Vous êtes sur la page 1sur 36
Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université de Constantine 1 Faculté des
Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
scientifique
Université de Constantine 1
Faculté des lettres et des langues
Département de français
Rapport de stage sur le e-learning
Réalisé par :
Sous la supervision :
M r Ahmed BELHANI
∑ Zoubir YAHIAOUI
Année universitaire 2014/2015
1

Remerciements

Je tiens à remercier avant tout le Bon Dieu Tout Puissant qui m’a aidé à accomplir ce modeste travail. Je remercie également tous ceux qui ont collaboré avec moi pour la réalisation de ce rapport de stage, en particulier mon tuteur leDr Ahmed

BELHANI qui m’a guidé lors de cette formation, sans oublier le soutien qu'il a su nous apporter. Tout comme je le remercie pour les conseils utiles qu'il m’a prodigué et aussi pour les documents qui a mis à ma

disposition. Je tiens aussi à exprimer toute ma gratitude à mes collègues de la promotion 2013/2014 et à l’ensemble des enseignants et des étudiants de l’université Constantine 1.

2

Table de matière

Remerciements………………………………………………………………….2

Introduction…………………………………………………………………… 5

Présentation de la formation…………………………………………………….5

Objectif de la formation…………………………………………………………5

Les étapes de la formation………………………………………………………5

Chapitre 01 : la phase d’autoformation

1) La plate-forme Moodle ………………………………………………6

2) La deuxième activité (le logiciel VUE)…………………………………… 13

3) la troisième activité (le logiciel OPALE)……………………………………13

Chapitre02 : la phase hybride

C’est quoi est formation hybride ?

.17

Les avantages de la formation hybride…………………………………17

La conception d’un cours en ligne……………………………………

17

Administration d’un cours en ligne…………………………………….23

Le tutorat……………………………………………………………….25

La conclusion………………………………………………………… 30

La bibliographie………………………………………………………

31

Rapports des testeurs…………………………………………………….32

3

Chapitre 1

4

Introduction J’étais recruté le moi d’octobre 2013 comme maître assistant classe B à l’université de Constantine 1. J’étais chargé de dispenser des cours au département de français. Les enseignants nouvellement recrutés avec moi étaient appelés à faire une formation en elearning. Cette formation est une condition sine qua non pour être titularisé au sein de cette institution universitaire.

Présentation de la formation Cette formation a pour but d’inculquer aux enseignants nouvellement recruté les techniques permettant la conception et la mise des cours sur la plate-forme Moodle de l’université Constantine 1. Voulant être au diapason des grandes universités mondiales, l’ex- université Mentouri a lancé cette formation devenue indispensable pour les nouveaux enseignants. Les TIC ont connu un essor considérable en se siècle. Les supports web sont devenus des instruments de diffusion de savoir et de communication entre les enseignants et les étudiants. La maîtrise de cette technologie nous permet d’être en conformité avec les standards des grandes universités en la matière.

Les objectifs de la formation L’objectif de cette formation en elearning est de former des enseignants capables de :

Avoir des connaissances sur le télé-enseignement ;

Savoir gérer le fonctionnement de la plate-forme Moodle ;

Maîtriser le logiciel « Vue » pour savoir scénariser un cours ;

Maîtriser le logiciel « opale » pour générer un cours version SCORM et sa mise sur la plate-forme Moodle ;

Connaître la fonction et la déontologie du tuteur.

Les étapes de la formation Cette formation passe par les étapes suivantes :

Phase de conception : au cours de cette phase, l’enseignant doit concevoir son cours à l’aide des logiciels : « Vue » et « Opale » puis sa mise sur la plate-forme Moodle ;

Phase de validation : au cours de cette étape, le cours mis sur la plate-forme passe au peine fin par des testeurs compétent choisi par l’enseignant concepteur du cours ;

Phase d’exploitation : au cours de cette phase, débute l’enseignement hybride qui se divise en deux parties :

Une autoformation.

Un enseignement hybride et avec le tuteur.

5

Présenter la phase d’autoformation

A. La plate-forme Moodle :

L’objectif de cette première autoformation est de se familiariser et de connaître le mode de fonctionnement de la plate-forme Moodle. C’est sur cette plate-forme que tout se joue : la mise d’un cours conçu par l’enseignant ; télécharger des documents, diviser les étudiants en groupes ; envoyer des messages, faire du chat… Au cours de cette autoformation, l’enseignant fraîchement recruté sera capable de connaître comment télécharger des documents, déposer ses devoirs, participer à des forums, à des chats et envoyer des messages.

Le tableau suivant résume à lui seul la première activité d’autoformation :

 

A l’issu de cette première activité ; l’enseignant nouvellement recruté sera capable de :

Les objectifs de la première activité

Savoir modifier son profil ;

Savoir changer le mot de passe ;

Savoir régler le calendrier de la plate-forme ;

Déposer son devoir ;

Savoir participer à des forums et des chats ;

Savoir envoyer des messages.

 

Connexion à la plate-forme Moodle en utilisant son ID ;

Connaître les différents blocs de cette plate-forme ;

A partir du bloc navigation, consulter votre profil ;

A partir du même bloc, cliquer sur participant. Choisir un participant de votre choix, consulter son profil et envoyer-le un message.

Le travail demandé à effectuer

A partir du bloc administration (Réglage de mon profil), modifier votre profil et changer votre mot de passe.

Télécharger la vidéo en cliquant sur « ressource vidéo »

Lancer cette vidéo pour comprendre la tâche à accomplir ;

La vidéo vous demande de :

6

 

Poster un message sur forum pour inviter cinq collègues à un chat en indiquant la date et l’heure ;

Participer à un chat ;

Déposer un fichier de votre chois dans l’endroit déposer ici votre devoir ;

Envoyer un message à votre tuteur une fois la tâche accomplie.

Calendrier

Début de l’activité : 15 décembre 2013. Fin de l’activité : 22 décembre 2013.

