Vous êtes sur la page 1sur 170
seit) alaien Ke ANDRE OUZOULIAS Calcul réfléchi Atelier de Résolution de Problémes Géométrie Collection dirigée par 1 Rémi Brissiaud of, FICHIER DE L'ELEVE Rémi Brissiaud Maitre de conférences a 'IUFM de Versailles Pierre Clerc Instituteur André Ouzoulias Professeur a I'lUFM de Versailles Mlustrations Paul Beaupére - Michel Fayaud ‘Avec la participation de Christian Galinet et d’Alvaro Parés RETZ ditions-retz.com 1, RUE Du DEPART 75014 PARIS Les choix pédagogiques fondamentaux de cette collection ont été confortés par les nouveaux programmes publiés en 2002 : importance du calcul réfléchi, de la résolution de problémes variés, accent mis sur l'utilisation de schémas bien avant que la résolution a aide d'une opération arithmétique soit possible. Les principales nouveautés de cette édition résident dans une meilleure prise en compte des difficultés d'apprentissage des nombres de 11 8 16 et de 70 99, dans l’introduction de nouvelles taches au sein des Ateliers de Résolution de Problémes (ARP) et dans une meilleure articulation du langage quotidien et du langage spécialisé des mathématiques. Ce dernier souci nous avait déja conduits & proposer deux versions de J’apprends Jes maths CP : la version « Pichille » et la version «Tchou». Si, pour I’essentiel, celles-ci relevent des mémes choix pédagogiques, les élaves apprennent deux comptines numériques dans la version « Tchou », la comptine traditionnelle et une comptine réguiiére « & la chinaise » : «un, deux, tros,... neuf, dix, dix et un, dix et deux, dix et trois,... dix et neuf, deux dix, deux dix et un, deux dix et deux, deux dix et trois,... ». En effet, «deux dix» est aussi facile comprendre que «deux cents » et ce langage aide a comprendre ala fois «vingt» et «deux dizaines ». Ce nouveau J'apprends les maths CET s‘utilise dans le prolongement de I'une ow autre de ces deux versions. Dans le texte qui suit, nous rappelons d’abord les options fondamentales qui étaient et restent les nétres concernant l'apprentissage de la résolution de problémes. Nous présentons ensuite les principales nouveautés en arithmétique. Celles qui concernent les Ateliers de Résolution de Problémes sont présentées en page 4. On trouve une présentation des évolutions ‘en géométrie dans le livre du maitre, © fiitions RETZ/vUEF, 2002 (iaprencre a résoudre des problémes Distinguer plusieurs niveaux de résolution Il aut savoir que les éléves peuvent résoudre un grand nom- bre de prlblemes avant tout enseignement des opérations arth- rmatiques. En fat, on peut distinguer 3 niveaux dans les proces res de résolution d'un probleme arithmétique. Considérons, par ex, le probleme suivant : «éric a 17biles. i gagne des Biles. Apres, ia 31 bills. Combien atl gagné de bills?» mm Au 16 niveau, enfant se live & une sorte de mime de te nonce, soit avec du matéril, soit en faisant un schema : il dessine 17 points (on peut lui recommander dien dessiner 10 et daller 3 la ligne avant d’en dessiner 7 auttes), il change de couleur, par ‘exemple, etrajoute des points jusqu’a en avoir 31 en tout. Enfin, il compte combien i vient d'ajouter de points. 1m Au 2€ niveau, pour un tel probléme, I'éléve fait par exemple des essais: «17 + 10-= 27; avec 10 ce n'est pas assez»; «17415 32; Crest 1 de moins, c'est 14>. Dans ce cas, Veleve utilise fe symbalisme arithmétique, mais il tise dans un sens banal : le signe «-+» dans ces égaltes est une simple abréviation sténagra- Dhique du mot egagne» qui figure dans 'énoncé. tm Au 3° niveau, 'éléve calcule la soustraction 31 - 17 et, dans ce cas, le symbolisme arithmétique n‘est plus une simple abrévia- tion sténographique cu langage ordinaite fica gagné des biles et pourtant on peut fare une soustraction! En fait, Vacces au 3° niveau dépend de appropriation pareve de equivalence su vante : est équivalent de chercher ce qui reste quand on retire b au nombre a que de chercher ce quil faut ajouter 8 b pour avoir 2a. De manigre générale, la conceptuaisation arithmétique dépend eV'appropriation par les eves de telles ¢quivalences (pour la mu tipication, par ex, chercher a fois 6 équivaut & chercherb fo a), Distinguer deux sortes de séances Dans le cas d'un probleme comme le probleme &rc, pour leque ne sufit ps d‘utliser le symbolsme aithmétique dans son sens banal il es impossible que les eves accéent au 3° niveau de resolution tous en méme temps: il n'y 2, par ex, que 40 % environ @l6ves qui sont capables de resoudre ce probiéme al aide fume soustacton enfin de CEt De plus, quand I'enseignant exige ou valarse ce type de résolu- tion ou lorsqu'il la provoque en demandant a V'éleve | «Fautt faire une addition, une soustraction ou une multiplication ?», Vac- that méme de résolution de problémes arithmetiques perd tout sens pour certains éléves : «Jusque-la, quand dans un probleme {n gagnait des biles, je faisais une adcltion. Maintenant, il faut faire une soustraction’ Je ne comprends plus !». Comment éviter ce genre de phénomane en classe? Rappelons que dans J'ap- prends les maths, nous avons décide de mettre en place 2 sortes de séances ‘mm D’une part, des Ateliers de Résolution de Problémes dans lesquels les éléves sont confrontes 8 des problemes vars, certains ‘quis ne peuvent résoudre qu’aux 1% ou 2° niveaux parce qu’ Font pas encore