d'été pour congédier Seddiki et Aoudia car, selon lui, ils ont com- mis des fautes graves.

Manucho et Meghni partants Selon les échos qui nous parviennent de la maison des Vert et Noir, la direction du CSC

aurait décidé de ne pas renouveler la licence

à deux des joueurs qui ont fait partie de l'ef-

fectif de son club la saison écoulée, à savoir

l'attaquant ivoirien Manucho et le milieu offensif Meghni qui, tous deux, sont en fin de contrat. Après avoir eu vent de cette information, Manucho a déclaré qu'il a déci-

dé de ne plus jouer en Algérie et Meghni, lui, a clamé qu'il ne désespère pas de voir la direction des Vert et Noir changer d'avis car il veut ardemment continuer à porter les couleurs du club cher aux Sanafir.

Cédric et Bezzaz veulent rester Le gardien Cédric et le demi-excentré Bezzaz, dont le contrat a expiré mercredi passé lors du dernier match que les Vert et Noir ont joué contre le MCO, ont déclaré solennellement aux médias qu'ils donnent la priorité absolue au CSC car, disent-ils, ils s'y sentent très bien. Mais vu que leurs salaires sont trop élevés et que la direction de l'ENTP, le bailleur de fonds du CSC, veut réduire la masse salariale de son team, Cédric et Bezzaz ont peu de chance d'être retenus pour faire partie de l'effectif des Vert et Noir de l'exercice prochain. R. G.

des Vert et Noir de l'exercice prochain. R. G. Boulhabib fait rêver les Sanafir "Si on

Boulhabib fait rêver les Sanafir

"Si on me confie la direction du CSC, je vous promets que notre club jouera à l'aise la saison prochaine et gagnera un titre la saison suivante", a déclaré l'ancien président des Vert et Noir, Mohamed Boulhabib, lors de la réunion des représentants des supporters du CSC de tous les quartiers de la ville de Constantine et de ses banlieues qui s'est tenue le week-end dernier. Reste à savoir comment va-t-il reprendre en main le CSC, alors qu'il n'a plus le droit d'assister aux assemblées de la SSPA.

DRBT

Ne pas revivre le cauchemar de l'an passé

Finalement, réussir son maintien est une performance pour son équipe qui avait complètement perdu pied durant la moitié de la saison en commençant à signer sa chute libre.

De notre correspondant

AMAR T.

Son entraîneur à l'époque, Bougherara, qui a fait du bon tra- vail dans cette équipe avec laquel- le il a réussi trois accessions suc- cessives, mais au bout de longues années, son empreinte n'a pas suffi à prolonger le bonheur de cette équipe. Pour la seconde sai- son de sa carrière en L1 Mobilis, le DRBT a donné l'impression de montrer ses limites dans le jeu peu convaincant pour remporter de bons résultats. Face à cette situation, Bougherara a préféré partir avec un grand regret. Relayé tout de suite par Ighil, venu pour un objectif précis, celui de sauver le maintien, qui a été concrétisé difficilement. Bref, le DRBT ne veut pas revivre les mêmes tourments la saison prochaine. Pour cela, il devra penser à bâtir une équipe capable de vivre de jours meilleurs et solide sous tous les aspects.

L'effectif remis en cause Beaucoup de points négatifs

ont été enregistrés au sein de l'ef- fectif dont certains joueurs affi- chent un niveau inférieur par rap- port au reste du groupe. Pas de quoi se réjouir d'un groupe qui ne promet pas de faire des étincelles dans le futur ; c'est d'ailleurs sur ce point que la direction compte procéder à l'épuration de l'effectif afin d'éliminer ceux jugés en des- sous du niveau pour permettre au club de recruter des éléments de qualité pour former une équipe en mesure de réussir une bonne saison. De ce fait, de nombreux joueurs sont désignés pour quit- ter le club cet été et aller dès main- tenant proposer leurs services à d'autres clubs.

Cinq éléments déjà sur le départ Ainsi, selon des sources proches de la direction, une pre- mière liste de 5 joueurs qui vont quitter le club cet été a été établie, en attendant la suite qui sera com- muniquée prochainement. Pour l'instant, il s'agit des attaquants Demane, Nezouani, lesquels seront rejoints par Chibane pour d'autres raisons, ainsi que Derfalou et Bouda qui ne feront

pas partie de l'effectif la saison prochaine. Si ces joueurs sont sous contrat, leur départ sera l'oc- casion pour le club d'en tirer un profit financier vers d'autres clubs appelés à payer leur transfert.

Le recrutement n'est pas encore à l'ordre du jour Si pour certains clubs, ce dos- sier est déjà en marche, une manière de rafler les meilleurs joueurs, au DRBT, la direction veut d'abord remettre de l'ordre dans ses effectifs en essayant de persuader les cadres de prolonger pour former l'ossature de l'équi- pe, tels que Guitoun, Guerabis, Maroci, ou encore Aïb, Litim et Senoussi, Haddad et El Mouedden, qui constitue le lea- der du groupe. Le recrutement sera lancé bientôt. Ce qui n'em- pêche pas les que contacts sont en cours avec de nombreux joueurs de L1 et 2 Mobilis. Ainsi, il est question d'engager pas moins de 8 nouvelles recrues puisque le DRBT compte libérer autant pour un équilibre au sein du groupe. Actuellement, il y a quelques élé- ments en vue, mais rien d'officiel. A. T.

JSS

Pas de Neghiz ni Bougherara

Le club sur aucune piste sérieuse

C'est la fin de mission pour les membres du staff technique, telle est la décision prise par le club bechari à la fin du championnat. D'après nos informations, le club a décidé de se séparer des services des membres du staff technique.

PAR L. M. AZZI

Ainsi, Bourzag et Bentalaa ont été remerciés. Le club semble avoir décidé d'apporter du sang neuf dans l'enca- drement technique de l'équipe premiè- re. Une source autorisée parle d'une réunion des dirigeants du club bechari dans les jours à venir. "On va se réunir dans trois ou quatre jours pour une première évaluation de la saison qui vient de s'achever et surtout pour tra- cer le plan du programme de la prépa- ration de l'équipe en prévision de la saison prochaine ", a indiqué notre source hier au téléphone. Cette réunion dégagera la manière avec laquelle les

dirigeants vont préparer la saison pro- chaine. La première opération consiste à déterminer le profil de l'entraîneur qui aura la responsabilité de l'équipe première de la JSS. D'après notre inter- locuteur, l'identité de l'intéressé sera dévoilée en marge de cette réunion. Pour l'instant, deux noms ont été avan- cés, en l'occurrence Neghiz et Bougherara, mais d'après nos informa- tions, le club serait sur une piste sérieu- se. "On ne peut rien dire tant que la réunion n'a pas été faite", assure notre interlocuteur. Selon lui, Liamine Bougherara a même donné son accord de principe avant de choisir la piste du CABB Arréridj, semble-t-il. L. M. A.