L’évaluation

Une évaluation formative. Une évaluation formative est une évaluation qui a pour objectif d’améliorer le niveau de l’apprenant en détectant ces difficultés puis la mise en place d’une stratégie de remédiation pour venir en aide à l’apprenant. Cette une évaluation n’est pas notée.

Ressources

Télécharger la vidéo envoyée par le tuteur.

Les « bénéfices » tirés de la première activité

A. Connaitre c’est quoi la plate-forme elearning

La plate-forme elearning est un espace qui permet à enseignant universitaire la mise en place et la gestion d’un cours sur internet. Cette opération ne nécessite pas un grand bagage en informatique. La plate-forme Moodle offre aussi à l’enseignant des outils de communication (messagerie, forums, chats), des instruments dévaluation (exercices) et des espaces pour déposer des documents comme les fichiers…

B. Connaître Moodle

Moodle est un logiciel qui permet la mise en place d’un cours en ligne par un enseignant à destination des étudiants. Il est gratuit et téléchargeable. Moodle est un acronyme qui a pour origine « Modular Object-Oriented Dynamic Learning Environment ». Ce logiciel est inventé par l’informaticien australien Martin Dougiamas en 2002. Moodle est disponible dans 70 langues.il est très facile à gérer. Il permet :

De la mise en place d’un cours ;

De télécharger des vidéos ;

De faire passer des messages ;

7

De faire des discussions sur forum et des chats ;

De faire des exercices ;

De diviser les étudiants en groupe et d’évaluer leurs travaux…

C. Connaître comment consulter le profil ;

D. Connaître comment modifier le profil :

E. Connaitre comment changer le mot de passe ;

F. Connaître comment faire l’accès à la plate-forme ;

G. Connaître comment faire des discussions sur forum et comment faire des chats ;

H. Connaître comment déposer des fichiers ;

I. Connaître comment télécharger des vidéos.

Le tableau suivant présente les différents blocs de la plate-forme et leur fonction :

Intitulé du bloc

Description

Menu principal

Ce bloc donne la possibilité de consulter les nouvelles, messages et annonces qui proviennent de la cellule télé-enseignement ou des collègues.

 

a. Accueil : on trouve ici la liste de différents blocs, messages et annonces.

b. Ma page : ici figure un panorama du cours, les noms des personnes qui consultent la plate-forme et les fichiers personnels.

c. Page de site : ici on trouve le calendrier : on peut ajouter ou fixer un rendez- vous.

Navigation

d. Blogs du site : où sont affichés messages et annonces.

e. Tags : recherche des tags.

f. Mes cours : dans ce bloc figure ACI ; c’est-à-dire

8

 

administration d’un cours en ligne. Ce bloc permet aussi de voir l’activité envoyée par le tuteur.

g. C38 : il contient un espace pour chaque étudiant. C’est à partit d’elle qu’on peut activer une nouvelle édition.

h. Mon profil : dans ce bloc figure : consulter le profil, (on peut le modifier) et messagerie personnelle (on peut envoyer des messages).

i. Blogs : messagerie du forum ; dans cet espace on peut échanger les discussions avec les collègues et faire des chats.

Calendrier

Visualiser la date et les évènements programmés.

Réglage

Cette partie permet de régler et de modifier le profil ainsi que le mot de passe. On trouve aussi la messagerie personnelle.

Utilisateur en ligne

Ce bloc permet de figurer les personnes qui ont consulté la plate-forme les 5 dernières minutes.

Cette image montre comment faire l’accès à la plate-forme en introduisant le nom de l’utilisateur et son mot de passe.

9

Résumé La première activité était à la fois enrichissante est amusante. Elle nous a permet

Résumé

La première activité était à la fois enrichissante est amusante. Elle nous a permet de se familiariser avec la plate-forme de l’université Constantine1.

La deuxième activité

Objectif

A l’issu de cette deuxième activité, l’enseignant nouvellement recruté sera capable de :

Scénarisez un cours en utilisant la carte conceptuelle.

 

Connectez-vous à la plate-forme ;

Téléchargez la vidéo envoyée par le tuteur ;

Travail demandé à effectuer

Scénarisez votre cours en suivant cette vidéo ;

On vous demande de scénariser un cours en présentant ses chapitres, ses sous-chapitres, le volume horaire et les activités à faire.

 

Début de l’activité : 32 décembre 2013.

10

Calendrier

Dépôt de l’activité : 28 décembre 2013 Dépôt de la version améliorée après feed- back :02 janvier 2014.

Evaluation

Evaluation formative

 

Téléchargez la vidéo

Ressources

Téléchargez le logiciel en utilisant le bloc de téléchargement situé à gauche de la plate-forme.

NB : Le feed-back est la conséquence (positive ou négative) de la réponse fournie par un apprenant.

Les enseignements tirés de la deuxième activité

a. Faire connaissance avec le logiciel VUE

Le logiciel VUE est un acronyme qui tire son origine de Visual Understanding Environment. Il sert à scénariser un cours et à faire des cartes conceptuelles. Il est gratuit et téléchargeable. Sa gestion ne requiert pas de grandes connaissances en

informatique.

NB : scénariser veut dire présenter sous forme de scénario.

b. La carte conceptuelle

La carte conceptuelle est une représentation de concepts qui ont un lien logico- sémantique. Ces concepts sont liés entre eux par des flèches et des linges pour monter la nature du lien qui existe entre eux.

c. Comment fonctionne le logiciel VUE ?

Une fois le logiciel téléchargé, on clique sur l’icône outil nœud. On peut changer la forme du nœud en cliquant sur lui par la droite de la souris pour faire apparaître palette de format. A partir de celle-ci on peut modifier la couleur du nœud ainsi que la couleur de remplissage. On peut modifier aussi le type de texte et sa taille. Dans les nœuds, on trouve des concepts. On relie entre eux par des liens en cliquant sur l’icône outil lien. Entre deux nœuds il y a un lien. On doit montrer la nature du lien qui existe entre les deux nœuds. Une fois terminée, en enregistre le travail sous format VUE.

