Vous êtes sur la page 1sur 2

Prise de décision: 7 conseils pour gestionnaires

Lorsque vous gérez une entreprise, vous devez constamment prendre des
décisions - souvent sous pression. Comment pouvez-vous prendre les meilleures décisions possible, sachant que
celles-ci influeront sur l'avenir de votre entreprise?

Il existe des stratégies pour éviter les pièges courants et aiguiser vos compétences décisionnelles. Prendre des
décisions plus avisées et plus rapides vous aidera à profiter des occasions d'affaires et à contourner les obstacles.

1. Envisagez le problème autrement


Parfois, faire un pas en arrière est la meilleure façon d'aller de l'avant. Quand un problème se présente, prenez du
recul et réfléchissez à la situation globale. Essayez de voir le problème de tous les angles possibles. Cela vous
aidera à ne pas cibler un aspect au détriment des autres.

Commencez par essayer de trouver au moins 3 façons différentes d'envisager le problème.

2. Prenez des décisions fondées sur des preuves


La gestion fondée sur des preuves (GFP) consiste à prendre des décisions basées sur des observations
scientifiques plutôt que sur son instinct. Comme la plupart des gens, vous avez probablement tendance à utiliser
votre jugement et à appuyer vos décisions sur des éléments qui vous sont familiers. Or, les expériences que vous
avez vécues dans des entreprises ou des circonstances différentes ne s'appliqueront pas nécessairement dans le
cas présent.

Certaines étapes simples vous permettront d'appuyer votre processus décisionnel sur des preuves.

● Utilisez des données sur le rendement pour soutenir vos décisions. Obtenez pour cela les données les plus
récentes et complètes possible
● Remettez en question vos intuitions. Y a-t-il des preuves tangibles pour les étayer?
● Quand une ligne de conduite est suggérée, voyez sur quoi elle repose et si elle est soutenue par des données
concrètes
● Déterminez si des stratégies d'affaires couramment utilisées ont donné des résultats dans des situations
semblables. S'appliqueront-elles dans le cas qui vous occupe?
● Assurez-vous que les données consultées sont à jour et objectives.
3. Bousculez le statu quo
Les gens ont tendance à préférer le statu quo au changement, à rester dans leur zone de confort. Mais le fait
d'être à l'aise vis-à-vis d'une approche ne suffit pas nécessairement à la justifier. Si vous n'aviez pas déjà adopté
une certaine ligne de conduite, demandez-vous si c'est bien celle-là que vous choisiriez. Examinez vos options de
façon aussi réaliste que possible. Ne surévaluez pas les coûts ou les efforts qu'un changement exigera.

Par exemple, si c'était à refaire, utiliseriez-vous les mêmes tactiques marketing pour attirer les clients?
Participeriez-vous aux mêmes salons professionnels? Opteriez-vous pour le marketing en ligne, le publipostage
ou une combinaison des deux? N'oubliez pas de trouver des données justificatives qui vous aideront à examiner
vos choix avec objectivité.

4. Obtenez des opinions indépendantes... mais faites-vous confiance


Prenez l'habitude de demander l'apport et l'opinion des autres. Soyez disposé à envisager toutes les possibilités.
Recueillez un large éventail de points de vue pour pouvoir aborder une question sous tous les angles
imaginables.

Donnez la parole aux employés


Trouvez des moyens de favoriser l'échange d'information dans votre entreprise. Encouragez le franc-parler et
créez un climat où les gens peuvent parler sans détour, même quand la vérité dérange. Ces valeurs peuvent être
encouragées, entre autres, dans les évaluations de rendement.

Attaquez-vous aux problèmes


Si vous voulez consulter les autres à propos d'un problème, assurez-vous auparavant d'avoir fait le tour de la
question. Vous éviterez ainsi d'être limité par leurs interprétations et leurs idées. Examinez le problème sous
toutes les coutures, puis sollicitez l'avis des autres pour voir s'ils peuvent enrichir votre compréhension du
problème.

5. Apprenez à reconnaître les risques


Il est possible de s'exercer à être à l'affût des risques, quels qu'ils soient. Chaque fois que vous prenez une
décision, demandez-vous: Comment saurai-je si je fais fausse route?

Par exemple, si vous voulez changer de transporteur pour réduire les coûts, réfléchissez aux indices qui
montreraient que vous avez pris la mauvaise décision.

● Votre division des services signalerait une augmentation des plaintes de clients portant sur des commandes
reportées
● Vous n'auriez réalisé aucune économie de coûts à la fin du trimestre
● Le personnel chargé de l'administration se plaindrait de la médiocrité des services du nouveau fournisseur
● Le transporteur pourrait faire faillite, vous obligeant à trouver quelqu'un d'autre
Ce genre d'exercice peut vous aider à distinguer les pièges éventuels d'une décision et à prendre des mesures
pour les éviter.

Même un plan généralement bien conçu comportera des coûts et des problèmes potentiels. Renseignez-vous sur
ce qui pourrait aller de travers. Faites-vous l'avocat du diable. Examinez tous les faits, bons et moins bons. Ne
sous-estimez pas les coûts et les efforts requis.

6. Oubliez les erreurs passées


Les gens ont tendance à faire des choix qui justifient leurs expériences passées, même lorsqu'une décision
antérieure n'a pas donné les résultats escomptés. Nous avons également tendance à consacrer du temps et de
l'argent à régler les problèmes du passé alors qu'il serait plus utile d'admettre nos erreurs et de passer à autre
chose.
Prendre des décisions éclairées signifie tenir compte des faits qui sont disponibles à ce moment-là. Il arrive que
le contexte change et qu'une décision ne soit plus valable. Dites-vous que vous avez pris la meilleure décision
possible dans les circonstances, puis revoyez la situation pour déterminer si une décision différente s'impose
maintenant.

Au sein de votre entreprise, prenez le temps de féliciter les employés qui prennent de bonnes décisions en
se fondant sur des preuves solides. Ne vous centrez pas exclusivement sur les résultats: cela pourrait en
encourager certains à perpétuer les erreurs en s'acharnant à essayer de les corriger.
7. Soyez honnête avec vous-même
Avant de rassembler des preuves à l'appui d'une décision, prenez la peine d'identifier vos motivations. Vous êtes-
vous déjà fait une opinion? Recueillez-vous des preuves en toute objectivité, ou cherchez-vous seulement à
confirmer une idée déjà arrêtée?

Prendre conscience de vos motivations peut vous aider à demeurer objectif et à chercher la solution optimale
pour votre entreprise.

Tranchez
Appliquez les 7 étapes qui précèdent et prenez votre décision.

*****

Centres d'intérêt liés