étudié I'opération mathématique correspon- dante, d'autres quis sont susceptibles de résoudre au 3° niveau. Cependant, I’éléve qui résout ceux-c en faisant un schéma voit son travail apprécié tout aussi positivement que celui de Veleve {ui les césout au 3° niveau! Par aileur, les différents problames sont mélanges, de sorte que les éléves ne savent pas a priori & quelle sorte dé probleme ils ont affaire et sont donc toujours Conduits a se demander : « De quoi parle cet énoncé 7» sma D'autve part, les autres séances oi accent est fartement mis sur le calcul réfléchi. En effet, diverses recherches condussent & penser que acces au 3° niveau de résolution des problémes depend des progrés dans ce domaine. Dans le cas de la soustrac- tion, par ex, lorsqu'un éléve sait calculer 31 ~ 17 «en avancant» (17, pour aller 320, i faut 3; et pour aller 31, faut encore 11), iTest lar que usage de cette opération devient compatible avec la résolution du probléme Eric, dans lequel on cherche ce qu'll faut ajouter 8 17 pour avoir 31 Gireaces quotidien et arithmétique GBoiprentissage du calcul numérique Sens quotidien et sens arithmétique d'un mot Pour favorse a Conceptuaisaton de a soustraction, une pre- mitre strategie pédagogique consiste donc 8 en enseigner le calcul rélleh. L'usage du signe «—» devent ainsi compatible avec la recherche de la valeur d'un ajout (probleme de type Bric). Mais au- dels les el6ves donent savoir de maniere explicate que le signe =» symbole le fait que le probleme Enc et le probleme «Lea a 31 biles. Ete perd 17 biles. Combien en a-t-lle maintenant?» ‘ont la meme solution, A terme, lorsqu'on interroge les elves sur es principaux types de problemes que la sousraction permet de resoudre, Is dovent étte capables d'évoquer d'autres situations que celle conespondant au sens typique, celui du retat. En bef, ‘quand le mot « moins este symbole de la soustraction les eleves doivent etre capables d'accéder & son sens aithmetique, au-dela de son sens quotidien, Le mot «différence» Dans cette edition, nous proposons une nowvele strategie péda- gosique pour favorser Vacces au sens arithmetique du mot “rion. Ele conse, dans un premier temps, a prendre appui sur le'mot «dfférence» en lui donnant une definition arthmétique indépendamment ce tout ide de soustracton, lest simoleen effet de defini a diférence de deux collections comme, d'une part, ce au dépasse dans la grande collection lorsqu‘on met les deux collec tons en correspondance 1 81 (chercher «éarts) et, autre pant, estan le symbole de equivalence entre deux procédures dssemblabes:lxs- avon creche un écart, on seorente une colecton (a grande); lesquion cherche &egaier,on jute des éléments & une collection {a petite). Dens un second temps, pour esoucke un probléme de recherche dune diféence quand le petit nombre est 18s petit (edue a 41 images et Sophie 2 3 images...», par ex), les éleves décourrentfeclementaue a soustraction permet de calculer cette diiérence. 08s los, le signe «—» foncionne également comme le symbole de la recherche d'une dfféence; il ne signifie plus seue- ment la recherche du résutat d'un retrat. D'autes significations siendront ensuite sagrger 3 ces dau premires. Le mot «groupe» Les nouveaux programmes remarquert avec raison que le mot scdizaine» est mal compris des éléves. Ils proposent d'utiliser la locution « paquet de 10», Nous lui avons préfere « groupe de 10», parce que le mot «groupe a un sens plus strat il tenvoie la fos & une action («groupe ces objets par 10%) ot au résultat de cette action. Par rapport 2 la version anterieure de J‘apprends tes ‘maths CE, le progras est triple mm 1 En appelantla bote de Picbille un « groupe de 10>, on aide les elves 8 comprendre que sa borte est "equivalent d'un pequet de bonbons quand ceux-c sont conditionnés par 10, d'une équipe de 10 joueurs, d'un trat de 10 cm... : dans tous ces cas, on peut parler de «groupe de 10, On aide dans le méme temps ies eléwes 8 généralisr 8 ces autres contextes les propriétés qu‘ls découvrent ‘avec Ficille (130, par ex, Cest 13 groupes de 10) m2 Le mot «groupe» permet, de maniéee plus accessible que le mot «fois, de décrire un grand nombre de situations de mult- plication (Combien d'objets dans 4 groupes de 3 objets?) et de ‘dvsion (Combien peut-on former de groupes de 5 avec iSalyets?; 15 est un multiple de 5, car c'est 3 groupes de 5) mmm 3 Comme les eves utlisent le méme mot « groupe » pour comprendte, d'une par, la numération et, d’autre part, la mul tiplcation et la division (ou les multiples), les connaissances acqui- ses dans l'un de ces domaines sont plus faclement réinvesties dans autre, Les tiches qui relévent de l'un et l'autre domaine (13x 10 =?; 130 esti un multiple de 107) s'en trouvent faites. {Vest important de remarquer que cela n‘interit nulement usage des mots «cizaine et «fois :ilsegit seulement de permettre aux on entend le nombre d’untés (deue et non dans edouze . Le second calcul ne se ramene au premier ‘que lorsqu’onsait décomposer douze en «dix et deux Comme ies calculs du type «douze + sx =?» incitent las elves, 2 décomposer ces nombres, isles aident dans le miéme temps 2 stapproprier les décompcsitions correspondantes et donc 3 surmenter Trobstacle de lirrégulanté de. designation, C'est pourquoi nous proposons de nombreux