11

Interface du logiciel VUE. On voit ici les nœuds en jaune, en vert et en

Interface du logiciel VUE. On voit ici les nœuds en jaune, en vert et en violet et les liens en lignes en noir. Pour obtenir des nœuds et des liens en clique sur la barre qui se trouve en dessus et à la gauche de l’interface. Source : blog.websourcing.fr (consulté le 16/08/2014).

Résumé La deuxième activité était très bénéfique pour moi. J’ai appris à télécharger le logiciel VUE et le savoir utilisé pour scénariser un cours. Le travail avec le logiciel VUE est très amusant et enrichissant au même temps. Le logiciel VUE est très facile pour l’utilisation. Il est à la portée de tout le monde.

12

La troisième activité

Objectifs

A l’’issu de cette activité, l’enseignant nouvellement recruté sera capable :

D’éditer un document pédagogique en trois versions (papier avec l’openoffice, web et SCORM) en utilisant le logiciel OPALE.

 

Connectez-vous à la plate-forme en utilisant votre ID ;

Travail demandé à effectuer

Téléchargez la vidéo en cliquant sur « ressource vidéo OPALE » ;

Lancez la vidéo et suivez le cours ;

Reproduisez le cours téléchargé avec le logiciel OPALE en générant la version papier et web ;

Une fois terminée, déposez-les dans l’espace « Déposer ici votre cours reproduit » ;

Envoyer un message à votre tuteur, une fois que vous avez terminé ;

Commencer dès maintenant à éditer votre cours avec OPALE.

Calendrier

Début de l’activité : 03 janvier 2014. Dépôt du devoir : 10 janvier 2014.

Evaluation

Evaluation formative

Ressources

Téléchargez la vidéo et les documents liés à cette activité.

Téléchargez le logiciel opale de la plateforme, à partir de la logithèque.

Les enseignements tirés de la troisième activité

a. Connaître le logiciel OPALE

Le logiciel OPALE est un logiciel qui permet de générer des documents de formation en transformant les contenus qui lui sont insérés en différents documents publiables (papier, web, SCORM, diaporama, PDF). Le logiciel OPALE s’adapte à plusieurs supports pédagogiques. Par exemple, la version SCORM de ce logiciel s’adapte à la plate-forme Moodle.

b. Les avantages du logiciel OPALE

On peut lui insérer des ressources multimédia comme les images et les vidéos ;

On peut, avec ce logiciel, créer des bibliographies et des glossaires ;

13

On peut aussi créer des quiz, des QCM, des exercices à trou…

On peut publier un document sous plusieurs formats : papier ODT sur le open office, web (HTML), web SCORM pour la mise d’un cours dans Moodle, PDF, diaporama pour la projection ;

On peut stocker notre travail dans ce logiciel ;

C’est logiciel gratuit et téléchargeable et qui demande pas beaucoup de compétence en informatique ;

Il corrige les fautes d’orthographes ;

Le logiciel OPALE à la capacité de faire automatiquement lui-même la table de matière et la pagination.

c. Pourquoi utilise-t-on le logiciel OPALE On utilise OPALE pour :

Dispenser un cours en présentiel ;

Dispenser des cours à distance.

NB : pour bénéficier de toutes les fonctionnalités du logiciel OPALE, choisissez « OPALE Advanced ». Ce logiciel est destiné en premier lieu aux enseignants et aux étudiants universitaires.

Le logiciel OPALE

». Ce logiciel est destiné en premier lieu aux enseignants et aux étudiants universitaires. Le logiciel

14

Une interface du logiciel OPALE. Source : scenari-platform.org/projects/ opale /fr/pres/co/ (consulté le 16/08/2014).

Une interface du logiciel OPALE. Source : scenari-platform.org/projects/opale/fr/pres/co/ (consulté le 16/08/2014).

Résumé La troisième activité était très bénéfique pour moi. J’ai appris à manier ce logiciel extraordinaire pour la première fois. J’ai généré un cours sous format papier et web. Le travail avec ce logiciel procure un immense plaisir.

15

Chapitre 2

Après une autoformation qui a débuté le 15 décembre 2013 et qui a achevée le 10 janvier 2014, débute une autre formation du 16 mars 2014 au 05 mai 2014 pour la deuxième session à laquelle j’appartiens. Cette nouvelle formation s’oppose à la première dans la mesure où celle-ci est autonome (autoformation) et se fait à distance tandis que la seconde est hybride.

C’est quoi est formation hybride ?

Une formation hybride est une formation qui alterne la formation en présentiel (la présence du tuteur) et une formation à distance.

Les avantages de la formation hybride pour les enseignants nouvellement recrutés

C’est un apprentissage collectif qui permet le contact avec les collègues et le tuteur ;

Ce contact rend l’apprentissage plus facile et plus dynamique ;

L’autoformation favorise l’isolement et le repli sur soi tandis que cette formation hybride permet d’intégrer les apprenants dans un groupe et de les faire sortir de leur isolement ;

Les statistiques en didactique ont révélé que les résultats obtenu avec l’enseignement hybride sont plus performent que les cours en lignes ou seulement en présentiel ;

Faire des économies car l’étudiant ne se déplace pas beaucoup.

La première phase de la formation hybride (Conception d'un cours en ligne)

Le lieu et la date de cette formation

Cette formation se divise en tris partie. La première à eu lieu au centre de télé- enseignement à Chaabat Erssas du16 au 17 mars 2014.

Objectifs de cette formation

Approfondir la maîtrise du logiciel OPALE ;

Générer un cours avec ce logiciel et le présenter sur un data show devant le tuteur et les collègues pour savoir si l’enseignant nouvellement est capable de concevoir un cours.

Le cours que j’ai présenté sur data show devant mes collègues et le tuteur. Ce cours est la version papier ODT.

17

Cce Table des matières

Objectif : à l’issu du cours l’étudiant sera capable de connaître la linguistique énonciative.

