Vous êtes sur la page 1sur 3

Prologue

Il y a de cela des milliards d’années, la verdoyante nature n’était plus


que souvenir sur Mars. L’humanité avait tellement abusé des
ressources de cette petite planète qu’il n’y restait plus que d’immenses
cités et des déserts à perte de vue. Le bleu du ciel et des mers n’était
que souvenir du passé. Le rouge était la couleur qui dominait.
Quelques espèces réussissaient toutefois à y survivre puis qu’ils
étaient déjà adaptés au désert. L’humanité était une d’entre elles. À
cette époque, un consortium de scientifique avait bien essayé d’avertir
les trois grandes nations des dangers de la surconsommation, mais
aucune ne voulut écouter, elles n’étaient intéressées que par le capital
mondial, l’économie, l’argent virtuel et le contrôle des ressources. Bien
sûr tout ce pouvoir n’engendra qu’une seule et unique chose, la guerre
et encore plus de guerres. La mort était omniprésente sur toute la
planète. La science et la technologie engendrèrent une toute nouvelle
génération d’arme encor plus destructrice que la précédente. La
bombe nucléaire n’était que pacotille et relique du passé devant ses
satellites hyperspatiaux en orbite au tour de la planète. Chaque
parcelle de terre et de mer desséchée était observée du haut des
cieux. Face à cette menace, le monde finit par se diviser. La guerre
dura près de 2 siècles. Les ressources finirent par manquer.
Cependant, l’humanité avec son désir de survivre comprit que son seul
salut était l’espace et l’unicité des trois nations. Ainsi naquit la
première nation unifiée de l’espèce humaine. Elle portait le nom
« Atlantis ».

Le commencement

Après deux siècles de guerre, l’humanité s’était enfin réveillée. Elle prit
conscience que son salut était l’espace. Son seul moyen de survivre
dépendrait de sa capacité à découvrir les confins de la galaxie, de
nouvelle planète qui pourrait l’accueillir. Ainsi débuta l’épopée des
voyages spéciaux. Durent prêt de 10 siècles, elle conquit la galaxie
grâce au voyage inter spatial et à sa flotte de vaisseau de type ORION.
Rien ne semblait pouvoir l’arrêter ou même la stopper. L’humanité
avec son esprit de conquérant traça l’histoire des générations futures.
Colonisant tout les mondes propices à ça survivent. Elle ne fit
qu’étendre sa suprématie dans la galaxie connue. Siècle après siècle,
elle colonisa de plus en plus de planètes. Elle construisit des spacieux
ports, de nouveaux vaisseaux de plus en plus performants, elle
continua sa conquête de la galaxie. Bien que les veilles rancunes du
passé semblé vouloir refaire surface. L’humanité fit passer ses besoins
avant son désir de guerre qui était toutefois bien encrée au plus
profond de son ADN. Les colonies devinrent des villes puis des cités et
en suite des mégas cités. Les scientifiques se questionnèrent, après
plus de 10 siècles de colonisation spatiale, les Atlantes n’avaient
encore rencontré aucune espèce dite intelligente avec qui
communiquer. Il semblait que l’humanité était seule dans cette
galaxie. Ce sentiment de solitude poussa les Atlantes à penser à de
nouvelle façon de continuer son expansion dans l’univers. Toutefois,
cette attaque ne fit qu’engendrer une nouvelle fois la guerre. Mais
cette fois-ci, la guerre fut finale pour les machines.

Elles décidèrent de détruire tous les mondes qui abritaient la race


humaine. Une à la suite de l’autre chacune des colonies fût anéantie
par les machines. Les hommes ne pouvaient rien faire contre la folie
destructrice des machines. Après cinquante ans de guerre acharnée, il
ne restait plus qu’une seule et inique planète où la vie telle que
l’homme la connaissait existait encore. Cette planète c’était Mars, déjà
dévasté par les milliers d’années d’évolution de l’homme. Il ne fallut
que quelque minute aux machines pour aligner leurs vaisseaux
spatiaux et tirer la décharge de plasma qui mît fin à l’existence de
l’humanité dans toute la galaxie connue. Les Atlantes à la surface de la
planète ne virent que de gigantesque rayon de lumière ressemblant à
des éclaires fracasser le ciel gris. Puis ses éclaires s'écrasèrent au
milieu des cités déjà délabrées par le passé des guerres anciennes.
Mais les Atlantes avaient depuis longtemps pris conscience de
l’approche de leur fin. Pour éviter la destruction finale de leur espèce,
ceux-ci avaient créé une machine de terra formation qu’il avait caché
sur la planète voisine de Mars. Après la destruction de toute vie sur
Mars, les machines quittèrent le système solaire pour rejoindre leur
monde d’origine qui se trouvait dans une galaxie voisine. Il ne restait
aucune trace d’humanité dans tout le système solaire et même dans
toute la galaxie sauf cette machine enterrée au plus profond des
abysses de cette planète voisine et tranquillement elle débutât le
travail pour le quelle elle fût construite. Aujourd’hui après plusieurs
siècles d’évolution l’humanité est de nouveau présente sur cette
nouvelle planète que nous nommons la terre.