Barka dans le viseur

Le défenseur Amine Barka intéresse la JSS, rapporte une source proche de la direction. Ce joueur, pur produit de l'ASM Oran, a même été suivi par un dirigeant bechari lors d'un match de championnat disputé au stade Habib-Bouakeul la saison passée. La JSS fait partie des clubs intéressés par les services de ce joueur qui a fait toutes ses classes au sein du club de M'dina J'dida.

La direction dément avoir libéré 7 joueurs

Une folle rumeur a enflé ces derniers temps à propos d'une décision concernant les joueurs libérés par la direction du club. Sur les réseaux sociaux, des supporters ont reproché au club d'avoir libéré sept joueurs. Ce qui a poussé le club à réagir, sur sa page officielle du réseau Facebook, pour apporter un démenti officiel : "Aujourd'hui à la date du 18 juin 2017, la direction du club de la Saoura dément formellement avoir libéré sept joueurs. Les rumeurs n'engagent que leurs auteurs. Le club n'a pas entamé la préparation de la nouvelle saison, mais ce sera fait prochainement", lit-on sur la page en question.

www.competition.dz Mardi 20juin 2017 PAC 19
www.competition.dz
Mardi 20juin 2017
PAC
19
PAR MEHDI KABI
PAR MEHDI KABI

Nogues : «Notre première mission est de former les joueurs»

les jeunes et qui parlait français, je répondais à toutes les conditions. L'AC Paradou, est un club où le plus important est la formation des jeunes joueurs. 80% des joueurs viennent de l'académie. Ensuite vient l'idée de les transférer vers l'Europe. En tout cas, c'est une grande académie dans le style du FC Barcelone et du Villarreal. " José- Maria Noguès ne compte pas s'arrêter en si bon che- min et se prépare pour la prochaine saison. Il faut dire que le club s'attend à un exercice difficile et a de gros objectifs à atteindre dont une place en haut du tableau. L'entraîneur du Paradou compte ainsi continuer sa mission et tenter de faire mieux enco- re que la dernière saison. M. K.

Le PAC ne doit-il pas récupérer ses joueurs prêtés ?
Le PAC ne doit-il pas récupérer ses joueurs prêtés ?

Le PAC ne doit-il pas récupérer ses joueurs prêtés ?

Alors que la saison s'annonce difficile, le Paradou devrait récupérer ses joueurs prêtés afin d'être dans les meilleures conditions pour le prochain exercice. Après avoir réussi une excellente saison en Ligue 2 Mobilis et ainsi avoir été promu en première division, le PAC vise encore plus pour le prochain exercice et voudrait finir la saison en haut du tableau. De gros objectifs pour l'équipe qui devrait être en forme afin de réussir un bon parcours. Cependant, l'effectif devra être renforcé notamment avec les joueurs qui ont été prêtés, à l'image de Benguit, Daouadji et El-Mouaden. Ces derniers seront d'un sérieux apport pour l'équipe et la direction devrait penser à les récupérer. Daouadji, qui n'a pas réussi à s'imposer à l'ESS, n'aura pas de mal à revenir, quant aux deux autres joueurs ils sont devenus en peu de temps des piliers de leurs équipes respectives. Le milieu de terrain El-Mouaden Abdallah a gagné sa place à Tadjenanet et est devenu l'un des meilleurs passeurs de son équipe. Il a réussi d'excellentes prestations et son retour au Paradou ne pourra faire que du bien au groupe. Il faut dire que José-Maria Noguès aura besoin de son poulain afin de renforcer son milieu de terrain et ainsi mettre toutes les chances de son côté afin de réussir une

son poulain afin de renforcer son milieu de terrain et ainsi mettre toutes les chances de
son poulain afin de renforcer son milieu de terrain et ainsi mettre toutes les chances de
bonne saison parmi l'élite. Le retour d'El-Mouaden sera ainsi une bonne chose et cela malgré

bonne saison parmi l'élite. Le retour d'El-Mouaden sera ainsi une bonne chose et cela malgré le fait que le Tadjenanet voudrait le garder pour la prochaine saison. Même chose pour Raouf Benguit. Ce dernier s'est fait une place dans l'effectif de l'USM Alger et Paul Put a beaucoup compté sur lui. Il est devenu en peu de temps le chouchou du stade Omar Hamadi et les supporters usmistes ont demandé à leur direction de tout faire afin de le garder une saison de plus. Il faut dire que

Benguit a réussi de belles prestations qui lui ont d'ailleurs valu d'être convoqué par Lucas Alcaraz en équipe nationale avant les matchs face à la Guinée et au Togo. Le président de l'USMA pourrait essayer de négocier avec la direction du PAC afin de garder Benguit à titre de prêt pour une nouvelle saison ou, encore, tenter de lever l'option d'achat. Ce qui est sûr, c'est que le retour du natif de Laghouat ne pourra que faire du bien à l'équipe, lors d'une saison où il faudra tout donner afin de marquer une nouvelle fois l'histoire. Il ne faut pas oublier aussi que le club pourrait vendre certains joueurs à l'image d'Youcef Attal, qui est courtisé par le Real Bétis. José-Maria Noguès aura besoin de tout son effectif lors de la prochaine

saison.

M. K.

Le premier responsable du staff technique de l'Athletic club du Paradou a donné son avis sur la saison écoulé et a aussi parlé de son objectif qui a été atteint.

je voulais faire un pas en avant avec l'équipe, on a travaillé durement et on a été tout le temps en bonne

forme. En tout cas, le travail a payé et

à la fin on a obtenu une accession his-

torique. " Il faut dire que le Paradou

a survolé la Ligue 2 Mobilis et a été la

meilleure équipe du championnat. Grâce à ses jeunes talents, l'équipe a réussi à se faire une place en premiè- re division et compte bien y rester. Le coach a apporté beaucoup à la jeune formation et continuera de le faire lors de la prochaine saison. Il a réus- si à lancer des jeunes joueurs et qui réussissent très rapidement à se faire une place. En tout cas, le technicien espagnol a été le maestro, en faisant que son équipe soit promue parmi

l'élite. Ce dernier est ainsi heureux d'avoir pu réussir un tel accomplissement.

«Le Paradou est une aca-

démie dans le style du Barça ou du Villarreal»

Le premier responsable du staff technique du PAC a beaucoup apprécié la philosophie du club et a tout de suite adhéré à la méthode de travail. Il a apporté sa touche et la réussite n'a pas tardé à arriver. Il faut dire que l'équipe ne compte prati- quement que sur ses jeunes joueurs et c'est le projet qui a intéressé le tech- nicien espagnol lors de sa signature de contrat. " Le Paradou était à la recherche d'un entraîneur espagnol qui avait une bonne expérience avec

Alors que le groupe profi- te encore de vacances bien méritées, la direction pré- pare le mercato, et des joueurs à l'image d'Attal pourraient quit- ter le groupe dès cet été. Pour le moment, le coach du PAC, José-Maria Noguès, ne pense pas encore à cette éventualité et préfère se remémorer le dernier exerci- ce où il a réussi avec son équipe un accomplisse- ment historique qui fera que le Paradou jouera en Ligue 1 Mobilis lors du prochain exercice. Le premier respon- sable du staff tech- nique du PAC s'est exprimé au journal espagnol, estadiodepor- tivo et a déclaré : " L'expérience de cette pre- mière année a été très bonne. Le Paradou est une acadé- mie et sa première mission est de former les joueurs. " Il a ensuite continué :