I - énoncé 5 II - La linguistique énonciative 7

A. l'énonciation 7

B. La situation d'énonciation 8

C. Exercice 8

D. Un énoncé coupé de la situation d'énonciation 8

E. Un énoncé ancré dans la situation d'énonciation 9

F. Les circonstants 9

G. Le destinataire 10

H. Les circonstants 10

III - Section 11

Solution des exercices 13

Énoncé

Est l'unité linguistique fondamentale de la plupart des analyses modernes en linguistique et en philosophie du langage. Il se distingue de l'acte d'énonciation, qui est le fait de produire un énoncé dans un cadre de communication précis. D'autre part, selon le sens que l'on donne à ce terme, on peut le distinguer d'une proposition logique, qui serait formulée par celui-ci: l'énoncé est alors partie du langage naturel, et l'on peut le reformuler dans un langage formel (par exemple en utilisant le calcul des prédicats). À l'inverse, l'énoncé se distingue d'une phrase grammaticale, en ce qu'il constituerait l'entité abstraite qui serait signifiée par cette phrase. La linguistique s'intéresse ainsi à l'énoncé en tant que tel, tandis que la linguistique pragmatique insiste sur acte d'énonciation1. La linguistique s'intéresse aux structures du langage, tandis que la pragmatique insiste sur la parole singulière.

La linguistique énonciative

L’énonciation 7

La situation d'énonciation 8

Exercice 8

Un énoncé coupé de la situation d'énonciation 8

Un énoncé ancré dans la situation d'énonciation 9

Les circonstants 9

Le destinataire 10

Les circonstants

18

La linguistique énonciative est une linguistique moderne née dès qu'on a commencé

à prendre en charge le contexte de l'énonciation négligé autrefois par la linguistique structurale.

A. l'énonciation

En linguistique est l'acte individuel de production d'un énoncé, adressé à un destinataire, dans certaines circonstances. Dans toute communication, aussi bien orale qu'écrite, on trouve à la fois un énoncé et une énonciation. L'énoncé est le résultat linguistique, c'est-à-dire, la parole prononcée ou le texte écrit, tandis que l'énonciation est l'acte linguistique par lequel des éléments de langage sont orientés et rendus spécifiquement signifiants par l'énonciateur (et son co-énonciateur, qui n'est pas un simple destinataire) en vue de produire ledit énoncé : on dit généralement que l'énoncé est le « dit », tandis que l'énonciation est le « dire ». Pour résumer, « c'est l'énonciation qui fait l'énoncé ». L'énoncé est de nature matérielle. En conséquence, il est saisissable par l'un de nos cinq sens (le plus souvent, l'ouïe, dans le cas de l'oral, et la vue, dans celui de l'écrit), et par ailleurs, reproductible, tout d'abord, oralement, ensuite, par l'écrit, enfin, par les moyens techniques modernes, tels que l'enregistrement, analogique ou numérique. L'énonciation en revanche, est beaucoup moins matérielle, et partant, beaucoup plus difficile à cerner et à transcrire. N'étant pas toujours directement perceptible, elle peut faire l'objet d'une enquête ou d'une déduction, mais elle nous échappe toujours, au moins partiellement : consistant en un acte individuel et unique, « l'énonciation, par nature, ne peut être reproduite ». D'un point de vue strictement grammatical, on pourrait croire a priori que seuls les énoncés concernent cette discipline, et que par conséquent, l'énonciation est hors sujet. Ce n'est pas exact. En effet, d'abord, l'énonciation sert précisément à circonscrire les limites du champ de la morphosyntaxe, ensuite, son repérage est indispensable à l'étude de certaines catégories, telles que noms, pronoms, adverbes.

B. La situation d'énonciation

Est la situation dans laquelle a été émise une parole, ou dans laquelle a été produit

un texte. Celle-ci permet, grosso modo, de déterminer qui parle à qui (ou : qui écrit

à qui), et dans quelles circonstances.

L'acte d'énonciation met en scène des actants et des circonstants (on peut les résumer ainsi : « je », « tu », « ici » et « maintenant »). Or, selon que les actants et les circonstants de la situation d'énonciation sont ou non présents dans un énoncé donné, celui-ci sera dit ancré ou bien coupé de la situation d'énonciation.

C. Exercice

Coche devant la réponse correcte

[Solution n°1 p 13]

l'énoncé est comme l'énonciation l’énoncé est comme la phrase.
l'énoncé est comme l'énonciation
l’énoncé est comme la phrase.

19

la pragmatique est comme l'énonciation.
la pragmatique est comme l'énonciation.

D. Un énoncé coupé de la situation d'énonciation

(On dit aussi : un plan non embrayé) ne comporte aucun indice (ou embrayeur) permettant de repérer celle-ci. Il s'agit souvent du récit, mais également des énoncés sentencieux, des textes de lois, des proverbes, des modes d'emploi, des descriptifs techniques, des démonstrations scientifiques, etc. (et généralement, cela concerne l'écrit) :

(1) Lundi 10 janvier 2005, au pied de la tour Eiffel, Solange Martin a dit à Charles Dupuis : « Les Parisiens se sont emparés de la Bastille le 14 juillet 1789. » L'énoncé « Les Parisiens se sont emparés de la Bastille le 14 juillet 1789. » est produit par la situation d'énonciation suivante.

- L'destinataire est « Solange Martin ».

- Le est « Charles Dupuis ».

- Le lieu de l'énonciation est « au pied de la tour Eiffel ».

- Le temps de l'énonciation est le « lundi 10 janvier 2005 ».

Cet énoncé ne comportant aucun embrayeur permettant de mettre celui-ci en relation avec sa propre situation d'énonciation, cet énoncé doit donc être analysé comme « coupé » de celle-ci. Cet énoncé est un récit. (2) Lundi 10 janvier 2005, au pied de la tour Eiffel, Solange Martin a dit à Charles Dupuis : « Le silence est d'or, la parole est d'argent. » L'énoncé « Le silence est d'or, la parole est d'argent. » est produit par la même situation d'énonciation que celle de l'énoncé précédent. On constate qu'à l'instar du premier, ce deuxième énoncé ne comporte aucun embrayeur permettant de mettre celui-ci en relation avec sa propre situation d'énonciation : ce nouvel énoncé est donc, lui aussi, « coupé » de celle-ci. Cet énoncé est un proverbe.

