Vous êtes sur la page 1sur 7
Ecole Nationale ALU. 2012-2013 d’Ingénieur de Sfax EXAMEN METHODES DE RESOLUTIONS NUMERIQUES GEM3 Partie 1 (durée 1h) Un fluide s’écoule 4 une vitesse W supposée constante dans une conduite hémicylindrique (figure ci- dessous) de rayon R et de longueur L, chauffée a sa surface circonférentielle et supposée complétement isolée au niveau de son plan équatorial (61/66),., =Oet 01/26), = 0). On supposera que la température de la surface de chauffe T, est constante. A Pentrée de la conduite le fluide s"introduit & une température T. ar et on supposera qu’a la sortie, la dérivé de la température est nulle 4 =0, On se propose de construire un code de calcul permettant de déterminer la distribution de la température dans la veine fluide parcourant la conduite. A cet effet, on vous donne I’ équation de transfert de chaleur qui s’écrit dans un systéme de coordonnées cylindriques tridimensionnelles comme suit : er eT 16 a eof Tawnl 2.22) 1/ En adoptant un schéma de discrétisation centré, montrer que I’équation de bilan d’énergie thermique sur un volume de contréle peut s’écrire comme suit : tex {| AOO(-1,},k)+ (BO + BE) OG, j,k) + AEO(+1, j,k) + i)-TG I= Z f ASO(i, j-1,k)+(BS + BN) ®(i, j,k) + ANO(,j+1.k)+ [dt eal ABO(, j,.k-1)+ (BB+ BH) OG, j,k)+ AHO(,j,k +1) - Identifier les coefficients AO, BO, AE, BE, AS, BS, AN, BN, AB, BB, AH, BH et ACP. cpr"! 2/ On désignera respectivement par NR, NO et NZ les nombres de nceuds suivant les directions radiale angulaire et axiale ; donner les équations exprimant les conditions aux limites sous une forme algébrique en 10, =R,0-0, 0-2 2-0 et z-L. 3/ En adoptant un schéma de discrétisation temporelle complétement explicite, identifier les systémes 4 équations que l'on obtient. Formulaire (Opérateurs en coordonnées cylindriques) 1A(rA,) 10Ag , OA. = No ey r & 1 & 10(_a), 107% a> Ap=——[r2|4 5S : tala) 1? 60? a? & = Dp ENIS Département de mécanique Examen : Méthodes numériques de résolution Durée 1H Documents personnels sont autorisés Partie Les écoulements transitoires unidimensionnels de distribution de gaz de ville dans les conduites sont décrits par un systéme de deux équations aux dérivées partielles qui sont : Péquation de mouvement : 0 a) et l’équation de continuité : Q) Avec: C:: célérité des ondes, p : la pression, a: la section de la conduite, M : le débit massique du gaz, g : Paccélération de la pesanteur, 2, : coefficient de perte de charge linéaire, D : diamétre de la conduite, o : pente de la conduite. La conduite de longueur Z est subdivisée en N trongons égaux distants Ar(Ax = L/N). On suppose que la conduite est alimentée en amont par un réservoir & pression constante pp et on se propose d’étudier le régime transitoire provoqué par une fermeture brusque d’une vanne placée en aval. 1) En appliquant la méthode de combinaison linéaire, déterminer les équations des lignes caractéristiques et les Equations de compatibilité 2) Ecrire les équations aux différences de ’intégration des équations de comp: des lignes caractéristiques (figure 1) : ligne C*(i—1,P;) et ligne C™(/+1,P;). En déduire la lité le long. solution au point F;. 3) Ecrire les expressions permettant d’obtenir la solution aux deux extrémités de la conduite (FI eti-N+1). 4) La conduite est supposée horizontale «=0 , Montrer que I’écoulement permanent est défini par les deux relations : (M(x) = (0) @) Figure 1 : Lignes caractéristiques ECOLE NATIONALE D'INGENIEURS DE SFAX Janvier 2013 GEM3 Durée 2h Examen Etude des Systémes Thermiques Industriels (Cours autorisé) EXERCICE 1 Un échangeur a une surface de 10 m? et un coefficient global d'échange de 500 W m? °C". On V'utilise pour refroidir 1,5 kg s d'une huile initialement une température de 110 °C en utilisant 4 contre-courant 0,5 kg s' d'une eau entrant 415 °C. 1°) calculer le flux de chaleur échangé, 2°) calculer les températures des deux fluides en sortie de l'appareil Données : Chaleur massique de l’eau : Cp=4180 J kg? °C? Chaleur massique de I’huile : Cp=2250 J kg? °C? EXERCICE 2 On veut refroidir 200 kg hr! dleau liquide de 100 °C & 20 °C en utilisant comme fluide réfrigérant 4000 kg h'™ d’eau prise & 10 °C. 1°) Sachant que le coefficient global d’échange est U=1700 kJ h! m? °C", calculer la surface 4 échange si le transfert prend lieu dans : ~ un échangeur 4 co-courant, - un échangeur a contre-courant, ~ un échangeur 1-2. 