" Pendant la saison,

LIGUE 2 MOBILIS

RCK

Les membres du bureau ont tous démis- sionné

Messani, Belguidou, Bouzid et Khemissa ont démissionné de leur poste et ne comptent pas continuer l'aventure avec le RCK. Rien ne va plus au sein de la direction du RCK. Les membres du bureau ont tous démissionné après avoir montré leur désaccord avec le président et avec les autori- tés, pour leur manque d'inté- rêt. En effet, Messani, Belguidoum, Bouzid et Khemissa ont tous jeté l'éponge et ne comptent pas continuer l'aventure au sein du club. C'est ainsi la preuve que ça ne se passe pas bien au sein de la maison koubéenne. Il faut dire que ces dirigeants ont été importants pour l'équipe et lui ont permis d'accéder en Ligue 2 Mobilis. Ils ont notamment fait que le RCK ne manque de rien afin de réussir sa saison et ont mis

tous les moyens afin d'y arri- ver. Leur départ ne joue pas en faveur de l'équipe et Farès Nacer est maintenant seul à la gestion du club.

Les supporters veulent leur retour

C'est donc une situation difficile pour le RCK, qui se retrouve sans ses dirigeants, grâce auxquels l'équipe a retrouvé la Ligue 2 Mobilis. Pour les supporters, il n'est pas question de voir ces der- niers quitter le club. Ils ont beaucoup apporté à l'équipe et devront rester pour la pro- chaine saison. Les fans du RCK veulent faire le forcing afin de les dissuader de quit- ter et ainsi les faire revenir sur leur décision. Les suppor- ters pourraient faire une marche et ne comptent pas lâcher l'affaire, car ils savent très bien que les dirigeants du club ont joué un grand rôle afin de permettre à

l'équipe de faire une telle sai-

son.

M. K.

Anghelescu donne son accord

Le président du RC Kouba a contacté l'entraîneur roumain, Dan Anghelescu, qui a donné son accord en attendant de signer le contrat.

Alors que l'entraîneur Bouzidi n'a pas rempilé avec le club koubéen, le président Farès Nacer s'empresse afin de lui trouver un remplaçant et ainsi être dans de bonnes conditions avant le début de la saison. Ce dernier aurait déjà pris contact avec un entraîneur et serait sur le point de lui faire signer un contrat. En effet, il s'agit de Dan Anghelescu qui a été approché par le boss du RCK et qui lui a expliqué le projet du club. Le coach roumain sem- blait emballé à l'idée d'aider le mythique club koubéen à retrouver l'élite et a donné son accord afin d'en- traîner le RCK lors de la prochaine sai- son. Les deux parties n'ont pas tardé à

prochaine sai- son. Les deux parties n'ont pas tardé à trouver un terrain d'entente et il

trouver un terrain d'entente et il ne reste plus qu'à s'occuper des derniers détails avant de signer le contrat. L'ex- entraîneur de l'USM Blida et de l'US Chaouia a déjà une grande expérience en Algérie et voudrait débuter une nou- velle aventure avec l'équipe koubéen- ne. Le Roumain adhère au projet du

club et compte remplacer Bouzidi et maintenir le cap jusqu'à faire retrouver la Ligue 1 Mobilis à l'équipe. En tout cas, tout le monde attend l'arrivée d'un nouvel entraîneur avec impatience et les supporters s'attendent à ce que ça soit quelqu'un de compétent afin de réussir une bonne saison. Maintenant que Kouba a retrouvé la Ligue 2 Mobilis, le principal objectif c'est de finir sur le podium et ainsi accéder au prochain palier. Anghelescu est conscient de cela et sait très bien que sa mission s'annonce difficile. Il compte cependant s'atteler à cette tâche afin de redorer le blason du club. En tout cas, après avoir donné son accord, il ne reste plus que la signature du contrat qui ne devrait pas tarder à se faire. Il aura Remane comme adjoint Selon une source proche du club, le nouvel entraîneur du RCK aura l'an- cien joueur, Remane, comme adjoint. Ce dernier, qui occupait le poste de DTS des jeunes au RCK lors de la sai- son dernière, pourrait se voir mainte- nant offrir la mission de s'occuper de l'équipe première. Il aura la tâche d'as- sister l'entraîneur Anghelescu dans son travail. En tout cas, tout devrait être conclu dans les prochains jours. M. K.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

20

À LA UNE

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 20 À LA UNE Il insiste sur le renforcement de l'attaque

Il insiste sur le renforcement de l'attaque

BADR-EDDINE ZAOUCHE
BADR-EDDINE ZAOUCHE

De notre correspondant

ZEGHDOUD

PROPOSE SA LISTE

du groupe qui est en place. En fai- sant le constat qu'il manque des élé- ments offensifs de qualité, nous avons appris que l'entraîneur en chef de la formation kabyle aurait exprimé le vœu de bénéficier de joueurs qui seraient en mesure de mettre un terme à ce manque au niveau d'un compartiment qui demeure très sensible, après avoir exposé les grandes lignes de sa démarche afin d'atteindre l'objectif fixé par la direction en place. Aussi, nous avons appris de sources proches de la direction de la JSM Béjaia, que le président Tiab Boualem aurait demandé à son nouvel entraîneur de préparer une liste de joueurs qu'il souhaiterait voir signer à la JSMB. Cette liste, sur laquelle Mounir Zeghdoud aurait commencé à travailler, devra comporter une dizaine de noms, tout en mettant les priorités que la direction doit à tout prix convaincre de porter le maillot vert et rouge la saison prochaine.

Il souhaiterait un

recrutement de qualité En plus d'avoir exprimé le vœu de s'attacher les services d'attaquants de valeur, l'entraîneur de la JSMB ne veut aucunement se précipiter dans les négociations avec les joueurs. Ce dernier aura une liste de joueurs qu'il contactera lui- même afin de les sonder et d'es- sayer d'avoir leur accord, avant de soumettre cette dernière aux diri- geants, qui eux s'occuperont des négociations. Dans cette liste qui comprend plusieurs éléments, l'en- traîneur de la JSMB aurait, selon quelques indiscrétions, mis des noms de joueurs qui viendraient apporter un plus au niveau de cer- tains postes qui ont été en difficulté durant le dernier exercice.

La direction mettra le paquet sur certains joueurs Si le nouvel entraîneur de la JSMB n'a pas officiellement été ins- tallé dans ses fonctions, il n'en demeure pas moins que ce dernier a déjà entamé le travail pour lequel

Maillon faible du club depuis plusieurs saisons, le compartiment offensif de la JSMB souffre d'un manque cruel d'éléments capables d'offrir le plus atten- du. Toujours dans l'optique de permettre un renforce- ment de qualité, la prio- rité des dirigeants de la formation des Vert et Rouge demeure l'at- taque. Trouver un attaquant qui serait en mesure d'inscrire une dizaine de buts par saison est le challenge de la direction de Tiab Boualem. Cet avis est aussi par- tagé par l'entraîneur en chef qui, quelques heures après avoir réussi à trouver un accord avec le prési- dent, s'est mis au travail et cela en décortiquant la qualité et la valeur

Il a signé un contrat d'une année

La direction de la JSM Béjaïa a trouvé un accord avec Mounir Zeghdoud, l'ex-entraîneur de l'US Biskra. L'anien joueur de l'USM Alger a signé hier un contrat d'une sai- son. Le désormais nouvel entraineur de la formation des Vert et Rouge sera accompagné dans sa mission par deux techniciens.