cakcus numeriques de e type, On remarquera cependant qu'on ne peut attendre un tel Bienfat du caleul numérique avec ces nombres que dans Ia mesure ol le calcul est proposé oralement, ou bien, quand i Hest par éct, si cet Got est alphabétique = si les’ nombres étaient crits én chiffes,l'écriture chifrée fournirait la decom position, Fléve n’aurait plus & la produire obligation de lire des écritures lttérales ne risque-telle pas Ge mettre en échee les elves qui ont encore des difficultes de lecture & entrée du CE1 ? Pour les aider dans la lecture des nombres de onze & vingt, par ex, les elves découvrent ces écritures literals alors qu’elles sont I'une ala suite de autre Jonze| (doze) tree uatorzs, etc. Véleve qui ne sait pas ‘comment se it « treize» dans un calcul peut se reporter a cette file, retrouver la grephie « veize » dans la file et, en comptant depuis le début, accéder a sa lecture (re). Disonsvie clairement : notre experience nous incite & penser que lorsque des enfants faibies lecteurs apprennent ainsi 2 se debrouiler avec ce lexique limit dont une des caractéristiques ‘st quil se «phonétise» mal (orthagraphe complexe), ils échap- pent souvent & un décodage trop séquentiel et progressent en lecture aussi bien qu’en mathématiques! La visualisation mentale par reconstitution de la vision d’autrui Dans cette version de J apprends les maths CE, nous utisons tun nouveau procédé pédagogique ol l'enseignant aide enfant & visualiser mentalement une configuration de points de la maniére suivante = i prend un cafton sur lequel 14 points, par exemple, sont dessines comme ci-dessous Il présente ce carton de sorte que les éléves n‘en voient que le vetso et leur demande de décrire ce que lu, enseignant, voit. Et S'ils'aqit d'enseigner le calcul de 14 2, par exemple, ensexgnant Cache les 2 points situés en haut avec un autre carton, avant cin- terrager ® nouveau les enfants sur ce quil voit maintanant. Un tel scénario est une aide importante 2 Yévocation mentale de confi {urations de points et a 'évocation des transformations qui affec- tent ces configurations : lest en effet plus facile de reconsttuer la vision d'autrul que de faite appel a son seu! souvenit ‘Nous utilsons ce scénario non seulement avec des configurations de points mais aussi avec la « boite de Ficillev. Sls agit daider la visualisation mentale d'une boite qui contient 7 jetons, par ‘exemple, celle-c est tenue de sorte que cest 'ense’gnant qui voit les 2jetons et los 3 cases vides du compartiment ouvect, et non les ‘leves leur tache est précisément de recorstituer cette sion. Les auteurs orga en 4 périodes Celles-i constituent des unités pédagogiques qui sont sans rap- port avec les périodes délimitées par les congés scolaires. Le conte- nu de ces périodes est présenté dans un cadre en téte de chacune drelles. Un code de couleurs permet de savoir si une activité est un moment d = découverte = d'appropriation = dentretien Exemple dans une page de la premiére période : Cadre & la couleur forte : découverte d'une nouvelle notion ou d’un nouvel outil, Cadre & la couleur légere : activité d'appropriation de ces nouveautés. Cadre grisé activité d'entretien des notions ou des outils introduits dans des sequences antérieures. Les Ateliers de Résolution de Problémes: «mode d’empl Toutes les 8 séquences en moyenne, une double page est consacrée & un ARP. Page de gauche Partie supérieure : dans une image ou un document, les élaves doivent cher- cher tes informations pertinentes pour résoudre un (des) probléme(s), Partie inférieure : jusqu'a la fin de la 2e période, les éléves doivent trier, parmi un ensemble de questions, cel- les dont la solution peut étre calcu- Iée. Ils s‘approprient ainsi les particu- Jarités de ce gente de texte (/énancé de probléme) et progressent aussi dans la compréhension des proble- ‘mes numériques (voir ci-aprés). Dés la fin de la 2°période, ils doivent eux- mémes rédiger des questions (voir également ci-aprés). » Page de droite Partie supérieure : pour un probleme quils auront formulé (voir ci-aprés) ‘ou qul leur est donné (au début de la 3e période), les élaves doivent déter- miner quelles solutions sont justes parmi 3. Au début de l'année, ces solutions sont des schématisations. ‘Au début de la 3e période, on voit aussi apparattre, parmi les 3 solu- tions, des écritures arithmétiques. Les éleves sont ainsi amenés a analy. ser des erreurs. {ls apprennent & résoudre des problémes par des schémas et par des écritures arithmé- tiques. Partie inférieure : face & des problé- mes variés, les éléves peuvent faire un schéma, écrire une égalité ou expliquer leur sotution, cest-a-dice utiliser des procédures diverses. ls peuvent ainsi résoudre par des sché- mas des problémes pour lescuels ils ne savent pas encore mobiliser une ‘opération arithmétique (cf. Présenta- tion p.2). Un cahier d’ARP... Le travail dans les ARP exige l'utilisa- tion d'un cahier (ou d'un classeur) séparé. Les éléves peuvent y ré leurs schémas ou écrire leurs opéra- tions, et y rédiger leurs solutions. @. nouvelle tache dans les Ateliers de Résolution de Problémes (ARP) Dans cette nouvelle édition, dés le premier ARP (seq 9-10) et jusqu’a afin dela 2° période, les ézes sont canftontés a une: tiche du type suivant dans l'activité 1 de la page de droite Probléme : M. Martin a acheté 17 poires. Ses enfants mangent 3 de ces poires. On peut chercher combien A parti de la 3¢ pétiode, C'est dans Vactvité 2 de la page de gauche que les éléves retrouvent cette tache, mais dans des 25 04 plusieurs questions sont possibles (dans le probleme ci- dessous, par exemple, on peut chercher aussi bien la somme que la difference) Problame : Marc a 31 € et Sophie a 27 €. (On peut chercher combien Les éléves doivent déterminer eusmémes ce qui, habituelle ment, consttue la ou les questions d'un problame. I s'zgit d'une tache dificie et, los des premiers ARP au moins, nous conselons de la traiter colectvement (apres une phase de recherche individvelle). Pourquoi la proposons.nous dés ce niveau de la scolarité? Cette t8che se situe dans le prolongement de celle qu'on trouve en début d’année en bas a gauche des ARP et ot les léves doivent trier, parmi un ensemble de questions, celles dont la solution peut étre calculée. Dans la nouvelle tache, comme dans celle 0d Jon tre Jes questions, les éléves sont conduits & adopter le point de vue auantitatif approprié sur les données de I'énoncé : dans le probleme M4, Mactin, par exemple, i nest pas pertinent de se demander si les poires sont mares, ni de s‘interroger sur leur prix. Mais, de plus, en produisant eux-mémes la question, les éleves en proposent différentes tormulations : «Combien de poires reste-t-il?», «Combien de poires peaventsils encore manger?». Cette activité langagiére ou la question canorique (avec le mot «reste ») se trouve reformulée avec un langage plus quoti- dien est évidemment source de progres. Les memes données peuvent également conduire & diverses questions canoniques. Dans le cas du probleme Marc et Sophie, par exemple : « Quelle est la différence entre...», Ou « Combien mangue-til 8 Sophie...», ow «Combien Marc a-t- i de plus que Sophie ?», ou «Combien Sophie a-t-ele de moins que Marc? », La prise de conscience de cette diversité ‘est ici source de progres dans la compréhension de la notion de difference. Index {par numéro de sequence) ARITHMETIQUE (ordre alphabétique) Bottes, valises et caisses de Picbille 2,5, 39, 106 ‘Gollections organisées par paires 13 ‘Compteur 33, 39, 40, 51, 106 Constellations du dé 1,2, 47, 48 (Ecritures littérales de «un» & «cent» apS719. File numérique 1 et suivantes Monnaie (les centimes) 89 Numération décimale 11, 29 et suiv., 39 et suiv., 106 4 108. Planche ces nombres comme Picbille et Déde 158-159 Rangement de nombres 67, 108 Les symboles arithmétiques Lessignes + et = 1 Lesigne- 6 les signes =, > et < pour introduire les décompositions ‘Addition réitérée et multiples d'un nombre 27/28) 36 Lesigne x TAT, 74 La soustraction pour calculer une difference 79, 83, 84 Révarsiblite de l'addition et de la soustraction 98 eel tire Addition Sommes #10 ‘etstivantes Complements 8 10 4 Retour aux (7-+5 par ex) et doubles (6 +6, parex) 7 Retour au double (6 + 7=6 +64 1 par ex) 8 Le passage de la dizaine 14 ‘Sommes diverses < 100 49, 20, 23, 31, 33, 37 SSommes du type 60+ 80 at ‘Complements 8 100 m Soustraction Calculer a~b pour a «20 6yarjae Retirer 10 A un nombre & 2.0u 3 chiffes 51 Calculer ~b «en avancant» pour a = 100 59) Caleulera~b «en reculant» pour a « 100 68 Multiples et multiplication Multiples de 3 et de 5 27,28 Multiples de 10 36404 ‘Miltiplications faciles (n x 1; 9X2: nx 10, ete) n Multiplication par 10 d'un nombre & 2 chiffres % Tables de 3 a5 80, 88, 100 ‘Miltiplications du type 2 x 300 et 305 82 Tables de 6 8 9 (décowverte) 105 Doubles et m Double des nombres de 18.10 wh Double de 15, 20, 25, 30, 35, 85 Moitié des nombres 20, 30, 40, 50,... 96 Moitié des nombres pairs < 100 99 Calculer avec les grands nombres addition en cotonnes 56,'58,'60) La multiplication en tones (par n& un chiffre) 2 Calculer a=b poura > 100 401 La caleulette pour vérifier un calcul 110,191 La multiplication en colonnes (par n 8 un chiffre) 112 Atelier de Résolution de Probleémes Problémes dits d'addition Décompositions de 10 9 Décompositions de 100 61 ‘Sommes et comparaisons de longueurs Sa Problémes dits de soustraction Recherche du résultat d'un retrat 10 ‘Comparaison de deux collections 35 Difference de deux longueurs 86 Problémes dits de multiplication roblemes du type a groupes de b unités. 18, 25, 69, 77.78 Problemes du type a objets db €/'un 26, 70,87 Partages équitables (la valeur des parts est connue) 95 Problémes dits de division Partages équitables (la valeur des parts est inconnue) 46 Problemes de quotition (combien de fois b dans a?) 55, 114 Divers Tableaux & double entrée 17,413 Problemes de gSométrie 34) 103) Problemes sur le temps (calendrier, emploi du temps) 45, 102 Probleme de logiaue e ‘Approche de la proportionnalité 7 Len entre ordinal et cardinal 8 GEOMETRIE Tracés 2 la regle et traits droits 3 Alignements de points 2 Passer d'une représentation 3 D au plan 34,42 Repérage de nceuds et déplacements sur quadrillage 49 Reproduction de figures sur quadritage 53 symetrie 64,65 Le cerde et le compas B Les solids (cylindres,tetrateres, pavés et cubes) 75, 93, 97 Les rectangles 100 Milieu ¢'un trait droit 104 Les carrés 109 Longueur (cr, m, km) 15-16, 21, 24, 30, 50, 54, 57, 86, 107 ‘Temps (calender, heures et minutes) 45, 52, 90, 102 Masses (9 et ka) 66, 107 ‘Angles divers et angle droit (comparaisons) al EVALUATIONS (bilans) 22, 38, 68, 91, 115 1 ested arts Egatités numériques; écriture littérale des nombres < 10 Arithmétique : les 100 premiers nombres, calcul réfléchi de I'addition et de la soustraction, multiples d’un nombre. } Géométrie: tracer a la régle, alignement, mesure de longueur. i Ges enfants ont lancé deux dés. Qui a /e score le plus élevé? Ecris les égalités Mélanie : 6 +2 = Sébastien : Cécile = a le score le plus élevé. Ecris les égalités. oe ley | re La suite des nombres de 1 10 est écrite ci-dessous. Lis-les. 04 est écrit 47 6? 