E. Un énoncé ancré dans la situation d'énonciation

(On dit aussi un « plan embrayé ») comporte au moins un indice (ou embrayeur) permettant de repérer celle-ci. Il s'agit souvent du discours oral :

(3) Lundi 10 janvier 2005, au pied de la tour Eiffel, Solange Martin a dit à Charles Dupuis : « Demain, je t'attendrai ici. » L'énoncé « Demain, je t'attendrai ici » est produit par la même situation d'énonciation que celle des deux énoncés ci-dessus, mais contrairement à ce qui se passe pour les deux premiers, ce troisième énoncé contient un certain nombre d'embrayeurs permettant de mettre celui-ci en relation avec sa propre situation d'énonciation.

- L'adverbe « demain » est un embrayeur temporel, signifiant précisément le

« mardi 11 janvier 2005 ».

- Le pronom personnel « je » est un embrayeur de la première personne désignant l'énonciateur, soit « Solange Martin ».

- Le verbe « attendrai » — plus précisément, sa terminaison (« ai » : futur de

l'indicatif, première personne du singulier) — est également un embrayeur de la première personne désignant l'énonciateur, soit « Solange Martin ».

- Le pronom personnel « t' » est un embrayeur de la deuxième personne renvoyant

au destinataire, soit « Charles Dupuis ».

- Enfin, l'adverbe « ici » est un embrayeur spatial, signifiant précisément « au pied de la tour Eiffel ».

Ce troisième énoncé est donc « ancré dans la situation d'énonciation ». Cet énoncé est un discours.

20

F. Les circonstants

Les circonstants correspondent aux circonstances de l'énonciation. Les actants de l'énonciation quant à eux, sont, d'une part l'énonciateur, c'est-à-dire, celui qui parle ou qui écrit, d'autre part le destinataire, c'est-à-dire, l'autre, celui à qui s'adresse l'énoncé, parlé ou écrit. Les indices permettant de repérer la participation de l'énonciateur à la situation d'énonciation, la présence du destinataire, ainsi que les circonstances de lieu et de temps dans lesquelles est produit l'énoncé, sont appelés embrayeurs.

G. Le destinataire

Est l'actant à qui l'énonciateur dit (ou pourrait dire) « tu ». Il est également appelé receveur, récepteur ou co-énonciateur. Le destinataire est plus précisément appelé, interlocuteur, ou allocutaire, ou auditeur, à l'oral ; et lecteur, à l'écrit. C'est évidemment le numéro deux de l'acte de communication. Le discours s'adresse à lui, mais il peut être plus ou moins impliqué dans celui-ci :

les linguistes disent que son degré de présence peut varier. Par ailleurs, et contrairement à l'énonciateur, le destinataire peut être multiple (quand on s'adresse à plusieurs personnes à la fois).

H. Les circonstants

Les circonstants renvoient pour l'essentiel, aux circonstances de lieu et de temps, qui s'apprécient par rapport à l'acte d'énonciation :

- Un circonstant de lieu est déterminé par rapport au lieu de l'énonciation (« ici », c'est-à-dire, l'endroit où le « je » parle ou écrit); - Un circonstant de temps est déterminé par rapport au temps de l'énonciation (« maintenant », c'est-à-dire, le moment où le « je » parle ou écrit). Mais les circonstants désignent également, dans une acception plus large, l'ensemble des circonstances déterminant un acte d'énonciation (certains linguistes parlent de contexte énonciatif) :

Tu te souviens de ces vacances au Brésil ? L'énonciateur rappelle au destinataire leurs communes vacances au Brésil, sans

doute relativement éloignées dans le temps (« Tu te souviens ?

Le démonstratif « ces » ne doit pas induire en erreur : les vacances au Brésil sont apparemment terminées depuis longtemps, mais ce démonstratif est là pour

témoigner que par la pensée, elles sont toujours présentes dans la situation d'énonciation, et font partie de l'environnement socioculturel et des souvenirs communs des deux actants en présence.

»).

Solution de l’exercice

> Solution n°1 (exercice p. 8)

l'énoncé est comme l'énonciation l'énoncé est le résultat de l'énonciation

l’énoncé est comme la phrase.

l'énoncé est ancré dans une situation d'énonciation par contre la phrase

21

non. la pragmatique est comme l'énonciation. Elles s'intéressent les deux au contexte d'énonciation
non.
la pragmatique est comme l'énonciation.
Elles s'intéressent les deux au contexte d'énonciation

Remarques du tuteur Après la présentation de mon cours sur data show, voici les remarques du tuteur :

L’absence de pré-requis, c’est-à-dire pour un étudiant quels sont les éléments requis pour la compréhension d’un cours. Ex. : un savoir rudimentaire en français et en informatique.

L’absence d’un verbe opératoire, qui se traduit en action, dans l’objectif ;

Un objectif doit respecter les éléments suivants :

Il mentionne toujours le nom de l’étudiant ;

Il est univoque ;

Il doit décrire un comportement observable ;

Les conditions de la réalisation de la tâche demandée aux étudiants ;

Les critères pour évaluer le travail

De manière global, mon cours est bien façonner ;

La présence d’un QCM montre que vous maîtriser bien le logiciel ;

Mes collègues n’ont pas donné de remarques.

Résumé Cette formation hybride m’a permet de mieux maîtriser le logiciel OPALE et de connaître l’architecture d’un cours : une introduction, comment rédiger un objectif, les pré-requis, la conclusion et les exercices. Une division de ce logiciel est l’équivalent d’un chapitre d’un cours er les grains de contenus sont les leçons d’un chapitre. Cette formation est bénéfique ; c’est l’ébauche de la conception d’un cours pour sa mise sur la plate-forme de mon université.

22

La deuxième phase de la formation hybride (Administration d'un cours ligne)

La date et le lieu de la formation

Cette formation débute le 20 jusqu’au 21 avril 2014 au centre télé-enseignement à Chaabat El Rassas à l’université de Constantine 1.