Kabri, Tiour et El Amrani l'accompagneront

Il s'agit de Kabri Toufik et Tiour Nassim. Le premier prendra le poste d'entraîneur adjoint, tandis que le second s'occupera de la préparation physique des joueurs. Alors qu'un doute subsistait sur l'identité de l'entraîneur des gardiens de but, c'est finalement El Hadi El Amrani qui se chargera de cette tâche. B. E. Z.

il a été recruté, à savoir essayer de préparer un groupe de qualité pour avoir tous les moyens de se battre pour l'accession. Partant de ce prin- cipe et vu que le marché des trans- ferts n'a, pour le moment, pas été ouvert de manière officielle, les dis- cussions sont en cours avec plu- sieurs joueurs ; des éléments qui ont été proposés par l'entraîneur lui-même et cela afin de prendre de l'avance vis-à-vis des adversaires. Exprimant ainsi le vœu de s'atta- cher les services de quelques élé- ments de valeur, la direction n'est pas contre cette idée, même si tou- tefois le budget recrutement cette saison sera revu considérablement à la baisse. La direction du président Tiab Boualem, qui souhaiterait faire des économies cette saison, surtout en limitant les dépenses en matière de recrutement, ne serait néan- moins pas contre l'idée de mettre le paquet sur un ou deux éléments, qui viendraient apporter leur expé- rience au club.

B. E. Z.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE GHARDAÏA DIRECTION DE L'URBANISME ET l'ARCHITECTURE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE GHARDAÏA
DIRECTION DE L'URBANISME ET l'ARCHITECTURE ET DE LA CONSTRUCTION
NUMERO DE NIF : 00024701500365
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
En application de l'article 42 du décret présidentiel N°15/247 correspon-
dant au 16/09/2016 portant réglementation des marchés publics, les sou-
missionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offres national ouvert avec
exigence de capacités minimales N°03/2017 paru dans les quotidiens
nationaux, Le jeune compétition date du 13/04/2017 - date du
13/04/2017 et le BOMOP que les lots objets du cahier des charges pour la
réalisation de réseau de voirie : Cité 350+100 LSP logements et 60+120
logements OPGI et à proximité Bouhraoua Commune Ghardaia en 01 un
seul lot que le lots attribués comme suit :
N° de plis
ETP
LOT
Montant en TTC
Délais
N° lots
OBS
6
SOCOT
Moins-
RHYB
Réalisation de réseau
de voirie : Cité
350+100LSP loge-
ments et 60+120
logements OPGI et à
proximité Bouhraoua
Commune Ghardaia
37,493,506,08
150
1
jours
disant
Conformément à l'article 82 du décret présidentiel N°15-247
correspondant au 16/09/2016 portant réglementation des marchés
publics les soumissionnaires sont invités à se rapprocher de la direction
de l'urbanisme, de l'architecture et de la construction, au plus tard trois
(03) jours à compter du premier jour de publication de cet avis pour
prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs
offres techniques et financiers.
Tout soumissionnaire qui conteste ces choix peut introduire un
recours auprès de l'autorité compétente dans un délai de dix (10) jours à
compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens
nationaux.

Compétition / PUB

ANEP 515 798 du 20/06/2017

Doudane doit convaincre certains cadres de prolonger

L'une des principales missions du nouveau direc- teur de la formation des Vert et Rouge, Doudane Karim, sera de convaincre certains cadres de l'équipe de prolonger. Si toutefois, la direction de la JSM Béjaia a exprimé le vœu de se battre à fond pour l'accession, elle devra néanmoins s'armer afin de réaliser cet objectif et aussi mettre ses joueurs dans les meilleures condi- tions. Le nouveau directeur général de la SSA JSMB aura aussi comme principal objectif de préparer le grou- pe pour la saison prochaine, et éventuellement pour l'après Ligue 2, et ce, en convainquant certains joueurs de prolonger leur contrat au cours de la saison

afin de ne pas mettre le club en difficulté en cas d'acces- sion en Ligue 1 Mobilis.

Trouver des joueurs capables d'apporter un plus Alors que le coach aurait établi une préliste d'atta-

Alors que le coach aurait établi une préliste d'atta- quants qui viendraient ren- forcer l'effectif la

quants qui viendraient ren- forcer l'effectif la saison pro- chaine, le nouveau directeur général aura lui aussi une autre mission, celle de déni- cher des éléments en mesu- re de permettre à la JSM Béjaia de présenter un grou- pe solide la saison prochai- ne. Karim Doudane, fort de son expérience et de ses connaissances sur le terrain, devra faire le bon choix sur les joueurs qu'il compte recruter pour le club la sai- son prochaine. Connaissant le tempérament du prési- dent Tiab Boualem, ce der- nier aura par ailleurs le der- nier mot concernant les arri- vées et les départs cette sai- son.

B. E. Z.

www.competition.dz Mardi 20juin 2017 MOB 21
www.competition.dz
Mardi 20juin 2017
MOB
21

Une grande partie adhère à l'idée

Les joueurs sommés

de céder 2 mensualités

Bien que du côté administratif, les affaires du club semblent reprendre leur cours normal, le volet financier reste toujours le point noir du club phare de la Soummam avec une société qui accumule pas moins de 28 milliards de dette.

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Conscients de la situation que tra- verse le MOB, les nouveaux respon- sables à la tête du club seront confrontés à une énorme problématique durant les mois à venir où ces derniers devront pratiquer une gestion digne de ce nom s'ils ne veulent voir leur bon départ par- tir en fumée. Des personnes nous confirment également que la direction béjaouie est bien consciente de ce qui se passe et dispose de quelques plans en matière de gestion.

Baisse des salaires au pro- gramme Les gestionnaires béjaouis comptent apparemment remettre de l'ordre au sein du club en commençant par faire d'énormes économies les jours à venir et ceci avec une baisse des salaires col- lective. Ainsi, l'ensemble des joueurs qui seront appelés à renouveler leur contrat au MOB verront sans nul doute leur salaire prendre un coup. Le club n'a en effet pas d'autre choix que de suivre cette politique pour surmonter la crise à laquelle il fait face depuis quelques mois maintenant.