9? Complete. 2:... deus, 7: 3: 9: 10: 4: 8: Bh Calcule et écris les résultats en chiffres, comme dans l'exemple. deux +cing= 7 six + trois = un + sept = trois + trois = deux + huit trois + quatre = deux + sept = trois + deux = quatre + cing = Complete. 1 @ Produire des © Savoir rire en lettres les 10 premiers nombres La fle des Gritures literals aide les éloves @ Les reparas 5,10, te wey Coalites numérique. nidre suivante: eel qul ne sat pas eu 7 en lettres, par ex, compte les cases de sur une file numérique Le repére 5 (boite de Picbille et «nombres comme Dédé») | Ecris ton prénom et lenom | de ton école. Ecoles: Ce fichier appartient a :.... Picbille range des billes dans sa boite. Dédé dessine le méme nombre de points. Observe. Dessine les billes dans les boites et colle les couvercles*. Puis dessine les points comme Dédé. = | ——S 3 | >) | I= | = 10 > EE > *Les couverces se trouvent 8 la fin de ton fiche S 2 calcule et écris les résultats en chiffres. un + huit =... six + deux =... trois + cing = quatre + quatre = deux + trois =... un + six 3 La file de la page 6 se continue ici. Complete. TTT LTT TTT TT il T 34 @ Deux nades de représentation des nombres qui priviégient le repére 5: a eboite de Pchlle» et les enomires ___@ Les repéres 35,40, et. ‘comme Dede. Au Cp, pour les élaves qu ont ullie la version «Tchou» de 'apprends les maths la bolteappelait sur une file numérique iON adedT-Botin, citared uridine aii asictnane Dadice, far ax. oraccense irciflarenwnant is aul west paceammnlla.. fl Teeuwen. OOOO OOOO) Sur cette feuille, on a dessiné 2 points. On a donné un nom a ces 2 points : A et B. On a joint ces 2 points sans utiliser la régle. _Le trait AB n’est pas droit! On obtient : «le trait AB». Quand on pose la régle sur les extrémités... Géom a tracé les traits AB, BC, CD, DE et EA. Verifie quiils sont tous droits, A Calcule et écris les résultats en chiffres. deux + quatre = quatre + trois = six + trois cing + cing deux + six = sept + deux = un + neuf =. quatre + six = cing + trois =. Dict : nombres ara 11 et 20, adtone seb fomelain ciAagate triadic 10), 05. sors aot aprs 3 denormer des points avec Quand deux activités sont proposées en début de séance, la "se dérovle entiérement des lettres, on retrouve les deux person Quand dein activités tont proposéas an début de-seageed emecmaenmumertierament- das lecires, on retrouve les deux personages | Couic-Couic a tracé les traits AB, BC, CD, DE et EA. Ia fait 3 erreurs. Lesquelles? ne sont pas droits. Trace les traits AB, BC, CD, DE et EA pour qu'ils soient droits. oA Dessine les billes et colle les couvercles. Puis dessine les points comme Dédé. > réusit tous ses travaux gtométriques, t Coule-Coule au fait systématiquement des errours. Le commentaire collet du travail de Géom permet de fer le but du trace 4 réalser il rlier 2 poiats par un tat «bien drow. La description des erreurs de Coulc-Coutc permet de ee ne nner Oe a OE ee rr nn Oe ee ee Ue eect cece ee On TOmn ee Complements a10 OOOO Dessine dans le chariot les billes nécessaires et complete : = ct 210 | ily a7 billes dans la boite. | il y a4 billes dans la boite. ws + =10 + =10 iy a2 billes dans la boite. | iy a 6 billes dans la boite. —~/ — — B cacute et écris =10 a =10 les résultats en chiffres*. un + trois = deux + quatre = Hy a8 billes dans a boite. | My a3 billes dans /a boite. six + quatre = trois + cing = a z=» sept + trois = + =10 + =10 ‘Tu peur utiliser la planche des nombres - - Sean ioe see @ complete. I T TTT TTT 4 T ‘Additions : @ et Diz stance pert démarcer an mattant 9 billes dans une boite tenue comme Pichille et en interrogeantt sur le nombre de ‘cemsa’s ioe vider. a weication se fa en ouvrart orgerert Ie couvere eter avium bake verses cheer, couvece et ba om cece, RENEE Lae T Gute crccend dane Terdre ab croiesn’ pub dare ie deenae) Les nombres entre 10:et20 la suite des nombres de 11 a 20 est écrite ci-dessous. Lis-les. OU est écrit 12? 17? 20? Colle les couvercles et écris combien il y a de billes en tout. e En lettres : il ya Picbille et Dédé mettent leurs billes ensemble. = . billes. eo chiffres : il ya billes. e e? En lettres : il ya billes. , OSS OSS) 5% cn cusies siya. bites En lettres : il ya billes. SSSI © © e, ities:iiya....dies. Ecris le nombre de billes en lettres, puis en chiffres. En lettres: il y a billes. a] eo @e En chiffres : il ya bilies. ee En lettres: il ya billes. gg En chiffres : il y a ...... billes, dix + trois dix +un dix + sept dix + cing = 7 dix + six = dix + quatre = Compliments & 10: Yesignant propose @ La ves pret revoir comment 1, par ex. stan lets en comptant segues unrombre (=: 10),releve trouve ns ordre“ wonze, douze, reize, Deux contentes de production une Gritreltérale sont ee ree ‘dare Hordes came, dours, Wwelea». Deun corteastes de production Sure Gotu Mitt Catcut réfléchi d'une soustraction a ~ b (pour a < 10) Compléments aio +..