Notre tuteur nous a envoyé via la plate-forme des vidéos qui nous montre comment paramétrer un cours et diviser les étudiants en groupes. En outre, il nous montré comment obtenir la version SCORM. En présentiel, nous avons perfectionné les connaissances acquises lors de l’autoformation. Nous avons vu comment paramétrer un cours, comment diviser les étudiants en groupe en leur donnant le rôle étudiant, nous avons vu comment obtenir la version SCORM. C’est cette version qui est demandée par le tuteur pour sa mise en place sur la plateforme de l’université. Nous avons vu aussi les activités qu’on peut faire avec Moodle.

Le tableau suivant résume les différentes activités de Moodle. Pour accéder il faut cliquer sur Ajouter une activité.

Le nom de l’activité

Son rôle

Atelier

Il permet l’évaluation par les collègues.

Base de données

Elle permet aux participants de créer ou de chercher des fiches.

Chat

Il permet aux participants de faire des discussions synchrones.

Consultation

Elle collecte des informations auprès des étudiants pour aider l’enseignant à faire son travail de manière efficace.

Devoir

Il permet à l’enseignant de noter ou de commenter le travail de l’étudiant.

Feedback

Il permet de créer des enquêtes pour recueillir des commentaires.

Forum

Il permet d’avoir une discussion asynchrone entre les participants.

Glossaire

Il permet aux participants de créer leur propre

23

 

dictionnaire.

Leçon

Il permet de livrer un cours aux étudiants.

Outil externe

Il permet de créer un lien avec d’autres ressources ou des sites externes à la plate- forme.

Paquetage SCORM

Il permet de faire enter la version SCORM (cours) sur la plate-forme.

Sondage

Il permet à un enseignant de poser des questions accompagnées de réponses multiples (de choix).

Test

Il permet à l’enseignant de faire des tests (quiz).

Wiki

Il permet créer des fichiers ou des documents auxquels les autres peuvent ajouter leurs propres modifications.

Résumé

Cette formation était bénéfique pour moi. J’ai appris comment diviser les étudiantes en groupes, comment paramétrer un cours, comment obtenir la version SCORM. J’ai acquis des connaissances sur la manière de faire les activités qui se trouvent dans Moodle.

24

La dernière étape de la formation hybride (Tutorat dans une FOAD)

Le lieu et le date de cette formation

Cette formation a eu lieu le 04 au 05 mai 2014 à Chabat Erssas à Constantine. A l’ordre du jour le tutorat dans une formation à distance et la charte du tutorat. Aussi nous avons vu comment faire un carnet de bord pour organiser les activités.

Le tuteur

Le tuteur est une personne qui sous sa tutelle des apprenant.

Le tutorat à distance

Le tutorat est une relation qui existe entre un tuteur (enseignant) et ses apprenants. Le travail du tuteur est régi par une charte.

Les fonctions du tuteur

Diviser les étudiants en groupe en donnant à chacun son rôle, donner l’objectif d’apprentissages aux étudiants, poser les questions aux étudiants, vérifier si les étapes du cours son bien expliquer.

Le tuteur ne doit pas répondre aux questions à la place de l’étudiant pour connaître son niveau et ses lacunes.

Le tuteur doit jouer le rôle de facilitateur. Il doit éclaircir les points difficiles, favoriser la participation et l’interaction, il doit créer un climat favorable entre les étudiants, encourager en utilisant de bons mots.

Faire des diagnostics (sous formes d’exercices par exemple) pour dénicher les lacunes pour les remédier.

La charte du tuteur

Comme toute fonction, le tutorat à sa propre charte. Celle-ci est l’ensemble de règles qui régissent le bon fonctionnement du tuteur et la bonne transmission du savoir, ces règles se divisent en :

Le relationnel

1. Prendre davantage le temps de créer un climat de confiance.

2. Faire prendre conscience aux élèves des différences de chacun (différences physiques, différences de rythmes de mémorisation, de stratégie par rapport au travail et à la réflexion).

3. Faire accepter par l’ensemble des apprenants la prise en charge particulière de leurs collègues en difficulté.

4. Développer l’entraide en utilisant la collaboration virtuelle.

25

5.

Faire prendre conscience aux apprenants qu’un même objectif peut être atteint par des chemins différents.

6. Être à l’écoute de l’apprenant en maximisant le temps d’intervention.

7. Valoriser et encourager plus souvent l’ensemble des apprenants.

8. monter une certaine affection envers les apprenants

Les Attitudes Pédagogiques

1. favoriser l’utilisation des trois modes de communication audio-visuelle et gestuelle.

2. Donner du temps à l’apprenant pour fabriquer ses représentations mentales.

3. Favoriser l’interaction entre les apprenants et leurs tuteurs.

4. Reformuler les questions de manière différentes à la demande de l’apprenant en évitant la simple répétition.

5. Prendre le temps de communiquer les consignes.

6. Consolider la compréhension du cours avec plusieurs activité d’apprentissage tel que :

les testes, les quiz, etc.

7. Associer les sons aux gestes, aux couleurs.

8. Varier les supports.

9. Utiliser les couleurs pour segmenter les mots, les

10. Restreindre la quantité d’écrit de l’apprenant sans pour autant en négliger la qualité.

11. faciliter les cours difficile pour l’apprenant.

12. Donner peu de travail à réaliser hors du groupe et à soumettre sur la plateforme.

13. Prévoir de fournir des ressources électroniques, pour faciliter à l’apprenant de réaliser ces activités d’apprentissage.

14. Donner l’exercice corrigé, en plus d’une grille d’évaluation.

15. Évaluer le même travail à partir de plusieurs critères.

16. Utiliser les différentes évaluations (sommative, formative, critérière,).

C. l’Engagement de l’Apprenant :

Participer activement et assidument aux exercices du tutorat.

Respecter le calendrier des réunions établit en accord avec le tuteur dès la mise en place du tutorat.