à laquelle il fait face depuis quelques mois maintenant. L'objectif n'a pas été atteint Compte tenu

L'objectif n'a pas été atteint Compte tenu du fait que l'équipe n'a pas réussi à atteindre l'objectif tant convoité du maintien, les nouveaux res- ponsables béjaouis seraient apparem- ment sur le point de mettre l'ensemble des joueurs mobistes devant leurs res- ponsabilités. Ainsi, une source proche de la direction du MOB nous informe que les nouveaux responsables ont

régularisé les salaires de tous les joueurs. Ces derniers comptent appa- remment s'entretenir avec les joueurs les prochains jours pour leur faire savoir qu'ils n'ont pas atteint les objec- tifs tracés en début de saison ; bien au contraire, ils n'ont rien fait pour ne serait-ce que maintenir le club en Ligue 1 Mobilis. Les nouveaux responsables considèrent donc que l'équipe a échoué

dans sa mission et que l'ensemble des joueurs seront sommés de céder deux mois de salaire.

Totale confiance vis-à-vis des nouveaux responsables Du côté des joueurs, il paraît que la régularisation des salaires ces derniers jours par la nouvelle direction du club a redonné espoir à plus d'un joueur dans les rangs des Crabes. Ces derniers sem- blent avoir une totale confiance vis-à- vis des nouveaux responsables qui ont tenu parole en entamant la régularisation des salaires. Ainsi, l'idée de céder deux mensualités au club pour objectifs non atteints aurait convaincu plus d'un joueur. "On est conscient qu'on a failli à notre mis- sion, on est également conscient que la situation financière du club est critique et que les nouveaux responsables font des pieds et des mains pour régler le problème. On a aussi cru savoir que la nouvelle direction compte s'entretenir avec nous pour nous demander de céder quelques mois de salaire. Je pense que cet argent aidera les nouveaux diri- geants à attirer quelques bons joueurs durant le mercato estival, chose qui sera bénéfique pour le club et c'est pour cela que beaucoup de joueurs sont prêts à céder un peu de leur salaire", nous dira un joueur. B. B.

Verdict de la CRL ce jeudi

C'est, en effet, le 8 juin dernier que s'est tenu le dernier face-à-face entre les responsables chargés de défendre la cause du club et la deuxième vague de joueurs béjaouis qui ont saisi la CRL. Après les premières affaires de Rahmani et Salhi où la club a finalement eu gain de cause, les responsables béjaouis ont encore une fois pris part à une audience devant la Chambre des litiges. Les deux parties ont donc expliqué le problème à la CRL ; les joueurs ont d'abord commencé par faire savoir le problème qui a poussé chacun d'eux à saisir la CRL, à savoir le problème des mensualités impayées. Les responsables béjaouis ont ensuite pris le relais en expliquant aux joueurs que la régularisation des mensualités impayées a été effectuée. On attend donc avec impatience le verdict final de la CRL censé trancher définitivement ces litiges qui bloquent toujours l'avancement du chantier béjaoui. En effet, les responsables chargés d'examiner le dossier du MO Bejaia ont fait savoir aux intéressés que le verdict final sera prononcé le jeudi 22 juin 2017. Ce qui veut dire que le club béjaoui sera après-demain débarrassé une bonne fois pour toutes de ce problème de litiges.

Trouver un entraîneur, le casse-tête des dirigeants

Les fans attendent toujours de voir le nouveau patron qui dirigera la barre technique la saison prochaine.

Quelques jours après la fin de la saison, la priorité des respon- sables mobistes actuellement n'est autre que de nommer un nouveau technicien, qui sera en mesure de préparer une team performante capable de défendre les couleurs du club la saison prochaine et lui permettre par la même occasion de réaliser les objectifs tracés, qui seront probablement axés sur l'ac- cession.

Bira a décliné l'offre, Belatoui dans le doute Rappelons qu'après qu'Abdelkrim Bira qui a décliné l'offre du MOB, quelques informations nous sont parvenues à propos des pistes que suivent actuellement les respon- sables béjaouis et qui mènent direc- tement au technicien oranais Omar Belatoui. Mais de nombreux diri- geants ne sont pas vraiment moti- vés à le ramener.

Ighil s'éloigne du MOB C'est ce que nous avons appris, hier, d'une source sûre. La venue

nous avons appris, hier, d'une source sûre. La venue de l'entraîneur Meziane Ighil au MO Béjaia

de l'entraîneur Meziane Ighil au MO Béjaia coince et semble même s'éloigner. Ighil, qu'on avait annon- cé tout proche de prendre la tête de la barre technique béjaouie, n'est plus la piste privilégiée des Crabes. Alors que la direction béjaouie était sur le point d'entamer les négocia- tions avec ledit entraîneur, on apprend qu'Ighil aurait clairement précisé que sa venue au MOB pour- rait bien ne pas voir le jour. C'est ce qui a poussé la direction mobiste à se pencher sur une autre piste.

Trop tard pour Bouakez Une source proche de la direction béjaouie nous a confié que les diri- geants du MO Béjaïa, après avoir été informés du refus du coach Meziane Ighil, n'ont pas tardé à prendre attache avec un autre entraîneur. Ainsi, les nouveaux responsables de la maison vert et noir auraient déjà contacté l'ex-

entraîneur du RC Relizane, à savoir Moez Bouakez qui est en contact avec le MCO ; de plus, son club le Rapid ne veut pas se sépa- rer de lui. C'est pour dire que ce coach ne manque pas de sollicita- tion et ça sera difficile de le convaincre.

La direction dans l'em- barras Cependant, les dirigeants qui se trouvent toujours dans l'embarras continuent à étudier de nouvelles pistes toujours dans l'espoir de tomber sur le coach au profil recherché pour mener le club en Ligue 1 Mobilis, surtout que le temps presse et qu'il faut ainsi faire vite pour espérer être dans les meilleures conditions possibles avant d'entamer, dans un premier temps, le mercato estival puis débuter la compétition officielle. B. B.

Mouhli : «Avec ces dirigeants, le MOB retrouvera rapidement l'élite»

Le jeune défenseur Anis Mouhli, qui a brillé lors des dernières journées, affirme que la situation du club est en train d'être réglée petit à petit et que la nouvelle direction a instauré un climat de confiance au sein de l'équipe.

Il considère que les nouveaux responsables sont en train de faire convenablement leur travail, à savoir remettre de l'ordre au sein du club. Mouhli nous a ainsi déclaré : "Je pense que les nouveaux responsables arriveront à remettre le club sur les bons rails ; déjà le fait de voir ces der- niers s'entretenir avec les joueurs pour les rassurer et les convaincre que la situation est en train de s'amé- liorer est un bon signe. Ils nous ont aussi clairement précisé que le pro- blème principal, à savoir les mensua- lités impayées des joueurs, sera réglé. Chose qui, par la suite, a été faite. Je pense donc que ces gens n'auront aucun mal à remettre le club à sa place."

«La saison prochaine sera la mienne» Au sujet de son avenir, le jeune

défenseur, qui est longtemps resté muet sur le banc des remplaçants jus- qu'aux dernières journées du cham- pionnat où Mouhli a eu l'occasion de s'illustrer, nous a fait savoir que tout le monde entendra parler de lui lors de la prochaine saison où il compte bien montrer son mérite d'évoluer avec le MOB. Mouhli nous dira à ce sujet : "Cela fait maintenant 2 ans que j'évolue dans le groupe des séniors, je n'ai malheureusement pas eu beau-

coup d'occasions de briller, car le club possède des joueurs nettement plus expérimentés que moi. Mais mainte- nant, l'heure est venue pour moi de démontrer que je mérite ma place au MOB. D'ailleurs, j'ai fait partie du onze rentrant lors de toutes les der- nières rencontres du championnat. Je compte continuer sur cet élan surtout la saison prochaine et on entendra

B. B.

parler de moi."