= 10] Lecureuil a 9 noisettes, Dédé a 9 billes il va donner 2 noisettes a Petitefaim iva donner 2 billes & Minibille et les autres & Grossefaim et les autres @ Maxibille. Grossefaim compte 9 - 2 Maxibille calcule 9 - 2 wey Qui voit le mieux ce qu'il aura? Grossefaim ou Maxibille ? Lécureuil a 8 noisettes, Dédé a 8 billes. li va donner 6 noisettes a Grossefaim Iva donner 6 hilles @ Maxibille ‘et les autres a Petitefaim et les autres 8 Minibille Petitefaim compte 8 - 6 Minibille calcule 8 - 6 $2) Qui voit le mieux ce qu'il a barré ? Petitefaim ou Minibille ? Calcule en dessinant comme Dédé. 8-2= 8-7= 10-3= 6-4= & imagine 1a boite et les billes et complete comme dans exemple. [onze] {douze] |treize| {quatorze| {quinze] [seize] {dix-sept| | dix-huit] [dixneuf] vingt | dix + deux = lowe, dix + quatre = . dix + cing = dix + huit = dix + six = dix + un = Compliments @) Les ecureuil contrairement aux «Pichilles», niorganisent len et ils sort obligés @ Dans un premier temps, cette activité ¢ a0: de compter. Quon retire peu ou beaucoup, on a tosjots Here & tlie le ‘mertalen (ef. Présentatio ‘idem sq 5. Fepere 5 pour bien voir ce qui reste dans un cas, ce qu'on a retiré dans autre, re animée par fenseignar Tu vas apprendre a calculer des soustractions sans dessiner. Cas ou on «retire peu» : 9-3 Jai pris le carton, B ‘al caché 3 pointe, eur lequel Imagine ce que je vois. je wois 9 points, : Imagine ce que je vois. 9-3, égale. Cas ou on «retire beaucoup» : 10-8 2] Jai pris le carton, 1} 5 Jal caché B points our lequel Je oie 10 pointe. | imagine ce que ie vois {Umaaine 06 que ie vole) Imagine ce que je vole 1 égale. 10-8= Imagine ce que voit Dédé (cache-t-il en haut ou en bas?) et complete |’égalité. Situ n’es pas siir{e), dessine sur ton ardoise. 7 Se 8-8= 7-5= TH 3 =... 7-6-. 6-25 10-2= 00.-9=...... 6-2=...... 7-O= 9-8= @ dessine comme Dede. ae{= “of > avec 9-8, 10-3,7-5, 5-2, 10-892, 7~ 1 (réponee sur ardolee). suffit de fabriquer sept cartons avec 4 5, 67, 8, 9 et 10. points Les cartons sont toujours tens avec ies § oats grounés en bas. Quand on retice un petit nombre, on cache les points du haut, alors qu'on cache eu a ew ro orn ee retort cron tcc en rout Go oon vie a ape ae Catcut réfléchi;de addition : n + 5 et doubles ee (SOOOOOOO Dédé calcule 7 +5 Uécureuil compte 7 +5 @ “ Oe 65? Vérifie et complete : 7 +5 = Te 5 Sin RN Lécureuil compte 8 + 8 Dédé calcule 8 + 8 oF. 6°5 Ga fera dix Vérifie et complate ; 8 +8. = Tu vas apprendre a calculer des additions sans dessiner, Par exemple : 8 + 5 ——_—_—_, a J'ai-prie le carton, Sai prie un autre a 2 Br a atigh ee Jai pie. un autre carton <4 Imagine ce que je wis. ‘ur lequel je vois 5 points, 4 Imagine Combien y atl de points en tout? 8 +8, taalen { 8+52. Imagine ce que voit Dédé et complete l’égalité. Si tu n’es pas sir(e), dessine. 5495 9+9= T+ Ten 5485 6+6= 64+5= Baden. 7455 Ecris la table des doubles de 5 +5a9+9. D.t.5.540.. 64.6.5 Soustractions : on commence par @) Comparaisan du comptage et du calcul @ Pour animes ce scenario, il faut 2 sees de carton Factvite de «visualisation mentale» dans fe cas des doubles ex de "ajout de 5 de 6 89 points et un carton de 5 points Tous les, décrite 59 6 (réponse sur lardoise La stratégie utilisée est un «retour aukx) cing. ‘calculs que les éleves devront refaire seule sur leu puis sur le fichies), Parex: 77 estcalcule comme S +5242. fichier peuvera @te proposes (reponse sur ardois Les signes =, > , < pour introduire les decompositions | Additions | Rappelle-toi : Observe. Place le signe qui convient Bid 30 a Place le signe qui convient dix + quatre seize onze... dix + un dix + deux... treize douze ... dix + deux quatorze .... dix + trois dix + six .... seize 2 7 o Si tu calcules bien ces opérations, tu retrouveras tous les nombres. | 8-3 9-2 inscrits dans les cercles, sauf un. ga6e aoe Cest le nombre mystérieux. | = - Mais fais attention, ily a S+7= 10-8= des additions et des soustractions! . s Le nombre mystérieux : ‘Additions : n +5 et doubles. On commence @ et @ Quand il faut placer le sane qui convent entre «14s et «4 Introduction du jeu parfait osvtsisin tas te OS 0, Sa at ae eee re oa ot eee 7 Geporve ter sno pasta teh Gove ccs hors dv hat ror rappardaresfages—Sustacerssont soustractio me OOOO YD observe cet extrait de catalogue : La poupée (Zé) La voiture @€) Le livre Ge) 1 Julie a dépensé 10 € exactement en achetant 2 objets différents. Lesquels? Ecris une égalité : _ 2 > Fatou a dépensé 10 € exactement en achetant 3 objets différents, Lesquels 2 Eviis une égalité : 3B Grégory a dépensé 10 € exactement en achetant 4 objets différents. Lesquels? Ecris une égalité : # \magine : Léa, Loic et Olivier veulent faire un cadeau a leur papa pour son anniversaire. Léa a 5 euros. Loic a 4 euros. Olivier a 7 euros. Barre les questions quand on ne peut pas savoir. Réponds aux autres questions. 1. Combien d'argent ont-ils ensemble? 2. Quel age a leur papa? 3B Peuvent-ils acheter ensemble un cadeau & 15 euros? 4 Peuventils acheter le stylo-plume que leur papa a vu chez le libraire ? 