Réaliser les activités qui lui sont confié pour rendre compte à son tuteur.

Solliciter son tuteur en cas de besoin et de difficultés

Rendre compte de sa progression à son tuteur

Mener à bien sa mission en tenant compte des recommandations et informer en conséquence son tuteur.

Communiquer les résultats de ces épreuves dès qu’il en a connaissances.

26

Conclusion :

Le bon fonctionnement du système de tutorat dépend en grande partie du respect de cette charte par les deux parties (le tuteur et l’apprenant). D’autre part il est conseillé de publier et de signer électroniquement cette charte à chaque nouvelle inscription sur la plateforme de télé-enseignement.

En outre, avoir une bonne qualité d’enseignement se base sur la volonté de l’apprenant de recevoir l’information et le tuteur de la donner.

NB : cette charte est faite avec les membres de groupes 06.

Le carnet de bord

Introduction :

Le carnet de bord est primordiale à la fois pour le tuteur et l’apprenant. En effet, il affiche de manière organisé les activités à mener au cours de toute la formation et évite ainsi de tomber dans l’anarchie.

Le carnet de bord :

L’activité proposée se déroule en deux jours et en quatre sous-activités, chaque activité regroupe des phases et fait l’objet d’un travail en équipe.

Activité préformation :

Avant le début de l’activité le tuteur procède à l’envoie d’un courrier de lancement de l’activité, pour proposer les ressources (fichier pdf, Word) et donner quelques consignes ainsi que la programmation du séminaire.

Journée 1 :

 

Journée 1 de 9h à 15h

 

Activité

Période

Taches

Moyens

Tutorat

Matinée

Présentation de

PF

l’activité

Répartitions des groupes

Sélection de

l’article

27

   

Remplissage et dépôts de la fiche-lecture.

Evaluation

Après midi

Lancement de

l’activité 2.

Sélection de

l’article à

analyser

Remplissage et dépôt de la fiche-lecture

Journée 2 :

 

Journée 1 de 9h à 15h

 

Activité

Période

Taches

Moyens

Collaboration

Matinée

Sélection de

PF

l’article à

analyser

Remplissage et dépôts de la fiche-lecture.

Rédaction et dépôt de la charte du tuteur.

Elaboration d’un carnet de bord du tuteur

Présentation

Après midi

Présentation orale d’une fiche de lecture

Data-show

orale des

fiches de

28

lecture par le chef du groupe
lecture
par le chef du
groupe

Conclusion :

Le carnet de bord organise les activités à mener au cours d’une formation. Il permet à l’apprenant et au tuteur de bien se préparer à une formation.

NB : ce carnet de bord est réalisé avec le groupe 06.

Résumé

Cette formation est avantageuse pour moi. J’ai appris c’est quoi un tuteur et sa fonction. J’ai pris connaissance de la charte qui régie la fonction du tuteur et comment faire un carnet de bord.

sa fonction. J’ai pris connaissance de la charte qui régie la fonction du tuteur et comment

29

Conclusion générale

La formation que j’ai effectuée à l’université de Constantine 1 est très bénéfique. J’ai appris des notions telles que le télé-enseignement, elearning, enseignement hybride. J’ai appris comment travaillé sur la plate-forme Moodle, comment faire une carte conceptuelle et scénariser un cours avec le logiciel VUE. J’ai appris aussi comment générer un cours version (papier, web et SCORM) à l’aide du logiciel OPALE. J’ai appris aussi comment concevoir un cours et rédiger un objectif d’un cours. J’ai maîtrisé comment répartir les étudiants en groupe et faire des activités de Moodle. J’ai connu aussi la fonction du tuteur, la charte qui régi son travail et la manière de confectionner un carnet de bord. J’ai généré mon cours en version SCORM et sa mise sur la plateforme accompagné de l’avis des testeurs expérimentés en la matière. Cette formation m’a permet d’être au diapason des enseignant de grandes universités. Cette formation a fait de moi un enseignant du XXI siècle, le siècle de la prévalence des TIC.

30

Bibliographie et webographie

LEBRUN, M. (2005). eLearning pour enseigner et apprendre : allier pédagogie et technologie. Louvain-la-Neuve : Academia Bruylant.

MANGIANTE, J-M., PARPETTE, C. (2004). Le français sur objectifs spécifiques : de

l’analyse des besoins à l’élaboration d’un cours. Paris : Hachette.

fr.wikipedia.org/wiki/Scenari (consulté le 08/08/2014).

fr.wikipedia.org/wiki/Formation_en_ligne (consulté le 09/08/2014).

fr.wikipedia.org/wiki/Formation_ouverte_et_à_distance (consulté le 10/08/2014).

blog.websourcing.fr (consulté le 16/08/2014).

scenari-platform.org/projects/opale/fr/pres/co/ (consulté le 16/08/2014).

31

Rapport des testeurs

32

Kheireddine BECHMAR

Maître-assistant classe A

Département de langue et littérature françaises

Université Sétif 2

bechmarkh@yahoo.fr

Tél. 0661260047

Rapport sur les cours de Monsieur Zoubir YAHIAOUI

Je soussigné kheireddine BECHMAR, maître assistant classe A, université Sétif 2, déclare avoir consulté les cours de Monsieur Zoubir YAHIAOUI, enseignant stagiaire à l’université Costantine 1. Je fais remarquer les éléments suivants.D’abord ces cours s’étalent sur une année d’enseignement du module de l’écrit. Ils répondent, quant à leurs structures , aux exigences académiques d’un enseignement dispensé dans ce cadre. L’enseignant, Zoubir YAIHAOUI, a fait preuve de rigueur en la matière. Ainsi il a adopté un style académique et fait preuve de pédagogie dans l’exposé des

informations.

La structure du cours répond à une forme recommandée par les pédagogues de

l’enseignement supérieur. En effet le cours commence par une introduction exposant

le sujet et le définissant. Ensuite il détaille les techniqueset les contraintes de l’exercice.

Les applications proposées sont en adéquation avec le contenu des cours correspondant.