Félicitation Félicitations à toi Alicia, tu as réussis à décrocher l'épreuve de la 5 éme
Félicitation
Félicitations à toi Alicia, tu as réussis à
décrocher l'épreuve de la 5 éme année avec brio.
Tu as rendu tes deux familles MEZOUED et
MESROUK fières de toi. Surtout ta maman
DJAOUIDA et ton papa BOUSSAÂD. Bravo
ma fille à d'autres sucès Incha'Allah.

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Ce que l'on sait le mieux, c'est ce que
Ce que l'on sait le mieux, c'est ce que l'on 16 millions d'Américains pensent que
Ce que l'on sait
le mieux, c'est
ce que l'on
16 millions d'Américains
pensent que le lait
chocolaté provient
deviné, puis
ce que l'on
a
des vaches marron
a
appris par
l'expérience.
Chamfort
Vous n'êtes pas sans savoir que l'on
obtient du lait chocolaté en
mélangeant simplement du lait (de
vache, en général) avec du chocolat
en poudre. Ce qui vous parait sans
doute tout à fait logique ne l'est
pourtant pas pour 7% des
Américains, si l'on en croit un
sondage en ligne du National Dairy
Council dont le Washington Post
rapporte les résultats. Ainsi, 16,4
millions d'entre eux pensent que le
lait chocolaté est issu directement
du pis des vaches marron. Bien
qu'interpellant, ces résultats ne
sont pas forcément surprenants
tant une partie non négligeable des
Américains sont ignorants en
matière d'agriculture, rappelle le
Post. "Les Américains pensent que
s'ils ont besoin de nourriture, il n'y
a qu'à aller au magasin. Rien ni
personne n'apprend aux enfants la
provenance des aliments", déplore
au journal, Cecily Upton, co-
fondatrice de FoodCorps, une
association qui vient parler
agriculture dans les écoles
américaines. Les frites, 1er
"légume" consommé aux USA
En 2011, une étude réalisée auprès
d'élèves d'une école en Californie
révélait que plus de la moitié
d'entre eux ignoraient que les
cornichons sont des concombres,
les oignons et la laitue des plantes.
Pire, 40% d'entre eux ne savaient
pas que les hamburgers sont à base
de bœuf et trois élèves sur dix que
le fromage est fabriqué à partir de
lait. Plus consternant encore, les
frites apparaissent au premier rang
des "légumes" les plus consommés
par les Américains. Un certain
nombre d'entre eux, notamment des
enfants, ignorent de fait que les
frites sont des pommes de terre.
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
torrides
gâtée
écrabouiller
criminel
centrée
DUDU
JJJJ OUROUR
anc. province
perfide
liberté d’agir
à sa guise
possèdera
c’est-à-dire
d’Irlande
10
Ce samed-là, à midi, la porte s’ouvre et la
ménagère va au bistrot d’en face où son
mari vide un verre. Elle s’écrie :
nature
1
- Amène-toi, semaine de 35 heures, la semaine
de 90 heures vient de préparer à déjeuner !
appellera
à comparaître
baie jaune
SUDOKU
lustras
4
lettres pour
ressemblances
coopérant
7
2
5
9
8
3
rusé
greffes
6
7
5
éclat vif
canton suisse
du regard
8
7
5
2
2
garçon
d’écurie
fantôme
2
6
3
5
réfléchi
8
provoqué par
le plomb
519
santionné
fin de
participe
9
8
7
4
richesse
crack
déportation
8
2
6
3
utilisateur
pointe de
terre en mer
3
4
8
posséda
mesure
centimètre
itinéraire
7
cube
chinoise
2
6
3
594
garantît
qu’on a
5
décidé par
inutile
avance
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
lettres
la peine des
de cour
1
4
2
9
5
6
8
3
7
travaux forcés
sur la rose
des vents
salut latin
9
3
5
8
7
4
2
6
1
avant patres
7
6
8
3
1
2
4
9
5
6
fin de
9
verbe
fleuve
6
2
3
7
8
9
1
5
4
d’Europe
vaisseau
5
8
7
4
6
1
3
2
9
sanguin
3
personne
4
9
1
2
3
5
7
8
6
bavarde
entourerions
2
7
6
5
4
8
9
1
3
3
5
9
1
2
7
6
4
8
8
1
4
6
9
3
5
7
2
R
F
E
A
E
E
B
E
L
A
E
C
N
E
D
A
C
E
D
I
LES MELÉS
D
E
P
I
S
T
A
G
E
S
P
R
E
S
I
D
E
N
T
T
S
T
A
R
T
P
A
V
I
L
L
O
N
T
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
R
U
E
R
R
O
S
S
E
I
A
E
B
U
M
T
R
I
A
P
M
I
N
R
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
D
A
T
T
E
S
E
M
I
M
E
R
S
A
L
I
V
C
L
R
E
I
F
E
R
O
C
E
E
P
U
ALIMENT
IRREEL
A
B
I
D
E
A
L
E
I
R
I
A
D
N
L
C
L
G
L
M
L
A
E
E
T
U
I
R
U
ATTELLE
LABRADOR
I
L
L
P
R
E
T
I
B
D
A
E
A
B
A
L
I
R
E
R
R
BESTIOLE
LIEN
P
O
E
L
E
R
E
E
L
BIEN
MINE
A
F
A
O
F
I
N
S
E
L
E
O
E
U
I
N
E
P
R
I
S
I
CAISSIER
MURE
U
S
A
G
E
S
T
A
R
E
I
H
R
S
O
P
G
A
S
E
B
R
T
A
CREATIVITE
NATTE
M
A
I
N
M
I
S
E
DEAMBULER
NONNE
R
A
I
L
S
E
M
S
R
C
L
S
I
I
U
D
Z
V
T
E
R
I
L
DECADENCE
ONCTION
R
B
T
S
E
I
N
C
E
I
T
L
F
V
R
A
C
O
I
I
O
C
S
T
E
L
E
S
E
S
E
ECLAIREUR
OPPROBRE
I
E
C
L
S
N
E
R
U
M
N
U
O
N
E
FADEUR
PARUTION
LES FLÉCHÉS
FEROCE
PAVILLON
R
N
A
N
O
B
L
I
E
N
G
A
R
L
R
1
2
3
4
5
GASPILLAGE
ROBE
LES MELÉS
D
I
E
G
O
O
G
A
N
I
E
I
N
R
E
H
O
T
E
E
GOUT
SACRIFICE
LYES
BOUKRIA
HABILETE
SAVOURER
E
R
N
E
O
P
P
R
O
B
R
E
U
T
R
6
7
8
9
10
HERNIE
TRANSFUGE
G
O
D
I
N
T
E
N
R
E
L
U
B
M
A
E
D
I
T
E
IMPAIR
VRAC
Citation
INSOLITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Mardi 20 juin 2017

ASMO

23

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 ASMO 23  Dahmane : «Je suis lié, priorité à l'ASMO»

www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 ASMO 23  Dahmane : «Je suis lié, priorité à l'ASMO»

Dahmane : «Je suis lié, priorité à l'ASMO»

Le gardien Hamza Dahmane ne rejette pas l'idée de prolonger à l'ASMO pour peu qu'il trouve un terrain d'entente avec les responsables du club.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Vous n'avez aucune nouvelle de votre club…

Il n'y a aucune nouvelle depuis la fin du championnat de la saison qui vient de finir. Moi j'étais occupé à régler des affaires personnelles, puis on est en plein mois de Ramadhan. Donc, pour l'instant, il n'y a eu aucu- ne nouvelle.