5 Combien feur manque-t-il pour acheter un cadeau a 20 euros? .. Soustractions = se niveau des élives le permet, le sénario de @ Rechercher dans une @ Comprendre ce qu’est un gnoncé de problem Visualisation mentale de 2 6 est seulement @voqué. Par ex, image les informations en jugeant si des questions sont pertinentes 0 Crate 5b a calant verti rt paaiesgariesg eel taro oes Se ace wore ogee aes COCO ) Probléme : Monsieur Martin a acheté 17 poires. Ses enfants mangent 3 de ces poires. Que peut-on chercher? Complete : On peut chercher combien Pour résoudre ce probléme, Sébastien, Mélanie et Cécile ont fait un schéma. Deux schémas sont justes. Lesquels? Entoure-les. Sébastien Mélanie Le schéma de oo... @St faux parce que Ecris une phrase pour dire quelle est la solution du probléme : Réponds (tu peux faire un schéma, écrire une égalité ou expliquer ta solution). 1 D> Olivia a fait un collier > Marie a 12 images. avec 11 perles bleues Elle donne 3 images a Julie. et 8 perles rouges. Combien d'images Combien de perles y a-til Marie a-t-elle maintenant? sur le collier d’Olivia ? 4 > Paul a 8 images. > Dans une classe de 24 éleves, Son copain Samuel tous les éléves ont leur ardoise lui donne 5 images. sauf 3. on ait Combien d'images Combien d’éleves ont leur ardoise? Paul a-t-il maintenant ? N umération décimal décomposer les sienisres a deux chi mem OI 000 Picbille et Dédé mettent leurs billes ensemble. Us n'utilisent une boite que lorsqu’ils peuvent fa remplic. Colle les couvercles et complete. — [elsjelelelelelelele) . _— (elele[elelerereiers 6° 8 ieee eo @ 1041041047 Jeu de la planche cachée (avec la planche des nombres comme Picbille et Dédé, pp. 158-159). ose ton ardoise our la plarche aes norrbres.| Reprécente ce quily a dane ia case vingt-fult> et éerig une égalité avec des 10 Sars regarder cous me. | Apres. | e e. | yet °° ~ ©) Byun groupes de 10 h bil a et ...... unité isolée. gD eee DUNES Ecris une égalité avec des 10 : Sos © 2. @ 0, arty hype ar ne oe te? ors fms sis ates idem sa. commie Dede, Jeu de fa planche cachée ext dec p. (ST (el @ < 69), Kappalars ql vaut mieux Taal sapatanmaies , = ou <. 10+ 10+ 10 62 35 10+ 10+ 10+10+ 10+ 10 7 10 4 10 + 10+ 10 +7 10+ 10+ 10+ 10 47 29 51 10 + 10+ 10 10+ 104+ 10+10+10+1 te csnet de 10 timbres est un autre exemple do aaroupe de 10» ie @ Les chimes 6> 3 et2 <5 rappel iegu de un walt emt d Totnes ade Scope a stuston) ‘es dex tapes sionibe splas gand oe gc omaieiras eee ahr omared cindy sneer er | Chercher ‘des alignements de polis Jeu de la coaster =O) OC) O OC) S O 0 oO Soustractions Géom et Couic-Couic recherchent les cas ou 3 points sont alignés. Géom a utilisé la régle. Vérifie que les traits qu'il a tracés sont droits. Cc ~Les points A, B, G sont alignés ~ Les points D, F. G soni alignés. 4, ~ Hes points D, B, C sont alignés. Couic-Couic n’a pas utilisé sa regle. II s‘est trompé. Montre-le avec ta régle. A — Les points A, E, H sont alignés, — Les points E, F, C sont-alignés, — Les points B, F, H sont alignés. Jou de la planche cachée : avec n < 69, Voit description p. 157, Soustractions: accent est mis sur n= 1, 82 et m~3 car ces soustractions favorisent acces tux decompositions du type : «7, cest 1 et encore & eee ee acc Eh hei 8 il beers in. Gaal cee callin ee 04 eine eens tec es ks es ns be a 4s Se Recherche tous les cas ot 3 points sont alignés. ly a3 solutions. Montre-les en tracant les 3 traits droits et complate. A . B ¢ °G = LeS points ooo... sont alignés. Place le signe qui convient : <, = ou >. 10+ 104104 1043....34 dix + deux...... treize 51 10+ 10+10+10+104+2 onze dix + trois 6>3 2<5 10+10+104+ 104 10......50 quinze ....... dix + cing 59... 10+ 10 + 10+ 10 + 10 + 10 seize dix + trois Le nombre mystérieux : Ecris la table des doubles de 1+ 1 10 + 10. Weds Aer Bet © Le sens du mot «alignén doit etre. ‘@ Les schémas 6 > 3 et 2.< 5 aident 4-se rappeler lequel de ces signes signifie splus grand que». srebe tes points A Eot sont algnésa © Lora fut Pact Fun dar signe (=rous) eve der ewes hteaes To pace ana onsrwasoraun ‘ombres ets en lettres est mie 8 spostion des eleves quren ont besoin. Calcul réfiéchi de addition Perrine n’organise pas ses collections comme Dédé mais elle les reconnait facilement. Sais-tu pourquoi? Ou y a-til 7 points? 5 points? 9 points? Complete. Perrine calcule 8 + 9 O a bet 81 | °a9 ay encore ga fait... 84+9=... Calcule comme Perrine. Si tu n‘es pas siir(e), dessine, = 74+8=..... 6475 Recherche tous les cas 0 3 points sont alignés. iy a3 solutions. Montre-les en tracant les 3 traits droits et complete. A . . sont alignés. yeu dela plandse ——_@ Pour présenter une nouvelle stratégie de calcul, introduction d'un nouveau _@ I et posible de verifier que ‘eachée = idem sq 12. ‘mode de représertation des quantites au les nombres pairs sont represents 243,344. ou encore 9+ 10 a idem sq& comme des doubles et les impairs comme des doubles + 1. Aisi est ‘posrraient aus se caller ain represente comme 343 + 1 Catcut cul réfléchi de Kaddition:: le. pasange Furet a I’envers de ten4 Additions Détache ta régle graduée en allumettes et observe. 1 allumette La longueur entre ces deux doigts est de 1 ailumette. Avec ta régle gtaduée en allumettes, mesure la longueur des traits suivants et complete les phrases. €,—_—_ Le trait... est long comme 2 allumettes. Le trait est long comme 8 allumettes. Le trait est plus long que’2 allumettes et moins long que 3 allumettes. La fourmi rouge parcourt le trait GH et la fourmi noire la ligne brisée WKL. Qui va parcourir le plus long chemin? K ! GH est long comme ........ allumettes. 7 LJ est long comme ......... allumette Za JK est long comme ...... allumettes. / d 4, KL est long comme allumette. L La ligne brisée LIKL est longue comme _ allumettes. Montre cette longueur sur ta ragle. Qu’est-ce qui est le plus long, Ia ligne brisée KL ou le trait GH? Furet & Fenvers de 1 en 1: voir description p. 157. Le nombre de départ est < 69. @ 4 © Lusage d'une régle dont étalon est Fallumette MidaaseTcrweptin aopucogetea diane GCE Tosa seh on © pieceatipthcas dy sansscn on Bsc commence par Factivite de «visualisation mentale» drive sq 14 (reponse sur Séanee, on pute établi equivalence entre les expressions Por renege palling wing ‘ienirenien Ma aa eens aaa Mesure de forigueurs 5 5 po cm (1) SS OOOO 000 Détache ta régle graduée en centimetres et observe. La fongueur entre ces deux doigts Montre entre tes daigts et est de a différents endroits sur la régle des longueurs de : 1.cm; 2 cm; 1 centimétre (1 cm). San; Sem: 9 on: 10 an Avec ta régle graduée en centimetres, mesure la longueur des traits suivants et complete les phrases. Aw E-___ ‘ > oo Le trait mesure 15 centimetres. ———— F Le trait mesure 9 centimétres. Le trait mesure entre 11 centimétres et 12 centimétres. La fourmi rouge parcourt le trait GH et la fourmi noire la ligne brisée KL. Qui va parcourir le plus long chemin ? — + 5 ; _ GH mesure IJ mesure cm. JK mesure cm. a KL mesure om. La ligne brisée IJKL mesure cm. Montre cette longueur sur ta régle. | Qu’est-ce qui est le plus long, Ia ligne brisée UKL ou je trait GH? Fart fener’ @ 2 © trvroduction dela mesure en cm analogue & cela de lg mesure on ulumettes | on ralionne de ia mime mania us ations © ‘nS suse te the pl petite. Enre deux Waits de graduation de large, ry 8 une longueur de tem representee fem a 15, Brune bande tere: Gn eppae qu le moteur» gn wstang comme tprenon employe a) Be OOOOOO00) = Dans ce tableau, la directrice d'une école a écrit combien d’enfants mangent a la cantine. Combien d’éléves de CE1 mangent a la cantine le lundi? Combien d’éléves de CM1 mangent a /a cantine fe mardi? Combien d’éléves de CP mangent a la cantine le vendredi? Quel est /e jour ou 7 éléves de CE1 mangent a la cantine? Quel est le jour ou 10 éléves de CM2 mangent a fa cantine? ............ Le mardi, dans quelle classe y atl le plus d’éléves qui mangent a la cantine? Le vendredi, combien y a-t-il d’éléves dans ia cantine de I’école? 2) imagine : Dans son panier, Madame Dupuis rapporte 12 fruits du marché. | | 9 de ces fruits sont des oranges. Les autres sont des bananes. Barre les questions quand on ne peut pas savoir. Réponds aux autres questions. 1 Combien Madame Dupuis a-t-elle payé ses fruits? ..... 2. Dans combien de jours tous les fruits seront-ils mangés? 3B Combien y a-t-il de bananes dans le panier de Madame Dupuis? on | furet de 1 n 10: vor description p. 157. n fat adem © tacts tution @ Compra ce avr un énonct de problene tour 3 61 (quand on a 31) 00 un tableau a double ‘des questions OOOO) Probleme : Une maitresse achéte 4 paquets de 7 crayons noirs pour ses éléves. Que peut-on chercher? Complete : On peut chercher combien . Pour résoudre ce probléme, Sébastien, Mélanie et Cécile ont fait un schéma. Deux schémas sont justes. Lesquels? Entoure-les. ne I (HAL oe Sébastien Mélanie Cécile Le schéma de .... est faux parce que... Ecris une phrase pour dire quelle est la solution du probléme : Réponds (tu peux faire un schéma, écrire une égalité ou expliquer ta solution). 1 Dans un parking, ily a 16 places. 3 > Dans une patisserie, 9 places sont déja occupées monsieur Mangetot achéte par des voitures. 5 éciairs, 4 flans et 6 tartelettes. Dans ce parking, Combien de gateaux combien de places sont libres ? monsieur Mangetot achéte-t-i!? 2 B Madame Toussaint achéte 4 » Dans sa tirelire, 3 boites de 6 ceufs. Marie n‘a que des billets de 5 €. Combien d'ceufs achéte-t-elle ? Ennoutjeleiai20€ Combien a-t-elle de billets de 5 €? Catcut réfléchi « de ¥ ‘addition : Ou est la case? Additions: evingt Rie plus eae », etc. =OO0O0O005 Ou est écrit 30? 50? 207 Complete la file numérique qui est en bas de la double page, comme cela a été commencé. Rappelle-toi : Place le signe qui convien' 10+ 10+ 10... cinquante .. 10+ 10+ 10+ 10+ 10 10+ 10+ 10+ 10 trente 6>3 2<5 soixante .. it: = OU <. .. vingt 10 +10 +10+10+10 .. Soixante quarante 10+ 10+ 10+ 10 10+ 10+ 10+ 10+ 10+ 10 Mathilde calcule «vingt + trente». Cest facile quand on salt que vingt c'est 2 aroupes de dix, et que trente Gest 3 groupes de. dix J Joc 7 = a vingt + trente = Calcule et écris les résultats en chiffres. vingt + vingt = dix + cinquante = trente + vingt = dix + trente = dix + quarante =. vingt + quarante = trente + trente = quarante + vingt = dix + vingt = Qi st a cae'i7‘Ge ache uel lance ave: des romibces tte an tre place 8 © Calculer «vingt + trente> en se ramenant dans une pocheiteplesique vansparete. Lereignant st un nomen < tne it Soni as conespondans et mover leur reponse en evar alone eee Waele pe lees coorampandates & monet ieieinonte 1 la de 02 dines £3 zane Udcrture en Tetres ‘nombres ext revue dans les activites 1 et 2