Ils devraient permettre une assimilation meilleure des contenus en question. Les

supports choisis doivent rendre l’enseignement plus attrayant et plus nuancé.

J’ai pu constater également que le choix des cours obéit à une cohérence dictée par

les besoins constatés chez les étudiants de ce niveau. Celamontre un travail préalable

très pertinent ayant été effectué en amont des élaborations des cours.

33

Force est de constater que la conception de l’enseignement d’un module de cette

façon augure d’un enseignant qui sera à même d’assurer ses tâches, au niveau de

l’établissement en question, avec efficacité.

Kheireddine BECHMAR

M. Nadji KHATTAB Maitre-assistant A Université de Sétif 2

Mél: n.khattab@univ-setif2.dz Tél. 00213551249210

Rapport évaluatif du site éducatif de M. Zoubir YAHIAOUI, Université de Constantine (Algérie).

Le cours en ligne, intitulé Cours de compréhension de l’écrit, conçu par l’enseignant Zoubir Yahiaoui, enseignant à l’université de Constantine, se voit répondre aux critères de base d’un cours en ligne et ce par la mise en œuvre des différentes fonctions nécessaire à l’étudiant ayant la chance d’y accéder, entre autres : la page d’accueil (sur laquelle la date de la dernière mise à jour est mentionnée), les objectifs du cours, l’introduction, les prérequis, ainsi que le contenu du cours.

Le présent rapport tente d’évaluer le cours en ligne en question sur trois plans. D’abord, sur le plan de la forme, puis sur celui du contenu, et enfin des remarques évaluatives seront émises sur le plan technique.

D’abord, en ce qui concerne le plan de la forme, le cours se voit très acceptable d’un point de vue formel, par la simple raison qu’il réponde positivement aux critères de base facilitant l’accès aux différentes données par l’étudiant et par un simple clic sur n’importe quel point (chapitre X). La forme a été remarquablement conçue selon les normes d’un cours en ligne, connu d’ailleurs par une particularité dans sa

présentation ou plutôt dans sa conception. Toutefois, le nombre de chapitres reste insuffisant par rapport à la nature du module et par rapport également à son importance. Sans accéder au contenu, une conclusion devrait figurer sur la page d’accueil, et ce en parallèle de l’existence d’une introduction.

Ensuite, sur le plan du contenu, le cours est remarquablement connu par une richesse abondante d’informations relative au cours en question. Le contenu, réparti sur deux grands chapitres, pourrait répondre aux besoins du public visé. Néanmoins, ce dernier n’a pas été carrément noté ni figuré sur les différentes pages du cours. Ceci devrait, à notre humble avis, être mentionné pour que soit bien précis à qui s’adresse-

t-on par ce cours et par ce contenu !

Enfin, les quelques remarques relatives à l’aspect technique se résument en ceci :

- Les couleurs des pages : le choix du modèle utilisé est réussi mais il faudrait encore penser à varier les couleurs, ce qui pe rmet à l’utilisateur du cours à

34

mieux feuilleter le contenu. Encore, faudrait-il tenir en compte de la coloration du contenu feuilleté afin que l’étudiant n’y revienne pas (le déjà consulté).

- L’espace réservé aux différentes pages s’est remarqué, à maintes reprises, déséquilibré. Il est recommandé de revoir le style et la taille de police lisésuti.

- L’accès au cours a été remarqué inconditionné, c’est-à- dire que n’importe quel

étudiant pourra y accéder. Ceci devrait être revu par la mise en place d’un prétest, aidant à sélectionner le public d’étudiant. Le prétest aide également à préciser les objectifs des étudiants qui veulent combler certainesacunesl voire s’approprier certaines connaissances en matière de la compréhension de l’écrit.

- Le cours doit enfin être enrichi par quelques exercices interactifs ouantj le rôle d’une évaluation formative. Des exercices conçus selon les objectifs et les attentes d’un cours en ligne.

Somme toute, le cours est très acceptable voire remarquable d’un point de vue pédagogique. Il serait néanmoins recommandé de l’enrichir par tout ce qui se voit utile à l’étudiant ciblé, et par tenir en compte des remarques – ayant pour but d’améliorer sa conception – mentionnées.

Tarek BENZEROUAL

Maître de conférences classe B

KHATTAB Nadji

Département de langue et littérature françaises

Université Hadj Lakhdar Batna

tarekbenzeroual@yahoo.fr

Tél. 0667474346

Rapport sur les cours de Monsieur Zoubir YAHIAOUI

Je soussigné Tarek BENZEROUAL, maître de conférences classe B, université

Hadj Lakhdar- Batna, déclare avoir consulté les cours de Monsieur Zoubir

YAHIAOUI, enseignant stagiaire à l’université Constantine 1. Je fais remarquer que

M. Yahiaoui Zoubir nous présente le cours de l’écrit qui s’étale sur deux semestres.

Je trouve que le cours est très riche du point de vue aussi didactique que

pédagogique, il remplit tous les critères scientifique et académique afin de

permettre à l’étudiant d’apprendre ses cours en ligne. Cet étudiant du troisième

35

millénaire a besoin de ce genre de cours pour qu’il soit actif à son propre apprentissage, une telle autonomie pourrait aider l’étudiant à développer ses propres réflexions et enrichir ses connaissances.

La qualité de son (Yahiaoui Zoubir) cours est à encourager et surtout à recommander pour les futurs enseignants, sachant que les TIC sont des outils incontournables de nos jours.

Quant aux logiciels utilisés, je les trouve performants en dépit de leur simple usage que ce soit pour les cours ou les exercices.

J’ai beaucoup apprécié comment M. Yahiaoui Zoubir a structuré son cours avec une certaine cohérence et en mettre les applications adéquates à des fins didactiques.

J’encourage M. Yahiaoui Zoubir à répandre cette opération pour d’autres modules et d’en faire un exemple réel qui promouvrait l’enseignement par le biais des TIC afin d’être en actualité avec ce qui se fait dans les pays développés.

Tarek BENZEROUAL

36