Donc, vous n'avez aucune idée sur votre avenir avec l'ASMO…

Non, je n'en ai aucune, mais je suis sous contrat, il me reste une année à faire. Je dois honorer mon engage- ment, mais tout dépend de la volon- té des dirigeants. Je ne peux discuter

leur choix ; s'ils veulent mes services pour une deuxième saison je ne dirai pas non. Je sais que ça ne va pas tar- der pour en savoir plus.

Votre choix dépend de la volonté des dirigeants…

Absolument ! S'ils veulent me gar- der, on verra la nature des négocia- tions. Je serais à leur disposition dans la mesure où je dois honorer mon engagement comme je l'ai déjà fait avec les autres clubs.

Sinon, vous avez des contacts ? Oui, j'ai des contacts, mais je ne peux dévoiler quoi que ce soit par respect à l'ASMO. Pour l'instant, je ne peux parler de ce sujet. Ce sera fait une fois avoir parlé avec les diri-

geants. En tout cas, je donne la prio- rité à l'ASMO avec qui je suis lié pour une autre année.

Vous n'êtes pas satisfait de la première saison avec El- Djamîya…

Au contraire, mais je suis déçu pour l'équipe parce que nous avons joué le maintien, alors que nous avions la possibilité de faire mieux et même d'accéder. C'est vrai, la saison a été difficile pour moi quand j'ai perdu ma place de titulaire pendant la phase retour du championnat. Mais j'ai respecté les choix des entraî- neurs et puis il ne faut pas l'oublier, mon ami Hennane a fait de bonnes prestations malgré son jeune âge. Il n'a pas démérité. L. M. A.

Bouyousfi

contacté,

Khiter ciblé

Certes, les intentions des dirigeants de l'ASMO ne sont pas dévoilées par la direction, mais l'opération recrutement a déjà commencé. A en croire une source fiable, un joueur a été contacté pendant le mois de Ramadhan, il s'agit du milieu Omar Hichem Bouyousfi qui, selon la même source, a été contacté par un proche du président du CSA. Ce joueur, qui a fait l'école du MC Oran, serait intéressé par l'idée de jouer à l'ASMO dans l'espoir de se rapprocher de sa famille établie à Oran. Car depuis quelques années, ce dernier a évolué dans quelques clubs du Centre comme l'AC Paradou et de l'Est à l'USM Annaba, plus précisément pour le compte de la saison passée. Un autre joueur intéresse les dirigeants, en l'occurrence le milieu Mohamed Khiter de l'OM Arzew. D'après notre source, ce dernier a été proposé par un agent qui a de bonnes relations avec les dirigeants asémistes.

ASO

MEROUANI :

«L'ASO doit prendre

un nouvel élan»

Le jeune milieu de terrain Merouani, qui a réussi avec brio à s'illustrer cette saison, entend confirmer la saison prochaine.

De notre correspondant

A. BENABDELKADER

Comment jugez-vous le parcours de l'équipe cette saison ?

Il est vrai que nous avons raté l'objectif tracé, mais nous avons quand même réussi à sauver l'équipe contre vents et marées. Notre classement prouve que nous avons atteint la moyenne. Je pense qu'il faut d'abord rendre hommage au groupe qui a fait de son mieux face aux multiples problèmes qui ont empêché la marche de l'équipe.

D'aucuns ne cessent de relever la bonne réaction des joueurs malgré ces problèmes, un avis ?

La détermination des joueurs a été telle que c'était le mot d'ordre de ne pas lâcher prise, même si durant la phase retour, nous avons souffert en raison des défections dues aux blessures, mais aussi au

manque flagrant de moyens financiers. Disons qu'on s'esti- me heureux d'avoir eu des res- sources mentales extraordi- naires pour faire face à des dif- ficultés, et ce grâce à la solida- rité de notre groupe.

L'avenir de l'ASO via certains jeunes incorporés en fin de saison est très commenté, un mot là- dessus ?

Certains jeunes alignés sont bons, alors que d'autres se doi- vent de travailler davantage pour atteindre un certain niveau. Leur jeune âge devrait leur servir pour avoir plus de marge de progression. Je pense que le club voudrait bien revenir à cette politique qui a porté ses fruits par le passé.

Titulaire parmi des joueurs d'expérience, qu'avez-vous à dire ?

Je dois rendre hommage aux dirigeants, à mes coéqui- piers et au staff technique qui ont fait de leur mieux pour m'aider dans ma mission en facilitant mon adaptation. Le groupe avec lequel j'ai tra- vaillé est extraordinaire, car on formait une famille. La sym- pathie des supporters à mon égard m'a fait plaisir et m'a encouragé à fournir des efforts supplémentaires pour être à la

à fournir des efforts supplémentaires pour être à la hauteur de cette confiance. Si l'on parlait

hauteur de cette confiance.

Si l'on parlait de la saison prochaine où la direction a déjà décidé de reconduire Khezzar…

C'est une très bonne chose pour le groupe d'être mené par un tel entraîneur qui a su donner un nouvel essor à l'équipe depuis sa venue à

l'ASO. Je souhaite du fond du cœur que les leçons soient bien apprises et les erreurs de la saison écoulée ne se reprodui- sent plus. Il faut que l'ASO prenne un autre élan la saison prochaine. J'ai le pressenti- ment que l'ASO sera encore

meilleure.

A. B.

La liste

des libérés

toujours

attendue

A l'ASO, on ne connaît pas encore les joueurs qui seront libérés même si plusieurs noms circulent dans les coulisses du club. Cependant, la direction du club attend toujours la réunion dans ce sens avec l'entraîneur Khezzar ; une réunion avant la fin de cette semaine d'après nos sources.

Qu'en sera-t-il de Mebarki ?

On n'a jusqu'à présent pas clarifié la situation de l'arrière central Mebarki, qui attend que l'on fasse appel à lui pour discuter de son avenir avec le club et par là le régulariser quant aux mensualités qui restent. Mebarki, qui aurait reçu des offres d'autres clubs, ne veut pas passer l'éponge sur l'argent que lui doit l'ASO, d'où l'attente d'une entrevue avec les responsables du club.

On reparle

de Selama…

Même si rien n'est encore officiel, Selama serait sur le point de revenir au club après deux saisons passées au CABBA. Formé au club chélifien où il a fait toutes les catégories, Kheireddine aurait été contacté par les dirigeants pour revenir au bercail.