2°) On condense totalement 200 kg h’' de vapeur d’cau saturée & température constante de 100 °C. Le fluide réfrigérant étant de V'eau prise 4 10 °C au debit de 4000 kg h', Sachant que le coefficient global d’échange est U=6000 kJ hr! m@ °C, - caleuler la surface du condenseur, - calculer la quantité de chaleur maximale que I’on pourrait échanger, - déduire l’efficacité de ce condenseur. Données : Chaleur massique de l’eau : C)=4,18 kJ kg! °C Chaleur latente de condensation de la vapeur d’eau 100 °C : Lyapeau = 2250 KJ kg"! N.B. les 2 questions sont indépendantes EXERCICE 3 On étudie le dimensionnement d’un échangeur & double tubes coaxiaux destiné a reffoidir un debit de 2,5 m’ h™ de dodécane de T..=120°C a T.s= 0°C circulant dans I’espace annulaire a contre-courant, 4 un débit de 2 tonnes h”! 10°C avec de l'eau industrielle a T; Le tube inteme, dans lequel circule le dodécane, a un diamétre intérieur di=25 mm, une épaisseur e=2,5 mm. Le tube externe a un diamétre extérieur da=45 mm, et la méme épaisscur. La conductivité thermique du métal constituant les tubes est égale a Aparoi=50 Wm °C". Propriétés physiques respectives du dodécane et de eau industrielle : Pe=750 kg m®, Cyo=2260 J kg! °C, Ac=0,151 Wm! °C", .-0,75 10° Pas p1000 kg m®, Cy=4180 J kg °C", 42=0,607 W m7! °C", j4=0,89 10° Pas 1°) Calculer la quantité de chaleur échangée et déduire la température de sortie de eau de refroidissement. 2°) Calculer les coefficients de transfert convectif interne et exteme hy et he supposés constants. On utilisera les corrélations suivantes = - Coefficient d’échange dodécane-paroi interne du tube central : eet tel \ Be © - Coefficient d°échange coté paroi externe du tube central : os ot 023 (% ve Gc) (% Ss) Be : Vj et Ve étant les vitesses moyennes des liquides circulant respectivement a Vintérieur de tube central et dans l’espace annulaire ; dy le diamétre extérieur du tube central ; ds le diamétre intérieur du tube extérieur. 3°) Diaprés des expériences d'utilisation, les facteurs d'encrassement pour les surfaces intérieure et extérieure du tube central sont estimées a 0,0004 et 00002 m* °C W", respectivement. Calculer le coefficient de transfert global U évalué par rapport a la surface externe du tube central. 4°) Calculer la longueur de I’échangeur. ENLS 17 Janvier 2013 Département de Génie Mécanique GEMB EXAMEN DE TENUE EN SERVICEDES ASSEMBLAGES QUESTIONS : 1°) Condition thermodynamique de la corrosion 2°) Diagramme d’Evans Tension de corrosion écor intensité de corrosion Ieer 3°) Protection anodique et cathodique contre la corrosion y Examen de Modélisation et Analyse des Systemes Dynamiques - Janvier 2013 - Documents Autorisés (GEM3) Probleme N° Reconsidérons l’application d’un support étouffeur de vibration étudié en classe (coussin aérodynamique). On rappelle que le modéle mathématique développé aprés lingarisation est présenté par les Equations suivantes : = WJ SK §s sy PLE LOZEOI WLLL UIDs m= — Kp, J, ~ Bh, + Ap, = Mh, i &, _ RT, dm, my = KP, + Kigh, ana La demiére équation est obtenue a partir d’une lingarisation de la loi du gaz. parfait tout en négligeant I’effet de la variation du volume (perturbation en volume) de la chambre devant la variation de la masse du gaz dans la chambre. En effet la linéarisation de la loi du gaz parfait donne : Be RT, Amy a a/ Si les perturbation en volume ne sont pas maintenant négligées (V=VotV,=Vo+S bp > dV,/dt = S dh,/dt), développez alors la fonction de transfert reliant l’excitation en perturbation f, & la réponse hy. (En note que la Constante R et la température T dans la loi du ‘gaz parfait sont considérés constantes et ne subissent par conséquent aucune perturbation). b/ Etudier la stabilité du systéme et discuter l’influence de ’amortissement B sur la stabilité. 1 Examen de Modélisation et Analyse des Systémes Dynamiques - Janvier 2019 GEM3 — Documents Autorisés On considére le mécanisme suivant d’un vérin contrélé par une servovalve : Effective piston area Ay 1M, Includes mass of actuator and dashpot pistons ‘Actuator piston is in center position so that right and Ieft volumes are equal 1- Dériver I’équation de conservation de masse dans la chambre droite du vérin hydraulique contr6lé par servovalve et démontrer que la linéarisation de cette équation au voisinage d’un état Riel (régime permanent de fonctionnement) produit |’ ny linéarisée suivante : [40], +[Ky Vre-|(A)o4¢ (Ky+C, de 2- Sachant que le system vérin contrélé par servovalve est par conséquent gouverné par le systéme d’équations suivant : ic), ” tare, -[("4)>+( Ky tC) |Pp—[Ky JP =1C1%y [4,2] Xp +[Kw ]P. igo (Ky+C, )]f “le. an [M,D?+B,D+K,]X,-[4,]Py+[4, ]Pop = Fol Déterminer les fonctions de transfert pour les diverses réponses et excitations et schématiser le résultat par un schéma de bloc fonctionnel montrant les entrée et les sorties du systéme. 3- Etablir les conditions de stabilité du systéme 1