CABBA

Bougherara rassure les dirigeants

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Lamine Bougherara, qui a officiellement donné son accord aux dirigeants la nuit de vendredi, en négociant un contrat qu'il n'a pas encore signé, rassure tout de même les premiers responsables du club qu'il reviendrait à la capi- tale des Bibans dans quelques jours pour officialiser son adhésion au Ahly, rapporte Merzougui, qui estime que le nouvel entraîneur du CABBA a tenu sa promesse en se com- portant en homme avec les res- ponsable du CABBA. "Il a été un homme avec nous, c'est pour cette raison que nous devons nous aussi le respecter en tant que tel", déclare Merzougui qui ajoute : "Il exis- te un code d'honneur à respec- ter par les deux parties", fai- sant allusion à son équipe et au driver.

L'entraîneur n'a pas touché son argent L'on retiendra aussi que l'ex- coach du DRBT, qui a pris des photos avec les premiers res- ponsables de l'équipe pour prouver sa bonne foi vis-à-vis des Jaune et Noir, n'a pas tou- ché le moindre centime de l'administration de sa nouvelle équipe. En revanche, l'on signalera que Bougherara n'a pas signé officiellement au CABBA, ce qui nous amène à

se poser des questions sur son sort au Ahly. Pourquoi il n'a pas encore signé de contrat avec le CABBA alors qu'il pou- vait le faire après avoir tout accepté ou plutôt tout imposé ? S'agit-il d'une question d'ar- gent ? Merzougui ne tardera pas à déclarer que c'est Smaïl Benhammadi qui avait pris l'engagement, avant la cam- pagne électorale, de se charger exclusivement de verser les salaires de l'entraîneur, à com- mencer par les trois mois d'avance, après la signature du contrat.

L. B.

Bouflih : «On m'a demandé de rester et j'ai accepté»

Le milieu récupérateur du CABBA, Bouflih, a reçu la pro- position de prolonger son tra- vail au sein du club des Bibans et n'a pas hésité à répondre favorablement, selon ses dires.

Oualid, manager du CABBA

L'ex-pensionnaire du CABBA, Oualid, qui a porté les couleurs de l'USMA, a, semble-t-il, reçu la proposition d'œuvrer en tant que manager du team. En même temps, on parle d'Aïdel, notamment chez les représen- tants des comités des suppor- ters. Quel nom faudra-t-il rete- nir ? Peut-être aucun.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger
www.competition.dz Mardi 20 juin 2017 24 ARRET SUR IMAGE SOUDANI- MECHERARA, RENCONTRE À LA MECQUE
www.competition.dz
Mardi 20 juin 2017
24
ARRET SUR IMAGE
SOUDANI-
MECHERARA,
RENCONTRE À LA
MECQUE
Peu après avoir disputé le match contre
le Togo, Hilel Soudani, l'international algé-
rien, a rallié les Lieux Saints pour une
omra. Mohamed Mecherara, le boss de la
DNCG, en a fait de même. Ils ont eu le
plaisir de se rencontrer à La Mecque
et d'immortaliser cet instant via
une photo que Mecherara a
postée sur son mur
Facebook.

CHAOUCHI : «LE BALLON NE FRANCHIRA PAS LA LIGNE DE MA CAGE»

Faouzi Chaouchi, le gardien de but du Mouloudia d'Alger, retrouvera sa place dans le onze de départ ce soir. Il est décidé à garder sa cage vierge contre Mbabane Swallows.

Ce soir, le Mouloudia d'Alger affronte Mbabane au 5-Juillet, comment se présente pour vous cette rencontre ? Un match qu'il faut gagner à tout prix. On a une idée sur l'adversaire qui est venu pour faire un exploit. A nous de trouver la bonne formule et comment le contrer pour le renvoyer chez lui sans le moindre point. Ce ne sera pas facile, mais chez nous, on doit être intraitables, c'est comme ça et pas autrement.

Vous qui étiez à l'infirmerie, êtes-vous prêt pour le RDV de ce soir ? Hamdoulah, je me sens très bien et bien sûr, je suis prêt à reprendre ma place et faire en sorte de garder ma cage vierge

dans une rencontre qu'on a envi de gagner à tout prix. Ce ne sera pas facile, mais on se surpassera pour réussir le pari. Je suis gonflé à bloc et bien décidé à tout faire. Je peux vous assurez que le ballon ne fran- chira pas la ligne de ma cage.

Quel bilan tirez-vous de cette saison où le Doyen a joué sur les trois fronts ? Je dirais qu'on a fait une bonne saison. On a terminé second en championnat. On est demi-finaliste de la coupe d'Algérie et on s'apprête à s'attaquer à la phase retour des groupes mardi soir avec la ferme intention de maintenir la cadence afin d'assurer de très belles choses et partager des moments de joie avec notre cher public.

Est-ce que vous êtes satisfaits de cette saison ? Oui, même si on aurait pu gagner le titre de champion. On avait tout pour y

parvenir, malheureusement, le destin en aura voulu autrement. Pas grave, on est bien décidés de réussir en coupe de la CAF et en coupe d'Algérie. Quoi qu'il en soit, on s'est donnés à font et il n'y a pas de regret à avoir.

Cette saison, tout le monde a constaté les efforts que vous avez déployés dans le rôle de leader de son équipe et qui a beaucoup apporté… Hamdoulah, cette saison, tout le monde se porte bien, que ce soit moi ou les camarades. Je me donne tout le temps à fond pour aider mon équi- pe, car je suis un gagneur et si je râle sur le terrain c'est pour booster et pousser mon équipe à aller de l'avant. Et je ferai tout le temps cela, pour assurer les victoires avec mon équipe.

Par rapport aux saisons passées, le Mouloudia d'Alger est revenu au devant de la scène et est devenu une équipe redoutable. Qu'est-ce qui a changé ? On a beaucoup souffert ces dernières années et cela même si on voulait vrai- ment casser la baraque à chaque fois. Hamdoulah, aujourd'hui, tout va pour le mieux, il y a une bonne équi- pe, des joueurs qui veulent réussir et un staff qui ne ménage aucun effort pour nous booster. Tout le monde est gagneur et tout le monde veut atteindre cela. On a un groupe d'enfer, qui a fait mal et qui va continuer à le faire. Il reste deux compétitions à assu- rer et on ne compte rien lâcher pour le moment. M. Z.

qui va continuer à le faire. Il reste deux compétitions à assu- rer et on ne

Madjer

set

Belloumi

honorés au

Burkina

Faso

10 stars du foot- ball africain, dont 2 Algériens, ont été distinguées samedi dernier, au Burkina Faso, pour l'ensemble de leur carrière, à l'occa- sion de la 5e édi- tion de la Nuit du football africain (NFA). Lakhdar Belloumi "l'inven- teur de la passe aveugle" et Rabah Madjer, auteur de la célèbre talonna- de qui porte désor- mais son nom, sont montés sur le podium pour rece- voir leurs tro- phées.

de la célèbre talonna- de qui porte désor- mais son nom, sont montés sur le podium